Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Traité Ésotérique d’Astrologie Hermétique

Nous sommes arrivés à la Nuit-Mère de la cosmologie Égyptienne, à l’océan profond des Poissons, à l’obscurité illimitée, initiatique de l’Espace Abstrait Absolu, au premier élément de l’abîme où les ondines gardent le Rhinegold, ou ou le feu de la pensée divine et génétique..

Poissons est sagement symbolisé par deux poissons. Le poisson est le soma des mystères d’Isis.

Le poisson est le symbole vivant du Christianisme Gnostique primitif.

Les deux poissons de Poissons liés par un trait d’union ont une signification Gnostique profonde: ils représentent les deux Âmes des Elohim primordiaux immergés dans les eaux profondes de la Nuit-Mère.

Nous avons déjà expliqué dans les chapitres précédents que l’Intime, l’Être, Atman, a deux âmes: l’une féminine et l’autre masculine.

Nous avons déjà expliqué que l’Âme Spirituelle, Buddhi, est féminine. Nous avons déjà dit, et nous le répétons, que l’Âme Humaine, le Manas Supérieur, est masculine.

Le couple sacré, le mariage divin, éternel, est toujours symbolisé par deux poissons reliés par un trait d’union; le dernier est l’Être, Atman.

Le couple sacré, les deux poissons éternels, travaillent dans les eaux de l’abîme lorsque l’aurore du Mahamanvantara arrive.

Les deux poissons ineffables travaillent sous la direction d’Atman, quand arrive l’heure de l’aurore de la création.

Cependant, il est bon de se souvenir qu’Isis et Osiris ne pourraient jamais travailler dans le Grand Œuvre sans le fameux Mercure de la Philosophie Secrète. Dans ce Mercure Sexuel se trouve la clé de tout pouvoir.

Dans le symbolisme hiératique, un cercle avec une ligne verticale traversée est l’union sacrée de l’éternel féminin avec l’éternel masculin; l’intégration des contraires dans la Monade essentielle et divine, ineffable.

La Monade, l’Être, surgit de l’intérieur de l’Espace de la Grande Mère. De l’intérieur du Grand Océan, les Elohim se lèvent pour travailler dans l’aurore du Mahamanvantara.

L’eau est l’élément féminin de toute la création, d’où provient le mater Latin, et la lettre terriblement divine M.

Dans le Christianisme Gnostique, Maria (Marie) est la même Isis, la Mère du cosmos, l’Éternelle Mère Espace, les eaux profondes de l’abîme.

Le mot Maria (Marie) est divisé en deux syllabes; le premier est mar, qui nous rappelle l’océan profond des Poissons. La seconde est ia, qui est une variante de IO (iiioooo), le nom auguste de la Mère Espace, le cercle du néant, d’où tout émane et auquel tout revient; l’unique, le seul de l’univers manifesté, après la nuit du Grand Pralaya ou annihilation.

Une fois que les eaux supérieures ont été séparées des eaux inférieures, la lumière a été faite. En d’autres termes, la Parole animée du cosmos, l’enfant, a surgi dans la vie, et cette vie a pris, comme élément transmetteur, le Soleil, qui se trouve au centre de notre système solaire, comme le cœur de notre organisme.

Les vibrations fécondes du Soleil sont en réalité le feu élémental vivant qui se condense au centre de chaque planète, en constituant le cœur.

Toute cette lumière, toute cette vie, est représentée par les sept esprits devant le trône, dans les temples cœur de chacune des sept planètes du système solaire.

Le travail de séparation des eaux et des eaux correspond au couple sacré.

De leurs individualités, chacun des sept esprits devant le trône émane la paire de poissons sacrés, afin que le couple travaille dans l’aurore de la création avec le pouvoir de Kriya-Shakti, le pouvoir de la Parole perdue, le pouvoir de la volonté et du yoga.

L’amour des amours, la passion mystique du dernier feu à l’intérieur du mari éternel et de la divine épouse, est vital pour séparer les eaux supérieures des eaux inférieures.

Le Maithuna transcendental, le Kriya-Shakti, la Parole créatrice, existe dans ce travail.

Il fournit le feu et elle transmute les eaux, séparant le supérieur de l’inférieur.

Les deux poissons projettent alors ce feu et cette eau supérieure transmutée sur les eaux du chaos, sur la matière cosmique ou matérielle pour les mondes, sur les graines endormies de l’existence, et ainsi la vie jaillit.

Le travail entier est réalisé avec l’aide de la Parole, de la volonté et du Yoga.

Au commencement, l’univers est subtil, ensuite il se condense matériellement en passant par des périodes successives de cristallisation progressive.

Des millions d’univers existent dans l’espace infini, au sein de la Mère Espace.

Certains univers sortent du Pralaya, surgissent des eaux profondes des Poissons, certains sont en pleine activité, d’autres se dissolvent dans les eaux éternelles.

Isis et Osiris ne pouvaient rien faire sans le mercure sexuel. Les deux poissons éternels s’aiment et s’adorent, et vivent toujours en créant encore et encore.

Le poisson est le symbole le plus sacré du Christianisme Gnostique primitif. Il est dommage que des milliers d’étudiants de l’occultisme aient oublié la Gnose du poisson.

Sept humanités avec des corps physiques vivent sur notre planète Terre. La nôtre est la plus basse, la seule qui soit un échec pour avoir perdu la Gnose. Les six autres humanités vivent dans l’état Jinn, dans la quatrième dimension, déjà à l’intérieur de la Terre, déjà dans de nombreuses zones et régions Jinns.

L’âge des Poissons n’aurait pas dû être l’échec. La causa causorum de l’échec de Poissons était due à certains éléments ténébreux qui ont trahi la Gnose et prêchaient certaines doctrines Agnostiques ou Anti-Gnostiques, sous-estimant le poisson, rejetant la sagesse religieuse et plongeant l’humanité dans le matérialisme.

Souvenons-nous de Lucio arrivant à la ville d’Hypatie et restant dans la maison de Milon (dont la femme Panfila était une sorcière perverse). Un peu plus tard, Lucio sortit pour acheter du poisson (l’Ictius, symbole du Christianisme Gnostique naissant, le poisson, soma, des mystères d’Isis).

Les pêcheurs, avec un dédain affreux, vendirent le poisson à vingt deniers misérables qu’ils avaient déjà essayé de vendre cent escudos. C’est une terrible satire à l’intérieur de laquelle la plus grande méchanceté pour le Christianisme Gnostique naissant et déjà entiché est enveloppée.

Le résultat du Christianisme Agnostique était la dialectique matérialiste marxiste.

La réaction contre l’Agnosticisme était un matérialisme répugnant sans foi ni loi.

On peut affirmer que l’âge des Poissons a échoué à cause de l’Agnosticisme. La trahison de la Gnose était le crime le plus grave de l’âge des Poissons.

Jésus-Christ et ses douze pêcheurs ont initié un âge qui aurait pu être l’une des plus grandes splendeurs.

Jésus et ses douze apôtres Gnostiques ont indiqué le chemin précis de l’âge des Poissons, le Gnosticisme, la sagesse du poisson.

Il est dommage que tous les livres sacrés de la Gnose sacrée aient été brûlés et que le symbole sacré du poisson ait été oublié.

Exercice

Pendant le signe des Poissons, nous devons vocaliser pendant une heure par jour. Souvenons-nous qu’au commencement était la Parole et que la Parole était avec Dieu et que la Parole était Dieu.

Dans l’antiquité, les sept voyelles de la nature retentissaient dans tout l’organisme humain de la tête aux pieds, et il est maintenant nécessaire de restaurer les sept notes dans la harpe merveilleuse de notre organisme, afin de restaurer les pouvoirs perdus.

La voyelle «I» fait vibrer les glandes pinéale et pituitaire. Ces deux petites glandes sont unies par un petit canal ou capillaire extrêmement subtil (qui a disparu chez les cadavres).

La glande pinéale est située dans la partie supérieure du cerveau, et la pituitaire, dans le plexus caverneux entre les deux sourcils.

Chacune de ces deux petites glandes a une aura vitale, et quand ces deux auras se mélangent, le sens spatial se développe et on voit l’ultra de toutes choses.

La voyelle «E» fait vibrer la glande thyroïde, qui sécrète l’iode biologique.

Cette glande est située dans la gorge, et réside dans le chakra de l’ouie magique.

La voyelle «O» fait vibrer le chakra du cœur (le centre de l’intuition et tous les types de pouvoirs pour se déplacer dans l’Astral, l’état Jinn, etc.).

La voyelle «U» fait vibrer le plexus solaire (situé dans la région ombilicale). Ce plexus solaire est le centre télépathique et le cerveau cérébral émotionnel.

La voyelle «A» fait fait vibrer les chakras pulmonaires, qui nous permettent de nous souvenir de nos vies passées.

La voyelle «M», prise profanement comme une consonne, est vocalisée avec les lèvres fermées, sans ouvrir la bouche, et le son qui sort ensuite par le nez est le «M.»

La voyelle «M» fait vibrer l’Ens Seminis, les eaux de la vie, le Mercure de la Philosophie Secrète.

La voyelle «S» est un sifflement doux et tendre, qui fait vibrer le feu à l’intérieur de nous.

Assis dans un fauteuil confortable, nous devons vocaliser I.E.O.U.A.M.S, en portant le son de chacune de ces sept voyelles de la tête aux pieds.

Il est nécessaire d’inhaler, puis d’expirer l’air avec le son de la voyelle bien prolongé, jusqu’à épuisement de l’expiration.

Cet exercice doit être fait quotidiennement afin de développer les pouvoirs magiques internes.

Les Poissons sont gouvernés par Neptune, la planète de l’occultisme pratique, et par le tonnant Jupiter, le Père des Dieux.

Le métal des Poissons est l’étain de Jupiter, ses pierres, l’améthyste et le corail. Poissons gouverne les pieds.

Habituellement, les natifs des Poissons ont deux femmes et plusieurs enfants. Ils sont de nature double et ils ont une disposition pour deux professions ou métiers. Les natifs des Poissons sont très difficiles à comprendre. Ils vivent comme des poissons: en tout, mais séparés de tout par l’élément liquide. Ils s’adaptent à tout mais, au fond, ils méprisent toutes les choses du monde. Ils sont extrêmement sensibles, intuitifs et profonds; les gens ne peuvent pas les comprendre.

Les natifs des Poissons ont une grande disposition pour l’occultisme, en raison du fait que les Poissons sont gouvernés par Neptune, la planète de l’ésotérisme.

Les femmes Poissons sont très nerveuses, sensibles comme une fleur très délicate, intuitive, impressionnable.

Les poissons ont de bons sentiments sociaux. Ils sont heureux, pacifiques et hospitaliers par nature.

Le danger pour les Poissons est de tomber dans la paresse, la négligence, la passivité et l’indifférence envers la vie. Les poissons peuvent même atteindre le point de manquer de responsabilité morale. Le mental des Poissons oscille entre la compréhension rapide ou fatale, la paresse et le mépris pour les choses les plus nécessaires de la vie. Il y a deux extrêmes, et ils tombent aussi facilement dans un extrême que dans l’autre. La volonté des Poissons est parfois forte, mais inconstante en d’autres occasions.

Quand les Poissons tombent dans l’indifférence et la passivité extrême, ils se laissent emporter par le courant du fleuve de la vie, mais quand ils voient le sérieux de leur conduite, ils mettent leur volonté d’acier en action, et ils changent alors radicalement le cours de leur existence.

Les Poissons d’un type supérieur sont à cent pour cent Gnostiques. Ils possèdent une volonté d’acier incassable et ont un sens très élevé de la responsabilité morale.

Le type supérieur de Poissons produit de grands Êtres éveillés, des Maîtres, des rois initiés, etc.

Le type inférieur de Poissons a une tendance marquée vers la luxure, l’alcoolisme, la gourmandise, la paresse, l’orgueil.

Les poissons aiment les voyages, mais tous ne peuvent pas voyager. Les poissons ont une grande imagination et une grande sensibilité.

Il est très difficile de comprendre les Poissons. Seuls les Poissons peuvent comprendre les Poissons.

Ce qui pour les gens ordinaires a une grande importance est sans valeur pour les Poissons. Ils sont diplomatiques et peuvent s’adapter aux gens, et ils semblent être d’accord avec les autres.

La chose la plus sérieuse pour les natifs des Poissons est d’avoir à se définir dans la matière conjugale, car presque toujours deux amours basiques, fondamentaux, les mènent à une impasse.

Le type supérieur de Poissons transcende déjà toutes ces faiblesses et est absolument chaste.

Habituellement, les poissons souffrent beaucoup avec leur famille dans les premières années de leur vie.

Il est difficile de trouver un poisson qui était heureux avec sa famille au début de la vie.

Le type très inférieur des femmes Poissons tombe dans la prostitution et l’alcoolisme.

Le type supérieur des femmes Poissons ne tombe jamais de cette manière; ils sont comme des fleurs très délicates, comme de belles fleurs de lotus.

pa-2016

Ce chapitre est extrait du Traité Ésotérique d’Astrologie Hermétique (1967) de Samaël Aun Weor. Il est inclus dans les éditions imprimées et ebook de Astrologie Pratique par Glorian Publishing (une organisation à but non lucratif), qui sont illustrés pour faciliter votre compréhension, et comprennent des fonctionnalités comme un glossaire et un index. Achetez le livre, et vous bénéficiez vous-même et les autres.

Verseau