Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Message du Verseau

Nous trouvons décrits dans l école du soufisme les sept degrés d extase par lesquels le mystique atteint l état parfait de l âme.

Le soufisme est l école de l extase.

Là, dans le secret se révèle la valeur du niveau parce qu il est l état intérieur de la vie en Dieu.

Nous devons sur le sentier de la Paix intérieure faire la Volonté du Père au ciel comme sur la terre.

Cette conformité avec le joug suave nous emporte par l étroit chemin exigu et difficile qui conduit à la lumière.

Celui qui travaille dans le magistère du feu doit apprendre à savoir comment méditer sur les sept Eglises.

Le mystique doit se concentrer profondément sur l Agneau immolé.

Le mystique doit prier en suppliant l Adorable qu il éveille le chakra, le disque, la roue ou faculté interne à laquelle il aspire.

La supplique faite, le mystique doit chercher son refuge dans le rien. Le mental doit rester silencieux et tranquille.

Quand le mental est en silence, quand le mental est tranquille, vient alors l illumination, l Extase.

Le sommeil combiné avec la méditation produit l EXTASE.

Dieu cherche le rien pour le remplir.

l’Extase a sept degrés de pouvoir.

Le premier est le feu qui nous instruit et nous enseigne.

Le deuxième est l onction gnostique, laquelle est une liqueur suave solaire qui se diffuse dans toute l âme, l instruit, corrobore et dispose pour incarner la vérité.

Le troisième est l exaltation mystique du disciple humble et sincère.

Le quatrième est l illumination.

Le cinquième est la joie interne de la divine douceur émanée de la précieuse source de l Esprit Saint. Cette jouissance est pour ceux qui ont une conscience continue.

Le sixième degré est la décapitation du Moi.

Le septième est l initiation Vénuste, l incarnation du Fils de l Homme à l intérieur de nous.

Il y a d autres degrés de contemplation et d Extase comme : le ravissement, la liquéfaction, l’évanouissement, l’allégresse, le baiser, l’embrassement, la transformation, etc.

Quand notre mental se submerge dans le rien, l Agneau entre dans l âme pour dîner avec elle.

Ce rien est l ambiance pour que le Bien-Aimé travaille dans ton âme à éveiller des centres et faire des merveilles.

Par ce rien le Divin Epoux vient pour se marier avec son âme dans la chambre nuptiale du Paradis. Par ce chemin nous revenons à l innocence du Paradis. L Âme submergée dans ce rien, passera avec succès les martyrs spirituels et les tourments intérieurs.

Dieu cherche le rien pour le remplir.

La méditation interne produit des changements dans nos corps internes.

Vient alors l éveil de la conscience.

Tous les êtres humains vivent dans les mondes suprasensibles avec la conscience endormie.

La méditation provoque l éveil de la Conscience solennel.

Cet éveil de la Conscience est comme un éclair dans la nuit.

L éveil de la conscience survient pendant le sommeil normal de notre corps physique.

Quand le corps physique dort, nous nous mouvons dans nos véhicules internes.

Quand le corps physique dort, l âme voyage dans les mondes supérieurs .

Avec l éveil de la Conscience, nous cessons de rêver.

Nous vivons alors dans les mondes internes, dans un état de veille intensifiée.

C est ce qui s appelle l éveil de la Conscience continue.

Celui qui a éveillé la conscience vit éveillé dans les mondes supérieurs. Nous sentons dans les mondes suprasensibles la béatitude mystique de la lumière ineffable. Là, le passé et le futur fraternisent dans un éternel présent.

Il n y a de meilleur plaisir que celui de se sentir l âme détachée. Nous savourons alors le divin nectar de l Eternel et remplis de joie, nous entrons par les portes des temples dans les ineffables mélodies des grands mystères.

Le Serpent de Métal
L'Eglise d'Ephèse
Catégories : Le Message du Verseau