L’Amour et le Sexe

wedded-Lord-Frederick-Leighton

Permettez-moi de parler un peu d’amour et de sexe.

L’amour commence par un éclair d’affinité délectable. Il est justifié avec une tendresse infinie, et il est synthétisé avec une adoration suprême…

Un mariage parfait est l’union de deux êtres (homme et femme), un qui aime plus et l’autre qui aime mieux. L’amour est la meilleure religion disponible…

Hermès Trismégiste, le trois-fois grand Dieu Ibis de Thoth, auteur de la Table d’Émeraude, a écrit la phrase suivante,

«Je te donne l’amour, à l’intérieur duquel est contenue toute la somme de la sagesse…»

En effet, l’amour est l’extrait de toute la sapience. Il est écrit que dans sa synthèse finale la sagesse est résumée comme amour, et l’amour comme bonheur.

Le Pouvoir de l’Amour

Quand des Êtres Humains sont amoureux, ils deviennent nobles, charitables, serviables, philanthropes; ils sont dans un état d’extase, et si l’Être qu’ils adorent est absent, un simple mouchoir ou un portrait ou une bague ou n’importe quel souvenir d’amour venant d’eux suffiront pour tomber dans un état d’extase; c’est ce qu’est l’amour…

En effet, l’amour est une effusion, une émanation énergétique qui flue dans les profondeurs de la Conscience ; c’est, dirions-nous, un sens superlatif de la Conscience.

L’énergie cosmique qui flue du fond de notre cœur stimule les glandes endocrines de notre corps et les met au travail, puis de nombreuses hormones sont produites qui inondent les canaux sanguins et nous remplissent d’une grande vitalité. Dans la Grèce antique, le mot «hormone» signifiait «désir d’être», «force d’être»…

Observons un vieil homme décrépit. Il suffirait de le mettre en contact avec une femme, il lui suffirait de tomber amoureux d’elle pour qu’il devienne mystiquement exalté; alors ses glandes endocrines produiront des hormones abondantes qui, inondant ses canaux sanguins, les revitaliseront extraordinairement; c’est comme ça que l’amour est…

En effet, l’amour revitalise réellement, l’amour éveille en nous les pouvoirs innés de l’Être. Quand les Êtres Humains sont vraiment amoureux, ils deviennent intuitifs, mystiques. Dans de tels moments, ils présagent leur avenir, craignant ce qui pourrait leur arriver, et s’exclament souvent: «Il me semble que c’est un rêve, je crains que plus tard, tu ne trouveras quelqu’un d’autre sur ton chemin. De tel intuitions, tout au long du temps et de la distance, deviennent exactement remplis; c’est l’amour…

En Europe et aux États-Unis, il y a un ordre merveilleux; je me réfère à l’Ordre du Cygne. Une telle institution analyse scientifiquement les divers processus de ce qu’on appelle «l’amour».

En Inde, l’amour a toujours été symbolisé par le cygne kala hamsa, qui flotte merveilleusement sur les eaux de la vie. En effet, le cygne allégorise emphatiquement les joies ineffables de l’amour. Observez un lac cristallin où le cygne glisse sur les eaux les plus pures où le ciel se reflète. Quand un cygne partenaire meurt, l’autre succombe avec tristesse, et c’est parce que l’amour est nourri d’amour…

Aimer, comme c’est beau d’aimer. Seules les grandes âmes peuvent et savent aimer… dit un grand penseur.

Observez les étoiles qui tournent autour de leurs centres de gravitation universelle: elles s’attirent et se repoussent selon la loi de l’aimantation cosmique. Ils aiment et se retournent pour s’aimer…

Souvent, on a vu des étoiles se rapprocher l’une de l’autre, étincelantes, brillantes dans le ciel nocturne étoilé. Soudain, quelque chose se passe, «Une collision d’étoiles», s’exclament les astronomes depuis leurs magnifiques tours d’observation… Amour, oui! Ils sont venus trop près, leurs masses ont fusionné, ont été intégrées par la force de l’affection, elles sont devenues une nouvelle masse. Voilà le miracle de l’amour dans le firmament…

Observons une fleur: les atomes de la molécule dans la rose odorante et ambrée, baignés par les rayons de la lune dans la nuit étoilée sur les bords de la fontaine cristalline, parlent d’amour…

Et regardez ces atomes autour de leurs centres nucléaires: évidemment, la molécule ressemble à un système solaire miniature. Pourquoi les atomes tournent-ils autour de leurs centres gravitationnels alors que les planètes tournent autour du Soleil? C’est parce qu’ils sont attirés par la force merveilleuse que l’on appelle l’amour…

Il est écrit que si tous les Êtres Humains, sans distinction de race, de sexe, de caste ou de couleur, quittaient leurs ressentiments, leurs vendettas, leurs guerres, leur haine et s’aimeraient mutuellement, le venin des vipères disparaîtrait même. C’est parce que l’amour est une force cosmique, une force qui surgit du tourbillon de tous les noyaux atomiques, une force qui surgit du tourbillon de tout système solaire, une force qui surgit du centre de n’importe quelle galaxie. C’est une force extraordinaire qui, correctement utilisée, peut accomplir des miracles et des prodiges, comme ceux qui ont été accomplis par le Divin Rabbi de Galilée en passant par la Terre. C’est comme ça que l’amour est…

Le baiser lui-même (que certains donnent d’une manière morbide) est en effet la consécration mystique de deux âmes désireuses d’exprimer de manière sensorielle ce qu’elles vivent à l’intérieur…

L’acte sexuel est la consubstantiation de l’amour dans la réalité psycho-physiologique de notre nature…

En Asie, ils n’ont jamais construit de monuments aux grands héros, pas même à Gengis Khan avec ses batailles sanglantes, mais à l’amour et aux femmes. Et c’est parce que les Asiatiques ont compris que c’est seulement par la merveilleuse force de l’amour que nous pouvons nous transformer radicalement.

La maternité, l’amour, la femme – voilà un spectacle grandiose qui résonne dans le corail de l’espace d’une manière toujours vivace. La femme est la plus belle pensée du Créateur fait chair, sang et vie…

Nous, les hommes, sommes fascinés par une belle peinture, ou sommes enchantés par un beau coucher de soleil, ou sommes captivés en observant une éclipse à travers un observatoire. Mais la femme provoque immédiatement en nous l’envie de la posséder, l’envie de devenir un avec elle, la volonté de s’intégrer à elle, de participer à la plénitude de l’univers.

Néanmoins, nous ne devons, en aucun cas, regarder l’amour ou les femmes de manière morbide, nous devons nous rappeler que l’amour en soi est pur, saint et noble.

Quand un homme souille une femme avec son regard pervers, il marche indubitablement sur le chemin de la dégénérescence.

Nous devons apprendre à voir la femme purement, dans toute sa beauté naturelle.

Pour nous, les hommes, la femme, née pour une destinée sainte, est le seul être qui peut nous libérer de la chaîne de la douleur.

Pour les femmes, l’homme est quelque chose de similaire; elle voit dans l’homme tout espoir, toute protection, elle veut être complétée par l’homme, elle voit en lui précisément le principe éternel masculin, la force qui a mis en activité tout ce qui est, tout ce qui a été, et tout ce qui va être.

En effet, l’homme et la femme sont vraiment les deux piliers du temple. Ces deux colonnes ne doivent pas être trop proches ni trop éloignées l’une de l’autre, il doit y avoir un espace pour que la lumière puisse passer entre elles.

Quand on étudie la force de l’affection, quand on comprend ce qu’on appelle «amour», on sent alors qu’à la base du sexe, il peut y avoir quelque chose qui peut nous apporter l’illumination, une pertinence mystique qui peut nous transformer en surhumains.

Il n’y a personne qui ne puisse être changé par l’amour. En effet, c’est seulement au moyen de cette force merveilleuse que l’on peut être changé.

Adam et Eve ont quitté ensemble le paradis terrestre, et ensemble, en se serrant l’un contre l’autre, ils doivent retourner au paradis. Adam et Ève ont quitté l’Éden pour avoir mangé le fruit défendu dont on leur avait dit: «Vous n’en mangerez pas…»

Il est évident qu’en ne mangeant pas le fruit défendu, nous reviendrons en Eden.

Si à travers la porte du sexe nous sommes sortis de l’Eden, alors seulement à travers cette merveilleuse porte que nous pouvons retourner à l’Eden. Eden est le sexe lui-même.

Les puissances atomiques du bien et du mal se battent pour la suprématie; ils s’affrontent dans le sperme sacré.

Le sperme sacré est en effet formidable. On y trouve les principes mystiques, éthiques et scientifiques qui pourraient nous rendre quelque chose de différent: un surhumain.

Le Surhumain

Friedrich Nietzsche s’est référé au surhumain. Souvenons-nous des paroles de Nietzsche quand il a dit:

«Quand Zarathoustra avait trente ans, il quitta sa maison et le lac de sa maison, et alla dans les montagnes. Là il jouissait de son esprit et de sa solitude, et pendant dix ans il ne s’en lassa pas. Mais enfin son cœur changea et, se levant un matin avec l’aube rose, il alla devant le soleil et lui parla ainsi: «Grande étoile! Quel serait ton bonheur, n’étais-tu pas pour ceux pour qui tu brille? Depuis dix ans es-tu monté ici dans ma caverne: tu t’es fatigué de ta lumière et du voyage, si cela n’était-ce pas pour moi, mon aigle et mon serpent…

«Zarathoustra descendit seul la montagne, personne ne le rencontra. Quand il entra dans la forêt, cependant, se tenait soudainement devant lui un vieux saint, qui avait quitté sa sainte hutte pour chercher des racines dans la forêt. Et ainsi parla le vieux saint à Zarathoustra: «Ce vagabond ne m’est pas inconnu: il y a plusieurs années il est passé. Zarathoustra, il était appelé, mais il a changé. Alors tu as porté tes cendres sur les montagnes: vas-tu porter ton feu dans les vallées? N’as-tu pas peur de la punition de l’incendiaire? Oui, je reconnais Zarathoustra. Ses yeux sont purs, et il n’y a pas de haine autour de sa bouche. Ne bouge-t-il pas comme un danseur? Transformé est Zarathoustra; Zarathoustra est devenu un enfant; celui qui est éveillé est Zarathoustra: que feras-tu au pays des dormeurs? Comme dans la mer, as-tu vécu dans la solitude, et cela t’a soutenu. Hélas, vas-tu maintenant à terre? Hélas, veux-tu encore porter ton corps tout seul?» Zarathoustra répondit: «J’aime l’humanité.» «Pourquoi», dit le saint, «est-ce que je suis allé dans la forêt et dans le désert? N’était-ce pas parce que j’aimais trop les hommes? Maintenant j’aime Dieu ; les hommes je n’aime pas. L’homme est une chose trop imparfaite pour moi. L’amour de l’homme me serait fatal.» Zarathoustra répondit: «Ai-je parlé d’amour? J’apporte un cadeau aux hommes.» «Ne leur donne rien», dit le saint. Au lieu de prendre une partie de leur charge et de l’emporter avec eux – cela leur sera très agréable: si seulement cela te convient! Si toutefois tu veux leur donner quelque chose, ne leur donne pas plus que l’aumône, et qu’ils la mendient aussi!» «Non», répondit Zarathoustra, je ne fais pas d’aumônes. Je ne suis pas assez pauvre pour ça.» Le saint se mit à rire de Zarathoustra et dit: «Alors, veille à ce qu’ils acceptent tes trésors! Ils se méfient des ermites et ne croient pas que nous venions avec des cadeaux. Nos pas sonnent trop solitaires dans les rues. Et la nuit, quand ils sont au lit et entendent un homme qui marche à proximité bien avant le lever du soleil, ils peuvent se demander: Où va ce voleur? Ne vas pas aux hommes, mais reste dans la forêt! Vas plutôt aux animaux! Pourquoi ne pas être comme moi – un ours parmi les ours, un oiseau parmi les oiseaux? «Et que fait le saint dans la forêt?» Demanda Zarathoustra. Le saint répondit: «Je fais des chants et je les chante; et en faisant des chants, je ris et je pleure et je grogne et je fredonne: ainsi je loue Dieu. En chantant, en pleurant, en riant, en grondant et en fredonnant, je loue le Dieu qui est mon Dieu…

«Beaucoup de bonnes choses a dit Zarathoustra, en particulier pour ceux qui ne sont plus assez jeunes pour eux. Étrange! Zarathoustra sait peu de choses sur les femmes, et pourtant il a raison à leur sujet! Est-ce que cela arrive, parce qu’avec les femmes rien n’est impossible? Et maintenant, accepte une petite vérité en remerciement! Je suis assez vieux pour ça! Emmène-la et tiens-lui la bouche, sinon elle crie trop fort, la petite vérité.» «Donne-moi, femme, ta petite vérité!» Dis-je. Et ainsi dit la vieille femme: «Tu vas aux femmes? N’oublie pas ton fouet!» – Ainsi Parla Zarathoustra

Cette phrase douloureuse a été mal interprétée. Beaucoup ont cru que Zarathoustra conseillera à l’homme de fouetter la femme ou quelque chose comme ça, non! Nietzsche, l’auteur de Ainsi Parla Zarathoustra, était très doux et il aimait beaucoup la femme. En vérité, il voulait seulement insinuer l’idée d’utiliser le fouet de la volonté pour nous dominer et ne pas nous laisser emporter par nos passions animales. Par conséquent, le fouet n’est pas contre la femme, mais contre nous-mêmes, puisque le fouet est le symbole ou l’allégorie de la volonté.

«Lorsque Zarathoustra arriva à la ville la plus proche de la forêt… Zarathoustra parla ainsi au peuple: Je vous apprends le surhumain. L’humain est quelque chose à remplacer. Qu’avez-vous fait pour le remplacer?

«Zarathoustra, cependant, regarda les gens et se demanda. Alors il a parlé ainsi: L’humain est une corde tendue entre l’animal et le surhumain – une corde sur un abîme. Une traversée dangereuse, dangereuse sur le chemin, un dangereux retour en arrière, un tremblement et un arrêt dangereux. Ce qui est génial chez l’humain, c’est qu’il est un pont et non un but: ce que l’on peut aimer chez l’humain, c’est qu’il est un dépassement et un déclin.» Ainsi Parla Zarathoustra

Bien, Nietzsche a parlé du surhumain mais il a oublié de parler de l’humain.

D’abord nous devons créer l’humain à l’intérieur de nous-mêmes, alors et alors seulement nous pourrions nous permettre le luxe de nous élever au niveau du surhumain.

En effet, il est nécessaire que l’humain naisse à l’intérieur de nous. Puisque, jour après jour, il est écrit que nous sommes seulement des «animaux rationnels»… Un professeur de médecine s’est exclamé au Mexique, en s’adressant à nous en disant: «Nous sommes seulement des mammifères intellectuels»… D’accord, ils peuvent nous nommer comme ils plaisent, mais la vérité est que nous avons besoin de créer l’être humain à l’intérieur de nous-mêmes; nous devons avoir les éléments disponibles nécessaires à la création de l’être humain. Les germes humains pour la création de l’être humain existent et sont situés exactement dans nos glandes sexuelles.

Je sais que je suis devant un auditoire savant ici à l’Auditorium de la Culture d’Hermosillo, c’est pourquoi lorsque je me réfère à ces choses, apparemment morbides, je le fais avec la certitude absolue que je me tiens devant un auditoire instruit décent. Donc, honnêtement, si je dis que nous sommes des animaux intellectuels, je ne pense pas que quiconque en serait offensé, puisque nous avons toujours entendu que nous sommes des animaux rationnels, donc si au lieu de rationnel nous disons intellectuel, nous comprenons que ces termes ont la même signification.

Ainsi, honnêtement, nous avons besoin des éléments nécessaires à la création de l’être humain, c’est clair. Encore une fois, les germes [graines] humains sont dans nos glandes endocrines sexuelles. Ces germes humains pourraient se développer ou être définitivement perdus. Si nous les développons, l’être humain naîtra alors à l’intérieur de nous, mais si nous ne travaillons pas sur nous-mêmes, ces germes humains seront définitivement perdus. L’être humain doit être formé à l’intérieur de nous de la même manière que le papillon est formé à l’intérieur de la chrysalide, et cette métamorphose n’est possible que grâce à la force merveilleuse de l’amour et du sexe.

Je l’ai dit et je le répète: l’acte sexuel est la consubstantiation de l’amour dans la réalité psycho-physiologique de notre nature…

Ainsi, nous allons nous transformer en développant les germes humains.

Sans aucun doute, ces germes humains peuvent et doivent grandir à l’intérieur de nous, au moyen de l’amour et des procédures scientifiques.

Transmutation et Élévation

Dans ces moments, le Soleil fait une nouvelle création. Le Soleil veut créer des Êtres Humains.

À l’époque d’Abraham, le Soleil a fait un test dans le tube à essai de la Nature, et a réalisé quelques créations humaines. Pendant les huit premiers siècles du Christianisme, le Soleil a fait d’autres expériences et a réussi à créer un groupe d’Êtres Humains. Et à ces moments précis de crise globale et de banqueroute de tous les principes, le Soleil effectue un nouvel effort à l’intérieur du laboratoire de la Nature. Le Soleil veut créer des Êtres Humains. Ainsi, la création d’Êtres Humains est possible; ce qui est important c’est de connaître la clé, le système, la méthode.

En ce qui concerne la sexologie transcendantale, la Société Oneida aux États-Unis, contrôlée par d’illustres médecins, mène des expériences remarquables: vingt-cinq couples sont soumis à l’observation scientifique. Ces vingt-cinq couples ont appris l’acte sexuel par lequel la transformation de l’énergie créatrice est possible. Incontestablement, cet acte sexuel est basé sur la clée suivante:

«Inmissum membrum virile in vaginam feminae sine eiaculatione seminis.»

En d’autres termes, durant la copulation chimique, la connexion du lingam-yoni peut être réalisée, mais les médecins de la Société Oneida ont dit, sans l’éjaculation de l’ens seminis, sans renverser la coupe d’Hermès Trismégiste, le trois-fois grand Dieu Ibis de Thoth. Cela signifie que pendant l’acte sexuel, le couple ne doit pas achever sa consommation. «Coitus Interruptus», s’exclament les docteurs de la médecine. Certains d’entre eux se prononcent contre cette formule, mais d’autres l’acceptent. Ceux qui l’acceptent peuvent transmuter le sperme sacré en énergie créatrice. Ce type très fin d’énergie atteindra le cerveau à travers certains canaux nerveux qui se rapportent au vague et au sympathique. Lorsque le sperme sacré est transmuté en énergie, le cerveau est alors séminisé et le sperme est cérébralisé.

Voilà un chemin pour une revitalisation extraordinaire, un chemin qui peut nous transformer radicalement. Voilà une méthode pour produire de l’énergie sexuelle. Ce type d’énergie est plus puissant que l’électricité. Cette énergie circule dans tout ce qui est, dans tout ce qui a été et dans tout ce qui sera. Ce type d’énergie a mis l’univers en existence. Ce type d’énergie a mis notre système solaire en existence. Ce type d’énergie, provenant de tous les noyaux, a mis en activité la galaxie dans laquelle nous vivons. Ainsi, sincèrement, l’énergie créatrice de l’univers a un pouvoir formidable.

Nous pourrions dire que dans notre organisme il y a une centrale électrique complète au moyen de laquelle il est possible de conduire ce type très fin d’énergie vers notre masse cérébrale. Comprenez que cela ne signifie pas que nous élevons le sperme sacré vers le cerveau, parce que si nous faisions cela alors le mental deviendrait fou, ce qui serait absurde. Le point principal ici est de transmuter le sperme en énergie, et c’est différent.

Comme l’a dit le sage Einstein:

«La masse est transformée en énergie, l’énergie est transformée en masse.»

Il est possible de transformer la masse séminale en énergie créatrice afin de dynamiser le cerveau et d’éveiller des facultés transcendantes qui sont dans notre physiologie organique.

Ceux qui acceptent cette merveilleuse et formidable idée seront transformés en véritables Êtres Humains.

Les germes humains doivent être développés pour donner naissance à l’être humain.

En ce qui concerne les germes humains, je veux dire, par exemple, la graine du Corps Astral. Lorsque le sperme sacré est transformé en énergie dans une octave supérieure, un germe humain astral se développe et se cristallise dans la forme merveilleuse et splendide du Corps Astral. Ce corps sidéral est lié au système nerveux grand sympathique. On sait que l’on a un Corps Astral quand on peut l’utiliser, quand on peut laisser le corps physique à volonté, quand on peut voyager avec ce véhicule à travers l’infini inaltérable.

Lorsque le sperme est transmuté en énergie dans une deuxième octave supérieure, il se cristallise dans notre organisme sous la forme extraordinaire et merveilleuse du Corps Mental. On sait que l’on a un Corps Mental lorsqu’on peut appréhender, capturer les grandes vérités cosmiques contenues à l’intérieur de la Nature. Posséder un Corps Mental est quelque chose d’extraordinaire.

Par la suite, lorsque le sperme sacré est transmuté en énergie mystique, il finit par se cristalliser en une troisième octave encore plus haute, sous la forme la plus magnifique du corps de la volonté consciente.

Ainsi, lorsque nous possédons les corps physique, astral, mental et causal, nous recevons nos principes psychiques et spirituels et devenons de véritables Êtres Humains. Avant ce moment, nous ne sommes pas des humains; avant ce moment, nous sommes seulement des «mammifères intellectuels».

Maintenant, tous les Êtres Humains ne parviennent pas à s’intégrer au divin. Évidemment, ceux qui y parviennent deviennent des surhumains dans le sens le plus transcendant du terme.

Les Êtres Humains qui veulent atteindre les sommets du surhumain doivent éliminer de l’intérieur d’eux tous leurs défauts psychologiques; en d’autres termes, nous dirions: ils doivent éliminer le «Moi» psychologique de l’intérieur d’eux-mêmes. Mais il faut d’abord que le véritable être humain naisse à l’intérieur de nous.

Néanmoins, comme je l’ai dit, les germes-graines pour l’être humain peuvent être perdus, et ce qui est normal, c’est qu’ils soient perdus. Mais quand on travaille avec ces germes humains, on parvient alors à ne pas les perdre, ainsi ils germent et l’être humain naît à l’intérieur de nous.

L’être humain est le roi ou la reine de la création, l’être humain a le pouvoir sur le feu, l’air, l’eau et la terre…

Une poignée d’humains était suffisant pour produire un Blackout à New York. Rappelez-vous, mes chers amis, cette affaire sur le black-out de New York… Réellement, deux vaisseaux spatiaux sont apparus dans l’atmosphère des États-Unis. Ensuite, les forces armées Américaines ont envoyé contre eux des avions lourdement armés de mitrailleuses et de fusées atomiques, etc. Les deux vaisseaux ont flotté dans l’atmosphère, et quand ils ont vu qu’ils étaient mitraillés, ils se sont séparés. L’un était perdu dans le firmament; l’autre descendit très doucement vers une tour électrique, puis est survenu le black-out New-Yorkais qui fut extraordinaire: le trafic fut interrompu, il y eut de nombreux accidents, les gens semblaient fous dans les rues et les avenues de cette ville gratte-ciel. Ils ont immédiatement enquêté avec des cerveaux électroniques afin de voir où étaient les dégâts, mais ils ne l’ont pas trouvé, il n’y a eu aucun dommage, et pourtant les lumières se sont éteintes. Plein de désespoir, les généraux des États-Unis ont dit: «Voici le talon d’Achille de notre puissante nation Américaine…» En effet, à quoi serviraient toutes leurs fusées si elles n’avaient pas d’électricité? Les extraterrestres, un groupe d’humains (de vrais Êtres Humains) dans un vaisseau cosmique, étaient assez forts pour paralyser les États-Unis et une partie du Canada.

Ainsi, c’est ainsi qu’est l’être humain: un roi, un seigneur, avec pouvoir (comme il est écrit) sur toute la Nature. Mais, une autre chose est l’animal intellectuel. Les mammifères rationnels n’ont aucun pouvoir; ils sont victimes de circonstances. Ils sont faibles. Ils naîssent, meurent, se battent, souffrent, pleurent. Ce sont des créatures malheureuses…

Nous avons besoin que l’être humain naisse à l’intérieur de nous, et cela n’est possible que grâce à l’amour entre un homme et une femme dans l’acte sexuel.

La Dégénérescence du Sexe

Le moment est venu d’apprendre comment nous devons cesser de profaner le sexe pour toujours. C’est horrifiant de voir comment nous regardons le sexe, à savoir les magazines pornographiques, la luxure, etc., comme si le sexe était, en effet, quelque chose de sale.

Les véritables Êtres Humains ne profanent jamais le sexe. Les véritables Êtres Humains savent que le sexe est sacré. Les Êtres Humains savent que la force merveilleuse a mis l’univers en existence. Ils savent que le jour où l’énergie sexuelle cessera de fluer dans la Nature, les plantes et les animaux cesseront de se reproduire, tout ce qui existe disparaîtra, la Terre deviendra un désert.

Alors, pourquoi devrions-nous voir la perversité dans le sexe? Pourquoi crache-t-on sur le sanctuaire sacré de l’amour? Pourquoi regardons-nous lubriquement ce qui est sacré, c’est-à-dire la copulation chimique ou métaphysique?

Réfléchissons un peu, il est temps de réfléchir. Le moment est venu où nous devons apprendre à transformer le sperme sacré en énergie créatrice.

Malheureusement, le monde est entré dans un cycle descendant et involutif. À l’heure actuelle, il y a des pays où l’homosexualité s’est répandue de façon alarmante. Il y a un pays où 95% des personnes sont bisexuelles, homosexuelles ou lesbiennes.

Oui, le monde est entré dans une vague descendante et involutive. La masculinité authentique est en train de se perdre. Les hommes ont maintenant tendance à se féminiser et les femelles ont tendance à se masculiniser.

Il est nécessaire que la femme revienne et devienne la reine de la maison pour instruire ses enfants. Il est nécessaire pour l’homme de reconquérir ses valeurs masculines et de s’exprimer avec la potentialité d’un homme. L’homme devrait être très viril, et la femme doit être vraiment très féminine.

Ainsi, le moment est venu de réaliser que nous devons apprendre à transmuter pour que les germes humains se développent à l’intérieur de nous, ici et maintenant.

Encore une fois, en ce moment, le Soleil effectue une grande expérience à l’intérieur du laboratoire de la Nature. Le Soleil veut créer des humains solaires.

Toute race humaine sur la surface de la Terre a seulement un seul but: servir pour l’expérience du Soleil, une expérience très difficile. Si nous ne coopérons pas avec le Soleil, il est impossible que l’être humain naisse à l’intérieur de nous. Si nous ne coopérons pas avec le Soleil, nous échouons.

Malheureusement, l’humanité actuelle est devenue terriblement mécanique, lunaire. En ces temps, tout l’intérêt pour les idées solaires est perdu. Maintenant, les gens ne pensent qu’aux comptes bancaires et aux dernières technologies. Malheureusement, même les chansons sur l’amour semblent fuir. Maintenant, les mariages pensent seulement aux calculs de comptes bancaires et aux dernières technologies, et c’est tout.

Les jeunes hommes et femmes en Russie ne veulent pas se marier. C’est malheureux. Le gouvernement Russe est alarmé, et je comprends ces jeunes, car ils ont été soumis à tant de règlements à maintes reprises qu’ils ont perdu tout intérêt pour le mariage.

Au lieu de cela, la dégénérescence, l’homosexualité, le lesbianisme se multiplient dans tous les pays de la Terre, et il y a une souffrance suprême. Nous verrons bientôt une Troisième Guerre Mondiale et un grand holocauste atomique. C’est parce que quand les énergies sexuelles ne sont pas vraiment correctement canalisées, tout ce qui est apporté sur la surface de la Terre sont des guerres et de l’amertume.

Nous sommes tous coupables de la future Troisième Guerre Mondiale, puisque nous canalisons tous les énergies créatrices dans le mauvais sens. Tous les hommes ont cessé de voir chez la femme la beauté de l’amour, et l’ont seulement convertie en une figure pornographique. Les humanoïdes de ces temps se vautrent dans le lit de Procuste. Les maladies vénériennes se propagent partout. C’est infiniment regrettable.

Il y a des pays où il y a une sorte de souvenir de ce qu’étaient les charmes de l’amour autrefois. Souvenons-nous des geishas au Japon. Avec une décence infinie, ils ont assisté les hommes. Leur mission était exclusivement de savoir comment les servir, et pour cela elles se sont préparées pendant de nombreuses années; elles étaient polyglottes, etc… Quand une geisha aimait un homme, elle l’emmenait dans une fontaine cristalline remplie de fleurs, et là elle le baignait, massait avec des lotions et des onguents merveilleux du monde oriental. Elle le vénérait et le conduisait religieusement dans sa chambre pour la copulation chimique. Mais cette copulation n’était pas l’acte sexuel brutal et violent du monde occidental, puisqu’il était précédé de nombreuses cérémonies mystiques. C’est comme ça que le Japon était. Malheureusement, le monde occidental est entré dans ce pays, et bientôt le plus beau parfum du Japon aura disparu.

Souvenez-vous qu’il y a trente ans, les hommes et les femmes du Japon se sont baignés nus en public. Ils n’avaient pas de perversité. Personne ne sentait la luxure en contemplant le sexe opposé. Ils avaient l’air d’enfants plus âgés qui gambadaient sur les plages. Mais, un jour, Douglas MacArthur est arrivé et a interdit de se baigner nu sur les côtes du Japon, arguant des «principes de moralité». Les Japonais, qui n’avaient jamais pensé à la perversité, se regardaient et étaient comme le livre biblique de la Genèse. Et comme le livre de la Genèse continue, «Et ils cousirent ensemble des feuilles de figuier et se firent des tabliers.» De même, les Japonais couvraient leur chair. Ainsi, c’est à partir de ce moment qu’ils ont commencé à voir ce qu’ils ne voyaient pas auparavant: la perversité dans le sexe. Avant cela, ils voyaient le sexe avec respect, ils ne ressentaient pas de luxure. Maintenant, tout a changé. Le monde occidental corrompt, endommageant le Japon.

Je ne sais pas pourquoi les gens veulent voir le tabou, le péché, là où il n’y en a pas. Je ne sais pas pourquoi ils veulent voir dans le sexe quelque chose d’indigne et de pervers.

Observons les fleurs. Leurs organes sexuels sont en leur centre. Ils s’élèvent vers le Soleil et montrent au Soleil leurs organes créatifs sans aucune perversité. Pourquoi serions-nous inférieurs que les fleurs? Pourquoi ne comprenons-nous pas la sainteté du sexe et de l’amour? Pourquoi ne voulons-nous pas comprendre que le sexe, l’énergie créatrice, est une force merveilleuse dont la source originelle est divine, le Saint-Esprit, comme nous le dirions dans le Christianisme pur?

Malheureusement, les gens descendent sur le chemin descendant et involuant. Le visage de la Terre est pourri jusqu’à la moelle des os. La corruption a atteint le point de rupture. Le fait qu’il y a des pays où 95% des personnes sont bisexuelles, homosexuelles et lesbiennes est horrible, monstrueux dans le sens le plus extraordinaire du terme. Le moment est venu où nous devons comprendre ces problèmes…

Dans ces moments où je vous adresse ces questions sexuelles, je me souviens aussi comment les prêtresses de l’amour à Rome ont fait du sexe un culte sacré. De même, même les femmes qui participaient à ces cérémonies à Athènes ont regardé l’amour avec un profond respect. Jamais homme et femme ne se sont jetés dans le lit de Procuste dans la manière brutale et impitoyable des gens de ce vingtième siècle.

Divers rituels sacrés pratiqués par les Vestales ont toujours précédé le charme merveilleux de l’amour et de l’acte sexuel. Dans les temps anciens, le sexe était toujours vu avec beaucoup de respect et de profonde vénération.

Je suis certain que si les hommes et les femmes apprenaient à aimer, le monde serait complètement transformé…

Lémurie et Atlantide

En ce moment, la Lémurie vient dans ma mémoire, la Lémurie, ce vieux continent extraordinaire qui était autrefois situé dans l’Océan Pacifique. La Lémurie était habitée. Il est clair que lorsque cette planète géante Hercolubus est arrivée – et que maintenant elle se rapproche de nouveau pour mettre fin à notre race racine Aryenne – elle a produit des événements catastrophiques sur le vieux continent Mu. Le feu des volcans a éclaté à la surface. Partout, le feu liquide a brûlé la surface de la Terre. Des terribles tremblements de terre et des raz-de-marée terrifiants ont mis fin aux grandes villes du continent Lémurien. Et finalement, il a progressivement sombré dans les vagues furieuses de l’Océan Pacifique. L’île de Pâques et l’Océanie sont des vestiges de la Lémurie.

Au temps de la troisième sous-race Lémurienne, il arrivait à certaines époques que des hommes et des femmes qui s’aimaient étaient guidés vers les temples sacrés des mystères. Puis, sous la direction des grands sages, ils s’unirent sexuellement pour créer et créer à nouveau. Mais, à cette époque de l’Arcadie, où les fleuves d’eau pure de vie coulaient de lait et de miel, l’acte sexuel était un sacrement ineffable.Dans ces temps anciens, personne n’osait accomplir l’acte sexuel en dehors des temples. Même les rois et les reines des différentes villes fortifiées ont assisté à ces lieux saints pour copuler devant l’autel, car pour eux l’acte sexuel était sacré.

Alors, les Êtres Humains se reproduisaient par Kriyashakti, le pouvoir de la volonté et du yoga. Personne ne renversait le sperme sacré. Les hommes et les femmes se retiraient de l’acte sexuel sans répandre le sperme. Alors, leur sperme était transformé en énergie créatrice qui éveillait des pouvoirs extraordinaires dans les hommes et les femmes cyclopéens… Ce fut un autre temps…

En ces moments, il y a déjà des dispositifs qui prouveront la réalité de ce que je déclare. Bientôt, les ondes sonores de la Lémurie seront trouvés et transformés en images. Grâce à des postes de télévision, ils démontreront avec des faits concrets la réalité de ces affirmations.

En effet, en vérité, dans Lémurie le sexe était sacré. Un spermatozoïde pourrait s’échapper des glandes endocrines de l’homme afin de féconder la matrice féminine. Alors, voilà comment les enfants de sagesse, les enfants de la volonté et du yoga naissent dans le monde.

A cette époque antique, les rivières des eaux pures de vie coulèrent avec du lait et du miel. Tout appartenait à tout le monde, et tout le monde pouvait manger de l’arbre du voisin sans crainte. Ce fut l’époque paradisiaque, l’époque des Titans. Les humains n’avaient pas encore dégénéré. Ils avait un sixième sens qui leur permettait de voir l’aureola des étoiles, et de communiquer avec les gens d’autres mondes.

Disons qu’ils étaient «géants», oui, ils avaient environ quatre mètres de hauteur. Nous avons des représentations en pierre d’entre eux dans les magnifiques sculptures de Tula. Ils ont dit que ces sculptures sont des sculptures Atlantes, mais en effet, ces monuments nous rappellent l’humanité Lémurienne, les enfants de sagesse; ils nous rappellent ces gens qui parlaient délicieusement dans la grande langue universelle, qui, comme une rivière d’or flue toujours comme la lumière dorée du soleil.

Il n’y avait pas de douleur. Ce fut l’époque où l’humanité vivait encore dans un état paradisiaque. Ce fut l’époque où celui qui savait jouer de la lyre chantait avec ses mélodies délicieuses. À cette époque antique, la lyre d’Orphée n’était pas encore tombé sur le sol du temple et fracassé en morceaux. Ce fut l’époque où l’humanité était considérée comme une famille. La femme ne souffrait pas pendant l’accouchement. Elle aimait apporter une nouvelle créature dans le monde. Il n’y avait pas de haine sur la surface de la Terre. Il n’y avait pas de guerre. Tout était amour et beauté spirituelle.

Mais quand les humains ont commencé à forniquer, quand ils ont commencé à renverser la coupe d’Hermès Trismégiste, ils ont dégénéré, ils ont perdu leurs facultés précieuses, et a quitté l’Eden.

Ce que je déclare sera corroborée un jour, lorsque certains dispositifs actuellement affiné capture les vagues du continent Mu et les transforment en images.

Amis, cette humanité dégénérée sur le continent Mu vers la fin de ce continent, quand les gens ont commencé à se reproduire d’une manière similaire à celle de la présente humanité. Alors, ils n’allaient plus aux temples pour l’acte sexuel, non. Ils ont commencé à se reproduire dans leurs huttes, dans leurs maisons, dans leurs palais, éjaculant l’Ens Seminis. Ainsi, c’est à partir de ce moment que le processus humain descendant et involutif a commencé.

Lorsque la Lémurie a sombré dans l’Océan Pacifique, alors la fameuse Atlantide chanté par Platon a émergé de l’Océan Atlantique. L’Atlantide était situé du pôle sud au pôle nord; elle avait une civilisation puissante avec des fusées atomiques qui pouvaient traverser l’espace infini et descendre non seulement sur la Lune mais sur d’autres planètes de notre système solaire. Le système d’éclairage de l’Atlantide était atomique. Leurs véhicules amphibies ou aériens ont été poussés ou propulsés par l’énergie solaire.

Au début, les Atlantes avaient aussi une grande culture spirituelle. Ils ne savaient pas les guerres. L’amour régnait partout. Les hommes et les femmes ont fait de l’amour un culte. Ils se rappelaient des époques précédentes de la Lémurie et en aucun cas ils voulaient retomber dans l’involution. Malheureusement, à la fin de l’Atlantide (comme nous en sommes maintenant à la fin de notre race Aryenne), ils ont effroyablement dégénéré et se sont livrés à des orgies sexuelles aussi. Alors, il se trouvait qu’un jour quelconque, quand la planète Hercolubus est venu dans l’espace étoilé, il y avait une révolution de l’axe de la Terre. Alors, les mers ont changé leurs lits, et l’Atlantide avec tous ses millions d’habitants a sombré dans les vagues tumultueuses de l’océan qui portent son nom.

Un peu plus tard la nouvelle terre a émergé, qui sont ces continents où, actuellement, nous vivons perversement. Au début, notre race était belle, exquise. Souvenons-nous des gens paradisiaques du Mexique antique. Souvenons-nous aussi les puissantes cultures spirituelles du plateau central du Tibet. Rappelons-nous maintenant de même de l’antique Ithaque…

Il ne fait aucun doute que, à ce moment-là les Dieux des Aryens communiquaient avec les gens et le bonheur régnaient partout. Mais les divers cycles historiques ont changé, et en ces temps de crise mondiale et de faillite de tous les principes, l’humanité se précipite finalement sur le chemin de la dégénérescence sexuelle.

Ce qui Détermine Notre Avenir

De toute évidence, nous devons nous transformer avant qu’il ne soit trop tard. Nous pouvons et devons donner naissance à l’être humain à l’intérieur de nous-mêmes. Nous devons coopérer avec le Soleil. Nous devons nous soucier des idées solaires. Nous devons devenir des humains solaires dans le plein sens du terme.

Depuis l’aube de la création, l’amour a vu le jour. Ce monde, cet univers, est sorti du chaos au moyen de la force merveilleuse de l’amour. L’Armée de la Voix, l’Armée de la Parole, savait aussi aimer, et c’était à l’aube de la création et à l’intérieur du même chaos quand les êtres ineffables ont donné naissance à cet univers actuel. De toute évidence, c’est seulement grâce à l’amour que cette création pourrait émerger. Il aurait été impossible pour cet univers d’émerger de l’intérieur du Chaos sans la magnifique force de l’amour.

Comme preuve que l’amour était la cause de l’existence de cet univers, nous avons ces flux d’amour, comme je vous l’ai dit, du centre de chaque noyau atomique, fleur, système solaire, et galaxie.

Les êtres ineffables sont venus ici dans ce monde grâce à l’amour, à savoir Gautama, le Bouddha Shakyamuni, est venu ici à cause de l’amour, et a donné un message d’amour à l’humanité; il avait sa femme Yasodhara. Il était heureux avec sa femme. Il l’aimait. Et qu’allons-nous dire au sujet de Quetzalcoatl? Il savait aussi aimer. Qu’en est-il de Hermès Trismégiste, le trois fois grand Dieu Ibis de Thot? Il a aussi aimé, c’est pourquoi il a dit: «Je vous donne l’amour, dans lequel est contenu toute la somme de la sagesse…» Ou que dirons-nous d’autres hommes, comme Krishna? Nous savons très bien combien il a aimé sa femme. Tous les grands initiés qui sont venus dans le monde ont su aimer. Mais cette humanité a empoisonné certains d’entre eux: ils ont empoisonné le Gautama Buddha Shakyamuni. Ils ont empoisonnés Milarepa, le grand saint Tibétain. D’autres grands initiés ont été empoisonnés. Ceux qui ne sont pas empoisonnés ont été poignardés ou pendus, tués, bannis, etc., comme Apollonius de Tyane. Enfin, le grand Kabir Jésus de Nazareth nous a été envoyé, et il a été crucifié.

À côté des grands hommes illuminés du passé il n’a jamais manqué une femme. La plus merveilleuse Marie-Madeleine brille à côté de Jésus, comme Yasodhara, la femme-disciple de Gautama le Bouddha Shakyamuni brille énormément. Les grandes femmes ont toujours été à côté de grands hommes. Les femmes les animaient. Les femmes leur ont donné la vie. Les femmes les ont incités à se battre. Les femmes les ont élevé sur le piédestal. Les femmes les ont guidés pour faire des œuvres gigantesques…

La femme, comme je l’ai dit, est la plus belle pensée du Créateur fait chair, sang et vie.

La femme est née pour une prédestination sainte, qui est d’amener les enfants à la Terre, de les éduquer, de les guider sur la voie de la revitalisation des principes solaires afin qu’ils puissent atteindre l’auto-réalisation ensemble…