Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : La Révolution de la Dialectique

En analysant en détail le bipède tricérébré appelé homme, nous arrivons à la conclusion logique qu’il n’a pas encore un Centre Permanent de Conscience, de gravité.

Nous ne pouvons pas assurer que les bipèdes humains soient individualisés, nous sommes sûrs qu’ils sont seulement instinctivisés. C’est-à-dire, qu’ils sont seulement mus par des Moi qui manipulent à leur guise le Centre Instinctif.

Le cher ego n’a aucune individualité, c’est une somme de facteurs de discorde, une somme de petites cathexis isolées, énergies psychiques égoïques.

Chaque petit Moi, parmi ceux qui constituent la légion nommée Ego, a réellement son propre critère personnel, ses propres projets, ses propres idées et sa propre rhétorique.

La rhétorique de l’ego est l’art de parler bien et avec élégance, d’une manière si subtile que nous ne nous rendons pas compte à quel moment nous sommes déjà tombés dans l’erreur. La rhétorique de l’ego est si subliminale que pour cette raison notre conscience est ainsi endormie sans que nous nous en rendions compte.

Nous voyons l’ego avec sa rhétorique menant les peuples à une course aux armements : « Le volume du commerce lourd, avions, bateaux de guerre et transports blindés, parmi les pays du tiers monde, a doublé entre 1973 et 1976, à tel point que leurs importations doublèrent ». Ce qui est curieux, c’est qu’à une époque où l’on parle de contrôle des armes et de paix, les pays en voie d’un supposé développement, avec l’aide des pays soi-disant industrialisés augmentent leur capacité de destruction !. Est-ce cela, il convient de le demander, le chemin adéquat pour le désarmement et la paix mondiale ?. Tout au contraire, c’est la rhétorique de l’ego !.

Bien que les bipèdes humains continuent à être fascinés par les inventions et par toutes les merveilles apparentes de l’Antéchrist, la science matérialiste, en Ethiopie, depuis 1973 jusqu’à aujourd’hui, 200 000 personnes sont mortes de faim. Est-ce cela la civilisation ?. C’est la rhétorique de l’ego.

Le bipède humain désire seulement vivre dans son petit monde qui ne sert déjà plus à rien. La psychologie matérialiste et la psychologie expérimentale ne servent à rien. La preuve en est qu’elles n’ont pas pu résoudre les problèmes mentaux qui affectent le peuple des Etats-Unis, la preuve en est que persistent et se multiplient dans les grandes villes de l’Union américaine les fameuses « bandes ». Nous voyons que dans la ville de New-York existent « Les Sales », groupe dont les membres ont une trentaine d’années et utilisent des vêtements sales et des bottes de cuir. Ils se réunissent sur les toits des maisons et s’enorgueillissent de ce qu’on les considère comme de bons joueurs de billard.

« Les Cyclistes Inconnus », aussi plus ou moins du même âge, s’habillent comme les « Anges Infernaux » et portent des vestes de cuir avec de grands badges. Leurs bicyclettes sont de vieilles Schwinn qui ont été transformées avec des fourches élargies pour avoir l’air de motocyclettes.

La violence est une partie acceptée de la vie, pour chacun des mille membres et bandes qui existent dans ce pays et que les bipèdes humains d’autres pays désirent malheureusement imiter. Est-ce ceci la libération psychologique ?, faux !, c’est la rhétorique de l’ego qui les a tous trompés. Ce n’est qu’en vivant les enseignements que je donne tout au long de ce traité authentique de Psychologie Révolutionnaire mise en pratique, que les bipèdes humains pourront se libérer de la rhétorique de l’ego.

Ce chapitre est tiré de La Révolution de la Dialectique (1983) de Samael Aun Weor. Les éditions imprimées et électroniques de Glorian Publishing (une organisation à but non lucratif) sont illustrées pour vous aider à comprendre et comprennent des fonctionnalités telles qu’un Glossaire et un Index. Achetez le livre, et vous-même et les autres en bénéficierez.

La Psycho-Astrologie
Le Centre Permanent de Conscience