La Conquête du Vide Illuminateur

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

prajnaparamita-nepal2
Prajnaparamita

Paix Invérentielle!

Celui qui vous parlera est Samael Aun Weor du siège patriarcal au Mexique. Notre thème: Méditation.

Il est urgent de bien comprendre les techniques de Méditation…

Aujourd’hui, nous aborderons le Vide Illuminateur.

En initiant ce thème, je suis obligé de raconter par moi-même et de façon directe ce que j’ai directement vérifié.

Je pense que ceux qui écoutent cet enregistrement sont informés de la merveilleuse loi de la réincarnation. L’histoire suivante est basée là-dessus…

Lorsque la deuxième sous-race de notre grande race racine Aryenne s’est épanouie dans la Chine antique, je me suis réincarné là-bas. Alors, je m’appelais Chou-Li; de toute évidence, j’étais membre de la Dynastie Chou. Dans cette existence, j’étais un membre actif de l’Ordre du Dragon Jaune, et il est clair que dans un tel ordre, je pouvais clairement apprendre la science de la Méditation.

Dans ma mémoire vient encore ce merveilleux instrument appelé Aya-Atapan, qui avait 49 notes. Nous savons ce qu’est la sainte loi de l’éternel Heptaparaparshinokh, c’est-à-dire la loi des sept. Indubitablement, il y a sept notes dans l’échelle musicale [do-ré-mi-fa-sol-la-si]. Mais, si nous multiplions 7 par 7, nous obtiendrons 49 notes placées dans sept octaves.

Nous, les membres, nous sommes réunis dans la salle de Méditation. Nous nous sommes assis dans le style oriental (jambes croisées). Nous avons mis les paumes de telle sorte que la droite était sur la gauche. Nous nous sommes assis en cercle au centre de la pièce. Nous avons fermé les yeux. Et puis, nous mettons toute l’attention sur la musique qu’un certain frère a offert au cosmos et à nous.

buddha-serpents-meditating
Bouddha Shakyamuni Démontrant la Posture de Méditation. Notez les cygnes (hamsa).

Quand l’artiste a joué la première note, qui était en DO, nous étions tous concentrés. Quand il a fait vibrer la note suivante, en RE, la concentration s’est alors approfondie: nous avons lutté avec les divers éléments subjectifs que nous avons portés à l’intérieur de nous-même; nous les avons récriminés, nous leur avons demandé de garder le silence absolu.

Il n’est pas inutile de vous rappeler, chers frères et sœurs, que ces éléments indésirables constituent l’ego, le «Moi», le moi-même, l’entêté; ceux-ci se présentent comme des entités diverses, personnifiant des erreurs.

Quand la note MI vibra, nous entrâmes dans la troisième zone du subconscient, et nous fûmes alors confrontés à la multiplicité de ces divers agrégats psychiques qui bouillonnent en désordre dans notre intérieur et qui empêchent l’immobilité et le silence du mental. Nous les avons alors récriminés; nous avons essayé de les comprendre.

Quand nous avons atteint cela, nous avons alors pénétré encore plus profond, avec la note FA. Il est évident que de nouvelles luttes nous attendaient dans cette note, puisque bâillonner tous ces démons de désir que nous portons à l’intérieur n’est pas si facile. Les obliger à garder le silence et la quiétude n’est pas une tâche facile, mais avec de la patience nous avons réussi à le faire. De même nous avons continué avec chacune des notes de l’échelle musicale.

Dans une octave supérieure, nous avons continué avec le même effort, et ainsi de suite, progressivement, en faisant face aux divers éléments inhumains que nous portons dans notre intérieur. Finalement, nous avons réussi à les museler tous dans les 49 niveaux du subconscient. Ensuite, le mental est devenu immobile et dans le plus profond silence. C’était l’instant où l’Essence, l’âme (l’élément le plus pur que nous avons à l’intérieur), s’est échappée pour expérimenter la réalité.

Donc, c’est ainsi que nous sommes entrés dans le Vide Illuminateur [Néant, Shunyata, l’Absolu], et c’est ainsi que le Vide Illuminateur a éxplosé en nous.

Et, se déplaçant dans le Vide Illuminateur, nous avons réussi à connaître les Lois de la Nature en elles-mêmes, et non telles qu’elles sont apparemment dans ce monde tridimensionnel d’Euclide, où ces lois ne sont connues que comme causes et effets mécaniques mais pas les lois naturelles telles qu’elles sont réellement. Dans le Vide Illuminateur, ces lois sont devant nous telles qu’elles sont réellement.

Dans cet état, avec l’Essence, avec des sens superlatifs de l’Être, nous pourrions percevoir les choses en elles-mêmes, telles qu’elles sont.

En effet, dans le monde des phénomènes physiques, nous ne percevons que l’apparence des choses, à savoir les angles, les surfaces, mais jamais un corps entier dans sa forme intégrale, et le peu que nous percevons est éphémère. Par exemple, ici personne ne pourrait percevoir la quantité d’atomes dans une table ou une chaise, etc. cependant, dans le Vide Illuminateur, nous percevons les choses comme elles sont intégralement…

Alors que nous étions ainsi immergés dans le grand Vide Illuminateur, nous pouvions entendre la voix du Père qui est en secret.

Indubitablement, dans cet état, nous étions dans ce qu’on pourrait appeler le ravissement ou l’extase [Samadhi].

La personnalité restait dans un état passif, assise là dans la salle de Méditation. Les centres émotionnel et moteur ont été intégrés au centre intellectuel, formant un ensemble unique et réceptif. Par conséquent, les vagues de tout ce que nous expérimentions dans le Vide fluaient à travers la corde d’argent [antakharana] et étaient reçues par les trois centres: intellectuel, émotionnel, moteur. Ainsi, à la fin du Samadhi, nous sommes revenus dans le corps et avons conservé le souvenir de tout ce que nous avions vu et entendu.

Cependant, je dois vous dire que le premier obstacle que nous devons surmonter pour nous immerger longtemps dans le Vide Illuminateur est la peur. L’ego de la peur doit être compris. Nous savons déjà que sa désintégration est possible en implorant notre Mère Divine Kundalini d’une manière dévouée. Elle va éliminer ce «Moi».

Un jour quelconque, peu importe lequel, tout en étant submergé dans le Vide Illuminateur, au-delà de la personnalité, de l’ego, de l’individualité, immergé dans ce que nous pourrions dénommer le Logos, Cela, je sentais que j’étais tout ce qui est, et sera. J’ai expérimenté l’unité de la vie, libre dans son mouvement. Donc, j’étais la fleur; J’étais la rivière qui coule à travers le substrat rocheux cristallin, chantant avec son langage délicieux. J’étais l’oiseau qui plonge dans les abîmes sans fond, le poisson qui navigue délicieusement dans les eaux. J’étais la lune, j’étais les mondes, j’étais tout ce qui est, a été et sera…

Le sentiment d’être «moi-même», le «Moi», avait peur, oui. J’ai senti que «Moi» était annihilé, que «Moi» cessait d’exister en tant qu’individu. J’étais tout, mais pas un individu, ce «moi-même» tendait à mourir pour toujours. Évidemment, j’étais rempli d’une terreur indescriptible, et ainsi je suis revenu à la forme.

De nouveaux efforts me permettaient alors d’expérimenter à nouveau l’éruption du Vide Illuminateur, mais encore je me sentais confus par tout, en étant tout, puisque en tant que personne, en tant que «moi», en tant qu’individu, j’avais cessé d’exister. Cet état de Conscience devenait de plus en plus profond, de telle sorte que toute possibilité d’existence séparée, d’existence individuelle, s’arrêtait; il tendait définitivement à disparaître. Je ne pouvais plus résister: je suis revenu à la forme.

Une troisième tentative, mais je n’ai pas pu résister: je suis retourné à la forme.

Depuis lors, je sais que pour expérimenter le Vide Illuminateur, pour ressentir le TAO en lui-même, il faut enlever le «Moi» de la terreur. C’est indubitable…

Tao

Parmi les frères et sœurs de l’Ordre Saint du Dragon Jaune, celui qui s’est le plus démarqué était mon ami Chang. Aujourd’hui, il vit sur l’une de ces planètes du Christ où la nature est impérissable et ne change jamais. Il y a deux types de nature: le périssable, le changeant, le mutable, et l’impérissable, celui qui ne change jamais et qui est immuable.

Dans les planètes du Christ, il y a une nature éternelle, impérissable et immuable. Mon ami Chang vit sur l’un de ces mondes du Seigneur. Le Christ brille en lui. Il a été libéré il y a plusieurs siècles… Mon ami Chang vit donc dans cette lointaine planète, avec un groupe de frères et sœurs qui, comme lui, sont aussi devenus libérés…

Je connaissais alors les sept secrets de l’Ordre du Dragon Jaune. Je voudrais leur enseigner, mais avec une grande douleur je réalise que les frères et soeurs de toutes les latitudes ne sont pas encore prêts à les recevoir, et c’est malheureux.

Je sais aussi qu’aujourd’hui il n’est pas possible d’utiliser les 49 sons de l’Aya-Atapan parce que cet instrument de musique n’existe plus. Il y a beaucoup d’involutions de cet instrument, mais ils sont différents, ils n’ont pas les sept octaves. Tous les instruments à cordes sont des involutions de cet instrument, à savoir, le violon, la guitare, même le piano, etc.

Mais, il est possible d’atteindre l’expérience du Vide Illuminateur avec un système pratique et simple que tous les frères et sœurs peuvent pratiquer… Je vais dicter la technique maintenant. Faites attention…

Asseyez-vous dans un style oriental (jambes croisées), alors… Pour les occidentaux, cette position peut être très fatigante. Par conséquent, asseyez-vous confortablement dans un fauteuil confortable, de style occidental.

Placez la paume ouverte de la main droite dans la gauche, ce qui signifie le dos de la main droite sur la paume de la main gauche.

Détendez le corps autant que possible, puis inspirez profondément et lentement.

En inspirant, imaginez l’énergie créatrice qui monte à travers les canaux spermatiques jusqu’au cerveau. En inspirant, prononcez mentalement le mantra «Haaaaaaammmmmmm».

Expirez, court et rapide, et prononcez le mantra «Saahh».

Indubitablement, on inhale par le nez et expire par la bouche.

Encore une fois, comme on inhale, on doit mantraliser mentalement la syllabe sacrée HAM, étant donné qu’on inhale par le nez. Mais comme on exhale, on peut articuler la syllabe SAH d’une manière audible.

Ce mantra est Sanskrit. Ham est écrit avec les lettres ऽहम्. Sah est écrit avec les lettres सो. Ham-Sah peut signifier «Je suis Cela», signifiant la Réalité ultime.

brahma_on_hamsa
Brahma (la Réalité, le Vide Illuminateur) sur Hamsa, le Cygne

L’inhalation est effectuée lentement, tandis que l’expiration est courte et rapide. La raison? Évidemment, dans chaque personne l’énergie créatrice circule de l’intérieur vers l’extérieur, c’est-à-dire centrifugement. Mais dans le but de la croissance spirituelle, nous devons inverser cet ordre. Notre énergie doit circuler de manière centripète, c’est-à-dire de l’extérieur vers l’intérieur.

Indubitablement, si nous inspirons lentement et régulièrement, l’énergie créatrice fluera de manière centripète, de l’extérieur vers l’intérieur. Et si nous expirons court et rapide, alors cette énergie deviendra de plus en plus centripète.

Pendant cette pratique, il ne faut absolument rien penser. Les yeux doivent être complètement fermés. Seul le Ham-Sah vibrera dans notre mental, et rien d’autre.

Au fur et à mesure qu’on le pratique, l’inspiration devient plus profonde et l’expiration très courte et rapide.

Les grands maîtres de la Méditation transforment leur respiration en un processus d’inhalation seulement, et même alors cela est suspendue. Pour les scientifiques, c’est impossible, mais factuel pour les mystiques! Ainsi, dans un tel état, le maître s’engage dans Nirivi-Kalpa-Samadhi ou Maha-Samadhi, l’éruption du Vide Illuminateur vient, et on est précipité dans le Grand Vide où personne ne vit et où est entendu seulement la parole du Père qui est en secret.

Avec cette pratique, on atteint l’éruption du Vide Illuminateur à la condition qu’on ne doit absolument rien penser: aucune pensée, aucun désir, aucune mémoire ne doivent être admis dans le mental. Le mental doit être complètement immobile, à l’intérieur, à l’extérieur et au centre; toute pensée, aussi insignifiante qu’elle soit, est un obstacle pour le Samadhi, pour l’extase.

De même, combinée à la respiration, cette science de la Méditation produit des effets extraordinaires. Normalement, les gens souffrent de ce qu’on appelle les émissions nocturnes. Les hommes et les femmes souffrent de cette maladie. Ils ont des rêves érotiques. Si les Moi copulent les uns avec les autres, la vibration passe à travers le cordon d’argent vers le corps physique et devient un orgasme avec perte de l’énergie créatrice. Cela arrive parce que l’énergie sexuelle circule de l’intérieur vers l’extérieur. Mais, lorsque l’énergie sexuelle s’écoule de l’extérieur vers l’intérieur, de manière centripète, les pollutions sexuelles prennent fin. C’est donc un avantage pour notre santé…

Maintenant alors, au cours de cette pratique de Méditation, le Samadhi est produit parce que les énergies créatrices qui fluent de l’extérieur vers l’intérieur imprègnent la Conscience et finissent par lui faire abandonner l’ego et le corps. Lorsque la Conscience n’est pas embouteillée dans l’ego, alors – libre de l’ego et à l’extérieur du corps physique – elle entre sans aucun doute dans le Vide Illuminateur; elle reçoit le Tao.

Si l’on élimine l’ego de la peur, de la terreur, on peut rester dans le Vide Illuminateur sans aucun souci. On sent que l’aspect individuel se dissout. On se sentira vivant dans la pierre et dans la fleur, dans une étoile lointaine, et dans l’oiseau chanteur de n’importe quel monde ou planète, mais ne craindra pas. Et, si l’on ne craint pas, on gravitera finalement vers son origine, avec la Conscience, l’Essence, convertie en une créature terriblement divine, au-delà du bien et du mal.

On peut être perché dans le Soleil Sacré Absolu, et tandis qu’on est dans ce soleil, comme une étoile microcosmique on connaîtra tous les mystères de l’univers. Parce qu’il est bon de savoir que l’univers lui-même, tout notre système solaire, est dans l’intelligence du Soleil Sacré Absolu comme un éternel instant.

Tous les phénomènes de la nature sont traités dans un instant éternel, dans l’intelligence du Soleil Sacré Absolu. Mais si l’on craint, on perdra l’extase et reviendra dans la forme dense.

Par conséquent, tous les frères et sœurs qui lisent cette conférence doivent abandonner la peur.

Mais, continuons avec l’explication de la peur.

Indubitablement, il ne suffit pas de dire: «Je n’aurai pas peur.» Éliminez le «Moi» de la peur est nécessaire, et cela est strictement dissous par le pouvoir de la Mère Divine Kundalini Shakti.

Il faut d’abord analyser, comprendre le «Moi» de la peur, et ensuite invoquer Devi Kundalini (notre Mère Divine Particulière Cosmique), afin qu’elle puisse désintégrer le «Moi» de la peur. C’est seulement de cette façon que l’on peut, de manière absolue, s’immergerr dans le Vide Illuminateur. Celui qui le fait gravitera vers le Soleil Sacré Absolu; là, ils connaîtront les merveilles de l’univers.

Nos frères et sœurs doivent donc pratiquer la technique de la Méditation comme nous l’avons enseigné.

N’oubliez pas que le corps doit être détendu! C’est indispensable.

Ham-Sah est le Grand Souffle. Ham-Sah est la Lumière Astrale. Ham-Sah est aussi un mantra qui transmute les énergies créatrices.

La Méditation combinée avec le Tantra est formidable. Ham-Sah est la clé.

Nous savons très bien que l’énergie créatrice combinée à la Méditation sert à l’éveil de la Conscience. Incontestablement, l’énergie créatrice prend la Conscience hors de l’élément égoïque, et est absorbée dans le Vide Illuminateur.

De toute évidence, le Vide Illuminateur est au-delà du corps, des émotions et du mental.

Dans une salle de Méditation Zen, en Orient, un moine a demandé à un maître Zen: «Maître, qu’est-ce que le Vide Illuminateur?» Les textes Zen déclarent que le maître a frappé le disciple dans l’estomac et que le disciple est alors tombé «inerte». Par la suite, le disciple s’est levé et a serré le Maître dans ses bras. «Merci, Maître, j’ai connu le Vide Illuminateur…!»

«Non-sens», beaucoup diraient. Mais ce n’est pas. Ce qui se passe, c’est que des phénomènes très spéciaux se présentent pour l’expérience du Vide Illuminateur. Un poussin, lorsqu’il est prêt à éclore, est aidé par sa mère. Et elle aide ou aide le poussin en picorant la coquille, et avec cette aide, le poussin continue à lutter pour sortir. De même, quand quelqu’un a mûri, il reçoit l’aide de la Divine Mère Kundalini et quitte la «coquille» de la personnalité et de l’ego pour expérimenter le Vide Illuminateur. Mais, nous devons persévérer…

La Méditation doit être combinée intelligemment avec la concentration et la somnolence. La concentration mélangée à la somnolence produit l’illumination.

Beaucoup d’ésotéristes pensent que la Méditation ne doit en aucun cas être combinée avec la somnolence du corps, mais ceux qui pensent de cette façon ont tort, parce que la Méditation sans somnolence ruine le cerveau.

Utilisez toujours le sommeil en combinaison avec la technique de la Méditation, mais un sommeil contrôlé, un sommeil volontaire – pas un sommeil sans contrôle, pas un sommeil absurde, mais la Méditation et le sommeil combinés intelligemment.

Nous devons «chevaucher» sur le sommeil, et ne pas laisser le sommeil «chevaucher» sur nous. Si nous apprenons à «chevaucher» le sommeil, nous triompherons; cependant, si le sommeil «nous chevauche», nous échouerons. Mais, utilisons la somnolence!

Encore une fois, la Méditation combinée avec le sommeil et une technique emmènent nos étudiants au Samadhi, à l’expérience du Vide Illuminateur.

On doit pratiquer quotidiennement. À quelle heure? Au moment où nous ressentons l’intention de le faire, surtout quand nous avons sommeil; profitez-en et méditez.

Si les disciples suivent ces instructions, ils peuvent un jour recevoir le Tao; ils peuvent expérimenter la vérité.

Évidemment, il y a deux types de dialectique: la dialectique rationnelle, de l’intellect, et la dialectique de la Conscience. La dialectique de la Conscience fonctionne pendant le Satori [Samadhi, extase]; alors nous comprenons tout par intuition, ou par des mots ou des figures symboliques: c’est le langage des paraboles comme dans l’évangile Christique, le langage vivant de la Conscience superlative de l’Être.

Dans le Zen, par exemple, la dialectique de la Conscience est toujours en avance sur la dialectique de la pensée rationnelle. Un moine Zen demandait: «Pourquoi Bodhidharma est-il venu de l’Occident?» Réponse: «Le cyprès est au centre du jardin…»

Tout le monde dirait: «Cela n’a aucun sens», mais en effet, c’est une réponse qui est en avance sur la dialectique du raisonnement, elle vient de l’Essence Cyprès, l’Arbre de Vie, est partout, peu importe l’Orient ou l’Occident, c’est le sens de la réponse…

Dans le Vide Illuminateur, tout est connu «juste parce que», par l’expérience directe de la Vérité.

L’étudiant devra être familier avec la dialectique de la Conscience. Malheureusement, le pouvoir formateur des concepts logiques, si brillant soit-il et même utile dans tous les aspects de la vie pratique, est un obstacle à la dialectique de la Conscience.

Je ne veux pas écarter le pouvoir formatif des concepts logiques, parce que nous en avons tous besoin dans le domaine des faits pratiques de l’existence, mais chaque faculté a incontestablement son orbite particulière et est utile dans sa propre orbite, mais hors de son orbite est inutile et nuisible. Laissons donc le pouvoir formatif des concepts dans son orbite.

Une fois dans le Samadhi ou pour le Samadhi, ou alors dans la Méditation, nous devons toujours appréhender, capturer, expérimenter la dialectique de la Conscience. C’est un sujet lié à l’expérience, que les disciples exerceront en pratiquant la technique de la Méditation.

Le chemin de la Méditation profonde implique beaucoup de patience; les gens impatients ne réussiront jamais. On ne peut jamais expérimenter de façon vivante le Vide Illuminateur tant qu’il y a de l’impatience à l’intérieur de soi-même. Le «Moi» de l’impatience doit être éliminé, après avoir été compris. Que cela soit compris avec clarté! Si l’on agit ainsi, on recevra le Tao; c’est évident.

L’expérience de la réalité ne peut jamais nous arriver aussi longtemps que la Conscience reste ancrée dans l’ego. L’ego, en lui-même, est le «temps». Toute cette multiplicité d’éléments fantomatiques qui constituent le «moi-même» est un compendium du temps: l’expérience du Vide Illuminateur est l’antithèse: il est intemporel, il est hors du temps et du mental..

Le temps est toute la multiplicité des «Moi»; le «Moi» est le temps. Par conséquent, le temps est subjectif, incohérent, maladroit, lourd; il n’a pas de réalité objective.

Quand on s’assoit dans une salle de Méditation ou simplement à la maison pour méditer, lorsqu’on pratique avec cette technique, il faut oublier le concept de «temps» et vivre dans l’éternel instant. Ceux qui se livrent à la Méditation et attendent à l’horloge ne parviennent évidemment pas à expérimenter le Vide Illuminateur.

Si on me demandait combien de minutes par jour nous utilisons pour la Méditation, si c’était une demi-heure, ou une heure, ou deux… Je ne répondrais pas! Car si quelqu’un vient à la Méditation et est conscient du temps, celui-ci ne peut pas expérimenter le Vide Illuminateur, parce que cela n’appartient pas au temps.

Ce serait quelque chose de semblable à un oiseau qui essaye de voler alors qu’une jambe est attachée à une pierre ou à un bâton: l’oiseau ne pourrait pas voler, il y aurait un obstacle. Pour expérimenter le Vide Illuminateur, nous devons nous libérer de tous les obstacles.

Ce qui est important est certainement d’expérimenter la vérité. La vérité est dans le Vide Illuminateur.

Quand on demanda à Jésus, le grand Kabir, «Quelle est la vérité?», Le maître garda le silence, et quand Gautama Sakyamuni fut interrogé sur la même question, il se retourna et s’éloigna.

La vérité ne peut être décrite, elle ne peut pas être expliquée. Tout le monde doit l’expérimenter à travers la technique de la Méditation.

Dans le Vide Illuminateur, nous expérimentons la vérité. C’est un élément qui nous transforme radicalement.

Il faut persévérer; il faut être tenace. Il se peut qu’au début nous n’obtenions rien, mais au fur et à mesure que le temps passe, nous sentons que nous devenons de plus en plus profonds, et finalement, un jour, l’expérience du Vide Illuminateur éclatera dans notre mental.

Incontestablement, le Vide Illuminateur en lui-même est le Saint Okidanokh, Omniscient, Omniprésent, Omnipénétrant, actif Okidanokh, qui en lui-même émane du Soleil Sacré Absolu.

Tree-of-Life-2.0-void
Le Vide Illuminateur sur l’Arbre de Vie (Kabbale). Obtenez l’affiche.

Béni est celui qui parvient à être précipité dans le Vide Illuminateur, où aucune créature ne vit, parce que là précisément où l’on expérimentera la réalité, la vérité!

La persévérance est indispensable. Chaque jour, nous devons travailler à fond jusqu’à atteindre le triomphe total.

L’expérience de la vérité à travers la Méditation devient prodigieuse. Si l’on a expérimenté la vérité, on est rempli de force pour persévérer dans le travail sur soi-même.

Des auteurs brillants ont parlé du travail sur soi-même, sur le «Moi», le Soi. Et il est évident qu’ils ont bien fait en parlant ainsi, mais ils ont oublié quelque chose, qui est l’expérience de la vérité. Tant que l’on n’a pas expérimenté la réalité, on ne se sent pas réconforté, on ne se sent pas assez fort pour travailler sur soi-même, sur le «Moi» lui-même. Quand on a vraiment traversé une telle expérience mystique, on est différent, alors rien ne peut arrêter notre aspiration de libération. On va travailler inlassablement sur soi-même pour obtenir en effet un changement radical, total et définitif.

Maintenant vous comprendrez, mes chers amis, pourquoi la salle de Méditation est si indispensable. Franchement, je me sens très triste de voir que, malgré les nombreux Messages de Noël des années précédentes sur la Méditation, il n’y a pas encore de salles de Méditation dans les pays d’Amérique du Sud et d’Amérique Centrale.

Que s’est-il passé? Il y a de l’indolence! Pourquoi y a-t-il de l’indolence? À cause du manque de compréhension!

Il est essentiel de comprendre que les misérables animaux intellectuels appelés à tort «humains» ont besoin d’encouragement, ont besoin de quelque chose pour les encourager dans leur combat, pour stimuler le travail sur eux-mêmes.

Il arrive que le misérable animal intellectuel soit faible par nature et placé dans une situation complètement désavantagée: leur ego est trop fort et leur personnalité terriblement faible. Si dans ces conditions il est laissé seul, il peut à peine marcher. Il a besoin de quelque chose pour l’encourager à travailler, il a besoin d’un soutien intime, qui n’est possible que par la Méditation.

Je ne veux pas dire que tout le monde, d’un seul coup, connaîtra le Vide Illuminateur. Évidemment, il faut arriver à cette expérience par degrés. Le dévot ressentira de plus en plus l’impulsion intime de l’Être; il aura plusieurs expériences plus ou moins lucides, et enfin le jour arrivera où il viendra avoir le meilleur des expériences: l’expérience directe de la Grande Réalité; alors il recevra le Tao.

Que ceux qui lisent cette conférence pèsent mes paroles, qu’ils réfléchissent sur elles. Il ne suffit pas d’entendre simplement: il faut savoir écouter, et c’est différent.

«Car si quelqu’un écoute la parole, et n’agit pas, il est semblable à un homme qui regarde son visage naturel dans un miroir; car il se voit, et s’en va, et oublie aussitôt quel homme il était.» – Jacques 1: 23, 24

Nous devons être des accomplisseurs de la parole en nous-mêmes! Il ne suffit pas d’entendre les paroles de cette conférence; nous devons en faire chair, sang et vie, si une transformation radicale est ce que l’on veut. Nous devons persévérer!

Ce sont mes derniers mots.

Paix Invérentielle!

Défense Pour la Guerre Spirituelle, Partie 2

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Défense Pour la Guerre Spirituelle

Nous sommes en temps de guerre, et je ne parle pas de la guerre physique, comme une guerre avec des soldats sur les champs de bataille avec des fusils, des chars et des bombes, bien que ces types de guerres sont certainement un symptôme de la guerre à laquelle je fais allusion. La plus importante guerre dans laquelle nous sommes engagés est d’ordre psychologique et spirituel. Je ne suis pas tellement en train de parler de cette guerre psychologique et spirituelle qui est menée dans nos médias, dans nos communautés, dans nos villes, dans nos familles, mais de la racine de toutes les guerres, qui est la guerre qui se passe dans nos mentals. La vraie guerre est celle qui se passe à l’intérieur de nous en tant qu’individus, psychologiquement et spirituellement.

Les enseignements Gnostiques expliquent dans toutes les philosophies et religions anciennes que tout ce qui nous arrive physiquement, par voie terrestre, dans nos circonstances extérieures, se passe à cause de notre état interne, à cause de nos circonstances internes. En d’autres termes, notre vie physique est un reflet de notre vie intérieure. Ce que nous vivons autour de nous est attirée sur nous par ce que nous sommes à l’intérieur. Cela peut paraître surprenant pour vous si vous n’avez pas étudié les philosophies Gnostiques, que nous les appelons Bouddhistes, Chrétiennes, ou kabbalistiques.

Ce concept, cette explication de notre existence, est universelle et est très puissante, mais il contredit une grande partie de ce que nous croyons au sujet de la vie dans cette époque contemporaine. Nous avons cette conviction que, en changeant nos circonstances extérieures, nous pouvons changer notre état interne; en dépit de toutes les preuves qui sont empilées contre nous, nous persistons dans cette croyance erronée, essayant toujours d’atteindre les objectifs externes, les réalisations, les acquisitions, afin de trouver le bonheur intérieur, et nous ne parvenons pas toujours, et pourtant nous continuons à essayer. Néanmoins, à travers des circonstances extérieures nous ne parvenons pas toujours à trouver un véritable bonheur durable. A cause de cela, nous sommes dans un état de guerre, une guerre à l’intérieur de nous, menée entre ce désir de bonheur contre tous nos désirs.

La cause de ce conflit vient de nos désirs et de notre notion erronée de soi, notre sens erronée de l’identité. Nous avons un sens erroné de soi qui a été construit sur des souvenirs, des traumatismes, des concepts, des croyances, des attachements, toutes sortes de théories, nos lieux de naissances particulières individuelles, la langue, la culture, les écoles, les groupes, l’éducation, les antécédents familiaux, drapeaux, pays, et religions. Nous croyons à tort que tout cela constitue notre véritable identité, et afin de soutenir cette notion, nous sommes constamment à la recherche de toutes sortes de confirmations externes et de soutien de celui-ci. Nous aimons être accepté par les groupes, être admiré et aimé par d’autres, être envié. Nous aimons sentir la crainte, nous aimons intimider les autres. Nous aimons avoir ce que les autres n’ont pas, et nous voulons ce que les autres ont. Nous mentons, trichons, volons, trahissons, pour obtenir ce que nous voulons. Tous ces désirs découlent d’un conflit intérieur central, qui est cette incompréhension de la nature de la réalité, l’incompréhension de la nature de soi. Donc, nous sommes dans un état de guerre.

Les guerres extérieures qui sont livrées sur cette planète – que ce soit avec des armes ou avec des médias, que ce soit avec des concepts religieux ou batailles économiques – toutes ces guerres découlent du conflit interne que chacun de nous a à l’intérieur. En synthèse, nous pouvons dire que le conflit en nous est entre notre Être réel et le faux soi. Notre Etre réel – que nous appelons notre Intime – est en guerre avec notre ego, notre faux « Je. »

Nous avons fait une grande erreur. En choisissant de poursuivre nos désirs, nous avons choisi le côté de l’ego, et nous persistons dans ce choix en persistant dans le choix de nourrir nos désirs, de soutenir nos illusions, de fortifier notre cage psychologique, de donner de l’énergie à nos ressentiments et luxure, et d’écouter les voix intérieures qui justifient nos intérêts égoïstes.

Par conséquent, nous ignorons la voix de notre Intime. Ce fait est prouvé par notre souffrance, notre solitude, par notre incapacité à changer les problèmes fondamentaux dans notre vie, par les circonstances inévitables qui nous affligent de jour en jour.

Vous voyez, nous sommes attirés par la religion, la spiritualité, l’occultisme, le mysticisme, les puissances spirituelles, la méditation, la kundalini, la magie, le voyage astral, la kabbale, etc., parce que nous voulons le pouvoir. Nous voulons le pouvoir de changer nos circonstances. Nous voulons le pouvoir d’acquérir le bonheur.

Quelles que soient nos idées de bonheur se trouvent être, voilà pourquoi nous sommes attirés par ces choses, mais malheureusement, nous sommes attirés vers la spiritualité par le désir.

Même si notre Intime – notre Être, notre Dieu intérieur – nous pousse à changer spirituellement, pour revenir à notre vraie nature, l’ego (le désir) interfère, et prend le relais, profite, et nous éloigne du vrai chemin tout en nous convaincant que nous sommes sur la bonne. Pendant ce temps, nos conflits internes et les poursuites égoïstes s’accroissent plus fort, ce qui entraîne des conflits et des problèmes externes.

Donc, cette bataille est très grave. Les dommages collatéraux qui se passent partout dans notre monde en ce moment. Observez la manière avec laquelle nous détruisons notre planète, et la façon dont nous nous détruisons les uns des autres. Observez la façon dont tous nos pays sont dans un état continuel de conflit, et la façon dont les gens au pouvoir tirent profit des personnes qui ne le sont pas. Tout cela découle de ce conflit intérieur que chacun de nous a à l’intérieur.

C’est l’ego qui fait un gâchis de tout, parce que l’ego est un gâchis. Notre ego est un gâchis de désirs contradictoires, un énorme agrégat de volontés contradictoires, différents désirs qui se battent entre eux pour prendre le contrôle de nous, de notre « machine humaine. »

Au milieu de tout cela se trouve notre Etre, notre Intime, qui tente de nous guider, de nous aider, de nous aider, mais nous n’écoutons pas cette voix. Nous ne tenons pas ce que cette voix a à dire, car elle contredit nos désirs. Cette voix intérieure nous conseille de cesser l’action nuisible, de ne pas critiquer cette autre personne, de ne pas bavarder, de ne pas se plaindre, mais à la place d’être patient, d’être gentil. Notre ego dit: « Oh non! Je mérite d’agir, de critiquer, d’utiliser ma langue pour obtenir ce que je désire. » Nous écoutons les désirs, et nous sommes en continuel conflit intérieur, et ces conflits se répandent dans nos vies, et ils affectent nos proches, nos collègues de travail, nos emplois, nos collectivités, etc. À travers une analyse mathématique simple, nous pouvons voir que c’est à cause de ça que le monde est dans l’état où il se trouve, parce que tous les composants individuels de la société sont dans un état de conflit interne, ne voulant pas écouter à la sage voix intérieure de ceux qui connaîssent le droit chemin, qui connaîssent la façon de vivre en harmonie avec la nature et les lois divines, et d’apporter le bonheur à soi-même et aux autres.

Depuis plusieurs milliers d’années, nous avons eu beaucoup de conseils qui nous ont été donnés sur la façon d’éviter une aggravation de ce conflit intérieur, et ce conseil est venu dans de nombreuses formes – religions, philosophies, sciences, arts – et nous les aimons de temps en temps ( quand ils nous sont commodes et ne contredisent pas trop nos désirs), mais à la fin, nos désirs gagnent toujours, et ces traditions deviennent corrompues, dégénérées, et meurent. De nos jours, les religions, les philosophies, les sciences et les arts sont tous pourries, corrompues, dégénérées, mais leurs restes tentent encore de nous aider, même si elles sont tellement fracturées et incomplètes.

Malheureusement, au cours des siècles, les conséquences de nos mauvaises actions se développent beaucoup comme l’intérêt composé: ils augmentent à l’échelle exponentielle. Tout comme vous qui étudiez les lois karmiques le savez, les conséquences d’une action sont supérieures à l’action initiale. C’est un aspect fondamental de la cause et effet, aussi appelée karma. Une action se répand; elle crée un effet, et il se rassemble avec d’autres effets et d’autres actions, et ils se construisent les uns sur les autres, un peu comme le mouvement des courants océaniques et des vents qui s’accumulent pour créer des tempêtes. Voilà pourquoi nous voyons notre société en mouvement si rapidement comme un panier roulant sur une colline, et personne ne sait comment contrôler celui-ci ou changer sa direction.

C’est la raison pour laquelle nous voyons l’effondrement de chaque domaine de notre société. Nous ne pouvons pas nommer un seul aspect de notre vie qui soit vraiment de mieux en mieux; la plupart d’entre nous pensent immédiatement, « la technologie est de mieux en mieux », mais vous avez besoin de réfléchir à cela et d’analyser plus attentivement. Chaque technologie a un prix, et a toujours des conséquences. Il y a eu quelques avantages de la technologie, nous ne nions pas cela. Mais à quel prix, à quel prix? Lorsque le télécopieur est sorti, tout le monde pensait, « Cela rendrait tout mieux, » et quand l’expédition durant la nuit est venue, tout le monde pensait que cela rendra tout mieux, et quand l’Internet est venu, tout le monde pensait qu’il rendra tout mieux, mais à chaque fois, les nouveaux développements ne font que rendre les choses plus compliquées, et mettent un fardeau plus lourd sur nous pour travailler plus, pour travailler plus dur, pour travailler plus longtemps, avec moins d’avantages. N’est-ce pas vrai? Et personne ne peut nier cela, et pourtant nous sommes encore mystifiés, hypnotisés par la technologie. Tout le monde aime avoir des appareils portables, mais ces appareils ont un impact terrible sur l’environnement (à cause de la façon dont elles sont faites, et la saturation des ondes électromagnétiques qui interfèrent avec de nombreux aspects de la nature), sans mentionner que chaque appareil peut facilement être utilisé pour suivre tout ce que vous faites. Chaque « commodité » a effectivement servi à plus nous asservir, et nous rendre plus dépendants des forces hors de notre contrôle.

Le taux de variation et de la propagation et de l’intensité de nos problèmes dans le monde entier s’accroit, il ne s’atténue pas. En ce moment, il y a plus que jamais d’esclavage. L’accès à l’eau potable n’a jamais été pire. L’accès à la nourriture est de plus en plus difficile et coûteux. Les politiques ne vont pas mieux. Nos économiques ne vont pas mieux. Nos systèmes sociaux ne sont pas améliorés. Nos familles ne vont pas plus fort. Nos sociétés ne sont pas plus fortes. Notre agriculture ne va pas mieux. Nos réserves d’eau ne sont pas mieux. Notre air ne va pas mieux. Nos religions ne sont pas mieux. Nos prisons ne diminuent pas, ni la corruption, l’injustice, ou le goût de la guerre. Aucune des dépenses de défense n’est en baisse. Nulle part nous ne trouvons un accroissement de la paix ou du bonheur. Où est quelque chose de mieux? Où trouvons-nous une amélioration sur cette planète? Nous ne pouvons pas la trouver. Aucun d’entre nous n’aiment l’admettre, nous ne voulons pas le voir, et quand on parle de ces choses, qu’est-ce que cela apporte dans votre cœur? Cela fait-il apparaître la peur, l’anxiété, l’inquiétude? Pourquoi? Celui qui a la foi en Dieu, celui qui connaît Dieu, celui qui est relié à Dieu, ne craint pas. Alors, devant vos yeux, vous avez la preuve: sommes-nous connectés avec Dieu ou non? Sommes-nous guidés par notre Intime ou non? Sommes-nous des réflexions de Dieu dans ce monde ou non?

Chaque groupe spirituel prétend être le peuple élu. Chaque religion prétend être le peuple élu, prétend être béni par Dieu, choisi d’être les initiateurs de l’âge d’or. Il y a des Bouddhistes qui pensent cela d’eux-mêmes, et il y a des Chrétiens qui pensent cela d’eux-mêmes. Il y a des Juifs qui pensent cela, et des Gnostiques qui pensent cela, mais où est la preuve? ces groupes sont-ils vraiment saints? Sont-ils vraiment des individus reflets de Dieu? Est-ce qu’ils reflètent les vertus de Dieu, les vertus du Divin? Agissent-ils vraiment, spontanément, intuitivement comme des Anges? Bouddhas? Prophètes? Sont-ils libres de la colère, de l’orgueil, de la luxure? Améliorent-ils véritablement la société ou apportent-ils plus de conflit? Ce sont les questions que nous devons nous poser, pour se rendre à la racine, au cœur de ce conflit, de cette bataille.

David et Goliath

Vous voyez, la vraie guerre à laquelle nous combattons est une guerre contre nous-mêmes. Nous devenons distraits par des circonstances extérieures, et pensons que nous sommes David combattant Goliath, et nous pensons que Goliath est la société. Nous pensons que Goliath est les religions établies, ou que Goliath est l’ « illuminati », ou un grand complot. Nous pensons que Goliath est le gouvernement. Nous pensons que Goliath est le Pape ou un certain chef religieux. Nous pensons que Goliath est quelque chose en dehors de nous-mêmes, mais nous ne réalisons jamais que Goliath est à l’intérieur de nous-mêmes: notre propre mental.

Osmar_Schindler_David_und_Goliath

David est aussi à l’intérieur de nous-mêmes. David est juste un garçon, un enfant – innocent, faible et sans aucune protection. Il n’a pas d’armure, aucune formation, aucune expérience. Tout ce que David a c’est la foi, une fronde, une pierre, et un baton.

David est bien sûr un symbole; il représente un aspect de notre conscience dans un état quelconque de développement dans le processus d’initiation pour le développement de l’âme. David est un état ou niveau de développement que nous pouvons atteindre, mais pour atteindre ce niveau, il faut d’abord être Saul, qui est le roi devant David. Ce n’est pas le but de la retransmission de cette conférence de parler de ces étapes de l’initiation. Ce que nous parlons ici c’est la manière avec laquelle David a vaincu le géant guerrier Goliath. Comment apprenons-nous de David et pouvons-nous faire pour imiter cet exemple, d’apprendre de lui.

Goliath est un géant qui semble tout puissant, qui semble avoir la domination absolue du champ de bataille. C’est notre cas quand nous regardons dans notre mental. Goliath est notre mental. Goliath est notre sens de soi. C’est ce que nous pensons que nous sommes. Goliath est très fort et très confiant. Quelle que soit notre propre sens de soi est – si ce sentiment de soi est que nous nous sentons être une bonne personne, intelligent, donnant, doué, avoir une perspicacité à propos de ceci et cela, avoir certaines compétences, avoir certains problèmes peut-être. Toutes ces caractéristiques de notre sens intime de qui nous sommes, c’est Goliath, mais il a votre nom.

Quand nous découvrons la spiritualité réelle, quand nous devenons vraiment malades et fatigués de la souffrance, quand nous goûtons vraiment l’amertume de la vie et que nous avons fini avec la poursuite de désirs futiles, nous voulons un changement. Alors, nous pouvons découvrir comment faire pousser notre David intérieure. Alors, nous pouvons découvrir le potentiel de devenir David.

En synthèse, David représente notre conscience, ce que nous appelons Essence, ce qui, dans le Bhouddisme est appelée Bouddhata, Bouddhadatu [Nature du Bouddha], ou Tathagatagarba. C’est l’embryon d’âme. En nous, nous avons seulement trois pour cent de celui-ci libre des griffes de Goliath – 3 pour cent plus ou moins.

Donc, quand on regarde l’histoire de David et Goliath, et que nous voyons Goliath avec une horde d’une armée, Goliath est comme notre caractéristique principale [de défaut de base], l’armée représente tous les ego en nous, et David est ce 3% de Conscience libre. Mais en nous, David est endormi. Nous ne sommes pas encore David. Nous n’avons pas encore ses qualités: nous n’avons pas sa foi, son baton ou sa fronde et sa pierre. De plus, on n’a pas encore vaincu Goliath. Notre David n’est pas encore éveillé. Notre David est juste un bébé.

Atteindre le stade d’affronter et de surmonter Goliath est un énorme triomphe. Cela n’arrive pas facilement. Ne pensez pas que en découvrant les enseignements ou en lisant quelques livres ou en devenant fan d’un enseignant, d’un livre ou d’un mouvement que vous deviendrez tout d’un coup « David » et surmonterez l’ego. Cela ne fonctionne pas comme ça. Ce type de changement est profondément douloureux et très difficile à accomplir. Il exige que vous soyez confrontés aux plus profondes et au plus douloureuses, au plus honteuses parties de votre mental. Ce n’est pas agréable, et ce n’est pas amusant, et ce n’est pas quelque chose à se vanter ou à être fiers. C’est quelque chose qui est de notre devoir de le faire.

Lorsque vous avez un devoir à accomplir, il doit simplement être fait. Ce n’est pas quelque chose à raconter, à dire à tout le monde « J’ai fait ceci et cela, regardez à quel point je suis fort. » Lorsque vous prenez la poubelle, allez-vous vous vanter à vos amis, « Je sors la poubelle aujourd’hui, » et vous voulez être admiré pour cela? Bien sûr que non. L’ego est poubelle. Notre sentiment de soi est un mensonge, c’est une bête, c’est un minotaure, c’est la même histoire que David et Goliath.

Pour faire face à cette masse de défauts en nous-mêmes, pour lutter contre cela, nous devons d’abord commencer par l’éveil de l’essence, par l’apprentissage de la conscience en nous-mêmes, et en travaillant avec elle: pas dans le future, à cet instant. Soyez conscients, faites attention, ici et maintenant, soyez éveillés, soyez en charge de votre temple psychologique en vous-même, et regardez ce Goliath comme il se moque de vous, comme il rit de vous – parce qu’il le fera – et il utilisera toutes les circonstances qu’il pourra pour vous faire revenir en arrière et dormir.

C’est la bataille. Votre Goliath / Minotaure / Satan intérieur fonctionne à travers votre conjoint, amis, famille, camarades, collègues pour vous faire sentir stupide, faible, honte, mauviette, et pour que vous ne puissiez jamais le battre. C’est à vous de décider si vous le croyez ou non. La preuve sera affichée dans votre vie de tous les jours.

Voilà ce qu’est la Gnose. La Gnose c’est d’éveiller cette essence, la former, pour qu’un jour, vous pourrez devenir David, pour qu’un jour vous aurez le courage de monter sur le champ de bataille de votre propre mental, se confronter à votre propre Goliath, et le tuer.

Mais ne pensez pas que vous allez être sur le champ de bataille comme un grand héros que tout le monde va applaudir et acclamer, l’air très héroïque, beau et grand. Vous ne le serrez pas. Vous aurez l’air comme un fou. Vous regarderez comme David, une mauviette sans aucune protection, sans aucune formation, et tout le monde se moquera de vous. Tout le monde dans votre mental, tout le monde dans votre environnement. C’est une vérité universelle, une vérité cosmique. C’est éternel. Cela fait partie du chemin. Observez la vie des maîtres.

Formation au Changement

Alors la Gnose consiste à nous former pour cela. En ce sens, nous pouvons facilement résumer la Gnose – cette ancienne tradition – est semblable à une formation militaire, mais pas seulement pour le corps physique pour travailler dans l’environnement extérieur, pour vaincre les autres, pour vaincre d’autres écoles, pour construire un grand mouvement ou une grande armée: NON. Ce n’est pas cela. Au contraire, c’est une formation de votre conscience pour vaincre votre mental. C’est très rigoureux, et très peu de gens peuvent le faire.

Dans les temps anciens, cette formation était donnée très lentement avec des étapes très progressives au cours des vies, et non pas dans une vie. C’était extrêmement rare pour quiconque de prendre toutes les formations dans une vie. Dans la plupart des cas, les gens prennent plusieurs existences pour recevoir la formation complète. Voilà pourquoi nous voyons dans toutes nos écoles mystiques traditionnelles et les traditions religieuses ce que nous pouvons appeler un chemin gradué ou étapes sur le chemin. Dans le Bouddhisme Tibétain, ils l’appellent Lam Rim. En Asie, il a été enseigné par le Bouddha Shakyamuni et Padmasambhava; il a été organisé par Tsongkhapa, présenté d’une manière organisée, mais ce même enseignement existe dans toutes les religions avec des termes différents, et mais les mêmes concepts. Les chemins gradués en Sanskrit sont appelés yanas.

Les étapes introductifs sont toujours les mêmes dans toutes les religions: ils introduisent l’éthique, qui expliquent quoi faire et quoi ne pas faire. C’est le travail avec la psychologie, travailler pour changer nos actions dans notre mental, de sorte que, en étant bien dans le mental, en agissant correctement dans votre mental, alors vos circonstances extérieures seront un reflet de cela, progressivement, sur une longue période de temps.

Comme les étudiants prouvent et actualisent eux-mêmes les enseignements, vivent les enseignements, ils peuvent être donnés par degrés de formation de plus en plus élevés, jusqu’à ce qu’ils soient finalement introduits à des outils plus rigoureux. Les plus hauts niveaux de ces outils sont appelés Tantra. En Occident, il était appelé Alchimie. C’est un système de transmutation.

Transmuter c’est passer d’une chose à une autre. Trans signifie à travers, mutation est se rapporte à la forme ou au changement. Donc, en synthèse transmute ou transmutation se réfère au fait de changer une chose en une autre chose; c’est l’Alchimie. L’Alchimie concerne la transmutation, comme changer le plomb en or, mais pas au niveau physique. Le plomb est l’ego. Le plomb de l’Alchimie est dans notre psyché. Ce plomb lourd qui nous tient dans l’enfer doit être radicalement changé, et ce fut la raison pour laquelle les étapes de commencement étaient toujours psychologiques. Tout d’abord on commence en travaillant sur sa propre psychologie, pour commencer à comprendre ce concept, pour commencer à le faire. La principale chose était d’éveiller l’essence, d’éveiller la conscience, d’abord et avant tout.

Si quelqu’un n’était pas en mesure de le faire, ils ne donnent pas plus d’enseignements, car ce serait dangereux pour eux. Aujourd’hui, les gens pensent, « Pourquoi tous les enseignements étaient secrets, pourquoi les enseignements n’étaient pas donnés à tout le monde? » Parce que nous sommes endormis, parce que nous sommes des animaux psychologiquement parlant, et parce que nous sommes auto-destructeurs. Aucun parent ne donnera à leur enfant une arme quand cet enfant est immature. De même, un enseignant responsable ne donnera pas à un étudiant quelque chose qui va leur faire du mal.

La science de la transmutation dans les formes les plus élevées liées au Tantra sont basées sur la transmutation qui se produit dans les formes inférieures de la psychologie. Cela a toujours été le pré-requis: d’abord apprendre à transmuter le mental, à le changer pour quelque chose de mieux, à le rendre plus en harmonie avec la nature et la loi du karma. Ces enseignements étaient cachés dans toutes les traditions et toutes les écoles mystiques: comment effectuer cette transmutation, comment passer d’un état à un autre.

Tout au long de l’histoire, nous avons passé à travers de nombreuses étapes de ce type d’information qui était donnée petit à petit, mais nous avons atteint la fin.

La Dernière Chance

Comme je l’ai mentionné, l’échelle exponentielle du changement a atteindre un niveau d’insoutenabilité. C’est très évident partout où nous regardons dans notre société aujourd’hui. L’énergie qui est en mouvement nous déchire. Notre énergie psychologique – qui est le karma – nous secoue en morceaux. Personne ne peut le nier. Dans notre société, nous le voyons partout; très peu de familles sont encore en mesure de rester ensemble, parce que l’environnement psychologique des familles devient trop intense de génération en génération. Les familles sont fractionnées, divisées, que ce soit par un trouble, un désaccord, ou simplement par des facteurs économiques. Il est rare maintenant de trouver une famille qui est toujours connectée et à proximité. Il est très facile de trouver des familles fracturées. La même chose est vraie pour toutes les autres structures sociales.

De plus, l’énergie est si puissante, elle secoue la planète. Les scientifiques n’aiment pas l’admettre, mais les enregistrements montrent que les tremblements de terre sont en augmentation, l’activité volcanique est en augmentation. Les problèmes dans la nature sont en augmentation, les problèmes qui sont hors de notre contrôle. La preuve est là. Nous ne voulons pas voir la cause ou admettre la cause, mais nous sommes la cause, et à cause de cela les protecteurs de la connaissance, ceux qui ont acquis les connaissances, qui l’ont actualisé, qui se sont éveillés, nous ont ouvert les portes. Ils ont dit qu’il n’y a plus de temps. Bientôt cette planète va se sécouer lui-même. Cette civilisation de cette culture se consumera. Nous sommes sur le bord de celui-ci pendant des décennies, mais l’intensité est en hausse.

Jamais auparavant dans notre histoire il n’a été possible pour une personne de pousser bouton et terminer la vie dans le monde entier, mais c’est comme ça maintenant.

Nous aimons penser que nous sommes en sécurité, et que tous ces boutons sont enfermés, mais nous ne pouvons même pas empêcher une personne ordinaire de faire tous les différents actes de terrorisme qui se produisent partout. Que faire si l’un de ces gardes à l’intérieur d’une installation d’armes nucléaires devient un terroriste? Que faire si l’un de ces gardes devient fou? Que faire si certains présidents ou généraux deviennent fous? Il n’y a aucune garantie. C’est terrifiant à considérer, mais c’est un fait que nous sommes très vulnérables et rien n’est certain. Ce fait est le reflet de notre psychologie. Nous avons construit cette situation. Dieu n’a pas construit cela, nous l’avons fait. Nous avons fait cette société et ce monde tel qu’il est, et nous semblons ne pas pouvoir le corriger.

Ainsi, les maîtres du cercle conscient de l’humanité – connus sous la Loge Blanche, l’Église Gnostique, quel que soit le nom que vous voulez mettre à la hiérarchie des êtres humains réels, – a dit: « D’accord, il est ici, c’est l’enseignement, c’est le tout. Si vous le souhaitez, utilisez-le. Si vous voulez changer la situation, si vous voulez vous changer, c’est maintenant votre chance, utilisez le pendant que vous pouvez « .

Donc, au cours des dernières décennies, cette connaissance a été percolée à travers l’humanité, et celui qui est responsable de cela est celui qui porte la responsabilité de cette ère de développement.

Le Cinquième Sauveur

Vous voyez, cette humanité sur cette planète en ce moment est la cinquième race. Nous pensons que nous sommes la seule, mais réellement nous sommes la cinquième. Les quatre avant nous sont aussi passées par leurs cycles: ces civilisations sont nées, se sont développées, se sont soutenue pendant une longue période, puis se sont dégénérées et moururent, se transmutant en autre chose. Chaque entité cosmique passe par ces étapes: nous les voyons chaque jour, dans chaque orbite, dans chaque insecte, plante, animal, humain, planète, système solaire – et même dans les races, les civilisations, villes, villages, etc.

Races de l’Epoque Terrestre

  1. Polaire
  2. Hyperboréenne
  3. Lémurienne
  4. Atlante
  5. Aryanne (Ère actuelle)

Nous sommes la cinquième race de cette époque, et en dépit de nos croyances, nous ne sommes pas la plus grande race qui a existé sur cette planète. En réalité, nous sommes la pire.

Cette cinquième race porte le nom Aryenne. Maintenant, certaines personnes dégénérées ont corrompus l’interprétation de ce nom. Plus précisément, certains occultistes erronés dans le siècle précédent ont interprété ce nom Aryenne en disant qu’elle signifie « les Blancs avec des cheveux blonds. » Vous voyez, ils connaissaient que les origines des races modernes se trouvaient dans les Hyperboréens, qui signifie « au-delà du Vent du Nord », et ils assumaint que cela indiquait les tribus d’Europe du nord, qui sont connues pour les cheveux blonds, les yeux bleus, la peau claire, etc. Mais ce fut une erreur d’interprétation. Aryenne ne veut pas dire les Blancs avec des cheveux blonds.

Le mot Aryen Ἀρία a une racine ancienne liée au dieu Grec Ἄρης Ares, qui est le nom d’une force céleste, une force qui existe au-delà de toute culture ou religion particulière.

Ares_Ludovisi_Altemps

Ares / Mars / Samaël

En d’autres termes, Ares est un mot Grec, mais la force Ares n’est pas Grecque. Cette même force est également connu dans la tradition Hébraïque comme Samael. Chaque tradition a son propre nom.

L’Archange Samael est le cinquième des sept archanges mentionnés dans la Bible.

revelation-soaked-in-blood

L’Archange Samael est le cinquième ange dans la ligne des anges successifs qui ont guidé l’humanité, de sorte que cette race actuelle est sous la direction, est de la responsabilité de l’Ange Samaël. Voilà pourquoi dans toutes nos mythologies et traditions, il y a beaucoup de discussions sur le serpent, parce Samael est lié au serpent. Ares est lié au serpent. La Bible commence par une histoire d’un serpent. Toutes les grandes traditions ont un serpent au milieu; ce serpent est Samael.

K9.5Ares

Ici, nous voyons une image de Ares, qui dans la tradition Grecque est toujours représenté comme un grand guerrier, le dieu de la guerre, le dieu des batailles, et son symbole est un serpent. Nous voyons ce serpent sur son bouclier. Cette image particulière le représente vaincre un géant nommé Mimas; vous voyez le géant ressemble exactement à Ares, une image miroir, parce que dans cette race particulière, cet âge particulier, la force de Samael, Ares, est lié à cette force que nous appelons Lucifer [latin: « porteur de lumière »] qui, en raison de cause à effet a une double manifestation: l’aspect positif en haut (le serpent qui guérissait les Israélites), et l’aspect tombé en bas (Satan, le serpent tentateur). Il y a un serpent en haut, qui est pure et divine, et puis il y a un serpent en bas, qui est tombé en disgrâce. Il y a le serpent de bronze qui guérissait les Israélites sous la conduite de Moïse, et il y a des serpents brûlants (de feu) qui mordaient les Israélites quand ils péchaient.

bronze_serpent-900
Il y a deux serpents, ou plutôt, que l’énergie polarise: il peut monter sur le baton, ou il peut descendre. Il peut monter ou il peut descendre; cela dépend de la façon dont l’énergie est utilisée.

Samael / Ares / Lucifer est une énergie, une force cosmique, liée aux batailles et aux guerres; cette énergie descend d’en haut à l’intérieur de nous mais elle est polarisée suivant notre état de conscience. Voilà pourquoi les Grecs aimaient et détestaient Ares. Ils l’aimaient, et ils le haïssaient. Voilà pourquoi les Hébreux détestent Samael, mais dans certains des Écritures ils aiment Samael. Voilà pourquoi, dans la Bible, nous trouvons le serpent est à la fois condamné et loué; Jésus a dit « soyez sage comme un serpent. » Moïse guérissait les Israélites avec un serpent. Il a également vaincu le Pharaon avec un serpent.

On trouve cette grande dualité dans toutes les religions, car elle est dans la nature et en nous-mêmes. Cette dualité est le reflet de la fonction de cette énergie en nous-mêmes. Ce serpent – qui est en nous – peut soit nous libérer soit nous asservir. Ce serpent tente Ève, provoquant la chutte de l’humanité de l’Eden vers la souffrance, mais, ce serpent également élevé sur le baton, guérit le peuple de Dieu. Ainsi, le choix nous appartient; cela dépend de la façon dont nous utilisons cette force, cette énergie.

Ares est le grand guerrier qui peut nous former, qui peut nous enseigner comment vaincre l’ego.

Ares est le cinquième des sept; Ares est Samael.

Les Sept Rayons

Les sept anges ou les sept planètes sont représentées dans toutes nos grandes traditions. Il est important pour nous de connaître cette science des sept planètes. Elles nous influencent de plusieurs manière.

  1. La Lune
  2. Mercure
  3. Venus
  4. Le Soleil
  5. Mars / Ares
  6. Jupiter
  7. Saturne

Lorsque notre Être intérieur (notre Monade) est sorti de l’Absolu pour la première fois, ce rayon de lumière qui vennait de notre Ain Soph est passé à travers un prisme, un prisme spirituel lié aux sept planètes. Ces sept planètes ont donné comme cadeaux à ce rayon de lumière, leurs couleurs qualités. Nous avons tous cela à l’intérieur comme un héritage dans notre conscience, et nous les expérimentons parce que nous sommes en vie et nous les avons tous.

Ces qualités sont des vertus ou des attributs qui sont modifiés en fonction de notre conditionnement.

1. La Lune

La première des planètes ésotériques est la Lune (l’ange Gabriel); il met dans notre conscience une qualité ou une énergie, un attribut psychologique lié aux lunes de la nature. La lune commence, la lune initie, la lune crée. Ainsi, la qualité que la lune nous donne est l’altruisme, la générosité, donner aux autres, donner d’une manière désintéressée. C’est une qualité de l’amour, et c’est la nature de base de la Conscience: l’altruisme.

Mais, quand notre conscience est modifiée par le désir – en d’autres termes, quand le serpent est polarisé négativement en nous – cet altruisme devient avarice, cupidité, égoïsme. Voilà pourquoi maintenant dans notre flux mental nous expérimentons sans cesse « je veux. » C’est très rarement que nous expérimentons « je veux donner. » C’est très rare. Cela peut arriver de temps en temps, mais notre conditionnement est devenue si grave que la plupart du temps nous vivons « Je veux pour moi. » C’est l’avarice, l’égoïsme, à l’opposé de l’altruisme.

Lorsque nous observons notre flux mental jour après jour, c’est ce que nous pouvons voir. Ne me croyez pas, regardez-vous vous-même. Commencez à vous observer, ne faites pas semblant. Soyez sincère avec vous-même, ne mentez pas à vous-même, soyez honnête. Surveillez votre mental, et pas seulement en classe lorsque vous êtes à votre meilleur comportement. Surveillez votre mental au travail. Surveillez votre mental à la maison. Surveillez votre mental lorsque vous interagissez avec d’autres personnes, et cherchez cette qualité qu’à l’origine nous a été donnée par la Lune, mais elle est devenue changé, modifié, par nos mentals.

2. Mercure

La seconde influence, Mercure (l’Ange Raphaël), nous donne une qualité que nous appelons la diligence. Cette qualité de diligence n’est pas une activité purement physique, c’est l’activité de la conscience; qui est, d’avoir la conscience éveillée et active, de faire ce qu’il est né à faire.

Nous avons ce que nous appelons la conscience. Nous pensons tous en ce moment que nous sommes conscients, mais nous ne le sommes pas. La vérité est que nous sommes endormis en tant que conscience. Cet état endormi est la paresse de la Conscience. Plutôt que d’être ici et maintenant, conscient d’être ici et maintenant, et conscients de nous-mêmes physiquement, émotionnellement, mentalement et spirituellement, au lieu cela nous sommes dispersés. Une partie de nous est vaguement conscient de l’endroit où nous sommes, mais la plupart de notre attention est dans le mental (pensées) et le cœur (émotions), en train de rêver, de fantasmer, de penser, de se souvenir, de se demander, de souhaiter… Nous rêvons. Nous ne sommes pas éveillés, nous ne sommes pas conscients. Nous rêvons.

Être capable de diverses actions physiques, telles que faire beaucoup de choses à la fois, n’est pas un signe d’être éveillé. Physiquement, vous pouvez être très actif. Vous pouvez étonner tout le monde que vous pouvez faire du vélo et mâcher de la gomme et d’écrire un e-mail en même temps, et je parie que tout le monde peut le faire; ou nous conduisons notre voiture, écrire des messages texte, et écouter la radio, mais comme vous le savez, c’est comme ça que les gens font des accidents, car ils ne font pas vraiment attention à la route. Donc, même s’il semble que les gens sont « diligents », physiquement actifs, en réalité, ils sont très endormis, car ils ne font pas attention. Au lieu de cela, ils sont distraits, dispersés.

Notre conscience est endormie. La preuve de cela est évident dans nos vies. Nous manquons de vivre d’instant en instant la connection de Dieu. La conscience est une extension de Dieu. La conscience éveillée ne croit pas dans le divin; plutôt, elle en est consciente. On ne croit pas au soleil; on peut le percevoir. Justement, la conscience éveillée perçoit. Nous, qui dormons, pouvons croire ou ne pas croire, étant donné que nous ne percevons pas. Pour cela, nous devons nous éveiller. Nous devons rendre diligente la Conscience: éveillée.

Une Conscience diligente connait. Elle a une connaissance, une connaissance réelle; c’est la Gnose. Une conscience éveillée diligente ne craint pas. Elle ne se stresse pas. Elle n’est pas tendue.

La plus belle qualité d’une conscience éveillée est la paix dans le cœur et le mental. C’est la paix qui n’est pas pour soi-même. C’est la paix qui se manifeste envers les autres, qui rayonne de sérénité et d’amour. Voilà la diligence, consciemment.

Cette diligence fonctionne pour les autres, donne, agit pour les autres de plusieurs manière, mais elle n’est pas égocentrique. La paresse est égocentrique, même si elle est polarisée en tant qu’hyperactivité; si vous êtes couché sur le canapé tout le temps, ou que vous travaillez 26 heures sur 24 h tous les jours, les deux sont des formes de paresse, si notre conscience reste endormie.

La diligence est présente lorsque la conscience est éveillée, et étant éveillée, elle se traduit naturellement par ses compétences naturelles au profit des autres, démontrant ainsi la première qualité – donnée par la Lune – qui est l’altruisme.

3. Venus

L’influence de Vénus (l’Ange Uriel) donne à notre conscience la qualité de la Chasteté.

La chasteté est la pureté sexuelle, et non pas l’abstention sexuelle. Chaque créature dans l’univers est un être sexuel, à leur propre niveau. L’énergie sexuelle fait partie de la nature. Le sexe est normal, il est naturel, il est nécessaire, mais la luxure ne l’est pas. Nous ne voyons pas dans notre état actuel la différence entre le sexe et la luxure. Nous ne comprenons pas la différence. Néanmoins, il y a une énorme différence, tout comme il y en a entre l’altruisme et l’égoïsme.

Réellement, dans tous ces cas, ce que nous pensons être l’altruisme est réellement l’égoïsme, et ce que nous pensons être la diligence est généralement la paresse, et ce que nous pensons est la chasteté est généralement la luxure. En effet, les qualités primitives pures fournies par le divin ne peuvent exister avec l’ego. Ils sont comme l’huile et l’eau: ils ne peuvent pas se mélanger.

La chasteté réelle est l’énergie sexuelle qui appartient à Dieu. Voyez-vous la beauté dans une fleur? Avez-vous déjà contemplé cette beauté? Vous êtes-vous déjà assis et observé et digéré cette beauté? Vous devez le faire. Asseyez-vous et observez, non pas dans votre imagination, mais s’asseoir en fait et admirer une fleur vivante. Le printemps est le moment idéal pour le faire. Prenez quelques minutes et allez observer une fleur; la beauté que vous voyez en elle est la Chasteté. La délicatesse de celle-ci. La beauté de la chose. Sa magnificence. La nature incompréhensible de cette fleur est la Chasteté. Telle est la qualité de Vénus.

Mais laissez-moi vous dire: nous en tant qu’organismes humains pouvons fleurir une fleur de Chasteté à l’intérieur de nous qui est un milliard de fois plus belle que toutes les fleurs sur cette planète. Mais on ne trouve pas quelqu’un comme ça de nos jours, parce que nous sommes tous piègés dans la luxure.

4. Le Soleil

L’influence du Soleil (Michael) nous donne la qualité de la foi comme l’humilité. La véritable humilité et la vraie foi sont la plus grande force, la plus grande armure, la plus grande puissance. Voilà pourquoi le Soleil est au milieu des sept planètes; il y a trois de chaque côté du Soleil Le Soleil est le point d’équilibre, l’axe de la roue, l’organisateur du système.

Le soleil donne la vie. Qu’est-ce qui vous donne votre vie spirituelle? La foi en Dieu – pas Dieu en dehors, mais votre Intime. La foi n’est pas la croyance, mais la confiance. Malheureusement, nous utilisons le mot foi de nos jours pour signifier la simple croyance, mais cela ne signifie pas cela.

La foi se rapporte à conviction de la vérité. Comment trouvons-nous cela? Grâce à l’expérience. La vérité ne peut se trouver qu’à travers l’expérience. Le goût du miel ne peut être connu qu’à travers la langue. De même, la vérité de la divinité ne peut être connue que grâce à la Conscience. Celui qui a connu la divinité a la foi: la conviction de la vérité acquise par l’expérience. Spirituellement parlant, en ce qui concerne la vertu de la foi, une telle conviction est naturelle à la Conscience. Mais quand la Conscience devient fascinée par le désir et les fantasmes, elle s’endort, voyant ainsi seulement ses rêves, pas la réalité. C’est la racine de la perte de la foi, de la conviction et de celle-ci émerge de nombreuses causes de la souffrance, à savoir le scepticisme (doute), et l’orgueil (la croyance en soi-même, car on ne peut plus voir l’expérience de la divinité).

Lorsque nous entendons parler de la Gnose, de Dieu, de transmutation, de la chasteté, du Tantra, qu’avons-nous? Du scepticisme, de l’orgueil, de l’amour-propre. Nous ne croyons pas à ce genre de choses, puisque nous n’avons pas de preuves. Nous ne croyons pas en Dieu parce que nous n’avons pas de preuves. Nous ne faisons confiance qu’à nos sens physiques, nous faisons confiance à des sensations physiques. Nous ne connaissons rien au sujet de la conscience et ce qu’elle peut percevoir – des dimensions au-delà du physique – nous n’avons donc pas de base pour la vraie foi. En s’éveillant ici et maintenant, nous développons des sens supplémentaires, et redécouvrons progressivement ce qu’est la vraie foi.

5. Mars

Mars est la planète du dieu de la guerre. Traditionnellement, nous pensons toujours à Mars comme Ares, le dieu de la guerre qui aime le sang et la bataille, mais cela en raison de la façon dont ces forces sont polarisées négativement dans l’humanité dégénérée. Lorsque cette force se polarise positivement dans l’humanité, Mars est la force de l’amour. La guerre est une expression de la colère, de la haine. Quel est le contraire de la guerre? L’amour. La guerre n’est pas une expression de l’amour, c’est une condamnation de celui-ci. Donc, Mars / Ares nous donne la conscience, l’amour désintéressé, l’amour véritable. L’amour véritable est martien, il est aryen.

6. Jupiter

L’influence de Jupiter (Ange Zachariel) donne à chaque âme la capacité d’être heureux pour d’autres personnes. C’est très rare également que nous expérimentons cela, parce que d’habitude quand nous entendons que quelqu’un acquiert quelque chose de bien, nous disons: « Félicitations, je suis si heureux pour vous, » mais dans nos cœurs nous sentons, « Je voudrais avoir cela. » Cela n’est pas le bonheur des autres. C’est l’envie.

Le contraire du bonheur pour les autres est l’envie. Le vrai bonheur pour les autres n’a pas d’ego en lui. C’est une forme d’amour qui veut donner. Voilà pourquoi nous voyons si rarement une manifestation de cela dans le monde. Si vous observez notre société, consultez notre publicité et commerce, et tout ce qui fonctionne dans notre société, nous pouvons voir que tout cela est enraciné dans l’envie. Tout cela joue sur « Je veux ce qu’ils ont. » Une grande majorité de cette planète sent de cette façon envers l’Amérique. Voilà pourquoi les gens détestent l’Amérique ou ils aiment l’Amérique. Les gens ont voulu aller en Amérique depuis des décennies, des siècles, poussés par « Je veux ce qu’ils ont. » Mais les Américains veulent ce que les célébrités et les cadres de Wall Street semblent avoir, ou ils veulent ce que les gens soi-disant spirituels ont ( comme en Inde ou au Tibet) …

Personne n’est heureux avec ce qu’ils ont. Qui parmi nous est content, vraiment contenu, vraiment avec le bonheur intérieur pour ce que nous avons? Qui parmi nous sentons vraiment heureux pour ceux qui ont ce que nous n’avons pas? Combien de fois avons-nous vraiment l’impression qu’ils méritent vraiment cela, et pense, « Je suis si heureux qu’ils ont obtenu cela, je suis tellement heureux pour eux. » Nous ne montrons pas le bonheur pour eux, parce que nous avons envie.

La plupart du temps, nous sommes guidés par l’envie. Réfléchissez à vos choix et décisions dans la vie, et voyez combien ont été conduit par l’envie.

7. Saturne

Saturne, la septième planète (Ange Orifiel), nous donne la tempérance. La tempérance est la maîtrise de soi, l’auto-modération. C’est la capacité à être retenu, d’être efficace, de ne pas perdre, de ne pas trop manger, d’utiliser ce qui est nécessaire et de ne prendre rien de plus. Nous voyons cela rarement. Ce que nous avons tendance à voir en nous-mêmes c’est la gourmandise, qui a différentes formes. Nous aimons acheter tout ce que nous pouvons tenir dans nos mains, et remplissons nos armoires avec des trucs qu’on n’a pas besoin. Nous mangeons trop. Nous achetons trop. Nous dépensons trop. Nous perdons beaucoup, et nous accumulons beaucoup. C’est la gourmandise.

En tant que septième planète finale, Saturne est la fin de ce qui a commencé avec la Lune. En vertu, la qualité de Saturne prend ce que les six influences précédentes donnent et utilise tout cela à bon escient; la tempérance est cela: utiliser sagement, en conformité avec les autres vertus. Malheureusement, au lieu de cela, nous n’utilisons pas ce qu’on nous donne pour la conscience ou pour les autres, mais seulement pour l’égoïsme.

Action dans la Matière et l’Énergie

Lorsque vient le temps pour la manifestation à l’existence, dans les régions les plus élevées de la matière et de l’énergie, ces sept planètes mettent dans notre conscience leurs qualités, et ils forment une sorte d’équilibre psychologique dans le plus haut niveau de notre Être, dans notre esprit. Alors notre esprit descend dans la matière et manifeste une âme, c’est l’essence, cet embryon d’âme qui pénètre dans la matière et habitte dans les corps lunaires (mental, cœur, physicalité) et commence à agir et acquérir les conséquences de l’action. Par conséquent, ces sept vertus deviennent conditionnées par les conséquences de nos actions.

Là où nous aurions agi avec la qualité de la tempérance, à la place, nous sommes motivés par le désir et agissons avec gourmandise, donc la qualité de Saturne, conditionnée dans la gourmandise, devient un défaut, un agrégat de désir rempli la pensée, l’émotion et l’impulsion. Notre conscience reste piégée en elle.

Là où nous aurions agi avec amour, nous avons agi à la place avec ressentiment et colère; cette qualité de Mars devient conditionnée et polarisée en colère. Notre conscience reste piégée en elle. Voilà pourquoi nous avons des guerres.

Cette qualité du bonheur pour les autres devient conditionnée dans l’envie, dans le désir d’avoir ce que les autres ont. Voilà pourquoi nous avons des conflits, de la famine, du vol, du mensonge, de l’adultère, de la tromperie, de la trahison, etc.

La qualité de la paresse est le conditionnement de cette qualité de diligence. La conscience est piégée dans les désirs de la paresse.

Donc, toutes les différentes qualités que nous pouvons observer en nous-mêmes sur une base quotidienne sont le reflet de ce qui devrait être des qualités supérieures. C’est la clé. Si vous voulez changer, transmutez votre mental.

Lorsque vous vous surprenez avec ce désir de luxure qui veut être nourri, qui veut prendre dans la sensation de regarder une autre personne et de penser à cette personne et d’imaginer la luxure ou de poursuivre cette luxure, alors souvenez-vous ,à la place, de Dieu (la foi) et transformez cette énergie. Rappelez-vous ce qu’est d’être chaste, pur, fidèle à la Mère Divine.

Lorsque nous sentons la colère s’emparer de nous, si nous agissons sur elle, nous la renforçons, et devenons plus habitués. Cela ne fera que produire plus de souffrance. La colère peut seulement créer de la douleur. Mais si au contraire, nous transmutons cette expérience, et la transformons en amour, nous pouvons libérer la Conscience piégée dans cette colère. C’est une cause de grand bonheur, non seulement pour nous, mais pour tout le monde. Au lieu d’agir avec de la colère, nous allons agir d’une manière aimante.

Naturellement, pour ce faire, on a besoin de savoir comment.

Ce n’est pas facile à faire, mais nous pouvons apprendre en étant formé par ce grand instructeur de cet âge, qui est Mars / Ares / Samael. Mais voyez-vous, Mars a un partenaire.

Transformations Planétaires

Quand vous regardez dans la mythologie antique, vous trouvez que Ares est toujours en train de poursuivre Aphrodite / Vénus.

Nous avons tous entendu dire cette psychologie populaire sur les hommes qui viennent de Mars et les femmes de Vénus, et il y a du vrai dans cela. Mars a une qualité masculine, et Vénus une qualité féminine. Mais ce qui est plus vrai est que chacun de nous a à la fois l’aspect Martien et l’aspect Vénusien dans notre mental. Lorsque nous travaillons ensemble avec eux, nous pouvons trouver le moyen de résoudre nos problèmes.

Mars nous apporte la capacité à faire la guerre. Mars est notre combattant, le guerrier qui nous donne l’esprit de maréchal, la capacité de devenir un grand guerrier, un combattant; spirituellement, nous avons besoin de cela. Mais cette capacité doit être tempérée par Vénus pour que ces forces puissent travailler en harmonie en équilibre autour du Soleil. Observez les positions des sept planètes en relation les unes avec les autres: Mars et Vénus sont de chaque côté du Soleil. Mars et Vénus sont des forces qui s’équilibrent.

planets2

Dans ces sept planètes se trouve un grand mystère alchimique qui est très beau et très longtemps caché. Il y a une relation entre les planètes, et comment elles fonctionnent dans notre psyché. Quand on sait cela, elles nous donnent une clé pour transformer nos vies.

Saturne, la dernière planète, est la planète de la mort, des terminaisons, de la fermeture. « Temps du Vieil Homme », disent-ils. Considérant que la Lune, la première, est celle qui apporte la conception et est un nouveau né. Donc, nous voyons au début, la lune est le commencement de la vie; à la fin, Saturne est en fin de vie. Mais, ces deux forment un cycle. Si la Lune commence et Saturne termine, alors la Lune doit commencer à nouveau. La vie est comme ça: la mort et la vie sont connectées, elles sont un tout. Observez la nature et vous verrez que c’est vrai: la mort est le mode de vie. Tout ce qui vit dépend de la mort d’autres choses. Il n’y a aucune exception à cela. Ainsi, spirituellement, c’est également vrai: la vie spirituelle dépend aussi de la mort.

Grâce au processus de transmutation, tout ce qui est vieux en nous, tout ce qui est en train de mourir et de décomposer en nous – notre ego – doit mourir, et à travers cette transmutation, nous apportons la Lune: nouvelle naissance, nouvelle vie.

    « … Ce que tu sèmes n’est pas vivifié, s’il ne meurt pas… » – 1 Corinthiens 15:36

Ce n’est pas une théorie. C’est quelque chose qui se passe dans votre psyché à travers le processus de l’Alchimie.

La planète alchimique Jupiter représente notre Être Intime – notre Bouddha intérieur, le roi, le guerrier, le Roi Arthure – dans notre conscience qui, à travers l’alchimie, la transmutation, se transforme en mercure.

Le mercure est le grand secret de l’alchimie. Le mercure est la substance qui permet que l’Alchimie soit possible. C’est celui qui permet la transmutation. Ici, nous ne voulons pas parler de l’élément physique que les scientifiques appellent Mercure. Au lieu de cela, le Mercure alchimique est la force de vie dans nos organes sexuels. Le mercure est la force dans nos organes sexuels qui est modifiée par notre volonté, et il se lève dans la pureté ou tombe dans la dégénérescence conformément à nos actions sexuellement parlant. Notre utilisation de notre énergie sexuelle a des conséquences dramatiques.

Mars le guerrier, quand conditionné négativement, aime le sang et crée la guerre, des conflits et des problèmes, tels que nous avons tous à l’intérieur et à l’extérieur. Mais, à travers le processus magique de l’alchimie, Mars se transforme en planète de l’amour, en Vénus.

Toutes ces transformations alchimiques sont équilibrées et harmonisées autour du centre, le Soleil, la planète qui équilibre, qui crée l’harmonie dans la loi.

Les Arts Martiaux

De toute évidence, Mars / Ares est la racine des arts martiaux (le mot « martial » vient de Mars). Cependant, ces jours-ci, les arts martiaux sont simplement des variétés dégénérées de violence. Le véritable art martial c’est d’éveiller la conscience.

Ares-chariot

Cette image ancienne est d’Arès à cheval sur son char tiré par quatre chevaux (un d’eux n’est pas montré dans cette image, mais traditionnellement il y a quatre chevaux). Ares (Mars) est avec son épouse Aphrodite (Vénus) à ses côtés. Cette petite créature à cheval sur le cheval est Eros (Cupidon), le sexe. Ici, nous avons représenté dans les mystères Grecs sur la clé Gnostique. C’est une clé qui doit être mis en œuvre non seulement dans nos relations mais à l’intérieur de notre psyché.

gigantes
Dans cette image, nous voyons les dieux en guerre contre les géants. Les dieux représentent ces forces cosmiques qui sont envoyées par le haut dans notre psyché qui combattront en notre nom contre les géants, qui représentent notre ego, notre karma. Mais nous devons faire notre part. Nous devons avoir foi en Dieu. Nous devons savoir comment recevoir cette formation.

ares-aphrodite

Lorsque Ares est tempéré par Vénus, Ares (Mars) nous enseigne comment se battre. En d’autres termes, lorsque cet esprit martial est équilibré par la force de l’amour, alors nous pouvons suivre la formation d’Arès-Vénus et apprendre à être des guerriers spirituels. Cette formation est sur plusieurs niveaux. Voilà pourquoi nous avons parlé de la défense spirituelle, et les outils de la défense sont: des mantras et des prières. Mais le principal outil est notre attitude psychologique.

Nos arts martiaux ne sont pas physiques. Autrement dit, nous ne sommes pas intéressés par le poinçonnage ou les coups de pied, parce que nous savons que l’ennemi le plus dangereux que nous avons n’est pas en dehors de nous. L’ennemi le plus dangereux que nous avons est notre mental.

D’autre part, il y a ceux qui vont utiliser notre mental défectueux contre nous, en manipulant notre orgueil, luxure, peur, etc. Mais ces ennemis secondaires ne constituent pas une menace si nous n’avons aucune vulnérabilité à l’intérieur. Ainsi, notre art martial – comme instruit par le dieu Mars / Ares – est la méthode pour la conscience de se libérer du mental. Par conséquent, notre art martial est une formation de la conscience. C’est, après tout, la seule chose en nous qui est éternelle. Le corps meurt. La conscience ne meurent pas.

Armements et Armes

Lorsque vous étudiez la tradition Gnostique, il vous est donné beaucoup d’outils; ce sont les armements, les armes. Ces armements et ces armes se présentent sous plusieurs formes. Les livres sont pleins connaissance, sont plein d’armes: les mantras, les prières, les pratiques, sont toutes des armes. Grâce à leur utilisation, vous développez vos propres armes et outils internes dans la forge de l’alchimie, et dans cette forge vous commencez à créer l’âme, et à créer des vaisseaux dans lesquels cette âme habite, qui sont de grands armements et des armes dont nous avons besoin dans le bataille.

Perseus_on_Pegasus_Slaying_Medusa3

Les armes et armures de Persée ont été faites par les dieux, pour lui permettre de tuer la Méduse tentatrice: le serpent à tête tentatrice (le mental).

Clarifions quelque chose. Nous avons besoin des corps solaires. Nous avons besoin des corps de l’esprit. Nous avons besoin des corps du Logos. Nous devons développer tous ces vaisseaux de l’ensemble de l’Arbre de Vie, mais ils sont inutiles si nous avons une mauvaise attitude; en fait, ils deviennent dangereux.

Vous voyez, l’armure n’est pas bon si le guerrier n’a pas de formation. Si quelqu’un nous donne le le plus précieux costume d’armure magique qui existe, et que nous ne savons pas comment l’utiliser, il est inutile. Si quelqu’un vient et nous donne une épée puissante, belle, brillante, mais que nous sommes un enfant immature, nous allons nous faire du mal. Nous pourrions nous tuer, ou pire, tuer quelqu’un d’autre.

Voilà pourquoi j’ai mentionné que, traditionnellement, les enseignements ont été donnés par étapes. Maintenant, il n’y a plus de temps. Ce que vous trouverez dans cette tradition sont des outils très puissants, et vous pouvez facilement vous détruire avec eux. J’ai été témoin de cela. Je prie, je ne le fais pas pour moi, parce que le fait est que je suis un idiot.

Il est facile de se faire du mal. Une arme est dangereuse. Vous avez besoin de formation pour savoir comment l’utiliser correctement.

Le Champ de Bataille

La formation fondamentale, la plus importante est d’ordre psychologique: apprendre de votre propre Ares intérieur, Intime, Etre. Nous devons apprendre à être un guerrier pour lui.

Dans les mythes anciens, votre Être (la sephirah Chesed) est représenté par le Roi Arthure. Votre âme humaine (la sephirah Tiphereth) est représentée par Lancelot, le chevalier. Votre conscience (la sephirah Geburah) est représentée par Guenièvre. Vous en tant que âme humaine, le chevalier, le guerrier, apprend à se battre sur le champ de bataille contre le dragon, contre les chevaliers du mal, contre toutes ces forces qui sont dans votre propre mental, pour la gloire de votre vierge et de votre roi. Telle est la bataille que vous avez à mener. Elle n’est pas à l’extérieur, avec d’autres personnes, groupes, religions, gouvernements, etc. La guerre est dans votre mental, cœur et corps.

La formation est d’apprendre à transmuter les sept vices en vertus. C’est une guerre psychologique, et elle est très difficile. La formation que nous avons à subir est vigoureuse et prend un long processus. Si vous pensez qu’il est facile de surmonter la colère et d’en faire l’amour, vous devez faire face à la réalité. Si vous pensez qu’il est facile de surmonter la luxure et de la transformer en Chasteté, vous devez vous asseoir et réfléchir à cela plus en profondeur. Ce n’est pas facile.

Ce n’est pas quelque chose que vous pouvez faire « à temps partiel. » Pensez-vous que vous pouvez faire dix minutes de méditation par jour ou une heure par semaine, et peut-être lire quelques articles, ou aller à l’école une fois un certain temps, ou aller et méditer une fois dans un certain temps, et penser que cela va aller quelque part? Vous n’irez nulle part, je vous promets.

Accomplir ce travail exige tout ce que vous avez. Quoi que vous essayez de retenir, de garder pour vous-même, de mettre de côté votre vie spirituelle, cela va vous empêcher d’avancer. Beaucoup disent à eux-mêmes « Eh bien, je vais tout donner dans ma vie à ma pratique spirituelle, je le ferai avec tout, je mettrai tout de moi-même en elle, à l’exception de regarder des films (par exemple). Je veux vraiment être en mesure de regarder des films. » Ou vous dites: « Eh bien, tout dans ma vie je le ferai spirituellement, sauf dans la chambre (le sexe). » Ou vous pensez, « Tout dans ma vie, je donnerai à Dieu, et je serai spirituel et conscient, sauf quand je vais au travail, sauf quand je suis en train de me faire de l’argent, alors je vais me concentrer sur cela. » Je suis désolé, mais vous mentez à vous-même, vous vous condamnez. Ces « exceptions », que vous vous donnez sont précisément la façon dont vous êtes hypnotisé, en cage, piégée: par vos désirs.

krishna-arjuna-battle-900

Voilà pourquoi dans le Mahabharata, Arjuna hésita avant la grande bataille: il ne pouvait pas supporter de tuer ses bien-aimés « parents », qui représentent simplement toutes les parties de lui-même qu’il tenait à cœur. Krishna (Christ) lui dit de les tuer tous, de ne montrer aucune pitié: de faire son devoir. Mais, personne ne veut renoncer à ses désirs: ils se sentent comme « Moi-même ». Donc, en ce qui concerne l’humanité tout entière, « Goliath » est en train de gagner.

Formation et le Plus Grand Formateur

La première chose que le guerrier doit faire est de trouver ses faiblesses.

Un homme m’a dit une fois quand vous commencez la formation martiale, l’élève croit qu’il a déjà certaines qualités et valeurs; ils pensent, « j’ai réussi un très bon coup de poing gauche. Je suis vraiment bon à tirer sur un fusil. Je suis vraiment bon à cette technique particulière. « L’instructeur dit que c’est la plus grande faiblesse de l’élève. Un vrai guerrier doit avoir toutes les compétences égales.

Si vous vous entraînez dans les arts martiaux par exemple, et que vous venez en pensant: « Je viens pour devenir un expert en coups de pied, » un bon professeur ne vous laissera jamais donner un coup de pied. Ils vous forceront à apprendre à poinçonner et à apprendre l’évasion, à apprendre d’autres outils, parce qu’ils veulent vous développez ces parties de vous que vous avez toujours ignoré. Et vous trouverez la même chose dans la tradition Gnostique. Un bon professeur vous poussera à développer les choses que vous ne voulez pas traiter, parce que ce sont les endroits où vous êtes le plus vulnérable.

Pourquoi insistons-nous toujours sur comment apprendre à méditer, et sur l’apprentissage de la Kabbale? Parce que non seulement que ces deux compétences sont les plus fondamentales nécessaires à la compréhension, mais elles sont aussi là où toute l’humanité sont les plus faibles. Aucun d’entre nous n’avons besoin de renforcer l’intellect, mais c’est ce que tout le monde veut faire. Telle est la faiblesse de l’humanité moderne: l’intellect est déjà trop développée. Mais, les gens pensent à tort que c’est leur plus grand atout. La réalité est la suivante: c’est notre plus grande faiblesse.

Tout le monde qui vient à ces enseignements aspire à trouver un instructeur. Nous avons besoin d’enseignants, sans aucun doute. Mais, les enseignants comme le nôtre ne sont bons que pour un point limité. Autrement dit, nous pouvons vous expliquer l’enseignement, mais c’est tout. Nous sommes comme des enseignants de la maternelle: nous vous enseignons les bases, tout comme un enseignant de maternelle explique les lettres de l’alphabet. Mais pour former des mots et des phrases, pour donner un sens aux lettres, vous avez besoin d’un enseignement plus avancé. Cela ne vient pas de professeurs comme nous. Cela ne vient que de l’intérieur de vous. L’enseignant que vous avez vraiment besoin est votre Intime, pas un enseignant physique. Votre vrai gourou est à l’intérieur de vous.

Une fois que vous connaissez les bases de l’enseignement (les trois facteurs, essentiellement) vous devez vous entraîner. Vous devez écouter Dieu. Seul votre Intime vous connaît à fond. Aucun enseignant physique ne connaît votre mental. Seul votre Dieu intérieur le connais.

Ainsi, pour votre bénéfice, votre Intime vous envoie un entraîneur personnel. L’entraineur qu’il vous envoie est Lucifer, un reflet de Samael / Ares dans votre flux mental. Ceci est expliqué dans la Bible dans le livre de Job.

Lucifer est un mot Latin qui signifie « porteur de lumière ». Des siècles de mauvaises traductions (et la politique de l’église) ont fait que les gens pensent à tort que Lucifer est le mal. La Bible originale certainement ne dit pas cela. Lucifer joue un rôle essentiel: il forme l’âme pour devenir pure. Nous ne parvenons pas à la formation, de sorte que nous lui reprochons. Mais ce n’est pas sa faute si nous échouons quand nous sommes tentés.

Lucifer est aussi appelé Méphistophélès. Il est celui qui vient et dit à Dieu: « Je vois que vous aimez beaucoup votre dévot Job quand tout dans sa vie est bonne, mais il vous aimera-t-il si je lui enlève tout, peut-il être encore fidèle?  »

Dieu dit: « Testez le. Allons savoir. Mais ne touchez pas son corps, prenez tout le reste, mais laissez son corps. »

Alors Lucifer fait cela pour nous. Lucifer vient et dit: « Oh! Vous pensez que vous êtes un grand Gnostique? Que ferez-vous si je fais en sorte que votre ordinateur ne fonctionne pas aujourd’hui, êtes-vous vraiment si spirituel? Allez-vous garder votre sérénité lorsque vous ne pouvez pas recevoir vos e-mails? »Ou si nous manquons notre train, ou blessons notre orteil, ou laissons tomber notre nourriture sur le sol. Nous perdons nos mentals sur les choses stupides. Nous sommes facilement remontés, facilement en colère, facilement offensés. Nous aimons penser que nous sommes « spirituels », mais vraiment, nous sommes terriblement faibles.

Lucifer dit: « Allez-vous vraiment être si serein quand je vous garde de ce repas pour une heure ou deux, et que vous ne pouvez pas manger, et que vous devenez vraiment furieux? Ou quand je vous donne ce problème avec votre conjoint; il vous accuse de ceci et de cela? Ou vos amis quand ils vous accusent de ceci et de cela et ils pensent tous que vous faites quelque chose de vraiment mauvais? Ils disent que vous avez quitté le chemin! Allez-vous maintenir votre sérénité et votre foi en Dieu? Que faire si vous perdez tout votre argent, ou tous vos biens? Allez-vous Pleurer et allez-vous vous lamenter? Allez-vous oublier Dieu? »

Que faire si Lucifer obtient aussi de Dieu la permission de toucher votre corps? De vous donner une maladie, pour vous donner une malaise, de vous faire paraître comme un fou devant le monde entier, allez-vous maintenir toujours votre foi et sérénité en Dieu?

Que faire s’il enlève votre conjoint? Que faire s’il prend la vie de votre conjoint? Pouvez-vous maintenir votre sérénité, pouvez-vous maintenir votre foi en Dieu? Il l’a fait à d’autres; il n’y a aucune raison de croire que nous sommes une exception sur le chemin. Nous devons payer ce que nous devons, et nous devons nous purger de l’amour propre.

C’est comme ça que notre formateur fonctionne: il pousse, aiguillonne, taquine, insulte, caresse, murmure, crie: surtout, il nous tente avec nos propres désirs. Si nous succombons à la tentation, nous échouons. Nous ne pouvons pas le blâmer pour cela: il est seulement en train de nous montrer ce qui est dans notre mental.

Donc, vous voyez, aucun instructeur physique ne peut le faire. Seul votre instructeur intérieur peut vraiment vous former.

Et il fera tout pour vous, c’est seulement une question d’être formé.

Ne croyez pas un instant dans l’idée de l’ego que, maintenant que vous êtes sur le chemin, tout va être en « or » à partir de maintenant, et que vous êtes sur un chemin du « bonheur éternel. » Le chemin n’est pas comme ça . Le vrai chemin est un chemin d’amertumes et de combats, et il est pénible, parce que, pour sortir de l’autre côté, pour sortir de cette vie comme un être éveillé conscient, tout ce qui est impur en nous doit mourir, et ce processus de mort n’est pas agréable. Et, ce processus de mort doit se produire tous les jours. Si nous ne sommes pas en train de mourir psychologiquement, nous ne sommes pas en train de naître spirituellement. C’est aussi simple que cela.

L’Attitude de David

Il semble sinistre, mais la guerre est sinistre, la guerre n’est pas facile. Et la guerre spirituelle est la plus dure. Elle est plus difficile que la guerre physique. Mais permettez-moi de vous donner quelque chose qui peut vous aider.

Vous voyez, David a gagné. Réalisez-vous cela? David était un petit enfant avec rien. Quand il sortit sur le champ de bataille et devant le plus grand guerrier de son époque, un géant, totalement blindé et a tué toute sa vie. David sort là-bas et dit: « Je crois en Dieu, et cela suffit. » Et il a gagné.

Voilà tout ce dont vous avez besoin. Vous avez besoin des outils et des techniques. Vous devez apprendre à méditer, à transmuter, à vous observer, à vous sacrifier pour les autres. Ces trois facteurs doivent être pratiqués tous les jours, mais plus que cela, pour soutenir cela, pour renforcer cela, vous devez avoir la bonne attitude, le bon état de conscience.

Samaël Aun Weor nous a dit très clairement que la meilleure défense, la meilleure arme, est l’état psychologique correct. Vous pouvez ne pas le réaliser maintenant, mais si vous avez vraiment travailler sérieusement avec cette science, vous arriverez à comprendre que vous avez toujours le choix. Dans toutes les situations auxquelles vous faites face, peu importe la difficulté, peu importe la douleur, peu importe la façon subtile, c’est à vous de sentir comment vous vous sentez. C’est à vous d’agir comment vous agissez. C’est à vous de penser comment vous pensez.

Donc, quand vous sentez le fardeau, ce poids psychologique lourd de votre mental qui vous trouble, de votre cœur qui vous trouble, de votre corps qui vous trouble, maintenez-vous sur vous-même et générez le bon état. Le raccourcies, l’outil magique pour le faire, c’est de se rappeler votre Intime, de faire appel à Dieu.

Le seul outil le plus puissant pour cela est la prière du Seigneur. Lorsque vous faites face à des moments de tentation, de grandes épreuves, quand vous sentez vraiment que vous allez mourir, ou que vous allez tuer quelqu’un, priez la prière du Seigneur de tout votre cœur. Priez le « Notre Père ». Faites appel à votre Intime. Lâchez tout le reste, comme David sur ce champ de bataille, seul, presque nue, avec rien, mais la foi en Dieu, et vous vous rendrez compte combien de puissance vous avez réellement.

Maintenant, ce que cela souligne pour moi c’est le malentendu dans de nombreuses traditions ésotériques qui mettent l’accent sur ce que les élèves doivent absolument apprendre certaines techniques, ou doivent absolument développer des corps solaires, ou doivent absolument appartenir à certains groupes afin de réussir, et que si vous ne disposez pas de ces choses vous allez tomber du chemin, que vous ne deviendrez pas un Bouddha. C’est en fait un mensonge. Oui, nous avons besoin de ces choses, mais vous pouvez réellement réussir sans elles. Vous pouvez réaliser de grandes hauteurs de développement spirituel sans corps solaires; vous ne pouvez pas parcourir tout le chemin, mais vous pouvez parcourir un long chemin. Vous pouvez atteindre de grandes hauteurs sans telle ou telle école ou tel ou tel maître. Ils peuvent vous aider, mais ils ne peuvent pas vous arrêter si vous ne les avez pas. (C’est absurde de croire que seuls les quelques personnes qui appartiennent à un certain groupe seront sauvés; Dieu aime-t-il vraiment l’humanité de si peu Non?!)

Et il y a beaucoup de prières et de mantras; vous n’avez pas besoin de les mémoriser tous. La principale chose que vous avez besoin est l’attitude psychologique droite, d’éveiller votre conscience, d’avoir la foi en Dieu, de travailler avec vos énergies qui vous mènera là.

Vous voyez que cela souligne le point: même si des gens ont les corps solaires, s’ils ont une mauvaise attitude, ils iront en enfer. En d’autres termes, s’ils utilisent ces outils dans le mauvais sens, ils sont condamnés. Quelqu’un peut avoir les corps solaires, quelqu’un peut atteindre de grands niveaux d’initiation, mais si leur orgueil a le controle sur eux, ou leur gloutonnerie, leur cupidité, leur luxure, leur envie etc a le controle sur eux, ils vont tomber, alors à quoi bon les corps solaires? Inversement, si vous maîtrisez vraiment et apprenez la Bodichitta, la vraie compassion et l’amour pour les autres, la vraie sérénité, vous pouvez facilement dépasser ces personnes avec des corps solaires et parcourir un long chemin devant eux, et puis plus tard développer ces autres outils.

C’est notre attitude intérieure qui fait la plus grande différence. Le point ici est, ne pensez pas que vous devez avoir un conjoint pour avancer dans cet enseignement. Ne pensez pas que vous devez avoir une école ou une seconde chambre pour avancer dans cet enseignement. Ne pensez pas que vous devez avoir un corps astral pour réussir dans cet enseignement. Ils sont utiles, mais la principale chose que vous avez besoin pour avancer dans cet enseignement est la relation avec votre Intime et la bonne attitude. C’est le plus important.

Invoquer Samael

Il y a une prière utile venant du VIIe siècle avant JC; elle est âgé de près de 3000 ans. C’est une prière venant des Grecs. C’est d’invoquer Samael:

    « Ares, dépassant en force, conducteur de chariot, casqué d’or, au coeur vaillant, bouclier à la main, Sauveur des cités, attelés en bronze, fort du bras, infatigable, puissants avec la lance, O défense de l’Olympe, Père de la victoire du guerrier, allié de Themis, rigoureux gouverneur du rebelle, leader des hommes justes, Roi sceptré de la virilité, qui fait tourbillonner votre sphère de feu parmi les planètes dans leurs cours septuples à travers l’éther dans lequel vos destriers flamboyants vous portent même au-dessus du troisième firmament du ciel ; écoutez-moi, sauveur des hommes, dispensateur de la jeunesse intrépide! Fais déscendre gentiment d’en haut un rayon protécteur sur ma vie, et la force de la guerre, que je puisse être en mesure de conduire l’amer lâcheté loin de ma tête et écraser les impulsions trompeuses de mon âme. Retiens aussi la fureur aigue de mon cœur qui me provoque à fouler les voies des conflits à glacer le sang. Au contraire, ô bienheureux, vous me donnez l’audace de se conformer dans les lois inoffensives de la paix, en évitant les conflits et la haine et les démons violents de la mort. » – Les Hymnes homériques et Homerica avec une traduction anglaise de Hugh G. Evelyn-White. Hymnes homériques. Cambridge, MA, Harvard University Press. Londres, William Heinemann Ltd. 1914.

Donc, vous voyez combien elle est belle. Elle illustre tout dans cette conférence. Je tiens à souligner expressément que la prière appelle Mars « allié de Themis. »

themis

Themis

Themis signifie « loi divine », et est un nom d’une déesse Grecque, un symbole. Themis est Maât des Égyptiens, qui est la déesse de la justice, la loi du karma.

Nike_of_Samothrace

Nike

Ares est le père de Nike, « victoire ».

Voulez-vous la justice? Voulez-vous la victoire? Les deux proviennent de Ares.

La prière demande la capacité de ne pas être belliqueux, mais d’être serein, d’être un champion de l’amour. C’est vraiment le but Gnostique.

Soyez averti que le travail avec cette force est très puissant, très efficace. Ces forces sont à l’intérieur de votre propre psyché, et elles peuvent rendre de grands changements dans votre vie si vous travaillez avec elles d’une manière efficace. Mais si vous restez endormi et que vous appelez ces forces de Samael et commencer à travailler avec les forces de Samael, vous apporterez plus de colère et de haine. C’est la raison pour laquelle nous pouvons voir la propagation des combats, de la guerre, de la colère et de la haine dans les mouvements Gnostiques de noms différents, parce qu’ils demandent les forces de Samael, mais ils ne fonctionnent pas avec elles d’une manière positive.

Réellement, il est absurde de voir la lutte entre les religions. C’est absurde, et il n’y a qu’une seule personne à blâmer, et c’est nous-mêmes. Ainsi, afin de changer cela, nous devons nous changer nous-mêmes.

Quoi qu’il en soit, la principale chose que je voulais dire c’est que nous commencons par nous défendre spirituellement à l’intérieur de notre mental, et la formation que nous pouvons avoir besoin nous la recevoir à l’intérieur de notre mental. Regardez-vous et observez-vous de jour en jour et apprenez à changer.

Un Exercice de Pratique de Formation

Donc, je vais vous donner un défi. Un de mes amis m’a dit une bonne idée, et je l’aime, et je vais partager avec vous, et nous espérons que vous allez l’utiliser.

Pour la semaine prochaine, ne vous plaignez pas.

[Public rit]

Vous riez, bien, parce que vous pouvez réaliser combien il est difficile. Je vais donc faire un peu plus facile. Trouvez un partenaire, peut-être votre conjoint, peut-être votre collègue, peut-être quelqu’un d’autre, et dites leur: « Si vous m’entendez me plaindre, je dois vous donner un dollar; si vous m’entendez critiquer, je dois vous donner un dollar ».

Si vous ne voulez pas faire de cette façon, alors faites une « tirelire », et chaque fois que vous vous surprenez à critiquer ou se plaindre, que ce soit avec votre bouche ou votre mental, donnez ce dollar à une bonne cause.

Voyez à quelle vitesse vous pouvez surmonter cette habitude.

Vous ne pouvez pas réaliser à quel point vous vous plaignez, combien vous critiquez les autres. Se plaindre et critiquer sont un symptôme d’un manque de paix intérieure. Saviez-vous cela? Si vous voulez la paix intérieure, alors traiter le symptôme, allez directement à la cause. La cause est dans votre mental. Mais vous ne pouvez pas voir la cause jusqu’à ce que vous voyez le symptôme. Donc, cette technique est vraiment une excellente façon de commencer à reconnaître le symptôme de la discorde en vous-même dans votre mental, le malheur, la maladie.

Tout le monde rit et sourit! « Oh! Mon gars, je ne peux pas faire ça! Je vais être brisé en deux jours. »

Eh bien, essayez, et appliquez cette technique. Voulez-vous être brisé en un jour? Essayez, et soyez sincère, et je suis sûr que quelle que soit la bonne cause pour laquelle vous décidez de faire don de votre argent sera très heureuse que vous êtes si honnête avec vous-même. [Rire]

Questions et Réponses

Public: Nous savons que chacune des planètes (inaudible) … y a-t-il un exercice pratique que nous pouvons utiliser (inaudible) …

Instructeur: L’influence de chaque planète est une influence continuelle; elle nous touche à de nombreux niveaux. Psychologiquement, elles nous influencent tout le temps, et tout ce que nous faisons tout ce que nous voyons dans notre flux mental est lié aux influences planétaires. Lorsque vous sentez le ressentiment ou la haine, c’est Mars polarisé négativement. Lorsque vous sentez la luxure, c’est Vénus polarisée négativement. De plus, les jours de la semaine sont en relation avec la planète, donc il y a des influences supplémentaires là, ainsi que les heures de la journée. Mais je pense que essayer de regarder l’horloge pour les influences peut être compliquer, et à ce stade, il est préférable de travailler à l’intérieur et essayer de chercher les choses à l’intérieur de nous-mêmes, plutôt que d’essayer d’imposer une pratique extérieure, parce que vous pouvez alors devenir distrait par « qu’est-ce qu’il y a aujourd’hui », etc. Il est préférable de juste vous regarder.

Dans les livres d’astrologie de Samaël Aun Weor, ainsi que sur l’affiche de l’astrologie, cette information est là et elle peut vous guider, mais il est mieux de se concentrer tout d’abord sur vous-même.

Public: Quelle influence notre Goliath intérieur peut-il influencer d’autres personnes, et est-ce que l’ensemble de tous ces Goliaths internes collectifs constituent-ils une perte de conscience collective …

Instructeur: Oui, c’est la même chose. Notre Goliath intérieur constitue la grande majorité de ce que nous considérons comme « nous-mêmes. » Nous sommes constamment en interaction avec d’autres personnes. Alors qu’est-ce qui est en interaction avec les autres en nous? C’est notre Goliath; c’est assez évident, mais ce que nous ne réalisons pas c’est qu’un énorme pourcentage de notre conscience qui est piégée dans l’ego est actif tout le temps, mais sans notre conscience. Ça c’est effrayant. J’ai entendu les élèves dire que quand ils viennent étudier la Gnose et qu’ils entendent certains des concepts, cela les effraie, et ils disent: « J’ai peur de sortir de mon corps, j’ai peur de méditer. » Cela m’étonne; Je comprends, parce que je sentais cela, aussi, mais cela m’étonne parce que ma réponse est que c’est plus effrayant de ne pas savoir!

Si vous êtes dans une pièce et que vous savez qu’il y a quelque chose de mauvais dans le placard, ne pas savoir est pire que de savoir ce qui est là. Lorsque vous étiez enfant, vous saviez qu’il y avait un monstre dans le placard ou sous le lit, mais vous ne saviez pas ce que c’était. Il vous fait peur, il vous terrifiait, on ne pouvait pas dormir. J’avais trop peur de faire quoi que ce soit. Mais quand j’étais assez courageux pour aller chercher, j’ai vu qu’il n’y avait rien; alors la peur a disparu. Cette crainte était auto-générée. Votre peur de la méditation, votre peur de sortir de votre corps, est auto-générée. Ainsi est notre peur de la mort. Donc, oui, notre ego affecte certainement tout le monde autour de nous, tout autour de nous, tout le temps. Mais il est plus effrayant que nous ne sommes pas conscient de cela. C’est une idée effrayante que les egos affectent d’autres choses et que nous ne voyons pas, mais il est plus effrayant que nous ne voyons pas.

Public: Avons-nous encore le temps si nous sommes nouveaux dans ce travail pour faire des changements dans nos vies …

Instructeur: Absolument oui. Ces enseignements proviennent de nos racines les plus anciennes, et ils nous ont été donnés par compassion parce que nous avons une chance.

Vous ne donnez pas des médicaments ou un traitement à quelqu’un qui va mourir; ce serait un gaspillage. Au lieu de cela, vous donnez le précieux médicament seulement à ceux qui pourraient survivre. Avec ces enseignements, nous obtenons le médicament, nous obtenons le traitement. Nous obtenons le médicament pour guérir nos maux, car il y a une chance pour nous, mais ce n’est pas le médicament qui nous laisse coucher sur le lit et attendre; il ne fonctionne pas comme ça. Ce médicament nécessite notre participation. Il est très vigoureux, exigeant un travail très puissant que nous devons faire. Si nous le faisons, nous avons l’espoir. Voilà ce qui nous pousse à continuer à enseigner. Voilà ce qui motive tous les enseignants qui enseignent à enseigner. Voilà ce qui motive Samaël Aun Weor à taper à la machine ses livres jusqu’à ce qu’il ne pouvait plus utiliser ses doigts à la fin de sa vie. Il a ruiné ses doigts à taper par compassion pour nous, parce qu’il savait qu’il y avait une chance pour nous, c’est la raison pour laquelle il y a tant de défenseurs qui se battent en notre nom, parce qu’il y a une chance.

Voilà pourquoi votre Être travaille en votre nom. Si vous entendez ces conférences, si vous avez accès à ces enseignements, c’est parce que vous avez une chance, et ceux qui n’y ont pas accès, ils sont perdus. Cela semble dur, mais c’est évident, c’est clair, nous avons une chance. Il y a de l’espoir, mais cet espoir est à l’intérieur.

Il est dit que si vous faites un pas vers Dieu, il va faire mille pas vers vous. C’est absolument vrai. Alors, faisons ces étapes.

Public: Vous avez parlé de la façon dont, au cours des âges les enseignements ont été divisés en niveaux qui étaient formés en fonction de nos propres capacités et la dernière chose que nous apprenons serait la transmutation, la Magie sexuelle.

Instructeur: Maintenant, il n’y a plus de temps pour attendre, voilà pourquoi nous donnons tout l’enseignement intégré dans son ensemble. Maintenant, les étudiants partout dans le monde peuvent en apprendre davantage sur les mystères de la transmutation sexuelle et d’apprendre ces pratiques, mais comment savez-vous que vous êtes prêt? Vous l’êtes, c’est si simple que cela. Certains disent, « l’humanité n’est pas préparée. » Certains disent, « ces enseignements doivent être retenus parce que l’humanité n’est pas prête. » C’est une manière de penser de l’ère des Poissons. Ce mode de pensée appartient à l’ère passée. Elle a pris fin. À l’ère des Poissons, l’humanité n’était pas préparée, mais l’ère des Poissons était le moment dans lequel l’humanité était en préparation, et ce temps a pris fin. L’humanité est maintenant prête. Nous sommes maintenant dans l’ère du Verseau. Maintenant, l’humanité est en train de recevoir les enseignements, parce que l’humanité a déjà été préparée.

Votre personnalité pourrait ne pas être prête, votre personnalité pourrait avoir des problèmes et des conflits, mais l’âme de l’humanité, cette vague, la race humaine, est prête, et c’est pourquoi Samaël Aun Weor a initié la nouvelle ère, et a donné les enseignements publiquement et a écrit ses livres publiquement, et a donné la connaissance publiquement, parce que l’humanité en a besoin maintenant.

Les gens qui refusent cette connaissance ou la gardent pour eux-mêmes commettent un crime, un crime contre l’âme, un crime contre l’Être. Quand l’Être conduit l’âme à cet enseignement, c’est parce que l’âme en a besoin, et si des gens se mettent à travers cette transmission, ils commettent un crime grave contre leur âme, un crime terrible.

Les enseignements sont maintenant ici parce que nous avons besoin d’eux.

Nous devons les donner avec clarté et avec expertise. Voilà pourquoi Samael a expliqué dans ses livres que les enseignements de la neuvième sphère (transmutation) doivent être enseignés à travers la Kabbale, de sorte qu’ils puissent avoir un sens pour les gens. Ils doivent être enseignés scientifiquement, avec une connaissance approfondie de toutes les religions, ouvertement et clairement, c’est la façon dont il a enseigné, et nous devons suivre cet exemple dans l’enseignement de la même manière.

De plus, lorsque nous l’entendons, nous devons commencer à apprendre et le comprendre et le pratiquer. Pour un célibataire, on pratique en tant que célibataire

Il n’y a absolument aucune raison pour quiconque de poursuivre leurs vieilles habitudes de fornication. Ceux qui le font sont asservis par leur propre satan intérieur, c’est aussi simple que cela, et ceux qui encouragent les autres à le faire sont également asservis par leur propre satan intérieur. Il n’y a jamais une excuse pour dire qu’une personne n’est pas prête pour la magie sexuelle et les laisser continuer à forniquer; Comment pouvez-vous dire cela? Comment peut-on dire cela? Comment peut-on condamner une âme à la souffrance? Mais, les gens le font.

Ainsi, lorsque l’enseignement nous est donné, c’est parce que nous en avons besoin, et c’est l’âge dans lequel nous sommes maintenant.

Ces enseignements ont été publiquement enseigné pendant plus de soixante ans; six décennies, ils ont été dans la sphère publique, et il y a encore des gens qui disent que nous ne sommes pas prêts, que l’humanité n’est pas prête. Je suis désolé, Avec humilité je suis en désaccord. Nous sommes prêts. Nous pouvons ne pas l’aimer, nous pouvons ne pas le vouloir, parce que nos désirs ont clairement d’autres intérêts, mais si l’enseignement est là, nous en avons besoin.

Voilà l’enseignement qui va révolutionner votre vie spirituelle. Si vous évitez cet enseignement, c’est votre choix. Tout le monde peut choisir cela; tout le monde a le droit de choisir ce qu’ils veulent dans leur vie. C’est simple. Mais sans transmutation, sans la Magie sexuelle, ils n’auront rien, rien que la même chose, rien d’autre que la souffrance, la même vieille piste.

Public: Comment gérez-vous quand votre conjoint ne coopère pas …

Instructeur: Aucun changement du jour au lendemain. Comme je l’ai déjà dit, nous ne pouvons pas passer de la luxure à la chasteté immédiatement. Cela ne se passe pas comme ça. C’est un long combat. Si votre partenaire n’est pas d’accord avec ces enseignements et n’est pas d’accord avec les pratiques, alors vous devez accepter. C’est votre karma. De plus, il faut respecter leur volonté. Respectez-les, et aimez-les. Ils sont votre conjoint, ils sont votre partenaire. C’est difficile, il n’y a aucun doute à ce sujet, mais c’est aussi un test de la foi et de l’amour. C’est un test de volonté. C’est Lucifer qui vous forme directement dans votre cœur; c’est un défi très dur. Vous devez faire face, il ne faut pas l’éviter. Si tel est votre situation, faites face à elle. Ne rejetez pas votre conjoint en disant: « il ne me soutient pas, je dois le quitter. » Nulle part dans l’enseignement ne permet pas cela. Jésus a strictement dit non, vous ne pouvez pas faire cela, et Paul a dit la même chose. Ce sont de grands Êtres, nous devons suivre leurs conseils. Paul a dit: « vous ne savez pas, vous pouvez sauvez votre conjoint. » S’ils vous laissent c’est une autre chose, s’ils quittent c’est leur volonté, ils peuvent le faire; mais vous devriez toujours se battre pour sauver votre relation. Alors, comment allez-vous traverser cela? Jour après jour, avec foi, vous faites de votre mieux.

C’est peut être comme Samaël Aun Weor qui nous a dit que vous pourriez devoir pratiquer en secret, vous devez agir comme si vous ne pratiquez pas pour calmer l’ego de votre conjoint; vous pourriez faire semblant. Cela peut être fait, ce n’est pas facile, mais cela peut être fait. Devriez-vous le faire? Je ne sais pas. C’est quelque chose que vous devez trouver vous-même.

Chaque personne qui entre dans ce travail fera face aux étapes de la voie en fonction de leur propre karma. Nous ne pouvons pas comparer aux autres. Tout le monde va faire face à leurs propres situations, leurs propres récurrences, leurs propres ex-conjoints, leurs propres erreurs, et doivent y faire face avec la façon avec laquelle leur Être les guide pour le faire. Aucun de nous n’a le droit de juger quiconque, et quand nous donnons des conseils, nous devons les donner avec beaucoup de prudence.

Donc, dans votre cas, essayez d’écouter ce que votre Être vous dit, et si quelqu’un ici est confronté à ce défi, écoutez votre Être. Ne vous précipitez pas, soyez patient, attendez et écoutez. Dieu nous donne toujours des conseils, mais parfois, il nous fait attendre un peu un certain temps, mais il est toujours là.

Amen.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Defense for Spiritual Warfare, Part 2

Alchimie et le Tetragramme, Partie 1

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Défense Pour la Guerre Spirituelle

four-worldsLa Conjuration des Quatre est une conjuration puissante que le magicien utilise pour invoquer les forces supérieures du monde de Yetzirah (le monde des anges, le monde de la formation) afin de rejeter les forces négatives liées aux quatre éléments de la nature, qui sont liés à notre nature psychosomatique.

Le monde de Yetzirah dans la Kabbale est lié aux Sephiroth inférieurs du troisième triangle de l’Arbre de Vie, qui est formé par Netzach, Hod et Yesod. Notre mental se rapporte à Netzach, nos émotions à Hod et notre cerveau moteur/instinctif/sexuel à Yesod. La Sephirah Malkuth, qui est en bas du troisième triangle, se rapporte au corps physique.

Tous ces Sephiroth sont précisément représentés dans le graphique de l’Étoile de David (l’étoile à six pointes) avec les quatre créatures saintes, qui en Hébreu sont nommés Chaioth Ha Kadosh.

Les quatre créatures saintes se rapportent à la partie supérieure de l’Arbre de Vie dans le monde de Yetzirah, qui est lié à la Sephira Binah, le Saint-Esprit. Dans le monde de Atziluth le Saint-Esprit, Binah a le nom sacré Jehovah Dieu ou Jehovah Elohim. Dans des conférences précédentes où nous avons abordées les trois lettres mères Aleph, Shin, et Mem nous avons dit que Mem se rapporte au troisième triangle et aussi à Binah, les forces du Saint-Esprit. Ainsi, en Binah, nous trouvons le nom de Jehovah Elohim, qui est le nom kabbalistique de יהוה Iod Hei Vav Hei, les quatre lettres du nom de Elohim, Dieu, qui est symbolisé ici par ces quatre créatures.

yetzirah

Au bas de cette image, vous voyez les lettres Hébraïques Aleph, Daleth, Nun, et Iod qui forment le mot אדני Adonaï. Le mot Adonai signifie « mon Seigneur » en Hébreu. Adon est seigneur. Adonai ou Adony signifie « mon Seigneur ». Adonaï est un autre Tetragrammaton ou « nom de quatre lettres. » La Conjuration des quatre se nomme Tetragrammaton. Tetra signifie « quatre » et gramma signifie « graphique ou lettre. » Tetragrammaton signifie donc les « quatre lettres du nom de Dieu », que nous déclarons toujours est יהוה Iod Hei Vav Hei, mais nous disons ici aussi qu’il est Adonaï ou Adony, car Adonaï dispose également de quatre lettres, à savoir Aleph, Daleth, Nun et Iod. En d’autres termes Adonaï est un autre Tetragrammaton ou un autre Tetragramme.

Ainsi, le Tetragramme אדני Adonaï se rapporte au monde de Malkuth, qui est symbolisé par une croix au milieu d’un cercle. La croix se rapporte aux quatre éléments, avec les quatre points cardinaux. Ces éléments alchimiques sont le Sel, le Soufre, le Mercure et l’Azoth.

Pourquoi parlons-nous de ces quatre éléments de l’Alchimie? Parce que quand nous entrons dans le monde de Yetzirah, nous entrons dans ce qui est appelé « le monde du sacerdoce » lié au triangle de la prêtrise ou de la magie. Prêtre vient de l’ancien mot mag, qui signifie « prêtre ». Ainsi, lorsque nous parlons d’un prêtre ou d’une prêtresse, nous parlons d’un mag, d’un Magi, d’un magicien.

Pour être un magicien, un prêtre ou une prêtresse, nous devons effectuer trois types de sacerdoce, trois types de magie:

  1. Yesod est lié aux cerveau moteur/instinctif/sexuel, et il est donc lié à la Magie Sexuelle: Le Tantra, la Prêtrise Tantrique Sexuelle.
  2. Hod est lié à la Magie Cérémonielle ou Prêtrise Cérémonielle, les rituels effectués dans les différentes religions qui sont toujours liés aux quatre éléments. Une messe, un rituel, est lié à Hod, qui est lié au cœur. En Hod, nous trouvons le mysticisme.
  3. Dans la tête, Netzach, nous trouvons la Magie Hermétique ou la Prêtrise Hermétique, dans laquelle nous exercons le pouvoir sur le mental et sur les forces de la nature.

centers-and-brains-colorComme vous le constatez, ces trois aspects de la magie sont liés à nos trois cerveaux, qui sont le cerveau intellectuel, le cerveau émotionnel, et le cerveau moteur instinctif sexuel.

Voilà pourquoi, lorsque nous entrons dans cette voie, qui est le chemin de la prêtrise, le chemin de la magie, dans laquelle nous devons acquérir le niveau de l’Être Humain. Nous insistons sur le fait que nous devons travailler avec les trois facteurs qui se rapportent aux trois cerveaux. Les trois cerveaux se rapportent aux trois forces primaires.

Les trois cerveaux dans le corps physique impliquent le Tetragramme. Les Trois dans le Christianisme sont le Père, Fils et Saint-Esprit. Ils sont la Sainte-Affirmation, la Sainte-Négation et la Saint-Conciliation, qui agissent à travers les trois cerveaux. Dans le Christianisme, il est dit qu’il y a trois personnes en un seul Dieu, ou trois forces dans un triangle. Quand vous voyez un triangle, vous voyez une unité (1), mais dans cette unité vous voyez il y a trois points (3), trois lignes, trois forces. Voilà comment en géométrie, nous expliquons que trois (3) dans un (1) signifie le Tetragramme (4), le nom de quatre lettres de Dieu ou les quatre forces.

Voilà ce que nous sommes. Si vous observez, nous avons trois cerveaux dans un seul corps. Voilà pourquoi en Alchimie et en Kabbale les quatre créatures représentent les trois cerveaux.

Le lion représente le cœur, le feu.

L’aigle représente la tête, c’est le mental, l’air.

Le taureau représente les forces ou l’énergie sexuelle de Binah. Rappelez-vous que nous indiquons toujours que Binah est le taureau ailé, et Geburah aussi est le taureau ailé qui descend à Malkuth, la terre.

Au milieu de ces créatures, nous trouvons l’ange qui est l’homme, Adam, fabriqué à partir de la terre, mais qui se trouve dans le monde de Yesod, c’est l’eau.

L’homme est l’eau, le taureau est la terre, le lion est le feu, et l’aigle est l’air. En d’autres termes, nous en tant qu’Adam, symbole du corps physique, avons trois cerveaux. Nous sommes ce Tetragramme.

Voilà pourquoi dans la Kabbale, quand nous nommons le Tetragramme, parfois nous nommons אדני Adonaï, « Adony » mon Seigneur, parce que le mot Adonaï dispose également de quatre lettres Hébraïques, qui sont synthétisées dans le corps physique. Adonaï ou « Adony » est le saint nom de Dieu dans la matière physique, dans le corps physique. C’est la raison pour laquelle vous voyez dans le graphique que Adonaï est celui qui se démarque sur ce graphique parce que toutes ces saintes créatures travaillent sous le commandement d’Adonaï, qui, individuellement parlant, est un ange. Une chose est Adonaï en tant qu’Archétype, et une autre est l’ange Adonaï. L’ange Adonaï est un ange de la Lune. Il travaille sous le commandement de Gabriël, l’Archange de la Lune. À l’intérieur de nous, Adonaï est un Archétype. Chacun de nous a son propre Adonaï individuel particulier.

Dans le livre de Samaël Aun Weors Les Trois Montagnes, il explique que Adonaï est son meilleur ami. « Mon bon ami, » dit-il « l’ange Adonaï, » qui travaille bien sûr avec n’importe quel initié. Adonaï est le compagnon de n’importe quel magicien lorsqu’il pénètre dans la voie, c’est la raison pour laquelle, lorsque nous parlons de la Conjuration des Quatre, nous nous nous référons aux quatre éléments de la nature qui se rapportent à nous, à notre nature, et à la nature supérieure ou le monde de la formation, le monde des anges.

Les anges dans le monde de Yetzirah contrôlent les sylphes de l’air, les salamandres du feu, les gnomes de la terre, et les ondines de l’eau. Ce sont les élémentaux de la nature qui se rapportent à notre corps, aussi bien physiquement parlant que psychologiquement parlant.

Quand nous entrons dans cette voie, nous devons nous battre contre les forces négatives de la nature qui fonctionnent à travers notre ego.

Les forces involutives de la nature combattent non seulement à l’intérieur de nous – individuellement parlant – mais aussi à travers le côté gauche de l’Arbre de la Connaissance, que nous appelons « mal », là où nous trouvons des magiciens noirs ou des prêtres noirs qui exercent le pouvoir sur les forces involutives. Ils peuvent commander les élémentaux, mais dans la mauvaise voie.

kabbalah-the-tree-of-lifePour comprendre cela, nous devons observer l’Arbre de Vie. Dans l’Arbre de Vie se trouvent trois colonnes. La colonne de droite a Chokmah, Chesed, Netzach. La colonne de gauche a Binah, Geburah et Hod. La colonne du milieu est composée de Kether, Tiphereth, Yesod et Malkuth. Nous trouvons aussi dans la colonne du milieu la mystérieuse Sephirah appelée Daath.

Donc, sur le côté droit de l’Arbre de Vie, nous trouvons le lion, qui représente Chokmah et Chesed.

Sur la gauche, on trouve le taureau, qui est lié à Binah et Geburah.

Dans le centre se trouve Tiphereth et Kether, qui se rapportent à l’aigle dans les triangles supérieurs au-dessus du monde de Yetzirah.

Adam ou l’ange parmi les quatre créatures appartien aux deux Sephiroth inférieurs, Yesod et Malkuth.

La droite en Hébreu est ce qu’on appelle Tob, « bien », et la gauche en Hébreu est appelée Rah, « mal ». Ainsi, c’est dans la gauche que nous constatons ce serpent tentateur qui peut tomber ou monter selon notre comportement sexuel, notre comportement émotionnel, et notre comportement mental, car rappelez-vous que nous avons trois cerveaux.

Le serpent peut tomber non seulement par la fornication, mais aussi par une trahison à travers le cœur. Dans le sexe se trouve la source et le fondement même des forces de Dieu ou les forces du Saint-Esprit, mais dans le cœur, nous trouvons aussi les énergies du Seigneur en rapport à la fidélité, au dévouement, à l’amour; ainsi, la trahison peut envoyer le serpent de la gauche vers le bas en enfer se développer dans le mal. À travers le mental, de même, car il y a beaucoup de sorciers, magiciens noirs qui utilisent le mental pour le mal. Ils savent comment commander les élémentaux de la nature avec leur mental.

Le Gnostique sait aussi comment contrôler les forces de la nature, les élémentaux, avec son mental, mais il respecte toujours le libre arbitre et la volonté des anges de Yetzirah. Quand nous voulons exercer un contrôle sur une plante nous utilisons notre mental pour commander l’élémental lié à cette plante, mais nous demandons toujours la permission de notre Dieu intérieur pour le faire, parce que c’est Dieu qui fait ce type de magie, qui est appelée Magie Hermétique.

Notre Dieu intérieur à son tour demande la permission aux anges de Yetzirah – ceux qui commandent les élémentaux de la nature – pour exercer certains rituels en faveur de quelque chose ou quelqu’un.

Les magiciens noirs savent comment faire de la magie, mais ils ne demandent pas la permission de n’importe quel Être céleste, même pas à leur propre Dieu, parce qu’ils ne suivent même pas leur propre Dieu. Ils veulent juste développer des pouvoirs. Ils ne se soucient pas de la volonté des anges de Yetzirah. Les magiciens noirs réalisent tout ce qu’ils veulent par leur propre volonté, pour mieux dire, par leur mauvaise volonté. Par mauvaise volonté je veux dire leur ego, parce que telle est la nature des magiciens noirs; ils marchent sur le chemin de la magie et de la prêtrise pas avec Chesed, leur Être, mais avec leur ego – oui, avec leur volonté egoïque de Klipoth.

Dans cette époque, comme vous pouvez le voir, il y a des gens qui produisent inconsciemment des catastrophes dans la nature, comme ce déversement de pétrole dans le golfe du Mexique. Ils ne demandent pas la permission des anges pour y percer, pour prendre le pétrole hors du lit de l’océan. Ainsi, vous pouvez voir la catastrophe qu’ils déchaînent parce qu’ils font leur propre volonté. Par leur manière égoïste ils provoquent du karma.

D’autre part, le magicien blanc respecte la nature et demande d’abord à son Être intérieur. Si les anges permettent à son Être intérieur, l’opération se fait, parce que les anges font également leur travail en vertu de la loi du karma. Ainsi, si la loi du karma le permet, ils donnent la permission de le faire. Donc, dans tout travail magique blanche, tout est fait par le biais d’une hiérarchie organisée.

Mais, malheureusement, puisque nous avons l’ego très vivant, nous devons savoir comment conjurer les forces négatives, à commencer par ceux à l’intérieur de nous-mêmes, ensuite les forces négatives de la nature, afin que nous puissions avoir un effet positif dans notre psyché, esprit et corps. Ainsi, à cette fin, nous invoquons toujours les forces supérieures du Tetragramme de s’unir avec nos forces inférieures, afin de rejeter les forces inférieures.

Ici en bas, physiquement, nous sommes un Tetragramme: trois cerveaux dans un seul corps, ce qui équivaut à quatre, une unité. Un tel trois en un existe également en haut, non seulement dans Yetzirah, mais aussi dans le monde de Briah, qui est le monde de la création, et au-delà, dans le monde d’Atziluth, le monde des Archétypes. Donc, ces Tetragrammatons en haut sont les trois triangles de l’Arbre de Vie, à savoir Yetzirah, Briah et Atziluth. Les trois tetragrammes dans les trois mondes font douze: les trois mondes et les quatre tetragrammes, un dans chaque monde; trois par quatre est douze. C’est la magie du nombre douze, c’est symbolisée dans l’Étoile de David. Voilà pourquoi sur l’Étoile de David, vous trouverez six pointes (masculines) et six entrées (féminines) qui font douze, ce qui indique que le pouvoir sur les quatre éléments, le pouvoir sur ces créatures, est lié aux mondes supérieurs.

Les anges de Yetzirah contrôlent les quatre éléments (Tattvas). Les anges sont contrôlés par les archanges ou le monde de Briah. Les archanges du monde de Briah obéissent à la volonté de Dieu du monde d’Atziluth, qui est le monde du Logos.

Donc, tout est mathématique, et revient à nous d’une façon mathématique. Voilà pourquoi nous insistons sur le fait que les trois facteurs de la révolution de la conscience que nous enseignons dans la tradition Gnostique ne sont pas quelque chose que nous avons inventé. C’est quelque chose que nous devons faire, parce que nous avons trois cerveaux, trois forces.

Les trois forces primaires créent, si vous analysez, dans tous les sens. Par exemple, en ce moment je représente dans cette conférence la Sainte Affirmation. J’affirme des choses que je comprends, que j’assimile. Vous êtes passifs: la Sainte Négation; vous êtes juste à l’écoute. Ce sont deux forces. Mais à la fin de la conférence, nous vous invitons toujours à poser des questions, car il doit y avoir une communion entre la force négative et la force positive (affirmation et négation) pour les concilier à travers une troisième force. Je ne sais pas si vous comprenez ce que je comprends, donc c’est pourquoi il est bon d’avoir des questions et des réponses, parce que grâce à la troisième force, les questions, vient la quatrième, qui est la compréhension de ce que nous parlons. Vous voyez quatre; affirmation (Instructeur), négation (Public), des questions ou la réconciliation des deux, et la conclusion ou la compréhension du sujet à notre propre niveau. Voilà comment vous voyez le Tetragramme travaillant dans une unité. Voilà comment le troisième facteur, la charité, fonctionne.

Nous devons travailler avec les trois forces pour créer.

Dans le facteur que nous appelons « Naître à nouveau, » qui est Alchimie ou la transmutation de l’énergie sexuelle, la femme est la force négative ou passive et l’homme est la force d’affirmation ou active, et quand ils sont dans l’union sexuelle, c’est la conciliation des deux avec l’éveil final du feu de la Kundalini, le feu du Saint-Esprit, qui deviendra la quatrième.

Voilà pourquoi le Tetragrammaton est saint. C’est la raison pour laquelle le nom de Dieu le plus élevé est יהוה Iod Hei Vav Hei; nonobstant, si vous observez il y a seulement trois lettres dans son nom parce que la deuxième lettre, le ה Hei est répétée comme quatrième pour indiquer que l’unité des trois se trouve toujours dans le Hei, qui est la Mère, le Saint-Esprit. Ainsi, en nous, la quatrième lettre, le Hei de Iod Hei Vav Hei, est le corps physique.

De même, lorsque vous travaillez dans l’annihilation de l’ego, si vous analysez, il y a toujours trois forces qui y travaillent. Ainsi, chaque force assiste l’autre, aide l’autre. Voilà pourquoi Samaël Aun Weor a déclaré qu’il n’y a pas deux facteurs, mais trois, et vous devez travailler avec les trois tout le temps. Nous devons travailler avec les trois différentes manières parce que les trois créent, mais les trois forces détruisent aussi quand vous savez comment les appliquer. Lorsque le positif (homme) et le négatif (femme) sont unis, ils utilisent le troisième, la force du sexe, pour détruire ce que nous devons détruire: l’ego.

Donc, tout le travail des quatre est un travail d’Alchimie, et c’est la raison pour laquelle les quatre premières lignes de la Conjuration des Quatre (qui est en Latin) se lit:

Caput Mortum, imperet tibi Dominus per vivum et devotum Serpentem!

Cherub, imperet tibi Dominus per Adam Iod-Chavah!

Aquila errans, imperet tibi Dominus per alas Tauri!

Serpens, imperet tibi Dominus Tetragrammaton, per Angelum et Leonem!

Les quatre créatures saintes sont nommées dans ces quatre lignes.

Qui est Adam Iod-Chavah? Adam Iod-Chavah représente Adam qui travaille avec la puissance de Iod Hei Vav Hei, parce que c’est la façon dont il est écrit en Hébreu: Adam Iod-Chavah. Iod Hei Vav Hei est le nom Iod-Chavah.

La créature appelée « alas tauri » (l’esprit de la terre) est le taureau ailé.

« Per Angelum et Leonem » – Angelum représente l’homme, Adam, l’eau. Leonem est le lion, le feu.

Il faut toujours comprendre que ces forces sont les quatre éléments en un seul, comme par exemple, dans les quatre côtés des pyramides d’Egypte, et le sphinx de l’Egypte, qui a ces quatre symboles: le visage d’un Être Humain (l’eau), les ailes d’un Aigle (air), les pattes d’un Lion (feu), et les sabots du Taureau ou du bœuf (terre). Ce sont les mêmes symboles que vous pouvez voir dans le livre d’Ezéchiel dans les quatre créatures saintes que nous nommons ici. Donc, le sphinx est un symbole lié aux forces de la nature. Quiconque entre dans cette voie se relie avec le temple de l’Egypte pour résoudre l’énigme du sphinx, c’est l’énigme de l’Être Humain que nous devons développer à l’intérieur à travers l’Alchimie.

Cette conjuration doit être faite avant le travail d’Alchimie, surtout l’Alchimie Sexuelle, ou n’importe quel travail de magie liée aux trois forces du troisième triangle de la prêtrise: la Magie Hermétique, la Magie Cérémonielle (rituel), et la Magie Sexuelle. De cette façon, nous sommes aidés par le Tetragramme.

La conjuration doit être mémorisée pour que nous puissions la faire.

Vous pourriez vous demander, pourquoi dois-je la prononcer en Latin quand je peut la faire en Français? La réponse est que le Latin est une langue mantrique, mais le Français ne l’est pas. Le Latin exerce un pouvoir sur la nature; c’est une belle langue, et c’est pourquoi le Latin a été adopté par l’Eglise Catholique pour faire des messes, mais ils ont perdu le pouvoir et ont commencé à faire tout cela dans une autre langue. Le Sanskrit est aussi une langue mantrique. L’Hébreu est une autre langue mantrique. Mais l’Anglais, l’Espagnol, le Français, etc, ne le sont pas. Nous devons prononcer les principales conjurations en Latin pour invoquer les forces supérieures.

Ainsi, la première conjuration dit: « Caput mortum », qui signifie tête de mort. Adonaï te commande par le vivant et dévot serpent.

Dominus signifie en Latin le seigneur, mais le seigneur est Adonaï, Adony en Hébreu. Donc, la traduction est;

Tête de mort, que le vivant et dévot serpent Adonaï אֲדֹנִיָּ te commande!
Cherub, qu’Adonaï אֲדֹנִיָּ te commande par Adam Iod-Chavah יחוה אדם!
Aigle errant, qu’Adonaï אֲדֹנִיָּ te commande par les ailes du Taureau!
Serpent, qu’Adonaï אֲדֹנִיָּ le Tetragrammaton יהוה te commande par l’ange et le lion!

Maintenant vous savez pourquoi nous disons « Dominus » qui est un mot Latin pour Adonaï. Adonaï est Hébreu pour « le seigneur » en Français. Donc, quand on dit le seigneur vous savez que c’est le seigneur, mais il est préférable de dire Adonaï, car c’est un mot mantrique Hébreu. Si vous dites Dominus alors ce serait également bon.

Dominus Tetragrammaton signifie « Adonaï le Tetragrammaton, » parce Adonaï est écrit avec quatre lettres, qui sont Aleph, Daleth, Nun, et Iod. Adonaï se termine par Iod, tandis que Iod Hei Vav Hei commence avec Iod, qui a une signification profonde. Le seigneur d’en haut (Iod Hei Vav Hei, Iod-Chavah) commence avec Iod et se termine par « Hei » en Malkuth, dont le nom féminin est Adonaï, un nom qui se termine par Iod. Donc, la lettre Iod représente le commencement des forces de Iod-Chavah יהוה en Kether, qui se terminent en Malkuth. Voilà pourquoi la lettre « Iod » apparaît à la fin du nom Adonaï אֲדֹנִיָּ.

Ainsi, après cela vous nommez:

Michaël, Gabriël, Raphaël, Anaël

Donc, pour expliquer cela, nous avons besoin d’aller dans le Pentagrammaton, car dans cette conjuration vous nommez aussi le Pentagramme, qui est l’Étoile à cinq pointes.

pentagram

Nous trouvons sur le bras gauche du Pentagramme le nom Adam qui est Aleph, Daleth et Mem final. Sur le droit se trouve Iod Hei Vav Hei, qui est le Iod-Chavah, et est écrit ou traduit dans la Bible comme Jehovah, mais la bonne prononciation est Iod-Chavah. Adam Iod-Chavah est toujours en haut. Ainsi, lorsque vous nommez Adam Iod-Chavah dans la Conjuration des Quatre, vous attirez les forces supérieures du Pentagramme, qui symbolise le Christ Cosmique.

Donc, c’est la raison pour laquelle cette conjuration est très magique, très puissante. Il a beaucoup de force si vous êtes un alchimiste, parce que quand vous prononcez vous êtes en train d’utiliser les quatre forces des éléments dans votre corps.

Rappelez-vous que vous êtes en train d’utiliser les quatre forces élémentales: le feu, l’air, l’eau (trois cerveaux), et la terre (votre corps physique) en bas, qui devrait devenir un avec Adam Iod-Chavah d’en haut. En d’autres termes, Adam Iod-Chavah – comme nous l’avons déjà expliqué – représente les douze forces zodiacales d’en haut. Maintenant, vous savez pourquoi il y a douze tribus d’Israël, parce que ces douze Archétypes se rapportent au Tetragramme יהוה dans trois mondes Yetzirah, Briah et Atziluth. Trois par quatre est douze.

Parcontre, ici-bas sur la terre, dans le corps physique, nous avons aussi les douze forces, les douze Archétypes. Si vous lisez n’importe quel horoscope, vous verrez comment les douze signes du zodiaque se rapportent aux différentes parties de votre corps. Voilà pourquoi les douze d’en bas sont liés à אֲדֹנִיָּ Adonaï, et les douze d’en haut à יהוה Iod-Chavah, ce qui donne la somme de vingt-quatre. Ceux-ci doivent être en union à l’intérieur de l’Alchimiste.

Nous expliquons le sens kabbalistique, mais vous devez être un Alchimiste pour exercer le pouvoir. Être un Alchimiste c’est travailler avec les trois facteurs de la Révolution de la Conscience, parce que comment les salamandres du feu vont vous obéir dans votre corps et dans la nature si vous êtes facilement en colère, si vous n’avez pas le contrôle de votre feu? Comment allez-vous commander les gnomes de la terre si vous êtes paresseux? Les gnomes de la terre sont diligents, mais si vous êtes paresseux, ils ne vous obéissent pas, parce qu’ils obéissent à celui qui a le pouvoir sur eux. Ils sont diligents, alors comment est-ce qu’une personne paresseuse va les commander, par le bâillement? Les sylphes de l’air, qui contrôlent les nuages, les forces du mental – comment allez-vous les contrôler si vous ne pouvez pas contrôler votre mental, si vous vous identifiez facilement avec vos pensées lubriques ou avec vos fantasmes? Comment allez-vous commander les ondines de l’eau si vous ne contrôlez pas vos propres eaux sexuelles?

Donc, alchimiquement parlant, vous devez exercer le contrôle de vos trois cerveaux, parce que l’eau est dans le sexe, le feu est dans le cœur, l’air est dans votre mental, et vous représentez Adam, qui a été fait à partir de la poussière de la terre. Nous sommes un symbole de la terre, Malkuth, dans laquelle on retrouve les trois cerveaux. Voilà la force magique des trois facteurs de la Révolution de la Conscience.

Lorsque vous entrez en Méditation, vous pacifiez votre terre (votre physique), vous contrôlez votre eau (votre sexe), votre feu (émotions), et commencez à contrôler l’air (votre mental) pour que votre Adam (Conscience) puisse aller au-delà de la matière. Si la Conscience sort du corps dans la Méditation, c’est parce que le Bouddha-dhatu a contrôlé la terre, le feu, l’air et l’eau; c’est comme cela qu’il sort.

Si au cours de la Méditation, vous êtes un esclave de l’un de ces éléments, vous ne pouvez pas expérimentez un Samadhi. Rappelez-vous que c’est la Conscience qui doit contrôler cela. Voilà pourquoi Tiphereth, la Sephirah au dessus de Netzach, représente la Conscience, qui est la volonté humaine qui doit contrôler les forces de la nature.

Mais, comment allez-vous le faire? Ecoutez, au milieu du Pentagramme se trouvent les symboles des quatre éléments. C’est facile de voir lorsque vous utilisez votre intuition et votre mental.

Sur la jambe gauche du Pentagramme (pas de votre côté gauche, mais la gauche du pentagramme) se trouve une lune, qui symbolise les forces de Gabriël, l’ange de la Lune. Sur la jambe droite ou la partie droite de la poitrine (parce qu’il n’y a pas vraiment de jambe, mais la poitrine) se trouve le symbole du Soleil qui est Michaël. Donc, en Alchimie vous nommez toujours Michaël et Gabriël, et ce sont les deux polarités, le soufre et l’eau, avec lesquels vous devez travailler.

En bas, au beau milieu du Pentagramme, vous trouverez le signe du Mercure, c’est un cercle avec une croix en bas et la Lune en haut. Voilà Raphaël, qui symbolise le mercure dans les différentes étapes.

mercury-venus

Alchimiquement parlant, le mercure existe sous trois formes: brute, l’âme et le mercure fécondé. Pour mettre l’un de ces trois types de mercure en activité, vous avez besoin des forces de Vénus. Voilà pourquoi en bas du symbole de mercure vous trouverez le Caducée de Mercure, qui forme la base de la croix: les ailes forment la ligne horizontale, et le Caducée est la ligne verticale.

caduceus-venus

Le Caducée forme un cercle avec une croix, symbole de Vénus; en effet, nous l’appelons le Caducée de Mercure, mais, pour que Caducée de Mercure travaille, nous avons besoin des forces de Vénus, qui sont les forces d’Anaël.

Rappelez-vous que nous nommons Michaël, Gabriël, Raphaël et Anaël, quatre anges en rapport avec les quatre forces. C’est la raison pour laquelle vous trouvez ces symboles au milieu même du Pentagramme.

Dans une autre conférence, nous avons dit que lorsque certains « Gnostiques » effectuent le signe de l’Étoile à cinq pointes (l’Étoile Microcosmique), ils finissent avec leurs mains croisées vers le bas sur leurs organes sexuels, et ils ne soulèvent pas leurs mains vers leurs coeurs. Cela signifie symboliquement qu’ils ne travaillent pas avec l’Alchimie. Cela signifie symboliquement qu’ils ne savent rien au sujet de la Prêtrise ou de la Magie, parce que toute la puissance de la Magie et de la Prêtrise apparaît lorsque vous élevez votre mercure au moyen de la croix Vénuste (Magie Sexuelle), symbolisée par les mains croisées (ailes) sur la organes sexuels, qui doivent être élevés vers notre cœur, parce que le cœur est lié à Tiphereth (le Malachim, l’Ange), le Mage (le Roi) qui fait le travail alchimique.

 

Pour élever le mercure, nous devons effectuer l’Alchimie, pour acquérir les forces des éléments. Michaël, le Soleil, le feu, c’est le Soufre. Gabriël est la Lune, c’est l’eau. Raphaël est l’air, Mercure et les trois types de mercure. Anaël est Vénus, la volupté de Nun (le poisson) à l’intérieur des deux eaux croisées.

Vous trouverez également que le Sel, le Soufre et le Mercure sont des éléments qui sont combinés dans quatre aspects différents. Le Sel fixe (terre) est dans le Soufre (feu). Le Sel est dans l’eau. Vous devez élever l’air, l’esprit de la terre, le Sel volatil, pour créer avec l’Azoth d’autres corps à l’intérieur de vous, etc. Nous n’allons pas aller en profondeur dans cela aujourd’hui.

La Fermentation du Levain

Comprenez que les quatre créatures du Tetragramme sont au milieu du Pentagramme, l’Homme. C’est la raison pour laquelle vous avez lu dans Matthieu 13:33 ce qui suit:

    Jésus leur parlait d’une autre parabole:
Le Royaume des Cieux est semblable à du levain (levure), qu’une femme a pris et mis dans trois mesures de farine (farine de blé), jusqu’à ce que tout a été fermenté.

Comprenez-vous cela? Comprenez-vous ce que dit Jésus? Je voudrais demander à tous ces prédicateurs pourquoi Jésus dit que le Royaume des Cieux est semblable à une femme qui cachait de la levure dans trois mesures de farine de blé jusqu’à ce qu’elle soit fermentée. C’est seulement en connaissant l’Alchimie et en utilisant notre tête et notre bon sens que nous comprendrons.

Pourquoi une femme? Pourquoi pas un homme? Parce qu’une femme – comme nous l’avons expliqué dans de nombreuses conférences – représente la Sephirah Malkuth; nous avons également dit que Malkuth est féminin. Tout d’abord, sur le Chemin de l’Auto-Réalisation de l’Être, vous devez avoir un corps physique, et si vous êtes un homme, vous devez avoir une femme. Cette femme symbolise différents aspects.

three_mary
Le Christianisme parle de trois Marie, qui sont la Marie, femme de l’Esprit Saint, La Marie, Mère Nature, et la Marie, la nonne, la lettre Hébraïque נ Nun. Nous devons travailler alchimiquement avec ces trois aspects.

La femme est la lettre נ Nun. Toute femme est remplie de « levure, » levain. Qu’est-ce que la femme fait avec cette « levure » dans son corps? Eh bien, si un homme vient et met sa semence – qui dans ce cas sera le blé (rappelez-vous la conférence sur la lettre Hei ou rappelez-vous la conférence sur la lettre Nun le poisson (spermatozoïde) si vous voulez, même le mot Adonaï a la lettre Nun) – si un homme met sa semence (« blé ») dans l’utérus (la lettre Hei) d’une femme, alors à cause de sa « levure » son ventre « montera », et après neuf mois, elle sera très gonflée (enceinte). En d’autres termes, ces éléments fermenteront – alchimiquement et physiquement parlant.

Certaines personnes sont gonflées d’orgueil; les autres ont fait grandir un ventre parce qu’ils sont gloutons. Ce sont des mauvaises fermentations.

Le ventre qu’une femme développe pendant la grossesse est le résultat de la « levure » de son corps, qui symbolise ce que Jésus a dit dans Matthieu 13:33. Mais nous, les hommes, avons notre propre « femme » (nonne, la lettre Nun); nous parlons d’Alchimie et des quatre éléments que nous devons développer à l’intérieur.

En tant qu’homme, j’ai besoin d’une femme, parce que j’ai besoin de la levure qu’elle cache à l’intérieur de ses trois cerveaux et dans sa propre nature, pour développer, pour fermenter ma propre levure.

En ce moment vient dans mon mental quelque chose que Samaël Aun Weor a dit:

    Pendant les temps de la fin, beaucoup pensent que je suis désincarné, mais ce ne sera pas comme cela. Je vais devoir rester absent pour que le levain puisse fermenter. Il est nécessaire de donner du temps, pour que ceux qui ont reçu la Doctrine Gnostique puissent travailler sur eux-mêmes.

La fermentation qu’il est en train de parler est l’œuvre alchimique, parce qu’il enseignait l’Alchimie dans tous ses livres. Il veut voir si la graine qu’il a planté, le blé qu’il a donné, va fermenter dans ceux qui pratiquent l’Alchimie Sexuelle.

La fermentation est un processus alchimique sexuel dans lequel des électrons sont libérés à partir du Mercure Brute et sont automatiquement transférés à l’Âme du Mercure, obtenue à partir de la transmutation du même Mercure Brute, qui produit le Mercure Fécondée à travers le Soufre ou l’éveil de l’énergie créatrice, Chi ou Kundalini, qui produit la création des Corps Solaires.

womb-1

La fermentation est l’acte d’Alchimie Sexuelle. Vous commencez à travailler avec votre blé et votre levure. Telle est la première étape, car vous avez besoin de faire du pain, le miracle de la multiplication des pains à l’intérieur de vous. Pour réaliser cela, vous avez besoin du poisson, car comment allez-vous multiplier le pain à l’intérieur de vous, si vous n’avez pas de poisson, si vous n’avez pas de la lettre Nun?

    Le firmament d’en bas se tient sur les quatre créatures vivantes [d’Ezéchiel][Lion, Taureau, Aigle, Adam], les quatre créatures vivantes à l’intérieur de Malkuth [corps physique], le secret de Michaël, Gabriël, Raphaël et Nuriël. D’où ce firmament se prolonge et prend une forme féminine, Malkuth [Adonaï], à l’arrière de l’homme, Zauir Anpin.

    Tel est la signification ésotérique de l’Exode 33: 23: « Et je retirerai ma main et tu verras mon dos », ce qui signifie que l’Arbre de la Connaissance (le Caducée de Mercure) est à l’arrière de l’Arbre de Vie.

    Comme il est écrit dans le Psaume 139: 5: « Vous m’avez formé devant et derrière, et vous avez mis votre main sur moi », qui se réfère à Adam à l’avant et à Eve dans le dos.

    Comme il est de même écrit dans la Genèse 2:21: « et il prit une de ses (arbres ou os, עצם) nervures (צלע), » se référant à Zauir Anpin (Adam) et Malkuth (Eve), qui avaient double surface, devant et derrière (Yesod-Malkuth), et ils ont été séparés. – Zohar

Voilà pourquoi dans la Kabbale, le Zohar, les Alchimistes ou les Kabbalistes nomment les anges Michaël, Gabriël, Raphaël et Nuriël. Nuriël est un nom tiré de la base de Uriël, l’archange de Vénus, avec la lettre Nun. Ainsi, Nuriël est le Nun devant Uriël, le Nun (le spermatozoïde) dans votre force sexuelle c’est Vénus, l’Ens Veneris ou l’énergie sexuelle dans le Nun (poisson en Araméen).

Lorsque vous transmutez le Nuriël, le Nun (la lumière de Dieu dans le spermatozoïde) de votre force sexuelle, et le sublimez vers votre cœur, alors Nuriël devient Uriël, qui signifie « la lumière de Dieu, » le rayon lumineux positif de Vénus: Anaël, l’ange de l’amour. Voilà pourquoi, dans la conjuration on dit Michaël, Gabriël, Raphaël et Anaël.

Anaël, Uriël et Nuriël sont la même force lumière de Vénus. Nous devons travailler avec Venus. Rappelez-vous que Vénus mythologiquement parlant est née de l’écume de l’océan lorsque Saturne (Binah) avec sa faux a castré Uranus, son père. Ainsi, les testicules coupés d’Uranus sont tombés dans l’océan et ont fécondé les eaux. Uranus (Urania) est le ciel. Uranus gouverne les organes génitaux, les forces du sexe. Saturne a coupé les forces du sexe ou les forces d’Uranus. Saturne-Binah a fait cela, et qui est Uranus? C’est Chokmah, le Christ. Du sang (feu) qui est tombé dans l’océan (eau) a émergé une mousse, une forme féminine, Aphrodite (littéralement, « née d’écume de la mer ») ou Vénus, la force de l’amour, la Kundalini. La signification du mythe est une déclaration alchimique que nous devons accomplir. Vénus est la force de l’amour. La Kundalini doit naître en nous.

Samaël Aun Weor a déclaré que quand une femme et un homme sont unis dans l’acte sexuel, ils forment les trois forces primaires (Kether, Chokmah et Binah), et s’ils transmutent leur Mercure Brute (les sémens – dans les deux sexes – dans lesquels nage la Nun de Nuriel, le spermatozoïde et l’ovule) ils libèrent Vénus, Uriël (les électrons, la force solaire de Nun) au moyen de leur volonté (Thelema), qu’ils doivent exercer. C’est précisément Uranus étant castré par Saturne. Ainsi, les forces solaires vont dans l’océan (Yesod à Binah) au moyen de la volonté (scythe) que nous devons utiliser pour ne pas renverser la force sexuelle, de sorte que l’Âme du Mercure (la lumière de Dieu, Uriël) puisse s’élever à travers Ida et Pingala, les deux serpents que vous voyez dans le Caducée de Mercure.

Donc, dans les deux cas, que ce soit un célibataire ou un couple marié, vous pouvez le faire, jusqu’à ce point. Toutefois, lorsque le couple marié accumulent beaucoup d’ « Âme du Mercure » (c’est la lumière de Dieu, Uriël libéré du Nun, de Nuriël, le Mercure Brute) la transmutation de ce mercure est la fermentation, alchimiquement parlant. Finalement, ce feu libéré dans l’acte sexuel, cette force électrique, va féconder l’Âme du Mercure (la lumière de Dieu, Uriël) qui a été accumulée à travers de nombreuses transmutations grâce à notre Ida et Pingala et finira par éveiller la Kundalini (l’Âme du Mercure fécondée par le feu), c’est le rayon positif de Vénus, la force de l’amour, Anaël dans notre colonne vertébrale. Cela ne peut être accompli que par un homme et femme travaillant ensemble avec les puissances de l’amour.

    Son père est le Soleil (Michaël), sa mère est la Lune (Gabriël), le vent (Raphaël) l’a porté dans son ventre (ou Caducée de Mercure), sa nourrice est la (spiritueuse de Nun, le Sel de la) la terre (l’Ens Veneris, Venus – Anaël), la mère (la Nun) de toute perfection est ici. – Table d’Emeraude de Hermès Trismégiste

Telle est la signification trouvée au milieu du Pentagramme, qui nous dit que, pour avoir le pouvoir du Tetragramme (Michaël, Gabriël, Raphaël et Uriël ou Anaël) nous devons travailler avec les quatre éléments, pour faire notre propre pain. Vous savez maintenant pourquoi vous avez besoin du corps physique, représenté par une femme, pour faire du pain, pour fermenter la farine. Aussi, si vous êtes un homme, vous avez besoin d’une femme pour fermenter votre propre farine car elle cache la levure.

Si vous faites du pain, de quoi avez-vous besoin? Un four! Qui a ce four? La femme a le four, c’est son ventre. À l’intérieur de son ventre, elle cache le mystère de la levure. Parcontre, dans son four, elle a besoin de beaucoup de feu, ainsi pour obtenir un tel feu, elle a besoin d’un homme, parce que le feu est produit par les poutres horizontales et verticales. Les poutres horizontales et verticales forment ensemble INRI. INRI signifie: Le Feu Renouvel la Nature Incessamment. La croix représente l’acte sexuel. Voilà pourquoi le Christ (Chokmah – Uranus) est crucifié là, il est crucifié dans les quatre éléments, parce qu’il fait le travail là-bas. Séquentiellement, pour amasser la pâte qui va devenir le pain, vous avez besoin de l’eau ardente de votre force sexuelle. Vous avez besoin de blé, qui est votre semence, c’est aussi la même lettre Nun, qui est le poisson.

    Et il y a des eunuques qui se sont fait eunuques pour l’amour du Royaume des Cieux. Celui qui est capable de le (le Nun) recevoir , laissez-le le recevoir. – Matthieu 19: 12

Alors, quand vous faites la pâte, vous devez mettre assez de levure (air) en elle, pour faire la pâte, pour que le pain se lève. Ainsi, c’est l’eau, la terre, le feu et l’air qui élèveront le pain, ce sont les quatre éléments. Qui fait de telle multiplication ou fermentation? Elle est faite par le seigneur, Jésus Intérieur (Ieshua le Fils de Nun).

Il est écrit dans l’Évangile de Matthieu 14: 13-21

    Quand Jésus a entendu parler (la décapitation de Jean-Baptiste), il partit de là par bateau dans un lieu désert: et quand les gens avaient entendu parler de celui-ci, ils le suivirent à pied hors des villes. Et Jésus sortit, et vit une grande foule, et fut ému de compassion envers eux, et il guérit les malades. Et lorsqu’il eut un soir, ses disciples vinrent à lui, disant: Ceci est un lieu désert, et le temps est maintenant passé; envoyez la foule, afin qu’elle aille dans les villages, et s’acheter des vivres.

    Mais Jésus leur dit: ils ne doivent pas aller; vous leur donner à manger.

    Et ils lui dire: nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons.

    Il a dit, amenez-les-moi. Et il ordonna à la foule de s’asseoir sur l’herbe, et prit les cinq pains et les deux poissons, et levant les yeux au ciel, il bénit, et le casse, et donna les pains à ses disciples, et les disciples à la foule. Et ils ont tous mangé et furent rassasiés, et ils ont pris des morceaux qui restaient douze paniers pleins. Et ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans compter les femmes et les enfants.

La multitude avait besoin de manger le pain du ciel, donc Jésus leur en a donné depuis le cœur; Jésus était au milieu parce qu’il est Tiphereth. Tiphereth est le Fils de l’Homme qui est au milieu de l’Arbre de Vie; Tiphereth distribue du pain et nourri ceux sur la gauche et ceux sur la droite.

Voilà comment le miracle de la multiplication des pains et des poissons se fait. Oui, sans le poisson (le Nun de Nuriël) vous ne pouvez pas effectuer ce travail alchimique, que l’on voit précisément dans ce beau graphique.

675
Où est le Seigneur, le Fils de l’Homme? Dans le four, qui a une forme semblable à un vagin; Tiphereth doit entrer dans Malkuth, car Tiphereth représente les forces du Fils de l’Homme qui entrent dans Malkuth, la femme, le corps physique.

De là, il multiplie le pain et le poisson. Les deux poissons représentent les polarités: homme et femme. Les cinq pains représentent les cinq corps internes, parce que, pour atteindre Tiphereth, vous devez avoir cinq crucifiés: Malkuth, Yesod, Hod, Netzach et Tiphereth, qui est le Fils de l’Homme. À une autre occasion, Jésus leur dit:

    Combien de pains avez-vous? Et ils dirent: Sept, et quelques petits poissons. Et il ordonna à la foule de s’asseoir sur le sol. Et il prit les sept pains et les poissons, et rendit grâces et rompit et les donna à ses disciples, et les disciples à la foule. Et ils ont tous mangé et furent rassasiés, et ils ont pris des morceaux qui restaient sept corbeilles pleines. Et ceux qui avaient mangé étaient quatre mille hommes, sans compter les femmes et les enfants. – Matthieu 15: 34-38

Ici, lorsque Jésus a demandé combien de pains avez-vous? Ils ont dit sept. Ces sept représentent les sept serpents: Malkuth, Yesod, Hod, Netzach, Tiphereth, Geburah et Chesed. Que ce soit cinq ou sept, voilà comment faire le miracle de la multiplication des pains et des poissons.

Jésus a fait cette merveilleuse multiplication des pains, où il nourrit cinq mille hommes (sans compter les femmes et les enfants) par Tiphereth. En d’autres termes, par la volonté, il a mis toutes ces multitudes dans la quatrième dimension, parce qu’il est dans Yesod, le sexe, où le Bodhisattva réalise le miracle. Samaël Aun Weor a expliqué que le Maître Jésus accomplit ce miracle en Yesod, le monde de la quatrième dimension, bien que quand vous lisez cela et si vous n’utilisez pas la mentalité alchimique et kabbalistique, vous êtes en train de penser au miracle d’entrer dans la quatrième dimension et de l’alimentation de beaucoup de gens; mais pensez et analysez: la quatrième dimension est Yesod, et Yesod est le sexe. Alors Tiphereth le Fils de l’Homme a réalisé ce miracle en Yesod, la force du sexe. Ainsi, tout Alchemiste qui effectue la multiplication des pains et des poissons nourrit son cœur et son mental avec la sagesse.

Saviez-vous que, conformément à la religion, il y a deux types de pain? Ce sont le pain au levain et l’azyme. Le pain sans levain est le pain que nous mangeons quand nous sommes en Malkuth, quand nous sommes dans la tribulation; il est fait avec le blé uniquement, sans levain (levure). Le pain du ciel a le levain, la levure, donc quand vous mangez, il a plus de goût; c’est le pain que les Israélites ont mangé dans le désert, mais ils mangeaient des pains sans levain en Egypte, quand ils étaient dans la tribulation; tout le monde mange du pain azyme quand il est dans la tribulation.

Quand vous allez dans la Bible et lisez les Écritures, il y a la sagesse à l’intérieur, mais parce que vous ne connaissez pas l’Alchimie ou la Kabbale, vous venez manger du pain sans levain, puisque vous ne connaissez pas la signification de celle-ci. Si vous êtes un Alchimiste pratique, alors ce pain devient le pain du ciel, qui a la levure. L’Alchimiste découvre la levure cachée dans sa femme, qui représente la femme qui « a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que tout a été fermenté », et il dit: « Je vais prendre sa levure pour que je puisse faire avec elle mon propre pain dans mon propre four, » c’est le grand miracle de la multiplication des pains et des poissons. Voilà pourquoi, après ce miracle, les disciples de Jésus (qui représentent ceux qui connaissent l’Alchimie, ceux qui connaissent le mystère de Daath, le mystère de la transmutation) déclare l’Évangile de Matthieu:

    Etant venu (de Tiphereth) de l’autre côté (Malkuth), ils avaient oublié de prendre des pains. Alors Jésus leur dit: Gardez-vous avec soin du levain des Pharisiens et des Sadducéens. Et ils raisonnaient entre eux, disant: C’est parce que nous n’avons pas pris de pain. Lequel Jésus percevait, il leur dit: Ô gens de peu de foi, pourquoi raisonnez-vous en vous-mêmes, parce que vous n’avez pas apporté de pain? N’avez-vous pas encore compris, et ne vous rappelez-vous pas les cinq pains des cinq mille hommes et combien de paniers vous avez emportés? Ou les sept pains des quatre mille hommes et combien de paniers vous avez pris? Comment est-ce que vous ne comprenez pas que je vous ai parlé de cela pour les pains, mais pour que vous vous méfiez du levain des Pharisiens et des Sadducéens? Alors ils comprirent qu’il ne leur dit pas de faire attention au levain du pain, mais de la Doctrine des Pharisiens et des Sadducéens. – Matthieu 16: 5-12

Les disciples de Jésus sont avec lui dans Tiphereth, mais ils sont allés de l’autre côté. Si vous ne connaissez pas la Kabbale vous ne savez pas ce qu’est « l’autre côté ». Le côté droit de l’Arbre de Vie est le côté de la Miséricorde, et l’autre côté c’est la Justice, qui descend à Malkuth. C’est de Tiphereth à Malkuth, parce que le taureau ailé va de Binah jusqu’à Malkuth. En d’autres termes, ils viennent de « l’Est », qui est Tiphereth, et entra dans « l’Ouest », qui est le monde physique. Ici, nous sommes dans ce monde physique; nous apportons dans le monde physique la sagesse de Tiphereth, qui est la sagesse du Fils de l’Homme, qui est l’autre côté, c’est l’Ouest.

Ici, dans l’Ouest le Maître Jésus dit: « Prenez garde et méfiez-vous du levain des Pharisiens et des Sadducéens » puis plus tard il est dit, « il leur ordonna de ne pas se méfier du levain du pain, mais de la Doctrine des Pharisiens et des Sadducéens. » Les Pharisiens sont liés à ce que nous appelons le Mental Intermédiaire (le mental émotionnel, le mental fanatique) lié aux croyances, aux dogmes dans le monde physique. De ce côté, l’Ouest, il y a aussi beaucoup de Pharisiens et de Sadducéens qui sont liés au mental, au mental sensoriel, au mental intellectuel qui lisent les Écritures littéralement et ne connaîssent pas le sens de celle-ci. Donc, dans ce monde physique, nous devons être conscients de cela, car il y a beaucoup de gens qui interprètent les écritures en fonction de leur niveau mental, en fonction de leur mental sensoriel, leurs traditions, et leur fanatisme.

Vous devez développer votre propre Mental Intérieur, qui se développe à travers les trois facteurs de la Révolution de la Conscience:

  • L’Alchimie
  • La Compréhension de l’ego, c’est la méditation
  • Le Sacrifice pour l’humanité

C’est comme cela que, peu à peu, votre Mental Intérieur va s’éveiller, se développer, car il est lié à la psyché, à l’âme.

Les Trois Rois

Voilà pourquoi les trois mages visitent le Seigneur quand il est né. Il y en a trois, pas quatre; le premier est noir, le second est blanc, et le troisième est jaune. Ces trois mages ne se rapportent pas à une race racine ou une sous-race dans ce monde physique. Ils représentent un symbole alchimique qui se rapporte aux trois étapes que nous devons passer internement et alchimiquement parlant.

678Au début, nous sommes noirs, parce que nous avons beaucoup d’ego; cela signifie – alchimiquement parlant – que vous devez atteindre le niveau de Tiphereth, parce Tiphereth est appelé Malachim, qui signifie ange en Hébreu, quelqu’un qui a atteint la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs. Un Malachim est un Être Humain dans le sens complet du mot. C’est celui qui utilise beaucoup la Conjuration des Quatre parce qu’il a beaucoup de négativité en lui-même, mais c’est un Roi, un maître, mais il est noir ou un hasnamuss, qui est celui qui a beaucoup de blanc et beaucoup de noir à l’intérieur. Ne confondez pas ce hasnamuss avec ceux qui s’éveillent dans le mal et pour le mal, car il y a de nombreux types de hasnamuss. Ceux qui s’éveillent dans le mal et pour le mal sont complètement noir et n’obéissent pas au Seigneur, mais celui qui atteint la Cinquième Initiation est un hasnamuss parce qu’il a encore l’ego à l’intérieur. Le hasnamuss noir a l’ego, mais aussi les forces solaires; il veut devenir blanc comme la lumière et pour ce faire, il doit travailler très dur dans l’annihilation de son propre ego.

Le Roi blanc n’est pas un hasnamuss. Le Mage blanc est représenté dans la Bible par le Roi David, tandis que le Roi noir est représenté par Saül, le premier Roi d’Israël, qui a été oint par Iod-Chavah mais il n’a tué que mille ego, alors que David a tué dix mille. Comment David a-t-il tué dix mille? Si vous voulez savoir, vous aurez besoin de lire le livre La Pistis Sophia Dévoilée de Samaël Aun Weor. David a effectué les treize repentirs. Si vous lisez attentivement La Pistis Sophia, un livre écrit par le Maître Jésus et plus tard dévoilé par le Maître Samaël, vous verrez comment chacun des treize repentirs est récité ou comparé à un psaume de David. David représente le Prêtre blanc, le magicien blanc, le Mage blanc, le sage blanc. C’est celui qui accomplit la volonté de son Dieu, mais il le fait à travers treize repentirs. Chaque Apôtre dit dans chaque repentance: « ô Seigneur » – s’addressant au maître Jésus – « cette repentance que vous avez prononcé est ce que David a dit dans le psaume tel ou tel » ; donc, David représente le Roi blanc qui effectue la Mort et la Résurrection.

Un autre Malachim, finalement, le jaune, apparaît, c’est Solomon ( « l’Homme Solaire ») c’est le fils de David. David n’était pas le fils de Saül (c’était quelque chose d’autre, un mélange d’ego avec la connaissance), mais David a eu un fils avec Bethsabée (son âme jumelle) qui a donné naissance à Salomon, le soli-man, l’Homme Solaire, le troisième roi, le Roi jaune. C’est la raison pour laquelle tout ce qui concerne Salomon était d’or, le symbole du troisième mage.

Les trois mages représentent trois étapes de l’Alchimie que nous devons accomplir. Dans chaque étape, nous devons contrôler les forces de la nature en permettant aux forces de la nature divine de nous guider. Nous commençons à partir du bas jusqu’à ce que nous atteignons le niveau de Salomon, qui a cette sagesse à l’intérieur. Cette sagesse en Hébreu est Chokmah: le Christ incarné.

Le maître Samaël Aun Weor est maintenant au niveau de Salomon. Il est un Homme Solaire, mais au cours de son travail alchimique, quand je l’ai rencontré physiquement au Mexique, il était un Roi blanc, mais avant de développer le Roi blanc en lui-même, il était un Roi noir, toujours avec l’ego, comme il le dit:

En cette époque renoncée de mon existence actuelle, je n’étais même pas mort en moi-même. J’avais toujours mon ego très vivant. Ce sépulcre était alors purement symbolique, comme le cercueil de chaque loge maçonnique. – Les Trois Montagnes

Nous savons que pour passer par ces trois étapes, nous devons surmonter les quatre épreuves des éléments, les épreuves du feu, de l’eau, de l’air et de la terre.

Ne tombez pas dans l’erreur de lire littéralement Le Mariage Parfait, dans lequel le Maître indique que, au début le néophyte passe les quatre épreuves. Certains pensent: « Oh oui, je les ai déjà passé; Je suis maintenant dans les initiations majeures, donc je ne dois plus faire face aux épreuves du feu, de l’eau, de l’air et de la terre. » Écoutez, les épreuves sont toujours répétées, mais dans des niveaux différents. Oui, vous devez toujours faire face aux épreuves des éléments à différents niveaux. Elles se rapportent aux différentes épreuves que l’initié doit passer à travers, et elles sont tous en relation avec la Magie Sexuelle.

676

Ce graphique vient du Tibet. C’est le Kalachakra. C’est un symbole de la Magie Sexuelle. La terre est au fond, avec l’eau, et au-dessus se trouve l’air, et le couple est entouré par le feu. Ce sont les quatre éléments représentés sur les quatre faces de la divinité, qui prend la levure de la femme – sexuellement, alchimiquement parlant – pour faire le pain de la sagesse. Au-dessus, vous trouverez deux forces représentées par le Soleil et la Lune, l’homme et la femme; c’est précisément le symbole de l’Alchimie. Donc, vous trouvez la merveilleuse Doctrine de l’Alchimie avec les quatre éléments partout. Ce n’est pas quelque chose qui appartient aux Gnostiques. Le Bouddhisme Tantrique connaît cela et chaque véritable initié tantrique travaille avec elle.

Le résultat de l’Alchimie est non seulement de devenir comme beaucoup de gens le pensent, « un magicien, » pour contrôler les forces et les montrer. L’Alchimie est quelque chose que vous devez effectuer à l’intérieur pour s’Auto-Réaliser. Les phénomènes magiques viennent comme un ajout, lorsque vous êtes développé, mais l’objectif principal est le développement et le contrôle des forces inférieures à l’intérieur, en manipulant les douze forces d’en haut et les douze forces d’en bas. Rappelez-vous les douze d’en haut se rapporte au Tetragramme dans les trois mondes, et en bas aux douze Archétypes que nous avons à l’intérieur, le Tetragramme et les trois cerveaux.

L’homme et la femme s’unissent alchimiquement pour faire le miracle de la multiplication des pains et des poissons, c’est pourquoi, dans l’Évangile de Marc 8: 13-21, il est écrit:

    Et il les quitta, et entra de nouveau dans le navire et parti de l’autre côté. Maintenant, les disciples avaient oublié de prendre du pain, ils n’en avaient pas dans le bateau avec eux. Et il leur commanda, en disant: Prenez garde, prenez garde du levain des Pharisiens et du levain de Hérode. Et ils raisonnaient entre eux, disant: C’est parce que nous n’avons pas de pain. Et quand Jésus le savait, il leur dit: Pourquoi raisonnez-vous, parce que vous n’avez pas de pains? Ne percevez-vous pas encore, ni ne comprenez-vous pas? Avez-vous le coeur endurci? Ayant des yeux, ne voyez-vous pas? Et ayant des oreilles, n’entendez-vous pas? Et ne vous souvenez-vous pas? Quand j’ai coupé les cinq pains pour les cinq mille, combien de paniers pleins de morceaux avez-vous emporté? Ils lui dirent: Douze. Et quand les sept aux quatre mille, combien de paniers pleins de morceaux avez-vous emporté? Et ils dirent: sept. Et il leur dit: Comment est-ce que vous ne comprenez pas?

Quand les gens lisent ces versets dans la Bible ils pourraient les interpréter en fonction de leur mental Pharisien ou mental Sadducéen. Donc, soyez conscient de ce levain, car avec lui, ils font le mauvais pain, ce n’est pas le pain de la sagesse. Vous trouverez dans cette époque des gens qui mettent une telle levure ou levain dans leurs caprices (farine de blé) et avec cette pâte, ils élaborent leur pain; ensuite, ils vont enseigner le dimanche. Avec ce faux levain ils interprètent ce qui est écrit dans la Bible selon leurs propres caprices. Parcontre, rappelez-vous que le levain qui multiplie le pain est dans le cœur avec le Fils de l’Homme; et Tiphereth le fait à travers les trois types de prêtrise.

À travers l’Eucharistie, le Fils de l’Homme effectue également la multiplication du pain de la sagesse, ce pain entre dans votre psyché, donc vous développez la connaissance, et cette connaissance est précisément ce que nous enseignons.

Au début, il est très difficile pour les étudiants de comprendre, comme beaucoup de gens disent: « Nos conférences viennent des nuages en haut », et nous disons, vous avez besoin de manger ce pain et boire ce vin de la transsubstantiation. Jésus a fait ces miracles de l’Alchimie avec les multitudes. Donc, buvez le vin des noces de Cana, mangez le pain de l’Alchimie, et multipliez vos poissons, parce que vous avez beaucoup de poissons (spermatozoïdes et ovules) dans vos organes sexuels; comme Jésus vous avez la levure (mental) et, donc, si vous savez comment faire l’Alchimie, le pain va se multiplier à l’intérieur de vous et vous allez apprendre et enseigner; c’est comme cela que vous comprendrez. Il y a beaucoup de ce pain de sagesse dans la Bible (que ce soit dans l’Ancien ou le Nouveau Testament) et dans le Coran ou n’importe quel livre sacré, mais vous devez savoir comment voir la levure ou le mental de la doctrine, et pour cela vous devez être un Alchimiste.

Voilà pourquoi la conjuration dit:

Michaël, Gabriël, Raphaël, Anaël!

Fluat Udor per Spiritum Elohim

AlchemicalTetragram

Fluat Udor per Spiritum Elohim signifie « Flue, parfum, par le Ruach Elohim (רוח אלוהים). » Le Spiritum Elohim dans la Bible est le Ruach Elohim ou l’Esprit, la levure des Elohim. Le parfum de l’Esprit des Elohim coule lorsque vous transmutez vos eaux Genesique. Rappelez-vous le Ruach ou l’Esprit ou le Spiritum des Elohim est votre propre Chesed, votre propre lion, qui féconde les eaux, parce que quand ce feu de Michaël féconde les eaux, alors le parfum de la transmutation sexuelle flue dans la colonne vertébrale.

La conjuration continue:

    Manet in terra per Adam Iod-Chavah!

« Soyez établi dans la terre par Adam Iod-Chavah! » Encore une fois, nous nommons ici le Tetragrammaton. Dans cette phrase, nous établissons (éveillons) Iod Hei Vav Hei (qui se prononce Iod-Chavah) dans Malkuth. Rappelez-vous que nous contrôlons les feux d’Adam Iod-Chavah (écrits sur les deux bras du pentagramme) avec notre volonté (Mars) pour transmuter et établir ces forces dans notre propre terre (Malkuth) qui est notre terra, notre physicalité.

    Fiat Firmamentum per Iod-Havah-Sabaoth.

« Diffusez le firmament par Iod-Chavah-Sabbaoth. » Qui est Iod-Chavah-Sabbaoth? Iod-Chavah Sabbaoth est le nom sacré de Dieu dans le mental, dans Netzach. En d’autres termes, nous diffusons le firmament de notre sexe vers notre tête en contrôlant les forces de l’air (la levure, l’Âme du Mercure) par les forces du saint nom de Dieu dans Netzach.

    Fiat Judicium per Ignem in Virtute Michael!

« Accomplis le jugement par le feu par la vertu de Michaël. » Michaël est le roi du feu, le soufre, le roi du soleil, Tiphereth, le cœur. Le jugement vient du côté gauche de l’Arbre de Vie qui est appelé Geburah. Lorsque Geburah (le serpent de feu) arrive enfin dans notre cœur ou que les forces du serpent nous tentent, nous devons dire Fiat judicium per ignem in virtute Michaël!

    Ange aux yeux aveugles, obéis ou écoule-toi avec cette eau sainte!

De quelle eau sainte parlons-nous? Alchimiquement parlant c’est l’eau sexuelle que nous sommes en train de transmuter. L’Ange aux yeux aveugles c’est l’ange ou les forces de Yesod qui agissent mécaniquement et que nous controlons sagement, consciemment avec notre propre volonté, par la vertu de Michaël, le roi du feu.

    Taureau ailé, travaille ou retourne à la terre, si tu ne veux pas que je te perfore avec cette épée!

Le taureau ailé est lié aux forces de notre corps, et est en relation avec le sel de notre corps que nous devons contrôler et sublimer. L’épée est la Kundalini que nous développons dans notre colonne vertébrale. Quand on parle de l’épée alchimiquement ou kabbalistiquement parlant, elle est liée au saint nom de Dieu Iod Hei Vav Hei. Iod est soit la poignée de l’épée, soit la pointe de la lame de l’épée. Vav est la longue lame courbe, droite de l’épée de la longueur de l’épée. Les deux bords tranchants de l’épée sont les deux lettres Hei. Alors Iod Hei Vav Hei est l’épée. Alors, quand vous dites « taureau ailé travaille, ou retourne à la terre, si tu ne veux pas que je te percer avec cette épée », cette épée est le Tetragrammaton lui-même, Iod Hei Vav Hei.

    Aigle enchainé, obéis à mon signe, ou vole devant ce souffle!

L’aigle enchaîné sont ces pensées qui sont enchaînés au désire, ces pensées que nous ne pouvons pas contrôler, mais nous les contrôler soit à l’intérieur de nous-mêmes soit à l’intérieur des autres par le signe de la croix et les quatre côtés de la croix sont Iod Hei Vav Hei, le Tetragrammaton encore.

Quand nous disons « Ou vole devant ce souffle » nous soufflons l’air parce que c’est l’air et vous faites le signe de la croix avec votre souffle. Vous faites une ligne verticale et une ligne horizontale avec votre souffle, c’est la façon dont nous contrôlons l’air. C’est une conjuration magique en effet.

    Serpent tortillant, rampes à mes pieds ou soit torturé par le feu sacré et cèdes devant les parfums que j’y brûle!

Ce serpent tortillant est le serpent qui se tortille sur son ventre dans la poussière de la terre, le serpent de la fornication, l’organe Kundartiguateur, le feu passionnel duquel nous sommes esclave et que nous devons contrôler pour ne pas renverser l’eau sexuelle ardente.

« Cèdes devant les parfums que j’y brûle. » Quels parfums brûlons-nous et dans quel feu? Ce sont les parfums qui fluent à travers le Ruach Elohim dans l’acte sexuel. Nous les brûlons avec les feux de la transmutation; nous brûlons les parfums là dans le feu de l’acte sexuel.

    Eau, retourne à l’eau! Feu, brûle! Air, circule! Terre, retourne à la terre! En vertu du pentagramme, qui est l’étoile du matin et au nom du Tetragrammaton, qui est écrit au centre de la croix de lumière.

Encore une fois, en contrôlant les quatre éléments à l’intérieur et à l’extérieur de nous, nous exerçons un pouvoir sur eux en vertu du Pentagramme, l’étoile du matin, l’étoile de Vénus. L’ensemble du Pentagramme est le résultat du Tetragramme, qui est alchimiquement au centre du Pentagramme; nous travaillons avec le Tetragramme, avec les quatre anges Michaël, Gabriël, Raphaël et Anaël. Rappelez-vous que en élevant la lumière de Nun de Nuriël, il devient Uriël (la lumière de Dieu), qui est représenté dans l’ange de l’amour Anaël.

Ce Tetragramme est lié à INRI, le feu, ou il pourrait aussi être lié à Adonaë ou il pourrait être Iod-Chavah, parce que le Tetragramme est lié à la Conjuration des Quatre.

    Amen, Amen, Amen.

Alors maintenant vous comprenez pourquoi cette Conjuration des Quatre est toute-puissante. Chaque fois que vous allez effectuer la Magie Sexuelle, l’Alchimie, ou toute sorte de Prêtrise, à savoir, la Magie Sexuelle, la Magie Hermétique, ou la Magie Cérémonielle, vous devez exercer un pouvoir sur les élémentaux. Nous devons prononcer la Conjuration des Quatre très puissamment, avec beaucoup de force, mais, rappelez-vous que la force vient de votre force sexuelle. Ainsi, nous devons être un Alchimiste, parce que si vous êtes un fornicateur et que vous prononcez cette conjuration, les élémentaux diront: « Pourquoi devrions-nous lui obéir? Il est un esclave de la terre, un esclave de l’air, du feu, de l’eau ».

Alors d’abord, nous devons contrôler nos forces élémentales et ainsi nous pouvons exercer un pouvoir sur les éléments. Telle est la Conjuration des Quatre, et rappelez-vous qu’elle a un effet conformément à notre propre niveau d’Alchimie.

Questions et Réponses

Question: Pour que cette conjuration puisse avoir un effet doit-on faire des pratiques?

Réponse: Bien sûr, c’est simple; les pratiques que vous devez faire sont les trois facteurs de la Révolution de la Conscience, qui sont exécutés dans les différents niveaux. Vous pouvez effectuer les trois facteurs individuellement ou en groupe. Il y a bien sûr beaucoup de rituels et de cérémonies que vous devez effectuer individuellement.

Par exemple, Samaël Aun Weor conseille dans plusieurs de ses livres comment effectuer le travail cérémoniel de Hod dans votre maison en ayant toujours les quatre éléments sur une table qui sera votre autel: un morceau de poisson, un morceau de viande, un morceau de blé (pain), et du vin (jus de raisin sans alcool), puis vous effectuez le Rituel Pancatattva; mais avant de l’exécuter, vous pouvez réciter la Conjuration des Quatre pour charger ces éléments. Ensuite, vous les mangez.

Nous les Gnostiques, nous nous rassemblons certains jours pour effectuer certaines cérémonies liées à Hod. Avant de la faire, nous récitons cette conjuration pour invoquer les forces des éléments dans notre cérémonie.

Quand vous faites ce genre de travail que je fais en ce moment, qui est d’enseigner, les quatre éléments sont également là. Vous pouvez demander de l’aide des éléments pour aider à l’enseignement. Comme nous avons dit affirmation, négation, questions, et conclusion.

Les trois facteurs dans un sens simple, sont les suivants:

La chasteté; vous devez savoir comment transmuter votre énergie sexuelle. Pour ce faire, vous pouvez regarder sur le site, où nous avons beaucoup d’instructions, et il y a des livres comme Le Livre Jaune dans lequel vous apprendrez comment transmuter votre force sexuelle, individuellement parlant. Si vous êtes marié, vous devez apprendre comment le faire avec votre conjoint(e), et pour cela les livres Le Mariage Parfait ou Le Mystère de la Fleur d’or. Dans Le Mystère de la Fleur d’Or, vous en apprendrez davantage sur le Tantra.

Vous devez apprendre à méditer, pour éliminer votre Mercure Sec, c’est votre ego, c’est quelque chose que vous devez vous en débarrasser.

Le troisième facteur est la Charité, faire le bien.

Les trois facteurs se développent en fonction de votre niveau.

Question: Y a-t-il intérêt à faire cette conjuration si vous êtes un fornicateur?

Réponse: Non, il n’y a pas de point, parce que les conjurations travaillent quand vous avez de l’énergie. Est-ce qu’un fusil me sers si je n’ai pas de balles? Eh bien, comment allez-vous vous défendre contre le lion si vous n’avez pas de balles? Sans énergie, aucune conjuration n’a un effet quelconque; ainsi c’est l’énergie sexuelle que nous devons conserver.

Question: Que voulez-vous dire par « fornicateur »?

Réponse: La fornication c’est quand un individu perd sa matière sexuelle, qui est le Mercure Brute (sperme). Cela peut être, par exemple, dans l’acte sexuel ou la masturbation ou par n’importe quel type d’excitation sexuelle. Donc, vous devez apprendre comment arrêter la décharge de la force sexuelle (sperme). Ainsi, de ce point de vue, tout le monde dans ce monde est un fornicateur. Donc, vous devez apprendre à transmuter, comment libérer et sublimer la force électronique qui se trouve dans les fluides prostatiques ou utérines, le spermatozoïde et l’ovule. Voilà l’énergie dont nous avons besoin pour que la conjuration prenne effet.

    La transmutation sexuelle de l’Ens Seminis en énergie créatrice est rendue possible lorsque nous évitons soigneusement l’abominable spasme, le sale orgasme des fornicateurs. La bi-polarisation de ce type d’énergie cosmique dans l’organisme humain a été analysée depuis les temps anciens dans les Collèges Initiatiques de l’Égypte, du Mexique, du Pérou, de la Grèce, de la Chaldée, de la Rome, de la Phénicie, etc. L’ascension de l’énergie séminale au cerveau est réalisée grâce à une certaine paire de cordons nerveux qui, sous la forme d’un huit, se déroulent magnifiquement à droite et à gauche de l’épine dorsale. Nous sommes maintenant arrivé au Caducée de Mercure avec ses ailes de l’Esprit qui sont toujours ouverts. – Les Trois Montagnes

Comme nous l’avons dit, les forces que nous avons à l’intérieur (Micro) doivent fusionner avec les forces supérieures de la nature (Macro). Rappelez-vous que, la Magie ou la Prêtrise est le pouvoir que nous exerçons sur les éléments à travers le Caducée de Mercure, parce que c’est grâce à notre colonne vertébrale que nous contrôlons nos propres éléments particuliers. D’autres personnes qui sont identifiés dans ce travail veulent exercer le pouvoir sur le feu, sur le vent, sur l’eau, faire des miracles, mais ils n’ont pas encore fait le miracle à l’intérieur d’eux-même. Le premier miracle est à l’intérieur de vous; transformez ces forces élémentales et alors vous exercerez un pouvoir sur la nature.

Rappelez-vous que vous êtes en tant qu’individu une petite, un micro nature.

Question: Est ce que la Conjuration des Quatre est bon pour la purification d’une maison, et quelles autres conjurations peuvent être utilisées?

Réponse: La Conjuration des Quatre est bon pour nettoyer une maison, c’est incontestable, parce que ces éléments que nous appelons dragons, fantômes, et les différentes larves qui peuplent l’atmosphère d’une maison peuvent être nettoyés de la maison avec cette conjuration. Avec cette conjuration vous les éjectez hors de votre maison, mais vous devez avoir l’énergie.

Nous parlons ici seulement de la Conjuration des Quatre, mais il y a d’autres conjurations que je n’ai pas mentionné parce qu’alors ce serait une longue conférence. Nous devons parler des Exorcismes des Quatre éléments pour contrôler les quatre éléments individuellement, mais cette conjuration est le moyen facile pour les conjurer.

Q’est-ce que conjurer? C’est d’invoquer les forces supérieures pour rejeter les forces négatives. Pour rendre le supérieur un avec vous. Lorsque vous récitez la Conjuration des Quatre vous invoquez les forces supérieures de Yetzirah pour rejeter les forces négatives de Klipoth.

Votre lascivité est liée à l’air, vos désirs sont liés à votre cœur. Les défauts que nous avons sont liés aux quatre éléments. La paresse par exemple est liée à la terre; vous voulez juste s’assoir ou se coucher et ne rien faire.

Question: Vous avez dit que le lion représentait le coeur et le feu, mais quand on le compare à l’Arbre de Vie sur le côté droit vous avez Chokmah, mais je pensais Tiphereth représente le cœur, alors pourquoi le lion n’est-il pas représenté par Tiphereth.

Réponse: Si vous examinez la conjuration, vous lisez « per Angelum et Leonem. » Le Angelum est en Tiphereth et Yesod, qui font partie du leonem, qui est Chesed le feu. Chacun dépend de l’autre; ils sont en communion. Donc, dans votre cœur vous avez votre propre feu en relation avec le monde de Yetzirah, mais si vous allez au-dessus dans le monde de Briah vous trouvez que Chesed est un lion. Avez-vous entendu cette phrase dans le Livre de la Révélation qui dit: « voici le lion de Judah a prévalu. » Qu’est-ce que ce lion? Ce lion est Chesed et il l’a emporté ce qui signifie qu’il a conquis les sept serpents de feu et maintenant il va ouvrir les sept sceaux avec l’aide de Chokmah, qui est l’autre lion, mais ce lion devient un agneau soit un lion ou un agneau, Bélier ou Lion. Tout cela est Alchimie.

Apprenez la Conjuration des Quatre par coeur. Après répétez la cent fois, vous vous souviendrez. Le Latin est une belle langue.

Question: Y a-t-il une raison pour laquelle le Latin s’arrête et devient alors l’Anglais ou l’Espagnol ou le Français?

Réponse: Le début de cette conjuration est en Latin parce que le Latin est une langue mantrique que nous avons besoin de prononcer car le Latin est lié aux forces de la nature; c’est une langue mantrique qui est liée à l’Espagnol, l’Anglais et le Français comme vous trouverez beaucoup de Latin dans ces langues. Ainsi, une fois que vous prononcez la partie Latine de celle-ci, qui est liée aux forces supérieures des éléments, alors vous commandiez les éléments inférieurs, à savoir, « Ange aux yeux aveugles, obéis ou écoules-toi avec cette eau sainte » parce que vous avez déjà dit les mots mantriques et vous avez déjà les forces supérieures en vous; donc si vous pouvez dire « Taureau ailé travaille ou retourne à la terre, si tu ne veux pas que je te perce avec cette épée », c’est parce que vous avez déjà invoqué en Latin la force supérieure. Puis, « Aigle enchainé obéis à mon signe (de Chasteté, qui est la croix) ou vole devant ce souffle (souffle deux fois l’air en faisant la croix) ainsi, comme cela, vous allez de l’avant.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Alchemy and the Tetragram (1)

Défense Pour la Guerre Spirituelle, Partie 1

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Défense Pour la Guerre Spirituelle

Poursuivant notre discussion sur la matière, l’énergie et la conscience [dans une conférence précédente], il est bon de nous rappeler que ce sont les trois aspects de chaque corps cosmique existant. De la plus petite particule à la plus grande collection de particules, tout est fait de matière, d’énergie, et de conscience.

Naturellement, en tant qu’organismes humains nous sommes faits de ces trois aspects. Comme nous l’avons expliqué, nous avons tendance à plutôt les ignorer. En fait, nous avons tendance à dormir, et ne pas se rendre compte de la relation intérieure entre ces trois aspects de l’existence.

  1. Nous avons une conscience relative de la matière physique, mais elle va et elle vient; nous avons même tendance à oublier que nous sommes dans un corps physique. Par conscience, nous entendons la perception continue, sachant que nous sommes dans le corps. Par exemple, lorsque vous avez une blessure ou une douleur, cette sensation appelle à votre conscience sans cesse, alors vous avez tendance à être plus conscient de votre corps. Sinon, vous oubliez le corps, ne se souvenant que brièvement dans les moments où il est mal à l’aise, affamé, fatigué, etc.
  2. En outre, nous avons très peu de prise de conscience de notre énergie. Nous ne savons pas quand elle est partie, et nous essayons de la compléter avec des boissons énergisantes, de la caféine, ou d’autres types d’activités. Pour la plupart des gens, cela ne leur arrive jamais l’idée d’être conscient de leur énergie et de la façon dont ils l’utilisent.

La conscience que nous avons tend à ne pas être conscient du tout. Autrement dit, nous n’avons pas conscience de la conscience, vigilance. Notre conscience est endormie, hypnotisée par des désirs, des sensations, des rêves, des fantasmes, etc. Elle n’a pas de présence réelle ou la conscience d’elle-même: mais, pour cela, nous avons besoin d’apprendre à l’éveiller.

Lorsque nous étudions n’importe quelle forme réelle de mystique ou de religion, le but est précisément d’unir et de maîtriser ces trois forces. Devenir un vrai Gnostique c’est d’avoir conscience de votre énergie et de la matière: être pleinement conscient et contrôler votre énergie et matière. Nous commençons cet effort en éveillant la conscience ici et maintenant. Nous éveillons la conscience en économisant l’énergie, et en récupérant l’énergie là où elle est emprisonnée dans la matière conditionnée.

Si nous appliquons ce principe dans notre pratique spirituelle, nous commençons à accumuler de l’énergie. Nous libérons l’énergie, au lieu de gaspiller de l’énergie dans des activités frivoles, ou pire, consommer l’énergie dans des activités nuisibles, que ce soit physiquement ou psychologiquement.

Sur ce chemin, nous prenons l’énergie et l’appliquons à des fins bénéfiques, comme l’élimination de nos mauvaises habitudes, aider l’humanité, et nous aider. Nous cherchons à sortir de la boue de la terre. Tel est le but réel de ces études: éveiller la conscience et libérer l’énergie de la matière. C’est dominer la matière, consciemment, pour le bénéfice des autres.

Dans cet effort, les étudiants qui réussissent et vainquent leurs propres défauts et erreurs (ce que nous appelons ego), changent leurs habitudes, en écartant les habitudes nocives et inutiles pour les utiles et celles qui sont bénéfiques, commencent à changer la façon dont leur énergie, leur matière et leur conscience fonctionnent. Le résultat est qu’ils commencent à avoir plus d’énergie, plus de conscience, et de la matière plus saine. Cela peut avoir un effet dramatique, en fonction du degré de l’intensité du travail de l’étudiant.

Malheureusement, le plus souvent, cette énergie est immédiatement utilisée par d’autres egos (défauts). La plupart du temps, dès que nous commençons à obtenir un peu de succès dans notre pratique de méditation et d’auto-observation, nous commençons à avoir plus d’énergie, mais d’autres habitudes et d’autres egos ont tendance à prendre cette énergie pour eux-mêmes. Nous nous trouvons en conflit, en utilisant notre énergie pour créer de nouveaux problèmes. C’est un défi pour un étudiant débutant.

En fin de compte, sur une période de quelque effort sérieux, la solution pour l’étudiant est d’acquérir l’équilibre psychologique, où la conscience conserve la pleine conscience des trois cerveaux, et est capable de les garder stables. Naturellement, cela est établi par l’apprentissage pour maintenir la conscience de l’instant présent constant d’instant en instant.

centers-and-brains-color-seven

L’équilibre psychologique est la conscience de la pensée, et la capacité de maintenir la conscience de nous-mêmes et de ne pas être emporté par la pensée discursive, la pensée habituelle, la pensée obsédante.

Deuxièmement, nous devenons plus conscients de notre état émotionnel, et nous sommes en mesure de contrôler consciemment l’état de nos sentiments, ce qui naît et se passe dans notre cœur. Nous ne sommes plus emportés par des réactions de manière émotionnelle, mécaniquement, automatiquement, comme se fâcher ou s’énerver. Nous sommes en mesure de maintenir l’équilibre émotionnel consciemment et intelligemment.

Troisièmement, nous sommes en mesure de maintenir la conscience et l’équanimité dans nos centres moteurs, instinctifs, et sexuels, ce qui signifie que nous ne sommes pas emportés par des impulsions, nous ne sommes pas emportés par des désirs sexuels, nous ne sommes pas emportés par des comportements instinctifs.

En synthèse, l’équilibre psychologique signifie que nous sommes en mesure de maintenir le contrôle sur notre machine humaine consciemment. Cela n’arrive pas facilement; ce n’est pas facile. Cela exige que nous ayons beaucoup d’énergie alimentant la Conscience. Pour les débutants, c’est la difficulté: un manque d’énergie. Une fois établi, l’équilibre signifie que nous avons l’énergie pour maintenir l’auto-conscience.

À ce stade, un défi devient clair, cela émerge à travers notre développement. Voilà: les éléments qui veulent notre énergie deviennent très en colère, parce que nous ne leur permettons plus de l’utiliser. Ils se mettent en colère. Donc, une façon de voir l’équilibre est qu’il est d’abord développé en éloignant l’énergie des mauvaises habitudes. Ensuite, nous devons faire face à la réaction des egos qui aiment ces habitudes.

Vous voyez, comme nous avons discuté, nous avons déjà une énorme quantité d’énergie en nous, mais elle est toute prise au piège. Cette énergie est équivalente à la conscience. C’est deux parties de la même chose. Vous ne pouvez pas les séparer. L’énergie et la conscience sont unies. En nous, notre énergie et notre conscience sont prise au piège dans la pensée habituelle, les émotions discursives, et l’ego dans le subconscient: la colère, l’orgueil, la luxure, la gourmandise, l’envie, la peur. Toutes ces multitudes d’éléments sont dans notre conscience submergée. Il y a assez d’énergie là pour créer une planète, pour donner naissance à une énorme belle vie qui est bien au-delà de ce corps physique que nous avons maintenant. En nous se trouve une énorme quantité d’énergie, mais nous ne pouvons pas y accéder parce qu’elle est en train de maintenir les egos, les défauts et les vices dans notre subconscient. Tel est notre Satan, et il ne veut pas lâcher son contrôle sur l’énergie et la conscience. Il va se battre avec tous les outils qu’il a pour garder cette énergie: il utilisera les pensées négatives, les sentiments et les impulsions. Voilà ce que nous appelons « la loge noire. »

L’expression « loge noire » a différentes applications. Le premier sens et avant tout se rapporte à notre mental subconscient, inconscient, infra-conscient. Nous avons notre propre loge noire à l’intérieur. C’est tous les ego en nous qui ont toute notre énergie, conscience et matière piégées dans la servitude du désir.

Cette structure, ce scénario, est symbolisé de diverses manières. Dans le Christianisme, il est représenté comme les trois traîtres de Jésus: Judas, Caïphe et Pilate. Nous trouvons ces mêmes trois traîtres dans chaque religion. Dans toutes les traditions, nous trouvons ces mêmes trois traîtres, parce qu’ils symbolisent des parties de nous-mêmes, peu importe notre religion ou tradition.

Ce problème psychologique est également symbolisé par les sept péchés capitaux. Ce sont des vertus inversées. L’orgueil devrait être l’humilité. La Chasteté est devienue la luxure. L’énergie de la Conscience de la chasteté est devenue la luxure. Elle est prise au piège dans l’ego. Ce sont les mêmes forces, mais elle est inversée. C’est la loge noire. C’est l’enfer. C’est en nous. Voilà pourquoi nous souffrons.

Le défi est d’apprendre comment le changer. Pour ce faire, nous devons d’abord voir l’ennemi. Tant que nous vivons dans un pays imaginaire faisant de notre mieux pour nous convaincre que nous sommes vraiment de bonnes personnes, que nous faisons de notre mieux, et que nous ne disposons pas d’un ego, alors il n’y a aucun espoir pour nous. Tant que nous ne reconnaissons pas l’existence de nos défauts, la vérité de ce qui réside dans notre propre mental, nous ne changerons jamais. Nous devons voir la vérité au sujet de nous-mêmes. Nous devons être vraiment sincère. Sommes-nous vraiment les Dieux que nous pensons être? Sommes-nous vraiment maîtres de la planète? Sommes-nous vraiment maîtres de la nature? Sommes-nous même maîtres de nous-mêmes? Soyons honnêtes et arrêtons de faire semblant comme si nous savons tout. Admettons que la science n’a pas résolu tous nos problèmes, que la religion n’a pas résolu tous nos problèmes d’immortalité. Reconnaissons que l’argent n’améliore pas la vie sur cette planète. Nos familles n’ont pas incarné l’amour inconditionnel. Nous avons besoin d’observer sincèrement les faits de notre vie, et reconnaître que le cœur du problème de toute l’humanité n’est pas en dehors de nous, il est à l’intérieur de nous.

C’est ce que l’histoire de David et Goliath représente. Dans la Bible, il y a une histoire d’un petit garçon, David, une mauviette qui, inspiré par sa foi en Dieu, se tenait dans la bataille contre les Philistins et leur terrible guerrier Goliath. Telle est la réalité de notre tâche. La partie de notre conscience qui est inconditionnée est très petite et faible. C’est la partie de nous qui a actuellement de la vertu et sans tache de l’égoïsme. Elle est plus ou moins 3% seulement de notre conscience. Les 97% restants sont prise au piège dans l’amour propre, l’orgueil, l’estime de soi, la colère, le ressentiment, la haine, la jalousie, la peur, la gourmandise, et la paresse. 3% est très petite et très faible: David. Et Goliath?

Osmar_Schindler_David_und_Goliath

Comment allons-nous – le faible, l’enfant – faire pour vaincre le guerrier géant qui rit de nous et se moque de nous?

Normalement, les étudiants viennent dans ces types d’enseignements, apprenent, et sont étonnés et impressionnés, et peut-être enthousiastes au sujet de la connaissance. Ils peuvent développer un grand sens de la motivation et l’intention de réussir, et croient bien qu’ils le feront, et ils peuvent même parler grand et dire: « Je vais être un instructeur, et je vais ressusciter et obtenir mon corps astral, mon corps mental, mon corps causal, et étonner le monde. » Eh bien, tout d’abord, c’est tout orgueil, c’est un défaut, pas une vertu. Deuxièmement, cette façon de penser est tout à fait irréaliste.

Le fait est que, pour atteindre quelque chose dans ce travail ce « je » doit mourir. Tout ce que vous pensez de vous-même est erroné. Personne n’aime l’entendre. Nous ne voulons pas dire cela, parce que c’est douloureux, mais c’est vrai. Cette structure de « soi » que nous avons mis ensemble dans cette vie est fausse. Ce n’est pas notre identité réelle. C’est un « bric à brac, » un agrégat, une collection d’ordures aléatoires que nous avons mis ensemble comme un « soi », une « identité ». Il se compose de notre nom, notre histoire, nos traumatismes, et notre goût pour la musique, des vêtements, de la mode et des gens. En réalité, lorsque vous observez objectivement depuis les niveaux supérieurs de la nature, c’est tout ordure, déchets. C’est tout insensé et impermanent. Rien de ce que nous considérons être « moi-même » ne va durer.

Je vais vous dire quelque chose: certaines personnes âgées connaissent la vérité de cela. Les dures vérités de la vie écrasent les illusions qui hypnotisent les jeunes.

Un seul événement fort dans votre vie peut briser vos illusions. Lorsque votre bien-aimé vous laisse; quand vous perdez tout votre argent chéri; quand vous auriez honte devant vos pairs… ce sentiment de soi peut être complètement détruit par un seul événement. Où est la permanence dans tout cela? Où est le moi dans tout cela? Où est l’immortalité? Où est la beauté de l’âme? Où est le maître de l’être humain? Dans notre sens illusoire de soi, il n’y en a pas. Il n’y a rien.

Vous voyez, la maîtrise réelle est éternelle. Le vrai soi est immortel. La conscience, l’énergie, et la matière sont toutes les formes d’une chose. Elles sont éternelles. Rappelez-vous la conférence précédente: la première loi de la physique dit: « L’énergie ne peut être détruite elle peut seulement changer de forme. » Nous avons besoin de changer de forme.

Pour passer par ce changement, nous avons besoin de passer par une grande destruction. C’est une grande bataille, c’est une guerre. C’est une guerre contre nous-mêmes. Ce n’est pas une guerre en dehors. Ce n’est pas une guerre contre d’autres religions ou d’autres groupes. C’est une guerre contre nous-mêmes. Contre nos propres mentals. C’est la subtilité, l’importance, que l’humanité ne fait jamais. Nous arrivons aux religions et nous voulons juste croire. Nous voulons prendre une couverture de sécurité de cette religion et nous croyons que nous serons sauvés et que tout est bien maintenant. C’est un mensonge. Cela ne se passe pas. Cela n’a jamais été et cela ne sera jamais.

Un ange, Bouddha, Maître, émerge de la mort: la mort de l’ego. Tout ce qui est pur en nous émerge de cela. Tout ce qui est impurs meurent. Nous sommes 97% impurs. Nous devons passer par une grande destruction.

Pour cela, nous devons récupérer notre énergie de chaque ego, en détruisant chaque ego pour que son énergie puisse se transformer et s’élever.

Nous devons d’abord devenir un être humain. Nous ne sommes pas encore un être humain ; nous sommes encore des animaux. Nous sommes des animaux avec l’intellect. Nous sommes des animaux qui raisonne. Nous marchons, parlons des récipients de la luxure, de la colère, de l’orgueil, de la peur et de la jalousie. Tout cela est animal. Le règne humain reflète des vertus humaines. Rarement nous voyons celles-ci en nous. C’est très rare. Nous avons le potentiel, et elles peuvent sortir de temps en temps, mais les cultiver et les devenir exige un grand effort.

Résistance

    « La résistance est la force d’opposition. La résistance est l’arme secrète de l’ego. La résistance est la force psychique de l’ego qui est opposé à nous prendre conscience de tous nos défauts psychologiques. Avec la résistance, l’ego a tendance à laisser sur une tangente et des postulats excuses pour faire taire ou cacher son erreur. À cause de la résistance, les rêves deviennent difficiles à interpréter et les connaissances que l’on veut avoir de soi-même devient opacifiées. La résistance agit sur un mécanisme de défense qui essaie d’omettre des erreurs psychologiques désagréables, afin de ne pas avoir conscience d’eux. De cette façon, on continue dans l’esclavage psychologique. » – Samaël Aun Weor, La Révolution de la Dialectique

Quand nous commençons à conserver notre énergie, pour récupérer notre conscience, et développer l’équilibre psychologique, la bataille contre notre ego s’intensifie. Vous voyez, dès que nous entrons dans ce genre d’études, notre ego présente une résistance. La première forme de résistance et le plus commun est l’orgueil. L’orgueil arrive et dit: « Je vais devenir un bon élève. » Nous pensons que nous sommes cet ego d’orgueil. Nous entendons ces pensées et nous pensons que c’est notre vrai soi, et nous allons directement avec lui. Nous sommes séduits par notre orgueil. Certaines personnes disent: « Cet enseignement est faux; il est en désaccord totalement avec la science « , ou « avec ma religion établie, » ou « avec mes amis, » ou « ma famille. » Alors nous sommes dissuadés par notre orgueil (qui veut toujours être admiré, qui cherche toujours à plaire), par la jalousie, par l’envie, ou la peur ou le désir de sécurité ou de confort, d’acceptation, ou nous sommes dissuadés par la paresse qui ne veut pas travailler.

Petit à petit, plus nous tentons de travailler sur nous-mêmes et changer notre psyché, plus ces obstacles s’intensifient. Si notre conscience se renforce dans l’enseignement et que nous développons l’équilibre, alors notre ego commence à devenir encore plus subtile et plus rusé. Il devient plus difficile de nous maintenir sur le chemin.

Ce que nous devons comprendre c’est que ce chemin est vraiment pour aller au-delà d’être un simple admirateur de la Gnose et pour réellement incarner les enseignements du Christ, Osiris, ou quel que soit le nom que nous voulons utiliser. Nous devons comprendre ce qu’est la Gnose en réalité.

Énergie est Pouvoir

La Gnose n’est pas une croyance, et elle n’est pas une théorie. Nous enseignons à travers l’intellect et à travers le concept pour que nous puissions comprendre la pratique réelle. La science réelle, la méthodologie réelle est la prêtrise. Ce n’est pas seulement quelque chose à étudier dans les livres. C’est magique. Je ne parle pas de la magie comme ces hommes sur scène qui coupent des dames en moitié. Cela n’est pas la magie, c’est une illusion. Le mot magique provient de la plus ancienne langue suivie par la science moderne. C’est la langue qui est la racine de toutes les langues Européennes et Hindous. Ils la datent à l’âge de 5000 ans environ. Dans cette langue se trouve le mot mag, qui signifie « prêtre ». C’est là que nous obtenons notre mot « magie ». En réalité, le mot magie ne signifie pas illusioniste ou illusion, cela signifie prêtrise.

La vraie magie est le domaine d’un prêtre, d’un lama, d’un maître, d’un ange. C’est la vraie magie. Ce mot mag signifie « avoir le pouvoir. Être capable. »

Qu’est-ce que c’est avoir le pouvoir? C’est d’avoir l’énergie sur la matière. Si vous n’avez pas d’énergie, vous n’avez pas le pouvoir. S’il n’y a pas d’énergie dans ce bâtiment, il n’y a pas de pouvoir. Pour faire quoi que ce soit, même pour bouger votre corps, vos mains, vos yeux, vous devez avoir de l’énergie. Cette énergie est le pouvoir. Telle est la prêtrise. Voilà ce qu’est réellement la Gnose. La Gnose est le chemin de la magie.

Nous avons besoin de chasser l’idée folle du mot magique. Cela n’a rien à voir avec les bandes dessinées, les films, lancer des sorts, ou faire des illusions. La magie est réelle, mais elle n’a rien à voir avec toutes nos idées fantastiques à ce sujet.

Un vrai magicien est un prêtre. Un vrai prêtre est quelqu’un qui a le pouvoir.

Il y a beaucoup de gens dans le monde qui se disent « prêtres », mais ils n’ont pas le pouvoir. Ils ne peuvent pas guérir les malades, ils ne peuvent pas résoudre les problèmes du monde, et ils ne peuvent même pas se servir. Beaucoup de ceux qui se disent « prêtres » ont en fait créer beaucoup de souffrance pour eux-mêmes et pour les autres. Je ne parle pas seulement des prêtres occidentaux. Nous parlons aussi de n’importe quel chef spirituel, qu’il soit Juif, Musulman, Shinto, Zen, Bouddhiste, Lama, etc. Nous utilisons le mot prêtre dans un sens générique pour désigner n’importe quel chef spirituel.

Un vrai prêtre a le pouvoir. Telle est la définition de la magie ou magi. Nous avons tous entendu les trois mages dans la Bible? Ils n’étaient pas des mendiants, ils étaient des magiciens, prêtres, et ils ont une signification symbolique profonde.

Un vrai prêtre a le pouvoir, ce qui signifie qu’un prêtre a de l’énergie. D’où vient cette énergie? Il y a deux endroits.

Deux Types de Magie

Nous avons parlé de la façon dont l’énergie existe dans un système donné. En nous, la grande majorité de notre énergie est piégée. La plupart d’entre nous sont dans l’obscurité. Nous avons seulement 3% de Conscience libre, ce qui signifie 3% de l’énergie disponible que nous pouvons utiliser. Le reste est toute piégée dans nos egos. Si nous voulons pouvoir de changer nos vies, si nous voulons pouvoir obtenir quelque chose ou faire quelque chose, où allons-nous tous obtenir le pouvoir? Allons-nous à l’intérieur? Allons-nous méditer? Allons-nous prier? Est-ce que nous trouvons un moyen en nous-mêmes pour obtenir ce dont nous avons besoin? Non, en général, nous essayons d’obtenir ce que nous voulons de quelqu’un d’autre.

Quand nous avons besoin de nourriture, nous ne cultivons pas nous-mêmes. Quand nous avons besoin d’argent, nous devons travailler pour lui, le gagner, le voler, ou l’obtenir en quelque sorte. Nous regardons toujours à l’extérieur de nous-mêmes. Quand nous voulons changer nos vies, où pouvons-nous obtenir le pouvoir et l’énergie pour aller le faire?

Ces gens qui ont le pouvoir dans notre monde, où obtiennent-ils leur pouvoir? Est-ce qu’ils l’obtiennent de l’intérieur? En vérité, où l’obtiennent-ils? D’autres personnes. Où un politicien obtient-il son pouvoir? Où un banquier obtient-il son pouvoir? Des autres. D’où un acteur ou un musicien obtient-il son pouvoir? Des autres. Si vous mettez ces personnes qui semblent si puissants pour les autres et que vous les mettez dans le désert tout seul, pourraient-ils faire ce qu’ils feraient autrement? Peuvent-ils obtenir ce qu’ils obtiennent dans la société? Non seulement matériellement, mais intellectuellement, émotionnellement, spirituellement?

Imaginez la personne qui, dans la société manipule des millions de personnes sur un caprice pour satisfaire ses propres intérêts ou désirs: ce qui arriverait à cette personne si elle était complètement seule dans le désert avec personne autour? Aura t-elle le pouvoir? Je ne pense pas.

Passons maintenant cette situation. Si nous mettons Jésus dans le désert aura-il le pouvoir? Oh oui. Qu’en est-il du Bouddha? Certainement! Qu’en est-il de Krishna et Moïse? Absolument! Ils ont le pouvoir. Leur pouvoir vient de l’intérieur. Leur pouvoir ne vient pas du contrôle ou de la manipulation des autres. Voilà la différence.

Il y a deux endroits pour obtenir le pouvoir ou l’énergie. De l’intérieur ou de l’extérieur. En d’autres termes, il existe deux types de magie: la magie blanche et la magie noire.

Une autre façon très simple de caractériser ces deux formes de magie:

  • La magie blanche agit toujours en harmonie au sein de la loi divine, et respecte toujours les lois de Dieu. Elle ne tente pas de surmonter la volonté de Dieu.
  • La magie noire est toujours contre la volonté de Dieu, même quand il semble agir en harmonie ou en conformité avec la volonté de Dieu. Autrement dit, la magie noire tente de manipuler la loi et manipuler les autres.

Pour nous, la compréhension de la différence entre ces deux types de magie est délicate. Dans la pratique, cela signifie que lorsque nous essayons d’obtenir quelque chose en manipulant la volonté d’une autre personne, nous commettons un acte de magie noire. Cela signifie que lorsque vous mentez, lorsque vous trichez, lorsque vous prétendez, vous volez, c’est de la magie noire. Cela signifie que la plupart des publicités est de la magie noire. C’est un mensonge, une fraude, ou une escroquerie pour obtenir un pouvoir, pour obtenir de l’énergie, et du contrôle, en offrant un désir en échange d’un paiement. Voilà la magie noire.

Les magiciens noirs disent: « Nous donnons aux gens ce qu’ils veulent, c’est un échange égal. Nous respectons la loi! » C’est un mensonge. Les magiciens noirs tentent même de manipuler les lois de la nature pour satisfaire leurs désirs.

Qu’est-ce qu’un magicien noir? C’est une personne qui a le pouvoir pour des fins égoïstes. Dans le cadre plus large, c’est une définition d’un magicien noir. Une personne, un prêtre avec le pouvoir, qui cherche à se servir pour lui-même ou elle-même. Je ne sais pas pour vous, mais je sais que beaucoup de gens sont comme ça. Voilà pourquoi nous disons que tout le monde sur cette planète est un magicien noir. Nous ne commençons pas à pointer du doigt les gens, en disant: « Cette dame ou ce mec est un magicien noir; vous devriez rester loin d’eux, » c’est complètement absurde. Tout le monde qui a l’ego est un magicien noir. Voici ce que Samaël Aun Weor nous a appris; c’est ce que nous avons confirmé par notre propre expérience; c’est un fait. Il n’y a jamais aucune raison ni justification d’appeler quelqu’un d’autre un magicien noir, quand nous en sommes.

Il y a des degrés de magiciens. Une chose est le magicien noir commun comme vous et moi, les gens qui ont l’ego et abusent de leur énergie à travers l’égoïsme et le désir, et qui veulent nourrir ces choses. La plupart du temps nous le faisons inconsciemment; nous n’avons pas généralement de mauvaises intentions.

Il y a d’autres types de magiciens noirs, tels que ceux qui deviennent de plus en plus dévots à nourrir leurs désirs par la magie, à travers l’énergie, à travers le pouvoir. Ces gens sont dangereux, mais la société leur voue un culte, les adore.

Arcane 18

a18Nous parlons de l’Arcane 18 du Tarot, qui est le livre d’or de la loi. Les vingt-deux arcanes sont des symboles qui représentent des lois ou des structures cosmiques. L’Arcane 18 est appelé Le Crépuscule. Il représente les ennemis cachés, la magie noire. Ce que vous voyez dans l’image sont deux chiens face à face. L’un est noir, et l’un est blanc. Au fond, vous voyez deux montagnes, une noire et une blanche. Dans les eaux en bas se trouve un triangle inversé noir couvert par un scorpion.

Si vous connaissez quelque chose sur les mathématiques, vous connaissez que le nombre 9 est le nombre très fascinant avec beaucoup de pouvoirs et de mystères. Tout ce que vous multipliez par neuf montre cette relation magique avec neuf lui-même. 9X2 est 18 et 1 plus 8 est 9. Ok? Ce mystère traverse tout ce qui touche à 9. Le nombre 18 est deux neuf unis (9 + 9), et 18 est 1 + 8 = 9. Il y a une relation profonde entre 9 et 18.

Nous devons comprendre que tant que nous avons l’ego, nous sommes dans le domaine de cet arcane. L’ego appartient à l’Arcane 18. C’est le manque de lumière. C’est l’obscurité. Nous avons l’ego: nous avons l’orgueil, la gourmandise, la paresse. Nous n’avons pas de lumière. Lorsque nous fermons les yeux et essayons de méditer et voir Dieu et obtenir des conseils de Dieu, nous ne voyons que les ténèbres. Nous nous sommes mis là. Nous sommes dans l’Arcane 18. Voilà ce que ce scorpion représente: le traître.

Chacun de nous sont des traîtres. Si vous avez été dans une religion ou un mouvement spirituel, vous parlez toujours ici de « traîtres », avec des gens qui pointent du doigt les uns les autres. Dans le mouvement Gnostique vous entendez parler tout le temps, « un tel et un tel a trahi Samaël Aun Weor, un tel et un tel le Maître Litelantes; un tel et un tel ont trahi Jésus. » Il y a toujours ce discours sur « les traîtres « . Tout cela est ridicule. Pourquoi?

Permettez-moi de poser une simple question au sujet des traîtres. Qui est la plus belle, aimante, et qui donne la vie active dans l’univers entier? C’est votre Mère Divine. Qui l’a trahi? Tu l’as fait. Qui est le pire traître partout dans l’univers? Toi et moi. Nous avons trahis notre propre Mère Divine à travers la fornication, l’adultère, à travers tous les crimes que nous avons commis dans l’ensemble de nos existences. Nous sommes les traîtres! Personne d’autre. Nous n’avons pas le droit de pointer du doigt qui que ce soit. Nous avons trahis notre propre Mère Divine. Il n’y a pas de plus grand crime. Vous pouvez pointer du doigt tout ce que vous voulez, mais vous vous tromper aussi longtemps que ce doigt est pointé sur quelqu’un d’autre. Si vous avez trahi votre mère, si vous avez forniqué, commis l’adultère, volé, menti – tout cela – vous êtes le pire traître partout. C’est ce scorpion au bas de l’image de l’Arcane 18.

Ne nous laissons pas prendre dans la politique de pointer du doigt, de blâmer les gens, de nous comparer, pensant que nous sommes meilleurs que d’autres, que « Notre groupe est fidèle à l’enseignement; que notre groupe est fidèle aux maîtres, à la Gnose, à la Loge Blanche. » Non, aucun de nous n’est fidèle et vrai, parce que nous avons tous l’ego.

Ce scorpion est un rappel de cela. Le triangle noir dans lequel le scorpion se trouve à l’intérieur est notre ego qui est immergé dans l’abîme. Ce triangle représente ces trois traîtres. Ce sont le démon du mental, le démon de la mauvaise volonté, et le démon du désir. Nous avons tous ces traîtres. Aucun de nous n’est exempts de ces trois traîtres jusqu’à ce que nous ressuscitons. Ensuite, nous sommes vraiment digne. Avant la résurrection, nous sommes pécheurs. Ne nous mettons pas au-dessus de quelqu’un d’autre.

L’Arcane 18 représente la bataille, la guerre, et la lutte des deux neuf: la bataille entre le blanc contre le noir. Bien qu’il représente la lutte entre les dieux et les démons, ce n’est pas si important pour nous. Plus important encore, il représente la lutte en nous-mêmes entre notre énergie libérée et notre énergie conditionnée. Notre conscience contre notre conscience; notre matière contre notre matière. En d’autres termes, notre maison intérieure est divisée. Notre maison psychologique, spirituelle n’est pas unie.

Nous sommes en guerre avec nous-mêmes. Nous ne pouvons même pas prendre une décision sans changer d’avis d’un jour à l’autre, sans nous contredire. Nous sommes toujours en conflit, toujours dans le doute, toujours en train de piquer dans l’œil de nos voisins et proches, se saignant nous-même, faisant saigner les autres, parce que nous sommes en conflit. Nous sommes l’Arcane 18. Notre maison est en désordre.

Ce que l’étudiant de la Gnose doit saisir c’est que la bataille que nous menons contre nous-mêmes est très grave. Ce n’est pas facile. Nous devons travailler dur et avoir les pieds sur le sol. Nous devons être forts. La principale chose la plus importante est de mettre votre foi en Dieu. Rappelez-vous votre Mère Divine. Priez sans cesse. C’est le meilleur conseil que je peux vous donner. Appliquez les simples facteurs de l’enseignement: arrêtez l’action nuisible. Adoptez les vertus. Entraînez votre mental. Aidez les autres. Nous devons appliquer ces principes constamment.

Malgré tout cela, nous aurons des problèmes. Nous aurons ce conflit entre le blanc et le noir en nous-mêmes. L’aspect noir veut son énergie et ne voudra pas la libérer. Vous découvrirez la vérité de cela. La luxure ne veut pas perdre son énergie. Elle ne veut pas changer. Elle veut rester grasse et bien nourrie. Votre orgueil ne veut pas changer. Votre orgueil ne veut pas s’humilier. Votre orgueil veut toujours se tenir debout. Votre orgueil ne veut pas aimer vos ennemis. Votre orgueil veut les écraser. Nous prenons ces aspects dans notre vie spirituelle et nous avons des conflits avec nos frères et sœurs sur cette planète. Nous voulons les écraser. C’est l’orgueil, et c’est la colère.

Les attaques vont commencer la minute où nous commençons à transmuter notre énergie sexuelle. C’est là qu’elle commence. Si vous êtes un étudiant occasionnel et que vous ne transmutez pas votre énergie sexuelle, rien de cela ne vous affecte, parce que vous êtes dans les mains de vos habitudes traditionnelles, et votre énergie est toujours détenue par votre mental inconscient, subconscient et infra-conscient. Donc, à cause de cet état d’être, tous les magiciens noirs sont heureux: ceux à l’intérieur de vous et ceux à l’extérieur de vous, parce que vous êtes un mouton qu’on mène à l’abattoir.

Lorsque vous commencez à prendre ce feu au diable, et essayez de voler cette énergie du voleur, il devient vraiment fou. Il devient en colère, et il utilisera tous les trucs dans son livre pour la récupérer auprès de vous. Cela signifie que dans les trois cerveaux: il travaillera à travers votre intellect (votre démon du mental), il travaillera à travers votre cœur (le démon de la mauvaise volonté), et il travaillera à travers le démon du sexe (désir).

Expériences Difficiles

C’est là que les choses deviennent intéressantes. L’expérience la plus commune que les étudiants ont quand ils commencent à pratiquer c’est qu’ils commencent à avoir des pollutions nocturnes. Ils commencent à avoir des rêves humides, des rêves lubriques. Ils éprouvent de perte l’énergie sexuelle contre leur gré.

Ils ont toutes sortes de tentations qui émergent à la fois dans la nuit et pendant le jour.

Ils essaient de méditer et le mental semble être pire que jamais.

Ils commencent à avoir des conflits avec leurs familles. Leurs amis les abandonnent. Ils perdent leur emploi. Leur vie entière semble aller dans le chaos complet.

Lorsque ces types d’expériences se produisent, la plupart des étudiants disent tristement, « Cet enseignement n’est pas bon. Il est en train de détruire ma vie. « Ils ne réalisent pas que leurs difficultés sont exactement ce dont ils ont besoin. Cela signifie que les enseignements fonctionnent.

    « Les gens protestent à cause des difficultés que l’interaction leur offre. Ils ne veulent pas se rendre compte que ces difficultés sont précisément en train de leur fournir les opportunités nécessaires à la dissolution de leur « moi » – Samaël Aun Weor, La Révolution de la Dialectique

Pour rester sur le chemin, ce que vous avez à faire c’est de maintenir votre équilibre psychologique, et ne pas être identifié avec quoi que ce soit. Cela signifie que nous devons apprendre à ne pas réagir à l’extrême – que ce soit agréable ou désagréable. Nous devons apprendre à être au milieu. Que les choses soient bons ou mauvais, douloureux ou agréable, vous devez être la même personne: paisible, serein, aimant.

    « Départ de l’impureté, et faire le bien; rechercher la paix et la poursuivre. Les yeux de l’Eternel sont sur les justes, et ses oreilles sont attentives à leurs cris. La face de l’Éternel est contre ceux qui font l’impureté, de couper le souvenir d’eux de la terre. Quand les justes crient, et l’Éternel entend, et il les délivre de toutes leurs détresses. L’Eternel est près de ceux qui sont d’un cœur brisé; et il sauve ceux qui ont l’esprit (ruach). Nombreux sont les afflictions des justes: mais l’Éternel le délivre de tous. Il garde tous ses os, pas un seul d’entre eux est cassé. Impuretés doit tuer l’impur, et ceux qui haïssent le juste sera dévasté. Eternel délivre l’nephesh (âme) de ses serviteurs, et aucun d’entre eux que la confiance en lui sera désolée « – Psaume 34.

Dans toutes les difficultés, rappelez-vous votre divinité intérieure, et ne laissez pas votre impureté intérieure (rah) contrôler vos trois cerveaux.

Si vous êtes marié et que vous découvrez l’enseignement de la transmutation, et sentez dans votre cœur et votre âme qu’il est réel et vrai et que vous devez le faire, mais votre conjoint dit: « Si vous pensez même à ça, cette relation est terminée, » est ce quelque chose de nouveau? Ce n’est pas surprenant. C’est difficile, mais pas surprenant. Eh bien, c’est une épreuve difficile, mais ce n’est pas la faute de l’enseignement. C’est votre karma. Faites face, et soyez serein. Comment maintenez-vous la sérénité dans la difficulté? En se rappelant la présence continuelle et l’amour de la divinité. Quelle est la mauvaise réaction? Attaquer votre conjoint, ou se plaindre à tout le monde au sujet de votre conjoint. Malheureusement, c’est ce que chacun fait. Nous nous plaignons de notre conjoint, en disant: « Vous ne m’écoutez pas, vous êtes si têtu, vous êtes tellement pris dans la fornication… » Ou pire, nous commençons à les accuser de magie noire. De cette mauvaise attitude, tout le monde souffre. Quelle est la bonne attitude? Amour. Comprenez le point de vue de votre conjoint et respectez le. Même s’ils sont en désaccord avec vous, aimez les de tout votre cœur.

    « Si un frère a une femme qui ne croit pas, et qu’elle est heureuse d’habiter avec lui, qu’il ne la répudie pas. Et la femme qui a un mari qui ne croit pas, et s’il est heureux d’habiter avec elle, qu’elle ne le quitte pas. Car le mari non-croyant est sanctifié par la femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par le mari: autrement, vos enfants seraient impurs; mais maintenant ils sont saints. Mais si le le non croyant part, laissez-le partir. Un frère ou une soeur n’est pas asservis en pareil cas; mais Dieu nous a appelé à la paix. Pour cela que sais-tu, ô femme, si tu sauveras ton mari? ou comment sais-tu, ô homme, si tu sauveras ta femme? Mais comme Dieu a distribué à tous les hommes, comme le Seigneur a appelé tout le monde, alors laissez-le marcher. »- 1 Corinthiens 7

Une relation est un engagement: vivez à la hauteur.

Ce principe vaut pour toutes les autres situations dans la vie. Lorsque nous essayons d’actualiser ces enseignements dans notre vie et que nous avons des conflits avec nos collègues, nos étudiants, nos écoles ounos religions, nous devons appliquer le même principe: traiter tout le monde également avec amour.

On n’a jamais une excuse pour se mettre en colère ou agir d’une manière vengeresse. Un vrai étudiant Gnostique garde toujours leur Bodhitchitta. Notre objectif est de devenir des personnifications de la compassion, de l’amour, de la gentillesse, de la patience, de la sérénité, de la préoccupation pour le bien-être des autres, même des magiciens noirs.

Nous avons un excellent exemple de cela de notre enseignant Samaël Aun Weor. Il avait de bons amis qui étaient des démons, et il les respectait. Ils venaient visiter sa maison, et sa femme n’aime pas ça. Il l’a permis, parce qu’il les respectait, et il les aimait. Si vous n’avez pas lu le livre La Révolution de Belzébuth, lisez le aujourd’hui. Il vous démontrera comment un vrai maître se comporte, contrairement à tous les « maîtres » autoproclamés qui écrivent beaucoup de livres pour faire de l’argent ou devenir célèbre, etc. Je parle d’un vrai maître. Un vrai maître est au delà du bien et du mal. Un vrai maître a incarné l’amour. Étudiez les évangiles de Jésus, Krishna, Bouddha. Ce sont des maîtres.

Chaque fois que nous agissons vertueusement plutôt que d’une manière nuisible, nous transformons beaucoup d’énergie d’une manière positive. En fait, on peut même libérer l’énergie de son état conditionné.

Économie d’Énergie

Quand nous commençons ce travail, nous commençons à économiser beaucoup d’énergie, par rapport à l’intensité et la précision de nos efforts. Cependant, notre ego essaie de prendre cette énergie, et ainsi font d’autres personnes. Souvenez-vous J’ai expliqué les deux types de magie. Les magiciens blancs respectent la loi, et ils trouvent l’énergie en eux-mêmes pour faire ce qu’ils ont à faire. Les magiciens noirs prennent leur énergie à partir d’autres personnes. Comment font-ils? À travers notre ego. Permettez-moi de répéter cela: les magiciens noirs utilisent notre propre ego afin qu’ils puissent prendre notre énergie.

Il y a beaucoup de discussions dans les écoles occultes, les écoles Gnostiques, les écoles mystiques sur la façon dont nous devons nous défendre contre tous les magiciens noirs dans le monde. Ces groupes soulignent que nous devons nous battre contre eux, et faire des conjurations et des rituels, et nous devons être à la bataille pour sauver l’humanité, etc. Il y a beaucoup de ce type de discours martial. Le problème est qu’ils manquent le point la plupart du temps, le facteur clé. Comment un voleur entre dans votre maison? Comment peut-on vous voler ? Comment un guerrier tue un autre guerrier? Si vous voulez gagner une bataille, trouvez la partie la plus faible de la défense de votre ennemis, et exploiter cela. C’est simple, et ça fonctionne.

Si quelqu’un veut nous attaquer, prendre notre énergie ou nous manipuler, regardez-vous vous-même à partir de leur point de vue. Quelle est notre faiblesse? Nous en avons beaucoup!

Tout d’abord, nous sommes totalement endormis.

Deuxièmement, notre mental est complètement illusoire. Par exemple, la plupart d’entre nous qui vont à des activités spirituelles pensent que nous sommes des maîtres de l’univers, mais la réalité est que nous ne savons rien. Nous pensons que nous sommes super-intelligent, très intelligent, et très instruits, en particulier au sujet de Dieu et de la spiritualité, mais on n’a jamais eu une seule expérience avec Dieu, ou une seule expérience dans le plan astral.

    « Quiconque éveille la Conscience ne peut plus rêver ici dans ce plan physique ou dans les mondes internes. Celui qui éveille la Conscience s’arrête de rêver. Celui qui éveille la Conscience devient un investigateur compétent des mondes supérieurs. Celui qui éveille la Conscience est un illuminé. Celui qui éveille la Conscience peut étudier aux pieds du maître. Celui qui éveille la Conscience peut parler familièrement avec les dieux qui ont initié l’aube de la création. Celui qui éveille la Conscience peut se souvenir de ses innombrables réincarnations. Celui qui éveille la Conscience peut consciemment assister à ses propres initiations cosmiques. Celui qui éveille la Conscience peut étudier dans les temples de la Grande Loge Blanche. » – Samaël Aun Weor, Le Mariage Parfait

Beaucoup d’entre nous pensent que nous sommes des experts dans le plan astral, alors que la réalité est que nous sommes des débutants qui ne savent rien. Cette attitude orgueilleuse est notre faiblesse. Nous sommes insensés. Nous sommes naïfs. Voilà ce qui va être utilisé pour nous tromper.

Qu’est-ce qui, à l’intérieur de vous, pourrait être utilisé contre vous. C’est très simple. Si vous avez l’orgueil, les magiciens noirs vont utiliser votre orgueil pour vous détruire, prendre votre énergie et vous faire leur disciple. Ils vont utiliser votre luxure. Si vous avez peur, ils vont utiliser votre peur.

Votre ego fait la même chose: il utilise vos faiblesses contre votre âme. Votre ego est une grande collection de conscience très intelligente qui est piégée dans le désir, qui veut l’énergie. Il va utiliser tout ce en quoi vous êtes faible. Quels que soient vos faiblesses, ils les exploitent.

En outre, les magiciens noirs vont utiliser ces egos pour vous manipuler.

Donc, c’est très simple. Si vous voulez vous défendre, c’est la principale chose à apprendre: trouvez vos faiblesses et comprenez les.

La plus grande menace à notre âme réside dans notre propre mental. Si nous nettoyons notre mental de toutes les impuretés, puis rien dans l’univers ne peut nous menacer.

Malheureusement, nous sommes remplis d’impuretés, et sommes des cibles faciles. Nous sommes aussi très stupide, donc nous nous mettons volontiers en difficulté, attirés par nos désirs.

Pour changer cette situation, nous devons être sérieux et arrêter les comportements nuisibles. Lorsque nous le faisons, nous commençons naturellement à économiser de l’énergie.

Le surplus d’énergie sera utilisé par d’autres egos, à moins que nous sommes constamment attentif, et continuons à économiser de l’énergie.

Puis, des intelligences extérieures – d’autres personnes – vont tenter de prendre cette énergie.

Petit à petit, notre niveau d’énergie augmente, il attire plus d’attention. C’est à ce moment que nous commençons à vraiment avoir besoin de défense contre la magie noire.

Quand nous commençons à rencontrer des problèmes avec la magie noire, voici quelques directives générales que nous pouvons rechercher.

Les attaques de magie noire ont de nombreuses formes.

Les attaques peuvent être inconscients, involontaires. C’est, inconsciemment, que nous sommes attaqués par les egos des autres.

Chacun de nous – sans exception – fait de la magie noire. Nous mentons, nous manipulons, nous manoeuvrons. Notre ego nous manipule à manipuler les autres. Nous faisons cela physiquement et internement. De toute évidence, nous devons arrêter. Nous devons aussi être conscients que d’autres nous font la même chose tout le temps. La clé est d’apprendre à gérer cela gracieusement, sans colère, orgueil, ou peur.

Les attaques peuvent également être intentionnelles. Pour cela, les personnes doivent savoir ce qu’ils font. C’est la forme la plus dangereuse d’attaque. Il y a beaucoup de degrés de gens qui font cela, de débutants aux experts. En général, quand on parle de magiciens noirs, nous nous référons à ces gens: ceux qui tentent de manipuler ou de prendre à partir des autres pour leur propre bénéfice.

Il faut savoir qu’un magicien noir n’a pas un uniforme, comme une robe noire, ou avec des tatouages ou un Croche-nez, ou des cheveux noirs enrichis en place et un tas de piercings. Nous devons purger notre mental de penser que la vie est comme de la bande dessinée.

Les magiciens noirs éveillés qui savent qu’ils utilisent la magie pour manipuler les autres ne peuvent pas être découverts par la vue physique. Vous n’en reconnaîtrez jamais un par la façon dont ils parlent, s’habillent, agissent, quelle musique ils écoutent, etc. Ils semblent être des gens normaux comme vous et moi. Rappelez-vous, nous sommes tous des magiciens noirs, mais certains d’entre nous développent le pouvoir pour acquérir ce que nous voulons des autres, nous rendre encore plus dangereux que la personne moyenne.

Les magiciens noirs vraiment dangereux semblent normaux, même doux, humbles, gentils, charitables, spirituelles, et beaux. Physiquement, ils ne sont pas comme des démons. Ils n’ont pas des queues ou des cornes qui sortent de leur tête ou de la peau rouge ou de grands ongles longs. Ce sont des gens d’apparence normale. Ils sont très doux, gentils, tendre, des citoyens exemplaires. En général, les magiciens noirs sont en position de pouvoir, car c’est ce qu’ils veulent: le pouvoir.

Les magiciens noirs éveillés, nous ne les soupsonnerons pas d’en être. Voilà la manière dont ils manipulent les apparences pour obtenir ce qu’ils veulent.

    « Les magiciens noirs ont leur mysticisme, et ils croient toujours fermement qu’ils marchent sur le bon chemin. Aucun magicien noir ne croit qu’il marche sur le mauvais chemin. Le chemin de la magie noire est un chemin large rempli de vices et de plaisirs. » – Samaël Aun Weor, La Révolution de Belzébuth

    Attaques de Magie Noire

    1. Pendant les rêves.
    2. Pendant l’état de veille.
    3. Au moyen de travaux de magie noire.
    4. Au moyen d’obsessions psychiques.
    5. Au moyen d’inimitiés.
    6. Au moyen de maladies organiques.
    7. Au moyen de vices.
    8. Au moyen de certains aspects de la culture.
    9. Au moyen de faux prophètes.
    10. Au moyen de l’intervention d’ « Élémentaires inférieurs. » – Logos, Mantra, Théurgie

Les méthodes d’attaque se produisent principalement de deux façons. Le premier est au cours des rêves.

1. Attaques pendant les Rêves

La plupart d’entre nous sont complètement inconscients toute la nuit et se réveillent le matin et ne se souviennent de rien. C’est un problème. Si vous travaillez pour économiser l’énergie pour révolutionner votre énergie spirituelle, pour changer votre vie, vous avez besoin de prendre conscience du processus du rêve. Vous devez prendre en charge cette moitié de votre vie.

Pendant le temps que le corps est endormi, la Conscience rêve, et nous sommes facilement manipulé. Nous pouvons facilement être hypnotisés. Nous pouvons être influencés. Nous pouvons être séduits. Tout cela est possible parce que notre conscience est endormie. Le résultat est que les gens malfaisants prennent le contrôle sur nous pour leur bénéfice, quel qu’il soit.

En outre, nous pouvons faire ces choses à d’autres, et ne pas être au courant.

2. Pendant l’État de Veille

Deuxièmement, nous pouvons être attaqués quand nous sommes dans le soi-disant « état de veille », qui se réfère à quand nous marchons physiquement, mais notre conscience est encore en train de rêver. Pour cela, nous devons en apprendre davantage sur les quatre états de conscience et comment nous établir dans le troisième. Nous devons être conscients, vigilants, au cours de la journée et de la nuit. Faites attention et regardez ce qui se passe.

3. Travaux de Magie Noire

Comment attaquent-ils? Samaël Aun Weor dans son livre très important Logos, Mantra, Théurgie. Si vous voulez savoir ce que je parle aujourd’hui, vous avez besoin de lire ce livre. Tout étudiant Gnostique sérieux devrait avoir ce livre mémorisé. Vous en aurez besoin; C’est important que cela.

La magie noire est une prêtrise qui utilise le pouvoir d’une manière égoïste, à travers le désir. Autrement dit, à travers toutes sortes de rituels, mantras, méditation, Tantra, transmutation, etc. Ils ont des millions de techniques. Mais, tous ne sont pas ce que vous pourriez vous attendre.

    « La Magie Noire fait appel au mental de masse. Elle fait appel aux principes de notre civilisation. Il offre quelque chose pour rien. Tant qu’il y a la cupidité dans le cœur humain, elle restera comme une menace pour l’honnêteté et l’intégrité de notre race. » – Manly P. Hall, tiré du Magie: un Traité sur l’Éthique Esoterique

La plupart des publicités est de la magie noire: il tente de manipuler vos désirs pour obtenir votre argent, loyauté, attention, etc. La publicité utilise votre peur, orgueil, luxure, mais surtout votre envie.

Chaque fois que vous voyez quelques personnes devenir riche ou puissant sur le dos du plus grand nombre, vous verrez de la magie noire. C’est son attrait: il promet le pouvoir à l’intélligent, au rusé, au rapide.

L’esclavage est de la magie noire. Mais, tant est la grande partie de la façon dont la société moderne fonctionne: quelques personnes puissantes font peu de travail, mais acquièrent la puissance des millions de manoeuvres. Ce n’est pas correct, c’est injuste. C’est de la magie noire. Le puissant y parvient par des manipulations mentales, des lois, des croyances, des perceptions. Ils ne se considèrent pas mauvais, seulement pleins de succés. Ils se considèrent mieux que d’autres, plus avancés, alors qu’en vérité ils sont des parasites qui volent la vie du naïf.

Les librairies sont remplis avec des techniques de magie noire, et pas seulement dans la section sorcellerie, occulte, ou du new âge. La section affaires est principalement des techniques de magie noire. La section psychologie est pleine de magie noire. La section religion est pleine de magie noire. Les livres pour enfants enseignent la magie noire. Ce ne sont pas des livres noirs avec des pentagrammes sur le devant. Ils sont très bien conçus, mais le contenu est entièrement de la magie noire. Comment? Ils proposent d’enseigner comment obtenir ce que vous voulez en manipulant les autres, en trompant les autres, en « obtenant quelque chose pour rien » ou « pour seulement 9,95 $. »

La loterie est de la magie noire. Elle promet quelque chose pour rien; Pendant ce temps, ceux qui contrôle celle-ci deviennent riches.

Le marché boursier est de la magie noire: il hypnotise l’avidité des masses, et les seuls qui bénéficient effectivement sont peu nombreux, et très puissants. Ils ont conçu une illusion sophistiquée (basée sur la peur de l’avenir) qui piège les faibles d’esprit.

Chaque fois que notre mental est limité par une quelconque théorie, croyance ou attentes sociales, c’est de la magie noire. Par exemple, les gens dans certains pays ne sont pas libres de pratiquer certaines religions, ou de lire certains livres, etc. C’est de la magie noire: c’est comme ça que les gens puissants se maintiennent au pouvoir. La même chose peut être dit des fanatiques religieux: on leur dit qu’ils ne peuvent pas étudier les enseignements d’autres groupes, ou de lire certains livres; c’est de la magie noire. Personne n’a le droit de limiter la liberté de quelqu’un d’autre.

    « Les enseignants n’ont pas le droit de limiter le mental des élèves à une cage. Ce qui est essentiel est de ne pas dicter au mental des élèves ce qu’ils doivent penser, mais plutôt, de lui enseigner complètement comment penser. » – Samaël Aun Weor, Quoi penser, Comment penser

4. Obsessions Psychiques

Une obsession psychique pourrait être tout ce que nous fixons dans notre mental, que ce soit une possession que nous voulons, une personne, un désir, une drogue, ou même une croyance ou une théorie. Des millions de personnes sont psychiquement obsédés par des émissions de télévision, des acteurs, des politiciens, des musiciens, des partis politiques, des sectes religieuses, des sports, de la mode, de la technologie – vraiment, tout peut devenir une obsession.

Si nous devenons un fanatique de quelque chose, c’est une forme de magie noire. C’est une forme d’être obsédé par un concept, une théorie, ou quoi que ce soit. Cela signifie que les fanatiques du Christianisme sont manipulés par la magie noire. Les fanatiques du Bouddhisme, les fanatiques de la science, les fanatiques de Gnose, les fanatiques de tel ou tel parti politique, sont tous manipulés par la magie noire. Chacun de nous est une victime de ce type de magie noire. Nous avons tous des obsessions psychiques.

5. Inimitiés

Ce sont des conflits entre les gens, que ce soit sur une petite ou grande échelle. L’acte de guerre est une forme de magie noire, dans laquelle les personnes ayant le pouvoir manipulent les gens pour se battre entre eux, pour que puissant gagne plus de puissance. Elle peut se produire même au sein d’une famille. Une personne vengeresse, blessée, et ayant du ressentiment, peut manipuler d’autres personnes dans la famille pour se battre entre eux, même juste pour le divertissement. J’ai vu cela de nombreuses fois. Voilà la magie noire. Que ce soit conscient ou inconscient, c’est de la magie noire. Elle manipule les gens à cause du désir, de la colère.

Quand on voit les combats entre les religions, c’est de la magie noire. Quand on voit les combats entre les écoles spirituelles, c’est de la magie noire. Dieu ne crée pas des combats entre des groupes religieux. Aucun maître pur ne crée des politiques folles et des schismes. Ce sont tous de la magie noire. C’est la loge noire qui travaille avec les egos des personnes et les manipule parce qu’ils sont endormis.

    « Ne laissez pas y avoir un schisme dans l’Ordre, celui qui divise un Ordre qui est un ensemble uni démérite jusqu’à ce que perdure un éon, et il est bouilli dans l’enfer pour un éon. » – Bouddha

    « Celui qui provoque un de ces petits s’égare [du troupeau], il serait préférable pour lui d’avoir une meule attachée autour de son cou et être jeté dans la mer. » – Jésus

6. Maladies Organiques

Les magiciens noirs peuvent injecter des substances dans notre alimentation pour affecter notre bien-être physique et psychologique.

Faites très attention à ce que vous mangez et buvez. Savez-vous ce qui se trouve dans le cola, dans la restauration rapide, ou dans la nourriture que votre voisin vous donne, que vos amis vous donne à l’école ou qu’un étudiant dans votre école spirituelle vous donne? Non, aucun de nous ne savent. Commençons à observer ce qui se passe. Regardez les comportements des gens dans la société et ce qu’ils mangent et boivent. Il y a une relation très forte. La réalité c’est qu’il y a beaucoup de magie noire dans notre nourriture et notre eau, et les substances qui sont injectées en nous soit physiquement ou internement. La science est un grand propagateur de magie noire à travers toutes sortes de produits chimiques et de créations de laboratoire. Une grande partie de ce que les gens appellent « la nourriture » n’a rien à voir avec de la nourriture. Écoutez: la nourriture vient de la nature, pas d’une usine ou d’un laboratoire. Étudiez le cours Spiritualité Saine.

Les substances addictives sont toutes des méthodes de magie noire: l’alcool, les cigarettes, les drogues, etc. Chacune forment une dépendance psychique, dans laquelle le fournisseur de la substance gagne de la richesse, et le consommateur de la substance perd son énergie, sa vie et ses vertus.

Les magiciens noirs utilisent souvent la nourriture pour livrer des travaux magiques à leurs victimes. N’acceptez pas de la nourriture provenant de sources suspectes.

7. Vices

Celui-ci devrait être évident. Si vous êtes esclaves à votre désir, vous contrôler est un jeu d’enfant pour un magicien noir. Lorsque vous êtes accro à regarder de la pornographie, ou à rechercher d’autres gens dans la rue, quand vous êtes accro à fantasmer, c’est très facile pour n’importe quel magicien noir de vous prendre toute votre énergie. Pour eux, vous ne faites aucun problème; ils ne font aucun effort du tout; ils ne transpirent même pas pour cela. Vous le rendez facile pour eux.

La même chose est vraie pour tous nos vices. Cela inclut les commérages, la curiosité au sujet de la vie privée des autres, la dépendance au profit, la gloutonnerie, la dépendance à l’intellectualisme, etc. Nous avons beaucoup, beaucoup de vices, et nous soupçonnons rarement que nos comportements sont en fait des vices.

8. Culture

Nos médias – télévisions, films, livres, théâtre, musique – sont profondément ancrés dans la magie noire. Je ne parle pas des gars qui portent le noir, « adorent le diable », et jouent des guitares. Ce sont juste des clowns. Ce n’est pas ce que je veux parler. Je parle de la vraie magie noire.

La magie noire travaille intensément dans notre culture, nous disant ce qui est cool, ce qui est souhaitable. Nous donnons tout notre pouvoir, toute notre énergie, toute notre acceptation et notre accord, pour obtenir ce que les médias promettent: le plaisir, le pouvoir, l’acceptation, l’envie des autres. Nous voulons être désirés, admirés, craints. Nous voulons être « couronnés de succès. » Nous voulons « devenir riche ». De cette façon, toute la perception est une forme de magie noire qui conditionne nos comportements, et assure la richesse et le pouvoir de ceux qui vendent ce que nous voulons. Cette influence se fait à travers la politique, les goûts musicaux, elle fonctionne à travers nos choix économiques et sociaux. Nous allons tous avec elle en pensant que nous sommes « raccordés » à la société. Réellement, nous ne sommes que des pions des magiciens noirs, leur donnant le pouvoir. Nous allons avec le système, étant amenés à l’abattoir.

Tout à la télévision vend quelque chose. Ces spectacles de « divertissements » sont des programmes pour robots. Avez-vous « téléchargé vos nouveaux programmes » qui vous indiquent comment nourrir vos désirs, et vous dire ce qui est « bon » et ce qui est « mauvais »? Chaque année, ce qu’ils disent c’est « bien » plongez plus profondément dans ce que nos anciennes traditions ont considéré comme inacceptables, même la peine de mort. Ce que la société dit maintenant être « bons et mauvais » proviennent entièrement du point de vue de ceux qui possèdent les médias.

9. Faux prophètes

Celui-ci est facile à comprendre à la surface, mais l’humanité est victime de cela tous les jours.

Qui avons-nous mis en place en tant que prophètes de nos jours? Des Acteurs, des politiciens, des musiciens. Notre société ne considère plus les prêtres ou les chefs spirituels comme prophètes, pas comme nous le faisions. Maintenant, nos prophètes sont des célébrités, des scientifiques, des vendeurs, des gens qui dirigent les grandes entreprises. Si « tel ou tel » de cette entreprise dit quelque chose comme « nous ferions mieux de mettre tout notre argent dans ce stock, » des millions le font. Qui gagne réellement? Voilà la magie noire.

Les gens adorent les célébrités comme prophètes. Tout ce qu’ils disent est considérée comme importante. Cela montre combien nous sommes loin de la réalité.

Avec de faux prophètes, surtout, nous sommes préoccupés par l’aspect spirituel. Il y a beaucoup de gens qui prétendent être des maîtres ou des chefs spirituels, etc. C’est très difficile de dire qui l’est, ou qui ne l’est pas. Voilà pourquoi dans cette tradition nous suivons une règle simple: ne suivre personne. Suivez votre Intime, votre être intérieur, votre ange intérieure, c’est le seul en qui vous pouvez faire confiance. Mais pour cela, vous devez d’abord savoir comment l’écouter.

Pour être plus explicite, ne me faites pas confiance. Sérieusement, ne le faites pas. J’ai l’ego. J’ai beaucoup d’ego, et je suis facilement confondu. J’ai beaucoup de problèmes. J’ai beaucoup d’erreurs. Je ne suis pas un maître. Je ne suis pas un guide spirituel ou un chef spirituel. Je suis juste un stupide étudiant Gnostique.

Suivez votre Intime. Pour cela, vous devez éveiller la conscience. Telle est la seule façon d’être libre des faux prophètes. Même alors, vous devez être prudent, parce que quand vous travaillez dans les mondes internes, il est également difficile de voir la vérité. Il faut beaucoup d’habileté. Heureusement, dans cette tradition, nous avons les techniques pour que vous puissiez le faire.

10. Elémentaires Inferieurs

C’est en utilisant des formes de conscience et de matière qui peuvent être manipulées afin d’influencer d’autres personnes. Cela comprend les plantes, les larves, y compris des incubes et des succubes.

Les Incubes et les succubes sont de l’énergie condensée, de l’énergie qui se condense dans la matière dans le plan vital et le plan astral. Quand une femme se masturbe, elle crée un incube. Quand un homme se masturbe, il crée un succube. Ce sont des formes mentales qui condensent la conscience et l’énergie, et veulent plus d’énergie pour se maintenir. Ils cherchent la femme ou l’homme qui les a créé pour se nourrir. La plupart du temps, lorsque les étudiants au début ont des rêves humides ou des orgasmes pendant la nuit dans leur sommeil, c’est parce que leurs propres créations prennent leur énergie. Nous devons les dissoudre. Nous pouvons utiliser le soufre ou l’asafetida, qui sont des substances végétales que vous pouvez utiliser pour désintégrer et dissoudre ces éléments. L’instruction est donnée dans le livre Logos, Mantra, Théurgie.

De plus, les magiciens noirs utilisent ces éléments pour prendre notre énergie et nous faire tomber.

Ils envoient différentes forces élémentaires – des éléments dans la nature – pour nous influencer, nous manipuler, etc.

Défense

Le manière de passer toutes ces attaques est de transformer cette Arcane 18.

Tout ce qui existe est basé sur les nombres. La Kabbale est la science des nombres.

Dans la Kabbale, le nombre 18 est 1 + 8 = 9. Cela peut sembler comme des jeux numériques pour vous, mais c’est une grosse affaire. C’est comme ça que fonctionne la Kabbale. C’est très important.

a01

Le nombre un de ce 18 est le premier Arcane: Le Magicien. Ce n’est pas un prestidigitateur ou un illusionniste, c’est le prêtre (magi). Ce magicien n’est pas vous. Ce magicien est votre Intime. Ce magicien est votre Être intérieur, votre Dieu intérieur. Ce magicien est Dieu en vous.

C’est la première défense: rappelez-vous de Dieu.

    « Écoute, Israël: Jehovah Elohim est l’unité, Jehovah: Tu aimeras Jehovah Elohim de tout ton cœur, de toute ton âme [נפש nephesh], et de toute ta force [en Hébreu מאד mad: le mot pour Mars, planète de Samaël, l’ange de la force]. Et ces paroles que je te prescris aujourd’hui, seront dans ton cœur, et tu l’inculqueras à tes enfants, et tu leur parleras quand tu seras dans ta maison (corps), et quand tu iras en voyage, et quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Et tu les lieras comme un signe sur ton yad [la main, le bras, ou phallus], et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux. Et tu les écriras sur les poteaux de ta maison [corps], et sur tes portes [senses]. « – Deutéronome 6

En d’autres termes, se rappeler de Dieu en tout temps, peu importe ce que vous faites, que ce soit dans le corps ou hors du corps. Ce passage dit la même chose que ce que Krishna (Christ) a dit à Arjuna (l’âme humaine):

    « Par conséquent, Arjuna, tu dois toujours penser à moi sous la forme de Krishna et en même temps mener à bien ton devoir de combattre [contre tes egos] prescrit. Avec tes activités dédiées à Moi et ton mental et ton l’intelligence fixe sur Moi, tu m’atteindras sans aucun doute. Celui qui médite sur Moi comme la Personne Suprême, son mental constamment engagé dans le rappel de Moi, non dévié du chemin, il, O Partha, est sûr de me rejoindre. »- Bhagavad Gita 8

Si vous faites face à n’importe quelle attaque de magie noire, n’importe quelle lutte sur votre chemin spirituel, et que vous ne savez pas ce qui se passe, pourquoi cela se produit, vous êtes malade ou attaqué, vous perdez votre foi, vous perdez espoir, appelez votre Etre intérieur. N’allez pas vers vos amis. N’allez pas vers un soi-disant « maître ». N’allez pas vers votre instructeur. Priez, méditez, et appelez votre Dieu intérieur. Votre Bouddha intérieur. C’est le Magicien. C’est le nombre un. C’est pourquoi il est le premier.

La plupart d’entre nous ne font pas cela. Lorsque nous sommes confrontés à des difficultés, nous prenons nos livres et nous nous renversons à travers eux. Nous allons sur Internet. Nous allons ici et là, appelant nos amis, demandant: « Que dois-je faire? » Nous allons au téléphone, dans les salles de chat, et évitant toujours l’Intime. Il est celui qui a le pouvoir. Il est celui qui peut vous aider. Mais, il ne peut le faire que conformément au 8.

a08

L’Arcane 8 est la Justice. L’Arcane 8 est la Loi. Vous voyez l’échelle? Ce 8 est la loi. Cela signifie que si vous n’avez pas de Dharma, pas de crédits avec la loi, que pouvez-vous faire? Si vous n’avez rien donné pour aider les autres, la loi ne vous doit rien. Si vous voulez de l’aide, vous devez payer pour cela. Pas avec de l’argent, mais avec des actions. Le Sacrifice pour les autres. Travaillez sur vous-même et aidez les autres. Voilà comment vous gagnez l’aide de la justice.

Justice, la sévérité de la loi, est appelée en Hébreu Geburah, c’est une sephirah sur l’Arbre de Vie. La sephirah Geburah représente notre Âme Divine, l’âme spirituelle de l’Intime. Ces deux s’unissent lorsque vous avez terminé la première Initiation des Mystères Majeurs (Malkuth). Lorsque votre Intime (Chesed) s’unit avec son âme spirituelle (Geburah), vous devenez un initié: le nombre neuf, L’Ermite. Le premier degré des mystères majeurs est l’endroit où votre être devient un maître à ce stade, et vous commencez à entrer le chemin.

Ce nombre 9 est un Ermite, qui représente un véritable initié. Le nombre 9 est aussi appelé Prudence.

a09

Prudence

Savez-vous ce qu’est la prudence? C’est un mot que beaucoup de gens entendent, mais ne peut pas définir. Prudence signifie avoir la prévoyance et la sagesse. Cela signifie agir intelligemment. Quelqu’un d’imprudent est très naïf. Ils se mettent toujours dans des situations avec des gens avant de réaliser que s’était une mauvaise idée, comme devenir des amis proches avec une personne qui est une très mauvaise personne, mais nous ne pouvons pas dire, ou marié à une personne qui est une très mauvaise personne et nous ne pouvions pas réaliser. Ou nous entrons dans une entreprise ou une autre opération qui est vraiment dangereuse, avant que nous réalisions ce que nous faisons. Cela inclut de s’impliquer avec des enseignements spirituels qui sont négatifs. Nous sommes imprudents: nous agissons sans prévoyance ou sagesse.

    « L’homme prudent voit l’impureté [devant lui], et évite: mais le simple y entrer, et sont punis [par cause et effet]. » – Proverbes 22

Telle est l’imprudence. Nous en avons beaucoup: c’est pourquoi nous sommes tous ici dans le monde de la souffrance. Nous ne réalisons pas à quel point nous sommes imprudents; si nous le réalisons, nous ne serions plus ainsi.

    « Le Comportement grégaire est une tendance que la machine humaine permet. Cette tendance est de s’allier avec d’autres machines humaines, sans distinction ou contrôle de tout type. […]

    « Quand on ouvre les portes aux impressions négatives, on modifie non seulement l’ordre du centre émotionnel qui est dans le cœur, mais en plus on rend ce centre négatif. Par exemple, si quelqu’un que nous savons est rempli de colère parce qu’une autre personne lui fait du mal, nous ouvrons nos portes à ces impressions et finissons par prendre le côté de notre ami et le sentiment d’animosité envers celui qui l’a blessé. Nous aussi, nous devenons remplis de colère, sans même avoir joué un rôle dans l’affaire.

    « Supposons que l’on ouvre les portes à une impression négative d’un ivrogne; on finit ensuite par accepter un verre, puis un autre, et un autre, et ainsi de suite. En conclusion, on finit par être un ivrogne aussi.

    « Supposons que l’on ouvre les portes aux impressions négatives d’une personne du sexe opposé; le plus probable, on finit par forniquer et commettre tous les types de transgressions.

    « Si nous ouvrons les portes aux impressions négatives d’un toxicomane, alors peut-être que nous allons finir par fumer de la marijuana ou par consommer un certain type de substances intoxicantes. En conclusion, l’échec viendra.

    « Ainsi, c’est la façon dont les êtres humains s’infectent les uns les autres dans leurs atmosphères négatives. Les voleurs modifient d’autres personnes pour devenir des voleurs. Les Meurtriers infectent quelqu’un d’autre. Les toxicomanes infectent d’autres personnes. Voici comment les toxicomanes, les voleurs, les usuriers, les meurtriers, etc., se multiplient. Pourquoi? Parce que nous nous engageons toujours dans l’erreur d’ouvrir nos portes à des émotions négatives et cela n’est jamais correct. Par conséquent, sélectionnons nos émotions.

    « Si quelqu’un nous apporte des émotions positives de la lumière, la beauté, l’harmonie, le bonheur, l’amour et la perfection, ouvrons lui les portes de notre cœur. Mais si quelqu’un nous apporte des émotions négatives de haine, de violence, de jalousie, de drogue, d’alcool, de fornication et d’adultère, pourquoi devrions-nous lui ouvrir les portes de notre cœur? Fermons les! Fermez les portes à toutes les émotions négatives.

    « Quand on réfléchit sur la conduite grégaire, on peut parfaitement la modifier et faire quelque chose de mieux de la vie. » – Samael Aun Weor, La Révolution de la Dialectique

L’Arcane 9 nous enseigne que lorsque nous voulons laisser le chemin lunaire et entrez sur le chemin solaire, nous devons devenir prudent, ce qui signifie intelligent. Nous devons apprendre à gérer notre vie avec sagesse (Chokmah). Telle est la direction de Dieu: devenir prudent. C’est l’un des éléments clés pour surmonter n’importe quelle magie noire.

Rappelez-vous que je vous ai dit comment un voleur vous vole? Comment un guerrier vainc un autre guerrier? À travers n’importe quelle faiblesse dans leurs défenses. Spirituellement parlant, nous sommes tous en train de dormir dans la rue. Nous n’avons pas nos portes verrouillées, nous ne disposons pas d’armure. Nous sommes totalement exposés et nous faisons le tour en disant: « Je suis là! Prenez tout ce que j’ai. » Parce que nous sommes spirituellement aveugles, sourds et muets. Aucun de nous n’est éveillé dans le plan astral; aucun de nous n’est encore éveillé dans le plan physique. Nous sommes comme des brebis muettes, trébuchant autour avec nos yeux fermés murmurant à nous-mêmes, sans attention à toute la réalité.

La Prudence est le travail pour changer cela. C’est s’éveiller, être ici et maintenant, et apprendre à vivre intelligemment. C’est très difficile, mais c’est solitaire, seul.

Ce travail est solitaire. Le succès dans ce travail ne nécessite pas, comme beaucoup de gens pensent que vous devez avoir une école, un enseignant ou un conjoint. Ce que vous avez besoin c’est de la volonté. C’est ça. Si vous avez la volonté, vous pouvez le faire. Aucun enseignant, aucune école, aucun conjoint, aucune aide, juste la volonté. C’est assez. La volonté de quoi? La Volonté de vous voir comme vous êtes vraiment. En d’autres termes, la volonté de changer, de trouver vos défauts. Cela vient en s’analysant vous-même. En termes simples, nous devons méditer. De là, vous apprenez la prudence. Vous apprenez à être intelligent. Vous apprenez à ne pas laisser vos portes psychologiques déverrouillées, et vous apprenez à cesser de vous mettre dans des situations stupides.

Aspects de la Défense Spirituelle

Bodhichitta
Équilibre Psychologique
Méditation
Transmutation
Propreté et Santé
Harmonie avec les Lois Supérieures
Culture Intellectuelle
Magie Blanche

Bodhichitta

Qu’est-ce que la Bodhichitta? Voilà un sujet profond. Nous avons donné des conférences sur elle et à peine gratté la surface. En synthèse, cela signifie le mental éveillé, le cœur éveillé; cela signifie la connaissance de la vacuité en combinaison avec l’amour conscient. En d’autres termes, ne perdez pas votre équilibre en toute circonstance.

Peu importe avec qui vous traitez ou quelque soit la circonstance, traitez tout le monde que vous rencontrez avec respect et amour. Si un magicien noir vous attaque – vous éveillez la conscience dans le plan astral et vous êtes entouré par des magiciens noirs, ne réagissez pas avec la colère ou la peur (c’est ce que nous sommes susceptibles de faire, mais essayez d’être serein et rappelez-vous que votre Être est avec vous, et regardez les magiciens noirs et voyez les pour ce qu’ils sont réellement: des gens confus. Les démons sont des gens confus, rien de plus.

Ceux d’entre nous qui ont été des parents et ont eu affaire avec un enfant en colère, confus, savent qu’il est possible de traiter cet enfant avec beaucoup d’amour et avec beaucoup de retenue. Vous pouvez les retenir, et les restraindre, et les traiter avec respect et avec amour et compassion. Nous devons faire la même chose avec les magiciens noirs.

Nous ne pouvons pas faire cela avec notre ego. Notre ego mérite de mourir, pour que notre conscience puisse vivre. Ne montrez aucune pitié à votre ego.

Lorsque nous avons affaire à une autre personne, nous devons montrer l’amour. Cela ne signifie pas que nous les laissons nous piétiner, cela signifie que nous devons nous défendre, mais avec des soins pour les autres. Voilà la Bodhichitta. C’est un mental qui a de l’équanimité, de l’amour conscient, et de la vertu.

Samaël Aun Weor a été attaqué de nombreuses fois plus que chacun de nous peut compter. Les gens ont essayé de l’assassiner de nombreuses fois dans le monde physique. Mais, vous ne le voyez pas courir après ses agresseurs avec colère physique, ou essayer de les tuer pour se venger ou pour les blâmer, ou en disant: « Sois maudit et allez en enfer! » Il n’a jamais dit cela. Tous ses étudiants ont toujours condamné les autres à l’enfer, mais cela n’est pas correct. Nous sommes déjà en enfer! Où voulez-vous qu’on aille?

Il y a une histoire qui illustre certains de ces principes. Samael a dit à ses étudiants qu’il se trouvait dans un beau temple. C’était un très bel endroit extravagant où il y avait un sentiment très sacré. Certaines personnes en robes lui ont mis une couronne sacrée sur sa tête. Mais parce qu’il n’était pas sûr où il était, il a pris la couronne et il l’a tenu. Ils l’ont conduit à l’autel. Beaucoup de dévots se trouvaient là, et des maîtres, et un autel, des lumières, et de l’encens. Il est allé à l’avant, et dit: « D’accord, soyez un homme, dis-moi la vérité: êtes-vous magiciens noirs ou magiciens blancs. » Ces vénérables vieillards assis autour de l’autel dit: « Nous sommes des magiciens noirs. » Samael a enlevé le manteau de sa tête et l’a jeté sur le sol. Bien sûr, ils l’ont tous attaqué. Il a dû se battre très dur pour en sortir. C’est une histoire vraie.

Ce que cela représente c’est que même si vous avez votre conscience très éveillée, vous ne pouvez pas par les apparences dire où vous êtes. Ne supposez jamais que vous savez. Toujours maintenir un sentiment de sérénité et de sensibilisation, et en même temps, le respect. Ils l’ont attaqué; il ne répondait pas par la colère. Il se défendait, et partait. Il ne les laissa pas le blésser, mais il n’a pas non plus chercher à se venger et fracasser tout le temple au sol. Il est parti.

Nous devrions faire la même chose. Si quelqu’un choisit de prendre cette voie, c’est leur choix; nous devrions les laisser aller.

Équilibre Psychologique

Cet exemple illustre les deux premiers aspects: la Bodhichitta et l’équilibre psychologique. Nous devons toujours maintenir les deux. C’est la meilleure défense. Si vous avez l’équilibre psychologique, l’avez réellemnt, un magicien noir ne peut pas vous manipuler. Ce serait très difficile pour eux, parce que vous avez le contrôle sur vos trois cerveaux. Ils essaient de vous tenter avec la colère, le ressentiment, la luxure, mais si vous regardez vos trois cerveaux, vous voyez cet élément. Vous n’allez pas laisser cet élément venir dans votre mental ou entrer dans votre corps et vous contrôler. En aucune façon.

Méditation

Ensuite, vous allez méditer. Voilà l’aspect suivant. Sans méditation, vous ne pouvez pas vous défendre. La méditation est ce qui donne de l’énergie à tout. Il vous donne la possibilité de contrôler et de gérer tout. Nous devons méditer tous les jours. Naturellement, je ne parle pas de la simple concentration, ou la prière ou le mantra. Par méditation, je veux dire l’auto-analyse quotidienne.

Transmutation

Si vous ne transmutez pas votre énergie sexuelle, vous n’êtes même pas dans ce travail. Si vous arrêtez de transmuter, vous seriez bientôt dehors. Ne vous arrêtez pas. Tous les jours, travaillez avec votre énergie consciemment et cognitivement, d’une manière pure, et offrez la à Dieu. Faites de chaque transmutation une offrande à votre Intime; c’est le chemin.N’entrez pas dans la transmutation en pensant: « Maintenant, je vais obtenir le pouvoir! Maintenant, si je fais ce tantra je vais éveiller et obtenir des pouvoirs. » Vous pourriez, mais à travers l’orgueil, la luxure, et le désir. Ne pensez pas que la chasteté est le moyen d’obtenir le pouvoir. Il y a de nombreux exemples d’étudiants Gnostiques qui retenaient leur énergie, qui ont transformé leur énergie, et qui se sont éveillés en tant que magiciens noirs parce qu’ils avaient trop d’orgueil. Lisez Le Mystère de la Floraison d’Or, Chapitre 38: Trahison.

Propreté et Santé

Les magiciens noirs utilisent les maladies et les substances impures pour nous affecter. Cela signifie que vous devez prendre soin de vous et être propre. Arrêtez de manger des ordures. Ne mangez pas des choses qui sont impurs, impropre, ou douteux. Si vous sentez, « Je ne sais pas si je dois avoir confiance à cette personne, je ne sais pas si je sais d’où cela vient. Je ne sais pas. » Alors ne le manger pas. Vous pouvez être gentil, l’enlever et le jeter en privé. Vous ne devez pas blesser leurs sentiments. Vous n’êtes pas obligé de dire: « Je pense que vous êtes un magicien noir. » Ne faites pas ça. Cela ne va pas aider quelqu’un. Soyez gentil et respectueux.

La chose la plus importante est d’écouter votre cœur. Soyez prudent.

La propreté est très importante. Si votre corps physique est toujours sale, cela peut être utilisé contre vous. Soyez propre. La même chose est vraie pour votre chambre et votre maison. Les magiciens noirs peuvent utiliser des choses sales comme outil.

Harmonie avec les Lois Supérieures

Si vous devez une dette karmique, et s’il y a quelque chose de douloureux qui se passe pour vous, la meilleure chose pour changer cela c’est de la remplacer par une loi supérieure.

La meilleure façon est de se sacrifier pour les autres. Donnez votre propre volonté au profit des autres.

Si un groupe de personnes sont rassemblés contre vous, et ils travaillent le mental de tout le monde pour convaincre tout le monde que vous êtes mauvais, et que vous êtes démoniaque, ou que vous devriez être expulsé, éxécuté, ou tout ce qu’ils veulent faire de vous, peut-être qu’ils veulent vous pendre à un endroit, le meilleur moyen de surmonter cela c’est par la lumière. En faisant le bien. En étant bon. En étant sincère. Pas en les pointant du doigt sur eux. Si vous agissez avec sérénité et traitez tout le monde avec respect et amour, et agissez avec un niveau d’être supérieur ils ne seront jamais en mesure de vous toucher. Tous les grands maîtres ont démontré cela magnifiquement pour nous.

Culture Intellectuelle

Nous sommes très facilement trompés quand nous ne connaissons pas ce que nous faisons. Pensez à ce sujet lorsque vous ne connaissiez pas cet enseignement. Certains d’entre vous peuvent-être nouveaux, d’autres ont étudié pendant un certain temps. Essayez de vous rappeler ce qu’il en était quand vous ne connaissiez rien, et comment vous étiez naïf et stupide. La différence est la culture intellectuelle.

Lorsque nous avons une compréhension conceptuelle solide de la spiritualité, nous sommes très difficiles à tromper et à manipuler.

Nous devons étudier, et avoir une bonne compréhension de ce que nous étudions; pas seulement la mémorisation, mais la compréhension.

Permettez-moi de dire quelque chose que Samaël Aun Weor a déclaré dans de nombreux livres. L’outil le plus dangereux que les magiciens noirs utilisent est votre intellect. Vous avez vraiment besoin de penser à ce sujet. Nous pensons tous, « Les magiciens noirs utilisent des rituels, des mantras, des potions, des animaux et des plantes, et font toutes ces choses pour me manipuler. » Non, non, non. L’outil le plus puissant qu’ils ont est votre mental. Ce n’est pas tous ces autres techniques et outils. C’est votre mental. C’est comme ça qu’ils vont infecter votre mental avec des arguments intellectuels. Nous avons besoin d’une culture intellectuelle forte. Nous devons étudier. Samael a déclaré que nous devons mémoriser la Kabbale. Nous avons besoin de mémoriser les 22 Arcanes.

Magie Blanche

La magie blanche comprend des rituels, des mantras, des prières, et plus, la grande majorité d’entre eux ne sont pas enseignées dans le monde physique. Samaël Aun Weor a écrit 60 ou 70 livres enseignant des techniques et des pratiques de magie blanche que nous pouvons tous apprendre, mais la plupart se trouve dans les mondes internes.

D’abord et avant tout sont les prières. Si vous ne les avez pas déjà mémorisé, commencez dès aujourd’hui. Ces prières doivent se détacher de votre langue, sans même y penser. Vous savez pourquoi? Vous avez besoin d’elles dans le plan astral. Physiquement, elles sont très puissantes, mais là où vous en avez vraiment besoin c’est quand vous êtes en dehors de votre corps, et que vous êtes endormis, et vous avez besoin de vous entraîner de sorte que dès que vous réalisez que vous êtes dans une mauvaise situation et que vous êtes attaqués, vous avez besoin qu’elles viennent immédiatement à votre langue. Elles canalisent des forces, elles appellent à l’aide au Divin. Il y a beaucoup de ces prières.

Pater noster est le Notre Père. C’est une prière magique extrêmement puissante. Elle est particulièrement utile lorsque vous êtes face à la tentation. En d’autres termes, si vous êtes face à la tentation d’un ego, disons la luxure, peut-être que c’est dans votre mental ou à travers une autre personne, répétez cette prière. Vous pouvez la répéter verbalement ou la répéter mentalement. Chantez la, répétez la, et méditez sur elle. Elle a beaucoup de force qui peut être utilisée pour vous protéger.

Ma préférée est le Fons Alpha et Omega. Cette prière a tant de pouvoir pour autant d’applications différentes, elle est vraiment étonnante. Cette prière est donnée dans un certain nombre de livres. C’est très belle. Elle est en Latin, et elle est exceptionnelle en son pouvoir.

Une très facile est une prière que nous appelons Belilin. C’est une prière que vous chantez. Elle a également un énorme pouvoir. Si vous rencontrez des problèmes avec des émissions nocturnes, des rêves humides, chantez cette prière quand vous vous endormez. Elle vous aidera beaucoup.

Les prières les plus fondamentales sont la Conjuration des Quatre, et la Conjuration des Sept, et l’Invocation de Salomon. Celles-ci sont au cœur même de la magie blanche. Mémorisez-les. Vous en aurez besoin. Dans d’autres conférences, nous allons parler plus en détail sur ce que ces conjurations signifient. Elles sont toutes sur le site. Elles sont toutes dans les livres.

Obtenez les livres. Lisez-les étudiez-les. Lisez-les tous les jours. Méditez. Mémorisez ces prières. Chantez-les. Vous pouvez imprimer les prières. Gardez-le avec vous. Chaque fois que vous pensez à ce sujet, sortez-le lisez-le et mémorisez-le. Cela a un impact sur votre vie.

Protégez votre Maison

Maintenant que vous avez créé une fondation pour vous défendre, vous devez protéger votre maison, l’endroit où vous vivez. Même si vous avez juste un lit dans une chambre avec beaucoup d’autres personnes, vous pouvez toujours vous défendre. Je sais que certaines personnes sont pauvres et qu’ils n’ont pas une maison pour eux-mêmes. Vous avez toujours un endroit pour dormir. Cet endroit est votre temple; protégez-le.

Une règle très importante est de la garder propre. Sortez la poubelle. La poubelle peut physiquement ne pas sentir, et peut ne pas ressembler à une poubelle, mais elle a un aspect multidimensionnel. Certains types de déchets peuvent vous rendre psychologiquement malade. Sortez les ordures et gardez propre votre maison. Surtout si vous avez des colocataires qui forniquent et qui écoutent de la musique horrible ou qui prennent de la drogue et fument, et font tout ce qu’ils font, ces éléments ne sont pas seulement gardés magiquement dans leur partie de la maison. Ils viendront dans votre maison. De la même façon que l’air se déplace autour de l’immeuble, de même font ces autres éléments. Les murs ne les arrêtent pas. Gardez votre maison propre.

Vous devez également utiliser l’encens tous les jours. Beaucoup. Pas autant pour vous étouffer, mais pour que vous gardez une atmosphère agréable.

Faites des nettoyages réguliers. Cela signifie trouver et utiliser le bon type d’encens qui nettoiera l’environnement des impuretés et des négativités dans les plans vital et astral. Je parle des incubes, des succubes, et des larves astrales. Si jamais vous quittez votre maison pour aller quelque part, vous ramassez les larves astrales. Les larves astrales sont comme des insectes ou des insectes comme les limaces. Elles ont des milliers de noms dans la littérature ésotérique. Ce sont de petits parasites dans les plans internes qui se nourrissent de la saleté. Chaque fois que vous allez dans la galerie marchande, le métro, le bus, le centre commercial, un bâtiment gouvernemental, votre travail, vous êtes entourés de personnes qui se masturbent, qui forniquent, qui sont impliqués dans toutes sortes de perversions sexuelles, qui sont obsédés par le vol, la tricherie. Il y a d’énormes quantités de larves astrales partout. Elles s’accrochent à votre corps vital pour aspirer l’énergie. Parfois, voilà pourquoi nous tombons malades. Nous devons nettoyer cela.

Nous avons besoin de nettoyer régulièrement nos maisons et nos corps. Prendre une bonne douche aide. Rester soi-même propre aide. Gardez vos vêtements lavés et changez vos draps de lit autant que vous pouvez supporter de les changer.

Une fois par semaine, une fois par mois – ce que vous pensez être nécessaire – brûlez du soufre, de l’asafoetida, de la sauge, de la rue, ou du camphre.

Le soufre est le plus fort, mais il est toxique. Si vous brûlez du soufre, partez une fois qu’il fume. Si vous allez être dehors toute la journée, faites le le matin avant de partir. Le soufre va très bien nettoyer cet endroit. Vous viendrez à la maison et elle va se sentir différent. C’est vraiment incroyable ce qu’il peut faire.

L’Asafetida est excellent. Elle est connue comme une épice indienne, mais ce que nous devons utiliser c’est la plante.

La Sauge est commune et facile à obtenir. Brulez la sauge et allez autour de votre maison. Cela va aussi nettoyer votre corps.

La Rue est similaire; c’est une plante que vous pouvez obtenir partout.

Après ces produits de nettoyage, vous pouvez utiliser un autre type d’encens que vous souhaitez pour parfumer votre maison. Nous avons tous des signes Zodiacaux et il y a des parfums liés à notre signe astrologique qui peut aider. Étudez l’Astrologie Pratique.

Ensuite, ayez un autel. Un autel agit comme une balise, et en tant que centre de stockage d’énergie. Lorsque vous avez un autel dans votre maison, et que vous méditez là régulièrement et que vous faites vos pratiques là régulièrement, vous chargez l’environnement avec de l’énergie. Si vous ne l’avez pas maintenant, créez en un. Il n’a pas à être fantaisiste. Le mien est très simple, parce que je suis très pauvre. C’est une petite table en bois avec un couple de bougies, un petit verre d’eau, et une petite statue en bois que je l’ai acheté il y a 20 ans qui est sans valeur. Voilà mon autel. Il est tout à fait simple. C’est ça. Pas grand-chose.

Les Pentagrammes aident beaucoup et agissent comme murs et défenses dans les plans internes. Vous avez besoin d’un sur votre autel. Vous avez besoin d’un au-dessus de votre lit. Vous avez besoin d’un à la fenêtre de votre chambre et vous avez besoin d’un sur le sol de la porte de votre chambre. Ce sont une défense incroyable, et si vous rencontrez des difficultés maintenant dans vos rêves, et que vous mettez cela en compte, les choses vont changer immédiatement parce que les magiciens et créatures noires de niveau inférieur ne peuvent pas passer devant eux. Les plus élevées, c’est une autre histoire. Nous devrons parler des défenses plus puissantes dans ce cas. Cela vous aidera beaucoup. Vous pouvez faire vos propres pentagrammes, ou vous pouvez les achetez au magasin Gnostique. Ils sont très puissants.

Chaque soir avant d’aller dormir, tracez mentalement un cercle magique autour de votre chambre et de votre maison. Priez votre Mère Divine, priez votre Père Divin, et priez pour la protection. Visualisez un mur de flammes émergent autour de votre maison et tracez le avec votre mental trois fois pendant que vous chantez le mantra Helion, Melion, Tetragrammaton trois fois.

Si vous ne conservez pas votre énergie et que vous ne transmutez pas, personne ne va y venir dans le plan astral pour vous voler quoi que ce soit parce que vous n’avez pas d’énergie à voler. Si vous transmutez, vous aurez le pouvoir.

Enfin, travaillez avec les élémentaux. Les élementaux peuvent faire beaucoup pour vous aider, pour vous protéger, et pour vous défendre et vous guider et vous donner des informations. La clé dans cet effort est l’Aloe, Maguey, les Graines de Moutarde, la Trompette des Anges, l’Arbre de Pin, de Cèdres; toutes ces pratiques sont dans la Médecine Ésotérique et Magie Pratique et Rose Ignée. L’Aloe est décrite dans le Tarot et Kabbale. Ils sont très importants, surtout si quelqu’un est vraiment en train de vous attaque dur, et que vous êtes dans un moment difficile face à une situation, ces élémentaux peuvent vous aider beaucoup, et ils vous sont faciles.

Apprenez plus au sujet de la protection de votre maison.

Questions et Réponses

Public: Vous avez dit que la prière Fons Alpha est très puissante et le Notre Père n’est pas aussi puissante, pouvez-vous expliquer cela?

Instructeur: Elles sont tout simplement différentes. Chacune est utilisée pour la protection.

Si vous êtes face à une tentation ou quelqu’un essaie de manipuler un ego, le Notre Père est le meilleur, car il fait appel à la force de l’Intime pour vous donner la force dans vos trois cerveaux pour vous aider à voir votre chemin et pour vous aider à voir la tentation et ne pas être victimes. Telle est la puissance de cette prière. Elle crée une connexion à votre Intime.

Fons Alpha d’autre part est plus comme mettre en place un bouclier défensif. C’est une prière de protection. Cette prière est plus importante lorsque vous êtes en train d’être attaqué, si quelqu’un essaie de vous blesser ou de vous faire du mal ou de vous dissuader de ce que vous essayez de faire.

Fons Alpha est également utile lorsque vous essayez de comprendre quelque chose. Ça pourrait être une telle situation ou un ego. Fons Alpha a une étonnante capacité de déverrouiller les portes de votre psyché.

Belilin crée un environnement dans les plans éternels que les magiciens noirs ne peuvent pas supporter. Vous connaitrez quand vous vous éveillez dans le plan astral pour voir les effets.

Public: Quelle direction l’autel doit-il faire face?

Instructeur: Lors de la mise en place d’un autel, il y a beaucoup de détails que vous pouvez appliquer. Certains d’entre eux sont dans le Livre Jaune de Samaël Aun Weor. Il est préférable, si possible, que votre autel fait face à l’Est, de sorte que lorsque vous êtes assis à votre autel vous faites face à l’Est. Dans certaines maisons, c’est impossible, de sorte que vous pouvez obtenir aussi proche de celui que vous pouvez. Si vous ne pouvez pas faire cela, ce n’est pas une grosse affaire. Cela peut être un Est symbolique. Le Nord est également bon, mais l’Est est généralement la préférence.

Public: Est-ce un antidote pour les mystères mineurs?

Instructeur: Non, rien ne peut passer à travers les mystères mineurs, sauf le changement psychologique. Toutes ces techniques peuvent vous aider à vous protéger, et à vous donner les défenses, et vous aider lorsque vous êtes face à des tentations et des luttes, et vous démontrez également cela quand vous apprenez comment utiliser les techniques. Tout cela est important, mais franchement pour passer à travers les mystères mineurs, vous devez réussir les tests que les maîtres vous donnent. Même si vous faites le Notre Père les 24 heures de la journée, si vous échouez à la tentation, vous échouez au test. Nous devons passer les tentations, les tests de chacun des neuf arcanes. C’est la seule manière.

Public: Qu’est-ce que le crépuscule?

Instructeur: Le crépuscule c’est quand le soleil est juste en-dessous de l’horizon. Nous ne pouvons pas voir le soleil. Cela peut être le matin ou le soir. C’est le niveau de la lumière que nous ne pouvons pas voir d’où elle vient.

Public: Si vous rencontrez une augmentation soudaine de vos capacités à gérer votre mental cela pourrait-il être un signe que les magiciens noirs essaient de vous éveiller à leur côté?

Instructeur: Si les magiciens noirs sont vraiment en train d’essayer de vous amener sur leur chemin, il y aura généralement une composante physique. Ils vous regarderont généralement dans le monde physique. Pas toujours, mais en général. Jetez un coup d’oeil autour. Ayez aussi une bonne dose de scepticisme en vous-même. Je ne peux pas vous dire combien de personnes que je connais sont devenues victimes de leur propre paranoïa. Ne devenez pas une victime de la paranoïa. Soyez sceptique en bonne santé de ce que vous voyez à l’extérieur et à l’intérieur, et défendez vous. Si vous pensez que c’est de la magie noire, défendez vous. Mémorisez les mantras et les prières. Appliquez les principes dans votre vie quotidienne, et éveiller votre conscience. Vous saurez si des magiciens noirs sont en train de vous manipuler, vous saurez s’ils persistent.

Rappelez-vous: ils ne peuvent pas vaincre Dieu. Dieu est là; votre Intime est là. Si vous comptez sur votre divinité intérieure, personne ne peut venir entre vous et votre Intime, même pas Jahvé, le chef de la loge noire. Pas même lui ne peut vous arrêter. Voilà à quel point votre Intime est. Mettez votre foi à l’intérieur, faites votre pratique et discernez. Soyez prudent soyez intelligent.

Public: Vous avez dit que nous sommes tous sous le nombre de l’Arcane 18. Quelle est l’urgence interne sous le 18? Je sais Samaël Aun Weor était aussi sous le 18 et il a lutté beaucoup en tant qu’initié aussi bien que d’être attaqué souvent.

Instructeur: La chose à retenir est qu’aucun nombre n’est 100% négatif. Les chiffres sont relatifs. La seule valeur fixe dans l’existence est celui qui n’est pas fixe est l’Absolu. Toute autre chose qui émerge de cela sont des chiffres. C’est tout Kabbalah. Tout ce qui émerge est relatif, même le 18. Cela signifie que, dans l’Arcane 18 il y a beaucoup de beauté et beaucoup de lumière. Voyez-vous la dualité là? Cette dualité est nécessaire pour que la nature fonctionne. La lodge noire et la loge blanche ont toujours existé et existeront toujours. Ce n’est pas un mystère.

Si des gens ont l’Arcane 18, comme leur urgence intérieure ou une note clé fondamentale ou a une autre signification dans leur vie, ils ont besoin de méditer sur cela et découvrir les mystères qui y sont cachés. Cela pourrait impliquer qu’ils avaient une relation forte avec la magie noire dans le passé. Cela pourrait en outre signifier qu’ils ont besoin de travailler avec les deux 9 pour devenir un parfait 9. C’est un profond mystère, mais seulement cette personne pourra saisir avec beaucoup de travail sur eux-mêmes. Il n’y a pas de réponse facile.

C’est ainsi avec chacun des arcanes. Nous regardons tous l’Arcane 1 et nous pensons, c’est facile, c’est simple, c’est l’Intime. Non, ce n’est pas simple. Aucun arcane n’est simple. Ce sont des lois cosmiques. L’univers entier est codifié dans les 22 Arcanes. Il n’y a rien de simple à ce sujet. Il n’y a rien de fixe. Ils sont tous relatifs. A titre d’exemple, vous ne pouvez pas comprendre 18 sans que vous comprenez 17 et 19. Ils sont liés à des facteurs qui les entourent. Si vous voulez comprendre le 18, alors connaîssez le 17 et le 19, et vous obtiendrez alors une lueur de ce que concerne 18. Je vous laisse investiguer sur cela.

Public: Vous avez dit d’être sans pitié à notre ego et montrer l’amour à des magiciens noirs. Comment distinguer dans les plans internes entre les magiciens noirs et les egos?

Instructeur: Si vous ne pouvez pas faire la différence donc vous avez besoin de vous défendre en premier. Ensuite, comprendre quelle est la situation. Vous devez conjurer peu importe ce que c’est; si vous êtes blessé, matraqué et accablé, utilisez vos compétences. Ce sera les conjurations et les prières et les mantras que vous connaissez. Une fois que vous êtes dans une position stable, vous pouvez alors comprendre ce qui se passait. Cela peut vous prendre un certain temps.

Public: Vous avez dit que nous pouvons utiliser la Bodhichitta comme un moyen de nous défendre si nous sommes attaqués par un magicien noir, mais plus vous avez de la retenue et ne les attaquez pas, plus ils vont augmenter.

Instructeur: Peut-être. Dans mon expérience, si vous montrez l’amour sincère envers quelqu’un, leur colère se calme. Cependant, dans certains cas, cela peut les rendre plus en colère, non?

Néanmoins, permettez-moi de vous demander quelque chose: si l’obscurité grandit, la lumière ne le fait-elle pas aussi? Oui. Si la lumière grandit, alors l’obscurité grandit aussi. Cela fait partie du mystère de l’Arcane 18. Je vais vous donner un petit indice ici, parce qu’il y a toujours une boucle dualiste dans laquelle vous êtes pris. Si c’est toujours comme ça, alors comment voulez-vous en sortir? Ok? Si c’est toujours l’obscurité opposée à la lumière, qu’est la synthèse ultime? C’est le Bodhisattva. Le Bodhisattva est le parfait 9 qui va au-delà du 18. Le Bodhisattva va au delà du bien et du mal. Le Bodhisattva n’est ni bon ni mauvais. Le Bodhisattva va au-delà, et ni le bien ni le mal ne peut comprendre le Bodhisattva, parce que les deux côtés sont hypnotisés par la dualité. Ils sont enfermés dans cette bataille dualiste. Cela fait partie de la tragédie de l’humanité.

Même si nous trouvons un vrai chemin comme la Gnose, l’adoptons, la pratiquons, développons les corps solaires et commencons à devenir des magiciens blancs, la plupart deviennent coincer dans la lutte dualiste entre le noir et le blanc, et ils n’en sortent jamais. C’est la raison pour laquelle nous voyons la lutte interne entre les dieux et les démons.

    « La limite du bien est le mal. La limite du mal est le bien. La Voie Octuple des Bodhisattvas avec des coeurs compatissants n’a rien à voir avec le bien ou le mal. Tout ce qui est bien pour ceux qui marchent sur le chemin de la Droite est mal pour ceux qui descendent à travers le chemin ténébreux de la Gauche. Tout ce qui est bien pour le ténébreux de l’Averne est mal pour les promeneurs qui montent à travers le chemin de la droite. Les démons et les saints regardent avec horreur et terreur les adeptes révolutionnaires de la Voie du Milieu. Personne ne comprend ces rebelles de la Voie du Milieu. Le promeneur révolutionnaire de l’Octuple Voie (même lorsqu’il est entouré par beaucoup de gens) marche terriblement seul. Hitler, qui était terrorisé, en présence d’un Adept de la Voie du Milieu s’écria: « Je connais le Surhomme. Je l’ai vu. Il est terriblement cruel. Moi-même, j’ai senti la peur. « Le chemin est sexuel. Nous avançons en annihilant l’ego et en nous sacrifiant pour l’humanité. Les Bouddhas Pratyeka (même après avoir construit les corps existentiels supérieurs de l’Etre) ne sont pas des Bodhisattvas. De toute évidence, les Bouddhas Pratyeka est tombé dans le chemin de la droite. Il y a aussi beaucoup de maîtres qui sont tombés dans le chemin de la gauche à travers le Tantra Noir. Les Bodhisattvas avec des coeurs compatissants se sacrifient pour les humanités planétaires à travers des Mahamanvantaras successifs, et enfin, ils atteignent l’incarnation du Christ. Seuls les Bodhisattvas de la Voie du Milieu atteingnent l’incarnation du Christ en eux-mêmes. Le Christ intérieur est le vrai refuge du Bodhisattva au cœur compatissant. Le Christ intérieur est au-delà de tout châtiment et de tous mal. » – Samaël Aun Weor, La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée

Le Bodhisattva va au-delà. La clé pour aller au-delà est la Bodhichitta. C’est cette attitude. Cette attitude consciente. C’est un paramita.

Ce que je vous explique ici est que ce chemin de la Gnose n’est pas un chemin de sainteté. Ce n’est pas un chemin tout simplement pour devenir un saint ou un prophète. C’est bien au-delà. Vous pouvez devenir un saint, un ange, et être enfermé dans la bataille éternelle des démons; vous êtes les bienvenus en elle. Vous serez éternellement dans cette bataille entre le bien et le mal, et vous serez éternellement en cycle entre le bien et le mal. Les anges montent, puis ils tombent, et puis ils sont des démons. Puis les démons disent « Je suis fatigué de cela » et ils deviennent un ange, et combattent les démons, alors ils sont pris dans la bataille à nouveau et deviennent des démons. Il en est ainsi de suite à travers d’innombrables âges. Cela a été comme ça depuis toujours et pour toujours.

L’antidote, la sortie, est la Bodhichitta. C’est de développer ce pouvoir. La Bodhichitta n’est pas facile à saisir.

La Bodhitchitta est la compréhension de l’Absolu combiné avec l’amour conscient. C’est l’essence même du Christ. Voilà pourquoi elle est le grand pouvoir du Bodhisattva. Lorsque vous comprenez ce que cela signifie – et je veux dire consciemment, et non pas dans votre intellect, mais dans votre Être – vous devenez un autre type de personne. Vous commencez à saisir ce que cela signifie d’aller au delà du bien et du mal et vous commencez à comprendre ce que Samaël Aun Weor enseigne. C’est différent. Cela ne lui appartient pas ou le nôtre, mais cela a été enseigné par tous les grands saints. Les vrais Krishna, Muhamad, Moïse, tous ces grands maîtres. Devenir cela, est dérivé au-delà de cette dualité de 18. Vous voyez dans ce 18, il y a toujours cette double force. Ces deux facteurs se battent entre eux. Tant que vous êtes coincé là vous n’en sortirez jamais. La Bodhitchitta est le chemin pour aller au-delà des deux.

Ne pensez pas que vous comprendrez la Bodhichitta à partir de quelques phrases de moi. J’ai du mal à expliquer parce que je ne l’ai même pas obtenu. Je suis en train de le faire, mais ce n’est pas facile.

Public: Une personne avec un Arcane nombre 9, cela veut-il dire que cette personne est un Bodhisattva?

Instructeur: Non, si elles ont un nombre 9 dans leur numérologie, cela signifie qu’ils doivent descendre à la neuvième sphère et travailler avec le pouvoir du 9. Il n’y a pas de signe numérologique ou métaphysique d’un Bodhisattva, jusqu’à ce que l’Intime le révèle, ou choisit cette voie pour la personne. Je sais que tout le monde aime l’idée d’être un Bodhisattva, et pense que c’est très cool, et « peut-être que je suis », mais la réalité est autre chose.

    « Les Bodhisattvas tombés sont pires que les démons. » – Samael Aun Weor, Les mystères majeurs

Je trouve étrange que tant de gens se vantent d’être des Bodhisattvas tombés, ou le pensent tranquillement en eux-mêmes. Je ne sais pas pour vous, mais je préfère ne pas être pire qu’un démon. Si je dois être un démon, je suppose que je préférerais être un démon régulier, pas pire qu’un démon. Mais vous savez, il y a des Bodhisattvas tombés, et dans le Mouvement Gnostique, il y en avait beaucoup, mais encore: ils sont pires que des démons. Ils sont pires jusqu’à ce qu’ils se lèvent, jusqu’à ce qu’ils ressuscitent. Tel est précisément le problème.

Quand je disais dans la conférence précédente sur la gestion de l’énergie, nous avons parlé que n’importe quel système a une quantité d’énergie. Les âmes ordinaires comme nous ont tous une quantité très limitée d’énergie que nous pouvons gérer, et qui montre l’impact que nos vies ont sur d’autres personnes. Il n’y a pas beaucoup, par rapport à l’échelle de la planète et de l’univers. Notre impact est relativement insignifiant. Dans ce que nous faisons, nous pouvons affecter deux ou trois, ou peut-être même quarante ou cinquante personnes au maximum. Il n’y a pas beaucoup. Un Bodhisattva d’autre part, tombé ou autrement, peut affecter une planète entière. C’est parce que leurs véhicules peuvent transmettre beaucoup plus d’énergie.

J’ai dit plus tôt dans la conférence que nous avons en nous assez d’énergie piégée pour créer une planète, pour devenir un Cosmocréateur, et cette énergie potentielle est là pour devenir un grand ange, pour soutenir les formes de vie. Un Bodhisattva peut prendre en charge un système solaire, une galaxie, et un univers.

Mettons cela en perspective. Si cette personne tombe, pensez à la quantité de puissance et d’énergie que cette personne déplace. Si un Bodhisattva devient un magicien noir, c’est une très mauvaise situation. Pas seulement pour les dix ou vingt ou quarante personnes, mais pour beaucoup d’autres, en fonction du niveau de ce Bodhisattva. C’est une très énorme déclaration de parler de Bodhisattvas, tombés ou levés. Nous devons mettre en contexte. C’est une chose très énorme.

Si vous soupçonnez d’en être un, gardez votre bouche fermée. Vraiment. Cela ne vous bénéficiera pas d’en parler. Pire encore, cela peut heurter tout le monde. Si vous entendez d’autres personnes en parler, « Ce mec est un Bodhisattva tombé, » ou « Elle est un Bodhisattva levé, » dites leur de se taire. Ils jouent à des jeux avec la langue qui peuvent nuire à un grand nombre de personnes. Surtout si cette personne est réellement un Bodhisattva, et que nous commençons à parler de lui; cela peut-il construire leur orgueil? Pensez compassionnellement à combien de personnes nous pouvons faire du mal. Pensons à la population. Ce qui est mieux pour eux c’est de ne pas suivre les personnes ou les maîtres, ou dire: « J’ai entendu que ce gars là-bas est un Bodhisattva tombé, allons voir. Allons voir s’il est réellement un grand maître. Allons écouter son enseignement et le savoir. « Quel effet cela va-t-il avoir sur les gens? Ça n’a aucune différence qui est quoi et qui n’est pas. Il est préférable de laisser tout cela seul. Si quelqu’un est réellement un Bodhisattva, et s’il s’élève réellement, c’est grand. Cela aidera beaucoup l’humanité. S’il n’en est pas, faites preuve de compassion envers lui, et gardez le silence.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Defense for Spiritual Warfare, Part 1

Christ, Mantra, Protection Mentale

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Défense Pour la Guerre Spirituelle

Le Christ est une force cosmique, une énergie et intelligence qui rayonne dans tout. Dans n’importe quelle religion, peu importe le nom, peu importe le pays ou la tradition, la principale préoccupation de cette religion est le Christ, même si cette religion n’utilise pas ce mot.

Le mot Christ est dérivé d’un terme Grec, Khrestos. Le mot Christ est un titre. Ce n’est pas une personne. C’est une force cosmique. C’est de l’énergie, un rayonnement, une vibration, un son.

Les écritures antiques indiquent qu’au commencement, Dieu résonna. Si vous étudiez les mythologies de la création d’une religion, vous trouvez toujours cela, dans les premiers cas, dans les premiers moments, ce qui a émergé était une vibration, une énergie, une force, une lumière, un son; c’est le Christ. Cette force est au-delà de tout nom, au-delà de tout concept, au-delà de toute pensée, au-delà de tout titre, au-delà de toute croyance. C’est quelque chose d’incompréhensible, d’incommensurable, et d’éternelle. Tout ce que nous sommes, tout ce que nous expérimentons, tout ce que nous pouvons imaginer ou percevoir, est simplement un dérivé du Christ. C’est comme ça que cette énergie englobe et maitrise tout.

Absolument tout dans l’existence est simplement un dérivé du Christ. Donc, quand nous parlons du Christ, nous ne parlons pas d’un homme; nous ne parlons même pas d’un dieu. Nous parlons d’une force, d’un rayon cosmique, d’une énergie vivante, vibrante, résonnate.

Il y a beaucoup de noms pour cette énergie qui émerge du néant. Dans la Kabbale, elle est appelée Ain Soph Aur. Certaines traditions occidentales l’ont appelé « le rayon de la création. » Les anciens Amérindiens, les Aztèques, et les Mayas, eu beaucoup de noms pour ce rayon de lumière, mais le plus célèbre est Quetzalcoatl. Les chrétiens l’appellent Yeshua, Jésus-Christ, le Fils. En Orient, il y a des milliers de noms pour cette énergie: Avalokiteshvara, Chenresig, Krishna, Vishnu, Osiris, Ahura Mazda, et Fu Xi. Ces noms désignent tous la même énergie primordiale, qui est le cœur, l’âme, le but et la signification de la religion.

C’est très important de comprendre ceci parce que nous avons hérité de nos différentes cultures et traditions différentes conceptions erronées à propos de la religion, et en particulier sur le Christ. Les gens aujourd’hui ont limité le terme Christ à une personne. C’est faux. Ils ont limité le terme Christ à un simple dieu, et c’est également faux. Ils ont limité le terme Christ à une religion et c’est faux.

La force du Christ est universel, mais la religion ne l’est pas. Les religions naissent, grandissent, se soutiennent, et meurent. Les religions appartiennent appartiennent au temps. Elles appartiennent à un endroit particulier et un temps particulier. Autrement dit, les religions ont une focalisation étroite sur une psychologie particulière. Elles viennent toute d’une religion primordiale universelle, qui est cosmique et éternelle, et c’est le culte et la science du Christ. Je ne parle pas d’un système moderne ou de conviction, mais de la science primordiale ultime qui est au-delà de tout ce que nous pouvons concevoir, écrire, ou mettre dans un livre. Le Christ est au-delà de tout cela.

Dans chaque atome de votre corps se trouve le feu de la vie, et c’est le Christ. L’énergie qui vous donne la capacité de penser est le Christ. L’énergie qui coule dans vos émotions est le Christ. L’énergie qui vous donne le pouvoir de voir, de sentir, de penser, de recevoir, d’expérimenter, est le Christ. L’énergie du soleil, l’énergie qui fait tourner la Terre, l’énergie qui forme un papillon, l’énergie qui permet aux nuages de flotter dans le ciel, est le Christ.

Quand vous pensez au Christ, ne limitez pas votre pensée à un homme qui a vécu il y a deux mille ans. Ne limitez pas votre pensée à une statue, une écriture, une citation, un concept ou une idée de ce qu’est le Christ. Au lieu de cela, ouvrez vos yeux et regardez autour de vous. Regardez en vous. Voilà où vous trouverez le Christ. Le Christ est dans votre souffle, dans le pompage de votre cœur, dans les sensations qui atteignent tous vos sens à chaque instant. Il y a une transformation d’énergie qui se passe en ce moment, et c’est le Christ.

Le vrai yogi, le véritable aspirant, le vrai pratiquant, ne pense pas au Christ comme une idée, un concept, quelque chose qui est limitée dans le mental. Le vrai dévot du Christ cherche le Christ dans chaque instant, dans chaque visage, dans tous les yeux, dans chaque mot, dans chaque image, dans chaque animal, dans chaque plante.

Le vrai dévot du Christ cherche toujours à percevoir et à témoigner cette énergie en action dans l’univers en ce moment. Voilà comment vous trouvez le Christ: en ce moment. Dans votre souffle, grâce à vos yeux, à travers vos oreilles, par le toucher, par le goût et par l’odorat, le Christ est là dans tout, sans limitation. Tout ce qui existe est une modification du Christ, et tout vibre avec cette énergie.

Certains aspirants spirituels se plaignent, « Je ne peux pas voir Dieu, je ne peux pas entendre Dieu, Dieu ne m’a jamais parlé, je ne crois pas en Dieu, je n’ai pas vu Dieu. » C’est parce qu’ils ne cherchent pas , ils ne sont pas à l’écoute, ils ne disposent pas des yeux pour voir et des oreilles pour entendre. Ils ne voient que le noir. Ils ne voient que les projections de leur mental.

Ils projettent que Dieu, le Christ, doit être une personne qui parle dans leur langue et leur donne ce qu’ils désirent. Les gens pensent qu’ils ne vont croire en Dieu que s’il leur donne une nouvelle voiture ou de l’argent ou de la sécurité ou du confort.

Le Christ est au-delà de tout cela, et peut être vu et peut être vécu si nous ouvrons nos yeux à ce qu’est vraiment le Christ.

Les enseignements Gnostiques plongent dans le cœur de toute les religions pour en extraire l’essence, le sang des coeurs, la force de vie la plus pure dans toutes les religions. Cette force de vie la plus pure dans chaque religion est le Christ, et c’est la raison pour laquelle nous étudions toutes les religions pour voir le Christ en elle, être étonné et rempli de crainte de tous les dons que l’énergie donne à travers toutes les religions. Voilà pourquoi, lorsque vous étudiez la Gnose, vous étudiez toutes les religions, parce qu’elles sont toute une expression du Christ.

Le but Gnostique n’est pas seulement d’impressionner les gens, ou d’obtenir un pouvoir, ou de satisfaire les désirs. Nous savons que beaucoup de gens ont aujourd’hui ces objectifs et ils sont libres de les avoir, mais ce n’est pas le but Gnostique. Le but Gnostique est d’incarner le Christ, de devenir un parfait reflet de cette énergie cosmique, de l’incarner.

Bodhichitta: Mental Christ

Je vous ai expliqué que le Christ est dans tout. Notre corps, notre mental est un dérivé du Christ, parce que le Christ est la force qui donne la vie. Nous sommes vivants parce que le Christ brûle dans tous nos atomes, dans toutes nos cellules, dans tous nos organes, mais c’est différent d’incarner le Christ. Incarner le Christ c’est d’avoir cette intelligence pleinement active, éveillée, consciente et vivante en nous. Une telle personne ne ressemble à aucun d’entre nous. Une telle personne rayonne la vie, pas la luxure ou l’orgueil. Une personne qui a le Christ incarné en lui rayonne une qualité singulière, c’est une qualité qui est presque impossible à décrire, car c’est si loin de ce que nous expérimentons normalement.

Il y a un mot pour cette qualité en Sanskrit: Bodhichitta. Bodhichitta est l’attribut définissant du Christ. Quelqu’un qui est christifié, quelqu’un qui est complètement absorbé par le Christ, rayonne du pur Bodhichitta à chaque instant, à chaque instant. Dans chaque action, dans chaque pensée, dans chaque sentiment, se trouve une pure expression du Bodhitchitta.

Alors, qu’est-ce que la Bodhitchitta? Nous avons donné de nombreuses conférences sur ce terme et nous pouvons donner beaucoup plus parce Bodhichitta implique quelque chose de très profond. Elle implique l’intelligence active de Dieu, et cela est au-delà de Dieu. C’est l’intelligence qui crée des univers, pas seulement la création d’un homme ou d’une femme, pas seulement la création d’une œuvre d’art ou d’une phrase ou d’un mot ou d’une écriture, mais la création d’un univers entier. Telle est la puissance de la Bodhitchitta.

Plus précisément, la Bodhitchitta a deux aspects fondamentaux, qui sont inséparables et c’est pourquoi c’est un mot, Bodhichitta, mais il a deux caractéristiques importantes qui sont complètement unies et ne peuvent jamais être séparées.

Le premier est l’amour conscient. La Bodhichitta est l’expression du Christ, le rayon de la création, cette première lumière qui sort du néant. Cette lumière illimitée est pure, inaltérable, divine, amour intelligent, mais c’est un amour très loin au-delà de tout ce que nous avons connu. C’est l’amour du créateur de tout ce qui existe. C’est un amour qui est si pur, si puissant, qu’il peut tout créer, et tout détruire, c’est un facteur clé très important à propos de cet amour conscient. C’est l’expression de Dieu: le créateur, le souteneur, le destructeur.

La capacité créatrice de Dieu est l’amour conscient qui crée par amour pour tous les êtres existants, pour leur donner une chance de connaître le Christ. Cet amour conscient soutient toute l’existence en ordre pour que tous les êtres puisse parvenir à connaitre cette intelligence du Christ. Cette force et intelligence détruit toutes choses pour relancer le processus lorsque le karma est devenu trop massif. C’est un concept énorme, profond, essayant d’expliquer quelque chose qui sous-tend tout ce qui existe.

Le deuxième aspect de la Bodhitchitta, qui ne peut être séparé de l’amour conscient, est la compréhension de l’Absolu, la compréhension de Sunyata, l’Ain Soph. Vous voyez, cette lumière, l’Ain Soph Aur, sort de l’illimité (Ain Soph), fait partie de cette illimité (Ain Soph). Elle est inséparable et crée tout. Le Christ donne naissance à tout pour que tout puisse comprendre le Christ. Le Christ est cet illimité, l’inconnaissable, l’Absolu. La compréhension de cela en Sanskrit est appelée Prajna, ce qui signifie la sagesse. En Hébreu, il est appelé Chokmah (la sagesse), et c’est le Christ. Le Christ est la sagesse, la compréhension de lui-même, de sa racine, de sa source, du néant illimité, de la lumière incréée. Une manière de parler de l’Ain Soph est lumière incréée. Le Christ est lumière créée.

La Bodhichitta est amour conscient qui se comprend lui-même, qui comprend d’où il vient, c’est l’Absolu, la lumière incréée. Si cela semble vague, abstraite et obscure pour vous, c’est normal, car il faut de nombreuses années d’étude et de méditation pour pénétrer ce que cela signifie et pourquoi c’est important, mais permettez-moi d’insister pour vous que c’est le fondement même de la vraie religion; c’est la base même de celle-ci. Sans la compréhension de l’Absolu, vous tombez dans des vues extrêmes: le nihilisme ou l’éternalisme. Les gens qui ne comprennent pas l’Absolu croient l’un des deux côtés de ce pendule de vues extrêmes et perdent ainsi le but de la religion.

Dans un extrême, ils peuvent croire au nihilisme. Ces personnes croient que, finalement, rien n’existe vraiment. Pour eux, la mort est la fin de l’existence. Donc, pour eux, rien n’a d’importance, nous allons tous mourir, disent-ils, nous allons faire ce que nous voulons. De toute évidence, ils courent dans le monde ces jours-ci. Ils veulent juste satisfaire tous leurs plaisirs et désirs, à tout prix. Peu importe qui souffre, ils essaient simplement d’obtenir tout l’argent qu’ils veulent, tout le pouvoir qu’ils veulent, le respect, le sexe, les biens matériels, des sensations intenses, ou quoi que ce soit. Les gens comme ça tombent facilement dans la toxicomanie, la violence, et toutes sortes de crimes.

Dans l’autre extrême se trouve les éternalistes qui croient que quand ils meurent, ils iront au ciel pour chanter les louanges de Dieu pour toujours, peu importe ce qu’étaient leurs péchés, peu importe ce qu’étaient leurs erreurs. C’est également une vue erronée, une vue erronée parce qu’elle ignore complètement la loi du karma, la loi de cause à effet. Elle ignore complètement comment fonctionne la nature, qui est dans les grands cycles de naissance, de subsistance et de mort. Ces personnes croient qu’une personne qui va en enfer y reste pour toujours, et une personne qui va au ciel y reste pour toujours. Ces croyances sont tout à fait contraire à toutes les lois de la nature, et sont même contraires aux Écritures. Néanmoins, de telles croyances sont très populaires.

Ces deux extrêmes sont des vues erronées, et dans les deux cas, ils ne voient pas la réalité ultime, qui est l’Absolu, la lumière incréée, qui, dans sa fin, tout reviendra vers ce néant.

Les nihilistes disent: « Si tout va revenir au néant, alors pourquoi est-ce important ce que je fais? Je peux faire tout ce que je veux. Si toutes les âmes retourneront à Dieu à la fin de toute façon, alors pourquoi dois-je travailler pour l’Auto-Réalisation? Je fais juste ce que je veux et finalement je vais revenir à Dieu. « Voilà ce qu’ils pensent. Ceci est faux parce qu’ils oublient le karma: cause et effet. Tout ce que vous faites a une conséquence. Toute forme de souffrance qui existe dans l’univers est causée par l’égoïsme. « Je veux » provoque la souffrance. « Pour moi, pour moi-même. » C’est la cause de toute forme de souffrance qui existe. Toute forme de bonheur qui existe dans l’univers est causée par la compassion, par la reconnaissance, par la générosité. « Pour vous, je donne cela pour vous, pas pour moi, pour vous. » C’est la cause du bonheur.

Avez-vous déjà donné quelque chose pleinement de votre cœur, sans rien attendre en retour? Saviez-vous qu’à cet instant vous étiez celui qui a reçu le plus grand cadeau de tous? Avez-vous vécu cela? Vous devriez parce que c’est le secret de la manière dont fonctionne le Christ. Le Christ donne et donne et donne et donne et donne pour vous, pour moi, pour le bien de tout ce qui existe.

Telle est la loi du Christ: l’amour conscient qui comprend qu’à la fin il n’y a pas de nature égoique, il n’y a pas Moi. Dans le Christ, il n’y a pas d’individualité, il y a l’unité. Les vrais maîtres sont un, et c’est la raison pour laquelle le Christ a enseigné: « Ne Soyez pas beaucoup de maîtres, » parce qu’il y a un maître, et c’est le Christ. En effet, tout vrai maître est christifié. Autrement dit, tout de l’ego, chaque ombre du moi, du moi-même, du Je, a été détruit, et ce qui rayonne dans cette personne c’est l’amour conscient pur, le Christ. Il n’y a pas de Je, il n’y a pas de Moi. Venant d’une telle personne vous n’entendez jamais, « Je suis un maître, adorez-moi. Je suis telle ou telle personne, alors vous devriez me suivre. « Il n’y a rien de tout cela. Il n’y a que vous. Le vrai maître ne parle pas d’eux-mêmes. Ils parlent de vous. Le vrai maître ne pointe pas sur eux-mêmes, ils pointent sur vous. Ils disent: « Je ne suis pas important. Ce qui est important est le Dieu, l’Etre, le Christ, en vous. »

Donc, ce sont les caractéristiques fondamentales de la Bodhitchitta, amour conscient qui comprend l’absolu. C’est ce que nous cherchons à incarner.

Les nihilistes et les éternalistes qui sont tombés dans des vues extrêmes ont perdu la voie du milieu, madhyamika, c’est le chemin pour comprendre le vide, l’Absolu. Madhyamika est un mot Sanskrit qui signifie « la voie du milieu. » La voie du milieu entre les positions extrêmes du nihilisme et de l’éternalisme, entre la douleur et le plaisir, entre le bien et le mal, entre le diable et le saint. Par la voie du milieu, une âme peut incarner le point d’équilibre sur lequel toute existence dépend.

Celui qui devient un véhicule du Christ, qui incarne le Christ, n’est pas un saint et n’est pas également un diable, mais est quelque chose de différent. Quelque chose qui est au delà du bien et du mal. Celui-ci est appelé un Bodhisattva. Bodhisattva est un mot Sanskrit et est composé de sattva, qui signifie « essence de », et Bodhi qui signifie « sagesse ». Le vrai Bodhisattva est « l’essence de la sagesse. » La sagesse est Chokmah. La sagesse est le Christ. La sagesse est Prajna. La sagesse est Bodhichitta.

Bodhichitta peut être traduit directement et signifie « mental sagesse », et c’est l’objet de cette conférence: mental sagesse. Si vous décomposez ce mot, si vous regardez les composants de ce mot, bodhi est la sagesse en Sanskrit et bodhi est équivalent à Chokmah en Hébreu. Chokmah est la sagesse. Chokmah est le Fils. Chokmah est le Christ. Chitta, la deuxième partie de Bodhitchitta, signifie « mental ». Ainsi Bodhichitta signifie « Mental Christ. » Un Bodhisattva a le Mental Christ (Bodhitchitta).

Nous ne disposons pas d’un mental christique. Nous avons un mental diabolique. Nous avons un mental démoniaque. Nous avons un mental animal. Regardez notre mental. Qu’est-ce qui est dans notre mental? Moi, moi-même, ce que je veux, et ce que je ne veux pas. Désir et aversion.

    On atteint la paix dans le mental quand tous les désirs entrent sans créer aucune perturbation, comme les eaux fluviales entrent pleinement dans l’océan sans créer une perturbation. Celui qui désire des objets matériels n’est jamais paisible.
    Celui qui abandonne tous les désirs et devient libre de désir et du sentiment de « je » et du « mon » atteint la paix. – Krishna dans la Bhagavad Gita (2,70 à 71)

Le Désir et le Mental

Ce sont les deux points de vue extrêmes. Désir et aversion. Notre mental consiste à: « Je veux tout cela ici et je ne veux pas de ça là-bas. » Généralement, sur le côté de ce que nous voulons, nous voulons de l’argent, le sexe, le respect, la sécurité, et nous voulons vivre éternellement, et nous voulons aller au ciel avec tout ce que nous sommes en ce moment. Nous désirons des sensations. Nous sommes remplis de désir.

De l’autre côté se trouve l’aversion. Nous voulons éviter le travail, les impôts, la souffrance, la douleur, la mort, les gens qui ne nous plaisent pas, et les situations qui ne nous plaisent pas. Nous ne voulons pas les cheveux que nous avons, le corps que nous avons, la langue que nous avons, etc. Tout le monde dans le monde veut ce qu’ils ne possèdent pas, et ne veut pas ce qu’ils ont. Nous voulons que tout dans la vie à chaque instant nourrit nos désirs et nous donne des sensations que nous apprécions.

Ne voyez-vous que ce désir qui règne sur nous est impossible à satisfaire? C’est jamais arrivé, jamais. Personne dans l’histoire de cet univers entier n’a jamais satisfait leurs désirs. Voyez-vous comment nous sommes stupides? Chacun de nous essayent toujours d’être « celui ». Dans notre mental, nous avons tous une hypothèse subtile que « je serai le premier à l’accomplir. Je serai celui qui va obtenir tout ce que je veux et éviter tout ce que je ne veux pas. « Aucun de nous ne peut le nier. C’est le sophisme de l’ego. Il y a un truc que notre mental utilise contre nous pour maintenir ses désirs, pour maintenir l’ego. C’est un mensonge, une illusion.

Nous devons être dans la voie du milieu entre le désir et l’aversion. Quelle est cette voie du milieu? C’est la voie du Tao, le chemin du Christ. Pour être sur ce chemin, on n’a ni l’envi ni ni l’aversion. On ne pourchasse ni ne s’enfuit. On n’essaie ni de réparer les choses de la manière dont nous voulons, ni n’évite les choses que nous ne voulons pas. Cela ne veut pas dire que nous nous permettons de souffrir bêtement. Cela signifie que cette personne n’est pas perturbée ou influencée par l’inévitable, et à la place, se concentre sur l’action bénéfique.

Vous voyez, la voie du Tao, la voie du Bodhisattva, le chemin de la Bodhitchitta, est d’être au milieu.

Comme le dit le Bouddha, nous devons être comme un grand d’arbre restant au milieu de la douleur et du plaisir, du succès et de la défaite, de la louange et du blâme, et d’être le même dans tout, ni pourchasser, ni éviter, mais juste d’être au milieu.

Ce qui nous fait sortir de ce point de vue est le mental, toutes les réactions qui sont en pleine progression dans notre mental tout le temps. « Je ne veux pas ceci, je veux ça. » Observez-vous; votre mental est dans un élan continu de ce pendule entre « je veux » et « je ne veux pas. » Cela est vrai dans votre cerveau intellectuel, dans votre cerveau émotionnel et dans votre cerveau moteur/instinctif /sexuel. Ce pendule est toujours en train de se balancer dans notre mental. « Je veux ceci. Je ne veux pas cela ».

Il y a un seul mot qui peut résoudre ce conflit pour vous et c’est: acceptation. Que les choses soient comme elles sont. Plutôt que de se battre avec tout dans la vie, comprenez les en devenant conscient, en ayant une claire connaissance, des facteurs impliqués.

Que se passe-t-il de jour en jour en nous? En passant par cette bataille du pendule dans notre mental entre je veux et je ne veux pas, savez-vous la conséquence? En essayant constamment de pousser le pendule dans le côté « je veux » et d’essayer de l’empêcher d’entrer dans le côté « je ne veux pas », ce que nous vivons c’est une résistance. Quelle est la caractéristique de la résistance? Tension. Quand il y a conflit, il y a des tensions.

Est-ce que quelqu’un ici est tendu? Certaines personnes disent « oh non » mais regardez vous vous-même. Avez-vous le degré de détente qu’un petit bébé a? Vos muscles sont-ils tous mous? Vous pouvez tester et voir. Touchez votre épaule: n’est-il pas comme un rocher, comme un morceau d’acier? Qu’en est-il de vos joues? Qu’en est-il de vos yeux? Qu’en est-il de votre langue? Qu’en est-il de votre estomac? Si vous vous regardez vraiment vous-même, vous verrez que tous vos muscles sont en degrés de tension variable. Pourquoi? Parce que votre mental est tendu. Le corps est juste un véhicule; il reflète tout ce qui se passe à l’intérieur de nous psychologiquement. Si le corps est malade, c’est parce qu’il y a une maladie en nous psychologiquement. Si le corps est tendu, c’est parce que le mental est tendu, et le mental est tendu parce qu’il veut et il ne veut pas. Le mental n’a pas la sérénité; le mental n’a pas la paix.

Quelle est la marque d’un mental paisible? Vide. Regardez dans votre mental: y a-il un flux constant de pensées? Ce n’est pas le signe d’un mental paisible. C’est un signe d’un mental stressé. Un mental qui est en paix est complètement silencieux, et vous regardez à l’intérieur de ce mental et il est comme un miroir, comme un lac de montagne qui n’a pas bougé depuis des siècles, et l’univers entier est réfléchi sur la surface de l’eau. C’est comme ça qu’est le Mental Christ: un mental qui a une telle sérénité qu’il reflète parfaitement le Christ, toute existence, tout.

Voilà pourquoi l’oracle de Delphes a déclaré:

    Homme connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et ses dieux.

Quand on regarde dans le miroir de notre mental, quand nous sommes très détendue, alors que nous ne courrons plus après les désirs et éviter nos peurs, quand notre mental est dans un état de sérénité et d’acceptation, il reflète l’univers: nous connaissons Dieu . Pour cette personne, Dieu n’est plus une théorie ou une croyance, Dieu est une réalité. Le Christ devient un fait, et non pas seulement un concept à débattre ou à argumenter, mais une réalité vibrante vivante.

Tel est l’objet de cette tradition. Tout d’abord voir cela, expérimenter cette réalité, pas seulement le croire, pas seulement l’étudier, pas seulement l’enseigner mais le connaitre, avoir la Gnose du Christ, et puis, ayant une connaissance personnelle acquise, on cherche à incarner cela, supprimer tous les obstacles qui empêchent l’énergie Christique d’être pleinement éveillée, consciente et active en nous pour le bénéfice des autres, parce que c’est le but du Christ: au bénéfice de tous les êtres sans exception. C’est la raison pour laquelle nous utilisons cette fameuse prière:

    Que tous les Êtres soient heureux

    Que tous les Êtres soient joyeux

    Que tous les Êtres soient en paix

Ceci est traduit du Sanskrit et c’est une ancienne prière. Qu’est-ce que dit cette prière? Que le Christ sauve tout le monde, pas seulement les gens de mon groupe, et pas seulement dans la manière dont je veux qu’ils soient sauvés, pas seulement venir et faire partie de mon groupe et faire tout ce que je pense être bon, mais tous les êtres, même les démons. Qu’ils soient tous rachetés de la souffrance. Voilà le courant du Mental Christ, et le point de vue de la Bodhitchitta.

Nous discutons de cela en préambule de la conférence de ce jour, parce que sans comprendre le Christ, vous ne pouvez pas comprendre les mantras. C’est tout à fait simple. Tout le monde dans toutes les religions apprend des prières ou des paroles sacrées qu’ils apprennent à répéter, à chanter, à vocaliser, à méditer, mais sans la compréhension du Christ, cet effort est très limité dans son efficacité.

Mantra

Le Christ est une énergie, nous l’appelons Krishna, Osiris, Quetzalcoatl, Jésus, Zeus, Allah, Brahma, ou Tao. Tous ces noms sont liés à une vibration, la vibration racine de tout ce qui existe.

Qu’est-ce que cette vibration? C’est l’énergie la plus sensible, la plus pure, la plus raffinée, la plus subtile qui existe. C’est la première énergie qui sort du néant. C’est au-delà du son, c’est au-delà de la lumière, mais c’est leur racine. Nous disons son et lumière pour que nous puissions comprendre ce qu’elle est, mais ce n’est pas vraiment le son ou la lumière, mais c’est quelque chose au-delà. C’est quelque chose de laquelle le son et la lumière proviennent.

Qu’est-ce qu’un mantra? Qu’est-ce qu’un mot sacré? C’est une vibration, un son, une énergie, une force. Le mot mantra est Sanskrit et a deux composantes principales. L’homme (Man) vient de la racine du mot Sanskrit qui signifie « penser ». Vous avez probablement entendu le mot Manas qui signifie « Mental ». Man est « penser » et oui, le mot humain vient de Man. Hu est l’esprit et quand l’esprit pense, le Hu-main est né.

La deuxième partie du mantra est tra qui signifie « protéger, libérer. » Maintenant, comprenez-vous pourquoi que pour comprendre un mantra vous devez comprendre le Christ? La force qui cherche à nous libérer de la souffrance est le Christ. La manière avec laquelle le Christ nous libère de la souffrance est le man-tra: la protection, la liberté, à travers le mental.

Ainsi, mantra signifie « protection mentale. » C’est la traduction littérale du mot mantra. Les gens disent toujours que c’est un mot sacré, mais ce n’est pas ce que mantra signifie réellement. Le mot mantra signifie « protection mentale. » N’oubliez jamais cela.

La protection que le mantra offre dépend de la façon dont vous l’utilisez, et c’est très important.

Beaucoup de gens désirent aujourd’hui plus d’argent ou des éléments matériels, mais ne veulent pas travailler pour cela, et préféreraient obtenir ce qu’ils veulent en utilisant des rituels ou des pratiques spirituelles, donc ils vont chercher de l’aide à divers groupes « spirituels » ou sur Internet. Naturellement, il y a des centaines de milliers de gens qui sont heureux de vous vendre un mantra si vous achetez leur livre ou vidéo, ou si vous vous inscrivez à leur classe, et ils vont vous enseigner une phrase à répéter encore et encore pour obtenir ce que vous voulez. Si vous voulez faire cela, vous êtes libre de le faire, mais tout ce que vous allez faire c’est de nourrir votre désir, qui va faire en sorte que ce pendule de la douleur et du plaisir se balance avec plus de vigueur dans votre vie.

Vous voyez, chaque fois que vous pourchassez un plaisir, « Je veux ceci » vous mettez de l’énergie dans ce pendule, et inévitablement, par la loi de cause à effet, il doit balancer l’autre sens. Voilà pourquoi les gens qui cherchent le plus agressivement du plaisir sont aussi ceux qui souffrent le plus. Apprenez quelque chose de la spiritualité réelle: ceux qui ne cherchent pas du plaisir se libérent de la souffrance. Tous les bouddhas et les anges ont atteint cet état en détruisant leurs désirs. Tous les démons en enfer atteignent cet état en se nourrissant de leurs désirs. Ceci est simple cause et effet: karma.

Voilà pourquoi le Bouddha a enseigné les quatre nobles vérités qui en synthèse déclarent que toute souffrance est causée par le désir, et la façon de se libérer de la souffrance c’est de se libérer du désir. Voilà pourquoi dans les anciennes écritures de l’Inde, vous trouverez:

    94. Le désir n’est jamais éteint par la jouissance des objets désirés; il pousse seulement plus fort comme un feu (alimenté) avec du beurre clarifié.

    95. Si un homme devrait obtenir tous les (jouissances) et un autre devrait renoncer à tout, le renoncement à tout plaisir est beaucoup mieux que la réalisation de tout.

    96. Ceux (organes) qui sont fortement attachés aux plaisirs des sens, ne peuvent pas si bien être retenus par l’abstinence (de jouissances) que par une constante (poursuite du vrai) connaissance.

    97. Ni (l’étude de) les Vedas, ni la libéralité, ni les sacrifices, ni la retenue (auto-imposée), ni les austérités, ne procurent jamais la réalisation (des récompenses) à un homme dont le cœur est contaminé (par la sensualité).

    98. Cet homme peut être considéré comme ayant (vraiment) humilié ses organes, qui, en entendant, en touchant, en voyant, en dégustant et en humant (rien) ne se réjouit ni ne repines.

    99. Mais quand quelqu’un perd (le contrôle de) tous les organes, ainsi la sagesse (de l’homme) s’éloigne de lui, comme les eaux (flux) tombent sur la peau du pied (ouvert) d’un (porteur d’eau). – Manusmṛti

Le Mantra et la prière exploite l’énergie. Si vous utilisez un mantra ou une prière pour nourrir votre désir, vous multipliez l’énergie que vous utilisez pour poursuivre ce désir. C’est logique. Par conséquent, le résultat est que le désir devient plus fort. Et naturellement, si le désir est accompli, ce qui signifie que, nous obtenons l’argent ou le travail pour lequel nous avons prié, le désir ne s’en va pas. Bientôt, il voudra tout simplement autre chose. Si nous continuons à le nourrir, il sera de plus en plus fort. Et, si le désir n’est pas rempli, le résultat est la frustration et la colère. Donc, nous comprenons maintenant pourquoi notre société est si confuse. Le désir mène à la souffrance.

Donc, tous ces groupes spirituels qui utilisent des mantras, qui chantent, qui prient, « S’il vous plaît Dieu donne-moi [remplir le vide], » visualisant ayant une nouvelle maison ou tout ce qu’ils désirent, rendent leur situation pire. Au lieu de demander de suivre la volonté de Dieu, ils cherchent à servir la volonté du désir.

Quand une personne utilise la prière, le mantra, ou de la magie pour obtenir quelque chose (même l’amour), c’est l’ego (le désir) qui le désir.

Utiliser des mots, des mantras sacrés, des prières et des rituels pour acquérir des désirs est de la magie noire. Cela peut être habillé dans un beau vêtement religieux et peut être accompagné d’encens, de la bonne musique et des mots doux, et peut vous être remis sur une plaque par le gourou d’aspect le plus sublime avec sa longue barbe et son sourire d’amour doux, mais c’est de la magie noire, car c’est tout simplement nourrir le désir, pas l’éliminer.

Comprendre cela est très important, parce que nous le faisons tous, tous les jours. Quand nous pensons aux choses que nous voulons, quand nous nous attachons aux choses, quand nous désirons des choses, nous investissons de l’énergie. Puis, quand nous essayons de faire notre pratique spirituelle, de méditer, de faire des runes, de faire des exercices Tibétains, de faire des mantras, ce désir est toujours dans le mental. Lorsque nous nous asseyons pour faire nos pratiques de méditation et que nous commençons à imaginer des scènes de luxure, que se passe-t-il? Nous empirons notre situation, nous approfondissons notre souffrance.

Nous devons apprendre à utiliser un mantra de la manière dont le Christ veut qu’il soit utilisé, qui est en tant que protection mentale, mais non pas un désir-mental, non pas le mental animal, mais le mental Christ. Un Mantra utilisé correctement protège votre Bodhichitta, votre conscience, votre âme, mais vous devez comprendre le mantra et l’utiliser correctement pour qu’il fasse cela.

Nous avons donc besoin de comprendre brièvement les six parties que chaque mantra a.

Six Aspects de tout Mantra

Rishi

Rishi est un mot Sanskrit pour un saint, un sage, un maître. Chaque mantra dans chaque religion a été apporté et donné à l’humanité par un maître. L’Intime, une divinité, ou Deva a enseigné ce mantra à un maître et le maître a ensuite enseigné aux disciples. Chaque mantra réel est venue par un Rishi.

Mésure

La Mésure est le rythme du mantra. C’est la façon dont le mantra est dit, la façon dont il est utilisé, la façon dont il est prononcé. De nombreux mantras et mots sacrés sont chantés. Il y a une grande variété dans la mésure des mantras. Un mantra peut exister parmi les nombreuses traditions, et ils peuvent avoir chacun leur propre mélodie ou variations de prononciation; c’est très bien, mais dans les mondes internes, dans les cieux, le mantra a une mésure, une prononciation, un rythme, un tempo spécifique.

Devata

Le Devata est la divinité, le dieu, la déité de ce mantra. Chaque mantra est intimement lié à une divinité. Cela signifie que vous ne pouvez pas faire vos propres mantras. Je dis cela parce qu’il y a beaucoup de gens qui le fait. Vous ne pouvez pas faire un mantra; c’est impossible. Un mantra est un son sacré, un nom sacré qui vient de la divinité. Il y a des gens maintenant qui font des mantras et les mélangent ensemble de quelque manière qu’ils veulent. C’est de la folie; ils travaillent avec des forces qu’ils ne comprennent pas. Qui sait quel résultat viendra de cela? Ils n’en ont aucune idée.

Mélanger les mantras et jouer à des jeux avec des mantras est complètement stupide. Éviter le. Évitez ceux qui le font. Ayez confiance seulement aux mantras qui proviennent de la source originale, que vous pouvez vérifier au mieux de votre capacité. Par exemple, chercher à savoir si l’enseignant du mantra est qualifié, ou la source scripturaire est valide.

Vous ne pouvez pas faire des mantras; vous ne pouvez pas concevoir ou créer des mantras et de les adapter à votre goût, au moins si vous comptez de vous connecter à la divinité. C’est comme essayer de communiquer avec les autres tout en prononçant des mots confectionnés. Personne n’aura idée de ce que vous dites, et vous apparaîtrez stupide et même fou.

Chaque mantra est lié à une divinité spécifique, une force ou intelligence spécifique de la nature. Les Mantras sont sacrés et ils sont exacts; ils ne sont pas vagues, ils ne jous pas les choses, ils ne sont pas des jouets. Ils sont des outils extrêmement puissants. Nous devons les utiliser avec beaucoup d’intelligence et beaucoup de soins.

Lorsque vous apprenez un mantra quelconque, vous apprenez comment se connecter avec la divinité qui lui est liée. C’est la voie directe à cet aspect du divin.

La plupart des gens ont entendu le mantra Om Mani Padme Hum. C’est un mantra très célèbre du Bouddhisme Tibétain. C’est un mantra de Padmasambhava, qui est un grand maître, un maître suprême, et ce mantra se connecte directement à son intelligence. Ainsi, lorsque vous travaillez avec ce mantra, vous l’appelez.

Laissez-moi vous dire quelque chose: un vrai maître est un dieu. Un vrai maître comme Padmasambhava est christifié, et est donc une partie du Christ. Même la pensée de son nom apporte son attention. La même chose est vraie pour Samael; la seule pensée de son nom apporte son attention, parce qu’il est un maître christifié. Voilà la puissance de ces sons. Pour nous, « Samael » sonne juste comme un mot, mais non, ce n’est pas seulement un mot commun; c’est une vibration, une énergie, qui canalise les forces venant du divin.

Bija

Bija est un mot Sanskrit qui signifie « graine ». C’est un aspect très mystérieux du mantra. A titre d’exemple, nous étudions les vingt-deux lettres primaires de l’alphabet Hébreu. Chacune d’elles est une « graine », parce qu’à partir de chaque lettre se forme un mot. Une lettre est une graine, et à partir d’une graine vient une fleur; qui est un mot. Donc, de cette façon, chaque mantra est un bija, une graine, parce que de chaque mantra vient la vie, la création. Mais, d’habitude, le terme bija mantra se réfère à des mantras spéciaux qui sont les semences d’autres mantras; bija mantras sont comme des « semences primordiales » à partir de laquelle les mondes émergent. Probablement tout le monde connaît le mantra Om ou Aum. Om est un mantra semence. C’est le mantra semence de tout. Le mantra OM est lié au premier instant de la création, la vibration à la base de tout, c’est le Christ. Om est la même chose que le Christ; ils sont inséparables, ils sont la même chose. Parcontre, le vrai Om n’est pas le son Om que vous entendez avec vos oreilles physiques. Ce son physique est une simple imitation du son Om réel que vous pouvez entendre si vous entrez dans la méditation ou si vous sortez de votre corps en chantant ce mantra; alors vous pouvez aller et entendre le vrai Om, et si vous l’entendez, vous ne serez plus jamais la même chose. C’est le son de la création elle-même. C’est inimaginable. Il y a beaucoup de bija mantras, et ils ont une très profonde profondeur.

Shakti

Shakti signifie « énergie ». Chaque mantra a une énergie spécifique. Dans n’importe quelle langue, il y a beaucoup de mots. Les Mantras viennent de langue racine, de la langue primordiale. Ce sont vraiment des « mots » dans le sens complet du terme « mot ». Autrement dit, ils transmettent beaucoup plus que les quelques lettres. Lorsque nous sommes conscients d’un mantra, et nous connecter avec ce qui est contenu à l’intérieur, nous pouvons également nous connecter avec son énergie. La puissance du mantra est dans son énergie. Par l’utilisation consciente d’un mantra, Jésus a ressuscité les morts.

    Et il la saisit par la main, et lui dit: Talitha cumi … Aussitôt la jeune fille se leva et marcha … – Marc 5

De même que toute langue a des mots spécifiques à des fins spécifiques, il y a des mantras pour chaque but. Voilà pourquoi nous apprenons tellement. L’Hindouisme et le Bouddhisme conservent littéralement des milliers de mantras. Dans la Gnose, nous étudions principalement quelques centaines; certaines personnes pensent que c’est beaucoup, mais réellement c’est juste la maternelle. Les mantras auxquels nous nous concentrons sont très puissants, mais ne représentent qu’une fraction de la langue mantrique. Si vous travaillez sérieusement et commencez à éveiller votre conscience, vous apprendrez encore plus, parce que vous en aurez besoin. De la même manière que vous avez besoin de mots pour naviguer dans le monde physique, vous avez aussi besoins des mots pour naviguer dans les mondes spirituels.

Tout ce qui existe a un mantra, même vous. Ne soyez pas surpris; nous avons tous une note ou une vibration clé liée spécifiquement à notre Être. Nous avons un nom sacré lié spécifiquement à notre Être. À la racine même de notre Être il y a un mantra. C’est votre mantra, votre Intime, pas votre ego, mais vous en tant que rayon qui a émergé de l’Absolu. Vous avez un mantra, et c’est le secret le plus sublime. Si vous entendez des gens aller partout parler de leur nom sacré ou de leur mantra, ce sont des idiots. Vous devriez les ignorer.

Le vrai mantra, le mantra gourou lié avec votre Intime ne doit jamais, jamais, jamais être révélé, à moins que votre Être vous ordonne de le faire. Je n’ai jamais entendu parler que cela s’est passé, alors ne soyez pas être celui qui pense que c’est vous. C’est comme votre numéro de sécurité sociale dans le ciel.

Kilaka

Kilaka est l’aspect ultime de tout mantra. Kilaka signifie ce que cela ressemble: une clé pour une serrure. Le Kilaka est le secret interne du mantra. Si vous travaillez sérieusement avec le mantra Om Mani Padme Hum (ou son aspect ésotérique Om Masi Padme Hum) – et quand je dis sérieusement je veux dire vingt-quatre heures par jour, pas dix minutes par jour. Pour vraiment travailler avec un mantra, vous devez le vivre et le respirer. Le mantra doit couler en vous comme votre souffle: constant, continu, consciente, toujours en mouvement, constant, continuelle, tout le temps, tout le temps, pendant une longue période, avec beaucoup de conscience, et beaucoup de dévouement. Finalement, en fonction de votre karma, il n’y a qu’un seul résultat qui va venir; vous rencontrerez le deva, le Devata, la divinité de ce mantra. Vous aurez ce qu’on appelle darshan. Vous aurez une expérience avec la divinité de ce mantra et serez instruit plus sur le mantra. Voilà Kilaka. Chaque mantra a une expérience particulière qui ouvre de nouvelles portes liées au mantra. Donc, jusqu’à ce que vous ayez eu cette expérience, vous n’avez pas compris le mantra. J’ai entendu des élèves dire « j’ai fait ce mantra pendant un certain temps, et maintenant je suis passer à un autre. Ensuite, je vais faire un autre. » Le Mantra ne fonctionne pas comme ça. Un mantra doit être travaillé pendant un certain temps. Son fruit commence à émerger de la même façon qu’un arbre pousse: c’est lent, et cela dépend de la façon dont l’arbre se nourrit.

Lisez l’histoire du Maître Meng Shan dans La Magie Gnostique des Runes de Samaël Aun Weor.

Pour illustrer cela un peu plus loin, nous allons parler d’un mantra incroyable. Ce mantra provient d’une variété d’écritures en Inde, et est enseigné par Samaël Aun Weor en particulier dans son livre Le Mariage Parfait. Ce mantra a beaucoup de pouvoir. Le mantra est:

    Klim Krishnaya Govindaya Gopijanavallabhaya Swaha

Maintenant, je vois des étudiants ici rouler leurs yeux, comme pour dire, « Ce mantra est trop compliqué, il est trop long, j’aime les mantras simples, je vais rester avec le OM. » C’est bien, mais laissez-moi vous dire un secret: OM est plus difficile à utiliser que celui-ci. Je sais que les étudiants aiment utiliser des mantras très simples, pensant qu’il est plus facile de méditer sur eux, et de les répéter, et travailler avec eux, mais cela ne l’est pas. Notre mental est tellement dispersé et a donc peu de concentration que ces long mantras sont plus efficaces pour nous. Si vous chantez le mantra Om ou le mantra Wu encore et encore, en quelques secondes, votre mental rêvera sur le travail, votre petite amie, votre courrier, vos factures, etc. La plupart des étudiants souffrent de ce problème, parce qu’ils n’ont pas la pleine conscience développée. Pleine conscience est un terme très spécifique qui signifie conserver la conscience de ce que l’on fait, avoir le rappel continuel de soi-même. Lorsque vous êtes attentif à ce que vous faites, vous ne perdez pas conscience de ce que vous faites. Si vous chantez le mantra, vous chantez le mantra, et c’est tout. Dans cette tradition, lorsque nous formons notre Conscience pour s’éveiller, nous apprenons à faire une chose à la fois. Seulement une chose. Lorsque vous utilisez le mantra dans la méditation, vous chantez seulement le mantra. Chaque fois que vous oubliez, vous commencez à nouveau et continuer à le faire.

Des mantras plus longs comme celui-ci (ou comme Gate gate paragaté parasamgaté Bodhi Svaha) sonnent compliqué, mais en réalité ils ne le sont pas. Ils sont faciles à mémoriser. L’avantage d’apprendre des mantras comme ceux-ci est qu’ils vous enseignent la pleine conscience, parce qu’ils ne sont pas la même syllabe répétée, comme le OM encore et encore. Vous devez être conscient de la façon dont les syllabes s’assemblent. Vous devez faire les choses à chaque fois, vous devez donc faire attention à ce que vous faites. Il vous apprend à faire attention, être conscient, et c’est l’avantage initial de l’utilisation des mantras comme celui-ci.

    Klim Krishnaya Govindaya Gopijanavallabhaya Swaha

Une fois que vous l’ayez faites à quelques reprises, vous l’aurez mémorisé, ce n’est pas si difficile.

Ce mantra est extrêmement puissant d’une manière qui est difficile à mettre en mots.

Dans son livre Le Mariage Parfait, Samaël Aun Weor a expliqué que ce mantra terrorise les démons. Il enseigne le mantra comme une forme de protection. Voilà ce que chaque mantra est réellement: une forme de protection pour la Conscience.

    Les ténébreux du dix huitième Arcane sont dans la terreur, parce que l’ Étoile Flammigère [pentagramme] est instantanément formée lorsque ces mantras sont vocalisés.

Le maître Samael explique que ce mantra est composé de cinq parties qui sont disposées en trois étapes. Lorsque le mantra est prononcé consciemment, il forme un pentagramme, qui comporte cinq parties, le penta [cinq] gramme [lettre]. Le pentagramme est une forme de protection. Ce mantra est l’énergie de cela.

    Le puissant mantra mentionné ci-dessus comporte trois étapes parfaitement définies. En chantant KLIM, que les occultistes de l’Inde appellent la « semence de l’attraction, » nous provoquons un flux d’énergie Christique qui descend instantanément du monde du Logos Solaire, pour nous protéger; ainsi, une porte mystérieuse est alors ouverte vers le bas. Ensuite, en chantant les trois parties suivantes du mantra, l’énergie Christique est perfusée à l’intérieur de celui qui les chante. Enfin, par le biais de la cinquième partie, celui qui a reçu l’énergie Christique peut la rayonner avec une force énorme pour se défendre contre les ténébreux. Ils se dispersent alors loin dans la terreur.

Certaines personnes lisent cette lettre et pensent à tort que le mantra doit être seulement utilisé dans le plan astral. Ceci est erroné, parce que vous savez-vous où se trouvent les démons? Dans votre tête. Les démons par lesquels vous devriez être le plus concerné ne sont pas en dehors de vous, mais sont à l’intérieur de votre mental: les démons de l’égoïsme, la luxure, l’orgueil, la colère, la jalousie, l’envie, la peur.

Ce mantra a le pouvoir d’invoquer le Christ pour envelopper votre conscience libre, pour vous donner en tant qu’âme les moyens pour vous défendre contre vous-même. Telle est la grande puissance de ce mantra. Donc, quand vous apprenez à le chanter, vous apprendrez une façon de vous défendre vous-même. Vous pouvez également l’utiliser dans le plan astral. Si vous avez une expérience dans le plan astral et que vous êtes attaqué par des démons, utilisez ce mantra, car il est très puissant. Vous pouvez également utiliser le mantra de la façon dont il a été traditionnellement utilisée dans l’Hindouisme depuis des milliers d’années, et c’est de le vivre et de le respirer.

Japa yoga

Dans l’Hindouisme, le Bouddhisme, la religion Catholique ou la religion Chrétienne, les disciples se fondent sur une technique très spécifique pour former les débutants à faire attention, à être conscients d’eux-mêmes. Cette technique est la répétition de mantra. Chaque religion a une certaine forme de cela. En Sanskrit, il est appelé japa yoga. Un rosaire ou mala est pour la répétition des mantras. Les Catholiques, les Bouddhistes, les Hindous les utilisent. Un rosaire ou mala est une chaîne de perles. Traditionnellement, il y a cent huit perles.

Le pratiquant travaille les perles, une par une à travers le doigt et le pouce alors qu’il répète le mantra. Dans l’Hindouisme, cela se fait en secret, caché sous une robe ou dans un sac ou dans leur poche. Chaque fois qu’ils touchent le bourrelet ils vont à la suivante et ils disent le mantra puis ils vont à la suivante et ils disent le mantra dans le mental, en secret. Non pas devant tout le monde à agir comme une personne spirituelle se pavanant avec leurs perles de mala suspendus à leur poignet, en essayant de montrer à tous comment ils sont spirituels. Cela n’est pas la manière. La vraie manière d’utiliser un mantra est secrètement, d’une manière intime, entre vous et Dieu, et non pas entre vous et vos amis, ou vous et vos colocataires, ou vous et vos camarades d’école, ou devant quiconque auquel vous êtes en compétition pour voir qui est le plus spirituel. C’est entre vous et Dieu, et c’est privé. Lorsque vous travaillez avec un mantra, gardez-le pour vous.

Le mantra est répété encore, encore, et encore, tout le temps, de quelle que façon que ce soit: rapide ou lente, en chantant ou non, à voix basse ou à haute voix. Généralement, vous voulez faire varier la façon dont vous l’utilisez, parce que le mental devient vite ennuyé et distrait. Parfois, vous chanterez très tranquillement dans votre mental. Parfois, vous crierez dans votre mental. Rappelez-vous cependant, ce n’est pas votre voix qui compte, c’est votre attitude. Lorsque vous utilisez un mantra, nous parlons habituellement en utilisant un mantra dans la méditation où vous vous asseyez tranquillement seul ou avec un groupe. Vous fermez les yeux, vous fermez toutes distractions, et vous vous concentrez exclusivement sur le mantra. Qu’importe si vous êtes vocalisez à haute voix ou chantez dans votre mental, vous répétez les sons, répétez et répétez.

Ne jamais oublier que les sons sont sacrés; ne jamais oublier la divinité que vous invoquez. C’est irrespectueux d’invoquer une divinité tout en faisant mentalement la vaisselle ou de penser à quel point vous devez aller à la salle de bain ou de penser à la luxure ou ce que vous voulez ou ce que vous ne voulez pas. C’est déshonorant. C’est également une perte de temps, et peut être dangereux si vous continuez d’utiliser un mantra et méditez sur les désirs, en se concentrant sur les désirs; cela peut vous faire du mal.

Lorsque vous utilisez un mantra, que vous méditez ou vous l’utilisez dans l’accompagnement de vos activités quotidiennes, soyez très attentif, respectueux, et en dévotion. Lorsque vous utilisez un mantra, même une fois, vous ouvrez un canal vers la divinité du mantra.

Signification de Klim Krishnaya Govindaya Gopijanavallabhaya Swaha

Klim Krishnaya Govindaya Gopijanavallabhaya Swaha est un mantra du Christ. Chaque partie de ce mantra a une signification liée au Christ; chaque composant est Christique. Chaque terme est un mot Sanskrit lié au Christ. Alors, quand vous chantez ce mantra, vous appelez la plus divine intelligence qui existe. Allez-vous enveloppez cette intelligence dans votre luxure, dans votre orgueil, ou dans vos petits désirs? Nous l’avons tous fait, mais nous ne devrions pas. Nous devrions tous aller vers cette force, faire appel à cette entité, sans désir, libre du matérialisme, pur comme une âme primordiale, ne voulant pas autre chose que Dieu, ne demandant pas autre chose que Dieu, demandant la sagesse comme Salomon l’a fait; ne demandant pas la richesse, le respect, le statut, ou le pouvoir, mais demandant la sagesse. Avec cette attitude, ce mantra va vous frapper comme un coup de foudre. Il a beaucoup de pouvoir.

Klim est le bija, le mantra semence de ce mantra. Klim a de nombreuses significations. Principalement, le K, le Ka, est lié à Krishna, Kamadeva, ce qui signifie « le seigneur de l’amour, » le Christ. Il est lié à Indra, le dieu de la foudre. Il est lié au contentement, à la sérénité, à la paix. Klim est lié à la Bodhichitta. Klim est le mantra semence qui invoque le Christ. Le Maître Samael appelle Klim « la semence de l’attraction. » Pourquoi? Klim est le bija (semence) de Krishna, qui est appelé « Celui qui est attrayant, » parce que les âmes sont attirés vers le Christ.

Parce qu’il est connu comme le « mantra d’attraction » ou « mantra du seigneur de l’amour », ce mantra a été approprié par de nombreux magiciens noirs qui l’appellent « le mantra du désir », et ils disent que vous pouvez utiliser ce mantra pour obtenir tout ce que vous voulez, en particulier du sexe. Ce mantra est largement utilisé en Tantra noir, dans des milliers d’écoles, pour obtenir du sexe et obtenir de l’argent. Voici comment les magiciens noirs trompent les gens naïfs. Voici comment l’énergie du Christ est détournée par le mental.

Le second terme est Krishnaya. Krishna est le nom du Christ en Inde. Il se pourrait très bien que sur la surface de cette planète il n’y a pas de divinité plus vénérée que Krishna. Je sais que les Américains pensent que Jésus est la figure la plus vénérée, mais réellement il y a beaucoup plus de gens qui adorent Krishna. Néanmoins, ils représentent la même force: le Christ. La concurrence religieuse est une maladie.

Si vous étudiez la doctrine de Krishna, vous étudierez la même doctrine qu’a enseigné chaque maître Christifié: une doctrine de l’amour conscient et la compréhension de l’incompréhensible; qui sont, les deux aspects de la Bodhitchitta. Son enseignement le plus célèbre est la Bhagavad-Gita, le chant du seigneur. Il est beau et ce livre peut vous donner de la connaissance spirituelle d’une durée de vie . La Bhagavad-Gita n’utilise pas le mot Bodhitchitta, mais c’est un bel enseignement sur la Bodhitchitta.

Le nom Krishna signifie « noir ». Pourquoi? En Sanskrit le nom Krishna peut se référer à toute personne ayant la peau foncée. Beaucoup d’Indiens ont le nom de Krishna, tant par respect au dieu et parce qu’ils viennent d’un endroit avec des gens à la peau foncée, comme le sud. Krishna a la peau sombre, comme Osiris. La lumière du Christ semble noir à l’aveugle.

Arjuna dit: Mon illusion est dissipée par Vos profonds mots, que vous avez parlé de la compassion envers moi, le secret suprême du Soi. (11.01)

    O Krishna, j’ai entendu parler de vous en détail à propos de l’origine et de la dissolution des êtres, et Votre gloire impérissable. (11.02)

    O Seigneur, Tu es comme Tu l’as dit, mais je voudrais voir votre divine forme cosmique, O Être suprême. (11.03)

    O Seigneur, si vous pensez qu’il est possible pour moi de voir cela, alors O Seigneur des yogis, montrez-moi votre Être impérissable. (11.04)

    Le Suprême Seigneur dit: O Arjuna, voici Mes centaines et milliers de formes divines de différentes couleurs et de formes. (11.05)

krishna-vishwaroop-small
Voyez les Adityas, les Vasu, le Rudras, le Ashvins et les Maruts. Voici, O Arjuna, de nombreuses merveilles jamais vu auparavant. (11.06)

    O Arjuna, maintenant, voici toute la création; animée, inanimée, et tout ce que vous voulez voir; tous à une place dans mon corps. (11.07)

    Mais, vous n’êtes pas en mesure de me voir avec votre œil physique; donc, je vous donne l’oeil divin pour voir Ma puissance majestique et ma gloire. (11.08)

    Sanjaya dit: O roi, ayant dit cela; Seigneur Krishna, le grand Seigneur de (la puissance mystique) yoga, a révélé sa forme majestueuse suprême à Arjuna. (11.09)

    (Arjuna a vu la forme universelle du Seigneur) avec beaucoup de bouches et des yeux, et de nombreuses visions de merveille, avec de nombreux ornements divins, et tenant des armes divines. (11.10)

    Portant des guirlandes et des habillements divins, oints de parfums et onguents célestes, plein de toutes les merveilles, le Dieu illimité avec des visages de tous les côtés. (11,11)

    Si la splendeur de milliers de soleils flambait tout à la fois dans le ciel, même cela ne ressemblerait pas à la splendeur de cet Être exalté. (11,12)

    Arjuna vit l’univers entier, divisé en différentes manière, mais debout comme (tout en) Un (et un en tout) dans le corps de Krishna, le Dieu des dieux. (11.13)

    Alors Arjuna, rempli d’émerveillement et ses cheveux dressés sur la tête, baissa la tête vers le Seigneur et pria avec les mains jointes. (11,14)

    Arjuna dit: O Seigneur, je vois dans votre corps tous les dieux et la multitude d’êtres, tous les sages, les serpents célestes, le Seigneur Shiva, ainsi que le Seigneur Brahmā assis sur le lotus. (11.15)

    O Seigneur de l’univers, je te vois partout avec la forme infinie, avec de nombreux bras, des ventre, des visages et des yeux. Sans que je vois le commencement, le milieu, et la fin de Votre Forme Universelle. (11.16)

    Je vous vois avec votre couronne, septre, disque; et une masse de radiance, difficile à voir, brillant tout autour avec brio incommensurable du soleil et du feu ardent. (11.17)

    Je crois que vous êtes impérissable, le Suprême à réaliser. Vous êtes l’ultime recours de l’univers. Vous êtes le protecteur de l’éternel Dharma, et l’esprit primal impérissables. (11.18)

    Je vous vois avec une puissance infinie, sans commencement, ni milieu ni fin; avec de nombreux bras, avec le soleil et la lune comme vos yeux, avec votre bouche comme un feu ardent dont le rayonnement brûle tout l’univers. (11.19)

    Tout l’espace entre le ciel et la terre est pénétré par Vous seul dans toutes les directions. Voyant Votre forme merveilleuse et terrible, les trois mondes tremblent de peur, ô Seigneur. (11.20)

    Ces hôtes de devas entrer en vous. Certains, les mains jointes chantent Vos noms et vos gloires dans la peur. Une multitude de Maharishis et de Siddhas grêlent et vous adorent avec de nombreuses louanges. (11.21)

    Rudras, Adityas, Vasus, Saadhyas, Vishwedevas, Ashvins, Maruts, Ushmapas, Gandharvas, Yakshas, Asuras et Siddhas; ils vous ont tous regardé avec étonnemment. (11.22)

    En voyant votre forme infinie avec beaucoup de bouches, des yeux, des bras, des cuisses, des pieds, des ventres, et de nombreuses dents effrayantes; les mondes tremblent de peur et moi aussi, ô Seigneur tout-puissant. (11.23)

    Voyant Votre grande effulgent et les formes de diverses couleurs touchant le ciel; votre bouche grande ouverte et vos grands yeux brillants; Je suis effrayé et ne trouve ni la paix ni le courage, ô Krishna. (11.24)

    Voyant Vos bouches, avec des dents effroyables comme le feux de la dissolution cosmique, je perds mon sens de l’orientation et ne trouve aucun réconfort. Ayez pitié de moi! O Seigneur des dieux, refuge de l’univers. (11,25)

    Les fils de Dhritaraashtra ainsi que les hôtes des rois; Bhishma, Drona, et Karna ensemble avec des guerriers principaux de notre côté sont également entrés rapidement dans Vos bouches effrayantes ayant de terribles dents. On voit certains pris entre les dents avec leurs têtes écrasées. (11,26 à 27)

    Comme de nombreux torrents de rivières se précipitant vers l’océan, de même, ces guerriers du monde des mortels entrent dans Vos bouches flamboyantes. (11.28)

    Comme les papillons se précipitant à grande vitesse dans la flamme ardente de la destruction, de même tous ces gens se précipitent rapidement dans votre bouche pour la destruction. (11.29)

    Vous lèchez tous les mondes avec Vos bouches flamboyantes, les avalez de tous les côtés. Votre puissant rayonnement brûle tout l’univers, et le rempli de splendeur, O Krishna. (11h30)

    Dites-moi qui êtes-vous dans une telle forme féroce? Mes salutations à vous, ô meilleur des dieux, soyez miséricordieux! Je souhaite vous comprendre, l’Etre primal, parce que je ne sais pas Votre mission. (11.31)

    Le Suprême Seigneur dit: Je suis la mort, le puissant destructeur du monde, pour détruire. Même sans votre participation tous les guerriers disposés debouts dans les armées ennemies cessent d’exister. (11.32)

    Par conséquent, vous vous levez et atteignez la gloire. Vaincrez vos ennemis et profitez d’un royaume prospère. Tous ces (guerriers) ont déjà été détruits par Moi. Vous êtes seulement un instrument, O Arjuna. (11.33)

    Tuez Drona, Bhîshma, Jayadratha, Karna, et d’autres grands guerriers qui sont déjà tués par Moi. N’ai pas peur. Vous allez certainement vaincre les ennemis dans la bataille, donc, combattez! (11,34)

    Sanjaya dit: Après avoir entendu ces paroles de Krishna; Le couronné Arjuna tremblant, les mains jointes, se prosterna avec crainte et a parlé à Krishna d’une voix étranglée. (11,35)

    Arjuna dit: Vraiment, O Krishna, le monde se réjouit et se réjouit de vous glorifier. Les démons terrifiés fuient dans toutes les directions. Les hôtes de Siddhas se prostèrne à vous dans l’adoration. (11,36)

    Pourquoi ne devraient-ils pas, ô grande âme, se prosterner à Vous, le créateur original qui est encore plus grand que Brahmā? O infinie Seigneur, ô Dieu des dieux, ô demeure de l’univers, vous êtes à la fois Sat et Asat, et le Brahman impérissables qui est au-delà des deux (Sat et Asat). (11,37)

    Vous êtes le Dieu primal, la plus ancienne personne. Vous êtes la station ultime de tout l’univers. Vous êtes le Connaisseur, l’objet de la connaissance, et la demeure suprême. L’univers entier est pénétré par Vous, ô Seigneur de la forme infinie. (11.38)

    Vous êtes Vaayu, Yama, Agni, Varuna, Shashaanka et Brahmâ, ainsi que le père de Brahmâ. Salutations à vous mille fois, et Salutations à vous encore et encore.(11,39)

    Mes salutations à vous de devant et de derrière. O Seigneur, mes hommages à vous de tous les côtés. Vous êtes valeur infinie et puissance infinie. Vous pénètrez tout, et donc vous êtes partout et en tout. (11,40)

    Vous considérant simplement comme un ami, ne sachant pas votre grandeur, je me suis par inadvertance adressé à Vous comme ça O Krishna, O Yadava, O ami; simplement sans affection ou avec négligence. (11.41)

    De quelque manière que je perrais Vous avoir insulté dans des blagues; en jouant, en se reposant dans le lit, assis, ou au repas; seul, ou devant les autres; O Krishna, je vous en supplie pardon. (11,42)

    Vous êtes le père de ce monde animé et inanimé, et le plus grand gourou qui puisse être adoré. Personne n’est encore égal à Vous dans les trois mondes; comment peut-il y avoir un plus grand que vous? O Être d’une Incomparable Gloire. (11.43)

    Par conséquent, O Seigneur adorable, je cherche Votre grâce en m’inclinant vers le bas et en prosternant mon corps devant toi. Soyez avec moi comme un père à son fils, comme un ami à un ami, et comme un mari à sa femme, O Seigneur. (11.44)

    Je me réjouis de contempler ce qui n’a jamais été vu auparavant, et pourtant mon mental est tourmenté par la peur. Montrez-moi cette forme (à quatre bras). O Dieu des dieux, refuge de l’univers, aie pitié! (11.45)

    Je souhaite vous voir avec une couronne, tenant le macis et le disque dans votre main. O Seigneur aux mille bras et formes universelles, apparaissez sous la forme à quatre bras. (11,46)

    Le Suprême Seigneur dit: O Arjuna, étant heureux avec vous, je vous ai montré, par Mes propres pouvoirs yogiques, ma forme suprême, brillante, universelle, infinie, et primale qui n’a jamais été vu auparavant par une personne autre que vous. (11,47)

    Ni par l’étude des Vedas, ni par Yajna, ni par la charité, ni par des rituels, ni par les austérités sévères, je ne peux être vu sous la forme cosmique dans ce monde humain par une personne autre que vous, O Arjuna. (11,48)

    Ne soyez pas perturbé et trompé en voyant ma forme si terrible comme cela. Avec un mental courageux et joyeux, maintenant, voici Ma forme à quatre bras. (11,49)

    Sanjaya dit: Seigneur Krishna, ayant ainsi parlé à Arjuna, révéla Sa forme à quatre bras. En assumant ensuite sa forme humaine douce, Mahatma Krishna consola Arjuna qui était terrifié. (11.50)

    Arjuna dit: O Krishna, en voyant votre forme humaine douce, je suis maintenant devenu composé et je suis à nouveau normal. (11,51)

    Le Suprême Seigneur dit: Ma forme (à quatre bras) que vous avez vu est très difficile à voir, en effet. Même les dieux aspirent toujours à voir cette forme. (11,52)

    Ni par l’étude des Vedas, ni par l’austérité, ni par la charité, ni par le rituel, je ne peux être vu sous cette forme que vous avez vu de moi. (11,53)

    Cependant, à travers dévotion unique seul, je peux être vu sous cette forme, peut être connu en substance, et peut également être atteint, O Arjuna. (11,54)

    Celui qui fait tous les travaux pour Moi, et à qui je suis le but suprême, qui est mon dévot, qui n’a pas d’attachement, et qui est exempt d’inimitié envers tout être M’atteint, O Arjuna. (11.55)

Peu importe à quel âge, dans quel pays, dans quelle race, corps, groupe ou religion, nous sommes nés le Christ peut venir à nous. Il n’y a pas de place pour la concurrence entre les religions et les groupes quand le Christ est en eux tous. Il est inutile de nous combattre les uns les autres, parce que le Christ est en nous tous. Pourquoi voulons-nous tuer le seigneur? Pourquoi voulons-nous punir le seigneur pour le faire souffrir? Pourquoi convoitons-nous le seigneur? Pourquoi craignons-nous le seigneur? C’est parce que nous sommes confus. Krishna est cette énergie racine dans tout.

Avalokitesvara.close
Dans le Bouddhisme, nous voyons le même symbole dans Avalokiteshvara, le Bouddha de compassion, la Bodhitchitta, qui rayonne tant d’amour avec mille bras pour aider tous les Êtres. Il se manifeste par de nombreuses formes, avec de nombreux visages à travers tous les mondes, pour nous aider. C’est la principale caractéristique du Christ: la compassion et le sacrifice pour les autres; amour conscient.

La suivante composante du mantra est le mot Govindaya. Un des Upanishads qui donne ce mantra, explique que Govindaya signifie « celui qui est célèbre sur la terre et dans les Vedas et parmi les vaches séraphiques. » Krishna est souvent représenté avec une vache ; Krishna est un bouvier. Jésus qui est un maître Christifié est représenté comme un charpentier, comme un homme pêcheur, comme un ouvrier travaillant dans les domaines de la terre. Krishna est représenté de manière similaire. En fait, le nom de Krishna peut aussi signifier « laboureur de la terre », celui qui récolte les âmes. Govindaya est lié au troupeau de vaches, celui qui protège les vaches, celui qui rassemble les vaches et celui qui travaille dans la terre.

La vache est un symbole très profond; C’est très occulte et profond avec de nombreux niveaux de signification. Si vous étudiez le livre Tarot et Kabbale de Samaël Aun Weor vous apprendrez à ce sujet.

Le mot suivant est Gopijanavallabhaya. Pour comprendre cela, penchons-nous sur le mythe de Krishna.

krishna-gopis-kali
Ici, nous voyons une image de Krishna avec son épouse bien-aimée en face d’une image de Kali, la Mère Divine, et autour d’eux se trouve un groupe de femmes. Ces femmes sont les gopis. Gopi signifie une jeune fille, une vierge, qui travaille avec des vaches. Si vous avez étudié la vie de Krishna, alors vous avez entendu dire que ces jeunes femmes, les gopis, sont follement amoureuses de lui, ne peuvent pas supporter d’être séparée de lui, et courent toujours après lui. Il y a beaucoup d’événements mythologiques dans les gopis qui poursuivent Krishna. Il les taquine et joue avec elles, et bien sûr, beaucoup de gens pensent à tort que c’est tout au sujet de la luxure. Beaucoup de gens pensent que les gopis sont juste des jeunes filles lubriques qui poursuivaient un beau garçon, et qu’elles sont en compétition pour son amour physique, mais cela est faux. Telle est notre mental animal interférant avec un symbole religieux profondément significatif.

Les gopis représentent beaucoup de choses, mais d’abord et avant tout, elles représentent votre Intime, votre Être, qui aspire tant à s’unir avec Krishna. Voilà tout ce que votre Être veut: s’unir avec le Christ, fusionner avec le Christ. La raison pour laquelle cette tradition présente le symbole de la Gopi, une jeune fille virginale, est parce que la femme a une telle capacité d’amour, un cœur brûlant, une innocence, une pureté, une virginité, et ceux-ci représentent toutes les qualités de la Monade. La Monade est androgyne. La Monade, l’Intime, notre Etre, est au-delà du masculin et du féminin. La Monade est l’Esprit. Parfois, nous utilisons un symbole masculin, et parfois nous utilisons un symbole féminin. Ici, la Gopi est féminine. La Gopi représente un aspect féminin de notre Intime qui aspire à s’unir à l’ultime, et c’est Gopijanavallabhaya, qui signifie littéralement « Celui qui énivre les Gopis. » Le Christ enflamme les monades avec amour.

Swaha scelle le mantra, et projette la force de celui-ci.

Ce mantra peut être utilisé mentalement vingt-quatre heures par jour. Si vous l’utilisez, vous trouverez qu’il a un pouvoir énorme pour protéger votre mental, pour faire appel aux forces du Christ et envelopper votre âme avec l’énergie divine, et vous donner la capacité de projeter cette énergie pour vous défendre, et aider les autres, et c’est la grande puissance des mantras comme celui-ci.

Il y a beaucoup d’autres mantras puissants. Dans les livres du maître Samaël Aun Weor, vous trouverez de nombreux mantras. Tous les mantras ont des caractéristiques similaires: ils sont des véhicules pour l’énergie Christique, que nous appelons cette énergie Krishna, Osiris, ou Quetzalcoatl.

Les Éléments du Mantra

Vous voyez que le mantra comporte cinq volets:

    Klim Krishnaya Govindaya Gopijanavallabhaya Swaha

Ces éléments symbolisent comment la force du Christ descend; nous invoquons cette force afin de nous protéger, mais comment? Ceci n’est pas seulement par l’imagination. L’imagination joue un rôle; lorsque vous utilisez le mantra imaginer le résultat dont vous avez besoin, mais aussi, comprenez ce que vous faites. Ces forces appellent les éléments de la nature.

Klim appelle le Christ d’en haut, mais Klim est également lié à l’élément terre, qui représente le corps physique (Malkuth). Lorsque nous appelons Klim, nous appelons les forces du Christ ici dans le corps, « aide-moi dans mon corps, aide-moi ici et maintenant. » Juste Klim peut être utilisé comme un mantra, aussi.

Krishnaya est lié à l’eau, et c’est la façon dont nous appelons les forces du Christ dans nos eaux, qui, si nous regardons nous-mêmes sur l’Arbre de Vie, est lié à Yesod, le corps vital.

Govindaya est lié au feu, le corps astral (Hod), l’émotion que nous avons dans notre cœur, le feu que nous avons dans notre cœur.

Gopijanavallabhaya est en Netzach, le corps mental, lié avec l’air.

Enfin, nous scellons avec Swaha, qui est lié à Tiphereth, l’éther.

five-bodies

Donc, vous voyez que nous avons ici cinq éléments: terre, eau, feu, air, éther. Cinq corps, le pentagramme, l’homme. Voyez-vous cela? Voici l’homme, ecce homo. Le véritable homme a les corps solaires: les cinq corps christifié, la Kundalini introduit dans ces corps et c’est la première étape pour atteindre la christification. Quand le Christ vient en nous, le premier aspect est par la Kundalini, qui monte dans ces corps. Quand on arrive à Tiphereth, nous sommes devenus un être humain. Le Christ est là sous cette forme en tant que Mère Divine Kundalini. Ainsi, en ce sens, nous avons effectué ce mantra et nous sommes devenus un pentagramme, mais nous n’avons pas encore fini.

Lorsque nous utilisons un mantra le long de notre chemin nous appelons vraiment les forces du Christ pour nous protéger dans notre mental. Notre mental sur l’Arbre de Vie est ces cinq corps. Quand nous voulons une protection, quand nous voulons l’aide du Christ, nous n’en avons pas juste besoin dans notre corps physique. Nous en avons besoin dans notre énergie (Yesod), nous avons besoin dans nos émotions (Hod), nous en avons besoin dans nos pensées (Netzach), et nous en avons besoin dans notre volonté, dans notre conscience (Tiphereth). Nous avons besoin de mantra, de protection mentale, dans toutes nos régions, et c’est la raison pour laquelle nous devons utiliser le mantra consciemment.

Détendez-vous! Quand nous sommes tendus, quand nous sommes en conflit dans notre mental et dans notre corps, nous irradions de la résistance à toutes les choses que nous ne voulons pas. Quand les démons de notre mental nous attaquent, nous devenons très tendus. Quels sont ces démons si ce ne sont pas des désirs pour ceci et cela? Et pourquoi nous sommes tendus et stressés? Parce que nos désirs ne sont pas satisfaits. Alors nous devenons tendus, nous devenons stressés, nous devenons anxieux.

Remarquez quelque chose. Lorsque vous devenez tendus, quand vous êtes stressés, c’est parce que vous êtes identifiés avec le désir. Dieu n’est pas tendu. Le Christ n’est jamais tendu. Un maître christifié n’est jamais tendu. Ils sont parfaitement détendus. Cette énergie circule à travers eux sans obstacle. Pas de tension, pas de stress, même au milieu de souffrances terribles, ils sont parfaitement détendus. Nous ne le sommes pas.

Chaque fois que vous remarquez que vous êtes tendus et stressés, c’est votre première étape. Détendez-vous et regardez-vous vous-même: « avec quoi je suis identifié, quel désir en moi est en conflit, ce n’est pas mon être, il y a un désir avec quoi je suis identifié, par quoi je suis hypnotisé. » Voilà ce qui a le pouvoir sur vous. Tel est le démon qui a le pouvoir sur vous. C’est le démon de qui vous avez besoin de protection, mais le Christ ne peut pas vous aider si vous embrassez ce démon. Le Christ va respecter votre volonté.

Si vous êtes tellement identifié avec votre besoin de sécurité, d’avoir de l’argent et vous êtes en train d’étreindrent cela et vous priez, « S’il vous plaît Dieu, donnez-moi la paix et la sécurité et fait en sorte que je n’aurais plus plus besoin d’argent. Donnez-moi beaucoup d’argent » Qu’est-ce que Dieu va faire? Vous tenez à ce désir. Si vous dites, « S’il vous plaît aidez-moi à laisser aller. » Eh bien, il peut alors vous aider, mais comment est-ce qu’il va faire? Si vous priez à Dieu, « S’il vous plaît libérez-moi de cette luxure. » Comment est-ce que cela va se passer? De toute évidence, Dieu va vous montrer la luxure. Dieu ne va pas venir et vous l’enlever, parce qu’une partie de vous est piégée en elle. Dieu vous montrera votre luxure, puis généralement vous allez la voir et devenez encore plus identifié.

Détendez-vous. Faites attention. Regardez les choses. Ne résistez pas et ne vous livrez pas. N’évitez pas et ne vous livrez pas. Soyez, et observez. De cette façon, en étant au milieu, vous pouvez comprendre. Vous pouvez assimiler. Grâce à la compréhension et en voyant, nous pouvons nous libérer des démons qui nous affligent.

Ainsi, lorsque vous utilisez un mantra détendez-vous, soyez conscients, rappelez-vous de Dieu, rappelez-vous du Christ, priez, et dans cette dévotion sincère, quand vous abandonnez vos attachements, quand vous cessez de vous inquiéter au sujet de vos craintes et désirs, et que vous disez juste: « Père, Que ta volonté soit faite « , alors vous pouvez être aidé. Alors, vous pouvez avoir une protection. Alors, votre mental peut être aider par la présence du Christ.

Questions et Réponses

Public: Est-ce la même chose avec les mantras que nous utilisons pour l’exercice Ham Sah avec le pranayama?

Instructeur: Chaque mantra que vous utilisez, ces mêmes principes s’appliquent. Détendez-vous et souvenez-vous de Dieu. Priez, surtout quand vous travaillez avec le pranayama, comme vous travaillez avec les forces profondes dans l’ensemble de votre système. Si vous faites des pranayamas et que votre mental erre, vous êtes juste en train d’errer autour et gaspillez votre énergie partout. C’est une perte de temps. Tout ce qu’il fait c’est de purger toute cette énergie dehors et vous êtes laissés avec rien. Pour que cette énergie soit utilisée correctement, soyez conscient de ce que vous faites; imaginez cette énergie monter dans votre cerveau et dans votre cœur. C’est comme ça que cette énergie va vous aider, que le Christ vous aidera, que votre Mère Divine va vous aider, mais pas si vous êtes distrait, pas si vous faites le mantra et que vous réfléchissez sur vos tâches ménagères. C’est une perte de temps. Nous sommes tous endormis, hypnotisés; nous devons nous éveiller. La puissance du mantra est exploitée lorsque la conscience est éveillée. C’est alors que la puissance du mantra se répand. Donc, soyez conscient de ce que vous faites. Soyez conscient, soyez conscient de cela, détendez-vous, utilisez le consciemment et utilisez avec dévotion.

Public: Pouvez-vous dire que le Christ est la seule force dans l’univers qui peut donner sans épuisement?

Instructeur: Oui.

Public: Le mouvement perpétuel?

Instructeur: Le Christ est le mouvement perpétuel, sans aucun doute, le Christ est inépuisable. Le Christ est une forme d’amour, une forme d’énergie qui émerge du néant. Imaginez un trou noir, mais en sens inverse. Nous ne pouvons pas imaginer cela. c’est une énergie qui est continuellement en mouvement. C’est le Christ, mais il se déplace en rythmes.

Au commencement d’un univers, cette énergie coule et coule et crée tout. Ensuite, le débit change et il soutient l’existence à ce moment-là. L’énergie est toujours là, mais elle est passé de la création au maintien. Puis, quand l’âge se ferme, cette énergie s’inverse et détruit tout. Ces trois aspects sont le Christ: la création, le maintien et la destruction. Voilà pourquoi nous disons que les logos solaires, les trois en un est le Christ, Osiris-Ra, trois en un: la création, le maintien et la destruction.

Public: Ce serait comme le Père est le créateur, le Fils est le préservateur, et l’Esprit Saint est le destructeur?

Instructeur: Réellement, tous les trois sont dans le Saint-Esprit. Le Saint-Esprit est celui qui se livre à tout cela. Voilà pourquoi Shiva (Binah) est appelé le créateur / destructeur. C’est Binah, celui qui crée, soutient et détruit. Comment Dieu crée-t-il? À travers Binah, en tant que Shiva-Shakti. Comment Dieu détruit-il? À travers Binah, en tant que Kala-Kali.

Nous sommes un univers microcosmique. Nous sommes à peine soutenus en ce moment parce que notre karma est si lourd et les forces Christiques attendent que nous décidons. Les forces du Christ vont-elles nous détruire avec notre volonté ou contre notre volonté? Telle est la grande question qui pèse sur nous tous en ce moment.

Les forces Christiques crée et détruit à travers ses véhicules, à travers la Mère Divine dans ses différents aspects, c’est encore une fois un pentagramme. La Mère Divine avec ses cinq aspects est un rayonnement du Christ. Qu’elle crée notre âme ou détruit notre ego par l’enfer, c’est déterminé par notre volonté; cela dépend de ce que nous voulons. Autrement dit, ce que nous faisons maintenant c’est de déterminer ce qui va nous arriver plus tard.

Public: Pour en revenir aux Gopis, il y en a sept, correct?

Instructeur: Il y en a beaucoup; dans cette peinture il peut y en avoir eu sept.

Public: Je pensais qu’elles se rapportent aux sept vertus?

Instructeur: Vous pouvez les relier aux paramitas ou aux vertus, sans aucun doute, car elles représentent des aspects de la Monade.

Public: Pourquoi le nom secret ou la note clé de l’âme n’est jamais révélé?

Instructeur: Eh bien, permettez-moi de préciser qu’il y a différents niveaux de connaissances liées à notre Intime. Une note clé est comme un son, une vibration, un mantra; un nom est autre chose.

Pourquoi la note clé n’est jamais révélée? Eh bien, c’est comme votre numéro de sécurité sociale. Elle peut être utilisé. Si quelqu’un ne vous aime pas, s’ils veulent vous faire du mal, alors ils vont utiliser votre nom dans la magie noire pour vous faire du mal. Ils peuvent utiliser un morceau de vos cheveux, un ongle, ou des vêtements pour vous blesser. S’ils savent votre nom interne, ils peuvent faire encore plus. Ne révélez pas vos informations personnelles et privées, sauf si vous êtes à un point où vous pouvez gérer les conséquences. Sauf s’il est nécessaire de le faire.

Dans le cas de Samaël Aun Weor, c’est son vrai nom. Il y a beaucoup qui utilisent ce nom pour l’attaquer ou pour attaquer ses disciples, mais la monade Samael est à un niveau pour gérer cela. Le maître intérieur est à un point où il peut gérer cela. Dans son cas, les attaques des magiciens noirs contre lui sont comparables à jeter de la boue contre un navire de guerre. C’est tout à fait futile. Dans notre cas, ce serait différent. Regardez comment c’est facile de nous bouleverser et de nous renverser. Nous avons un peu mal à l’estomac, ou nous recevons une charge supplémentaire pour vingt-cinq dollars, et nous perdons complètement notre esprit. Ainsi, nous ne pouvons pas gérer les attaques de magiciens noirs; nous ne sommes pas assez mûrs. Nous ne pouvons pas gérer notre karma. Lorsque vous pouvez vous occuper de votre karma, et gérer votre karma, je veux dire votre vrai karma, les choses que vous ne savez même pas encore, alors vous pouvez commencer à parler de vos mantras semences et de vos noms internes. Jusque-là, ne vous inquiétez pas à ce sujet.

Public: Le mantra Gate Gate Paragate Parasamgate Bodhi Svaha. À quelle divinité appartient-il ce mantra?

Instructeur: Il appartient au Christ. Ce mantra est tiré du Prajnaparamita, ou Le Coeur du Sutra de la Sagesse, l’écriture dans laquelle le cœur du vide est discuté et révélé. Donc, ce mantra est également lié au Christ, à Avalokiteshvara, à Chenresig.

Public: Vous dites que c’est une bonne idée d’éviter de se livrer au plaisir, mais comment si nous venons de trouver quelque chose de drôle comme quand nous rions quand nous voyons l’ego au travail?

Instructeur: Il y a une différence entre se livrer et témoigner.

Public: Donc c’est correct de rire des choses?

Instructeur: Nous avons tous l’émotion, nous avons l’humour, et nous avons tous les différents sentiments de la vie. Chaque personne dans l’histoire qu’elle soit endormie ou éveillée éprouve les douleurs et les plaisirs de la vie. Même les grands maîtres éprouvent des plaisirs et des douleurs, mais la différence pour les grands maîtres c’est qu’ils ne deviennent pas identifiés, ils ne se perdent pas, ils ne perdent pas leur contrôle conscient et ils ne perdent pas le rappel de Dieu. Ils ne deviennent pas hypnotisés ou identifiés par une expérience. Ils sont au milieu, équilibrés dans le Tao entre les extrêmes de la vie. Lorsque surgissent des sensations agréables, ils ne se livrent pas à elles, et l’acceptent simplement. Puis le plaisir se termine, et ils l’acceptent. Ils l’expérimentent, mais ne se fixent pas sur elles. Puis les sensations douloureuses se posent, et ils ne s’éloignent pas d’elles, et l’acceptent simplement. Donc, ne pas s’identifier c’est d’être conscient de soi-même et ne pas s’attacher à quoi que ce soit. Tenter d’éviter des expériences ou des sensations est également un attachement. Encore une fois, cela ne signifie pas que nous laissons les mauvaises choses nous arriver et que nous allons tout simplement à travers la vie sans direction. Cette interprétation est juste un jeu du mental. Cet enseignement se réfère à un état de conscience dans lequel vous ne vous livrez ni ne l’évitez. Au lieu de cela, vous expérimentez consciemment. Naturellement, nous devons prendre de bonnes décisions, faire de notre mieux pour éviter la souffrance, et être ferme dans la poursuite de notre but. Mais le long du chemin, nous devons maintenir une forte vigilance intérieure.

    Celui qui ne hait aucune créature, qui est sympathique et compatissant, libre de (la notion de) « Je » et de « mon », même dans la douleur et le plaisir mental pardonne; et

    Le yogi qui est toujours contenu, qui a vaincu le mental, dont la volonté est ferme, dont le mental et l’intellect sont engagés en demeurant en Moi; un tel dévot M’est cher.

    Celui par qui les autres ne sont pas agités, et qui n’est pas agité par d’autres; qui est libre de la joie, de l’envie, de la peur et de l’anxiété; M’est aussi chèr.

    Celui qui est libre de désirs; qui est pur, sage, impartial et libre d’angoisses; qui a renoncé (à être l’auteur de) toutes les entreprises; et qui M’est consacré, M’est cher.

    Celui qui ne se réjouit ni se chagrine, ni n’aime ni ne déteste, qui a renoncé à la fois au bien et au mal, et qui est plein de dévouement, une telle personne M’est chère.

    Celui qui reste le même en direction d’un ami ou d’un ennemi, dans l’honneur ou dans la honte, dans la chaleur ou dans le froid, dans le plaisir ou dans la douleur; qui est libre de l’attachement; et

    Celui qui est indifférent ou silencieux dans la censure ou dans la louange, content pour tout, non attaché à un lieu (pays, ou maison), équanime, et plein de dévotion; cette personne M’est chère.

    Mais ces dévots qui ont la foi et sincèrement essayent de développer les vertus immortelles mentionnées ci-dessus, et Me met comme but suprême; Me sont très cher. – Krishna dans la Bhagavad Gita (12,13 à 20)

Voilà pourquoi Krishna est appelé « le témoin ». C’est cette forme de conscience en nous qui observe qui expériemente, mais qui ne s’identifie pas.

Public: Vous avez dit tant de choses instructives aujourd’hui.

Instructeur: Cela est dû aux Écritures. Vous pouvez étudier ce que je suis en train d’étudier et vous vous rendrez compte que je ne dis pas quelque chose de nouveau. Je répète ce que je suis en train d’étudier.

Public: Le pendule de la souffrance peut-il être mis en mouvement, même si le désir est pour la fin de la souffrance pour tous les êtres?

Instructeur: Oui, si ce désir vient de l’orgueil, de l’attachement, ou de tout ego égoïste. C’est pourquoi dans la tradition Gnostique, nous suivons la voie du Bodhisattva pour aller au delà du bien et du mal. Tout désir, que ce soit ce que nous pourrions appeler un bon désir ou un mauvais désir, est une cause pour les effets. Vous voyez, les démons suivent leur chemin, poursuivre le plaisir et éviter la douleur. Les saints suivent leur chemin, poursuivre le plaisir, aussi, et éviter la douleur. Les deux cherchent à renforcer leur estime de soi. Les saints cherchent un plaisir plus intense à travers un plus grand états de sainteté. Les démons cherchent un plaisir plus intense à travers des sensations.

Pourtant, il y a un autre chemin qui nie complètement l’estime de soi, qui est consacré uniquement au service des autres, et la fusion avec le Christ. Ceux qui marchent sur ce chemin travaillent pour les autres à travers le Christ.

Public: Toujours pour le bien des autres?

Instructeur: Exacte, et non pas pour soi-même. Le Soi est sacrifié pour que d’autres puissent en bénéficier.

Donc, même si vous avez une bonne intention, il y a une conséquence pour chaque action. Action et conséquence entrent en jeu. De la souffrance peut en résulter, mais cela dépend de l’action, cela dépend de la situation, cela dépend du karma.

Les saints, les anges, ne sont pas libres de karma. Les dieux sont encore soumis à la loi du karma. Ils agissent et il y a des conséquences, et parfois les conséquences sont des souffrances. Nous connaissons le cas de l’ange Sakaki. Nous connaissons des cas de maîtres qui ont fait des erreurs, qui, même en faisant quelque chose de purement bon, ont dû supporter les conséquences de cette bonté.

Ceci entre dans les régions subtiles de la philosophie où vous devez comprendre les trois gunas, qui en bref sont trois modifications du Christ à la racine de la nature. Ces gunas sont la bonté, l’impureté, et l’ignorance, ou en Sanskrit: Sattva, Rajas et Tamas. Ce sont trois conditions de l’énergie et de la matière. Si les trois ne sont pas en équilibre avec les unes avec les autres, il y a de l’existence. Autrement dit, un saint qui a fait beaucoup de bien (qui est très Sattvic) ne peut pas entrer dans l’absolu parce que l’univers leur doit quelque chose. C’est seulement quand un être a atteint le niveau de ne pas payer et de ne pas être dû, et a une connaissance parfaite, ce qui signifie pas d’ignorance, que l’entrée dans l’Absolu se produit. En bas de ça il y a toujours des conséquences, et nous entrons dans ce souffre et ce qui ne souffre pas, et c’est une question complexe. La simple existence est une forme de souffrance, de sorte que même la bonté d’un grand saint permet au karma d’exister, c’est une condition de l’existence, c’est une condition de la souffrance, donc même les saints sont une cause de souffrance. Je ne sais pas si vous pouvez suivre cela; philosophiquement, c’est assez subtile.

Public: Je ne pense pas qu’aucun de nous ne doit s’inquiéter s’il donne aux sans-abri ou aide comme dans nos communautés, car avec notre karma nous devons probablement beaucoup en ce moment. Pensez-vous qu’il y a beaucoup de risque si nous donnons un peu d’argent de suite? Proposez-vous que nous ne le fassions pas?

Instructeur: Chaque personne doit trouver sa propre façon de se sacrifier et d’aider les autres. Nous avons tous notre propre idiosyncrasie et nous avons tous notre propre karma. Peu importe, la performance des bonnes actions doit être le premier de nos soucis à tout moment parce que notre dette est si grande, notre ego est si fort, et la souffrance du monde est si intense; nous avons besoin de donner et donner et donner et donner pour aider les autres.

Public: Même si vous essayez consciemment d’aider et que vous voulez bien faire?

Instructeur: Nous devons aider; nous devons faire le bien consciemment.

Public: Le milieu est-il là où vous ne voulez plus le faire et que vous voulez juste être au milieu?

Instructeur: Non, c’est là que nous entrons dans les subtilités du chemin du Bodhisattva. C’est difficile à saisir. La chose principale est de la scène dans laquelle nous sommes à présent, il y a trois facteurs.

Nous devons créer l’âme, être né en tant qu’une âme.

Nous devons éliminer l’ego, mourir psychologiquement.

Nous devons nous sacrifier, nous avons besoin d’aider les autres, nous avons besoin de faire le bien.

Ces trois facteurs ne sont pas à faire juste une fois par semaine ou une fois par mois, mais chaque jour. Il y a plusieurs façons de se sacrifier et d’aider les autres, même si c’est simplement dans notre attitude.

Public: Plus tôt vous avez parlé de mantras et d’être privé avec eux. Quelle est l’importance du son, des vibrations, de la vocalisation, surtout si nous sommes censés garder secret notre pratique?

Instructeur: Voilà une bonne question. Eh bien, regardons ce tableau que nous avons ici des cinq corps que nous avons parlé. Lorsque nous vocalisons un mantra physiquement, nous vocalisons dehors dans le domaine physique et il vibre dans la matière physique. En d’autres termes, cette énergie du mental est projetée vers l’extérieur dans la matière physique. Cela est bon et puissant, et il nous influence physiquement, mais ce que nous avons besoin c’est de la protection mentale, psychologiquement. La partie physique est grande, mais le corps astral n’est pas physique. Le corps astral est là où sont vos émotions. Votre corps mental n’est pas physique, mais c’est là que vos pensées sont. Le corps causal n’est pas physique, mais c’est là que votre volonté, votre conscience, est assise. C’est là que nous en avons le plus besoin de protection.

Vous voyez, quand notre mental, nos émotions, et notre volonté sont dans un état de conflit, quand nous souffrons, la conséquence coule vers notre énergie (Yesod) et le corps physique (Malkuth). Ce n’est pas dans l’autre sens. En d’autres termes, vous pouvez aller dans un spa et y rester pendant une semaine et obtenir tous les massages et le temps de bain à remous que vous voulez. Vous pouvez dépenser des milliers de dollars pour vous détendre, mais si votre mental n’est pas relaxé, vous ne vous relaxerez jamais. C’est votre mental qui provoque la tension dans le corps.

On entend toujours les gens dire: « Je dois aller faire une pause, je dois aller en vacances, je dois sortir d’ici, » mais pourquoi est-ce que nous aspirons tous à cela? Aller aux Bahamas ou aller à Tahiti ou n’importe où que nous voulons aller dans notre tête. Ce n’est pas pour le lieu que nous mourons d’envie, même si on l’imagine, mais la réalité est que quand nous allons à ces endroits, nous changeons notre état d’esprit. Nous oublions volontiers nos problèmes. Chacun de nous a la capacité de le faire. Certains d’entre vous ont expérimenté cela lorsque vous allez faire du shopping. Vous allez ainsi au shopping et vous oubliez vos problèmes et vous vous détendez. Alors, les gens disent: « Je fais du shopping pour se détendre », ou ils disent: « Je regarde la télévision pour se détendre, » parce qu’ils oublient leurs problèmes.

Cela signifie que nous avons la capacité de concentrer notre mental, de concentrer notre attention d’une manière telle que nous nous détendons. Le problème est que nous pensons à tort que nous avons besoin des circonstances extérieures pour le faire: les vacances, le centre commercial, le téléviseur. Le fait est que nous n’avons pas besoin de ces choses. Nous avons la capacité de se détendre si nous apprenons comment changer notre attitude. Donc, vous savez quoi, arrêtez d’aller au centre commercial, arrêtez de rêver de Tahiti et des Bahamas, et soyez en vacances dans votre mental, maintenant. Vous pouvez le faire. Voilà comment vous allez vous détendre. C’est mental.

Ainsi, dans l’Hindouisme et le Bouddhisme, ils affirment que le plus puissant moyen d’utiliser un mantra est purement mental, pas physique. C’est bon de le faire physiquement, il n’y a rien de mal à cela, mais la plus grande puissance est quand vous le faites dans votre mental: éveillé, conscient à l’intérieur.

C’est pourquoi les moines, les nonnes, les lamas et les prêtres utilisent un chapelet, et finalement ils abandonnent le chapelet parce qu’ils se forment à être constamment conscients du fait qu’ils n’ont plus besoin de la composante physique. Ils n’ont plus besoin de dire à haute voix; ça coule déjà dans leur mental, et c’est pourquoi de nombreux gourous enseignent cela. Ils vous initie physiquement. Vous apprendrez à répéter le mantra physiquement ou parfois dans un groupe, et petit à petit, vous devenez tranquille jusqu’à ce que vous le faites en silence. En fin de compte, il n’y a aucun composant physique, c’est tout mental. De plus, vous pouvez arriver à l’étape où vous faites ce mantra quand vous faites d’autres choses, sans aucune perte d’attention, de sensibilisation ou de connaissance, mais êtes parfaitement concentré sur ce que vous faites, alors qu’en même temps vous chantez le mantra psychologiquement, vous gardant vous-même protégé. Tous les véritables mantras peuvent faire cela si vous vous entraînez à avoir ce degré de vigilance. Alors que pendant que vous travaillez, pendant que vous conduisez, alors que vous êtes engagé dans une action, dans votre flux mental vous répétez le mantra, en continue. Entrainez-vous pour cela.

Ne faites pas l’erreur que je l’ai entendu dire de certains Gnostiques, qui est d’ « utiliser uniquement le mantra quand vous vous asseyez pour méditer. » Je ne sais pas où ils ont obtnu cela, comme toutes les grandes religions du monde et tous les maîtres enseignent le contraire. Un mantra est un flux d’énergie, il apporte la présence du Christ en vous; nous avons besoin de cela maintenant, nous en avons besoin au travail, nous en avons besoin à la maison, et nous en avons besoin la nuit quand nous dormons. Utilisez donc votre mantra vingt-quatre heures par jour.

Le maître Samael a enseigné la pratique SOL, sujet, objet et lieu dans laquelle vous vous entraînez pendant la journée pour garder le contrôle de votre conscience, pour garder le contrôle de l’endroit où vous êtes, et de tester des objets physiques ou de sauter en l’air pour voir si vous êtes dans le monde physique ou dans le monde des rêves. Ce qui se passe avec cet exercice c’est que vous entraînez votre conscience pour vérifier en permanence où vous êtes. C’est très puissant. L’utilisation continue des mantras fait la même chose: si vous utilisez des mantras toute la journée, au cours de vos activités quotidiennes, alors vous continuerez à les faire la nuit aussi.

Les étudiants disent: « Je fus attaqué en rêve par tous ces démons, et je fuyais épouvanté. » C’est parce qu’ils ne se sont pas entrainés au cours de la journée à utiliser des mantras et des prières. Si vous vous entraînez sans cesse chaque jour à utiliser un mantra, alors vous l’utiliserez également dans vos rêves naturellement. Vous vous entraînez à être conscient en chantant sans cesse le mantra. Alors, lorsque votre corps est endormi, vous le ferez dans le plan astral, et vous recevrez une protection dans le plan astral, parce que vous faites le mantra. Vous aurez de nombreuses expériences en le faisant.

Public: Je n’ai jamais vraiment été attaqué par quelque chose comme ça avant, mais est-ce que cela signifie juste que ma conscience est encore très endormie?

Instructeur: Ça pourrait être; cela dépend, comme nous avons tous notre propre karma. Inévitablement, un étudiant qui prend ces types d’études au sérieux verra les différentes formes d’attaques, et elles viennent dans de nombreuses formes. Certaines attaques sont nos propres egos qui essaient de se défendre, de nous mettre de nouveau au sommeil, comme l’ego se bat pour rester vivant. Mais aussi, il y a des gens autour de nous qui veulent nous hypnotiser, ou continuer à nous faire faire tout ce qu’ils bénéficient de nous. Donc, la protection du mantra nous protège à la fois de nous-mêmes et des forces extérieures qui sont identifiées avec l’ego.

A propos de ces types de mantras, en particulier des conjurations, des exorcismes, de la prière de Bellilin ou Klim Krishnaya: certaines personnes mettent dans leur imagination qu’ils vont être un grand magicien, et qu’ils vont battre tous les démons, et écraser tous les magiciens noirs et être un grand prêtre ou un guerrier spirituel. Voilà une excellente idée, mais elle est déconnectée de la réalité.

Nous avons besoin de réfléchir sur la nature du Christ. Ceci est lié à ce que je disais à propos de la tension. Vous voyez, Padmasambhava, un grand maître Christifié, converti les démons dans la région du Tibet en Bouddhistes. Pensez à ça. La région du Tibet était submergée par les mauvais esprits, par les forces élémentales qui sont manipulées par les magiciens noirs pour établir le pouvoir, pour voler l’énergie. Ce grand maître est allé là-bas et il a converti tous les élémentaux, démons et magiciens noirs en Bouddhistes. Il ne va pas là-bas et faire cela en les condamnant, en disant: « Vous êtes tous sur le mauvais chemin et vous allez en enfer. » Il n’a pas fait cela en étant en colère contre eux, ou en étant cruel envers eux, ou en les écrasant sous son talon. Il l’a fait par la puissance de l’amour, la puissance du Christ, qui convainc, qui enseigne, par amour conscient et par compassion. Il l’a fait par le biais des mantras, par la magie.

Padmasambhava est un magicien incroyable, un prêtre, un des meilleurs que cette planète ait jamais vu. Il n’y est pas allé en tirant, en piétinant avec ses pieds et en agitant son poing autour, ou en balançant une épée et en tuant beaucoup de gens, non, même si c’est ce que certaines personnes pensent que les maîtres font, et que nous voulons imiter cela. Ainsi, certaines personnes utilisent ces mantras et nous imaginons tuer « les infidèles » ou « les hérétiques, » punir les gens qui sont en désaccord avec nous. C’est faux. C’est de la mauvaise volonté.

Ces mantras doivent être utilisés avec amour conscient, c’est la volonté du Christ, qui est de vouloir que les êtres de qui vous vous protégez contre soient également élevés au Christ, pas condamnés à l’enfer, pas punis, pas blâmés, pas condamnés, pas jugés par nous, mais aimé par nous.

L’exception à cette règle est notre ego; l’ego mérite de mourir. Lorsque nous utilisons ce mantra Klim Krishnaya et que nous combattons notre ego, oui, tuez-le, parce que ce sont de fausses créations qui piège l’énergie et ils ont besoin d’être effacé pour que l’énergie puisse être libérée et rendue au Christ. Mais les forces en dehors de nous, non. Nous devons utiliser cette énergie d’amour pour eux, pour les aider, pour les assister, pour les faire sortir de l’ignorance, donc ils vont cesser de faire des choses qui font du mal à eux-mêmes et à d’autres.

C’est très important. Ça fait mal de voir les élèves prendre ces enseignements et les utiliser dans le mauvais sens, comme attaquer d’autres groupes. Nous entendons des histoires tout le temps des gens qui prennent ces techniques pour faire ensemble ou pour faire individuellement et dirigent leurs énergies pour attaquer d’autres groupes spirituels. C’est incompréhensible qu’ils ne voient pas que ce comportement est entraîné par l’ego; c’est de la mauvaise volonté. La volonté Christ est de nous unir comme un seul selon le Christ, et non pas selon notre volonté; nous avons donc besoin d’utiliser les mantras de cette façon.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Christ, Mantra, Mind Protection

Je Vous Salue Marie

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Défense Pour la Guerre Spirituelle

black-madonna2

La prière qui de nos jours est appelée « Je vous salue Marie » ou « Ave Maria » est une très ancienne prière Gnostique avec des significations très profondes et de l’importance. Lisons la prière d’abord:

En Latin:

     Ave Maria, gratia plena,
     Dominus tecum,
     benedicta tu en mulieribus,
     et benedictus fructus ventris tui Iesus.
     Virginis Maria mater Dei,
     ora pro nobis cum peccatoribus ego,
     nunc, et in hora mortis vitium nostrae.
     Sela Fiat

En Français:

     Je vous salue Ram-IO, pleine de grâce,
     Notre Seigneur est avec toi!
     Bénie sois-tu , parmi les femmes,
     et béni est le fruit de tes entrailles, Yeshua.
     Vierge Ram-IO, Mère de Dieu,
     priez pour nous avec l’ego pécheur,
     maintenant et à l’heure de la mort
     de nos vices. Amen.

Le nom Latin Maria cache le mantra Ram-IO, qui est le mantra avec lequel nous nous adressons à la Divine Mère, Mère de Dieu.

Pour comprendre qui est Marie, nous devons étudier l’Arbre de Vie, ou ce qu’on appelle la Kabbale, ainsi que Osiris, Isis et Horus.

osiris-isis-horus

Samaël Aun Weor nous a enseigné au Mexique comment nous devrions prononcer Horus. Il a déclaré: « La façon dont nous avons prononcé Horus dans l’Egypte antique était AOROUS. » Et la façon dont nous devrions prononcer Osiris est « O-SI-RIS, » et Isis se prononce « IS- IS. »

Ainsi, nous allons expliquer selon l’Arbre de Vie pour comprendre que la mère Ram-IO, la Maria Latine, Marie est, en chacun de nous.

tree-of-life-dimensions-color

La Sephirah Malkuth: Le Corps Physique

Kabbalistiquement, nous avons toujours déclaré que la sephirah Malkuth, qui est en bas de l’Arbre de Vie, est précisément l’aspect féminin de la sephirah Binah.

Plusieurs fois, nous avons expliqué que la sephirah Malkuth émerge du côté gauche de l’Arbre de Vie, qui est dirigé par Binah, le Saint-Esprit dans le Christianisme, Shiva dans l’Hindouisme. Donc, quand nous nous référons à la sephirah Malkuth, nous nous référons à Maria, Marie, Ram-IO.

Nous devons visualiser notre physicalité, que de nombreuses fois nous avons dit être féminine. Que vous ayez un corps masculin ou féminin, la sephirah Malkuth – qui représente notre physicalité – est féminine, notre propre matière. En fait, le mot mater en Latin signifie « mère ».

hailmary
Marie est liée à la fête de Noël; en elle, nous, les Gnostiques adorons Horus / Christ et Isis, Maria, Marie, la Mère Divine.

Ainsi, pour comprendre tous ces aspects féminins et masculins que nous trouvons dans l’Arbre de Vie, il est nécessaire de se rappeler le nom sacré de Dieu dans la Kabbale, le Tetragrammaton: יהוה

Comme nous le voyons, יהוה Iod-Hei-Vav-Hei contient en fait deux lettres Hébraïques ה Hei. La première lettre ה Hei se rapporte à la Sephirah Daath dans la gorge, qui est en effet un organe sexuel où la parole est en gestation.

daath-body
Nous constatons que la gorge chez les femmes et chez les hommes émettent des hauteurs ou des tonalités sonores distinctes. La hauteur, le ton, de la voix masculine est plus lourde, mais la hauteur ou le ton de la femme est plus léger, plus féminin. Les organes sexuels génitaux sont également divisés en masculin et féminin. Tout le monde le sait. Néanmoins, comprenez que: la gorge, ainsi que les organes sexuels chez les deux sexes sont liés à la lettre ה Hei.

Le spermatozoïde accorde la voix lourde et la force sexuelle aux hommes; l’ovule, les hormones sexuelles féminines, donnent le pouvoir à la gorge, à la parole aux femmes.

Hiéroglyphes Égyptiens

isis-hieroglyphicNous constatons que l’hiéroglyphe Égyptien qui pointe à la lettre I dans le nom Isis est symbolisé par un trône, en d’autres termes, l’hiéroglyphe I d’Isis est formé par un trône. Il y a trois hiéroglyphes qui définissent Isis, à savoir, un trône sur la gauche, un demi-cercle, qui est un pain au milieu, et une figure féminine assise, une déesse à droite. Alors, voilà comment le nom de Isis est inscrit en hiéroglyphes. Les hiéroglyphes Égyptiens ainsi que les lettres Hébraïques n’ont pas de voyelles. Ainsi, il est très significatif que le trône est le hiéroglyphe qui symbolise la lettre « I » qui épelle Isis, car nous savons que le trône symbolise aussi le système nerveux cérébro-spinal, ce que nous appelons aussi le système nerveux central, c’est le ‘trône de Dieu, la Rune « Is » qui active le potentiel shakti d’Isis, la Kundalini.

osiris-hieroglyphicEtudions maintenant les hiéroglyphes d’Osiris. Son nom est également écrit avec un trône au-dessus de l’iris-oeil de Ra, et un hiéroglyphe d’un Dieu à droite. Voilà comment les Egyptiens ont écrit Osiris.

Si vous regardez ces hiéroglyphes, vous trouverez que le « I » de Isis se trouve précisément au-dessus de l’iris-oeil du nom Os-iris. Avec cela, nous tenons à souligner que, dans l’Egypte antique, lorsque nous nous référons à Osiris, nous savions que dans la rune « Os » se trouve le potentiel shakti de « Is » parce que le « Os » d’Osiris est écrit avec le même trône hiéroglyphique Égyptien. Voilà pourquoi nous avons dit et nous répétons qu’Isis sort d’Osiris.

Dans la conférence précédente [La Prière du Seigneur], nous avons expliqué qu’Osiris-Ra est précisément le symbole des trois Logoï plus l’Ain Soph Aur; les trois Logoï dans le monde d’Atziluth sont ce que nous trouvons dans l’Arbre de Vie, le triangle supernel: les sephiroth Kether, Chokmah et Binah. Ces trois ensemble sont ce que nous appelons Osiris manifesté dans le monde de la création (Briah), qui est aussi appelé « Monde du Trône. » Donc, voilà pourquoi lorsque nous parlons d’Osiris, nous l’associons à Binah, mais exactement dans la sephirah Daath qui signifie connaissance, Gnose. Et Isis est précisément le dédoublement d’Osiris; « Os » projete « Is », en d’autres termes, Osiris projette son aspect féminin dans la gorge qui est Daath. Voilà pourquoi, lorsque nous louons Dieu nous disons Hallelujah; ce « Jah » יה en Hébreu a la lettre י Iod et la lettre ה Hei; ils sont Abba et Aima Elohim, Père et Mère.

Ave Maria, Je vous salue Marie, Je vous salue Ram-IO, ou Je vous salue Os-Ir-Is-oeil de Ra, Je vous salue Jah! Alléluia! Qui sont en Daath. Comme le Livre du Zohar explique:

    « Les Races Primitives et leurs descendants ont été créées et ont été appelées à l’existence par la seconde Forme Divine, ou hypostase, symbolisée par la lettre ה Hei, comme il est écrit « behibaram » (que ה Hei a créé), un mot que les enseignants les plus anciens maintiennent devrait être divisé et écrit « behei baram, » ce qui signifie, Elohim les a créé par le ה Hei [dans la gorge] « . – Zohar

De Daath, la gorge, descend la shakti de la lettre ה Hei à travers la lettre ו Vav (la colonne vertébrale) et est placée dans la seconde ה Hei, qui est le dernier ה Hei du saint nom: יהוה Iod Hei Vav Hei.

Marie est précisément cette seconde lettre ה Hei, qui, malheureusement, pour tout le monde est tombée, parce qu’elle représente notre physicalité. Notre devoir est d’élever le potentiel shakti de Marie dans la lettre Vav ו, notre colonne vertébrale, pour rendre saint ce second Hei. Il est lié à notre matière, notre physicalité. Pour réaliser cela, nous devons – à travers, Daath, la gorge, le verbe – recevoir l’aide de יה Iod-Hei, « Jah », notre Père et Mère internes, dans le monde de la création (Briah), la lettre ו Vav, le monde de leur trône.

La gorge est très importante. Si l’on observe la gorge avec une bouche ouverte, nous allons voir qu’elle ressemble à un vagin. C’est parce qu’elle est, réellement, c’est là que le verbe est en gestation. Ceci est très important.

Donc, quand nous lisons la Bible à propos de la naissance du Christ, nous trouvons que le Christ vient d’Egypte; Moïse vient d’Égypte; Muhammad vient d’Egypte, Afrique. Et cette connaissance que nous enseignons dans cette époque, nous les Gnostiques, est également enracinée en Egypte. À l’heure actuelle, les temples internes du Sphinx dans la Grande Pyramide d’Egypte, dans les mondes internes, sont ouverts, et nous livrons cette Doctrine en liaison directe avec les anciens temples de l’Egypte. Bien sûr, si vous allez dans le monde physique, vous ne trouverez que du sable, le désert. Mais à l’intérieur, ces temples existent encore. Voilà pourquoi le Maître Samaël Aun Weor explique dans plusieurs de ses livres que toute cette force, puissance, ces forces que nous recevons pour délivrer cette connaissance, proviennent directement de l’Egypte. De plus, lorsque nous entrons dans la Seconde Chambre, nous nous rendons compte que nous adorons toujours Osiris, Isis et Horus. Nonobstant, nous savons qu’un symbolisme très profond se trouve derrière ces archétypes. Nous ne tomberons pas dans l’erreur de penser que les anciens Egyptiens adoraient des idoles, comme le sont de nombreux ignorants, parce qu’ils ignorent ce qu’est l’âme.

L’Âme et le Sphinx

Dans cette physicalité, nous avons une âme que l’on appelle une « âme animale » (le mot animal vient du mot Latin anima qui signifie « âme »). Quand quelqu’un purifie son anima ou âme bestiale – quand je dis ce mot bête, il me vient à l’esprit le mot Hébreu חיה « Chaiah » qui signifie bête et est aussi traduit par animal. חיות « Chaioth » signifie bêtes, c’est le pluriel de חיה « Chaiah. »

sphinxMaintenant, nous devons souligner que les Êtres humains qui ont purifié leurs âmes animales sont appelés חיות הקדש Chaioth Ha Kadosh, des créatures saintes ou des animaux saints qui se rapportent au Sphinx. Le Sphinx, voyez-vous, a un visage humain, des ailes d’un aigle, des pattes du lion, et des jambes du taureau. Ce quatre ensemble se rapportent au saint nom de Dieu: Iod Hei Vav Hei, et ceux-ci חיות הקדש Chaioth Ha Kadosh sont ce que Ezéchiel appelle « les quatre créatures vivantes. » Ils symbolisent les personnes qui ont purifié leur Nephesh ou âme animale, qui se rapporte à certaines forces des éléments.

Donc, quand vous trouvez dans les vestiges de l’Egypte antique des représentations d’un homme avec le visage d’épervier, c’est en relation avec le mental. C’est en relation avec le niveau supérieur du mental qui est purifié et qui est capable de recevoir dans sa physicalité des messages venant des mondes internes du mental. Ainsi, chaque tête dans tous les grands monuments de l’Egypte sont des symboles différents, comme le bélier pour le feu, l’hippopotame pour l’eau, etc. C’est ce qui est symbolisé en rapport avec notre âme animale.

Nous avons tous une « âme animale. » Cette âme animale est appelée Nephesh dans la Kabbale. Une âme animale n’est pas encore humaine. Nous ne sommes pas encore humains. Nous avons l’apparence, la forme extérieure de l’homme, mais nos âmes sont encore des animaux.

Lorsque Solon, le grand maître de la Grèce, est allé en Egypte et a appris toute cette connaissance de l’Egypte, il est revenu et a enseigné cette Doctrine aux Grecs. Il est écrit que les grands prêtres des villes de Saïs en Égypte ont dit à Solon: « Oh Solon, Solon, le jour viendra où les gens vont dire que nous, les anciens Egyptiens, adorions des idoles. »

Les Européens ne pouvaient pas saisir ce concept archétypal de l’Egypte. Quand ils ont vu toutes les images taillées et ont vu des gens danser, chanter et méditer autour de ces images, ils ont dit qu’ils « adoraient des idoles ».

Tout cela est arrivé dans le Kali Yuga, l’âge des ténèbres. Nous sommes encore dans le Kali Yuga, car les ignorants se moquent des grands archétypes, les symboles de l’Egypte. Pourquoi? Parce qu’ils sont ignorants. C’est cela ; c’est la réponse. Mais, quand nous plongons profondément dans la Kabbale, et les études des religions, nous savons que ces symboles sont très saints. Les ignorants, qui plus tard ont suivi aveuglément les traditions, ignoraient le profond symbolisme de ces archétypes – les principes de leurs traditions vivantes; mais ici, vous trouverez qu’Isis, Osiris et Horus représente le dédoublement à travers des initiations du véritable Être Humain qui doit naître à l’intérieur de nous.

Osiris, Isis et Horus

Alors, quand nous nommons Osiris, nous nommons, en réalité: Père, Fils et Saint-Esprit en un seul corps. Et voilà pourquoi, dans de nombreuses écritures telles que « Le Livre des Morts » des Egyptiens, il est écrit: « Osiris-Ra » parce que Ra est la Lumière Solaire qui est au-dessus de la sephirah Kether. Et dans la Kabbale ce qu’on appelle Ain Soph Aur. C’est Ra. Et Ra ensemble avec les trois forces primaires du premier triangle de l’Arbre de Vie constitue le saint nom de Dieu: Iod Hei Vav Hei, dans le ciel, dans le monde de Atziluth. Lorsqu’Osiris se manifeste dans Daath, dans le monde de la création, il est appelé Osiris-Ra, ce qui signifie que l’ensemble de ses forces se manifestent à travers lui. Osiris-Ra est la Monade que nous avons à l’intérieur. Isis est la Duade, son aspect féminin, donc quand nous disons Osiris-Isis nous nommons la Duade. Cette Duade, Père / Mère, est à l’intérieur de tout le monde. Il est écrit: « Tu honoreras ton Père et ta Mère. » Cela se rapporte exactement à ces aspects que nous sommes en train de parler.

horus-hieroglyphicMaintenant, Horus est la Triade, parce qu’il est né d’Isis. Horus est le Christ incarné dans l’être humain. De Horus vient « aura » et le mot Aur en Hébreu qui signifie lumière à l’intérieur de l’être humain. Voyez ici comment vous épelez Horus. Le faucon est la lettre A, et l’œil de Ra est la lettre R. Voilà comment vous l’épeler. Derrière le Pharaon, vous trouvez l’épervier, le faucon. Cela signifie qu’il a incarné le Dieu Horus. En d’autres termes, Horus est le Christ en Grec, le Messie en Hébreu.

horus

La Naissance du Seigneur

Dans le livre de Jean, le premier chapitre, versets un à quatorze, il est expliqué comment le Seigneur descend dans notre physicalité, dans Marie. En d’autres termes, quand elle est vierge. Quand les gens entrent dans ces études, leur Marie n’est pas la vierge Marie, mais Marie-Madeleine, qui est différente, parce que, comme vous le savez, il est dit que Marie-Madeleine était une prostituée qui est devenue sainte. C’est, bien sûr, une référence à notre propre matière, dans ce cas particulier. Donc, quand vous lisez:

    « Au [ברית אש Berith Esh] commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. Ces [Archétypes] étaient au commencement avec Dieu.

    « Toutes les choses [Debarim] ont été faites par le Verbe, et sans le Verbe il n’y avait pas quelque chose [dabar] de faite qui a été faite.

    « Dans le Verbe se trouve la vie, et la vie est la lumière des hommes. Et la lumière brille dans les ténèbres; et les ténèbres ne l’ont pas compris.

    « Il y avait un homme envoyé de Dieu, dont le nom était Jean. Il vint pour témoigner, pour rendre témoignage de la lumière, afin que tous les hommes par lui pourraient avoir la foi. Il n’était pas la lumière, mais il a été envoyé pour rendre témoignage de cette Lumière.

    « Dans la Lumière se trouve la vérité, qui éclaire tout homme qui vient dans le monde.

    « Elle [la lumière] est dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne la connaissait pas.

    « Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais ceux qui l’ont reçu [par l’initiation de Tiphereth], pour eux, il [le Logos] a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, même à ceux qui ont la foi en son nom, lesquels sont nés, non du sang [lignée], ni de la [mauvaise] volonté de la chair [Kundartiguateur], ni de la volonté de l’homme [ordinnaire], mais de [la volonté de l’Esprit de] Dieu [ברית אש Berith Esh qui se déplace sur la surface des eaux – Alchimie].

    « [Et Dieu dit: Que la lumière soit: Et il y avait de la lumière] Et le Verbe a été fait chair, et il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père, plein de grâce et de vérité. » – Jean 1: 1-14

Rappelez-vous le livre de la Genèse déclare, « Beresheth Bera Elohim » qui est traduit comme: « ברית אש Berith Esh créa Elohim » ou « Beresheth créa Elohim. » Nous avons expliqué dans d’autres conférences comment Elohim est lié à la première sephirah de l’Arbre de Vie: אל « El » à Kether, אלה « Elah » à Chokmah, et אלהים « Elohim » à Binah. Donc, le mot Elohim englobe les trois forces primaires, Père, Fils et Saint-Esprit ensemble. Et qui créa Elohim, le premier triangle de l’Arbre de Vie? Ceci est créé par Beresheth, qui est ברית אש Berith Esh, la puissance sexuelle de l’Absolu, l’Inconnaissable Divin.

Donc, quand nous lisons dans l’Évangile de Jean, « Au commencement était le Verbe » nous pouvons aussi voir cela kabbalistiquement comme « Au commencement », qui est, « dans Berith-Esh le Verbe était. » Le Verbe était caché dans Berith-Esh, au commencement », et [par conséquent, le feu, Esh] le Verbe était avec Elohim – ce qui signifie que le Verbe qui vient de l’Absolu était – אש » Esh « – le feu parce qu’il était avec Elohim, ainsi, le Verbe est Ra, la Force Solaire « Et le Verbe était Dieu. » – ce qui signifie que « Ra, » le Christ, la Force Solaire, Ain Soph Aur, quand émergant de l’Inconnaissable Divin est devenu incarné dans Elohim, il est devenu dans le Verbe, le Logos. « Ceux-ci étaient au commencement avec Dieu. » Quand vous lisez « ces » en Hébreu c’est אלה « Eleh », « Ceux-ci étaient au commencement avec Dieu » et le mot אלה « Eleh » « ces » se réfère à tous les 22 archétypes qui forment le Logos, le Verbe qui est descendu pour créer l’univers.

Tous ces – אלה « Eleh » – forces ou Logoï, Père, Fils et Saint-Esprit sont au commencement, en ברית אש Berith Esh, avec Elohim.

L’Évangile continue, « Toutes choses ont été faites par Lui – le Verbe – et sans le Verbe rien de ce qui a été fait n’a était fait. » Dans « choses » en Hébreu est écrit « Debarim, » qui est le pluriel de « Dabar », qui signifie « Verbe » dans la Kabbale, en Hébreu. Le mot « Dabarim » signifie « mot » et aussi « choses. » Donc, quand nous lisons, « toutes choses ont été faites à partir du Verbe », nous dirons, « tous les mots émanaient du Logos, de la gorge, de Elohim, les dieux dans Daath.

L’Évangile continue, « En lui [le Verbe, le Logos] était la vie, et la vie était la lumière des hommes. » Le Verbe, le Logos est la vie – חיה Chaiah – en effet, et la vie – חיים – est la lumière des hommes, des vrais hommes, c’est à dire, des alchimistes, des initiés.

L’Évangile continue, « Et la lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont pas compris », cela signifie que, cette lumière qui est le Verbe, qui est Elohim, le Logos, demeure dans les ténèbres, dans les gonades, en chacun de nous. Voilà pourquoi Isis est noire au commencement. Elle est comme le charbon de bois qui contient le feu. Donc, tout le monde à l’intérieur de sa matière est noir. Peu importe si cette personne est d’origine chinoise, africaine, de l’Europe ou du Moyen-Orient.

La matière elle-même, psychologiquement et spirituellement parlant, est noire; nous avons besoin de prendre le feu אש « Ash » à partir de celle-ci par le biais de ברית Berith, la Chasteté.

Par la suite, il est écrit: « Il y avait un homme envoyé de Dieu dont le nom était Jochanan -יהוחנן », voilà comment Jean se prononce en Araméen, en Hébreu. En Français, il est écrit Jean.

Jah-Hanan

Lorsque nous lisons: « Il y avait un homme envoyé de Dieu [« El » Chesed] dont le nom était Jochannan », nous devons comprendre et entendre que, l’homme lui-même est Tiphereth, l’Âme Humaine. Donc, nous avons besoin d’atteindre le niveau de Tiphereth, car il rassemble tous les archétypes d’Israël.

L’Évangile continue, « Il vint pour témoigner, pour rendre témoignage de la lumière. » « Témoin » en Hébreu est « Od », c’est le serpent droit du caducée de mercure liés à la Lumière Solaire car, en effet, Chokmah descend du haut de la colonne de droite en Tiphereth, dans le véritable initié qui travaille dans Daath.

L’Évangile affirme ensuite, « Que tous les hommes à travers lui pourraient croire », ce qui signifie qu’il va prêcher, enseigner, la doctrine de sorte que tous ceux qui suivent la doctrine du vrai homme pourrait croire ou pourrait suivre le même chemin.

Croire n’est pas ce que les gens ordinaires pensent ou comprennent comme quelque chose que nous stockons dans notre mental, comme un dogme ou une théorie et dire: « Oh, je crois. » Non! Croire ou be-leave (en Anglais) signifie être absent. En Grec « Pistis » signifie la foi, pas la croyance. Cette foi signifie, ou pointe à quelque chose qui est à l’intérieur de nous, quelque chose qui n’est pas absent, quelque chose que nous avons développé au sein de notre conscience, non pas par la pensée ou en mémorisant les Ecritures, mais en effectuant la seconde naissance dans l’Alchimie. C’est pratique, pas théorique. Voilà pourquoi nous avons dit: « Quiconque connaît, le Verbe donne pouvoir, personne ne l’a prononcé, personne ne la prononcera, sauf celui en qui le Verbe est incarné. » La gorge, Daath, exprime le Verbe, les mains écrivent le Verbe exprimée par Daath, la gorge, et c’est le Verbe écrit dans le livre. Comprenez que, le Verbe qui est exprimé par la gorge est le résultat de la Chasteté, de la transmutation de l’énergie sexuelle. Plus vous transmutez, plus vous recevez la puissance dans la gorge.

L’Évangile continue, « Il n’était pas cette lumière, mais il a été envoyé pour rendre témoignage de la lumière. » « Cette lumière » est Ra, l’Ain Soph Aur; « Il » c’est Jean, le témoin habillé avec le Khu égyptien ou Corps Causal, qui porte « cette lumière » ou Horus, le Christ, dans Tiphereth. Ils sont tous ensemble Ra-Horus-Khu.

Maintenant, la traduction révisée doit continuer comme ceci, « Dans la lumière se trouve la vérité ». C’est la traduction réelle qui devrait être dans toutes les Évangiles, et non pas « c’était la vérité. » Voilà comment cela se traduit dans la Bible moderne. Encore une fois, la traduction proprement dite devrait être, « Dans la lumière se trouve la vérité qui éclaire tout homme qui vient dans le monde. » Si vous étudiez la Kabbale, vous savez que si vous suivez le chemin de l’initiation, vous finirez par être un autre homme qui vient dans le monde. Et c’est pourquoi le texte dit: « Elle, la lumière, est dans le monde », ce qui signifie que, Ra, la Force Solaire est dans le monde. Ra est dans l’atmosphère; sans la Lumière Solaire, cette planète moura.

« Et le monde a été fait par elle (Ra) et le monde ne la connaissait pas. » Vous voyez, tout le monde parle du Christ, en particulier à Noël. Tout le monde fête Noël, mais ils ne savent pas que Noël est associé à la Lumière Solaire.

Nous savons que le 25 Décembre, la lumière des jours va commencer à croître de plus en plus. Avant le 25, les nuits sont plus longues que les jours; le Seigneur, la lumière, est un enfant le 25 Décembre, il est un bébé. Parcontre, en été, le Seigneur, la lumière, est complètement adulte. Donc, Noël est une célébration cosmique; il n’a rien à voir avec la naissance physique de Jésus ou de tout autre maître. Mais si l’on veut indiquer que le Maître Jésus incarna cette lumière en lui-même, nous disons nous célébrons la naissance de Jésus le 25 Décembre, comme beaucoup d’autres maîtres célèbrent également leur naissance à une telle date. Si vous regardez dans l’histoire de toutes les religions, vous constaterez que beaucoup de grands maîtres sont nés le 25 Décembre, pas seulement Jésus. Cela signifie que pas seulement Jésus reçoit le Seigneur, le Christ, mais beaucoup d’autres. C’est précisément ce que l’humanité a besoin de comprendre dans cette époque. Si nous allons célébrer la naissance de Jésus, c’est parce que le Christ est en lui, mais si nous célébrons la naissance de Moïse le 25 Décembre ou la naissance de Mahomet ou la naissance d’un autre maître, ce sera bien, si vous savez ce que cette date symbolise.

Voilà pourquoi il est écrit: « Que [le Christ] est la vraie Lumière, qui éclaire tout homme qui vient dans le monde. » Cela signifie, chaque homme illuminé ou Bouddha qui vient dans le monde avec cette lumière à l’intérieur.

L’Evangile dit ainsi: « Il est venu aux siens et les siens ne l’ont pas reçu. » Qui sont les siens? Ce sont les Chrétiens qui croient en Christ et qui attendent la seconde venue du Seigneur, et pourtant, ils ne savent pas que la Lumière Solaire vient tous les jours et que la Lumière Solaire vient en chaque homme ou chaque femme qui incarne la lumière. La seconde venue du Christ est à l’intérieur pas à l’extérieur. C’est pourquoi il est écrit: « Il est venu chez les siens. » Quand Jésus était incarné il y a deux mille ans, le Christ était en Lui et Il est allé à des gens qui parlaient de Lui à travers les Écritures et ils ne l’ont pas reconnu; ils ne l’ont pas reçu.

Néanmoins, il est écrit: « Mais beaucoup l’ont reçu (en référence à ceux qui savent comment développer cette lumière en eux-mêmes) et il leur a donné (le Christ) le pouvoir de devenir enfants de Dieu, même à ceux qui croient en son nom ». Maintenant, ici nous atteignons ce point épineux sur lequel nous entendons les gens qui lisent la Bible, en disant: « Oh, je crois en son nom! Jésus est le Christ! Par conséquent, parce que je crois en son nom, parce que je lève ma main et dis Je crois en son nom, je suis maintenant un nouveau-né, n’est-ce pas? » Malheureusement, ils ont oublié ou n’ont pas lu la partie qui continue après et qui stipule, « ce qui sont nés non du sang. » Lisons clairement, « tout le monde qui croit en son nom qui sont nés non du sang. » Ce « sang fait référence à la lignée.

Les gens pensent qu’ils vont recevoir le seigneur ou le Messie automatiquement juste parce qu’ils sont de telle ou telle lignée, ou parce qu’ils ont lu les Ecritures, ou parce qu’ils appartiennent à telle ou telle religion. Les Juifs qui n’ont pas reçu le Seigneur il y a deux mille ans, ne l’ont pas reçu parce qu’ils pensaient qu’il venait seulement physiquement. Ils ont ignoré que le Seigneur s’incarne à l’intérieur, il ne naît pas de sang ou de la lignée. En d’autres termes, le Messie ne naît pas par le biais d’un lignage. Nous espérons que vous comprenez cela, non?

L’Évangile continue, « Pas de la volonté de la chair. » Cela fait référence à cette volonté charnelle que nous avons en abondance. Beaucoup de gens pensent que, incarner le Seigneur est juste facile. Vous pouvez avoir beaucoup de chair, mais un enfant de Dieu ne peut pas naître de celle-ci, mais seulement de la Chasteté. Quelle est la volonté de la chair? La chair vous pousse à la fornication, à l’orgasme, le spasme de l’animal. Telle est la volonté de la chair. Ainsi, si un Chrétien fornique, atteint l’orgasme, alors il suit la volonté de la chair.

Le Seigneur ne naît pas par la volonté de la chair. Le Seigneur naît seulement dans la Chasteté scientifique.

Et puis l’Evangile déclare, « ni de la volonté de l’homme. » Cela signifie quelqu’un qui est un initié et qui dit: « Ma volonté est de suivre le Chemin Direct et donc le Seigneur viendra pour moi parce que c’est ma volonté. » Il peut développer une très forte volonté et le Seigneur ne descendra pas sur lui parce que le Seigneur ne descend que par la volonté de Dieu. Donc, vous devez d’abord naître par la volonté de Dieu et la volonté de Dieu c’est la Chasteté scientifique. Ce n’est pas une question de croire ou d’appartenance à un certain groupe ou une philosophie qui connaît ces choses. Dieu est Elohim. Il est au-dessus. Elohim est Isis et Osiris qui, en Daath décident où Horus va naître. Alors Abba et Aima, Père et Mère, décident où Jésus le Messie va descendre. Ainsi, nous comprenons, « Mais à ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, même à ceux qui croient en son nom, qui sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair , ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. »

Ainsi, nous devons d’abord devenir un de ces nombreux qui le reçoivent. Parcontre, pour le recevoir, nous devons d’abord devenir un homme envoyé de Dieu. Comment devient-on un homme envoyé par la volonté de Dieu? C’est seulement à travers l’initiation, nous devenons un homme envoyé de Dieu, parce que c’est seulement à travers l’initiation que nous créons les Corps Solaires physique, vital, astral, mental et causal à l’intérieur et – si nous prenons la Voie Directe – nous devenons un homme envoyé par la volonté de Dieu et l’un des nombreux dans lequel le Seigneur descend.

À l’intérieur de ceux qui le reçoivent, il est écrit: « Et le Verbe a été fait chair (dans notre physicalité) et a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire, la gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père, plein de grâce et de vérité. »

Le Verbe devient chair dans cette initiation qui est appelée Initiation de Tiphereth; ce n’est pas facile. Nous devons être né en tant que homme par la volonté de Dieu en premier. Et rappelez-vous, ce n’est pas en croyant, mais, si vous insistez que c’est en croyant, alors écoutez, c’est seulement par ces hommes qui sont nés par la volonté de Dieu et non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme. Puisque, les Chrétiens perçoivent cette dernière, ils pensent que ceux qui sont nés de sang, ou de la volonté de la chair, ou de la volonté de l’homme, va recevoir le Christ et donc ils vont devenir enfants de Dieu; c’est inexact. Ecoutez, pour recevoir le Seigneur, vous devez d’abord être né en tant qu’un véritable être humain par la volonté de Dieu. La majorité des gens sur cette planète ne sont pas de véritables êtres humains parce qu’ils n’ont pas créé les Corps Solaires. Ils ont seulement les corps lunaires de la nature. En outre, il existe de nombreux niveaux initiatiques au moyen desquels nous recevons le Seigneur par la volonté de Dieu.

Elijah (Elie)

ElijahNous arrivons ici au niveau supérieur. Pour cela, nous devons étudier Elijah, אליהו EL-IAO, le prophète qui était réincarné dans Jochanan -יהוחנן. En d’autres termes Jochanan, Eliao est celui qui reçoit l’Initiation Vénuste. Avez-vous entendu parler de l’Initiation Vénuste? Vénus est la déesse de l’amour. Jochanan -יהוחנן est celui qui suit Anael ou Hanael חניאל; voilà comment Anael est prononcé en Hébreu. C’est le chemin du milieu. Il est pour celui qui reçoit l’Initiation Vénuste. Cela signifie, la lumière du Seigneur pénètre dans le corps physique de l’initié qui a atteint ce niveau, et se développe dans l’homme véritable, mais seulement après l’avoir reçu dans le corps physique. Il va dans le corps vital, le corps astral, le corps mental, le corps causal, le corps Bouddhique et Atman, l’Esprit. Ce sont les sept serpents de lumière.

Observez la manière dont Anael est écrit en Hébreu. Hanael חניאל signifie « la grâce de El, » Dieu. De même Jochanan -יהוחנן signifie « La grâce de IAO. » Etudions kabbalistiquement comment Yo’hanan est écrit en Hébreu: Iod, Hei, Vav, Chet, Nun, Nun finale. Iod, Hei, Vav, est le mot IAO qui est le nom sacré de Dieu en Hébreu; חנן Chet, Nun, Nun finale signifie grâce, donc en Hébreu, יהוחנן Jochanan signifie la grâce de IAO.

Regardez maintenant ces noms Hébreux, Jochanan -יהוחנן – Hanael חניאל – Elijah ou אליהו EL-IAO – pour comprendre comment – dans l’Initiation Vénuste – ce Elijah, qui est אל-יהו EL-IAO en Hébreu, est caché entre la grâce de Dieu חני-אל-יהו-חנן, qui est Hanael חניאל et Jochanan יהוחנן ou Anael et Jean.

Les deux dernières lettres de Hanael חניאל – la grâce de Dieu – sont Aleph et Lamed, qui précise אל « El » dans le nom Anael; ces mêmes lettres se trouve au début de אליהו EL-IAO, le Dieu IAO.

Et le nom Jochanan -יהוחנן a Iod, Hei, Vav – IAO au début et אליהו EL-IAO, Elijah a ces mêmes trois lettres à la fin.

Ainsi, il est écrit:

    « Voici, je vous envoie Elijah [אליהו EL-IAO] le prophète, Avant la venue du jour de יהוה [Chokmah], le grand et le terrifiant. » – Malachie 4: 5

Avant la descente du Messie en Malkuth, dans le monde physique, notre propre physicalité, Élie doit être envoyé par Dieu. Cela signifie que nous devons atteindre d’abord le niveau d’un homme véritable.

Ainsi, il est écrit dans l’Evangile de Jean:

    « Il y avait un homme envoyé de Dieu, dont le nom était Jean. Il vint pour témoigner, pour rendre témoignage de la Lumière, que tous les hommes crussent par lui. Il ne fut pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage de la lumière. »

Jean est le véritable homme qui est né par la volonté de Dieu à travers la Chasteté scientifique. Et un tel homme a, à travers l’Initiation Vénuste, atteint le niveau de EL-IAO. Le Maître Jésus dit dans l’Evangile de Matthieu que Jean-Baptiste était la réincarnation de Eliao ou Élijah.

    « Et comme ils sont partis, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean: Qu’êtes-vous allés dans le désert? Un roseau agité par le vent? Mais qu’êtes-vous allés voir? Un homme vêtu d’habits précieux? Voici, ceux qui portent des habits précieux sont dans les maisons des rois.

    « Mais qu’êtes-vous allés voir? Un prophète? Oui, je vous le dis, et plus qu’un prophète. Car c’est celui dont il est écrit: » Voici, j’envoie mon messager devant ta face, qui doit préparer ton chemin devant toi. »

    « En vérité, je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’y a pas un plus grand que Jean Baptiste; toutefois celui qui est dans le royaume des cieux est plus grand que lui depuis les jours de Jean-Baptiste jusqu’à présent. Le royaume des cieux souffre de violence, et les violents le prenent par la force. Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean.

    « Et si vous voulez le comprendre, c’est Elie qui devait venir. Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende. » – Matthieu 11: 7-15

Ceci, ésotériquement, traite de tout être humain que grâce à l’Initiation Vénuste ont atteint le niveau d’Élie. Ainsi, si vous ne parvenez pas au niveau d’Élie, vous ne recevrez pas le Messie. Nous devons étudier la Kabbale, pour comprendre ce qu’est le niveau de Eliao, pour recevoir l’Initiation Vénuste et devenir Jochanan. Et comme Jochanan – Ieouhanams -, nous allons prêcher à la foule et ils vont nous demander, « qui êtes-vous? » Et nous confesserons, et ne nierons pas ; mais avouerons, je ne suis pas le Christ. Et ils vont nous demander, alors? Êtes-vous Eliao [le Dieu IAO]? Et nous disons, je ne le suis pas. Êtes-vous [Chesed] ce prophète? Et nous répondrons, non. Ensuite, ils nous demanderont, Qui êtes-vous? Que donnerons-nous comme réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dites-vous sur vous-même? Nous allons ensuite dire: « Je suis la voix de celui qui [parmi de nombreux Bodhisattvas] crie dans le désert: Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe … Et il vient un [parmi les 12 Yeshuas] plus puissant que Moi après moi, la courroie de ses chaussures, je ne suis pas digne de me baisser et la délier. »

Ainsi, peu à peu la lumière se cristallise dans nos corps physique, vital, astral, mental, causal, bouddhique et atmique. Donc, Jochanan n’est pas la lumière, mais un témoin de la lumière, mais pour cela nous devons atteindre le niveau de Eliao, ou petit Iao.

    De l’incarnation de Jean-Baptiste

    « Il arriva donc, quand je venais au milieu des régisseurs des éons, que je baissai les yeux sur le monde de l’humanité, par le commandement du Premier Mystère. J’ai trouvé Elizabeth, la mère de Jean-Baptiste, avant qu’elle ne le conçoit, et j’ai semé à l’intérieur d’elle un pouvoir que j’avais reçu du petit Iao, le Bon, qui est au milieu, pour qu’il puisse être en mesure de proclamer avant moi et préparer mon chemin, et baptisera avec l’eau de la rémission des péchés. Ce pouvoir est alors dans le corps de Jean.

    Que Jean était Elie dans une ancienne naissance

    « De plus en place de l’âme des régisseurs qu’il était désigné à recevoir, je trouve l’âme du prophète Elie dans les éons de la sphère, et je l’ai emmené de là, et j’ai pris son âme et l’a apporté à la Vierge de la Lumière , et elle l’a donné à ses réceveurs ; ils l’ont apporté à la sphère des régisseurs et l’ont jetté dans le sein d’Elisabeth. Ainsi, le pouvoir du petit Iao, qui est au milieu et l’âme du prophète Elie, étaient liés dans le corps de Jean-Baptiste. Pour cette raison qu’ils étaient alors dans le doute, quand je vous ai dit, « Jean a dit: Je ne suis pas le Christ, et vous m’avez dit: « C’est écrit dans l’Ecriture: quand le Christ viendra, Elie viendra avant lui et préparera son chemin. » Mais quand vous m’avez dit cela, je vous ai dit: ‘Élie en vérité est venu et a préparé toutes choses, comme il est écrit, et ils ont fait pour lui comme ils devait le faire. « Et quand je savais que vous n’aviez pas compris que j’avais discouru avec vous concernant l’âme d’Élie qui est lié à Jean le Baptiseur, je vous ai répondu dans le discours d’ouverture face à face: ‘Si vous aimez accepter Jean Baptiste: il est Elie, dont je vous ai dit qu’il viendra. » – La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée

Maintenant, rappelons-nous le grand IAO, à savoir, Kether, Chokmah et Binah ensemble, qui sont ce que nous appelons Osiris, qui est un Elohim noir. Voilà comment il est dit dans l’Egypte antique. Si Osiris est un Elohim noir, et si Isis sort de Osiris, évidemment Isis est aussi noire. Voilà pourquoi les grands êtres humains qui ont représenté ces archétypes sont venus de מצרים Mitz-Ra-im, Egypte. Isis est représentée par מרים Miriam, Marie, la Mère physique de Jésus de Nazareth; elle était une Juive qui a voyagé en Egypte. Elle y a appris et était un disciple des Égyptiens; en d’autres termes, elle était une vestale; ainsi, nous savons l’histoire de la façon dont un prêtre oint d’Osiris, un homme juste, un Tzadic « צ » qui était Joseph, a imprégné מרים Miriam, cette imprégnation est précisément cachée dans le mot מצרים Mitzrahim, Egypte, ce qui explique la fusion de ces deux noms sous la lumière de l’alchimie, à savoir, Marie מרים Miriam et Joseph, le Tzadic, la lettre tzade צ.

Isis, la Maria Latine, est Ram-IO. Voilà comment nous le disons alchimiquement. Nous devons lire « Mar » à l’envers comme « Ram » et « IA » comme « IO »; Ram-IO, Maria, Marie. « IO » est l’androgynisme Luni-Solaire. IO est la force masculine / féminine de Ra, le feu. La lettre « M » symbolise l’eau qui est toujours féminine. Donc, quand nous disons « Ram » nous visualisons « Ra » le feu dans l’eau, le « M »; et IO symbolise le feu et l’eau dans les polarités masculines et féminines en Malkuth; ainsi, tel est le sens du nom Ram-IO, Maria, Marie. Et son mari, aussi, a la même signification, mais dans Yesod. Son nom est IO-Céphas, Joseph. Nous lisons « IO » là encore, les deux polarités de Céphas, la pierre, le rocher de Yesod. Cephas est Petros, Patar, Peter, Pitara, le Père « Ra, » Osiris-Ra.

    « Et quand Jésus vit Pierre, il dit: Tu es Simon, fils de Jonah; tu seras appelé Céphas, qui est par interprétation, Une pierre [Πέτρος Petros]. » – Jean 1: 42

Ainsi, voilà comment nous comprenons: Ram-IO et IO-Cephas [Marie et Joseph, Osiris et Isis], les deux forces qui donneront naissance à Horus ou Jésus, Yeshua, le Sauveur en Hébreu.

black-osiris

« Hommage à toi, Osiris, Seigneur de l’éternité, Roi des Dieux, dont les noms sont multiples, dont les formes sont saintes, tu es la forme cachée dans les temples, dont le Ka est saint. Tu es le gouverneur de Tattu (Busiris), et aussi le puissant à Sekhem (Létopolis). Tu es le Seigneur à qui des louanges sont attribuées au nom d’Ati, tu es le prince de la nourriture divine dans Anu. Tu es le Seigneur qui est commémoré dans Maati, Âme Cachée, Seigneur de Qerrt (Eléphantine), le Souverain suprême à Mur Blanc (Memphis). Tu es l’Âme de Ra, son propre corps, et tu as ta place de repos en Henensu (Hérakléopolis). Tu es celui qui est bienfaisant, et loué à Nart. Tu fais en sorte que ton âme ressuscite. Tu es le Seigneur de la Grande Maison de Khemenu (Hermopolis). Tu es le héros des victoires à Shas-hetep, le Seigneur de l’éternité, le gouverneur d’Abydos. Le chemin de ton trône est dans Ta-tcheser (une partie d’Abydos). Ton nom est établi dans la bouche des hommes. Tu es la substance des Deux Terres (Egypte). Tu es Tem, le chargeur de Kau (Doubles), le Gouverneur des compagnies des Dieux. Tu es l’Esprit bienfaisant parmi les esprits. Le Dieu de l’Océan Céleste (Nu) draine de toi ses eaux. Tu envoies le vent du nord au crépuscule, et le souffle de tes narines, à la satisfaction de ton coeur. »

La citation précédente est une grande prière trouvée dans « Le Livre des Morts égyptien. » Qui est Osiris? Chacun de nous, son propre Osiris particulier à l’intérieur. Et il est dit qu’il est un Elohim noir parce qu’il vient de l’Absolu, de la Lumière noire et se manifeste dans la colonne, Jed. Jed est la façon dont on nomme la colonne vertébrale en Egypte. Là, dans la colonne vertébrale, se trouve le pouvoir d’Osiris. L’Arbre de Vie, comme on dit, dans chaque être humain est dans la colonne vertébrale et c’est Jed, le symbole d’Osiris. Voilà pourquoi il est dit que le Dieu Jed est élevé en Jedu, ce qui signifie que, lorsque vous transmutez votre énergie sexuelle et que l’énergie commence à monter dans votre colonne vertébrale qui est Jedu, la Basse-Egypte, dans votre corps. Tout le monde a Osiris à l’intérieur, mais pas tout le monde élève le Dieu de Jed en Jedu. Pour ce faire, vous devez atteindre la Chasteté. Vous devez entrer dans le chemin car une chose est d’avoir le Dieu de Jed à l’intérieur et une autre est d’élever ce Dieu Jed en Jedu. Voilà l’Alchimie sexuelle et pour réaliser l’Alchimie sexuelle vous avez besoin d’Isis, la prêtresse (une épouse légitime) parce que personne ne peut élever Osiris à ce niveau sans Isis. Voilà pourquoi il est écrit que l’ombre d’Osiris qui est appelé Typhon (Seth dans la Bible) a tué Osiris et l’a couper en plusieurs morceaux. Cela se réfère à Lucifer qui est réellement à l’intérieur de nous, pas à l’extérieur. C’est Seth, c’est la puissance sexuelle. Quand nous entrons dans cette voie, nous nous rendons compte que notre âme, Osiris, Pistis Sophia, comme il est écrit dans la Bible des Gnostiques, est piégée dans de nombreuses régions, en d’autres termes, dans de nombreux egos.

isisgoddessNéanmoins, celui qui peut rassembler toutes les parties et ressusciter Osiris c’est Isis. Seule Isis, qui est sa femme peut faire ce travail, mais elle a besoin de l’assistance de Horus, le Dieu faucon. En d’autres termes, Elle a besoin de l’aide du Seigneur et c’est la grande œuvre de l’Alchimie. Horus, le Seigneur, incarné dans l’être humain réel, en collaboration avec Isis, travaille et assemble toute les parties d’Osiris, sauf une. Le Phallus. Il est écrit qu’Isis a réuni toutes les parties, sauf le phallus donc Osiris a été restauré à nouveau et ressuscité mais encore une fois, sans le phallus. Cela pointe vers un profond mystère. Ce phallus est le symbole de Seth réformé qui signifie que lorsque quelqu’un ressuscite, il n’y a pas de luxure à l’intérieur de ce Maître. Il est devenu complètement propre, sans luxure, sans lascivité, rien de sale. Tel est le sens d’un maître ressuscité sans phallus. Cela ne signifie pas que le Maître ressuscité n’a pas de phallus, physiquement. Il a un phallus s’il est un homme. C’est un symbole. C’est similaire au symbole de la circoncision, mais quand c’est complètement pas de phallus alors cela signifie qu’il n’y a pas de luxure du tout au sein de ce maître, mais le divin ramassa tous les morceaux et le ressuscita avec l’aide d’Horus. N’est-ce pas beau? Et tel est précisément le travail que nous devons faire à l’intérieur de nous. C’est difficile de ressusciter.

Notre Monade intérieure, le Saint-Esprit à l’intérieur, qui est le symbole d’Osiris, est noir parce que le noir contient le feu, caché. Seuls ceux qui éveillent le feu comprennent ce qu’est Osiris, et la Madone noire qui est à l’intérieur de nous.

Ne pensez pas que vous allez commencer par avoir une Madone blanche, parce que nous sommes tous noirs. Nous sommes tous noir avec le péché, et c’est la raison pour laquelle que vous trouvez la Divine Mère Isis, symbole de Rhéa, Cybèle, Tonantzin, Marie, etc. Vous voyez, elle a beaucoup de noms: Marie, Isis, Nut, etc.

    « Oh Isis Mère du Cosmos, racine de l’amour, tronc, bourgeon, feuille, fleur et graine de tout ce qui existe, nous te conjurons, force naturante.

    Nous appelons la Reine de l’Espace et de la nuit, et embrassant ses yeux délicat, buvant la rosée de ses lèvres, respirant le doux parfum de son corps, nous nous écrions:

    Oh toi, Nut! Eternelle Seité du ciel, qui es l’âme primordiale, qui est ce qui était et ce qui sera, Isis, dont aucun mortel n’a levé le voile, quand tu es sous les irradiantes étoiles du ciel nocturne et profond du désert, avec la pureté du cœur et dans la flamme du serpent, nous t’appelons! »

C’est une prière pour ceux qui veulent éveiller la Kundalini, le serpent d’airain que Moïse éleva dans le désert. Le serpent d’airain représente la Mère Divine Isis, Marie, etc … et ceci est la raison pour laquelle elle est représentée par un serpent montant alors que le serpent tentateur de l’Eden représente l’organe Kundartiguateur qui, à cause à la fornication, se précipite vers le bas et développe la queue de Satan à l’intérieur des enfants de Lilith, les enfants de la nuit, les ténèbres.

C’est à travers Isis que le Seigneur Christ représenté par le Dieu Horus ou Dieu Haroeris avec la tête d’un faucon, entre dans les Mystères du vrai Noël. La tête d’un faucon est le plus élevé des niveaux de raisonnement objectif qu’un initié peut développer, on appelle cela Anklad. Quand quelqu’un atteint l’Anklad, il reçoit la tête d’un faucon. Ce qui signifie que cet initié a pleinement développé la lumière à l’intérieur, et devient un Elohim dans le corps physique, un être humain sans ego. Seul Horus incarné dans le vrai être humain est capable de vaincre Typhon, Seth. Typhon, Seth est seulement l’énergie sexuelle, la puissance de Lucifer en Latin. Samaël Aun Weor a écrit:

« Il est évident qu’Osiris, Isis et Horus en eux-mêmes constituent la Monade, le Duade et la Triade de notre être intérieur. »

osirisisishorus

Lorsque vous entrez dans l’initiation, parce que nous suivons le collège de l’Egypte dans les mondes internes, vous trouverez les archétypes de votre Être Intérieur représentés par le Soleil Central comme Osiris, Isis et Horus. Et quand vous faites face à ces archétypes, c’est parce que vous êtes très élevé dans l’Initiation. Rappelez-vous qu’il est écrit que le prophète a dit:

    « Quand Israël était jeune, je l’aimais, et hors de l’Egypte j’ai appelé mon fils – Hosea 1:. 11

Nous avons expliqué que Israël est Tiphereth, l’âme humaine qui englobe tous les archétypes, toutes les parties du Dieu Ra. Notre âme est divisée en différentes parties à l’intérieur de nous, embouteillée dans la luxure, la colère, l’orgueil, la paresse, la luxure, le mensonge, etc., piégées dans tous ces défauts que nous avons. L’ego est une légion à l’intérieur duquel toutes les parties de Osiris sont divisées, qui sont également toutes les parties d’Israël.

    ISRAEL est un mot qui doit être analysé.

    « IS » nous rappelle Isis et les Mystères Isiaques.

    « RA » nous rappelle le Logos Solaire. Rappelons-nous le disque de RA qu’on trouve dans l’ancienne Egypte des Pharaons.

    « EL » est « EL ». ‘EL’ est le Dieu intérieur, profond à l’intérieur de chacun de nous. Dans la séquence et le corollaire étymologique correct, le peuple d’Israël sont constitués par les différentes parties de l’Être [Osiris]. – Samaël Aun Weor

La Divine Mère Isis, Marie, a sa puissance dans la gorge; la Mère Divine a sa puissance dans les organes génitaux, lorsque nous sommes dans la Chasteté; dans la Kabbale, la gorge et les organes génitaux sont représentés par deux lettres « Hei » du saint nom, Iod, Hei, Vav, Hei.

En Egypte, quand un initié voulait être un avec l’Ancien des Jours, qui est Osiris-Ra, ils lui demandèrent: « Oh, vous voulez recevoir Horus? Vous souhaitez recevoir le Christ en vous? Dites-nous, comment sont les deux lettres Hei en vous? Sont-elles purifiées? »

Si elles sont purifiées, Il pourrait descendre et vous apporter jusqu’à l’Ancien des Jours, le Père Osiris. Donc écoutez: le premier « Hei » dans la gorge est appelée IS; le second « Hei » dans les organes génitaux est appelé IS. En d’autres termes, les deux ensemble s’épele ישיש IS- IS, Isis. Comprenez-vous cela? Isis est le saint nom de la Mère Divine et elle émerge d’Osiris. Ainsi, ישיש Isis se lève quand quelqu’un travaille et est devenu complètement purifiée dans sa matière. Sa gorge devient « IS » et son organe génital devient « IS ». Cela signifie que sa matière est vierge. C’est pourquoi nous avons dit que Marie est Isis parce qu’elle est vierge et cette syllabe nous rappelle la rune IS qui est la rune de la Mère Divine. Cette rune est prononcée par rapport à la colonne vertébrale pour élever l’énergie. cela sonne, « IIIIIIIIIIIISSSSS IIIIIIIIIIIIISSSSSSSS » et ce sont les deux premières lettres d’Israël. Alors, quand IS se purifie, alors Ra, qui est Horus (parce que c’est la façon dont il est appelé également), s’incarne dans l’être humain. Et voilà pourquoi vous l’appelez IS, Ra, ISRA et ce sont les deux parties de « El » le Dieu Osiris.

Israël émerge du fond de notre physicalité. Quand nous atteignons la Chasteté, quand nous annihilons toutes ces bouteilles dans lesquelles Osiris est divisé et en faire une avec Lui, c’est l’équivalent de rassembler à nouveau Israël. Et voilà pourquoi il est écrit: « Quand Israël était jeune, je l’aimais, et hors de l’Egypte j’ai appelé mon fils. » – Parce que Israël est divisé dans notre psyché, sub-conscience, inconscience. C’est Israël; c’est Pistis Sophia que nous devons tirer avec la volonté, car c’est seulement avec la volonté que nous pouvons naître de nouveau.

Rappelez-vous que, c’est par la volonté de Dieu qui est la Chasteté scientifique, que nous pouvons naître de nouveau et que nous comprenons ce qu’est le Roi d’Israël. C’est la raison pour laquelle il est écrit que le Roi d’Israël est le Christ. En effet, aucune question à ce sujet. Il est le Roi des Juifs parce que le mot Juif est lié à Judah, la constellation du Lion, la maison de « Ra ». Toute personne qui élève le soleil à Tiphereth est appelé un Juif, IAO, ou Iod Hei Vav, Daleth Hei Jehudah et aussi Jah; Juif et Jah représentent la même chose. Alors, voulez-vous être un Juif? Alors, vous devez atteindre le niveau de Judah, Jehudah, Tiphereth.

Donc, être un vrai Juif est une question d’initiation. Parcontre, pour cela, vous devez rassembler toutes les parties d’Israël au sein de votre psyché.

D’autre part, si vous pensez que les Juifs sont ceux qui sont nés de sang, alors, nous disons: « Oh oui, ces Juifs qui sont nés de sang sont en Israël, au Moyen-Orient, ainsi que ceux qui, en tout endroit du monde qui suivent juste leurs traditions, mais, ils ne sont pas nés de la volonté de Dieu. « ceux qui sont nés de sang sont ceux qui suivent une lignée et une tradition religieuse, qui se rapportent à l’héritage de leur race, mais ils ne sont pas né par la volonté de Dieu.

brahm-agni-parvati
Samaël Aun Weor a expliqué ce que nous expliquons ici, mais, avec des archétypes Hindous, il a déclaré: « Avez-vous déjà entendu parler de Brahma? Il est, en lui-même, Père, Mère et Fils. » Bien sûr, Brahma est représenté avec trois faces ou quatre, mais le quatrième est toujours caché. Cela symbolise le saint Tétragrammaton. Agni, comme il est écrit, est le fils de Brahma et sa femme est Sarasvati. Donc, comme vous voyez les symboles de l’Egypte que nous parlons ici, sont également représentés avec des archétypes Hindous. Cela signifie que ce n’est pas une exclusivité de l’Egypte. Vous trouverez ces archétypes avec d’autres noms dans différentes religions. Chacun d’eux sont à l’intérieur de nous.

Rappelez-vous qu’Osiris est un Elohim noir.

     « Dans le temps des Pharaons en Egypte, le soleil de minuit, le soleil sacré absolu, a toujours été symbolisé par Osiris, tandis que son ombre, son reflet, son Lucifer, était symbolisé par Typhon, Seth. » – Tarot et Kabbale de Samaël Aun Weor

black-osiris-seth

Rappelez-vous, en ce qui concerne la doctrine des Hébreux, Moïse était celui qui a commencé à écrire le livre de la Genèse. Donc, il a apporté tout ce symbolisme de l’Egypte et a écrit dans une autre façon pour les Hébreux.

    Et שת Seth pour lui aussi il est né un fils et il appela son nom אנוש Enoch, [être humain] alors le peuple profane a commencé à invoquer le nom de יהוה. – Genèse 4: 26

Cela signifie, alchimiquement parlant, « Et à la puissance sexuelle » qui est Lucifer, « il est né aussi un fils et elle l’a appelé, Enoch », qui traduit en Français signifie être humain. Donc, ce passage peut être compris comme disant: vers la puissance sexuelle de Seth, Typhon, que l’on doit contrôler – si nous parvenons à contrôler cela – alors cette puissance sexuelle donnera naissance à l’être humain à l’intérieur de nous, « voilà comment les profanes ont commencé à invoquer le nom Iod Hei Vau Hei. » Voilà comment il est écrit kabbalistiquement.

Chacun de nous sont des profanes. On pourrait dire: « Oh, ce fut pour les antédiluviens de l’époque de la Lémurie et de l’Atlantide. » Non! Ecoutez, Seth-Typhon est à l’intérieur de nous, il est la puissance sexuelle, il est Lucifer. Donc, si nous utilisons Lucifer, notre puissance sexuelle, pour la satisfaction de notre bestialité, l’être humain ne va pas être né à travers cette manière profane en nous; les profanes peuvent être nés de nouveau seulement s’ils commencent à invoquer le nom de Iod Hei Vau Hei, mais de la manière chaste que nous enseignent ici. La contraction de Iod Hei Vau Hei est IAO, JAH. Il y a des millions de profanes qui chantent « Alléluia, Alléluia! » Oui, ils croient au Seigneur. Et alors? Écoutez, celui qui – selon l’Évangile de Jean – devient un véritable être humain est celui qui est né par la volonté de Dieu, et cela se fait non seulement en croyant en lui dans notre mental ou en chantant alléluia. Quelle est la volonté de Dieu? C’est Seth, Typhon. Voyez-vous comment Typhon est représenté avec la tête d’un chien? Le chien représente toujours la puissance sexuelle et il est écrit que Typhon, Seth, était le frère jumeau d’Osiris, la tête; maintenant, nous comprenons comment, comme dans l’histoire de Caïn et Abel, Typhon, le jumeau tue son frère Osiris; les deux mythes cachent le même symbolisme. Cain ressuscite et ensuite Abel ressuscite avec lui en tant que Seth. Les deux représentent Seth, le raisonnement objectif. Voyez-vous comment tout est caché dans la Bible? C’est le même symbolisme, archétypiquement parlant.

Ptah, le Créateur

ptahParlons de P’tah, qui est notre Dieu intérieur qui se divise en morceaux dans l’ensemble de ces archétypes, ces éléments parce que Dieu est Dieux à l’intérieur de nous. Ce sont les différentes parties que nous devons unir pour devenir un Elohim ou des enfants de Dieu comme les évangéliques déclarent.

Le sceptre WAS représente la puissance sexuelle de Seth.

La Croix Ankh représente les polarités masculin-féminin.

Le pilier Djed représente la colonne vertébrale d’Osiris.

Ces trois symboles combinés représentent les trois puissances créatrices de notre Dieu intérieur.

Au milieu de la poitrine de P’tah, le Père, nous trouvons le « Sceptre Was  » qui a la tête de Seth au dessus. Cela symbolise le feu que nous avons à l’intérieur de la moelle, la puissance sexuelle qui vient du fond de notre colonne vertébrale. Les deux croix ankh qui sont entre les mains de P’tah comme les deux clés dans les mains de Pierre: Une clé en or et l’autre une clé en argent, représentent l’homme et la femme, les pouvoirs sexuels masculins et féminins que nous devons gérer pour tenir le Djed, la colonne vertébrale. Nous avons tous une colonne vertébrale, mais maintenir la colonne vertébrale c’est tenir le pouvoir de Osiris et de Seth. Le Dieu de Djed est Osiris, mais, notre propre Osiris particulier est dans le monde souterrain divisé en plusieurs morceaux appelés ego, des vices, des erreurs, que nous avons à l’intérieur. Nous devons rassembler le Dieu Djed depuis le monde souterain et le transformer en Dieu de Djedu, la Basse-Egypte. La manière pour faire cela c’est en élevant Seth, l’énergie sexuelle. Voilà pourquoi le trône de Osiris est symbolisé par la colonne vertébrale, mais la colonne vertébrale est également représentée par Seth, Typhon, par conséquent, ils disputent le pouvoir sur celui-ci. Si vous connaissez la mythologie égyptienne, vous savez que Seth veut le pouvoir de Osiris et c’est la raison pour laquelle il le tue. Ainsi maintenant, Osiris est mort, tué, à l’intérieur de nous. Maintenant, nous devons suivre la Divine Mère Isis pour rendre vierge notre propre matière, pour ressusciter Osiris avec l’aide de Horus. Tout ce symbolisme égyptien est lié à Noël.

Noël Universel

Le symbolisme de Noël n’est pas un patrimoine de l’église Catholique ou d’une autre dénomination chrétienne. Il appartient au Cosmos. Chaque année, le soleil renaît et donne vie à la nature, qui symbolise la Mère Divine. Tout comme le soleil ravive la nature chaque année, de même nous devons aussi ressusciter notre Seigneur dans notre propre nature. Tout le monde attendait la fin du monde hier (Décembre 21, 2012), mais ne vous inquiétez pas, la fin de ce monde profane viendra tôt ou tard, quand personne ne l’attend et elle ne sera pas annoncée sur l’Internet ou à la télévision.

Néanmoins, bénis sont ceux qui célèbrent la fin du monde dans la voie initiatique (à travers la mort psychologique) car nous avons besoin d’annihiler tous ces défauts et vices qui emprisonnent Osiris à l’intérieur de nous, ou si vous voulez, les parties de Joseph, la puissance du Seigneur. Voilà pourquoi il est écrit que ces trois symboles divins indiquent les trois pouvoirs de notre Dieu intérieur.

Quelqu’un m’a demandé: « Est-il vrai que les Catholiques ne vénèrent pas la Vierge Marie? » et je dis: « Bien sûr! Ils sont des fornicateurs. Comment les fornicateurs vont adorer la Mère Divine? » Tous ceux qui sont dans la Chasteté, qui suivent le chemin de la Chasteté, qui prennent soin de leur propre corps, la Vierge intérieure à l’intérieur, afin que le Seigneur vienne dans le monde. Sans la Vierge Marie, le Seigneur ne peut pas venir dans le monde. Sans la Vierge Marie, sans Isis, le Seigneur ne peut pas effectuer tout le travail qu’il doit effectuer. Et pour cela nous avons besoin d’étudier l’Esotérisme Christique pour comprendre ce qu’est le Christianisme et non pas seulement suivre Bélial. Qui est Bélial? Les enfants de Bélial sont ceux qui suivent les dogmes, d’une manière ignorante. Ce sont eux qui, quand ils atteignent Noël, ils boivent une bouteille, deux bouteilles, trois bouteilles de vin, et s’enivrent; oui, c’est la manière dont ils célèbrent Noël.

Le saint tabernacle du Christ qui est Noël, devrait être célébré en buvant le vin de la méditation dans la coupe de la parfaite concentration ou le vin de l’alchimie dans la Chasteté comme le couple divin, Marie et Joseph, qui représentent aussi le prêtre et prêtresse du chemin.

Parcontre, les profanes, fornicateurs, sont anxieux pour l’arrivée de Noël pour se saouler, oui, ils pensent que c’est la façon de le célébrer; en effet, c’est la façon dont les démons célèbrent.

blackhorusNous devons savoir ce qu’est le Christ, soit le Père, le Fils ou l’Esprit Saint, parce qu’il est la Sainte Trinité, et ces pouvoirs résident dans votre organe sexuel et votre gorge. Vous devez les purifier pour devenir un vrai Chrétien, un vrai Gnostique, un vrai Musulman, un vrai Bouddhiste.

En une vraie célébration de Noël, le Seigneur, qui est Chokmah, envoie sa lumière à tous les gens dans le temple. Rappelez-vous que nous expliquons ce qu’est le temple. Le temple est votre propre corps. Voilà pourquoi notre nationalité n’a pas d’importance, ou comment nous nommons cette Force Christique. Le Christ parmi le peuple japonais est appelé Amida; parmi les anciens Mexicains Il est appelé Quetzalcoatl; en Chine, le Christ est appelé Fu-ji ou Avalokiteshvara. Il a beaucoup de noms dans différentes religions.

Car Horus, le Christ, émerge en tant que lumière de Isis et de Osiris, les Elohim Noirs du ciel, et donc éclaire depuis Tiphereth, l’Est, et on le voit même dans Malkuth, à l’Ouest. « Ainsi sera la venue du fils de l’homme. »

Donc, quand Yeshua a été baptisé par Jochanan, Isis, comme un serpent d’airain, monta hors de l’eau et Io les cieux se sont ouverts à lui et il vit le fils de Osiris descendre comme un faucon et une lumière sur lui et lo Osiris du ciel dit: « Ceci est mon fils bien-aimé Horus en qui je suis bien content. » Ainsi Johanan dit:

    « Je vous salue Falcon, Fils de Osiris, Fils de Ra, Haroeris, bien-aimé, de la couronne d’or et diadème, conquérant du Mal, destructeur des méchants, Vainqueur de la vie, justifié devant votre Père Divin Osiris. Je suis venu de suite, justifié en votre présence, car je l’ai vaincu notre ennemi qui a envahi nos terres. Son char est cassé, son arc est jeté, son poignard gainé, et sa tête (coupée) est sous vos sandales. Son armée est détruite et ceux qui l’adorent ont fui dans le désert.

    « Je vous salue Horus, Dieu de lumière, Seigneur de la vengeance divine, Dieu des justes, Chevalier de la Victoire, O Zeesar de la population. Je vous salue Horus de l’Horizon, Horus des Deux Terres, Horus de l’Utérus, Horus l’enfant, Horus le Grand, Horus du moment (de la conception), Horus le Christ; Salut à vous.

    « O Horus, gardien du peuple, accordez-nous une protection divine car nous sommes vos disciples et fournissez la subsistance dans vos temples. Donc déclare Haroeris, justifié et éternel ».

    « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et le gouvernement sera sur son épaule, et son nom sera appelé Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. » – Ésaïe 9: 6

Questions et Réponses

Public: En Egypte, le Soleil Sirius était important comme l’Étoile Polaire, et notre soleil et son système planétaire qui tourne les unes autour des autres et Sirius et l’étoile du chien, ils disent que cela représente Isis et Anubis à différents niveaux, pouvez-vous expliquer?

Instructeur: Vous parlez de l’Étoile Polaire? Dans l’Egypte ancienne, ils étudiaient le Seigneur. Ils ont compris que le Seigneur était « Ra, » l’énergie solaire appelée Ain Soph Aur en Hébreu et cela se manifeste dans Chokmah et enfin, comme Horus quand il est incarné dans un être humain. Mais en abordant le Seigneur Ra, le Christ Cosmique, ils savaient que notre propre soleil particulier, et le Soleil Polaire, ainsi que Sirius et n’importe quel soleil de l’univers sont le véhicule physique de ce Christ Cosmique. Si nous unissons tous les soleils de l’univers, nous faisons un corps cosmique gigantesque qui serait le corps physique de ce que nous appelons le Christ ou Ra. Symboliquement, notre soleil est seulement une cellule du corps de Ra, et la planète Terre elle-même se nourrit de sa lumière. Voilà pourquoi Jésus de Nazareth, lorsqu’il représente Ra, a déclaré: « Je suis la lumière du monde » parce que le Christ Cosmique, Ra, parlait à travers lui. Ainsi Osiris-Ra est à l’intérieur de nous aussi parce que la Lumière Solaire coagule et devient la vie dans la plante, dans le minéral, dans l’animal, et à l’intérieur de nos organes sexuels. Donc, nous sommes les seuls qui ont la capacité de transformer cette lumière et cette lumière est portée par notre feu sexuel, symbolisé par Lucifer, la puissance sexuelle, l’étoile du chien qui tourne autour de Sirius. Il est le frère de Osiris parce que vous trouvez toujours que les deux polarités s’affrontent. Quand Jésus a été baptisé, il a dû faire face, ésotériquement parlant, à son frère jumeau qui tente de le tenter parce qu’il reçoit le pouvoir de lui, mais Jésus adore Dieu. C’est un symbole profond. Et, bien sûr, ce Typhon, Seth, est à l’intérieur de nous, symbolisé par Lilith la lune noire et toutes les lunes de tous les soleils de tout système, parce que nous sommes les enfants de la lune en ce moment. Nous devons nous purifier pour devenir enfants du soleil, de Horus. Rappelez-vous que le Christ a le pouvoir de faire de nous des enfants de Dieu. S’il a le pouvoir de faire de nous des enfants de Dieu. Qui sommes nous? Des enfants du diable, bien sûr. C’est logique, non?

Public: Est-ce que le faucon et l’épervier sont-il la même chose?

Instructeur: Je comprends qu’un faucon et un épervier sont deux noms pour le même oiseau. Un tel oiseau, comme la colombe blanche, symbolise la puissance du Saint-Esprit. Il est écrit que lorsque Jésus a été baptisé, le Saint-Esprit, dans ce cas Osiris, est descendu sur lui comme la forme d’une colombe blanche.

Public: Qui sont les moins dans le royaume de Dieu?

Instructeur: Oui, C’est une bonne question. Il est écrit dans l’Evangile de Jean qu’il n’y a pas de plus grand que Jean-Baptiste. En effet, Jean-Baptiste englobe tous les archétypes de Yesod, Netzach, Hod et Tiphereth. Tout cela est Jean et voir Jean, le véritable être humain apparaitre, est le plus élevé de tous. Mais celui qui est dans le royaume des cieux est plus grand que lui. Cela signifie que pas tous ceux qui atteignent Tiphereth prennent le chemin direct parce que quand quelqu’un prend le chemin direct, le chemin de la compassion, de la charité, le Seigneur le choisit comme Jean-Baptiste symbolise cette lumière et choisit de se sacrifier pour l’humanité. D’autres bouddhas qui atteignent ce niveau choisissent d’entrer dans le Nirvana et ils choisissent de ne pas se sacrifier pour l’humanité. Ils suivent simplement le chemin en spirale et disent: « Je ne veux pas me sacrifier parce que les êtres humains sont égoïstes et si je le fais, ils vont probablement me tuer. » Alors. ils choisissent de ne pas descendre sur terre, mais à celui qui suit le chemin direct, le Seigneur dit: « je vais prendre celui-ci pour aider d’autres âmes » et que l’on atteint l’incarnation du Christ dans l’Initiation Vénuste du Seigneur. Et il commence en bas de sorte qu’il est moins dans le royaume des cieux qui est le royaume des enfants de Dieu, mais il est plus grand que celui qui atteint la maîtrise parce que le Seigneur est avec lui. Et ce niveau inférieur est le roi noir, le mage noir parce qu’il y a trois mages qui viennent célébrer le Christ: le roi noir, le roi blanc et le roi jaune. Le noir est tout en bas, le blanc est au milieu, et le jaune est au sommet. C’est bien sûr le symbole de la crèche de Bethléem, l’adoration du Seigneur. Avez-vous une autre question?

Public: Le Maître Samael parle de l’importance de connaître les « Trois Maries du Christianisme. » Pourriez-vous élaborer sur ce que les Trois Maries sont en relation avec cette conférence?

Instructeur: Les Trois Maries dans le Christianisme représentent Marie dans notre propre physicalité, Marie dans la nature, et Marie dans le cosmos, les trois aspects de Isis. Il y a deux autres aspects, bien sûr, parce que quand on parle des différents aspects de la Mère Divine nous disons qu’il y a cinq aspect, mais nous les synthétisons en trois qui sont symbolisées par les trois femmes de la sainte Trinité de l’Hindouisme. Ces trois sont: l’épouse de Brahma qui est Sarasvati, l’épouse de Vishnu qui est Lakshmi et l’épouse de Shiva qui est Shakti-Parvati. Elle a deux autres aspects, mais ce sont les trois. Ils symbolisent les trois aspects que nous devons adorer.

Nous adorons notre Mère Nature dans la façon dont nous expliquons ici, par la Chasteté. Puis la Divine Mère Nature Planétaire qui est l’ensemble de la planète. Toute la nature est son corps. Nous célébrons l’aspect Divin Féminin de Dieu dont le corps est la nature et toutes les créatures. Nous devons les respecter et les aider. Et la Mère dans le Cosmos, l’Akasha, dans laquelle toutes les planètes flottent, en rotation, autour de leurs soleils respectifs, c’est la Mère Cosmique. Cette substance, qui est l’éther dans l’espace, la Mère Divine dans d’autres mots, n’a pas de forme, mais elle prend n’importe quelle forme devant son fils, en face de ses dévots.

Lorsque vous appelez votre Mère Divine dans les mondes internes, en fonction de ce que vous demandez, elle peut apparaître en face de vous comme une lumière violette qui vous pénétrera et pénétrera tous vos organes internes et alors vous sentirez le bonheur. Elle peut aussi apparaître et prendre la forme d’une femme en tunique blanche, ou la forme d’une autre divinité en fonction de votre religion. Si vous suivez le Taoïsme Elle apparaîtra comme Quan Yin; si vous suivez le Bouddhisme, elle peut prendre de nombreuses formes. Nous trouvons dans le Bouddhisme de nombreuses déesses qui se rapportent aux nombreuses forces de la Mère Divine. La chose principale est la suivante: on ne peut suivre le chemin de la perfection ou du salut si on est un fils ingrat ou une fille qui n’adore pas sa propre Mère Divine parce que si on adore le Seigneur Christ, nous devons comprendre que le Seigneur vient à travers la Mère Divine. Un exemple est que chaque avatar que ce soit Krishna, Jésus, Muhammad, Bouddha, chacun d’eux avait une mère, même dans le niveau inférieur. Si je vous parle ici et que vous m’écoutez, c’est grâce à notre mère parce qu’elle nous avait porté neuf mois dans son ventre et on ne peut pas être ingrat. Donc, nous rendons grâce à nos mères physiques. Voilà pourquoi il y a un livre appelé La Vierge du Carmel que Samaël Aun Weor a écrit qui est inclus dans le Christ et la Vierge. Il a une explication sur qui était la mère de Jésus et aussi l’explication de la manière dont le Seigneur vient dans ce monde à travers ces deux aspects Joseph et Marie que nous avons expliqué aujourd’hui. Donc, si vous, par hasard, obtenez ce livre, ne le lisez pas à la lettre, parce que le Maître a d’abord écrit à propos de la mère physique, puis il explique, d’une manière ésotérique, comment le Seigneur descend à travers Joseph et Marie, le prêtre et la prêtresse. Voilà ce travail alchimique que nous devons accomplir pour éveiller le Seigneur dans différents niveaux, les niveaux que vous apprenez et étudiez dans Les Trois Montagnes, par exemple, ou dans le Mariage Parfait et bien d’autres livres écrits par le maître Samaël Aun Weor.

Amen.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Hail Mary

L’Invocation de Salomon, Partie 2

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Défense Pour la Guerre Spirituelle

Nous allons plonger encore plus profondément dans cette merveilleuse Invocation de Salomon, afin de mieux comprendre pourquoi nous devons la réciter.

Rappelez-vous que dans les différentes conférences, nous avons dit que le Christ Cosmique est une unité multiple parfaite. Il n’est pas un individu, mais une énergie, une force, qui se manifeste à travers de nombreux individus Christifiés, et ce sont précisément ce que l’invocation de Salomon cite quand nous la récitons.

Cependant, nous devons l’expliquer dans différents sujets, en particulier pour ceux d’entre nous qui veulent l’exécuter, car pour qu’elle prenne effet – c’est à dire, pour que le Seigneur puisse nous aider et nous assister à travers elle – nous devons suivre la doctrine de la chasteté.

    « Car, « La gloire de Satan est l’ombre d’Adonaï » : Dieu dans [Malkuth] le monde manifesté, « le trône de Satan est le marchepied d’Adonai » – cet escabeau étant l’ensemble du Cosmos. » – La Doctrine Secrète

    « Prenez garde que personne ne vous trompe par la philosophie et par une vaine tromperie, la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur le Christ. Car en lui habite corporellement toute la plénitude [Plerome] de la divinité. » – Colossiens 2: 8, 9

    « Et moi, frères, lorsque je suis venu à vous, ne suis pas venu avec une supériorité de langage ou de sagesse que je suis allé vous annoncer le témoignage de Dieu. Car je résolus de ne pas savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et qu’il est crucifié. Et J’étais avec vous dans la faiblesse, dans la crainte, et de grand tremblement et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse de l’homme, mais dans la démonstration de l’Esprit [Gedulah] et de puissance [Geburah]: Que votre foi ne devrait pas se tenir dans la sagesse des hommes, mais dans la puissance de Dieu [Geburah-El].

    « Mais nous ne parlons de sagesse parmi ceux qui sont parfaits: pas de la sagesse de ce monde, ni des princes de ce monde, qui ne mène à rien:

    « Mais nous parlons de la sagesse [Chokmah] de Dieu [Elohim] dans un mystère, la même sagesse cachée, que Dieu [Elohim] a ordonné devant le monde pour notre gloire qu’aucun des princes de ce monde ne savait: car s’ils avaient su, ils n’auraient pas crucifié le Seigneur de gloire.

    « Mais comme il est écrit, l’œil n’a pas vu, ni l’oreille entendu, ni entrées dans le cœur de l’homme [fornicateur], des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment.

    « Mais Dieu nous les a révélées par son Esprit: Car l’Esprit sonde toutes choses, même les choses profondes de Dieu car qu’est-ce que l’homme connaît des choses de l’homme, sauf l’esprit [Gedulah] de l’homme qui est en lui? De même les choses de Dieu ne sont pas connues de l’homme, sauf par l’ Esprit [Ruach Elohim] de Dieu [qui plane sur la surface des eaux].

    « Maintenant, nous [sur le droit chemin] n’avons pas reçu l’esprit du monde [Malkuth], mais l’esprit qui vient de Dieu [Ruach Chokmah-El], afin que nous connaissions les choses qui sont librement données par Dieu . Et nous en parlons, non avec les paroles que la sagesse humaine enseigne, mais que le Saint-Esprit enseigne, comparant les choses spirituelles aux spirituelles.

    « Mais l’homme naturel [c’est-à-dire, le fornicateur] ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui et il ne peut les connaître, parce qu’elles se discernent spirituellement.

    « Mais celui qui est spirituel juge toutes choses, mais il n’est lui-même jugé par personne. Car à celui qui a connu la pensée du Seigneur, qui peut l’instruire? Mais nous avons le mental [le Nous] du Christ. » – 1 Corinthiens 2: 1-16

Donc, il est écrit:

    « יהוה Iod-Havah dit à Adonaï, assieds-toi à ma droite, Jusqu’à ce que je mets le sang de tes ennemis sous tes pieds. » – Psaume 110: 1

Ainsi, les anges de Iod-Havah sont les ministres de Adonaï. Chaque ange est une ampoule qui brille avec cette électricité qui est appelé Christ en Grec et qui dans la Kabbale est appelée יהוה Iod-Havah, c’est précisément le nom divin de la sephirah Chokmah dans le monde de Atziluth.

names
Continuons donc l’explication, pour que vous compreniez les noms divins de Atziluth, qui sont tous les noms de la divinité dans la Kabbale.

Le nom יהוה Iod-Havah concerne Chokmah, qui est la deuxième sephirah dans le premier triangle de l’Arbre de Vie, et que le Christianisme attribue au Fils, étant donné que ce triangle dans le Christianisme se réfère au Père, Fils et Saint-Esprit. Dans l’Hindouisme, ils l’appellent Brahma, Vishnu, Shiva. Donc, Vishnu (Chokmah, le Fils) est lié à ce que dans la Kabbale nous appelons Iod-Havah et ce que la Bible traduit par Jéhovah. Ainsi, la Bible déclare que les anges de Jehovah [Chokmah, ce qui signifie « sagesse »] sont les ministres de Adonai dans la sephirah Malkuth.

    « Bénis יהוה Iod-Havah, vous ses anges qui excellent en force [Geburah], qui accomplissent ses commandements, obéissant à la voix de son verbe. » – Psaume 103: 20

    « Et l’esprit de יהוה Iod-Havah reposera sur lui [Adonaï], l’esprit de sagesse [Chokmah] et de la compréhension [Binah], l’esprit de conseil et de la force [Geburah], l’esprit de connaissance [Daath, Gnose] et de la crainte de יהוה Iod-Havah « – Esaïe 11: 2.

magi

Nous voyons ici un prêtre qui est en face de l’Arche de l’Alliance avec les deux cherubim, effectuant l’invocation de Salomon, donc, en train de nomer tous les anges ou les hiérarchies divines liées à l’Arbre de Vie. Donc, cela nous dit de comprendre que l’on a besoin d’être un prêtre pour l’exécuter.

Lorsque nous disons que nous avons besoin d’être un prêtre, cela signifie quelqu’un qui pratique dans le triangle de la magie, le sacerdoce, qui est au fond de l’Arbre de Vie. Cela signifie quelqu’un qui travaille avec l’Alchimie sexuelle pour que cette invocation prenne effet. Si nous forniquons, si nous perdons l’énergie sexuelle, cette invocation ne sera pas prise en compte, car c’est une invocation qui pénètre dans les différentes parties de notre Etre intérieur. Par conséquent, il est évident que si nous la récitons, c’est parce que nous sommes déjà en train d’effectuer les travaux alchimiques avec notre Etre. Donc, par conséquent, lorsque nous aurons fini de réciter cette invocation, notre Etre descendra pour que nous puissions recevoir son aide, et il va nous aider avec tout ce que nous demandons justement. C’est quelque chose qui est très important à comprendre, parce qu’il y a beaucoup de gens qui connaissent cette invocation par la mémoire, mais elle ne fait rien pour eux.

Quand on regarde des livres ésotériques dans les librairies ou les bibliothèques, on trouve des livres du magicien/prêtre Eliphas Levi qui étudia le sacerdoce gnostique, et il a expliqué l’invocation de Salomon dans un de ses livres. Il l’a donné là pour pour que tout le monde puisse l’effectuer. Donc tout le monde dans l’ésotérisme connaît cette invocation. Nous ne sommes pas les premiers qui donne une explication publique de cette invocation. La principale chose que Eliphas Levi a expliqué c’est que l’on a besoin d’être un magicien, ce qui signifie un prêtre, qui est, un pratiquant de l’ésotérisme, pour comprendre, et pour que cette invocation prenne effet.

Trois Âmes

tree-of-life-soul

Le graphique ci-dessus nous montre en Hébreu l’Arbre de Vie avec tous les noms des Sephiroth, et avec les noms des trois âmes décrites dans la Kabbale, que nous nommons souvent dans nos conférences: Nephesh, Ruach et Neshamah.

Nephesh est lié à la sephirah Yesod, qui est l’énergie sexuelle. Nephesh est appelé l’âme animale.

Ruach est lié à la sephirah Gedulah, compte tenu du fait que Gedulah / Chesed est le Ruach Elohim ou l’Esprit de Dieu qui nous aide quand nous commençons à faire ce travail alchimique. Le Ruach Elohim (Gedulah, qui est aussi appelé Chesed) est notre Intime, notre esprit intérieur, notre propre ange, avec lequel nous devons être en communication, pour que cette invocation prenne effet.

A côté de notre Esprit se trouve la sephirah Geburah, qui est l’âme divine, ou l’âme spirituelle, qui est liée à l’âme Neschamah.

C’est important de comprendre cela pour que nous comprenons le développement de ces âmes en chacun de nous. Citons maintenant le livre des Proverbes:

    « Le fruit du juste vient de l’Arbre de Vie; et celui qui prend de Nepheshoth est חכם chakam [sage] « – Proverbes 11:. 30

Chakam dérive de Chokmah, la « sagesse ». Chakam חכם signifie « sage ». Ce proverbe a été écrit par Salomon. Vous savez, « Salomon le Sage [chakam] » …

Trois Mages

Il est très important pour nous de comprendre qui sont les trois mages, ou trois rois. Nous parlons des trois mages dans différentes conférences. Le Maître Samaël Aun Weor a expliqué que les trois mages représentent les trois étapes de notre travail Alchimique. La sephirah Chokmah, comme vous le voyez, est la deuxième sephirah de l’Arbre de Vie. En Hébreu, Chokmah signifie « sagesse », tandis que chakam signifie « sage ». Par conséquent, chakam répond à ces magiciens, prêtres, initiés, qui sont des disciples de Chokmah, Iod-Havah, Vishnu, le Christ Cosmique. Les disciples de Chokmah sont situés dans la sephirah Tiphereth. Tiphereth est l’âme humaine du juste, le chakam [sage] qui prend de Nepheshoth – le sperme, la substance de Nephesh, l’âme animale dans Yesod. Tiphereth en tant qu’alchimiste est toujours associé à Yesod.

Lorsque vous faites l’invocation ou tout type de prière, vous devez comprendre que vous, en tant qu’une âme humaine (Tiphereth), êtes celui qui l’effectue. Mais pour pouvoir le faire, vous devez prendre la force, la puissance, de Yesod. Voilà pourquoi les Proverbes 11:30 dit: « Et celui qui prend de Nepheshoth est chakam. » Donc, en d’autres termes, les trois mages symbolisent trois étapes alchimiques dans la vie de tout initié, qui adore le Seigneur et prenant de Nepheshoth, qui est le pluriel de Nephesh.

  •     Noir: comme le plomb ou le charbon, encore rempli d’impureté, mais l’âme travaille là-dessus, parce que cette âme est un roi (en Hébreu: Meleck).
  •     Blanc: quand la blancheur apparaît sur le plomb ou le charbon: le feu purge les impuretés.
  •     Jaune: le plus pur des trois rois. C’est le jaune d’or spirituel, extrait du plomb.

Nephesh est un mot singulier. Nepheshoth est féminin pluriel. C’est très important à comprendre. En Hébreu, le mot singulier Nephesh נפש est orthographié Nun Pei Shin. Le mot pluriel Nepheshoth נפשות est orthographié Nun Pei Shin Vav Tav.

Le mot Nepheshoth implique « beaucoup d’âmes. » Vous pourriez vous demander: où sont toutes ces âmes? Ils sont à l’intérieur de nous, et sont la source à partir de laquelle les initiés – qu’il s’agisse du sage noir, du sage blanc, ou du sage jaune – prennent leur force pour marcher sur le chemin. Les trois mages prennent leur force de Yesod.

Soyez Féconds

De plus, pour mieux comprendre cela, nous citons cet autre verset:

    פרו ורבו

    « Soyez féconds et un rabbi [maître]. » – Genèse 1:28

Dans la Bible, ce verset est généralement traduit par « Soyez féconds et multipliez-vous. » Mais le mot רבו Rabbi (Resh Beth Vav) signifie littéralement « maître ». Donc, la traduction, en Alchimie, pour ceux qui connaissent le mystère de Daath (l’Arbre de la Connaissance) est « Soyez féconds et soyez un rabbin [maître]. » C’est une déclaration alchimique. Pourquoi sommes-nous en train d’expliquer cela? Parce que quand nous enseignons la Magie Sexuelle (la transmutation de la force sexuelle), il y a beaucoup de gens qui se défendent toujours avec la déclaration, « Dieu dit, soyez féconds et multipliez », qu’ils interprètent comme signifiant qu’ils devraient avoir des enfants. En effet, ils prennent la déclaration de la Genèse très superficiellement, littéralement. Nous leur répondons en disant que Dieu n’a pas besoin de donner le commandement « soyez féconds et ayez des bébés », parce que que ce soit écrit ou non, ils le font de toute façon, puisque les animaux aiment se multiplier physiquement. Le commandement est pour ceux qui veulent revenir à l’Eden, devenir de véritables êtres humains. Comme l’explique les Proverbes, « Le fruit du Tzadik [celui qui suit le chemin de la Kabbale en marchant dans le chemin de la justice] vient de l’Arbre de Vie. » L’Arbre de Vie est notre colonne vertébrale. Comment allons-nous récolter les fruits de l’Arbre de Vie si nous ne mettons pas en activité le hashim האישים, l’énergie liée à notre colonne vertébrale, qui est l’Arbre de Vie, dans notre physicalité? Comment allons-nous prendre les נפשות Nepheshoth de notre force sexuelle pour devenir sage: que ce soit le sage noir, le sage blanc, ou le sage jaune, alchimiquement parlant? Ceci est seulement possible en connaîssant l’Alchimie, le mystère de Daath.

Quand on parle d’alchimie, nous expliquons qu’il y a trois types de mercure des sages. Le premier mercure, ou l’énergie liée à la sephirah Yesod, est appelé Azoth Brute, qui concerne spécifiquement le sperme, que ce soit dans l’organisme féminin ou masculin. Dans l’organisme masculin il y a des spermes. Si nous investigons clairvoyanment un spermatozoïde des organes sexuels masculins, nous constatons qu’un tel organisme est un Nephesh Chaiah, une âme vivante; De même l’ovule de la femme est un Nephesh Chaiah, une âme vivante dans l’organisme féminin. Ainsi, quand un spermatozoïde s’unit avec un ovule, alors nous avons chaiah, la vie, dans le plan physique.

Grâce à l’alchimie sexuelle, le couple ne fornique pas (orgasme) mais transmute ces énergies, ainsi la Nephesh Chaiah ou âme vivante de l’homme et de la femme devient Nepheshoth en abondance dans notre énergie sexuelle. Voilà comment nous expliquons le verset qui dit « celui qui [par l’Alchimie sexuelle] prend de Nepheshoth est sage. » Parcontre, celui qui fornique est un fou, même s’il sait par la mémoire la totalité de la Kabbale, l’ensemble du Zohar. Malheureusement, c’est ce qui se passe dans cette époque. Il y a beaucoup de kabbalistes qui connaissent la Kabbale, mais qui sont fornicateurs. Ils ne suivent pas la doctrine de Daath, qui est la Chasteté, l’Alchimie sexuelle, pour devenir un Tzadik et récolter les fruits de l’Arbre de Vie, et donc devenir sage.

Pour mieux comprendre cela, nous avons cité le cinquième jour de la Genèse. Pourquoi le cinquième jour? Parce que, si l’on compte les Sephiroth du bas vers le haut, quand nous entrons dans l’initiation, le premier jour est lié à la sephirah Malkuth, le deuxième jour est lié à Yesod, le troisième est Hod, le quatrième est Netzach, et le cinquième est Tiphereth.

Ainsi, les âmes qui ont atteint l’initiation de Tiphereth sont appelées, dans le monde de Yetzirah, Malachim. Malachim en Hébreu signifie « rois et reines ». En Hébreu, les Malachim sont associés aux anges. Voilà pourquoi en langue hébraïque, les trois mages sont appelés les trois Malachim, et dans d’autres langues les trois rois mages ou (prêtres, magiciens). Ainsi, lorsque nous nous référons kabbalistiquement aux trois mages, nous nous référons à la sephirah Tiphereth. En d’autres termes, nous nous référons aux initiés qui ont atteint le niveau de maîtrise, le niveau de Malachim.

Au-dessus des Malachim ou des anges, il y a beaucoup de niveaux. Ces niveaux sont expliqués dans le monde de Yetzirah. Ainsi, dans les graphiques suivants, nous montrons le cinquième jour de la Genèse, le cinquième jour de la Genèse déclare:

swarm

« Et Elohim dit: Que les eaux [Mercure Brute] fourmillent d’essaims de Nephesh Chaiah [l’âme de Mercure], et que les oiseaux [anges ou Mercure Fécondé] volent sur la terre vers l’étendue du ciel.

    « Et Elohim a créé le grand tanniyn [leviathans], et chaque Nephesh Chaiah [âme de Mercure], qui bouge, desquelles les eaux [Mercure Brute] fourmillaient, selon leur espèce [sexe], et chaque oiseau [ange ou Mercure fécondé] ailé selon son genre [sexe]: et Elohim vit que cela était bon.

    « Et Elohim les bénit, en disant: Soyez féconds, et un rabbi [Master], et remplissez les eaux des mers [de Yesod / Eden], et que les oiseaux [Bodhichitta] se multiplient sur la terre. Et il y eut un soir, il y eut un matin: le cinquième jour. » – Genèse 1: 20-23.

Le mot Nephesh Chaiah ou âme vivante est associé ici avec les eaux. Comme vous le voyez, nous avons mis un beau graphique représentant un essaim de poissons. En utilisant votre imagination, il suffit de changer le poisson en spermatozoïdes.

Dans le règne animal, il est connu que lorsqu’un mâle atteint l’orgasme, il éjacule environ sept millions de spermatozoïdes, ou en d’autres termes, un essaim de Nephesh Chaiah. Cette Nephesh Chaiah se traduit dans la Bible comme « âmes vivantes ». Mais, qu’est ce qu’une âme vivante en Alchimie? Une âme vivante en Alchimie est ce que nous appelons l’âme du mercure. En d’autres termes, l’animal intellectuel commun et ordinaire, quand il accomplit l’acte sexuel, éjacule des essaims de Nephesh Chaiah ou des âmes vivantes. Et, s’il y a une chance, l’un d’eux deviendra un corps physique, qui sera un enfant, dans le monde physique. Néanmoins, les Gnostiques, les alchimistes, savent comment prendre l’âme du mercure à partir du mercure brute. En d’autres termes, ils savent comment libérer la Chaiah, la vie, ou le feu, le Hashim האישים du Nepheshoth, qui sont le spermatozoïde et l’ovule; donc en la libérant, ils jouissent des fruits de l’Arbre de Vie qui se développent, qui mûrissent dans leur colonne vertébrale. Voilà donc ce que le livre de la Genèse déclare comme « Soyez féconds, et un rabbi [Maître], » alchimiquement parlant, à ceux qui connaissent le chemin de la réalisation de l’Être.

Alors, Elohim dit: Que les eaux de Yesod s’essaime avec des essaims de Nephesh Chaiah, l’âme du mercure, et que les oiseaux – qui dans ce cas représentent le mercure fécondé – volent au-dessus de la terre, qui est, au-dessus de l’essaim de Nephesh Chaiah dans Yesod. Voilà comment nous plaçons cette autre âme ou le mercure fécondé dans le paradis; c’est, dans l’étendue du ciel, symbolisé par ce graphique de Dante Alighieri au paradis, où l’on voit une nuée d’anges qui volent au-dessus de la terre vers l’étendue du ciel, qui est Ha-Schamayim, le « l’eau ardente céleste. » Rappelez-vous qu’en Hébreu, « cieux » est Schamayim, et « les cieux » est écrit Ha-Schamayim ou Raqiya Ha-Schamayim, »firmament des cieux », comme il est traduit.

Ha-Schamayim השמים est l’eau ardente céleste, et Ha-Maim המים est les eaux. Ha-Schamayim השמים commence dans la sephirah Tiphereth. Ha-Maim המים est dans la sephirah Yesod.

Dans la Kabbale, dans l’Alchimie, nous soulignons toujours que יהוה אלהים « Iod-Havah Elohim » devient père et mère – מי moi et מה ma – à travers המים « Ha-Maim » les eaux créatives de Yesod, qui sont contrôlées par les forces de Binah, le Saint-Esprit.

    מי עלה-שמים וירד מי אסף-רוח בחפניו מי צרר-מים בשמלה מי הקים כל-אפסי-ארץ מה-שמו ומה-שם-בנו כי תדע

    « Qui monte au ciel et descend. Qui rassemble l’Esprit dans ses mains. Qui rassemble les eaux comme une robe. Qui établit tous. A la fin de la terre Quel est son nom, et Quel fils est le nom; . Vous savez cela « – Proverbes 30: 4

Dans la Bible, le mot Ha-Maim המים « les eaux » cache les deux mots, מי moi et מה ma, qui en Hébreu signifie « qui » et « quoi ». Ce sont des noms de Dieu, que nous avons déjà abordés dans d’autres conférences.

Donc, « Qui » en Hébreu est מי moi, qui est masculin. « Quoi » est מה ma, qui est féminin. Alors, quand la Genèse dit « que les eaux », elle déclare alchimiquement « que מי moi et ma מה », masculin et féminin, s’essaiment avec Nephesh Chaiah, âmes vivantes. Où? Dans la sephirah Yesod, les organes sexuels. Quand par l’Alchimie sexuelle leהאישים Hashim ou les particules ignées représentées dans la lettre Shin sont libérées à partir des נפשות Nepheshoth, alors il est écrit « et que les anges volent sur la terre vers l’étendue du Ha-Schamayim השמים (les cieux), » l’Akasha. Le sanscrit Akasha, les eaux supérieures, sont appelées Ha-Schamayim השמים, les cieux, en Hébreu.

Comme vous pouvez le voir, le mot Ha-Maim המים les eaux est également dans Ha-Schamayim השמים avec la seule différence que השמים contient la lettre ש Shin. ש Shin ou le feu est inséré dans l’eau céleste, afin de souligner que le feu que nous appelons האישים Hashim ou particules ignées représentées dans la lettre Shin sont libérées à partir des נפשות Nepheshoth qui grouillent dans les eaux de Yesod. Comprenez-vous cela? Parce que quand nous parlons de Nephesh nous parlons de l’âme animale. Et bien sûr, cette âme animale est la substance des נפשות Nepheshoth que Chokmah prend pour faire de nous un homme sage. Ainsi, la Nephesh Chaiah, âme vivante, est une substance. C’est une entité que nous avons tous à l’intérieur.

Paracelse, le grand maître du Moyen Age, nomme le sperme ou Mercure Brute en latin, par Ens Seminis « l’entité de sperme », et il nomme l’âme du mercure par Ens Virtutis « L’entité vertueuse », qui est dans la substance, le sperme, que nous avons tous, puisque nous nous multiplions tous physiquement lorsque nous unissons nos sperme féminin et masculin. La vie existe sur la terre quand les deux eaux, féminines et masculines sont jointes.

Ainsi, c’est travers ce que nous avons appelé Alchimie sexuelle que nous élevons l’âme du mercure, l’Ens Virtutis, le feu; voilà comment le feu créateur de « Qui » monte vers le haut dans notre « ciel », le cerveau. C’est la raison pour laquelle le mot Ha-Schamayim השמים a la lettre Shin, qui est la seule différence d’orthographe de Ha-Maim המים les eaux d’en bas. Cela signifie que, pour que l’ange puisse exister dans nos « cieux », c’est à dire, pour que les oiseaux volent sur la terre vers l’étendue du ciel, le feu sexuel – la lettre ש Shin – dans les eaux d’en bas , doit monter à travers notre colonne vertébrale.

Quand nous lisons dans la Genèse « et que les oiseaux [anges] volent sur la terre vers l’étendue du ciel, » nous devons penser que les anges apparaissent parce que Jehovah va les créer à l’aide de la magie sexuelle. Oui, nous devons comprendre alchimiquement que Jéhovah Elohim est la force sexuelle. Ainsi, quand nous libérons l’âme du mercure, l’ange apparaît étape par étape dans nos propres cieux particuliers. Ceci est le résultat de la Chasteté.

Donc, nous avons besoin de libérer l’âme du Mercure, la Nephesh Chaiah, de nos eaux sexuelles, afin qu’elle s’élève et forme Ha-Schamayim םהשמי que le Zohar nomme comme étant le cinquième précepte.

    « Il est écrit: » Que les eaux produisent en abondance des créatures mobiles qui ont la vie » (Genèse 1:20). Dans ces mots sont inclus trois commandes, en référence à l’étude de la doctrine secrète, la multiplication de l’espèce humaine et [la transmutation sexuelle, symbolisée par] la circoncision le huitième jour après la naissance d’un enfant de sexe masculin. Celui qui est addicte et se livre à l’étude et l’acquisition de la science ésotérique devient finalement uni à son Être supérieur et égal aux anges. Ainsi, il est dit: « Bénis Iod-Havah Oh vous ses anges » (Psaume 103: 20), ce qui signifie les étudiants de la doctrine secrète qui sont appelés ses anges sur la terre comme insinué dans: les mots, « et que les oiseaux volent au-dessus de la terre « (Genèse 01:20), aussi dans (Esaïe 40: 31): « Mais ceux qui se confient à Iod-Havah renouvellent leur force, ils doivent monter avec des ailes comme des aigles « et donc ils sont en mesure d’aller dans le monde entier en tant que Maîtres et exposants de la vérité qui sauve et purifie les âmes et éclaire le mental des hommes. Ainsi, les mots, « que les oiseaux volent au-dessus de la terre » se réfèrent aux étudiants de l’enseignement ésotérique appelé dans l’Ecriture « eaux ». Ils sont capables de monter jusqu’à la grande fontaine de la vérité divine et partager ses eaux vives. C’était peut-être alors avec lui que, David pria: « Crée en moi un cœur pur, oh Dieu et renouvele un bon esprit en moi. » (Psaume 51: 10), c’est à dire, incline et ouvre mon cœur pour l’étude des mystères et des significations occultes de ta parole, et renouvele moi avec un bon esprit, ou, en d’autres termes, que mes natures [eaux] supérieurs et inférieurs soient purifiées et unifiées. » – Zohar, Mystères de la Bible

Ainsi, pour comprendre le cinquième précepte, nous devons étudier ce que Moïse nous a enseigné dans le cinquième jour de la Genèse, parce que le vrai ange, le vrai Malachim, le vrai roi, apparaît à l’intérieur de l’alchimiste quand il atteint la sephirah Tiphereth. Ainsi, à ce niveau, l’Alchimiste est un « roi noir » ou Malachim, un shéol ou Saul elle est traduite dans le premier livre de Samuel dans la Bible.

Quand nous lisons la Bible, nous trouvons trois principaux rois d’Israël: Saul, David et Salomon. Le roi jaune est Salomon « le Sage. » David, le roi blanc, est aussi appelé « le Sage », comme l’est Saul. Donc, shéol / Saul est le premier mage. Ils sont appelés sages parce qu’ils travaillent avec la sephirah Chokmah ( « sagesse ») qui est Iod-Havah, autrement dit Jehovah. Par conséquent, pour travailler alchimiquement avec ces trois rois, les trois Malachim, ou les trois mages, on a besoin d’atteindre la sephirah Tiphereth. Néanmoins, cela ne signifie pas que, pour effectuer l’Invocation de Salomon, nous devons être à ce niveau. Non! Au contraire, ce que je vous explique est que ceux qui nous aidera quand nous récitons l’invocation sont ceux qui ont atteint ce niveau, étant donné que ceux qui ont atteint ce niveau sont des maîtres, des Malachim, des anges; Voici ce que nous voulons que vous compreniez.

Dans la gravure de Doré, Dante Alighieri observe un essaim d’anges au paradis. Ces oiseaux ou anges volent dans l’Akasha, les eaux supérieures ou l’étendue du ciel. Mais Nephesh Chaiah est ici dans les eaux inférieures. Voilà pourquoi lorsque nous parlons de Ha-Schamayim השמים, les cieux, nous désignons Tiphereth, vers le haut, qui se trouve à la sixième dimension.

Ainsi, au niveau nirvanique de Tiphereth, nous trouvons beaucoup de niveaux, ou étapes entre les différents êtres qui atteignent la maîtrise et qui développent la perfection dans la maîtrise par l’Alchimie. Voilà pourquoi la Genèse 1:21 déclare:

    « Et Elohim créa le grand tanniyn et toutes les créatures vivantes qui se meuvent avec lesquelles les eaux produisirent en abondance selon leur espèce et tout oiseau ailé [ange] selon son genre et Elohim vit que cela était bon. »

Nous avons parlé du tanniyn (ou Tannim) dans d’autres conférences, et nous avons expliqué que Tannim signifie « crocodile. « Du mot Tannim nous avons Levitanim ou Leviathan. Rappelez-vous que dans la Kabbale Levi se rapporte à la prêtrise. Alors seul un lévite (prêtre) pourrait être un Tannim: un Levi-Tanim, un Léviathan. Voilà pourquoi le Zohar explique que lorsque quelqu’un atteint ce niveau, il devient « un crocodile » qui nage dans les eaux inférieures et les eaux supérieures. Voilà ce que nous devons comprendre: pourquoi Elohim créa le grand Tannim le cinquième jour de la Genèse. En d’autres termes, Elohim créa les grands alchimistes, comme Moïse, Jésus, Mahomet, Krishna, etc., et toutes les créatures vivantes qui se meuvent dans les eaux de Yesod dans l’Eden, et tous les anges, « selon leur espèce. » Nous avons déjà expliqué que « espèce » en Hébreu est מינה minah, et le mot minah signifie aussi la sexualité ou le sexe; alors « selon leur espèce » signifie selon leur sexualité. Alors, voyez-vous comment l’Alchimie est cachée dans la Genèse? La Bible dit « selon leur espèce » parce que le mot minah signifie aussi « espèce, genre. » Votre espèce ou genre est le résultat de votre force sexuelle, évidemment. Donc, c’est selon notre énergie sexuelle que l’ange émerge à l’intérieur, et que le Maître apparaît dans le ciel.

    « Et Elohim les bénit en disant: Soyez féconds et un rabbi. »

Vous voyez? Les gens qui lisent cette lettre pourraient penser « tous les poissons dans l’océan et les oiseaux dans le ciel doivent se multiplier. C’est un commandement. « Nous nous demandons, pourquoi Dieu va donner aux poissons et aux oiseaux le commandement d’être féconds et de se multipliez? Le poisson va le faire instinctivement sans connaître intellectuellement son commandement. Les oiseaux vont le faire aussi. Dieu ne se réfère pas à ces types d’animaux, mais à ce que ces animaux symbolisent spirituellement. Les oiseaux symbolisent les anges dans le ciel, et les poissons symbolisent la Tannim, ces alchimistes qui sont des crocodiles qui travaillent avec les eaux de vie – des êtres forts, des Samsons, qui sont dans la Chasteté. Moïse a écrit la Genèse pour ceux qui connaissent le mystère de Daath, la Gnose, l’Alchimie. Sinon, elle n’a pas de sens.

La Genèse affirme ensuite, « … et remplissez les eaux des mers et que les oiseaux, les archétypes ou les anges se multiplient sur la terre. » Alchimiquement parlant, c’est un processus que nous devons effectuer à l’intérieur de nous-mêmes.

« Et il y avait une soirée et il y avait un matin, un cinquième jour, « l’initiation de Tiphereth, la cinquième initiation des Mystères Majeurs. Si quelqu’un veut expérimenter l’initiation de Tiphereth et voir comment les anges se développent en haut, et comment ces maîtres dans ce monde physique développent la sagesse, la connaissance, comme des « crocodiles », ils doivent comprendre que cela se fait à travers l’alchimie sexuelle, à travers différents niveaux de transmutation. Voilà pourquoi les anges sont appelés Malachim dans la Kabbale, étant donné qu’ils se rapportent aux différents niveaux de Tiphereth. Donc, pour que quelqu’un développe son propre Ruach, l’Esprit, il doit le faire par Tiphereth, l’âme humaine; et il doit travailler avec Nepheshoth dans les eaux de Yesod. Sinon, il n’avancera pas. Voici ici l’importance de la Chasteté. Ainsi, rappelez-vous, « soyez féconds et un maître. » Les fruits de la maîtrise sont récoltés dans la sephirah Tiphereth; là vous recueillerez et profiterez des fruits de l’Arbre de Vie, qui sont des dons spirituels. Sinon, vous deviendrez comme un perroquet en train de parler de la Kabbale, « bla bla bla, bla bla bla, » mais vous ne rencontrerez pas ce que vous apprenez et enseignez. Seuls ceux qui sont prophètes, maîtres, alchimistes, voient et expérimentent ce dont ils parlent et prêchent. C’est à travers l’Alchimie que vous entrez dans le royaume des cieux.

Les Hiérarchies dans le Monde de Yetzirah

Maintenant, parlons du monde de la formation, Yetzirah, et des différentes hiérarchies d’anges qui se développent en elle et qui sont désignés avec des noms kabbalistiques. Rappelez-vous, c’est à travers l’Alchimie que nous entrons dans le monde de Yetzirah, le monde de la formation, et c’est à travers l’alchimie que nous nous élevons à travers tous ces niveaux, pour finalement atteindre son sommet.

Écoutez, pour commencer au bas du monde de Yetzirah, il faut atteindre le niveau de la sephirah Tiphereth. Donc, quand un alchimiste atteint le niveau de Tiphereth, il commence alors au bas de Yetzirah. Dans le Christianisme ésotérique, ceux qui sont à ce niveau sont appelés « enfants de feu », et dans la Kabbale ils sont appelés Ichim. En d’autres termes, il est nécessaire d’être baptisé par le feu afin d’entrer dans le royaume des cieux, être né de nouveau en Yetzirah, comme Ioannes (Jean) a déclaré lorsqu’il s’adresse à Yeshua, le Maître Jésus:

    « Je vous baptise avec de l’eau à la repentance; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, dont les chaussures que je ne suis pas digne de porter, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu. » – Matthieu 3:11

Yeshua est la sephirah Chokmah. Yeshua vous guide lorsque vous atteignez le niveau de Tiphereth; ainsi, à travers l’Alchimie Yeshua fait de vous un enfant de feu dans Yetzirah. C’est la première étape de Yeshua à l’intérieur de vous. Les prochains échelons sur l’échelle de Jacob sont appelés dans le Christianisme ésotérique:

  •     anges
  •     archanges
  •     principautés
  •     vertus
  •     puissances
  •     dominations
  •     trônes
  •     cherubins
  •     séraphins

Ce sont les échelons que le Christianisme ésotérique utilise pour expliquer la hiérarchie des anges ou des êtres divins dans le monde de la formation (Yetzirah).

Voici, en Geburah sont les puissances; rappelez-vous ceci, parce qu’au début de l’invocation de Salomon, nous disons: « Puissances du royaume. Soyez sous mon pied gauche et dans ma main droite « .

    « Car, » La gloire de Satan est l’ombre de Adonaï « : Dieu dans [Malkuth] le monde manifesté; « Le trône de Satan est le marchepied de Adonaï. » – Ce marchepied étant l’ensemble du [Micro] Cosmos « – La Doctrine Secrète

    « Malgré cela, ces hommes aussi, entraînés par leurs rêveries, souillent pareillement leur chair, méprisent l’autorité et injurient les gloires. Parcontre, l’archange Michaël, lorsqu’il contestait avec le diable et lui disputait le corps de Moïse, n’a pas osé porter contre lui un jugement injurieux, mais il dit: Le Seigneur [Adonaï] te réprime. Mais ceux-ci [ignorants] parlent mal de ces choses qu’ils ne connaissent pas: mais ce qu’ils savent naturellement, comme des bêtes brutes, c’est de se corrompre. Malheur à eux! Car ils ont suivi la voie de Caïn, et courut avidement après l’erreur de Balaam pour une récompense, et ont péri dans la contradiction de Coré. » – Jude 1: 8-11

    « En outre, auquel des anges [Adonaï en effet] n’a-t-il [Iod-Havah] jamais dit, Asseyez-vous à ma main droite, jusqu’à ce que je mets le sang de tes ennemis sous tes pieds? Ne sont-ils pas tous des anges [archétypes] administrateurs d’esprits, envoyés pour servir ceux [en Malkuth] qui doivent hériter du salut [Yeshua] »- Hébreux 1: 13, 14

circulatory-system

Ainsi, les puissances du royaume, comme nous le voyons ici, sont au bas de la colonne de gauche de l’Arbre de Vie. Ce sont les puissances sexuels de Geburah qui descendent dans la sephirah Malkuth (physique) comme le feu à travers le flux de sang, parce que dans Geburah nous avons le feu.

Dans la Kabbale, les Dominations ou les archétypes de la sephirah Chesed sont les esprits de l’eau. Rappelez-vous que la sephirah Chesed / Gedulah est le Ruach Elohim qui planait sur la surface des eaux, au commencement. Ainsi, Chesed est lié aux eaux. Le feu est lié à la sephirah Geburah. Donc, si vous vous demandez d’où vient le feu qui donne à l’homme une érection et de l’humidité à la femme dans l’acte sexuel, sachez qu’il vient de la sephirah Geburah. Voilà pourquoi dans la Kabbale, parfois, lorsque les kabbalistes pointent la sephirah Geburah, ils disent qu’elle est Lucifer, « le porteur de la lumière » en latin. Eh bien, le support de la lumière est le feu. Lorsque vous voulez la lumière, vous allumez la bougie avec le feu et alors vous avez la lumière. C’est Lucifer. Ainsi, la force de la sephirah Geburah qui descend à travers le flux sanguin est la puissance du royaume, Malkuth. Voilà pourquoi, dans la Kabbale, nous disons que Samael, qui est le Logos des puissances de Geburah, est le roi du rayon de la puissance.

Néanmoins, ici dans Malkuth, ceux qui utilisent la puissance de Geburah dans le mauvais sens sont des adeptes de Andraméleck. Voilà pourquoi Eliphas Levi en enseignant à propos de Klipoth place Andraméleck en Malkuth. De nombreux ignorants qui ne savent pas à propos de l’Alchimie disent que Andraméleck doit être en Geburah. Non, parce que Andraméleck est un symbole d’un Hasnamuss qui a la double polarité et les Hasnamussen avec des polarités doubles sont en Malkuth. Ils ne sont pas en Geburah.

Ainsi, en Malkuth, il y a différents types de personnes qui utilisent la puissance de Geburah dans le mauvais sens. Les fornicateurs sont des victimes des forces de Lucifer – la force sexuelle, en Malkuth. Par conséquent, si quelque fornicateur dit: « Puissances du Royaume soyez sous mon pied gauche et dans ma main droite, » rien ne se passera. Comment est-ce que ça va fonctionner, si elles ne contrôlent pas le feu sexuel, c’est à dire, s’ils ne gèrent pas les puissances de Lucifer?

    « L’éveil de la Kundalini et la dissolution du « Moi », forment précisément la base fondamentale de toute réalisation profonde de l’Être …. Le « Moi » est le démon que nous portons à l’intérieur. En ce qui concerne cette affirmation, nous pouvons dire que le travail de la dissolution du « Moi » est vraiment le travail avec le démon. Ce travail est très difficile. Quand nous [alchimistes] travaillons avec le démon, les entités ténébreuses lancent généralement de terribles attaques contre nous. C’est vraiment le chemin de l’Homme Astucieux, le fameux quatrième chemin, le chemin du Tao.  » – Samaël Aun Weor

Parcontre, les ignorants fornicateurs disent: « Oh! Ils travaillent avec Satan, ils sont des magiciens noirs. »

    « Mais ceux-ci [ignorants] parlent mal de ces choses qu’ils ne connaissent pas: mais ce qu’ils savent naturellement, comme des bêtes brutes, c’est de se corrompre. Malheur à eux! Car ils ont suivi la voie de Caïn, et courut avidement après l’erreur de Balaam pour une récompense, et ont péri dans la contradiction de Coré »- Jude 1: 10-11

Les ignorants ne savent pas que la puissance du diable est la force sexuelle. Écoutez, les alchimistes qui contrôlent leurs propres démons sont ceux qui transmutent leur énergie sexuelle – les puissance de Geburah. Donc, il est écrit:

    « Que les eaux produisent en abondance des créatures mobiles qui ont la vie » (Genèse 1:20). Dans ces mots sont inclus trois commandements, en référence à l’étude de la doctrine secrète [bible], la multiplication de l’espèce humaine, et [la transmutation sexuelle, symbolisée par] la circoncision le huitième jour après la naissance d’un enfant de sexe masculin.  » – Zohar

    « Et quand huit jours furent accomplis pour circoncire l’enfant, son nom a été appelé Yeshua, comme il fut nommé par l’ange avant qu’il fût conçu dans l’utérus. Et quand les jours de sa purification, selon la loi de Moïse ont été accomplies, ils l’ont amené à Jérusalem, pour le présenter au Seigneur: Comme il est écrit dans la loi du Seigneur: Tout mâle qui ouvre l’utérus [en Tiphereth] sera consacré au Seigneur « – Luc 2: 21-23

La « Circoncision » fait référence à l’élimination méthodique de Satan, qui est enracinée dans la luxure des animaux; le prêtre / magicien vole ce pouvoir au diable, et transmute ce feu sexuel – la puissance de Geburah en Malkuth.

L’invocation commence: « Puissance du Royaume, soyez sous mon pied gauche et dans ma main droite, » qui est de dire: « Asseyez-vous dans ma main droite, jusqu’à ce que je mets le sang de tes ennemis sous ton pied [gauche]. » « Sous mon pied gauche » parce que l’alchimiste est en train de contrôler la colonne de gauche de l’Arbre de Vie, où l’on trouve Geburah qui conduit son feu à Malkuth; « Et dans ma main droite » parce que la main droite dans la colonne de droite de l’Arbre de Vie est contrôlée par Chesed, qui est en bas de יהוה dans Chokmah, qui devient יהשוה Yeshua dans Tiphereth. Donc, Chesed transmute le feu de Yeshua / Chokmah. Chesed sublime la Nephesh Chaiah, l’âme vivante, l’âme du mercure, le Shin, le feu sexuel de Geburah depuis Ha-Maim המים les eaux de Yesod. Tel est le sens du début de l’Invocation de Salomon. Ainsi, les alchimistes doivent être en contact avec Chesed.

Donc, quand le prêtre et la prêtresse accomplissent l’Alchimie sexuelle, ils doivent être assistés par leur propre Intime particulier, Chesed, leur Esprit, qui est le vrai prêtre, qui est le véritable magicien en nous.

Ainsi, en pratiquant la transmutation sexuelle Chesed commence à partir de Yesod, et de là comme un alchimiste Chesed continue en montant à travers l’échelle de Jacob. En d’autres termes, celui qui est en train de réciter l’invocation de Salomon, celui qui dit: « Puissance du Royaume soyez sous mon pied gauche et dans ma main droite » est Chesed, le prêtre, à travers le larynx de Tiphereth, son âme humaine dans son corps physique à n’importe quel niveau initiatique.

Alors, en étudiant sérieusement les quatre mondes de la Kabbale dans l’Arbre de Vie il est possible de comprendre l’invocation de Salomon.

Ainsi, quand nous disons « Puissances du Royaume », est-ce que nous comprenons à quelles puissances nous nous adressons? Écoutez, ce sont les puissances qui sont dans le monde physique ou corps physique, que ce soit dans la femme ou chez l’homme. Les puissances du royaume sont les puissances sexuelles qui viennent de Geburah. Ainsi, à partir de Malkuth, vous continuez à réciter et nommer en français le reste des Sephiroth de l’Arbre de Vie qui se rapportent au reste de l’invocation:

    « Gloire et éternité, prenez-moi par les deux épaules et dirigez-moi dans les voies de la victoire! Miséricorde et Justice, soyez l’équilibre et la splendeur de ma vie! Intelligence et Sagesse, couronnez-moi! Esprits de Malkuth, conduisez-moi entre les deux colonnes sur lesquelles s’appuis tout l’édifice du temple! Anges de Netzach et de Hod, établissez-moi sur la pierre cubique de Jesod! Oh Gedulael! O Geburael! O Tiphereth! Binael, sois mon amour! Ruach Chokmael, sois ma lumière! Sois ce que tu es et ce que tu seras, ô Ketheriel! « 

Ainsi, comme nous l’avons déjà expliqué, en récitant en français et en Hébreu les noms des Sephiroth nous abordons tous les niveaux de l’invocation qui permettent à notre Intime d’entrer dans les différents cieux de l’Arbre de Vie. Là, notre Intime invoque tous ces êtres, que nous appelons anges (il y en a des millions), qui sont ministres du Seigneur et qui travaillent dans Assiah, Yetzirah, Briah et Atziluth afin de nous aider dans ce que nous faisons .

Malkuth: Ichim

La récitation du prêtre et de la prêtresse continue:

ishim

« Ichim, assistez-moi au nom de Shaddai. » Regardez le graphique ci-dessus. Telle est la force de l’énergie solaire émergeant des eaux. Les Ichim ou האישים Hashim, les particules ignées solaires émergent des eaux de Yesod. Donc, ceux qui vivent ou atteignent ce niveau, c’est à dire, ceux qui contrôlent leur force sexuelle en Malkuth, deviennent des Ichim, des enfants du feu.

Maintenant, qui est Shaddai? Les kabbalistes hébreux ont la tradition de placer le nom Shaddai (parfois seulement la lettre Shin du mot Shaddai) sur l’un des postes de l’entrée de la porte de leur maison. Ils le touchent toujours pieusement. Shaddai est précisément le gardien de Daleth, la porte. Il est écrit dans la Bible:

adam-chavah

« Et Elohim parla à Moïse, et lui dit: Je suis Iod-Havah: Je suis apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob, par le nom אל שדי, El-Shaddai, mais je n’étais pas connu d’eux par mon nom יהוה Iod-Havah « – Exode 6: 2, 3.

Pourquoi Dieu était-il connu par les Patriarches avec le nom אל שדי El-Shaddai, qui signifie littéralement « Dieu Démon »? C’est parce que Shaddai שדי, ce qui signifie « démon » se rapporte à la force sexuelle que tous les alchimistes contrôlent par la volonté (Thelema). Moïse représente la volonté qui atteint Tiphereth par les eaux du Nil en Malkuth (Mizrahim). L’initiation de Tiphereth est le symbole de la vie de Moïse. Il atteint Tiphereth, et par conséquent, il a accès à יהוה Iod-Havah, Chokmah – qui est le Christ, dont le royaume est dans le cœur, Tiphereth – pour libérer le peuple d’Israël – qui sont toutes ces âmes ou archétypes qui doivent être libérés avec la puissance du Christ cosmique. Les autres prophètes symbolisent les étapes de l’initiation qui se rapportent à la partie inférieure des Sephiroth en bas de Tiphereth; bien que Tiphereth l’âme humaine soit celui qui travaille avec אל שדי El-Shaddai en Yesod dans ces initiations inférieures; seule la vie de Moïse symbolise l’initiation de Tiphereth.

Remarquez, le nom אל שדי El-Shaddai a exactement la même quantité de lettres du nom ישראל Israël, la différence est que le mot El-Shaddai a la lettre Daleth, alors qu’Israël a la lettre Reish. Ces noms indiquent que « Tiphereth » et « Malkuth » sont devenus une seule chair par Yesod; cela signifie l’unité absolue. Mais à cause de la fornication, les puissances du Royaume, les archétypes d’Israël tombent sous les pouvoirs involutifs de Klipoth. En d’autres termes, les fornicateurs changent la lettre Daleth du mot אחד echad, « unité », par la lettre Reish du mot אחר acher « Autres ». Il est écrit:

    « Écoutez, Israël, Iod-Havah notre Elohim est – אחד Echad – « un » « Iod-Havah » à travers l’acte sexuel »- Deutéronome 6: 4.

« Tu n’auras pas – אחר Acher – « autre » Elohim devant moi. » – Deutéronome 5: 7

Cela signifie également que les fornicateurs changent le ד Daleth de חסד Chesed [faveur, grâce, charité, bonté, bienveillance, miséricorde, prière, bénignité] par la ר Reish de חסר chacer [incomplète, manque, carence, échec, frigalité] . Donc, voilà pourquoi nous disons: « Ichim, assistez-moi au nom de שדי Shaddai. »

Yesod: Cherubim

La récitation de l’invocation continue:

    « Cherubim, soyez ma force (און Aun) au nom d’Adonaï. »

Dans le Christianisme ésotérique, les cherubim sont liés à la sephirah Chokmah, mais dans la Kabbale les cherubim sont en lien avec ces anges qui sont les gardiens de l’Eden dans la sephirah Yesod.

    « Donc, il chassa Adam; et placa des cherubim à l’est du jardin d’Eden עדן [Yesod]; et une épée flamboyante tourne dans tous les sens pour garder le chemin de l’Arbre de Vie « – Genèse 3: 24.

Les cherubim sont toujours associés avec le feu créateur de Shaddai (Lucifer) en Yesod (sexe). Voilà pourquoi le prêtre et la prêtresse disent,

    « Cherubim, soyez ma force (און Aun) au nom d’Adonaï. »

Adonaï est le Seigneur de l’Eden, dans le monde physique.

« Soyez ma און Aun (force), » ou « donnez-moi און Aun (virilité), » afin d’entrer dans l’Eden. Comment pouvons-nous entrons dans Eden? Avec la force sexuelle nous entrons dans l’Eden [עדן joie, plaisir, volupté] au moyen de l’acte sexuel. Voilà pourquoi le Maître Samaël Aun Weor dit que la femme a l’entrée dans l’Eden, c’est, en effet, son organe sexuel, étant donné que l’homme est celui qui la pénètre. Donc, quand il lui arrive, il et elle entrent dans l’Eden, la volupté, le bonheur. Néanmoins, malheureusement, s’ils ne contrôlent pas leurs chérubim, leur force sexuelle, ils sont éjectés de Yesod; Par conséquent, seuls les alchimistes qui savent comment transmuter l’énergie sexuelle restent dans l’Eden; ils reviennent définitivement dans l’Eden dans des étapes. Ces alchimistes sont appelés « les forts », les Cherubim. Voici comment Cherubim est parfois traduit, « les forts de Yesod. » Voilà pourquoi nous voyons dans le graphique ci-dessous quelqu’un qui transmute l’énergie sexuelle par pranayama, et développe cet Eden autour et à l’intérieur.

cherubim
Hod: Beni Elohim

La récitation de l’invocation continue:

« Beni Elohim, soyez mes frères au nom du Fils, et par les vertus de Sabaoth. »

Les Beni Elohim se rapportent à la sephirah Hod. Beni Elohim signifie « enfants de Elohim. »

« Soyez mes frères au nom du Fils. » Qui est le Fils? Le Fils est la sephirah Chokmah, qui reflète sa lumière dans la sephirah Hod. Le monde de Hod est le monde émotionnel. Pour entrer dans ce monde, nous devons développer le corps Astral solaire, le corps émotionnel. Dans la sephirah Hod demeurent les enfants de Dieu, les Beni Elohim, qui contrôlent la lumière astrale. Alors, quand nous disons: « Soyez mes frères, » nous déclarons « Aidez-moi, aidez-moi avec votre force émotionnelle supérieure, » au nom de Chokmah, le Fils, le Christ qui est יהוה Iod-Havah dans mon cœur, son royaume et par les vertus de Sabaoth, les « guerriers du Christ » qui s’expriment à travers Hod.

BeniElohim

Nous voyons dans le graphique un Beni Elohim. Pourquoi ces anges sont appelés Beni Elohim dans Hod? Parce que, quand Chesed, notre alchimiste intérieur, à travers la transmutation sexuelle rend les eaux sexuelles foisonner en abondance l’essence astrale, le Christ en substance, notre Nephesh Chaiah, notre âme Nepheshoth ou animale, contenue dans nos glandes sexuelles, le Corps Astral qui volent au-dessus de la terre vers l’étendue du ciel apparaît, est créé en nous. Voilà comment nous devenons un enfant de notre propre Dieu individuel particulier.

    « Mais ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu [Beni Elohim], même à ceux qui ont la foi en – יהוה Iod-Havah – son nom: qui sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu [Chesed] « – Jean 1: 12, 13.

Le corps astral est notre Hod, « le médiateur astral » qui lie notre personnalité physique avec l’émanation suprême de notre propre Père solaire particulier. Nous nous joignons à l’armée des Beni Elohim, les enfants de Dieu, lorsque nous développons le corps Astral. Voilà comment nous pouvons être en contact avec tous ces enfants, ou Beni Elohim, qui sont dans le monde astral.

Vous avez tous entendu parler de la « projection astrale. » Ecoutez, pour celui qui forme le corps astral, la projection astrale consciente est quelque chose de normal, comme respirer, manger, ou marcher, parce qu’il a un corps astral. Pour cette personne, les anges ne sont pas un mythe ou le résultat de l’imagination des gens religieux dans le monde. Nous, les Gnostiques, nous savons que les anges existent parce que nous pouvons les invoquer dans le plan astral et parler avec eux, de même ceux qui ont des corps astraux faire la même chose. Mais les fornicateurs qui gaspillent leur Nephesh Chaiah, leur âme vivante, la Nepheshoth de leur sexualité, croient que les anges sont juste un mythe, une théorie ou une croyance. Ils disent: « Les anges sont juste une croyance des gens stupides qui pensent qu’ils existent, mais je ne les ai jamais vu. » Ecoutez, pour les gens qui ont créé le corps astral, les anges ne sont pas un mythe, ni le résultat de la fantaisie de l’imagination, mais une réalité.

Netzach: Elohim

elohim

La récitation de l’invocation de Salomon continue dans le monde de Netzach où nous trouvons les Elohim. Elohim est un nom Hébreu pour les initiés qui contrôlent leur mental. Pour atteindre une telle perfection afin qu’ils puissent aider l’humanité, à travers leur mental, ils doivent créer le corps mental solaire.

Lorsque Chesed crée le corps mental solaire, internement Chesed est appelé un Bouddha (« éveillé »). Chesed n’est pas la personne physique, mais l’Intime de cette personne qui a atteint le niveau de Bouddha. Si cet initié ne cesse de méditer et contrôle le mental à sa perfection, il devient un Elohim, un terme utilisé kabbalistiquement, pour quelqu’un qui contrôle le mental à sa perfection (Elohim a beaucoup d’autres significations, bien entendu).

Quand les bouddhas Wannabe s’assoient pour méditer, leur mental les contrôle. Pour les bouddhas Wannabe qui entrent dans les études de l’ésotérisme bouddhiste atteindre un « mental vide », un mental vierge, afin d’avoir un ravissement et l’extase, est très difficile. Cependant, l’alchimiste qui a créé le mental solaire, l’alchimiste qui contrôle le mental parfaitement, pour cette personne, entrer dans le Samadhi, l’extase, est très facile. C’est parce que le mental solaire réfléchit la lumière du Christ, Chokmah.

Donc, internement parlant, un bouddhiste authentique a le corps mental solaire créé. Voilà pourquoi nous trouvons, derrière le graphique de ce moine, l’image de Bouddha; ce Bouddha est son propre Bouddha individuel particulier qui contrôle son mental.

Voilà pourquoi, quand le prêtre et la prêtresse disent:

    « Elohim, combattez pour moi au nom du Tétragrammaton. »

Ils sont en train de prononcer kabbalistiquement le saint nom de Dieu, Iod-Hei-Vav-Hei, qui en Grec est le Tétragrammaton.

C’est grâce à l’aide de notre Intime que nous contrôlons le mental. Cette invocation est quelque chose que nous devons mémoriser. Lorsque vous êtes, par exemple, en train de méditer et que votre mental vous tracasse beaucoup avec des images ou des pensées, vous voulez vous concentrer seulement sur quelque chose et le mental vous permet de rester sur écoute, ce que vous devez faire c’est de se concentrer sur votre propre être, sur votre propre Bouddha, votre propre Intime, Chesed, et dire: « Elohim, combattez pour moi au nom du Tétragrammaton. » C’est un mantra très puissant. Ainsi, si vous répétez cela constamment, alors votre mental sera contrôlé par votre propre Esprit. Habituellement, le mental nous contrôle. Nous sommes toujours esclaves du mental.

Tiphereth: Malachim

malachim

Ce graphique se rapporte à Tiphereth, qui se rapporte à l’invocation qui stipule:

     « Malachim, protégez-moi au nom de Iod-Hei-Vav-Hei. »

Ce sont les quatre lettres du saint nom de Dieu qui est kabbalistiquement traduit comme Iod-Havah et bibliquement comme Jehovah.

Les Malachim se rapportent aux différents niveaux de Tiphéreth. Ce sont des personnes liées au mental supérieur, à ce que nous appelons le Manas Supérieur ou l’âme humaine. Les êtres à ce niveau utilisent le corps causal solaire. Ils contrôlent les forces causales du ciel, grâce à leur Moïse intérieur, leur corps causal. Ils protègent toute personne qui les invoque au nom de Iod-Havah, Jéhovah, Iod-Hei-Vav-Hei.

Geburah: Seraphim

seraphim

Le niveau suivant est la sephirah Geburah, qui comme nous le voyons symboliquement dans le graphique, est formé par deux dragons qui forment un cœur, parce que les sephiroth Geburah et Tiphereth sont liés l’una à l’autre.

Dans l’invocation nous disons,

    « Seraphim [שרפים], épurez mon amour au nom de אלה Éloah »

– Ou Elah, la déesse, les forces de la Mère Divine.

« Et le peuple parla contre Elohim [Gibor], et contre Moïse: Pourquoi nous avez-vous fait monter hors d’Égypte, pour mourir dans le désert? Car il n’y a pas de pain, et il n’y pas d’eau; et notre âme déteste ce pain léger. Et יהוה Iod-Havah [de Geburah] envoya des serpents [שרפים Seraphim] de feu parmi le peuple, et ils mordirent le peuple; et beaucoup de gens d’Israël sont morts. Par conséquent, les gens sont venus à Moïse, et dirent: nous avons péché, car nous avons parlé contre יהוה Iod-Havah et contre toi; priez יהוה Iod-Havah, afin qu’il éloigne de nous ces serpents. Et Moïse pria pour le peuple. Et יהוה Iod-Havah dit à Moïse: Fais-toi un serpent [שרף Seraph] de feu, et place le sur une perche; et il arrivera que quiconque sera mordu, quand il le regarde, vivra. Et Moïse fit un serpent [נחש נחשת] d’airain, et le mit sur une perche; et il arriva, que si un serpent avait mordu un homme, quand il regardait le serpent d’airain, il survécu » – Nombres 6.: 5-9

Elah אלה ou Éloah est le serpent de bronze qui soigne les Israélites dans le désert.

Pourquoi « Seraphim, épurez mon amour au nom de אלה Éloah »? Parce que « mon amour » est précisément dans le cœur, Tiphereth, et les feux de l’amour émanent de Geburah, l’âme spirituelle. Rappelez-vous que la puissance de Geburah est cette force qui fait circuler le sang dans le cœur en le poussant. Il y a une pratique de méditation dans laquelle l’initié se concentre sur la palpitation de son cœur et essaie de sentir ces palpitations dans les différentes parties de son corps. Ces palpitations, venant du cœur, sont la puissance de Geburah, à travers le sang. Voilà pourquoi, lorsque nous parlons des « ames jumelles » Nous nous référons toujours à aux sephiroth Tiphereth, qui est l’âme masculine, et Geburah, l’âme féminine. Dans le corps physique, ils sont unis dans le sang. Voilà pourquoi quand l’homme reçoit son érection dans Yesod, l’organe sexuel, c’est, grâce à l’écoulement de son sang, et l’humidité de la femme est aussi grâce à l’écoulement de son sang, de sorte que, dans le sang Geburah et Tiphereth sont unis.

Kabbalistiquement, il y a deux soleils, celui qui brille dans Tiphereth et un autre qui brille dans Geburah.

Quand nous voulons nettoyer le cœur des impuretés que nous avons en abondance, nous le faisons au nom du Seraph Elah אלה ou Éloah – le feu divin des séraphim qui est la Divine Mère Kundalini. Elah אלה ou Éloah monte vers le cœur, et du cœur, elle nettoie toutes nos impuretés. Voilà pourquoi dans le taoïsme, nous voyons Kwan Shi Yin, la Mère Divine, toujours debout sur un dragon, ce qui signifie qu’elle est train de contrôler le feu de la sexualité. C’est la raison pour laquelle nous voyons deux dragons dans le graphique, parce que, dans l’acte sexuel, la femme est un dragon et l’homme est un dragon. Entre eux, ils font du feu. Dans la mythologie aztèque, ils affirment que ceux qui ont inventé le feu étaient une femme et un homme. Ceux qui ont lu cette lettre pensent qu’ils frottaient deux bâtons ensemble, et donc fait du feu. Mais le sens de cela est l’acte sexuel. Lorsque vous transmutez votre énergie sexuelle, ce feu monte dans la colonne vertébrale. Voilà comment l’homme et la femme libèrent leur feu dans l’acte sexuel. Voilà pourquoi nous avons dit que les puissances de Geburah, le feu des serpents [שרפים Seraphim] de feu, descendent à travers les torrents sanguins du cœur, Tiphereth, dans Yesod, les puissances du royaume, Malkuth.

Chesed: Chasmalim

Le prêtre, qui est Chesed / Gedulah, continue la récitation de l’invocation et dit:

    « Chasmalim, éclairez-moi avec les puissances de Elohim et de Shechinah. »

Là encore, nous nommons la Mère Divine Shechinah ou Kwan Shi Yin, mais en rapport avec l’eau.

Chesed ou Gedulah est le véritable Adam, Adam Ha Rishon que la Bible dans la Genèse nomme l’Esprit de Dieu qui planait sur la surface des eaux. La sephirah Chesed est le Ruach Elohim à l’intérieur de nous qui est associé à l’élément eau.

De nombreux écrits ésotériques kabbalistiques se réfère à l’homme et la femme comme roi et reine de l’univers. Un rituel gnostique déclare:

    « Remarquez que, chaque homme et chaque femme est une étoile, comme des lampes mystérieuses qui pendent sur le Firmament. Dieu est la flamme qui vibre en tout, la géométrie vivifiante de tout. C’est la raison pour laquelle le nombre est saint, est infini, est éternel. Là, où il réside, il n’y a pas de différence; la diversité est l’unité. « 

Dieu est l’Intime, Chesed, l’esprit à l’intérieur de nous. C’est pourquoi, lorsque nous sommes dans la méditation, et expérimentons notre propre Chesed, notre propre esprit, nous découvrons alors que nous, Chesed, sommes comme un être gigantesque sur la planète terre. Comme le Maître Samael explique dans un de ses livres:

    « Je me jettais dans l’espace sidéral infini tandis que j’étais dans l’ivresse dionysiaque complète [Samadhi]. J’ai joyeusement déménagé loin de la planète Terre … Alors immergé dans l’océan de l’Esprit Universel de Vie, je ne voulais pas retourner dans cette vallée d’amertume. Donc, j’ai visité beaucoup d’autres demeures planétaires … Alors en douceur me plaçant sur une planète géante de l’infini inaltérables, je m’écriai, « je domine tout cela, » comme je dégaine l’épée flamboyante … « L’être humain est appelé à être le gouverneur de toute la création », répondit un Hiérophante qui était à côté de moi. » – Les Trois Montagnes de Samaël Aun Weor

Si vous avez lisez littéralement, vous pourriez penser que les animaux intellectuels dans ce monde physique sont les rois de l’univers. Non! Nous parlons de Chesed, l’esprit, le véritable être humain à l’intérieur de nous. Quand on atteint la première initiation des Mystères Majeurs, on peut alors expérimenter la façon dont l’Intime est en effet un roi de l’univers. Chesed est l’Etre. Il n’est pas l’ego; parce qu’en tant qu’ego nous ne sommes pas rois, mais des esclaves de la nature et de l’univers.

chashmalim2

Ainsi, les Chasmalim sont « les illuminés, » les Bouddhas, ceux qui sont vraiment pleinement éveillé dans l’esprit; Les êtres qui sont très fortement transcendés. Cependant, chacun de ces Chasmalim est un véhicule de la lumière à des niveaux différents. Ce n’est pas qu’il n’y a qu’un seul être, comme ils pensent dans le Christianisme, que Jésus de Nazareth est le seul être qui est connecté avec le Christ. Non! Dans l’univers dans le monde de Yetzirah, il sont des millions et des millions. Les Chasmalim sont des êtres christifiés, et nous les nommons à travers l’invocation de Salomon. Nous devons escalader l’échelle de Jacob que le Bible parle afin d’atteindre le plus haut échelon.

Binah: Aralim

aralim

Le prochain appel porte sur les אריאלים Arialim, les « puissants lions et lionnes » de Binah. Comme vous pouvez le voir dans le graphique, un moine est immergé dans les eaux et avec ses mains, il est en train de faire les mouvements de l’arraché des griffes d’un lion. Un Arialim est un puissant lion lié à Binah. Nous voyons dans le graphique des cadavres qui ont été anéantis, désintégrés, par la puissance de Binah, la puissance des eaux. Quand nous disons « Aralim, agissez! », Nous devons nous concentrer sur ces êtres comme des lions, et notre propre Esprit Saint, qui, comme Durga, agis en vertu des puissances créatives des eaux de Binah, que nous avons expliqué dans de nombreuses conférences.

Chokmah: Ophanim

ophanim

Ensuite, l’invocation continue dans Chokmah, et dit:

« Ophanim, tourner et resplendissez. »

Le mot « אופנים Ophanim signifie « roues ». Ce mot se réfère à des êtres avec des Auras qui ressemblent à des roues de lumière qui tournent et brillent dans l’aura du Christ Solaire Cosmic. Lisez le livre d’Ezéchiel, le premier chapitre, où il décrit les Ophanim qui apparaissent dans sa vision. Les ignorants qui ne savent rien de l’Alchimie et de la Kabbale disent: « Les Ophanim que Ezéchiel décrit dans son livre sont un système de roues d’un vaisseau cosmique qui est venu d’une autre galaxie, d’un autre système solaire; et les saintes créatures qui apparaissent sont des extraterrestres qui viennent sur la Terre et qui naviguent avec ces vaisseaux cosmiques. « Non! Désolé, Ezéchiel ne décrit pas un vaisseau cosmique, mais le Merkabah, le trône de char avec son cortège de cherubim; c’est ce qui est décrit dans les premiers chapitres du Livre d’Ézéchiel le prophète.

Les Ophanim sont très proches de יהוה Iod-Havah parce qu’ils sont en relation avec Chokmah, la seconde sephirah, le Fils, dont le royaume est dans le cœur, Tiphareth. Ainsi, les Ophanim et les Chaioth-Ha-Kadosh sont ce que Ezéchiel en tant que bodhisattva voit quand il atteint le niveau de Tiphereth. Le livre d’Ézéchiel déclare:

« Cela [Ophanim] était l’apparition de l’image de la gloire de יהוה Iod-Havah [Chokmah]. Et quand je l’ai vu, je tombai sur ma face, et j’entendis la voix de celui qui parlait. Et il me dit: fils de l’homme, debout sur tes pieds, et je vais te parler. Et l’esprit [de Chokmah] est entré en moi quand il m’a parlé, et m’a mis sur mes pieds, alors je l’ai entendu me parler. Et il me dit: Fils de l’homme, [comme j’ai envoyé Moïse] Je t’envoie aux enfants d’Israël, à une nation rebelle qui a révolté contre moi: eux et leurs pères ont péché contre moi, même jusqu’à ce jour. « – Ezéchiel 2: 1-3

Ezéchiel est appelé « fils de l’homme. » Où pouvons-nous trouver le fils de l’homme?

« Quand Jésus est venu dans le territoire de Césarée de Philippe, il demanda à ses disciples, en disant: Dit-on que je suis le fils de l’homme? » – Matthieu 16

La Bible parle dans les évangiles à propos du fils de l’homme, et les gens partout dans le monde attendent « la venue du fils de l’homme dans le ciel ».

« Et alors toutes les tribus de la terre pleurent et ils verront le fils de l’homme venant sur les nuées du ciel: avec puissance et une grande gloire. « – Matthieu 24

Les gens lisent tout à la lettre et disent qu’un jour le fils de l’homme apparaîtra dans les nuages. Eh bien, ésotériquement, alchimiquement parlant, le fils de l’homme est Tiphereth, et se rapporte à l’âme humaine qui a atteint ce niveau. Le fils de l’homme et le fils de Dieu devient le même Etre en Tiphereth. Tout le monde a le fils de l’homme à l’intérieur, mais non développé.

Les Ophanim sont « les roues » ou êtres christifié dont les Auras ressemblent à des cercles de lumière qui descendent de Chokmah pour encercler les têtes des quatre cherubim, les quatre corps solaires de Tiphereth (bodhisattva), à savoir, les corps physique, astral, mental et causal. Voilà pourquoi nous voyons dans les graphiques, de nombreuses roues tournant autour du Bodhisattva pour indiquer ce que Ezéchiel a vu dans son expérience. Alors, quand vous dites: « Ophanim, tournez et resplendissez », vous devez imaginer dans votre cerveau et votre colonne vertébrale ces roues ou chakras d’énergie en train de tourner et briller; vous devez vous concentrer sur eux pour que la lumière christique descende en accord avec votre niveau.

Kether

Enfin, nous arrivons au sommet de l’Arbre de Vie dans le monde de Yetzirah, et prononcons:

« Chaioth Ha Kadosh Criez, Parlez, Rugissez, Mugissez! Kadosh, Kadosh, Kadosh! Shaddai, Adonaï, Iod-Havah, Eheieh Asher Eheieh! Hallelu-Jah, Hallelu-Jah, Hallelu-Jah, Amen. Amen. Amen. »

brahma

« Je voyais אדני Adonaï assis sur un trône, haut et élevé, et son train rempli le temple. Unis, desשרפי Séraphim se tenaient au-dessus de lui, ils avaient six ailes; avec une paire ils se couvraient le visage, et avec une paire ils se couvraient les pieds, et avec une paire ils volaient.

    « Et l’un criait à l’autre, et dit: קדוש קדוש קדוש יהוה צבאות Kadosh, Kadosh, Kadosh Iod-Havah Sabbaoth: toute la terre est pleine de sa gloire. » – Esaïe 6: 1-3

En Hébreu, chaioth חיות signifie « animaux », au pluriel. Chaiah חיה est singulier pour « animal » et aussi « la vie. » Voilà pourquoi, dans le livre de la Genèse il dit Nephesh Chaiah נפש חיה – qui signifie « âme animale » ou « âme vivante. » Donc quand nous disons chaioth חיות nous nous joignons « vies « et » créatures « , ainsi Nephesh Chaiah signifie « êtres (créatures) vivants ». Ha ה signifie »le », Kadosh קדוש signifie « saint,
sacré ». Ainsi, Chaioth Ha Kadosh signifie les animaux saints ou sacrés.

Combien sont ces animaux sacrés? Ils sont quatre:

Le premier est l’aigle qui crient, qui symbolise l’élément air, Tiphereth. Voilà pourquoi vous voyez dans le graphique, l’aigle au-dessus des trois faces de Brahma, Kether. Pourquoi trois visages? C’est parce que Kether est la tête du Père, du Fils et du Saint-Esprit / Kether, Chokmah, Binah / Brahma, Vishnu, Shiva.

La deuxième créature sainte est l’être humain qui parle, qui symbolise l’élément eau, Chesed.

La troisième créature sainte est le lion qui rugit en haut à droite de la tête de ce symbole, qui symbolise l’élément feu, Geburah.

En haut à gauche de la tête de ce symbole se trouve la quatrième créature sainte, le taureau qui mugit, qui symbolise l’élément terre, Malkuth.

Donc, quand nous disons, « Chaioth Ha Kadosh, criez, parlez, rugissez, mugissez, » nous abordons les forces des quatre éléments de la nature qui se rapportent au Saint Nom de Dieu, le Tétragrammaton, parce Iod-Hei-Vav-Hei concernent les quatre éléments, ou les quatre créatures dans le corps du sphinx de l’Egypte.

Quand nous disons, « Kadosh, Kadosh, Kadosh! » Nous sommes alors en train d’aborder les trois Sephiroth au dessus de l’Arbre de Vie, parce que ces trois sont le Saint Trois-Unité qui sont parfaitement symbolisé dans ce graphique. Si nous utilisons notre concentration et notre imagination, nous verrons toutes ces forces qui descendent quand nous récitons l’invocation.

A la fin, nous disons,

    « Shaddai, Adonaï, Iod-Havah, Eheieh Asher Eheieh! Hallelu-Jah, Hallelu-Jah, Hallelu-Jah, Amen. Amen. Amen. »

Eheieh Asher Eheieh signifie: « Il est ce qu’il est. » Ces mots sont écrits dans le livre de l’Exode.

    « Et Dieu dit à Moïse, Eheieh Asher Eheieh (je suis ce que je suis). » – Exode 3.14

Mais quand nous prononçons Eheieh Asher Eheieh, nous devons comprendre que nous disons: « Il est ce qu’il est, » parce Eheieh est Kether au sommet, mais nous sommes encore en bas. Ainsi, Kether a le droit de dire: « Eheieh Asher Eheieh. » Mais quand nous nous référons à lui, nous disons: « Il est ce qu’il est. » Parcontre, Dieu dit au sommet de l’Arbre de Vie, « Je suis ce que je suis. »

Ensuite, nous disons « Hallelujah, Hallelujah, Hallelujah », qui signifie « louange Jah. » Rappelez-vous que Jah est un mot androgyne. Par conséquent, les gens qui croient que Dieu est masculin sont des demi-athés, parce que Dieu est masculin-féminin. Dieu est Jah: Iod est masculin, Hei est féminin. Lorsque vous prononcez le mot Jah dans Hallelujah, vous félicitez le Seigneur Jah, qui est androgyne. Et nous le disons trois fois, parce que Kether est Jah, Chokmah est Jah, et Binah est Jah, ce qui signifie mâle-femelle.

    « Ceci est le compte des générations d’Adam. Le jour où אלהים Elohim créa Adam, à l’image de אלהים [אל El-masculin et אלה Elah-féminin, plus la terminaison ים pluriel im]. Elohim les a fait [ces générations]; mâle et femelle il les [ces générations] créa ; et les bénit, et les a nommé Adam, au jour où ils [ces générations] ont été créés « – Genèse 5: 1-2.

Alors, louez le Seigneur, « Hallelujah, Hallelujah, Hallelujah, Amen, Amen, Amen. »

Eucharistie

Lorsque vous avez fini de réciter l’invocation, alors vous pouvez prendre l’Eucharistie dans votre maison, comme suit: tout concentré dans votre être intérieur, vous dites: « Mon Père, mon Dieu, je vous en prie, je vous demande maintenant, s’il vous plaît, chargez pour moi avec une force Christique solaire ce vin (jus de raisin non-alcoolisé) que je vais boire, et ce morceau de pain que je vais manger, pour que je puisse nourrir mon âme avec les atomes de tous les êtres qui sont les ministres du Seigneur. » Par la suite, vous bénissez le vin (jus de raisin non alcoolisé) et le pain au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et tout en mangeant et en buvant l’Eucharistie prononcez mentalement le mantra Krim. (prononcez Krim, avec le i comme dans « crime »). Telle est la voie avec laquelle le Christ solaire nourrit votre âme avec l’Eucharistie après la récitation de l’invocation. Telle est précisément la façon dont le Maître Samael explique dans ses livres pour les gens qui n’ont pas la possibilité d’entrer dans un temple gnostique. L’Eucharistie doit être pris à chaque fois après que nous effectuons l’Alchimie sexuelle, après la transmutation de l’énergie sexuelle, qui est, quand il n’y a pas de fornication. Mari et femme récitent l’invocation ensemble et par la suite, l’homme bénit le pain et le vin et les deux genoux pliés (à genoux) et mangent et boivent ensemble l’Eucharistie.

Dans le passé, en Israël ou en tout lieu, lorsque les Hébreux ont célébré le Saint Shabbath, le samedi saint, chaque semaine, ils ont toujours bu du vin consacré, bénit la viande, du poisson et d’autres éléments avec du sel consacré, et par la suite ils les mangeaient pieusement au cours de la célébration du Shabbath. Ainsi, ce fut leur manière de recevoir la lumière de l’Eucharistie. Voilà pourquoi le Shabbath est Saint. C’est l’un des secrets de Shabbath.

Cependant, pour nous, les Gnostiques, nous suivons également des procédures similaires à travers le rituel Pancatattva, que nous trouvons dans le livre, Le Mystère de la Floraison d’or de Samaël Aun Weor. Les Gnostiques ont sur leur petit autel un morceau de poisson, un morceau de viande, une petite tasse remplie de jus de raisin, et du pain, et mangent et boivent après la transmutation de leur énergie sexuelle, qui est le cinquième élément. Pancatattva signifie « cinq tattvas. » La cinquième c’est l’énergie sexuelle que nous transmutons en premier. Par la suite, la récitation de l’invocation de Salomon doit être effectuée afin de charger le pain, le vin, le poisson et la viande, pour finir avec le Rituel Pancatattva. Après l’invocation, on mange le pain, le poisson et la viande, et boit le vin (jus de raisin).

Ainsi, voici comment l’alchimiste se charge avec les forces de l’Arbre de Vie, et comment il est assisté par le Seigneur dans les différentes étapes. Écoutez ce que j’ai dit: « assisté par le Seigneur dans différentes étapes. » Qui est le Seigneur? Le Seigneur est Iod-Havah, Chokmah, le Christ cosmique qui descend en fonction de notre niveau. Ne pensez pas comme certains ignorants qui se disent Gnostiques, qui ignorent que le Seigneur descend dans les différents niveaux à l’intérieur de toute personne qui travaille fidèlement avec l’Alchimie. Le Seigneur, le Christ, est de l’énergie, et agit à travers chacun d’entre nous dans les différents niveaux. Si nous sommes des débutants, nous allons recevoir la force en tant que débutant. Mais aussi longtemps que nous marchons et avancons sur ce chemin, nous devenons des véhicules du Seigneur, parce que nous transmutons l’énergie sexuelle. Rappelez-vous la déclaration que nous avons lu au début, quand on a parlé des mages.

    « Le fruit du juste vient de l’Arbre de Vie. »

Ainsi, c’est précisément à travers le Rituel Pancatattva que nous mangeons les fruits de l’Arbre de Vie; parce que dans les fruits se trouvent les énergies Christiques de toutes les hiérarchies nommées dans l’invocation de Salomon. Lorsque nous effectuons l’invocation de Salomon, l’énergie Christique descend en fonction de notre niveau; encore une fois, ces énergies sont les fruits de l’Arbre de Vie: le Christ.

    « Et celui qui prend de Nepheshoth est sage. »

Donc, si vous vous nourrissez avec Nepheshoth, c’est à dire, en transmutant votre énergie sexuelle Christique, alors vous êtes un disciple du Seigneur, vous suivez Chokmah. Parcontre, si vous êtes un fornicateur, si vous renversez le Nepheshoth, la vie vivante de votre énergie sexuelle, cela n’a pas d’importance quel type d’invocation vous effectuez, ou quel type de rituel vous faites. Elle n’appelera pas les êtres supérieurs, les forces du Christ, parce que le Christ descend seulement à l’intérieur de ceux qui suivent le chemin de la Chasteté. Voilà pourquoi il y en a beaucoup qui travaillent et effectuent différents rituels, des mantras, des rites, dans beaucoup de religions, mais ils ne suivent pas la Chasteté. Ils sont juste des fornicateurs. Pour suivre le Seigneur, vous devez être dans la Chasteté. Vous devez transformer votre énergie sexuelle, la Nepheshoth, la Nephesh Chaiah dans les différents niveaux.

Questions et Réponses

Public: Devons-nous décorer notre chambre avec les trois couleurs primaires qui sont écrites dans le livre Yoga du Rêve? Sont-elles liées à cela?

Instructeur: Oui, elle le sont. Vous en train de demander au sujet des trois couleurs primaires, qui sont bleu, rouge et jaune, qui se rapportent au premier triangle de l’Arbre de Vie, le Triamatzikamno. Le bleu se rapporte au Père (Kether), le jaune concerne le Fils (Chokmah) et le rouge concerne le Saint-Esprit (Binah). Si nous décorons notre chambre avec ces trois couleurs primaires (cela n’a pas d’importance comment, mais les trois couleurs primaires doivent être dans la salle), les forces Christiques descendront avec plus de force. Rappelez-vous que les couleurs ne sont que différentes modifications de la lumière. Le Seigneur est la lumière. Il a dit:

    « Je suis la lumière du monde. »

Lorsque nous sommes dans la Chasteté, autant que nous pratiquons et faisons les différents rites, nous chargons une chambre ou un autel avec notre magnétisme. Donc, il est bon d’avoir les trois couleurs primaires dans notre chambre à coucher.

Public: Les quatre animaux sacrés Chaioth Ha Kadosh sont-ils liés au sphinx et aux quatre éléments, comme par rapport au Rituel Pancatattva, les éléments que nous pouvons charger ou bénir, afin de tirer parti des forces des éléments?

Instructeur: Indiscutablement, ils sont liés. L’aigle se rapporte à l’élément air, le lion à l’élément feu, le taureau à l’élément terre, et l’être humain à l’élément eau. Quand un homme et une femme accomplissent l’acte sexuel, quand l’homme est relié à la femme, le cinquième élément qui est appelé Akash est relié à eux. Donc, à travers la transmutation sexuelle, nous transmutons l’Akash – le cinquième élément. Ainsi, après l’alchimie sexuelle, quand nous mangeons les autres éléments, nous nous connectons à Chaioth Ha Kadosh. Rappelez-vous qu’il est écrit:

    « Et au-dessus du firmament qui était sur [le Chaioth] leurs têtes il y avait quelque chose semblable à une pierre de saphir, en forme de trône: et sur cette forme de trône apparaissait comme un aspect d’Adam [Kadmon]. Et je vis comme la couleur de l’ambre, comme l’apparence de feu tout autour à l’intérieur, depuis ses reins vers le haut, et depuis ses reins vers le bas, je vis comme l’aspect du feu, et il avait une splendeur tout autour. Comme l’apparence de l’arc qui est dans la nuée en un jour de pluie, tel était l’aspect de la splendeur tout autour. Ce fut l’image de la gloire de יהוה Iod-Havah. Et quand je l’ai vu, je tombai sur ma face, et j’entendis la voix de celui qui parlait « – Ezechiel 1: 26-28.

Voilà pourquoi ces peintres qui ont peint les quatre animaux sacrés d’Ezéchiel, ont toujours peints Adam Kadmon au-dessus des quatre créatures saintes, parce que l’Ancien des jours est lié à l’élément Akasha. Ainsi, lorsque nous effectuons le Rituel Pancatattva, nous devons comprendre que les quatre éléments sont en relation avec les éléments que nous avons mis sur l’autel de notre chambre, afin de nous charger avec les énergies du Seigneur – qui sont synthétisées dans les quatre éléments qui représentent le nom en quatre lettres de Dieu, le Tétragrammaton. Rappelez-vous que lorsque nous travaillons avec ces éléments, nous travaillons avec l’étoile à cinq pointes, ce qui est l’être humain, parce que nous sommes le résultat de l’Akash, le cinquième élément.

Public: Car le monde de Chokmah, qui est le monde du Fils, le Christ cosmique, à qui tous nos êtres sont reliés à différents niveaux; comment pouvons-nous découvrir dans quel niveau nous ou une autre personne se trouve?

Instructeur: La seule façon de le découvrir c’est d’entrer dans le monde de Chokmah – le monde du Christ, par la méditation, et d’expérimenter ce que le Maître Samael a expliqué comme étant le Maha Samadhi – dans lequel vous vivez la vie de l’un de ces êtres qui sont connectés à Chokmah. Ainsi, dans le monde de Chokmah, vous trouvez les Ichim, les Cherubim, les Seraphim, tous ces êtres que nous nommons dans le monde de Yetzirah. Chacun d’eux sont connectés avec le Seigneur. Tout le monde administre la force de Chokmah selon son propre niveau. Quoique, lorsque nous abordons Jésus de Nazareth, nous comprenons qu’il est un être très élevé qui dépasse Yetzirah. Il appartient à l’Absolu. Il est un être très élevé. Jean-Baptiste est un autre Christ ou un autre véhicule du Seigneur, donc comprenez cela. Voilà pourquoi dans le Gnosticisme, lorsque nous nous référons à Mohammad, Bouddha, Jésus, Jean-Baptiste, Abraham, Moïse, et tous ces grands maîtres qui sont venus sur la Terre pour nous aider, ils sont tous des véhicules de Chokmah – de יהוה Iod -Havah à différents niveaux, mais chacun a une hierarchie. Comment pouvons-nous savoir la différence de niveau de la personne que nous invoquons? Eh bien, c’est seulement en entrant dans ce monde. Si cette personne dit: « Je suis un véhicule du Seigneur. Je suis un avatar « , alors méditez, entrez dans le monde de Chokmah, et découvrez s’il est en effet là. Lorsque nous faisons l’expérience de la vie d’une personne dans le monde de Chokmah à travers un Maha Samadhi, nous voyons vraiment si cette personne est un véhicule du Seigneur; car tout le monde, comme je le disais, est relié à ce monde. Ainsi, c’est la seule façon de découvrir cela. S’il est un démon, il est également connecté à ce monde, parce que le Christ est la source même de toute vie. Ainsi, si quelqu’un dit: « Je suis un grand avatar, un grand maître », et quand à travers un Samadhi nous entrons dans le monde de Chokmah et investiguons sur lui, et si l’énergie du Seigneur nous envoie à Klipoth (enfer), alors nous saurons qu’il n’est pas ce qu’il prêche. Dans Klipoth, il sera juste quelqu’un qui expulse le feu du Seigneur. Voilà pourquoi quand on parle de la lumière de Chokmah, le Christ, dans le corps de Jésus, jean a dit:

    « Jésus ne se fiait point à eux, parce qu’il connaissait tous les hommes, et n’avait pas besoin qu’on lui rendît témoignage de l’homme: car il savait ce qui était dans l’homme. » – Jean 2: 24, 25

La lumière de Chokmah sait dans quel niveau nous sommes. Néanmoins, pourquoi avons-nous besoin d’enquêter sur quelqu’un? C’est préférable pour vous de vous enquêtez, à quel niveau vous êtes, et vous découvrirez alors, malheureusement, que vous êtes dans Klipoth.

Public: Est-ce que l’Instructeur peut révéler le mystère du Roi Salomon divisant un enfant en deux moitier?

    « Alors vint deux femmes, qui étaient des prostituées, vers le roi, et se tint devant lui. Et une femme a dit, O mon seigneur, moi et cette femme habitent dans une maison; et je fus délivrée d’un enfant avec elle dans la maison. Et il arriva le troisième jour après que je fus délivrée, que cette femme a été livrée aussi: et nous étions ensemble; il n’y avait pas un étranger avec nous dans la maison, sauf nous deux dans la maison. Et l’enfant de cette femme est mort dans la nuit; parce qu’elle le couvrit. Et elle se leva à minuit, et a pris mon fils à mes côtés tandis que ta servante dormait, et le mit dans son sein, et mit son enfant mort dans mon sein. Et quand je me suis levé le matin pour allaiter mon fils, voici, il était mort: mais quand je l’ai regardé attentivement le matin, voici, ce n’était pas mon fils, que je portais.

    « Et l’autre femme dit: Non; mais le vivant est mon fils, et le mort est ton fils. Et celle là dit: Non; mais le mort est ton fils, et le vivant est mon fils. Ainsi, elles parlèrent devant le roi.

    « Alors le roi dit: L’une dit: C’est mon fils qui est vivant, et c’est ton fils qui est mort; et l’autre dit: Nullement! mais c’est ton fils qui est mort, et mon fils est vivant.

    « Et le roi dit: Apportez-moi une épée. Et on apporta l’épée devant le roi. Et le roi dit: Coupez l’enfant vivant en deux et donnez la moitié à l’une et la moitié à l’autre.

    « Alors parlait la femme dont l’enfant était vivant au roi, car ses entrailles aspiraient à son fils, et elle dit: O mon seigneur, donnez-lui l’enfant vivant, et ne le tuez point. Mais l’autre dit: Il ne sera ni à moi ni à toi, mais divisez-le.

    « Le roi répondit et dit: Donnez-lui l’enfant vivant, et ne le tuez point: elle est la mère de celui-ci. » – 1 Malachim 3: 16-27

Instructeur: Le mystère, c’est que la femme [Malkuth], qui est vraiment en train de se repentir et travaillant sur le chemin de l’Auto-Réalisation de l’Être, protège son âme. Lorsqu’elle est éveillée, la Mère Divine Shechinah protège toujours son enfant, tandis que la femme qui est en train de forniquer, qui se prostitue, ne protège personne parce que Lilith, le Kundartigateur recouvre l’âme avec la mort. L’enfant Christ ne travaille pas avec elle. Donc la femme [Malkuth] qui est une fornicatrice, une prostituée, ne se soucie pas pour les mystères Christiques. Elle va tout simplement vers le bas. Nous pouvons dire que c’est un symbole des deux manières de l’Alchimie dans Malkuth, dans laquelle la Mère Divine protège son âme, à tout prix.

Public: Est-ce que l’invocation est à l’usage exclusif de la deuxième chambre?

Instructeur: Non Si tel était le cas, Samaël Aun Weor n’aurait pas donné des conférences publiques sur l’invocation, ni aurait écrit à ce sujet dans plusieurs de ses livres, comme le manuel de magie pratique, Logos Mantra Théurgie, etc. En effet, c’est l’une des principales invocations que nous effectuons dans la deuxième chambre, mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas l’utiliser si vous n’êtes pas en deuxième chambre. Grâce à cette invocation nous nous connectons aux différents niveaux de notre être, à toutes les différentes parties de l’Etre que nous avons à l’intérieur. Lisez le livre Astrologie Pratique de Samaël Aun Weor dans lequel nous avons inclus beaucoup de livres, où le maître nous a tous conseillé de réciter et de mémoriser non seulement cette invocation, mais beaucoup d’autres. Un vrai Gnostique connaît celle-ci et d’autres invocations par la mémoire. Il viendra dans les jours futurs dans lesquels les gnostiques ne sera pas en mesure de se réunir en groupes, non pas parce qu’ils ne seront pas autorisés ou parce qu’ils ne veulent pas, mais à cause des catastrophes, des guerres, qui finiront par venir; ainsi, comment allons-nous recevoir la force du Seigneur si nous ne savons pas comment? Si vous pensez qu’il est seulement pour la deuxième chambre, alors vous avez vraiment condamné le Seigneur au exclusivisme (être disponible seulement pour quelques-uns). Ce n’est pas le cas. Le Maître Samael a écrit toutes ces invocations et des prières afin que nous puissions tous les utiliser dans nos maisons privées. Bien sûr, en Seconde Chambre, c’est différent, mais c’est un autre niveau que nous n’expliquons pas ici. Mais cette invocation et tous les autres conjurations peuvent être utilisées partout, à tout moment, pour tout pratiquant sérieux de la doctrine de Samaël Aun Weor. Comme je l’ai dit, lisez ses livres, et vous apprendrez d’eux, parce qu’il nous a appris cela en eux.

Public: Qu’est-ce qui se passe quand un accident sexuel arrive dans le couple, c’est à dire, ils essaient de transmuter et tout d’un coup, l’homme, plus communément, éjacule, qui est, il perd par l’orgasme la force Christique?

Instructeur: Il perd le feu Christique, conformément à l’ampleur de la faute. Voici ce que dit le maître Samael:

    « Quand l’Alchimiste commet le crime de répandre la « coupe d’Hermès » (je me réfère à l’effusion séminale), il perd évidemment des degrés maçonniques, parce que le feu des enchantements amoureux descend d’une ou de plusieurs vertèbres selon la gravité de la faute. Récupérer les degrés perdus est terriblement difficile. Cependant, il est écrit qu’il y a plus de bonheur dans la cathédrale de l’âme pour un pécheur repenti que pour mille justes qui n’ont pas besoin de repentance. » – Les Trois Montagnes

Rappelez-vous que le Seigneur est compatissant, parce que le Seigneur veut nous aider. Si nous avons un accident, bien que pouvons-nous faire? Si nous avons un accident, nous avons évidemment besoin de l’aide du Seigneur, parce que nous sommes en bas. « Aidez-moi, Seigneur, je ne pouvais pas me contrôler. S’il vous plaît nourrissez mon cœur afin de lutter à nouveau contre ce démon de la luxure qui me fait tomber lors de la pratique de l’alchimie sexuelle, de sorte que je puisse récupérer mes forces. » Ainsi, le Seigneur descendra et vous donnera la force en fonction de votre niveau. Voilà la réponse: selon votre niveau, en fonction de la gravité de la faute. Le Seigneur est compatissant et il connaît notre cœur. Une autre réponse sera en relation avec les pratiques de la deuxième chambre. Mais ceci est une conférence publique.

Public: Est-ce que l’invocation est seulement liée au monde de Yetzirah?

Instructeur: Eh bien, réellement l’invocation est non seulement liée au monde de Yetzirah, mais à tous les mondes de l’Arbre de Vie. Si vous étudiez l’invocation, vous verrez comment l’invocateur récite les différents noms du monde de Atziluth, à savoir, Iod-Havah, Eheieh Asher Eheieh, Sabbaoth, Adonaï, Shaddai, etc. Tous ces noms sont liés au monde de Atziluth. Mais, nous demanderons « Mais, pour le monde de Briah? » Le monde de Briah est le monde de la création et des archanges selon le Christianisme, le monde du Logos, ou Logoï, les sept forces principales, les puissances qui nous aident – comme nous l’avons expliqué au début de cette conférence. Donc, quand nous travaillons sur nous-mêmes avec l’alchimie sexuelle, nous travaillons avec les trois forces primaires à travers l’un des sept rayons, dans le monde de la création. Mais par la suite, nous nous adressons au monde de Yetzirah, la hiérarchie, le monde de la formation, parce que dans Yetzirah se trouvent les initiés qui travaillent avec et qui contrôlent cette force Logoïque, ils aident quelqu’un parce qu’ils ont le devoir de nous aider, car ils ont pris le chemin direct. En d’autres termes, ces hiérarchies que nous nommons dans le monde de Yetzirah, le monde de la formation, sont les êtres du monde de la voie directe qui développent Christ à l’intérieur, non seulement sur cette planète, mais dans toute les planètes du système solaire ou galaxie. Nous ne devons pas tomber dans l’erreur de penser que seuls les habitants de la Terre sont spéciaux. Tout ce travail que nous expliquons ici est pour toutes les planètes, tous les mondes de chaque humanité, pour chaque planète de l’univers. Tel est le monde de Yetzirah.

L’autre monde est Assiah, le monde physique ou corps physique, qui, avec ses chakras de feu nous aide également dans Malkuth, le monde des Ichim, les enfants de feu. Par exemple, en tant qu’alchimiste, je suis un enfant de feu parce que je travaille sur mes chakras avec mon feu sexuel, de même, chacun d’entre vous qui travaillent avec l’énergie sexuelle, qui sont dans la Chasteté, vous êtes aussi les enfants de feu, chacun de nous, dans différents niveaux. Ainsi, les Ichim, les enfants de feu, dans le monde physique, sont à des niveaux différents selon la hiérarchie de Yetzirah, ou en conformité avec le monde de Briah, dans lequel nous commençons tout juste à créer le corps astral, le corps mental, ou le corps causal, car, ceux-ci sont créés par les hiérarchies du monde de Briah: création.

Public: Quel est le meilleur temps pour prononcer cette invocation; avant la copulation alchimique ou après?

Instructeur: Le Maître Samaël Aun Weor a expliqué dans le livre Le Mystère de la fleur d’Or que le Maïthuna est le premier. Il est écrit:

    « Enfin [après le Maïthuna], ils bénissent l’eau contenue dans un verre de cristal propre et boivent, en rendant grâce à la Mère Divine.

    « Ainsi, par la jouissance intelligente des cinq « M » (Maïthuna, Madya, Mamsa, Matsya, Mudra), qui est: la femme, le vin, la viande, le poisson et les céréales, nous invoquons la puissance (Shakti) des éléments, les portant à présent en nous-mêmes ici et maintenant « .

Nous devons donc le faire après, donc nous sommes déjà chargés après la Magie sexuelle, alors nous pouvons avoir le pouvoir de charger les autres éléments. Le tattvas Akâsha qui travail dans la copulation est la synthèse de tous les éléments. Ainsi, après le Maïthuna, nous avons la force Christique accumulée à l’intérieur de nous, ce qui nous donne le pouvoir de bénir les autres éléments et de recevoir plus de force en récitant l’invocation de Salomon. Et, je le répète, nous recevons la force en fonction de notre travail. Une autre chose est dans la Seconde Chambre. Ils obtiennent plus d’aide, mais cela est différent.

Public: J’ai l’impression que les Elohim sont des esprits, des forces.

Instructeur: Oui, Elohim signifie « dieux et déesses. » Parcontre, le Ruach Elohim est quelque chose de différent.

Quand vous dites Elohim, vous abordez le premier triangle de l’Arbre de Vie, comme nous l’avons expliqué dans d’autres conférences. El est Kether. Elah en Hébreu signifie aussi « ceux-ci », c’est Chokmah, l’unité multiple parfaite. Vous pouvez également traduire Elah par « déesse », mais dans ce cas, c’est « ceux-ci, » la pluralité ou l’unité multiple parfaite. Binah est Elohim. Donc, le mot Elohim se réfère à Kether, Chokmah et Binah; Père, Fils et Saint-Esprit; trois forces en Elohim.

Maintenant, quand nous parlons de Ruach Elohim, nous parlons de notre propre Intime individuel particulier, qui est un dédoublement de Binah. Chesed est le fils de Binah, qui est Père et Mère à l’intérieur de nous. Donc, le père et la mère sont Binah, le Saint-Esprit. La force Logoïque, mais ici en nous, Ruach Elohim est notre propre Esprit. Ainsi, le Ruach Elohim, sous le commandement de Jehovah Elohim (Binah) est celui qui fait tout le travail que nous expliquons ici, à l’intérieur de chaque être. Chacun de nous a son propre Ruach Elohim (Esprit) particulier. Il est appelé Ruach Elohim parce Chesed est le Ruach ou Esprit émané de Elohim, le premier triangle de l’Arbre de Vie. Donc, c’est la différence.

Quand nous disons Ruach Elohim, nous devons nous connecter à notre propre Intime particulier. Parcontre, quand nous disons Elohim nous abordons la Sainte Trinité, qui est au-dessus du Ruach Elohim (Chesed). Et nous disons aussi Jéhovah Elohim, parce Binah est Jéhovah Elohim. Parcontre, Chesed est Ruach Elohim. La même force dans différents niveaux.

Public: Est-ce que nous nous concentrons dans notre Intime seulement dans le Rituel Pancatattva et dans l’invocation de Salomon ou à tout moment lorsque nous nous réunissons et mangeons?

Instructeur: Voilà une bonne question car en effet, nous devons le faire tous les jours; chaque fois que nous nous asseyons à table pour manger, nous devons nous concentrer sur notre propre Etre particulier. Nous devons apprendre comment nourrir notre corps physique, le mental, l’âme et l’esprit lorsque nous mangeons. Ceci est expliqué dans Le Mystère de la Floraison d’Or de Samaël Aun Weor. Chaque fois que vous mangez, quand vous êtes en train de mâcher et d’avaler votre nourriture, vous devez vous concentrer sur votre Dieu et prononcer le mantra KRIM. Prononcez cela comme « crime ». Voilà comment vous le prononcez. Mais il est écrit K R I M. Prononcez mentalement, parce que si vous le faites verbalement, vous vous étoufferez. Alors, faites mentalement, et imaginez que vous prenez la Nephesh Chaiah, l’âme vivante, de la nourriture que vous mangez, parce que la Nephesh Chaiah, la vie, la vie de l’âme est partout, elle est présente dans tous les aliments biologiques. Alors, quand vous mangez, vous êtes également en train d’effectuer l’Alchimie. Vous voyez, l’Alchimie n’est pas seulement l’alchimie sexuelle. L’alchimie est la transformation chimique des aliments que nous mangeons et que notre système digestif transforme en énergie dans notre corps. Lorsque vous êtes aussi dans la nature en train de faire le pranayama, vous êtes aussi en train de faire l’Alchimie, vous vous nourrissez avec le Prana des éléments. Surtout quand vous mangez.

Voilà pourquoi le maître Jésus de Nazareth a institué la Dernière Cène dans les évangiles, afin de nous apprendre sur le pain et le vin, et sur tous les éléments dont nous avons besoin pour notre nourriture. Le Seigneur en tant que lumière, énergie, en tant que la vie, nous guide. Rappelez-vous cela. Ceux qui affirment que l’Eucharistie n’est pas nécessaire sont des démons de Klipoth, parce que si vous voulez marcher sur le chemin du Seigneur, qui est la Lumière Solaire, vous avez besoin de l’aide du Seigneur. Le Seigneur est la lumière du monde qui multiplie le pain de vie qui nourrit tous les animaux, les plantes et les humains. Voilà pourquoi, lorsque nous mangeons la force Christique, nous nous alimentons nous-même, notre être. C’est quelque chose de très important à comprendre, parce que ceux qui rejettent l’Eucharistie et disent que ce cela n’est pas nécessaire, ils rejettent le Seigneur, le Christ, qui est la nourriture, qui est partout, et que nous avons besoin pour s’éveiller. Rappelez-vous, il a dit « Je suis la lumière du monde. » Telle est la Lumière Solaire qui est dans tous les règnes de la nature, même en enfer. Donc, nous avons besoin de nous nourrir avec le Christ pour avancer.

Public: Qu’en est-il de la restauration rapide, par exemple McDonald.

Instructeur: Le sens spirituel de la dignité et de l’intégrité envers notre physicalité est perdu quand nous mangeons impure, de faible qualité, ou de restauration rapide. Voilà pourquoi, en cette époque, les personnes qui n’ont pas encore perdu leur modestie veulent des aliments biologiques. Les aliments biologiques sont riches en substance Christique que nous appelons le potentiel Shakti, Nephesh Chaiah dans la nourriture. Dans le type de nourriture de McDonald, il n’y a pas de potentiel Shakti. Vous êtes juste en train de manger un morceau de papier. Il peut être très savoureux, mais si vous voulez nourrir votre âme et votre esprit, et prononcer KRIM, mangez de la nourriture pure, des aliments biologiques, sans produits chimiques, modifications ou traitements dits « modernes ». Nous avons besoin de nourriture venant de la nature, et non pas des laboratoires et des usines. Si vous prononcez le mantra quand vous mangez fast food de McDonald ou toute restauration rapide, cela ne fonctionne pas, vous ne recevrez aucune force Christique de lui. C’est vraiment du « malbouffe ».

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Invocation of Solomon, Part 2

L’Invocation de Salomon, Partie 1

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Défense Pour la Guerre Spirituelle

Cette conférence est une continuation de «La prière du Seigneur», qui aide à comprendre plus profondément qui est «le Père»; elle aide à comprendre notre Être réel – en d’autres termes, notre véritable Être, qui est, «notre Père qui es aux cieux.»

Dans la Gnose, nous comprenons que le Père est Elohim: une Unité Multiple Parfaite. Il est appelé «L’armée des Enfants.» La Bible appelle cela, l’Unité Multiple Parfaite «Elohim,» qui, à son tour, appelle tous ses parties «mon peuple.» Ils sont appelés «les enfants d’Israël», et se rapportent aux différents archétypes que nous avons à l’intérieur.

solomon

Salomon, le Roi a donné une invocation très puissante qui nomme tous ces archétypes ou parties de notre Être intérieur, notre Père intérieur qui est dans les cieux. En synthèse, cette puissante invocation cite toutes les parties de notre Être intérieur, notre Père intérieur qui est dans les cieux au sujet de qui nous avons déjà expliqué dans la conférence, «La Prière du Seigneur.»

Dans la Kabbale, dans le langage Hébreu Ha-Schamayim השמים signifie «les cieux», mais cela signifie aussi «les noms.»

Le mot Hébreu Elohim, qui est pluriel, signifie «dieux et déesses», mais ce mot a été traduit à tort par «Dieu».

«Au commencement Elohim créa «Les Noms [Archétypes dans les neuf sephiroth]» et la terre [la dixième, Malkuth]. Et [ספירה Sephirah] la terre [la Mère Cosmique] était informe et vide.» – Genèse 1: 1, 2

L’Invocation de Salomon nomme tous ces archétypes afin de les invoquer et d’utiliser leurs forces à des fins spirituelles. Ces archétypes sont à l’intérieur de nous. Ils forment notre véritable Être, notre Être intérieur. En ces temps où nous sommes en difficulté, nous devons mémoriser cette invocation pour que notre Être intérieur nous aide dans les aspects difficiles de notre vie. C’est une très longue invocation; voilà pourquoi le Maître Jésus de Nazareth a donné le «Pater Noster» qui synthétise tout cela.

Nous allons expliquer l’Invocation de Salomon pour que vous compreniez ce que l’invocation nomme quand nous la récitons.

L’Invocation de Salomon commence comme suit:

«Puissances du Royaume soyez sous mon pied gauche et dans ma main droite…»

Rappelez-vous que tout à la fin de la Prière du Seigneur, nous disons:

«C’est à toi qu’appartient le royaume, la puissance et la gloire éternelle, Amen.»

Royaume et puissance et tous les mots suivants embrassent toute l’Arbre de Vie.

Avant d’entrer dans cette explication, lisons ce qu’a écrit Samaël Aun Weor dans son livre «Manuel de Magie Pratique.»

«Le sage Salomon nous a laissé une invocation merveilleuse que nous pouvons utiliser pour demander de l’aide des puissances supérieures. Avec cette invocation nous recevons de l’aide pour nos besoins individuels.» – Samaël Aun Weor

Nous avons placé l’image de Toutankhamon liée à l’Invocation de Salomon, parce que dans la Kabbale et l’Alchimie, nous étudions les trois Mages ou les trois Rois ou Malachim de l’Alchimie.

Maintenant, quand Yeshua [le sauveur] est né en [Daath] Bethléem de Judée, au temps du Roi Hérode [de l’intellect], des Mages de l’Orient [Tiphereth] sont venus à Jérusalem [Malkuth]. – Matthieu 2: 1

Tutankhamon

Dans le Christianisme, ils sont nommés Melchior, Gaspar et Balthazar, qui dans l’Ancien Testament sont symbolisés par les trois Rois d’Israël, à savoir, Saul, David et Salomon, ce dernier était célèbre parce que, dans son royaume, il avait de l’or en abondance.

Les trois Rois sont des Malachim, qui symbolisent un processus alchimique que notre âme, Tiphereth, effectue dans le Royaume (Malkuth). Au début, Tiphereth, l’âme, est Saul ou שאול sheol, qui traduit en Français signifie «enfer», mais dans le creuset alchimique il se transforme en David qui symbolise l’âme purifiée dans le creuset ou alchimiquement דוד David, «chaudière» et enfin l’âme atteint le niveau de Salomon, qui symbolise le שלמה Shelomoh l’«intégration complète» de tous les archétypes internes; ici, dans le creuset, l’âme se transforme en or pur.

Salomon n’a pas été le premier à atteindre cette perfection ou intégration. C’est la raison pour laquelle nous avons placé l’image de Toutankhamon du royaume d’Egypte, car ce Roi Toutankhamon, dont le nom signifie «Image Vivante d’Amen» se rapporte à Mitzrahim, Malkuth, Royaume. Comme vous le voyez, tout de lui a été faite d’or pur parce que Toutankhamon a en effet atteint le même niveau ou intégration, שלמה Shelomoh, que le Roi Salomon a atteint; ainsi, Toutankhamon est en effet un grand maître; son âme est d’or pur.

Donc, comme nous l’avons expliqué, l’Invocation de Salomon est vraiment une longue invocation. Lisons la afin de la comprendre.

Puissances du Royaume soyez sous mon pied gauche et dans ma main droite.

Gloire et Éternité prenez-moi par les deux épaules et dirigez-moi dans les voies de la Victoire.

Miséricorde et Justice soyez l’équilibre et la Splendeur de ma vie.

Intelligence et Sagesse, Couronnez-moi.

Esprits de Malkuth conduisez-moi entre les deux colonnes sur lesquelles s’appuie tout l’édifice du temple.

Anges de Netzach et de Hod affermissez-moi sur la pierre cubique de Yesod.

Oh Gedulael! O Geburael! O Tiphereth!

Binael, sois mon amour.

Ruach Chokmael, sois ma lumière.

Sois ce que tu es et ce que tu seras O Ketheriel!

Ichim, assistez-moi au nom de Shaddai!

Cherubim, soyez ma force au nom d’Adonaï!

Beni-Elohim, soyez mes frères au nom du Fils, et par les vertus de Sabbaoth!

Elohim, combattez pour moi au nom du Tetragrammaton!

Malachim, protégez-moi au nom de Iod Hei Vav Hei!

Seraphim, épurez mon amour au nom d’Eloah!

Chasmalim, illuminez-moi avec les splendeurs des Elohim et de Shechinah!

Aralim, agissez!

Ophanim, tournez et resplendissez.

Chaioth ha Kadosh, criez, parlez, rugissez, mugissez!

Kadosh Kadosh Kadosh.

Shaddai, Adonaï, Iod-Havah,

Eheieh, Asher Eheieh!

Hallelujah, Hallelujah, Hallelujah

Amen, Amen, Amen.

Tout d’abord, visualisez l’Arbre de Vie, qui, comme vous voyez est divisé en quatre mondes: Atziluth qui est le monde des archétypes où l’on retrouve toutes les parties de notre Être dans un état de potentialité.

four-worlds-color

Puis, immédiatement après le monde d’Atziluth, nous avons le monde de Briah qui signifie création; ensuite, le monde de la formation qui est Yetzirah et enfin le monde de l’action et de la matière, le monde physique qui est appelé Assiah. Ces quatre mondes se rapportent à notre propre constitution spirituelle et psychologique, car tout ce que nous trouvons dans ces quatre mondes, nous les avons internement. Mais rappelez-vous, nous les avons en potentialité. Il est de notre devoir de les développer complètement, pour devenir Adam; qui est un être androgyne, mâle/femelle, fait à l’image d’Elohim.

Pour comprendre les explications suivantes, visualisez les quatre mondes de la Kabbale. Ils sont en relation avec le saint nom de Dieu, qui en Hébreu est orthographié יהיה Iod-Hei-Vav-Hei. En Français et dans de nombreuses bibles ils traduisent ceci par Jehovah. Nous dans la Kabbale prononçons Iod-Havah; c’est la façon dont nous prononçons le saint nom de Dieu, יהיה Iod-Havah.

Kabbale et Nombres

La Kabbale est toujours associée aux nombres. Le mot sephiroth ספירות signifie «comptage, numérotation, énumération, dénombrement et sphères.» L’Arbre de Vie est aussi appelé les dix sephiroth ou dix sphères: vous pouvez les «compter, ספר sepher». En Hébreu, dans la Kabbale, sepher ספר signifie aussi «livre». Donc, Sepher ספר signifie «compter» et «livre», donc le mot sepher ספר est lié aux chiffres et aux lettres. Ainsi, chaque lettre de l’alphabet Hébreu est liée à un certain nombre. Cela s’appelle la numérologie, la gématrie, גימטריה «géométrie».

Voici, la synthèse kabbalistique des Quatre Mondes de l’Arbre de Vie et יהיה Iod-Hei-Vav-Hei, le saint nom de Dieu.

four-worlds-tetra

La lettre Iod est liée au monde de Atziluth (archétypes) et au nombre dix. Iod est la dixième lettre de l’alphabet Hébreu.

Les lettres Iod et Hei sont liés au monde de Briah (création); le nombre cinq est lié à Hei, parce que la lettre Hei est la cinquième lettre de l’alphabet Hébreu. Voilà pourquoi, lorsque nous parlons du monde de Briah nous disons qu’il est le monde de Iod et de Hei, qui en Français est traduit par Jah. En Hébreu, Jah est écrit avec les deux lettres Iod et Hei. L’addition de ces deux lettres font 15. Donc, le deuxième monde, le monde de Briah est lié à Iod-Hei et au nombre 15 du nom sacré de Dieu «Jah».

Les deux lettres Iod et Hei forment le mot Jah, qui est écrit à la fin de הללויה Hallelujah. Hallelu הללו signifie «louange» et Jah יה est Dieu en tant que masculin/feminin. Hallelujah. Quand nous disons הללויה Hallelujah, nous louons Dieu en tant que masculin/feminin. Dieu n’est pas masculin comme beaucoup de gens le comprennent mal.

Le troisième monde, Yetzirah, «formation» est lié aux lettres יהו Iod-Hei-Vav. La lettre Vav a la valeur de six; la lettre Vav est la sixième lettre de l’alphabet Hébreu. Ainsi, le monde de Yetzirah a la valeur de 21 (10 + 5 + 6). Les trois lettres Iod-Hei-Vav forment le mot Juif ou Yew. Iod-Hei-Vav se rapporte également au nom profondément sacré IAO.

«Yew, le nom profondément sacré, est lié à la Lumière et la clairvoyance. Il est écrit que Jésus, le grand Kabir, a chanté un chant de louange au Grand Nom. Il est écrit qu’il prononça le nom profondément sacré Yew et il leur souffla dans les yeux en disant: «Vous êtes maintenant clairvoyants.» Indiscutablement, Yew est un mot mantrique ou clé magique liée à la clairvoyance. Le mot Yew apparaît dans la Messe Gnostique.» – Pistis Sophia Dévoilée

Voilà donc comment en numérologie nous associons le Saint Nom de Dieu avec l’univers.

Kabbale et le Corps Physique

Maintenant, quand nous atteignons le quatrième monde, le monde d’Assiah (action), qui est le monde physique, la Terre, il est lié aux quatre lettres יהיה Iod-Hei-Vav-Hei. C’est le fameux Tetragrammaton, qui en Grec signifie «nom de quatre lettres». Donc, en ajoutant la valeur des quatre lettres (10 + 5 + 6 + 5) nous avons 26, qui additionné (2 + 6) donne 8. La lettre Chet est la huitième lettre de l’alphabet Hébreu. Chet symbolise la vie. חי Chai, la vie, est écrite avec Chet 8 et Iod 10, qui additionné donne 18. La dix-huitième lettre de l’alphabet Hébreu est צ Tzadi. Le mot Tzadik צדיק signifie «juste». 1 + 8 = 9, la sephirah Yesod, le sexe.

«Et Tzadik צדיק est la Fondation יסוד [Yesod] de l’univers.» – Proverbes 10: 25

En faisant une addition de tous les nombres des quatre mondes, à savoir, 10 + 15 + 21 + 26, nous avons maintenant 72. Voilà pourquoi, dans la Kabbale nous disons qu’il y a 72 façons de prononcer le nom de Dieu. Ces 72 noms de Dieu sont ce qu’on appelle Ha-Schamayim השמים ou Ha-Shemim השמים, «Les Noms», au pluriel, parce que Ha-Shem signifie «Le Nom», mais Ha-Shemim est «Les Noms» qui est généralement traduit comme Ha-Schamayim, השמים «cieux». Remarquez, tous les 72 noms sont synthétisés dans le nombre neuf: 7 + 2 = 9.

Ainsi, le nombre neuf cache précisément le mystère de la façon dont nous développons tous ces noms à l’intérieur, qui se rapportent à tous nos archétypes, les enfants d’Israël, à ce que Dieu appelle «mon peuple», l’armée archétypique que nous avons à l’intérieur. Ce dévéloppement est ce qui est appelé «l’auto-réalisation de l’Être.»

Comme nous le voyons, le nombre neuf est lié à la neuvième sephirah, qui est appelée Yesod, quand nous comptons à partir du haut vers le bas. Le dix est le monde physique, la sephirah Malkuth, qui signifie le «royaume». Ainsi, dans l’être humain le nombre neuf, Yesod יסוד, est lié aux organes sexuels. Kether est situé au sommet de la tête et est appelé «la couronne». Chokmah est situé sur le côté droit du cerveau, et Binah à gauche. Nous voyons l’Arbre de Vie sur le dos de l’être humain, et non pas sur l’avant, parce que l’Arbre Vie est la colonne vertébrale. Alors Chesed est l’épaule droite, Geburah est la gauche et Tiphereth est le cœur. Ensuite, nous avons Netzach la jambe droite, Hod la gauche, Yesod יסוד les organes sexuels et Malkuth les pieds; ce sont les sephiroth en relation avec le corps physique.

Ainsi, en étudiant la relation du Saint Nom de Dieu יהוה «Iod-Havah» avec les Quatre Mondes de l’Arbre de Vie, nous nous rendons compte que le quatrième monde, Assiah (la Terre, le corps physique, Malkuth, le royaume) reçoit toutes les forces des trois espaces au-dessus, à savoir, Atziluth, Briah et Yetzirah, que nous appelons Ha-Schamayim השמים «les cieux», et Ha-Shemim השמים «les noms».

Comprenez que notre physicalité «Assiah» garde la lumière-essence de ces forces dans les organes sexuels. Voilà pourquoi il est écrit dans les Proverbes 10: 25 «le Tzadik (juste) est le fondement de l’univers», étant donné que la fondation est יסוד Yesod, qui, dans notre physicalité, se trouve dans notre appareil génital. Dans l’Arbre de Vie, Yesod est situé immédiatement au-dessus de Malkuth.

Donc, c’est la raison pour laquelle toutes les religions du royaume (Malkuth), mettent l’accent sur l’énergie sexuelle. Si vous étudiez toutes les religions, vous trouverez que les dévots transmutent, subliment toujours leur force sexuelle par des méthodes différentes. La Transmutation de l’énergie sexuelle est précisément la signification de la Chasteté.

Yesod, la force sexuelle, est à l’origine de notre corps physique et de l’univers. Pour synthétiser, nous sommes tous venus du ventre, de l’utérus, Yesod, d’une femme, notre mère. Et bien sûr, cette semence humaine, qui est appelée spermatozoïde, a été placée dans son organe sexuel, dans son utérus par le biais de l’organe sexuel d’un homme, notre père. Donc, physiquement parlant, notre corps physique vient du sexe, Yesod, le fondement de l’univers.

Dans la Kabbale, les mots «royaume» et «puissance» correspondent aux Sephiroth Malkuth et Geburah. Ainsi, lorsque, à la fin de la Prière du Seigneur, nous disons: «Car c’est à toi qu’appartient le royaume et la puissance», ce que nous disons c’est que de notre physicalité, Malkuth, nous sublimons Geburah, qui est la puissance sexuelle de Dieu, vers notre tête ou le ciel au-dessus, dans le monde d’Atziluth, qui est le monde de Dieu qui correspond à notre tête.

«C’est à toi qu’appartient le royaume…» Dans la Kabbale, Malkuth signifie «royaume». Alors, quand nous disons «c’est à toi qu’appartient le royaume…», nous disons aussi, «car ma physicalité est la vôtre», qui est, «J’utilise tous les énergies que j’ai dans mon corps physique pour vous, mon Dieu intérieur, mon Père.» Rappelez-vous que le Père est masculin/féminin. Si nous appelons Dieu «mes parents» ce serait mieux, parce que nous associons toujours père avec le genre masculin, mais la réalité est que le Père qui est dans les cieux est androgyne: masculin/féminin.

«Et n’appelez aucun homme votre père sur la terre: car un seul est votre Père, qui est dans les cieux.» – Matthieu 23: 9

Dans la Kabbale, Malkuth est féminine, réceptive. Malkhut reçoit d’en haut ou d’en bas. Notre corps physique (Malkuth) reçoit de la nature, des mondes supérieurs, que notre corps soit masculin ou féminin. Donc, quand nous disons «c’est à toi qu’appartient le royaume» ce que nous disons c’est que notre Malkuth, notre féminité réceptive, qui est tout en bas de l’Arbre de Vie, est son royaume. Nous offrons notre constitution féminine réceptive, qui est notre physicalité, à Dieu. En d’autres termes, «C’est à toi qu’appartient le royaume et la puissance» signifie spécifiquement que quand nous sommes pratiquement en train d’effectuer la Prière du Seigneur, nous devons savoir que physiquement, sexuellement, nous devons nous comporter avec droiture, sinon, comment allons-nous dire «C’est à toi qu’appartient le royaume et la puissance» si nous ne prenons pas soin de notre physicalité et sexualité pour Dieu? Notre physicalité et sexualité ne sont pas pour le voisin ou nos amis ou parents physiques, même pas pour nous-mêmes, mais pour Dieu. C’est notre travail personnel, individuel, travail sexuel psychologique.

«Et tu aimeras יהיה Iod-Havah ton Elohim [en Tiphereth] de tout ton cœur, de toute ton âme, et [en Yesod] de toute ta puissance.» – Deutéronome 6: 5

Ainsi, la sephirah Geburah est «la puissance», d’où, nous devons comprendre que Geburah se rapporte à la puissance sexuelle créatrice qui descend de Geburah dans la sephirah Tiphereth (coeur) et ensuite elle descend à travers le flux du sang directement dans la sephirah Yesod, notre appareil génital, qui est notre puissance.

Comprenez que quand nous disons, «c’est à toi qu’appartient le royaume et la puissance», ce mot «et» en Hébreu est va, qui est écrit avec une lettre, la lettre Vav. La lettre Vav symbolise la sephirah Tiphereth, et Tiphereth symbolise l’Âme Humaine. L’Âme Humaine est à l’intérieur de la sephirah Malkuth, le royaume, le corps physique; l’âme est la conscience qui est en train de lire cette conférence. Ainsi, c’est notre âme humaine qui récite la Prière du Seigneur, l’Invocation de Salomon, ou n’importe quelle autre prière. Ainsi, quand nous récitons l’invocation, nous effectuons dans le corps ce que la prière ou l’invocation demande. Le corps est juste un véhicule, donc, quand nous disons «c’est à toi qu’appartient le royaume», nous disons, «mon corps physique, mon temple est à toi.» «Et la puissance», ma puissance sexuelle dans la sephirah Yesod qui descend de la sephirah Geburah en Tiphereth est aussi à toi. Cela implique que nous devons connaître le secret de la sexualité.

Dans le livre de l’Apocalypse, la puissance de la sephirah Geburah est appelée «sauterelles» qui sont libérées de l’abîme, qui est la sephirah Yesod, le sexe, le puits où nous avons le fondement de toutes les forces de l’univers.

«Le cinquième ange [Geburah-El, qui est Samael, la puissance de Dieu] a sonné, et je vis une étoile [la lumière de la puissance créatrice de Geburah] tombée du ciel [de Briah] sur la terre [Malkuth]: et à lui [dans Tiphereth] a été donnée la clé [Daath-Gnose] de l’abîme [dans Yesod]. Et [par le biais de l’Alchimie sexuelle], il a ouvert l’abîme [Yesod]; et il y eut une fumée [passionnelle] sortie de la fosse [sexuelle], comme la fumée [torride] d’un grand four [alchimique] ; et le soleil [le Christ-interne] et l’air [l’Esprit intérieur] ont été obscurcis par la fumée [passionnelle] du puits [sexuel]. Et il sortit de la fumée [passionnelle] des sauterelles [des egos lubriques] sur la terre [physicalité], et [selon le Karmasaya et le Kamaduro] il leur fut donné un pouvoir comme celui que les scorpions de la terre ont [puissance sexuelle empoisonnée]. Et il leur fut ordonné [selon le Karmasaya et le Kamaduro] qu’ils ne devraient pas nuire à l’herbe [le corps vital qui transforme la lumière solaire] sur la terre, ni à aucune verdure [de la glande endocrine], ni à aucun arbre [système nerveux]; mais seulement [à] ces hommes [fornicateurs] qui n’ont pas le sceau [mieux dit, qui ne subliment pas la puissance] de Dieu sur leurs fronts. Et à eux [ces egos lubriques] il a été donné qu’ils ne devraient pas les tuer, mais qu’ils devraient être tourmenter pendant cinq mois [selon le karma, la cause et l’effet], et leur tourment [karma] était comme le tourment du [poison du] scorpion, quand il frappe [avec le SIDA], un homme [sodomite].

«Et en ces jours [ces jours-ci] [éprouvant quelques remords] les hommes chercheront la mort [psychologique] [pour leur ego lubriques], et [à cause du Karmasaya et du Kamaduro] ne la trouveront pas; et ils désireront [psychologiquement] mourir [à travers de nombreuses méthodes fantaisistes] et la mort [psychologique] fuira loin d’eux.

«Et les formes des sauterelles [des egos lubriques] ressemblaient à [la pulsion sexuelle des] chevaux préparés pour le combat; et sur leurs têtes étaient [des opinions embarrassantes pour justifier leur dépravation] comme des couronnes [des doctrines solaires Christiques] comme l’or, et leurs visages [mentals bestiaux] étaient comme des visages d’hommes. Et ils avaient des cheveux [pensées sans valeur] comme des cheveux de femmes [vaines, hypocrites], et leurs dents [jargon lascif brûlant] étaient comme des dents [de la chaleur d’accouplement] de lions.

«Et ils avaient des cuirasses [des justifications préméditées], comme des cuirasses de fer [bonne volonté]; et le bruit de leurs ailes [ou théories scientifiques fantaisistes] était comme le bruit des chars [sociétés] de nombreux chevaux [mieux dit, bourriques] en courant à la bataille. Et ils avaient des queues [des armes de radiodiffusion de destruction massive] semblables à des scorpions et des aiguillons [des intentions dépravées préméditées] dans leurs queues et leur pouvoir de faire du mal aux hommes pendant cinq mois [avec la pornographie et toutes sortes de dépravations].

«Et [selon le Karmasaya et le Kamaduro] ils [les fornicateurs égoïstes condamnés] avaient un Roi, c’est [Geburah-el, la lumière et la puissance inversée de] l’ange de [Yesod] l’abîme [Klipoth-Enfer], dont le nom en Hébreu est Abaddon * [châtiment]. Mais [son contraste; son contraire] dans la langue Grecque [qui est, dans le langage Gnostique; à l’intérieur de ceux qui se renient et subliment leur libido; ou à l’intérieur de ceux qui, comme Jean le Baptiste (Marc 1: 6) sont habillés de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins; et ils [au moyen de l’Alchimie sexuelle] mangent [mieux dit, transmutent] des sauterelles (feu sexuel) et du miel sauvage (fluides sexuels)] son nom est Apollyon [Apollo, la Lumière Christique dans la sephirah Tiphereth qui nourrit l’âme au moyen de la puissance créatrice de Yesod, la neuvième sphère de la terre, Malkuth, le royaume…» – Apocalypse 9: 1-11

* «Le secret de l’abîme [le puits sans fond] est l’un des sept grands secrets indicibles … Abaddon est l’ange de l’abîme. Il porte une tunique noire et un chapeau rouge, comme ceux portés par les Drukpas du Tibet oriental et des régions du Sikkim et du Bhoutan, également porté par les magiciens noirs de l’autel de Mathra (prononcé «Mazra» par l’école rosicrucien AMORC de la Californie).» – Samaël Aun Weor

Et voilà pourquoi nous, les Gnostiques, disons «car c’est à toi qu’appartient le royaume ET la puissance» car à travers «et» (la lettre «Vav», notre moelle épinière) nous unissons alchimiquement la puissance de la force créatrice de la sephirah Yesod (sexe) à Noûs (la force de la lumière de la sephirah Tiphereth, l’âme). Nous offrons notre cœur et notre sexe à Dieu, dont le trône est notre système nerveux central.

Tel est la signification de «tu aimeras [la sephirah Binah] יהיה Iod-Havah ton Elohim de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta puissance.» Quand nous sommes amoureux, nous sentons la sephirah Binah (Dieu, amour) dans notre cœur, et de même lorsque nous réalisons cet amour dans l’acte sexuel. Donc, lorsque nous effectuons l’acte sexuel, nous devons mettre notre cœur, la sephirah Tiphereth, en lui; en d’autres termes, nous devons brancher la puissance sexuelle créatrice de notre Dieu à Tiphereth, l’âme, et Tiphereth à la sephirah Daath. Parce que dans la Kabbale la lettre Vav, qui signifie «et» est un crochet qui unit les sephiroth Yesod et Tiphereth à Elohim dans la sephirah Daath.

«Les Kabbalistes Hébreux et Rabbins savent très bien que le mantra du monde causal [Tiphereth] était, est, et sera toujours Eloah Va Daath. Méditer sur ces mots est le même que frapper aux portes merveilleuses du grand temple.» – Samaël Aun Weor

Voilà pourquoi la lettre Vav se trouve au début de nombreux versets de la Genèse, parce que, évidemment, quand un homme et une femme sont dans l’acte alchimique sexuelle, ils sont accrochés à Eloah dans la sephirah Yesod, qui est l’aspect féminin de leur Elohim dans la sephirah Daath. De même, leurs cœurs, âmes dans la sephirah Tiphereth, doivent être accrochés à leur puissance sexuelle respective dans la sephirah Yesod, pour que le «et» soit rempli, parce que le mot «et» connecte, unit, une chose à l’autre; donc dans la Kabbale, en Alchimie «Et» (Vav) unit les sephiroth Tiphereth et Yesod à Daath.

Ensuite, nous disons «et la gloire». La «gloire» est la sephirah Hod, qui est la Lumière Astrale qui brille dans l’atmosphère de la planète Terre, que nous l’appelons Lumière Solaire. Nous avons aussi cette Lumière à l’intérieur. Ainsi, quand nous disons «et la gloire», cela signifie que la Lumière Solaire (le Prana, l’énergie Christique) que j’ai dans mon sexe et dans le plexus solaire et dans toute ma physicalité, brillera dans mon système nerveux central (symbolisé par «et», la lettre Vav) pour Dieu.

A la fin, nous disons «pour toujours», qui est Netzach. Le mot Netzach a plusieurs significations, il signifie «éternité, pour toujours, mental/front». Alors, quand nous disons «pour toujours», nous indiquons Netzach, notre mental.

Quand nous disons «et éternellement», nous montons à travers le système nerveux central dans le monde de l’Esprit, qui est la sephirah Chesed. Nous montons «éternellement» parce que Chesed est «miséricorde». Il est la miséricorde éternelle. La miséricorde de Dieu est éternelle.

Ensuite, nous disons «Amen, Amen, Amen», qui sont les sephiroth Kether, Chokmah, Binah. Habituellement, dans toutes les prières kabbalistiques, nous disons Amen trois fois, parce que ces Amens se réfèrent aux trois sephiroth supérieurs, à savoir, Père, Fils et Saint-Esprit; Kether, Chokmah et Binah; Aum, Aum, Aum, Brahma, Vishnu et Shiva. Les trois Amens ont beaucoup de noms dans différentes religions. Donc, Amen est ce que nous disons à la fin de toute prière.

Donc, quand nous récitons l’ensemble de la Prière du Seigneur, et quand nous disons: «Car c’est à toi qu’appartient le royaume, la puissance et la gloire, pour toujours et éternellement, Amen», nous sommes en train d’encercler les sept Sephiroth inférieurs de l’Arbre de Vie, puis nous disons Amen trois fois pour les trois premiers. Cela signifie que dans cette supplication, nous donnons tout ce que nous sommes à Dieu là-haut dans le premier triangle de l’Arbre de Vie. En effet, en théorie, c’est très beau, mais en pratique, c’est très difficile à remplir, car cela doit être réalisé en différentes étapes. C’est précisément le point.

Toute la puissance que nous recevons d’en haut est stockée dans la sephirah Yesod en tant qu’énergie sexuelle. Ainsi, quand on sait comment canaliser cette énergie dans les différents niveaux, nous développons les différents archétypes que nous avons à l’intérieur. Seule l’énergie sexuelle peut développer les archétypes. Il n’y a pas d’autre énergie dans le monde qui peut développer les archétypes à l’intérieur de nous. Le fait est que physiquement parlant nous étions des spermatozoïdes, mais grâce à l’énergie sexuelle de notre mère, le fœtus s’est développé dans son utérus pendant neuf mois, ainsi, notre corps physique s’est développé dans son utérus. Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut, est comme ce qui est en bas; si nous voulons développer l’ensemble de nos archétypes que nous avons en puissance dans notre esprit, nous devons utiliser la même énergie, mais la procédure est différente, et nous devons l’apprendre.

La précédente Prière du Pater Noster nous aidera à comprendre l’ensemble de l’Invocation de Salomon, que nous allons expliquer peu à peu. Vous pouvez trouver comment le prononcer sur le site web.

La première supplication est:

«Puissances du royaume, soyez sous mon pied gauche et dans ma main droite.»

Les puissances du royaume sont les puissances sexuelles. Alors, quand nous leur demandons d’être «sous notre pied gauche et dans notre main droite», nous nous référons à tous ces êtres qui connaissent le mystère de l’Alchimie et qui peuvent nous aider. Ces puissances sont les Elohim qui sont dans les trois espaces kabbalistiques, qui se rapportent à l’énergie créatrice des étoiles qui descendent par la loi de la gravité dans le centre de la Terre, Assiah. Comme la Terre la collecte, nous la collectons également, dans la neuvième sphère, le centre même de notre terre philosophique, qui est notre physicalité. Cette puissance créatrice des Elohim est appelée le Saint-Esprit. Ainsi, l’énergie stellaire est stabilisée à la neuvième sphère, dans le centre de la Terre, et c’est l’énergie que notre propre esprit particulier, qui est appelé Chesed, utilise pour faire la lumière pour notre propre illumination à travers Sushumna, la colonne centrale de l’Arbre de Vie. Voilà pourquoi nous disons «puissances du royaume soyez sous mon pied gauche et dans ma main droite», parce Malkuth, à savoir, notre corps, se nourrit alchimiquement de toute cette énergie qu’il collecte par la gauche, au centre, et à droite des colonnes de l’Arbre de Vie. La colonne de gauche dans notre corps est liée à ce qui en Sanskrit nous appelons l’énergie de la corde gauche, Ida/Eve.

L’énergie d’Ida monte depuis la neuvième sphère, Yesod; elle pénètre la terre, Malkuth à travers le côté gauche de l’Arbre de Vie. Donc, quand on dit «sous mon pied gauche», cela signifie que dans notre corps physique, Malkuth (royaume), nous, comme un Roi ou une Reine, contrôlons les fluides sexuels genitales. Si nous disons «l’énergie de la terre est sous mon pied gauche», ce que nous affirmons est que nous contrôlons le fluide énergétique sexuel qui est sous notre pied gauche.

«Et dans ma main droite» se rapporte à la colonne de droite de l’Arbre de Vie. Dans notre corps, elle est liée à ce qu’en Sanskrit nous appelons l’énergie de la corde droite, Pingala, Adam. L’énergie de la colonne de droite est le liquide céphalo-rachidien contrôlé par la sephirah Chesed, qui signifie «miséricorde»; il est aussi appelé Gedulah, qui est «la grandeur ou la bonté». Gedulah est ce que Moïse dans le livre de la Genèse appelle le Ruach Elohim, ou l’Esprit de Dieu qui se mouvait sur la surface des eaux. Donc, quand on dit «dans ma main droite», cela signifie que nous sommes concentrés sur notre Intime, notre Être intérieur, notre Dieu intérieur, qui gère la puissance sexuelle fluidique de la Terre dans notre corps. Nous devons donc nous concentrer et savoir ce que nous entendons lorsque nous disons «puissances du royaume, soyez sous mon pied gauche et dans ma main droite.»

La supplication suivante déclare:

«Gloire et éternité prenez-moi par les deux épaules et dirigez-moi dans les voies de la victoire.»

Gloire et éternité sont les sephiroth Hod et Netzach, qui sont liés aux reins, les organes de l’eau et du feu, la demeure du yin et du yang. L’essence des reins nourrit le cerveau. Les sephiroth Hod et Netzach se rapportent également aux canaux Ida et Pingala, les deux cordons qui s’entrelacent dans la colonne vertébrale formant le caducée de mercure. Le caducée de mercure se rapporte aux yin et yang, les deux polarités de l’énergie sexuelle qui s’élèvent des fluides sexuels, des ovaires chez la femme et des testicules chez l’homme, vers le cerveau.

«Prenez-moi par les deux épaules» signifie, prenez-moi par Daath, la mystérieuse Sephirah de la connaissance qui se trouve dans la gorge entre les épaules. Daath, la connaissance du bien et du mal, est cachée dans Yesod situé dans les organes génitaux entre les sephiroth Hod et Netzach, les deux reins. Ida et Pingala depuis Yesod développent les énergies des sephiroth Hod et Netzach dans les deux épaules qui représentent les sephiroth Chesed et Geburah, la miséricorde et la justice de la connaissance céleste qui agissent selon les côtés gauche et droit de l’échelle, les reins.

«Je suis celui qui sonde les reins et les coeurs, et je vous donnerai à chacun de vous selon vos actions.» – Apocalypse 2: 23

Au sommet du caducée de mercure – symbole des pouvoirs du mental – ou au sommet des deux serpents, le yin et le yang du caducée, on trouve une grande sphère qui symbolise notre crâne, où nous avons notre cerveau, notre mental, la sephirah Netzach. Donc, voilà pourquoi il est dit: «Et dirigez-moi dans les voies de la victoire» La victoire est aussi Netzach, le Mental Solaire nourrie par Daath (connaissance) et par les fluides sexuels de Yesod. Nous devons kabbalistiquement et alchimiquement visualiser notre nature psychosomatique, parce que «Gloire et éternité, prenez-moi par les deux épaules et dirigez-moi sur les voies de la victoire», est une demande alchimique pour atteindre le succès total de notre travail alchimique. C’est un appel très alchimique.

Dans la supplication suivante nous nous référons à notre Monade intérieure, à savoir, notre Esprit (Chesed: miséricorde), Âme Spirituelle (Geburah: justice), et l’Âme Humaine (Tiphereth: splendeur).

«Miséricorde et justice, soyez l’équilibre et la splendeur de ma vie.»

L’équilibre des deux polarités, les colonnes de gauche et de droite, la miséricorde et la justice, doivent être établies dans Tiphereth, le milieu de la colonne centrale de l’Arbre de Vie, qui est notre colonne vertébrale. Tiphereth, la splendeur de notre vie, est précisément dans notre cœur.

Pour que la miséricorde et la justice deviennent équilibrées avec les splendeurs solaires de la vie dans l’âme, Tiphereth qui contient la connaissance Christique du cœur, il est nécessaire de libérer la Nephesh Chaiah, «âme-vie», dans les eaux de la création de Yesod (sexe). La vie en Hébreu est chaiah. Donc, comme nous le voyons, tout ce que nous sommes en train de dire est ce que nous sommes en train de faire alchimiquement. Ainsi, si vous ne connaissez pas l’Alchimie, vous devez alors l’apprendre, parce que cette invocation puissante est toute-puissante, si vous faites le travail alchimique que l’invocation exige de vous. Ainsi, vous pouvez prononcer la supplication suivante qui stipule:

«Intelligence et sagesse, couronnez-moi.»

«Intelligence et la sagesse» se rapportent aux sephiroth Binah et Chokmah, l’hémisphère gauche et droite du cerveau. «Couronnez-moi» se rapporte à la sephirah Kether, qui signifie «couronne», qui est située au sommet de notre tête. Le royaume de la sephirah Binah est dans les organes génitaux, et le royaume de la sephirah Chokmah est dans le cœur, alors que le royaume de la sephirah Kether est dans le cerveau. Par conséquent, quand nous disons «Intelligence et sagesse, couronnez-moi», nous devons sublimer les énergies créatrices du Saint-Esprit, ainsi que les énergies volitives du Fils, vers la couronne au sommet de notre tête, le royaume du Père.

Nous devons comprendre pour imaginer ce que nous prononçons, parce qu’il y a beaucoup de gens qui connaissent cette invocation par coeur; néanmoins, la connaitre par coeur est facile. L’intellect est simplement une faculté qui nous permet de mémoriser beaucoup de choses, mais la compréhension et la visualisation sont les facultés de la Conscience liée au cœur. Ainsi, si vous effectuez le lien de l’intelligence et de la sagesse, l’invocation a plus de pouvoir, parce qu’il y a différents niveaux de perfection ou de développement, et cela dépend de la quantité d’énergie que vous avez dans les différentes zones de votre corps, à savoir, votre cerveau , votre cœur, vos poumons, vos reins et votre sexe, pour que cette invocation travaille. Réciter cette invocation comme beaucoup de gens dans de nombreuses sectes Catholiques récitent le Pater Noster par coeur en pensant qu’ils doivent aller au centre commercial ou au cinéma ou qu’ils doivent manger quelque chose plus tard, etc, – si vous êtes distrait comme cela, la prière ne «travaille» pas. Nous devons méditer sur ce que nous prions, en récitant, en prononçant, pour qu’elle ait des résultats dans notre âme. Voilà pourquoi le Maître Samaël Aun Weor a écrit:

sephira

«Les dix Sephiroth connus proviennent de ספירה Sephirah, la Mère Divine, qui réside dans le temple cœur. Le mantra de la Mère Divine est IO, qui est les 10 émanations de la Prakriti, en d’autres termes, les 10 (dix) ספירות sephiroth.» – Samaël Aun Weor

Le mot ספירה sephirah est lié à ספי sophi, le «seuil» de l’univers, qui est le soph de la fin,  אין סוף l’Ain Soph. Le רה rah de ספירה sephirah est lié à la lumière solaire. רה est également lié à la note Re, le son et l’énergie émanés de la note Do, la Mère Divine Cosmique Immanifestée ספירה Sephirah, qui est aussi la ספי sophi, porte ou entrée dans notre temple coeur, parce que dans notre temple cœur, nous avons רה Rah, l’énergie solaire du Logos, le Fils de notre Mère Divine.

Le mot sephiroth est pluriel, et sephirah est singulier. Tous ces dix sephiroth ont émanés de ספירה sephirah, la sphère, le ventre de la Mère Cosmique. La Mère Cosmique a beaucoup de symboles dans les différentes religions. Elle est au-dessus de la sephirah Kether. Elle est une sephirah ou sphère céleste très élevée.

Ainsi, nous la symbolisons avec un zéro, un cercle, une ספירה sephirah cosmique comme un ventre cosmique, et d’un tel ventre sortent des mondes macrocosmiques, sphères  ספירות sephiroth. Ainsi, toutes ces unités macrocosmiques, aussi bien que nous, unités microcosmiques, ont dix sephiroth dans notre constitution.

Comme vous pouvez le voir, nous devons continuer à réciter l’invocation et recommencer à partir du bas de l’Arbre de Vie, en commençant par Malkuth. Ainsi, nous disons:

kabbalah-the-tree-of-life

«Esprits de Malkuth, conduisez-moi entre les deux colonnes, sur lesquelles s’appuie tout l’édifice du temple.»

L’esprit de Malkuth est ce qu’on appelle Shechinah dans la Kabbale, qui est notre propre Mère Divine particulière, que nous avons à l’intérieur. La Sephirah est la Mère Cosmique, mais la Shechinah est la nôtre, notre Mère individuelle particulière. Rappelez-vous l’un des dix commandements: «Honore ton père et ta mère.» Ce commandement ne se rapporte pas au père et à la mère physique, même si nous devons les respecter. Ce commandement se rapporte à notre Abba et Aima intérieur, Jah, Père et Mère, à l’intérieur. Ainsi, Shechinah est notre Mère Divine particulière, que nous avons à l’intérieur. Nous devons la découvrir et la visualiser. Elle est notre esprit individuel dans Malkuth, notre terre philosophique; mais, l’esprit féminin de Malkuth, la planète Terre, est la Terre Mère. En cette époque, de nombreux groupes adorent la Terre Mère; la Mère Divine Terre est en effet un Être qui existe dans la quatrième dimension. Mais nous devons gagner le droit et le bonheur de la voir dans un enchantement ou Samadhi. La Mère Divine Shechinah est l’esprit de notre terre philosophique, notre physicalité. L’Invocation de Salomon dit «esprits» parce que nous nous référons à la Chekhina des hommes et des femmes, et les Dieux Elementals de Mère Nature.

De la même façon que le mari et la femme sont guidés par leur Mère Divine particulière Shechinah, les Dieux élémentals sont également des guides de la Mère Divine Nature; la Shechinah du mari et de la femme sont les esprits de Malkuth qui travaillent ensemble dans leur travail alchimique sexuel. Voilà pourquoi nous disons «esprits de Malkuth», parce que dans l’acte sexuel, la Shechinah de l’homme et de la femme (les esprits de leurs corps, leurs deux Malkuth) sont unis. «Conduisez-moi entre les deux colonnes.» La Shechinah conduit son fils, l’âme, à travers la colonne centrale, notre colonne vertébrale, qui est entre les piliers (colonnes) droit et gauche, et aussi entre l’homme et la femme. C’est à l’intérieur du Sushumna que notre Mère Divine monte en tant que cette énergie que nous appelons Kundalini, le serpent de bronze. Alors, quand nous disons «Esprits de Malkuth conduisez-moi entre les deux colonnes», nous visualisons notre Mère Divine Shechinah à l’intérieur, et les Dieux élémentaux ou Esprits de la Mère Nature; et quand nous disons «sur lesquelles s’appuie tout l’édifice du temple», nous devons comprendre que les deux colonnes du temple s’appuient sur Yesod, la force sexuelle de l’homme et de la femme; entre eux se trouve le sexe, le secret des deux colonnes (piliers) de la maçonnerie. Nous devons étudier Jakin et Boaz, parce que la vie ne peut pas exister sans ces deux piliers.

«Trois Sephiroth de forme se trouvent dans la colonne de Sévérité (Binah, Geburah et Hod).

«Trois Sephiroth d’énergie se trouvent dans la colonne de la Miséricorde (Chokmah, Chesed et Netzach).

«La Colonne de l’Équilibre est entre ces deux colonnes, où tous les niveaux distincts de conscience se trouvent (Kether, Tiphereth, Yesod et Malkuth).» – Samael Aun Weor, Tarot et Kabbale

La Conscience est l’Âme (Tiphereth dans le cœur), qui depuis Yesod (sexe dans Malkuth, notre physicalité) doit monter vers Kether, la couronne. Ainsi, lorsque nous travaillons en équilibre, nous sommes concentrés sur la glande pinéale, qui est Kether, le chakra de la couronne, qui est aligné ensemble avec le cœur, qui est Tiphereth et la puissance de la Shechinah, qui est dans Malkuth, notre physicalité, permet cette union à travers Yesod. Voilà l’importance d’étudier la Kabbale, l’Arbre de Vie, pour comprendre ce qui est écrit dans les livres de la Genèse et de l’Exode.

«Ce [Esprits] sont les générations ou [Archétypes et Dieux élémentaux sont les] enfants des cieux et de la terre», Genèse 2: 4 [Parcontre, les Hasnamussen ou esprits échoués de Malkuth] sont rassemblés à partir des mots: «Et Aaron les a pris et les a jeté dans la fournaise et a formé à partir d’eux un veau.» Alors disant aux Israélites: «Ce (אלה eleh) seront vos Elohim, oh Israël» (Exode 32: 4). Le jour où tous ces différents esprits [Hasnamussen] seront exterminés, le Saint avec la Shechinah créeront [la Sixième Race Racine] les nouveaux cieux et terre.» – Zohar

Les Deux Piliers

Maintenant, nous continuons, avec le yin et le yang dans les deux reins, parce que les anges des sephiroth Netzach et Hod sont les feux des reins qui se rapportent à l’invocation suivante:

«Anges de Netzach et de Hod, affermissez-moi sur la pierre cubique de Yesod.»

Cela signifie alchimiquement: «puissance des reins, affermissez-moi avec plus de puissance sur Yesod, ma sexualité.» Quand nous étudions le Taoïsme, nous comprenons que la puissance de l’énergie sexuelle, la puissance, se trouve dans les reins. Si nous avons des reins sains et puissants, nous aurons toujours une énergie sexuelle très puissante, homme ou femme. Nous devons donc toujours visualiser nos reins avec le feu de Netzach et de Hod; nous les appelons aussi «Anges de Netzach et de Hod», parce que ces feux sont également liés aux élémentaux de la nature qui nous aident à canaliser ces énergies créatrices dans notre corps.

«L’élémental du pommier a des pouvoirs ignés qui scintillent dans l’aura de l’univers… L’Ange du pommier, gouverneur de tous les élémentaux des pommiers, est celui qui ferme la porte d’une ou plusieurs chambres de notre colonne vertébrale. Alors, le feu sacré descend d’un ou de plusieurs canyons selon la gravité de la faute.» – La Rose Ignée par Samaël Aun Weor

«Comme le pommier parmi les arbres de la forêt, tel est mon bien-aimé parmi les fils. Je me suis assis sous son ombre avec grand plaisir, et son fruit est doux à mon goût. Il m’a amené à la maison du banquet, et la bannière qu’il déploit sur moi, était l’amour. Donnez-moi des cruches, donnez-moi des pommes, car je suis malade d’amour. Sa main gauche est sous ma tête, et de sa main droite il m’embrasse.» – Cantique des Cantiques 2: 3-6

«L’Ange qui gouverne la vie élémentale du roseau de bambou a aussi le pouvoir de nous accueillir dans les Grands Mystères du Feu, ou de nous jeter au dehors des temples sacrés.» – La Rose Ignée par Samaël Aun Weor

«Je vis aussi la hauteur de la maison tout autour: la fondation des chambres latérales étaient pleine de canne de six grandes coudées.» – Ezéchiel 41: 8

«Et celui qui me parlait avait un roseau d’or pour mesurer la ville, et ses portes, et le mur de celle-ci.» – Apocalypse 21:15

«Et il me conduisit là; et voici, il y avait un homme dont l’aspect était comme l’aspect de l’airain, avec la ligne du lin dans sa main, et un roseau de mesure; et il se tenait à la porte.» – Ezéchiel 40: 3

«Les Hiérarchies liées au département élémental de l’arbre de cèdre ont le pouvoir d’ouvrir la porte d’Olin. Cette porte est située dans l’orifice inférieur de la moelle épinière, et à travers elle nous entrons dans les grands mystères du feu.» – La Rose Ignée par Samaël Aun Weor

«Ouvres tes portes, O Liban, que le feu dévore tes cèdres.» – Zacharie 11: 1

LingamYoniStoneShivaShakti

C’est la raison pour laquelle nous voyons Shiva/Shakti du panthéon Hindou. Ils sont placés sur ce symbole qui est appelé lingam/yoni, en Inde ce symbole est très commun. En Inde, quand ils adorent le lingam/yoni, ils versent le lait sur le lingam. Le lingam est le phallus, et la yoni est le vagin. Donc, le vagin uni avec le phallus est appelé lingam/yoni. En d’autres termes, la meilleure façon d’adorer Dieu est dans l’acte sexuel. La pire façon de nous damner est de voir l’acte sexuel comme un démon, un fornicateur, ou un impudique, c’est ce que l’humanité fait en cette époque.

Le vrai dévot du Saint-Esprit (la sephirah Binah, Shiva/Shakti) est celui qui est établi sur la pierre cubique de Yesod, le lingam/yoni, qui représente Shiva/Shakti, qui est dans le Christianisme ce que nous appelons le «Saint-Esprit et Marie», et qui, dans l’ancien testament sont représentés par Abraham et Sarah. Ce sont des archétypes avec lesquels nous travaillons lorsque nous sommes dans l’acte sexuel. La Shechinah est la Shakti. Elle est ce que le serpent d’airain représente en tant que symbole.

brass-serpent

«Et [Binah] Iod-Havah Elohim a envoyé des serpents de feu parmi le peuple, et ils mordirent le peuple; et beaucoup de gens d’Israël sont morts. Par conséquent, les gens sont venus à Moïse, et dirent: nous avons péché, car nous avons parlé contre Iod-Havah Elohim, et contre toi; prierez Iod-Havah Elohim, afin qu’il éloigne de nous ces serpents. Et Moïse pria pour le peuple. Et Iod-Havah Elohim dit à Moïse: Fais-toi un serpent de feu, et place le sur une perche; et il arrivera que quiconque sera mordu, quand il le regarde, vivra. Et Moïse fit un serpent d’airain, et le mit sur une perche; et il arriva, que si un serpent avait mordu un homme, quand il regardait le serpent d’airain, il survécu.» – Nombres 21: 6-9

En Inde, le serpent d’airain est appelé Kundalini. Tout ce qui est lié à l’Invocation de Salomon implique un culte à Dieu.

La Prêtrise

tree-triangles

«Le troisième triangle devient très intéressant parce que c’est le Triangle Magique formé par le Mental ou Netzach, le Corps Astral ou Hod, et le Corps Éthérique ou Yesod, qui est aussi le Principe Sexuelle [Magique] de base de la Vie Universelle.

«Pourquoi est-il appelé le Triangle Magique? Sans aucun doute, c’est parce que la Haute Magie est exercée dans le royaume du mental et le royaume de l’Astral et même dans le Klipoth ou les mondes infernaux.

«Il n’y a pas de doute que Netzach est l’endroit où nous pouvons trouver la Magie Hermétique, et dans Hod, nous trouvons la Magie Naturelle.» – Samael Aun Weor

Le mot «magique» que les gens utilisent souvent dans cette époque, vient de l’antique langue de la Perse «mag», qui signifie prêtre. Donc, quand nous parlons de magie, nous parlons de la prêtrise. La prêtrise du mental, la prêtrise du cœur, et la prêtrise du sexe. La Magie Sexuelle, le Maïthuna, est la prêtrise du sexe. Dans le cœur se trouve la prêtrise liée à la sephirah Hod, à savoir, les messes, les rituels, dans laquelle nous invoquons les forces du Christ Cosmique pour guérir notre âme. La sephirah Netzach est le lieu où nous trouvons la Magie Hermétique, dans laquelle nous utilisons les pouvoirs de notre mental pour guérir et aider notre prochain.

La Bible parle de ce genre de prêtrise dans différentes parties, dans différents livres. La Bible montre comment les prophètes ont utilisé la Magie Hermétique pour aider l’humanité. Dans la Bible, et beaucoup d’autres religions, nous trouvons de nombreux rituels de Hod, différents rites et cérémonies qui sont accomplis dans les temples, les synagogues, les églises, mosquées, etc. Donc, voilà comment nous devons comprendre que la prêtrise est la même chose que la magie.

Nous devons être affermis sur la pierre cubique de Yesod (sexe) parce que sans la Chasteté, la prêtrise de Hod ne fonctionne pas, ni la prêtrise du mental, Netzach.

Parcontre, l’aspect négatif de ces types de magie sont dans Klipoth (l’enfer), et voilà pourquoi le Maître Samael a écrit que «dans le Klipoth ou les Mondes Infernaux» nous trouvons des gens qui utilisent la magie de leur propre gré, ils sont des prêtres et des prêtresses de toutes les religions qui sont dégénérées et qui adorent la dégénérescence. En cette époque, ils sont très fréquents.

Si nous voulons être aidés par les puissances de Dieu, nous devons suivre les commandements et travailler contre l’ego que nous avons à l’intérieur, parce que l’ego que nous avons à l’intérieur est cette légion qui aime la dégénérescence. Voilà pourquoi nous devons méditer.

La Méditation, la compréhension et l’analyse de notre ego, est un type de cérémonie de Netzach, le mental. Dans la Méditation, le mental doit être concentré sur un défaut ou vice particulier que nous avons, et avec le cœur, nous le comprenons. Mais pour que le coeur comprenne le mental, le cœur doit être rempli d’énergie. Cette énergie est appelée Christ. Pour cela, nous avons besoin de savoir comment sublimer l’énergie solaire dans le cœur; c’est la prêtrise de Hod que nous effectuons dans le Gnosticisme dans la Deuxième Chambre. Hod est la lumière du Seigneur, la lumière solaire; ainsi, la lumière solaire de Hod nous aide à comprendre lorsque nous effectuons la Méditation, la cérémonie de Netzach, à comprendre ce que nous devons comprendre. Ainsi, la Chasteté, la sublimation des forces sexuelles de Yesod dans Hod (coeur) et Netzach (le cerveau dans notre organisme) est indispensable.

Voilà pourquoi dans cette époque, nous trouvons beaucoup d’athéisme, parce que les athées sont des fornicateurs dont le mental est dans les ténèbres. Ils se moquent de la divinité parce que leur mental ne peut pas percevoir la divinité. Il est évident que la lumière solaire de Hod n’existe pas pour ceux qui sont aveugles, même s’ils sentent la chaleur de la lumière solaire, ils ne peuvent pas la voir. De la même manière, les athées expérimentent la vie ou ce que nous appelons Dieu, mais ne peuvent pas le voir, parce que leur mental n’a pas les sens pour le perçoire.

Netzach (le mental), Hod (le coeur), et Yesod (le sexe) forment précisément le triangle lié à la prêtrise. Ils se rapportent aux trois cerveaux, à savoir, la tête, le cœur et le sexe dans notre corps; ceux-ci doivent être en activité pour Dieu afin que nous puissions avoir des résultats spirituels.

Les Âmes Jumelles et l’Esprit

L’invocation suivante se rapporte à ces résultats spirituels dans le second triangle où nous trouvons notre Esprit, notre Âme Spirituelle, et notre Âme Humaine. Cela dit:

«Oh Gedulael! Oh Geburael! Oh Tiphereth!»

Tous les hommes rêvent de leur princesse, et les femmes rêvent de leur prince, leur âme jumelle. Où est notre âme jumelle? En effet, notre âme jumelle est à l’intérieur, c’est l’âme spirituelle qui devrait s’accoupler parfaitement avec notre nature humaine intérieure. Néanmoins, pour trouver cette compagne spirituelle, cette union, nous devons d’abord développer notre âme humaine.

Guinevere

En attendant, nous devons trouver dans ce monde physique notre compagne âme animale particulière, qui n’est malheureusement pas l’âme soeur spirituelle – que nous soyons homme ou femme – cela est toujours parfaite et belle et c’est symbolisée dans les grandes mythologies. Pourquoi? Parce que nous devons d’abord réaliser cette beauté à l’intérieur de notre âme humaine; c’est à dire, nous devons nous efforcer d’être «parfaits comme notre Père céleste est parfait», ainsi, ensuite, nous pouvons profiter de l’union des deux âmes dans l’Esprit, pour avoir le Divin et l’humain à l’intérieur de nous.

Notre âme animale dans ce monde physique a la colère, l’orgueil, la cupidité, la gourmandise, la paresse, la luxure, l’envie, etc. Ainsi donc, dans notre condition, lorsque nous demandons une âme sœur, ce n’est pas une surprise que quelqu’un avec la luxure, la cupidité, la colère, l’orgueil, la gourmandise, la paresse et l’envie nous est donné, parce que c’est la condition de l’âme que nous avons: animale. Par conséquent, nous devons faire face à la réalité, et travailler très dur pour avoir dans le futur la joie de nous unir à cette beauté qui est spirituelle et qui est très difficile à trouver dans ce monde physique.

La prière dit: «Oh Gedulael! Oh Geburael! Oh Tiphereth!» Ces noms sont des sephiroth qui se rapportent à notre individualité spirituelle. Gedulael signifie «grandeur de Dieu». Geburael signifie «justice de Dieu», notre âme spirituelle. Gedulah et Geburah sont les pouvoirs de notre Intime. Tiphereth signifie «splendeur». Gedulah et Geburah sont liés aux poumons, et Tiphereth au cœur, de sorte que ces trois sont concentrés dans la région de notre poitrine, où nous stockons l’énergie spirituelle liée à notre Être Intérieur individuel.

«Si nous analysons le second triangle, nous constatons qu’il est Éthique. Pourquoi est-il appelé éthique? C’est tout simplement parce que l’éthique ou le comportement verticale est amorcé ici. Là, nous connaîssons la force de la Loi; là, nous connaîssons le bien et le mal, ce qui est bien et mal. Ce triangle est le Monde de l’Esprit pur, c’est Atman, Bouddhi, Manas qui est, la Trimurti Hindoue. De toute évidence, le centre de gravité dans ce triangle est l’Âme Humaine, cette Âme qui souffre et qui nous donne cette partie humaine; la Sephirah Tiphereth coïncide avec le Corps Causal. Ce triangle est également libellé comme le Triangle du Fils. Ici, nous trouvons le Christ Cosmique, Chokmah, qui lorsqu’il s’exprime se manifeste à travers l’Âme Humaine, qui est Tiphereth dans la Kabbale Hébraïque.» – Samaël Aun Weor

La Bible parle du Fils de l’Homme. Les personnes religieuses Naïves regardent toujours le ciel, en pensant que, dans le futur quelqu’un descendra des nuages physiquement, en ignorant que les nuages symbolisent les mystères de la sephirah Tiphereth. Le Fils de l’Homme viendra dans le mystère des nuages, qui sont dans cœur de l’être humain. C’est dans le cœur que le Seigneur s’unit à l’Âme Humaine. Voilà pourquoi dans les images Chrétiennes vous voyez Jésus porter une couronne d’épines et pointer son cœur. La couronne d’épines symbolise la volonté; c’est cette douleur que nous avons dans le cœur quand nous voulons cristalliser les vertus de l’esprit et de l’âme en nous; parce que, malheureusement, dans notre condition actuelle, les seules choses qui viennent de notre cœur sont des choses mauvaises.

«Mais ce qui sort de la bouche vient du cœur; et ils souillent l’homme. Car du coeur sortent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les blasphèmes, etc.» – Matthieu 15: 18, 19

Le Fils de l’Homme dans le coeur dit,

«Père, si c’est ta volonté éloigne de moi cette coupe! Toutefois, que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne qui soit faite.» – Luc 22: 42

A travers le cœur, nous accomplissons la volonté de Dieu, mais à travers le cœur nous accomplissons aussi notre propre volonté, qui est tous les désirs d’accomplir des choses contraires à ce que notre Être veut pour nous. Ainsi, dans cette voie, les initiés qui essaient de se perfectionner eux-même portent la couronne d’épines dans leur cœur; à l’intérieur de leur cœur il se battent toujours; avec leur cœur, ils passent par une grande crise émotionnelle; à l’intérieur du cœur ils veulent acquérir la Chasteté, en attendant, ils découvrent qu’ils sont lubriques; à l’intérieur de leur cœur, ils veulent être doux, mais ils découvrent qu’ils sont très en colère; à l’intérieur de leur cœur, ils veulent être heureux pour le bien du voisin, mais ils sentent l’envie pour le bien du voisin; oui, à l’intérieur de leur cœur ils convoitent beaucoup de choses qu’ils n’ont pas besoin.

«La lutte est terrible: cerveau contre sexe; sexe contre cerveau, et ce qui est encore plus terrible et plus douloureux c’est cœur contre cœur. Tu le sais.» – Samaël Aun Weor

Ainsi, le procéssus de purification du cœur est très long. Pour cette purification nous avons besoin de Méditation, qui est le pain quotidien des sages dans Netzach, qui ont aussi besoin de l’Eucharistie, le pain de Hod, dans le cœur. Du coeur émane le pont arc en ciel de Valhalla, les initiations de Tiphereth. Le Fils de l’Homme est précisément le pont entre l’animal intellectuel et l’homme supérieur, qui se rapporte au triangle supérieur; Nietzsche a dit:

«[Le Fils de] L’Homme est [l’âme humaine] une corde tendue entre l'[âme] animal [Nephesh] et [Neschamah – l’Âme Spirituelle, et même plus loin] le Surhomme – une corde sur un abîme [Daath]; un passage dangereux, un chemin dangereux, une dangereuse retrospection, un tremblement dangereux et un arrêt [vers les âmes supérieures, Chaiah et Yehidah]. Ce qui est formidable dans [le Fils de] l’Homme c’est qu’il est un pont et non un objectif : ce qui est aimable dans [le Fils de] l’Homme c’est qu’il est un passage vers le haut et un passage vers le bas.» – Ainsi Parla Zarathoustra.

Le Surhomme est le triangle supérieur du Logos: Père, Fils et Saint-Esprit; Kether, Chokmah et Binah, le sommet de l’Arbre de Vie. Quand nous en tant que Tiphereth sommes sur ce chemin, nous sommes ce pont, l’homme terrestre. Nous devons remplir nos âmes avec le pain supersubstantiel de vie pour passer ce pont.

Rappelons-nous la Mythologie Nordique, comment pour aller au Valhalla, la demeure des Dieux, les Dieux doivent marcher sur un arc en ciel. Avez-vous vu un arc en ciel après une forte tempête? Essayez de marcher sur un arc en ciel n’est pas facile, n’est-ce pas? Pourquoi pas? C’est parce que notre ego est très lourd. Pour marcher sur ce pont d’arc en ciel, nous devons être humbles, parce que si nous nous sentons orgueilleux dans nos cœurs, nous tombons à l’envers dans l’abîme. Ce pont d’arc en ciel est fait avec le pain supersubstantiel de Dieu. Ce pain supersubstantiel de Dieu est la lumière, c’est le Christ. L’arc en ciel a sept couleurs; il est constitué par la lumière solaire, qui est le Christ à l’intérieur.

«Yeshua leur dit: Je suis [Eheieh est] le chemin [le pont de lumière dans Daath], la vérité [dans le cœur], et la vie [dans Yesod]: aucun [fils de l’] homme ne vient au Père, sauf par moi.» – Jean 14: 6

Ainsi, c’est à travers le Christ que nous allons nous lever et marcher vers le sommet de l’Arbre de Vie et au-delà; ainsi, nous devons développer la plus haute vertu du cœur, qui est Marthe, l’humilité. Alors, écoutez, il est impossible pour l’orgueilleux et le vain de marcher sur l’arc en ciel, vers le sommet de l’Arbre de Vie.

Binah, Comprehension

Maintenant, Entrons dans Binah, le Saint-Esprit, qui est la Sephirah gauche du premier triangle de l’Arbre de Vie, et nous disons:

«Binael, sois mon amour.»

Binael signifie «Dieu comprend.» Pour que le Saint-Esprit, la sephirah Binah, la compréhension de Dieu descende et être notre amour, nous devons travailler beaucoup sur notre luxure. Autrement dit, nous devons désintégrer nos egos de luxure pour que l’amour descende. Toutefois, le Saint-Esprit est miséricordieux, et en tant que Shechinah il descend en fonction de notre niveau. Ici, nous trouvons Kuan Yin Chi. La Mère Divine Kuan Yin Chi est la Shechinah, l’aspect féminin de Binah. Oui, la force féminine de Binah est le Saint-Esprit, qui, en tant que Mère Divine Shechinah ou Kuan Yin Chi descend dans Malkuth.

KuanChiYin

«La flamme sexuelle est sans aucun doute simultanément une vérité Jéhovistique et védantique. La flamme sexuelle est la Déesse du Verbe toujours adorée par les sages. Quand elle s’éveille, elle nous confère l’illumination. La flamme érotique nous confère cette sagesse divine qui ne vient pas du mental et qui est au-delà du temps. Elle est celle qui donne la Mukti de la béatitude finale, et le Jnana [Connaissance; sagesse] de la libération.» – Samaël Aun Weor

Jéhovistique signifie que c’est relié à Jehovah. Jehovah apparaît dans l’Arbre de Vie dans la Sephira Binah en tant que Jehovah Elohim. Védântique signifie des Vedas, de l’Inde, mais nous la trouvons aussi dans le Taoïsme en tant que Kuan Yin Chi.

Pour atteindre Binah, nous devons ressusciter. Pour avoir la grâce de contempler notre Mère Divine, nous devons travailler beaucoup. Elle n’a pas de forme, mais prend une forme qui lui plaît, afin de comparaître devant son dévot; elle peut apparaître sous une forme quelconque, elle peut apparaître comme une lumière, comme une lumière violette dans un cercle, illuminant votre mental. La Déesse de toute adoration n’a pas de forme, mais prend toute forme qui lui plaît. «Binael, sois mon amour.»

Chokmah, Sagesse

Maintenant, allons à Chokmah, qui est le Sauveur, le Fils, le Christ, la Force Cosmique, située dans la Sephirah droite du premier triangle de l’Arbre de Vie, et nous disons:

«Ruach Chokmael, sois ma lumière!»

MahadevVishnu

Ruach signifie «esprit» en Hébreu. Chokmael signifie «sagesse de Dieu.» Ruach Chokmael, esprit de la sagesse de Dieu, sois ma lumière. Cela me rappelle en ce moment même Salomon, lorsque Iod-Hei-Vav-Hei Jehovah, qui est Ruach Chokmael est descendu vers lui et lui demanda:

«Et Salomon monta sur l’autel d’airain devant Jehovah, qui était à la tente d’assignation, et offrit mille holocaustes. Dans la nuit, Dieu apparut à Salomon, et lui dit: Demande ce que je pourrai te donner. Et Salomon dit à Dieu: Tu a montré une grande miséricorde à David, mon père, et tu m’as fait régner à sa place. Maintenant, Oh Jehovah Elohim, que ta promesse à David, mon père, soit accomplit, car tu m’as fait régner sur un peuple comme la poussière de la terre dans la multitude. Donnez-moi donc de la sagesse [Chokmah] et de la connaissance [Daath], que je puisse sortir et venir devant ce peuple; car qui pourrait juger ton peuple qui est si grand? Et Dieu dit à Salomon: Parce que cela vient de ton cœur, et tu n’as pas demandé la richesse, la fortune ou l’honneur, ni la mort de tes ennemis, ni même demandé une longue vie; mais tu as demandé la sagesse et la connaissance pour toi, afin que tu puisse juger mon peuple, sur lequel je t’ai fait Roi: Sagesse et Connaissance te sont accordées; et je te donnerai des richesses, et de la fortune et de la gloire, qu’aucun des Rois qui ont été avant toi n’ont eu, et comme il n’y en aura pas après toi.» – 2 Chroniques 1: 6-12

La sagesse est la lumière de Chokmah, qui en Inde est appelé Vishnu, et dans le Christianisme est appelé Jésus-Christ. Les Aztèques l’appelaient Quetzalcoatl, Kukulcan parmi les Mayas, Viracocha dans les terres Péruviennes. Avalokiteshvara parmi les Chinois, ainsi que Kuan Yin, il a eu beaucoup de noms.

«La Sephirah Chokmah de la Kabbale Hébraïque est le Christ Cosmique, le Christus. Il est Vishnu chez les Hindous. Le Deuxième Logos, Chokmah, est l’Amour, l’Agnus Dei, l’Agneau Immolé; il est le feu qui brûle depuis le commencement du monde, dans toute la création, pour notre salut. Chokmah est le feu et soutient la profondeur de toutes les matières organiques et inorganiques. L’Énergie Solaire est la Lumière Astrale. Son essence est la puissance Christonique qui est enfermée dans le pollen fertile de la fleur, enfermée dans le coeur du fruit de l’arbre, enfermée dans les glandes à sécrétions internes de l’animal et de l’être humain.» – Samaël Aun Weor

Ainsi, Chokmah est caché dans l’énergie sexuelle. Le Christ, Chokmah est la vie. Ainsi quand nous disons, «Ruach Chokmael, sois ma lumière», c’est comme si Chokmah dit:

«Si quelqu’un veut venir après moi, il doit se renier, et qu’il prenne sa croix et qu’il me suive.» – Matthieu 16:24

Le suivre c’est se sacrifier pour l’humanité; c’est le chemin de Chokmah, comme ce beau graphique du panthéon Hindou représente. Vishnu dérive du terme Sanskrit visvam qui vient de la racine vis, «entrer». Ainsi Vishnu signifie celui qui a créé et est entré dans l’univers entier, comme la réalité qui imprègne tout. Il peut également signifier qu’il est entré dans l’univers entier et s’est établie dans celui-ci. Par conséquent, Chokmah est en effet un archétype multiple, parfait.

Kether, la Couronne

«Sois ce que tu es et ce que tu seras, oh Ketheriel!»

Nous avons finalement atteint le sommet de l’Arbre de Vie, la couronne, où l’on trouve cette belle image de Tonatiuh, qui symbolise l’Ancien des Jours, Kether, le Père des lumières.

Tonatiuh

Ketheriel signifie «couronne de Dieu.» Ce sommet est l’Ancien des Jours, symbolisé dans les différentes religions de beaucoup de manières.

L’Ancien des Jours, la sephirah Kether, est celui qui dit à Moïse: «Eheieh Asher Eheieh», qui signifie «Je suis celui que je suis.» Nous devons dire cela comme «Il est ce qu’Il devient», parce que l’Ancien des Jours est un éternel devenir; voilà pourquoi l’Invocation de Salomon dit: «Sois ce que tu es et ce que tu seras, ô Ketheriel!» Ainsi Kether, Tonatiuh, répond:  אהיה עשר אהיה ספירות «Je deviens les dix sephiroth.» Les dix sephiroth émanent de la couronne.

«En effet, chacun de nous a dans les profondeurs de notre conscience un Ancien vénérable. C’est le premier Logos. Les kabbalistes le nomment Kether. L’Ancien des Jours est androgyne, ce qui signifie homme et femme en même temps. Kether est la première et la dernière synthèse de notre Etre. L’Ancien des Jours est la première émanation terriblement divine de l’Espace Abstrait Absolu. L’Ancien des Jours est original dans chaque être humain. Il est le Père; par conséquent, il y a autant de Pères dans le ciel qu’il y a d’êtres humains sur la terre. Lorsque l’Ancien des Jours atteint la réalisation des dix Sephiroth en lui-même, ces Sephiroth brillent dans le monde de la Lumière des gemmes précieuses, comme des pierres resplendissantes dans le corps de l’Ancien des Jours.» – Samaël Aun Weor

Pouvons-nous, un jour, expérimenter l’Ancien des jours et connaître la volonté de cette première partie de notre Être, qui porte le plus haut niveau de conscience. Pour atteindre le niveau de Kether, nous devons faire sa volonté, «Oh Ketheriel, laissez-nous devenir ta volonté» est ce que Kether nous enseigne dans cette invocation du sage Salomon.

Maintenant étudions ce graphique où nous trouvons le monde de la formation et le monde des archétypes, avec tous les différents noms que cette invocation nous apporte.

Rappelez-vous, tout cela est à l’intérieur de nous. C’est aussi à l’extérieur, car il y a beaucoup d’anges qui ont développé tout cela à l’intérieur d’eux. C’est la raison pour laquelle ils sont tout-puissants (Shaddai). Vous voulez devenir tout-puissant? Développez tous les archétypes de Kether à l’intérieur, car vous avez tous ces éléments en puissance, mais pas en activité. Jésus, Moïse, et Mohammad les ont tous en activité. Ces archétypes ne deviennent pas en activité parce que vous croyez en Moïse, Jésus, Mohammad, ou en n’importe quel autre grand maître. Ces maîtres sont venus et nous ont appris la façon de développer les archétypes, c’est précisément ce que le sage Salomon, qui est un autre maître qui a développé les archétypes complètement, nous a livré.

Ainsi, nous continuons à réciter l’invocation, et invoquons les forces de Yetzirah (le monde de la formation) à partir du bas vers le haut. Nous descendons à nouveau au niveau de Malkuth et disons:

«Ichim, assistez-moi au nom de Shaddai.»

Dans le monde d’Atziluth, le monde des archétypes, Shaddai-El-Chai est le nom de Dieu dans Yesod; celui que nous devons invoquer pour travailler dans la prêtrise. Le nom Shaddai est très commun dans le Judaïsme. Quand vous allez dans une maison d’une personne religieuse du Judaïsme, vous trouverez sur l’un des côtés de la porte le nom Shaddai écrit en Hébreu. Shaddai est traduit par «Tout-Puissant», donc avant d’entrer ou de quitter leur maison, ils embrassent ou placent leur main sur leurs lèvres et ensuite touchent, et prononcent le saint nom de Yesod, qui est Shaddai. La sephirah Yesod, la neuvième sphère, est la porte, l’entrée dans le Saint des Saints, parce que le nombre neuf synthétise tout ce que nous expliquons ici. Ainsi quand nous disons, «Ichim, assistez-moi au nom de Shaddai», cela signifie que nous invoquons tous les anges qui ont atteint la perfection dans le monde de Yetzirah; ainsi, nous demandons leur aide au nom de Shaddai. Cela signifie que nous savons déjà qui est Shaddai: cela signifie que nous pratiquons la Chasteté avec notre épouse. Cela signifie aussi que nous avons commencé à sublimer l’énergie sexuelle; par conséquent, nous demandons: «Ichim assistez-moi au nom de Shaddai.» Chaque maître des mondes internes, de la Loge Blanche, est un Ichim. Ish signifie «homme» en Hébreu. Ichim est pluriel; Ichim est souvent traduit par «peuple», mais pas les gens ordinaires. Ichim sont les maîtres, les initiés, qui travaillent dans le magistère du feu. Donc, les Ichim nous assistent au nom de Shaddai.

Une fois que nous sommes dans Yesod, nous allons directement dans les grandes puissances du sexe, appelés les Cherubim, et disons:

«Cherubim, soyez ma force au nom d’Adonaï.»

Adonaï est le nom de Dieu dans Malkuth, dans le monde d’Atziluth. Adonaï est traduit par «Seigneur». Rappelez-vous que le nom Cherubim est écrit dans la Genèse dans la Bible. Après qu’Adam et Eve ont mangé du fruit défendu, Jehovah Elohim plaça des Cherubim pour garder avec une épée flamboyante la porte de l’Eden, Yesod, le sexe.

«Alors il chassa l’homme; et il mit à l’orient du jardin d’Eden des Cherubim, et une épée flamboyante qui tournait dans tous les sens, pour garder le chemin de l’Arbre de Vie.» – Genèse 3: 24

Ainsi, les Cherubim gardent l’entrée de l’Eden contre les fornicateurs indignes. De nombreux ésotéristes disent que les Cherubim qui empêche l’entrée des indignes dans l’Eden est Lucifer, la puissance sexuelle. L’épée flamboyante qui tourne dans tous les sens est dans le sang qui circule dans notre corps. Lorsque nous sommes engagés dans l’acte sexuel, le sang circule, il nous donne la force, il donne l’érection à l’homme, et l’humidité à la femme. Ainsi, lorsque nous sommes engagés dans l’acte sexuel, le sang circule et «garde le chemin de l’Arbre de Vie» loin de l’impur. Ainsi, lorsque l’impur éjacule la force sexuelle (qui est l’orgasme des animaux), ils sont alors éjectés du jardin d’Eden, qui signifie «bonheur». Mais s’ils évitent l’orgasme et transmutent l’énergie en lumière, le Gardien, les Cherubim, diront «Passe», et donc ils «entrent dans le temple de Dieu, qui édifie le mental et éclaire la splendeur de la jeunesse éternelle.» Parcontre, rappelez-vous: les Cherubim doivent vous aider au nom d’Adonaï, le Seigneur; vous devez savoir comment adorer le Seigneur.

Nous continuons en récitant la prière de Hod, qui, comme le mot habod signifie «gloire» en Hébreu. Ainsi, nous disons:

«Beni Elohim, soyez mes frères au nom du Fils et par les vertus de Sabbaoth.»

Beni Elohim est traduit en Français comme «les enfants de Dieu», ou les «enfants des Dieux et des Déesses» dans Hod. «Soyez mes frères au nom du Fils [Chokmah]», qui est le Christ Cosmique, la lumière de la gloire qui en Hébreu est Hod ou kabod:

«Qui est ce Roi de gloire? Iod-Havah Sabbaoth, il est le Roi de gloire. Selah.» – Psaume 24: 10.

Sabbaoth signifie «armée» dans les deux sephiroth Netzach et Hod dans le monde de Atziluth. L’armée est liée à tous les anges qui sont appelés les enfants de Dieu, les Beni-Elohim qui se rassemblent dans la lumière astrale. Nous les invoquons afin qu’ils nous aident dans le travail que nous faisons.

Puis nous récitons la prière de Netzach et disons:

«Elohim, combattez pour moi au nom du Tetragrammaton.»

Dans Atziluth, le nom de Dieu dans Netzach est Iod-Hei-Vav-Hei, le Tetragrammaton. Parcontre, dans Yetzirah, le nom Elohim se rapporte à Netzach. Donc, ici, nous invoquons les Elohim, les anges de Netzach dans Yetzirah, pour combattre pour nous au nom de Iod-Havah, le Tetragrammaton dans Atziluth. Netzach est notre mental, donc quand notre mental nous envahit avec des pensées indignes, qui sont des obstacles à notre développement spirituel, concentrons-nous donc sur cette partie de l’invocation et disons «Elohim, Elohim, combattez pour moi au nom du Tetragrammaton», afin d’éjecter ces pensées lubriques ou de colère, ou quelle que soit la pensée qui nous tracasse, et qui nous écarte de la voie vers Chesed, notre esprit.

Alors notre récitation continue dans Tiphereth en disant:

«Malachim, protégez-moi au nom de Iod-Hei-Vav-Hei.»

Nous pouvons aussi dire, «Malachim protégez-moi au nom de Iod-Havah.» Dans la Kabbale, Iod-Havah est le nom Iod-Hei-Vav-Hei, que la Bible traduit par Jehovah. Malachim signifie «Rois et reines». Telle est la traduction littérale. Parcontre, dans la Kabbale, nous appelons Malachim tout maître de la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs, qui ont atteint le niveau de Tiphereth. Malkuth est la première initiation, Yesod est la deuxième, Hod est la troisième, Netzach est la quatrième, et Tiphereth est la cinquième. Donc, toute personne qui atteint le niveau de Tiphereth est un ange, appelé Malachim en Hébreu. Il est un Roi; elle est une Reine. Ainsi, un maître de la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs est kabbalistiquement appelé un ange. Alors ne soyez pas confus si un maître de cette zone est appelé ange parce que les Malachim sont les trois Rois, les trois Mages qui ont reçu, dans leur cœur, la lumière solaire du Christ.

Dans nos cœurs se trouvent les trois niveaux Christiques que nous devons développer. Ici, nous parlons du niveau de Salomon, qui est l’homme d’or qui en Grec est appelé To Soma Heliakon, le corps solaire de l’Homme Solaire, ou le corps d’or du troisième Roi, celui qui a construit le Merkabah.

Ensuite, nous allons aux Seraphim, les créatures qui sont au niveau de la sephirah Geburah. Dans la Bible, les Seraphim sont appelés «serpents de feu» parce qu’ils sont extrêmement tout-puissant.

«Seraphim, épurez mon amour au nom d’Eloah.»

Pour que nous puissions comprendre comment purifier notre amour au nom d’Eloah, nous devons savoir que, en Hébreu Eloah signifie «Déesse.» «Seraphim épurez mon amour au nom de la Déesse» signifie que lorsque nous travaillons avec Yesod, la puissance sexuelle de Geburah qui descend de Tiphereth (notre coeur) à travers le flux sanguin, il faut dire «ma mère, ma Déesse, aidez-moi, nettoyez mon cœur.» Parce que quand les Seraphim descendent de Geburah dans le monde physique, ils deviennent notre Yesod, la puissance sexuelle. Dans le livre des Nombres dans la Bible, nous lisons:

«Et [Binah] Iod-Havah Elohim a envoyé des serpents de feu parmi le peuple, et ils mordit le peuple; et beaucoup de gens d’Israël sont morts. Par conséquent, les gens sont venus à Moïse, et dirent: nous avons péché, car nous avons parlé contre Iod-Havah Elohim, et contre toi; priez Iod-Havah Elohim, afin qu’il éloigne de nous ces serpents. Et Moïse pria pour le peuple. Et Iod-Havah Elohim dit à Moïse: Fais-toi un serpent de feu, et place le sur une perche; et il arrivera que quiconque sera mordu, quand il le regarde, vivra. Et Moïse fit un serpent d’airain, et le mit sur une perche; et il arriva, que si un serpent avait mordu un homme, quand il regardait le serpent d’airain, il survécu.» – Nombres 21: 6-9.

Quand les Israélites se battaient pour la Chasteté absolue, ils ont été mordus par le feu des Seraphim, parce qu’ils étaient incapables de contrôler le feu de leur puissance sexuelle; par conséquent, ils ont été blessés dans leur âme. Moïse dit, adorez le serpent d’airain, qui est Eloah, dont le nom ardent divin en Sanscrit est Kundalini, l’opposé de Kundartigateur, luxure.

Ensuite, nous entrons dans la sephirah Chesed et récitons:

«Chasmalim, illuminez-moi avec les splendeurs des Elohim et de Shechinah.»

Dans l’Hébreu de l’époque actuelle, Chasmalim signifie «électriciens», les gens qui traitent de l’électricité, mais dans la Kabbale Chasmalim est quelqu’un qui contrôle complètement les fluides de la force sexuelle. Chesed est le Ruach Elohim qui plane au-dessus des eaux de la sexualité.

«Et [Chesed] l’Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.» – Genèse 1: 2

Voilà pourquoi nous disons: «Chasmalim, illuminez-moi avec les splendeurs des Elohim, et de Shechinah.»

En Hébreu, Tiphereth signifie «splendeur». Elohim signifie «Dieux et Déesses», Shechinah signifie «présence divine, inspiration», qui, en tant qu’Eloah Va Daath demeure dans les feux de notre cœur; elle est notre Mère Divine, que nous devons invoquer.

Ensuite, nous continuons notre récitation dans la sephirah Binah, et disons:

«Aralim, agissez.»

Les Aralim sont les puissants lions de Binah, qui accomplissent la volonté de Dieu.

Alors nous disons:

«Ophanim, tournez et resplendissez.»

Ophanim signifie «roues». Ils sont liés aux chakras de la partie droite de notre cerveau; lorsque ces roues sont actives, nous sommes très spirituels. Oui, nous pouvons pénétrer dans le monde de l’Esprit quand toutes les roues appelées chakras sont actives.

«Ophanim tournez et resplendissez.» Comment pouvons-nous les faire resplendir? Ils resplendissent quand nous mettons nos chakras en activité par le biais de la force solaire. Chacun d’entre nous connaît les chakras ou les sept Églises qui sont en Assiah, notre physicalité; le septième est le chakra Sahasrara, Kether, la couronne; ainsi en visualisant le sommet de notre tête, nous disons:

«Chaioth Ha Kadosh, criez, parlez, rugissez, mugissez.»

Chaioth vient de chaiah, qui en Hébreu signifie «vie», et aussi «animal». Animal vient du Latin anima, qui signifie «âme». Chaiah est singulier, Chaioth est pluriel ; les deux mots se rapportent à la puissance de l’âme vivante des éléments. Ainsi, Chaioth se rapporte aux quatre éléments en conjonction. Chaioth Ha Kadosh signifie «animaux saints» ou «créatures vivantes saintes». Kadosh signifie «saint ou sacré». Chaioth Ha Kadosh signifie également «les animaux sacrés». Quand nous disons, «Chaioth Ha Kadosh, criez, parlez, rugissez, mugissez», nous nous référons aux quatre éléments.

  •  Criez, l’air, l’aigle
  •  Parlez, l’eau, l’homme
  •  Rugissez, le feu, le lion
  •  Mugissez, la terre, le taureau

Ces quatre forces sont représentées dans le sphinx de l’Egypte. Le sphinx a les pattes d’un lion, rugissez; les jambes d’un bœuf ou d’un taureau, mugissez; le visage d’un être humain, parlez; et les ailes de l’aigle, criez. Lorsque nous développons ces quatre créatures appelées Chaioth Ha Kadosh, c’est parce que nous sommes très élevé dans notre développement. Les anges qui sont dans Kether, le sommet de l’Arbre de Vie, sont tout-puissants. Quand nous les invoquons nous disons: «Chaioth Ha Kadosh. Criez, Parlez, Rugissez, Mugissez».

Puis, quand nous nous référons au sommet du premier triangle, nous disons: «Kadosh, Kadosh, Kadosh.» Père, Fils et Saint-Esprit sont Kadosh, Kadosh, Kadosh.

Puis, en se concentrant sur la colonne centrale de l’Arbre de Vie qui est notre colonne vertébrale à partir du bas vers le sommet de nous-mêmes, nous disons:

«Shaddai, Adonaï, Iod-Havah, Eheieh Asher Eheieh, Hallelujah, Hallelujah, Hallelujah, Amen, Amen, Amen.»

Shaddai est dans Yesod, le fondement de toutes ces invocations.

Adonaï est le nom de Dieu en rapport avec Malkuth, notre physicalité.

Iod-Havah est dans Tiphereth, notre cœur.

Et quand nous atteignons le sommet de notre tête, nous visualisons Dieu le Père, qui est Kether, et nous disons, Eheieh Asher Eheieh, ce qui signifie: «Il est ce qu’il est», ou «Il est ce qu’il sera.» Quand Kether prononce Eheieh Asher Eheieh, il dit, «Je suis ce que Je suis.» Mais puisque nous ne sommes pas encore lui, nous disons: «Sois ce que tu es et ce que tu seras, Oh Ketheriel» telle est la traduction de «Eheieh, Asher Eheieh.» Donc, quand nous le disons, cela signifie «Il est ce qu’il est.» Parcontre, quand Dieu le dit du sommet de l’Arbre de Vie, cela signifie: «Je suis ce que je suis.» Donc, comprenez cela, et visualisez le.

Ensuite, nous disons «Hallelujah, Hallelujah, Hallelujah» en le visualisant dans Daath, parce qu’il a les deux polarités, Jah, homme et femme, masculine et féminine, positive et négative de la Sainte Trinité.

Et en visualisant à nouveau le premier triangle, nous disons «Amen, Amen, Amen.»

Alors, quand vous récitez l’Invocation de Salomon, vous devez visualiser tout cela, comprendre tout cela, pour qu’elle puisse avoir de la force, parce que si vous la dites mécaniquement, par coeur, sans connaître ce que vous êtes en train de dire, elle ne fonctionne pas, ou si elle fonctionne, ce sera un ou trois pour cent efficace.

Questions et Réponses

Public: Comment Eheieh Asher Eheieh est-il lié à cette invocation; comment cette force deviendra ce qu’Il deviendra?

Instructeur: Cette force va devenir ce qu’Il deviendra, si nous travaillons dans l’Alchimie. Cela signifie, comme certains initiés disent que Dieu a besoin de notre aide pour qu’Il soit, Oui. Dieu est à l’intérieur de chacun de nous. Il a besoin d’être rappelé seconde après seconde. Alors, quand vous dites Eheieh Asher Eheieh, évidemment, vous vous référez à la partie supérieure de vous-même. Alors Il vous bénit et descend sous forme d’énergie en vous, évidemment, vous êtes Lui, mais vous êtes la partie inférieure de lui. Ainsi, voilà comment vous travaillez. Mais évidemment, quand vous atteignez ce niveau, c’est parce que vous faites ce que nous avons expliqué depuis le début, qui est, le travail alchimique, parce que c’est comme cela que cette Invocation de Salomon travaille. Elle travaille en collaboration avec l’Arbre de Vie, et avec l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, qui est l’Alchimie, les deux polarités et toutes les parties de l’Être. Un vrai maître travaille avec les deux arbres.

Betzaliel est l’un des archétypes que nous devons mettre en activité, qui travaillera avec l’Arche de l’Alliance, qui est dans Yesod. Tel est le Saint des Saints, quand vous savez que vous travaillez avec lui. Et bien sûr, si vous lisez le livre des Rois, quand il décrit les deux colonnes du temple, Yakin et Boaz, qui sont l’homme et la femme, mais représentent également de nombreux autres niveaux. Nous expliquons cela en synthèse, nous pouvons aller dans chaque triangle, chaque Sephirah et l’expliquer, parce que chacune est vraiment très profonde.

Public: Qui est Toutankhamon?

Instructeur: Toutankhamon signifie «la gloire d’Amon», autrement dit la gloire d’Amen: Père, Fils et Saint-Esprit incarné en lui. Atteindre ce niveau ou incarner le Père, Fils et Saint-Esprit c’est avoir la gloire d’Amon, c’est la signification de Toutankhamon. C’est difficile d’atteindre ce niveau. Tout d’abord, incarnons l’âme humaine, et puis si nous allons plus loin et plus profond, nous allons atteindre le niveau dans lequel nous devenons un être humain d’or, entièrement; aucun défaut, aucun vice, pas d’erreurs, pas de péchés… parfait, à l’image de Dieu.

Lorsque Toutankhamon a atteint la réalisation de son Être, son corps était momifié comme un honneur. D’une certaine manière, sa tombe a été profanée. Les gens qui sont entrés dans ce tombeau ne comprennent pas tous les symboles, et continuent toujours de ne pas comprendre. Ils avaient des théories sur tous les symboles de Toutankhamon, mais réellement si vous voulez comprendre Toutankhamon, étudiez la vie de Salomon dans la Bible. Ensuite, vous allez réellement comprendre qui il est.

Public: A propos du cobra qui se trouve sur le front de Toutankhamon?

Instructeur: C’est le cobra, mais il a aussi la tête d’un vautour, ce qui signifie qu’il a atteint la mort absolue, la mort complète du péché. Il n’est pas un être pécheur. Le vautour est un symbole de la mort dans le mental. Pour ce faire et les avoir sur votre couronne, le cobra et le vautour, signifie que vous avez atteint ce niveau de perfection grâce à Saturne, Binah, le Saint-Esprit, comme un serpent, et Saturne comme le vautour de la mort. Cela signifie la perfection.

Public: Dieu comme Père est sagesse, Dieu comme Mère est amour. Comme père, Dieu réside dans l’œil de la sagesse. L’œil de la sagesse se trouve entre les sourcils. Comme amour, Dieu se trouve dans le temple cœur. La sagesse et l’amour sont les deux piliers de la Grande Loge Blanche. Peut-on activer ces deux principes en nous avec IAO?

Instructeur: Pour activer la sagesse et l’amour, nous devons atteindre le monde de Briah, parce que dans le monde de la création, nous comprenons la dualité de IAO, la trinité en Daath. Briah est contrôlé par le Fils, Chokmah, le Christ, sagesse. Ainsi, à travers Binah, le Père dans le monde de la création, Briah, le deuxième triangle de l’Arbre de Vie, devient Soleil, Sol, sagesse, et comme Mère Binah devient la Lune, amour. Ainsi, IAO travaille à partir de ces deux colonnes, qui sont réellement dans la Sephirah Daath, qui signifie «connaissance». De Daath, vous voyez le Soleil et la Lune, Salomon au sommet des deux colonnes. Pour activer Solomon ou le Sol-Moon, les deux colonnes de IO, Binah, donc, nous devons réellement activer, non seulement les deux colonnes, mais la colonne centrale aussi. Étant donné que dans la colonne centrale se trouve Da’ath l’équilibre de la connaissance. Voilà pourquoi le saint nom de Tiphereth, dans le cœur, la demeure de l’âme humaine – comme vous pouvez le voir ici dans le monde d’Atziluth – est Eloah Va Daath Iod-Hei-Vav-Hei. Eloah signifie «Déesse» dans le cœur, et Daath signifie «connaissance» de Dieu, Iod-Hei-Vav-Hei, qui est Iod-Havah, les deux polarités liées à Tiphereth. Le mantra IAO unit la colonne centrale avec les deux colonnes. IAO est le saint nom, le mantra sacré dans l’Alchimie.

Public: Comment définissez-vous la Chasteté?

Instructeur: La Chasteté est le résultat de la transmutation sexuelle. Ce que les gens appellent Chasteté dans cette époque est l’abstinence sexuelle. Ils pensent que être chaste c’est d’éviter les rapports sexuels, est d’être célibataire, ne rien faire sexuellement. Parcontre, alchimiquement parlant, Chasteté signifie transmuter, transformer votre matière sexuelle (sperme/semen) en énergie, et sublimer cette énergie vers votre cerveau à travers la colonne vertébrale, à travers Ida et Pingala, et aussi à travers Sushumna, la colonne centrale, la colonne d’équilibre. Voilà la Chasteté. De toute évidence, lorsque vous transmutez votre énergie sexuelle, vous mettez en activité les autres forces qui sont à l’intérieur de vous, parce que vous travaillez à partir du bas, avec le fondement, qui est le sexe. Si vous vous déchargez de l’énergie sexuelle, en l’utilisant de mauvaise manière, comme tout le monde dans cette époque, alors vous n’êtes pas chaste. Ainsi, une personne chaste sait comment conserver et transmuter. Pour cela, vous devez utiliser la volonté.

Si vous êtes célibataire, vous devez apprendre la science de la respiration, appelée Pranayama. Ceux qui sont célibataires doivent apprendre à canaliser ces forces à l’intérieur d’eux-mêmes en sachant comment se concentrer sur leurs narines, la respiration, et sublimer cette énergie à travers vos deux nadis, Pingala et Ida, dans votre colonne vertébrale.

Si vous êtes marié, vous devez faire exactement la même chose, mais dans l’acte sexuel, c’est plus difficile, car c’est facile de s’asseoir et de se concentrer et de faire votre Pranayama et de prier à votre Mère Divine pour que l’énergie monte et soit transmutée. Lorsque vous êtes connecté sexuellement, vous faites exactement la même chose, mais, dans l’acte sexuel vous devez traiter avec l’énergie de votre partenaire, donc, vous devez demander à votre partenaire de l’aide; ainsi pour faire l’Alchimie Sexuelle, vous devez vous aider l’un l’autre, etc., parce que chaque organe sexuel est en activité. Il y a une érection chez l’homme, il y a l’humidité dans la femme, et le feu est des millions de fois plus fort que celui du Pranayama.

Ainsi, la sublimation de la force sexuelle est ce qu’on appelle la Chasteté. C’est également appelée Magie Sexuelle entre mari et femme, sans adultère. Nous devons suivre les règles de l’Alchimie, qui sont les dix commandements.

Public: Le Pater noster en relation avec les chakras?

Instructeur: Si vous voulez en savoir plus au sujet des sept chakras, ou les sept églises, lisez le Livre de l’Apocalypse. Le commencement explique kabbalistiquement et alchimiquement comment activer ces chakras, de la même manière que nous expliquons ici, mais avec d’autres language. Les sept églises qui sont en Assiah, le corps physique, on les active par la pratique de la Chasteté, c’est la façon que nous avons expliqué aussi. Donc, si vous avez le livre «Le Mariage Parfait» de Samaël Aun Weor, vous pouvez apprendre comment effectuer la Magie Sexuelle comme mari et femme. «Le Livre Jaune» enseigne aux célibataires comment transmuter leur énergie sexuelle; c’est le moyen d’activer positivement les chakras, les sept églises qui sont en Assiah. Celles-ci se rapportent aux sept sens que l’âme développe lorsque vous commencez à faire la Chasteté. Ensuite, vous commencez à développer la télépathie, la clairvoyance, la clairaudience, la polyvoyance, se rappeler des vies passées, projections astrales, et beaucoup d’autres facultés qui sont en effet des sens normaux de toute âme développée. Quand vous n’êtes pas une âme développée, vous lisez sur Internet et dites: «Oh, la projection astrale, je voudrais faire l’expérience de cela.» Mais pour l’âme développée, la projection astrale est normale. Donc, la Chasteté est le moyen pour développer tous les pouvoirs de notre Père qui est dans les cieux.

Public: Que voulez-vous dire par mariage?

Instructeur: Le Mariage est la relation sexuelle d’un homme et d’une femme, mari et femme; cela fait référence à ces couples qui sont légalement mariés en vertu de la loi de Dieu, qui est la Chasteté. Dieu est la force sexuelle créatrice, donc une fois que vous effectuez l’acte sexuel, vous êtes unis par la force créatrice de l’Esprit Saint. Si vous voulez légaliser votre union dans la vie sociale, en vertu de toute religion, pour satisfaire vos parents ou des parents, vous pouvez le faire dans n’importe quel temple. Le vrai mariage se produit lorsque l’homme pénètre la femme.

«C’est maintenant os de mes os et chair de ma chair: elle sera appelée femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. Par conséquent, l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. Et ils étaient tous les deux nus, l’homme et sa femme, et n’avaient pas honte.» – Genèse 2: 23-25.

Ainsi, à partir de ce premier acte sexuel entre eux, une telle union dure pour l’éternité, même s’ils ne sont pas légalement mariés sous la loi des hommes. Par conséquent, ce que Dieu a uni, que la loi de l’homme ne le sépare.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Invocation of Solomon, Part 1

La Conjuration des Sept Expliquée

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Défense Pour la Guerre Spirituelle

Conformément à l’Arbre de Vie, nous allons expliquer la Conjuration des Sept donnée par le Sage Salomon.

Seven-Angels

Conjuration des Sept du Sage Salomon

    Au nom de Michael, que Jehovah te commande et t’éloigne d’ici, Chavajoth!

    Au nom de Gabriel, qu’Adonaï te commande et t’éloigne d’ici, Baël!

    Au nom de Raphaël, disparais devant Elial, Samgabiel!

    Par Samaël Zabaoth, et au nom d’Elohim Gibor, éloigne-toi, Andraméleck!

    Par Zachariel et Sachiel-Meleck, obéit à Elvah, Sanagabril!

    Au nom divin et humain de El Shaddai, et par le signe du Pentagramme que je tiens dans ma main droite, au nom de l’Ange Anaël, par la puissance d’Adam et Eve, qui sont Iod-Chavah, retire-toi Lilith ! Laisse-nous en paix, Nahemah!

    Par les Saints Elohim et les noms des génies Cashiel, Sehaltiel, Aphiel et Zarahiel, au commandement d’Orifiel, détourne-toi de nous Moloch! Nous ne te donnerons pas nos enfants à dévorer!

    Amen. Amen. Amen

Le Maître Samaël Aun Weor dit dans la Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée:

   «Dans l’Ésotérisme Christique Gnostique, nous citons toujours six degrés conscients de raisonnement objectif  de l’Être. Les degrés de développement du raisonnement objectif de l’Être sont connus par le nombre de tridents qui sont représentés sur les cornes du Christus-Lucifer individuel, qui est à l’intérieur de chacun de nous.»

Qu’est-ce que le raisonnement objectif? Il explique:

    «Faisons la distinction entre le mental et le mental de Lumière.

    «Faisons la distinction entre le raisonnement subjectif, et le raisonnement objectif.

    «Le raisonnement objectif est le raisonnement de l’Être. Le raisonnement subjectif est le raisonnement de l’Ego animal.

    «Seul celui qui est passé par l’Annihilation Bouddhique [l’élimination complète de l’ego: l’orgueil, la luxure, l’envie, l’avarice, la paresse, la jalousie, la colère, etc] peuvent avoir le raisonnement objectif. Le raisonnement objectif est le mental de lumière, c’est la véritable intelligence, pensées exaltées.»- La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée

    «Mesdames et messieurs, je veux que vous sachiez de façon concrète, claire, et de manière définitive, qu’il existe deux types de raisonnement. Nous devons dénommer le premier de raisonnement subjectif, et nous devons qualifier le second de raisonnement objectif. Incontestablement, les perceptions sensorielles, externes, sont le fondement du premier type de raisonnement. Mais, le deuxième type de raisonnement est différent. Celui-ci peut seulement être traité en conformité avec les expériences intérieures, vives, de la Conscience.» – Samaël Aun Weor, L’Enfer, le Diable, et le Karma

Quatre des six noms des degrés de raisonnement objectif ont été donnés par Gurdjieff dans « Les Contes de Belzébuth à son petit-fils, » et ont été également donnés par le Maître Samaël Aun Weor dans la Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée et dans plusieurs de ses conférences. Quoiqu’il en soit, certaines personnes pensent que ces noms sont une invention de Gurdjieff et lui appartient, mais, la réalité est différente. Ce n’est pas simplement parce que Gurdjieff a été le premier à avoir donné ces noms que cela signifient que ces noms ne sont pas dits dans les plans internes, c’est de là qu’ils venaient. Par exemple, lorsque nous étudions la Doctrine Gnostique Égyptienne, nous constatons souvent que le nom Anklad est lié à la signification de la croix Ankh, qui est très commune, mais les autres noms ne sont pas ordinaires. Par conséquent, nous devons expliquer au sujet de ces degrés de raisonnement objectif pour que nous puissions les comprendre et leur relation avec la Conjuration des Sept.

Donc, pour commencer, nous expliquons que ces degrés appartient à notre Monade, qui est cette partie de nous qui appartient au monde de l’Esprit. Quand le Maître Samaël Aun Weor parle de Monade, il se réfère toujours aux sephiroth Chesed et Geburah, qui sont notre Esprit et notre Âme Spirituelle. Ces deux aspects sont un. Quand nous étudions «La Doctrine Secrète» et «La Voix du Silence» de Madame Blavatsky, elle mentionne Geburah mais avec le nom Buddhi, qui signifie en Sanskrit «sagesse».

    «Tu es maintenant sur le chemin qui mène à l’asile Dhyana, le sixième, le Portail de Buddhi.

    «La porte Dhyana est comme un vase d’albâtre, blanc et transparent; à l’intérieur, brûle un feu d’or régulier, la flamme de Prajna qui rayonne depuis l’Atman.»

Ainsi, Buddhi – comme si elle était un vase d’albâtre – contient la flamme de Prajna qui rayonne depuis l’Atman. Dans la Kabbale, Atman, la flamme, est la sephirah Chesed, notre Être Intérieur. Donc, comme vous le voyez, nous constatons que l’Atman est contenu comme feu à l’intérieur de la Buddhi. Kabbalistiquement, nous disons que la sephirah Chesed est contenue dans la sephirah Geburah et Geburah est contenue dans Chesed.

monad

Atman (Sanskrit pour «être»), la sephirah Chesed (Hébreu pour «miséricorde») est aussi appelée Gedulah.

La Monade, cette divinité que tout le monde a à l’intérieur, est formée par les sephiroth Gedulah et Geburah, et sa réalisation est ce que nous, les âmes, devons faire.

La Conscience humaine, une partie de la Monade, descend dans le monde physique, qui est la sephirah Malkuth au bas de l’Arbre de Vie.

Dans la Kabbale, lorsque nous parlons de la sephirah Chesed et de ses âmes, nous mentionnons toujours trois âmes principales:

  • Neshamah: l’âme spirituelle
  • Ruach: l’âme pensante
  • Nephesh: l’âme animale

Il y a deux âmes supérieures, Chaiah et Yehidah, mais celles-ci sont liées aux sephiroth Kether, Chokmah, Binah, les trois sephiroth supérieurs de l’Arbre de Vie.

Dans cette conférence, il est nécessaire de se référer à Neshamah, qui est liée à la sephirah Geburah. Neshamah est la Buddhi, l’âme spirituelle, dans la sephirah Geburah. Dans la sephirah Geburah, nous avons l’héritage que notre propre Être particulier, Chesed, reçoit des âmes supérieures Chaiah et Yehidah, les trois sephiroth supérieurs de l’Arbre de Vie, qui forment le Triangle Logoïque, le Logos.

Lorsque nous parlons du Logos ou du Cosmocreateur à l’intérieur de nous, nous constatons que chaque Logos a des millions, des légions de Monades. Nous mentionnons toujours que notre Monade appartient à l’un de ces sept rayons cosmiques ou sept Logoï, sept créateurs cosmiques.

Ainsi, lorsque nous étudions notre propre Monade, nous constatons que son cosmocreateur a engendré en elle notre âme spirituelle; le Logos a déposé certains attributs, notre héritage cosmique. Ces attributs sont les archétypes que nous parlons toujours et que nous devons développer en vue d’acquérir le raisonnement objectif. Dans Le Mystère de la Floraison d’Or, Samaël Aun Weor a écrit:

    «Incontestablement, l’éveil de la Conscience devient merveilleux dans le Mystère de la Floraison d’Or. L’Embryon Aurique nous confère l’auto-connaissance et la connaissance objective transcendantale. L’Embryon Aurique nous transforme en citoyens conscients des mondes supérieurs.»

Le composé de ces archétypes forme ensemble l’ «Embryon Aurique.» Cet Embryon Aurique est la maîtrise que nous devons développer. L’Embryon Aurique et la maîtrise sont la même chose. Donc, la Monade (Chesed et Geburah) a besoin de développer la maîtrise. Pour le faire, Neshamah, l’Âme Spirituelle, détache une partie d’elle-même qui descend dans Malkuth en tant qu’embryon d’âme. L’embryon d’âme doit faire le travail avec Neshamah pour développer ces archétypes que nous avons hérité de notre propre Père particulier qui est dans les cieux, le Logos. Dans le Bouddhisme, cet embryon d’âme est appelé Bouddha-dhatu, ou ce que nous appelons l’essence, la Conscience, qui est en train de lire cette conférence.

Ainsi, si nous en tant qu’embryon d’âme, en tant que Bouddha-dhatu – signifiant la nature du Bouddha, essence du Bouddha – travaillons, c’est-à-dire, si notre Bouddha intérieur travaille sur un tel élément en nous, si nous travaillons psychologiquement avec lui, finalement, nous allons développer l’«Embryon Aurique». Pour sa réalisation en nous, il est nécessaire que nous, l’embryon d’âme, ici dans Malkuth, travaillons avec les forces de la nature pour construire les corps internes solaires.

La Monade a besoin des corps internes solaires pour développer l’«Embryo Aurique» qui, en d’autres termes, est la maîtrise. Tel est l’objectif et le seul objectif de la vie. Voilà pourquoi nous, en tant qu’archétypes d’ «Israël», sommes descendus du monde de l’Esprit dans Malkuth, l’«Egypte», pour faire le travail. La Bhagavad-Gita déclare:

    «Celui qui se perçoit lui-même en tant que Conscience, qui s’identifie à Atman, dont la foi est entièrement sur le Suprême, qui se réfugie en Lui seul – celui-là aborde la libération en étant purifié par la sagesse.»

Dans la Kabbale, Atman est la sephirah Chesed, qui, dans la Genèse est appelé le Ruach Elohim, qui a été traduit en Français par «l’Esprit de Dieu.» En ce qui concerne «Elohim» il y a quelque chose de très important que nous devons comprendre et assimiler, parce que dans le monde des Archétypes, les sephiroth Chesed et Geburah reçoivent respectivement les noms de El et Elohim Gibor. Dans La Conjuration des Sept nous prononçons:

    «Par Samaël Zabaoth, et au nom d’Elohim Gibor, Retire-toi, Andraméleck!»

Dans la Kabbale, les mots Gibor et Geburah sont écrits avec les mêmes lettres Hébraïques. Quand vous dites Gibor ou Geburah cela signifie «puissance», mais quand vous dites Elohim Gibor ou Elohim Geburah vous comprenez alors qu’en Geburah «ces» אלה sont les pouvoirs, archétypes, parties de אל Dieu, Chesed, le Ruach qui plane sur ים l’eau: le fluide séminal et le fluide céphalo-rachidien dans Malkuth.

    Maintenant, les enfants [ou archétypes] d’Israël sont tous inclus et résumés dans le nom [אברהם] Abraham [qui est Gedulah], dont Elohim a parlé comme [אהבי] «mon amour», et qui est également appliqué pour Israël [Tiphereth] , car Israël est contenu dans le nom divin [יהוה] lorsque chaque lettre est écrite en entier, à savoir, Iod, Vav Dalet – Hei, Aleph – Vav, Aleph, Vav – Hei, Aleph; la valeur numérique de cela est 45 = 9, égale à celle d’Adam (Aleph, Daleth, Mem). Les Ecritures déclarent:

    «Et Dieu dit: Faisons Adam à notre image, selon notre ressemblance.» (Genèse 1: 26)

    Image signifiant Israël qui [en tant qu’archétypes] existait dans la pensée divine ou mental de Elohim [en tant que Cosmocreateur] avant la création du monde, et ensuite [lorsque mise à l’intérieur de notre Monade en tant que Chesed et Geburah] a été créé à la ressemblance et l’image de Elohim [אלהים, la valeur numérique de cela est 32 = 5 – la cinquième sephirah [גברה] Geburah – dont le nom divin est אלהים גבר Elohim Gibor]. – Zohar

Dans Atziluth, l’Esprit (Chesed) est appelé El אל; mais, Geburah est appelé אלהים גבר Elohim Gibor, parce que Geburah contient אלה les pouvoirs ou archétypes, le don de Elohim qui sont liés au premier triangle de l’Arbre de Vie. Gibor est parfois traduit par homme parce Geburah est la puissance de Dieu. En Hébreu, quand ils prononcent le nom Gibor ils disent, «C’est une force masculine.» Ainsi quand nous disons Elohim Gibor, nous nous référons à la puissance masculine des Elohim, parce que Elohim est un mot pluriel qui signifie «dieux et déesses.» Dans la Bible, Elohim est traduit par Dieu, mais c’est une traduction érronée parce que Dieu en Hébreu est El.

Le mot El en Hébreu est attribué à la sephirah Chesed. L’aspect féminin de אל El est אלה Elah ou Eloah. En ajoutant la terminaison pluriel ים -im (de Elohim), nous prononçons un mot pluriel qui embrasse «dieux et déesses.» Alors, quand nous nommons Elohim Gibor nous sommes en train de dire, la puissance masculine des Elohim agissant à travers Geburah. Ainsi, Elohim Gibor ne signifie pas un «Dieu masculin» comme beaucoup le traduit; une telle traduction est fausse parce que Elohim n’est pas un seul Dieu, mais des Dieux et Déesses.

Elohim Gibor signifie ce Geburah, la puissance des Elohim, agit comme puissance masculine. Voilà ce que nous devons comprendre. En outre, cette puissance masculine peut agir par l’intermédiaire d’une âme féminine. Il me vient à l’esprit comme exemple les Valkyries de la Mythologie Nordique; ce sont des guerrières liées à Geburah. Ainsi, la puissance masculine, Gibor, peut se manifester en tant que féminine ou masculine. Le point principal est le suivant: Cette puissance de Geburah descend dans Malkuth, notre physicalité, et c’est ce que nous appelons «Geburah-El.» Rappelez-vous, El est Dieu .

Nous récitons les mots Geburah-El dans l’Invocation de Salomon lorsque nous nous référons aux forces de la Monade «Oh Gedulah-El, Oh Geburah-El.» Gedulah est un autre nom Hébreu pour la sephirah Chesed. Le mot Chesed signifie «miséricorde», tandis que Gedulah signifie «amour» ou «grandeur». Gedulah-El signifie «la miséricorde ou la grandeur de Dieu.» Geburah-El signifie la puissance de Dieu, parce que «El» est Dieu, la Monade .

Le But de la Vie

A l’intérieur de nous, nous avons un embryon d’âme, une partie de la Monade qui est descendue dans le monde physique, la sephirah Malkuth. Notre but est de monter à la sephirah Tiphereth pour atteindre la réalisation de l’Être (Atman: Chesed, Gedulah), et de tous ces attributs que nous avons dans l’Âme Spirituelle (Geburah), dans les dimensions supérieures. Notre devoir dans la sephirah Malkuth est de faire cela, et pour le faire, nous avons besoin de connaître le chemin.

PriestCherubims

Voilà pourquoi, dans le graphique, nous trouvons un prêtre avec une épée dans la main droite tout en brûlant de l’encens qu’il porte dans la main gauche; au-dessus de l’arche de l’alliance, nous voyons les cherubim qui, selon l’ésotérisme, étaient dans la position d’un homme et d’une femme pendant la copulation sexuelle; les cherubim se couvrent de leurs ailes. Voilà comment ils étaientreprésentés dans le temple, et seuls les prêtres avaient la permission de les voir; ce n’était pas pour le public. En ces temps présents, beaucoup essaient d’illustrer ces cherubim sur l’arche de l’alliance, ainsi ils placent deux cherubim séparés de chaque côté de l’arche. Cela est inexact, car ils étaient unis sexuellement, parce que c’est dans le sexe que se trouve la vie, qui est Chaiah, le secret de Dieu, et c’est précisément le secret des secrets; maintenant tout le monde le sait parce que nous le publions.

Séquentiellement, pour développer les forces de la sephirah Geburah dans la sephirah Malkuth nous devons comprendre la sephirah Daath. Nous en Malkuth avons besoin de recevoir la force de Geburah.

Tout d’abord, l’âme que nous avons, l’essence, l’embryon d’âme, est ce que nous appelons communément et à tort, l’Âme Humaine, mais elle ne l’est pas encore. C’est comme si, par exemple, nous allons appeler le spermatozoïde d’un homme un corps humain. C’est faux. Le spermatozoïde est du spermatozoïde. Si ce spermatozoïde pénètre dans l’ovule féminin, qui est le symbole de Malkuth, et se développe dans l’utérus d’une femme, ce spermatozoïde va se développer, et quand il a fini par sortir, alors il y aura un humain, un corps physique. Comme le spermatozoïde, l’embryon d’âme descend de la puissance masculine de la sephirah Geburah dans la puissance féminine de la sephirah Malkuth.

Si nous, en tant qu’embryons d’âme, travaillons avec l’arche de l’alliance, qui est le secret de l’Alchimie, alors cet embryon d’âme va se développer pour finalement devenir l’Embryon Aurique, qui sera bien sûr l’Âme Humaine entièrement développée en union avec les deux parties supérieures de la Monade. Voilà pourquoi nous disons que la Monade est un trio d’Esprit, Âme Spirituelle et Âme Humaine, qui est Tiphereth.

Mais les âmes qui ne sont pas en Tiphereth, qui sont seulement dans Malkuth, ne sont pas des âmes humaines. Si vous voulez avoir le droit d’être appelé «être humain», alors vous devez grimper de Malkuth à Yesod, à Hod, à Netzach, et enfin atteindre Tiphereth, qui est le Mont Sinaï, le niveau dans lequel Moïse a vu Dieu face à face. Ainsi, si vous n’avez pas atteint Tiphereth, n’osez pas vous appeler être humain parce que vous ne l’êtes pas, ésotériquement parlant. Dehors, dans les rues, pour le respect, tout le monde est appelé être humain, mais nous avons besoin de la lampe de Diogène, qui est la clairvoyance, pour trouver une personne dans n’importe quelle ville, pour voir si elle ou il est vraiment un être humain. Ce que nous allons trouver là-bas sont des humanoïdes avec l’embryon d’âme, qui, s’ils travaillent avec lui, ils finiront par atteindre le niveau humain. Mais, malheureusement, les gens ne sont pas intéressés par le développement de leur embryon d’âme en une âme humaine, ce qu’ils veulent c’est de se faire de l’argent et plus d’argent. Ils pensent que l’objectif de la vie est d’avoir une maison, une voiture, des enfants, de se multiplier comme des animaux, et voilà; ou de croire en quelque section d’une religion qu’elle soit du Christianisme, du Judaïsme, de l’Islam, de l’Hindouisme, etc., et ils pensent tout simplement qu’en croyant en cette religion l’embryon d’âme va se développer automatiquement, ce qui est tout à fait impossible. C’est comme une femme qui veut avoir un enfant tout en croyant en la grossesse, en pensant que les femmes vont avoir un enfant et deviendront enceintes au travers des croyances. C’est impossible. L’Esprit Saint est la force sexuelle. Même Marie avait été imprégnée par l’Esprit Saint à travers Geburah-El (Gabriel) avant qu’elle a donné naissance à Jésus. Geburah-El, qui est, Gabriel, était là dans Malkuth; ainsi, ce n’était pas seulement un miracle aveugle. L’énergie de Dieu est précisément la puissance de Geburah, qui est contrôlée par Chesed, qui est le Ruach Elohim. C’est la seule façon pour que nous puissions comprendre comment nous développons Jésus à l’intérieur.

Nous développons un raisonnement objectif lorsque nous développons tous les archétypes, atteignant ainsi la réalisation de l’Être, la Monade. Ceci implique la création des corps solaires et l’annihilation complete de l’ensemble de ce qui est animal en nous, parce que soit nous sommes des êtres humains soit nous sommes des animaux.

Au début, nous devons travailler au niveau de l’animal pour atteindre finalement le plan humain. Nous devons transformer, comme l’affirme la Mythologie Grecque, l’âne en un être humain. Sinon, nous allons tomber dans une création erronée. Parfois, l’âne comprend, parfois comme Balaam l’être humain ne comprend pas. Alors, quand l’être humain atteint la réalisation de l’Être, on appelle cela la Résurrection; cela signifie que l’Âme Humaine devient un avec son propre Esprit et développe le raisonnement objectif complètement; alors l’initié reçoit les cornes de Lucifer, qui ne sont rien d’autre que la puissance sexuelle que l’initié contrôle. Cela signifie que Lucifer a finalement fait son travail. Lorsque nous l’avons contrôlé complètement, alors nous absorbons Lucifer, et sur les cornes de ce Lucifer apparaît le trident. Ce trident est le symbole du Père, du Fils et du Saint Esprit ou Kether, Chokmah, Binah, ou Brahma, Vishnou et Shiva. Cela signifie que cet individu s’est lui-même transformé en un véritable ange. Un véritable ange ne peut exister que s’il n’a pas vaincu d’abord Lucifer. Seuls ceux qui vainquent Lucifer peuvent devenir des anges. Ceux qui sont esclaves de Lucifer sont des démons. En d’autres termes, nous sommes des démons, mais nous avons la chance de devenir des anges.

Si nous vaincons Lucifer, alors le type de raisonnement que nous développons possède six degrés. Le Maître Samaël Aun Weor et Gurdjieff ont seulement donné les noms de quatre des six. Les deux premiers degrés ne sont pas nommés publiquement.

Lorsque sur les cornes de Lucifer intérieur (Latin: «porteur de lumière») apparaissent trois tridents, cela signifie que l’Être Intime a gagné le degré appelé Degindad. Cette personne a un degré de raisonnement objectif qui lui permet de comprendre la parole de Dieu, de comprendre la création, au troisième niveau.

Le quatrième niveau est appelé Ternoonald, ce qui signifie quatre tridents sur les cornes lumineuses de Lucifer. Comme vous le voyez, Lucifer est celui qui accorde le raisonnement, l’éveil. Voilà pourquoi Lucifer apparaît toujours dans toute la Genèse, parce qu’il veut accorder le raisonnement objectif: si vous le vainquez, et son chemin est la tentation. La tentation est feu. Le triomphe sur la tentation est lumière, qui est le produit du feu.

Le cinquième est Podcoolad, qui dispose de cinq tridents, et Anklad a six. Dans l’univers c’est le plus haut niveau de raisonnement objectif qu’un être humain peut acquérir. Le Maître Jésus de Nazareth, dont le nom est Aberametho, a développé l’Anklad, qui est très élevé.

Ainsi, parmi les anges, il y a différents degrés de raisonnement objectif. Voilà pourquoi il y a toujours beaucoup de combats et de problèmes dans l’univers; démons contre anges, et anges contre démons. Certains anges ne sont pas heureux qu’ils ont le Degindad; Ils disent: «Je veux un autre degré, parce que mon objectif est d’atteindre l’Anklad.» Donc, s’ils ont le Degindad, ils doivent renoncer au ciel et descendre ou tomber dans Malkuth pour recommencer à nouveau. Il y a deux façons, à savoir, la chute ou la descente. Les anges peuvent choisir, et, évidemment, quand ils descendent ils doivent faire à nouveau le travail en eux-même. Ensuite, ils développent un autre degré de raisonnement objectif. Voilà pourquoi, dans La Conjuration des Sept du Sage Salomon on nomme toujours la sephirah Geburah parmi les sephiroth.

Le Zohar parle de Geburah très souvent. L’archange qui commande (régit) la sephirah Geburah est Samaël: Samaël Zabaoth. Zabaoth signifie «seigneur des armées» ou «seigneur des foules.» Nous préférons appliquer armée, parce Samaël est le Dieu de la guerre. Samaël est appelé Ares par les Grecs et Mars par les Romains et dans la Mythologie Hébraïque, Samaël est le feu, qui est lié à la sephirah Geburah.

Nous parlons souvent des quatre éléments; lorsque nous parlons de la sephirah Geburah, nous parlons du feu. Samaël est appelé «le roi du feu et des volcans» parce que le magma est le feu de Geburah qui descend dans Malkuth et se coagule sous forme de lave, qui donne vie à la nature, à la Terre entière. Voilà pourquoi chaque fois que nous nous référons à Malkuth, nous nous référons au côté gauche de l’Arbre de Vie.

Comme vous le voyez, au-dessus de la sephirah Geburah se trouve la sephirah Binah, qui est gouvernée par Saturne. Dans le monde de Atziluth, la sephirah Binah / Saturne est appelé Jehovah Elohim, mais kabbalistiquement, il est appelé Iod-Havah Elohim. La puissance de la vie (Chaiah) est dans la sephirah Binah; cette Chaiah descend à travers le feu de la sephirah Geburah, à travers Hod, jusqu’en Malkuth.

Dans le livre de l’Apocalypse, le feu qui descend de la cinquième sephirah, du cinquième Ange de l’Apocalypse, est symboliquement appelé «sauterelles.» Ces sauterelles sont les salamandres volants qui descendent de Geburah et apparaissent dans Malkuth, lorsque le puits sans fond (Yesod, le pouvoir du sexe) est ouvert. Nous vous rappelons que Jean le Baptiste, qui est précisément situé dans la sephirah Yesod, baptisait avec les eaux de Chaiah, vie. Jean-Baptiste «se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage», c’est le fluide de Malkuth lié à l’organe sexuel féminin. C’est écrit dans le livre de Matthieu. Voilà comment la Bible cache comment Jean-Baptiste est devenu prophète; personne ne peut devenir prophète, s’il répand le feu de Geburah dans son corps physique, ou s’il ne fait pas ce que font les abeilles, c’est-à-dire, transmuter l’énergie solaire de Malkuth en miel, parce que c’est ce que font les abeilles. Rappelez-vous que nous avons dit que les abeilles recueillent le pollen des fleurs et ils font du miel. Ce pollen est la Lumière Solaire. La Lumière Solaire se rapporte à Malkuth, Tiphereth. C’est le Christ, en d’autres termes. Quand nous faisons l’Alchimie Sexuelle, nous nous nourrissons avec du miel, et nous mangeons aussi des sauterelles: feu. Ayez cela à l’esprit pour comprendre et assimiler la Conjuration des Sept. Nous avons tous ce miel dans Malkuth, parce que notre physicalité recueille la Lumière Solaire de Tiphereth. Chacun de nous reçoit le feu, ces sauterelles de Geburah, à manger aussi. C’est à nous de suivre Abaddon ou Apollyon, deux manières différentes.

Donc, le chemin solaire est le chemin pour développer le raisonnement objectif; c’est la seule raison d’être ici, dans ce monde physique. Le Zohar déclare:

    «Gihon גיחון (est Chesed, le lieu où est enterré (קבורה ‘Qeburah’) celui qui se meut sur son [גחון] ventre (Lévitique 11: 42.) Il est placé sous la présidence de Gabriel dont le nom est composé de deux mots «Geburah» et «El» (El est Chesed, Abraham, l’homme divin, la Monade) et [Geburah] qui est fait allusion dans les mots, «Pourquoi la lumière est-elle donnée à Geburah dont la destinée est cachée, et que Eloah a couvert comme avec un voile?» (Job 3:. 23), et également dans le passage suivant:

    «Aucun homme [איש Eysh – enflammé, mieux dit, passionnel] ne connaît jusqu’à ce jour le lieu de son [קבורה ‘Qeburah’] sépulcre» (Deutéronome 34: 6); la signification ésotérique de ceci est uniquement comprise par ceux qui sont initiés dans la Doctrine Secrète [de l’Alchimie-Daath].»- Zohar

Les Quatre Fleuves de la Genèse

Dans le livre de la Genèse, nous trouvons quatre fleuves: Pison, Gihon, Hedikel, et Euphrate. Gihon est en relation avec la sephirah Chesed. Voici ce que dit le Zohar, Gihon «L’endroit où est enterré Qeburah (le mot Hébreu Geburah est caché dans Qeburah parce que dans Geburah se trouve celui qui se meut sur son [גחון] ventre, le feu).» En d’autres termes, le feu de Dieu est Geburah, enterré dans Chesed, l’eau, ou comme nous avons dit précedement: Atman est caché dans la Buddhi, et la Buddhi est comme un vase d’albâtre blanc et transparent; à l’intérieur de lui brûle un feu doré [Geburah], la flamme de Prajna qui rayonne depuis Atman, Chesed.

Le Zohar poursuit: «Celui qui se meut sur son Gihon [ventre].» (Gihon est la façon de dire «ventre» en Hébreu). «Celui qui se glisse sur le ventre», vous pourriez dire: «Oh c’est le serpent!» Oui, c’est le feu serpentin, parce que le serpent est comme un vase d’albâtre blanc et transparent; à l’intérieur du ventre du serpent brûle un feu doré régulier, la flamme de Prajna qui rayonne depuis Atman, Chesed. Et le serpent est le feu, la flamme de Geburah qui descend dans le ventre de la terre, Malkuth. Le feu et l’eau (Schamayim) forment la même force en haut, même symbole. Voilà ce que nous devons comprendre. Rappelez-vous que pour vaincre le serpent, Lucifer, le feu, nous devons contrôler notre énergie sexuelle.

    «La clé fondamentale pour éveiller ce feu sacré, la Kundalini, est certainement cachée dans le Yoga du sexe, dans le Maïthuna, dans la connexion sexuelle du Lingam-Yoni, phallus-utérus, mais sans éjaculation de l’Ens-Seminis (l’entité du sperme). C’est parce que l’ensemble de l’Ens Virtutis du feu est enfermé dans cette substance semi-solide et semi-liquide.»- Samaël Aun Weor

Si vous ne contrôlez pas l’eau, vous êtes un esclave du feu, Lucifer, le serpent.

Le Zohar poursuit: «Il est sous la présidence de Gabriel.» Comme vous le voyez, c’est l’ange Gabriel (Geburah-El) qui descend dans Malkuth, dans Marie, et lui dit:

    «Je te salue, toi qui es hautement favorisée, Adonai [Malkuth] est avec toi: tu es bénie entre les femmes … Et voici, tu deviendras enceinte dans ton utérus [ventre], et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom Yeshua.»- Luc 1: 28, 31

Adonaï est le nom divin de Malkuth dans Atziluth; au bas de l’Arbre de Vie, il devient l’extension féminine de Binah, le Saint-Esprit. Dans le monde de Briah, l’ange de Yesod est «Gabriel». Ce nom est composé de deux mots: Geburah et El. Comme nous le voyons, «El» est Chesed, notre propre Esprit, Abraham, l’homme divin, la Monade, et Geburah dont il est fait allusion dans les mots, «Pourquoi la lumière [de la flamme de Prajna qui rayonne depuis Atman – Chesed ] est donnée à Geburah, dont la destinée est cachée, et que Eloah (la Déesse dans Malkuth) a couvert comme d’un voile [dans son ventre – Gihon].» Comprenez que tout ce que nous expliquons ici est caché à l’intérieur de Geburah et de Chesed. Ainsi, si nous opérons dans Malkuth avec Binah, le Saint-Esprit, au moyen de la transmutation sexuelle, alors Chesed, «El», qui est Abraham [אור] «Ur» va descendre en Egypte-Malkuth.

Abrahams-sacrifice

Dans ce graphique, Isaac est un symbole de Geburah, et Abraham est un symbole de Chesed. Celui qui est au-dessus tenant son bras est l’ange de Geburah, qui lui dit:

    «Ne pose pas ta main sur l’enfant, et ne lui fait rien: car je sais maintenant que tu crains Dieu, car tu n’as pas refusé ton fils, ton fils unique [Geburah] venant de moi [Binah]. Et Abraham [Chesed] leva les yeux, et regarda, et voici derrière lui un bélier [l’âme animale de Geburah] pris dans un buisson par les cornes; et Abraham [Chesed] alla prendre le bélier, et l’offrit en holocauste à la place de [Geburah] son fils.»- Genèse 22: 12, 13.

Tout ce processus est symbolique de l’initiation. Le point principal dans cette histoire biblique est que le feu de Geburah est caché dans le ventre [Gihon] de Malkuth. Le sacrifice d’Isaac est le sacrifice de Geburah. L’ange qui a arrêté Abraham [qui est «El», Chesed, l’Esprit], qui va sacrifier Geburah, est Geburah-El, Samaël, qui lorsqu’il lui a tenue sa main dit: «Je sais que tu crains Elohim [Binah].» Ainsi, c’est à travers le feu de la tentation que la lumière de la foi est développée. C’est à travers la foi, que vous pouvez aller de l’avant; mais comprennez que vous ne devez pas tuer votre propre force que vous êtes en train de développer (ceci est en relation avec l’initiation); à la place, sacrifiez votre force animale, Nephesh, le bélier ou le mouton.

Le Zohar continue:

MosesDeath

«Aucun homme [איש Eysh – enflammé, mieux dit, passionnel] ne connaît jusqu’à ce jour le lieu de son [קבורה ‘Qeburah’] sépulcre» (Deutéronome 34: 6); la signification ésotérique de ceci est uniquement comprise par ceux qui sont initiés dans la Doctrine Secrète [de l’Alchimie-Daath].»- Zohar

Moïse a montré la puissance de Geburah à travers l’ensemble de sa vie. Moïse est la sephirah Tiphereth, mais Tiphereth qui est Moïse a développé la puissance de Lucifer en lui-même. Voilà pourquoi Moïse est toujours représenté avec des cornes.
Le Zohar citant le Deutéronome 34: 6 dit: «Mais aucun homme ne connaît le lieu de son sépulcre jusqu’à ce jour.» «Homme» dans ce verset est écrit comme איש «ish», feu. «Aucun homme (enflammé, passionnel) dans Malkuth ne connaît jusqu’à ce jour le lieu de son Qeburah [Geburah?].» D’une certaine manière, Geburah y est cachée là. Personne ne sait où Moïse est enterré, mais si vous savez que Geburah est un [Qeburah] sépulcre et que pour enterrer dans Geburah, l’Âme Spirituelle, nous avons besoin d’atteindre la réalisation de l’Être et nous devons vaincre Lucifer … Moïse l’a fait. Voilà pourquoi il dit: «La signification ésotérique de ceci est connue uniquement par les initiés dans la Doctrine Secrète de l’Alchimie», qui est Daath.

Moïse en tant que Tiphereth a été enterré dans la Buddhi, dans un cercueil d’albâtre blanc et transparent, dans lequel la flamme de Prajna qui rayonne depuis Atman brûle comme un feu doré stable. Ensuite, Moïse a été avalé par les sephiroth supérieurs. Il a atteint la Résurrection après avoir traversé d’énormes sacrifices, car aucun initié ne ressuscite s’il ne meure pas d’abord psychosomatiquement; tel est précisément le symbole de sa mort.

Lorsque les eaux du fleuve Hiddékel rejoint les eaux des fleuves Pison et Gihon, mieux dit, lorsque Tiphereth atteint l’union avec Geburah et Gedulah, le résultat est le Moïse Tout-Puissant. Ainsi Moïse représente cet archétype qui doit faire tout le travail magique alchimique. Il doit naître dans le fleuve Euphrate ou Nil – les deux fleuves symbolisent la même chose. Ainsi, à partir du Nil le bébé Moïse grandit et va au Mont Sinaï, qui est Tiphereth, le fleuve Hiddékel, et devient tout-puissant après avoir fait tout le travail qui est écrit dans l’Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome, qui, comme n’importe quel livre dans la Bible, est un guide pour les initiés qui entrent dans le même Chemin.

Les Serpents de feu de Moïse

Serpent-of-Brass

Moïse ordonna aux Israélites d’adorer le serpent de bronze; quand les gens lisent les nombres: 21: 5-9 s’ils ne connaîssent pas l’Alchimie et la Kabbale, ils ne comprennent pas; ils disent, «le serpent est le symbole de Satan.» Oui, le serpent est le symbole de la queue de Satan, mais le serpent de bronze est un symbole de la Mère Divine, et de la chasteté alchimique. En Hébreu, le serpent est écrit de différentes manières et chacune a une signification différente, comme il est indiqué dans la citation biblique suivante:

    «Et le peuple [העם] parlèrent [דבר] contre [אלהים] Elohim, et contre [משה] Moïse: Pourquoi nous avez-vous fait monter hors d’Égypte, pour mourir dans [מדבר midbar] le désert? Car il n’y a pas de pain, et il n’y pas d’eau; et notre âme déteste ce pain [בלחם Bethlehem] léger .

    «Et [יהוה] Iod-Havah a envoyé [הנחשים השרפים] des serpents de feu parmi le peuple, et ils mordirent les gens; et beaucoup de gens d’Israël sont morts. Par conséquent, les gens sont venus à Moïse, et dirent: Nous avons péché, car nous avons parlé contre Iod-Havah et contre toi; priez Iod-Havah, afin qu’il éloigne de nous ces serpents.

    «Et Moïse pria pour le peuple. Et Iod-Havah dit à Moïse: Fais-toi un [שרף] Seraph, et placez-le sur une perche; et il s’arrive que quelqu’un sera mordu, quand il le regarde, il vivra.

    «Et Moïse fit un serpent [נחש נחשת] d’airain, et le plaça sur une perche; et il arriva, que si un [נחש] serpent avait mordu un homme, quand il vit [נחש נחשת] le serpent d’airain, il a vécu.» – Nombres 21: 5-9

Qui est Elohim? C’est la sephirah Binah, le Saint-Esprit. Moïse est le Bodhisattva, qui à cette époque là livrait la doctrine aux Hébreux.

Le mot «parle» a été traduit du mot dabar Hébreu, qui signifie également «mot». Le «désert» vient de l’Hébreu b’midbar (le désert est aussi traduit par «mots» ou «mot, parler, dire, », etc.) Donc, comme vous le voyez, le mot dabar est caché dans b’midbar, qui signifie «le désert.»

«Pain Léger» vient de b’lehem Hébreu. La lettre Beth signifie «maison» et est cachée avec Lehem; Ainsi, si nous lisons la lettre «Beth» et le mot «Lehem» nous lirons «Bethléem». Voilà comment les kabbalistes cachent tout dans les Écritures. Qu’est-ce que Bethléem? C’est le pain de lumière ou la manne que les Israélites ont reçu dans le désert.

Ils ont dit, «Ce pain est trop léger,» ce qui signifie que leur raisonnement objectif lié à leur glande pinéale est trop faible pour comprendre «le pain», la connaissance. A notre niveau, notre mental raisonne à travers le cerveau, mais c’est un très faible raisonnement, c’est un raisonnement subjectif. Mais, la Conscience superlative de l’Être (notre Divin intérieur) raisonne à travers la glande pinéale, située au centre de notre cerveau; c’est à travers elle que nous développons un raisonnement objectif. C’est précisément ce que la Bible appelle «Beth-lehem», là où le Seigneur naît dans l’être humain qui est prêt, parce que le Seigneur Christ naît pour accorder le raisonnement objectif. Il ne descend pas pour simplement perdre son temps.

tree-of-life-and-serpent-of-bronze

Les serpents de feu (Nahashim Seraphim) – comme nous le voyons, les «Seraphim» – sont des anges de Geburah dans le monde de Yetzirah. Alors, pourquoi le Seigneur envoye des anges comme des serpents pour mordre les gens? Si vous comprenez que les Seraphim sont liés aux pouvoirs de Geburah qui descendent dans la terre en tant que Nahashim, alors vous comprenez bien.

En ésotérisme Chrétien, le titre «Seraphim» se réfère à des êtres liés à la sephirah Kether, la plus haute sephirah; ce sont les forces de Dieu dans le cerveau. Donc, les serpents de feu ont été envoyés parmi les gens, ils mordirent le peuple et une grande partie de la population d’Israël sont morts. Mais, Moïse pria pour le peuple et Iod Havah dit à Moïse: «Fais-toi un Seraph.» «Seraph» est le singulier de «Seraphim» qui est un mot pluriel. Les feux de Geburah qui descendent dans Malkuth sont appelés Seraphim, ou sauterelles si vous voulez, mais «Seraph» est ce feu qui après être descendu dans Malkuth monte à nouveau à travers la colonne vertébrale dans Geburah. En d’autres termes, «Iod-Havah disait à Moïse transmute ton énergie sexuelle et dit aux gens de transmuter la leur également, de sorte qu’ils ne puissent pas avoir de fornicateurs parmi vous, puis élève ce Seraph sur une perche (votre colonne vertébrale); il arrivera que quiconque sera mordu par leur propre passion, lorsqu’il regarde le Seraph, il vivra».

Comprennez que tout ce qui est décrit ici se passe à l’intérieur; ce n’est pas ce que les gens pensent, que le serpent d’airain était à l’extérieur et que Moïse était là en train de buriner le bronze ou fondre le laiton et en faire un serpent avec. Non! Écoutez, le bronze est un alliage de cuivre et d’étain: le cuivre est lié à Vénus (féminin), qui est l’amour, et l’étain est lié à Jupiter (masculin, Chesed). Cela signifie quelque chose d’alchimique. Ce ne sont pas ce que les gens pensent que Moïse était juste en train de faire une idole. Le bronze symbolise l’Alchimie Sexuelle: c’est un symbole de l’homme et de la femme, de l’étain et du cuivre.

«Et il arriva que, si un (Nahash) serpent avait mordu un homme, lorsqu’il regardait le serpent d’airain il survivait.» Regarder le serpent c’est regarder quelque chose à l’intérieur. Ce ne sont pas ce que les gens pensent, qu’il y avait des gens malades qui quand ils regardaient un serpent ils disent: «Oh, je n’ai plus aucun poison.» Non! Ecoutez, le venin de serpent est quelque chose à l’intérieur, c’est le feu lascif, et regarder le «Seraph» c’est travailler avec l’Alchimie Sexuelle.

Comment les Nahashim Seraphim mordrent-ils les gens, mieux dit, l’âme des gens? À travers la fornication. Parce que ces serpents passionnels mordent Tiphereth, donc de nombreux archétypes ou «peuple d’Israël» sont morts. Le peuple d’Israël est un symbole de l’Âme Humaine.

Comment le serpent les mord-il? Exemple, vous faites le travail et tout d’un coup vous avez une pollution nocturne, et vous souffrez parce que vous savez que vous devez conserver votre énergie. Malheureusement, nous avons beaucoup de mauvaises transformations de ce feu à l’intérieur de nous, on appelle cela la luxure. «Oh mais je suis célibataire. Je suis chaste», pendant ce temps, vous avez des pollutions nocturnes. Qu’est-ce que c’est? Ce sont des manifestations de Nahashim Seraphim. Ils vous mordent. Ainsi, vous devez travailler avec le serpent d’airain pour battre ces Nahashim Seraphim.

Le serpent de bronze est adoré par les fornicateurs repentis, car les personnes qui se sont repenties de leur fornication, ont déclaré: «Nous avons péché, car nous avons parlé contre Iod-Havah et contre toi (Moïse); priez Iod-Havah, pour qu’il éloigne de nous ces serpents.»

«Alors il dit à la foule qui sortait pour être baptisée par lui: Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir? Produisez donc des fruits dignes de la repentance, et ne commencez pas à dire en vous-mêmes, Nous avons Abraham pour père: car je vous dis, ce Dieu peut, de ces pierres, élever des enfants à Abraham. Et déjà l’axe est mise à la racine des arbres: Tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits est coupé et jeté au feu»- Luc 3: 7-9

«Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean», (Matthieu 11:13) qui, comme Moïse est Tiphereth dans le cœur, ainsi que Iod-Havah, qui a dit, «pratiquez la transmutation sexuelle et demandez l’annihilation de cette luxure», qui est la cristallisation négative du feu de Geburah.

Nonobstant, ils ne se sont pas tous repentis. Beaucoup ont apprécié la luxure, comme aujourd’hui. Quand vous sortez dans les rues de n’importe quelle ville, vous voyez comment les gens apprécient la dégénérescence. En d’autres termes, les vipères dégénérés sont en train d’apprécier la dégénérescence. Donc, parce que les gens apprécient la dégénérescence, ils sont mordus par les serpents de feu, mais ils ne se soucient pas, ils apprécient ça, ainsi, ils sombrent de plus en plus dans la dégénérescence. C’est la façon dont nous devons comprendre la «sodomie».

Les Démons mentionnés dans la Conjuration des Sept

La première partie de la Conjuration des Sept va dans ces Séraphins ou serpents de feu lié à Yesod.

Chavajoth

La conjuration dit:

«Au nom de Michaël, que Jehovah te commande et t’éloigne d’ici, Chavajoth!»

Michael-against-Chava-Jah

Qui est Chavajoth?

    «Le chef suprême du rayon positif de la Lune est Jehovah. Chavajoth est exactement son antithèse, son frère rival. Jehovah dirige le rayon positif de la Lune. Chavajoth dirige le rayon négatif de la Lune. Jehovah enseigne la Magie Sexuelle Blanche; Chavajoth enseigne la Magie Sexuelle Noire.» – Samaël Aun Weor

En étudiant la Kabbale, nous comprenons que Jehovah est kabbalistiquement prononcé Jah-Chavah ou Iod-Chavah. La vérité est que Jah-Chavah à travers la Lune contrôle la force solaire à intérieur de nous. Une telle force solaire est une sorte de Seraph ou Cherubim de feu qui lorsqu’il est transformé dans le mauvais sens est inversé comme Chavah-Iod ou Hava-Joth, qui est la luxure, qui, comme Nahashim Seraphim mord nos âmes alors que nous essayons d’acquérir la chasteté. Même si, il y a un démon qui est à la tête d’une légion de démons dont le nom est Chavah-Joth ou Hava-Jah. Comme vous le voyez, il est exactement le contraire de Iod-Chavah. Quand vous dites Iod-Hei-Vav-Hei, qui se traduit dans la Bible comme Jehovah, qui est kabbalistiquement prononcé Iod-Havah, mais quand vous êtes un fornicateur, quand vous appréciez l’effusion de la force sexuelle de Geburah, alors vous êtes un adepte de Havah-Iod, le contraire de Iod-Havah. Chavajoth le démon enseigne à l’humanité comment pratiquer le tantrisme noir.

Michaël est le Logos du Soleil. Michael est l’un des archanges qui vainc Satan dans chacun de nous. Quand nous disons «Au nom de Michael, que Jehovah te commande et t’éloigne d’ici, Chavajoth!» Nous devons comprendre que Jehovah est le Dieu qui gouverne le rayon positif de la Lune. La Lune régit Yesod, mais la Lune a deux rayons: l’un est positif, l’autre est négatif. Le rayon positif de la Lune est gouverné par Iod Havah, et c’est la raison pour laquelle dans le Judaïsme les rituels qu’ils ont sont liés à la Lune (par exemple, Sabbath), mais à l’aspect blanc de la Lune, parce que la Lune régit la vie sur cette planète . Elle contrôle toute la vie des plantes, des animaux, et même nous. Mais, l’aspect négatif de la Lune est également adoré. Chaque samedi, tous les sorciers et sorcières font leurs sabbath de sorcières. Ainsi, le sabbath a deux polarités. Les Initiés blancs profite de la polarité positive de la pleine lune pour transmuter leurs énergies pour la chasteté, alors que les sorcières et sorciers profitent de la fornication, bacchanales, qui est très communes dans cette époque.

Le démon Havah-Iod est incarné dans cette époque. Le Maître Samaël dit:

    «Chavajoth a un corps physique. Chavajoth est maintenant réincarné en Allemagne; il se présente comme un vétéran de la guerre et travaille pour la Grande Loge Noire. Dans les mondes intérieurs, le magicien noir Chavajoth s’habille dans une tunique rouge et porte un turban rouge. Ce démon cultive les mystères de la Magie Sexuelle Noire dans une caverne ténébreuse. Il a beaucoup de disciples Européens.»

La plupart des disciples de Chavajoth sont Allemands, mais il a des disciples d’autres races, aussi. Dans les plans internes, vous trouverez ses nombreux disciples, qui, bien sûr enseignent le Tantra noir. Lorsque vous examinez ce démon Havah-Iod, vous trouverez le monde de la prostitution, la dégénérescence autour de lui.

Michael-against-Chava-Jah2

Donc tout initié qui entre dans cette voie doit conjurer cette légion de démons qui ne sont pas seulement à l’extérieur mais à l’intérieur de chacun de nous au nom de Michaël, le roi du Soleil, et Jehovah, le régent de la Lune. Michaël est Tiphereth, et Jehovah est Yesod, et nous conjurons les démons lunaires dans Klipoth gouvernés par Havah-Iod. Soyez prudent avec eux, parce que dans cette époque, il est très fréquent de trouver des kabbalistes qui suivent Havah-Iod ou Hava-Jah; ils croient qu’à travers la fornication, ils vont s’auto-réaliser, ce qui est totalement faux, parce que Jehovah enseigne la chasteté, Jehovah dit:

     «Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, tu ne mangeras point; car le jour où tu en mangeras, tu mourras.» – Genèse 2: 17

Baël

La deuxième partie de la conjuration des Sept déclare:

     «Au nom de Gabriël, qu’Adonaï te commande et t’éloigne d’ici, Baël.»

Gabriel-against-Bael

Baël est un autre démon lunaire que les ignorants confondent avec l’empyré Belial, qui dans Klipoth représente Chokmah inversé, l’Antéchrist. John Milton et Samaël Aun Weor se réfèrent à ce démon comme suit:

Belial

«Le suivant à se mettre debout et prendre la parole était Belial. Il était beau. Sa voix était douce. Mais il était un escroc. Sous son apparence digne, il était paresseux et immoral.»- Le Paradis Perdu

«En effet, il n’y a pas un esprit qui a chuté plus impurement impudique, ou plus grossièrement enclins à aimer le vice que cette créature, qui dans les anciens temps de la Lémurie était certainement un maître ou gourou angélique de splendeurs ineffables … Ce démon, un dieu en d’autres temps, n’avait pas de temples érrigés, ni aucune consécration qui lui sont offertes sur un altar; néanmoins, personne n’est plus souvent que lui dans les temples et aux autels. Quand les prêtres deviennent athés, comme l’ont fait les fils d’Élie, qui honteusement ont rempli la maison du Seigneur avec la prostitution et la violence, ils sont alors, de ce fait, convertis en esclaves de Belial …»- Parsifal Dévoilé

KingBael

À propos du démon Baël ou Baal, nous trouvons des références dans la Bible; quand ils se réfèrent à des gens qui adorent Baël, ils les appellent Baelim ou Baalim (au pluriel). Baël est singulier. L’araignée est son symbole. Baël est un roi dans Klipoth (l’enfer), parce qu’il est un démon; il est un ange déchu. Il est tombé parce qu’il n’était pas content de son raisonnement objectif et pour prendre plus de lumière dans les ténèbres, il est devenu un démon. Vous lisez au sujet de Baël dans le Premier Malachim (Rois), un livre de la Bible, ce qui est traduit en Français par 1 Rois, parce que le Premier et le Deuxième livre des Rois en d’autres termes est le livre des anges. Un Meleck est un ange ou un roi; généralement lorsque les Hébreux nomment les anges ils disent «les Malachim». Nous devons savoir comment utiliser kabbalistiquement les mots Meleck et Malachim, ou anges, qui sont la même chose.

Donc, nous trouvons dans le premier livre des Malachim ce qui suit:

    «Elijah est venu près de tout le peuple, et dit: Combien de temps allez-vous boiter entre les deux parties? Si Iod-Havah est Dieu, suivez le; mais si c’est [בעל] Baël, suivez-le. Le peuple ne lui répondit pas un mot.

    «Alors Elijah dit au peuple, Moi, Moi seul suis resté un prophète de Iod-Havah; mais les prophètes de Baël sont quatre cent cinquante hommes. Appelez au nom de votre dieu, et je vais appeler au nom de Iod-Havah; et le Dieu qui répondra par le feu [de Geburah], qu’il soit Dieu. Toutes les personnes ont répondu, c’est bien parlé.»- 1 Malachim 18:. 21, 22, 24

Boiter entre les deux parties signifie boiter à droite et à gauche de l’Arbre de Vie; ceci arrive quand vous connaissez les pouvoirs du côté droit de l’Arbre de Vie qui descendent de Chokmah en Yesod, la Lune; toutefois, vous préférez boiter dans la gauche, en Klipoth, dans la fornication lunaire.

    «Je connais tes œuvres [alchimiques sexuelles], que tu es ni froid ni chaud: Je te voudrais soit froid soit chaud. Ainsi, parce que tu es tiède, ni froid ni chaud, je te vomirai de ma bouche.»- Apocalypse 3: 15, 16

Les Alchimistes tièdes boitent tantôt à gauche, boitent tantôt à droite. Ils jouent avec la sagesse. Ils jouent avec la connaissance; ils ne sont pas sérieux.

«Les prophètes de Baël sont quatre cent cinquante hommes». Lorsque vous faites l’addition kabbalistique de quatre cent cinquante, elle est égale à neuf: la neuvième sphère, Yesod. Cela signifie que, ces gens qui utilisent les forces de Yesod dans le mauvais sens sont nombreux, et ceux qui suivent le Seigneur sont peu nombreux.

Lisez le chapitre 18 et vous trouverez toute l’histoire. Elijah gagne parce qu’il est le seul à qui Dieu a répondu avec le feu parce qu’il était dans la chasteté. Il apporte le feu de Geburah jusqu’à l’autel, mais les autres personnes, qui étaient des fornicateurs, qui sont tièdes en Alchimie, ils priaient Iod Havah et ils priaient Baël, qui est précisément le seigneur de l’enfer. Le roi Baël est un roi de légions de démons. L’opposé de Baël est Adonaï. Les deux noms Adonaï et Baël signifient «seigneur». Soit vous adorez Baël ou soit vous adorez Adonaï. Le nom de Malkuth dans Atziluth est Adonaï; ainsi, lorsque nous travaillons avec la chasteté dans Malkuth, nous sommes assistés par Adonaï. C’est pourquoi le prophète Habacuc 3:19, a déclaré:

    «Jehovah le Seigneur est ma force.» יהוה אדני חילי «Iod-Hei-Vav-Hei Adonaï est ma force.»

Un autre mot pour la force est Geburah. Geburah-El est le mystère de l’ange Gabriël qui est venu à Marie; il est écrit:

    «Et l’ange [Gabriel] entra chez elle [Malkuth], et dit: Je te salue, toi qui es très favorable, Adonaï est avec toi: tu es bénie entre les femmes.» – Luc 1: 28

Angel-Gabriel-and-Mary

L’aspect féminin de Binah (Jehovah Elohim) est Malkuth en nous, que nous soyons homme ou femme. Pour représenter le Drame Cosmique Christique, la Vierge du Carmel a pris un corps physique et dans son ventre, elle a donné un corps physique au Maître Jésus pour représenter le grand drame que nous enseignons ici, aujourd’hui. Voilà pourquoi vous trouvez que Gabriel (qui est Geburah- El) lui apparaît, parce que sur l’Arbre de Vie, Geburah est en bas de Binah (l’Esprit Saint), et, évidemment, il vient et dit: «Parce que vous travaillez avec la chasteté vous recevrez dans votre corps le Seigneur Chokmah pour faire avancer votre travail alchimique.»Voyez que dans chaque conjuration que nous nommons ici, Geburah comparaît. Rappelez-vous, Geburah-El est Gabriel.

AngelAdonai

Il y a aussi un ange dont le nom est Adonaï. Cet ange se rapporte à la Lune aussi, la Lune dans Yesod. Les prophètes reçoivent toujours la force de Yesod à partir d’Adonaï dans Malkuth.

Baël représente la magie noire dans Klipoth. Les Baelim ou Baalim sont dans Klipoth. Les Baalim représentent aussi l’ego que nous avons à l’intérieur.

Samgabiël

La conjuration suivante concerne l’ange Raphaël. Elle déclare:

«Au nom de Raphaël, disparaît devant Elial, Samgabiel.»

Raphael-against-Samgabiel

Le Zohar dit,

«Le quatrième fleuve de l’Eden [Euphrate ou פרת Perth est le ruisseau par lequel coule le (Ens Virtutis) principe de la fécondité] est présidé par Raphaël et ses armées.» – Zohar

Voilà comment «El», l’Ens Virtutis ou feu de Geburah, est caché dans פרת Perth [l’Ens-Seminis]; le mot Geburah est également caché dans le mot Samgabriel [סמ-גברה-אל] qui est un démon qui travaille avec le Tantra noir en transformant le feu de l’Ens-Seminis en poison pour le mental, développant ainsi l’intellect animal à travers le Kundartigateur et devenant un démon du monde mental, très habile et sournois pour vous induire en erreur du droit chemin.

Lorsque vous entrez dans les plans internes, dans n’importe quel temple, vous devez faire la conjuration, parce que même si vous pouvez percevoir un beau temple avec des images de la Mère Divine et du Seigneur Jésus-Christ et de nombreux autres symboles, parfois, ces temples sont des temples de magie noire. Ils ont mis ces images pour tromper les initiés.

Raphaël est le Logos de Mercure. Il est l’ange du mental et de la science. Raphaël est un grand médecin, un grand docteur; il a beaucoup de pouvoirs.

Les alchimistes qui travaillent dans le monde de Klipoth sont des kabbalistes intellectuels. Ils manoeuvrent le mercure alchimique des sages, qui est précisément l’«Ens Seminis» (l’entité du sperme) d’une manière négative; ils l’altèrent à travers le tantrisme noir. Peu importe comment ils justifient leurs actes, la vérité est qu’ils «tiennent la doctrine des Nicolaïtes, que je hais.» À travers cela, ils développent leur intellect, mais l’intellect démoniaque. Ces individus sont très dangereux, car ils peuvent vous égarer facilement avec la rhétorique de leur intellect intrigant. Par exemple, Yahvé, qui est un ange déchu, a un intellect très rusé. Les plus puissants magiciens noirs sont dans le plan mental; ainsi, nous les conjurons quand nous disons: «Au nom de Raphaël, disparais devant Elial, Samgabiel», ou Samgabriel.

Que signifie Elial? Elial est Eli-El, «Mon Dieu est Dieu». Un ange nommé Elial existe; cependant, quand vous lisez en Hébreu [אליאל] «Elial» signifie «mon Dieu est Dieu». Donc, cela signifie que vous devez vous rappeler Chesed, votre Dieu intérieur, parce que la tentation peut aussi venir de l’intérieur de votre luxure parce que nous avons beaucoup de lascivité intellectuelle. Beaucoup de gens essaient de justifier leur fornication avec leur intellect. Ils veulent justifier leur fornication, même d’une manière très sainte. Par exemple, quand j’étais au Canada, je trouvai un kabbaliste qui m’a dit:

«Quand je suis avec ma femme et que je sens que l’orgasme est proche, je prends une position très sainte et me rappelle de mon Dieu, et comme ça j’atteins l’orgasme.»

«C’est votre façon très pieuse d’adorer le diable!» Dis-je. «Vous n’adorez pas Eli-El. Cela n’a pas d’importance si vous prenez une position sainte ou allumez de nombreuses bougies de Shabbath dans la main, la vérité est que vous êtes en train de forniquer.»

«Mais je le fais d’une manière très sainte.»

«C’est une manière pieuse. C’est la fornication.»

Voilà pourquoi nous devons nous rappeler Eli-El, Elial, Chesed, notre Dieu intérieur lorsque Samgabriel nous tente à travers notre luxure, empoisonne notre mental avec des pensées qui disent, «allez voir cette chose pornographique». Alors, vous dites, «Voici cette force masculin en moi, c’est un poison.» Sam en Hébreu signifie«poison», et c’est la luxure qui utilise la force de Geburah, de mon propre «El», Dieu, dans le mauvais sens. Aucun démon lubrique ne peut exister sans l’énergie de Dieu; comprennez que ce n’est pas que Dieu est en train de fabriquer des démons, mais c’est vous en tant que Conscience, qui ne savez pas comment gérer l’énergie sacrée de Dieu, car vous utilisez votre force sexuelle ou Geburah-El dans le mauvais sens et donc faites du poison avec cela. Voilà pourquoi ce démon est appelé Samgabiel ou Samgabriel: le poison de Geburah-El.

Les démons accusent toujours Geburah; ils disent, «Le poison que le serpent a apporté à l’Eden est venu de Geburah.» Oui, c’est vrai, mais personne n’a forcé Adam et Eve à forniquer. Ils ont forniqué par leur propre volonté. Le serpent ou Lucifer est tout simplement en train de faire son devoir, sa tentation. Si vous mangez de cet Arbre de la droite vers la gauche, vous allez mourir, mais si vous le mangez de la gauche vers la droite, vous vivrez. Mais, Adam et Eve ont mangé du fruit de l’Arbre du bien et du mal de la droite vers la gauche, et sont tombés dans Klipoth, et piller la richesse de leur mère, la terre, avec des mains impies, comme tous les démons du mental , qui sont également représentés par Mammon, cette idole qui représente la richesse.

Certaines personnes naïves croient qu’ils vont entrer dans le ciel juste à travers l’argent. Je me souviens d’avoir parler avec quelqu’un dans un certain pays du Moyen-Orient; il m’a dit, «Vous pouvez tout acheter avec de l’argent.»

Je dis: «Oui, mais vous ne pouvez pas acheter la grâce de Dieu avec de l’argent.»

Et puis il a dit, «Même ça!»

«Essayez!» J’ai dis: «Essayez. Je ne le pense pas. Si vous pensez que vous pouvez adorer Mammon et le Seigneur en même temps, vous avez tort.»

C’est ce que Jésus a dit:

«Nul ne peut servir deux maîtres: ou il haïra l’un et aimera l’autre; ou bien il tiendra à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon.» – Matthieu 6: 24.

Mammon

Soit vous adorez Mammon soit vous adorez le Christ, mais adorez Mammon qui représente précisément le démon du mental qui agit à travers eux. Voici, voici ce que ces démons disent à la télé: «Envoyez-nous de l’argent et le Seigneur vous enverra un miracle.» «Si vous me faites parvenir une centaine de dollars, le Seigneur vous enverra une centaine de milliers de dollars.» Telle est la façon dont ils adorent Mammon et Samgabiel, en mettant du poison dans la Doctrine du Seigneur. Dieu n’a pas besoin d’argent. Nous avons besoin d’argent pour survivre dans cette jungle de béton que nous avons créé, pour manger, pour payer les factures, pour payer l’électricité, pour nous vêtir, oui. Mais Dieu n’a pas besoin d’argent; nous avons besoin d’argent même pour imprimer nos livres. Oui, nous avons besoin d’argent pour imprimer les livres que nous avons, dans lesquels nous avons la Doctrine, le cadeau que Geburah-El nous a donné. La sagesse est la sagesse; ne mettons pas le poison de Samgabiel dans le travail de Samaël. Surveillons notre intellect, parce que Raphaël régit le mental, de sorte que lorsque nous utilisons le mental pour enseigner aux gens, nous n’empoisonnons pas leur mental avec de fausses doctrines. Nous devons conjurer Samgabiel, et pour le faire, nous devons le faire au nom d’Elial, Eli-El, «Mon Dieu est Dieu», qui signifie Chesed, l’Esprit de Elohim.

    «Et la terre était sans forme et vide; et les ténèbres étaient sur la surface de l’abîme. Et [l’Ens Virtutis] l’Esprit des Elohim [Eli-El] se mouvait au-dessus des eaux [Semen].» – Genèse 1: 2.

Ainsi, lorsque les alchimistes se souviennent de Chesed vers la neuvième heure, ils criaient d’une voix forte, disant: Eli, Eli, lama sabachthani? Qui est: «Maintenant, je m’immerge dans le pré-aube de son Être», donc, voilà comment leur Ruach Elohim – dans leur système nerveux central – plane sur la surface de leurs eaux créatricees [Semen].

Ainsi, en présence de Son Être nous disons:.. «Eli-El» Mon Dieu est Dieu. Sortez d’ici, toute tentation ou ego qui essaie de m’empoisonner, en essayant de jouer avec cette doctrine. Ainsi, voilà comment nous travaillons. Voilà pourquoi la Conjuration des Sept est toute-puissante. Bien sûr, nous invoquons aussi le chef de ces grands médecins, anges scientifiques du mental, le Logos de Mercure, dont le nom est Raphaël, qui est celui qui préside toujours le mercure des sages. Raphaël guérit ceux qui atteignent leur but spirituel d’après le livre de Tobie.

Andraméleck

Nous atteignons la quatrième conjuration, mais avant son explication lisons ce qui est écrit par les kabbalistes du Zohar:

    «Selon L’Ascension de Moïse, Samaël est mentionné comme étant dans le septième ciel: Dans le dernier ciel Moïse vit deux anges, chacun a cinq cents parasanges de hauteur, forgé à partir de chaînes de feu noir et rouge feu, les anges Af, «Colère», et Hemah, «Rage» que Dieu a créé au commencement du monde, pour exécuter sa volonté. Moïse était inquiet quand il les a regardé, mais Metatron l’embrassa, et dit: «Moïse, Moïse, tu est le préféré de Dieu, ne crains pas, et ne soyez pas effrayé», et Moïse est devenu calme. Il y avait un autre ange dans le septième ciel, d’un aspect différent de tous les autres, et de la mine affreuse. Sa taille était si grande, il aurait pris cinq cents ans pour couvrir une distance égale à elle, et de la couronne de la tête à la plante de ses pieds, il était parsemé d’yeux brillants, à la vue duquel le spectateur se prosterna dans la crainte. «Celui-ci», a déclaré Metatron, face à Moïse, «est [סמאל] Samaël [Roi du feu], qui prend l’âme loin de l’homme.» «Où va-t-il maintenant?» demanda Moïse, et Metatron répondit: «Récupérer l’âme de Job le pieux.» Alors Moïse pria Dieu en ces termes: «O que ce soit ta volonté, mon Dieu et le Dieu de mes pères, de ne pas me laisser tomber dans les mains de cet ange.»

Zeus-Lucifer
Samaël est précisément la source de tous nos livres. Son Bodhisattva Samaël Aun Weor a écrit tous ces livres. Évidemment, Moïse est en train de regarder l’Être Intérieur de cet ange qui est lié à Geburah, parce Samaël régit Geburah; Il est le Seigneur du feu. Et voilà pourquoi dans la Conjuration des Sept, nous disons:

     «Par Samaël Zabaoth [סמאל צבאות], et au nom d’Elohim Gibor [אלהים גבר], éloigne-toi, [אדרמלך] Andraméleck!»

Samael-against-Andramelech
Samaël Sabaoth signifie «Samaël, Seigneur des armées.» Sous son commandement des légions de soldats, guerriers de Mars, exécutent sa volonté. Elohim Gibor, comme nous l’avons déjà expliqué, est la force masculine de Geburah.

Andraméleck signifie «prince roi» ou «prince ange.» Andraméleck est représenté par un paon avec le visage d’un mulet. Il est un ange déchu, et il a des légions qui le suivent. Il est le chef des Hasnamussen à double polarité. Ce sont ces personnes qui travaillent avec l’Alchimie et renforcent leurs corps solaires internes, mais qui ont encore leur ego animal très vivant: des centaures, mi-ange, mi-démon. Les Hasnamussen sont très dangereux. Il y en a des millions. Ce sont des individus qui ont commencé le travail alchimique sur eux-mêmes, mais ils ne finissent jamais l’annihilation de leur ego; ils pensent qu’ils vont entrer dans le ciel avec leur ego vivant, juste parce qu’ils ont construit leurs corps solaires astral, mental, et causal. Penser que nous allons entrer dans le ciel avec l’ego vivant est une erreur. Geburah est précisément la force de Samaël sur le côté gauche de l’Arbre de Vie qui travaille à travers Elohim Gibor au moyen de Gedulah sur le côté droit. Ces pouvoirs ne permettent pas aux gens avec ego d’entrer dans le ciel. Les gens avec ego appartiennent à Klipoth, qui est l’enfer, pas le ciel, c’est pourquoi nous appelons Samaël Zabaoth parce Samaël contrôle une armée d’anges. Chacun d’eux peut venir à notre conjuration, qui dit, «Par Samaël Zabaoth et au nom d’Elohim Gibor, Éloignes-toi, Andraméleck.»

Elohim-Gibor

Andraméleck représente l’ensemble de ces forces qui dans cette époque travaillent très fort, qui essaient de mettre des gens avec l’ego dans le ciel. Ecoutez, même les initiés avec les corps solaires ne peuvent pas entrer dans le ciel si leur ego est vivant. Geburah, la loi, exige l’annihilation complete de l’ego.

Zabaoth est formé par les anges qui contrôlent le feu, donc ils savent si vous êtes chastes ou non. Si vous n’êtes pas chastes, même si vous avez les corps solaires à l’intérieur, même si vous êtes un Malachim ou un ange (comme vous le dites en Grec, un messager du ciel), si vous avez l’ego vivant, vous appartenez à l’enfer, peu importe si vous avez beaucoup de pouvoirs à l’intérieur. Voilà pourquoi les Hasnamussen sont refoulés du ciel.

Et que dire des gens ici sur cette terre qui ne savent même pas au sujet de ces lois et qui pensent que parce qu’ils sont nés dans une caste particulière, soit parce qu’ils vont à l’église chaque dimanche, Dieu pardonnera leurs iniquités et donc ils iront facilement dans les cieux? En cette époque, même les homosexuels sont très fréquents dans toutes les religions; ils pensent qu’ils iront au ciel juste parce qu’ils croient en la Bible, au Coran ou dans n’importe quel autre livre sacré. Ecoutez, ce n’est pas une question de croire, mais d’actions. Faites ce que vous voulez, c’est la seule loi, parce que la volonté vient de Geburah, alors faites ce que vous voulez faire avec votre vie sexuelle, mais rappelez-vous que vous devez répondre de tous vos actes – pas à nous, parce que nous sommes comme vous, parce que nous sommes au même niveau, encore, nous essayons de sortir de cet enfer. Donc, en d’autres termes, tout le monde doit répondre à leur propre Être et aux anges de Geburah, à Samaël.

Sanagabril

Portons notre attention sur notre travail spirituel et souvenons nous de Sodome et Gomorrhe. Rappelez-vous comment ces anges sont allés et ont parlé à Abraham avant de détruire Sodome et Gomorrhe, et comment Abraham essayait et essayait d’aider les gens de ces villes, et comment ils comptaient ou numérotaient les personnes justes.

«Et Abraham s’approcha et dit: Feras-tu périr aussi le juste avec le méchant? Peut-être y a-t-il cinquante justes dans la ville; les feras-tu périr aussi, et ne pardonneras-tu point à ce lieu, à cause des cinquante justes, s’ils y sont? Il n’arrivera pas que tu fasses une telle chose, que tu fasses mourir le juste avec le méchant, de sorte que le juste soit traité comme le méchant. Non, tu ne le feras point. Celui qui juge toute la terre, ne fera-t-il point justice? Et Iod-Havah dit: Si je trouve à Sodome cinquante justes dans la ville, je pardonnerai à toute la ville pour l’amour d’eux. Et Abraham reprit et dit: Voici, je m’enhardis à parler à Iod-Havah, bien que je ne sois que poussière et cendre. Peut-être des cinquante justes en manquera-t-il cinq: détruiras-tu, pour cinq, toute la ville? Et il répondit: Je ne la détruirai point, si j’y trouve quarante-cinq justes. Et Abraham continua de lui parler, et dit: Peut-être s’y trouvera-t-il quarante? Et il dit: Je ne le ferai point, pour l’amour de ces quarante. Et Abraham dit: Je prie Iod-Havah de ne pas s’irriter, et je parlerai: Peut-être s’y trouvera-t-il trente? Et il dit: Je ne le ferai point, si j’y trouve trente. Et Abraham dit: Voici, je m’enhardis à parler à Iod-Havah: Peut-être s’y trouvera-t-il vingt? Et il dit: Je ne la détruirai point, pour l’amour de ces vingt. Et Abraham dit: Je prie Iod-Havah de ne pas s’irriter, et je parlerai, seulement cette fois. Peut-être s’y trouvera-t-il dix? Et il dit: Je ne la détruirai point, pour l’amour de ces dix. Et Iod-Havah s’en alla, quand il eut achevé de parler à Abraham. Et Abraham retourna en sa demeure.» – Genèse 18:. 23-33

Lot-leaving-Sodom
Alors, les anges sont allés et ils ont trouvé seulement Lot et sa famille. Pas même cinq. Deux jeunes filles, Lot et sa femme, mais sa femme se retourna donc il y avait seulement trois. Ainsi, Sodome a été détruit. Alors que c’était en fonction de leurs péchés:

«Et Iod-Havah dit: Parce que le cri de Sodome et Gomorrhe est vraiment grand, et parce que leur péché est vraiment très grave. Je vais descendre et voir s’ils ont agi entièrement selon le cri qui est venu jusqu’à moi; et si cela n’est pas, je le saurai.»- Genèse 18:. 20, 21

Que pensez-vous ce qui se passera si les anges descendent maintenant? Le bruit de la dégénérescence que nous faisons a atteind le ciel. De même, le bruit de ceux dans l’Exode, qui a crié après que Moïse les a laissé dans le désert:

GoldenCalfWorshippers

«Et quand Joshua entendit la voix du peuple qui poussait des cris, et il dit à Moïse: Il y a un cri de guerre dans le camp. Et il dit: Ce ne sont ni la voix de ceux qui crient pour Geburah [El], ni la voix de ceux qui cri de defaite; mais le bruit de ceux qui chantent [à l’argent] que j’entend»- Exode. 32: 17, 18

Savez-vous à propos de Sana-Geburah-El, Sanagabril? Ce démon se rapporte aux gens qui crient très fort au sujet d’eux-mêmes, qui célèbrent la fornication, ayant des défilés où ils montrent comment ils sont dégénérés. Ils vont à la télévision et parlent d’eux, ils crieront à haute voix, «Voici comment je suis né», et ils ont l’audace de dire: «C’est la façon dont Dieu m’a fait.» Vanité des vanités dit le prédicateur! Dieu ne crée pas des choses vaines; Nous le faisons. Quand nous forniquons trop, le prochain corps que nous recevons en accord avec la Loi du Retour est un corps qui est dégénéré, parce que nous étions en train de transformer tout le feu de Geburah dans le mauvais sens, donc non seulement notre psyché, mais même notre physicalité est déjà altéré. Des corps sodomites ne sont pas l’œuvre de Dieu; pourquoi accusons nous Dieu de la création de corps dégénérés? Nous sommes dégénérés, mais Dieu ne l’est pas. Voilà pourquoi nous trouvons que la conjuration suivante se rapporte à ceux qui font du bruit, symbolisés par une grande bouche, et ce démon qui, selon la Kabbale est Baal Peor qui, dans Klipoth est précisément situé au même niveau que Chesed, Jupiter. Pour conjurer ces démons nous disons:

    «Par Zachariel et Sachiel-Melech, obéis à Elvah, Sanagabriel.»

Zachariel-against-Sanagabriel
Dans ce graphique sur le côté gauche, on voit l’ange de la justice, à coté de la chasmalim, l’ange féminin qui est appelé Elvah, la Mère Divine, Shechinah, la chasteté en nous. Nous conjurons Sanagabriël ou Sana Gabriël, les forces, le feu de Geburah que nous utilisons dans le mauvais sens et avec lesquels nous faisons un bruit, nous conjurons ces créations maléfiques lorsque nous les transmutons, quand nous – en tant que Tiphereth – développons la Shechinah, la Mère Divine, Elvah. Rappelez-vous le mantra pour Tiphereth est Elvah ou Eloah Va Daath. Lorsque nous travaillons avec Daath, nous développons notre Mère Divine.

Sana en Hébreu signifie «faire du bruit». [סאנה-גברה-אל] Sanagabril représente ces hommes qui utilisent la force de Geburah dans le mauvais sens et font du bruit de celui-ci. Sommes-nous ceux-ci ou pas? Ne faissons-nous pas tant de bruit? Tout le monde aujourd’hui se vante de la dégénérescence et est fier de cela. C’est triste, mais c’est comme ça, et celui qui a enseigné à l’époque de Moïse, ce type de dégénérescence, était Baal Peor. Vous trouverez au sujet de ce démon dans la Bible: l’idole obscène de Moab.

BaalPeor

«Israël a rejoint les filles de Moab pour honorer Baal Peor: Et la colère de Iod-Havah s’est enflammée contre Israël» – Nombres 25: 3

Tzadkiel est également connu comme Sachiel, Zedekiel, et Zadakiel. La Kabbale le considère comme l’ange de la miséricorde. Zachariel Va Zadkiel-Meleck (זכריאל וצדקיאל מלך) en Hébreu signifie «Rappel de Dieu et de l’Ange-Dieu de justice.» Zachariel et Zadkiel-Meleck ont leur propre particularité à l’intérieur de nous: Zachariel se rapporte au Logos de Jupiter, et Zadkiel-Meleck à notre Meleck intérieur, l’Esprit, l’Intime, Chesed. Chesed est gouverné par Jupiter.

Parfois, dans cette conjuration nous disons Et au lieu de et. Et signifie «et», comme écrit par Eliphas Lévi; en Hébreu on dit Va pour «et».

Ici, nous nommons deux anges. Zachariel qui signifie «Rappel de Dieu» qui est votre Logos intérieur, et Zadkiel-Meleck, l’Ange de Dieu de la justice, qui est un autre ange du rayon de Jupiter. Les gens pensent que les anges Zachariel et Zadkiel-Meleck ne sont qu’un. Zachariel est un ange. Il est le logos de Jupiter. L’ange Zadkiel représente l’un des rayons de Jupiter.

Dans Jupiter nous trouvons les forces de la Mère Divine nommées Elvah. C’est comme ça qu’on écrit Elvah en Hébreu: Aleph, Lamed, Vav, Hei – la lettre Vav pourrait être v ou n’importe quelle voyelle. Ainsi [אלוה] Elvah pourrait être lu Eloah ou Elvah. Il y a un ange dont le nom est Elvah, mais ésotériquement, kabbalistiquement, cela se rapporte à la Mère Divine.

«Obéis à Elvah [au nom de la force de ma Mère Divine], Sanagabriel.»

Pourquoi?

«Chasmalim [anges de Jupiter], illuminez-moi avec les splendeurs de [Ruach] Elohim et de Shechinah!»

C’est parce que Chesed est le Ruach Elohim. Il est celui qui est descendu du ciel, pour travailler avec les eaux de Eloah ou Shechinah, parce qu’au début le Ruach Elohim planait sur la surface des eaux. Ces eaux sont les eaux de Yesod dans Malkuth, qui sont gouvernées par la Mère Divine, parce que Malkuth est féminin. Donc Elvah, la Shechinah, est ici en Malkuth.

Adorez-vous la Vierge Marie, ou la Déesse Kali ou Durga, ou la Mère Divine de n’importe quelle religion? Si vous l’adorer, c’est bon, mais si vous n’adorez pas votre propre Mère Divine individuelle particulière, qu’est-ce que vous êtes en train de faire? Rappelez-vous ce que Moïse a dit:

«Écoutez, Israël: Iod-Havah notre Elohim, Iod-Havah [qui est, Adam et Eve qui sont Iod-Havah) sont un: Ainsi, tu aimeras Iod-Havah ton Elohim, de tout ton coeur , et de toute ton âme, et de toute ta force »- Deutéronome 6: 4., 5

Et le Maître Jésus a ajouté, «et ton prochain comme toi-même», ce qui signifie, comme ton propre Dieu.

Voilà comment nous devrions le faire; mais en général, les gens adorent tout simplement les choses extérieures, ici, là, et partout, en train d’adorer ce qu’il y a en dehors d’eux-mêmes. Toutes ces personnes oublient leur propre Être, leur Dieu interieur. Comprennez, nous devons aimer notre Dieu intérieur d’abord, notre Déesse intérieure, qui est Elvah; Ainsi, quand nous le faisons, les forces de Sanagabriel partent.

Les forces de Sanagabriel travaillent à travers l’argent. Les gens qui adorent l’argent adorent Sanagabriel, pensant qu’ils auront le pouvoir de la terre à travers la collecte d’une grande quantité d’or; ainsi, en invoquant les forces de Jupiter et de Chesed, nous envoyons les forces négatives en bas là où ils appartiennent.

Aujourd’hui, nous avons besoin d’argent pour survivre. Nous devons être conscients de cela, parce que dans ce Kali Yuga [l’âge obscure], l’argent est indispensable pour survivre, malheureusement, parce que dans les temps anciens, ce n’était pas comme ça, mais notre karma est si fort aujourd’hui. Nous avons besoin d’un emploi afin d’avoir de l’argent pour nous habiller, pour vivre et survivre dans la jungle de briques et d’aciers. Mais n’adorez pas l’argent. Ne vous tuez pas, comme les gens le font, avoir un emploi, deux emplois, trois emplois parce qu’ils veulent réaliser le rêve américain qui est devenu le cauchemar américain dans les mains de Sanagabril; Wall Street est Sanagabril. Vous voulez suivre Sanagabril, bien, mais rappelez-vous que vous n’êtes pas en train d’aller au ciel. Vous allez vers le bas pour Klipoth. Comme l’a dit le Maître Jésus:

«Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent; mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où ni les mites ni la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent: Car où est votre trésor, là aussi sera votre coeur….

«Ne vous inquiétez donc point, en disant: Que mangerons-nous? ou, Que boirons-nous? De quoi serons-nous vêtus? Car toutes ces choses ce sont les ‘גוי Goy [ego] qui le cherchent car votre Père Céleste sait que vous avez besoin de toutes ces choses. Mais cherchez premièrement le Royaume de Dieu et sa Justice; et toutes ces choses vous seront données par surcroît. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. À chaque jour suffit sa peine»- Matthieu 6: 19-21., 31-34

Dieu, «El», Chesed est dans les cieux. Si vous avez des richesses sur la terre, bien. Si vous n’en avez pas, bien continuez juste à travailler. Dieu sait ce que vous avez besoin. Ayez foi en votre Elvah / Eloah, votre divine Déesse, la Mère Terre.

Lilith et Nahemah

Le conjuration suivante déclare:

AngelAnael

«Au nom divin et humain de El Shaddaï, et par le signe du pentagramme que je tiens dans ma main droite, au nom de l’ange Anaël, et par la puissance d’Adam et Eve qui sont Iod-Havah, retire-toi Lilith, Laisses-nous en paix, Nahemah!»

El Shaddai signifie «dieu démon.» Shaddai est la force sexuelle qui est à la fois divine et humaine. Shaddai en tant qu’humain se rapporte à la puissance qui est dans Yesod, notre sexe. Shaddai est Lucifer; contrôlez le avec le signe du Pentagramme, et au nom de l’ange Anaël, et quand vous êtes une seule chair – comme Adam et Eve – transmutez votre puissance sexuelle tout en étant concentré en Jehovah ou Iod-Havah. Rendez grâce que vous avez la chaleur sexuelle, parce que sans Shaddai vous ne pouvez pas avoir d’érection ou de l’humidité dans l’acte sexuel. Les alchimistes le savent; voilà pourquoi ils adorent Shaddai «avec le signe du pentagramme qu’ils tiennent dans leur main droite.» Le pentagramme est une représentation du Christ.

Lilith

Lilith

L’ange Anaël représente le rayon positif de Vénus, les forces Christiques de Vénus, les forces de l’amour. L’aspect négatif de Vénus est Lilith, qui, dans cette époque est adoré par les sodomites. Lilith est le niveau le plus bas, le plus dégénéré qu’une personne mauvaise peut atteindre. La pédophilie, le lesbianisme, la masturbation, etc., appartiennent à Lilith.

Nehemah ou נחמד Nahemad signifie «agréable». Quand on voit les jeunes, ils sont agréables à la vue, parce que toutes les hormones sont en plein essor dans leur corps; c’est ce qu’on appelle נחמד Nahemad; ainsi Nehemah est la mère de la prostitution, qui est très commune dans cette époque. Voilà pourquoi le livre de l’Apocalypse met Nahemah au dessus de la bête à sept têtes et dix cornes.

    «Venez ici; Je vais vous montrer le jugement de la grande prostituée qui est située sur les grandes eaux: avec laquelle les rois de la terre se sont livrés à la fornication, et les habitants de la terre ont été enivrés du vin de sa fornication. Et je vis une (נחמד Nahemad) femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Et la femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or et de pierres précieuses et de perles, une coupe d’or dans sa main, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution: Et sur son front était écrit un nom, Mystère, Babylone la grande, la Mère des Prostituées et des abominations de la terre.» – Apocalypse 17:. 1-5

Nahemad

Nehemah

Nehemah est ce que l’humanité adore. Nehemah est vanité; Nehemah est l’orgueil. Nehemah est trop d’identification avec le corps physique, et quand vous vous lassez de lui, vous tombez entre les mains de Lilith, qui est la plus dégénérée. Voilà pourquoi nous disons:

«Par la puissance d’Adam et Eve qui sont Iod-Havah (deux forces sexuelles masculine et feminine de Binah Elohim) retire-toi Lilith, laisse-nous en paix Nehemah.»

Toutes ces forces sont à l’intérieur et à l’extérieur de nous.

Moloch

Avant d’entrer dans la dernière conjuration, lisons ce qu’a écrit John Milton dans «Le Paradis Perdu».

«Moloch se leva. Il était le plus fort et le plus féroce ange dans la guerre. Il voulait être aussi fort que Dieu, sinon pour lui, la vie ne valait pas la peine d’être vécue. Il était prêt à tout risquer.

«Je vote pour la guerre, dit-il. Je ne sais rien au sujet de la supercherie. Ceux d’entre vous, qui veulent s’asseoir pour conspirer, fait-le sur votre propre temps! Qu’attendez-vous d’autre que nous faisons – s’asseoir et attendre dans cet enfer alors que notre gardien est assis au-dessus sur son confortable trône? Non! Prenons ces flammes damnées de l’enfer et attaquons ses anges avec. Il a inventé ces tortures. Retournons les lui et jettons du soufre et du feu noir sur son trône. Il ne sera pas aussi dur que vous le pensez. Être chassé vers le bas et tomber comme nous l’avons fait est contre nature pour nous. Mais nous pouvons voler vers le haut plus facilement, et les prendre par surprise. Avez-vous peur de le rendre furieux à nouveau? Que peut-il faire de nous? Qu’est-ce qui est pire que cela? – Où le feu nous torture sans fin, et nous sommes des esclaves à sa merci et sommes punis chaque fois et de la manière qu’il veut. Comment les choses bien pire pourraient-elles arriver? S’il décide de nous tuer, laissez-le. Au moins, nous sortirons d’ici. Et si nous sommes vraiment immortel et ne pouvons pas mourir, alors nous pouvons lui rendre la vie misérable avec des attaques répétées pour toujours. Si nous n’aurons pas la victoire, au moins nous pouvons avoir notre revanche.»

Sur le visage de Moloch était un regard de mépris pour tous ceux qui avait peur d’entreprendre ce qu’il suggère. – Le Paradis Perdu de John Milton