Daath, La Porte vers la Connaissance (3)

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Daath, l’Arbre de la Connaissance

L’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal qui est symbolisé dans le Livre de la Genèse, le premier livre de la Bible, est un symbole très profond qui nécessite beaucoup de patience pour en saisir le sens réel. En effet, cette Arbre de la Connaissance, Daath, se rapporte à la fibre même de notre Être. Ce n’est pas quelque chose que vous pouvez saisir simplement intellectuellement ou comme une idée.

Daath est concerné par le feu qui anime les atomes dans votre corps. Daath est concerné par l’énergie qui se trouve dans chaque pensée, l’énergie qui anime chaque émotion. La substance de toutes les sensations que nous éprouvons est liée à l’Arbre de la Connaissance, Daath.

Ne faites pas l’erreur de penser que tout simplement en entendant quelques conférences ou lire quelques livres que vous comprendrez ce que Daath signifie. Le fait est que ce mystère de Daath a été exploré par des saints et des prophètes depuis des siècles, et ses profondeurs n’ont pas encore été pleinement explorées – car il y a tant de sagesse, tant à cette science de Daath.

Daath [דעת] est de l’Hébreu et signifie connaissance. Il est écrit avec trois lettres: Daleth [ד], Ayin [ע], et Tav / Tau [ת].

L’Arbre de la Connaissance est l’un de ces arbres symboliques décrits dans le mythe d’Adam et Eve. Pour que nous puissions saisir le sens de Daath, nous devons d’abord comprendre que Adam et Eve sont un mythe – non pas un mythe dans le sens où ce n’est pas vrai ou pas réel, mais un mythe dans le sens où c’est un mystère. Adam et Eve est un mystère – une histoire qui contient et cache la vérité.

Le mystère de Daath se rapporte à la totalité de ce que nous sommes en tant qu’Être. Quand on regarde Daath ou l’Arbre de la Connaissance en relation avec l’Arbre de Vie, nous savons par l’étude de la Kabbale que ces deux arbres partagent leurs racines, ils ont les mêmes racines. Ces racines sont les fleuves de l’Eden – ce fleuve qui était divisée en quatre têtes.

Lorsque nous représentons graphiquement ou symboliquement Daath en relation avec l’Arbre de Vie, nous imaginons Daath comme une sphère mystérieuse juste en- dessous du plus haut triangle sur l’Arbre de Vie. Daath est dans un vide, un grand vide ou espace entre la trinité: Kether, Chokmah, Binah – le Père, Fils et Saint-Esprit – Brahma, Vishnu et Shiva – entre ce Trimurti et la création.
daath-bodyLorsque le Logos Solaire, le Triangle Supernel, se dédouble pour créer, ce Trois-en-Un se divise en deux. Cette forme double est appelée Elohim; il est Dieu et Déesse, Shiva-Shakti, Abba-Aima, le Père et la Mère qui, dans leur coopération sexuelle, forment Daath. C’est ainsi que Dieu crée – à travers l’union de Shiva-Shakti, le Yab-Yum, le Père-Mère. Cette union est représentée comme la sphère de Daath. C’est le monde de la création; voici comment Briah et les autres mondes de la Kabbale viennent à l’existence.

Lorsque l’Arbre de Vie est superposé à un homme, Daath est au niveau de la gorge. Cela a une grande importance. C’est à travers la gorge que Dieu crée. Dans la Bible, il est dit: «Et Elohim dit: Que la lumière soit!» Elohim est El plus Eloah pour former le mot pluriel Elohim. Cette union de El (Dieu) et Eloah (Déesse) s’épelle Elohim, qui est pluriel – Dieu et déesse, la dualité, qui travaillent ensemble.

Daath, cette sphère mystérieuse, est au niveau de la gorge. C’est à partir de notre mot que le Logos émerge – Logos est du Grec pour mot. Ce triangle supérieur est appelé le Logos, le Logos Solaire. Le premier Logos, le second Logos et le troisième Logos sont les Trois-en-Un. Lorsque ce Trois-en-Un se dédouble en deux et crée le Elohim, de la gorge émerge la lumière, le soleil, Horus, la Parole de Dieu.

La raison qui fait que ceci est important est parce que Adam et Eve ont été créés dans cette méthode. C’est pourquoi il est dit dans la Bible que Dieu dit: «Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous», – pluriel – il n’est pas singulier – «à notre image et ressemblance.» Adam, l’Adam primitif, la racine Adam, reflète cette dualité ou mâle-femelle.

Adam est séparé plus tard pour refléter davantage cette dualité en tant que Adam et Eve, ou Ish et Isha, homme et femme. L’homme et la femme ont été chassés de l’Eden à cause de la grande erreur. Ce n’est pas notre but dans ces classes de passer beaucoup de temps sur le sens historique ou littéral; Notre préoccupation est psychologique, spirituelle.

Nous savons que nous sommes hors de l’Eden. Nous ne sommes pas dans Eden, et nous voulons y retourner. Nous voulons retourner à un état de bienheureux, un état de bonheur. Dans l’Eden, l’humanité était libre de la souffrance et de la mort. Lorsque nous cherchons la spiritualité, nous cherchons cela – être libres de la souffrance, être libres de la maladie, de la mort.

Nous devons découvrir la porte de retour vers l’Eden. Comme nous l’avons déjà dit, la première lettre de Daath est Daleth, qui symbolise une porte. Comment arriver à la porte de l’Eden? Comment retournons-nous à l’Eden? C’est le grand mystère.

Lorsque l’homme et la femme ont été expulsés de l’Eden, la Bible dit qu’ils sont entrés dans le désert pour labourer la terre et souffrir, et Eve commence à avoir des enfants. Comment? Parce que Adam «la connaissait».

    Et Adam connut sa femme et elle engendra Caïn.

«Connaître» ou Daath, la connaissance, est sexuelle. Nous savons que cela est vrai, et nous en avons discuté longuement dans les conférences précédentes, mais cela représente une connexion intime entre Daath et les organes sexuels, qui, sur l’Arbre de Vie sont liés à Yesod, la neuvième sphère. La neuvième Sephirah sur l’Arbre de Vie repose sur les organes sexuels.

Yesod, comme toutes les sphères, a de nombreux niveaux de signification. Yesod se rapporte à l’Eden. En Hébreu, Yesod signifie «la fondation, la base»; C’est de là que la vie émerge. C’est le fondement de la vie: le sexe. De Yesod, la vie émerge sur tous les niveaux.

En étant sur le pilier central de l’Arbre de Vie, il a une relation profonde avec Daath. Yesod est l’Eden, mais l’Eden inférieure – la Mayim; et Daath est l’Eden supérieure – la Schamayim. Ce sont les deux eaux – lorsque Dieu sépare les eaux des eaux – les supérieures des inférieures.

La Mayim sont les eaux d’en bas, qui sont Yesod, les eaux sexuelles, le grand ventre, ces eaux à partir desquelles la vie émerge.

La Shamayim, qui est habituellement traduite dans la Bible comme «ciel» est Mayim plus la lettre Shin, qui signifie feu. Shamayim signifie «eaux ardentes» et est en relation avec l’Eden supérieure, Daath, au niveau de la gorge.
schamayim2Lorsque nous regardons cela psychologiquement et découvrons comment Caïn vient à être, nous nous souvenons que Adam et Eve sont symboliques. Nous devons regarder Adam et Eve dans ce mythe en relation avec notre propre psyché, avec nous-mêmes. De cette façon, nous savons que Eve est liée au sexe; Eve est liée aux organes sexuels. Eve est liée à ce serpent énergétique sur le caducée de Mercure, lié à la procréation, à l’éther de vie, aux énergies qui poussent l’organisme à se reproduire, à créer. C’est Eve, en nous – et Adam se rapporte à notre cerveau.
adam-and-eve-currents
Lorsque Eve tente Adam, cela représente comment les organes sexuels tentent le cerveau. Le serpent, qui est cette force de feu de Lucifer, tente les organes sexuels à manger le fruit de Daath. Eve, tentée, échoue, le mange et donne ce fruit à Adam (le cerveau) qui l’aime, et se livre au plaisir et à la sensation. Ainsi, Adam et Eve sont jetés hors de l’Eden, parce qu’ils rompent l’alliance du sexe. Ils rompent l’alliance, l’accord, entre Jahovah Elohim et l’homme, entre nous et Dieu. Cette alliance est:

    Tu ne forniqueras point.

Lorsque cette alliance est rompue, nous, en tant que psyché quittons l’Eden et le résultat est que Eve donne naissance à Caïn. Caïn et son frère Abel sont le résultat d’Adam et Eve (cerveau et sexe) quittant Eden.

Caïn et Abel

En d’autres termes, comme notre psyché s’est développé, par l’abus de l’Arbre de la Connaissance, nous avons perdu l’innocence que nous avions autrefois en tant qu’Adam et Eve. Ce qui émerge en nous est un conflit entre Caïn, le mental qui aime forniquer, et Abel, l’âme innocente.

Dans la Bible, il est dit que Dieu a préféré le sacrifice d’Abel par rapport à celui de Caïn – ce Caïn, le mental, apporte comme son sacrifice le fruit du sol, la terre, qui représente le matérialisme, les choses du monde. C’est ce que Caïn, notre mental, pense être de valeur.

Abel apporte le premier choix de son troupeau. Le troupeau représente les aspirants spirituels, les brebis qui suivent le berger, autrement dit les étudiants du chemin, de la doctrine. Abel est lié à l’âme, la Conscience, et ce qu’il offre à Dieu sont les fruits de son labeur, Abel offre son travail spirituel. Dieu préfère cela clairement, mais Caïn, le mental, devient jaloux de l’âme et se plaint à Dieu. Ainsi Dieu dit:

    «Pourquoi es-tu ennuyé et pourquoi ton visage est-il tombé? N’est-ce pas pour que si tu l’améliore tu seras pardonné? Si tu ne t’améliore pas, cependant, à la porte, le péché t’attend et à toi aspire son désir, mais tu peux le dominer.»

Lorsqu’il dit péché, ce qu’il dit effectivement, en Hébreu, est Ra, qui est le mal de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Ra ne signifie pas péché comme nous le pensons habituellement, comme des infractions aux règles morales; Ra signifie l’esprit impur, pollution. Plus précisément, comme nous avons discuté au cours des deux dernières conférences, Ra fait référence à la fornication.

En d’autres termes, Dieu avertit Caïn qu’il appartient à Caïn (le mental) de choisir son chemin. Dieu dit: «… à la porte, le péché attend.» Ra attend à la porte. Quelle est la porte? Daath. Connaissance. Sexe. Caïn (le mental) doit prendre une décision comment agir.

C’est nous; à travers la Gnose, nous avons la connaissance de ce que Daath signifie. Mais le péché, Ra, l’esprit impur, est en nous, et attend à la porte pour nous tenter et nous faire continuer à commettre les erreurs que nous avons toujours faites.

Dieu dit à Caïn: «Tu peux le vaincre.» Mais que fait Caïn? Caïn parla contre Abel, son frère, et quand ils furent dans le champ, Caïn se leva contre son frère et le tua. C’est ainsi que notre mental, à cause de la jalousie, à cause de l’orgueil, à cause de l’envie, à cause de l’attachement, à cause de la luxure, tue l’âme.

Caïn est notre propre mental. Caïn et Abel n’ont rien à faire, dans ce contexte, avec l’histoire. Nous le faisons tous les jours; notre propre Caïn intérieur tue Abel chaque jour, chaque instant que nous écoutons à l’esprit impur (Ra), qui est à la porte de la Conscience.

Ultimement, cette porte est dans le sexe, mais cette porte est aussi dans les sens – parce que Caïn est le mental, le mental sensuel qui prend son information à travers les sens. Il est ce mental qui est attaché à la sensation, qui veut la louange, qui veut le plaisir. Caïn est l’enfant d’Adam (le cerveau), et Caïn travaille à travers le cerveau. Caïn est l’enfant d’Eve, parce que Caïn est né et est nourri à travers le sexe.

Après la mort d’Abel, le Seigneur dit à Caïn: Où est Abel, ton frère? Et il dit: Je ne sais pas, suis-je le gardien de mon frère? Le mental dit: «Je ne sais rien de l’âme, je n’ai rien à voir avec l’âme; Je suis innocent», – même si le mental est celui qui trahit toujours le Seigneur. C’est le Pilate des Évangiles, le traître qui se lave les mains de toute culpabilité.

Dieu dit: «Qu’as-tu fait? Le sang de ton frère me crie de la terre.» Lorsque l’âme est tuée par Caïn, le sang se répand – l’énergie, l’essence, la lumière, la force de vie. Le pouvoir d’être vivant s’écoule dans la terre, absorbé dans la terre, et coule dans la terre. La voix d’Abel s’entend crier de la terre. C’est parce que l’âme devient piégée dans l’Enfer, devient piégée dans la mort; Et nous savons que c’est vrai.

Lorsque nous abusons du sexe, lorsque nous fortifions notre orgueil, lorsque nous nous livrons à notre envie, nous souffrons; notre Conscience en souffre. Notre Conscience – nous savons au fond de notre cœur lorsque nous faisons le mal, mais nous ne voulons pas l’admettre. Notre Caïn dit: «Je n’ai rien fait de mal, tout le monde le fait, il faut que ce soit ok. Tous les livres disent que c’est ok; Les prêtres et les rabbins disent que c’est ok pour moi de forniquer, de dormir partout, de voler et de mentir.

Notre Caïn dit toutes ces choses au sujet de la mort d’Abel, notre âme. Le résultat est que notre âme devient piéger sous terre, ce qui signifie en Klipoth, en Enfer, dans le Sheol – les mondes infernaux, notre propre sub-Conscience, inconscience et infra-Conscience – des niveaux très profonds où notre âme, où notre propre beauté, notre propre potentiel est piégé. Ainsi Caïn est maudit.

Nous savons que c’est vrai parce que notre propre mental est maudit. Caïn est envoyé hors de la présence de Dieu. Notre mental ne peut pas connaître Dieu – nous essayons tous; Chacun dans le monde essaie d’atteindre Dieu à travers l’intellect – avec des théories, avec des croyances, avec des dogmes, avec des mouvements et des groupes – essayant d’atteindre Dieu à travers le matérialisme. Mais rappelez-vous, Dieu n’aime pas le sacrifice de Caïn – les choses matérialistes; Dieu veut le sacrifice d’Abel, l’âme, qui est lié au brebis, le berger, le Christ.

Les Épouses d’Adam

Il est dit dans la tradition Kabbalistique que lorsque cela s’est produit, Adam a quitté sa femme. Adam devint angoissé, hypnotisé, séduit. Il quitta Eve et commença à avoir d’autres épouses. Deux de ces épouses s’appellent Lilith et Nahemah (ou Naamah); ce sont deux démons – des éléments psychologiques séductifs qui séduisent le cerveau.

La chose intéressante à propos de Lilith et Nahemah et les autres créatures par lesquelles Adam est fasciné, est que, comme résultat de leur cohabitation, il émerge dans le monde de nombreux éléments, de nombreuses créatures, de nombreuses bêtes, qui avant n’avait jamais été vu. Ce sont des créatures qui existent dans un état intermédiaire, qui ne peut être vu avec l’œil physique, mais qui existent dans des niveaux plus subtils de la nature. En Latin ils sont appelés incubi et succubi, et ce sont le produit de Adam lorsque Adam, le cerveau, fornique à travers la fantaisie.

Vous voyez, Adam «a quitté» sa femme, les organes sexuels. Le cerveau commençait à forniquer dans le mental, à travers la fantaisie, avec Lilith et Nahemah – des effigies mentales, forces tentantes dans le mental. Le résultat est que le cerveau crée des incubes et des succubes, qui sont des créatures à moitié existantes, créées par le cerveau et Lilith et Nahemah. Ces créatures n’existent que pour sucer la vie de leur créateur. Elles le font en incitant le cerveau à forniquer à travers la fantaisie et la masturbation.

Ces créatures sont connues depuis des siècles, mais aujourd’hui, les gens pensent que c’est une blague. Ce n’en est pas une; Elles sont réelles. Toute personne qui se livre à la fantaisie mentale, à la masturbation, à la fornication et l’adultère, crée ces effigies parce qu’ils utilisent la force sexuelle dans le monde mental à travers la luxure. Ce pouvoir, cette force sexuelle, crée, mais dans le mental. Dit simplement: lorsque nous utilisons notre imagination et la chargeons avec l’énergie sexuelle, nous créons des formations mentales.

Le résultat est que les gens deviennent accro à leurs fantasmes. Les fantasmes ne peuvent jamais être satisfaits. Ces fantasmes appellent toujours plus d’énergie, nous tentant de les nourrir avec plus de forces sexuelles que nous fournissons à travers la fantaisie et la fornication. Ces éléments élémentaires, tels qu’ils sont appelés par Paracelse et d’autres, ont faim de l’énergie qui leur a donné la vie: l’énergie sexuelle. Ils apparaissent toujours à Adam (le cerveau), et demandent de la nourriture – l’énergie sexuelle. Ils poussent la personne à fantasmer, à se masturber, à utiliser la pornographie, à coucher partout – parce que ces formations mentales veulent de la nourriture, de l’énergie.

C’est notre situation; que nous soyons célibataires ou mariés, chacun d’entre nous avons fait ce gâchis dans notre mental. Chacun d’entre nous a ces créatures, ces éléments luxurieux, soit masculins soit féminins dans le mental. Nous avons tous cette urgence sexuelle rageante qui se pose périodiquement parce que ces éléments veulent de la nourriture; Ils veulent être nourris. Ces éléments sont nos propres enfants du mental; ils sont de faux enfants, ils sont des menteurs, ils sont des démons – Ils sont des incubes et des succubes, et ils doivent être dissous.

Voilà pourquoi il est devenu si difficile pour nous de nos jours de s’approcher de la porte de Daath, parce que Ra, l’esprit impur, attend là pour tenter le cerveau. En d’autres termes, cet esprit impur que nous avons fabriqué nous-même, à travers la masturbation, à travers la fornication, à travers l’Adultère, à travers le mensonge, à travers la tromperie, à travers l’orgueil, a faim.

Caïn, le mental, peut vaincre l’esprit impur (Ra), si nous savons comment. Dans la Kabbale, il est dit que Adam a finalement réalisé son erreur. Heureusement pour Adam, la Kabbale affirme qu’il conservait encore en lui quelque bonté. En d’autres termes, il n’avait pas encore été complètement absorbé par Ra, le mal, l’esprit impur; Il restait encore en lui une tache de Tob, bonté. En d’autres termes, notre cerveau a une petite connexion à la bonté. Cette bonté se rapporte à Chesed, Gedulah – notre propre esprit, notre propre Père Intérieur – et c’est la racine ou la source de cette petite étincelle pure de Conscience ou la Conscience que nous avons encore.

C’est cette voix tranquille à l’intérieur, qui lorsque vous êtes sur le point de faire quelque chose de mal, vous dit, «vous ne devriez pas faire ça – vous ne devriez vraiment pas faire ça.» C’est la Conscience qui vous montre que vous avez encore cette étincelle de bonté luttant pour rester en vie. Mais si vous ignorez votre Conscience et que à la place vous écoutez vos amis et la télévision, et toutes les musiques et les bandes et les films, alors vous allez continuer à boire, à forniquer, à commettre l’adultère, à prendre de la drogue, et à faire toutes les choses que vous pouvez pour détruire votre corps et fortifier Caïn. Finalement, la voix de Tob sera morte; Il n’y aura plus de Conscience du tout. Ce qui restera, c’est un mental (Caïn), qui aime simplement le plaisir, et c’est tout: pas de Conscience, pas de sens du bien et du mal, pas de regret, pas de culpabilité.

Classiquement, une personne qui a atteint ce stade est appelé un «démon». Dans les termes les plus stricts, un démon est quelqu’un qui a divorcé de leur propre Dieu intérieur. Ils peuvent être reconnus très simplement: ils n’ont pas de Conscience. Ils ne reconnaissent pas la bonté pour ce qu’elle est, ils ne s’en soucient pas, et à la place aiment suivre Ra, l’esprit impur en eux.

Une telle personne a reçu un sceau psychologique, une marque, discutée dans le livre de l’Apocalypse. La dernière lettre de Daath est Tav, qui signifie sceau ou marque, mais il y a deux façons dont nous pouvons être marqués: avec la marque de la bête ou avec le Sceau du Dieu vivant.

Le Sceau du Dieu vivant est l’Étoile de Salomon ou Étoile de David, qui est le symbole utilisé pour représenter Daath. Elle est faite de deux triangles entrecroisés qui représentent l’union du masculin-féminin, l’union de Elohim. Ceux qui sont fidèles aux Elohim intérieurs peuvent recevoir ce sceau.

Si nous tuons Abel (l’âme) complètement et tuons notre désir de retourner au chemin de la bonté, nous recevons la marque de la bête. Ce sceau indique une âme qui ne peut plus remonter à l’Eden; cette âme est condamnée à être purifiée par la nature à travers ce qu’on appelle la «seconde mort». La seconde mort est la façon dont les âmes impures sont recyclées par la nature, à travers le feu, à travers la douleur – afin de nettoyer cette âme de toute cette impureté.

Ce processus est ce que nous entendons parler comme Enfer ou l’Averne ou Avichi. Ce n’est pas éternel; Le feu de l’Enfer, le lieu de l’Enfer est éternel – mais la punition ne l’est pas. La punition, ou le temps passé en Enfer, est relatif au crime. Si Dieu nous met en Enfer pour toute l’éternité, Dieu serait un tyran; Mais Dieu n’est pas un tyran, Dieu est amour. Si nous ne faisons pas notre part pour nous libérer de Ra, Dieu nous aidera, et nous nettoyer dans le feu est l’alternative finale.

Shin et Tav : Seth

Il est relaté par la Kabbale que Adam n’a pas été complètement absorbé par Ra. Même si le cerveau, Caïn, ou le mental, Caïn, avaient tué Abel, il restait encore une certaine pureté dans Adam. Ceci est symbolisé dans le Zohar, le livre de la Kabbale ; quand Adam et Eve furent chassés du jardin de l’Eden, Dieu leur a enlevé les mystères , a enlevé la doctrine secrète qui est symbolisé dans les 22 lettres de l’alphabet Hébreu.

Parce qu’Adam avait encore une étincelle de bonté à l’intérieur, Dieu a laissé à Adam les deux dernières lettres de l’alphabet. Ces deux lettres sont Shin [ש] et Tav [ת]. Tav (22) est le sceau, la marque; Shin (21) signifie le feu. Ces deux dernières lettres sont restées dans les mains d’Adam comme le chemin de retour à l’Eden. Ils représentent le potentiel de retour à l’Eden.

Après cette période où Adam commettait l’erreur de se mélanger sexuellement avec Lilith et Nahemah, et de créer ces autres effigies ou entités, il a réalisé son erreur et voulait retourner à Dieu, retour à l’Eden. Il est écrit dans la Kabbale qu’il est retourné à sa femme et s’unissait à nouveau avec elle. Elle a alors un fils et ils le nomment Seth.

Seth est orthographié avec Shin et Tav. Le nom du troisième fils d’Adam et Eve est orthographié avec les deux dernières lettres de l’alphabet Hébreu – Shin et Tav – comme une reconnaissance de leur erreur et leur engagement à revenir à Dieu.

tavTav est la dernière lettre de l’alphabet Hébreu et la dernière lettre du mot Daath. C’est la dernière lettre du mot vérité et c’est la dernière lettre du mot mort. Alors Tav est une dualité; Il peut sceller ou marquer deux chemins: le chemin de la vie ou le chemin de la mort. Cela dépend de la façon dont il est utilisé.

shinShin est la 21e lettre, et il a trois points. Ces trois points représentent les trois forces de la Trinité: Kether, Chokmah, Binah. Ces trois points deviennent une chose: un trois-en-un. Sa forme est comme un feu, une flamme – et c’est la grand brasier, le feu de Dieu, le feu du Saint-Esprit. Shin est une lettre très importante. Lorsque vous mettez celles-ci ensemble, Shin et Tav, «Feu et Sceau,» c’est le nom de Seth, le troisième fils d’Adam et Eve, mais aussi, est un mot qui signifie «siège», cela signifie «fondation», Il signifie «base», et cela signifie «un pilier» – érigé, droit et haut.

Nous ne sommes pas dans l’Eden. Si nous avons une étincelle de bonté encore en nous (Conscience), Dieu nous accorde Shin et Tav. Nous n’avons aucune des autres lettres de l’alphabet à utiliser pour retourner à l’Eden. Nous avons Shin et Tav et donc le potentiel pour faire Seth – pour établir une base ou une fondation, pour mettre en place un pilier.

Le nom Seth a une histoire très ancienne. Si vous connaissez la mythologie Égyptienne, vous savez que Set (Seth) est un dieu très important dans le panthéon Égyptien. Dans les premiers jours de la civilisation Égyptienne, Set était un grand Dieu, hautement vénéré et adoré – un Dieu Solaire, lié au soleil, au feu, dont les symboles sont un serpent et un pilier. Chaque fois que vous voyez le nom Seth écrit en Égyptien, il est toujours à côté d’une pierre – une image d’une pierre, ou une représentation d’une pierre ou d’un pilier.

Le nom Seth en Hébreu signifie pilier, base, fondation, et est en relation avec Daath et Yesod, le pilier central de l’Arbre de Vie.

Plus tard dans le panthéon Égyptien, l’histoire de Set a commencé à changer, et il a été vu comme ayant une dualité – deux visages, deux aspects. Lorsque Osiris le grand Dieu devait être intronisé comme roi, son frère jumeau Seth devint jaloux et le tua. Seth, le serpent, tua Osiris. C’est la même histoire que Caïn et Abel.

Seth peut devenir inversé, négatif. En d’autres termes, Shin et Tav ont une polarité qui peut monter ou descendre; Il peut être bien ou mal, Tob ou Ra.

Il est dit dans le Zohar que si nous voulons nous repentir et revenir à l’Eden, alors Dieu nous pardonnera. Lorsque le monde a été créé, Dieu a établi une alliance – une loi ou un accord. Lorsque Adam a rompu l’alliance en mangeant du fruit, l’univers entier a voulu se dissoudre parce que c’était un crime si haineux. C’est psychologique en relation avec nous; cela signifie que lorsque notre Dieu Intérieur nous donne le pouvoir d’exister et que nous brisons l’alliance en mangeant du fruit défendu à travers la fornication, notre univers psychologique et spirituel entier veut se retirer parce que le crime est si horrible contre Dieu. C’est ce crime mentionné dans les Évangiles: le blasphème contre le Saint-Esprit ne peut être pardonné. Le Saint-Esprit est Binah, qui est le Logos, et blasphémer c’est d’abuser de l’énergie à la gorge – Daath : fornication.

Cependant, si nous voulons nous repentir, cette alliance existe toujours et nous pouvons y revenir – et elle est cachée. Dans le Zohar, il dit:

    Le Rabbin Hezekiah a dit: «Le Saint réitère et pardonne à tous ceux qui confessent ses péchés et ses méfaits. Observez que, lorsque le monde a été créé, le Saint a fait l’alliance sur laquelle il continue d’exister. Nous connaissons cela du mot Brashith qui devrait s’écrire, bara, Shith: qui signifie «Il a créé la fondation» ou l’alliance, symbolisée par la lettre Iod (I) au milieu du mot Shith qui, bien que qu’il soit la plus petita des lettres alphabétiques, représente néanmoins l’alliance à travers laquelle toutes les bénédictions viennent à l’humanité.

L’alliance est symbolisé, il est dit dans le Zohar, par la lettre Iod au milieu du mot Shith, qui, bien que le Iod est la plus petite lettre, représente néanmoins l’alliance à travers laquelle toutes les bénédictions viennent à l’humanité. Le Iod est ce petit point, qui est le même petit point au sommet du Shin – les trois Iods. Le Iod est la dixième lettre et se rapporte aux dix commandements, l’alliance, la loi.

    Lorsqu’un fils lui naquit, Adam confessa son péché et était pardonné par le Saint, et donc il appela son nom Seth, ayant les mêmes lettres consonantiques que Shith sans le Iod, symbole de l’alliance qu’il avait transgressé. En outre, la Sainte alliance est également symbolisée par la lettre Beth (B) qui est devenue incorporée avec S et Th lorsque les enfants d’Israël se tenaient au pied du mont Sinaï et ainsi forma le Sabbath (SBT), de qui il est écrit: «C’est pourquoi les enfants d’Israël observeront le sabbath (ou alliance) dans leurs générations pour une alliance perpétuelle. C’est un signe entre moi et les enfants d’Israël pour toujours.» (Ex de XXXI, 16..) – Zohar

À ce moment, symboliquement, nous arrivons au Mont Sinaï, nous recevons l’alliance entière, le reste des lettres de l’alphabet. Ceci est lié à Moïse et à l’Exode.

En d’autres termes, pour recevoir l’alliance une fois de plus, nous avons besoin d’unir le Shin avec le Tav. Lorsque nous unissons Shin avec Tav, nous créons cette Alliance, nous rétablissons cette Alliance. Le Shin est le feu sexuel, Tav est la marque. Lorsque nous incorporons cela avec Tob, le chemin de la bonté, nous apportons Beth, et nous faisons le mot B’reshit, et le mot Shabbat. Il y a beaucoup de choses cachées dans la combinaison de ces termes, mais ce sont les termes racines de l’ensemble des traditions Chrétiennes et Juives. C’est l’Alliance entre Dieu et ses enfants.

La méthodologie pour revenir à cette Alliance est de respecter encore une fois l’Arbre de la Connaissance. C’est de comprendre Daath et suivre la loi, respecter le Pacte. Cette loi codée dans ce Iod. Le Iod [י] est la dixième lettre – lié aux dix commandements. Mais le Iod, en tant que dixième lettre, est aussi liée aussi au dixième sphère, qui est Malkuth, qui est nous – l’homme et la femme. Le Iod représente également le phallus; lorsque vous prenez le mot feu et que vous mettez le Iod au milieu, vous orthographiez  Ish, l’homme. Il y a des mystères cachés dans ces lettres sur lesquelles nous devrions méditer et réfléchir.

Si nous sommes un célibataire, nous avons besoin de défaire les erreurs de notre cerveau (Adam) et nettoyer le mental (Caïn) de Ra – former Caïn à vaincre cet esprit impur qui attend à la porte, Daleth (Daath), qui est le sexe. Même si nous sommes un célibataire, pas dans une relation, nous avons l’énergie sexuelle et elle est active en nous chaque jour. Cette énergie sexuelle travaille à travers notre colonne vertébrale, à travers notre système nerveux, à travers notre système endocrinien, à travers notre physiologie et psychologie, et est utilisée par notre volonté. Comment l’utilise-t-on? C’est la question. Comment utilisons-nous notre volonté? Comment utilisons-nous notre Conscience?

Si d’instant en instant et de jour en jour nous nous livrons dans la luxure – appréciant le fantasme d’imaginer des scènes sexuelles ou des actes sexuels avec d’autres personnes, alors nous devenons esclaves de Ra; nous sommes en train d’asservir notre Conscience à l’Égypte, à Pharaon, à Ra, à l’esprit impur. Ainsi, peu à peu, nous entrons dans l’Enfer. Ces désirs que nous fortifions et construisons  croissent seulement. Saviez-vous que dans l’un des documents les plus anciens de la planète, les Lois de Manu, il est dit que le désir ne peut pas être vaincu lorsqu’il est alimenté. C’est comme essayer d’éteindre un feu en mettant du carburant en lui. Si vous êtes sincère avec vous-même, vous verrez la vérité de ceci. Les gens qui commencent à expérimenter la pornographie, s’enfonce seulement plus loin; ils deviennent dépendants, ils ne peuvent jamais en avoir assez. Les gens qui commencent à coucher partout ne peuvent pas en avoir assez, parce qu’ils ignorent la Conscience et ils écoutent le serpent tentateur.

En tant que célibataire, il y a beaucoup de travail qui peut être fait afin de rectifier ses erreurs et se préparer pour le plus grand travail, qui est par la coopération sexuelle. Ceci est la Sainte-Alchimie de Daath ou Tantra, qui est la coopération sexuelle entre un homme et une femme, en d’autres termes, le Sacrement du Mariage.

Dans cet acte sacré du mariage, homme et femme deviennent le reflet de Elohim: Abba et Aima. En respectant la loi, en ne se livrant pas au fruit de l’Arbre de la Connaissance, les forces et les énergies sont retournées à Dieu et renforcent Abel, l’âme. Le résultat est que le mari et la femme, Adam et Eve, créent un nouveau fils. Ceci est symbolisé dans le Zohar lorsque Adam se repent et retourne à sa femme, Eve.

    Et Adam connut encore sa femme, et elle enfanta un fils, et elle lui donna le nom de Seth, car Dieu m’a donné une autre graine, à la place d’Abel, car Caïn l’a tué. – Genèse 04:25

Dans la Kabbale, il est indiqué très clairement dans les temps anciens, que Seth est une réincarnation d’Abel.

   Rabbi Jehuda dit: «Il était appelé Seth parce qu’il était une réincarnation d’Abel, comme il est écrit: «Car Dieu m’a donné une autre graine à la place d’Abel, que Caïn a tué» – (Gen iv, 25.). Zohar

C’est une déclaration très intéressante, mais cela ne peut se produire que dans un mariage. Cela ne peut se produire que quand un homme et une femme sont unis dans le saint sacrement de l’Alchimie ou mariage et ces forces, au lieu de créer physiquement, créent spirituellement.

Seth, le troisième fils d’Adam et Eve est la réincarnation d’Abel, l’âme innocente qui a été tuée. En d’autres termes, lorsque le couple s’unit dans l’Alchimie et commence à transformer les forces sexuelles de Daath, Abel commence à quitter l’Enfer; Abel commence à sortir de l’Enfer. Voilà comment le couple commence à revenir dans l’Eden, en rectifiant l’erreur. Ils commencent à ne plus faire l’erreur de Caïn.

    Ceci est le récit des générations de l’homme; le jour où Dieu créa l’homme, à la ressemblance de Dieu Il le créa.

    Homme et femme Il les créa, et Il les bénit, et Il les nomma homme (Adam) le jour où ils ont été créés.

    Et Adam vécut cent trente ans, et il engendra à sa ressemblance à son image, et il lui donna le nom de Seth. – Genèse 5: 1-3

La Bible dit que Adam a vécu 130 ans et il engendra à sa ressemblance et à son image, et il lui donna le nom de Seth. C’est une réplique exacte de la façon dont Adam lui-même a été créé par Dieu à l’image et à la ressemblance de Elohim. Alors Adam, maintenant, commence à manifester et à démontrer la pouvoir de Elohim pour créer à travers Daath ; mais cette création se produit seulement après 130 ans.

Ce nombre est symbolique, et pas littéral, et nous ne sommes pas en train de parler pas d’Adam, une personne. Nous sommes en train de parler de notre propre Adam intérieur, l’Être, l’Adam Kadmon. Dans ce contexte, nous ne sommes pas en train de parler du cerveau. Nous sommes en train de parler de notre progéniteur, notre Intime, qui crée l’âme lorsqu’on lui donne les forces avec lesquelles le faire.

Les âges dans la Bible sont ésotériques. Quelqu’un qui a acquis 100 ans a terminé la première initiation des Mystères Majeurs, qui est liée à Malkuth, le corps physique. De là, il y a trente-trois vertèbres pour que le feu du Saint-Esprit puisse monter le pilier de Seth, la colonne vertébrale, afin de compléter la deuxième initiation des Mystères Majeurs liée à Yesod, le corps vital. Adam avait 130 ans, ce qui signifie qu’il avait terminé la première initiation des Mystères Majeurs et était à la 30e vertèbres de la seconde initiation des Mystères Majeurs, liée au corps vital, liée à Yesod, Eden.

Si vous regardez votre colonne vertébrale, elle a 33 vertèbres, en comptant à partir du bas vers le haut. Où se trouve le 30e? Au niveau de la gorge – Daath. Vous voyez, Adam a créé à son image et à sa ressemblance, Seth, à travers Daath.

Rashi (Rabbi Shlomo Yitzhaqi) se réfère à Seth comme l’ancêtre de Noé et d’où le père de l’humanité tout entière. Selon le Zohar 1: 36b, Seth est l’ «ancêtre de toutes les générations des Tsadikim.» Les Tsadikim sont les justes, ceux qui suivent le chemin de Tob. L’ancêtre de toutes les générations signifie: générations – générer – créations – créer. Seth est le commencement de la création de l’âme.

Lorsque le couple qui travaille dans le mariage élève le premier serpent sur le bâton comme Moïse dans le désert, c’est le serpent de la Kundalini lié au corps physique, le premier des sept serpents. Lorsque le couple travaillant dans l’Alchimie ou le mariage élève le deuxième serpent sur le bâton, c’est le deuxième serpent de la Kundalini, lié à Yesod, le corps éthérique ou corps vital. De même cela continue successivement à travers les corps astral, mental et causal, afin de créer l’âme, le Mercabah, le char d’Ezéchiel, ce qui en Grec est appelé To Soma Heliakon. En Égypte, c’est le Sahu, l’âme, les corps de l’âme.

Le commencement de la création de l’âme ou le rétablissement du temple de Salomon, la nouvelle Jérusalem, commence en Yesod, avec Seth. Il y a beaucoup d’importance ici: en Hébreu Seth signifie «la base, la fondation,» et c’est la fondation de l’âme; Seth est le pilier, la pierre angulaire sur laquelle l’âme est établie. Seth est le commencement de l’homme éthérique que Samaël Aun Weor explique très bien dans la Pistis Sophia Dévoilée: l’homme éthérique est la Bodhichitta; l’embryon de l’amour conscient, à l’intérieur duquel les corps de l’Être sont perfectionnés.

Malheureusement, ce Seth positif ne supprime pas immédiatement le négatif. Caïn est ce Seth négatif. Caïn (le mental) est ce qui arrive lorsque le feu de Seth est polarisé de manière négative – et au lieu d’éveiller la Conscience et créer l’âme, ce feu sacré est polarisé à travers la luxure et crée en Enfer. Ainsi, au lieu de créer un ange, un Tsadikim, un juste, il crée à travers Ra quelque chose appelé Seth, un démon.

Le Seth Négatif

En nous, le Seth négatif est très vivant; Seth est l’ego (Caïn). Le nom Seth a ces deux lettres, Shin et Tav – dans chaque cas, que ce soit positif ou négatif, Seth représente une polarisation ou une utilisation du feu du Saint-Esprit, le feu de Binah, Shakti, le feu créateur de Dieu. Si nous sommes toujours tentés par Eve, par le sexe, le feu de Shin se polarise négativement, et notre Caïn tue Abel, et ce feu au lieu de créer dans le Ciel, crée en Enfer.

Voilà pourquoi nous parlons de la triple domination de Seth – Seth, dans son aspect négatif, est triple. Il est:

  1. le démon du mental: Pilate (Bible)
  2. le démon de la mauvaise volonté: Caïphe (Bible)
  3. le démon du désir: Judas (Bible)

Les trois traîtres existent en nous. Ce sont les trois traîtres de Bouddha, Moïse, Chiram, Osiris, et plus encore.

Ce sont les trois manières avec lesquelles Seth (Caïn) nous trompe. Caïn lave toujours ses mains et dit: «Je n’ai pas fais cela; Je ne sais pas où est Abel. Je suis ici depuis tout le temps me mêlant de mes affaires.» Voici ce que Seth dit en tant que Pilate. En tant que Caïphe, il a comploté la mort de son frère. En tant que Judas, il vend son maître pour de l’argent, pour le plaisir. Notre mental fait cela – notre Caïn, notre Seth – tout les jours. Tous les jours nous continuons à renforcer notre orgueil, à fortifier notre ressentiment, même un ressentiment contre Dieu, ressentiment contre nous-mêmes, ressentiment contre notre famille.

Tout cela est comment Seth dans sa triple domination gouverne notre mental et continue à pousser Abel dans la terre (Klipoth) afin de le tuer complètement. Seth ou Caïn est triple: trois traîtres qui travaillent à travers nos trois cerveaux:

  1. intellect
  2. cœur
  3. moteur-instinctif-action ou sexe

– À travers le corps, à travers nos sentiments, à travers nos pensées.

A travers les trois cerveaux, Seth apparaît en tant que sept, ces sept péchés capitaux que nous ignorons que nous avons à l’intérieur – des péchés comme la colère, l’avidité, la jalousie, l’envie, la gourmandise, la paresse. Aucun d’entre nous n’aiment admettre que nous avons ces choses, mais nous les avons en abondance. Nous aimons penser que nous sommes de bonnes personnes, que nous sommes près de la sainteté, en particulier une fois que nous avons acquis un peu de connaissance au sujet de cet enseignement; nous commençons à penser que nous sommes réellement une grande personne. C’est exactement comme cela que Seth gagne – nous trompant avec ces sortes de jeux dans le mental.

Mais Seth en tant que trois et en tant que sept, est beaucoup plus que cela. Nous n’avons pas un orgueil ou un élément de luxure; nous avons une multiplicité. Nous avons une certaine luxure qui aime la luxure  pour les autres et nous avons la luxure qui aime la luxure pour lui. Nous avons la luxure qui aime causer de la douleur, la luxure qui aime provoquer le plaisir, et nous avons la luxure qui aime être indifférent. Chaque ego est multi-facettes  et a beaucoup, beaucoup de formations et manifestations – tellement qu’il serait impossible de les schématiser ou les tracer.

Tous les prophètes, y compris Samaël Aun Weor, a déclaré très clairement que le mental, l’ego est un gâchis; nous avons des milliers de défauts, pas seulement un ou deux.

Le problème est que notre Conscience est endormie. Abel n’est pas conscient; nous dormons. Au lieu de cela, nous écoutons Caïn nous réconforter et nous dire que tout va mieux lorsque nous obtenons un nouveau ipod, ou lorsque nous sommes diplômés de l’école, alors nous allons commencer à faire de l’argent et tout ira alors mieux.

Caïn-Seth fait de son mieux pour nous garder hors du moment présent. Caïn-Seth nous tente toujours à travers la fantaisie au sujet de l’avenir et à travers les souvenirs du passé, à travers la nostalgie de quelque chose que nous n’avons pas et le ressentiment contre les choses que nous faisons, ou des envies de garder les choses que nous avons. En d’autres termes, à travers de nombreuses illusions, tout comme les trois traîtres du Bouddha, les filles de Mara, qui l’ont tenté, ces traîtres sont très actifs en nous.

Le triple pouvoir de Shin qui est dans Seth, reçoit la marque de la bête, si nous tuons Abel complètement. Voilà comment notre propre Seth intérieur nous emmène  en Enfer; c’est ce que l’Apocalypse dit. Si vous lisez le livre de l’Apocalypse, c’est très clair: les idolâtres, les meurtriers, les impudiques, les adultères, les voleurs, les blasphémateurs, vont à la seconde mort; et nous avons tout cela en abondance en nous.

Sans exception, tous nous nous assassinons les uns les autres dans notre mental, commettons l’adultère dans notre cœur chaque jour, volons les uns les autres d’instant en instant – volant l’énergie, volant l’attention, volant des idées. Nous oublions Dieu; nous adorons Caïn. Si nous persistons, nous allons recevoir l’accomplissement de Seth: la polarisation négative de Shin avec la marque de la bête – Shin-Tav. Nous allons passer à la deuxième mort et nous allons souffrir. Si nous pensons que la souffrance est mauvaise maintenant – cela n’est qu’une partie de plaisir par rapport à ce qui nous attend pour payer complètement nos crimes.

Mais, si nous choisissons de prendre le Pacte sérieusement, le Tav, nous pouvons revenir à Daath. Si nous travaillons sérieusement pour vaincre Caïn-Seth, nous pouvons utiliser ce pouvoir de Shin, et ce pouvoir à triple aspect devient l’âme à triple aspect:

  1. Corps Astral Solaire
  2. Corps Mental Solaire
  3. Corps Causal Solaire

Ce sont ces trois sphères au-dessus de Yesod :

  • Tiphereth
  • Netzach
  • Hod

Voilà pourquoi Seth est la fondation. Seth, Seth positif, est lié à Yesod, le corps éthérique. Sur cette pierre de fondation repose le Temple de Dieu qui est Tiphereth, Netzach et Hod : l’âme, le Mercabah. Une fois que cela a été créé, nous sommes de retour dans l’Eden; nous nous sommes rétablis en tant que vrai homme. Nous avons rempli le Pacte, et au lieu de cette marque de la bête, nous recevons le Sceau du Dieu Vivant – donc ce Shin, qui est droit, est combiné avec le Tav du Sceau du Dieu Vivant. Alors, nous sommes revenus à l’Eden.

Lorsque cela arrive, nous avons rempli ce sceau, le Tav à la fin du mot Daath ; voilà comment nous revenons à l’Eden. De cette façon, nous créons l’enfant de Seth. Seth a des enfants aussi; son premier enfant est Enoch. Enoch signifie «celui qui voit» ou «l’oint». «Celui qui voit» est celui qui a la lettre Ayin éveillée. Lorsque nous recevons le sceau du Tav du Dieu Vivant, nous recevons le Ayin, Enoch, et nous entrons par la porte, Daleth, de retour à l’Eden.

Public: Je suis un peu confus…. Égypte d’un point de vue, est une civilisation qui a une grande quantité de connaissances qui a imprégné à travers les âges, et d’autre part semble aussi être civilisé comme une chose négative comme une sorte d’Etat du contrôle totalitaire…

Instructeur: Vous trouvez le même symbolisme avec Israël dans la Bible. Parfois, Israël est représentatif du Royaume de Dieu et de tous les justes et d’autres fois Israël est tous les infidèles qui doivent être punis par Dieu. L’Égypte est le même symbolique. Les deux peuvent être utilisés de manière interchangeable.

Public: Quand vous dites fornication, vous n’êtes pas simplement en train de se référer à l’acte sexuel, êtes-vous…

Instructeur: Le mot fornication, nous sommes allés en profondeur dans la dernière conférence. Plus précisément, forniquer c’est renverser l’énergie sexuelle à travers l’orgasme ; c’est libérer cette force, se livrer à cela. Voilà ce que signifie manger du fruit de l’Arbre de la Connaissance.

Lorsque cette énergie est exploitée, lorsqu’elle est maintenue, lorsqu’elle est contrôlée par la volonté – c’est appelé Tantra Blanc ou Alchimie. Voilà comment le feu est maintenu et transformé en l’âme. En termes très simples, cette étincelle d’énergie que la plupart des gens expulsent pour expérimenter un peu de plaisir physique – lorsque cette énergie est conservée et transformée produit les extases de la Conscience que nous appelons Samadhi ou Nirvana. C’est la même force, mais polarisée dans deux directions différentes.

Public: Y a-t-il une autre forme de cet enseignement…?

Instructeur: Il y a de nombreuses formes de cet enseignement; donc il y a certaines positives et d’autres négatives. Il y a, en gros, trois classes d’écoles qui traitent de la force sexuelle.

Ce que nous vous enseignons ici appartient au Tantra Blanc, qui est une tradition trouvée dans le monde entier au sein de chaque religion, mais traditionnellement ne sont pénétrés que secrètement. Tantra Blanc enseigne trois facteurs. Le premier facteur est la Chasteté, qui signifie l’utilisation de l’énergie sexuelle de la manière pure, de ne pas forniquer. Le second est la sainteté, qui signifie pureté, la mort de l’ego. Le troisième est la charité ou le sacrifice pour les autres, l’amour conscient.

Il y a aussi des écoles «grises» qui enseignent des concepts similaires, mais permettent parfois l’orgasme. Inévitablement, ces écoles ne vont nulle part. Elles sont symbolisées par Sisyphe, l’homme qui a essayé de rouler une pierre sur une colline mais gardé à devoir recommencer.

Ensuite, il y a des écoles «noires» qui encouragent l’orgasme. Celles-ci sont les plus courantes; vous pouvez les trouver partout, comme les mauvaises herbes. C’est parce qu’il est très facile de suivre ces écoles et accomplir ce qu’ils promettent. Pourquoi? Parce que notre propre Abel est à 97% déjà pris au piège dans le Seth négatif. Il n’y a que deux ou trois pour cent libre – si vous allez dans ces écoles et apprenez à utiliser leurs méthodes pour utiliser l’énergie sexuelle et les combiner avec la luxure, vous éveillez la Conscience et rapidement, mais en tant qu’un démon – mais vous ne le saurez pas. Vous penserez que vous avez de belles expériences extatiques; vous penserez que vous voyez Dieu – mais vous êtes en train de voir en tant qu’un devin, quelqu’un qui n’a pas Dieu, mais voit à travers l’ego. C’est ce que nous avons parlé dans les deux premières conférences liées à la lettre Ayin.

Public: Caïn tue son frère et il meurt, où je suis confus est que, en commettant cet acte il enterre l’humanité 97% Caïn, 3% Abel… pourquoi aurait-il simplement laisser faire cela? C’est comme condamner 97% de la population mondiale…

Instructeur: Dieu n’est pas un tyran. Dieu a établi des lois et des fonctions dans la nature et respecte notre volonté; nous sommes en mesure de suivre notre volonté. C’est la même raison que Dieu a permis à Lucifer de tomber, c’est la même raison que Dieu as permis –

Public: Prévenir une catastrophe majeure ne fait pas de vous un tyran…

Instructeur: Dieu met en place la loi, mais respecte la loi; en fait, Dieu doit répondre à la loi. Vous voyez tout dans la nature – tout – est géré par le karma, cause et l’effet. Même les niveaux les plus supérieurs sont gérés par cause et effet. Les dieux eux-mêmes ont à répondre de leurs actes. Personne n’est libre.

Public: À qui Dieu répond-il?

Instructeur: Cela requière une Méditation afin de comprendre ce qu’est Dieu et ce n’est pas une chose facile à répondre.

Public: Pouvez-vous expliquer cela, que chaque Dieu, chaque Ange, chaque Archange était un démon à un moment donné…

Instructeur: Chaque Dieu, chaque Ange, tous les Elohim, doivent connaître le bien et le mal, mais cela ne veut pas dire qu’ils étaient démoniaques, qu’ils sont entrés dans l’Enfer et sont devenus à part entière des démons. Il y a des niveaux. Par un démon à part entière, nous entendons une créature qui est séparée de l’Esprit. Pas tous les êtres deviennent cela. Pour connaître le bien et le mal, il faut connaître le mal. Mais, on n’a pas besoin de divorcer de l’Esprit. Seuls les plus pervers vont aussi loin. Historiquement, l’humanité avait besoin d’expérimenter le mal, mais ne pas devenir le mal. Mais il y avait des anges qui ont décidé de prendre le chemin de Ra et de devenir à part entière des démons. Ceci est expliqué dans le Livre d’Enoch et un peu dans la Genèse. Quand ils l’ont fait, ils tentèrent l’humanité à venir faire la balade. Ces anges deviennent de véritables démons. Cela ne se produit pas sur chaque planète; c’est arrivé ici. Pas chaque Ange ou chaque Elohim devient comme ça.

Public: Lorsqu’on parle de tomber, pour avoir plus d’intelligence, c’est ce que je suis en train de parler…

Instructeur: Eh bien, c’est un autre sujet. Lorsque vous regardez l’Arbre de Vie, il mappe tous les niveaux de Conscience – mais cet arbre est vraiment simplifiée; c’est comme la maternelle. Sur tous ces niveaux se trouvent des niveaux de développement conscients. Tout simplement parce qu’il est possible de descendre au fond de Klipoth ne signifie pas que cela est nécessaire. Ce n’est pas nécessaire, mais certains choisissent d’aller de cette façon, de prendre le chemin de la mort. Dieu respecte ce choix, mais vous devez payer pour vos actions. Vous pouvez le prendre, mais vous devrez payer.

Public: Les démons rouges de Seth…

Instructeur: Oui, les démons rouges de Seth sont tous les egos.

Public: Pourquoi ce ne sont pas ces démons qui sont brûlés et nettoyés comme le sont tous les humains…

Instructeur: Ils seront, ils sont – c’est tout le but de passer à travers la seconde mort – ces démons sont purgés de l’âme. À travers la douleur ils soient purgés.

Public: Voulez-vous dire que c’est l’endroit où vous êtes purgés?

Instructeur: Nous sommes déjà en Enfer.

Public: Donc, nous sommes en train d’être purgés maintenant?

Instructeur: Voilà pourquoi tout le monde souffre et cela se dégrade parce que le monde descend de plus en plus.

Public: Donc, vous dites que nous sommes dans le premier niveau de l’Enfer, et un autre niveau après…

Instructeur: Selon l’endroit où vous êtes dans le monde, oui. New York City, Los Angeles, Chicago, New Delhi, Londres – ces grandes villes où beaucoup de gens sont rassemblés – si vous venez de la campagne à la ville, vous sentez la différence; les choses deviennent vraiment compliquées et c’est parce que vous descendez sur l’Arbre de Vie, il y a de plus en plus de lois.

Il devrait être que dans le monde physique, nous sommes gérés par 48 lois. Donc, si vous allez dans la campagne, vous avez une vie simple, vous n’êtes pas autour d’une grande complexité – c’est plus ou moins ce qu’elle devrait être pour tout le monde. Lorsque vous arrivez à la ville, ce n’est pas comme ça – c’est très compliqué, très difficile, très douloureux; les gens souffrent beaucoup dans la ville et c’est parce que ces villes descendent. Le niveau psychologique de ce groupe de personnes l’emmène en bas. C’est l’Enfer.

Public: Adam a atteint l’âge de 130… lorsque les patriarches Occidentaux comme Mathusalem vécurent jusqu’à l’âge de 900, est-ce une référence à son niveau de Conscience?

Instructeur: Oui. Ces centaines d’années se rapportent à ces sphères sur l’Arbre de Vie. Si vous comptez à neuf vers le haut, vous pouvez voir le niveau de développement que le prophète avait – très élevé. Donc, ces patriarches sont des patriarches pour cette raison, parce qu’ils ont atteint ces niveaux très élevés.

Public: Est-il possible d’atteindre les milliers…?

Instructeur: Des milliers vont au-delà. Au-delà de Kether se trouve un tout autre niveau – il y a du travail là-bas que nous ne pouvons même pas comprendre.

Public: Donc, vous dites que Dieu pourrait juste être le premier niveau pour tous – à comprendre, mais vous pouvez obéir à d’autres personnes à d’autres niveaux qui sont encore plus élevés?

Instructeur: Plus ou moins. La chose est qu’il n’y a pas une chose que nous considérons comme Dieu, en tant que personne.

Public:… juste un gros livre de règle…

Instructeur: Eh bien, dans un sens, c’est ça, mais c’est comme cause et effet, comme la gravité. Être ici dans le monde physique, vous devez comprendre comment fonctionne la gravité et si vous ne le faites pas, vous vous blessez beaucoup – vous pourriez sortir d’une fenêtre haute et se faire tuer. Toutes ces lois sont les mêmes; si vous voulez monter, vous devez savoir comment le faire.

Public: Sur le chemin, nous devons commencer par le sexe; le sexe aide-t-il à tous les niveaux de ce travail?

Instructeur: Il est le commencement. Il n’est pas tout, mais il est le commencement. La création est sexuelle et pour entrer dans le chemin nous devons créer. Nous devons créer Seth et ses enfants; nous devons créer l’âme. Cependant, une fois que l’âme est créée, alors l’initié a le choix: continuer sur la voie humide, la voie sexuelle, ou la voie seche, le chemin de Brahmacharya, où ils ne pratiquent pas l’acte sexuel physique. Il y a des choix qui peuvent être faites selon le chemin que l’on choisit.

Public: Si tout au long de la durée de vie de l’âme… s’ils ont abusé de leurs pouvoirs sexuels, le sexe serait-il la première porte d’entrée de cette personne pour entrer dans plus de Conscience ou devraient-ils s’abstenir d’avoir des relations sexuelles alors?

Instructeur: La plus grande puissance que nous avons en tant qu’être humain est la puissance sexuelle; c’est la plus grande responsabilité que nous avons. Lorsque nous mal-utilisons cela nous pouvons changer dramatiquement, non seulement notre vie, mais la vie d’autres personnes.

Elle est la seule force la plus influente, la plus puissante dans la nature, la puissance sexuelle. Il n’y a rien qui nous influence plus que cela. Donc, étant donné cela, quelqu’un qui a nui à eux-mêmes sexuellement, le meilleur remède pour eux c’est de se guérir sexuellement. Il est dit dans les médecines traditionnelles Asiatiques et autochtones, que le remède peut être trouvé dans la maladie. C’est vrai. C’est particulièrement vrai sexuellement.

La plupart des maladies dont nous souffrons en ces temps sont sexuellement enracinées, et je ne parle pas de maladies physiques simplement. Les maladies émotionnelles, les maladies mentales, les maladies spirituelles – la majorité d’entre elles sont de nature sexuelle, à cause de la violence sexuelle soit dans ce corps physique ou un précédent. Donc, pour guérir ces maladies, la médecine la plus grande c’est de fournir cette puissante énergie dans le corps qui peut le guérir. Recycler ces hormones – ces hormones qui ont créé le corps en premier lieu ont le pouvoir de le guérir.

Public: Donc, vous dites que l’amour commis n’a pas d’importance.

Instructeur: Il a de l’importance; bien sûr, il est important. Dieu est amour. S’il n’y a pas d’amour, Dieu est absent. Seul Dieu peut nous guérir, et nous connaissons Dieu à travers l’amour.

Si vous êtes un célibataire et que vous transmutez votre énergie sexuelle, vous pouvez être guéri si c’est la volonté de Dieu, si c’est conforme à la cause et effet: karma.

Public: Est-ce que zéro est égal à deux?

Instructeur: Zero est lié à deux dans le contexte du signe de l’infini: l’infini est un zéro tordu en deux moitiés, et c’est le signe de Elohim.

En outre, le zéro ou l’infini, l’Ain Soph, entre en existence et quitte l’existence à travers le numéro deux, qui est Beth de B’reshith. Toute la création provient de Beth, la deuxième lettre. Alors oui, la réponse est: deux est égal à zéro.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Daath, the Doorway to Knowledge (3)

Daath, La Porte vers la Connaissance (2)

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Daath, l’Arbre de la Connaissance

La connaissance que nous cherchons à comprendre est symbolisée dans le livre de la Genèse comme un arbre dont le fruit est interdit à Adam et Eve d’en manger.

    «Maintenant, l’Éternel Dieu a pris l’homme, et il l’a placé dans le jardin d’Éden pour le travailler et le garder. Et le Seigneur Dieu a commandé à l’homme, en disant: «De tous les arbres du jardin, tu peux librement manger. Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal tu ne mangeras point, car le jour où tu en mangeras, tu mourras sûrement.»-Genèse 2: 15-17

Adam et Eve font l’erreur de se laisser tenter par le fruit de l’Arbre de la Connaissance et à partir de ce moment la souffrance a commencé. Si nous le regardons historiquement, toutes les souffrances que nous avons, la souffrance de la mort, de l’âge, de la maladie, de la douleur, de la douleur émotionnelle, de la douleur spirituelle, ont commencé par cette erreur. Mais nous savons que chaque symbole de la Bible et de toutes les grandes Écritures contient plus d’un sens, et dans la tradition Gnostique, nous allons plus loin que le sens littéral et pénétrons dans les autres niveaux qui sont cachés à ceux qui ne sont pas spécialement éduqués ou initié.

    Les récitals de la loi sont les vêtement de la loi. Malheur à celui qui prend ce vêtement pour la loi elle-même! David avait ceci à l’esprit quand il a dit: Ouvrez mes yeux, afin que je puisse contempler des choses merveilleuses de votre loi (Psaumes 119, 18), c’est-à-dire ce qui est caché sous le manteau de cette loi. Il y a des gens fous qui lorsqu’ils voient un homme couvert de beaux vêtements, ne regardent pas plus loin que le vêtement, et pourtant c’est le corps qui prête de la valeur aux vêtements, et encore plus précieux est l’âme. La loi a aussi son corps. Il y a des commandements qui peuvent être appelés corps de la loi, et les récitals ordinaires qui se mêlent avec eux sont les vêtements qui couvrent le corps. Les simples d’esprit ne prennent garde de rien que les vêtements ou les récitals de la loi, ils ne savent rien d’autre, et ne voient pas ce qui est caché sous ce vêtement. Les bien informés ne pensent pas à l’habillement, mais au corps que couvre l’habillement. Les sages, les serviteurs du roi suprême, ceux qui habitent sur les hauteurs du Sinaï pensent à l’âme seulement, qui est le fondement de tout le reste, et qui est la loi elle-même, et dans les temps à venir ils seront prêts à contempler l’esprit de cet esprit qui respire la loi.» – Zohar, partie III, fol. 152a

Dans Bershit / Genèse, l’original Hébreu dit Daath Tob vey Ra, qui signifie «connaissance du bien et du mal», et les lettres Hébraïques dans cette phrase cachent beaucoup de significations importantes.
daath-web

Ceux d’entre nous qui ont des antécédents dans les religions Juives ou Chrétiennes sont familiers avec l’histoire de l’homme et de la femme dans le jardin primitif qui, disait-on, était là dans l’innocence complète et le bonheur, sans aucune manière de souffrance ou la mort. Il semble que c’est une compréhension assez répandue que si vous avez une histoire au sujet d’un homme nu et d’une femme nue dans un beau jardin, en quelque sorte le sexe doit faire partie de l’image, Il doit y avoir un aspect sexuel. Mais, malheureusement depuis de nombreux siècles, les religions publiques n’ont pas réussi à expliquer le symbolisme sexuel caché dans cette histoire antique. Cela est beaucoup au détriment de ce monde, parce qu’en fait, une compréhension en profondeur de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal est précisément la porte pour sortir de la souffrance. C’est la porte pour retourner à l’Eden. Nous savons que c’est vrai parce que la première lettre de Daath (connaissance) est Daleth, qui, dans la langue Hébraïque symbolise une porte; C’est la porte pour retourner à l’Eden. C’est à travers la connaissance, à travers Daath ou Gnose (Grec pour connaissance), que cette humanité déchue peut revenir à un état de bonheur, un état d’extase ou de bonheur, qui, en Hébreu est Eden. Le mot Eden signifie littéralement bonheur ou plaisir. Cela pointe encore pour nous que le jardin d’Eden et l’histoire de l’Arbre de la Connaissance doit avoir quelque chose à voir avec le sexe. Le nom Eden même signifie plaisir.

La Dualité de la Connaissance

ayinLa deuxième lettre dans ce mot Daath est Ayin, qui, en tant que symbole en lui-même signifie «connaître, expérimenter, voir, percevoir.» Il a deux Iod au sommet de sa forme, qui peut représenter les yeux; pas nécessairement les yeux physiques, mais la manière dont nous percevons, et acquérons l’expérience ou la connaissance.

Comme nous avons parlé dans la conférence précédente, Ayin a une dualité, il a un double potentiel, également représenté dans sa structure en deux parties. Daath, cette porte de la connaissance, peut conduire au bien ou au mal, Tob ou Ra. Ayin symbolise cette dualité, et c’est pourquoi dans la Kabbale  nous savons que Ayin est le chemin soit vers l’iniquité soit vers la pudeur (Chasteté). Ces deux mots en Hébreu commencent par Ayin.

  • Avon: iniquité
  • Anava: pudeur / Chasteté

Le Ayin représente aussi deux chemins. En réalité, il s’agit d’un chemin, mais qui va soit vers le haut soit vers le bas. Ce chemin est sexuel.

  • Avon: Iniquité, le chemin de la fornication, le chemin de la mort, le chemin de Ra [l’esprit impur].
  • Anava: Pudeur ou Chasteté, le chemin de Tob [bonté], le chemin de Gedulah et Geburah.

Le Ayin est le cœur de Daath. Ce sont les deux côtés de Daath.

tavLa troisième lettre est Tav, qui est la dernière lettre de l’alphabet Hébreu, la vingt-deuxième lettre, qui contient tout l’alphabet. Tout le mysticisme de la Kabbale est caché dans le Tav. C’est le sceau de l’alliance, le timbre qui enveloppe tout ensemble, et c’est la raison pour laquelle cette lettre Tav en Kabbale est également dit être double. Ces deux mots se terminent par Tav:

  • Emeth: vérité
  • Maveth: mort

Là encore, la Kabbale cache dans ses lettres mêmes les deux chemin vers lesquels Daath (connaissances) peut nous amener.

Si nous méditons sur ces symboles, nous pouvons facilement arriver à la réalisation qu’il y a deux voies à notre disposition à travers le sexe. Si Daath, la connaissance est sexuelle, alors il y a deux façons de l’utiliser:

  • Tob (bien, pur)
  • Ra (mal, impur)

Nous avons une autre preuve que la connaissance (Daath) ou «connaître» est sexuelle: par l’utilisation du mot connaissance dans la Bible.

    Maintenant, l’homme connaissait sa femme Eve, et elle conçut et enfanta Cain…-Genèse 4: 1

    Et l’ange lui dit: Ne crains pas, Marie, car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu concevras dans tes entrailles, et tu enfanteras un fils, et tu l’appelleras JÉSUS…

    Alors Marie dit à l’ange: Comment cela sera-t-il, vu que je ne connais pas un homme?-Luc 1: 30-34

La connaissance implique la connaissance sexuelle.

Nous n’étudions pas ceci seulement pour des raisons de théorie ou parce que c’est intéressant. Nous étudions cela parce que nous sommes fatigués de la souffrance. Nous étudions cela parce que nous voulons un changement fondamental dans notre expérience de la vie. Nous voulons un changement fondamental dans notre expérience de la mort. Nous voulons connaître. Nous voulons connaître, Daath. Par conséquent, cette connaissance de Daath est très pratique, et lorsqu’elle est appliquée dans notre vie quotidienne peut rendre de grands changements si nous l’utilisons avec sagesse; Mais nous devons comprendre la différence entre Tob et Ra. Nous devons comprendre le symbolisme d’Adam et Eve dans ce livre, dans ce grand symbole kabbalistique.

Chaque symbole a plusieurs niveaux de signification. Adam et Eve ont une signification littérale liée à l’humanité antique qui a fait une erreur; Adam et Eve ont également une signification physique liée à notre corps physique et sa contrepartie énergétique. Dans ce contexte, Adam représente le cerveau. Adam, notre mental, est tenté par notre Eve intérieure, qui est les organes sexuels. Notre mental est tenté parce qu’il aime le plaisir, et il est tenté par le fruit du sexe (Daath) par Eve (les organes sexuels), qui, à son tour, est tentée par le serpent, Lucifer qui est un symbole de notre propre tentateur intérieur, notre propre Satan intérieur.

Adam et Eve représentent également le mari et la femme. À travers la coopération d’un homme et d’une femme, le retour à l’Eden peut se produire. Pour cela, cependant, nous devons connaître les lois de l’Eden, et comment revenir en harmonie avec ces lois afin que nous puissions retourner à l’Eden. Connaître comment discerner entre Tob et Ra est d’une importance cruciale.
tobTob signifie bien ou bonté. Être en harmonie avec les lois de l’Eden c’est suivre Tob. Les trois lettres de Tob (Teth, Vav, et Beth) contiennent cette connaissance. Tob, bien, bonté, se rapporte à notre propre Esprit intérieur, Chesed : amour ou bonté. Chesed est notre Être intérieur, notre Esprit intérieur; Mais malheureusement nous avons été sous l’illusion du serpent et sommes tombés dans le chemin de Ra.
raRa ne signifie pas le mal dans le sens d’un grand méchant comme du cinéma. Ra signifie «l’esprit impur», la pollution: la pollution psychologique, la pollution spirituelle. Il est composé des deux lettres Reish et Ayin. C’est le Ayin négatif de l’iniquité et de la mort. Ra, la pollution, est spécifiquement sexuelle. Plus précisément, Ra se réfère aux crimes sexuels commis dans le temple de Dieu, qui est nous-mêmes.

    «Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront pas le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas. Ni les fornicateurs, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les homosexuels, ni les sodomites, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les révoltés, ni celui qui commet l’extorsion n’hériteront du royaume de Dieu.»-1 Corinthiens 6: 9-10

Tous ces noms ici sont des egos, des désirs. Les gens ont tendance à lire littéralement ce passage, comme s’il s’agissait d’une indication à l’égard de personnes particulières. Ce que nous ne réalisons pas, c’est que nous tous avons Ra à l’intérieur, cet esprit impur, et nous avons tous ces différents désirs ou tendances latentes dans notre propre esprit. Chacun de nous a les éléments de l’Adultère dans notre propre mental, parce que chacun d’entre nous avons rompu le commandement que Jésus a expliqué magnifiquement dans l’Évangile:

    Vous avez entendu qu’il était dit aux anciens : Tu ne commettras pas d’adultère : Mais je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a commis l’adultère avec elle dans son cœur.-Matthieu 5: 27-28

Il est explicitement clair que ceci est une forme de d’Adultère, et nous sommes tous coupables, donc nous ne pouvons pas prétendre que d’autres personnes sont adultères alors que nous le sommes. Cet élément est dans notre mental, et la même chose est vraie de la fornication et de l’idolâtrie. Être idolâtre, c’est adorer autre chose que Dieu. Nous n’aimons pas vraiment Dieu; Nous adorons notre fierté, nous adorons notre besoin de sécurité, nous adorons notre personnalité, nous adorons l’argent, nous adorons notre peur, nous adorons nos souvenirs, nos ressentiments. Nous avons beaucoup d’éléments dans notre propre mental que nous idolâtrons, que nous adorons, et ce sont tous à cause de l’influence de Ra, l’esprit impur. Ra est notre propre psyché égoïste.

Tant de religions ne parviennent pas à expliquer pourquoi l’Arbre de la Connaissance est sexuel. Il y a tant de contradictions dans les religions et dans les enseignements de nos théories modernes. Ce que cet enseignement raconte quand nous le regardons dans sa profondeur, c’est qu’au début Dieu a placé un homme et une femme côte à côte dans l’Eden (béatitude). Ce n’est qu’en tombant dans la tentation que l’homme et la femme ont été expulsés de l’Eden, et c’est alors que la mort et la souffrance ont commencé. Cela nous dit qu’il y a une connaissance secrète disponible entre l’homme et la femme-c’est cette connaissance de Daath. Mais, il est très étrange que tant de religions rejettent maintenant l’union de l’homme et de la femme comme un chemin vers Dieu. Depuis des siècles, ils disent qu’une personne doit être seule, être un soi-disant «célibataire». Ce n’est nulle part démontré dans la Bible ou dans aucune religion, sauf lorsque Paul expliquait des choses très subtiles qui sont grandement mal comprises à propos d’être un eunuque. Jésus a parlé de cela, et nous avons discuté longuement de cela dans un cours intitulé Les Sacrements de l’Église Gnostique. Je le signale parce que, pour comprendre ce chemin de Tob, il faut rappeler que le mariage est un sacrement: un acte sacré. Le mariage, l’union de l’homme et de la femme, fait partie des lois divines de la nature. C’est la base de la création; La création se produit à cause de l’union de l’homme et de la femme. Sans cette union, il n’y a pas de création. De même, l’âme ne peut être créée que si un homme et une femme s’unissent. C’est ainsi que Jésus l’a expliqué: que nous devons naître de nouveau.

    Il y eut un homme des Pharisiens, nommé Nicodème, le chef des Juifs. Celui-ci vint à Jésus la nuit, et lui dit: Rabbi, nous savons que tu es un maître venu de Dieu; car nul homme ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n’est pas avec lui.

    Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut pas voir le royaume de Dieu.

    Nicodème lui dit: Comment un homme naîtra-t-il alors qu’il est vieux? Peut-il entrer une seconde fois dans le sein de sa mère et naître?

    Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et de l’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui naît de la chair, est chair; Et ce qui naît de l’Esprit est esprit.-Jean 3: 1-7

C’est la deuxième naissance, qui est le résultat du chemin de Tob. Voilà pourquoi Tob se termine par la lettre Beth. Beth est la deuxième lettre de l’alphabet Hébreu, mais il est aussi la lettre qui commence la Bible:
brashit-webLa Genèse (création) commence par la lettre Beth. C’est la lettre de la Mère Divine, celle qui a l’Immaculée Conception. Cela ne peut se produire qu’entre un homme et une femme. Il n’y a pas d’autre moyen. Il est écrit:

    Le mariage est honorable parmi tous, et le lit sans souillure; Mais les fornicateurs et les adultères Dieu jugera.-Hébreux 13: 4

Cette déclaration illustre très clairement les deux façons d’utiliser les connaissances sexuelles (Daath). En d’autres termes, la Bible dit que le mariage est honorable (Tob) s’il est sans souillure. Mais s’il est souillé, par la fornication, l’adultère, la luxure, par Ra, l’esprit inique qui tente le mental à travers le sexe pour se livrer à manger le fruit, alors Dieu jugera.

Nous devons rappeler que le premier miracle que Jésus a effectué pour démontrer sa maîtrise était lors d’un mariage. Ce n’est pas un accident; Ce n’est pas un hasard. C’est parce que le mariage est sacré, et dans le mariage se trouve le cœur et la racine de son enseignement, qui a malheureusement été excisé hors de la Bible par des gens ignorants, et seulement des éclats de celui-ci restent dans la Bible.

Cet enseignement qu’il donna au mariage, fut de transformer l’eau en vin; Qu’est-ce que le vin? C’est le vin de l’Eucharistie, le sang du Christ: c’est Shamayim, de l’Hébreu pour l’eau ardente qui descend d’en haut. Lorsque cette eau est transformée à travers la transmutation sexuelle, le Christ peut sauver.

    Celui qui a la foi [pisteuō] en moi [Christ], comme l’a dit l’écriture, de son abdomen [koilia] coulera des fleuves d’eau vivante [toute la vie émerge de l’eau sexuelle].-Jean 7:38

Le Christ sauve à travers le feu dans l’eau. Le feu est la force de l’Esprit.

Le Feu Créateur

    Car le Seigneur ton Dieu est un feu consumant…-Deut 4:24

Jésus a enseigné le chemin de notre Père intérieur, aimer notre propre Dieu avec tout notre cœur, notre mental et notre force, avec toute notre âme. Ce Père intérieur est notre propre Ruach Elohim intérieur.

ruach-elohim-web

    Au commencement [Bereishit] de la création des cieux et de la terre par Elohim.

    Or la terre était étonnamment vide, et les ténèbres étaient sur la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu [Ruach Elohim] planait au-dessus de la surface de l’eau.-Genèse 1: 1-2

Au tout début de la Bible, nous lisons les jours de la Genèse, qui symbolisent la création de l’homme, la création de notre propre être spirituel, la façon dont nous marchons dans l’Initiation. Celui qui plane sur les eaux sexuelles est l’esprit de Elohim: le Ruach Elohim. C’est notre propre Être intérieur. L’Esprit de Elohim est Chesed, bonté, amour, miséricorde, notre Esprit intérieur, notre propre Père intérieur individuel. Chaque personne a son propre Père intérieur, et ce Père intérieur est une particule ou une étincelle du grand Brasier, que nous appelons Dieu. Notre Père intérieur est Dieu. Il est individuel en nous, et chacun de nous a cela à l’intérieur, mais non développé, et la collection d’eux tous est cette grande divinité inconnaissable. C’est ainsi que nous voyons que le polythéisme et le monothéisme sont en fait la même chose. Mais pour arriver à ce point, qui est caché ici lorsque nous analysons Tob et sa relation avec le Ruach Elohim, cet Esprit qui plane sur les eaux, si vous ajoutez les valeurs numériques des lettres Hébreuses du nom Ruach Elohim, le résultat est trois cents. Le nombre trois cents en lettres Hébreuses est Shin. La lettre Shin symbolise le feu.
ruach-elohim-shin-web
La lettre Shin est semblable à un trident qui a trois points. On dirait une flamme ou un feu. Il a trois lettres Hébreuses Iod au sommet. Ces trois points sont la trinité:

  1. Kether, Chokmah et Binah
  2. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit
  3. Brahma, Vishnu et Shiva
  4. Le premier, le second et le troisième Logoi qui, dans leur union, sont le Logos Solaire, le Christ Cosmique, le grand brasier (feu), le feu de la vie, le feu de vie.

Quand il descend de ces mondes ineffables d’en haut, se manifeste d’abord comme Esprit, Chesed, Tob, bonté, notre Père intérieur qui est l’Esprit planant sur les eaux prêt à créer. Shin représente ce feu de la divinité. C’est tous ces niveaux en haut liés à Briah et Atziluth. A travers ces mondes célestes de la Kabbale, émerge Daath et de Daath émerge Shin.

Shin est profondément lié à Binah, la troisième Sephirah, qui est le Saint-Esprit. C’est dans ce troisième Sephirah, qui est un trois-en-un. Nous pouvons voir sa structure: trois points dans une forme. Binah est le Saint-Esprit, et l’Esprit Saint apparaît toujours comme un feu, comme un grand brasier.

    Et Iod-Hei-Vav-Hei allait devant eux, le jour dans une colonne de nuée pour les guider dans leur chemin; Et la nuit dans une colonne de feu, pour leur donner la lumière; Pour aller de jour et de nuit…-Exode 13:21

    Et quand le jour de la Pentecôte était venu, ils [les Apôtres] étaient tous d’un commun accord en un seul endroit. Et tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux (Aleph), et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Et il leur apparut des langues divisées, comme de feu (Shin), et se posèrent sur chacun d’eux. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit (Binah)… – Actes 2: 2-4

C’est le Saint-Esprit, le pouvoir créateur et destructeur de Dieu, qui est le feu.

Lorsque cette force se manifeste, elle le fait à travers Daath, l’Eden supérieur, qui en Hébreu est appelé Shamayim.
schamayim2
Shamayim est habituellement traduit par «ciel» dans la Bible, mais littéralement c’est Shin-Mem-Iod-Mem, ce qui signifie «Eaux ardente.»

L’eau ardente est l’Eden supérieur, Daath. Dans la Bible, Dieu sépare les eaux des eaux, la supérieure de l’inférieure.

    Et Dieu dit: Qu’il y ait une étendue au milieu de l’eau [mayim], et qu’il y ait une séparation entre l’eau et l’eau. Et Dieu fit l’étendue, et il sépara l’eau qui était en-dessous de l’étendue et l’eau qui était au-dessus de l’étendue, et c’était ainsi. Et Dieu a appelé l’étendue Ciel [Shamayim]… – Genèse 1: 6-8

Les eaux inférieures (mayim: Mem-Iod-Mem) sont l’Eden inférieur, lié aux organes sexuels. Les eaux supérieures (Shamayim: Shin-Mem-Iod-Mem) sont l’Eden supérieur, lié à Daath et au Saint-Esprit. La différence entre elles est Shin: le feu.

C’est à travers le feu que Dieu crée et détruit.

Telle est le pouvoir de Shin dans la Shamayim, qui est séparée de la Mayim de Yesod, l’Eden inférieur, qui est le sexe. Il y a une relation profonde entre ces deux.

Tout au long de la Bible, nous trouvons des Écritures nous disant que Dieu est feu. Dans le livre de Matthieu, Jean-Baptiste dit: «Il vous baptisera avec le Saint-Esprit et avec le feu qui est dans sa main et il purifiera à fond son plancher et rassemble son blé dans le grenier, il brûlera le foin avec un feu inextinguible.» Dans Luc, il est dit: «Je suis venu pour envoyer le feu sur la Terre.»

    L’œuvre de chaque homme sera manifestée, car le jour la déclarera, parce qu’elle sera révélée par le feu; Et le feu essayera l’œuvre de chaque homme de quelle sorte elle est. Si l’œuvre d’un homme demeure sur lequel il a bâti, il recevra une récompense. Si l’œuvre d’un homme est brûlée, il subira la perte; mais lui-même sera sauvé; mais comme par le feu.-1 Corinthiens 3: 13-17

Daath, la connaissance du bien et du mal, est la connaissance du feu: comment utiliser le feu. Ce feu est sexuel. Ceux qui ont atteint la maturité savent que le feu est sexuel, car il fait bouillir le sang. Lorsque notre feu sexuel est activé, c’est parce que le Shin en haut est en train de remuer les eaux du mayim dans nos organes sexuels. C’est à travers le sexe que nous avons le pouvoir de créer comme des dieux. En effet, dans notre sexe se trouve le Shin, le feu de la création.

Mais, parce que nous avons l’esprit impur vivant dans notre mental, lorsque le feu sexuel fait bouillir notre sang, le tentateur est là dans notre psyché et physiologie appelant cette énergie, nous tentant. La tentation est feu, mais rappelez-vous: la lumière vient du feu. Si nous voulons de la lumière pour notre Conscience, nous la prenons à partir du feu. Lorsque nous vainquons la tentation, nous transformons ce feu en lumière. C’est ce que les enseignements enseignent tous: comment transformer ce feu sexuel en lumière.

En Hébreu, le feu est Esh, qui est orthographié Aleph-Shin.
esh-fireShin par lui-même peut représenter le feu, mais en tant que mot feu, nous mettons d’abord le Aleph. Pourquoi? Aleph est la première lettre de l’alphabet Hébreu. Aleph est une lettre sacrée qui représente les sphères supérieures de l’Arbre de Vie. C’est une des lettres mères de la création, et représente l’élément air. Shin représente le feu, et le feu pour brûler, il doit y avoir de l’air. Pour que Dieu puisse créé, Dieu doit d’abord respirer.

    Et Dieu dit: Que la lumière soit! Et il y eut lumière.-Genèse 1: 3

Ce qui est extrêmement curieux et ignoré par des siècles de théologiens, de savants et de débats est ce mot Esh (feu) dans la Bible, et comment il est caché et comment il est beau quand vous voyez la signification. Il y a des centaines d’années, Rabbi Akiba a donné la clé:

    «Si le mari et la femme le méritent, la présence de Dieu demeure au milieu d’eux; S’ils ne le méritent pas, le feu les dévore.»

Le mot Hébreu pour homme est Ish: Aleph-Iod-Shin. Si vous mettez un Iod dans le feu, vous fabriquez un homme.

ish-man

Si vous supprimez le Iod, on se retrouve avec le feu, Esh. Le Iod symbolise le phallus, l’organe sexuel masculin. Il symbolise également un homme ou une personne.

En outre, le mot Hébreu pour la femme est Isha: Aleph-Shin-Hei.

isha-woman

Le Hei en lettres Hébraïques symbolisent le ventre, l’utérus. Si vous enlevez le Hei du mot femme, le feu reste. Ainsi, dans la base même de l’homme et de la femme le feu reste et ce qui les distingue sont les organes sexuels, Iod et Hei. Ces deux lettres sont les deux premières lettres du divin nom de Dieu:

ihvh2Iod-Hei-Vav-Hei : homme + femme, phallus + utérus: le sexe.

Dans chaque homme il y a le feu; Dans chaque femme il y a le feu. Si l’homme et la femme connaissent la connaissance de Daath, le chemin de Tob, ils peuvent profiter de ce feu, afin de marcher sur le chemin, pour être en harmonie et entrer dans l’Eden. S’ils ne connaissent pas cette connaissance, le feu les brûle. Nous voyons que cela est vrai: le feu du sexe est à la racine de tant de douleur, tant de souffrance, et pourtant nous continuons à croire que nous pouvons nous livrer à nos désirs et continuer à ignorer ces vérités fondamentales.

Si ces deux feux sont réunis dans le chemin de Tob, dans la pureté, ces feux sont unis et transformés et deviennent la base de la création.

    Et le Seigneur Dieu bâtit le côté qu’Il avait pris de l’homme en femme, et Il l’amena à l’homme.

    Et l’homme dit: «Cette fois, c’est l’os de mes os et la chair de ma chair. Celle-ci sera appelée isha parce que celle-ci a été prise de ish (homme)».

    C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.

    Ils étaient tous les deux nus, l’homme et sa femme, mais ils n’avaient pas honte. – Genèse 2

Lorsque ish et isha deviennent une seule chair, ils peuvent créer comme Dieu. Ils deviennent la base de la Genèse au sein de Bereishit. C’est pourquoi ils n’ont pas honte: ils obéissent à la loi et demeurent dans l’Eden, dans la pure sexualité, sans honte, sans souffrance, ni mort. Mais quand ils sont tentés par le désir, ils sont détruits par le feu, et Ra émerge.

La tradition kabbalistique dit qu’il est impossible de mettre ce feu dehors. Vous ne pouvez pas, parce que le feu est la vie. La vie elle-même est ce feu. Il ne peut pas être éteint. Il doit être maintenu ou détruit: il peut ne pas brûler rapidement, il peut être lent, mais c’est un feu. Cela exige une grande intelligence (Binah) pour le gérer correctement.

Les kabbalistes affirment que si l’on laisse le feu tel qu’il est et ne prend pas le contrôle conscient de celui-ci conformément à la loi divine, il est impossible de le gérer parce qu’il génère le mal (Ra). En d’autres termes, si quelqu’un essaie d’éviter le feu sexuel comme dans le soi-disant célibat, ce feu détruit. Nous en avons beaucoup vu au cours des dernières décennies, témoins de soi-disant célibataires qui deviennent des agresseurs d’enfants et abusent d’autres personnes sexuellement, ou qui deviennent des tyrans. En fait, l’abus du feu sexuel était la racine des horreurs de l’Inquisition Espagnole; Ces soi-disant célibataires étaient incapables d’utiliser leur énergie sexuelle correctement et elle pourrit leur mental, les rendant fanatiques violents. C’est pourquoi ils ont commis tant d’horribles actes de violence.

Ce feu sexuel, s’il n’est pas géré, devient la source de Ra, le mal ou l’esprit impur. Que le feu sexuel soit livré ou réprimé, il devient mauvais. La seule façon d’utiliser ce feu sexuel correctement c’est à travers le chemin de Tob, qui signifie attraper et maintenir ce serpent et le contrôler par la volonté. Ce n’est pas une tâche facile, mais il n’y a pas d’autre moyen.

L’Offrande de Feu

Dans la Bible, la femme n’a pas été appelée Eve jusqu’à ce qu’après avoir été chassée de l’Eden. Avant l’expulsion de l’Éden, Adam et Eve sont appelés Ish et Isha. Le mot pour femme (Isha) peut effectivement être prononcé d’une autre façon; il y a plusieurs façons de prononcer les mêmes lettres. Si vous dites Aleph-Shin-Hei comme Isha, cela signifie «femme». Si vous dites Aleph-Shin-Hei comme Ishe, cela signifie «offrande de feu.»
isha-woman-isheAvant que la femme a été tenté par le serpent, elle est appelée Ishe: offrande de feu. Elle n’est pas appelée Eve, elle est appelée offrande de feu. Pourquoi donc?

Rappelez-vous que l’homme et la femme ont une signification littérale, mais aussi une signification psychologique et physiologique. Ces symboles se rapportent à notre corps. Notre Malkuth, notre corps physique, est féminin. Cette sephirah est féminine. La femme représente nos organes sexuels, tandis que l’homme représente notre cerveau. Avant de manger le fruit, la femme est une offrande de feu. En d’autres termes, les organes sexuels retournent l’énergie sexuelle à Dieu. Ils offrent le feu à Dieu. Ils n’abusent pas de l’Arbre de la Connaissance. Ishe signifie offrande de feu. La femme symbolise la transmutation sexuelle: l’harmonie avec la loi, et le respect du fruit de l’Arbre de la Connaissance, le sexe. En d’autres termes, dans le corps d’une personne qui habite dans l’Eden, leur propre Isha est Ishe: leurs propres organes sexuels sont une offrande de feu. Les feux sexuels ne sont pas utilisés par Ra, l’esprit impur, mais par Tob, la bonté, notre Être.

C’est seulement après qu’elle mange le fruit qu’elle reçoit son nom:

    Et l’homme a appelé sa femme Eve, parce qu’elle était la mère de toute vie. – Genèse 3:20

En d’autres termes, ce feu sexuel qui allait auparavant vers l’intérieur et vers le haut pour illuminer l’âme et donner vie à l’Arbre de Vie à l’intérieur, est maintenant en train de descendre vers l’extérieur pour créer physiquement, à l’extérieur. A cause de cela, ils étaient chassés de l’Eden.

Ce secret au sujet du feu est la base du Tantra, et est l’antique base de toutes les religions, qui dans leur cœur sont toutes des religions du feu. Voilà pourquoi le feu a toujours été un aspect important de tout rituel ou offrande: le feu représente la lumière sexuelle qui doit être retourné à Dieu afin qu’il puisse créer à l’intérieur de nous, au lieu de l’extérieur de nous.

En nous, nous avons la Mayim, les eaux sexuelles au sein de notre corps, sur lesquelles plane le Ruach Elohim (qui équivaut à Shin, le feu). Tous les jours, cette Mayim dans notre corps physique reçoit Shin, le feu de Dieu, en tant que feu sexuel. Ce feu excite le sang sexuellement. C’est ainsi que nous avons une pulsion sexuelle. Le feu sexuel est généré chaque jour.

Lorsque l’homme et la femme s’unissent et ne mangent pas le fruit, en d’autres termes, ils se connectent sexuellement et par la volonté maintient les forces sexuelles, les guidant à travers le rappel de Dieu, la prière et l’amour pour l’autre, leur eau et feu se mélangent et forme un élément très combustible appelé Schamayim: les eaux supérieures, les eaux ardentes. En ce moment, le couple a le pouvoir de créer à travers Daath. Mais, ce pouvoir est double: créer à travers Tob ou Ra. S’ils mangent «le fruit de l’arbre,» l’eau est expulsée et le feu est éteint. Ce feu se polarise négativement et devient Ra. S’ils ne mangent pas le fruit, l’eau n’est pas libérée, les énergies sont conservées et sauvegardées et sont retournées vers l’intérieur et vers le haut, le long de la colonne vertébrale, symbolisée par la lettre Vav.

C’est pourquoi le Vav est le caractère central dans le mot Tob. Le Vav symbolise la colonne vertébrale, et c’est à travers la colonne vertébrale que Dieu crée. Vav est utilisé dans une phrase pour dire, «et». Voilà pourquoi, dans la Bible, il est dit:

    Et Dieu dit: «Que la lumière soit », et la lumière fut.

    Et Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière et les ténèbres.

    Et Dieu appela la lumière jour et il appela les ténèbres nuit, et ce fut le soir et ce fut le matin, un jour.

    Et Dieu dit: «Qu’il y ait une étendue au milieu de l’eau, et que ce soit une séparation entre l’eau et l’eau.»

Chaque «et» est un Vav : la colonne vertébrale. La Genèse est une explication symbolique de la façon de créer l’homme dans l’Eden: à travers la colonne vertébrale.

En outre, après un rituel en Occident, les gens disent toujours «Amen» pour sceller le rituel. Amen a trois lettres: Aleph-Mem-Nun. En Hébreu, ce mot est appelé El Melech Naaman, qui signifie «Dieu, le roi fidèle» (El pour Aleph, Melech pour Mem, et Naaman pour Nun).

Les gens disent «Amen» comme un sceau ou alliance pour vaincre leur Ra intérieur. Vous dites «Amen» à travers la gorge (Daath) comme un sceau sur Ra, et il devient Amen-Ra, le nom du Logos Solaire dans la tradition Égyptienne. Amen-Ra, où ce RA est transformé et purifié, rendu propre. Amen-Ra représente la façon dont les trois forces font revenir le Ra à un état de pureté.

nunDans les lettres Hébraïques de Amen, le Aleph est l’air et le Mem est l’eau. L’Esprit (Aleph) plane sur les eaux (Mem) là dans les Amen. La lettre Nun représente «vie». La lettre Nun symbolise un poisson, le poisson de Jonas, le «Léviathan», le poisson qui est l’antique symbole du Christianisme.

Le Nun est caché dans la graine, le sperme, le semen, l’énergie sexuelle. C’est à travers le Nun, le poisson dans les eaux, le semen, que la vie émerge, et le Nun fait partie de Amen. Ce que nous devons comprendre est que le Nun (qui est aussi la dernière lettre du mot Eden) est cette force de vie qui descend et monte à travers la colonne vertébrale.

Si vous épelez les lettres pour Nun (Nun, Vav, Nun Sophit), ce mot signifie «la lumière supérieure.» C’est la lumière qui émerge du feu de Shin, si nous suivons le chemin de Tob. Donc, vous voyez, il y a beaucoup de correspondances cachées dans ces lettres et ces mots – des significations très profondes, qui demandent beaucoup de Méditation pour être pénétrées.

    «Et un fleuve sortait d’Éden pour arroser le jardin» (Gen. ii. 10). Ce fleuve, qui sortait du lieu secret du Très-Haut, ne cesse de fluer sur le monde ou sur le jardin, comme on l’appelle. Ce lieu secret de son origine ou de source est symbolisé par B, la première lettre dans le livre de la Genèse. Elle comprend en elle-même toutes les autres lettres et symbolise aussi le fleuve qui donne la vie à toutes choses. Le lieu secret ressemble à un étroit sentier le plus difficile à découvrir et à emprunter, mais orné de nombreux joyaux inestimables.» – Zohar

Le lieu secret est Daath, le fleuve sort de l’Eden supérieur et flue vers l’Eden inférieur, que nous atteignons à travers le sexe. Eden signifie «bonheur», de sorte que le fleuve représente les eaux du sexe. Ce fleuve crée toute vie et donne la vie à toutes choses, et ce lieu secret est un chemin étroit «la plus difficile à découvrir.»

    Parce que étroite est la porte et resserré le chemin qui mènent à la vie, et il peu sont ceux qui le trouvent. – Matthieu 7:14

Cette porte étroite est Daath et est atteint à travers le fleuve qui flue à travers Yesod.
daath-body

    «De là procède deux grandes forces de vie, indiquées par le mot ha-shamayim (les deux cieux) et utilisées dans l’Écriture pour désigner la source de ce fleuve mystique. Les mots qui suivent après, à savoir., «Veath haaretzs» (et la terre) possèdent un sens mystique, qui implique que le fleuve mystique qui descend du ciel sur la terre apportera avec ses eaux la paix et le salut pour l’humanité, qui sera dans leur réalisation soient les premiers fruits lorsque le ciel et la terre deviennent unis et mélangés ensemble.» – Zohar

Ce passage révèle le sens de nombreux symboles de la Bible et d’autres écritures. La synthèse de cela est que depuis l’Eden flue le fleuve qui apporte la paix et le salut si nous suivons le chemin de Tob: ne pas manger le fruit de l’arbre. Sinon, si ces eaux sont expulsées de notre terre (corps). Si le fruit sexuel est abusé, alors ces eaux qui fluent de la Shamayim vers Mayim en Yesod fluent vers l’extérieur et vers le bas et forment Ra, l’esprit impur, qui, dans l’Arbre de Vie est appelé Klipoth, ou Enfer. En d’autres termes, le fleuve qui émerge de l’Eden devient les fleuves qui fluent en Enfer.

Dante décrit les fleuves en Enfer, et ils sont décrits dans l’Enéide et dans de nombreux autres livres de différentes mythologies. Ces fleuves en Enfer sont les eaux du même fleuve qui émerge de l’Eden. C’est cette eau ardente qui émerge du Ciel, mais lorsqu’elle est mal utilisée crée la fosse de feu de l’Enfer: Ra.

Tout cela est caché dans l’Écriture. Cela ne signifie pas que c’est physique ou littéral, en dehors de nous, ceci est le point clé. C’est tout psychologique. Voilà ce qui arrive quand nous abusons du sexe. Nous pouvons l’observer dans notre propre vie lorsque nous tombons sous la tentation du serpent qui nous tente à travers le sexe. Notre propre Isha intérieure (femme, les organes sexuels), cède à la tentation d’avoir des relations sexuelles en dépit de la loi divine. Cette loi dit «tu ne forniqueras pas. Tu n’adultèreras pas.» Mais, nos désirs (le serpent) tente les organes sexuels (Isha, femme) qui veulent goûter le fruit sexuel (orgasme) et donc elle tente notre cerveau (Ish, l’homme), qui utilise le raisonnement pour justifier son intérêt dans l’accomplissement de son désir. Lorsque nous tombons dans la tentation et que nous commettons cet acte sexuel, l’eau sexuelle qui flue du ciel qui nous donne la vie flue hors de sa place en nous psychologiquement, et ce feu sexuel nous brûle. Ces eaux célestes deviennent les eaux de l’Enfer: les feux de Shin nous brûlent psychologiquement.

Tous ceux qui ont une vie sexuelle active ont connu cette transformation. Comment sent-on cette brûlure? Elle n’est pas physique, elle est psychologique. Quel est le premier signe que nous devrions savoir cela? C’est dans la Bible. Dès que Adam et Eve ont mangé le fruit, qu’est-ce qu’ils sentent?

    «J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’avais peur, parce que je suis nu, je me suis caché.» – Genèse 3:10

Honte. Ils avaient honte. Ils voulaient se cacher. Tous ceux qui ont commis cette erreur ont essayé de le cacher, même de nous-mêmes. Mais certains d’entre nous se cachent dans de drôles de manières. Beaucoup de gens le cachent complètement. Ils ne veulent pas en parler, ils ne veulent pas y penser, ils veulent oublier qu’ils ont fait l’erreur. C’est l’évitement ou la répression. Mais sur le côté opposé du pendule se trouvent ces gens qui se vantent de celle-ci. Ils essaient de cacher leur culpabilité et honte en faisant en sorte que les autres personnes les acceptent, les admirent, les envient. Mais cela est conduit par la culpabilité. C’est une forme de honte qui est extériorisée comme fierté.

L’expulsion de l’Eden se passe en nous tous les jours, et est une erreur que tout le monde fait parce que personne n’est éduqué dans Daath. A cause de cela, la souffrance se multiplie. Pour revenir à l’Eden, pour revenir dans ce bonheur, nous devons contrôler ces feux et transformer notre Isha, nos organes sexuels, en Ishe, une offrande de feu. En d’autres termes, nous avons besoin de prendre ces forces et les redonner à Dieu, laisser Dieu prendre le contrôle de cette partie de notre vie.

Ceci est une autre chose intéressante à propos de notre psychologie: beaucoup de gens sont très spirituels, sauf en ce qui concerne le sexe. Beaucoup de gens aiment Jésus ou Krishna ou Bouddha, mais ne veulent pas penser à Jésus ou Krishna ou Bouddha lorsqu’ils sont dans la chambre à coucher. Pourquoi? Dieu a fait le sexe; pourquoi devrions-nous avoir honte? Nous avons honte du sexe parce que nous savons dans notre cœur que nous en abusons. Lorsque nous apprenons comment respecter l’Arbre de la Connaissance en nous-mêmes, nous apprenons comment conserver ces feux. En d’autres termes, nous arrêtons de forniquer.

Fornication

Si vous regardez dans un livre d’étymologie, la plupart vous diront que la fornication vient d’un vieux mot du XIVe siècle: fornix, qui signifie «Une arche voûtée.» Mais, ce n’est pas la racine réelle, ce n’est pas la racine entière. C’est seulement une branche de celui-ci. La racine réelle de ce mot est Gwere, venant d’une ancienne langue anglo-saxonne. Gwere est la racine de beaucoup de mots communs, tels que «cuisiner, chauffer, brûler.» La Fornication vient de la même racine que le mot fournaise ou four. C’est logique si vous connaissez au sujet de cet enseignement et le rôle du feu.

Quand un couple ou un individu abuse des eaux sexuelles, cette eau ardente et cette eau est expulsée à travers l’orgasme: il en résulte un feu qui brûle, un feu qui nuit. Voilà la fornication : la fournaise, le feu, qui brûle.

Comment savons-nous donc? Telle est la doctrine secrète qui a longtemps été cachée. Mais, il existe de nombreuses preuves de celle-ci dans les Écritures.

    Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché; car sa semence demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu. – 1 Jean 3: 9

Quelle est la semence? Le Nun, le poisson, la semence de vie, le germe, le sperme, le semen, l’eau sexuelle. Il ne peut pas pécher parce qu’il est né (à nouveau) de Dieu, grâce à la conservation de la semence sexuelle.

    Un homme de qui il y a une décharge de semen, doit immerger toute sa chair dans l’eau, et il sera impur jusqu’au soir. Et tout vêtement ou tout cuir [objet] qui a le sperme sur lui, doit être immergé dans l’eau, et restera impur jusqu’au soir. Une femme avec laquelle un homme cohabite, dans lequel il y avait [une décharge de] semen, ils doivent s’immerger dans l’eau, et ils resteront impurs jusqu’au soir. – Lévitique 15: 16-18

Malpropreté, impureté, Ra, provient de l’émission sexuelle: l’orgasme.

C’est explicite dans la Bible, et pourtant pendant des siècles les gens évitent ces passages parce qu’ils ne veulent pas faire face à des faits de ce qui est écrit là.

    Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il se nie [ses désirs] lui-même, et qu’il prenne sa croix [sexuelle], et qu’il me suive. – Matthieu 16:24

Jésus a dit tous ceux qui cherchent à suivre son chemin doit d’abord se nier. Telle est la négation de nos propres fornicateurs internes, nos adultères, nos idolâtres, notre ego, notre propre Ra. Quand nous faisons cela, nous commençons à prendre le contrôle de ces énergies. Grâce à cela, nous commençons à développer la capacité de marcher dans le feu sans se brûler.

    Alors le roi Nebuchadnezzar était perplexe et se leva à la hâte. Il cria et dit à ses dirigeants, «N’ai-je pas jeté trois hommes dans la fournaise ardente, liés?» Ils répondirent au roi: «Le roi est vrai.»

    Il appela et dit: «Voici, je vois quatre hommes libres qui marchent au milieu du feu, et il n’y a pas de blessure sur eux, et la forme du quatrième est comme [celui d’] un ange.»

    Alors Nebuchadnezzar s’approchait de la porte de la combustion, fournaise ardente. Il cria et dit: «Shadrach, Meshach et Abed-Nego, serviteurs du Dieu Très-Haut! Sortez et venez!» Schadrach, Meshach et Abed-Nego sortirent du milieu du feu. – Daniel 3

C’est un symbole lié à la transmutation.

Dans les temps anciens, les débutants qui étaient introduits dans cette connaissance devaient passer par une période d’abstention sexuelle ou Chasteté. En Sanskrit, cet état est appelé Brahmacharya. C’est une période de préparation au mariage dans lequel l’individu commence à se former pour entrer dans le sacrement de l’union sexuelle. Voilà où nous avons la base de ce fameux célibat. Il y a deux principaux: l’un est avant le mariage, l’autre est après. Dans la Bible, Paul se réfère à ces deux états. Les gens comprennent mal ce qu’il a écrit. Néanmoins, Paul exhortait ses élèves à maintenir leur Chasteté:

   … Que ceux qui ont des femmes soient comme s’ils n’en avaient pas… – I Corinthiens 7:29

Signification: continuer à conserver l’énergie sexuelle, même si l’on entre dans l’acte sexuel.

Jésus déclare très clairement dans la Bible comment être un Eunuque pour Dieu. Néanmoins, si nous sommes célibataires ou mariés, l’enseignement est très clair. Dans la Bible, il est écrit dans Thessaloniciens:

    De plus nous vous supplions, frères, et vous exhortons par le Seigneur Jésus, que vous avez reçu de nous comment vous devez marcher et plaire à Dieu, alors vous seriez abondant de plus en plus. Car vous savez quels commandements nous vous avons donnés par le Seigneur Jésus. Car ceci est la volonté de Dieu, même votre sanctification, que vous devriez vous abstenir de la fornication: Que chacun de vous sache comment posséder son corps dans la sainteté et l’honneur; Pas dans la luxure de la concupiscence, comme font les Païens qui ne connaissent pas Dieu: Que personne ne va au-delà et fraude son frère dans une affaire: parce que le Seigneur est le vengeur de toutes ces choses, comme nous l’avons également dit et attesté. Car Dieu ne nous a pas appelé à l’impureté, mais à la sanctification. Celui donc qui méprise, ne méprise pas l’homme, mais Dieu, qui vous a aussi donné son Saint-Esprit (sexe). – 1 Thessaloniciens 4: 1-8

En d’autres termes, le sexe vient de Dieu, mais le sexe utilisé dans le droit chemin pour la sanctification.

Alors, comment fonctionne la sexualité correcte? Nous savons que par le fait de manger le fruit défendu à travers l’émission ou l’éjaculation, ces énergies sont jetés hors du corps. Si l’énergie sexuelle est retenue, les feux sont conservés, c’est la base du Taoïsme, Tantra et Daath. Ces traditions nous enseignent à maintenir cette force, à la transmuter, et à l’utiliser. Voilà pourquoi le livre de l’Apocalypse dit:

    Et à l’ange de l’église de Laodicée écrit; Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu…

    Je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu puisses être riche; et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas; et oindre tes yeux de collyre, afin que tu puisses voir. – Apocalypse 3

« Acheter de l’or éprouvé par le feu» c’est d’utiliser ces feux de Shin dans le sexe, pour éliminer les impuretés. C’est ce que vous faites quand vous mettez l’or dans le feu: vous le faites fondre pour enlever toutes les impuretés. C’est l’antique symbole de l’Alchimie : la Chimie de Dieu, qui est d’extraire les impuretés et faire de l’or pur, l’or de l’Esprit, l’or des Corps Solaires, le Mercabah, le char de Dieu.

«pour que tu deviennes riche» c’est d’être riche en Esprit. Lorsque nous avons accumulé l’or de l’Esprit, nous devenons spirituellement riche. L’Esprit est notre propre Père intérieur, avoir cela à l’intérieur, au lieu d’être rempli par le vide spirituel et la douleur que nous avons maintenant.

Le vêtement blanc « pour que tu sois vêtu» c’est l’âme, le vêtement de mariage qui est nécessaire afin d’assister à la fête de l’agneau.

    Et lorsque le roi entra pour voir les convives, et il aperçut là un homme qui n’avait pas un habit de noces: Et il lui dit: Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces? Et il était sans voix. Alors le roi dit aux serviteurs: Liez-lui les mains et les pieds, et emmenez-le, et jetez-le dans les ténèbres extérieures, il y aura des pleurs et des grincements de dents.-Matthieu 22

Que ta honte de ta nudité ne paraisse pas. Rappelez-vous la honte et la nudité d’Adam et Eve: en ce moment, nous ne sommes pas vêtus. Nous vivons tous avec cette honte spirituelle quotidiennement. Mais, à travers la transmutation et la bonne utilisation de l’énergie sexuelle, cette honte est enlevée. Alors, il n’y a pas de honte au sujet du sexe. Alors, nous abordons le sexe avec honneur, avec sainteté dans le rappel de Dieu. Alors, nous pouvons se tenir devant quiconque, y compris Dieu, avec honneur et dignité. Nous pouvons retourner à l’Eden, le bonheur spirituel.

«Et oindre tes yeux avec des collyres.» Cela se rapporte à l’histoire de la conférence précédente, où Jésus met la salive de sa bouche mélangée avec le sol sur les yeux de l’aveugle pour le guérir. Cette guérison est liée à la lettre Ayin, la vue, la façon dont nous voyons et connaissons et expérimentons. À travers la transmutation de l’énergie sexuelle, notre vision intérieure est restaurée, notre lien avec Dieu est rétablie.

Rappelez-vous dans la Bible quand l’homme et la femme sont chassés de l’Eden, ils ne peuvent plus voir Dieu; quand nous reviendrons à l’Eden, nous pouvons voir à nouveau Dieu.

Les trois parties de ce passage représentent l’éveil de la Conscience. Voilà comment nous éveillons la Conscience. Voilà comment nous développons l’âme et devenons un véritable être humain.

Le feu qui tente l’or élimine les impuretés. Ceci est représenté dans le livre de la Genèse dans lequel Dieu détruit Sodome et Gomorrhe. Sodome et Gomorrhe étaient deux villes qui étaient célèbres pour leurs crimes sexuels.

    Alors le SEIGNEUR fit pleuvoir du ciel sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu venant du seigneur…

    Et il [Lot] regarda vers Sodome et Gomorrhe [villes détruites à cause des crimes sexuels], et sur tout le territoire de la plaine, et vit, et voici, la fumée du pays monta comme la fumée d’une fournaise. – Genèse 19:24, 28

Ce sont des villes psychologiques que nous avons à l’intérieur. Ce sont la sphère de Lilith et Nahemah, les deux femmes d’Adam, les esprits féminins tentants qui nous appellent à forniquer et commettre l’adultère. Lot qui était fidèle à Dieu est dit de quitter, et les villes ont été détruites par le feu. Et écoutez, il est dit: et la fumée du pays monta comme la fumée d’une fournaise. De fornication.

Donc, pour résumer ceci nous allons lire ce passage de Corinthiens:

    L’œuvre de chacun sera manifestée; car le jour la fera connaître, parce qu’elle sera révélée par le feu; et le feu éprouvera l’œuvre de chacun, de quelle genre est-elle. Si l’œuvre de quelqu’un demeure sur ce qu’il a construit dessus, il recevra une récompense. Si l’œuvre de quelqu’un est consumée, il la perdra: mais lui, il sera sauvé; mais comme par le feu. Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous? Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, vous êtes ce temple. – 1 Corinthiens 3: 13-17

Question: Qu’en est-il lorsque Jésus dit que nous devrions être chaud ou froid?

Réponse: Ce passage a plusieurs niveaux de signification. Ils se rapporte à Brahmacharya: le chemin froid et le chemin chaud sont les deux façons de transmuter l’énergie sexuelle: soit en une seule ou en couple. Être tiède c’est de ne rien faire.

Ce passage peut également se rapporter au choix d’un chemin: direct ou en spirale. Être tiède c’est d’être au milieu et non défini. Être tiède c’est d’être dans l’Arcane 6, comme nous: n’allant nulle part. Si on est froid, on choisit le chemin le plus facile. Si on est chaud, on choisit le chemin difficile.

Question: Comment est-ce lié aux Atlantes?

Réponse: L’histoire littérale ou historique de l’homme et de la femme chassés de l’Eden se rapporte à l’époque de la Lémurie, qui était la civilisation précédente à l’Atlantide, et la chute des Lémuriens est symbolisé là. La chute des Atlantes est venue plus tard et est liée à la grande inondation. Pendant l’âge Lémurien, les êtres humains de cette époque étaient tentés et c’est là que tout ce problème a commencé à se désagréger. C’est une longue histoire.

Question… (Inaudible)

Réponse: Il y a beaucoup de connaissances cachées dans ces lettres. C’est très difficile de les diriger, comme je suis sûr que vous l’expérimentez en ce moment, mais si vous êtes patient et avez la fidélité que vous démontrez par vos actions à votre propre Être intérieur, que vous êtes sérieux et engagés et que vous faites votre effort, Il vous guidera.

Il n’est pas nécessaire de mémoriser tout cela. Ce qui est nécessaire c’est de faire le travail. Ce travail est quotidien et à chaque instant. Le feu qui émerge en nous est le feu sexuel, mais c’est aussi un feu psychologique parce que nous manipulons ces forces avec notre volonté.

Il n’est pas tant important d’affirmer à vous-même que vous allez marcher sur ce chemin. Ce qui importe est que à partir du moment où vous prenez les décisions de le faire, en contrôlant votre énergie, en utilisant votre énergie sagement. Nous avons en nous-mêmes tous les éléments dont nous avons besoin pour retourner à l’Eden, que nous soyons célibataire ou en couple.

Nous parlons beaucoup de la coopération sexuelle entre un homme et une femme, et c’est un aspect très important de Daath ; mais une personne qui n’a pas un partenaire peut travailler et peut réaliser de grandes choses, parce que ces forces de l’homme et de la femme, ou Adam et Eve, sont en nous.

Ne pensez pas que parce que vous êtes un célibataire que vous ne pouvez pas commencer à travailler jusqu’à ce que vous soyez mariés. Nous faisons le travail d’instant en instant, peu importe les circonstances, peu importe notre station dans la vie, peu importe nos difficultés ou limitations. Si vous avez un corps physique et que vous avez une Conscience, alors vous pouvez travailler. Ce travail se fait à chaque instant. Il est continuel. Il ne se fait pas seulement quand quelqu’un a des relations sexuelles ou n’a pas des relations sexuelles: il est fait à travers la façon dont nous utilisons notre énergie à travers nos trois cerveaux.

Daath, la porte de la connaissance, est en nous, pas à l’extérieur. Nous choisissons entre ces chemins de Tob et de Ra à travers nos actions à chaque instant, consciemment, et non par intention, non pas en souhaitant, mais par ce que nous faisons. Voilà pourquoi l’Écriture dit que nous sommes mesurés par nos œuvres, que nos œuvre seront rendues manifestes: cela signifie que nos travaux seront introduites dans la lumière du jour. Si nous faisons des choses desquelles  nous avons honte, si nous faisons des choses que nous voulons cacher, nous devrions reconsidérer nos actions. Rien n’est caché à la lumière de Dieu. Par conséquent, faites seulement ce qui est bon (Tob) et vous pouvez retourner à l’Eden.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Daath, the Doorway to Knowledge (2)

Daath, la Porte vers la Connaissance (1)

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Daath, l’Arbre de la Connaissance

La porte vers la connaissance est ce que nous cherchons quand nous entrons dans une religion, ou n’importe quelle sorte de spiritualité, cette porte dont parle Jésus dans l’Évangile :

« Demandez, et il vous sera donné, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira: Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et à celui qui frappe il sera ouvert.  » – Matthieu 7: 7-8

Pour frapper à cette porte, nous devons savoir où elle est, et pour nous aider, nous avons beaucoup de religions dans le monde, de nombreux enseignements mystiques à travers tous les différents groupes et âges de l’humanité. Les clés qui peuvent nous guider vers cette porte singulière ne réside pas dans une seule religion ou force ou groupe en dehors de nous mais sont contenues à l’intérieur d’elles toutes. Cette porte n’est pas dans un livre. Elle n’est pas dans un prêtre, un prédicateur, ou un maître. La porte est à l’intérieur de nous-mêmes. Voilà pourquoi l’ancien oracle Grec dit: « Homme, connais-toi toi-même. » La porte à laquelle nous avons besoin de frapper et passer à travers est à l’intérieur.

Nous appelons la synthèse de toutes les religions dans le monde sous le nom de Gnose, qui est un mot Grec qui signifie « connaissance ». Cette synthèse indique une science pratique pour découvrir et utiliser cette porte par la volonté consciente. Ce n’est pas une question de croyance ou de théorie. C’est quelque chose que nous avons à accomplir consciemment, psychologiquement et spirituellement en nous-mêmes. La découverte de cette porte dépend de nous. Tous ceux qui étudient la religion ou le mysticisme le font dans le but de recevoir les conseils et les instructions pour découvrir cette porte. Nous ne pouvons la trouver que si nous faisons l’effort, que si nous faisons réellement notre part.

Daath : Connaissance

En Hébreu, le mot pour la connaissance, ou Gnose, est Daath [דעת]. Il est généralement écrit en Français comme Daat, Da’ath ou Daath. C’est une sorte de connaissance particulière qui est unique à la Conscience. Elle n’est pas liée à l’intellect. Elle n’est pas liée à la croyance. Elle n’est pas sous forme de pensées, mots, idées, concepts, théories, dogmes, livres, etc. Elle est plutôt une sorte de connaissance consciente liée à l’Âme, qui doit être mise en pratique pour que cette connaissance spéciale, interne puisse se développer et se construire sur elle-même, et élaborer la création de l’Âme.

Quand nous cherchons la porte vers notre propre connaissance réelle, notre vraie Gnose, si nous venons d’une origine Chrétienne ou Juive, nous trouvons que cette porte est symbolisée dans le livre de la Genèse, ou Bereshit, le premier livre de la Bible. Cette porte est symbolisée dans le jardin d’Éden comme l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal [ עץ הדעת טוב ורע ]. L’Arbre de la Connaissance est Daath. C’est l’Arbre de la Gnose, l’Arbre de la Connaissance.

« Et le Seigneur Dieu fit germer du sol tout arbre agréable à voir et bon à manger, et l’Arbre de Vie au milieu du jardin, et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal. » – Genèse / Bereshit 2: 9

Dans la Kabbale, lorsque nous étudions l’Arbre de la Connaissance, elle est symboliquement représentée dans le grand vide entre le premier et le deuxième triangles sur l’Arbre de Vie.
Lorsque l’Arbre de Vie est superposé sur le corps d’un homme, Daath correspond à la gorge. Dans la Genèse, Dieu crée à travers la gorge, en utilisant son Verbe (Logos). Ceci est symbolisé dans toutes les religions:

Et Dieu dit : « Que la lumière soit « , et la lumière fut. – Genèse / Bereshit 1: 3

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. – Jean (Chrétien)

J’ai (Osiris) apporté mon propre nom dans ma bouche comme un Verbe de pouvoir, et je suis venu immédiatement en étant sous la forme des choses qui sont et sous la forme de Khepera (Créateur). – Le Livre de la Connaissance des évolutions de Ra et du Renversement de Apep (Égyptien)

En un an, Il (Prajâpati) souhaite parler. Il prononca ‘bhurbhuva svar’. ‘Bhur’ qui signifie la terre; ‘Bhuva’ qui est devenu le fruit et ‘svar’ qui est devenu le ciel… avec sa bouche, il a créé les dieux. – Le Satapatha Brahmana (Hindoue)

Ceci est le début de l’ancien Verbe… le potentiel et la source pour tout faire. – Le Popol Vuh (Maya)

La création se produit à travers Daath.

daath-body
En Hébreu, דעת Daath est écrit avec trois lettres: ד Daleth, ע Ayin, et ת Tav. Les vingt-deux lettres Hébraïques symbolisent et codent le chemin entier pour éveiller la Conscience et avoir l’expérience directe de Dieu, le chemin entier pour devenir une Âme entièrement développée, ce qu’on pourrait appeler un Bouddha ou un Ange.

Daleth : La Porte

daletDaath est la porte vers Dieu, et nous savons que c’est vrai parce que la première lettre de Daath est Daleth [ד], qui symbolise une porte. Daleth est la quatrième lettre de l’alphabet Hébreu, et porte la valeur du nombre quatre. Elle est aussi un symbole d’une porte.

C’est à travers l’Arbre de la Connaissance que Adam et Eve ont été chassés de l’ Éden. Ils sont passés à travers la porte de Daath. Ils ont fait une erreur. Ils ont désobéi au commandement de Jehovah. A cause de cela, ils n’ont pas pris les avantages de Daath qui leur étaient destinés. Au lieu de cela, ils ont récolté la douleur. Ils ont mangé du fruit défendu et ont traversé la porte de Daath, mais dans le désert, dans la souffrance et la mort. Ils sont descendus à un état inférieur, un état d’existence accablé par la mort et la souffrance.

La première lettre Daleth résume tout ce qui concerne Daath. Il nous dit que cette connaissance spéciale est une porte. Cette porte est comme une porte: vous pouvez passer par là dans les deux directions. Cela dépend de la façon dont vous entrez et de votre volonté: comment vous utilisez la porte. Voilà pourquoi Daath est appelé l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, parce qu’il y a deux résultats potentiels de l’utilisation de cette porte.

Ici, nous devons préciser que les mots bien et mal dans le contexte de Daath ne sont pas aussi simple que la notion dualiste de vrai et faux, ou bien et mal, dans la façon dont nous le pensons toujours. Cela ne se limite pas à ce sens de la dualité. C’est beaucoup plus riche et plus profond que simplement « bon » et « mauvais », comme la façon dont un enfant pense du bon ou mauvais, ou la façon dont nous pensons à nos mœurs ou éthique comme bonne ou mauvaise, ou les bons et les mauvais gars dans les films. Cette forme de pensée est très limitée. Elle est dualiste, elle est intellectuelle. Elle n’englobe pas comment la nature fonctionne réellement. Nature en elle-même n’est pas bonne ou mauvaise, elle est juste « est. » La nature fonctionne conformément aux lois et Daath de même. Daath exprime certaines lois, et par l’application des connaissances (Daath), nous arrivons à certaines conséquences, ou résultats.

Ayin : L’Expérience

ayinLa deuxième lettre de Daath est Ayin [ע]. Ayin est la seizième lettre de l’alphabet Hébreux, et elle symbolise « voir, connaître, expérimenter. » Elle symbolise les yeux et la façon dont nous percevons.

Tav : L’Alliance

tavLa troisième lettre Tav [ת] symbolise une alliance, un sceau. Elle est la vingt-deuxième lettre, la dernière lettre de l’alphabet Hébreu. Ainsi, elle est le sceau ou l’achèvement des vingt-deux lettres. Les vingt-deux lettres contiennent toutes la connaissance sous une forme symbolique, et Tav est la synthèse de toutes. Elle est l’achèvement, la fin, le sceau, l’alliance. Lorsque vous signez un contrat et quelqu’un le scelle à la fin, c’est Tav.

Les lettres de Daath disent: Daleth est la porte, Ayin est la façon de voir, et Tav est la fin des travaux. Le mot Daath contient un message. À travers la connaissance vous pouvez arriver à la vision, la perspicacité, la perception du chemin entier, de tous les travaux, de toute la création. Les vingt-deux lettres symbolisent et englobent toutes les lois qui gèrent tout ce qui existe. Daath est la science pour percevoir cela, pour y accéder.
La porte peut aller de deux façons. Voilà pourquoi dans Jérémie il est dit:

« Ainsi parle Jah-Havah: Voici, je mets devant vous le chemin de la vie et le chemin de la mort. »

Cela explique le bien et le mal (Tob et Ra en Hébreu ) de Daath : le chemin de la vie et le chemin de la mort. C’est une meilleure façon de penser au sujet du bien et du mal. Nous avons tendance à penser au mal comme un gars dans un costume rouge portant une fourche. Cette idée n’a rien à voir avec la réalité.

Dans la Gnose, nous utilisons le terme mal pour décrire des forces involutives. Tout ce que nous pourrions appeler mal est quelque chose qui dégénère, quelque chose qui est involue, qui est antithétique à l’Esprit. Nous appelons bien ce qui élève l’Esprit, ce qui évolue. Mais, il y a un autre chemin qui est au delà du bien et du mal. C’est quelque chose au-delà des limites de cette notion dualiste, et Daath peut nous conduire à ce qui est au-delà des deux: mais seulement après avoir terminé le chemin de Tob (bien).

Dans le mot Hébreu Daath, nous voyons ce caractère ע Ayin au milieu, qui a deux Iod au sommet de sa forme, et ces deux Iod ressemble une paire d’yeux. Cela symbolise la dualité du résultat potentiel de Daath : deux types de vision, deux types de perception qui résultent de la connaissance. Dans la Bible, le résultat de cette porte de Daath est symbolisé dans deux types de personnes: les prophètes et les devins. Les prophètes de la Bible ont la vision de Dieu. Ils voient purement ce que Dieu leur montre. Mais les devins voient impurement. Ils voient « à travers un verre sombre. » Ils voient, mais ils voient un mensonge. Il y a une différence entre eux, mais les devins ne voient pas la différence. Telle est la partie effrayante: quelqu’un qui a éveillé la Conscience à travers la connaissance de Daath, voit, mais savent-ils comment ils voient? C’est là que la science de Daath devient le chemin du fil du rasoir. C’est quelque chose de très délicat. C’est pourquoi nous avons besoin d’étudier la science très profondément.

Adam et Eve à l’Intérieur

Lorsque nous étudions l’histoire d’Adam et Eve, nous ne devrions pas prendre l’histoire littéralement. C’est une histoire initiatique. Elle est symbolique: elle est psychologique, elle est spirituelle. Lorsque nous appliquons l’histoire d’Adam et Eve à nous-mêmes pour comprendre comment nous pouvons accéder à la porte de Daath, et comment nous utilisons la connaissance maintenant, nous comprenons que Adam symbolise notre cerveau, et que Eve symbolise nos organes sexuels. Ceux-ci sont liés à deux canaux énergétiques qui sont enroulés autour de notre colonne vertébrale, symbolisés comme les deux serpents sur le caducée de Mercure. En Inde, ils sont appelés Ida et Pingala, et dans la Kabbale, ils sont appelés Od et Ob. Ce sont deux forces, canaux énergétiques, qui se rapportent à Adam et Eve. L’un est masculin, l’autre est féminin. L’un est Adam, l’autre est Eve. Adam se rapporte au cerveau et Eve se rapporte au sexe.

Dans l’histoire d’Adam et Eve, Eve est tentée par un serpent pour manger le fruit de l’Arbre de la Connaissance. L’homme et la femme étaient avertis de ne pas manger du fruit de l’Arbre de la Connaissance. Ils pouvaient profiter de tous les fruits du jardin, mais ne pouvaient pas manger ce fruit. Alors le serpent tente Ève. Pour comprendre cela, nous devons aller en profondeur dans les lettres Hébraïques pour savoir ce que ces symboles contiennent, pour comprendre comment cela vaut pour nous.

Eve tombe dans la tentation et mange ce fruit, et elle donne à Adam, ce qui signifie que les organes sexuels prennent quelque chose qui était interdite et elle la passe au cerveau, qui l’aime. Le résultat est que Adam et Eve sont chassés d’Éden.

Eden: ( Hébreu עדן ) volupté, plaisir

En mangeant le fruit, Adam et Eve sont chassés de cette extase, ou volupté, de l’Éden, le plaisir de la volupté. A cause de cela, la souffrance commence. Ce qui nous arrive tous les jours. Nous persistons dans ces erreurs en nous-mêmes parce que nous ne comprenons pas que l’Arbre de la Connaissance est en nous-mêmes. C’est le point entier que nous devons saisir. Nous avons notre propre Adam et Eve à l’intérieur. Nous avons Eve, les organes sexuels, et nous avons Adam, le cerveau. Ils sont constamment tentés par le serpent qui est Lucifer, la force sexuelle, ce pouvoir tentateur, cette force ardente qui réside dans le sexe, et qui nous donne envie de manger ce fruit, de se livrer à ce fruit. Lorsque nous le faisons, le résultat est transmis au cerveau, qui devient identifié et attaché aux sensations du fruit. Et à cause de cela, Adam et Eve sont tous les deux chassés de ce plaisir dans la souffrance. Cela a de nombreux niveaux de signification – physiquement, spirituellement, psychologiquement.

Après qu’ils aient mangé le fruit, l’Écriture dit que leurs yeux se sont ouverts.

« Leurs yeux se sont ouverts et ils virent qu’ils étaient nus. »

C’est Ayin, le caractère central dans le mot Daath. ע Ayin se rapporte aux yeux. En d’ autres termes, à travers le sexe Adam et Eve ont les yeux ouverts. Ils voient quelque chose de différent. Dans l’histoire, Adam et Eve se rendent compte qu’ils sont nus et ils se sentent honteux. Ensuite, ils ont peur. Nous passons à travers cela. Quand nous sommes jeunes et que les hormones sexuelles commence à devenir actifs en nous, nous passons à travers d’énormes incertitudes et inquiétudes au sujet de la sexualité, et quand nous commençons à l’expérimenter, nous commençons à ressentir de la honte, de la culpabilité et de l’incertitude, et nous voulons cacher ce que nous faisons. Nous ne voulons pas qu’il soit ouvert. Nous ne le disons pas à nos parents. Nous pourrions le vanter à nos amis, mais aux endroits où nous sommes le plus intime, comme avec nos parents ou nos vrais êtres chers, nous ressentons de la honte. Cela concerne notre propre Adam et Eve, et comment notre propre Adam et Eve abuse de l’Arbre de la Connaissance, le sexe. C’est quelque chose à laquelle nous devons être très réaliste. C’est la racine de notre souffrance. C’est la racine de la raison pour laquelle nous ne pouvons pas voir Dieu. Vous voyez, la façon d’utiliser Ayin, qui est dans Daath, pour voir Dieu, pour voir comme un prophète, est aussi à travers l’utilisation du sexe, mais de la manière que Dieu enseigne, et la manière qui est conforme à l’Écriture, à la manière dont la nature devrait fonctionner en nous.

Adam et Eve avaient les yeux ouverts et ils virent qu’ils étaient nus. Ce que cela dit réellement est que, quand ils ont abusé de l’Arbre de la Connaissance, ils ont inversé le pouvoir, le feu de la sexualité, et ont transgressé ce commandement, et ainsi, étant nus, ils ont perdu l’innocence protectrice, le pouvoir protecteur, d’une Conscience qui est en harmonie avec le divin. Le revêtement protecteur était la lumière de la Shekinah. Cette nudité est le sentiment de ne pas avoir Dieu à l’intérieur. C’est un sentiment de vulnérabilité que la plupart d’entre nous connaissent très bien. C’est un sentiment d’être spirituellement nu, consciemment vulnérable, faible, peureux, honteux. Cela ne signifie pas être nu physiquement. Ce n’est pas la nudité littérale: c’est psychologique et spirituelle.

Nous avons besoin d’apprendre à utiliser cette porte de la connaissance de la bonne manière, d’être comme David. David dans les Psaumes, a chanté,

« Ouvre mes yeux, pour que je contemple les merveilles de ta Loi. »

David a prié pour l’aide de Dieu à utiliser Daath pour ouvrir ses propres yeux et voir la loi, symbolisée par la lettre Tav.

La porte vers cette vision est la même porte que Jésus a mentionné, qui est un chemin, une porte. Il n’y a pas de multiples portes vers Dieu. Il y a une porte. Aucun des prophètes, y compris Jésus, n’a dit qu’il y a beaucoup de chemins. Jésus a dit qu’il y a un chemin, et il est étroit, et il est difficile, et il est difficile à trouver.

« Entrez par la porte étroite: Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et nombreux sont ceux qui entrent par elle: Mais étroite est la porte et resserré le chemin qui mènent à la la vie, et il y en a peu qui la trouvent. » – Matthieu 7: 13-14

Beaucoup de gens suivent la voie facile, ce qui signifie qu’ils utilisent Daath, le sexe, et deviennent hypnotisés par le serpent à l’intérieur d’eux, et ils suivent cette voie de la destruction. Très peu vainquent la tentation et prennent le chemin étroit, qui est difficile, mais qui est le chemin de la vie.

Pour comprendre ce chemin, nous nous tournons vers les deux mots pour le bien et le mal en Hébreu.

Tob: Le Chemin de la Bonté

Le mot Hébreu pour bien est טוב Tob, qui a trois lettres.

tob
Teth : le Serpent

tethLa première lettre de Tob est ט Teth. Teth représente un serpent. Dans sa forme, vous pouvez voir un serpent recourbé. Tel est le serpent tentateur. C’est aussi le serpent de guérison de Moïse:

« Et le SEIGNEUR envoya des serpents ardent parmi le peuple, et ils mordirent le peuple, et beaucoup de gens d’Israël sont morts. Par conséquent, les gens sont venus à Moïse, et dirent: Nous avons péché, car nous avons parlé contre le SEIGNEUR et contre toi; priez le SEIGNEUR, afin qu’il éloigne de nous ces serpents. Moïse pria pour le peuple et le SEIGNEUR dit à Moïse: Fais-toi un serpent ardent, et mettez-le sur une perche: et il arrivera, que chaque fois que quelqu’un est mordu, quand il regardera, il vivra. et Moïse fit un serpent d’airain, et le plaça sur une perche; et il arriva, que si quiconque est mordu par un serpent, quand il regarde le serpent d’airain, vivra ». – Nombres 21: 6-9

Rappelez-vous que Daath est lié à la gorge, donc quand les gens « ont parlé contre Dieu » ils ont utilisé la porte de la connaissance dans le mauvais sens. Ils étaient tombés dans la tentation de leur propre serpent intérieur et souffert à cause de cela.

Le serpent est toujours présent en relation avec l’Arbre de la Connaissance, et guérit ou porte préjudice selon notre relation avec lui. Teth, cette lettre qui représente un serpent, est la neuvième lettre de l’alphabet Hébreu. Si vous rapportez cela aux Sephiroth de l’Arbre de Vie (Kabbale), vous voyez que la neuvième sphère, en comptant vers le bas, est Yesod. Lorsque vous placez l’Arbre de Vie sur votre corps, vous voyez que Yesod est le sexe, et Yesod est lié à ט Teth, qui est le serpent. C’est la que nous sommes tentés par le serpent: dans le sexe.

Vav : La Colonne Vertébral

vavLa deuxième lettre dans Tob est un ו vav, qui est une ligne droite. Le Vav représente la colonne vertébrale. Le Vav est la sixième lettre de l’alphabet Hébreu. C’est également important.

C’est à travers la colonne vertébrale que Dieu crée. Vous vous rappelez dans la Bible, il est toujours dit, « Et Dieu dit: « Que la lumière soit »… Et Dieu vit que cela était bon… Et Dieu créa. » ו Vav signifie « et ». Donc, en Hébreu, le Bien et le Mal, est טוב ורע « tob veh ra » – le veh est un ו Vav, qui signifie « et ».

C’est à travers la colonne vertébrale (Vav) que Dieu crée. C’est à travers la colonne vertébrale que nous sommes tentés par le serpent. C’est à travers la colonne vertébrale que nous pouvons être guéris par le serpent.

« Fais – toi un serpent ardent (ט Teth), et mettez-le sur une perche (ו Vav): et il arrivera que quiconque sera mordu, quand il le regarde (ע Ayin), vivra. » – Nombres 21: 8

Lorsque nous vainquons la tentation du serpent, l’énergie de la sexualité se lèvera le long de la colonne vertébrale, qui est ce que nous appelons « le deuxième utérus. » Voilà comment l’Âme est créée en nous.

Beth : Création

bethLa troisième lettre dans טוב Tob est ב Beth. Beth est la deuxième lettre de l’alphabet Hébreu, qui représente une maison, la maison de Dieu. Beth est la puissance créatrice de la Mère Divine Shekinah. Beth est en relation avec les pouvoirs de création. En Hébreu le premier livre de la Bible est appelé Bereshit, qui se réfère à la création. La première lettre de Bereshit est Beth, et c’est à travers ce Beth que le reste de la Bible émerge. Il émerge de cette lettre Beth.

Le mot טוב Tob a le serpent (ט), la colonne vertébrale (ו), et la maison (ב) dans laquelle la création se produit. Tob signifie « Bonté ». Ainsi, « l’Arbre de la Connaissance du Bien. » La Bien est le premier. À travers Tob, ou cette bonté, la création droite peut se produire, la création de l’Homme Réel, ou le rétablissement d’Adam et Eve dans l’Éden.

Ce que nous avons besoin c’est de suivre le chemin de Tob, le bon chemin, le chemin droit, pour récupérer notre place dans l’Éden, alors nous pouvons aller plus loin et devenir une Âme entièrement développée, au delà du bien et du mal. Revenir à l’Éden corrige seulement l’erreur. Ensuite, nous avons un tout autre travail à faire après cela.

Les trois lettres de Tob racontent comment Dieu crée l’Homme Réel. Il est bon parce qu’il est lié à notre propre bonté, qui en Hébreu est Gedulah. Gedulah est un nom pour la sphère sur l’Arbre de Vie appelée Chesed. Ceci est lié à notre propre Esprit intérieur, qui, dans la Bible est le Ruach Elohim, l’Esprit qui plane sur les eaux dans le processus de création. Les six premiers jours de la Genèse symbolisent la façon dont notre propre Esprit, le Ruach Elohim, notre bonté, crée l’Homme Réel en nous, crée Adam en d’autres termes, l’Adam qui appartient à l’Éden. Donc, en d’ autres termes, si nous suivons le chemin de Tob, nous utilisons nos forces sexuelles pour renforcer notre propre Esprit intérieur pour nous ramener à l’Éden.

Malheureusement, Adam et Eve ne suivent pas ce chemin. Dans la Bible, dans les temps anciens, c’est arrivé à un niveau macrocosmique, avec l’ humanité dans son ensemble. Mais cela arrive en nous psychologiquement sur une base quotidienne, parce que tous les jours nous permettons à notre propre Adam et Eve intérieurs d’abuser du fruit de l’Arbre de la Connaissance, d’abuser de l’énergie, notre propre force sexuelle. Au lieu de suivre le chemin de Tob, nous suivons le chemin de Ra, qui, en Hébreu signifie pollution, ou mal, ou ce qui est nocif.

Ra: L’Esprit Impur

Le résultat de l’abus de l’énergie sexuelle est que Adam et Eve sont chassés de l’Éden et ils donnent naissance à Caïn et Abel, qui est l’arrivée de l’assassinat, de la jalousie, et de tous les problèmes qui sont décrits dans le reste de la Bible.

ra
Le mot Hébreu רע Ra a deux lettres: ר Resh et ע Ayin. Resh symbolise notre tête, là où nous avons le cerveau, Adam. Ayin représente nos yeux, ou la façon dont nous voyons et expérimentons. Quand nous tombons dans la tentation du serpent, nous éveillons Ayin, la vision à l’intérieur de la tête liée aux glandes pinéale et pituitaire. Mais Dieu n’est pas là. Il n’y a aucune lettre pour Dieu là. Dans notre tête se trouve seulement Ra: la pollution, le mal.

Il est écrit: « Et Dieu vit que le רע Ra des hommes sur la terre était grande et toutes les imaginations et les pensées de leurs cœurs étaient seulement רע Ra continuellement. (Gen. vi., 5.)

Rabbi Jehuda disait: « Tu n’es pas un Dieu qui aime la méchanceté, ni le mal n’habitera pas avec toi » (Ps v, 5..) Observez que celui qui cède à la colère et souffre lui-même en étant dirigé et guidé par elle, se souille non seulement lui-même mais aussi ceux avec lesquels il entre en contact personnel. Comme déjà dit, bien que la méchanceté des antédiluviens était grande et leurs mauvaises actions étaient nombreuses, mais le Saint ne voulait pas les détruire, mais supportait la souffrance avec eux, nonobstant, et leurs propensions honteuses et pratiques odieuses, dont il est écrit « qu’ils étaient uniquement tournés vers le mal. » Leurs mauvaises actions sont désignées par le mot (Ra) (pollution). De Er, le fils aîné de Juda, qui était coupable de ce péché; il est écrit que « il était méchant aux yeux du Seigneur, et le Seigneur l’a tué. » »- Zohar

Dans la Bible, il n’y a qu’une seule ligne écrite à propos de Er.

« Maintenant ע ר Er, premier-né de Juda, était méchant aux yeux du Seigneur, et le Seigneur l’a mis à mort. » – Genèse (Parshah Vayeishev) 38: 7

Il est intéressant de noter que le nom Er est écrit avec les mêmes lettres que רע Ra: Ayin-Resh. La définition de sa méchanceté n’a pas été dite explicitement, mais quand vous analysez cela, vous voyez que c’était fornication. En tant que fils de Juda, en tant que fils de la tribu d’Israël, en tant qu’initié, il a abusé de l’Arbre de la Connaissance.

Rabbi José disait: « N’est-ce pas ce péché synonyme de ce qu’on appelle rashang (méchanceté ou faute)? »
« Non, » répondit Rabbi Jehuda, « car rashang est appliqué au mal intentionnel avant qu’il devienne une réalité, mais רע Ra se réfère à celui qui se souille par la dissipation de ses forces vitales [la fornication, l’abus de l’ énergie sexuelle] et se donne ainsi à l’esprit impur appelé רע Ra. Celui qui se rend ainsi impur ne parviendra jamais à la vie divine, ni ne verra le face de la Shekinah, dont la disparition du monde avant le déluge était due au vice appelé Ra. Malheur à celui qui se livre à lui, car il n’expérimentera jamais la joie de vivre [Éden], en présence du Saint, mais traînera dans la vie comme un esclave captif dégradé et misérable de רע Ra, l’esprit impur…

Cette description ressemble à nous, cette humanité, parce que nous sommes esclaves de רע Ra. Nous sommes esclaves de l’esprit impur qui est à l’intérieur de nous. Dans la Gnose, nous appelons cet esprit impur « l’ego. » L’Ego est une multiplicité de désirs: l’orgueil, l’envie, la jalousie, la peur, la colère, la gourmandise, la paresse. L’ego est constitué par tous les attributs psychologiques qui utilisent notre énergie dans le mauvais sens. Ils ont tous leurs racines dans l’énergie sexuelle. L’esprit impur, ou Ra, est à l’intérieur de nous. Il n’est pas à l’extérieur.

« … si vrai sont les mots, » La crainte du Seigneur mène à la vie, il porte des nuits paisibles libres de visites de l’esprit impur רע (Ra). » (Prov. xix., 23). Et donc il est écrit: « רע (Ra) n’habite pas avec toi »(Ps. v., 4). Seul celui qui est pur dans la vie et dans la pensée et dans l’action peut dire: « Oui je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne vais pas avoir peur de רע Ra, car tu es avec moi et car j’habite dans la maison du Seigneur pour toujours. » (Ps. Xxiii., 4-6.)

Le Zohar, ce texte mystique qui nous explique la Kabbale, est très claire. Seul celui qui est pur dans le cœur, la pensée et l’action peut prétendre d’être libre de l’esprit de רע Ra, cet esprit impur. En d’ autres termes, nous devons éliminer l’ego. Il n’y a pas d’exception à cela. Ceux qui ont cet esprit impur à l’intérieur ne peuvent pas entrer dans la présence de Dieu. Les Écritures sont sans équivoque. Il n’y a pas d’exceptions. Il n’y a pas moyen de contourner cela.

Mais malheureusement, dans ces temps il y a beaucoup, beaucoup d’ enseignements, de nombreux rabbins, beaucoup de gens du « Nouvel Âge », de nombreux Gnostiques, qui enseignement des méthodes ou des théories qui suggèrent que vous n’êtes pas obligé de dissoudre votre ego. Beaucoup d’entre eux enseignent comment utiliser l’énergie sexuelle. Beaucoup d’entre eux enseignent au sujet de la transmutation, de la méditation, et de la projection astrale. Ils peuvent enseigner Daath. Ils peuvent parler de l’ego, mais ne parviennent pas à fournir la connaissance pratique de la façon d’éliminer effectivement l’ego tous les jours, cet esprit impur רע Ra reste vivant en nous. C’est un grand danger, et c’est très triste que tant de nombreux enseignements éviter de donner la pleine connaissance. Il y a quelques groupes qui enseignent effectivement (et qui sont très populaires, en passant) que si vous arrêtez simplement de prêter attention à l’ego, il se dissout de lui-même. Vous verrez cela dit à la télévision maintenant. C’est très populaire, mais c’est un mensonge. Ce que ces groupes oublient, ce qu’ils ne comprennent pas, c’est que la matière et l’énergie sont interdépendantes.

L’ego est une cristallisation de forces sexuelles qui ne sont pas physiques, mais qui sont émotionnelles et mentales. Ces cristallisations sont à l’intérieur de notre propre mental. Nous pouvons appeler cela l’inconscient ou le subconscient, ou l’infra-conscient, ou nous pouvons simplement l’appeler enfer. Nous pouvons l’appeler Klipoth. Mais ce niveau de notre propre psychologie a de la matière. L’ego est la matière, mais pas la matière physique. C’est une matière dans une dimension inférieure. C’est une formation qui emprisonne l’énergie, et jusqu’à ce que la matière soit enlevée, l’énergie qui lui correspond reste emprisonnée. Vous pouvez ignorer vos egos autant que vous voulez, mais ils ne disparaissent pas ou ne se dissoudre pas de leur propre chef. Telle est la grande erreur que ces groupes font. Ils croient qu’il y a un moyen d’extraire cette énergie et de laisser cette matière derrière. C’est impossible. Cette énergie et cette matière est synonyme l’une de l’autre. Pour libérer l’énergie, la matière doit être détruite. C’est aussi simple que ça. C’est une fonction de base en physique.

En d’autres termes, ce que ces groupes enseignent c’est comment éveiller ce Ayin dans notre Resh, dans notre tête, et développer la perspicacité, les pouvoirs, la clairvoyance, la vision – mais à travers l’ego, רע Ra, l’impureté, la pollution. C’est ce que nous appelons un devin ou un voyant, quelqu’un qui a développé des pouvoirs, mais avec l’ego encore vivant. C’est ce que nous appelons un démon, en d’ autres termes. Ils pourraient ressembler à une personne physique régulière, ils pourraient penser qu’ils sont une personne physique régulière, mais leur Âme devient démoniaque parce que la Conscience s’éveille à l’intérieur de l’ego, et Dieu n’y est pas. Nous pouvons également appeler ces gens « Baalim, » qui est une sorte de terme respectueux qui signifie « Messieurs. »

La façon dont cette éveil se produit est à travers notre utilisation de nos propres énergies, à travers la volonté. D’instant en instant, constamment, tout notre organisme, psychologiquement et physiquement, reçoit et transforme de l’énergie. Nous utilisons cette énergie en fonction de la façon dont nous utilisons notre Conscience. Lorsque vous placez votre attention, vous dirigez les forces, les énergies, et il y a un événement réciproque qui se produit. Lorsque vous commencez à prêter attention à quelque chose, vous mettez de l’énergie dans cela et vous développez une relation avec elle. C’est naturel. Cela fait partie de la façon dont la nature fonctionne. Ainsi, lorsque vous choisissez d’investir votre énergie dans être en colère, ou être lascive, ou sentir un désir, ou se livrer à un désir, vous tombez sous la tentation de votre serpent, Lucifer, qui est en train de tenter cette énergie. Vous tombez dans cela et devenez hypnotisés par votre désir.

Cette énergie crée une formation dans votre mental. C’est de la matière, c’est réel. C’est quelque chose qui existe dans le plan mental et émotionnellement dans le plan astral. Mais c’est une fausse création. Cest ce que nous appelons un ego, ou une coquille. C’est de là que nous obtenons le mot Hébreu Klipoth. C’est un mot qui fait référence aux règnes inférieurs en-dessous de Malkuth dans l’Arbre de Vie. Klipoth signifie « le monde des coquilles. » Ce monde est le subconscient, inconscient, et les niveaux infra-conscients de notre propre mental, ces zones qui sont pour nous des ténèbres. Nous ne les voyons pas parce que pour le moment nous sommes aveugles à leur vraie nature. Nous sommes aveugles à toutes ces choses à l’intérieur parce qu’on n’a pas utilisé la puissance de Daath pour éveiller nos yeux.

Le fonctionnement de cet ensemble se fait à travers la lettre Vav, qui représente la colonne vertébrale. La lettre Vav est la sixième lettre de l’alphabet Hébreu. Si vous avez étudié le arcanes du Tarot, vous savez que le nombre 6 concerne l’Indécision. Elle est représentée dans le graphique de cette arcane comme un homme coincé entre deux femmes, une vierge et une prostituée. Il doit choisir entre elle. Voilà où nous en sommes tout le temps quand le serpent en nous est en train de nous tenter pour choisir. Choisissons-nous d’utiliser notre énergie, notre temps, notre mental, notre cœur et notre corps pour servir la vierge, notre Mère Divine? Ou utilisons-nous ces énergies pour servir la prostituée, Lilith, Nahemah, Jezebel, qui est en nous? Nous choisissons à chaque instant en fonction de la façon dont nous nous comportons, nous pensons, nous sentons, nous utilisons ces énergies.

Ce processus se passe à travers Vav, parce que c’est notre propre colonne vertébrale. Qu’est-ce qui se passe dans notre colonne vertébrale? Eve est à la base de la colonne vertébrale, qui est l’endroit où l’énergie créatrice réside: dans les organes sexuels. L’énergie racine de l’ensemble de notre organisme et psychologie est dans notre énergie sexuelle. Quand notre Eve intérieure est tentée et utilise l’énergie sexuelle pour nourrir son désir, elle utilise cette énergie et l’envoie à travers la colonne vertébrale à Adam, et infecte le cerveau avec le goût et la luxure et le désir des sensations de plaisir, même si ceux-ci ne sont pas explicitement sexuels à la surface.

Cela peut être juste, par exemple, que nous avons une situation avec quelqu’un de qui nous sommes envieux, et nous nous livrons à cette envie dans notre mental et notre cœur; cette indulgence est une utilisation de l’énergie sexuelle, mais nous ne sont pas conscients de cela. Le cerveau devient accro à cette sensation de l’envie, et nous devenons habitués, nous commençons à aimer, même si elle est une forme de souffrance. Voilà ce qui arrive avec les toxicomanes et les alcooliques. Voilà ce qui arrive avec les gens qui sont maniaques, les gens qui sont déprimés. Ils deviennent habitués aux sensations et ils commencent à aimer cela. La même chose arrive avec les gens qui subissent la torture, qui sont mis en prison. Ils deviennent habitués, et ils commencent à penser que c’est normal, et ils commencent à implorer cela. Voilà ce qui nous est arrivé. Cela semble étrange, et le mental dit: « Cela ne peut pas être, » mais c’est vrai. Et quand vous devenez vraiment honnête avec vous-même et que vous commencez à regarder dans vos comportements, vous commencez à voir des choses que vous savez que vous ne devriez pas faire mais que vous aimez faire. Nous les avons tous, et nous avons chacun notre idiosyncrasie. Certains d’entre nous aiment vraiment avoir peur, un sentiment d’insécurité, se sentir anxieux. Je vous parie que la plupart d’entre nous, même si nous ne l’admettront pas, aiment se sentir stressés parce que nous sommes devenus habitués à cela. Maintenant, quand nous nous sentons stressés, nous nous sentons comme si nous faisons quelque chose, comme si nous faisons partie de la vie, comme si nous sommes sur la voie du succès parce que nous sommes stressés. Quand on se sent détendu, nous nous sentons mal à l’aise, comme si nous ne faisons pas notre travail, comme si nous ne faisons pas quelque chose. Avez-vous déjà remarqué? Lorsque vous commencez à vous détendre vraiment, vous commencez à être inquiets et anxieux parce que vous n’êtes pas stressés? Pourquoi donc? Parce que nous devenons habitués à ces états d’être nocifs.

Le résultat final ici est que nous souffrons. Nous utilisons nos énergies pour cultiver et renforcer tous ces désirs inconscients, subconscients, et infra-conscients, ces peurs, angoisses, envies, aversions, toute cette impureté qui surgit du mental, au sujet desquels nous ne savons pas parce que nous sommes dans les ténèbres. Nous sommes aveugles; nous ne nous voyons même pas nous-mêmes. Au lieu de cela, nos yeux ne sont ouverts à nos désirs. Nous voyons tout à travers nos désirs et en relation avec nos désirs. Nous sommes tellement asservis par nos impuretés intérieures que nous ne le réalisons même pas. Pour nous, la vie est tout simplement la poursuite des désirs. Voilà pourquoi nous souffrons.

Cependant, si nous avons appris quelque chose à propos de Daath, si nous avons appris quelque chose à propos du Tantra, et au sujet de la façon d’utiliser consciemment cette énergie, l’énergie sexuelle, les enjeux montent. Alors, le jeu commence vraiment. Le problème est que la plupart des groupes et des mouvements qui enseignent au sujet de la transmutation de l’énergie sexuelle n’enseignent pas l’élimination de l’ego. Ainsi, les élèves commencent à pratiquer le karma mudra, le Maïthuna, le Tantra, le Taoïsme, – il y a de nombreuses techniques pour maintenir et utiliser l’énergie sexuelle. Mais parce qu’ils n’éliminent pas l’ego, leur propre Eve intérieure prend cette énergie, et nourrit Adam, le cerveau, avec. Toute cette énergie monte le long de la colonne vertébrale (Vav) à travers le système nerveux. Il y a une création qui se produit. Mais, la création est liée à רע Ra.

Toute cette énergie commence à stimuler et activer l’hypophyse et la glande pinéale dans le cerveau. L’énergie sexuelle est une force très puissante, très forte. C’est la force de l’être. C’est la force de la vie, et quand cette énergie imprègne le cerveau, sature le cerveau, les glandes hypophyse et pinéale deviennent activés. Dans la plupart d’entre nous, elles sont complètement atrophiées parce que nous les avons vidé de toute leur énergie. Lorsque ces glandes deviennent activées en étant imprégnées de l’énergie, ces glandes éveillent les chakras liés à la clairvoyance ou le pouvoir d’avoir des visions intérieures. Si nous n’éliminons pas agressivement notre ego, le résultat est que nous devenons un devin, un clairvoyant, mais quelqu’un qui voit à travers le filtre du « Je », l’ego. C’est ainsi que les démons sont faits. C’est ainsi que la souffrance s’approfondit.

En d’autres termes, à travers cette méthode, les yeux (ע Ayin) s’ouvrent dans רע Ra. Mais ces yeux s’ouvrent en enfer, en Klipoth. Ce type de personne qui a cette expérience est capable de voir clairement dans Klipoth, leur propre subconscient. Pour eux, cela semble être le ciel, car c’est un monde de leurs propres désirs. Pour eux, cela semble qu’ils sont avec des anges et des dieux, parce qu’ils voient à travers le filtre de leur propre mental subconscient. Ils voient les projections de leur propre mental, et non pas la vérité. Et le problème est que, nous tous qui apprenons la Gnose, qui apprenons la transmutation, devrons faire face à cela parce que nous avons tous l’ego. Même si nous travaillons pour éliminer l’ego, et que nous essayons de canaliser l’énergie sexuelle, nous commençons à éveiller notre propre vision intérieure, notre propre Ayin, la capacité de voir, mais alors: voyons-nous en enfer ou voyons-nous dans paradis? Mais nous sommes tellement excités parce que nous voyons quelque chose dans la méditation ou à l’extérieur du corps que nous pensons immédiatement au ciel. Nous manquons de discernement. C’est un problème très sérieux auquel les étudiants font face.

En synthèse, ceux qui n’éliminent pas l’ego, même s’ils sont en train de suivre le chemin, qu’ils soient en train de transmuter ou non, s’ils sont en train d’utiliser l’énergie et ne sont pas en train d’éliminer l’ego, ils suivent le chemin de Ra, l’esprit impur, même s’ils pensent qu’ils sont un saint, même s’ils sont un prêtre, même s’ils sont un évêque ou un lama. Ce n’est pas important. Ce qui importent ce sont les œuvres réelles qui sont exécutées consciemment dans l’Âme. Le résultat du maintient de l’ego vivant est symbolisé dans la Bible. Adam et Eve, après avoir été chassés d’Éden, avaient des enfants, Caïn et Abel. Bien sûr, nous connaissons l’histoire. Caïn tue Abel. C’est le début de tous ces problèmes, la jalousie, le meurtre, et la souffrance.

Tant que l’ego est vivant en nous, l’Arbre de la Connaissance intérieur de cette personne, le Daath à l’intérieur d’eux, ne produit pas de bons fruits. Le résultat de l’utilisation du fruit de l’énergie sexuelle ne produit pas de bons fruits. Le résultat est que cet arbre à l’intérieur de cette personne est inutile aux yeux de Dieu. Pour la personne, il semble abondant, car ils semblent avoir toutes sortes d’abondance spirituelle. Mais aux yeux de Dieu, ce n’en est pas. Et voilà pourquoi Jésus a dit:

« Et maintenant aussi l’axe est mise dans la racine (Yesod) des arbres (de vie et de la Connaissance du bien et du mal): chaque arbre (chaque personne) donc qui ne produit pas de bons fruits (de leurs organes sexuels) est coupé et jeté dans le feu (involutif des Klipoth) ». – Luc 3: 9

Voici à quoi Jésus faisait allusion, cet Arbre de la Connaissance en nous.

Il apporte de bons fruits lorsque nous suivons le chemin de Tob, le chemin du bien. Et c’est en suivant la Chasteté. Mais le chemin n’est pas une simple transmutation. La transmutation n’est qu’une partie de l’équation. Soyons très clair à ce sujet. Beaucoup de gens étudient la Gnose ou le Tantra et pensent que la transmutation est la totalité de l’enseignement, et que c’est le tout. Ce n’est pas ainsi. L’aspect principal est la mort de l’ego, le plus important. Vous pouvez transmuter tout ce que vous voulez, mais si vous ne travaillez pas sur votre ego, vous allez sur un chemin erroné. Cela doit être très explicite dans votre mental. Voilà pourquoi dans les Évangiles aussi Jésus dit,

« Et si ton œil t’offense, arrache-le et jette-le loin de toi: il vaut mieux pour toi d’entrer dans la vie avec un œil, plutôt que d’avoir deux yeux et d’être jeté dans le feu de l’enfer. »

Cet œil (Ayin) à quoi il se réfère n’est pas notre œil physique. C’est notre Conscience. C’est la Conscience qui nous donne la possibilité de percevoir. La perception peut se produire dans tous les niveaux de la nature, symbolisés sur la carte de l’Arbre de Vie. Nous voyons physiquement, à travers les yeux physiques, parce que nous avons la Conscience, mais ce que nous voyons est filtré par le conditionnement de notre Conscience. Voilà quelque chose que vous devriez réellement considérer. Ce que vous voyez n’est pas ce qui est réellement là. Vous voyez les impressions créées par vos sens et votre mental, pas la chose en soi.

Jusqu’à ce que votre Conscience ne soit complètement éveillée et que votre ego ne soit complètement mort, vous ne voyez pas la vérité. Nous n’avons pas la vue droite, la vue de Prajna (Sanskrit, la huitième étape de l’Octuple Sentier Bouddhiste, la vue des deux vérités simultanément) jusqu’à ce que l’ego ne soit à cent pour cent mort. Une personne qui a acquis cela est une personne comme Bouddha, Jésus, Krishna ou Mahomet. Pas nous. Nous ne sommes pas comme ça. Donc, il ne faut pas écouter ces groupes qui nous disent que nous sommes déjà des Dieux, des Anges et des Bouddhas. C’est un mensonge. Tout cela est de l’auto-tromperie, fondée sur la peur. Vous voyez, ces groupes sont si efficaces maintenant à raconter ces mensonges parce que nous avons tous tellement peur. Nous voulons croire en quelque chose qui nous fait sentir bien. Il est donc très facile pour nous d’écouter ces idées, « Vous ne devez pas éliminer l’ego. Vous êtes déjà un Ange. Vous êtes déjà un Bouddha. Tout ce que vous avez à faire c’est de le réaliser. » C’est un mensonge. Il contient une vérité parce que nous avons le potentiel en nous pour devenir un Bouddha ou un Ange, mais pas pendant que l’ego est vivant. En aucune façon. Impossible. L’ego piège ce Bouddha intérieur. Ce Bouddha est en enfer, pas à cause de Dieu, mais à cause de nous. Personne d’autre ne l’a fait pour nous. Nous ne pouvons pas blâmer Dieu, nous ne pouvons pas blâmer l’Ange Sakaki, nous ne pouvons pas reprocher à un Lucifer à l’extérieur de nous, nous ne pouvons pas blâmer Satan à l’extérieur de nous, parce que nous avons Satan à l’intérieur. Notre propre ego est le diable qui a créé la souffrance. Donc, ne blâmez pas quelqu’un d’autre pour votre douleur. Blâmez-vous vous-même, et maintenant résolvez le.

La façon de résoudre le problème de la souffrance et de la mort c’est d’utiliser votre énergie sagement. Voilà pourquoi Jésus dit: « Si ton œil t’offense, arrache-le. » Qui est « toi? » Qui est le vrai « toi » à l’intérieur? C’est Dieu. C’est Gedulah. C’est notre Bonté, notre propre Esprit. En d’ autres termes, si la vision (le Ayin) de notre œil offense notre Esprit, arrachons-le. Tuons cet ego. Détruisons-le.

Mais ce n’est pas aussi simple que de le dire, ou aussi simple que de dire: « Eh bien. Je ne vais plus écouter cet ego. » Ceci est juste de la répression et de l’évitement. La façon dont vous dissolvez un ego est à travers la profonde pénétration consciente de cet ego. Vous devez bien vous connaître. Vous devez connaître très profondément toutes les impuretés qui se trouvent dans votre mental. C’est la seule façon que vous pouvez pour cesser d’être dupé par votre propre mental.

Vous connaissez ce vieux dicton: « Gardez vos amis proches, mais gardez vos ennemis encore plus près? » Le signification de cela est, vous avez besoin de très bien savoir ce que vos ennemis font. Vos amis, vous pouvez simplement les laisser être. Mais vos ennemis, si vous les ignorez, vous provoquez vous-même votre échec. Si vous ignorez vos ennemis, ils vous auront. Parce qu’ils savent que vous ne les cherchez pas. Alors, vous êtes une cible facile.

Malheureusement, nous sommes une cible facile, parce que nous choisissons d’ignorer ce qui est à l’intérieur de nous-mêmes. Nous commençons à entendre parler de ce discours sur l’ego, et Adam et Eve à l’intérieur de nous, et la luxure et l’orgueil, et nous ne voulons pas entendre. Nous voulons entendre à quel point nous sommes bien, que nous sommes tous des Anges, que nous sommes tous des Prophètes, que nous sommes tous sur cet arc évolutif, et que l’humanité est sur le point d’entrer dans un grand âge d’or. Et nous voulons tous se sentir bien. C’est un mensonge. Rien de tout cela ne se produira tant que l’ego est vivant. Il y aura un âge d’or, mais aucun ego n’y est autorisé. Zéro. Si votre ego est vivant, cet ego ne peut pas y aller. Et si vous voulez y aller et faire partie d’un royaume céleste, vous devrez vibrer dans ce niveau. Vous devez appartenir à ce monde. À l’heure actuelle, nous ne le sommes pas. Donc, si notre œil offense notre propre Esprit intérieur, nous devons l’arracher. Nous devons éliminer cet ego.

Dans les Évangiles, Jésus dit:

« La lumière du corps est l’œil: si ton œil est en bon état, tout ton corps sera plein de lumière. Mais si ton œil est mauvais, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres! » – Matthieu 6

Lorsque nous fermons les yeux pour voir ce qui est à l’intérieur de nous-mêmes, ou lorsque nous nous asseyons pour prier ou méditer, nous voyons la lumière ou les ténèbres? Lorsque nous fermons les yeux, lorsqu’on imagine Dieu, nous voyons la lumière ou les ténèbres? Habituellement, nous voyons les ténèbres. Habituellement, quand on regarde pour voir ce qui est à l’intérieur de nous, nous ne voyons rien. Nous voyons les ténèbres. Quand nous voulons résoudre un problème dans notre vie, nous ne voyons pas de solutions. Nous voyons les ténèbres, les ténèbres psychologiques, les ténèbres spirituelles. Pas les ténèbres littérales. Être dans les ténèbres signifie ne pas savoir où aller, ne pas être capable de voir votre chemin. Ne pas être capable de naviguer à travers la vie. C’est notre cas. Personne ne sait où nous allons aujourd’hui ou demain, notre karma, ce qui va venir pour nous, quand la mort va arriver, si demain sera bon ou mauvais. Nous n’avons aucune idée. Nous sommes complètement dans les ténèbres, et c’est parce que notre propre intuition est aveugle. Nous sommes aveugles.

Jésus dit: « La lumière du corps est l’œil. » Mais quand vous regardez en Grec, il est plus exact de dire: « L’illumination de l’Être est la vision. » Voici ce que dit le Grec. C’est totalement différent. Il ne parle pas du corps physique. Il parle de la façon dont vous devenez illuminés, et voyez votre chemin, est à travers votre Ayin, à travers votre vision intérieure, qui est ici au milieu de Daath. Directement entre la porte (Daleth) et l’achèvement des travaux (Tav) se trouve Ayin, cette vision.

Il dit: « Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera plein de lumière. » Mettons ce que dit le vrai Grec. Ça dit,

« Si ta vision est singulier, pur (pas de multiples facettes et divisée en un milliard d’ego, mais est une lumière de Dieu), tout ton Être sera plein de lumière. »

Moïse est toujours peint avec des rayons de lumière à partir de sa tête, et il est dit qu’il irradie tant de lumière, il est difficile de le regarder parce que son visage est si brillant avec Conscience. Jésus aussi. Ce n’est pas la lumière physique, pas la lumière littérale, mais la lumière consciente.

En d’ autres termes, Jésus dit: « Si ton œil offense ton Esprit, arrache-le. C’est préférable d’avoir un œil. » Voilà comment nous entrons dans le chemin de la vie. Cet œil, cette vision est la vision pure que l’on peut atteindre à travers Daath, à travers la connaissance. Cet œil singulier est la clairvoyance divine, la clairvoyance pure, ou vision intérieure pure du prophète. Si l’ego est vivant, notre vision est filtrée et impure. Donc, cette phrase au sujet de laquelle les théologiens argumentaient depuis des siècles est en fait très simple. Quand vous regardez l’Hébreu et le Grec, vous voyez ce qui est réellement écrit là.

[Par nos actions, nous] faisons en sorte que l’arbre soit bon, et son fruit bon; ou l’arbre soit corrompu, et son fruit mauvais: car l’arbre est connu par son fruit. – Matthieu 12:33

Nous devons rendre notre propre Arbre de la Connaissance bon. Nous devons convertir notre Arbre de la Connaissance et le faire fructifier. Rappelez-vous, Dieu dit: « Soyez féconds et multipliez-vous ». Il ne parle pas physiquement, Il parle spirituellement, de faire en sorte que Daath portent des fruits, des fruits spirituels, des fruits conscients. Et voilà pourquoi il dit ceci: « Nous faisons en sorte que l’arbre soit bon et son fruit bon, ou l’arbre soit mauvais et son fruit mauvais, car l’arbre est connu par son fruit. » Cela signifie que notre propre arbre, notre propre Daath à l’ intérieur, est connu par le fruit que nous créons nous-même.

Et donc, quel fruit avons-nous dans nos vies? Telle est la question pour nous. Il dit: « Tout homme est connu par son fruit. » Quel est le fruit spirituel de notre vie? Quel fruit spirituel avons-nous à montrer? La vérité est que spirituellement, nous sommes dans les ténèbres. Avons-nous la capacité de méditer et de voir Dieu face à face et recevoir les conseils dont nous avons besoin? Sinon, nous devons rendre notre propre arbre fécond, arroser cet arbre et le nourrir, en suivant le bon chemin. Et la façon dont nous le faisons est que nous suivons la direction qui est codée dans cette tradition. Nous devons apprendre comment arrêter d’enfreindre la loi, et à la place suivre le chemin de Tob, la Bonté. Cela commence avec notre propre pouvoir de créer, qui est dans notre propre Daath à l’intérieur, en rapport avec notre sexe et notre gorge.

C’est Pourquoi je vous le dis, toutes manières de péché et blasphème [mauvaise utilisation de Daath] sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre le Saint-Esprit [Binah] ne sera pas pardonné aux hommes.

Et quiconque parlera [à travers ses actions en Daath, le sexe] une parole contre le Fils de l’homme [les prophètes], il lui sera pardonné; mais quiconque parlera [à travers ses actions en Daath] contre le Saint-Esprit [la puissance de Dieu dans le sexe], il ne lui sera pardonné ni dans ce monde, ni dans le monde à venir.

[Par nos actions, nous] rendons l’arbre [de la connaissance à l’intérieur] soit bon, et son fruit [sexuel] bon; soit nous rendons l’arbre corrompu, et son fruit mauvais: car l’arbre est connu par son fruit.

Ô génération de vipères [les serpents tombés], comment pouvez-vous être méchants [Ra: impure], et dire de bonnes choses? Car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle [car vous commettez l’Adultère et la fornication dans votre cœur].

Un homme bon [Tob] [respectant Daath à l’intérieur] sort du bon trésor du cœur et produit de bonnes choses [fruits]: et un homme mauvais [Ra] sort du mauvais trésor et produit de mauvaises choses.

Mais je vous le dis, Que toute parole vaine que les hommes parleront [à travers leur propre Daath], ils se rendront compte au jour du jugement.
Car par vos paroles [de votre propre Daath] vous serez justifiés, et par vos paroles vous serez condamnés.

Il est très intéressant de voir comment ce chemin est présenté de différentes manières dans les différentes religions, mais contient toujours les mêmes outils essentiels. J’ai commencé par vous dire que ce que nous voulons c’est d’entrer par la porte vers la connaissance réelle. Pour voir par nous-mêmes. Pour avoir la Gnose nous-même, pour voir Dieu, pour recevoir des conseils de Dieu. Pas d’un livre ou d’ une personne, mais à l’intérieur. La manière dont nous le faisons c’est en utilisant cette porte dans Daath. Cette porte est à l’intérieur de nous. Cette porte est dans notre propre lettre Resh (notre tête), mais Resh doit être rendue pure. Resh est notre tête. Cette porte commence en Yesod, dans le sexe à travers le serpent, le premier caractère de Tob. Elle monte le long de la colonne vertébrale (Vav). Au fur et à mesure que nous utilisons ces énergies de la bonne manière à travers la transmutation, et à travers la volonté consciente, elle est créée à travers la lettre Beth de Tob. Voilà comment nous initions la Genèse en nous-mêmes, pour créer l’Homme Réel.

De cette façon, nous commençons à utiliser ces forces et passons à travers une série de tests et initiations qui nous aident à voir l’ego et le retirer. Telle est la grande aide que Lucifer nous fournit. Le tentateur a sa place. Il sert Dieu.

« … Les anges de Dieu vinrent se placer à côté du Seigneur, et l’adversaire, aussi, est venu parmi eux. […] Or, le Seigneur dit à l’Adversaire: » Voici, tout ce qu’il [Job] a est entre tes mains; que sur lui ne s’étend pas ta main. »- Job 1: 6, 12

Ce serpent tentateur est ici, la première lettre de Tob est la lettre Teth, en nous, qui nous tente. Et ce sont les tentations que nous traversons dans les étapes de l’initiation, au fur et à mesure que nous nous élevons cette énergie monte le long de Vav, la colonne vertébrale. C’est un processus lent, et n’est pas facile. C’est symbolisé dans le livre de l’Apocalypse, croyez-le ou non, par les sept églises en Assiah, pas en Asie. Assiah concerne le corps physique. C’est le premier royaume, le premier monde de la Kabbale. Les premiers livres de l’Apocalypse détaille le processus de travail à travers les sept églises en Assiah, qui sont les sept chakras de l’Hindouisme et le Bouddhisme. Ces sept chakras sont des centres énergétiques le long de notre colonne vertébrale, à travers lesquelles cette énergie doit passer au fur et à mesure que nous élevons chaque serpent de la Kundalini. Chaque processus est un processus d’examen psychologique, au sein duquel nous devons voir notre « Je », notre ego, et le vaincre petit à petit. C’est le rôle que joue Lucifer, nous guider dans ce domaine, en nous présentant des tentations. Nous devons les surmonter. Mais ce qui est très intéressant c’est quand nous arrivons à la tête, les deux chakras primaires, ou églises, que nous avons besoin de connaître sont liés aux glandes pituitaire et pinéale.

« Et à l’ange de l’Église de Philadelphie (qui est le chakra Ajna, lié au troisième œil), « Voici ce que dit celui qui est saint, celui qui est vrai, celui qui a la clef de David (la clé de la porte), celui qui ouvre, et que personne ne ferme; et ferme, et personne n’ouvre. Je connais tes œuvres: Voici, je mets devant toi une porte ouverte »..

C’est la première place où la porte est mentionné dans l’Apocalypse, la porte de Daleth, la première lettre du mot Daath, la connaissance. Cette porte est dans la glande pituitaire, lié à la clairvoyance, la porte vers la vision, Ayin.

« J’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer, car tu as un peu de force, et tu as gardé ma parole, et que tu n’as pas renié mon nom. »

Donc, en d’autres termes, la personne commence à montrer un peu de persévérance dans le chemin, mais ils n’ont pas encore beaucoup de force. Et il continue à expliquer ce qui est nécessaire pour aller plus loin, c’est d’être patient, et de garder la vérité.
Un peu plus tard, il est dit,

« J’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer, car tu as un peu de force, et tu as gardé ma parole, et tu n’as pas renié mon nom. »

« Je sais, » est Daath, la connaissance. En d’autres termes, Dieu sait ce que nous sommes, qui nous sommes, et ce que nous faisons. Et il est dit un peu plus tard,

« Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, je viendrai chez lui, et je souperai avec lui, et lui avec moi. Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu, et je suis assis avec mon Père sur son trône. »

Le trône est la glande pinéale. C’est la couronne de vie. C’est là que l’énergie monte le long de la colonne vertébrale, en haut de la colonne vertébrale, atteint la glande pinéale, et la vue divine est ouverte. Ce processus est une combinaison de ces deux églises, Philadelphie et Laodicée (Ajna et Sahasrara en Sanskrit). Lorsque ces deux églises, ou chakras, sont éveillés, la clairvoyance et la Polyvoyance sont éveillées. C’est la vue divine du prophète qui voit par le pouvoir de Dieu dans Daath – sans ego.

La réalisation complète de ce processus, lorsque ce processus est entièrement accompli, qui est en beaucoup d’étapes, est symbolisé dans les six jours de la Genèse pour créer l’homme complet. Si vous avez lu le sixième jour de la Genèse, c’est le seul jour où Dieu dit c’est « très bien ». Les autres jours, il complète le travail de ce jour-là et dit: « Et Dieu vit que cela était bien. » Et Dieu vit. Le « et » est le Vav à travers la colonne vertébrale. Mais le sixième jour, il dit: « c’était très bien. » C’était tob me’od. Le mot « très » en Hébreu est écrit avec Daleth-Aleph-Mem, les mêmes lettres que Adam. En d’autres termes, le sixième jour, lorsque l’achèvement de la création se fait, Adam est restauré à l’Éden. Et nous avons alors un homme complet.

Donc, en synthèse, ce que nous devons faire c’est d’effectuer cette création en nous-mêmes, de revenir à l’Arbre de la Connaissance, mais de ne pas manger le fruit. Profiter de l’arôme, profiter de tous les avantages de celui-ci sans le manger, ce qui signifie de ne pas se livrer à elle, mais à la place de retenir les sens, de contrôler la luxure, de ne pas succomber à la tentation du serpent. Lorsque nous accomplissons cela, jour après jour, nous avons besoin d’utiliser cette énergie pour éliminer nos problèmes psychologiques, pas à l’extérieur – à l’intérieur. Ce sont ces problèmes qui filtrent notre vision. Nous ne voyons pas les faits de notre vie, la vérité de ce qui est autour de nous, parce que nos perceptions sont filtrées par nos ressentiments, nos souvenirs, nos désirs, nos peurs. Nous nous permettons seulement de voir selon ce que nous voulons voir. Nous ne voulons pas voir la vérité, et voilà pourquoi nous sommes aveugles.

Pour voir la vérité, nous devons éveiller notre Conscience. C’est possible pour n’importe qui de le faire, mais nous ne pouvons pas le faire seul. Nous devons suivre les étapes exactement, mais nous avons besoin d’aide, et cet aide vient de l’intérieur. Elle vient de notre propre Bonté, Chesed, Gedulah, mais elle vient aussi du Christ. Vous vous souvenez ici dans l’Apocalypse, il est dit à la septième église,

« Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu. »

Cet Amen est lié au triangle supernel de l’Arbre de Vie : Kether-Chokmah-Binah. C’est le Christ cosmique, cette force d’illumination de la lumière, l’Ain Soph Aur, qui éclaire tout. Pour que nous voyons la lumière, pour voir ce qui est en réalité, nous avons besoin de l’aide de cette lumière, qui est le Christ. Le Christ n’est pas à l’extérieur. Il est à l’intérieur. Voilà quelque chose que nous gagnons. Nous la gagnons par nos œuvres, par nos actes.
Cette aide est symbolisée ici dans le livre de Jean. Jésus ici représente Yeshua, qui est le Christ sauveur. Ce n’est pas Jésus la personne. Cette histoire est symbolique.

« Et comme Jésus passait, il vit un homme qui était aveugle (des mystères du sabbat) depuis sa naissance. Et ses disciples lui demanda, disant: Maître, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle? Jésus répondit: ni cet homme, ni ses parents n’ont péché: mais pour que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui. Je doit réaliser les œuvres de celui qui m’a envoyé, pendant qu’il fait jour: la nuit vient, quand personne ne peut travailler. Tant que Je suis dans le monde, Je suis la lumière du monde. Quand il eut ainsi parlé, il cracha à terre, et fit de la boue avec la salive, et il oint les yeux de l’aveugle avec la boue, et lui dit: Va te laver dans la piscine de Siloam (qui est par interprétation, envoyé). Il y alla, se lava, et revint voyant. »

La signification est:

« Et comme Jésus passait, il vit un homme qui était aveugle de naissance (aveugles à cause de l’abus de l’Arbre de la Connaissance. Aveugle comme Samson, qui est séduit par Delilah, la nuit, Lilith, et qui, à cause de la luxure a perdu sa force, sa puissance). Ses disciples lui demandèrent: Maître, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle? Jésus (Yeshua) répondit: « ni cet homme, ni ses parents n’ont péché, mais pour que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui. »

Si nous savons que le karma, la cause et l’effet, est la base de tout, cet homme est aveugle, alors pourquoi serait-il aveugle sinon à cause des conséquences? Jésus dit qu’il n’est pas aveugle à cause d’un péché, mais pour que l’œuvre de Dieu puisse être représenté à travers lui. La réponse est, cet homme a déjà éliminé la cause de ce péché. Il est aveugle, mais il a éliminé l’ego, et il est en train d’attendre que le Christ l’illumine. Donc, il est dit,

« Je (Christ) dois réaliser les œuvres de celui qui m’a envoyé (et c’est l’Ain Soph Aur), pendant qu’il fait jour (quand le Fils, le Christ, est là). La nuit (ou Delilah) vient (en Klipoth), quand personne ne peut travailler (car on ne peut pas être sur le chemin si on est en enfer). Tant que Je (Christ) suis dans le monde, Je suis la lumière du monde. »

Vous souvenez-vous que Jésus dit: « Si ton œil est unique, ton corps sera plein de lumière », c’est le monde. Quand le Christ est à l’intérieur, alors nous voyons et avons une vision illuminée.

« Quand il eut ainsi parlé, il cracha à terre, et fit de la boue avec de la salive, et il oint les yeux de l’aveugle avec la boue. Et lui dit: « Va te laver dans la piscine de Siloam. » Il y alla donc, et se lava, et revint voyant. »

L’ancienne communauté de Siloam était construite autour du « serpent-pierre », Zoheleth. La pierre est liée à Yesod, qui signifie la fondation, et c’est la fondation ou la pierre d’angle mentionné dans les évangiles. Le serpent est dans la pierre, et s’éveille à travers la transmutation de l’énergie sexuelle. Ainsi, Jésus dit à l’homme de retourner à son travail sexuel.

Jésus a guéri les yeux de l’aveugle, mais avec un très beau symbole. Quand Jésus crache sur le sol, il prend cette eau sacrée de la bouche d’où le Verbe émerge, le Logos. Cette eau est Shamayim, les eaux supérieures de l’Éden supérieur, qui sont liés à Daath. Si vous vous souvenez d’autres conférences, il y a deux Édens, Daath lié aux Shamayim, qui est habituellement traduit par « ciel », mais qui signifie « l’eau ardente » et le Mayim, ou Éden inférieur dans Yesod. Ce crachat émerge de Daath à travers la gorge de Jésus. C’est l’eau ardente sexuelle transmutée, la direction du Christ pour un initié, pour quelqu’un qui transmute. Ce crachat, ce feu liquide, qu’Il place dans la terre, Adamah (qui signifie sol, la terre en Hébreu ), qui est l’endroit où Adam est créé.

Adam vient de la poussière de la terre. C’est ainsi que l’Âme est créée, c’est ainsi qu’Adam est créé. Cette eau ardente est mélangée à la terre, et est ensuite extraite et guérit la vue de l’homme. Voyez-vous le beau symbolisme? Complètement kabbalistique. Si vous ne connaissez pas la Kabbale, l’histoire n’a pas de sens. Pourquoi cracherait-il sur l’œil de l’homme avec la saleté? Cela ne veut rien dire. Mais quand vous savez ce que sont les symboles kabbalistiques, c’est beau. Il montre cette relation profonde des raisons pour lesquelles ces eaux doivent descendre à la terre et s’élever à nouveau. C’est le processus du chemin.

Le chemin est dur, mais seulement parce que nous avons fait du mal. L’aide du Christ est là pour nous si nous la prenons. Le chemin est seulement difficile à cause de notre propre ego, que nous avons créé. Et plus nous tardons, et plus nous l’évitons, plus il devient difficile.

Si nous ignorons l’ego, nous ne pouvons pas le contrôler. Si nous ignorons ce qui se passe dans notre mental subconscient, notre mental inconscient, notre mental infra-conscient, alors nous ne sommes pas dans le contrôle, de sorte que nous sommes aveugles: ignorants.
Pour bénéficier de l’aide que cet homme aveugle a reçu, nous devons éliminer l’ego. Jésus a dit que ce n’est pas à cause de son péché, parce que le péché a déjà été absous. Cet homme n’avait plus aucun péché en lui-même. Il avait fait sa part, et le Christ vient alors l’illuminer. Ceci est possible pour chacun de nous, si nous faisons notre part.

Questions et Réponses

Public: … de grandes descriptions des egos ces jours… de nouveaux groupes… des écoles du New Age. Ils décrivent l’ego comme une illusion, et l’antidote… est aussi l’illusion. Et ils disent: « Pourquoi devrions-nous car cela n’est même pas la peine? » Et ils semblent commencer, ils disent: « Je vais commencer à partir de ce point à l’avenir avec des pensées droites, les sentiments droits, des actions droites, de la compassion, de l’amour. » Et ils disent « Pourquoi devrais-je me soucier de ce que je faisais dans le passé, si c’est aussi l’illusion… est illusion dans le passé. » Et pour moi, il semble que le point qui manque est qu’il y a cette illusion dans le passé qui avait une cause à effet, et elle est stockée dans le subconscient à cause de cela, et en quelque sorte… ego, où elle est stockée inconsciemment, n’est pas bénéfique pour…

Instructeur: Il me semble que tout leur point de vue est une illusion. Vous ne pouvez pas dissiper une illusion avec une illusion. Les gens qui disent que l’ego est une illusion sont des gens qui mentent à eux-mêmes et d’autres personnes, qui ne sont pas sincères, et ne cherchent pas en eux-mêmes pour voir les causes de la souffrance.

Il y a un aspect très important de notre tradition que je pense mérite d’être souligné, c’est que nous ne mettons pas des choses en place. Notre point de vue dans l’étude de cet enseignement est d’analyser les plus anciens enseignements de cette humanité, et de découvrir cette vérité pratique qui est à l’intérieur de chacun d’eux. Si vous avez appliqué la même analyse rigoureuse à ces nombreux enseignements New Age (Nouvel Age), ils se désagrégeraient complètement. Ils ne résistent pas à la comparaison de nos écritures anciennes. Ils se révèlent être ce qu’ils sont, qui est juste du marketing. La plupart de ces enseignements New Âge sont juste du marketing intéligent, c’est tout ce qu’ils sont. Ils ne contiennent pas la vérité. Ils ne contiennent pas de capacité à générer et à maintenir un véritable changement.

Donc, lorsque nous étudions la Gnose et que nous analysons cet enseignement, et que nous essayons de comprendre cet enseignement, il est à la lumière des enseignements qui étaient autour depuis des milliers d’années, et les enseignements qui était non seulement délivrés par des grands initiés, mais utilisés par des grands initiés, et éprouvés. Ces nouvelles idées qui sortent dans les librairies maintenant, personne ne les a prouvé. Elles sonnent juste bonnes, mais une fois mis à l’épreuve, il n’y a rien là.

Le fait demeure que chaque grande religion est explicite dans son symbolisme à propos de la destruction de l’ego. C’est seulement de nos jours que vous avez ces groupes qui disent que la destruction de l’ego n’est pas nécessaire. Ils disent cela, parce que ça sonne bien. La chose est que les gens maintenant apprécient tout ce qui semble facile. Nous pensons que, « Si cela semble facile, et cela semble confortable, je vais le faire, C’est sûr. Seulement 29,95 $, n’est-ce pas? Et si l’hôte du talk-show le fait, ça doit être bon, non? Nous pouvons croire les hôtes de talk-show parce qu’ils savent. » Je suis désolé, mais pour moi personnellement, je préfère compter sur Jésus ou Bouddha.

Le Dalaï-Lama parle explicitement de l’élimination de l’Ego.

Public: Il dit que c’est une illusion.

Instructeur: C’est une illusion, mais c’est vrai aussi. Tel est le problème, c’est le même problème que certaines écoles Tibétaines propagent. Oui, l’ego est une illusion, il est maya, mais cela ne signifie pas qu’il est sans matière ou énergie. Tel est le problème fondamental qui est arrivé dans le Bouddhisme il y a des siècles, et dans l’Hindouisme, qui a causé une grande scission dans diverses écoles. C’est ce débat intellectuel sur la vérité. Le problème est que lorsque vous analysez les Écritures comme la Vedanta ou la Madhyamaka ou certaines écritures tantriques qui parlent de la nature du maya, ou de l’illusion, ils déclarent très clairement, en particulier dans les écoles supérieures comme Dzogchen, que « l’ego est une illusion, il n’existe pas. Il n’est pas réel. Par conséquent, nous devrions simplement éveiller la Conscience et ne pas tenir compte de l’ego ». Donc, beaucoup de ces groupes modernes prennent cela comme leur preuve.

Ce qu’ils ne réalisent pas c’est que l’enseignement sur l’illusoire ego appartient à la neuvième yana, la plus haute Tantra, et pour atteindre cela vous devez avoir d’abord compris tous les yanas précédents (véhicules), qui stipulent que l’ego est réel et doit être éliminé. Alors, comment voulez-vous résoudre cette apparente contradiction? Les vrais pratiquants Dzogchen, Mahamudra, ou Taoïstes n’ignorent pas l’ego. Quelqu’un qui a un véritablement, consciemment atteint le niveau de travail à ce niveau a mis au point une vue droite, qui est la capacité à percevoir le Prajna, la sagesse. Prajna est la capacité de voir les deux vérités simultanément. Cette personne reconnaît que la vérité conventionnelle existe et il en va de la vérité ultime. En d’autres termes, vous avez un corps physique, mais il n’existe pas. Et il n’y a pas de contradiction. Vous avez un corps physique, mais il est surtout vide. L’ego est le même. Vous avez un ego, mais il n’existe pas.

Public: Il est impermanent.

Instructeur: Eh bien, il est impermanent, mais l’éviter ne provoque pas sa cessation d’exister. Ceci est l’idée fausse. Il y a certains groupes Bouddhistes tantriques qui enseignent cela, que vous ne devez pas vous soucier de l’ego. Ils disent que vous devez éveiller votre Conscience, et ne vous inquiétez pas au sujet de l’ego. Le résultat est que tous éveillent leur Conscience, mais dans l’ego, et ils ne le réalisent pas. Ils éveillent leur Conscience, mais en tant que démons, en tant que diables.
Public: Le Dalaï Lama a dit que le médicament est illusoire aussi, c’est comme un magicien qui couvre une illusion avec une autre…

Instructeur: C’est vrai, mais il faut le voir au niveau dont il parle. Il parle du plus haut Tantra Yoga, Dzogchen. Du point de vue du Dzogchen, c’est vrai. C’est vrai, mais jusqu’à ce que vous pouvez consciemment percevoir cela avec la Conscience éveillée, vous perdez votre temps. Voilà pourquoi, dans tous les temps anciens, tout au long des siècles, ces enseignements ont été cachés, parce que nous qui dormons ne pouvons pas comprendre. Nous qui sommes endormis, qui sommes aveugles, qui n’avons aucune vision spirituelle, entend que l’ego est une illusion, nous pensons, « Oh, bien. Je suis prêt à aller au ciel. » Non, nous sommes endormis, et ces enseignements nous étaient cachés parce que nous ne pouvons pas les comprendre jusqu’à ce que nous éveillons notre Conscience et que nous pouvons voir consciemment ce que ces enseignements signifient. Lorsque nous nous éveillons, nous pouvons comprendre un peu, mais ce n’est pas facile. Dzogchen et Mahamoudra et les enseignements qui relaient cette connaissance profonde sont très difficiles à saisir, même avec la Conscience. Avec l’intellect, c’est impossible, impossible. Malheureusement, tous ces groupes sont en train d’utiliser maintenant ces enseignements sacrés pour tromper les gens.

Public: D’un autre côté, vous pouvez nous dire au sujet du … les groupes qui disent que les enseignements donnés ici… sont des illusions eux-mêmes, ils ne sont pas réels, que c’est juste pour contrôler les gens, de sorte que… donner l’excuse pour continuer… forniquer, continuer à se mettre en colère, continuer à… plein de fierté, continuer à être envieux, etc.

Instructeur: La ligne de fond avec ces deux cas est magnifiquement résumée dans la conclusion du livre, Le Mariage Parfait. Samaël Aun Weor avait une expérience très émouvante et troublante dans les mondes internes, à travers sa Conscience éveillée.

Je me suis rappelé les salles de cours de certains professeurs de l’occultisme, toujours remplis de milliers de personnes. Je me suis rappelé les temples du monde, rempli de milliers d’êtres humains. Je me suis souvenu des loges qui se disent rosicrucienne avec leurs millions d’affiliés. Néanmoins, ici, maintenant, au milieu d’un temple authentique de la Loge Blanche, quelques-uns qui étaient présents se comptaient sur les doigts d’une main. Ensuite, je comprenais tout. Au début, beaucoup de gens sont venus à nos réunions ésotériques. Au fil du temps, le nombre de personnes qui ont assisté a notablement diminué, et maintenant seulement quelques assoiffés de sagesse et d’amour venaient à nous. Quand je compris cela, je me suis spontanément exclamé: « Les temples, loges et écoles du monde sont toujours remplis avec beaucoup de gens, parce que Satan les a séduits. Cependant, seuls quelques-uns sont ceux qui viennent dans les temples de la vraie sagesse divine. » Voilà comment je parlais, avec une voix qui m’a surpris ; ainsi, quand je parlais, je remarquai que le supérieur du temple hochait la tête en signe d’approbation. Puis il a ajouté: « Ainsi, C’est ainsi, Satan les a séduits. »

Seule une poignée de personnes atteignent véritablement la lumière. Ce n’est pas un certain Satan en dehors de nous, c’est le Satan à l’intérieur de nous qui nous maintient dans les ténèbres. Nous avons tous un milliard de raisons et de justifications pour expliquer pourquoi nous évitons le véritable enseignement.

Tous ces groupes ont de belles, intellectuelles, logiques, des concepts très raisonnables derrière leur point de vue. Si vous vous approchez de l’enseignement logique et raisonnable, vous allez les croire. En effet, les plus dangereux démons travaillent dans le mental. Les forces les plus dangereuses auxquelles nous sommes confrontées en dehors de nous travaillent à travers notre mental, tentant notre mental et obtient de notre propre mental : « Oui, cela a un sens. Pourquoi devrais-je m’embêter avec tout ce genre de choses que la Gnose dit? C’est trop difficile. » Cela se produit parce que notre propre Satan intérieur murmure, répète ce que ces sources extérieures disent. Donc, nous nous disons, « l’ego est une illusion, je vais juste l’oublier. » Cela semble facile. C’est facile. Vous éveillerez votre Conscience de cette façon, je vous le garantis. Si vous évitez votre ego mais que vous transmutez votre énergie sexuelle, vous éveillerez votre Conscience. Vous aurez des expériences et des visions, mais malheureusement, vous entrez aussi dans l’enfer parce que l’ego ne peut pas aller au ciel. Telle est la loi. Aussi belle que soit l’histoire que nous pouvons nous dire, et aussi sublime et attrayante que notre théorie de la religion pourrait être, aucun idolâtre, aucun assassin, aucun impudique, aucun voleur, aucun luxurieux, rien de tout cela ne peut monter dans le royaume supérieur. Nous avons tout cela à l’intérieur. Les Ignorer ne fait pas en sorte que nous nous débarrassons d’eux. Dire qu’il est une illusion ne fait pas en sorte qu’on se débarrasse de celui-ci. Essayez d’être une bonne personne au jour le jour est grand, mais ne permet pas de se débarrasser de l’ego.

Permettez-moi de vous poser une question: si vous réalisez soudainement que vous êtes perdu dans un endroit très confus et dangereux, vous vous dites que la menace de la mort et de la souffrance est juste une illusion? Voulez-vous simplement continuer à avancer, dans l’espoir que, en étant une bonne personne, vous éviterez les dangers qui vous entourent? Pour moi, cela semble fou. Il serait stupide de marcher aveuglément espérant trouver accidentellement notre chemin. Au lieu de cela, nous serions mieux en revenant sur nos pas, de sorte que nous pouvons être sûrs de sortir. En corrigeant nos étapes erronées, nous pouvons trouver notre chemin. Voilà pourquoi nous apprenons à méditer: à Retrospecter nos actions passées et à corriger nos erreurs.

Il n’y a qu’une seule façon de se débarrasser de l’ego, et c’est à l’aide d’un pouvoir qui est supérieur au mental. Ce pouvoir est la Mère Divine, la Kundalini, qui est ici, le Vav, la colonne vertébrale. Voilà où elle travaille, à travers Bereshit, Genèse.

Public: Je suis intéressé par l’élimination de l’ego. Vous faites appel à la Mère Divine pour le faire pour vous. Est-il préférable de le faire lorsque vous êtes dans une sorte d’un état de méditation, ou pouvez-vous le faire sans être dans la méditation?

Instructeur: Votre Mère Divine est toujours avec vous. Si vous maintenez une constante Conscience d’Elle, vous allez sentir cela plus fortement. Elle est toujours avec vous, et si vous transmutez votre énergie et que vous essayez vraiment de travailler sur votre ego, elle vous aide. Si vous ne travaillez pas sur votre ego, que peut-elle faire? Si vous créez plus d’ego et cultivez vos désirs et nourrissez vos peurs et votre orgeuil et votre envie, elle est toujours là, mais elle ne peut pas vous sauver, parce que vous ne voulez pas.

Vous pouvez faire appel à elle tout le temps, et vous devriez, à travers la prière. Que vous l’appeliez dans la méditation ou hors de la méditation, elle ne peut éliminer un ego que vous avez entièrement compris. La raison est que l’ego est animé et renforcé par votre la Conscience, ce qui signifie qu’une partie de votre Âme est à l’intérieur de celui-ci. Lorsque vous avez pleinement compris cet ego, cela signifie que vous vous êtes bien extrait de lui. Lorsque vous avez bien compris, lorsqu’il n’y a aucun moyen que vous puissiez répéter cette erreur parce que vous n’êtes plus en elle, alors elle peut l’éliminer. Et vous pouvez prier pour cela. Vous pouvez le faire pendant que vous êtes debout, ou en train de méditer, ou en train de dormir, cela n’a pas d’importance. Il est déjà mort. Cet ego n’a pas de Conscience en lui. C’est une coquille. Alors Elle peut le tuer. Jusque-là, elle ne peut pas, parce qu’une partie de vous est encore en lui. Elle ne veut pas blesser son enfant.

Public: Pourriez-vous s’il vous plaît expliquer ce qu’est Yaldabaoth (?)…

Instructeur: Je pense que nous y reviendrons dans une autre conférence. Voilà une autre conférence, juste cette question. Rien d’autre?

Public:… connaissance, Daath, est la connaissance intellectuelle ou…

Instructeur: Daath n’est pas la connaissance intellectuelle. Daath est la Gnose, c’est la connaissance consciente. Lorsque vous comprenez votre ego, lorsque vous comprenez que votre colère envers votre parent est mauvaise, et que votre colère vous fait d’être dans la douleur et provoque votre rapport à être dans la douleur, alors vous apprenez à aimer ce parent et à ne pas être en colère avec eux, mais à les aimer, alors vous avez compris cet ego et vous avez acquis Daath, la Gnose. Ensuite, vous n’avez pas besoin de répéter ce ressentiment. Ce qui est là donc est l’amour, pas la colère.

La même chose est vraie pour n’importe quel ego. La luxure, la peur. Disons que vous avez perdu votre emploi. L’argent est en baisse, et vous commencez à avoir très peur. Si vous apprenez à faire ce que vous avez à faire, et à faire confiance à Dieu pour vous aider, et vous continuez à lui faire confiance de sorte que finalement vous ne sentez pas la peur, mais vous commencez à ressentir la foi, la foi consciente, c’est la compréhension. Elle ne peut pas être falsifiée. Vous ne pouvez pas vous lever et dire: « Aujourd’hui, je serai fidèle à Dieu. Je n’aurai pas peur. » Vous pouvez le dire, mais cette peur est toujours là, non? Vous pouvez dire, « Oh, cette peur est une illusion, je ne vais pas y croire. » C’est très bien, mais cela ne dissipe pas la crainte. Ce qui dissipe la crainte est une réelle compréhension de celle-ci, de se pencher sur la peur et dire: « Vous savez quoi, cette peur n’a pas vraiment de sens. Je suis sur le chemin. J’ai mon Être intérieur qui sait ce que j’ai besoin, qui sait que je dois manger et que j’ai besoin d’un endroit pour vivre, et je dois être au chaud. J’ai besoin de ces choses. Il sait cela. Il veut que je fasse le travail, il me les donnera. Pourquoi devrais-je m’inquiéter? Pourquoi devrais-je avoir peur? » Et quand vous sentez sincèrement cela, c’est la compréhension. Ce n’est pas facile. Il n’y a aucune affirmation, il n’y a pas d’ argument intellectuel pour cela.

Voilà comment vous voyez la différence entre Tob et Ra, le bien et le mal. Lorsque vous avez une compréhension réelle d’un ego, la seule façon avec laquelle vous pouvez avoir cela c’est que si vous êtes conscient, si vous êtes centré et assis dans ce trône dans le mental, dans le cerveau, dans le cœur, dans le sexe, le trône de notre propre bonté, Gedulah, Chesed, notre Esprit. Notre Conscience est reliée à cela. Et quand nous avons notre Conscience présente, ici, et forte, cela apporte la compréhension. Et puis nous pouvons voir cet ego, cette peur qui veut que nous devenons identifiés à la peur, que nous soyons inquiets de savoir où nous allons vivre, ou comment nous allons payer pour ceci ou cela, ou comment allons-nous faire, et ce au sujet de toute situation qui nous est troublant.

C’est une question de perception, Ayin en Daath. Quand nous commençons à voir cela, et à l’expérimenter, c’est la Gnose, c’est Daath. Voilà la vraie connaissance. Vous voyez, je parlais de Ayin dans le contexte de la clairvoyance, mais ne pensez pas que la clairvoyance est seulement extra-physique. Chacun de nous est clairvoyant. Chaque image qui scintille dans votre mental est clairvoyance. Chaque mémoire, chaque rêverie, tous les fantasmes, toutes les projections, chaque pensée est liée à la clairvoyance. La clairvoyance, ou la puissance de la vue, est – ce Ayin au milieu de Daath. Donc, c’est selon la façon dont nous voyons à chaque instant que nous percevons ou comprenons. Lorsque la Conscience est présente en nous, nous comptons sur Dieu en nous, nous nous appuyons sur le chemin de Tob, de bonté, afin de voir Ra, l’esprit impur à l’intérieur. C’est la raison pour laquelle nous avons besoin de s’auto-rappeler, de s’auto-observer, de méditer.

Public: Pouvez-vous parler de l’étiquetage, parce qu’il se trouve que beaucoup d’étudiants marquent l’ego… est-ce est la compréhension. C’est ce qui se passe tout le temps dans la méditation… formes de… la compréhension.

Instructeur: Le point clé, la fondation clé ou la base pour la vue juste n’est pas d’avoir d’idée préconçue, pour être vraiment conscient, pour vraiment voir les choses comme elles sont. Vous ne pouvez pas vous attendre à voir quoi que ce soit. Il faut voir ce qui est là. Mais en nous, nous avons un mental qui est plein de projections, plein d’images et de filtres à travers lesquels nous voyons.

Quand vous êtes allé la première fois à l’endroit où vous vivez maintenant, il avait l’air très étrange. Il avait l’air très étrange, mais au fur et à mesure que vous vivez là-bas, vous arrêtez de voir cela. Vous ne voyez même pas cela après un certain temps, parce que ce qui est là est là, mais ce que vous voyez est ce qui est dans votre mental.

C’est la simple raison pourquoi quand vous allez partir, vous ne pouvez pas trouver vos clés, vous ne trouvez pas votre porte-monnaie, parce que vous voyez une image dans votre mental qui ne se rapporte pas à ce qui est réellement là. Vous pensez que vous l’avez laissé sur le comptoir, mais vous l’avez réellement laissé dans l’autre pièce; vous projetez une image qui n’a rien à voir avec la réalité.

Nous le faisons tout le temps. Nous le faisons quand nous rêvons. Nous ne voyons pas la réalité réelle en face de nous. C’est cette Ayin qui voit à travers la Conscience endormie, filtrée à travers des projections dans le mental.

Quand nous apprenons la Gnose, nous faisons la même chose. Nous apprenons l’enseignement, nous construisons toute une série de projections mentales au sujet de cet enseignement et de ce que nous pensons qu’il est. Et donc nous ne voyons plus pour ce qu’il est réellement. Et voilà pourquoi les gens deviennent fanatiques, les gens se fixent, ils deviennent adeptes, mais pas faiseurs. Il y a beaucoup de Gnostiques comme ça, de nombreux Bouddhistes et Chrétiens et Juifs. Ils ont beaucoup de concepts mentaux, mais ils ne voient pas ce qui est réellement là.

Quand nous apprenons à méditer, nous faisons toujours cela. Nous nous observons et nous sentons une émotion discursive, et nous disons: « C’est la colère, » et nous l’étiquetons. Et nous continuons au sujet de notre affaires en pensant que nous l’avons vu pour ce qu’il était, mais réellement tout ce que nous avons fait c’est, nous avons eu peur et nous avons mis une étiquette sur elle et sommes enfuis. Voilà ce qui arrive. Lorsque l’ego est réellement là pour que nous le voyons, nous ne voulons pas le voir car c’est effrayant et c’est inconfortable.

Public:… c’est une forme de méditation qui note l’ego…

Instructeur: C’est la raison pour laquelle la science de la méditation est si incroyablement importante. Lorsque vous développez réellement la capacité à méditer, vous apprendrez à positionner la Conscience d’une manière telle qu’elle ne soit pas distrait par quoi que ce soit, et vous verrez ce qui est là sans ciller, sans détourner les yeux. Cela n’a rien à voir avec les étiquettes, c’est de le voir tel qu’il est.

Cela concerne les étapes de Pratyahara, Dharana et Dhyana en Raja Yoga. Patanjali décrit cela très bien, si vous lisez les Yoga sutras de Patanjali ou vous pouvez lire Vivekananda ou Swami Sivananda ou Samaël. Chacun d’eux expliquent ces étapes très clairement. Ce ne sont pas des étapes intellectuelles, Ce sont des étapes de la perception consciente au sein de laquelle, au moment où vous atteignez Dhyana et pénétrerez le Samadhi, votre Conscience devient capable de voir sans filtres. Voilà ce qu’est le Samadhi. Vous ne voyez pas réellement sans filtres jusqu’à ce que vous pénétrez le Samadhi, jusqu’à ce que vous entrez dans cet état. Les filtres sont l’ego, jusqu’à ce que vous êtes en Samadhi, vous êtes dans l’ego. Alors, quel est le point de l’étiquetage? Un ego ne peut pas étiqueter un ego.

Publique: Mais dans les premières étapes d’un étudiant, il doit étiqueter pour calmer le mental, il n’y a aucun moyen de…

Instructeur: Il y a des techniques que vous pouvez utiliser comme ça, qui utilisent l’étiquetage et c’est très bien. Il n’y a rien de mal à cela. C’est très bien, mais nous parlons d’une tendance psychologique de l’étiquetage, une projection. Quoi qu’il en soit, nous pourrions parler pendant des heures à ce sujet. Il y a beaucoup à parler sur ce sujet.

Public: Quelle est la clairvoyance?

Instructeur: La clairvoyance est juste un mot fantaisiste pour l’imagination. C’est la même chose. La clairvoyance est du Français, cela signifie « vision claire ». Donc, chaque fois que vous utilisez votre imagination, vous utilisez la clairvoyance. Mais nous avons différents types d’imagination, non? La plupart du temps, notre imagination est égoïste. Nous imaginons ce que nous voulons, ce que nous ne voulons pas. Nous rêvons de nos fantasmes ou de nos peurs. Mais en apprenant à diriger l’attention et à cultiver la volonté à travers la Conscience, la volonté à travers l’imagination, nous apprenons la volonté consciente, la clairvoyance consciente, qui une capacité à percevoir, sans filtres de l’ego. Voir avec ce même pouvoir de l’imagination, mais voir ce qui existe réellement. Et c’est le grand pouvoir de l’Ayin dans Daath, c’est de voir la connaissance et d’avoir la compréhension, de voir ce qui est, non pas ce que nous aimerions, mais ce qui est.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Daath, the Doorway to Knowledge (1)