Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Catéchisme Gnostique

Sans Sainteté, on n’obtient rien. Entre l’encens de la prière, le délit se cache aussi. Toutes les écoles spiritualistes sont pleines d’adultères, de fornications, de murmures, envie, diffamations, etc.

L’orgueil se revêt de la tunique de l’humilité et de l’habit de la sainteté, l’adultère s’habille en saint.

Les pires méchancetés que j’ai vues dans la vie, je les ai vues dans les écoles spiritualistes.

Cela paraît incroyable, mais dans l’huile de la myrrhe et l’encens de la paix, le délit se cache aussi.

Les dévots occultent leur délit dans le secret de leurs temples. Les profanes ont le mérite de ne pas cacher le délit.

Les dévots sourient pleins de fraternité et plantent le poignard de la trahison dans le dos de leur Frère.