Mystères Gnostiques de la Croix

Allons nous immerger dans la signification alchimique et kabbalistique de la croix, qui est un symbole très ancien lié aux nombreuses religions. Malgré ce fait, à cette époque, des gens l’associent seulement au Christianisme.

Christ-emblemPour comprendre les Mystères de la Croix, nous devons d’abord comprendre le Mystère du Christ, dont l’emblème du mot Grec est lié au feu. Dans le Gnosticisme, nous avons une prière qui stipule:

Je crois en le Fils, le Krestos Cosmique, le puissant médiateur astral, qui relie notre personnalité physique à l’éminence suprême du Père Solaire.

Donc, dans la Gnose, le Christ est universel, cosmique. Dans la Kabbale, cette force cosmique se rapporte à l’Ain Soph Aur, qui est la partie de l’Espace Abstrait Absolu immédiatement derrière Kether, la première Sephirah de l’Arbre de Vie. Donc, comme nous l’expliquons dans d’autres conférences, l’Ain Soph Aur – qui est la lumière du divin inconnaissable – plus les trois aspects de la couronne, qui sont dans la Kabbale les sephiroth Kether, Chokmah et Binah, forment les quatre aspects de ce que nous appelons Tetragrammaton en Grec, qui est le saint nom de Dieu, Iod, Hei, Vav, Hei, qui est lumière et feu. En Latin, le feu du Seigneur est symbolisé par le mantra écrit en haut de la croix, INRI, Ignis Natura Renovatur Integra, qui signifie «le feu renouvelle sans cesse la nature». Ce feu est un feu solaire; c’est le Krestos Cosmique, qui pour travailler, pour manifester sa puissance, le fait à travers la croix.

First-Image

Ainsi, c’est quelque chose que nous devons analyser et comprendre, parce que la croix est formée par deux poutres, l’une verticale et l’autre horizontale. La poutre verticale représente la force masculine, positive, l’énergie solaire qui émerge de l’Espace Abstrait Absolu, l’Ain Soph Aur, et pénètre dans l’univers en fécondant la matière, qui est celle d’une autre substance qui en Sanskrit est appelée Akash. En d’autres termes, ce que nous appelons en Sanskrit Prana est le Christ, l’énergie positive, et Akash, l’énergie passive, de la même source. L’union des deux engendre l’univers. Donc, de ce point de vue, nous devons comprendre que le Christ cosmique est universel et l’origine de tout ce qui existe, dans toute galaxie de matière ou d’antimatière.

Donc, ces forces, Prana et Akash, positive et négative, sont les premières manifestations de la croix dont la signification est ce que nous sommes en train de déchiffrer. Donc, du croisement ou de l’union de ces deux forces apparaît ce que nous appelons l’univers. Maintenant, l’objectif de cette énergie en apparaissant dans l’univers est d’avoir conscience de sa propre entité dans ses différents aspects.

Lorsque cette lumière abstraite devient manifeste – dans le premier triangle de l’Arbre de vie – elle est appelée le Krestos manifesté. Le premier triangle est connu dans le Christianisme comme Père, Fils et Saint-Esprit, et dans l’Hindouisme comme Brahma, Vishnou et Shiva, et dans la Kabbale comme les sephiroth Kether, Chokmah, Binah. Donc, ces trois aspects de la couronne forment le Christ manifesté, qui, dans la Kabbale est appelé Adam Kadmon. Cet Adam Kadmon est infini et se rapporte au monde d’Atziluth dans l’Arbre de Vie, qui comme nous le savons est formé par dix Sephiroth.

tree-of-life-ain-sophLe premier triangle de l’Arbre de Vie (sephiroth Kether, Chokmah, Binah) est gouverné par la couronne, Kether, lié à notre tête, spécifiquement, les deux hémisphères de notre cerveau et la glande pinéale. Le premier triangle est contrôlé par le Père. Ensuite, vient le deuxième triangle de l’Arbre de Vie, formé par les sephiroth Chesed, Geburah et Tiphereth; ce triangle est contrôlé par Chokmah, la seconde Sephirah de la couronne. C’est pourquoi nous disons que le royaume du Père est dans la tête, mais le royaume du Fils est dans le cœur, parce que ce deuxième triangle est lié aux poumons et au cœur. Les poumons prennent l’esprit, le souffle, l’air de l’atmosphère; les poumons sont liés aux sephiroth Chesed et Geburah, l’Esprit et l’Âme Spirituelle, tandis que le cœur se rapporte à Tiphereth. Tiphereth est l’Âme Humaine et est aussi appelé le Fils de l’Homme (Beni Adam), et Chokmah est lié à l’Âme Humaine. C’est ainsi que vous devez le voir dans votre physicalité.

tree-trianglesEnsuite, en dessous du deuxième triangle, nous trouvons le troisième triangle formé par les sephiroth Netzach, Hod et Yesod. Ceci est appelé le triangle de la prêtrise ou le triangle de la magie (le sens est le même). Le centre de gravité de ce triangle se trouve dans Yesod, qui est lié aux organes sexuels, et il est gouverné par la sephirah Binah, le Saint-Esprit. Ainsi, le royaume de l’Esprit Saint, Binah, se trouve dans les organes sexuels. Dans notre corps, la puissance sexuelle est lié aux reins; les sephiroth Netzach et Hod sont liés aux reins. Voilà comment ces sephiroth doivent être vu alchimiquement pour comprendre la signification de la croix. Notre corps physique est en soi tout en bas de l’Arbre de Vie, il est Malkuth, le royaume.

«Et sur la terre [Malkuth] Jehovah Elohim [Binah] fit croître chaque arbre qui est agréable à la vue, et bons à manger; l’Arbre de Vie au milieu du jardin, et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal.» – Genèse 2: 9

Ainsi, si l’on observe alchimiquement notre corps physique, nous verrons que c’est un arbre agréable à la vue, un royaume, une fusion, de ces forces Séphirotiques. Ainsi, à partir de ces bases, nous comprenons que nous avons deux arbres dans notre corps, l’Arbre de Vie à l’intérieur de notre colonne centrale qui est la moelle épinière. Adjacent à l’Arbre de Vie, nous avons deux colonnes communes de chaque côté de la colonne centrale; ce sont les colonnes du bien et du mal, soleil et lune, positif et négatif, Pingala et Ida, Adam et Eve, qui sont également liés à la croix. Ainsi, Adam et Eve, positif et négatif, Soleil et la Lune sont en relation avec l’Arbre du bien et du mal, l’Arbre de la Connaissance. L’Arbre de Vie et l’Arbre de la Connaissance partagent les racines dans les organes sexuels.

Obd-Aur-OdDonc, quand nous voyons ces éléments en nous-mêmes, nous comprenons que, pour accéder à l’Arbre de Vie, qui est la moelle épinière, pour entrer dans la force neutre dans le centre, la colonne qui stabilise la gauche et la droite, les deux colonnes du bien et du mal, nous avons besoin de croiser les deux colonnes, les deux forces, à leur base pour que la troisième force, liée à la conscience, s’éveille!

Les deux forces, la droite et la gauche, sont appelées en Sanskrit Pingala et Ida et dans le Taoïsme Ying et Yang. Sushumna est au milieu, et est celle que nous voulons aborder, parce qu’au milieu de la croix apparaît le crucifié. Dans le Christianisme, le crucifié est appelé Jésus, qui est un mot d’origine Hébraïque; «Yeshua» signifie sauveur. Ce sauveur Yeshua est le feu qui émerge de l’union des deux polarités de la croix dans tout l’univers. Nous nous approchons de notre physicalité alchimiquement, pour comprendre ce que sont le Christ et la croix en nous, étant donné que l’homme crucifié sur la croix est le symbole le plus profond dans le Gnosticisme.

Lorsque nous nous approchons de la croix d’une manière alchimique, nous ne nous approchons pas d’un instrument de torture, comme le pense la plupart des «Chrétiens», que la croix était seulement un instrument sur lequel le Maître Aberamentho, Jésus de Nazareth, a été crucifié. Oui, il est mort sur la croix, mais il est venu ici pour représenter ces mystères que nous sommes en train de vous expliquer; ces Mystères Christiques nous enseignent la manière dont nous attirons le Christ Cosmique en nous pour que le Christ s’autoréalise dans notre propre Être particulier.

Quand on voit l’homme crucifié sur la croix, il représente l’univers cosmique, mais en nous, il représente INRI, le feu, que nous devons éveiller. Ce feu, cette lumière, se rapporte à la vie; la lumière, le feu, la vie se rapportent les uns aux autres comme nous l’avons expliqué dans la conférence « Soyez des lumières. »

Enfants de la Croix

Dans le corps physique, nous sommes divisés en deux sexes, deux sexualités. Quand nous disons sexe, nous pointons aux organes génitaux, étant donné que c’est à eux que nous pouvons faire la différence entre un homme et une femme. Comme dans ce monde physique, pour que toutes les espèces puissent multiplier leurs espèces, ils ont besoin d’effectuer le croisement de leurs deux polarités sexuelles; de même, un homme qui pénètre une femme, son phallus devient la poutre verticale qui traverse la poutre horizontale, qui est le vagin, la yoni de la femme. En conséquence, nous sommes tous des enfants de la croix.

Le spermatozoide qui émerge des organes sexuels de l’homme féconde l’ovule qui émerge des ovaires dans l’utérus de la femme. Comme vous pouvez le voir, la nature a besoin d’un utérus afin d’attirer tous les éléments nécessaires pour construire un corps physique. Lorsque nous observons le développement du foeutus dans l’utérus de la femme, nous nous rendons compte que la première chose qui est formée est le cerveau et la moelle épinière. Ensuite, le reste, tous les bras, les os, etc., toute la complexité du corps physique, est formée comme par magie, dans l’utérus de la femme. Ceci est appelé en Latin la matrice où nous sommes générés physiquement.

Néanmoins, lorsque nous nous approchons du Christ cosmique, nous nous approchons aussi de l’utérus de la femme. En ésotérisme, en Alchimie, quand nous disons femme, nous nous référons au corps physique, à Malkuth, que nous soyons du genre masculin ou féminin. Car chacun de nous, la sephirah Malkuth est féminine.

Dans notre physicalité, nous avons un autre ventre, et cet utérus est la moelle épinière. Féconder la moelle épinière c’est entrer dans les Mystères Gnostiques de la Croix, qui sont liés à l’Arbre de Vie et à l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal.

À notre époque, chaque homme sait féconder l’utérus de la femme pour amener les enfants à la Terre, mais dans les temps anciens, la connaissance nécessaire pour féconder la moelle épinière afin de créer le Fils de Dieu à l’intérieur, la connaissance sacrée de l’Alchimie, était nécessaire; qui est de savoir comment croiser les deux polarités sexuelles, parce que «si un homme ne naît pas de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu», et seule la force sexuelle peut créer. Nous sommes maintenant en train de s’approcher du mystère du comment naître de nouveau.

«En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de l’eau et de l’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair; et ce qui est né de l’Esprit est esprit.» – Jean 3: 5, 6

Nous sommes nés de la chair à travers l’acte sexuel. De même, pour naître de l’Esprit, nous utilisons également l’énergie sexuelle. Il n’y a pas d’autres moyens. Ne tombons pas dans l’absurdité de penser que, naître de nouveau est une question de croire en quelque chose, parce que n’importe quelle femme dans ce monde physique n’a pas à croire quoi que ce soit pour avoir un enfant, tout ce qu’elle a besoin de faire c’est d’effectuer l’acte sexuel avec son mari et de devenir enceinte.

Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas; pour naître de nouveau, la même loi est appliquée, mais la procédure est différente. Si nous sommes nés physiquement à travers la croix, alors nous allons aussi être né spirituellement à travers la croix; mais, l’utérus que nous devons féconder est la moelle épinière.

La moelle épinière est appelée l’utérus de Marie, la Mère Divine. La Mère Divine est enroulée trois fois et demi dans le chakra Muladhara, un chakra entre l’anus et les organes génitaux, tandis que le Père en tant que le Saint-Esprit réside dans la glande pinéale. Le feu du Saint-Esprit féconde Marie, la Mère Divine dans le chakra Muladhara, pour que INRI, le Fils, émerge. Mais pour ce faire, les deux forces, masculine et féminine, ont besoin d’être croisées. Personne ne va éveiller cette force Christique juste en croyant.

Dans les temps anciens, quand quelqu’un entrait dans le chemin de la Gnose (connaissance), c’était demandé aux hommes de devenir des moines, et aux femmes de devenir religieuses, car au début, il est nécessaire d’apprendre à contrôler la force sexuelle pour éventuellement progresser dans l’initiation et éveiller la conscience, puisque celui qui naît de nouveau est la conscience. Celui qui naît de nouveau n’est pas l’ego, ni une nouvelle croyance dans le mental. Les Enfants de Dieu sont ceux qui «sont nés, non du sang [lignée], ni de la volonté de la chair [orgasme], ni de la volonté de l’homme [statuts], mais de Dieu.» – Jean 1: 13

Âmes Sœurs

A l’entrée ou initiation, tout le monde a compris que l’objectif était que l’Âme Humaine devait épouser l’Âme Spirituelle. Chez l’homme, l’Âme Spirituelle est féminine, tandis que l’Âme Humaine est masculine. Chez la femme, l’Âme Humaine, même si elle est liée à la volonté, est féminine, et son Âme Spirituelle masculine. L’Âme Spirituelle peut se polariser soit en masculine ou en féminine selon la volonté de l’Esprit, Dieu, à l’intérieur. C’est pourquoi l’Âme Humaine dans une femme guerrière a été appelée Amazone, tandis que dans un homme guerrier un chevalier, les deux luttent pour la conquête de leur Âme Spirituelle. L’Âme Spirituelle est toujours gardée par un dragon. Afin de se fiancer à l’Âme Divine, le guerrier doit vaincre le dragon, donc, armé de beaucoup de courage, de volonté, sans crainte, ils devaient vaincre le dragon et se marier ensuite, à l’Âme Divine.

Les âmes divine et humaine sont appelées précisément des Âmes Sœurs. Tout le monde sait le terme «âme sœur», mais ils pensent à tort qu’ils vont trouver leur âme sœur dans le plan physique; cette façon de penser est erronée. Les fiançailles de ces âmes est un voyage que nous faisons à l’intérieur, pas à l’extérieur, mais est fait en utilisant les forces du monde extérieur, appelé Malkuth.

Vaincre le Dragon

Qui est le dragon? Le dragon est Lucifer, le porteur de lumière. Mais Lucifer n’est pas une personne. Lucifer est une énergie, C’est une force qui donne l’impulsion sexuelle, la force, l’érection à l’homme, et l’humidité à la femme, afin d’effectuer le travail alchimique sexuel. Lucifer (luce-fer] signifie «porteur de feu.» Ce dragon crache du feu de sa bouche? Oui il le fait! C’est pourquoi la sephirah Geburah, l’âme spirituelle, est toujours représentée par la femme, parce que sa yoni, l’organe sexuel de la femme comme un volcan dans Malkuth respire le sang, le feu de Geburah; ainsi, seul l’homme avec sa lance, son phallus, peut percer le dragon et battre Lucifer. Malheureusement, la plupart des chevaliers qui entrent dans la femme sont vaincus par le feu du dragon, car ils ne comprennent pas que le yoni féminin est l’aspect qui représente la bouche du dragon. C’est pourquoi le dragon, sous la forme d’un serpent, a parlé à Eve dans le Jardin d’Eden – עדן signifie volupté, bonheur – c’est ce que nous vivons dans l’acte sexuel.

«Le serpent [le dragon מרשעת] était le plus rusé de tous les animaux des champs, que Jehovah Elohim avait fait. Et il dit à la femme: Oui, Elohim a-t-il dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin? Et la femme répondit au serpent [le dragon], Nous pouvons manger du fruit des arbres du jardin: Mais du fruit de l’arbre [le feu sexuel], qui est au milieu du jardin, Elohim a dit, Vous ne mangerez pas de lui, ni vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez.

«Et le serpent [le dragon מרשעת] dit à la femme: Vous ne mourrez point: Elohim sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux seront ouverts, et vous serez comme Elohim, connaissant le bien et le mal.» – Genèse 3: 1-5

En effet, l’Arbre du sexe, de la Connaissance du bien et du mal, nous donnera la connaissance, la sagesse, si nous vaincrons le dragon. Mais Adam n’a pas vaincu le dragon de Eve. Adam tomba aux pieds du dragon de Eve.

Et la méchante femme [le dragon מרשעת] retient leur lumière, ainsi leur bras élevé [Ida] est cassé. – Job 38: 15

C’est quelque chose que nous devons comprendre pour comprendre notre nature sexuelle. Nous devons vaincre le dragon mâle et le dragon femelle, parce que c’est comme cela que nous entrons dans les Initiations Majeures.

two-dragons

Quand l’homme et la femme expulsent leur force sexuelle dans l’acte sexuel, quand ils atteignent l’orgasme, ils sont battus par leurs dragons. C’est la raison pour laquelle tout le monde dans ce monde est une victime du dragon. Il est rare de trouver de grands chevaliers et amazones qui contrôlent leurs dragons, en d’autres termes leur feu sexuel, qui est notre force animale que nous devons transformer.

Au début, l’initié apprend à travailler avec les deux polarités qu’il ou elle a dans son propre corps; ces polarités sont positives et négatives, Pingala et Ida, chez l’homme sont liés à ses deux testicules et chez la femme à ses deux ovaires. Alors, en croisant leurs deux forces, le moine ou la nonne enseignent à leur corps la façon de traiter avec les deux forces du dragon, se préparant ainsi à entrer dans les Mystères Majeurs. Une telle préparation prend neuf Initiations de Mystères Mineurs, dans lesquelles l’âme fait l’apprentissage dans le corps physique de la façon de traiter avec les deux polarités, comment éveiller leur Conscience, et comment vaincre les enfants du dragon, à savoir, la luxure, l’orgueil, la colère, la paresse, la gourmandise, l’avidité et tous les défauts que nous portons à l’intérieur.

Dans les temps anciens, quand les moines ou les nonnes célibataires avançaient et se vainquaient eux-même, ils éveillaient leur Conscience, parce que la force sexuelle leur a donné accès aux neuf Initiations de Mystères Mineurs. Ainsi, lorsque leur Conscience était éveillée, ils entraient alors dans les Mystères du Seigneur.

Maintenant, pour que le Seigneur entre comme un sauveur, comme Yeshua, dans la physicalité de tout initié, cet initié doit naître de nouveau, et c’est précisément ici que reside le problème. Parce que pour créer à l’intérieur de nous le Fils de Dieu, qui dans le Christianisme est appellé Jésus, qui dans l’Egypte antique était appelé Horus, et qui, dans le Mexique antique était appelé Quetzalcoatl, ce Messie, l’Oint, pour apparaître à l’intérieur du nous, deux individus, hommes et femmes, doivent croiser les deux forces draconiennes dans l’acte sexuel.

Physiquement parlant, nous avons le Père dans la tête, le Fils dans le cœur, et le Saint-Esprit dans la force sexuelle. Donc ce sont les centres de gravité de la Trinité, dans l’homme et la femme. Il est clair que la force sexuelle créatrice de l’Esprit Saint est divisée, séparée en deux polarités, parce que le Saint-Esprit, Binah, doit être divisé en Daath afin de créer à l’intérieur de nous. Par conséquent, le moine et la none, qui étaient déjà préparés et avec leur conscience éveillée, recevaient les enseignements, la connaissance de l’acte sexuel, afin de féconder leur propre moelle, leur propre ventre spirituelle. Comme ils étaient célibataires, ils savaient déjà comment contrôler leurs forces sexuelles. Ainsi, lorsqu’ils entraient dans la Neuvième Sphère, Yesod, pour être unis sexuellement, ils savaient quoi faire, alors ils faisaient la même transmutation sexuelle, mais unis sexuellement; les deux savaient que leur dragon, allait être présent là, le dragon qui jette le feu à travers la bouche. Donc, vaincre ce dragon n’était pas facile.

Donc, ces néophytes, lorsqu’ils entraient dans ce processus, lorsqu’ils sont dans leurs physicalités, ils croisaient les trois forces primaires à savoir, Kether, Chokmah et Binah, ou Père, Fils et Saint-Esprit, ou Brahma, Vishnou et Shiva, dans leur acte sexuel, dans l’union de ces forces, ils travaillaient et éveillaient la foudre, ou ce que nous appelons dans les Runes nordiques, la Rune Sig. Le Sig est le feu qui émerge du nuage plein d’eau. Lorsque la foudre émerge d’un nuage, c’est parce que les deux polarités, ciel et terre sont croisés, ainsi, la foudre, qui est la Rune Sig, apparaît.

De ce Sig, de ce feu lumineux sorti du nuage, vient ce que dans l’ésotérisme on appele Siegfried, Sig-frit ou Sig-Fired, tel est le sens ésotérique de Siegfried. Il a la même signification que Jésus en Hébreu; c’est pourquoi il est écrit que Jésus, Yeshua est le fils de la Vierge Marie et de l’Esprit Saint. Quand nous disons Yeshua, nous nous référons au Christ, INRI, l’éclair qui émerge dans leur contact sexuel.

Ce Siegfried, Jésus, la foudre sortie du chakra Muladhara, émerge du coccyx, et monte peu à peu le long de la moelle épinière.

Dans la mesure où cette transmutation sexuelle est pratiquée entre les époux, mari et femme, homme et femme, le feu s’élève dans les 33 vertèbres de la colonne vertébrale. Voyez ici l’âge sacré de Jésus, 33 ans. C’est également les 33 degrés de la Maçonnerie, qui sont les degrés que nous acquérons quand le feu s’élève. Lorsque ce feu s’éveille pour la première fois dans l’organisme physique, cette personne connaît les Mystères du Sauveur, du Seigneur, à un niveau très faible. Donc, cette énergie monte, et lorsqu’elle atteint le centre des sourcils, il est dit qu’Isaac, le fils d’Abraham et de Sarah, naît à l’intérieur. L’Âme Spirituelle, notre Âme Divine, Geburah, prend tout ce feu transmuté et devient un maître; la Monade Atman-Bouddhi apparaît comme un Maître dans le cosmos de sorte que tous ce feu actroit la maîtrise. Comme vous le voyez, ces Monades sont ce que l’Évangile de Jean a appelé les Enfants de Dieu; car c’est un Enfant de Dieu qui naît dans Geburah, la Conscience Superlative de l’Etre.

Mais à ceux qui l’ont reçu [en Geburah], il leur a donné le pouvoir de devenir Enfants de Dieu, même à ceux qui ont foi en son nom: Qui sont nés, non du sang [lignée], ni de la volonté de la chaire [orgasme] ni de la volonté de l’homme [statuts], mais de Dieu. – Jean 1: 12 et 13

Le Corps de Libération

En attendant, ici en Malkuth, ce monde physique, quelque chose de magique se passe, avec l’ascension de ce feu à travers la colonne vertébrale, lorsque ce feu peu à peu monte à travers la moelle. Ainsi, de la même manière que dans l’utérus de la femme, physiquement parlant, le foetus semble, qui est la cellule fécondée qui prend neuf mois pour se développer et quand le bébé sort du ventre, c’est un bébé qui a besoin de grandir à l’extérieur de l’utérus pour devenir un corps physique d’adulte, qui est le corps que nous avons tous ici. De même, lorsque la Kundalini du corps physique monte dans la moelle épinière, un corps physique supérieur est créé, c’est ce que le Maître Samaël appelle «le Corps de Libération.» Ce corps est le premier résultat de l’union des deux forces sexuelles masculine-féminine.

Voici Krishna et Radha pour illustrer cette conférence. Radha représente l’Âme Spirituelle, tandis que Krishna est l’Âme Humaine qui effectue le travail. Cela nous montre que ce n’est pas seulement dans le Christianisme que nous avons ces deux polarités, mais elles sont présentées dans les différentes religions. Cela montre que l’Âme Spirituelle est toujours chaste, mais elle est à l’intérieur de notre Monade. Krishna représente l’énergie Christique qui descend de Chokmah et se mêle à l’Âme Humaine; Krishna est noir, car Krishna signifie «noir» ou «sombre». Krishna symbolise la force Christique en chacun de nous qui commence dans cette voie. Nous sommes noirs, psychologiquement parlant, car nous avons des défauts et des vices. Mais nous aspirons à nous marier à Radha, l’Âme Spirituelle.

KrishnaRadha

Samaël Aun Weor explique qu’en Sanskrit, l’Âme Spirituelle est appelée Bouddhi, notre Conscience Superlative.

«Bodhi, notre Conscience Superlative a été engendrée par notre Dieu divin dans les eaux sombres de l’espace. Atman-Bouddhi forme le Maître intérieur … Le Manas Supérieur [l’âme humaine] doit être élevé jusqu’à Atman-Bouddhi, afin de fusionner avec lui. Je dis à mes Arhats:

«Quand la volonté humaine fusionne avec le Maître intérieur, elle devient omnipotente, c’est-à-dire, lorsque le Manas Supérieur fusionne avec Atman-Bouddhi, il se charge de tous les pouvoirs ineffables de l’Intime et devient omnipotent. Ainsi, la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs est la première Initiation Nirvanique. Par conséquent, lorsque nous comptons depuis en haut, en commençant par Atman (Chesed ou Gedulah) et en finissant avec Sthula Sarira (Malkuth, le corps physique), le cinquième serpent est le troisième serpent …….

«Nous nous marions à la Bouddhi par le biais de rapports sexuels. Tout ce travail sexuel est un travail d’Alchimie Sexuelle. La Magie Sexuelle transforme notre Intime en un Dieu. L’Intime est le fils du Christ intérieur. Le Christ est le Glorian intérieur de chaque Être humain. Notre Glorian est une étincelle détachée du Soleil Central. Le Soleil Central est le Grand Souffle. Le Grand Souffle est l’Armée de la Voix. L’Armée de la Voix est un ensemble d’Êtres divins. L’ensemble des Êtres divins constitue le Christ Cosmique, le Logos Solaire, le Verbe.» – Samaël Aun Weor

Radha et Krishna sont tous les deux beaux, parce que l’un symbolise la sephirah Tiphereth (en Hébreu, «beauté»). Si vous êtes une femme qui travaille sur vous-même, vous finirez par épouser votre Âme Spirituelle, qui est masculine, mais ce sera le contraire pour l’homme. Comprennez que l’Etre peut se matérialiser ou se manifester, à travers ses deux polarités, parce que l’Esprit est androgyne. La plupart du temps nous pensons que la masculinité de l’Âme Humaine se rapporte à Yesod, les organes sexuels, mais la réalité est qu’elle se rapporte à Tiphereth, le cœur, à cette force masculine qui se rapporte à la volonté. Ainsi, Tiphereth, la volonté, est masculine, mais Tiphereth, la volonté en tant qu’âme humaine peut être incarnée dans un corps féminin comme une «Amazone». Évidemment, cette Amazone va chercher son Âme Spirituelle, qui sera masculine. Encore une fois, les forces de l’Etre peuvent ainsi se polariser dans les deux sens. Nous devons penser de manière alchimique.

Séquentiellement, quel est le corps qui commence à se cristalliser à partir de l’excédent de l’hydrogène de l’organisme humain? Le Mahabharata l’appelle Yudhisthira, né pour être Roi ou un Malachim. Yudhisthira se rapporte à la Conscience, la Bodhitchitta. Lorsque vous commencez à travailler alchimiquement avec vos énergies sexuelles, cette énergie est la Bodhitchitta. C’est Yudhisthira développé, votre Conscience, votre Bodhichitta. Donc, Yudhisthira est le premier archétype qui émerge, qui est né pour être Roi si l’on continue sur la voie.

Le deuxième fils du roi selon le Mahabharata est Bhima, une créature forte qui symbolise l’extrait que l’initié prend de la physicalité. Le Maître Samael appelle cet extrait le «Corps de Libération.» Le Corps de la Libération est un extrait du corps physique. Lisons ce qu’a écrit le Maître Samael dans son livre Volonté Christ :

Boddhisattva

«Je dis à mes Arhats que dans chaque Bouddha il y a sept Bouddhas. Je dis à mes Arhats que lorsqu’ils cherchent leur Être, lors de la réalisation de leur Être intérieur, notre divine, éternelle Triade est père, mère, enfants, épouse, frères et sœurs.

«Je dis à mes Arhats que chaque Bouddha a son Bodhisattva. Je dis à mes Arhats que le Bodhisattva est l’Âme Humaine avec les extraits psychiques des quatre corps de péché.

  1. Je dis à mes Arhats que le Corps de Libération est extrait du corps physique.
  2. Je dis à mes Arhats que le Corps d’Or [Soma Psuchikon] est extrait du Corps Éthérique.
  3. Je dis à mes Arhats que l’Âme-Christ est extrait du Corps Astral: le Christ intérieur est le Glorian, le resplendissant Dragon de Sagesse.
  4. Je dis à mes Arhats que le Mental-Christ est extrait du Corps Mental.

«Ainsi, voilà comment le quaternaire inférieur vient renforcer notre divine, éternelle Triade. Nous épousons la belle Hélène par le biais de rapports sexuels.

«Tout ce travail sexuel est un travail d’Alchimie Sexuelle. La Magie Sexuelle transforme notre Intime en un Dieu. L’Intime est le fils du Christ intérieur. Le Christ est le Glorian intérieur de chaque être humain. Notre Glorian est une étincelle détachée du Soleil Central. Le Soleil Central est le Grand Souffle. Le Grand Souffle est l’Armée de la Voix. L’Armée de la Voix est un ensemble d’Êtres divins. L’ensemble des Êtres divins constitue le Christ Cosmique, le Logos Solaire, le Verbe.»

Ainsi, le Corps de Libération est extrait du corps physique. Le Corps de Libération est formé dans la quatrième dimension, et est un corps qui sera utilisé par Atman-Bouddhi, la Monade. Que ferions-nous en tant qu’ego avec le Corps de Libération, qui est un corps immortel? Le Maître Samael a déclaré dans Volonté Christ:

«Le premier serpent de feu est levé avec la Première Initiation des Mystères Majeurs. Le second avec la Deuxième Initiation, le troisième avec la Troisième Initiation, le quatrième à la Quatrième Initiation, le cinquième à la Cinquième Initiation, le sixième à la Sixième Initiation, et le septième à la Septième Initiation.

«Chacun de nos Corps de Péché doit être remplacé par un Corps de Beauté [Tiphereth].

«Par le biais du serpent de feu du corps physique, nous construisons le Corps de Libération, fait de musc le plus pur. Par le biais du serpent de feu du Corps Éthérique, nous construisons le Soma Psuchikon ou le Corps d’Or. Par le biais du serpent de feu du Corps Astral, nous formons l’Astral-Christ. Par le biais du serpent de feu du Corps Mental, nous formons le Mental-Christ.

«Par conséquent, le Corps de Libération, le Soma Psuchicon, l’Astral-Christ, et le Mental-Christ, remplacent les corps physique, Vital, Astral et Mental.

«Par conséquent, le feu renouvelle toutes choses, et l’Homme Céleste remplace l’Homme Terrestre.

«Les sept serpents de feu sont levés et mis sur une perche lorsque les époux – Prêtre et Prêtresse – pratiquent la Magie Sexuelle. Il doit y avoir un contact sexuel, mais sans une goutte de sperme qui déborde. Le désir réfréné fait monter l’énergie de notre liquide séminal vers le haut, vers la tête. Ainsi, voilà comment nos Êtres se transforment en Dieux omnipotents de l’univers. Ainsi, voilà comment nous élevons nos sept serpents de feu et les mettons sur une perche, comme Moïse dans le désert.

«Les célibataires transmutent leur énergie sexuelle avec la musique, la dévotion, la prière, et en aimant Dieu et leur prochain. Avec le pouvoir du sacrifice, les célibataires font monter chacun de leurs sept serpents de feu vers le haut. L’abstention sexuelle est un énorme sacrifice. Seul le chemin de la chasteté et de la sainteté peut nous mener à de grandes réalisations. Seul le chemin de la perfection et de services désintéressés pour l’humanité souffrante peut nous emmener vers le bonheur indescriptible du Nirvana.» – Samaël Aun Weor

Le Corps de Libération continue de se perfectionner à travers toutes les initiations. Alors, qu’est ce que nous construisons quand nous sommes nés de nouveau dans la Première Initiation de Mystères Majeurs? Nous construisons le Corps de Libération avec le surplus d’énergie, parce que le feu Christique est pris par l’Esprit. L’excédent d’hydrogène sexuel que nous sommes en train de parler construit le Corps de Libération de la même manière que la femme construit un corps physique dans son ventre; ainsi, de la même façon, à partir de la moelle épinière, qui est l’utérus spirituel, le Corps de Libération se dilate, est formé, peu à peu. Pas comme les gens pensent, qu’il apparaît soudainement, par magie. Oui, il apparaît par magie, mais la Magie Sexuelle! Comme le fœtus se développe dans l’utérus, de même, son développement est un processus alchimique très lent.

Puis, quand nous entrons dans la Deuxième Initiation des Mystères Majeurs, quand nous entrons dans les feux de Yesod, qui est le Corps Vital, alors le Maître Samael dit que nous formons le Corps d’Or, qui est appelé le Soma Psychikon [Grec, «Corps âme-substance»], qui est extrait à partir du Corps Éthérique. L’union du Soma Psychikon et du Corps de Libération apparaît dans la quatrième dimension, dans ce que nous appelons également Eden. C’est un corps qui est formé le long avec la Conscience. Il se développe à l’intérieur de l’initié. C’est la première étape pour naître de nouveau. Le Maître Samael explique:

«La Bodhichitta émerge dans l’aspirant qui se sacrifie pour ses semblables, longtemps avant que les Corps Mercuriel aient été créés. » – La Bible Gnostique : La Pistis Sophia Dévoilée

«Nous extrayons le Corps de Libération à partir du corps physique. Ce corps est fait de chair, mais de chair qui ne vient pas d’Adam. C’est un corps rempli de perfections millénaires. Il est élaboré avec les atomes les plus évolués de notre corps physique.

«Le Corps d’Or [le corps Soma Psychikon-âme-substance] qui interpénètre le Corps de Libération est extrait du Corps Éthérique.» – Traité d’Alchimie Sexuelle

Ainsi, le Soma Psychikon ou Bodhichitta et le Corps de Libération sont créés avant la création des Corps Mercuriels, à savoir, Hod, Netzach et Tiphereth, qui sont au-dessus de Yesod. Ne faites pas l’erreur de croire que le Soma Psychikon et le Corps de Libération se rapporte au Corps Astral. Le Corps Astral est quelque chose de différent. Le Maître Samael explique que le Corps Astral est l’Âme-Christ, qui est extrait du spectre ou fantôme du Corps Astral Lunaire. Lisons:

«Le troisième serpent monte par le canal médullaire du spectre Astral. Le troisième serpent doit atteindre le champ magnétique de la racine du nez, puis à partir de là descendre vers le cœur par un passage secret dans lequel il y a sept chambres saintes. Lorsque le troisième serpent atteint le cœur, un plus bel enfant, l’Astral-Christ naît. Le résultat de tout cela est l’initiation. Le néophyte doit vivre à l’intérieur de son Corps Astral tout le Drame de la Passion du Christ. Il doit être crucifié, mourir et être enterré. Il doit ensuite ressusciter et doit également descendre à l’Abîme et y rester pendant quarante jours avant l’Ascension.» – Samaël Aun Weor dans Le Mariage Parfait.

Ainsi, le troisième serpent monte dans le Corps Astral fantôme, parce que nous avons un astral fantôme, nous n’avons pas un Corps Astral Solaire, et ce fantôme est appelé Kama Rupa, «le corps des désirs» (Sanskrit). Ainsi en apprennant à transformer le désir en volonté, le serpent monte dans ce fantôme, dans ce Corps Lunaire. Ensuite, le Corps Astral Solaire se développe dans la moelle, car la moelle est l’utérus. Mais il se forme peu à peu.

Lorsque le feu de la Kundalini monte à la tête et atteint le cœur, un nouveau bébé naît, à l’intérieur de nous! Voilà ce que le Christianisme appelle le bébé Jésus, et dans l’Hindouisme le bébé Krishna, dans le Judaïsme le bébé Moïse. Il naît très petit, et son développement est peu à peu, très lent. Ainsi, le Corps Astral est formé dans l’utérus du corps lunaire que nous avons.

Après que nous ayons expérimenter cette naissance, un autre corps doit être créé, un corps qui appartient à la cinquième dimension. Pour cela, nous devons entrer dans la Quatrième Initiation; en elle le Mental-Christ est extrait du Corps Mental. Quel Corps Mental? Le corps mental lunaire que nous avons; ici, nous devons apprendre à contrôler le mental; ceci, est une initiation très difficile, parce que dans notre mental, nous avons un repaire de défauts et de vices, mais tout en faisant cela nous construisons un autre corps appelé Mental-Christ. Ce corps est le Mental Solaire. Le Maître Samael indique que c’est la manière dont le quaternaire inférieur, qui sont les sephiroth Malkuth, Yesod, Hod et Netzach, viennent renforcer notre Triade éternelle divine, les sephiroth Chesed, Geburah et Tiphereth.

La sephirah Tiphereth est le Bodhisattva. Quand nous atteignons ce niveau, quand nous avons créé ces quatre corps, nous entrons dans les mystères de la Cinquième Initiation qui se rapporte à Tiphereth l’Âme Humaine. Vous voyez l’échelle, naître de nouveau signifie, utiliser la croix dans le corps physique, Corps Vital, Corps Astral, Corps Mental et enfin dans le Corps Causal. Voilà donc le Mystère de la Croix; naître de nouveau; ou comme le Maître Jésus dit dans les Évangiles, naître de nouveau de l’eau et de l’esprit. L’eau est l’énergie sexuelle dans nos organes sexuels, et l’esprit est le feu, le feu du dragon que nous contrôlons. Ceci est le processus alchimique de la création de l’Être humain à l’intérieur de nous.

Quand nous atteignons ce niveau de Bodhisattva, ou Tiphereth, alors nous avons le droit de nous appeler Êtres Humains. Avant cela, nous ne pouvons pas. Nous ne sommes que des graines, germes dans le processus de devenir des Êtres humains.

Tout cela est réalisé grâce à la croix qui est formée par l’union sexuelle entre l’homme et la femme; c’est pourquoi il est écrit dans les commandements, «Honore ton père et ta mère», car la mère est l’eau et le père est l’esprit qui s’unissent dans la croix.

Je me souviens d’un temps où je marchais dans les rues … Comme vous le savez, vous avez parfois les Témoins de Jehovah qui tentent de vous convaincre que vous avez besoin de devenir un témoin de Jehovah pour être sauvé, etc. Donc, je commencais à converser avec eux:

«Je suis d’accord avec tout ce que vous dites, que pour être sauvé j’ai besoin de devenir un témoin de Jehovah, mais écoutez, Jehovah Elohim est le saint nom de Dieu dans Binah, dont le royaume est en Yesod, le sexe. Ainsi, les deux témoins de Jehovah sont les testicules. C’est pourquoi «testis» en Latin signifie témoin ».

Ensuite, ils sont devenus très en colère contre moi.

«Vous ne pouvez pas m’enseigner ce que témoin de Jehovah signifie vraiment. Non, non, non», a déclaré la personne, «Nous savons les mystères de la croix, et c’est un péché. La croix symbolise l’acte sexuel.»

«Donc, vous savez au sujet de cela, hein», lui ai-je dit.

«Oui», a répondu la personne, «c’est pourquoi nous ne vénérons pas la croix.»

«Oh oui,» lui ai- je dit, «mais vous effectuez la croix, non? Avez-vous des enfants?»

«Oui.»

«Mais vous avez dit que vous n’adorez pas la croix? Mais vous adorez beaucoup la croix en effet, «j’ai dit,» mais dans le mauvais sens. Parce que vous êtes un enfant de la croix, et tous vos enfants sont des enfants de la croix. Personne dans ce monde ne naît sans la croix.»

«Non,» répondit-il, «je voulais dire la croix des Catholiques».

«Je suis d’accord avec cela, aussi,» j’ai dit, «parce que les Catholiques ne travaillent pas avec la croix; en commençant par les moines, car ils sont célibataires, de sorte qu’ils n’adorent pas la croix. Ils ne parlent que de la croix».

Donc, connaître les mystères de la croix est savoir comment naître de nouveau, c’est non seulement d’avoir la croix sur votre autel. Si vous êtes un moine, vous travaillez seulement avec la poutre verticale, et si vous êtes une nonne, seulement avec la poutre horizontale. Bien que, au Moyen-Age, les moines et les nonnes étaient mariés pour s’unir sexuellement dans le secret afin de travailler avec la croix alchimique. Mais maintenant, ils ne parlent que de la croix, croient en la croix, mais au moment où ils doivent effectuer la croix, ils ne le font pas.

Ainsi, les témoins de Jehovah eux étaient submergés par ce que je leur disais. Je dis: «Eh bien, c’est la vérité. Alors, ne me dites pas que vous n’aimez pas la croix, ne me dites pas que vous détestez la croix, parce que si c’est la vérité, alors devenez une nonne et votre mari un moine. Ensuite, vous serez ennemis de la croix.»

Donc, il y a beaucoup de gens qui adorent la croix, mais ils ne réalisent pas la croix. Et s’ils le réalisent, ils l’effectuent dans le mauvais sens. Alors c’est le point principal de cette conférence. Entrons maintenant plus profondément dans ces mystères de la croix.

Les Sept Paroles sur la Croix

Fourth-Image

«Alors Jésus dit: Père, pardonne-leur; car ils ne savent pas ce qu’ils font». – Luc 23: 34.

«Et ils le crucifièrent, et se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort: afin que s’accompli ce qui a été dit par le prophète, Ils se partagèrent entre eux mes vêtements, et sur ma tunique ils ont jeté le sort.» – Matthieu 27: 35

Nous constatons que ce premier mystère de la croix se rapporte au vêtement de Jésus. Son vêtement est décrit dans les citations suivantes de la Pistis Sophia:

«Et tous les régisseurs et tous ceux qui sont dans le destin, ont été jetés dans l’agitation et sont tombés les uns sur les autres et avaient une très grande crainte en voyant la grande lumière qui était sur moi. Et ils regardaient sur mon vêtement de lumière et voyaient le mystère de leur nom sur ma robe et sont tombés dans une plus grande agitation encore; et ils étaient dans une grande crainte, disant; «Comment le Seigneur de l’univers a traversé à notre insu?» Et tous les liens de leurs régions et de leurs ordres et de leurs maisons ont été déliés; ils sont tous venus à la fois, sont tombés en adoration devant moi et chantaient ensemble des louanges à l’intérieur de l’intérieur, étant en grande crainte et en grande agitation.» – La Pistis Sophia Dévoilée

Quelqu’un a demandé, «Est-ce le vêtement de lumière lié aux cinq mots: Zama Zama Ozza Rachama Ozai, que le Maître Samael a déclaré: «Ce sont des mots de la langue de la Lumière.» Je dirai que ces mots sont liés aux cinq corps solaires du Bodhisattva, à savoir, physique [Corps de Libération], vital [Soma Psychikon, Bodhichitta], astral [Ame Christ], mental [Mental Christ] et causal [Bodhisattva], car pour que le Christ incarné reçoit son vêtement, la lumière de Chokmah (en Hébreu, «sagesse»), il a besoin de quelqu’un pour atteindre le niveau de l’être humain, parce que c’est dans un être humain, dans un Bodhisattva, que le Seigneur peut s’incarner, développer sa lumière et briller excessivement. Donc, cela se rapporte également à la transfiguration. Le Maître Samael a déclaré:

Second-image

«La transfiguration se produit quand il interprète la loi de Moïse avec une intelligence totale, en enseignant au peuple et en déroulant dans ses œuvres tout le merveilleux zèle d’Elie.» – Samaël Aun Weor

Elie et Moïse apparaissent dans la transfiguration où le vêtement de Jésus brille comme un éclair. Cette lumière est placée dans les organes sexuels. Ainsi, personne ne peut briller comme Jésus s’il ou elle n’est pas dans la chasteté, s’il ou elle ne transmute pas et ne travaille pas avec la croix. Le travail de Jésus est l’œuvre entre lui [Tiphereth] et Marie de Magdala [Malkuth]. Car, comment les sept cornes ou moelles ou matrices spirituelles vont être fécondées et les sept yeux ou sept chakras vont briller à l’intérieur de tous les sept corps, si l’agneau n’est pas crucifié? Sans la croix, c’est impossible.

«À celui qui sait, la parole donne pouvoir. Personne ne l’a prononcé; personne ne la prononcera, sauf celui qui a le Verbe incarné. La substance de la Parole est le pouvoir, est la toute-puissance.» – Huiracocha

Maintenant, comme le Maître Samael le dit, le développement du Verbe de Dieu se rapporte à Moïse [corps de la volonté] et Elie [le mental solaire]. Moïse a écrit les cinq premiers livres de la Bible sur la base de la très mystérieuse Kabbale. Donc, parler des mystères de l’Alchimie et de la Kabbale c’est exprimer au peuple les mystères de Moïse, qui symbolise Tiphereth. C’est pourquoi les grands maîtres qui ont atteint le niveau de Bodhisattva brillent selon leur propre rayon. Moïse brille dans son vêtement, qui est sa sagesse, écrite dans le Pentateuque, où il montre le Verbe de Dieu, qui est la lumière de son vêtement, montrée dans les livres qu’il a écrit. La lumière de Jésus de Nazareth, le Maître Aberamentho, le Verbe de Dieu se manifeste dans son livre Pistis Sophia, que le Maître Samaël a dévoilé avec la Kabbale et l’Alchimie pour que nous puissions la comprendre. De même avec Muhammad, la lumière de son vêtement, le Verbe de Dieu, est indiqué dans le Coran. Toute la sagesse du Christs est écrite là, car la lumière du Christ, le Verbe de Dieu, se manifeste à travers différents niveaux, à travers différents véhicules.

«Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu.» – Jean 1: 1

Le Christ, le Verbe de Dieu, est universel, mais pour que le Christ devienne humain, nous devons devenir humain. Mais, si nous n’avons pas de Corps Astral, Mental, et Causal à l’intérieur, si nous n’avons pas construit la Bodhichitta et le Corps de Libération à l’intérieur de nous, alors nous ne sommes pas des humains. Comment le Christ va s’incarner en nous, si nous ne sommes pas humains?

«Et le Verbe a été fait chair, et il a habité parmi nous [l’homme], et nous [les Bodhisattvas] avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père, plein de grâce et de vérité.» – Jean 1: 14

Arjuna qui représente Tiphereth dans le Mahabharata vient dans mon esprit en ce moment. Avec le Corps Causal, Arjuna va et parle à Krishna. Mais, quatre frères de Krishna-Arjuna, le Bodhisattva, sont également représentés là; ces cinq Pandavas forment les cinq corps du Bodhisattva, à savoir, Nakula et Sahadeva [Hod et Netzach] sont les jumeaux, Bhima et Yudhisthira [Malkuth et Yesod]. Ils sont cinq frères avec Arjuna [Tiphereth] à l’intérieur duquel Krishna, qui représente Vishnu, le Christ incarné, forment le Bodhisattva à l’intérieur d’eux. Ainsi, l’ensemble du Mahabharata est déplié, écrit par rapport à ces cinq Pandavas et Krishna. Analogue à Arjuna et Krishna est le Christ Jésus et même symbole. Ainsi, Krishna, Jésus-Christ, Muhammad, Bouddha, etc., sont des noms différents qui abordent le même archétype.

Maintenant, ces Maîtres ont travaillé et livré la même connaissance. Mais, les gens qui ignorent la vraie doctrine ont commencé à exploiter leur doctrine. Et voilà pourquoi la première parole que Jésus a prononcé sur la croix: «Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font.» Ces mots signifie qu’ils ne savent pas quoi faire avec sa sagesse. Ensuite, il est écrit:

«Alors les soldats, après avoir crucifié Jésus, prirent ses vêtements et firent quatre parts, une partie pour chaque soldat; et aussi son manteau: maintenant le manteau était sans couture, tissé depuis le haut. Ils dirent donc entre eux: Ne le déchirons pas, mais tirons au sort pour qui il doit être: ainsi l’Écriture fût accomplie, qui dit, ‘ils se partagèrent mes vêtements, et mon manteau, ils ne l’ont pas coupé.» Voilà les choses que firent les soldats.» – Jean 19:. 23, 24

Alors ce qui a été dit par le prophète David pourrait être accomplie:

«Car des chiens m’ont entouré: l’assemblée des méchants m’a enfermé: ils ont percé mes mains et mes pieds. Je peux dire tous mes os: ils me regardent et me fixent. Ils se partagent mes vêtements, ils tirent au sort ma tunique.» – Psaume 22: 16-18

Analysons ces citations, où les soldats jette les dés pour voir qui obtiendra le vêtement de Jésus. Si nous analysons cela dans le Christianisme, nous pouvons voir ce que tous les chefs de chaque organisation Chrétienne disent toujours, «nous avons la vraie connaissance de Jésus-Christ: Suivez-nous!» Par exemple, nous avons le Pape à Rome qui représente l’Église Catholique, et les chefs de beaucoup d’autres sectes du Christianisme qui prétendent que seuls eux ont la vraie connaissance du Christ. De même, nous pouvons analyser n’importe quelle religion et nous verrons qu’ils disent la même chose. Tous les adeptes de ces initiés interprètent toujours les Écritures à leur guise, et tirent au sort, jouent aux dés, pour voir qui est celui qui obtiendra le vêtement de lumière, la sagesse Christique.

À notre époque, le Maître Samaël Aun Weor, qui a atteint l’auto-réalisation de son Être, a écrit plus de soixante-dix livres. Malheureusement, aujourd’hui, dans le monde physique, Malkuth, il y a une lutte entre les Groupes Gnostiques. Chaque groupe déclare: «Nous avons la vérité. Les autres groupes ont tort; nous avons raison.» Ainsi, ils disent que, pour que chacun de nous soit juste, nous devons suivre leur organisation.

D’autres groupes jettent les dés pour déterminer qui sera en charge de leur organisation. Comme n’importe quel autre parti politique, ils changent. De temps en temps ils votent pour voir qui va être le président de leur organisation. Nous avons donc les Presbytériens, les Mormons, les Témoins de Jehovah, Catholiques, etc. qui comptent sur un coup de dés pour leur leadership.

En ce qui concerne cette connaissance de la Gnose que nous présentons ici, dans ce groupe, nous avons l’ego que de nombreux groupes ont eux aussi. Ainsi, nous essayons de ne pas tomber dans la même erreur, à dire : «Nous sommes les seuls, vous avez besoin de nous suivre.» Ce que nous disons c’est : Suivez le Seigneur, le Christ qui est à l’intérieur de vous.

La plupart des Hasnamussen prétendent que ce sont eux, donc, voilà comment ils tombent dans la même erreur de jeter les dés derrière la croix. C’est ce que le Seigneur de tout adepte christifié voit dans les mondes internes. Muhammad voit comment les Musulmans se battent. Moïse voit comment toutes les sectes du Judaïsme se battent. Jésus voit comment toutes les sectes du Christianisme se battent. Samael voit comment les sectes modernes de la Gnose se battent. Ils ne comprennent pas, qu’ils sont endormis, et fait de la doctrine quelque chose de fanatique. Voilà pourquoi Jésus dit: «Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font.»

Il y a maintenant des millions de Gnostiques de différentes confessions, qui ne doivent pas tomber dans l’erreur de se lancer dans la politique, de penser que l’un ou l’autre groupe est «le bon.» La Doctrine écrite par Samael est ce qui est juste, parce que le Verbe de Samael est dans sa Doctrine, pas à l’extérieur.

Alors voilà pour ce qui concerne de la première citation que le Seigneur a prononcé sur la croix.

La Deuxième Parole

Sixth-Image

Maintenant, la deuxième parole que Jésus a prononcé sur la croix était: «J’ai soif». Cette deuxième parole est liée à qu’a dit Jésus en Judée:

Fifth-Image

Au dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus se leva et cria, en disant: «Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. «Celui qui croit en moi, comme dit l’Ecriture, de son ventre couleront des fleuves d’eau vive.» – Jean 7: 37, 38

Si nous lisons attentivement la précédente citation nous comprendrons alors que c’est une déclaration alchimique en ce qui concerne le type d’eau que Jésus a besoin. Pour mieux comprendre cela, lisons la déclaration suivante dans Pistis Sophia:

«C’est pourquoi je vous ai dit: «Je suis venu jeter un feu sur la terre,» – c’est-à-dire : Je suis venu pour purifier les péchés du monde avec le feu.

«Et c’est pourqoi j’ai dit à la Samaritaine: «Si tu savais le don de Dieu, et qui est celui qui te dit: Donne-moi à boire, – tu aurais demander, et il te donnera de l’eau vive , et il y aurait en toi une source qui coulera pour la vie éternelle».

«Et c’est pourquoi j’ai pris aussi une coupe de vin, l’ai béni et vous l’ai donné et dit: «Ceci est le sang de l’alliance, qui sera versé pour vous, pour le pardon de vos péchés».

«Et c’est pourquoi, ils ont également poussé la lance dans mon côté, et il sortit de l’eau et du sang. «Et ce sont les mystères de la lumière qui pardonne les péchés, c’est-à-dire, ce sont les dénominations et les noms de la Lumière.» – La Pistis Sophia Dévoilée

Nous devons comprendre que la parole «J’ai soif» est une déclaration alchimique sexuelle, car le Seigneur travaille toujours dans Tiphereth, dans le cœur de l’initié, en essayant de développer cet initié. Ainsi, pour son travail, il a besoin d’eau mercurielle. Le Christ dit depuis la sephirah Tiphereth, «J’ai soif», et dans la sephirah Yesod crucifiée avec le Seigneur sur la croix, tout en bas, dans la sephirah Malkuth se trouve Marie-Madeleine. Le Christ, le Seigneur, la lumière, symbolise l’Esprit qui est en union avec l’Âme Humaine. Ainsi, l’Âme Humaine qui veut développer le Christ à l’intérieur a besoin de boire l’eau de vie qui sort de notre propre ventre dans la sephirah Malkuth. Par conséquent, il est nécessaire d’effectuer la croix pour naître de l’eau et de l’Esprit.

Les sept paroles que le Seigneur a dit sur la croix se rapportent à la Magie Sexuelle. Ce sont des mystères que nous développons, des mystères qui sont mesurés dans la même mesure que nous effectuons cette voie alchimique.

La Troisième Parole

baphomet600

Plongeons maintenant dans ce terrible symbole dont beaucoup ont peur. C’est réellement un symbole des Cherubim, comme le déclare le livre de la Genèse:

«Donc, il chassa Adam; et il mit à l’orient du jardin d’Éden les cherubim et une épée flamboyante qui tournait partout, pour garder le chemin de l’Arbre de Vie.» – Genèse 3: 24.

L’Arbre de Vie est la moelle épinière, l’utérus où nous nous développons comme une âme à l’intérieur. Comme le Maître Samaël Aun Weor a déclaré:

«Incontestablement l’ascension du Christ intime à l’intérieur de chacun de nous peut être atteint aux moyens du Quinzième Mystère, le Mystère de Typhon Baphomet, qui est résolu avec le Sixième Mystère; tu le sais…..

«Lucifer-Baphomet nous accorde l’impulsion sexuelle, à travers laquelle la réalisation du Grand Œuvre est possible.

«Lorsque nous retrouvons Baphomet pour mourir avec la Lance de Longinus, nous transmutons le plomb en or. La transmutation sexuelle est fondamentale pour la Christification. Indubitablement c’est le Mystère de Baphomet, si nous répandons le verre hermétique, alors la transmutation métallique est absolument impossible.

«Ceux qui apprennent comment utiliser l’impulsion sexuelle intelligemment peut réaliser le Grand Œuvre. L’ascension du Christ intime à l’intérieur de nous est tout à fait possible quand nous avons compris le Quinzième Mystère, qui est le Mystère de Lucifer-Baphomet.

«Les Gardiens [cherubim] des portes des Aeons souhaitent accorder à l’Initié le droit de passer, mais lorsqu’ils le voient bien vivant, ils se rendent compte qu’il n’est pas encore prêt.

«Sophia se trouve dans le Chaos sexuel, dans l’Azoth brut. Nous devons libérer Sophia des ténèbre du Chaos. Ceci est possible en transmutant le sperme sacré en énergie créatrice.

«Il existe deux Chaos, celui du Macrocosme et celui du Microcosme. Le Chaos du Microcosme se trouve dans nos organes sexuels …» – Samaël Aun Weor

Seventh-Image

«Et c’était la troisième heure, quand ils le crucifièrent. Et l’inscription de sa condamnation était écrit au dessus «INRI» Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum.

«Et lorsque la sixième heure était venue, il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu’à la neuvième heure. Et à la neuvième heure, Jésus cria d’une voix forte, disant: «Eloi, Eloi, lama sabachthani? qui est, étant interprété: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné.» Et certains de ceux qui étaient là, l’ayant entendu, disaient: Voici, il appelle Élie.» – Marc 15: 25, 26, 33 -35

La troisième parole est liée à la troisième heure quand le Seigneur a été crucifié. Rappelez-vous que lorsque nous entrons dans l’initiation, la première sephirah est Malkuth, la seconde est Yesod, et la troisième est Hod, parce que nous élevons la montagne de Dieu.

Il est écrit:

«Et c’était la troisième heure, quand ils le crucifièrent. Et l’inscription de sa condamnation était écrite au dessus «Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum.»

Cela signifie «Jésus de Nazareth, Roi des Juifs.» Lorsque nous nous référons aux Juifs, nous ne parlons pas des Juifs, des Hébreux, des Israélites qui vivent au Moyen-Orient ou dans n’importe quelle autre partie du monde, non. Dans la Kabbale, Juif est orthographié Iod, Hei, Vav. «Yew» est également lue IAO. Ainsi, les Juifs sont ceux qui travaillent à l’intérieur d’eux-mêmes avec IAO, les trois forces Christiques primaires, qui sont Prana, le Iod, le Hei et le Vav de «Yew» Judah, la force solaire dans nos trois cerveaux. Cela signifie que tout maître qui apparaît dans ce monde est un Fils du Christ, qui, en Tiphereth est le Roi-Soleil de tout initié. Naturellement, ici, nous expliquons IAO en relation avec les lettres Hébraïques.

Ainsi, Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum se réfère à ces initiés qui travaillent en eux-mêmes avec INRI; il ne se réfère pas aux gens d’une race. Nous avons toujours besoin de lire les Évangiles avec des yeux spirituels pour comprendre. C’est pourquoi il est dit que les Juifs ont crucifié Jésus. Parce que, si nous, les Juifs, les Lions de Judah, Tiphereth, ne travaillons pas avec la croix alchimique, alors comment le Seigneur va sauver notre Pistis Sophia? La croix nous sauve.

«Le Seigneur de Perfection doit vivre tout le drame cosmique dans nos profondeurs. On est étonné de contempler toutes les tortures que le Seigneur de Perfection endure dans le monde causal. Dans le monde causal, le Christ Caché subit toute l’amertume indicible de son Chemin de Croix. Il ne fait aucun doute que Pilate [notre mental] se lave les mains et se justifie, mais finalement condamne le bien-aimé à la mort sur la croix. Pour le clairvoyant Initié, la montée au Calvaire est extraordinaire. Indubitablement, [Tiphereth] la Conscience Solaire intégrée avec le Christ Intime, crucifié sur la croix majestueuse du Calvaire, prononce des phrases terriblement puissantes dont les êtres humains ordinaires ne peuvent pas comprendre.» – La Grande Rebellion de Samaël Aun Weor

Le Seigneur crucifié peut certainement éliminer de l’intérieur de nous les causes intrinsèques de nos erreurs, les mauvaises choses du Karma que nous avons. Ainsi, pour que le Seigneur nous sauve, il doit être crucifié à l’intérieur de nous. Les gens ne comprennent pas cela. Quand ils lisent ce qui est écrit dans les Évangiles, ils les interprètent mal et commencent à accuser ces gens qui vivaient au Moyen-Orient d’avoir tué Jésus de Nazareth. Pourtant, ils s’accusent. Qui sait ce qui est arrivé il y a 2000 ans? Cependant, nous parlons ici alchimiquement et kabbalistiquement. Que les Juifs aient tué Jésus? Oui, parce que si le Christ ne meurt pas à l’intérieur de nous, en tant qu’une âme nous ne ressusciterons pas avec lui. La mort est l’œuvre du Seigneur, et il le fait à l’intérieur avec le feu, c’est ce qui est appelé INRI. C’est pourquoi chaque fois que vous effectuez l’acte sexuel comme un alchimiste, Jésus est crucifié à l’intérieur de vous, parce qu’il est la lumière ou le feu qui émerge des forces positive et négative qui sont réunies dans l’acte sexuel.

Il est écrit:

«Et quand la sixième heure était venue, il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu’à la neuvième heure. Et à la neuvième heure, Jésus cria d’une voix forte, disant: «Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné?»

C’est un mystère de ce que nous appelons la nuit spirituelle.

Que trouvons-nous entre la sixième et la neuvième heure, mieux dit, entre la sixième sephirah Tiphereth et la neuvième sephirah Yesod? Nous voyons kabbalistiquement que les ténèbres se rapporte à la colonne de gauche de l’Arbre de Vie et dans la colonne de gauche se trouve Hod entre ces Sephiroth. Ainsi, conformément à l’initiation Hod est la troisième heure.

kabbalah-the-tree-of-life

Troisième Heure d’Apollonius: «Les serpents, les chiens et le feu (Magie Sexuelle, travail avec la Kundalini).»

Dans la sephirah Hod nous avons le Kama Rupa, le corps de désirs. Ainsi, lorsque l’initié atteint ce niveau avec sa croix, là-haut dans le ciel, ils examinent l’initié, il a tous les Corps Solaires, il est un deux fois né, mais mon Dieu, il a encore beaucoup d’ego d’orgueil, d’ego de la luxure, d’ego de la colère, etc. Ainsi, cette multitude à l’intérieur de lui crient, «crucifixia, crucifixia, crucifixia!»

Alors, les examinateurs disent, «Nous ne pouvons pas encore le recevoir ici, car il est sale! Il doit aller en bas pour travailler avec la croix et blesser le dragon en annihilant l’ego. Il a besoin d’être unis avec sa Marie-Madeleine.» C’est pourquoi le Seigneur se sent comme s’il est abandonné, parce que dans ce monde physique il ne trouve que la dégénérescence, rien ne lui plaît. Nous parlons de l’initié qui est uni au Christ. Comme nous allons quelque part sur cette planète, dans un pays, on trouve beaucoup de dégénérescence, beaucoup de bêtises. Donc, l’initié ne veut pas être ici, il veut entrer dans le Royaume des Cieux, comme son Jésus intérieur lui dit: «Naissez de nouveau et vous allez entrer dans le Royaume des Cieux.» Mais les Maîtres qui gouvernent le Royaume du Ciel dit, «Pourquoi devrions-nous acceuillir Barabbas, le démon qu’il porte à l’intérieur, avec nous dans le ciel? Il a les Corps Solaires, il est un deux fois nés, oui, mais voilà l’homme, combien de défauts et de vices a t-il! Non, laissez le d’abord mourir sur la croix!»

Et puis son Seigneur Intérieur dit, «Eh bien, nous sommes maintenant dans les ténèbres.» C’est lorsque l’initié dit, «Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’a tu abandonné?» Ainsi il entre dans sa nuit spirituelle. Le Maître Samael explique dans un de ses livres que Beethoven a souffert de sa nuit spirituelle, il a combattu presque toute sa vie, en essayant de sortir d’elle; Il avait un tempérament très fort, beaucoup de colère. Donc, il n’a pas été admis facilement, même s’il recevait de l’information et travaillait dur pour sortir de sa nuit spirituelle.

La troisième heure a lieu dans la vie de tout initié.

Au début, les Dieux, les Elohim vous accordent la lumière, des expériences, pour vous montrer que le chemin que vous suivez est réel, véridique. Ensuite, lorsque vous commencez à travailler sur vous-même, vous vous rendez compte qu’ils ne vous accepteront pas facilement là-haut dans le ciel, et dans ce monde physique, vous ne trouverez rien qui vous donne satisfaction ou bonheur. Ainsi, voilà comment vous entrez dans votre nuit spirituelle, qui est depuis la sixième heure jusqu’à la neuvième, ce qui signifie que vous devez travailler dans votre Hod, dans votre Kama Rupa, votre corps de désirs, pour annihiler tous les désirs. Puis, quand vous annihilez votre Kama Rupa en vous, ils vous acceptent dans leur royaume. Mais avec Hod, le Kama Rupa, le corps de désirs très vivant à l’intérieur, ils se rendent compte qu’en tant qu’individu vous êtes un Hasnamuss; disent-ils, «Qu’il meure d’abord s’il veut entrer dans le Royaume des Cieux.» Donc, comme vous le voyez, la croix se rapporte à la mort, la naissance, et le sacrifice.

Entrons maintenant dans le prochain mystère de la croix. Le Maître Jésus a prononcé sept paroles sur la croix et chaque parole est un enseignement lié à la croix alchimique.

La Quatrième Parole

Eighth-Image

Il a été crucifié entre deux voleurs, l’un à gauche et l’autre à droite. Ceci est un symbole alchimique.

Le voleur qui est crucifié sur le côté gauche symbolise ceux qui ont le Christ comme une image, et qui adorent la croix, mais que, dans le secret ne suivent pas le Seigneur. Dans l’ésotérisme, ils sont liés à Gestas, qui est le mauvais larron qui vole l’énergie sexuelle pour sa satisfaction animale, même s’il / elle parle du Christ et des Évangiles, mais quand il / elle effectue l’acte sexuel, il / elle ne le fait pas pour adorer le Seigneur. Ils sont des fornicateurs.

Sur le côté droit du Christ se trouve le bon larron. Le bon larron est un bon Gnostique qui connaît tout de ces mystères, qui dit durant l’acte sexuel, «Je suis un voleur et il est maintenant temps de voler l’énergie pour mon Seigneur.»

Mais, le voleur sur la gauche dit au Christ:

«Si tu es le Christ, sauve-toi et nous.» – Luc 23:39.

C’est ce que tout le monde dit dans cette époque. Si le Christ est le Christ, il doit sauver les prostituées, les homosexuels, les lesbiennes et les envoyer au ciel! Mais, le voleur sur la droite dit:

«Ne crainds-tu pas Dieu, te voyant dans la même condamnation? Nous sommes justement condamnés; car nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes; mais celui-ci n’a rien fait de mal.» – Luc 23:39.

«Je dis à votre honte. Ainsi, il n’y a parmi vous pas un homme sage? Non, pas un qui puisse être en mesure de juger entre ses frères? Mais un frère plaide contre un frère, et cela devant des infidèles.

«C’est déjà certes un défaut chez vous que d’avoir des procès les uns avec les autres. Pourquoi ne souffrez-vous pas plutôt quelque injustice? Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt dépouiller? Mais c’est vous qui commettez l’injustice et qui dépouillez, et c’est envers des frères que vous agissez de la sorte!

«Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les homosexuels, ni les efféminés, ni les [mauvais] voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu. Et tels étaient certains d’entre vous, mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus, et par l’Esprit de notre Dieu.

«Tout est permis à moi, mais toutes choses ne sont pas opportuns: toutes choses me sont permises, mais je ne serai pas placés sous le pouvoir de tout. Les viandes sont pour le ventre, et le ventre pour les viandes: mais Dieu détruira l’un comme les autres.

«Maintenant, le corps n’est pas pour la fornication, mais pour le Seigneur; et le Seigneur pour le corps. Et Dieu a ressuscité le Seigneur, et nous ressuscitera également par sa propre puissance. Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres du Christ? Prendrai-je donc les membres du Christ, pour en faire les membres d’une prostituée? Dieu pardonne. Quoi? Ne savez-vous pas que celui qui est reliée à une prostituée est un seul corps? Les deux, dit-il, seront une seule chair.

«Mais, celui qui est uni au Seigneur est un seul esprit. Fuyez la fornication. Quelque autre péché qu’un homme fait est hors du corps; mais celui qui commet des péchés de fornication est contre son propre corps. Quoi? Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez pas? Car vous avez été rachetés à un grand prix : glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.» – 1 Corinthiens 6: 5-20

Ainsi, le bon larron dit à Jésus:

«Seigneur, souvenez-vous de moi, quand vous venez dans votre royaume. Et Jésus lui dit: En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis.» – Luc 23:40.

Jésus a dit: Aujourd’hui! Pas demain! Le voleur sur la droite se rapporte au mental. Lorsque vous vous souvenez de vous-même et vivez à chaque instant, vous volez les impressions, la lumière, les forces de votre organisme pour nourrir votre Seigneur intérieur. Si vous vous oubliez, votre mauvais larron qui se rapporte à la cupidité, l’orgueil, la gourmandise y entre et vole l’énergie pour la satisfaction de ses désirs, l’ego. Donc, l’initié en tant qu’une âme est toujours crucifié au milieu avec le Seigneur; ainsi, sur la croix, il doit être en équilibre en plaçant son pied droit sur le pied gauche, c’est-à-dire, s’il a affaire avec les boucs de la gauche, il doit savoir comment ne pas s’identifier avec leur mal. S’il est en relation avec les moutons de la droite, il doit savoir comment traiter avec eux aussi et ne pas être identifié avec leur fanatisme; car les moutons sur la droite disent: «vous ne devez pas le faire, juste croire en Jésus et c’est assez», voilà ce qu’ils disent.

Ecoutez, il faut être un bon larron, ce qui signifie, savoir comment extraire la Conscience de l’ego. C’est pourquoi Jésus dit: «En vérité, je vous le dis, «Aujourd’hui» tu seras avec moi dans le paradis.» Ce qui signifie que, le bon larron a déjà conquis la Bodhitchitta et il sera donc avec lui dans la quatrième dimension, au paradis. Ce n’est pas ce que les gens pensent, que si je crois en Jésus, je vais aller au ciel quand je mourrai. Le Seigneur dit au bon larron: «Aujourd’hui», donc, si vous continuez à travailler dans votre conscience aujourd’hui, pas demain, pas hier, mais aujourd’hui vous serez avec le Christ dans le paradis. «Aujourd’hui» est l’expérience que nous associons toujours avec le Samadhi, l’extase, aujourd’hui, dès maintenant, pas demain, pas hier. Qui se soucie si nous gagnons ou perdons hier? Et qui sait ce que nous allons gagner dans le futur? Aujourd’hui est le jour du Seigneur. Le Maître Samaël Aun Weor a écrit:

«Donc, philosophiquement parlant, nous disons que quand les âmes des malfaiteurs perdent leurs corps, ils sont plongés dans [Lilith] la Lune Noire, étant donné qu’il n’y a rien en dehors de nous, tout est à l’intérieur de nous-mêmes; l’extérieur est le reflet de l’intérieur. Alors, quand une âme quitte le corps, elle ne fait rien, mais plonge en elle-même, ici et maintenant.

«Quand la chimie des rayons solaires rend l’éther de l’atmosphère visible, les âmes des morts seront visibles et tangibles à tout le monde, et en conséquence, ces entreprises qui profitent à l’ombre de cette problématique «au-delà», seront passer de mode.

Quand le Christ sur le Golgotha dit au bon larron: «Amen, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis », il n’a pas pris en compte la notion de temps, inventé par les hommes. Pour comprendre cette réponse donnée par le Christ au bon larron, étudions les versets 15, 16 et 17 du chapitre 11 de l’Apocalypse:

«Et le septième ange sonna; et il y avait de grandes voix dans le ciel, disant: Les royaumes de ce monde sont devenus les royaumes de notre Seigneur et de son Christ; et il régnera pour toujours et à jamais. Et les vingt-quatre vieillards, qui étaient assis devant Dieu sur leurs trônes, tombèrent sur leurs faces, et adorèrent Dieu. Disant: Nous te rendons grâce, Seigneur Dieu tout-puissant, qui est, et qui étais, et qui sera; parce que tu as saisi votre grande puissance et ton règne.»

«Pour comprendre la signification de la supplication faite par le bon larron, étudions le verset 42 de Luc 23:

«Et il dit à Jésus: Seigneur, souvenez-vous de moi quand vous venez dans votre royaume.»

Le bon larron dit, «… vous venez dans votre Royaume.» Il n’a pas dit quand vous «allez» dans votre Royaume, mais quand vous «venez» dans votre Royaume. Par conséquent, de quel Royaume le bon larron abordait-il? Le Royaume de l’Apocalypse 11»

«Disant: Les royaumes de ce monde sont devenus les royaumes de notre Seigneur et de son Christ …. Nous te rendons grâces, Seigneur Dieu Tout-Puissant, qui est, et a été, et sera; parce que tu as pris ta grande puissance, et tu as régné.»

«Par ces versets Bibliques nous rendons compte exact des paroles du bon larron: «Seigneur, souvenez-vous de moi quand vous venez dans votre royaume», et la sage réponse du Maître: «Amen, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis.»

«Cet adage du «bon larron» prouve qu’il connaissait au sujet de la réincarnation, et qu’il n’a pas ignoré que le Maître reviendra dans le Corps Éthérique à son Royaume, la Terre Éthérique du futur.

«La transition d’un état de conscience à l’autre est ce que nous appelons «temps ». Mais, les états de conscience se succèdent dans un éternel présent. Le bon larron connaissait au sujet de la réincarnation de la lumière, et il savait que le Christ retournera à «son Royaume», la Terre Éthérique, «la Nouvelle Jérusalem», et par conséquent, il a demandé l’aide du Maître. Si nous faisons une abstraction du concepte temps, «le fait même de devenir pleinement repentis» signifie être «aujourd’hui dans le paradis». Ainsi, nous pouvons venir «dans le Paradis là maintenant». – Samaël Aun Weor

Nous devons comprendre que cela fait référence à quelque chose que nous effectuons alchimiquement aujourd’hui, quand nous entrons dans le développement du Bouddha Intérieur, parce que quand nous entrons dans le royaume du mental, nous entrons dans le royaume du Bouddha. Toute personne qui atteint la Quatrième Initiation devient un Bouddha, un illuminé qui contrôle le mental.

Ninth-Image

«Jésus donc voyant sa mère, et le disciple qu’il aimait, dit à sa mère: Femme, voilà ton fils! Alors il dit au disciple: Voilà ta mère! Et à partir de ce moment, le disciple la prit chez lui dans sa propre maison.» – Jean 19: 26.

Le nom du disciple est Jean, Ἰωάννης Ioannes qui est un nom dont le son doit être divisé en sept voyelles ésotériques de la façon suivante: IOUAMES Ioannes est la Parole; Ioannes est le fils qui naît toujours de l’utérus d’une femme. Ce que nous voulons dire avec l’ancienne déclaration est que c’est seulement en pratiquant la Magie sexuelle que nous pouvons incarner le Christ en nous-mêmes. Nous n’allons atteindre l’Initiation Vénuste qu’en travaillant avec l’Arcane AZF. La Parole, le Christ, naît toujours d’immaculées conceptions. Le Fils de l’homme est toujours le fils d’une Vierge Mère. – Message du Verseau par Samaël Aun Weor

La Cinquième Parole

Alors, étudions cette parole suivante qui est liée à Tiphereth. Nous venons de la sephirah Netzach et allons dans la sephirah Tiphereth.

Tiphereth est la sephirah au centre de l’Arbre de Vie où nous trouvons le Fils de l’Homme, Jean, qui en Grec est Iōannēs, IOUAMES. Iōannēs cache IOUAMES, les sept voyelles ésotériques. Ici Jésus s’adresse à sa mère. Il faut comprendre que la mère de Yeshua n’est pas une mère physique, car nous ne parlons pas du Maître Jésus de Nazareth qui est venu il y a environ 2.000 ans. Nous nous référons à la Mère du Christ, le feu qui monte dans la moelle épinière, qui est l’utérus de la Mère Divine, qui est l’Akash. L’Akash est l’aspect féminin de la force solaire, polarisé de manière passive. Lorsque l’Akash s’unit avec l’Esprit Saint, qui est le Prana, alors le Seigneur, la troisième force, au milieu de l’Arbre de Vie, la moelle, et dans le cœur, naît. Le Christ dit: «Femme, voici ton fils!», ce qui signifie, mère, voici l’Âme Humaine, qui est ton fils que je développe pour toi. Et puis il dit: «Fils, voici ta mère!»

L’Âme Humaine doit sentir ce que nous appelons l’amour filial, sentir que l’on est un Enfant de Dieu. La Mère Divine est celle qui nous développe dans la moelle, cet utérus spirituel. Elle est celle qui crée tous les corps à l’intérieur de nous. Elle s’élève depuis le chakra Muladhara jusqu’au cerveau et crée tous les Corps Solaires, un à un. Le fils ingrat n’avance pas sur cette voie. Et voilà ce que Jésus nous enseignements ici, «Femme, voici ton fils! Fils, voici ta Mère!» Il y a une communion des forces ici.

Il me vient à l’esprit que le Maître Samael parle de Gurdjieff; il dit, «Gurdjieff était un grand maître, mais il n’a pas atteint la réalisation de l’Être parce qu’il a oublié sa mère. En outre, il se prononce contre sa mère, prenant la Kundalini pour le Kundartigateur. Et c’est pourquoi il n’a pas atteint la réalisation de son Être, parce que le fils qui oublie sa mère n’avance pas sur cette voie.» Le Maître Samaël disait : «J’ai presque fait la même erreur.»

Le Maître Samael dit, «je trouvais dans les dimensions internes, le gardien du temple qui m’a arrêté quand je suis entré dans le temple, l’Eglise Gnostique, qui m’a dit: «Parmi tous les initiés de la Terre qui se sont présentés ici, tu étais le plus avancé dans ce temple. Mais maintenant, tu es stagnant.» Samaël demanda, pourquoi? Le gardien répondit: «Parce que tu as oublié ta mère.» Et puis le Maître Samael dit: «Mais je ne sais pas où elle est, étant donné qu’il pensait à sa mère physique. Et le Gardien a dit: «Quoi? Comment un fils ne sait-il pas où est sa mère? Je te le dis pour ton propre bien.» Et puis le Maître Samael retourna dans la dimension physique, où il a commencé à chercher sa mère physique. Elle était morte, et il a essayer de comprendre comment il pourra retrouver sa mère. Les jours passèrent et tout à coup une ampoule s’est allumée dans son cerveau et dit: «Ah, le gardien faisait allusion à ma Mère Divine! Non pas à ma mère physique.» Et il s’est souvenu, «Honnores ta mère et ton père.» Ainsi, il a commencé à méditer sur sa Divine Mère et elle lui apparut et commenca à l’aider dans l’annihilation de l’ego. A cette époque, il avait éveillé quelque 60-70% de la Conscience, mais était devenu stagnant car l’ego était vivant, et la seule qui pourrait désintégrer l’ego est la Mère Divine.

Qu’est-il arrivé à Gurdjieff, qui s’éveilla beaucoup, qui se prononçait contre la Mère Divine, et c’est pourquoi il est devenu stagnant. Ainsi, c’est bon de connaître et de se souvenir.

Le Logos, le Christ, est toujours uni à l’Âme Humaine dans le cœur, dans Tiphereth. Et c’est là que nous travaillons. Chokmah uni à Jean, qui est Iōannēs, IOUAMES, le verbe, travaillent de concert avec la Mère Divine. Les trois travaillent dans la croix. Rappelez-vous que dans l’acte sexuel vous devez prier votre Mère Divine parce qu’elle est celle qui vous donne naissance et vous nettoye. Comme dans ce monde physique, quand vous étiez un bébé et que vous étiez dans votre lit, votre mère vous a pris et nettoyé vos fesses. Et après elle vous a nourri de son sein. Il en est de même dans le monde spirituel. Notre Mère Divine doit nous nettoyer, donc il ne faut pas l’oublier. C’est pourquoi le Maître Jésus prononce cette parole, cet enseignement sur la croix de la sexualité.

Voilà pourquoi Iōannēs est le symbole de l’Homme-Poisson. Quand je dis Homme-Poisson, Moïse me vient à l’esprit. Il naît aussi dans les eaux de Yesod, mais il est devenu un crocodile dans Tiphereth; le même symbole qui se rapporte au coeur. L’initié dans Tiphereth uni au Seigneur et travaille avec la croix dans Yesod. Le chemin de croix est le chemin de l’Alchimie, l’Alchimie Sexuelle.

«Il arriva donc, lorsque Jean avait fini de dire ces mots à Jésus au milieu de ses disciples, il lui dit: «Bien dit, Jean, la Vierge, qui règnera dans le royaume de la Lumière.» – Pistis Sophia Dévoilée

«Jean, la Vierge, le Verbe, règnent dans le royaume de la Lumière. I-E-O-U-A-N, Ieouan, Jean est [IOUAMES Ἰωάννης Ioannes] le Verbe, l’Armée de la Voix, l’armée collective des Elohim Créateurs.

«Au commencement était la Parole (Verbe), et la Parole (Verbe) était avec Dieu, et la Parole (Verbe) était Dieu.» (Jean 1: 1)

«L’Armée des Elohim Créateurs, le Logos, le Verbe, crée avec la puissance du verbe.

«Toutes choses ont été faites par lui; et sans lui rien de ce qui est fait n’aura été fait.» (Jean 1: 3).

«Le Logos sonne; cela est écrit. Les Elohim a créé l’univers en vertu du Verbe, et avec le Verbe. L’Armée de la Voix, en vertu du [Nun, le poisson] Fiat lumineux et spermatique du premier instant, a créé l’univers.

«Le Fiat lumineux et spermatique du premier instant [Nun, le poisson] a donné vie à tout ce qui est, a été et sera.» – Samaël Aun Weor

La Sixième Parole

Tenth-Image

«Et quand ils furent, dans un lieu nommé Golgotha [synonyme de mort], c’est-à-dire, un lieu du crâne, ils lui donnèrent à boire du vinaigre mêlé de fiel et quand il l’eut goûté, il ne voulut pas boire…

«Et aussitôt l’un d’eux courut prendre une éponge, qu’il remplit de vinaigre, et l’a mis à un roseau, il lui donna à boire. Le reste dit: voyons si Élie viendra le sauver. – Matthieu 24: 34, 48, 49

«Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit: c’est fini: et il baissa la tête et rendit l’âme.» – Jean 19: 30

Etudions la parole suivante qui est Consumatum Est …

Quelqu’un m’a demandé: «Ce roseau est-il le même que la lance de Longinus? Je dis non, ce roseau est tenu par un autre soldat romain. Comme nous le lisons,

«… L’un d’eux courut prendre une éponge, qu’il remplit de vinaigre, et, le met à un roseau…»

Donc le soldat tient une éponge à la main, d’où dépasse un long roseau, qui est comme une canne; quand il comprime l’éponge, alors le vinaigre remonte par le roseau, et remonte dans la bouche de Jésus. En d’autres termes, il donne le vinaigre à Jésus qui dit en Latin: «Consumatum Est», en Français signifie «C’est fini». Cela se rapporte à la sephirah Geburah, parce Geburah est liée au saint travail avec le dragon. Rappelez-vous Geburah est Neshamah, l’âme féminine.

«Marie-Madeleine remarquablement aimait le Divin Rabbi de Galilée, ainsi, quand elle est, debout, appuyée contre un mur, a entendu le mot terrible, Tibo, Tibo, Tibo!, qui a condamné le Christ à passer à travers l’événement du Golgotha, elle était remplie de terreur indescriptible. Certains passages secrets et merveilleux ont été intentionnellement éliminés des textes originaux [de la Bible] par les scribes et les docteurs de la loi. Certes, il est regrettable que la Bible Hébraïque ait été si cruellement mutilée, falsifiée, déformée…» – Samaël Aun Weor

Les feux de la sephirah Geburah sont les feux du dragon dans la sephirah Malkuth qui montent vers Tiphereth. Ainsi, lorsque nous désintégrons la totalité de l’ego, le travail amère avec le dragon est terminé. Dans la dimension physique le dragon en tant que serpent tentateur de l’Eden, se cache à l’intérieur de Marie-Madeleine, notre âme, les sept péchés capitaux.

Donc, les Pharisiens hypocrites ont enlevé des Évangiles les mystères de la sephirah Geburah en relation avec Jésus et la sephirah Tiphereth. Ainsi, il est très rare de trouver Jésus montrant son travail alchimique, l’Alchimie Sexuelle avec Marie-Madeleine.

Marie [Hébreu מרים Miriam, qui signifie «soulever»] est Malkah la Reine, Malkuth. Madeleine est Mag-Dalene, Mag, Magicien (magicien vient du mot Sanskrit Mag, Magi (diverses langues) «prêtre» ou «prêtresse», qui est, Roi ou Reine dans Malkuth – le Royaume, qui, en tant que corps physique est le véhicule de l’âme qui pratique la Magie Sexuelle; Mag-dale-ne, Magdal [Hébreu מגדל signifiant «tour»] une Âme-Mage qui soulève le feu sexuel jusqu’à Binah, le sommet de la Tour [glande pinéale].

yab-yum-brassW

Les fanatiques n’aiment pas le travail avec la Magie Sexuelle. Ils pensent qu’ils peuvent réaliser le Seigneur avec le célibat. Or, c’est impossible. Le travail alchimique est seulement possible sur la croix, le Maître Jésus l’a montré avec sa crucifixion. C’est pourquoi il est écrit:

«Et quand ils furent, dans un lieu nommé Golgotha [synonyme de mort], c’est à dire, un lieu du crâne, ils lui donnèrent à boire du vinaigre mêlé de fuel et quand il l’eut goûté, il ne voulut pas boire…»

Le symbole de ceci est très simple. Lorsque vous travaillez avec la croix alchimique, vous devez passer par un processus de putréfaction. Le vinaigre symbolise la putréfaction. Par conséquent, lorsque Jésus eut achevé son travail, il baissa la tête et rendit l’âme.

Le vinaigre étant une fermentation naturelle symbolise la fermentation alchimique, qui est un processus en deux étapes qui commence par la putréfaction, dans lequel il est d’abord question de pourrir et se décomposer, puis de fermenter ou revenir à la vie dans l’esprit. Il symbolise la transmutation des particules de la Conscience du corps physique dans un véhicule de la conscience spirituelle. Ceci est une séparation progressive des éléments Conscients du corps physique en véhicules paradisiaques pour la conscience spirituelle. Cette purification est associée à la mort.

Dans d’autres conférences, nous avons appris que la sephirah Geburah est liée à la sephirah Malkuth, que la force de Geburah descend dans Malkuth. Ainsi, lorsque vous travaillez avec Malkuth et l’extraction de l’ensemble de la Conscience de votre physicalité, cette Conscience va jusqu’à Geburah, l’Âme Spirituelle. C’est la façon dont vous effectuez votre lune de miel avec votre Âme Spirituelle. Si vous demandez: Quand le chevalier se marie à la dame et vainc le dragon, réalisent-ils l’acte sexuel? Oui, ils accomplissent l’acte sexuel. Mais cet acte est un processus alchimique, de transmutation, dans lequel nous prenons tout ce qui est pur à partir de notre physicalité et de notre psyché, et l’envoyons à notre Être. Ce processus est structuré par différentes étapes. C’est pourquoi il est appelé, «Consumatum est.» Dire «Consumatum est» c’est découvrir ce que Jésus faisait là. Un tel processus est très amer parce que le vinaigre est mêlé de fiel. N’avez-vous jamais goûté le fiel? C’est vraiment très amer, et mêlé avec du vinaigre … personnellement je bois chaque matin du vinaigre dilué; c’est bon pour le corps. Jésus sait aussi qu’il a besoin de boire cela, mais il ne l’aime pas car c’est très amer. Ceci est lié au karma, la sephirah Geburah est liée au Karma. Elle se rapporte à ce que nous devons annihiler, certains éléments dans le monde physique, qui se rapporte au karma, ici l’initié souffre beaucoup, il ressent une douleur et c’est plus amer que le fiel.

Ainsi, si vous pensiez que l’éveil de la conscience est quelque chose de très facile, il ne l’est pas. Écoutez, avant que vous n’annihilez n’importe quel ego lié au karma, les Seigneurs du Karma disent: «Avant l’annihilation de cet ego qu’il a compris, comme l’ego se rapporte à quelque chose qu’il a fait dans ses vies passées, alors avant son annihilation, il doit d’abord payer le karma! Ainsi, s’il paie, alors il peut l’annihiler.» Ainsi, est le vinaigre mêlé de fiel! Tout le monde qui entre dans cette voie, le chemin en lame de rasoir, ce chemin de naître de nouveau, pense que le chemin doit être facile. C’est pourquoi les fanatiques hypocrites du Moyen Age ont enlevé tout ce qui était lié à Marie de Magdala hors de l’image, dans le but de montrer que c’est seulement en travaillant à travers le célibat sur nous-mêmes, sans la nécessité de travailler avec l’autre pôle que l’excellent travail peut être fait en nous; ignorant que la croix qu’ils adoraient est la croix d’un homme et d’une femme dans l’acte sexuel, le Saint Mariage qu’ils refusaient à eux-mêmes et aux autres.

Lisons ce que Hermès Trismégiste a enseigné au sujet de l’Alchimie Sexuelle, la croix, il a dit:

«Le Père de cette unique chose est le Soleil, sa mère est la Lune, le vent l’a porté dans son ventre; mais sa nourisse est une Terre Spirituelle. Cette unique chose est le Père de toutes choses dans l’univers. Sa puissance est parfaite, après avoir été unie à la Terre Spirituelle.

«Sépare cette Terre Spirituelle de la dense ou brute à l’aide de la chaleur douce, avec beaucoup d’attention.

«Dans une grande mesure, il monte de la Terre au Ciel, et descend à nouveau, renait, sur la Terre, et le supérieur et l’inférieur sont augmentés en puissance.

«Par cela tu partageras les honneurs du monde entier. Et les ténèbres fuiront loin de toi.» – Hermès Trismégiste

Séparer l’Esprit de la Terre de la dense ou brute à l’aide d’une douce chaleur, avec beaucoup d’attention signifie aborder l’acte sexuel non pas comme un animal. Ce que l’homme a besoin est juste une érection. C’est cela. Gardez cette croix, la poutre verticale active dans l’horizontale, puis transmutez: feu doux. Ne faites pas un feu de joie, car alors vous serez brûlés. Il dit de séparer avec beaucoup d’attention. «Dans une grande mesure, il monte de la Terre au Ciel, et descend à nouveau, renaît, sur la Terre, et le supérieur et l’inférieur sont augmentés en puissance.» Cela a la même signification que ce qui arriva après, quand Jésus dit que tout est terminé, et poussa de nouveau un grand cri, rendit l’âme:

«Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut vers le bas; et la terre trembla, les rochers se fendirent; et les tombes ont été ouvertes; et plusieurs corps des saints qui étaient morts se levèrent et vinrent hors des sépulcres, après sa résurrection, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre.» – Matthieu 27: 51-53.

Comme dans la grande œuvre Hermes dit: «Par cela tu partageras les honneurs du monde entier. Et les ténèbres fuiront loin de toi.» Etudions maintenant la dernière parole.

La Septième Parole

Eleventh-Image

«Et quand Jésus avait crié d’une voix forte, il dit: Père [Elohim], entre tes mains je remets mon [Ruach] Esprit: Et ayant dit cela, il exalait [sa Neshamah].» – Luc 23:46

Cette parole se rapporte à Chesed, l’esprit. Pour comprendre cette parole, rappelez-vous que le système nerveux central est le trône de l’Esprit.

William_Blake_adam

«Et Jehovah Elohim forma Adam de la poussière d’Adamah et souffla dans ses narines la Neschamah Chaïm [l’âme de Geburah dans l’Arbre de Vie]; et Adam devint une âme vivante [Nephesh Chaiah – la Shechinah divine].» Ainsi, Adam [sous forme de poussière] est un produit triple de la vie (Nephesh), l’esprit (Ruach), et l’âme (Neshamah), par leur mélange et leur union il est devenu un esprit vivant, une manifestation du Divin.» – Zohar

«Et à Adam il dit: «Parce que tu [ton cerveau] as écouté la voix [désir] de ta femme [tes organes génitaux], et que tu as mangé de l’arbre dont je t’ai ordonné, en disant: Tu ne le mangeras pas: maudit est le sol [Adamah] à cause de toi; dans la douleur tu en mangeras, tous les jours de ta vie; épines et ronces, il te produira; et tu mangeras l’herbe des champs; à la sueur de ton visage tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes au sol [Adamah]; car de lui tu as été pris: car tu es poussière, et à la poussière tu retourneras.» – Genèse 3: 17, 19

La poussière est formée par des particules de beaucoup de choses (en Hébreu דברים – Debarim). Donc, Adam est poussière, [דברים Debarim, ce qui signifie à la fois «mots» et «choses». Debarim en tant que «mots» signifie tous les archétypes qui sont retournés dans le sol (Adamah) à cause de la fornication. Ainsi, les Debarim doivent retourner; comment retournent-ils en haut? Ils retournent à travers la chasteté. Alors étudions la phrase, car c’est une phrase alchimique que nous devons méditer pour comprendre. C’est pourquoi Jésus cria d’une voix forte: «Père». De quel père parle t-il? La sephirah Kether, qui fait partie de la Sainte Trinité, car Jésus est la sephirah Chokmah. Il dit: «Père, entre tes mains je remets mon esprit [Chesed]; et après avoir dit cela, il a donné sa vie [sa Neshamah].»

Pour mieux comprendre cette parole, lisons ce qu’a écrit le Roi Salomon:

«Alors la poussière retournera à la terre [Adamah] comme elle l’était: et l’Esprit [Ruach] retournera à Dieu qui l’a donné.» – Ecclésiaste 12: 7

Ainsi, lorsque Jésus prononça sur la croix: «Père dans tes mains je remets mon esprit», nous devons comprendre. C’est le dernier processus. Parce qu’il descend, il va au sépulcre, et il doit descendre dans la terre, Klipoth, l’enfer, pour libérer tous les archétypes venant de la poussière. Salomon dit, «Alors la poussière retournera à la terre», mais c’est un mot Hébreu là, על, qui signifie «en haut.» Alors la poussière doit retourner à la terre. Qu’est-ce que la terre? Il ne parle pas de cette terre physique, mais de la Jérusalem Céleste, ainsi, il entre à travers cette transmutation-transformation dans l’Eden qui est au-dessus de Malkuth. C’est על, en haut. Retourne en haut à la terre! Pas sur cette terre polluée. «Et l’Esprit», qui est Chesed, retourne à Elohim; cela signifie que l’Esprit, Chesed, retourne pour s’unir à Binah Elohim. C’est l’union de l’Esprit, le רוח Ruach de l’Être humain avec Binah comme toute la poussière est déjà retournée à l’Eden, qui est la terre supérieure, la Jérusalem Céleste; on appelle cela la Résurrection.

Donc, ces sept paroles se rapporte au processus de la croix, celles-ci ne sont pas effectuées juste en croyant en Jésus. C’est pourquoi Esaïe 42: 5 dit:

«Ainsi dit Ha-El Iod-Havah – le Dieu Jehovah, qui a créé les cieux et les a déployés; qui a étendu la terre, et ce qui en sort; celui qui donne le souffle [Neshamah] à ceux qui la peuplent, et l’Esprit [Ruach] à ceux qui y marchent.» – Esaïe 42: 5

Ainsi, atteindre le niveau de la septième parole est un travail d’Alchimie, un travail avec la croix alchimique. De même avec chaque parole que le Maître Jésus crucifié sur la croix a dit, l’ensemble de ces paroles sont liées au travail d’Alchimie qui se produit après que vous incarnez le Messie, le sauveur à l’intérieur de vous. Tout cela se rapporte aux Mystères Gnostiques de la Croix.

Même si le Christ naissait mille fois à Bethléem, s’il ne nait pas en toi, ton âme sera abandonnée. La Croix sur le Golgotha tu regarderas en vains si en toi il n’est pas mis en place à nouveau.

Amen

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Gnostic Mysteries of the Cross