L’Exode

exodus-1200

Moïse (avec des cornes) mène l’Exode

Le livre de l’Exode cache un guide très kabbalistique et alchimique car il va directement dans notre Être psychosomatique. Donc, nous allons étudier comment l’Exode, qui en Hébreu est nommé שמות Shemoth, cache précisément différentes clés kabbalistiques et des mystères alchimiques, écrits afin de guider ceux qui veulent entrer dans l’Eden ou la terre promise.

Shem שמ en Hébreu signifie “nom” , donc שמות Shemoth signifie “noms”. Shemoth est un mot féminin pluriel qui signifie aussi “réputation, renommée, surnom, dénomination, distinction, mort, disparition, décès, fin, trépas, coup de grâce, torpeur, dissolution, ruine, sort; mortalité. »

Étant donné que שמות Shemoth se termine par les lettres Vav et Tav (féminin pluriel), cela indique que l’Exode se rapporte à la sephirah Malkuth, qui dans le premier chapitre est traité comme מצרימה Mitsrayimah. Nous allons étudier profondément le mot מצרימה Mitsrayimah parce que ce mot contient en sens inverse le mot המים Ha-Mayim, les eaux, et le mot tsar צר, qui signifie “détroit”, qui se réfère au droit chemin ou le chemin au milieu de המים Ha-Mayim, les eaux.

Il est très important de noter que si, dans le mot Shemoth שמות, nous plaçons la lettre מ Mem d’abord et la lettre ש Shin ensuite, alors au lieu de Shemoth שמות nous lisons alors משות Mashath, qui, dans la langue Hébraïque signifie « ôter ». Quelle est la raison de ce déplacement de lettres? C’est pour indiquer que celui qui (selon la Bible) guide tous les Israélites dans l’Exode est משה Moshe, qui contient les lettres Mem, Shin de מש (qui signifie: « changer, déplacer, retirer, écarter”) et la lettre ה Hei, qui est la lettre qui symbolise le monde de Assiah ou Malkuth.

Selon la Bible, le nom Moshe משה signifie “Je l’ai tiré des eaux.” Voilà pourquoi, quand nous lisons le nom Hébreu Shemoth שמות, nous pouvons aussi dire משות Mashath, pour comprendre que משות Mashath, se rapporte à שמות Shemoth ou les différents noms qui sont – משות Mashath – tirés en divisant – המים Ha-Mayim – les eaux de מצרימה Mitsrayimah – Égypte par משה Moshe, Moïse.

Shemoth (“noms”) se rapporte aux différents noms kabbalistiques archétypiques alchimiques qui sont cachés au sein de המים Ha-Mayim, les eaux de l’Égypte. Chaque fois que nous donnons une conférence liée à la Bible, nous parlons toujours de ces mystérieux noms qui ne pourraient être déchiffrés que Kabbalistiquement et Alchimiquement parce que c’est la façon dont les maîtres, dans ce cas, Moshe (celui qui a écrit les cinq premiers livres de la Bible), les ont codé. Nous devons affirmer que Moshe a mis l’esprit qui vivifie le mot derrière le mot écrit. Donc, quand les gens lisent la Bible traduite en différentes langues, car ils ne voient pas l’esprit qui vivifie le mot, ils expriment seulement cela littéralement. Mais nous voyons l’esprit qui vivifie le mot. Voilà pourquoi Shemoth (noms) se rapportent à l’ensemble de ces différents noms archétypiques que nous devons développer, qui sont les prototypes que chacun de nous a reçus internement.

Shemoth ou Exode est le départ de ces archétypes de notre physicalité, qui est appelée Mitsrayimah (Égypte) vers l’Eden ou la Terre promise. C’est quelque chose de psychologique, ésotérique, et n’a rien à voir avec ce qui est exotérique, physique; comme dans le point de vue que les gens pensent que Moïse entra dans le pays Égypte pour sauver un grand nombre de personnes de l’esclavage et les ont mis au Moyen-Orient. Nous devons apprendre à voir les choses ésotériquement, pour une meilleure compréhension, nous devons nous mettre à la place de ces archétypes afin de comprendre.

Pour commencer, lisons ce qu’a écrit Samaël Aun Weor dans La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée en relation avec l’Alchimiste, qui est celui qui entre dans cette mystérieuse Exode et exécute toutes les merveilles qui sont écrites dans le deuxième livre de Moïse. Nous devons connaître certains termes Bouddhistes afin de comprendre ce que Samaël Aun Weor a déclaré:

    L’alchimiste qui ne se sacrifie pas pour l’humanité ne deviendra jamais un Bodhisattva.

    Seul les Bodhisattvas aux cœurs (Bodhichitta) compatissants, qui ont donné leur vie pour l’humanité, peut incarner le Christ intérieur.

    Nous devons faire une distinction complète entre les Sravakas et les Bouddhas Pratyekas d’un côté, et les Bodhisattvas de l’autre.

    Les Sravakas et les Bouddhas Pratyekas se préoccupent seulement de leur perfection particulière, sans se soucier du tout de cette pauvre humanité souffrante.

    De toute évidence, les Bouddhas Pratyekas et les Sravakas ne peuvent jamais incarné le Christ.

    Seuls les Bodhisattvas qui se sacrifient pour l’humanité peuvent incarner le Christ.
    Le titre sacré de Bodhisattva est légitimement atteint, seulement par ceux qui ont renoncé à tout bonheur nirvanique par amour pour l’humanité souffrante.

    De toute évidence, avant que le Bodhisattva ne naît, la Bodhichitta doit être formé en nous-mêmes. En outre, il est important de clarifier la nécessité de désintégrer l’ego , le “Je”, pour que le Bodhichitta puisse émerger.

    La Bodhichitta est formée avec le mérite de l’amour et de sacrifice suprême pour nos semblables.

    Le Bodhisattva est formé à l’intérieur de l’environnement et de l’atmosphère psychologique de la Bodhichitta.

    Il ne faut pas confondre la Bodhichitta avec le Bodhisattva.

    La Bodhichitta est la Conscience superlative de l’Être éveillée et développée.

    La Bodhichitta émerge dans l’aspirant qui se sacrifie pour ses semblables, bien avant que les Corps Mercuriels se soient créés.

    Nous ne pourrions jamais nous convertir en Bodhisattvas sans le travail complet de l’André Intérieur.

    Tout le monde peut être un Sravaka ou un Bouddha Pratyeka avec ses Corps Mercuriels, mais cela ne suffit pas pour être un Bodhisattva.

    Seuls ceux qui se sont sacrifiés pour les humanités planétaires, à travers de nombreux Mahamanvantaras (Sanskrit, grands jours cosmiques), méritent d’être appelés Bodhisattvas.

    HPB classiquement appela Bodhisattvas ceux qui possèdent les corps existentiels supérieurs de l’Être, ou mieux dit, les Corps Mercuriels. Cependant, dans le strict Bouddhisme Orthodoxe, seuls ceux qui ont la Bodhichitta en eux-mêmes et qui ont renoncé à tout bonheur nirvanique par amour pour l’humanité peuvent se qualifier comme Bodhisattvas. – La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor

Lorsque nous étudions l’Arbre de Vie, nous arrivons à la conclusion que la sephirah Tiphereth, qui est exactement au milieu de l’Arbre de Vie, est l’âme humaine qui est précisément entre l’esprit et la matière. Les forces de la matière se rapportent aux sephiroth Netzach, Hod, Yesod, et Malkuth (les quatre sephiroth inférieurs); et l’Esprit aux sephiroth Geburah, Chesed, Binah, Chokmah et Kether (en haut). Donc, Tiphereth est au milieu, au centre.

israel

    A la naissance d’Isaac, la justice (la sephirah Geburah) s’est unie à la miséricorde (la sephirah Chesed); ces attributs divins, symbolisés par les patriarches Isaac et Abraham, se sont mélangés dans la personne de Jacob (la sephirah Tiphereth), leur progéniture; et, par conséquent, il est écrit: “Tu es mon serviteur, ô Israël, en qui je serai (la sephirah Tiphereth תפארת) embelli” (Esaïe 49: 3). – Zohar

Ainsi, selon le Zohar, la sephirah Tiphereth se rapporte à Jacob, qui, selon l’Alchimie Sexuelle, est Israël, l’âme souffle ou le fils d’Isaac et d’Abraham. Isaac est la sephirah Geburah où nous trouvons Neschamah, l’âme spirituelle que nous avons besoin de développer ou avec laquelle nous devons être en contact. Lorsque Abraham, notre Intime, est en contact avec Neshamah (la sephirah Geburah) nous entrons alors dans le niveau de Jacob; parce qu’une âme souffle, détachée de Isaac, descend dans la sephirah Malkuth, notre physicalité. Comme nous le savons, le livre de la Genèse décrit comment Jacob a épousé quatre femmes, deux sœurs et deux servantes, qui avaient douze fils avec lui, c’est une allégorie. Ces quatre femmes représentent les quatre fleuves de l’Eden, ou les quatre eaux avec lesquelles l’Alchimiste doit travailler.

Dans de nombreuses conférences nous avons dit que dans notre physicalité, qui est appelée Mitsrayimah, nous avons ces eaux: le fluide sexuel appelé semen et le liquide céphalo-rachidien dans l’homme, sont appelés le fleuve Pison et Gihon respectivement; les deux autres rivières sont dans la femme: le fleuve Hiddékel et Euphrate. Lorsque les alchimistes (homme et femme) unissent ces quatre eaux au moyen de l’Alchimie Sexuelle, ils travaillent alors avec les quatre femmes de Jacob, qui est, nous, en tant qu’âme souffle (c’est à dire en tant qu’essences). C’est ainsi que nous comprenons, qu’en travaillant sérieusement dans l’Alchimie, ces archétypes qui sont appelés les douze tribus d’Israël descendent en Égypte, notre physicalité.

Dans la Bible מצרימה Mitsrayimah est traduit par Égypte; mais réellement, si nous lisons la Bible en Hébreu, c’est מצרימה Mitsrayimah.

Mitsrayimah מצרימה est un mot très intéressant que peu à peu, nous devons communiquer pour comprendre המים Ha-Mayim, les eaux de la Genèse.

Mashath משות, « départ, exode, » se rapporte à שמות Shemoth (“noms”) et ne constitue pas un événement qui arrive à beaucoup de gens, mais un phénomène individuel qui se rapporte à une œuvre d’Alchimie. Maintenant, si on prend en compte un alchimiste avec une autre alchimiste qui travaillent individuellement avec les règles de l’Alchimie, et si nous unissons beaucoup d’autres alchimistes nous formons alors une armée ou un grand nombre de personnes. Mais, comprenez que chacun d’eux est un sujet qui travaille internement avec ces archétypes que nous nommons et que nous communiquons, en expliquant, peu à peu.

    Et ceux (אלה Eleh) sont les noms (שמות Shemoth) des fils d’Israël (ישראל) qui étaient venus en Égypte (מצרימה Mitsrayimah). – Exode 1: 1

Comme nous le lisons ici, le mot שמות Shemoth, “noms” traduits par Mashath משות Exode, est en relation avec le mot Israël et le mot Mitsrayimah, que nous étudions. Ici, nous divulguons Mitsrayimah et le plaçons selon la croix Alchimique Sexuelle. La croix est l’union des quatre eaux, ou les deux rivières de l’homme et de la femme.

Ici, nous avons également réarrangé kabbalistiquement le mot Mitsrayimah et l’avons placé à côté de ישראל Israël, qui représente l’alchimiste qui quitte l’Égypte, ou les archétypes que la bible appelle « le peuple d’Israël. »

Mayim מים en Hébreu signifie “eaux” et se rapporte à l’Arbre de Vie; l’Arbre de Vie a trois colonnes. La colonne de droite contient l’eau liée à l’homme, et la colonne de gauche l’eau liée à la femme. Les deux eaux contiennent le Shakti Potentiel, qui est symbolisé par la lettre Iod: leur semence: le spermatozoïde et l’ovule. La lettre Iod est la première lettre du nom sacré de Dieu (Iod, Hei, Vav, Hei) parce Iod est la graine, le Shakti Potentiel, le premier élément qui sort de l’Espace Abstrait Absolu afin de créer l’univers (n’importe quel univers). Donc, voilà pourquoi nous devons libérer ce Shakti Potentiel à travers la colonne vertébrale d’Israël. En plaçant le Iod entre les deux eaux ou les quatre eaux des rivières de l’Eden, nous formons horizontalement le mot “Mayim”, qui signifie “eaux”.

Verticalement, au milieu, on trouve les lettres צר de מצרים Mitsrayim. La lettre Resh qui signifie Rosh, “tête” et la lettre Tzadi, dans les glandes sexuelles parce Tzadi est Tzadik et signifie “chaste, juste. » Cela signifie que, pour entrer dans l’Exode, nous devons être justes. En plaçant la lettre Tzadi dans le sexe et le Resh dans la tête (en suivant le chemin entre les deux eaux), nous trouvons le chemin du Iod ou le chemin deציר Tziyr, le chemin de משה Moshe, Moïse. ציר Tziyr est écrit avec Tzadi, Iod et Resh, ce mot en Hébreu signifie Rachis; donc, ציר « rachis, » Tziyr est le rachis de la colonne vertébrale, la colonne vertébrale, le roseau de Moïse.

Donc, alchimiquement le mot מצרים Mitsrayim nous indiquent que nous devons diviser les eaux des eaux: les eaux de la droite (Pingala) des eaux de la gauche (Ida), pour aller au milieu (le Sushumna, notre moelle épinière). Voilà comment nous quittons Mitsrayimah מצרימה, qui est notre physicalité où tout le monde est esclave des éléments, des forces et de la matière.

Ce que nous appelons mal est tout simplement la limitation de la perception. Qu’est-ce qui perçoit? C’est l’âme, la Conscience. Donc, tant que nous avons des limitations à percevoir la vérité à travers les sens, nous ne voyons pas ce qu’est la vérité, mais seulement une partie d’elle. Voilà pourquoi nous avons besoin de travailler avec les eaux dans notre colonne vertébrale afin d’éveiller peu à peu les sept chakras ou les sept sens de l’esprit (l’âme). Avec les cinq sens du corps physique, nous développons les douze fruits de l’Arbre de Vie, qui est le rachis. C’est ainsi que l’Exode devrait être comprise.

Si nous ne comprenons pas que nous devons quitter Mitsrayimah (Égypte), notre physicalité, pour entrer dans l’Eden, la Terre Promise, nous sommes en train de perdre du temps, parce que tout ce qui est écrit dans la Bible indique que l’Exode est quelque chose de complètement individuel.

12tribes

    ואלה שמות בני ישראל הבאים מצרימה את יעקב איש וביתו באו
    « Et ce sont les noms des fils d’Israël qui étaient venus en Égypte; avec Jacob (Tiphereth) ils étaient venus,
    une – איש Eish – âme avec sa maison (zodiacale)… » – Exode 1: 1

L’Exode 1: 1 déclare: “Et ce sont les noms des enfants d’Israël qui sont venus en Mitsrayimah. » Ainsi, le livre de la Genèse explique la manière alchimique avec laquelle ces noms, ces archétypes, sont entrés dans notre physicalité. Nous savons que מצרימה Mitsrayimah se réfère aux eaux de notre physicalité. Cette phrase est écrite après le livre de la Genèse, au tout début du second livre. Alors, sachant que Mitsrayimah symbolise les deux eaux ou fluides dans notre système nerveux central de notre physicalité, il est évident que si nous voulons savoir comment sont-ils venus en Mitsrayimah ou comment ces archétypes descendent dans notre physicalité, nous devons alors étudier le livre de la Genèse, qui explique comment.

Maintenant, continuons à lire ce que l’Exode 1: 1 déclare. Nous lisons “Avec Jacob ils étaient venus, une âme avec sa famille” Pour commencer, le mot איש Ish signifie: “personne, mari, homme; quelqu’un, âme.” Donc, il dit: “Une âme et sa maison sont entrées en Mitsrayimah.” C’est à dire, “une seule âme pas beaucoup” le voyez-vous? “Et sa maison est venue.” Il ne dit pas que toute la ville ou toute la famille, il est dit “une âme”, afin d’indiquer que c’est Tiphereth, l’âme humaine et tous les archétypes qui descendent des les mondes supérieurs dans notre physicalité à travers la Genèse, qui est, à travers l’Alchimie.
Les douze tribus d’Israël se rapportent aux douze signes du zodiaque. Et c’est parce que l’âme souffle, que nous appelons Jacob (kabbalistiquement), doit recueillir (comme le livre de la Genèse explique) tous ces archétypes comme sa famille parce que chacun d’eux sont des enfants de Jacob avec les quatre femmes qui représentent les quatre rivières d’Eden; tout cela se rapporte à l’Alchimie Sexuelle. Donc, si nous lisons Exode 1: 1 alchimiquement et kabbalistiquement, nous lisons: “Et c’est ainsi que Jacob, ou l’âme souffle d’un homme descend avec ses archétypes dans notre physicalité, en Mitsrayimah.” Donc, le mystère ici est de savoir comment faire descendre ces archétypes et les développer, et c’est seulement possible à travers l’ initiation, en connaissant l’Alchimie.

Nous avons divisé le mot מצרים « Mitsrayim » en deux mots: מים « eaux » Mayim et ציר « rachis » Tziyr afin de comprendre comment les fluides du système nerveux central en Malkuth , qui signifie “le royaume, » notre corps physique, est le véhicule qui reçoit les forces de ישראל Israël, les archétypes solaires.

Les premières lettres יש Iod et Shin du nom ישראל Israël se rapportent aux trois aspects logoïques de l’Ain Soph que nous devons tous comprendre.

La lettre Iod du nom ישראל « Israël » représente le אור Aur, ou Shakti Potentiel « lumière » de l’Espace Abstrait Absolu que la Kabbale appelle le אין סוף Ain Soph. L’Ain Soph est au-delà de Kether; chacun de nous a ce Iod, ou אור Aur, lumière, de notre propre Ain Soph.
Ce Iod venant de אין סוף Ain Soph, fait émaner trois autres Iod de l’intérieur, qui sont représentés par ש Shin, la deuxième lettre du nom ישראל Israël.

fireShin ש est le symbole du feu; ainsi, si nous plaçons le ש Shin dans le Iod de l’Ain Soph alors nous formons une lettre Shin avec quatre Iod, qui représente les premières lettres יש Iod et Shin du nom ישראל Israël, les quatre aspects de la divinité non manifestée. Donc, ces quatre Iod sont: Kether, Chokmah, Binah, et Ain Soph ou Père, Fils, Saint-Esprit, et l’Ain Soph.

Kabbalistiquement parlant, lorsque ces quatre Iod manifestent n’importe quel univers, ils forment le Saint Tetragrammaton: chaque lettre de Iod, Hei, Vav, Hei יהוה, contient la lettre Iod caché dans sa forme. Voilà pourquoi יהוה est le nom secret de אלהים Elohim; le nom sacré et secret de אלהים Elohim, parce que la divinité manifestée se rapporte également à l’Ain Soph.

Lorsque cette Ain Soph, avec ses trois particules, souhaitent se développer, ils ont besoin de créer. Ils font émaner en eux-mêmes un rayon. Donc, ce rayon qui émane d’eux forment la lettre ריש Resh, qui signifie “tête” (la tête de n’importe quel univers); le rayon pénètre dans la matière et la féconde. Les Égyptiens nommèrent ריש Resh, ר Ra, le Logos Solaire ou notre Très Saint Soleil Absolu, dont le rayon ou ce que dans d’autres conférences nous appelons le Theomertmalogos, qui est, l’émanation première de l’Ain Soph Aur, est formé par la lumière de ces Iods ou Ain Sophs ou Cosmocréateurs qui ont les trois éléments de la trinité ou la lettre ש Shin déjà développée.

Les Cosmocréateurs ont la capacité d’aider ces rayons inconscients qui émanent pour la première fois de l’Absolu dans l’univers; voilà pourquoi ר Resh, la troisième lettre du nom ישראל “Israël” est après יש. L’orthographe de la lettre Resh est ריש et Resh ריש signifie “tête”. Donc, les lettres de Resh ריש “tête” dans le nom ישראל “Israël” sont décalés comme ישר  « Is  Ra » et symbolise la tête de אל El, Dieu, le Père qui est au Ciel, de la fameuse prière du Seigneur, “Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié. Que ton règne vienne, etc. »

Le royaume de אל El, le Père ישר  « est Ra”, c’est à dire, יש est établi dans ר Ra, la tête, le Theomertmalogos, l’émanation première de אין סוף אור l’Ain Soph Aur.

Les Cosmocréateurs sont appelés dans le livre de l’Apocalypse 4: 5: « Les sept lampes de feu brûlant devant le trône, qui sont les sept esprits de Dieu. » Chacun des sept esprits est un אלהים Elohim, c’est à dire, un Dieu, El (אל en Hébreu) avec le pouvoir sur הים Ha-Ym, les eaux de la création.

Ainsi, pour aider, les Elohim mélangent leurs trois forces primaires de la lettre א Aleph qui ont déjà une expérience de la création avec les trois forces primaires de la lettre ש Shin de l’Ain Soph de l’Absolu, et forment le mot איש Aesh qui signifie alchimiquement “homme de feu. »

Ainsi, le mélange de ces trois forces de notre propre Ain Soph particulier avec les trois forces du Logos (la tête de l’univers) donne naissance à ce que nous appelons איש Aesh, l’homme de feu Chesed, qui est El אל, l’esprit, à l’intérieur de nous.

    Nos pères n’avaient pas étudier vos merveilles dans מצרים Mitzrayim-Egypte; Ils ne se souvenaient pas de l’abondance de votre Chesed; mais l’avaient déshonoré à la mer, même à בים-סוף B’Yam Soph, la Mer Rouge. – Psaume 106: 7

La quatrième lettre du nom ישראל « Israël » est א Aleph, dont la forme montre une lettre Vav entre deux lettres Iod. Le Vav représente, le rachis ou le Roseau de Moïse, divisant בים-סוף B’Yam Soph – la Mer Rouge ou les fluides du système nerveux central. Les eaux de la droite – contenant le Iod supérieur ou Shakti potentiel des eaux du ciel – des eaux de la gauche – contenant le Iod inférieur ou Shakti potentiel des eaux de la terre. Dans le corps humain, ces deux eaux sont deux fluides, à savoir le fluide cérébro-spinal et le semen ou liquide sexuel. Le rachis, le système nerveux central est le trône de אל El, l’Intime, Chesed, le רוח אלהים Ruach Elohim, le א Aleph de אלהים Elohim, qui représente l’esprit, le vent qui plane depuis les narines jusqu’aux gonades sexuelles à travers Ida et Pingala. א Aleph représente אור Aur la lumière dans la colonne vertébrale et la tête des alchimistes qui unissent les deux Iod ou Shakti Potentiel de leurs eaux sexuelles créatrices.

Lamed est la dernière lettre du mot ישראל « Israël ». Kabbalistiquement Lamed signifie: “un cœur qui comprend la connaissance, » parce que la connaissance de Dieu est liée au cœur. Voilà donc ce que signifie le mot “Israël”. Voilà pourquoi le bas de la forme de la lettre ל Lamed représente le cœur qui s’élève vers ce que nous appelons Kaf, le sommet de la tête; et s’élève ensuite comme une tour ou une lettre Vav avec la lettre Iod au sommet. Cela signifie que la connaissance que nous avons et développons, nous la recevons à travers le Iod, le Père, dans nos têtes et de celle-ci, est placée dans nos cœurs. C’est ל Lamed, “un cœur qui comprend la connaissance”, comme nous pouvons le voir, le cœur se rapporte à Tiphereth et à l’Esprit, qui , dans l’Arbre de Vie est Chesed, miséricorde, notre Intime. La Bible l’appelle Abraham, parce que dans Chesed, dans notre propre Abraham particulier, qui est Chesed, El אל, l’Esprit, est l’endroit où איש Aesh, les archétypes entrent pour la première fois.

Abraham est la Monade que nous appelons ou nommons dans de nombreuses conférences, notre propre unité particulière. Quand nous prions notre Monade (notre Dieu intérieur, notre Intime), nous savons qu’au-delà de cette Monade (l’Intime) se trouvent les trois forces primaires.

Au- dessus de Chesed sur l’Arbre de Vie , nous trouvons Binah, Chokmah et Kether, qui représentent איש Aesh, les trois forces primaires de la lettre א Aleph, le manifesté et les trois forces primaires de la lettre ש Shin, le non-manifesté, unies grâce à l’action de la lettre י Iod ou Theomertmalogos qui les relient. Le Theomertmalogos est aussi appelé le Christ; voilà pourquoi le Christ incarné dans le corps de Jésus de Nazareth a dit: “Personne (איש Aesh) ne vient au Père que par moi. » Nous ne parlons pas de la personnalité de Jésus de Nazareth, mais du Christ qui n’est pas une personne mais une énergie qui était incarnée en Jésus et qui a enseigné ce que nous apprenons ici; oui, le Christ s’est incarné dans de nombreux autres maîtres: le Christ s’est incarné en Bouddha, s’est incarné en Moïse, s’est incarné en Krishna, etc. Donc, c’est ainsi que nos archétypes, que la Bible appelle Israël pénètre pour la première fois dans Chesed, qui est, dans Abraham.

Pour mieux comprendre cela, étudions ce graphique du panthéon Hindou.

vishnu-lakshmi
Le Logos est représenté par Vishnu avec une couronne de douze serpents. Ils représentent les douze archétypes qui finiront par descendre dans chacun de nous (dans notre physicalité), grâce à l’action de la matière (ou les forces abstraites de la matière) que dans ce cas est représentée par Lakshmi, l’épouse de Vishnu. Au-dessus du cordon ombilical, nous voyons le Dieu Brahma. Ces archétypes Hindous ont précédé les archétypes Hébreux. Si la lettre “a” à la fin du nom “Brahma” est déplacée au début du nom, il ne sera plus “Brahma”, mais “Abraham.” Brahma est écrit avec les mêmes lettres que Abraham.

Abraham est la sephirah Chesed, et Chesed est El אל, le résultat du Logos.

    בראשית ברא אלהים את השמים ואת הארץ
    Berashyth Bera Elohim Ath Ha Schamayim Ve Ath Ha Aretz.

Le livre de la Genèse commence:

    “Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.”

scytheEn étudiant chaque mot comme une anagramme, nous constatons que בראשית Berashyth est décrit comme בר-אש Bar Aesh, “le fils du feu”, qui manifeste sa puissance cosmique à travers le sacré ית IT de la crucifixion. IT ית représente précisément Kether, leי Iod , le fils du feu incréé, le Christ, le fils de Ra le Theomertmalogos, le fils du אין סוף אור Ain Soph Aur, crucifié au sommet du ת Tav ou T la croix de l’univers. Voilà pourquoi la mythologie Grecque indique que Saturne (sephirah Binah ) a pris l’univers du Chaos ou de la Croix – sexuelle, qui est, d’Uranus (sephirah Chokmah) pour fabriquer l’univers. Saturne représente la lettre Tav.

saturnLe symbole de Saturne est le serpent ou la faux au pied de la croix. C’est le sacré ית IT, ou la croix, la lettre Tav avec la lettre Iod ; en d’autres termes, à travers les œuvres de Binah, le Saint-Esprit, qui est Saturne, בר-אש Bar Aesh, “le fils du feu”, descend, et ce fils de feu est ישראל Israël, ou tous les archétypes de (איש Aesh) l’homme en Chokmah .

Ensuite, nous lisons, ברא אלהים Bara Elohim, qui est décrit comme בר-אאלהים Bar Ælohim. בר-אאלהים Bar Ælohim est le Logos, le fils de Ælohim, l’Absolu. בר-אאלהים Bar Ælohim est cette connaissance qui émerge de l’Espace Abstrait Absolu.

Ensuite, il est écrit: “Vous les noms, » אתה-שמים Atha Shemim. Dans ce cas שם Shem est multiplié par ים Ym, les lettres Iod et Mem, qui, à la fin du mot forme un masculin pluriel. Ainsi, שמים Shemim « les noms » en haut sont masculins, et שמות  Shemoth « les noms » en bas sont féminins. Pouvez-vous voir comment les forces sont mélangées? שמים Shemim, les noms dans le ciel, descendent et deviennent שמות Shemoth, les noms dans Malkuth, ou מצרימה Mitsrayimah. שמים Shemim et שמות Shemoth sont les mêmes archétypes. שמים Shemim dans le ciel se rapportent à ce que nous appelons le Zodiac. En descendant dans Malkuth, ils deviennent שמות Shemoth.

C’est quelque chose que nous devons voir pour comprendre Ve Atha Aretz, ואתה-ארץ “Et toi Terre”, qui est notre physicalité.

Comprenez ce que nous expliquons ici. שמים Shemim (ou les noms) descendent dans Malkuth (la Terre) pour devenir שמות Shemoth. Si nous analysons ceci de cette façon nous comprenons que ces archétypes doivent descendre dans la matière, pour se développer; parce que dans Ælohim, ou mieux si nous disons, dans « la Seité dans l’Absolu (l’Ain Soph) » les archétypes jouissent d’un bonheur absolu, mais ils n’ont pas Conscience de leur propre bonheur. Alors, qui a besoin de descendre de שמים Shemim en tant que ש Shin en מה Mah, la matière et se développer en tant que משה Moshe, Moïse, pour revenir avec la connaissance? C’est la lettre ש Shin, où les archétypes Abraham (la sephirah Chesed), Isaac (la Sephirah Geburah) et Jacob (la sephirah Tiphereth), deviennent mélangés dans משה Moshe, Moïse, qui, à travers la mort psychologique (מות) prend le (עצמות Otzemuth) pouvoir, la vigeur, la puissance,  la force, le potentiel, les os, de Joseph (la sephirah Hod) avec lui, avec Aaron (la sephirah Netzach): car dans Moïse, le corps causal, le corps de la volonté, le corps מלכים Melekim, Tiphereth, se trouvent tous les מלכים Melekim, les archétypes d’Israël, – יהוה צבאות Iod -Havah Tzabaoth – Jehovah des armées, intégrés.

    Qui est-Il, ce – מלך  « Meleck » – `roi de gloire? – יהוה צבאות  Iod-Havah Tzabaoth – Il est le roi de gloire! Selah. – Psaume 24: 10

    « Le Tzabaoth Céleste se cristallise dans l’Homme-Tzabaoth, grâce à Moïse intérieur. Tzabaoth et Moïse sont totalement intégrés. » – Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor.

    “Moïse, l’homme qui a libéré la puissance électrique de la volonté, possède le don des prodiges. Ceci est connu par les humains et les divins. Donc, il est écrit. » – Psychologie Révolutionnaire par Samaël Aun Weor.

Donc, quand ש Shin revient avec tous les archétypes de מה Mah, nous avons alors משה Moshe, Moïse, qui finalement devient ce que nous appelons un Paramarthasatya, un habitant de l’Absolu. Ainsi, pour acquérir une telle connaissance et le pouvoir cosmique, les archétypes doivent descendre dans Malkuth, מצרימה Mitsrayimah.

Comment ils montent après cette descente? Ils montent à travers l’initiation.
Donc, la première étape que nous étudions est la descente de ces archétypes de l’Absolu dans notre physicalité, on appelle cela l’exil ou la diaspora. Diaspora signifie “dispersion”. Donc, ne pas confondez pas l’exil avec l’Exode, qui est complètement différent. L’Exile (Diaspora) est la descente des archétypes à travers l’Arbre de Vie, comme nous l’avons expliqué, de l’Espace Abstrait Absolu dans la première Trinité et Ensuite en אל « El » qui est אברם Abram (Chesed), et puis dans Geburah et à partir de là descendent dans Malkuth. Voici ce que nous lisons dans le livre de la Genèse, que les forces d’en haut parlent à אברם Abram, qui est dans ce cas אל El parce que c’est le nom de Chesed dans le monde archétypique de Atziluth.

Vous voyez maintenant? Parlant de Shemim et Shemoth: les noms. El אל est le שם Shem « nom » masculin de אברם Abram dans le monde des archétypes. Sa femme (qui est sa demi-sœur) est שרי Sarai, qui est Neschamah, l’âme spirituelle, le souffle de Dieu. C’est dans le ventre de Neshamah, le souffle de Dieu, que ces archétypes descendent. Voilà pourquoi nous trouvons dans le livre de la Genèse que Abram (qui est l’archétype אל « El ») est marié à שרי Sarai. Si nous plaçons les lettres de שרי Sarai ainsi que les lettres de אל El nous formons alors ישראל Israël. Moïse cacha cette anagramme très intelligemment afin que les profanes se perdent dans l’histoire et les traditions, mais alchimiquement, nous ne nous perdons pas. Nous savons que אברם Abram et Saraï שרי sont les archétypes de ישראל Israël qui doivent descendre dans Mitsrayimah. Voilà pourquoi le Logos a dit:

    “Sors de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, vers le pays que je te montrerai: Et je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai, et rendrai ton nom grand; et tu seras une bénédiction ; Et je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront ; et en toi toutes les familles de la terre seront bénies.” – Genèse 12: 1-3

Si nous lisons littéralement ce que יהוה avait dit à Abram, nous pouvons penser: « Abram vivait dans un pays et a quitté ce pays et nous sommes allés dans un autre pays. » Voilà comment les ignorants interprètent cela. Si tel est le cas, alors tout le monde ici aux USA est comme Abram car tout le monde est venu d’un autre pays, à savoir de l’Europe, l’Asie, l’Amérique du Sud, etc. Donc, nous l’avons tous fait, n’est-ce pas? Non, ce n’est pas le sens de celui-ci. La signification est que ישראל Israël est la Monade, parce שרי Sarai, Geburah, avec Chesed, אל El, forment la Monade.

Alors, comment abandonner votre pays, et votre parenté, et la maison de votre père, vers un autre pays? Eh bien, la Gnose vous montre la signification de cela; écoutez, la Monade dans son voyage à travers Malkuth, le royaume, évolue dans les règnes minéral, végétal, animal; la Monade forme toujours un type de relation ou d’ attachement à ces règnes. Lorsque les Monades entrent pour la première fois dans le règne humanoïde, ils continuent avec ces habitudes qui sont des habitudes animales, végétales, minérales liées aux deux états intérieurs et extérieurs de l’être. Nous avons tous ces habitudes inférieures, voilà pourquoi nous disons, nous sommes des “animaux intellectuels” (humanoïdes). Nous sommes habituellement attachés à notre famille, à notre race, à notre pays, et c’est la raison pour laquelle nous faisons des divisions. Pourquoi? Parce que nous ne renonçons pas encore à notre pays, à nos parents, à nos habitudes familiales: notre habitat psychologique continue à être à l’intérieur d’eux. Donc, abandonnez votre pays et votre parenté et la maison de votre père ne veut pas dire, comme nous l’avons dit au début, abandonner physiquement votre famille et aller dans un autre pays. Non!Un tel abandon est d’ordre psychologique: cela signifie, éliminer vos habitudes animales, même en vivant avec votre père, mère, et vos parents (oncles, cousins, tantes, etc.), nous devons couper psychologiquement ces attachements et peu à peu se détacher du règne animal et entrer dans le règne humain. Parce que tant que nous sommes très attachés à des races de sang et aux substances psychologiques animales que les gens ont en cette époque, très forte, nous serons toujours dans la servitude en Mitsrayimah, aux habitudes du niveau de l’humanoïde (animal intellectuel). L’animal intellectuel n’est pas l’être humain; l’être humain est un être complètement différent.

Nous devons développer l’être humain. Pour développer l’être humain, nous devons développer notre âme, notre psyché. Ceci est précisément fait par Chesed אל « El » Abram. Le Zohar explique comme suit:

    « Et il y eut une famine dans le pays; et Abram descendit en מצרימה Mitsrayimah – Égypte pour y séjourner, » qui est, “à travers le laxisme de la vie et le non-respect de la bonne loi, un déclin dans la vie morale et spirituelle a eu lieu à un point tel qu’il est en outre déclaré, « car la famine était grande dans le pays. » – Genèse 12: 10

    « En observant cette dépravation générale des mœurs et des modes de vie, il est écrit: “Et Abram descendit en מצרימה Mitsrayimah – Égypte pour y séjourner. » Ici , la question peut se poser, quelle était la raison et l’objet de sa descente dans (Malkuth) מצרימה Mitsrayimah – Égypte? Ce fut parce qu’à cette époque מצרימה Mitsrayimah – L’Égypte était un grand centre d’étude, de la Théosophie et de la science des Mystères Divins, et donc référé dans l’Écriture comme ‘étant même le jardin de יהוה, comme le pays deמצרים Mitsrayim,’ En lui (il y a מים  Mayim « eaux“), comme dans le jardin d’Eden, dont il est dit, “de la droite de celui-ci sortit un fleuve appelé Pison qui englobait tout le pays de Havilah, où il y a de l’or,“ Genèse 02:11 coulait un grand fleuve mystique de la connaissance divine, très précieux et inatteignable ailleurs. Abram étant entré dans la jardin d’Eden et devenu un adepte de la doctrine secrète, désireux de passer à travers toutes ses grades sur les deux mystères plus élevés pour devenir “teloios” ou parfait, descendit dans Mitsrayim מצרים – Égypte où il y avait de l’or, ou la Sagesse Cachée.” – Zohar

Voilà comment Chesed El, Abram, l’Intime a reçu les neuf Initiations des Mystères Mineurs. Ensuite, il a reçu les Initiations Supérieures. Ainsi, comme à ce moment-là, aujourd’hui, nous observons la dépravation générale des mœurs et des modes de vie; voilà pourquoi nous dévoilons ces mystères à tout le monde à travers nos conférences, pour que les gens puissent entrer dans l’Exode.

Samaël Aun Weor a déclaré dans ses conférences: “Nous allons faire trois sélections pour l’Exode. La Première Sélection sera formée par ceux qui entrent dans le chemin, pour ceux qui étudient la doctrine et la pratiquent. ”Telle est la Première Sélection et pour entrer dans celle-ci vous devez entrer dans le livre de la Genèse. Vous devez générer. Vous devez imiter Abram et vous devez prier. Voilà pourquoi nous conseillons toujours: commencez par la prière. L’Arbre de Vie vous montre que tous les grands patriarches de la Bible sont descendus dans Malkuth pour commencer. C’est Abram qui reçoit les Mystères Mineurs, qui sont neuf degrés en rapport avec les couches internes de Klipoth dans lequel vous devez lutter contre vos défauts et vices.

archetypes

Vous voyez ici, sous Malkuth, neuf couches très sombres, que Dante Alighieri décrit magnifiquement dans sa Divine Comédie. Nous devons y descendre parce que nous avons des liens avec Klipoth, qui est appelé en français Enfer. La subconscience, l’infraconscience, l’inconscience est ici, elle n’est pas à l’extérieur, elle est à l’intérieur de nous. De la même manière que nous vivons physiquement ici et que nous rencontrons d’autres personnes, psychologiquement aussi, si nous sommes en enfer, nous rencontrons des gens qui vivent dans l’enfer (comme nous tous). Mais si nous entrons dans les mystères, nous commençons à quitter Malkuth, mais à travers des initiations. C’est ce que le Zohar précise, c’est ce que la Bible dit aussi. En ce qui concerne l’exil ou la diaspora Samaël Aun Weor a écrit:

« Un rayon divin existe dans l’être humain. Ce rayon divin veut retourner vers sa propre étoile qui lui a toujours sourit. Cette étoile qui guide notre intérieur est un atome super-divin de l’Espace Abstrait Absolu. Le nom kabbalistique de cet atome est le sacré Ain Soph. Sachez, vous tous, que l’Ain Soph est secrètement lié au lotus aux mille pétales. Cette étoile qui guide notre intérieur (l’Ain Soph) a envoyé son propre rayon dans le monde afin de construire la Conscience de son propre bonheur. Le bonheur sans Conscience de son propre bonheur n’est pas le bonheur absolu. C’est la raison pour laquelle ce rayon devait avoir une Conscience minérale, végétale et animale.

« Lorsque ce rayon (l’Esprit) s’incarna pour la première fois dans un corps humain sauvage et primitif, ce rayon s’éveilla en tant qu’être humain et avait une Auto- Conscience de son propre bonheur. Ce rayon aurait pu retourner vers sa propre étoile qui guide son intérieur. Mais, indignement, dans le sein profond de la jungle vorace et dense, le désir sauvage a donné naissance au « Moi. »

« C’est la façon dont les forces instinctives de la nature piégèrent le mental innocent de l’être humain. Donc, le faux mirage du désir a émergé, et le « Moi » continua à se réincarner pour satisfaire ses désirs. Ainsi, nous sommes restés soumis à la loi de l’évolution et du karma. » – Samaël Aun Weor

Mais, en ce moment, nous sommes soumis à la loi de l’involution et du karma. Donc, comprenez et assimilez ce qu’est l’Exil ou la Diaspora, ne tombez pas dans l’erreur de prendre l’exil pour Exode. L’Exil ou l’Exode, les deux sont liés à l’âme, à l’esprit. Physiquement tout le monde connaît l’exil de différentes manières, et différentes époques: la Première Guerre Mondiale, la Seconde Guerre Mondiale, et en ces temps, tout le monde va en exil d’un endroit à cet autre endroit et recherche un refuge; mais nous devons comprendre que nous tous en tant que des âmes sont ici dans ce monde physique en exil. Ainsi, nous devons revenir à notre Esprit, pour comprendre la vie, c’est ce que nous appelons la diaspora. Après que nous comprenons la diaspora et réalisons ce que la Diaspora demande, alors nous pouvons aller dans l’Exode. Il est erroné d’appeler Exode l’Exil des Monades depuis l’Absolu, parce que cette sortie n’est pas l’Exode mais l’Exil (Diaspora). L’Exode ne se produit que depuis Malkuth , מצרימה Mitsrayimah – Égypte, vers les plans supérieurs.

Nous sommes soumis à la Loi de la Récurrence à travers ce que les gens appellent la Réincarnation et Retour, acquérant de l’expérience, vie après vie, mais nous devons nous asseoir et méditer pour comprendre notre vie afin de revenir avec sagesse. Tel est précisément le Chemin de l’Initiation, qui est la Première Initiation, la première étape que Abram a fait avec Sarai en ajoutant la lettre Hei à leurs noms.

Mais la Genèse affirme que Abram eut un fils avec la servante de Sarai, une Égyptienne, dont le nom était Hagar; donc elle a eu un enfant avec Abram, dont le nom était Ishmaël – parce que יהוה a entendu ton affliction.

Et Abraham dit à Dieu: O qu’Ishmaël vive devant ta face! Et Dieu dit, Sarah, ta femme t’enfantera un fils; et tu l’appelleras du nom d’Isaac: et je maintiendrai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui. Et de même pour Ishmaël, je t’ai entendu: Voici, je le bénirai, et je le rendrai fécond, et je le multiplierai à l’infini; douze princes il engendrera, et je ferai de lui une grande nation. Mais mon alliance, je l’établirai avec Isaac, que Sarah t’enfantera à cette époque-ci de l’année prochaine. Et il cessa de parler avec lui, et Dieu s’éleva au dessus d’Abraham. » Genèse 17: 18-22

Abram s’était trompé, ne comprenant pas ce que Dieu lui dit dans une vision en disant:

« Et voici, le Logos de יהוה est venu à lui, disant: ce n’est pas lui qui sera ton héritier, mais celui qui sortira de tes entrailles qui sera ton héritier. Et il le fit sortir dehors, et dit: Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter, et il lui dit, de même sera ton – זרע Zera – semen. Et il croyait en יהוה; et il comptait à lui pour la justice. Et il lui dit: Je suis יהוה qui t’a fait sortir deאור Aur des Kashedim, pour te donner ce pays en héritage. » – Genèse 15: 4-7 .

« Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter, et il lui dit, de même sera ton – זרע Zera – semen. » Donc, comprenez que celui qui sortira des entrailles de l’Esprit, Abram, Chesed – au moyen d’Alchimie Sexuelle – n’est pas physique mais céleste. Pour une meilleure compréhension:

« Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair; et ce qui est né de l’Esprit est esprit. » – Jean 3: 5, 6.

Dans la Première Initiation שרי Sarai Geburah, l’Âme Spirituelle, le Neshamah doit donner un fils à אל El, Chesed, Abram. Ainsi, lorsque Abram a compris, il est entré dans Hei, l’alliance, qui est les mystères de l’Alchimie Sexuelle .

Lorsque Abram a reçu le feu du Hei de שרה « Sarah, » Geburah, dans son aspect physique, il ne fut plus Abram, mais Abraham; et sa femme n’était plus Saraï, mais Sarah, parce qu’ils ont commencé à travailler avec les deux Hei de l’Alchimie Sexuelle.

Voilà comment, Chesed, Abraham אברהם engendra יצחק Isaac dans l’utérus, la moelle épinière de שרה Sarah, Geburah. Isaac se rapporte à la Première Initiation des Mystères Majeurs que אל “El”, Chesed , l’Esprit absorbe de שרה Sarah Geburah et voilà comment les archétypes d’Israël pour la première fois entrent en développement dans le rachis de Malkuth, dont l’âme-souffle est une exhalation de Neshamah, Geburah. Voilà comment un Maître Monade est né dans le ciel, un Maître Monade d’Alchimie.

Ce Maître Monade alchimiste est alchimiquement appelé מצרימה Mitsrayimah. Les Juifs d’Égypte s’appellent eux-mêmes Mitsrayimah, parce qu’ils sont nés en Égypte. Mais kabbalistiquement, alchimiquement, מצרימה Mitsrayimah est l’alchimiste qui pénètre dans le Chemin du Nirvana, à travers les Initiations des Mystères Majeurs, et commence le développement des mystères de Mitsrayimah-Egypte dans leur âme, qui, comme vous le voyez, se rapportent au développement de Thelema, la volonté, au moyen de la sublimation de la puissance de leurs זרע zera, semen, les eaux sexuelles, à l’intérieur de leur colonne vertébrale.

Le travail d’Alchimie Sexuelle sépare les eaux des eaux à l’intérieur de la colonne vertébrale, en d’ autres termes, ces deux eaux sont ce que la Genèse appelle l’Arbre du bien et du mal; même sens, un mystère sexuel.

reincarnation

« Les expériences et la douleur ont compliqué le « Moi », l’évolution n’est rien de plus qu’un processus de complication d’énergie. Par conséquent, le “Moi” devenu vigoureux et compliqué avec des expériences. Maintenant, il est trop tard, car des millions de personnes sont déjà convertis en abominables démons. Seule une révolution extraordinaire peut nous sauver de l’abîme. Lorsque l’être humain dissout le “Moi”, alors il y a une révolution complète. L’être humain ne cessera de souffrir que lorsqu’il est capable de dissoudre le “Moi”, car la douleur n’est rien de plus que le résultat de nos mauvaises actions. Ainsi, la douleur appartient à Satan (le “Moi”) parce que c’est celui qui engage les mauvaises actions. L’Espace Abstrait Absolu, l’Esprit Universel de Vie, est le bonheur absolu, la paix suprême, et l’abondance. Par conséquent, ceux qui font un mysticisme de la douleur sont des masochistes, car Satan (le “Moi”) a été et est le créateur de la douleur. » – Samaël Aun Weor

Nous dirons: la complication de l’énergie est une complication de l’Esprit. Quand l’Esprit entre dans la matière, il se réduit aux limites de la matière et c’est la raison pour laquelle cette matière est appelé “mal” parce que nous en tant qu’âmes ne pouvons pas percevoir au-delà de notre matière.

L’Initiation signifie entrer dans le chemin pour développer la Conscience et percevoir au-delà de notre individualité, percevoir l’Absolu, ou ce que le Bouddhisme appelle, “le développement de la Bodhitchitta. »

Bodhichitta est l’âme-souffle détachée de Neshamah (d’Isaac) et dont le nom est Jacob.
Jacob doit être très intelligent pour savoir comment développer les archétypes. Voilà pourquoi Jacob est lié à Tiphereth (l’âme humaine). Jacob a besoin de descendre dans Malkuth pour développer la Bodhitchitta (compassion, cœur). Tout le monde a cette capacité de la Bodhichitta; mais la Bodhichitta se développe complètement (100 pour cent) lorsque l’individu, l’initié comprend la nature de son propre Ain Soph.

Tout le monde a son propre Ain Soph. Il n’y a pas d’excuse: “Je ne peux pas comprendre l’Ain Soph, car il est loin de moi. » Non, il est à l’intérieur de vous. Chacun de nous sont détachés de celui-ci. À travers la Méditation, nous nous connectons peu à peu avec cet Ain Soph, qui est l’aspect de l’Espace Abstrait. En faisant cette union, le Bodhisattva se développe dans ce milieu de la Bodhitchitta.

« H.P.B. se référa conventionnellement au Bodhisattva comme étant ceux qui possèdent les corps existentiels supérieurs de l’Être, ou mieux dit, les Corps Mercuriels. Cependant, dans le strict Bouddhisme Orthodoxe, seuls ceux qui ont la Bodhitchitta en eux-mêmes et qui ont renoncé à tout bonheur nirvanique par amour pour l’humanité peuvent se qualifier comme Bodhisattvas. » – La Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor

Le Bodhisattva est Tiphereth connecté à Soma Psychikon, la Bodhitchitta. La Bodhichitta se développe ici et maintenant à l’intérieur de nous. Le Bodhisattva est Tiphereth (en haut) et doit être créé aussi. Le Bodhisattva est Moïse. Voilà pourquoi selon le livre de la Genèse, Jacob s’est établi en Yesod (la Deuxième Initiation des Mystères Majeurs). En Yesod, Eden, est précisément là où nous trouvons le Soma Psychikon, que le Maître Samaël a appelé, « Le Corps de la Libération” ou “Le Corps de l’Exode, » que nous devons développer peu à peu.
La Bodhitchitta est le Embryon Auric que nous devons développer avec patience pour obtenir le titre de Bodhisattva.

La clé pour développer la Bodhichitta est la compassion, mais cette compassion se développe dans différents niveaux.

Lorsque la Bodhichitta est complètement développée, la Conscience est alors complètement libérée, le Bodhisattva est né à l’intérieur. Mais pour cela, nous avons besoin de travailler avec trois facteurs.

Dans l’Arbre de Vie, nous comprenons que nous sommes physiquement Malkuth, et à l’intérieur de cette physicalité, lorsque nous entrons dans l’initiation (dans l’Alchimie Sexuelle), alors nous commençons à développer nos archétypes. Nous devons tous développer toutes les capacités des archétypes à l’intérieur de chacun de nous. Pour cela nous avons besoin de trois facteurs. On parle toujours de trois facteurs de la révolution de la Conscience.

Le premier facteur selon Jésus est, « Reniez-vous. » Le travail de Jésus commence dans le cœur, parce que Bodhichitta signifie “Sagesse du Cœur. » Jacob est Tiphereth et c’est précisément dans le cœur que les forces du Christ descendent pour aider l’âme humaine.
Comme vous le voyez, il y a trois chambres ou sephiroth au-dessus de Malkuth dans la colonne centrale de l’Arbre de Vie. Yesod est la première, Tiphereth est la deuxième, et Kether est le sommet. Ces trois chambres se rapportent à nos trois cerveaux, c’est la raison pour laquelle nous affirmons que, lorsque, pour la première fois, vous entrez dans cette connaissance et commencez à pratiquer, votre âme se développe dans les trois chambres du premier triangle (Yesod, Hod et Netzach). Yesod est le sexe, Hod est le cœur, et Netzach est la tête. Voilà pourquoi le Maître Samaël dit que nous devons travailler avec trois facteurs. Voilà pourquoi, dans l’Arbre de Vie, nous voyons les trois chambres ou facteurs dans la colonne du milieu. La première chambre est Yesod , la seconde chambre est Tiphereth, et la troisième chambre est Kether.

Nous devons savoir comment placer chaque triangle en relation avec nos trois cerveaux ou les trois sephiroth de la colonne du milieu de l’Arbre de Vie, afin de comprendre le travail alchimique.

Les gens qui entrent en ce moment dans la première chambre doivent comprendre que, pour entrer dans le chemin ou pour être initié, ils doivent être en Chasteté; cela signifie qu’ils doivent prendre soin de leur énergie sexuelle (qui est en Yesod).

Très peu d’alchimistes comprennent que Hod, la Seconde Chambre, se rapporte à Tiphereth, qui est au-dessus de Yesod. Hod הוד signifie “gloire, splendeur, » et se rapporte à la seconde chambre, Tiphereth תפארת, qui signifie aussi “gloire, splendeur, beauté, » etc. Tiphereth תפארת est l’endroit où le Christ Solaire se manifeste. Le royaume de Chokmah, qui est le Christ, le Fils, est dans le cœur, תפארת Tiphereth.

Le royaume de Binah, le Saint-Esprit est en Yesod, le sexe.

Le royaume de Kether, le Père est dans la tête.

Donc, la trinité Kether, Chokmah, Binah travaille à travers les trois cerveaux: le cerveau intellectuel, le cerveau émotionnel et le cerveau moteur/instinctif/sexuel.

Donc, les alchimistes doivent travailler avec leurs trois chambres. Renier la seconde chambre c’est renier Hod, Tiphereth et Chokmah, le Christ, le Fils. C’est renier la hiérarchie, parce que la hiérarchie du Seigneur, le Christ, vient des mondes supérieurs, de Hod, Tiphereth et Chokmah, à partir de la cinquième, sixième et septième dimensions. Hod est le Corps Astral, Tiphereth est l’Âme Humaine, le Corps Causal.

Les gens qui commencent à pratiquer ces enseignements Gnostiques de Yesod, commencent à travailler individuellement dans leur propre Chasteté; et luttent contre leur propre luxure lorsqu’ils travaillent avec l’Alchimie Sexuelle. Ainsi, ils ne doivent pas ignorer qu’ils ont besoin de conseils. Le seul qui connaît le niveau dans lequel nous sommes tous est cette Conscience ou connaissance qui est appelée Chokmah (Christ), qui a son royaume dans le cœur. C’est Chokmah qui nous donne la sagesse. Nous devons donc recevoir le Christ afin que le Seigneur nous guide en tant que membres de la première chambre; c’est à dire, du triangle inférieur, qui est alchimiquement appelé le Triangle de la Prêtrise.

En travaillant dans le premier triangle nous nous élevons finalement au second triangle. Mais pour atteindre le second triangle, nous avons besoin de travailler beaucoup. Le Maître Samaël dit: “Ceux qui atteignent les 50 pour cent de l’annihilation de leur ego peuvent entrer dans la Seconde Sélection.”

Il est facile de voir que la Première Sélection se rapporte aux débutants, la Seconde Sélection aux Compagnons, et la Troisième Sélection, qui sont ceux qui sont au dessus, sont les Maîtres. Pour que ceux de la Première Sélection puissent entrer dans le Second Triangle ou Seconde Sélection, ils doivent annihiler l’ego. Lorsque les gens entendent la précédente déclaration, ils disent: “Quoi, tout mon ego?” Non, juste l’ego qui se rapporte à Malkuth, qui est l’ego des 96 lois que les kabbalistes appellent les egos de Nahemah.

Pour entrer dans le Second Triangle ou la Seconde Sélection, nous avons besoin de recevoir beaucoup d’aide de Hod, la Seconde Chambre, à travers l’Eucharistie. Parce que nous devons recevoir le Christ dans notre cœur. Lorsque nous recevons l’Eucharistie, nous mangeons le pain; alors le Christ dit: “Ceci est mon corps, reçois le pour ta rédemption”, et quand on boit le vin, le Christ dit: “Ceci est mon sang reçois le, car en il est le feu solaire que le Christ Solaire envoie dans ton cœur pour racheter ton âme.” Ainsi, à travers les mystères de l’Eucharistie, nous plaçons dans notre cœur les atomes du feu solaires de Chokmah-Christ qui nous guideront dans notre chemin individuel particulier. Car notre objectif en Hod est de recevoir la lumière du Logos dans notre cœur à travers l’Eucharistie.

moses
Mais pour incarner le Christ, le Logos à l’intérieur de notre âme, nous devons atteindre Tiphereth, le Monde Causal, et pour d’atteindre Tiphereth nous devons tirer Moïse de nos eaux sexuelles et le placer dans le cœur, parce que le cœur se rapporte à Tiphereth, où l’on retrouve les splendeurs du royaume du Logos Solaire, les splendeurs de la lettre ש Shin. Nous incarnons le Seigneur dans l’Initiation Vénuste. Voilà pourquoi Moïse représente Tiphereth. Moïse, le fils d’un prêtre et d’une prêtresse de la tribu de Lévi. Lévi est Geburah. Le livre de l’Exode déclare:

“Et il sortit un homme (Eish איש) de la maison de Levi qui avait pris pour femme une fille de Levi. Et la femme (אשה Eshah) conçut, et enfanta un fils, et quand elle a vu qu’il était un bel enfant, elle le cacha pendant trois mois.” – Exode 2: 1, 2

Une fille de Levi est une fille de Geburah, une fille de Neshamah, avait (משה Moshe, Moïse) un fils qui était un enfant magnifique. Alors, Moïse était né de ces alchimistes du triangle de la prêtrise. Ainsi, pour atteindre le niveau de Tiphereth, c’est-à-dire pour que Moïse puisse naître en nous, nous devons d’abord travailler dans le Triangle de la Prêtrise.

Le Maître Samaël Aun Weor parle très abondamment au sujet du Triangle de la Prêtrise, au sujet de Hod et de la Troisième Initiation des Mystères Majeurs, il déclare dans son livre, Les Sept Paroles :

“Dans la légende de Joseph, fils de Jacob, est enfermée le processus initiatique de notre Chrestos. Joseph représente (Hod) le Corps Astral de l’Être Humain et Benjamin représente l’Astral Supérieur, le Divin Chrestos, qui est contenu dans le Corps Astral de l’être humain (comme la coupe d’argent est contenu dans le sac de Benjamin). Proprement dit, le sac est le Corps Astral, et l’Astral Divin ou Benjamin est notre Chrestos, qui est Benjamin lui-même, l’Astral Supérieur.” – Samaël Aun Weor

À travers Joseph et Benjamin Israël-Jacob pénètre, avec tous ces archétypes, en Mitsrayimah-Egypte. Mais ils ont besoin de volonté pour sortir et revenir à cette étoile, qui est l’Ain Soph. Et pour cela, ils ont besoin de Moïse.

Moïse est la volonté que nous commençons à développer peu à peu. Moïse se développe très bien quand nous commençons à contrôler le mental, Netzach, parce que c’est précisément la Sephirah que nous devons contrôler.

Le Zohar déclare:

« Moïse et Aaron, qui se réjouissait, l’un dans Netzach , l’autre dans Hod. »

Moïse se réjouit dans Netzach parce la volonté est la seule force qui obtient la victoire contre le Pharaon, qui représente le mental. Et la volonté peut guider et prendre tous les archétypes de Malkuth vers Tiphereth et au-delà.

Donc, en théosophie, Moïse est le Manas Supérieur ou Mental Abstrait; qui est l’Âme Humaine, le Corps Causal qui contrôle le mental. Aaron, son frère, est le Mental Solaire qui se réjouit de Hod.

Nous devons créer le Mental Solaire pour contrôler Hod (le Corps Émotionnel). Donc nous devons contrôler nos émotions avec le mental, qui est Aaron, le prêtre. Ainsi, nous devons être prêtres pour contrôler Hod, le centre émotionnel.

Pour être un prêtre, nous devons être en Chasteté. Nous devons être comme le dit la Bible un Tzadik, un chaste, un juste.

Ainsi, en se développant dans le triangle de la prêtrise, nous finissons par rencontrer Moïse et entre Aaron et de Moïse, nous sortons avec tous les archétypes vers Tiphereth et au-delà dans le Mont Sinaï. C’est ce qu’on appelle Shemoth, l’Exode; bien sûr, l’Exode pour ceux qui atteignent ce niveau.

childrenofisrael
Regardez maintenant vers le ciel, et comptez les étoiles des 12 constellations zodiacales, et si vous êtes en mesure de les compter, comprenez que l’homme et la femme de Levi sont Abraham et Sarah ainsi que tous les archétypes d’Israël. Et comprenez que chacun d’eux se développe à l’intérieur lorsque les alchimistes subliment leurs זרע Zera, semen.

« Maintenant , le séjour des enfants d’Israël ישראל, qui habitaient Mitzrahim מצרים, était de quatre cent trente ans. Et il arriva à la fin de quatre cent trente ans, même personnellement, en ce jour, il arriva que – יהוה צבאות Iod-Havah Tzabaoth – toutes les armées de Jehovah sortirent du pays de Mitzrahim מצרים . » – Exode 12: 40, 41

Nous avons expliqué que – יהוה צבאות Iod-Havah Tzabaoth – les armées de notre propre יהוה Jehovah particulier sont tous les archétypes dans Netzach. Nous ne devons pas penser à tort superficiellement comme les ignorants qui pensent que tous les Israélites étaient physiquement en Égypte pendant 430 ans en esclavage et, enfin, ils sont partis au Moyen-Orient ou Terre Promise. Non, ce n’est pas le sens de cela. Nous devons comprendre que le temps ésotériquement parlant concerne les initiations. Cent ans se rapporte à la Première Initiation des Mystères Majeurs (Malkuth). Deuxième Initiation des Mystères Majeurs: deux cents ans (Yesod). Troisième Initiation des Mystères Majeurs: trois cents ans (Hod). Quatrième Initiation des Mystères Majeurs: quatre cents ans (Netzach) le mental. Donc, nous devons ajouter cent pour Malkuth, cent pour Yesod, cent pour Hod, et cent pour Netzach. Cela signifie que, pour entrer dans la Seconde Sélection de l’Exode, nous devons avoir quatre cent trente ans.

Maintenant, trente concerne le trentième vertèbre du Corps Causal (qui est Moïse). Moïse ou le corps de la volonté que nous devons développer en Tiphereth, doit atteindre l’âge de « 430. » Beaucoup de gens ne comprennent pas cela jusqu’à ce qu’ils lisent ce qu’a écrit le Maître Samaël Aun Weor dans la Volonté Christ (l’un de ses livres). Il dit en parlant de la création du Corps Causal, ou Moïse à l’intérieur de nous:

« Le feu sacré est entré dans la trente et unième chambre de votre colonne vertébrale. Vous avez été soumis à tous les types d’épreuves, et êtes devenus victorieux (Netzach). Marchez vers l’Église Gnostique portant l’enfant de votre Volonté Christifiée dans vos bras. La couronne des saints brille autour de votre tête. Entrez dans le temple pour célébrer la fête, frère de mon âme. Ceci est la trente-unième carte du Tarot: Entraves. Ces deux enfants symbolisent deux voies qui s’ouvrent devant vous, comme le grand « V » de la victoire (Netzach). Vous êtes devant deux chemins: Le premier chemin est le chemin Logoïque, le chemin du ciel étoilé, le chemin en spiral du Firmament. Le second est le long chemin de l’amertume et de malheur qui nous emmène aux portes de l’Absolu.

« Swami Vivekananda a dit que les dieux tentateurs apparaissent lorsque l’initié essaie d’entrer dans l’Absolu, ils lui propose d’être un roi de certaines régions de l’univers, de sorte qu’il ne se libère pas. Ces dieux tentateurs n’étaient pas capable de se libérer, ainsi, jaloux de leur propre hiérarchie, ils tentent le candidat pour empêcher son entrée dans l’Absolu. Ces êtres sont mille fois plus dangereux que les humains.

« En arrivant au point de départ entre ces deux chemins, un grand hiérarque divin vient vous rencontrer. Cet Être est d’un aspect terrible, il vous montre les deux chemins. Le Chemin Nirvanique est un bon travail, mais le Chemin vers l’Absolu est un travail de qualité supérieure. Le Chemin Nirvanique suit la spirale de la vie. Le Chemin de l’Absolu est le long chemin de l’amertume et de malheur. Le Chemin Nirvanique est plein de paradis. Le Chemin de l’Absolu est la désolation des Dieux.

« Le Chemin Nirvanique est un chemin de bonheur, où à travers de nombreux Mahamanvantaras les Dieux se libérent des masses planétaires pour finalement entrer dans le bonheur indescriptible de l’Absolu. Néanmoins, il y a certains Logoï – comme le Dieu Sirius, gouverneur d’environ dix-huit millions de constellations – qui n’ont toujours pas réussi à se libérer du cosmos, pour entrer dans l’Absolu.

« Ainsi, frères et sœurs de mon âme, vous êtes devant un gardien jaloux du cosmos. Définissez-vous dès maintenant pour l’un des deux chemins. Définissez-vous, et ne pensez plus à ce sujet, parce qu’ici, il n’y a plus de temps pour réfléchir.

“Ce grand hiérarque vous offre les merveilles de l’infini, donc, jaloux de sa propre hiérarchie, il vous invite à entrer dans le Chemin Nirvanique, et vous met en garde contre les dangers du long chemin d’amertume et de malheur qui vous mène directement dans l’Absolu. Définissez-vous dès maintenant, et avancez. » – Samaël Aun Weor

Bien sûr , il explique plus loin dans ce livre que dans ce trente et unième chambre, il confronte le Gardien du Nirvana et il décide d’aller dans la Voie Directe (c’est-à-dire l’Exode) dans la Seconde Sélection ou aller dans le Nirvana et l’oublier. La trente et unième chambre signifie la vertèbre dans votre colonne vertébrale. Nous ne parlons pas ici du corps physique, Corps Vital, Corps Astral ou Corps Mental. Nous parlons du Corps Causal. Les gens pensent que vous devez d’abord recevoir la cinquième initiation, puis entrez dans le Chemin (direct ou spiral), et ils ont tort parce que le chemin est pris dans la trente-unième vertèbre avant l’Initiation de Tiphereth. Si vous prenez le Chemin Direct, vous recevez l’Initiation de Tiphereth, qui est la Cinquième Initiation où vous incarnez le Christ. Vous voyez l’incarnation de ce que nous appelons « Le Fils de Dieu” ou ce que les gens appellent Jésus-Christ. Jésus signifie “sauveur” et Christ est une énergie. Le mélange de Jésus-Christ ou le sauveur ou cette énergie (énergie cosmique) avec l’Âme Humaine constitue ce que Jésus appelait “le Fils de l’Homme.” Et c’est ce Fils de l’Homme qui entre dans la Seconde Sélection de l’Exode. Et voilà comment nous le voyons kabbalistiquement et comprenons lorsque nous étudions la doctrine.

Maintenant, Le séjour initiatique des archétypes d’Israël ou les Israélites dans les quatre sephiroth inférieurs, à savoir, Malkuth, Yesod, Hod et Netzach étaient de 400 ans, mais quand Moïse a atteint l’âge ésotérique de 30 ans, il apparaît devant Dieu et fait la première étape vers la Voie Directe, par conséquent, ils entrent dans l’âge ésotérique de 431 ans, puis ils partent avec Moïse et affrontent toutes ces guerres et batailles que nous lisons dans l’Exode et le reste des livres de Moïse, qui est quelque chose de kabbalistique, alchimique et psychologique; ce n’est pas facile.

Donc, la Première Sélection se rapporte à des initiations très difficiles qui atteignent le deuxième triangle. Mais, après nous arrivons à 500 ans d’ages ésotériques, nous devons beaucoup travailler. Un de mes amis m’a dit: “Si nous faisons l’addition kabbalistique de ces 430 ans, soit 4 + 3 + 0, nous avons 7. Et je dis: “Oui, bien sûr, ce sont les sept serpents de feu que nous devons avoir développé dans nos sept rachis de notre système psychosomatique. » Les sept serpents de feu. Pourquoi?Parce que l’homme est sept: sept sephiroth: Chesed, Geburah, Tiphereth, Netzach, Hod, Yesod, et Malkuth. Ces sept feu ou sept Kundalinis doivent être développés dans le Roseau de Moïse. Voilà comment nous arrivons à 430 ans d’âges ésotériques pour entrer dans la Seconde Sélection.

Atteindre la cinquième initiation ne signifie pas que nous sommes prêts pour la résurrection, parce que nous devons annihiler les egos liés à Nahemah. Nahemah נחמה selon la Kabbale est la mère de l’adultère et de la prostitution. Nous nettoyer psychologiquement, spirituellement de ces ego est très difficile. En cette époque les gens sont accro à observer la prostitution ou la pornographie, du Grec pornographos « (un) représentant des prostituées, » Porno de porne « prostituée ». Cette humanité, en cette époque, surtout ici aux Etats-Unis, au Canada, et Europe sont esclaves de la pornographie, c’est-à-dire des graphiques des prostituées qu’elles sont féminines ou masculines.

« Vous ne pouvez pas servir deux seigneurs. Soit vous haïrez l’un et aimerez l’autre, soit vous serez consacrés à l’un et mépriserez l’autre. » – Matthieu 6: 24 « 

« Quelle association a la Justice et l’Iniquité? Et quelle communion a la lumière et les ténèbres? Et quelle concordance a le Christ avec Belial? » – 2 Corinthiens 6: 15.

Nous devons nous définir pour le Christ et désintégrer Nahemah, qui appartient à Belial, à savoir, la prostitution, l’adultère et la fornication. Telle est la tâche qui est donnée à ceux qui entrent dans la Seconde Sélection. Si nous désintégrons Nahemah נחמה avant d’ entrer dans la Seconde Sélection, très bien. D’après ce que je sais, il n’y a qu’un seul qui l’a fait: Yogananda. Il n’a pas créé les corps internes, mais il beaucoup avancé en désintégrant l’ego de Nahemah נחמה donc il a beaucoup de Bodhichitta développé. Donc, si Yogananda pénètre dans le Chemin de l’alchimiste, le Bodhisattva sera développé dans son environnement psychologique rapidement, comme il était un être au cœur compatissant, mais il doit aller au-delà, car il ne suffit pas de développer ce cœur compatissant au niveau de Yogananda. Nous devons aller au-delà, au-delà, pour devenir un Bodhisattva. Donc, annihiler Nahemah en eux-mêmes est un devoir, pour ceux qui entrent dans la Seconde Sélection, pour ne pas être un esclave de Malkuth parce que Malkuth est en relation avec Nahemah.

Au sujet du Bodhisattva et de Nahemah, il est écrit dans le livre de la Genèse:

krishna-gopis

« Et (comme un arbre) יהוה אלהים Iod-Havah Elohim forma Adam de la poussière de la terre (Malkuth), et souffla dans ses narines un souffle de vie; et Adam devint une âme vivante.
Et יהוה אלהים Iod-Havah Elohim planta un jardin en Eden – Un jardin fermé est ma belle-sœur, un printemps clos, une source scellée. – Cantique des Cantiques 4: 12; Et il y mit Adam qu’il avait formé.

Et Iod-Havah Elohim יהוה אלהים a également fait croître du sol (Malkuth) tous les arbres – נחמד Nahemad – (désirable, convoitable) à la vue.
Et bon pour la nourriture et au milieu du jardin, l’Arbre de Vie et l’Arbre de la connaissance du bien et du mal. – Genèse 2: 7-9

L’Arbre de Vie (la moelle épinière) et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal (les organes génitaux) au milieu du jardin, des arbres bons pour la nourriture, mais pas jusqu’à l’extermination de Nahemah, qui est quand les archétypes d’Israël s’épanouissent et jaillissent comme des arbres et herbes vertes du sol (Malkuth) en faisant allusion à l’Écriture; ”Car jusqu’alors Iod-Havah Elohim יהוה אלהים n’avait pas fait pleuvoir sur la terre (Malkuth) car il n’y avait pas d’Adam pour labourer la terre » – Genèse 2: 4, 5

« Comme le pommier (Otz עצ) parmi les arbres de la forêt, tel est mon bien-aimé parmi les fils (de Iod-Havah Elohim יהוה אלהים). Je me suis assis sous son ombre avec grand plaisir, et son fruit est doux à mon goût. » – Cantique des Cantiques 2: 3.

Iod-Havah Elohim יהוה אלהים est la force sexuelle. Tous ces arbres, qui étaient créés agréables à la vue, sont votre physicalité masculine ou féminine, moi, votre frère, votre sœur, votre père (quand ils sont jeunes). Parce que quand nous sommes jeunes, toutes les hormones dans notre physicalité prospèrent. Et nous sommes attirés par le sexe opposé; naturellement à cause des hormones sexuelles. Nous devons vaincre Nahemah, qui sont les forces de la sexualité. Et voilà pourquoi le kabbaliste dit que Nahemah est la mère de la prostitution, de l’adultère et de la fornication. Nous devons donc vaincre Nahemah נחמה.

Personne ne pénètre dans le ciel en croyant en Jésus, mais seulement ceux qui vainc Nahemah נחמה en eux-mêmes. Cela ne signifie pas que nous allons y aller et protester contre la pornographie, la prostitution, et contre l’adultère parce que beaucoup de gens aiment l’anarchie. Ils prennent le chemin involutif, ils aiment marcher sur le chemin de l’enfer; ils aiment Belial.

Les êtres humains actuels sont de simples limaces venant de la boue qui sont nés dans le but de former un papillon Angélique en leur sein qui pourraient monter vers la justice de Dieu, sans aucun obstacle. Malheureusement, ces insectes défectés, ces chrysalides misérables, presque tous restent sans aucun développement. En effet, ils ne servent que de la nourriture pour les entrailles de cette planète sur laquelle ils vivent. – Samaël Aun Weor

Mais si nous entrons dans le chemin du Christ, nous devons nous battre contre Nahemah נחמה à l’intérieur, pas à l’extérieur; à l’intérieur parce que nous l’avons à l’intérieur. Ce que nous voyons à l’extérieur, nous l’avons à l’intérieur en abondance. Donc, nous devons nous battre; et en luttant de cette façon, en désintégrant Nahemah נחמה psychologiquement, nous incarnons Abraham. Nous incarnons l’Intime en Malkuth. Nous incarnons notre propre Esprit Intime. Parce que le Nahemah Klipothic est annihilé parce que Chesed, l’Intime, Abraham se rapporte à la Miséricorde, à la charité.

« Les Klipoth sont les sephiroth inversés, les sephiroth dans leur aspect négatif, les vertus inversées. Par exemple, les qualités de Geburah sont la sévérité, la loi, et quand il est inversé, il est la tyrannie, la dictature. Parfois , une prostituée se livre aux hommes à cause de la charité; nous trouvons ici le principe d’une sephirah inversée. Ainsi, la charité de Chesed, lorsqu’elle est inversée, pourrait être la complaisance avec le crime. » – Samaël Aun Weor

Ainsi, le contraire de la charité est la prostitution. Les prostituées se livrent à des hommes ou à des femmes (nous dirons) par charité, par compassion, mais bien sûr, de manière inversée ou négative. Nous devons inverser la force sexuelle et donner cette énergie à notre Intime, qui est Chesed, qui est Abraham. Comment allons-nous la donner si nous avons l’ego de la luxure, l’ego de l’adultère et de la prostitution à l’intérieur de nous? Nous devons annihiler Nahemah נחמה. En annihilant les egos des 96 lois, alors nous avons finalement incarner l’Âme Spirituelle à l’intérieur de laquelle se trouve Chesed. C’est seulement alors que nous pouvons dire: “Ce maître est une réincarnation; un maître réincarné en Malkuth. » Mais un maître qui doit maintenant aller au-delà de la réincarnation et pour cela, il doit annihiler les egos de Lilith. C’est un travail psychologique au-delà de Assiah, après que nous ayons atteint le niveau de Malkuth.

Nous ne pouvons entrer dans la Troisième Sélection que si nous annihilons tous les egos de Lilith, quand nous atteignons 100 pour cent d’innocence, telle est la Troisième Sélection dans l’Exode. Lisez le livre de l’Exode, et vous verrez combien, qui marchaient là, ont échoué à cause de tel ou tel ego. Ils ont échoué parce qu’ils ne comprenaient pas que pour travailler dans l’Exode, qui est la colonne du milieu de l’Arbre de Vie, nous devons toujours travailler avec les trois chambres: Yesod , Tiphereth et Kether.

De nombreux Gnostiques méprisent les splendeurs du Soleil, ils méprisent Hod et Tiphereth; ils pensent qu’ils peuvent marcher sans les splendeurs du Christ. Nous avons besoin d’humilité pour entrer dans Hod et Tiphereth, la Seconde Chambre.

Nous avons besoin de l’Eucharistie, même si nous sommes au niveau de Moïse parce que יהוה Chokmah, le Christ, est toujours celui qui nous aide internement.

Je me souviens d’une expérience que j’avais quand je méditais, précisément dans la Seconde Chambre; c’est-à-dire dans Hod, Tiphereth, parce que ces sephiroth sont liés au mysticisme, aux rituels mystiques qui sont célébrés dans toute religion liée à l’Eucharistie. Donc, j’avais besoin de comprendre comment une telle force pleine de splendeurs de la Seconde Chambre m’aidera à travers l’Eucharistie pour annihiler mon ego. Ainsi, au cours de la Méditation la Mère Divine Kundalini enveloppée complètement par une lumière bleue, planant dans l’air est venu à moi. Ce fut une belle expérience de voir la Mère Divine éclatante comme ça, de son cœur émanait cette lumière bleue pleine de splendeurs qui s’étendait et couvrait complètement son corps. J’ai compris alors que les splendeurs de Hod et Tiphereth se rapportent au cœur, qui est la Seconde Chambre. La lumière bleue pleine de splendeurs est la lumière de l’amour qui descend de Kether en Tiphereth et Hod et guide l’ascension de la Kundalini; car il est écrit que les feux du sexe, appelé Kundalini, se développent selon les feux du cœur. Et en Tiphereth, le cœur est le royaume de Chokmah, le Christ. Ainsi, si nous ne recevons pas les splendeurs de Elohim, les splendeurs du Christ, comment allons-nous être illuminé par les splendeurs de la Schekinah? Ainsi, la Mère Divine était enveloppée, imbibée par la lumière bleue du Christ. Ainsi, grâce à cette expérience, j’ai compris ce qu’est la Seconde Chambre; J’ai compris ce qu’est Hod, que Tiphereth est de travailler avec les splendeurs de l’amour, les splendeurs du cœur, les splendeurs de l’Eucharistie. Il est intéressant de mentionner que, en Hébreu aussi les deux sephiroth, à savoir, Hod et Tiphereth (תפארת הוד) signifie « splendeur. »

Quand nous parlons de compassion (Bodhichitta: cœur compatissant), on parle du Christ. La Divine Mère est l’amour. L’amour est loi; mais l’amour conscient. Nous devons donc recevoir le Christ de nombreuses manière. Bien sûr, le grand objectif c’est d’incarner le Seigneur dans notre cœur, dans Tiphereth, ce qui se passe lorsque nous atteignons le premier niveau de la Seconde Sélection. Avant cela, nous recevons le Seigneur, la lumière bleue du cœur à travers l’Eucharistie, et à travers cette lumière, nous comprenons combien nous sommes avancés internement. Tous les maîtres qui marchent sur le chemin de la compassion irradient cette lumière bleue du cœur. Et ils disent toujours, « Ceci est la Seconde Chambre. » Si vous êtes intelligent, vous comprendrez le sens de cela. Cela ne signifie pas la Seconde Chambre dans les plans internes ou dans le plan physique; cela signifie que les feux du cœur sont alimentés par Hod et Tiphereth, ce qui signifie, par l’Eucharistie dans la Seconde Chambre et par la Bodhichitta: le cœur compatissant sur le chemin. Parce que la Première Chambre est Yesod, la Seconde Chambre est Tiphereth, et la Troisième, bien sûr, est le plus élevée où vous livrez la doctrine (sacrifice pour l’humanité); mais nous devons d’abord comprendre la doctrine dans notre cœur pour la prononcer à travers notre tête, à travers notre bouche. C’est à travers le cœur, avec l’aide des feux du cœur que nous comprenons les trois chambres, les Trois Facteurs de la Révolution de la Conscience. Et voilà comment nous avançons. Voilà pourquoi le Maître Samaël a écrit:

marabuddha

“Je dis à mes Arhats qu’il est préférable d’entrer dans le long chemin de l’amertume et de malheur. Je leur dis que le chemin Logoïque Nirvanique nous offre beaucoup de paradis, mais il est dangereux… Des millions de dieux sont pleins d’engagements karmiques très graves.

« Des millions de dieux n’étaient pas capable d’entrer dans le bonheur indescriptible de l’Absolu. Le long chemin de l’amertume et de malheur nous conduit directement dans la lumière incréée de l’Absolu. Le long chemin de l’amertume et de malheur nous conduit au bonheur indescriptible du Non-Être, qui est vraiment la Réalité de l’Être. Le long chemin de l’amertume et de malheur nous conduit aux ténèbres profondes du Non-Être.

« La lumière incréée brille dans ces ténèbres profondes. A travers le long chemin de l’amertume et de malheur, nous éveillons la Conscience plan après plan, jusqu’à l’éveiller totalement dans l’Absolu. L’état d’existence cesse pour quiconque éveille la Conscience Absolue; il passe à l’état d’Être.

“Quiconque éveille la Conscience Absolue pénètre dans le bonheur indescriptible de la plus grande pureté Paranishpana.

“Quiconque éveille la Conscience Absolue devient un Paramarthasatya, quelqu’un qui est au-delà de la Conscience. L’Absolu contient le connaisseur, la connaissance et le connu, en complète unité.

« L’Absolu est au-delà de la lumière et des ténèbres. L’Absolu est au-delà de l’Esprit et de la matière. L’Absolu est au-delà du raisonnement, il est au-delà du silence et du son, et des oreilles pour le percevoir. L’Absolu est au-delà de la Conscience. Les aspects de l’Absolu sont l’Espace Abstrait, l’éternité, et le mouvement, qui sont trois. Le vide, les ténèbres et le Non-Moi sont l’unité de l’Absolu. Ce vide est plénitude, ces ténèbres sont lumière incréée, et ce Non-Moi de la philosophie est l’ÊTRE, le vrai moi; il est l’Intime déjà libéré.

« Quand la plus grande heure du premier instant sonna, les enfants resplendissants de l’aube du Mahamanvantara émergèrent du sein de l’Absolu, car ils n’ont pas encore éveillé la Conscience Absolue, et l’Absolu sans Conscience Absolue n’est pas le bonheur absolu. Paranishpana (bonheur absolue) sans Paramartha (Conscience éveillée) n’est pas bonheur. » – Samaël Aun Weor

Nonobstant, la précédente citation du Maître Samaël Aun Weor est pour ceux qui entrent dans la Seconde Sélection de l’Exode. Pour ceux qui, psychologiquement et ésotériquement parlant, ont atteint 430 ans d’ages ésotériques, alors comprenons que si finalement nous atteignons cet âge ésotérique nous recevrons alors le titre d’Arhat. Étudions maintenant le Zohar :

« Maintenant, de la tradition, nous sommes informés que le mot בהבראם ‘behibaram’ (lorsqu’ils étaient créés) doit être lu, ‘behi baram’ (par ou à travers Abraham). On peut objecter, comment peut-il être dit que les cieux et la terre étaient créés par Abraham, qui correspond à la Sephirah Chesed (miséricorde) sur l’Arbre de Vie, car nous savons aussi de la tradition que le mot בהבראם † behibaram’ signifie que les cieux et la terre étaient créés par la Shekinah, dont le symbole est la lettre H? Notre réponse est que ces deux traditions ne sont pas réellement contradictoires l’une de l’autre, mais se réfèrent et pointent à la même chose.”

« Une autre explication de ces mots:“ Ce sont les générations ou les enfants des cieux et de la terre,” est recueillie à partir des mots:

« Et Aaron les prit et les jeta dans le four et forma d’eux un veau. » Ensuite, les Israélites disent: « Ces (אלה eleh) sont (les archétypes ou) Elohik Israël, qui (Asher) ont été sortis du pays d’Égypte. – Exode 32: 4

« Le jour où tous ces (אלה eleh) différentes races [אלה ces egos] ont été exterminés, le Saint (Mi מי ou asher אשר) avec la (אלה déesse) Shekinah créèrent de nouveau les cieux et la terre, comme il est écrit:

“Car, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer, subsisteront devant moi, dit Yod-Havah, ainsi ta postérité et ton nom restent.” – Esaïe 66: 22, dont les mots sont le complément à « au jour où Yod-Havah Elohim forga… » – Zohar

Le Zohar explique le mystère d’Abraham en ce qui concerne ce qui est alchimiquement et ésotériquement décrit dans la Genèse 2: 4, comme la création du monde, ou plutôt, les générations des cieux et de la terre « quand ils ont été créés » – בהבראם « behibaram ”- c’est à dire, באברהם « par Abraham, » Chesed.

De même, le mystère d’Abraham en ce qui concerne ce qui est alchimiquement et ésotériquement décrit dans la Genèse 5: 2 comme homme et femme il les créa; et les bénit, et les appela du nom Adam, « le jour où ils ont été créés » – ביום הבראם « be yom hibaram » – qui signifie, ביום אברהם « au jour d’Abraham, » Chesed.

En outre, « eleh » אלה est toujours traduit de l’Hébreu en français par “ces; » ignorant אלה « elah » (les mêmes lettres) qui signifie “déesse.” Alors Genèse 2: 4 dit alchimiquement:

אלה תולדות השמים והארץ בהבראםביום עשות יהוה אלהים ארץ ושמים

« La אלה déesse des cieux et de la terre – à travers (Chesed) Abraham באברהם – le jour où יהוה אלהים Jehovah Elohim fit la terre et les cieux. »

De même, le Zohar explique le mystère d’Abraham en ce qui concerne ce qui est alchimiquement et ésotériquement décrit dans la Genèse 5: 2, comme la création d’Adam. Alors Genèse 5: 2 dit alchimiquement:

זכר ונקבה בראם ויברך אתם ויקרא את-שמם אדם ביום הבראם
« Homme et femme il les créa; et les bénit, et les a appelé par le nom Adam – ביום אברהם « par la lumière d’Abraham, » Chesed.

On peut objecter, comment peut-on dire que Adam était créé par la lumière d’Abraham, qui correspond à la Sephirah Chesed (miséricorde) sur l’Arbre de Vie, car kabbalistiquement est écrit: Bara Elohim B’damoth Elohim ברא אלהים אדם בדמות אלהים, qui est, Elohim créa Adam à la ressemblance de Elohim; c’est-à-dire, de la poussière de Malkuth – אדמות Adamoth – le sol, ou plutôt: ביום הבראם B’Iom Ha-Baram – créé par la lumière de la Shekinah, dont le symbole est la lettre H? Notre réponse est que le Ruach Elohim du premier jour de la Genèse est Chesed ou le אל El archétypique qui plane sur הים Ha-Yam les eaux, et le même Elohim אלהים qui dit: « Que la lumière soit”, et le Elohim אלהים qui appela la lumière de la Shekinah, יום Iom Jour. Donc, le jour d’Abraham est la lumière de la Shekinah, le premier jour de la Genèse.

Abraham est Chesed, mais rappelez-vous que Abraham est aussi אל El, qui travaille avec שרי Sarai, qui signifie, tous les archétypes de שרי Sarai et אל El ou ישראל Israël pour générez la lumière. Donc, si nous changeons le mot “génération” par “initiations”, alors nous allons comprendre que ces archétypes ou générations de la Terre doivent être développés à l’intérieur de nous en tant que lumière. Quand ils sont créés par Iod-Havah Elohim parce Iod-Havah Elohim est le pouvoir de Binah dans Yesod, le sexe. Donc, הבראם Ha’Baram, אברהם Abraham ou בהבראם behibaram symbolise la Sephirah Chesed (miséricorde), dont nous avons déjà parlé.

Nous avons Abraham, l’Esprit, Chesed miséricorde à l’intérieur de nous-mêmes. Selon le livre de la Genèse, si nous nous livrons à notre Être intérieur, Abraham, nous allons alors entrer dans le chemin, et alors Chesed Abraham, développera les générations des cieux et de la Terre à l’intérieur de nous. Voilà comment le livre de Zohar l’explique.

Le livre du Zohar explique très largement au sujet de ces mystères que nous vous expliquons au sujet du mot « Eleh » אלה qui signifie “ces. » Mais quand « ces » (Eleh ou Elah) ne sont pas unies au Saint-Esprit, la seule chose que nous créons c’est l’ego. Voilà pourquoi « Eleh » אלה ce sont aussi les egos que nous créons; ou nous dirons ce « Eleh » אלה sont les archétypes d’Israël embouteillés à l’intérieur de la luxure, la colère, l’orgueil, la vanité, la paresse, la gourmandise et tout cela, que nous avons en abondance à l’intérieur. Nous devons libérer et unir ces « Eleh » אלה archétypes avec ce que nous appelons en Hébreu « Mi » מי, qui signifie, « Qui, » le Saint-Esprit. « Mi » à l’envers est ים « Ym » Iod, Mem. Donc, si nous nous unissons ים « Ym,“ le Saint-Esprit avec « Elah » אלה, la déesse Schekinah, nous formons Adam à la ressemblance de אלהים Elohim à l’intérieur. Voilà comment la ressemblance de Elohim se développe à l’intérieur de nous dans l’Exode.

L’Armée de la Voix progresse et se développe dans neuf cercles (qui correspondent aux neuf sphères du monde sensible).
En commençant par le cercle inférieur (Yesod), l’adepte doit se convertir en un Ange, plus tard en un archange, et enfin il entre dans le royaume des Principautés.
En continuant avec le second cercle (Tiphereth), l’adepte doit se transformer d’ abord en Vertu, Ensuite en Puissance, et plus tard en Domination.
Concluant avec le troisième cercle (Kether), l’adepte doit se convertir en Trône, plus tard en Chérubin, et à la fin en Séraphin. – Samaël Aun Weor

Nous devons apprendre comment placer les trois sephiroth des triangles de l’Arbre de Vie, toujours en relation avec nos trois cerveaux, pour comprendre l’Exode. Parce qu’il y a beaucoup de spéculations à ce sujet. L’Exode est le mystère entre les eaux, l’étude du deuxième jour de la Genèse où il est écrit: “Et Dieu dit : Qu’il y ait une étendue dans la brume des eaux, » un tel firmament est la colonne du milieu de l’Arbre de Vie. En d’autres termes, ce firmament au milieu de l’Arbre de Vie commence en Yesod, se poursuit en Tiphereth, et obtient son achèvement en Kether. Tel est le firmament que nous devons développer, les trois chambres au milieu des eaux, les eaux de l’homme à la droite et les eaux de la femme à la gauche.

Faisons donc ce firmament dans la brume des eaux et séparons les eaux des eaux. Ceci est une grande œuvre d’alchimie que nous avons à faire. Mais pour comprendre cela, nous devons faire la lumière du premier jour de la Genèse, “Et Dieu dit, que la lumière soit, » parce que nous sommes dans les ténèbres. Nous ne voyons pas le chemin; nous ne voyons pas que le chemin est dans la colonne vertébrale. Nous ne voyons pas que ces eaux se rapportent à nos fluides dans notre physicalité. Pourquoi ne les voyons-nous pas? Parce que nous sommes endormis et sommes toujours en train d’intellectualiser ce que nous ne comprenons pas.

Si nous rapportons toujours la Genèse à notre physicalité, à notre création et initiations, alors nous comprendrons l’Exode; qui est le retour vers la lumière qui est au-dessus, au-delà, la troisième chambre (au-delà de notre tête), où l’on trouve l’Ain Soph.
La douleur est créée à cause de notre ignorance. Cela pourrait être la douleur physique, la douleur émotionnelle, ou la douleur mentale et la douleur psychologique. Nous devons surmonter la douleur à travers l’initiation.

“L’être humain est corrompu en raison de la douleur, la douleur est satanique. Donc, personne ne peut être libéré avec la douleur. Nous devons être alchimistes. C’est seulement avec l’Alchimie que le « Moi » peut être dissous. La racine du “Moi” est le désir, et le désir peut être transmuté avec l’Alchimie. Si vous voulez annihiler le désir, alors vous devez transmuter: Le désir sexuel est transmuté en volonté, et la volonté est feu. Le désir d’accumulation (avidité) se transmute en altruisme. La colère, en d’autres termes, le désir frustré, se transmute en douceur. L’envie, qui est aussi le désir frustré, se transmute en bonheur pour la bonne fortune de notre voisin. Tous les mots du désir peuvent être transmutés en mots de sagesse, etc. Analyser tous les défauts humains et vous verrez qu’ils ont tous leur fondement dans le désir. Donc, vous devez transmuter le désir avec l’Alchimie. Ainsi, ceci est la voie pour annihiler le désir. Celui qui annihile le désir dissout le « Moi. » Celui qui dissout le « Moi » est sauvé de l’abîme et retourne vers son propre étoile intérieure, qui lui a toujours souri. C’est seulement avec la Sainte Alchimie que nous pouvons dissoudre le « Moi ». La base fondamentale de l’Alchimie est l’Arcane AZF. Les Anges, les Archanges, les Séraphins, les Puissances, les Trônes, etc., sont exactement le résultat des énormes révolutions intérieures. Nous avons déjà passé à travers l’involution (descente de l’Esprit dans la matière). Nous avons également souffert horriblement dans l’évolution (processus de complication de l’énergie). Maintenant, une révolution complète (dissolution du “Moi”) est urgente. C’est seulement sur la base des révolutions intérieures que nous pouvons revenir, peu à peu, à notre propre atome super-divin. Ainsi, voici comment nous passons à travers les états angéliques, archangéliques, séraphiques et logoïques, etc., jusqu’à ce que notre rayon devient finalement fusionné avec sa propre heureuse brillante étoile (l’Ain Soph). L’abîme est terriblement douloureux. L’antithèse horrible de l’Ain Soph est (Klipoth) l’abîme. » – Samaël Aun Weor

moses_and_aaron_with_the_ten_commandments_1674

Quand Moïse était en train de donner toute cette doctrine aux gens de cette époque et les guider, il dit:

« Mais il arrivera, si tu n’écoutes pas la voix de ton יהוה אלהים, et n’obéis point à tous ses commandements et ses lois que je te prescris aujourd’hui; voici toutes ces malédictions viendront sur toi, et t’atteindront: (À travers le karma) יהוה enverra pour pluie à ton pays de la poussière et de la poudre; il en descendra du ciel sur toi jusqu’à ce que tu sois détruit (en Klipoth, qui est la seconde mort). (Dans le shéol) יהוה te fera battre par tes ennemis (tes egos) tes ennemis [internes]: (oui, à travers la seconde mort) tu sortiras contre eux par un seul chemin, et tu t’enfuiras devant eux par sept chemins (pécheurs) devant eux; tu seras dispersé (לזועה le za`avah) en avant et en arrière en Malkuth, la terre « – Deutéronome 28:. 15, 24, 25

Nous avons écrit (לזועה le za`avah) qui est le mot Hébreu pour “dispersion”, et qui est traduit par “diaspora”. Cela signifie que la diaspora (dispersion) continuera si nous ne faisons pas le travail (que nous avons à faire), le travail que nous enseignons à travers les différentes conférences. Sinon, nous descendrons là-bas dans les infradimensions de la nature, où la nature prendra soin de nous, afin de nettoyer notre âme avec la douleur comme il y est écrit dans cette citation.

Il y a toujours deux chemins: le chemin de l’Arbre de Vie et le chemin de l’Arbre de la mort, Klipoth; qui est la seconde mort. Le Maître Samaël a écrit plus de 70 livres pour nous guider dans l’Exode. Mais nous devons comprendre que Samaël est le Logos de Mars. Il est ce Logos qui contrôle Geburah (Neshamah). Et nous devons recevoir sa force dans les différents niveaux. La Première Chambre est la chambre dans laquelle nous recevons sa doctrine publique. La Seconde Chambre est l’endroit où nous recevons l’énergie de son Logos à travers l’Eucharistie; parce qu’il est un Logos. Et la Troisième Chambre est précisément un guide pour ceux qui annihilent l’ego, ceux qui veulent atteindre ce niveau après être entrés dans la Seconde Sélection. En étudiant les livres du Maître Samaël nous trouverons comment symboliquement, il nous enseigne toujours; comment sortir de l’esclavage vers notre propre liberté (spirituellement parlant). Ne tombez pas dans l’erreur d’interpréter la doctrine physiquement, mais psychologiquement. Je peux dire plus au sujet de l’Exode mais il nous était indiqué que cela est suffisant. Les gens ont besoin d’apprendre plus par eux-mêmes pour être sélectionnés. Au moins, avec cette conférence nous sommes sélectionnés dans la Première Chambre, si nous continuons, nous devons faire tout le travail de la Genèse pour entrer dans la Seconde Sélection, qui est l’Exode.

« Maintenant, le séjour des enfants d’ ישראל Israël, qui habitaient Mitzrahim מצרים, quatre cent trente ans. Et il arriva à la fin de quatre cent trente ans, même personnellement, en ce jour, il arriva que – יהוה צבאות Iod-Havah Tzabaoth – toutes les armées de Jehovah sortirent de (Malkuth) la terre de Mitzrahimמצרים . » – Exode 12: 40, 41

Ainsi – יהוה צבאות Iod-Havah Tzabaoth – toutes les armées de Jehovah, les archétypes d’Israël a quitté l’Egypte à l’âge de 430 ans et cecii est ésotériquement les 4 Initiations des Mystères Majeurs et la trentième vertèbre du Corps Causal, le corps de la bonne volonté.

« Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez; Vous trouverez un enfant enveloppé et couché dans une mangeoire. Et soudain il y eut avec l’ange (יהוה צבאות Jehovah Tzabaoth) une multitude de l’armée céleste, louant Dieu, et disant: Gloire à Dieu au plus haut, et sur la terre paix aux hommes de bonne volonté.” – Luc 2: 12-14

« Maintenant est venu le dernier âge de la prophétie de Cumes: le grand cycle de périodes est né de nouveau. Maintenant retourne la Pucelle, retourne le règne de Saturne: maintenant du haut du ciel une nouvelle génération descend. Pourtant fais-tu à la naissance de ce garçon, en qui la race de fer (Kali Yuga) doit commencer à cesser, et celle de l’or (Satya Yuga) s’élever sur le monde entier, sainte Lucina, soit gracieuse, maintenant ton propre Apollo règne. » – Maro Publius Vergilius

 

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Exodus