Théophanie ou Christophanie

Bodhichitta-Soma Psuchikon & Bodhisattva-Soma Pneumatikon

    Seuls ceux qui ont développé la Bodhitchitta en eux-mêmes et qui ont renoncé à tout bonheur nirvanique pour l’amour de l’humanité peuvent se qualifier de Bodhisattvas.

    L’alchimiste qui ne se sacrifie pas pour l’humanité ne peut jamais devenir un Bodhisattva. Seuls les Bodhisattvas avec des cœurs compatissants qui ont donné leur vie pour l’humanité peuvent incarner le Christ Intime. Nous devons faire une différenciation complète entre les Sravakas et les Bouddhas Pratyekas d’un côté et les Bodhisattvas de l’autre.

    Les Sravakas et les Bouddhas Pratyekas ne se préoccupent que de leur perfection particulière sans s’occuper un peu de cette misérable humanité souffrante. Évidemment, les Bouddhas Pratyekas et Sravakas ne peuvent jamais incarner le Christ. Seuls les Bodhisattvas qui se sacrifient pour l’humanité peuvent incarner le Christ.

    Le titre sacré de Bodhisattva n’est légitimement atteint que par ceux qui ont renoncé à tout bonheur nirvanique pour l’amour de l’humanité souffrante.

    De toute évidence, avant la naissance du Bodhisattva, la Bodhichitta doit être formé en nous-mêmes. En outre, il est important de clarifier la nécessité de désintégrer l’Ego, le «Moi», pour que la Bodhichitta émerge. La Bodhichitta est formée avec les mérites de l’amour et le sacrifice suprême pour nos semblables. Le Bodhisattva est formé dans l’environnement et l’atmosphère psychologique du Bodhichitta.

    Nous ne devons pas faire l’erreur de confondre la Bodhitchitta avec le Bodhisattva.

    La Bodhitchitta est la Conscience superlative éveillée et développée de l’Être. La Bodhitchitta émerge dans l’aspirant qui se sacrifie pour ses semblables bien avant que les corps mercuriels aient été créés. – La Pistis Sophia Dévoilée

Nous arrivons au royaume du Bodhisattva, le niveau de Tiphereth, qui selon l’Arbre de Vie est la sixième Sephirah, Kabbalistiquement appelé le Fils de l’Homme.

Il est important de préciser ici différents aspects en utilisant maintenant l’Arbre de Vie, nous vous invitons donc à utiliser l’outil que nous avons dans la Kabbale, qui est, l’Arbre de Vie. Car nous allons nous référer à l’Arbre de Vie au cours de cette disquisition pour que vous comprenez.

Pourquoi utilisons-nous l’Arbre de Vie, la Kabbale, pour expliquer la Bible? C’est parce que la Bible entière est un livre kabbalistique. Ainsi, lorsque nous étudions les aspects du Christianisme liés au Bouddhisme, nous devons nous référer aux quatre Évangiles et plus précisément aux Épîtres de Paul de Tarse, qui était un Rabbin Gnostique.

Comprenons qu’un Gnostique est quelqu’un qui connaît et pratique le mystère de Daath. Daath (un mot Hébreu) est l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Daath en Grec est Gnosis. Daath, Gnosis, traduit comme connaissance; elle est toujours liée à la force sexuelle.

Quand Paul de Tarse a su au sujet de Daath, au sujet de la Gnose, alors il est devenu un Kabbaliste Gnostique. Il est important de comprendre ici que celui qui lui a expliqué le mystère de Daath – qui est directement lié à Tiphereth – celui qui l’a instruit était l’apôtre Pierre. Ainsi, si vous lisez les Évangiles, vous verrez comment dans le livre des Actes, Paul de Tarse, un rabbin – parce qu’il était un maître, un rabbin, qui veut dire enseignant, maître, de la Kabbale, du Judaïsme – persécutait les Gnostiques. Nous ne disons pas Chrétiens, parce qu’à cette époque le Christianisme était inconnu. Le mot Christ vient de la langue Grecque, et plus tard les Gnostiques ont été nommés Chrétiens, mais à ce moment-là, le mystère de Daath, la Gnose, qui est quelque chose de très sacré et secret, se répandait parmi les Kabbalistes.

Paul de Tarse était un de ces rabbins qui à cette époque était enragé à cause de la diffusion sans restriction des mystères kabbalistiques. Mais c’est lui qui a été choisi par le Maître, ou mieux dit, par le Christ, afin d’enseigner le mystère de Daath, la Gnose, aux Païens, autrement dit ceux qui n’étaient pas des Hébreux, des Israélites.

Donc, étant un Kabbaliste expert, il enseignait cette doctrine basée sur l’Arbre de Vie, basée sur la Kabbale ; alors quand nous étudions les Épîtres de Paul, si nous ne connaissons pas la Kabbale, si nous ignorons l’Arbre de Vie, alors nous ne savons pas de quoi il parle. C’est précisément le problème du Christianisme moderne; Ils étudient la Bible, mais ils mettent de côté l’étude de la Kabbale, l’Arbre de Vie, parce qu’ils pensent que c’est une science obscure, et donc ils tombent dans l’erreur d’interpréter la Bible conformément à leurs propres mentals capricieux; Ils ignorent le sens profond du cryptogramme, l’Arbre de Vie.

Entrons donc dans notre disquisition, qui est la Théophanie ou Christophanie. Ceci est aussi appelé la manifestation du Christ, ou l’apparition du mystère du Christ devant l’initié, devant le Bodhisattva dans la sixième dimension, que la Bible appelle symboliquement le Mont des Oliviers.

Dans les Evangiles, vous trouvez différents noms de différents monts qui existent dans le plan physique; cependant ces noms ont été pris comme des symboles afin d’expliquer certains mystères pour que les initiés puissent comprendre. Lorsque vous lisez «monter sur la montagne, monter sur le Mont», c’est le symbole de sortir de votre corps dans la quatrième, cinquième ou sixième dimension. Dans ce cas, le Mont des Oliviers est lié à Tiphereth, qui dans l’Arbre de Vie est la sixième Sephirah où nous trouvons la Monade.

La Monade est un trio d’Esprit, d’Âme Divine et d’Âme Humaine. La Monade est enracinée dans le mot Grec «Monas» qui signifie unité; donc chacun d’entre nous a sa propre Monade, son propre Esprit; nous, les âmes, faisons partie de la Monade. Oui, nous sommes des âmes, mais des embryons d’âmes.

C’est ce que précisément Paul de Tarse explique dans une de ses Épîtres, surtout dans sa lettre au 1 Corinthiens 15:49, quand il parle de l’homme véritable, que nous expliquons ici. Il a dit:

    Et comme nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste.

Cette traduction est fausse. Cela devrait Être:

    Et comme nous avons porté l’image de l’homme psychologique…

C’est la traduction correcte, puisque le terme Grec «Soma Psuchikon» signifie «homme psychologique ou psychique» et non «homme terrestre».

Séquentiellement,

   … nous porterons aussi l’image du céleste.

La Bible dit «céleste», mais le Grec est «Soma Pneumatikon». «Soma» signifie corps, «Pneuma» signifie Esprit, et «Ikon» signifie image.

Ainsi, quand nous lisons 1 Corinthiens 15:49 dans les Bibles modernes, nous voyons: «Et comme nous avons porté l’image de l’homme terrestre, nous porterons aussi l’image de l’homme céleste». Par conséquent, quand les gens lisent cette traduction, ils pensent qu’ils portent déjà l’image de l’homme terrestre. Ils ignorent que «To Soma Psuchikon» signifie «le corps psychologique ou l’image corporelle de l’âme.»

Gurdjieff parle de cet homme psychologique que nous devons développer, porter cette image à l’intérieur, par de super efforts.

Le Bouddhisme explique que nous éveillons la Conscience, la psyché, à travers la Méditation et les différentes pratiques.

Mais Paul de Tarse se réfère aussi aux Corps de Péché. Il parle dans différentes Épîtres ou lettres au sujet des Corps de Péché, ou des corps pécheurs naturels. Et les fondamentalistes ne savent pas comment expliquer cela parce qu’ils ignorent l’Arbre de Vie, et ils ignorent aussi la science de Daath, qui est la Gnose, la science de l’Arbre du Bien et du Mal.

Commençons par expliquer que nous avons un embryon d’âme, autrement dit nous avons la capacité de devenir un Être Humain si nous mettons en activité l’Eikon, l’image, le Tzalem de Dieu, avec la science de l’Arbre du Bien Et le Mal, qui est le Tantra, l’Alchimie, la transmutation sexuelle.

Notre embryon d’âme demeure dans les Corps de Péché, ce que Gnostiquement, Kabbalistiquement, Paul de Tarsus parle dans le Nouveau Testament. Ces Corps de Péché sont les corps naturels que n’importe qui a. Les Gnostiques indiquent toujours ces Corps de Péché en étudiant les quatre Sephiroth au bas de l’Arbre de Vie, qui sont: Netzach, Hod, Yesod et Malkuth. Ils forment le quaternaire inférieur. Ces quatre Sephiroth inférieurs sont appelés les Corps de Péché.

Pourquoi sont-ils appelés les Corps de Péché? C’est parce que ces corps obéissent seulement aux lois de l’évolution et de l’involution. Ce sont les corps qui évoluent et involuent selon la roue du Samsara, selon les lois de la nature. Les Corps de Péché sont:

  • Le Corps Mental et le corps émotionnel, qui sont appelés corps protoplasmiques, qui appartiennent à la cinquième dimension. La cinquième dimension est liée à Netzach et Hod.
  • En dessous de la cinquième dimension, nous avons Yesod, lié à la quatrième dimension, dans laquelle nous trouvons le Corps vital ou le corps éthérique.
  • En dessous du corps éthérique, nous avons notre corps physique.

Ces quatre corps; Netzach, Hod, Yesod et Malkuth ; mental, émotionnel, vital et physique; sont ce que Paul de Tarse appelle les Corps de Péché, ou la nature pécheresse qui n’obéissent qu’aux lois mécaniques de la Nature.

Vous trouvez ces corps dans les règnes minéraux, végétaux et animaux. Ce ne sont pas seulement la propriété de l’humanoïde, ou de l’animal intellectuel. La différence physiquement parlant – selon l’évolution – est que le corps physique de l’animal intellectuel (nous) est plus évolué. Et les corps protoplasmiques, émotionnel, mental que nous avons en nous sont aussi au sommet de l’évolution; Oui, le règne humanoïde est leur limite évolutive.

C’est quelque chose que vous découvrez quand vous étudiez n’importe quelle bête ou animal irrationnel; vous découvrez alors qu’ils ont des corps protoplasmiques, eux aussi, mais ils n’ont pas d’intellect. Leurs corps protoplasmiques sont encore en évolution. Et dans le règne minéral, règne végétal, vous trouvez également les mêmes corps dans un état inférieur d’évolution. Ils évoluent du bas vers le haut. Le sommet de l’évolution mécanique est l’intellect; C’est tout, pas plus. Alors quand ces corps atteignent le niveau dans lequel nous sommes, les corps protoplasmiques avec le corps physique commencent à involuer, à se désintégrer, à retourner à leur propre source, leur propre origine: le chaos. Ce chaos est ce que le Livre de l’Apocalypse appelle la Seconde Mort, ce qui signifie l’annihilation de ces corps protoplasmiques dans une autre région du temps. L’émotion et le mental sont liés à la cinquième dimension, et le temps dans la cinquième dimension est différent.

Dans ce monde physique, vous recevez votre matière, votre corps. À un certain âge (une moyenne d’environ quatre-vingts ans), votre corps physique meurt, et ce corps se désintègre et se transforme en poussière. C’est ce qu’on appelle la mort. Il arrive à tout le monde. De même, nos corps protoplasmiques ont évolué et grandi, mais dans la cinquième dimension, à partir du règne minéral, règne végétal, règne animal, et quand ils atteignent le règne animal intellectuel, ils atteignent le sommet de l’évolution, alors ils commencent à involuer, à descendre; Ils vieillissent en d’autres termes. Ensuite, ils s’enfoncent dans les infradimensions de la nature pour mourir. C’est leur processus; c’est un processus naturel. Quand ils involuent, ils travaillent conformément aux lois involutives du Cosmos et de la Nature. Et c’est précisément le problème de l’embryon d’âme, parce qu’en tant qu’âmes nous sommes toujours à l’intérieur des corps protoplasmiques conformément à la mécanicité de la nature.

C’est pourquoi il est dit que nous devons naître de nouveau pour entrer dans le Royaume des Cieux. La Seconde Naissance est quelque chose de pratique dans laquelle vous utilisez votre énergie sexuelle, dans laquelle vous extrayez le ikon (tzalem en Hébreu, image en Français) de Dieu, de votre propre matière sexuelle, et créez en vous les Corps Glorieux ou les Corps de Gloire dont parle Paul de Tarse. Et voilà le mystère; tel est le mystère de Daath, ou le mystère de l’Arbre du Bien et du Mal, l’Arbre de la Connaissance.

Ainsi, sans connaître le secret de la transmutation sexuelle, il est impossible de naître de nouveau. Nous devons créer le Soma Psuchikon; c’est ce que Paul de Tarse a enseigné. Dans la Bible, il est mal traduit par «homme terrestre ou de la terre», alors qu’en réalité cela devrait être l’homme psychologique ou psychique. Ainsi, pour «porter l’image» de cet homme, il faut comprendre ce qu’il faut porter. Même le passé de ce mot, porté, est lié à la naissance. Nous devons naître, et dans Corinthiens chapitre 15 verset 49 il dit: «Comme nous avons porté l’image de l’homme psychique, l’homme terrestre», ce qui signifie qu’il parle à ceux qui ont déjà fait cette création, à ceux qui portent déjà une telle image en eux-mêmes.

Ce n’est pas porter quelque chose dans votre mental, non, parce que les gens pensent que porter l’image de l’homme psychologique ou de l’homme terrestre est de porter tel un concept comme une image dans leur mental, ainsi, ils pensent «Oh, je dois imaginer ou comprendre dans mon mental ce qu’est l’homme terrestre et c’est tout.» Ainsi, ils disent «de la même manière que nous avons porté l’image de l’homme terrestre, maintenant, nous porterons aussi l’image du céleste», ainsi ils disent: «Ok, cela signifie que je dois porter l’image de l’homme céleste aussi pour comprendre, pour comprendre avec mon imagination comment l’homme céleste pourrait être.» Comprendre, «porter l’image» n’a rien à voir avec l’imagination, mais avec l’image intérieure.

    Et Dieu dit: Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. – Genèse 1:26

Comprenons «porter», c’est soutenir, supporter. Un support est quelque chose qui est au fond, sur lequel nous construisons quelque chose. C’est une Fondation (Yesod). C’est pourquoi la Kabbale souligne toujours que Yesod est lié aux organes sexuels. La traduction de Yesod de l’Hébreu en Français signifie «fondation». Qu’est-ce qu’une fondation? La fondation est le soutien inférieur d’une structure. Et qu’est-ce que porter? Porter, c’est soutenir ou supporter. Comme lorsque nous disons aussi: «Les femmes portent des enfants», voyez-vous cela? Donc «nous porterons l’image» n’est pas une déclaration liée à croire en quelque chose ou à imaginer quelque chose, mais à faire quelque chose avec votre force sexuelle, à porter l’image de Dieu comme une femme porte un enfant à l’intérieur, voilà comment vous devez porter l’image de l’homme céleste à l’intérieur. Pour cela, nous avons besoin de connaître le tantra, nous avons besoin de connaître la transmutation sexuelle, la chasteté, donc, c’est ce que vous devez savoir pour le faire.

En référence à ceci, nous trouvons dans le livre de l’apôtre Jean, la raison pourquoi: quand André apporta Pierre à Jésus, Jésus s’adresse à Pierre comme suit:

    Et quand Jésus le vit, il dit: Tu es Simon, fils de Jonah; tu seras appelé Cephas, qui est par interprétation, une pierre (un rocher). – Jean 1:42

Puis, dans Matthieu 16: 18 et 19, il dit à Pierre:

    Que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon église; et les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle. Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux; et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans le ciel; et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans le ciel.

Alors Pierre lui-même, qui est le rocher, le soutien, la fondation dit dans 1 Pierre, chapitre 2, versets 6 et 8:

    Voici, je pose en Sion une pierre angulaire, élue, précieuse; et celui qui croit en lui ne sera point confondu. Mais à ceux qui sont désobéissants, la pierre que les bâtisseurs ont rejetée, elle est faite la tête du coin, et une pierre de trébuchement, et un rocher d’offense.

Nous avons expliqué à maintes reprises le mot «croire» comme quelque chose que vous devez garder en vous, aimer de tout votre être, c’est-à-dire, avec la libido, l’énergie sexuelle.

Pierre, dont le nom sacré est Patar, signifie pierre, Cephas. Pierre est lié à la glande pinéale. Les douze apôtres sont liés aux douze glandes dans le corps physique avec lesquelles nous devons travailler.

La glande pinéale est en relation avec Kether. Kether est la première Sephirah de l’Arbre de Vie. Kether en Hébreu signifie Couronne. Cet aspect de cette trinité Kether, Chokmah, Binah de l’Arbre de Vie, est toujours lié à la tête, donc Kether est exactement sur le sommet de la tête. C’est ce qui en Sanskrit est appelé le chakra Sahasrara ou le chakra de la Couronne, lié à la glande pinéale.

Lorsque nous étudions l’endocrinologie, nous découvrons que la glande pinéale est en relation intime avec les glandes sexuelles, que ce soit les ovaires de la femme ou les testicules chez l’homme. Et le mystère de Daath est un mystère sexuel, c’est la façon dont nous contrôlons la matière sexuelle afin de le libérer, qui est cette entité dont parle Pierre dans ses Épîtres. Pierre dit: «Celui qui croit en Lui»; Qui est ce LUI? C’est la Force Christique, le Christ. C’est l’image de Dieu dont parle Paul de Tarse. C’est précisément ce Psuchikon ou icône psychique que nous avons dans le sexe.

Le pouvoir (l’image) de Dieu est caché dans la force sexuelle. Donc, si nous libérons cette image qui est ce «Lui» de Pierre et dont Paul de Tarse parle, alors nous construisons l’église. L’église en elle-même est les corps internes que nous devons construire. Ce n’est pas comme les gens pensent, que Pierre est le chef de l’église, l’Église Catholique, ou n’importe quelle autre religion. Pour que quelqu’un puisse devenir la tête d’une religion physique, il doit d’abord construire son propre temple.

C’est pourquoi, pour être prêtre et pour ritualiser comme Pierre le premier apôtre, vous devez construire ce que Pierre a construit en lui-même, qui sont les Corps de Gloire. C’est pourquoi Paul de Tarse est aussi appelé l’un des chefs de l’église, parce qu’il enseigne comment construire les corps dont nous parlons ici, que dans le Bouddhisme nous appelons la Bodhitchitta. Cela se rapporte au travail psychologique que nous devons faire pour construire le véhicule pour le Seigneur. Le Maître Samaël affirme que le Bodhisattva doit grandir à l’intérieur de la Bodhichitta.

Nous dirons en d’autres termes: Tiphereth (qui est lié au Soma Pneumatikon) doit se développer à l’intérieur de la Bodhichitta.

Rappelez-vous que nous avons déclaré que Pneuma est Esprit, n’oubliez pas que nous avons dit que l’Esprit est en relation avec la Monade; la Monade est notre Esprit particulier. Donc, pour que nous puissions porter l’Esprit, la Monade, d’abord nous devons porter l’homme psychologique, l’âme, en d’autres termes, construire le Soma Psuchikon à l’intérieur de nous.

Il est clairement indiqué dans 1 Corinthiens 15: 49, que de même que nous avons porté l’image de l’homme psychologique (Soma Psuchikon), nous porterons aussi l’image de l’homme spirituel (Soma Pneumatikon). Il s’agit d’un processus réalisé à travers l’Alchimie Sexuelle, la transmutation sexuelle, que Pierre enseigne. La transmutation sexuelle est la science de Pierre, parce que Pierre est en relation avec la glande pinéale. Pierre enseigne intérieurement comment créer en vous le Soma Psuchikon et le Soma Pneumatikon. Sans la science de Pierre, il est impossible de le faire. C’est ainsi que Paul de Tarse a appris de Pierre et c’est ainsi qu’il l’a enseigné.

Voilà donc la grande erreur des fondamentalistes. Ils pensent qu’ils imaginent simplement porter en eux-mêmes (l’homme terrestre) l’image de Dieu (l’homme céleste), car ils pensent qu’ils sont déjà l’homme terrestre. Mais ils ne le sont pas, parce que les Corps de Péché doivent être annililés, ils doivent être désintégrés, ils doivent mourir:

    Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don de Dieu est la vie éternelle à travers Jésus-Christ (son image, son Ikon, son Tzalem) notre Seigneur. – Romains 6:23

Jésus-Christ est quelque chose que nous devons comprendre en étudiant l’Arbre de Vie. Quand vous commencez à transmuter votre énergie sexuelle, alors vous commencez comme Paul de Tarse dit,

    Je proteste de ta joie que j’ai en Jésus-Christ notre Seigneur, je meurs chaque jour. Si après la manière des hommes j’ai combattu avec des bêtes à Ephèse (contre les démons de l’Abîme). – 1 Corinthiens 15: 31, 32

Le Livre de l’Apocalypse parle de l’église d’Ephèse. Dans beaucoup de conférences Gnostiques nous avons expliqué que l’église d’Ephèse est le chakra Muladhara, qui est précisément situé entre l’anus et les organes génitaux. C’est le centre magnétique où réside la force sexuelle qui doit monter dans la colonne vertébrale.

    Écris à l’ange de l’église d’Éphèse; ces choses dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, qui se tient au milieu des sept chandeliers d’or; Je connais tes oeuvres, ton travail et ta patience, et comment tu ne peux pas porter (l’image de ceux) qui sont mauvais (fornicateurs); et tu as essayé ceux qui se disent apôtres, et qui ne le sont pas, et les ont trouvé menteurs: Et tu as porté (l’image), et tu as la patience, et pour mon nom tu as travaillé, et tu ne t’es pas évanoui.

    Cependant j’ai quelque chose contre toi, parce que tu as laissé ton premier amour. Rappele-toi donc d’où tu es tombé, et repent-toi, et fais les premières œuvres (de la Chasteté); ou bien je viendrai à toi rapidement, et j’ôterai ton chandelier de sa place, si tu ne te repentes pas. Mais ceci tu as, que tu haïsses les actions des Nicolaïtes (fornicateurs), que je déteste aussi.

    Celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit (le Pneuma) dit aux Églises; Je donnerai à celui qui vaincra l’Arbre de Vie qui est au milieu du paradis de Dieu.

Ainsi, au début, dans notre propre Éphèse, nous commençons à nous battre contre des bêtes. Quelles bêtes? C’est notre bestialité particulière, notre luxure animale que nous avons en nous. Une telle bête que nous avons en nous, contre laquelle nous devons combattre, est liée aux corps protoplasmiques. Les corps protoplasmiques sont des corps animaux qui ont l’habitude de forniquer, d’adultérer; c’est normal pour les corps protoplasmiques.

Quand vous étudiez des animaux irrationnels, vous voyez qu’ils forniquent et commettent l’adultère, car c’est normal parmi les bêtes. Mais lorsque nous entrons dans le niveau de l’animal humanoïde ou intellectuel (erronément appelé humain), nous recevons des codes, des lois, de la connaissance, pour créer l’Être Humain à l’intérieur, des codes pour lutter contre les lois des animaux. C’est une lutte contre la bête, parce que ce combat est précisément dans l’acte sexuel. On commence (si on est célibataire) à transmuter l’énergie sexuelle avec des techniques de Pranayamas, des exercices de respiration, mais si nous sommes mariés, alors nous commençons à pratiquer la Magie Sexuelle. Ainsi, chaque fois que nous exécutons l’acte sexuel il y a une lutte contre la bête, contre les démons de l’Abîme qui sont à l’intérieur. La luxure est précisément la principale. Et c’est en combattant à Éphèse que nous commençons à grandir à l’intérieur et à construire le Soma Psuchikon, l’homme-âme, l’homme psychique à l’intérieur, c’est un processus que nous avons expliqué dans la conférence précédente. Le Corps de Libération devient le corps physique, un corps supérieur qui appartient à la quatrième dimension, où nous trouvons aussi le Corps d’Or qui est fait avec les deux éthers supérieurs du Corps Vital. Le Corps d’Or et le Corps de Libération devient unis et font un corps physique immortel, qui est un corps physique qui n’appartient pas à la nature pécheresse que nous avons dans ce corps physique, parce que ce corps physique que nous avons ici dans ce Monde a été créé à travers la Fornication. Notre mère physique a forniqué avec notre père physique, c’est comme ainsi qu’elle est tombé enceinte, et c’est ainsi que nous avons obtenu ce corps physique, il est donc le résultat de la Fornication.

Quand nous transmutons l’énergie sexuelle et commençons à la sublimer, alors nous commençons à créer à l’intérieur de nous, par Hypostase – comme nous l’avons expliqué au chapitre six – le Corps de Libération et le Corps d’Or, qui sont deux parties supérieures de Malkuth et Yesod. C’est précisément ainsi que nous commençons à travailler avec les Corps de Gloire. Ensuite, nous créons le corps de Hod (qui est appelé le Corps Astral Émotionnel Supérieur), et le corps de Netzach (qui est le Corps Mental Supérieur). Ces corps sont le résultat de la Chasteté, de la transmutation sexuelle. C’est précisément ce dont parle la Bible dans la Genèse: comment Dieu a fait l’Être Humain à son propre image, en d’autre termes, c’est l’Être Humain fait à l’image de Dieu, qui est le Tzalem que nous extrayons à travers la transmutation sexuelle. Image en Hébreu est appelé Tzalem, ce Tzalem est à l’intérieur de l’énergie sexuelle de l’homme et de la femme.

Maintenant, vous comprenez pourquoi le pacte d’Abraham avec Dieu est la circoncision, et pourquoi chaque religion pointe toujours au sexe en relation avec «être né de nouveau». Les fondamentalistes pensent que juste en croyant (en acceptant Christ comme leur sauveur) ils sont nés. Ils se nomment «né de nouveau» juste parce qu’ils croient en ce qui est écrit dans la Bible. Écoutez: pour être deux fois nés, vous devez faire cette transmutation que nous expliquons ici; en d’autres termes, vous devez construire le Soma Psuchikon, dont parle Paul de Tarse, c’est-à-dire «porter l’image de Dieu» en vous. Et comme vous portez cette image en vous à travers la science de Daath, la science de la transmutation sexuelle, vous devez également porter l’image du Pneumatikon ou de l’homme céleste, qui est au-dessus de Netzach, qui est Tiphereth, un sujet auquel nous nous référons là maintenant.

Lisons dans la Bible quelque chose en rapport avec ce sujet pour que vous comprenez. Rappelez-vous que nous avons déclaré que le Mont des Oliviers est Tiphereth. Dans le livre de Zachariah, il est écrit qu’Il dit dans «le Mont des Oliviers» :

    Alors Je lui répondis: Quels sont ces deux oliviers sur le côté droit du chandelier et sur le côté gauche de celui-ci?

    Et Je répondis encore, et lui dis: Que sont ces deux branches d’olivier qui, à travers les deux tuyaux d’or, vident l’huile d’or d’eux-mêmes?

    Et Il me répondit: Ne sais-tu pas ce que c’est? Et j’ai dit: Non, mon seigneur.

    Alors Il dit: Ce sont les deux oints, qui sont là par (Adonaï ha-Aretz) le SEIGNEUR de toute la terre. – Zacharie 4: 11-14

Ceux qui ne connaissent pas l’Arbre de Vie, qui ne connaissent pas le mystère de Daath, lisent cela littéralement sans comprendre le sens de ce qu’ils lisent, puisqu’ils ignorent que le Mont des Oliviers est Tiphereth, la sixième dimension, qui est là où les esprits demeurent. Le Mont des Oliviers est au-delà de la cinquième dimension. L’éternité est la cinquième dimension, et celle qui est au-delà de l’éternité est l’Esprit, la sixième dimension, où se trouve le Mont des Oliviers, symboliquement parlant. Mais ici, en ce qui concerne le plan physique, comment savons-nous quoi ou où ce Mont des Oliviers est? Eh bien, nous allons répondre, nous avons déjà dit, où est le Mont des Oliviers en rapport avec cette planète Terre, si nous allons au Moyen-Orient, nous trouvons le Mont des Oliviers là-bas, et tous ces Monts que la Bible parle dans l’Evangile. Néanmoins, par rapport à notre propre Terre particulière, notre Terre philosophique, qui est appelé corps physique, et aussi Malkuth, le monde tridimensionnelles – ce corps tridimensionnels que j’ai ici – a son propre Mont des Oliviers particulier aussi, et c’est la glande pinéale.

À l’intérieur nous trouvons aussi les deux branches d’olivier sur les côtés droit et gauche du temple.

Alchimiquement, psychologiquement, nous disons que le corps physique est un temple que nous devons nettoyer, un temple dans lequel Dieu doit demeurer, et pour ce faire, nous devons faire une œuvre alchimique psychologique.

Pour ce travail alchimique, nous devons libérer l’huile d’or hors de ces deux branches d’olivier que Zachariah a parlé. Cette huile est précisément la libido sexuelle, qui est l’endroit où l’image de Dieu demeure, et qui doit monter dans la colonne vertébrale du fond même de votre coccyx à la glande pinéale; voilà comment l’énergie créatrice s’élève sur le côté droit du chandelier (colonne vertébrale) et sur le côté gauche de celui-ci comme l’huile de la lampe.

Si vous avez une lampe à huile, vous comprendrez mieux cela: L’huile est dans le fond, alors vous mettez la mèche pour que la lumière puisse briller dans le haut de la lampe. Maintenant, si vous comprenez que cette mèche est la colonne vertébrale ou la moelle, moelle épinière, et que l’huile doit passer à travers elle à partir du bas vers le haut, qui est la glande pinéale, vous comprenez alors que la lumière est le feu de la Pentecôte, qui est précisément l’énergie créatrice, la force solaire, qui est libérée à partir de votre propre huile, c’est précisément la matière sexuelle créatrice, l’énergie sexuelle.

L’huile sexuelle monte à travers les deux cordons, les deux branches d’olivier, qui, dans le livre de la Genèse sont appelés Adam et Eve, la force lunaire et solaire, Ida et Pingala, le Yin et le Yang, Od et Ob. Ils reçoivent beaucoup de noms dans différentes religions. Le fait est que nous avons ces branches, ces conduites à travers lesquelles l’huile solaire, la force de Dieu, monte vers le Mont des Oliviers.

Comprenez que c’est ainsi que l’âme humaine est créée.

Nous ne sommes pas encore des êtres humains. Cela signifie que le Hum, l’Humus, l’Esprit de la Terre, n’a pas encore été élevé, été unis à notre Manas, le mental, donc, nous ne sommes que des embryons humains.

Dans le Bouddhisme zen, l’embryon humain est appelé Bouddhata. Nous expliquons toujours que nous devons travailler pour développer cette Bouddhata. Pour cela, nous devons mettre en activité ce matériel psychique, élément psychologique que nous avons à l’intérieur. Travailler avec elle, avec cette Bouddhata, implique la transmutation, parce que la Bouddhata doit grandir.

De la même manière que nous avons besoin de l’énergie sexuelle pour créer un enfant, et de la même manière qu’une mère nourrit son enfant pour lui permettre de grandir, de même nous avons besoin de l’énergie sexuelle pour créer et nourrir ce Soma Psuchikon à l’intérieur, qui est l’homme âme dont l’apôtre Paul parle.

L’homme âme (la Psuchikon, l’image de Dieu) est le Hum-Man fait à l’image de Dieu. À travers l’Alchimie Sexuelle l’image de Dieu émerge de l’intérieur; nous devons comprendre cela.

Si nous lisons le livre de la Genèse littéralement nous ne cesserons pas de croire que nous sommes déjà fait à l’image de Dieu. Nous pouvons être fait à l’image de Dieu, si nous savons comment. Une telle image est le Soma Psuchikon, les Corps de Gloire que nous devons créer, la Bodhitchitta que nous devons développer.

Samaël Aun Weor stipule qu’avant que le Bodhisattva apparaît, la Bodhichitta doit apparaître. Cependant, il y a beaucoup d’initiés qui n’ont pas la Bodhitchitta; ils sont juste en train de construire les Corps Solaires sans se soucier un peu pour l’humanité. Ils ne se soucient pas de leurs semblables. Ceux qui construisent seulement leurs Corps Solaires sont appelés Pratyekas (les «réalisateurs solitaires»). Nous devons donc ici comprendre la différence entre un Pratyeka et la Bodhitchitta. La Bodhitchitta est précisément ce dont Paul de Tarse parle – Soma Psuchikon que nous devons élaborer, que nous devons construire, à travers la Méditation, la compréhension et l’annihilation des éléments animaux que nous avons à l’intérieur. Ainsi, en créant avec cette image de Dieu, nous créons le Soma Psuchikon ou les corps psychologiques, que le Maître Samaël et les alchimistes appellent les corps mercuriels. Voilà pourquoi il est nécessaire de connaître la science de l’Alchimie, la science de l’Arbre du Bien et du Mal pour comprendre ce dont nous parlons ici.

De nombreux initiés créent en eux-mêmes les quatre Corps de Gloire. Mais, ils ne se sacrifient pas pour l’humanité, ils ne divulguent pas le secret aux autres, ils ne parlent jamais à ce sujet. Ces types d’individus égoïstes sont appelés en Sanskrit Pratyekas; ce sont des gens qui ne se soucient que d’eux-mêmes.

Toutefois, lorsque vous construisez les corps mercuriels et que voyez l’avantage que vous recevez par la construction de l’image de Dieu, par la construction à l’intérieur de vous d’un tel Soma Psuchikon dont l’apôtre Paul parle, alors vous voulez aider les autres à construire ces corps mercuriels, et les aider à comprendre que le Soma Psuchikon, l’image de Dieu, est quelque chose que nous devons construire. Ainsi, en faisant cela, en enseignant cela, en se sacrifiant vous-même pour vos semblables, en enseignant la doctrine, vous construisez la Bodhichitta.

La Bodhichitta est quelque chose qui émerge lorsqu’on se sacrifie pour ses semblables, lorsqu’on n’est pas égoïste. Il est impossible pour quelqu’un de développer la Bodhichitta lorsque l’initié est juste en train de le faire pour lui-même et n’aide pas les autres. Celui qui travaille pour construire ces corps est appelé Sravaka, qui signifie «un auditeur», ou quelqu’un qui a entendu la doctrine. Mais le Sravaka égoïste, lorsqu’il entre dans le monde de Tiphereth, devient un Bouddha Pratyeka, qui signifie quelqu’un qui est spirituellement égoïste, quelqu’un qui a gagné beaucoup de niveaux de spiritualité, mais dans une octave inférieur. Il ne peut pas devenir un Bodhisattva.

Bodhisattva est un titre que l’on doit gagner bien avant la création des corps mercuriels. Voilà pourquoi il y a beaucoup d’initiés là qui enseignent la Bodhichitta, ils enseignent aux gens comment s’éveiller, et qu’ils ne sont pas encore mariés. L’un d’eux, par exemple, un bon exemple, est Yogananda. Yogananda est un bel exemple de Bodhichitta sans corps mercuriels. Il a commencé à travailler en lui-même psychologiquement, et il est venu en Amérique pour enseigner le chemin, et il y a encore des gens qui pratiquent ce qu’il a enseigné. Mais malheureusement, il n’a pas construit les Corps de Gloire au sujet desquels Paul de Tarse parlent, le Soma Psuchikon. Il a éveillé beaucoup de Conscience, et lui, à cause de ses sacrifices pour l’humanité, a construit beaucoup de Bodhitchitta. Maintenant, il devra revenir et construire les Corps de Gloire à l’image de Dieu, et il peut devenir un Bodhisattva, parce qu’il a déjà l’amour pour l’humanité à l’intérieur. C’est quelque chose de naturel dans le Bodhisattva.

Yogananda ne s’est pas marié parce qu’il pensait qu’il pouvait accomplir tout le travail en étant célibataire, et c’était son erreur. Pour créer un enfant dans ce monde physique, un homme a besoin d’une femme, et une femme a besoin d’un homme. Pour créer nous avons besoin des deux polarités. Malheureusement, Yogananda pensait qu’en unissant les deux polarités à l’intérieur, cela suffisait. Il ignorait que la séparation des sexes dans le plan physique a été faite dans le but de construire les Corps Solaires à l’intérieur. Voilà pourquoi au début, comme Dieu était androgyne, l’homme était aussi androgyne, mais a été divisé en deux sexes afin qu’ils réalisent ce que nous expliquons ici dans cette conférence.

Alors comprenons que cette humanité qui en ce moment même vit sur la face de la Terre, n’est pas formée par des humains, mais des humanoïdes. Physiquement parlant nous avons la forme des humains, mais psychologiquement parlant, nous devons construire le Soma Psuchikon. Nous devons construire des Corps de Gloire qui sont liés au quaternaire inférieur, à ces quatre Sephiroth. Nous devons construire un Corps Astral Solaire et un Corps Mental Solaire – le corps de Hod (gloire) et le corps de Netzach.

Alchimiquement, le Corps Astral est appelé l’Enfant d’Or, notre Christ intérieur particulier.

Le Corps Mental est appelé notre propre Jehovah intérieur particulier, qui détient la sagesse de la nature à l’intérieur. Dans des conférences précédentes, nous avons expliqué qu’il est lié à Elijah (Eliao: «mon Dieu est Jah»).

Psuchikon se rapporte à ces deux aspects que nous devons comprendre pour entrer dans le monde de Tiphereth, le Fils de l’Homme, le Bodhisattva.

    Et si vous voulez le comprendre cela, ce (Psuchikon) est Elijah qui devait venir. Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende. – Matthieu 11: 14,15

Nous devons travailler avec la science de Pierre. Pierre est celui qui a les clés du Ciel et de la Terre, et même de l’Enfer. Rappelez-vous ce que le Seigneur dit à Pierre dans la Bible, dans le livre de Jean:

    Que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église; Et les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle. Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. – Matthieu 16:18, 19 (Les clés de Pierre sont en relation avec la science de l’Alchimie.)

Voilà pourquoi quand vous lisez dans la Bible que Jésus va dans le Mont des Oliviers, il prend trois disciples: Pierre, Jean et Jacobo.

Je dis Jacobo car en effet c’est la traduction correcte. Dans la Bible en Français, il est appelé Jacques. Je ne sais pas pourquoi ils ont traduit cela comme Jacques, parce qu’en Grec il dit Jacobo, alors qu’en Hébreu il dit Jacob. En Espagnol, il se traduit par Santiago, et parce que «san» est une contraction de saint, c’est plus logique, étant «Saint IAO», qui est une contraction de Jacobo. Ainsi, la traduction en Espagnol est plus logique, mais en Français, il ne l’est pas. Jacques? Eh bien, Jacques peut être une modification de Jacobo. Mais réellement, cela devrait être Pierre, Jean et Jacobo.

Jacobo est parfois symbolisé par avoir une citrouille sur la tête, ou parfois il tient dans sa main la moitié d’une citrouille, et sur l’autre main le Livre de l’Apocalypse.

Jésus prend seulement trois disciples au Mont des Oliviers. Pierre est évidemment lié au Mont des Oliviers, puisque Pierre est lié à la glande pinéale. Dans d’autres conférences, nous avons déclaré que dans la glande pinéale, nous avons la relation de Moïse. Moïse va aussi au Mont du Sinaï, qui, dans l’Ancien Testament est un autre symbole pour le même Mont, où il voit Dieu.

Théophanie, Christophanie, signifie la façon dont vous percevez Dieu. Cela arrive dans la Bible à de nombreuses reprises. Vous voyez comment les prophètes parlent avec Dieu. Moïse a vu Dieu face à face, mais quand les gens lisent qu’il est allé au Mont du Sinaï et a vu Dieu face à face, ils pensent que c’était physiquement. Ils ne comprennent pas que le Mont du Sinaï ou le Mont des Oliviers est lié à la glande pinéale.

Lorsque vous travaillez dans la Méditation, vous comprenez très bien l’importance de l’activité de la glande pinéale. Dans la glande pinéale, nous avons le siège de l’âme, l’activité de la mémoire psychique, ou le Rappel de Soi. Lorsque vous vous rappelez votre Soi seconde après seconde, instant après instant, et que vous sentez votre Soi dans le corps, le centre de gravité de ce rappel, de cette attention, est dans la glande pinéale. Et si vous vous observez, vous verrez cela toujours quand vous vous rappelez votre Être, vous trouverez une pression dans la glande pinéale, une palpitation là, parce que c’est l’activité du Pneuma, de l’Esprit, de l’âme que nous avons – que cette âme soit un embryon d’âme ou est déjà une âme humaine. Voilà pourquoi Descartes a déclaré que le siège de l’âme est la glande pinéale. Ainsi, que ce soit un embryon d’âme ou une âme humaine, rappelez-vous de votre Être et sentez votre Être dans la glande pinéale.

Lorsque vous construisez l’Humain à l’intérieur de vous, le Soma Psuchikon, comprenez que cette âme est contrôlée par la volonté. Et que le siège de cette âme est dans la glande pinéale. Donc, à partir de la glande pinéale vous contrôlez votre Corps Mentale Solaire, qui utilise le cerveau. Et à partir de la glande pinéale à travers votre mental vous contrôlez votre corps émotionnel solaire, qui est appelé Corps Astral qui se manifeste à travers le cerveau émotionnel, votre cœur. Et bien sûr, vous en tant qu’une âme se manifeste à travers le corps physique, se rappelant vous-même, en tant qu’un Être Humain.

Alors voici, un véritable Être Humain est cette entité qui a construit le Soma Psuchikon: les corps physique, vital, astral, mental – le Corps de Gloire. C’est l’Être Humain. Avant d’avoir cela, nous ne pouvons pas nous appeler des Êtres Humains. Humanoïdes ou animaux intellectuels est un meilleur titre. Anima signifie âme en Latin, âme intellectuelle, avec la possibilité de devenir Humain.

    En vérité, je vous le dis, parmi ceux (les Bodhitchittas) qui sont nés de femmes, il n’y a point paru de plus grand que Jean Baptiste; toutefois celui (le Bodhisattva) qui est le moins dans le royaume des cieux est plus grand que lui. – Matthieu 11: 11

Voilà pourquoi l’Humain réel reçoit un tel titre quand il atteint Tiphereth, parce que c’est le résultat du Hum, l’Esprit de la Terre. Et c’est en tant qu’Esprit, Hum, en tant que Manas supérieur, que Tiphereth perçoit Dieu dans l’Arbre de Vie.


Dieu apparaît seulement à l’Être Humain. Il apparaît à sa propre image. Alors cette apparution descriptive des anges que vous trouverez dans la Bible est précisément l’aspect de votre propre Monade particulière. Quand vous dites Monade vous pouvez aussi dire Esprit; vous pouvez aussi dire Elohim, ou  Ange en Grec, ou Malachim, beaucoup de noms.

Quand Jésus est dans le Mont des Oliviers, il voit un ange. C’est son propre Dieu individuel particulier, son propre ange particulier. Vous pouvez l’appeler Elohim si vous voulez, ou son propre Jehovah particulier, si vous voulez. Et puis, quand Moïse va au même Mont du Sinaï, il voit Dieu là dans le buisson ardent, apparaissant comme le feu. Et l’ange qui lui parle est la partie supérieure de son propre Être.

Voulez-vous parler avec votre Être? Voulez-vous savoir qui est votre Être, ou le nom de votre propre Esprit? Écoutez: vous pouvez recevoir cela dans votre propre Mont des Oliviers. C’est dans le Mont des Oliviers, le Mont du Sinaï, que vous voyez Dieu face à face.

Maintenant, il vient dans mon mental ces autres textes sacrés, le Mahabharata de l’Inde, d’où est venu ce beau livre appelé la Bhagavad-Gita, qui est un dialogue entre Krishna et Arjuna.

Dans le Mahabharata, Arjuna symbolise Tiphereth ; Arjuna est l’âme humaine. Krishna dans l’Arbre de Vie est Chokmah, la sagesse, le Christ.

Dans cette conférence, nous discutons de la Christophanie du Bodhisattva, c’est-à-dire, comment le Christ se manifeste devant le Bodhisattva et le guide: comment Dieu guide l’Être Humain.

Ou, comme le conférencier dans la conférence précédente a dit, comment on reçoit la première loi, la loi de Dieu, la volonté de Dieu qui vous guidera. Ici, dans ce plan physique, nous avons le Deutéronome, la deuxième loi qui est écrit pour ceux qui sont aveugles, pour ceux qui ne peuvent pas voir Dieu par eux-mêmes. Les aveugles doivent lire les Dix Commandements ou d’autres textes sacrés où il est écrit comment devenir un Être Humain et comment développer votre Être intérieur. Telle est la deuxième loi.

La première loi est pour ceux qui ont atteint Tiphereth. Dans Tiphereth est précisément là où nous trouvons le Samadhi, l’extase, le ravissement, le Satori, qui est au-delà du mental – rappelez-vous que le mental est Netzach. En Tiphereth, dans la sixième dimension, nous voyons la réalité de notre Être, sans le mental, sans penser. Quand le mental est silencieux, complètement vide, alors l’embryon d’âme, ou l’âme humaine, peut s’échapper à travers la glande pinéale directement dans la sixième dimension, directement dans le Mont des Oliviers, et expérimente sa propre Monade particulière, son propre Dieu particulier, et connaît la multiplicité à l’intérieur de l’unité.

Arjuna et Krishna parle de la grande bataille qu’Arjuna va effectuer contre lui-même. Gnostiquement, nous savons qu’Arjuna parle avec Krishna dans Tiphereth, et il se met à genoux et demande à Krishna, «S’il vous plaît Krishna (Christ), montrez-moi votre vraie réalité, votre présence divine.» Et alors Krishna montre à Arjuna le visage du Christ universel. Cela est décrit dans la Bhagavad-Gita. C’est une Théophanie ou Christophanie.

Dans la Bible, Ezéchiel parle d’une Théophanie dans laquelle il voit Dieu, mais vous devez comprendre que ce phénomène se produit dans Tiphereth. Ezéchiel s’appelle lui-même le Fils de l’Homme. Le Fils de l’Homme est Tiphereth, l’âme humaine unie avec le Christ, Krishna, uni à Quetzalcoatl, ou Kukulkan, avec Ahura Mazda, Avalokiteshvara ou Chenrezig, parce que cette entité qui dans l’Arbre de Vie est appelé Chokmah reçoit beaucoup de noms dans différentes religions.

Néanmoins, cette Christophanie ou Théophanie du Bodhisattva arrive plusieurs fois dans différents niveaux au Bodhisattva.

Mais plus particulièrement, il y a une Christophanie d’importance. C’est ici dans Tiphereth que précisément l’âme doit choisir entre le Chemin en Spirale et Chemin Direct. De toute évidence, celui qui développe la Bodhichitta en aidant les autres est déjà un Bodhisattva en puissance. Lorsqu’il atteint Tiphereth, il est déjà un Être Humain, il est déjà un Soma Psuchikon à l’image de Dieu. Alors, il est prêt à développer le Soma Pneumatikon.

Il est très important pour vous de savoir que seul le Bodhisattva peut développer le Pneumatikon, qui est le Corps du Christ.

Nous devons également porter cela à l’intérieur. Garder cela à l’intérieur signifie pratiquer la Magie Sexuelle, parce que le Pneuma pénètre dans le corps et se développe dans l’atmosphère psychologique de la Bodhitchitta, c’est ce que le Maître Samaël Aun:

Le Bodhisattva se développe et grandit dans l’atmosphère psychologique de la Bodhitchitta.

Nous dirons en termes Chrétiens: le Pneumatikon (le homme céleste) se développe, grandit, dans le Soma Psuchikon (l’homme psychologique).

Par conséquent, le Christ ne peut pas s’incarner à l’intérieur de ceux qui n’ont pas développé le Soma Psuchikon. Ce n’est pas en levant votre bras en haut et disant «Je crois en Jésus» que le Christ descendra. Maintenant, écoutez ceci, il est écrit:

    Mais vous n’êtes pas dans la chair, mais dans l’Esprit (Paul se réfère à ceux qui ont déjà construit le Soma Pneumatikon, Christ), si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. (Cet Esprit de Dieu qui habite en vous est précisément ce Christ qui est entré en vous après que vous ayez construit des Corps de Gloire, le Soma Psuchikon)

    Maintenant, si quelqu’un n’a pas l’Esprit du Christ, il ne lui appartient pas. Et si Christ est en vous, le corps est mort à cause du péché; mais l’Esprit est vie à cause de la justice.

    Mais si l’Esprit du (Christ, qui est) celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. – Romains 8: 9-11

Le verset 11 est très important. Lisez encore:

    Mais si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus…

Vous savez que Jésus se leva et ressuscita, mais Paul de Tarse dit ici: «Mais si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous.» Qui est cet Esprit qui a ressuscité Jésus d’entre les morts et habite en vous? Il parle de ces personnes qui sont déjà des Bodhisattvas, qui ont déjà atteint la Seconde Naissance, qui ont déjà les corps de l’âme à l’intérieur, et donc ils ont incarné Christ, parce qu’ils veulent aller de l’avant dans leur développement psychologique et spirituel. Donc, évidemment, si cet Esprit est en vous, «celui qui a ressuscité le Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels» ou éleve vos corps immortels.

En d’autres termes, lorsque vous atteignez la Seconde Naissance et que vous avez les corps glorieux créés à l’image de Dieu à l’intérieur de vous, vous êtes devant un dilemme, parce que vous avez toujours les Corps de Péché, les corps protoplasmiques, ces corps qui vous poussent à pécher. Et voilà pourquoi quand vous lisez l’apôtre Paul, il dit littéralement que l’homme intérieur veut faire les choses spirituelles, mais le pécheur, l’homme lié aux corps naturels, aux corps protoplasmiques, veut juste commettre le péché, c’est précisément le dilemme qui se passe à l’intérieur de chacun d’entre nous, si nous sommes nés de nouveau, ou commençons ce processus.

Cette nature pécheresse naturelle que nous avons à l’intérieur nous pousse toujours à faire des choses animales, des choses pécheresses, liées à la luxure, colère, avidité, orgueil, envie, vanité, paresse, gourmandise, etc. C’est le Corps de Péché naturel que nous avons à l’intérieur, à l’intérieur et qui pousse au péché.

Pourquoi est-il appelé le péché? Parce que ces Corps de Péché accomplissent des actes en relation avec la nature: des actes évolutifs ou involutifs. Ces actes n’ont rien à voir avec les niveaux supérieurs, ou ce qui est appelé dans la Bible le Royaume des Cieux, les dimensions supérieures.

Les corps protoplasmiques forniquent et adultèrent. Les Corps de Gloire ne forniquent pas, n’adultèrent pas, ils suivent d’autres lois: les lois humaines. Mais quand nous sommes déjà avec ces corps à l’intérieur créés, alors nous avons ce dilemme, parce que les Corps de Péché nous tirent vers le bas, tandis que les Corps de Gloire nous enseignent au sujet des forces supérieures. Alors, nous devons annihiler complètement les Corps de Péché, et c’est un processus dans lequel nous avons besoin de patience. Voilà pourquoi Jésus, dans le Mont des Oliviers, s’agenouille devant son propre Ange. Et il dit:

    Père, si c’est ta volonté éloigne de moi cette coupe! Néanmoins, que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne qui soit faite. – Luc 22:42

Jésus sait qu’il doit descendre du Mont des Oliviers dans les Corps de Péché et commencer à travailler avec l’annihilation en faisant face à son propre karma, parce que le karma existe à l’intérieur des quatre Corps de Péché: Netzach, Hod, Yesod et Malkuth ; mental, émotion et les aspects physiques. Voilà ce qui est en relation avec le karma. Alors Jésus sait qu’il doit faire face à ce karma pour aider.

Le Christ descend; c’est le Pneuma. Après avoir reçu les commandements de votre Être intérieur, vous descendez en bas, et puis vous devez faire face aux trois reniements de Pierre. Pierre est lié à la science de la transmutation sexuelle. Et Jésus dit à ses disciples:

    Vous serez tous offensé à cause de moi cette nuit, car il est écrit: «Je frapperai le berger, et les brebis seront dispersées. – Marc 14:27

Mais, permettez-moi de vous lire comment cela est lié au Mont des Oliviers pour que vous puissiez mieux suivre ce que nous disons:

    Et quand ils avaient chanté un hymne, ils sont allés au Mont des Oliviers. Et Jésus leur dit: Vous serez tous scandalisés en moi cette nuit: car il est écrit: Je frapperai le berger (Tiphereth), et les brebis seront dispersées. Mais après que je serai ressuscité, je vais aller devant vous en Galilée.

    Mais Pierre lui dit: Bien que tous seraient scandalisés, moi je ne serai pas.

    Et Jésus lui dit: En vérité, je te le dis, que ce jour-là, même dans cette nuit, avant que le coq ne chante deux fois, tu me renieras trois fois.

    Mais il parlait plus avec véhémence, il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai pas. De même également disent-ils tous (les Bodhisattvas).

    Et ils arrivèrent à un endroit appelé Gethsémané, et il dit à ses disciples: Asseyez-vous ici, pendant que je prierai. Et il prit avec lui Pierre (foi, liée à la glande pinéale) et Jacques (qui, dans la Bible en Grec est appelé Jacobo, qui est en relation à la prudence, au pancréas) et Jean (qui est en relation à l’amour, qui est derrière le cœur, le thymus), et a commencé à éprouver de la frayeur, et d’être très lourd; et leur dit: Mon âme est triste jusqu’à la mort; demeurez ici et veillez.

    Et il est allé un peu plus avant, et tomba sur le sol, et pria que, si cela était possible, l’heure pourrait passer de lui. Et il disait: Abba, Père, toutes choses sont possibles à toi; enleve de moi cette coupe! Toutefois, que ce ne soit pas ce que je veux, mais ce que tu veux.

    Et il vient, qu’il trouva endormis, et il dit à Pierre: Simon, tu dors? N’as-tu pas pu veiller une heure? Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas en tentation. L’esprit est vraiment prêt, mais la chair est faible. – Marc 14: 26-38

Votre Esprit est vraiment toujours prêt, mais votre chair protoplasmique est faible. Jésus a demandé à trois reprises à Pierre, «Veillez, et priez avec moi.» Mais quand le Seigneur est en train de prier et de travailler dans le monde de Tiphereth, et retourne dans le monde physique, il les trouve endormis; réalisez-vous cela? C’est très clair, car Pierre est lié à la glande pinéale, par conséquent, nous devons être toujours actif, se rappelant notre Être, parce que nous ne savons pas quand le Fils de l’Homme viendra à nous. Ainsi, nous devons être éveillés.

Le Seigneur est toujours dans la sixième dimension faisant le travail pour l’humanité, et lorsqu’il descend dans la glande pinéale de tous ses disciples, il les trouva endormis. Voilà pourquoi il dit que Pierre va lui refuser trois fois avant que le Logos, symbolisé par le coq qui chante deux fois. Ceci est un symbole de l’incarnation du Christ, ou le travail que nous avons à accomplir. Pierre est celui qui renie le Seigneur d’une manière très rustique; la façon dont nous renions le Seigneur est par la fornication.

Ceux qui prostituent la pierre qui est la roche, le sexe, la fondation de Dieu, ceux qui trafiquent, forniquent, nient le Christ. Il y a beaucoup de Chrétiens, de nombreux fondamentalistes qui croient au Christ, mais ils forniquent, ils nient le Seigneur, même si elles l’aiment et ils étudient la doctrine. Mais si nous voulons vraiment prouver que nous aimons le Seigneur, nous devons le prouver dans le sexe, en ne lui refusant.

Pierre renia trois fois le Seigneur; ce qui a un sens profond qui se rapporte à l’œuvre alchimique que nous avons à accomplir.

Parce que le Seigneur doit se battre contre les éléments lubriques que nous avons à l’intérieur, et au début, avec la science de Pierre, avec les clés de Pierre qui est la science, ou les clés de l’Alchimie, nous descendons à la Neuvième Sphère, le sexe, pour transmuter. Et c’est là que nous faisons toujours face à notre luxure, nos éléments d’origine animale. Malheureusement, nous renions le Seigneur, parce que le Seigneur, le Christ, est Chasteté à l’intérieur de nous. Mais durant l’acte sexuel, la luxure agit; la luxure est très lourde.

Nous réussissons en réalisant et en créant les Corps Solaires, le Soma Psuchikon; tel est le premier reniement. Et puis nous sommes heureux et voyons le Seigneur dans la sixième dimension. «Seigneur, je te renie, mais voici que j’ai vaincu la tentation, et maintenant je suis devant toi et te vois face à face.»

Et le Seigneur dit: «Je t’ai dit, tu me renieras trois fois.»

Pierre dit: «Quoi?»

«Redescendez, parce que maintenant tu dois construire le Pneumatikon, et pour cela il faut se battre et désintégrer toutes ces entités qui m’ont renié, qui appartiennent à ta psyché.» Et c’est le deuxième reniement, lié à l’initié, qui descend à nouveau avec Pierre, pour travailler avec l’Alchimie, et pour réaliser ce que dans le Gnosticisme nous appelons la Deuxième Montagne, un travail psychologique où nous devons annihiler tout notre ego. Telle est le reniement le plus difficile, parce que vous faites face à tous vos éléments psychologiques et les désintégrer, vous les détruisez.

Lorsque vous atteignez le sommet de la Deuxième Montagne et êtes libre de l’ego, alors vous êtes devant votre Christ. La Théophanie, la Christophanie, est la manifestation devant le Seigneur. «Me voici Seigneur, et grâce à toi et ton aide, tu m’a aidé à annihiler mon ego, maintenant je suis sauvé.»

Et le Seigneur dit: «Oui, je t’ai dit que tu me renieras trois fois.»

Et l’initié dit: «Quoi?»

«Oui, maintenant tu dois recevoir les qualifications, et pour cela, mon ami,» dit le Seigneur, «Satan doit te tenter, te tester, pendant huit ans.» Tel est le livre de Job, qui est le dernier reniement. Dans ces huit années, l’initié doit se battre et faire face à des éléments psychologiques plus subtils afin de ressusciter d’entre les morts.

Donc, comme vous le voyez, la Résurrection se produit seulement après le troisième reniement, parce que le coq chante, ce qui signifie que le Christ est incarné, le Pneuma est à l’intérieur de vous complètement élaboré. Mais pour cela vous avez besoin de l’aide de Jean, qui est la psyché. Et de Jacques, ce qui signifie que vous devez travailler avec le niveau inférieur, parce que Jacques ou Jacobo est en relation avec le pancréas, avec l’estomac, avec le foie, où l’on trouve toutes ces vibrations négatives, les désirs, les vibrations. Et voilà pourquoi il est écrit que Jésus prend Jacobo, Jean et Pierre au Mont des Oliviers, parce qu’ils se rapportent aux principaux éléments du travail psychologique que nous devons accomplir.

Jacobo travaille très profondément avec la Méditation et avec la transformation du désir en volonté.

Jean (cette union psychologique de notre propre Essence, notre âme, avec le Seigneur) repose sa tête sur le cœur de Jésus, ce qui signifie qu’il reçoit des instructions, des instructions psychologiques pour effectuer le travail, du cœur, de l’atome Noûs, qui est le Seigneur, qui est le Pneuma.

Pierre travaille avec la science du Tantra. Il doit aller dans la Neuvième Sphère dans l’acte sexuel, pour travailler dur dans ces niveaux.

Le Tantra est précisément représenté par la coupe que Jésus reçoit de l’ange. Cette coupe, il est écrit, est le Saint Graal. Le Saint Graal est en relation avec la femme, Malkuth, vers où il doit descendre et faire face à tous ces éléments pécheurs que nous avons à l’intérieur.

Tel est le sacrifice du Seigneur dans le Mont des Oliviers. Faire face à cela, comprendre cela, est vraiment pénible, surtout pour ceux qui sont en train de naître à nouveau, parce que quand vous êtes dans la sixième dimension, comme une âme déjà construite, comme Soma Psuchikon à l’image de Dieu, vous voulez profiter du Nirvana ou le Ciel, vous ne voulez pas aller vers le bas et retourner dans le monde physique, vous voulez être là-haut, heureux avec votre Être intérieur, avec votre Monade. Mais la Monade dit: «Non, je veux prendre la Voie Directe, et il faut redescendre, parce que je ne veux pas devenir un hasnamuss à double polarité, je dois devenir un Bodhisattva, et la Bodhichitta doit être développé complètement. Alors, vas vers le bas et travaille dans le Pneuma, dans les autres aspects.» Dieu dit: «Maintenant, portez le Pneumatikon, comme tu as porté le Psuchikon.» Comme vous le voyez, c’est une déclaration alchimique.

Voilà pourquoi nous avons dit que Paul de Tarse était un Gnostique Alchemiste qui avait enseigné et livré la connaissance à ceux qui connaissaient déjà à ce sujet. Ce n’est pas ce que les gens pensent, que Paul a dit: «Oh, vous devez croire en Jésus, ou croyez en ceci ou croyez en cela, et portez l’image de ces deux hommes que je déclare ici dans votre imagination, et vous avez terminé ».

Comprenez: le processus d’acquisition de la Deuxième Naissance est un processus, Alchimique, Kabbalistique, Psychologique, à travers lequel nous naissons de nouveau et apprennons le langage des mondes internes. Un tel langage des mondes internes est écrit dans le Livre de l’Apocalypse. C’est la raison pour laquelle il est dit que Jacobo (Jacques, Santiago) est représenté avec une citrouille, qui symbolise le mental, et le livre de l’Apocalypse. Le Livre de l’Apocalypse est un livre de symboles; il est écrit avec un langage crypté que nous devons apprendre.

    J’étais (Tiphereth, dans) l’Esprit (Pneuma) le jour du Seigneur (Samadhi), et avais entendu derrière moi une grande voix, comme d’une trompette, disant : Je suis l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier. Apocalypse 1: 10, 11

Mais écoutez attentivement: le langage que vous devez apprendre est un langage que nous les Gnostiques utilisons pour enseigner, mais vous devez comprendre et élaborer ce langage en méditant, en transformant votre désir venant de votre pancréas, du foie, venant de tous ces désirs dans la région du bas-ventre, qui sont en relation avec Jacques, Jacobo, afin d’avoir la lumière dans votre citrouille (tête), afin de surmonter votre Halloween, et de devenir sanctifié, un saint homme, après avoir fait face à tous les démons de l’Halloween qui sont à l’intérieur de vous. Tel est le mystère de Jacques, Jacobo. Encore une fois, pour cela, vous devez développer et comprendre le langage de Dieu, afin que vous puissiez comprendre la science de Pierre.

Donc, c’est précisément ce que dans le Gnosticisme nous appelons Théophanie ou Christophanie. C’est quelque chose que vous développez à l’intérieur. Ceci est écrit par des Gnostiques, comme Paul dans ses Épîtres. Tous les écrits de Paul de Tarse – les lettres qui sont après les quatre Évangiles – sont Kabbalistiques, Alchimiques. Ne  les lisez pas comme quand vous lisez le journal, ou essayez de les interpréter avec un dictionnaire; pour connaître ce que Paul parle, vous devez connaître la Kabbale et l’Alchimie. Sinon, vous tombez dans des erreurs, comme les fondamentalistes dans cette époque malheureusement chutée. Ils répètent ce que dit Paul, mais ils ne savent pas de quoi ils parlent. Ils pensent qu’ils sont le Soma Psuchikon, mais ils sont seulement ce qu’ils ont à l’intérieur, qui est le Corps de Péché que nous avons tous, que nous devons annihiler, parce que ces Corps de Péché doivent mourir.

Terminons par ce qui est écrit dans Romains 6: 6:

    Sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le Corps de Péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclave du péché. Car celui qui est mort est libéré du péché. – Romains 6: 6, 7

Le vieil homme que Paul parle dans ce verset est précisément les corps protoplasmiques, les corps pécheurs qui seront crucifiés avec notre Seigneur, parce que le Pneuma (l’Esprit, le Christ) prend les péchés du monde, ou le monde pécheur, et les crucifie avec lui, les annihile. Dans la sixième dimension, dans Tiphereth, le Seigneur, le Christ, incarné dans le Bodhisattva, traverse d’énormes souffrances pour annihiler le karma de cet initié et le libère complètement et le transforme en un Bodhisattva, ce qui signifie en un véhicule de la lumière.

Avez-vous des questions?

Public: Vous avez dit que Pierre, Jacobo, et Jean se rapportent tous à des glandes dans le corps. Judas était un apôtre aussi, donc qu’est-ce que la sienne?

Instructeur: Judas Thaddée ou Judas Iscariote?

Public: Iscariote.

Instructeur: Judas Iscariote est en relation avec les glandes sexuelles. Il trahit toujours le Seigneur. Votre propre Judas trahit le Seigneur, mon Judas trahit le Seigneur, et c’est la raison pour laquelle il est le seul disciple qui meurt. Signification: toutes les activités sexuelles bestiales de nos glandes sexuelles doivent mourir complètement; c’est Judas. Et voilà pourquoi Judas a le trésor, l’argent, qui est la force solaire, vous voyez? Alors le Seigneur a besoin de Judas, mais Judas doit comprendre qu’il doit mourir, doit être pendu à la fin, c’est ce que nous devons comprendre.

Au début, nous commencons comme Judas, parce que nous avons les Corps de Péché. Et nous transmutons la luxure en Chasteté, nous transmutons la colère en douceur, et nous faisons une transformation psychologique, et Judas est toujours là dans le sexe prêt à nous trahir si nous ne faisons pas attention, car il est lié aux Corps de Péché. Pour avancer, nous annihilons Judas, parce que Judas se rend compte qu’il doit mourir, de la même manière, nous devons réaliser cela. Mais cela est un processus, ce n’est pas un moment où vous vous accrochez dans l’Arbre du Bien et du Mal, de la connaissance, et c’est tout, non. Ce processus de suspension est un processus très long jusqu’à ce que Judas meurt complètement. Nous allons parler de cela dans la prochaine conférence, qui est la continuation lorsque nous entrons dans le monde de Geburah. Donc, avez-vous une autre question?

Public: Vous avez dit qu’il y a des parties supérieures de Malkuth et Yesod ; elles restent encore protoplasmique, n’est-ce pas? Maintenant, dans l’état de Limbes, vous pouvez toujours porter les corps protoplasmiques là, n’est-ce pas? Maintenant, le Bodhisattva doit-il passer à travers l’état de Limbes, est-ce une obligation pour tout le monde?

Instructeur: Eh bien, la question est, le Bodhisattva doit-il faire face aux Limbes? Oui bien sûr.Voilà précisément la douleur de Jésus dans le Mont des Oliviers, comprenant qu’il doit faire face aux Limbes et faire face à l’Enfer. Il est écrit que lorsque le Seigneur est mort, il descend dans l’Enfer, et puis il ressuscite d’entre les morts. Aller à l’intérieur de l’Enfer signifie aller dans la subconscience, l’infraconscience, dans les Corps de Péché, dans les corps protoplasmiques que nous avons, qui aiment forniquer, aldultérer, être en colère, et tous ces éléments que nous avons à l’intérieur. Lorsque vous créez le Corps de Libération dans Malkuth, vous avez ce corps qui n’est pas un Corps de Péché, mais vous avez encore votre corps physique, comme nous avons tous les corps physiques. Et utiliser les corps pécheurs pour se manifester dans cette société, parce que cette humanité, cette société, utilise les corps protoplasmiques. Voilà ce qu’est cette civilisation, des corps protoplasmiques, des organismes pécheurs. Voilà pourquoi tout le monde adore la luxure, l’orgueil, la vanité, la gourmandise. Regardez la télévision ou regardez un film et vous y verrez la violence, etc., cela est lié aux corps protoplasmiques. Nous sommes donc dans cette société, où tout le monde adore la bête, donc nous devons faire face. Tous ont la marque de la bête, les gens ont les corps protoplasmiques à l’intérieur, et nous devons aller et leur apprendre qu’ils sont des bêtes et non des hommes, comme ce grand philosophe venant de la Grèce a dit, qui était célèbre à cause de son sarcasme.

Diogène cherchait un homme dans la ville d’Athènes. Diogène recherchait avec une lampe, à midi, un homme dans la ville d’Athènes. Ils ont dit: «Que cherche-tu Diogène?»

«Je suis à la recherche d’un homme.»

Et ils disent: «Mais les hommes sont ici dans les marchés, dans les maisons et les bureaux à Athènes, il y a beaucoup d’hommes.»

«Non, non, non, ce sont des bêtes», dit-il, «ils ne sont pas les hommes. Ils mangent comme des bêtes, ils forniquent comme des bêtes, ils vont faire les mêmes choses que les bêtes font.» Et il est allé dans toute la ville d’Athènes et n’a pas trouvé un homme, donc tout le monde se sentait insulté. Il vivait dans le dos d’un baril et n’a pas trouvé l’homme qu’il cherchait. Sarcasme, c’était la philosophie de Diogène…

Public: (…) Alexandre le Grand…

Instructeur: Oui, Alexandre le Grand était en face de lui et dit: «Diogène, que puis-je faire pour toi?»

Il dit: «Peux-tu t’éloigner de la lumière du soleil s’il te plaît, parce que tu me met à l’ombre. Je te remercie.» Voilà ce qu’il dit à ce grand conquérant. Savez-vous ce qu’il voulait dire? Il voulait éloigner les corps protoplasmiques de la lumière du soleil. Diogenes connaissait cette science, c’est la façon de trouver le vrai homme.

Lorsque vous construisez des Corps de Gloire (le Soma Psuchikon) à l’intérieur de vous, cela ne signifie pas que les Corps de Péché disparaissent par magie, comme les fondamentalistes le croient. Ils disent que quand ils croient en Jésus alors leurs péchés disparaissent. Non, les Corps de Péché continuent là-bas, et vous devez incarner le Seigneur, afin de les annihiler, et c’est un processus d’Alchimie, un long processus. Ce n’est pas une question de lever le bras en l’air et dire : «Bon, ça y est, maintenant je suis libre du péché.» Non, c’est un processus. Voilà pourquoi vous devez comprendre, et pour cela, vous devez savoir au sujet de la Méditation, étudier au sujet de la Bodhitchitta et devenir un Bodhisattva, c’est précisément le contraire des Sravakas et des Bouddhas Pratyeka. Et c’est ce qu’on appelle la Gnose, pur Gnosticisme, pour transformer l’humanité, mais vous devez le faire en vous-même. Et, en tant qu’un Bodhisattva vous descendez dans les Limbes, et pas seulement dans les Limbes. Vous pouvez descendre comme Dante, comme un Bodhisattva descendant en Enfer, et voir tous ces éléments, parce que tous les neuf couches de l’Enfer dans la Divine Comédie de Dante sont une description de tous les éléments que nous avons à l’intérieur, des éléments protoplasmiques que nous devons désintégrer, qui appartiennent à Klipoth, c’est ce que les gens appellent l’Enfer, qui est inférieur à Malkuth dans l’Arbre de Vie.

Tel est précisément le grand dilemme, et beaucoup d’initiés qui ont atteint la Deuxième Naissance, qui construisent le Soma Psuchikon, ils ne désintègrent pas les Corps de Péché, ils continuent avec eux, ils deviennent des hasnamussen, une double polarité. C’est représenté dans la Mythologie Grecque par le centaure: moitié homme, moitié bête. C’est un avorton de la nature, et c’est précisément ce que nous ne voulons pas être. Nous devons désintégrer l’animal afin de devenir un véritable Être Humain. Laissez Hercules, Herakles, nous aider avec ses douze travaux.
Avez-vous une autre question?

Public: Vous avez dit qu’il faut huit ans (…)

Instructeur: Eh bien, oui, à la fin. Symboliquement, nous disons toujours le travail prend environ quarante ans, mais cela est symbolique. Mais littéralement, si vous travaillez vraiment dur, vous pouvez le faire en quarante ans. Ces quarante ans sont en relation avec la lettre Hébraïque Mem, qui est eau. Rappelez-vous que l’Arche de Noé fut quarante jours dans l’océan, et les Israélites étaient quarante ans dans le désert. C’est un symbole dans lequel vous devez travailler psychologiquement en vous-même. Quarante ans avec les trois facteurs. Mais à la fin de ces quarante années, vous devez passer les huit années de Job, dans lequel vous devez qualifier ce que vous avez accompli. Lorsque vous lisez le livre de Job, c’est le dernier reniement de Pierre, dans lequel vous êtes testé. Et si vous réussissez et passer l’épreuve de Job, qui est le troisième reniement de Pierre, le Seigneur s’incarne complètement à l’intérieur de vous. Bien sûr, personne ne peut passer cette épreuve de huit années avec l’ego vivant; c’est impossible. C’est seulement après l’annihilation de l’ego que vous pouvez être testé de cette manière.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Theophany or Christophany