Universalité et Actualité de Quetzalcoatl

Samaël Aun Weor

Nous avons assisté à un événement extraordinaire. Assurément, le drame de Quetzalcoatl resplendit dans la nuit atterrante de tous les âges ; c’est le même drame qu’ont représenté les Mystes, les Initiés, dans les Mystères d’Eleusis ; c’est le même drame qu’a représenté stoïquement le Grand Kabire Jésus, sur les places de Jérusalem.

Il eut été impossible de ne pas retrouver au Mexique, la Terre Sacrée des temps anciens, le DRAME COSMIQUE. On a esquissé ici, de façon splendide, ce Drame grandiose.

Il n’y a pas de doute que Quetzalcoatl resplendit au fond […] il est le LOGOS (Unité Multiple Parfaite). Quetzalcoatl est aussi MITHRA, HERMÈS TRISMÉGISTE, le « Trois fois grand » Dieu Ibis-Thot ; il est en réalité et en vérité, le SOLEIL SPIRITUEL.

Quetzalcoatl est le SERPENT EMPLUMÉ, le Serpent Mystique des Mystères Orphiques, des Mystères de l’Égypte, des Mystères des Perses et des Mystères du glorieux Mexique antique et archaïque.

Quetzalcoatl n’est pas simplement un personnage mythologique, comme le présument les « ignorants instruits », non ! Quetzalcoatl est le PRINCIPE COSMIQUE même qui a amené l’Univers à l’existence ; il est la PAROLE, il est le VERBE de Jean.

C’est à juste titre que Jean a dit : « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu. Par lui, toutes choses ont été faites, et sans lui, rien de ce qui a été fait n’aurait été fait ».

Quetzalcoatl est le Verbe même, la Parole incarnée. Avant que l’Univers n’existât, Quetzalcoatl existait : Quetzalcoatl est le Serpent Emplumé qui se mouvait dans la poussière cosmique, dans l’OMEYOCAN, lorsque la vie commençait à peine à poindre dans ce système solaire.

Quetzalcoatl est le LOGOS PLATONICIEN lui-même, le CHRISTUS hébraïque, le VISHNU hindou. Ceux qui ne connaissent pas la Sagesse Hermétique, ceux qui n’ont jamais vraiment étudié les diverses genèses, ceux qui n’ont jamais étudié la philosophie gnostique, ceux qui croient savoir beaucoup de choses alors qu’en réalité ils ignorent la RELIGION-SAGESSE des temps archaïques, ceux-là, donc, pensent que Quetzalcoatl est un mythe, une idole, et ils le regardent même avec dédain.

Messieurs, voici venu pour nous le moment de passer par une grande REVALORISATION DE PRINCIPES ! Voici venu l’instant où il nous faut comprendre clairement que Quetzalcoatl nous indique ce que nous devons faire !

Si nous voulons vraiment nous transformer, nous avons un PROTOTYPE extraordinaire : QUETZALCOATL ! Quetzalcoatl, en tant que Logos, est ce qui est, ce qui a toujours été et ce qui toujours sera ; il est la vie qui palpite en chaque atome comme elle palpite en chaque soleil ; il est la Parole.

En réalité et en vérité, la parole est profondément significative. Lopez Portillo disait, par exemple, dans son oeuvre merveilleuse « Don Q », que « la parole a trois aspects fondamentaux : premièrement, le son ; deuxièmement, sa représentation ; troisièmement, sa signification ». Donc, lorsque quelqu’un connaît vraiment la valeur de la parole et qu’il apprend à la manier, il marche sur le chemin correct de Quetzalcoatl.

Vous avez vu la représentation de ce drame extraordinaire, de ce drame merveilleux… Quetzalcoatl, le CHRIST MEXICAIN, est indéniablement le centre fondamental de tout ce drame.

En vérité, mes chers amis, voici venu un moment grandiose pour nous : dans notre intelligence s’est allumée la première flamme de la compréhension. Nous commençons à comprendre que le Logos peut être vu de différentes manières, que ce soit sous l’angle hébraïque ou sous l’angle égyptien ; mais nous pouvons aussi l’étudier à la lumière du Mexique archaïque.

Quetzalcoatl, en tant que Christus, en tant que Vishnu, en tant que Logos, est le Verbe. C’est la Parole qui a donné vie à cet univers ; la Parole soutient cet univers. « Le Logos résonne »… Le Logos est musique et la musique est aussi sphérique et elle flue dans tout le panorama cosmique.

Quetzalcoatl est latent à l’intérieur de chacun de nous ; il y a, en chacun de nous, LA POSSIBILITÉ DE L’INCARNER.

Le drame est grandiose : l’homme qui demeure dans la lointaine Thulé, l’homme qui tombe dans la tentation, qui succombe, qui s’enivre de vin, qui fornique et perd tous ses pouvoirs, l’homme qui abandonne ses palais merveilleux, puis qui se dirige vers la Terre Rouge, vers la Terre des Ancêtres, l’homme qui sait que […] comme un vieillard ; l’homme qui souffre et pleure et qui parcourt les chemins du monde, c’est Quetzalcoatl. Enfin, vous en avez vu la merveilleuse représentation…

Il ressuscite d’entre les morts ! Il resplendit glorieusement dans l’espace infini, incommensurable ! Il est Gloire, il est Lumière, il est Sapience…

Nous aussi, comme Quetzalcoatl, nous avons perdu un jour le merveilleux Éden dont nous parle la Genèse hébraïque, nous sommes sortis du Jardin des Hespérides, nous avons abandonné les Champs Elysées, lorsque nous sommes tombés dans la fornication animale.

Mais, il y a devant nous un GUIDE, un guide extraordinaire, merveilleux, QUI NOUS INDIQUE LE CHEMIN DE LA LIBÉRATION : ce guide est QUETZALCOATL !

Mes amis, la CROIX que porte Quetzalcoatl, cette croix formidable, cet Arbre de l’Univers, renferme le secret même de la Doctrine de Quetzalcoatl : pensons un instant au LINGAM vertical et à la YONI horizontale. L’insertion du Phallus Vertical à l’intérieur du Ctéis formel forme indiscutablement une croix : la croix que porte Quetzalcoatl sur ses épaules, la croix que porte le Grand Kabire Jésus en montant au Calvaire ; la croix splendide de tous les âges ; la croix splendide de tous les siècles.

Mes amis, indiscutablement, cette croix qui est un instrument de torture et de martyre, cette croix est aussi, en vérité, un instrument de LIBÉRATION…

Au temps de l’ancienne LÉMURIE, on connaissait […] dans l’Arche de la Science. Alors, les hommes et les femmes qui n’avaient pas encore perdu leur innocence édénique se réunissaient dans les Temples de Mystères pour se reproduire.

Mais, ils ne se reproduisaient pas comme se reproduisent les bêtes. Ils ne se reproduisaient pas comme se reproduit « l’animal intellectuel », non ! Ils se reproduisaient comme les Hommes véritables se reproduisent, ils se reproduisaient comme se reproduisent les Surhommes. À ce moment-là, on acceptait, c’est clair, le DON DE KRIYASHAKTI. Hommes et femmes s’unissaient pour créer et recréer de nouveau, mais jamais ils ne renversaient le Vase d’Hermès Trismégiste, le trois fois grand Dieu Ibis-Thot.

Et, comme conséquence ou corollaire, le Serpent sacré s’élevait par l’épine dorsale de ces hommes sacrés et ces créatures avaient un pouvoir sur le feu, sur l’air, sur l’eau et sur la terre parfumée.

Beaucoup plus tard dans le temps, les êtres humains sont tombés dans la génération animale et, comme conséquence ou corollaire d’avoir renversé le Vase d’Hermès, ils ont perdu tous leurs pouvoirs.

Quetzalcoatl est tombé ! Oui, il est tombé, mais nous pouvons tous, à présent, nous diriger vers la Terre Rouge, vers la Terre de nos ancêtres, vers la Terre de nos aïeux, pour obtenir de nouveau la lumière et la splendeur.

Ce n’est qu’en atteignant cette terre bénie que nous obtiendrons la RÉSURRECTION, et la figure de Quetzalcoatl apparaîtra alors à l’intérieur de nous-mêmes, ici et maintenant. Nous nous couvrirons de gloire ! Nous nous couvrirons de splendeur ! Nous aurons le pouvoir de dominer l’air, la terre et tous les éléments de la Nature en général.

Un jour viendra où ceux qui suivent la Doctrine de la Gnose pourront provoquer des changements dans la Nature. Un jour viendra où ceux qui suivent la Doctrine de la Gnose obtiendront la Résurrection de Quetzalcoatl à l’intérieur d’eux-mêmes, ici et maintenant.

Nous, les Gnostiques, nous détenons la clef de tous les empires et la clef de tous les pouvoirs ; c’est pourquoi nous pouvons faire trembler la terre et déclencher des ouragans, parce que nous connaissons le secret de Quetzalcoatl. Et ce secret, les porcs du matérialisme l’ignorent. Ce secret, c’est le GRAND ARCANE ! (applaudissements)

Mes amis, je tiens, en terminant, à féliciter très sincèrement tous ces nobles artistes qui ont paru sur scène ce soir ; je vois en eux l’étincelle du génie. Au moyen de l’art diamantin, au moyen de l’art imprégné de sagesse, nous atteindrons tous les coins de la Terre et nous apporterons la Gnose aux endroits les plus lointains du monde (applaudissements).