Le Mystère du Sphinx

1024px-Sphinx_partially_excavated2

Le hiéroglyphe du sphinx se trouve très souvent dans les murs des temples d’Egypte et c’est pourquoi il s’appelle généralement le sphinx d’Egypte. Nous allons expliquer son mystère, mais tout d’abord, sachons que cette icône mystérieuse se trouve également en Perse, en Babylone. C’est une icône qui représente les forces élémentales de la nature. Il est très important pour nous de comprendre son mystère.

tarot-10

Comme on le voit dans le graphique de la dixième carte du Tarot, le sphinx est situé au sommet de la roue de Samsara, la roue de la fortune.

Sur les côtés droit et gauche de la roue, on trouve deux figures ou personnages. À droite, nous trouvons Hermanubis, un nom qui unit Hermès et Anubis. Cela implique que, pour faire tourner cette roue, l’activité de Hermes / Mercure et la loi du karma (qu’Anubis surveille) est indispensable, très simple. Sur la gauche, on trouve le Typhon tombé, qui symbolise les forces d’involutions et de retour de la nature sur la roue tournante. Sur le côté droit, l’évolution est représentée par Hermes et Anubis. Sur la gauche, l’involution est représentée par Typhon Baphomet, ce monstre au visage d’un crocodile ou d’un hippopotame.

Dans les eaux sous eux, nous trouvons deux serpents. Celui de droite représente ce que l’on appelle en Inde Kundalini. Cette force serpentine est décrite par Moïse dans la Bible dans le livre des Nombres comme le serpent d’airain:

«Et le peuple parlait contre les Elohim et contre Moïse. Pourquoi nous as-tu amenés d’Egypte pour mourir dans le désert? Car il n’y a pas de pain, il n’y a pas d’eau; et notre âme a été fatiguée de ce pain léger. Et יהוה Jehovah a envoyé «  נחשים השרפים Nahashim Seraphim » des serpents de feu parmi les gens, et ils ont mordu le peuple; Et beaucoup de gens d’Israël sont morts. C’est pourquoi le peuple est venu à Moïse, et a dit : Nous avons péché, car nous avons parlé contre יהוה Jehovah, et contre toi; Priez יהוה Jehovah, qu’il nous enlève les serpents. Et Moïse pria pour le peuple. Et יהוה Jehovah a dit à Moïse: Fais-toi un serpent de feu «שרף Seraph », et met-le sur une poteau; et il arrivera que quiconque est mordu, quand il le regardera, vivra. Et Moïse fit un serpent d’airain, Nahash Nahashoth, et le mit sur un poteau, et il arriva que si un serpent Nachash avait mordu un homme, quand il vit le «נחש נחשת Nahash Nahashoth » serpent d’airain, il vivait. » Nombres 21: 5-9

Les serpents de feu sont les Seraphim, les forces de feu de la sephirah Geburah. C’est pourquoi Jehovah a dit à Moïse:

«Fais-toi un serpent de feu, et met-le sur un poteau; et il arrivera que quiconque est mordu (par les serpents de feu), quand il le regardera, vivra.»

Bien sûr, cela est plein d’un symbolisme alchimique, parce que le laiton (airain) est un mélange de deux métaux, à savoir le cuivre et l’étain; Ils représentent les forces masculines et féminines que nous devons combiner pour éveiller la troisième force, qui est du bronze, qui en Sanskrit s’appelle Kundalini, et dans le Christianisme s’appelle le feu du Saint-Esprit.

En bas à gauche, nous voyons l’opposé de ce serpent, qui est dans l’ésotérisme, s’appelle l’organe Kundartiguateur, qui est cet organe qui se développe dans la psyché des individus qui abusent des seraphim ou des forces sexuelles créatrices de Geburah – l’énergie sexuelle – et donc, Ils deviennent esclaves de la passion. Moïse décrit la passion comme le serpent tentateur de l’Eden:

« Et le serpent (le sens du toucher) était plus subtil que n’importe quelle bête du champ (שדה Shaddah ou שדי Shaddai) que Jehovah Elohim avait fait. » Genèse 3: 1

Tout ce qui concerne la dégénérescence sexuelle est représenté par le serpent gauche, le Kundartiguateur; et tout ce qui concerne la régénération sexuelle est représenté par les forces positives de la Chasteté (la manière correcte de prendre soin de l’énergie sexuelle) qui est représenté par le serpent de droite, la Kundalini.

Ces deux serpents sont également représentés dans le Caducée de Mercure ou le Caducée d’Hermès. Ils sont appellés Ida et Pingala, et dans le livre de la Genèse, Moïse les appelle «Adam et Eve», les deux forces serpentines sur l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal.

Ainsi, les trois aspects ou divisions que nous voyons représentés sur la dixième carte du Tarot nous en disent beaucoup, mais nous ne donnerons ici que la synthèse pour que nous puissions comprendre intuitivement le reste.

La dixième carte du Tarot s’appelle Retribution, car sur la roue du samsara, nous recevons selon nos actes.

Quoi? Le bien que nous recevrons d’Elohim, et ne recevrons-nous pas le mal? – Travail 2: 10

Le nombre dix est très important, car il est lié aux mystères du lingam-yoni.

Comme vous le voyez, au-dessus de la roue de la fortune ou de la roue du samsara, nous trouvons cette icône que nous appelons le sphinx, qui est une force élémentale et vivante dans les mondes internes qui représente la Mère Nature. Habituellement, le visage du sphinx est féminin, mais sur différentes peintures murales de différentes cultures en Asie, nous pouvons trouver des sphinx avec des visages masculins. Que ce soit masculin ou féminin, le visage représente l’intelligence. Maintenant, approfondissons, afin de comprendre cette icône merveilleuse.

Dans la Bible dans le Livre de la Genèse et de l’Exode et beaucoup de ses livres, le nom d’Égypte est souvent écrit, cependant, dans la Bible, en Hébreu, l’Egypte est מצרים Mitzrahim ou מצרימה Mitzrahima, c’est ainsi que l’Egypte se prononce en Hébreu, qui, en tant que mot, cache de nombreuses significations kabalistiques que nous avons expliquées dans de nombreuses conférences. Kabbalistiquement, Mitzrahim מצרים ou Mitzrahima מצרימה «L’Egypte» représente toute la planète Terre. Les gens associent toujours le sphinx à l’Égypte, car de nombreux écrivains l’associent à l’Egypte. Moïse, par exemple, qui a écrit les cinq premiers livres de la Bible, était Égyptien. Nous pouvons le prouver lors de la lecture du livre de l’Exode. Moïse était un fugitif Égyptien, qui a tué un autre Egyptien, et l’a caché dans le sable.

«Et quand il sortit le deuxième jour, voici, deux hommes parmis les Hébreux se battaient ensemble: et il lui dit à celui qui avait tort: Pourquoi frappe tu ton prochain? Et il a dit: Qui t’a fait prince et juge sur nous? Veux-tu me tuer, alors que tu as tué l’Egyptien? Et Moïse eu peur, et dit: Certes, cette chose est connue. Lorsque Pharaon a entendu cette chose, il a cherché à tuer Moïse. Mais Moïse a fui de la face de Pharaon, et a habité dans le pays de Madian; et il s’est assis près d’un puits.» – Exode 2: 13-15

«Moïse fut appelé Égyptien par les filles de Jethro, quand ils lui dirent:

«Un Égyptien nous a délivrés de la main des bergers, et nous a puisé de l’eau pour nous, et a fait boire le troupeau.» – Exode 2:19

«Moïse est né en Egypte et il s’est élevé, et là, il s’est engagé dans la doctrine secrète. «Un bon homme», car il a vu clairement le Seigneur (Nombres 12: 8) et pas dans les discours sombres. Il était un homme divin, un homme de Dieu, (Deutéronome 33: 1) un récipient de la science divine, comme aucun autre homme n’avait jamais été auparavant.

«Et dans la main de l’Egyptien se trouvait une lance». C’était le sceptre ou la verge de Dieu qui a été remis à Moïse, comme l’a mentionné l’Écriture: «Et la verge des Elohim était dans ma main», Exode 17: 9 la verge qui a été faite quand le soleil s’est élevé pour la première fois, Et on a gravé le Shem-Ham-Aphorash, ou le très saint nom divin. Par là, il a frappé le rocher, comme il est écrit: «Et il a frappé le rocher avec sa tige deux fois.» Nombres. 20:11 Et le Saint dit: Moïse, ma verge ne t’a pas été donnée pour être utilisée ainsi. Je le jure, par ta vie, à partir de ce moment, tu ne la retiendrai pas. Par conséquent, nous lisons: «Il est descendu avec la verge», ce qui a été une grande affliction pour Israël, car la verge a été enlevée. «Et il a arraché la lance de la main de l’Egypte», ce qui signifie la verge, et il n’a jamais été vu de nouveau. Puis, en outre, il est lu: «Il l’a tué avec sa lance pour le péché commis par un mauvais usage de la verge.» – Zohar

Moïse s’est échappé d’Egypte, parce qu’il a tué un autre Egyptien. En effet, c’est un symbole que nous devons comprendre, car Moïse représente la sephirah Tiphereth, le corps de la volonté ou le Corps Causal. Nous avons tué l’Egyptien en nous, ce qui signifie les forces élémentales qui se rapportent aux mystères de l’Égypte.

«Eros et Anteros, Caïn et Abel, vivent à l’intérieur de nous-mêmes dans une lutte intense jusqu’à ce que nous découvrions le mystère du sphinx. Alors, nous saisissons l’épée flamboyante, nous libérant de la roue des siècles.» -Samael Aun Weor

Les prophètes dans la Bible se réffèrent toujours à l’Égypte comme quelque chose de très spécial, et c’est parce que, au temps de l’Atlantide (ce continent englouti par l’inondation universelle), les initiés étudiaient les forces de la nature. La société qui a étudié les forces élémentales de la nature s’appelait la société Akaldan. Les initiés de cette société Atlante étaient ceux qui ont construit non seulement le sphinx d’Egypte, mais aussi d’autres sphinx que l’on retrouve dans différentes cultures d’Asie et d’Amérique. Les pyramides égyptiennes sont Atlantes, ainsi que les pyramides que l’on retrouve aussi sur le continent américain. Les Atlantes avaient un grand collège de mystères dans lequel de grands initiés comme Moïse ont été instruits. Par exemple, Pythagore de la Grèce, même Jésus – si nous lisons les Évangiles, nous allons lire comment Jésus est allé en Egypte et, d’Egypte, il est revenu en Terre Sainte pour enseigner sa connaissance, sa Gnose.

Le sphinx Atlante symbolise les forces des quatre éléments de la nature rassemblés dans une force, ou mieux dit, c’est la force élémentale divine cachée dans les quatre éléments. En appliquant la loi des analogies, nous devons comprendre que, dans l’ésotérisme Kabbalistique, la sephirah Malkuth, notre physicalité, s’appelle aussi Egypte. Ainsi, Malkuth représente soit la planète Terre dans son ensemble, soit notre physicalité – les deux sont liés à l’Egypte. C’est seulement de cette façon que nous pouvons comprendre pourquoi l’Egypte est mentionnée dans la Bible et dans beaucoup d’autres livres. Par exemple, en ce qui concerne le mystère, le mythe du sphinx, nous trouvons en Europe l’histoire du roi d’Œdipe et l’énigme du sphinx. Le sphinx était assis devant Thèbes et demanda à tous ceux qui étaient venus une énigme. Celui qui arrive à répondre, le sphinx le laisse partir, mais s’il ne pouvait pas répondre à l’énigme, le sphinx le mangeait. Personne n’a jamais su la réponse, sauf Oedipus (qui signifie «pied gonflé»).

Oedipus.jpg

Le sphinx a demandé: «Qui est l’être qui marche sur quatre pieds le matin, deux pieds à midi et trois pieds le soir?» Oedipe répondit: «L’être humain». Mais sa réponse n’était pas complète, il ne franchit pas la profondeur de son sens.

«Le crime d’Œdipe, le roi de Thèbes, était qu’il ne comprenait pas le sphinx; qu’il a détruit le fléau de Thèbes sans être assez pur pour compléter l’expiation au nom de son peuple. En conséquence, la peste a vengé rapidement la mort du monstre, et le Roi de Thèbes, forcé d’abdiquer, s’est sacrifié aux horribles sanglots du sphinx, plus vivant et vorace que jamais lorsqu’il est passé du domaine de la forme à celui de l’idée. Œdipe a deviné ce qui était l’homme et il a émis son propre oui parce qu’il n’a pas vu ce qu’était Dieu. Il a divulgué la moitié du Grand Arcane et, pour sauver son peuple, il lui fallait porter la moitié restante du terrible secret à l’exil et à la tombe.» – Eliphas Levi

Selon ce mythe, Œdipe a tué son père sans savoir qu’il était son père, qui était le Roi de Thèbes. Et après cela, il a épousé sa mère sans savoir qu’elle était sa mère et avec elle, il avait beaucoup d’enfants. Quand il connut son crime, il fit sortir ses yeux. Œdipe a tué son père et a épousé sa mère, c’est quelque chose de très symbolique; nous devons approfondir, pour investiguer sur cela, nous ne devons pas lire par erreur les mythes superficiellement, parce que les mythes sont des coffres de trésors, merveilleux, véridiques; par exemple, semblable à l’histoire d’Œdipe, Moïse a tué un Égyptien et a fui. Pendant son exil, il épousa Sephora, Sephirah, la Shekinah.

«Tous les dix sephiroth connus viennent de Sephirah, la Mère Divine; elle habite dans le temple cœur.» – Samael Aun Weor

«Rabbin Simeon a déclaré: «La doctrine secrète (de la Torah ou du Tarot) et son enseignement ont une relation avec deux ou Beth (maisons בית), ou plus explicitement l’humaine (maison de Binah) et la divine (maison de Binah) Le plus bas (וה homme-femme dans Yesod), et (יה Jah dans Daath) l’Être supérieur, comme il est écrit:

Et (les deux Hei de והיה va’heieh le tetragrammaton) seront pour un sanctuaire (à ‘ iod et ו Vav); mais pour une pierre d’achoppement et pour une roche d’offense aux deux (בית Beth) maisons d’Israël, pour une trape et pour un piège aux habitants de Jérusalem. – Ésaïe 8: 14

«De ces deux (ה ה Heis), un (dans Daath, la gorge) est (יה Jah) un mystère au-delà de la compréhension humaine, et l’autre (וה homme-femme dans Yesod-sexe), bien que très occulte, se trouve dans le gamme de compréhension (Binah).

«Le premier (ה Hei, dans la gorge) est symbolisé par la Grande Voix mentionnée dans (Deutéronome 5: 23). «La Grande Voix ou Logos את הקול Ath Ha’kwol qui ne cesse pas», c’est toujours résonnant et parlant à l’intérieur de nous, bien que inaudible et inconnu par l’oreille externe. Par lui a été livré et parlé les enseignements ésotériques connus sous le nom de «la voix de Jacob» pour qu’ils soient connus.

«Maintenant, cette grande voix intérieure (הקול – Hei’kwol) et le mot (ou Logos את Ath) qui l’exprime sont comme deux maisons, l’une visible, l’autre invisible. L’une est la Sagesse éternelle (חכמה עלאה Chokmah ilaah) cachée et dissimulée dans (Daath) le mental divin et a envoyé la grande voix intérieure; l’autre la Voix de Jacob ou les enseignements ésotériques exprimés par les mots, en particulier par le terme בראשית Barashyth, ou comme cela peut être différemment écrit et expliqué par le Mots בית Beth ראשית reshyth, c’est-à-dire la maison ou la doctrine appelée ראשית reshyth ou commencement.»

«Le commencements des Écritures (בית Beth ראשית reshyth) avec les mots ברא אלה-ים Bara Elah-Yam (créa la Déesse de la Mer), dont la signification mystique est la même que celle contenue dans les mots: Vyeben Jehovah Elohim Ath Azla (Jehovah Elohim forma la côte) ויבן יהוה אלהים את הצלע.

«De même, la signification mystique des mots: את השמים Ath Ha Schamayim (Ath, les cieux), est le même que ויבאה אל-האדם vayebah El-Ha-Adam (et l’a amenée (אלה-ים Elah-Yam) à Adam) Ainsi, les mots ואת הארץ Ve-Ath Ha-Aretz (et Ath, la terre) ont aussi la même signification occulte de עצם מעצמי atzm matzmi (l’os de mon os).

Il est écrit: «Le Seigneur a dit à mon Seigneur: assois-toi à ma droite jusqu’à ce que (par la conjuration des quatre) je rends tes ennemis comme le repose-pieds de tes pieds (Malkuth)» (Psaume 110: 1).

«Ces mots se réfèrent à (יהוה אלהים Jehovah Elohim, la sephirah Binah) le Suprême disant à אדני Adonia (Malkuth, la Reine) près de Lui, «assieds-toi à ma droite, pour que l’Occident (Malkuth) puisse être unis à l’Orient (Tiphereth), le gauche (pied, feu Geburah, pilier gauche) au droit (pied, eau Gedulah, pilier droit), de sorte que le pouvoir et la force des nations idolâtres (de Klipoth) ne peuvent pas prévaloir, mais se briser et se dissiper. «Mon Seigneur (יהוה, Jehovah) a dit à ma Dame (Adonia אדני),» ont aussi la même signification que «Jacob a dit au Seigneur» comme on le voit dans les mots: Voici, (Aun און – force sexuelle) L’arche de l’alliance de אדון Adon (le Seigneur) de toute la terre (Malkuth) passe (sur le troisième pied, à travers le pilier central, le baton des Patriarches) devant vous en Jourdain. – Joshua 3: 11 – Zohar

Ainsi, dans le nom de Dieu יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, la première lettre Hei représente la Divine Mère, la seconde Hei est la fille, la force sexuelle dans notre physicalité, il est écrit:

«Et il y a eu un homme (le iod, le feu) de la (première Hei, la) maison de Lévi (le Saint-Esprit, sephirah Binah), et a pris (le Hei, Malkuth) pour épouse une fille de Lévi (le Saint-Esprit, sephirah Binah). – Exode 2: 1

Pour travailler avec ces deux Heis, nous devons travailler avec יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, les forces élémentales du sphinx. Moïse, le Corps Causal, fils d’une fille de Lévi, a la volonté de le faire; ceci, nous devons comprendre et saisir profondément.

Par exemple, dans la célèbre icône, l’Arbre de Vie, les quatre pieds ou quatre éléments, se trouvent au fond, où l’Egypte se trouve, en Hébreu dans l’Arbre de Vie, s’appelle מלכות Malkuth ou מלכותה Malkutha, ce qui signifie «Le royaume» ou «la reine», la Shekinah. Pourquoi? Parce que c’est la sephirah féminine qui absorbe tous les neuf cieux au dessus, c’est le dixième des sephiroth dans l’Arbre de Vie kabbalistique. Malkuth est assis au fond de l’Arbre de Vie, sous Yesod. En Alchimie, la sephirah Malkuth symbolise la mariée, la reine de la sephirah Tiphereth, le roi qui symbolise le marié. La sephirah Yesod (sexe) unit la poutre verticale, le Lingam de Tiphereth, à la poutre horizontale, la Yoni de Malkuth, et c’est pourquoi Malkuth, le royaume, est représenté par la croix.

La croix est le symbole des quatre éléments de la nature, les mêmes éléments que nous trouvons dans le sphinx. Lorsque nous parlons des dix sephiroth de l’Arbre de Vie, nous devons partir du point de vue que les dix sephiroth sont situés dans notre physicalité ou nos points de référence, parce que toutes les forces des quatre éléments descendent dans Malkuth à travers les Quatre fleuves de l’Eden: Feu de Geburah, pilier gauche; Eau de Chesed, pilier droit; Air de Tiphereth, pilier central; Ces trois sont mélangés dans le Nil de la terre, Mitzrayimah, en Egypte.

Emplacement des dix sephiroth dans le corps physique:

1. Kether : la couronne, dans la partie supérieure de la tête

2. Chokmah : côté droit du cerveau.

3. Binah : côté gauche du cerveau.

4. Chesed : dans le bras droit.

5. Geburah : dans le bras gauche.

6. Tiphereth : dans le coeur.

7. Netzach : dans la jambe droite.

8. Hod : dans la jambe gauche.

9. Yesod : dans les organes sexuels.

10. Malkuth : dans les pieds.

tree-of-life-back-of-body

Ce graphique montre l’emplacement magnétique des dix sephiroth dans notre physicalité en les regardant par derrière. Selon l’ésotérisme, l’Arbre de Vie est la colonne vertébrale. La colonne vertébrale est le célèbre Arbre de Vie que nous trouvons dans le livre de la Genèse. C’est ainsi que tous ces dix sephiroth sont connectés dans le corps. Nous pourrions dire que les bras, les jambes, sont les branches, la canopée de cet arbre est notre tête. Le Livre de la Genèse avant de se référer à l’humanité du Jardin d’Eden, parle des arbres:

Et Elohim dit: Que la terre produise de l’herbe, l’herbe produisant de la semence, et l’arbre fruitier produisant des fruits selon son espèce, dont la semence est en eux sur la terre, et c’est ainsi. Et la terre a apporté de l’herbe, et l’herbe a donné de la semence selon son espèce, et l’arbre produisant des fruits, dont la semence était en lui-même, selon son espèce; et Dieu vit que c’était bien. – Genèse 1: 11,12

«L’herbe produisant de la semence», c’est-à-dire les anges lunaires (de Yesod) nommés «herbes» qui ont jeté leur semence dans (la moelle épinière, le Sushumna, de) la terre (la physicalité des initiés qui pratiquent l’Alchimie Sexuelle) de qui viennent des créatures humaines (corps solaires).

«Et l’arbre fruitier donnant des fruits». Le mot «fruit» ici répété deux fois indique le (semen dans les) sexes masculin et féminin, car un arbre est fructifié par un autre arbre, donc (dans l’Alchimie Sexuelle) l’ (ovule de la) femme est rendue prolifique par le (spermatozoïde de) l’homme (quand ils sont transmutés).

Ainsi, parmi ces anges végétaux (de Yesod), il y a homme et femme (polarisations)! Ce sont ceux qui sont appellés cherubim et thimroth (ou Pingala et Ida). Qui et quoi sont les thymroth? Ce sont des êtres angéliques qui sont présents dans l’encens des offrandes brûlées et sont donc appelés תימרות עשן thimroth aschan (piliers de fumée) et sont donc des assistants aux initiés lors de leur culte (alchimique sexuel).

«Qui est-ce qui monte par le désert, comme תימרות עשן thimroth aschan (piliers de fumée) d’épices aromatiques, de myrrhe et d’encens, et de toutes les poudres du parfumeur?» – Chanson de Salomon 3: 6

«Produisant du fruit», c’est-à-dire des anges en forme masculine et féminine ressemblant aux êtres humains avec cette différence spéciale, ils sont d’une forme majestueuse et d’un noble aspect, tandis que les cherubim sont de plus petite taille et de construction fragile. L’Écriture dit d’eux: «Ils ont la figure d’un homme», qui est la synthèse de toutes les figures et des formes, car portant l’impression du Saint Nom dont les quatre lettres Iod-Hei-Vav-Hei correspondent et symbolisent les quatre quarts du monde, Nord, Sud, Est et Ouest.

Michael (Ra, le Logos Solaire) est stationné au Nord (le Zenith) et les visages de toutes les armées angéliques sont dirigés vers lui comme leur chef. L’Écriture affirme en outre, ils ont les formes d’un homme (eau), d’un lion (feu), d’un bœuf (terre) et d’un aigle (air). Par visage d’un homme, on entend le visage de l’homme et de la femme mélangés (au moyen des eaux pendant le pacte d’Alchimie sexuelle) en un seul. Par conséquent, «L’arbre fruitier portant des fruits selon son espèce dont la graine est en lui-même». Ces mots désignent les initiés qui conservent leur graine (sexuelle) pour l’avantage. «Sur la terre» se réfèrent à ceux qui (forniquent sur la terre, ceux qui) vivent une vie dissipée, ce qui est donc illégal et interdit. – Zohar

Ainsi: «Ce sont les générations des cieux et de la terre quand ils ont été créés, au jour où Jehovah Elohim a fait la terre et les cieux, et toute plante du champ avant qu’il ait été sur la terre, et toute herbe du champ avant qu’elle ne croîsse : car Jehovah Elohim n’a pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait pas Ha’Adam (Moïse) pour planter la terre. Mais il y eut une brume de la terre, et arrosa toute la surface du sol. Et Jehovah Elohim forma Adam de la poussière de la terre (Malkuth, la mariée), et souffla dans ses narines le souffle de vie; et Adam est devenu une âme vivante. Et Jehovah Elohim a planté un jardin à l’orient dans l’Eden; et il a mis Ha’Adam qu’il avait formé. Et de la terre, Jehovah Elohim fit pousser tout arbre agréable à la vue et bon pour la nourriture; l’Arbre de Vie aussi au milieu du jardin, et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal.» – Genèse 2: 4-9

Lorsque nous lisons ces citations alchimiquement, nous devons comprendre que ces arbres sont des personnes, des êtres humains qui sont associés au règne végétal. Pourquoi? Parce que le règne des plantes est l’endroit où nous voyons la chasteté alchimique parfaite. Voyez comment les arbres donnent des fleurs, de belles fleurs parfumées, qui deviennent des fruits que nous mangeons. Lorsque nous voyons le règne des plantes, nous l’aimons; différentes plantes magnifiques, qui transforment différentes forces cosmiques qui sont le résultat de l’Alchimie, ou mieux dit, le résultat de la transmutation de la force créatrice du Saint-Esprit dans la nature. Nous devons imiter le règne des plantes en résolvant l’énigme du sphinx, qui représente la chasteté dans le règne animal. Bien sûr, dans le règne animal, nous trouvons aussi de belles créatures, mais avec la différence que dans le règne animal il y a le vice de la Fornication. Même si les animaux obéissent aux lois de la nature, ils forniquent, mais seulement lorsqu’ils sont en chaleur. Les animaux gaspillent l’essence créatrice sexuelle ou la matière de leur corps, alors qu’ils ne le font pas dans le règne végétal. C’est pourquoi Moïse symbolise le règne des plantes avec Adam et Eve, mais aussi le serpent tentateur parmi les animaux ou les bêtes du champ.

Nous sommes dans le règne animal, puisque nous sommes des mammifères rationnels ou des animaux intellectuels; nous avons l’habitude de forniquer comme tout autre animal. Nous, an tant qu’humanoïdes, n’imitons pas les plantes, mais les animaux. Tous les prophètes qui sont entrés dans cette planète dans différentes régions de la planète sont venus pour enseigner comment imiter les plantes, mais la génération animale, le désir animal est fort en nous et c’est pourquoi nous devons la surmonter. C’est l’Alchimie que Moïse enseigne dans ses livres.

SphinxPyramid

La Bible parle aussi de la façon dont les pyramides et le sphinx d’Egypte ont été construits par les Israélites. En effet, les Israélites ont été ceux qui ont construit les pyramides et les merveilleux temples des mystères en Egypte, et pas seulement en Egypte, mais partout dans le monde. Néanmoins, lorsque nous nous référons aux Israélites, nous ne nous référons pas aux Immigrants Israélites (פלשתי pel·is·tē’) ou aux Israélites-Palestiniens de ce monde tridimensionnel au Moyen-Orient et qui s’y battent pour s’établir dans cette terre. Pour nous, esotériquement, alchimiquement, les Israélites sont les archétypes, les prototypes, les éléments primitifs de l’esprit ou de l’âme, engendrés, dans le ventre de Is, Isis, la Divine Mère, l’Esprit de la Terre, par Ra-El, le Dieu Soleil ; ainsi, les enfants d’Israël existent à l’intérieur d’un véritable être humain et sont potentiellement dans les règnes humanoïde, animal, végétal et minéral.

«L’expression, «Congrégation d’Israël», en premier lieu, se réfère aux enfants premiers nés de la Lumière ou, comme on l’appelle dans le Livre de Job, les étoiles du matin qui, avec les Enfants des Elohim, ont chanté leur chant de louange à la création du monde. Dans un sens étendu, elle comprend les vrais enfants de la lumière qui ont atteint la Vie Divine.

«Je suis le narcisse de Sharon et les lys des vallées. Comme un lys parmi les épines, ainsi est mon amour aussi chez les filles». – Chanson de Salomon. 2: 2

«Ce mot « שושנה Shoshana» lys (rose), qu’est-ce que cela signifie et symbolise? Il symbolise la congrégation d’Israël, et comme les lys sont de couleur rouge ou blanc, les membres de cette congrégation sont divisés en deux classes, distinguées par leur justice et leur justesse rigoureuses, ou par leur douceur, leur gentillesse et leur compassion. Ils sont environnés de treize manières ou degrés de miséricorde, car le lys a treize feuilles (13 sephiroth) l’entourant de tous côtés.

«En outre, intervenant entre le premier (אאלהים בראשית בר Aelohim ) et le second אלהים Elohim, mentionné dans Genèse 1: 1,2, sont treize mots correspondant à ces treize feuilles (13 sephiroth) du lys et aux degrés de miséricorde entourant la Congrégation d’Israël. Le nom divin Elohim est mentionné à nouveau, et pourquoi? Afin de montrer la signification symbolique des cinq feuilles fortes qui entourent le lys, dont le sens occulte fait référence aux cinq voies du salut, correspondant à cinq portes de miséricorde. En ce qui concerne ce mystère du cinq, il est écrit: «Je prendrai la coupe du salut», Psaumes 116: 13 qui est la coupe de la bénédiction, et qui doit se tenir ou reposer sur cinq doigts seulement, semblable au lys supporté et soutenu par ses cinq feuilles fortes. Pour cette raison, le lis symbolise la coupe de la bénédiction, car il y a cinq mots entre le deuxième et le troisième Elohim mentionnés dans le Livre de la Genèse. L’un de ces mots est אור AUR, qui signifie lumière. Cette lumière אור Aur a été traitée et a été enfermée comme un embryon dans le Berith, ou alliance, et, entrant dans le lis comme principe de vie, le rend fructueux, et c’est ce qu’on appelle dans l’Écriture «arbre fruitier, donnant des fruits dont la semence est en lui-même» Genèse 1:29; et comme ce principe de vie, entrant dans le Berith, se faisait manifester dans quarante-deux sortes de deuxième matière, il a produit le Shemhamphorash, le nom divin et ineffable de Dieu, composé de quarante-deux lettres, qui opérèrent dans la création du monde.» – Zohar

Cette citation est très importante à comprendre pour nous. Les gens ignorent qu’Israël est à l’intérieur d’eux; ce sont tous ces archétypes, et nous devons travailler avec eux.

Ainsi, où sont les Israélites? Ils sont en Egypte, dans notre physicalité. Et si nous voulons qu’ils construisent des pyramides, la pyramide de Thoth et le sphinx, ils doivent entrer dans le chemin. Ces prototypes ou archétypes doivent entrer dans l’initiation. Et pour cela, nous devons trouver la porte, la manière dont les portes initiatiques seront ouvertes pour nous internement. Quand quelqu’un entre dans le chemin, internement, ils font toujours face au sphinx, car il s’agit d’un élément qui représente la nature. Personnellement, j’ai eu une expérience avec le sphinx, mais je savais avant cet événement que c’était l’intercesseur élémental de la Mère Nature et que l’élémental se comporte selon l’individu auquel l’élémental approche dans l’initiation. Dans mon cas, par exemple, je me souviens que cet elemental venait avec un voile, couvrant son nez et ses lèvres, et j’ai immédiatement compris, et je lève le voile un peu et l’élémental a dit: «Attention, ne me manque pas de respect». Et j’ai dit: «Oui, je veux votre bénédiction et je ne vous manquerai pas de respect». Oui, j’ai compris que cet elemental m’avait averti comme disant: «Tu vas dévoiler et parler du mystère du nez et des lèvres», qui est précisément lié à la Gnose, à la connaissance, à la doctrine que nous enseignons en cette époque. Si vous voulez en savoir davantage sur le mystère du nez et des lèvres ou de la bouche, je vous répondrai, mais, avant d’entrer dans le mystère – observons le sphinx en Egypte en cette époque: son nez et ses lèvres sont détruits, le nez et la bouche ne sont plus là. Nous allons expliquer pourquoi. Comprenez, rien ne se passe par hasard, parce que en Egypte et dans d’autres cultures, nous voyons exactement comment le sphynx devrait apparaître. Mais en Egypte le sphynx qui représente précisément la planète est celui que nous allons expliquer, ce qui signifie la même chose en tout lieu. Avant cela je dois vous dire que tous ces éléments que l’on trouve dans le sphynx sont également mentionnés par Ezéchiel dans la Bible:

«Je regardai, et voici, un tourbillon est sorti du Nord, un grand nuage, et un feu se dédoublant lui-même, et une luminosité était sur lui, et du milieu de celui-ci comme la couleur de l’ambre, sortant du milieu du feu. Aussi sortant du milieu de celui-ci est venu la ressemblance de quatre êtres vivants [qui représente les quatre éléments] et ce fut leur apparence; ils avaient la ressemblance d’Adam [la traduction dit «d’un homme», mais la bonne traduction devrait être Adam, parce אדם Adam est 1 + 4 + 40 = 9, le nom qui maintient le צלם Tzalem, l’image de Dieu dans la neuvième sephirah, Yesod-sexe.] et chacun avait quatre faces, et chacun avait quatre ailes et leurs pieds étaient des pieds droits, et la plante de leurs pieds était comme la plante du pied d’un veau. et ils étincelaient comme de l’airain poli et ils avaient les mains (יד Iod en Hébreu] d’Adam sous leurs ailes sur leurs quatre côtés, et les quatre avaient leurs faces et leurs ailes. Leurs ailes étaient jointes l’une à l’autre; ils ne se tournaient pas quand ils marchent; ils marchent tous droit. Quant à la ressemblance de leurs visages, les quatre avaient le visage d’ אדם Adam, et le visage d’un lion, sur le côté droit, et les quatre avaient le visage d’un bœuf sur le côté gauche; les quatre, ils avaient aussi le visage d’un aigle.» – Ezéchiel 1: 4-10

Ces quatre créatures sont également mentionnées dans le livre de l’Apocalypse 4: 6-8

«Et devant le trône il y avait une mer de verre semblable à du cristal, et au milieu du trône et autour du trône, quatre animaux pleins d’yeux devant et derrière. Et la première bête était comme un lion, et la seconde bête comme un veau, et la troisième bête avait un visage comme un homme, et la quatrième bête était comme un aigle qui vole. Et autour de lui les quatre êtres vivants ont chacun six ailes; et ils étaient pleins d’yeux à l’intérieur: et ils ne se reposent pas jour et nuit, disant: Saint, saint, saint, Seigneur Dieu Tout-Puissant, qui était, et est, et sera».

Nous devons savoir kabbalistiquement le mystère de ces quatre éléments. Nous retrouvons ici le sphinx de la Perse; ils l’appellent le sphinx qui représentait le Roi Darius de Perse. Lisons ce que le Maître Samaël Aun Weor dit au sujet de ces animaux.

sphinx

«Les Griffes du lion: Cache l’énigme du Feu. Le visage humain: l’eau, l’intelligence ; les ailes de l’Aigle : Air ; les ailes de l’Esprit ; les sabots arrière du Taureau, la Terre, la Ténacité. Ce sont les valeurs représentatives du sphynx, les quatre éléments de l’Alchimie Solaire. Nous avons besoin de la ténacité du taureau et les ailes de l’Esprit. Le sphynx nous parle de la Grande Oeuvre qui doit être réalisée avec les quatre éléments. Au cours d’une certaine occasion, il a également eu un entretien avec l’élémental du sphynx. Mais son cas, comme vous le voyez, l’élémental est venu avec les pieds couverts de boue. « l’élémental m’a béni et je lui ai dit: «Je comprends pourquoi vous venez avec vos pieds couverts de boue. C’est à cause de cet âge de Kali Yuga.» – Samaël Aun Weor

Kali Yuga est l’Âge de Fer, dans lequel l’humanité est en train de profaner vraiment tous les éléments.

Lorsque nous étudions alchimiquement l’air, parmi les quatre éléments de la nature, alors, tout type de vent, aile ou tout autre type d’oiseau représente l’esprit, l’air. Dans le Christianisme, par exemple, la Sainte Colombe représente l’Esprit Saint. Voilà pourquoi dans les différentes mythologies religieuses, nous trouvons différentes créatures aériennes qui sont utilisées par les prophètes ou par des maîtres ou Devas afin de voyager sur eux à travers les cieux. Les animaux ailées représentent toujours les forces de la nature qui permettent aux initiés de voler à travers le ciel en utilisant, en canalisant les forces naturelles des éléments à travers leur propre corps, c’est un mystère de l’Alchimie. Par exemple, dans ce bas-relief, nous voyons le visage d’un homme, roi comme le visage d’un sphinx ailé.

Le sphynx d’origine qui est en Egypte avait une couronne avec neuf pointes qui symbolisent la neuvième sphère, le monde de Yesod, cela signifie que notre cerveau doit agir et travailler en conséquence avec l’image de Dieu, qui est dans la force sexuelle.

Pourquoi le sphynx avec un visage de l’être humain? Nous constatons que pas tous mais certains Hiéroglyphes Égyptiens ont des visages d’animaux, mais le sphynx, spécialement ce sphynx en particulier, ont, que ce soit homme ou femme, un visage humain, qui représente l’être humain. Le visage humain représente l’élément eau, l’intelligence. Dans de nombreuses conférences, nous avons expliqué que l’eau que le Livre de la Genèse ou un livre d’ésotérisme ou d’Alchimie représente les eaux sexuelles créatrices qui dans notre organisme sont situés dans deux régions, à savoir, le liquide céphalorachidien, sur laquelle le cerveau et la moelle épinière flottent, qui est polarisé positivement, nous dirions qu’il est masculin; et le liquide génital, qui est la polarisation féminine de ces eaux situées dans nos organes sexuels. Dans la Kabbale, en Alchimie, nous appelons le liquide génital sexuel «sperme» (littéralement «graine» que ce soit masculin ou féminin). Ainsi, en Alchimie, le sperme est le liquide génital masculin ou féminin. Ainsi, dans notre corps, les glandes sexuelles masculine ou féminine contiennent les fluides sexuels féminins créateurs. Ainsi, voilà comment, en relation avec la force créatrice des eaux, nous sommes, individuellement parlant, positif et négatif, actif et passif, donnant et recevant. Voilà pourquoi l’eau représente l’intelligence.

Quand on parle astrologiquement au sujet des quatre éléments, nous reconnaissons que ceux-ci concernent les signes zodiacaux en vertu de laquelle toute personne physique naisse. Il y a douze signes zodiacaux liés aux douze tribus d’Israël, qui sont (je le répète) des archétypes dans notre psyché, qui se polarisent selon le signe zodiacale afin d’attirer les forces du zodiaque en relation avec l’élément que ce signe concerne : Bélier, Sagittaire, Lion sont Feu; Verseau, Gémaux et Balance sont Air; alors nous avons l’Eau, qui est Scorpion, Cancer et Poissons; tandis que la Terre est Vierge, Capricorne et Taureau.

Ainsi, à travers la réincarnation, nous voyons comment les douze forces du zodiaque, douze tribus d’Israël, partagent les quatre éléments en nous. Et voici comment אדמה Adamah, notre physicalité, obtient toutes ces forces. Voilà pourquoi nous renaissons dans différents signes zodiacaux pendant de nombreuses vies afin d’obtenir l’ensemble des forces que le livre de la Genèse appellent «la poussière de אדמה Adamah, le sol» (Malkuth -Égypte) que nous devons cristalliser à travers l’Alchimie, afin de créer Adam, l’être humain, à l’intérieur de nous, comme il est écrit:

«Et Jehovah Elohim יהוה אלהים forma Adam de la poussière de (אדמה Adamah) le sol, et souffla dans ses narines le souffle de vie; et Adam devint une âme vivante.» – Genèse 2: 7

Oedipus_and_the_Sphinx_1864

Alors, qui est l’être qui marche sur quatre pieds le matin, deux pieds à midi, et trois pieds dans la soirée? Œdipe répondit: L’homme! Mieux dit, Adam, l’être humain.

En utilisant notre bon sens superficiellement, nous dirons: «Eh bien, le matin quand nous sommes enfants, nous marchons sur quatre pieds, à savoir, les bras et les jambes pour se promener, mais une fois que nous sommes développés, nous commençons à marcher sur nos deux pieds, et quand nous sommes vieux, nous marchons sur trois pieds, parce que nous avons besoin d’une canne.» N’est-cepas? Ce sera la réponse la plus facile, et si cela est la bonne réponse, alors, tout le monde aurait le droit d’être roi de Thèbes, mais pour être un roi, nous devons être un Malachim. Nous devons développer un Malachim, le roi de la nature, l’être humain à l’intérieur. Et comment pouvons-nous développer un Malachim? Nous le développons en accomplissant avec cet élémental du sphynx des exigences de la nature.

Ecoutez, pour avoir le droit d’être appelé un être humain, nous devons avoir sept corps, non seulement Malkuth, le corps physique humain et Yesod, son aspect vital supérieur. Nous devons aussi avoir les corps solaires internes, à savoir les Sephiroth Hod, Netzach, Tiphereth, et le נשמת חיים Neshamoth Haïm, le souffle de vie, à savoir, Geburah et Chesed ; ce sont les corps qui portent l’image humaine, que nous devons développer, ce sont les corps qui font d’Adam un – נפש חיה Nephesh Chaiah – une âme vivante.

Hod est le corps émotionnel qui est communément appelé le Corps Astral, cela, nous devons créer – il s’exprime à travers le centre émotionnel humain. Un être humain contrôle son centre émotionnel, ses émotions humaines; un être humain n’est pas esclave des émotions bestiales. En cette époque les gens ont la forme physique d’un être humain; néanmoins, ils n’ont pas la forme humaine dans Hod, le monde émotionnel. Ils expriment des émotions bestiales à travers leur centre émotionnel, ils sont esclaves de la peur, de la haine, de la luxure, et toutes ces émotions animales qu’ils portent à l’intérieur et qu’ils appellent émotions humaines, c’est une affirmation erronée. L’estime de soi n’est pas humain, mais, aimer notre prochain comme nous aimons notre Dieu, notre Véritable Être, l’est. Observez le règne animal et vous verrez que tout animal a ces attributs bestiales, à savoir, l’estime de soi, la vanité, l’orgueil. En ces moments, par exemple, les animaux intellectuels se battent pour la suprématie sur la planète: «ceci est ma terre, ceci est mon pays, ceci est mon drapeau! Et voilà comment je suis», disent-ils. Comme les animaux de différentes espèces, les gens sont identifiés par la médiocratie. Par exemple, observez les chiens ou les chats dans la jungle comment ils marquent leur territoire en pulvérisant leur urine, leur pestilence. Les Hippopotames ne vaporisent pas l’urine, ils pulvérisent leurs excréments afin de marquer leur territoire! Dans le monde des rêves, les selles et l’urine sont les symboles de l’argent. Ainsi, être riche immondes signifie être plein de cela. Et comme nous le voyons à la télévision, si d’autres animaux viennent à côté de leur territoire marqué, ils se battent. Pourquoi?Parce qu’ils sont des animaux. C’est instinctif, qui est naturellement animal. Sommes-nous, les animaux rationnels, supérieurs aux animaux irrationnels? Avons-nous surmonté notre bestialité? Non! Nous luttons encore, défendant nos territoires marqués, «Marchés». Voyons, par exemple, en ce moment, sans aller si loin, quelqu’un promet de construire un mur pour séparer le Mexique des États-Unis. De même, il y a d’autres menaces dans différents pays du monde. Pourquoi? C’est parce que nous sommes encore des animaux. Dans d’autres planètes (ce n’est pas que nous croyons aux extra-terrestres, nous savons qu’ils existent – nous avons eu des expériences avec eux), ils ont une seule maison – la planète entière, ils la partagent tous. Ils viennent ici dans leurs vaisseaux cosmiques et voient ce que nous avons et que même dans un même pays certains animaux intellectuels essaient d’être indépendant des autres mammifères rationnels, cela, afin d’être indépendant, afin de faire un autre pays dans ce pays. Notre situation actuelle est vraiment triste. Mais c’est la façon dont nous sommes les Terriens. La plupart d’entre nous sont encore au niveau de l’animal. Le racisme, les préjugés, voilà comment cela est appelé. Si nous n’annihilons pas cette animalité que nous portons, nous continuons à exister sous différentes lois insensées, c’est-à-dire, les lois de l’homme fait pour tenter de survivre dans ce gâchis ou cet enfer que nous avons créé nous-mêmes, parce qu’en effet, cela est un problème que nous avons créé.

Des prophètes sont venus pour nous apprendre à surmonter notre bestialité, mais nous insistons pour en nourrir, donc nous obtenons ce que nous méritons. Si nous voulons changer cette société, cette planète, nous devons nous changer nous-mêmes. Ce n’est pas en attendant d’autres de changer, comme on dit: «si vous changez, je vais aussi changer» Non! Je vais changer et si vous ne changez pas, je ne me soucient pas, mais je veux surmonter mon niveau bestial. C’est précisément ce que nous devons faire, mais nous attendons toujours que quelqu’un d’autre le fasse. «Si quelqu’un le fait, alors je le ferai.» C’est l’intellectuel, médiocre, façon animale de penser.

Les lois, la doctrine, pour changer sont donnés à tout le monde, mais bien sûr, nous savons que pas tout le monde va changer, puisque, normalement, tout le monde sent une profonde affection pour la dégénérescence dans laquelle ils se vautrent, ce qui est animal: la dégénérescence des mammifères rationnels. En effet, ils se soucient beaucoup de leur animalité.

Nous venons avec la Gnose et nous dévoilons les mystères, et la majorité des humanoïdes proteste: «Quoi?! Suivre les lois humaines? Cesser d’être un animal? Éviter la procréation animale et commencer À procréer comme des êtres humains? Oublie-ça!» Les gens aiment l’orgasme animal. Mais nous devons insister, parce que c’est ce que les maîtres du temple de l’Egypte dans les mondes internes nous disent: «Enseignez, dévoilez les mystères. S’ils prennent – bien! s’ils ne prennent pas – respectez leur libre arbitre.» Ainsi, c’est ce que nous faisons.

Tutankhamun-mask

Séquentiellement, quand nous allons dans les mystères du sphynx, nous constatons qu’il a un visage d’un être humain. Nous avons choisi le visage de Toutankhamon pour l’illustrer, parce qu’il est un être humain, il est un grand maître, mais malheureusement, sa tombe a été profanée. Mais sur le visage de Toutankhamon, nous trouvons précisément comment le sphynx était au commencement – beau; maintenant c’est juste des ruines.

Que représentent le vautour sur le front de Toutankhamon? Le vautour représente le mystère de la mort – la mort, l’annihilation de l’animal que nous avons à l’intérieur. Observez les vautours; il y a beaucoup de programmes à la télévision où l’on peut voir comment les vautours dévorent les cadavres, quand ils trouvent un cadavre, ils y vont et le dévorent; ils ne laissent que les os pour les hyènes jusqu’à ce que tout disparaît. Ainsi, c’est ce que nous devons faire avec nous-mêmes, psychologiquement parlant, parce que les animaux dont nous vous avertissons de lutter contre sont les animaux que nous avons, à savoir, la luxure, la colère, l’avarice, la paresse, l’orgueil, la gourmandise, la vanité, l’auto estime et tous ces éléments animaux qui en cette époque sont adorés par les ignorants diaboliques de cette érronement appelée humanité.

À l’heure actuelle, toute personne qui est très lascive devient une célébrité, qui, à travers la propagande trompeuse est adorée. Ils disent que, celui-ci venant de la sphère de Lilith est «hors du placard», alors tout le monde applaudit, parce qu’il ou elle sans honte parle ouvertement de leur dégénérescence. Mais, quand on parle de la régénération que nous devons faire, nous pouvons compter avec les doigts de la main combien de personnes sont d’accord avec elle. Des théâtres pornographiques sont remplis d’animaux intellectuels et ceux qui vendent des films pornographiques deviennent sales riches.

Les animaux intellectuels ne sont pas des êtres humains. Les êtres humains se respectent, ils respectent leur énergie sexuelle, parce que c’est l’eau de la Genèse.

Alchimiquement, l’élément eau est représenté par l’être humain, on l’appelle intelligence. C’est parce que l’intelligence que nous utilisons dans le cerveau est nourri par les hormones de l’énergie sexuelle à travers la moelle épinière; c’est ainsi que le cerveau, la moelle épinière et les parties génitales sont connectées. Le sexe est ce qu’on appelle l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Les hormones sexuelles nourrissent le cerveau et la moelle épinière. Voilà pourquoi il est écrit qu’au commencement l’Esprit de Dieu planait sur la face des eaux. Quand les gens lisent ce verset de la Genèse, ils pensent: «Oh, oui, c’est l’océan de la planète Terre, et l’Esprit de Dieu planait là sur cet océan.» Ils ne se rendent pas compte que la Genèse se réfère à leur terre particulière. Ils ignorent que leur Terre particulière, qui est leur physicalité, est sans forme et vide à l’intérieur – l’image de Dieu, l’être humain, n’est pas là, n’y sont que beaucoup d’animaux. Néanmoins, l’Esprit de Dieu (Ruach Elohim) est en train de planer dans leurs eaux sexuelles, parce que sans Binah (l’Esprit Saint), sans Hermès, sans le Mercure de la philosophie, ni le règne minéral, ni le règne végétal, ni le règne animal, ni le règne animal intellectuel ne peut exister.

Nous sommes venus de l’acte sexuel. Les gens disent, par exemple: « Pourquoi dois-je souffrir? Pourquoi Dieu m’a créé comme ça?» Nous répondons: «Arrêtez et réfléchir! Vous avez dit que Dieu vous a créés – N’êtes-vous pas peut-être un enfant d’un homme et d’une femme dans l’acte sexuel?» «Oh oui, oui, mon père et ma mère, bien sûr». «Dieu était-il là quand ils ont effectué cet acte sexuel? Se sont-ils rappelés de Dieu ou se sont-ils simplement livrés à leur luxure? La luxure animale?» Parlez-leur et demandez-leur. Parce que si la luxure animale était présente dans l’acte sexuel où vous avez été créé, alors vous n’étiez pas créé par Dieu ; vous êtes bien un enfant de la luxure ou autrement dit, un enfant du diable, comme le dit la Bible, ou Satan si vous voulez. Satan, ce diable duquel vous avez peur, il n’est pas dehors, il est à l’intérieur de vous, et de la même manière que vos parents vous ont créé dans l’acte sexuel avec la luxure comme tout animal, de même vous aussi vous vous multipliez. Ne dites donc pas que Dieu vous a créé. Si vous insistez et dites: «J’ai été créé à son image,» alors nous répondons: «Oh, oui? Alors Dieu est lubrique? Est-ce l’image que vous avez de Dieu? Dieu est-il un être lubrique ou une entité purement intelligente?»

Dieu n’est pas une personne. Dieu est une énergie, c’est une force; l’électricité est une force et circule à l’intérieur de vous, comme il circule dans l’arbre ou dans un animal et se multiplie. Mais si vous voulez être à l’image et à la ressemblance de Dieu, vous devez suivre les règles de l’Alchimie, qui sont écrites dans la Bible, dans le Coran, dans la Bhagavad Gita, dans beaucoup d’autres livres sacrés. Suivez ces règles et nous verrons si l’être humain émergera à l’intérieur de vous. Et alors vous avez le droit de dire: «Dieu m’a créé». Alors, vous aurez le droit d’appeler Dieu votre père. Mais si vous enfreignez la loi qui est écrite: «vous ne devriez pas faire ceci, vous ne devriez pas faire cela», et si vous le faites, ne dites pas que Dieu est votre père. Voilà pourquoi nous admirons plus les athées qui ont le courage de dire: «Nous sommes athées, nous ne croyons pas en Dieu», alors au moins ils n’attribuent pas leur dégénérescence à Dieu. Mais ceux qui croit en Dieu, disent : «Oh, Dieu m’a fait comme cela et selon ce qui est écrit, je dois aller combattre et tuer mes frères et sœurs qui ne croient pas à ce que je crois.» C’est triste, mais c’est notre situation.

Seraphim1.jpg

Un véritable être humain doit avoir la vue d’un lion, le feu, la lumière pénètre à travers vos yeux, et voilà comment vous capturez la lumière, le feu de la nature avec des formes différentes, avec des figures différentes. Alors ce lion que vous trouverez dans le sphynx voit à travers les yeux et à travers les pattes du lion, a la force et sait comment utiliser le feu, le feu sexuel.

Si vous étudiez, vous constaterez que le taureau (bœuf) se rapporte toujours au sens de l’ouïe et c’est pourquoi les bergers savent toujours comment gérer les animaux à travers leurs oreilles en chantant ou les cow-boys pour que les vaches obéissent, parce qu’ils sont liés à l’oreille.

Et au sujet du nez qui représente l’aigle, l’Esprit? Tout oiseau se rapporte à votre souffle. Vous avez besoin de l’Esprit, le souffle, Ruach, comme on l’appelle dans la Kabbale, pour être en vie. Bien sûr, vous pouvez sentir, vous pouvez trouver le parfum de quoi que ce soit à travers votre nez, mais l’air y entre pour que vous soyez en vie et nourrir votre sang. Combien de temps peut-on être sans souffle? Sans manger, vous pouvez être en vie, même pendant quarante jours de jeûne, mais sans respirer? Parce que Dieu est précisément cet élément Ruach dans l’air – votre souffle. Et c’est la raison pour laquelle vous avez besoin de l’Esprit. Les narines sont reliés aux ovaires et aux testicules. Lorsque vous étudiez l’Alchimie, vous découvrez que; la clé pour transformer et canaliser l’énergie sexuelle ou transformer la matière sexuelle, que l’on appelle la semen, en énergie, la clé est dans les narines; savoir comment respirer. Si vous êtes célibataire, avec le Pranayama, et si vous êtes marié, dans l’acte sexuel. Vous devez apprendre à respirer, parce que si vous ne contrôlez pas vos narines, alors vous perdez votre matière sexuelle. Si vous perdez votre matière sexuelle, là va aussi l’énergie, l’énergie créatrice de l’Esprit Saint ou Kundalini. L’énergie créatrice de Dieu est dans les parties génitales; si vous voulez créer un être humain à l’image de Dieu, vous devez savoir comment gérer l’énergie sexuelle. Mais si nous continuons à l’utiliser comme nous l’utilisons, de la manière animale, nous pouvons créer seulement des animaux, intellectuels ou rationnels, mais ils seront toujours des animaux. Voilà pourquoi les scientifiques affirment: «Il y a deux types d’animaux dans la nature: l’irrationnel et le rationnel.» Nous sommes les rationels, mais nous sommes des animaux.

Les êtres humains sont différents; ils savent comment utiliser leurs narines, la dualité. Si vous observez le visage, il y a la dualité là: deux yeux, deux oreilles, deux narines, une bouche. Selon les symboles de la Kabbale dans le Zohar, il dit: «La Parole se rapporte à l’être humain» Nous avons ce pouvoir, grâce à la parole je vous enseigne, je vous parle, grâce à la parole nous communiquons, nous apprenons un langage et nous communiquons. C’est la différence; même si les animaux parlent aussi, ils ne rationalisent parlent. Ils parlent simplement par instinct. Si vous vous concentrez, comme nous l’avons expliqué dans l’une de nos conférences, j’étais un jour en train de méditer et j’ai entendu quelqu’un crier: «Sortez-moi d’ici! Sortez-moi d’ici!» À ce moment-là, je rentrais dans mon corps physique et enfin je suis entré dans ma physicalité. Ensuite, je commence à écouter ce que j’ai entendu hors de mon corps, mais je n’entendais plus «Sortez-moi d’ici!», j’entendais juste hurler «miaule» qu’un chat dans le plan physique poussait dans sa propre langue, mais dans les plans internes, dans le plan astral, nous comprenons la langue des animaux, et ils parlent seulement de la façon dont ils ont besoin de parler sans utiliser le raisonnement, parce qu’ils ne sont pas rationnels, ils sont irrationnels. Mais ils parlent. Seul à l’animal intellectuel, le mammifère rationnel, est donné la doctrine pour que cette créature puisse avoir la possibilité de changer et de devenir un être humain.

De plus, nous avons besoin de savoir comment utiliser le verbe:

«Au commencement était le Verbe, le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu». C’est le commencement avec Dieu. Par le Verbe toutes choses ont été créées; et sans le Verbe rien de ce qui a été créée n’aurait été créée. Dans le Verbe est la vie; et la vie est la lumière des hommes.» – Jean 1: 1-4

Lorsque vous lisez cela en Grec, vous lisez «En Arche». Cette Arche est le commencement, de cela vient le mot archétype. En Arche est le Logos. Logos en Grec signifie «mot», mais dans l’ésotérisme Grec le Logos est quelque chose de très puissant; le Logos est feu, est tonnerre, intelligence. Voilà pourquoi les Grecs représentaient cette intelligence, ce feu, ce Logos, ce mot comme Zeus, Jupiter, jetant des éclairs et du tonnerre. Cela ne signifie pas qu’ils croyaient que Dieu était là dans les nuages lançant du tonnerre et de la foudre contre l’humanité. Les Grecs connaissaient le symbolisme du mot dans la façon dont aussi le Zohar connaît le symbolisme du Verbe, parce que Dieu est le Verbe, le Logos.

«Barashyth Bara Elohim בראשית ברא אלהים «Au commencement, Elohim créa» devrait être rendu comme (Beth-Rash בית-ראש, la couronne de la fille) créa Elohim, qui est, la couronne, le rayonnement primaire, l’origine de tous les mots, «בראשית Barashyth ברא אלהים, créa Elohim.» L’utilisation du mot ברא bara (créa) doit être pris en considération, car elle se produit à nouveau dans les mots: ויברא אלהים את האדם בצלמו Va Iod Bara Elohim Ath Ha’Adam B’Tzalemu, ce qui signifie, «et Iod créa Elohim, HaAdam (Kadmon) son image.» (Genèse 1: 27) Ce rayonnement, ou couronne désigne le mystérieux appelé בראשית Barashyth parce que ce rayonnement est le (Iod) commencement de toutes choses. En réponse au désir de Moïse de connaître le nom de cette Séité, il était donné אהיה אשר אהיה Eheieh Asher Eheieh, «Je suis qui Je deviens.» Le nom sacré Eheieh est une figure à deux faces, tandis que le nom Elohim est comme une couronne, et Asher un mot formé des mêmes lettres que le mot ראש Rash (tête ou couronne) est un synonyme de Elohim et le produit ou sort de בראשית Barashyth. Alors que le rayonnement primaire ou rayon divin de vie était en sommeil et non manifesté, il était impossible pour lui de se faire connaître par un mot ou un terme que ce soit.

«Mais après avoir opéré dans (Akasha) l’éther sans bornes qui imprègne l’ensemble de l’Espace Abstrait Absolu, le réceptacle de toutes les formes et les prototypes des choses créées dans l’univers qui devait être, alors אשר Asher, ce qui représente l’essence divine, a pris sur lui-même la forme de ראש Rash (tête ou couronne) entre les deux אהיה Eheieh de l’appellation divine, אהיה אשר אהיה Eheieh Asher Eheieh (Je suis qui Je deviens). Observez maintenant, que le mot בראשית Barashyth est composé de ראש Rash (tête ou couronne), synonyme de אשר Asher, et Beth (maison ou fille). D’où la signification occulte ou le rendu des mots «Barashyth Bara Elohim בראשית ברא אלהים » est la suivante: Quand ראש Rash (אשר Asher) le germe divin de qui a émergé et s’est élargi (Akasha) l’éther sans bornes, est apparu, et cet éther (Akasha) est devenu différencié en forme et couleur donnant naissance à l’univers (בית Beth, la fille) ou le palais du grand roi, puis a été créé Elohim le grand secret (homme femme) principe fructifiant de la nature, qui était et est un point qui donne naissance à des lignes qui produisent des surfaces, ou comme la lettre Iod, d’où procèdent (את Ath, le Logos) tous les autres lettres de l’alphabet.» – Zohar

Ainsi, lorsque vous expérimentez et entendez le Verbe de Dieu, vous entendez un tonnerre et quand vous voyez l’essence de ce tonnerre, vous voyez le feu venant des nuages de mystère, et vous voyez la vibration du tonnerre et cet éclair entre dans votre coeur et vous perçe, et vous tremblez avec force émotionnelle supérieure comprenant que c’est Dieu qui vous parle dans le plan astral, bien sûr. Mais quand vous voyez cela dans le plan physique, c’est aussi étonnant d’entendre le tonnerre et la foudre du ciel. C’est le Logos. Au commencement ce tonnerre, cet éclair vient de la nébuleuse et de cette nébuleuse la matière était cristallisée peu à peu dans une planète. Et voilà pourquoi il est dit qu’au commencement Dieu dit: «Que la lumière soit». Mais bien sûr, afin de comprendre, quand vous le lisez en Français ou une autre langue, même en Hébreu, le mot «lumière» est très fort, mais quand vous entendez ou que vous entrez dans la nébuleuse et entendez le tonnerre ou la foudre crée la Terre, alors vous comprendrez pourquoi il est dit qu’au commencement Dieu créa le Ciel et la Terre. Mais c’est un tonnerre, c’est une force; c’est feu. Ce n’est pas un individu, c’est une intelligence qui bien sûr vient de l’Espace Abstrait Absolu et prend forme; et dans les mondes internes cette force peut également prendre la forme d’un vieil homme et vous parler, et après vous avoir parlé, il désintègre cette forme, parce qu’il n’en a pas besoin.

Cette lumière et feu est ce qu’est Dieu, et en tant que lumière et feu Dieu est dilué dans tout l’univers; c’est ce qu’on appelle le Logos en Grec. Alors, quand vous dites Logos en Grec cela se rapporte au יהוה Tetragrammaton, le saint nom de Dieu, qui a quatre lettres, parce que ces quatre lettres sont Iod-Hei-Vav-Hei. C’est le saint nom de Dieu qui dans la Bible est traduit par Jehovah. Iod-Hei-Vav-Hei יהוה représente les quatre éléments de la nature. Le saint Tetragrammaton est le véritable être humain en soi, est le sphynx; c’est juste un autre symbole. Et c’est pourquoi dans les temps anciens, lorsque les Kabbalistes allaient nommer Dieu, ils disaient: «Maintenant que vous connaîssez le mystère des quatre éléments du Tetragrammaton, vous devez comprendre que י Iod (la première lettre du Tetragrammaton) est le principe masculin de la création, il est le principe actif de la création et c’est pourquoi, quand nous nommons Adam, nous disons. Iod, Iod est Adam Kadmon. Mais où sont les trois autres lettres de ce fameux Tetragrammaton?

Si vous voulez écrire Eve en Hébreu, vous utilisez les trois autres lettres Hei-Vav-Hei הוה (Eve). Voilà pourquoi, les Kabbalistes ont nommé Adam et Eve Iod-Chavah, parce que quand Adam, le Iod, comble le vide de la première lettre Hei du Tetragrammaton, la forme de la lettre Chet de חוה Hava est formé, ce qui signifie les deux polarités sexuelles masculine et féminine se manifestent par Vav-Hei, et c’est Eve, la mère de tous les vivants. Ainsi, d’Eve, notre mère, le sexe féminin, vient le masculin ou féminin, c’est pourquoi Eve n’est pas הוה Havah, mais חוה Chavah, Chet est une autre lettre semblable à Hei, mais complet, sans espace. Ainsi, Iod-Chavah est la façon dont vous prononcez le nom de Dieu kabbalistiquement, ainsi, en disant Iod-Chavah nous attirons les forces du Tetragrammaton et le rendons double. Voilà pourquoi le sphynx dit: «Qui est l’être qui marche sur quatre pieds le matin, deux pieds à midi, et trois pieds dans la soirée» Celui qui connaît le mystère, répond: cet être est «Iod-Chavah», Adam et Eve dans le jardin d’Eden. C’est l’être qui connaît le mystère de יהוה. Iod-Hei-Vav-Hei, qui est le mystère de יחוה Iod-Chavah, la dualité à l’intérieur de IAO יהו Iod-Hei-Vav 10 + 5 + 6 = 21 = 3, la trinité. Bien, dit le sphynx, si vous voulez remplir le mystère des trois triangles de l’Arbre de Vie à l’intérieur, vous ne continuerez pas à manger du fruit de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal comme un animal.

Alors, rappelez-vous que יהו Iod-Hei-Vav se manifeste à travers vos trois cerveaux, à savoir, le cerveau intellectuel, le cerveau émotionnel et le cerveau moteur-instinctif-sexuel, dans votre Hei, votre physicalité. Sachez que c’est grâce à ces trois cerveaux que vous avez en tant qu’un animal intellectuel, le Père s’exprime à travers votre cerveau, le Fils à travers votre coeur, et l’Esprit Saint à travers votre force sexuelle. Cristallisez ces forces à l’intérieur de votre colonne vertébrale, car habituellement chez les animaux ils passent à travers, mais vous devez apprendre à les retenir. Et si vous les retiendrez, alors dans la soirée de votre vie, si vous passez toutes les initiations, vous marcherez sur trois pieds, à savoir, les deux pieds en serpentin, les pieds du coq de l’Abraxas, ou deux polarités Ida et Pingala que vous avez enlacé dans le Sushumna, votre troisième pied, ou serpent kundalini, le serpent d’airain, le serpent de feu ou Seraph que Moïse a fixé sur un poteau, votre moelle épinière, c’est le baton des patriarches.

forehead_of_Tutankhamen

A propos du serpent d’airain sur le front de Toutankhamon, il est écrit:

«Et Jehovah Elohim יהוה אלהים (la sephirah Binah) a commandé Ha’Adam, disant, De tous les arbres du jardin tu pourras manger: Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, tu ne mangeras pas, au jour où tu en mangeras, tu mourras.» – Genèse 2: 16, 17

Rabbi Joseph dit: «La tradition indique que cette commande de Jehovah Elohim יהוה (la sephirah Binah) est lié au péché d’idolâtrie, désigné par le mot צו «Tzu» «commandé» ; au blasphème, par le nom Jehovah, la négation de la justice divine, par celle de אלהים Elohim», par le mot האדם «Ha’Adam», le crime d’assassinat (הא «Ha» le souffle de Dieu dans le דם «Dom» sang), et Fornication, par les mots ויאמר «et dit à Iod». En réponse à la question qui peut se poser, où étaient là tant d’hommes dans le monde que l’Être Divin a jugé bon d’ordonner ces commandes sur Adam, on peut dire que dans cet arbre ont été impliqués tous les commandements négatifs, de sorte que celui qui les a violé est devenu au nombre des malfaiteurs coupables soit d’idolâtrie, d’assassinat ou de fornication (inceste): d’idolâtrie par le déni (pendant l’acte sexuel) de Jehovah יהוה (Binah, le Saint-esprit) au-dessus (dans le mental, le cerveau, la voûte de) l’arbre (de la connaissance). L’Idolâtrie ne se rapporte pas au culte des statues religieuses externes et icônes. Une idole est définie comme une image religieuse mentale ou l’attachement mental psychologique qui contrôle notre émotion mental, nos habitudes, comportement instinctif et sexuel) ; d’Assassinat, pour celui (qui atteint l’orgasme) coupe, tue la vie, Chaiah l’âme de Binah, qui pendant l’acte sexuel descend en tant que feu ou puissance sexuelle de la Sephirah Geburah sur le côté gauche de l’arbre (de vie) et qui est sous la domination de Samael; de Fornication ou Inceste, comme (la racine de) cet arbre est (l’appareil génital) le principe féminin (la sephirah Malkuth, la Schekinah, la femme de Binah).

«Et ils ont entendu (את-קול Ath Kol) le Logos de Jehovah Elohim (la sephirah Binah) se déplaçant dans le jardin (leur physicalité)» (Genèse 3: 8). Ces paroles font allusion à la voix de Elohim entendu par Israël (la sephirah Tiphereth) quand au Mont Sinaï (le deuxième triangle de l’Arbre de Vie), et comme l’Écriture dit: «Fut-il jamais un peuple qui entendît la voix de Elohim (Gibor) parlant du milieu du feu (de la sephirah Geburah)?» (Deutéronome 4: 33). En entendant cette voix le (פלשתי pel·is·tē ‘) immigrés, des étrangers ou des aliens (agrégats psychologiques de la mauvaise volonté) en Israël (la sephirah Tiphereth, l’Âme Humaine) ont péris, car ce fut eux qui dit: «Ne laissez pas Elohim parler avec nous de peur que nous ne mourions »(Exode 20: 19). Après leur mort (psychologique) la loi a été donné (à Moïse, le Corps Causal).

Les (Kabbalistes) ignorants du temps présent qui ne savent pas et ne reconnaissent aucune autre loi que celle de l’Égoïsme (auto-volonté), sont des incarnations de ces (פלשתי pel·is·tē ‘) immigrés, étrangers, envahisseurs (agrégats psychologiques de la mauvaise volonté) et sont indiqués par les mots: «Maudit est celui qui couche avec une bête (psychologique) quelconque» (Deutéronome 27: 21), parce qu’ils tirent leur origine de (l’orgasme bestial) le serpent (Kundartiguateur tentateur) à qui il a été dit: «Maudit sois tu de tout le bétail et toutes les bêtes du champ.» (Genèse 3: 14).

De nombreuses impuretés (sexuelles) existent en Israël et sont aussi dangereuses et délétères que les serpents. Il y a ceux qui ont pris naissance en premier de serpent tentateur (Kundartiguateur), aussi ceux des idolâtres qui ressemblent aux animaux sauvages et aux bêtes sauvages du champ (de la sephirah Yesod, le sexe). Il y a aussi l’impureté résultant d’actes répréhensibles (mauvaise volonté, auto-volonté) dans la vie quotidienne et plus encore, l’impureté du mal intentionné. Tous ceux-ci affligent (les archétypes d’) Israël, mais il n’y a pas une plus grande impureté que celle d’Amalek ou ce mal personnifié appelé et connu sous le nom «Elohim de ce monde». Il est ce (désir sexuel animal) «qui empoisonne tout à l’intérieur et durcisse tout le sentiment.» (Le Désir sexuel animal) provoque la mort de l’âme et la transforme en une idolâtre, une adoratrice du monde et de son image dorée de richesse. Le nom occulte (de ces serpents de feu) est (Seraphim, ou le feu créateur qui descend de la sephirah Geburah) סמאל Samael, «סמ Sam» drogue, poison, toxine, médicament, potion, parfum de « אל El» Dieu. Cependant סמאל Samael est le nom (dans le monde de Briah, le monde de la création, de l’Ange qui commande) le serpent (de feu, Seraphim) qui a tenté et séduit Adam et Eve, mais (Seraphim) sont en eux un seul et même (feu animal passionnels sexuel), et sont en eux deux (homme ou femme) maudit aussi bien.

SphinxOedipus.jpg

«Et Jehovah Elohim (la Schekinah) a appelé Adam et dit: «Où es-tu?» (איכה aicha). Dans ce verset, Elohim a montré à Adam la destruction du temple ou lieu saint (sa physicalité), ce qui provoque une grande tristesse et l’angoisse du cœur, comme évoqué dans le verset de l’Écriture commençant par ce mot «איכה aicha». «Comment (Thèbes) la ville est assise solitaire, celle qui était pleine de gens» (Lamentation 1: 1). Dans ces deux passages de l’Écriture ce mot «איכה aicha» est comme une note triste dans un bar de la musique. Il ne sera pas ainsi, cependant, toujours. Le temps viendra où le Saint doit bannir et détruire tous mal (sexuel) dans le monde comme il est écrit: «La mort est engloutie pour toujours et Jehovah Elohim (la Schekinah) essuiera les larmes de tous les visages et l’opprobre de son peuple (humanité) doivent être enlevés de toute la terre» (Esaïe 25: 8), et en ce jour-là Jehovah sera un et son nom Un.» – Zacharie 14: 9

Lorsque (les Seraphim ou forces vives de feu) Samael est descendu (de la sephirah Geburah) sur (la sephirah Malkuth) le plan terrestre (notre physicalité), monté sur un serpent (de feu, un Seraphim). Lorsque ce feu est apparu sous la forme serpentine (dans le corps), il est appelé Satan. Quel que soit son nom, Satan est l’être connu comme l’esprit du mal. On dit que lorsque (le feu de) Samael est descendu d’en haut (de la sephirah Geburah) que nous venons de décrire, tous les autres Chaioth (forces de vie animales de la sephirah Malkuth, le corps) se sont enfuis effrayés et terrifiés (par la force sexuelle ardente de la sephirah Geburah).» – Zohar

« Je veux que vous compreniez que pendant ces périodes du continent Lémurien, alors que l’humanité ne possédait pas encore l’abominable organe Kundartiguateur, tous étaient équilibrés, et ils vivaient dans l’harmonie et la paix. Mais, un événement inattendu est survenu à la suite des calculs erronés de certains (Elohim) individus sacrés: la comète Kondoor est entré en collision avec la planète Terre. Alors, comme conséquence de cette collision, une effroyable catastrophe s’était produite.

« Certaines îles gigantesques, mieux-dit quasi-continents, qui étaient densément peuplées, ont sombré dans l’océan, et des millions d’êtres humains ont péri. La Terre était dans un état chaotique, laissant les couches géologiques dans une situation instable. Par conséquent, les couches ont tremblé sans cesse. De grands séismes et des tsunamis affreux s’étaient produits, et alors l’équilibre des couches géologiques était perdue, il n’y avait pas de stabilité dans notre monde et la vie humaine était menacée de disparaître.

« Au cours de cet âge, certains (Elohim) individus sacrés sont venus sur la Terre. Je veux parler avec insistance de l’Archange Sakaki et de sa commission le plus élevée, composée d’un groupe de spécialistes. Ces personnes ont étudié le problème et ont décidé que pour stabiliser les couches géologiques de notre monde, il était nécessaire d’implanter l’abominable organe Kundartiguateur dans notre humanité.» – Samael Aun Weor

«Car les Elohim savent qu’au jour où vous en mangerez, vos yeux seront ouverts, et vous serez comme les Elohim, connaissant le bien et le mal.» – Genèse 3: 5

«Par ces mots (דברים Debarim) convaincants et artificieux, les Elohim ont trompé la femme (organe sexuel) et causé ainsi la mort d’entrer dans le monde (de la sephirah Malkuth, qui est, la nature inférieure qui a cessé d’être prête à obéir aux diktats et la suprématie de l’Être Supérieur). Les Elohim ont réussi à le faire au moyen de la sephirah Chokmah (sagesse), la prostituant et l’utilisant à des fins maléfiques et donc causé le monde (physique) à devenir maudite, et l’arbre (de vie), que le Saint avait planté (au milieu du corps) à devenir détruit. Ce que (par les forces sexuelles animales de la sephirah Yesod) Adam a perdu (le feu de) Samael a gagné (dans la sephirah Malkuth) et apprécié jusqu’à l’apparition d’un autre arbre sacré en la personne de Jacob, qui, au moyen de la sagesse, acquis des bénédictions paternelles que ni (les Seraphim de Geburah, commandés par) Samael en haut, ni Esaü en-bas (en Malkuth) ne devraient être en mesure de profiter. Jacob était donc après le type du premier Adam; et ici, nous voyons que (les forces sexuelles animales de la sephirah Yesod venant des feux de) Samael privèrent Adam de bénédictions procédant du premier arbre, Jacob (la sephirah Tiphereth, le cœur, à travers l’Alchimie Sexuelle) priva (les feux animaux de) Samael de bénédiction (énergies) en-haut (dans la tête) et en-bas (dans les organes génitaux) partant de (la colonne vertébrale) un arbre (de vie) ayant une forme humaine.

« Ceci est le sens mystique (alchimique) des mots: «Et un homme lutta avec lui»(Genèse 32: 24).

«Le (sens du toucher), le serpent (ou la passion sexuelle animale) était plus subtile que toute bête de (השדה Ha’Shaddai) le champ (ou organe sexuel féminin).» Ces mots font référence au serpent tentateur, les (forces ardentes de l’) ange (de la sephirah Geburah) qui a amené la mort dans le monde (physique), et sachant cela, nous pouvons comprendre le sens de l’Écriture, «Et Elohim dit à Noah, la fin de toute chair est venue devant moi»(Genèse 6: 13). (Par la fornication d’Adam) l’ange de la mort (la sephirah Geburah) ayant détruit la vie divine dans l’homme, qui maintenant était devenu tout à fait physique, régi et contrôlé par son animal (sens du toucher) ou nature inférieure, et donc mort et imperméable à l’influence céleste de l’Être Supérieur.

«Et il dit à la femme (l’organe sexuel), Oui, (אף Aph) hath Elohim a dit, vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin?» (Genèse 3: 1). Rabbi José dit: «Le serpent a commencé son discours avec אף Aph (poison) et ainsi le jeta dans le monde. Ce qu’il a dit était ceci, «Par cet arbre (force sexuelle) le Saint a créé le monde, vous mangerez donc de celui-ci (mieux dit, vous aussi transmutez la force sexuelle) et devenez égal à Elohim et capables de faire la distinction entre le bien et le mal». – Zohar

«Et la femme dit au serpent: Nous pouvons manger du fruit des arbres du jardin ; Mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Elohim a dit: Vous ne mangerez pas de celui-ci, ni vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez.» – Genèse 3: 2,3

«En disant: «De tous les arbres du jardin vous pourrez manger» Elohim a indiqué que même si Adam devrait commettre tous ces péchés (à travers les quatre sens), il n’était pas désespéré. Ainsi, nous voyons que les patriarches, Abraham, Isaac et Jacob, et d’autres prophètes, ont mangé (alchimiquement) et ne mouraient pas tout de suite. Elohim a voulu avertir Adam contre la dégustation (l’orgasme) de l’arbre de la mort, comme il est écrit, «mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal vous ne mangerez pas, car celui qui le fait (atteint l’orgasme) meurt comme s’il avait pris du poison. Mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Elohim a commandé: «Il ne faut pas en manger, ni le toucher, de peur de mourir.» «Le fruit de l’arbre» désigne le (sperme dans la) femme (mieux dit, le sperme, le Iod dans Malkuth, notre physicalité). – Zohar

Questions et Réponses

Public: Dans l’Arcane 22, ils y a quatre pots qui ont quatre animaux. Ces quatre pots sont-ils liés aux sphynx?

tarot-22

Instructeur: Oui, ces quatre pots sont les quatre Dieux de la mort: Mestha, Hapi, Duamutef et Qebehsenuef. Ce sont les quatre dieux de la mort selon le panthéon Égyptien. Cela signifie que pour atteindre l’Arcane 22, qui est l’Auto-Réalisation de l’Être ou la réalisation de tous les 22 archétypes d’Israël à l’intérieur de vous, vous devez passer par l’épreuve de la mort. Et les quatre Dieux de la mort doivent donner le «OK», et alors vous êtes auto-réalisé. On trouve dans les cartes du Tarot Égyptiens beaucoup de ces quatre éléments symbolisés en eux. Ces quatre forces sont appelées dans la Kabbale Chaioth Ha Kadosh, dans le Christianisme, ils sont les Seraphim, et l’Être qui atteint ce niveau, reçoit un anneau avec l’étoile à six pointes, alors les quatre créatures disent: «Kadosh Kadosh Kadosh Iod-Chavah Tzabaoth», qui est «Saint Saint Saint Seigneur des Armées», Seigneur des Armées. Et c’est précisément le symbole de cet Être qui a atteint le niveau de l’être humain, dans lequel toutes les forces de la nature se manifestent. Isaïe dit:

«Et je vis le Seigneur assis sur un trône, haut et élevé, et son train rempli le temple. Au-dessus des seraphim se tenaient: Ils avaient chacun six ailes, dont deux ils se couvraient le visage, et deux dont ils se couvraient les pieds, et deux pour voler et ils criaient l’un à l’autre, et disait: Saint, saint, saint est le SEIGNEUR des armées. toute la terre est pleine de sa gloire.» – Isaie 6: 1-3

Quoi d’autre? Vous, votre physicalité est pleine de gloire, et non seulement vous avez cette lumière dans votre physicalité, mais à l’intérieur aussi. Et elle est allumée; il est là Jésus de Nazareth devant vous ou Mohamed ou Krishna ou Bouddha; ces individus qui travaillent avec ces forces et sont devenus cela. Les Fanatiques ignorants critiquent les autres religions, en parlant de ces différents animaux qui symbolisent les éléments de la nature, ils disent: «ils adorent des idoles», nous leur répondons: «nous trouvons les mêmes symboles dans la Bible, mais écrit de manière différente». Ce n’est pas que seuls les autres religions ont symbolisé ces éléments de différentes façons – nous les trouvons aussi dans Isaïe et aussi dans d’autres livres, comme le Livre de l’Apocalypse:

«Et les quatre animaux vivants ont chacun six ailes autour de lui; et ils étaient pleins d’yeux à l’intérieur: et ils ne se reposent pas ni le jour ni la nuit, disant, Saint, saint, saint, Seigneur Dieu Tout-Puissant, qui était, et est, et sera. Et quand ces animaux rendent gloire et honneur et grâce à celui qui était assis sur le trône, qui vit pour toujours et à jamais.» – Apocalypse 4: 8, 9

L’Apocalypse est rempli avec beaucoup de symboles; forces animales qui sont liées aux initiations. Avez-vous d’autres questions?

 

Public: En Alchimie, nous voyons souvent que le lion est représenté comme étant vert. Est-ce que cela se rapporte à ce que vous avez parlé au sujet des de plantes?

Instructeur: Le lion vert? Eh bien, en l’Alchimie il y a des couleurs différentes, des animaux que initient doit apprendre à interpréter. Le lion vert représente la force de l’espoir. La couleur verte est la couleur de l’espoir. Vous souvenez-vous que lorsque la boîte de Pandore a été ouverte et que toutes ces créatures sont sorties, et qu’enfin est venu seul l’espoir. Cet espoir est le Seigneur – c’est le Christ. L’espoir est le feu sacré de la pentecôte que si nous parvienons à son incarnation, il peut se transformer en êtres humains. C’est le lion vert; c’est la représentation du Seigneur en nous, si nous nous éveillons ce feu, cet espoir. Si vous étudiez l’Alchimie, les symboles, vous trouverez un grand nombre de symboles que les alchimistes du moyen âge nous ont laissé. En fait, les alchimistes du moyen âge, ils ont appris cela des Arabes qui avaient envahi l’Espagne en Europe. Ils leur ont enseigné l’Alchimie. Donc, toute cette sagesse que vous trouvez dans l’Alchimie est de l’Egypte. Voilà pourquoi de grands alchimistes comme Paracelse, Nicolas Flamel, Raymond Llully et bien d’autres ont développé le niveau d’être humain grâce à ces enseignements qu’ils ont appris des alchimistes de l’Egypte.

Le lion vert, comme Samaël Aun Weor a déclaré, «est notre Ange interne, notre Intime.» L’Intime, notre propre Esprit particulier, qui travaille sous la direction du Logos. Maintenant, l’Intime en relation avec le sphinx est symbolisé par les ailes de l’aigle. Les ailes, l’air qui pénètre à travers le nez du sphinx. Voilà pourquoi il est dit que la porte pour entrer dans les mystères du sphynx est dans le nez; pas qu’il y ait une porte littérale dans le nez, mais que le souffle de la vie, le Ruach Elohim que la Bible parle, qui plane sur la surface de l’eau, est l’Esprit, est la clé, la clé pour créer l’être humain, l’ange avec des ailes à l’intérieur; voilà comment le lion ailé et le taureau ailé de l’Alchimie sont également formés à l’intérieur. Voilà pourquoi le sphinx est proche des pyramides, parce que les pyramides symbolisent Thot, l’Ibis Dieu, et en lui-même la pyramide symbolisent le mental humain que nous devons créer à travers la science de l’Alchimie et celui qui le fait est le lion vert. En d’autres termes, le lion vert est l’Intime qui dévore le feu du Logos qui est caché dans l’air, dans l’eau et dans la terre. Et la seule façon de libérer le feu du Logos à l’intérieur à travers notre moelle épinière est en connaîssant comment contrôler les eaux de la sexualité, en connaîssant comment respirer et comment mantriliser pendant l’acte sexuel, c’est ce qu’on appelle la science de l’Alchimie, parce que la connaissance est liée à Daath (la gorge), à la bouche, à la parole. Voilà comment nous exprimons ce que nous savons ou, autrement dit, ce que nous développons à l’intérieur.

«Voici, le Lion de la tribu de Judah (le lion qui dévore le Soleil), la Rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et délier ses sept sceaux.» – Apocalypse 5: 5

Comme Eliphas Levi a déclaré: «La science de l’Alchimie est la possession absolue et complète de la vérité à l’intérieur». Voilà pourquoi tous les sages de tous les siècles ont toujours caché ce mot «science» et l’ont remplacé par un autre, qui est ce que nous savons comme Gnose, qui signifie connaissance. Mais pour acquérir la connaissance à l’intérieur de la Conscience nous devons comprendre que la connaissance cache la dualité, suppose la duad: l’être qui connait, qui dans ce cas est l’Esprit, le lion vert, et un objet connu. Cet objet connu vient de l’intérieur, des eaux, parce que dans les eaux sexuelles où nous avons la graine qui contient les gènes, qui contient la connaissance, l’ADN de notre père et mère, et en arrière dans le temps – la connaissance de l’univers. Ainsi, le duad est le générateur, le générateur de la société et de la loi. Voilà pourquoi le duad implique bien et mal – Gnose, connaissance, l’arbre de la science à travers lequel nous nous multiplions et créons. Et cette connaissance, bien sûr, est Adam et Eve, qui est représenté par le Tetragrammaton Iod-Hei-Vav-Hei, parce que Iod est Adam et Cheveh ou Hava est Eve, qui est traduit par Jah-Havah ou Jehovah, le Divin Tetragrammaton. Alors là, vous voyez comment la connaissance se développe et crée en nous un être humain en créant le Corps Astral Solaire, le Corps Mental Solaire, en connaîssant comment manipuler la force sexuelle pour créer l’être humain à l’intérieur. Voilà pourquoi le Maître Samaël Aun Weor a déclaré dans l’Arcane 18:

«Il est nécessaire d’étudier, d’analyser et de réfléchir profondément sur le contenu ésotérique de cette arcane. Le Dix-huitième Arcane est la lumière et les ténèbres, la magie blanche et la magie noire. Ceci se trouve représenté dans le chien blanc et le chien noir, la pyramide blanche et la pyramide noire. En additionnant kabbalistiquement la Dix-huitième Arcane, nous trouvons: 1 + 8 = 9, la Neuvième Sphère, le sexe. Nous avons déjà dit qu’à l’intérieur de notre organisme planétaire, il y a neuf couches intérieures. Ce sont les neuf caves de la Maçonnerie occulte.» – Samael Aun Weor

tarot-18

Voilà pourquoi quand on parle de la sexualité, nous devons aborder la pyramide, parce que la pyramide représente le mental. Bien sûr, il y a deux types de mentaux par rapport au nombre 18. Nous avons le mental qui est identifié à la bête 666, qui est le nombre 18. Cette bête est le mental animal qui est identifié à Lilith et Nahemad, avec la fornication et toute cette dégénérescence sexuelle qui est populaire en cette époque. Mais nous, les Gnostiques, enseignons la Chastité, la façon dont nous pouvons tirer profit de notre énergie sexuelle qui est représentée par le chien blanc de l’Arcane 18. Et en ces temps et cette année 2016 est très importante, parce que 16 est un tour fulminant, et si l’on ajoute le nombre 2 ou l’année 2000 au nombre 16, nous avons 18, qui est précisément la représentation de la 9e sphère à deux reprises, la façon dont nous nous dégénérons à travers la dégénérescence sexuelle ou nous nous purifions à travers la régénération sexuelle en sachant comment utiliser notre nez, en permettant au Ruach Elohim (le lion vert), en permettant à l’aigle de voler dans nos intérieur et de transmuter l’eau en énergie; nos eaux sexuelles en énergie pour que l’être humain puisse naître à l’intérieur de nous. Maître Samaël Aun Weor a déclaré:

«À l’origine la tête du sphinx avait une couronne à neuf pointes d’acier représentant la Neuvième Sphère, le sexe. Et il y avait aussi un bâton dans sa patte droite, dans sa main l’épée flamboyante. Le sphinx actuel est dépouillé de tous ces symboles, mais à l’origine il les avait tous… Tous symbolisent le chemin ésotérique, la voie sacrée que nous devons parcourir, à savoir les mystères de la Neuvième Sphère, le sexe, le travail avec les quatre éléments de la nature à l’intérieur de nous-mêmes ici et maintenant afin de créer les corps existentiels supérieurs de l’Être et devenir un véritable être humain.»

Et c’est précisément le mystère de la couronne du sphinx et le mystère du visage que, dans ce cas, nous montrons avec le visage de Toutankhamon, qui était un véritable être humain, qui avait le lion vert incarnés à l’intérieur de lui. Et c’est le mystère, du nez et de cette bouche qui est détruite en cette époque, parce que les gens ignorent les mystères de l’Alchimie Sexuelle, les mystères du Pranayama, à travers lequel les animaux intellectuels peuvent devenir de véritables êtres humains.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Mystery of the Sphinx