Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée

Comment le Vêtement de Lumière lui fut envoyé, Des Esprits des Disciples et de leur Incarnation

« Il arriva, alors que le soleil s’élevait de l’Orient, après ces jours à travers le Premier Mystère, qui a existé depuis le commencement, à cause duquel l’Univers a surgi et duquel moi-même je viens présentement, non autrefois avant l’heure de ma crucifixion, mais présentement, il arriva que par l’ordre de ce Mystère ce vêtement de lumière me fut envoyé, lequel m’avait été donné dès le commencement et que j’avais laissé dans le dernier Mystère, qui est le vingt-quatrième Mystère, depuis l’intérieur jusqu’à l’extérieur de ceux qui sont dans les hiérarchies du second Espace du Premier Mystère. Ce vêtement donc je l’avais laissé dans le dernier Mystère jusqu’à ce que le temps fût accompli où je pourrais le revêtir et commencerais à parler au genre humain et à leur révéler tout, depuis le commencement de la Vérité jusqu’à son achèvement, et à leur parler depuis les Intérieurs des Intérieurs jusqu’aux extérieurs des extérieurs et depuis les extérieurs des extérieurs jusqu’aux Intérieurs des Intérieurs. Réjouissez-vous, par conséquent, soyez dans l’allégresse et réjouissez-vous toujours plus profondément, parce qu’il vous a été donné que je parle d’abord avec vous depuis le commencement de la Réalité jusqu’à sa fin ».

Le Soleil de Minuit guide les Initiés dans les mondes supérieurs.

Les Initiés doivent connaître les mouvements symboliques du Soleil de Minuit.

S’élever équivaut à naître, croître, se manifester, etc.

Descendre représente la mort de quelque chose, la décroissance de quelque chose, etc.

Le Soleil, dans son éclatante splendeur du milieu du jour, symbolise la plénitude totale, le triomphe complet, le succès dans telle ou telle Initiation.

Soulignons que nous voulons parler du Christ-Soleil, du Logos, du Soleil Astral.

Les Mystiques voient le Soleil Astral. Il les guide sur le sentier en lame de rasoir.

Lorsque les nuées de l’espace le recouvrent, cela signifie que l’Ego animal est encore très fort en l’Initié.

Il est nécessaire, il est urgent de dissoudre l’Ego animal, de le réduire en poussière cosmique.

Le Soleil-Christ s’élevant à travers le Premier Mystère signifie une action du Seigneur par la volonté du Père.

L’Univers même dans lequel nous vivons, bougeons et avons notre Être, a surgi, est venu à l’existence, lorsque le Soleil s’est élevé à travers le Premier Mystère.

C’est par la volonté de l’Ancien des Jours que le Soleil s’est élevé à travers le Premier Mystère.

Le Christ intime vient à la manifestation non avant l’heure de la crucifixion mais maintenant : c’est ici et maintenant que le Seigneur doit être crucifié.

Le Seigneur est crucifié à l’intérieur de nous-mêmes.

Le Seigneur doit vivre tout le Drame cosmique, tel qu’il est décrit dans les quatre Évangiles, à l’intérieur de nous-mêmes, ici et maintenant.

Cependant, il est écrit que nous devons d’abord l’incarner, tu le sais.

Mais il faut donner l’avertissement suivant : faites attention que personne ne vous trompe !.

Parce qu’il en viendra beaucoup en mon nom disant :

« Je suis le Christ, et ils en abuseront beaucoup » (lisez dans le Nouveau Testament, Matthieu 24, versets 4 et 5).

L’Initiation Vénuste s’avère terriblement difficile.

Dans l’Initiation Vénuste on incarne le Christ intime ; très rare l’Ange qui réussit à l’incarner !.

Mais il y a aussi des trompés sincères qui ont une très haute opinion d’eux-mêmes. Ceux-ci disent : « Je l’ai incarné !, je suis le Christ ! ». Ces gens se trompent eux-mêmes et trompent les autres.

Alors, si quelqu’un vous dit :

« Regardez, voici le Christ », ou « Tenez, le voilà », n’en croyez rien. Car il surgira des faux Christs et des faux prophètes qui produiront de grands signes et prodiges, capables de tromper, si c’était possible, même les Elus. Je vous l’ai dit avant.

Ainsi donc, si on vous dit :

« Regardez, il est dans le désert », n’y allez pas, ou : « Il est dans cet hôtel », n’en croyez rien.

Car, comme l’éclair qui jaillit de l’Orient et brille jusqu’à l’Occident, ainsi en sera-t-il de l’avènement du Fils de l’Homme (Voir Matthieu 24 versets 23 à 27).

Le vêtement de lumière du Christ intime, même s’il lui a été donné à l’origine, doit être élaboré dans le métier à tisser de Dieu, dans le Mystère vingt-quatre du Grand-Œuvre.

Le vêtement de lumière du Christ intime, symbole de tous ses pouvoirs, c’est le Père qui l’a en son pouvoir ; le Père est le premier et le dernier des Mystères.

Le Christ intime incarné en tel ou tel homme simple et humble, portera dans le Mystère son vêtement sacré.

Les profanes ne connaîtront jamais le vêtement de lumière.

Le Christ intime se trouve recouvert par l’humble personnalité de quelque individu. Jamais les gens ne pourront reconnaître le Christ incarné.

Le Christ intime est l’Instructeur du monde.

L’Instructeur du monde incarné devra discourir avec le genre humain et leur révéler tout, depuis le commencement de la Vérité jusqu’à son achèvement.

L’Adepte qui l’a incarné saura l’aimer à l’intérieur de lui-même et jamais il ne dira : « C’est moi le Christ ».

Le Maître qui l’a incarné adorera le Seigneur et lui servira d’instrument.

Le Seigneur incarné dévoilera aux êtres humains tout depuis les Intérieurs des Intérieurs jusqu’aux extérieurs des extérieurs, et depuis les extérieurs des extérieurs jusqu’aux Intérieurs des Intérieurs.

Cela signifie que le Seigneur peut apporter son aide à l’Être de l’Être et à la personnalité humaine.

L’Instructeur du monde, lorsqu’il a été incarné, peut instruire non seulement les personnes humaines mais aussi l’Être de ces personnes et enfin l’Être de l’Être.

L’aide à l’extérieur de l’extérieur signifie une aide totale dans tout genre de choses.

L’aide à l’Intérieur de l’Intérieur signifie accorder une pleine instruction à l’Être de l’Être.

Le Christ intime incarné, non seulement aide mais, en outre, aide à aider.

Seuls les Adeptes de Perfection l’ont incarné.

Mais je vous le dis : Soyez prudents, parce qu’en ces temps de la fin nombreux sont ceux qui se vantent d’être des Adeptes de Perfection.

Prenez garde aux faux prophètes.

Des Âmes des Disciples et de leur Incarnation

« C’est pourquoi je vous ai choisis, en vérité, depuis le commencement jusqu’à la fin du Premier Mystère. Réjouissez-vous donc et soyez dans l’allégresse, car lorsque je suis sorti de ce monde, j’ai amené avec moi douze Puissances, ainsi que je vous l’ai dit dès le commencement ; je les ai reçues de douze Rédempteurs du trésor de la Lumière, selon le commandement du Premier Mystère. Ces Puissances, je les ai jetées dans le ventre de vos mères dès que je suis venu dans le monde, et ce sont elles qui sont maintenant dans vos corps. Car on vous a donné ces Puissances de préférence à tout le monde, parce que vous serez ceux qui allez sauver le monde, et pour que vous puissiez supporter les menaces de ceux qui gouvernent la Terre et les souffrances du monde, ses dangers et toutes les persécutions que les princes d’En-Haut feront tomber sur vous. Maintes fois je vous ai dit que je vous ai apporté la force des douze Rédempteurs qui se trouvent dans le trésor de la Lumière. C’est pourquoi je vous ai dit en vérité dès le commencement que vous n’êtes point de ce monde. Moi aussi je ne suis pas de ce monde. Malgré que tous les hommes de la Terre ont reçu leur âme de la force des Rédempteurs des Æons. Mais la force qui est en vous provient de moi ; vos âmes appartiennent aux mondes d’En-Haut. J’ai amené douze Puissances des douze Rédempteurs du trésor de la Lumière, lesquels j’ai tirés de la partie de mon pouvoir que j’ai reçu dès le commencement. Et lorsque je me suis mis en marche pour venir en ce monde, je suis arrivé au milieu des princes de la Sphère ; j’ai pris la forme de Gabriel, l’Ange des Æons, et les princes des Æons ne m’ont pas reconnu car ils ont cru que j’étais l’Ange Gabriel ».

Les douze Apôtres, les douze Puissances, sont à l’intérieur de nous-mêmes, ici et maintenant ; les douze Apôtres sont douze parties autonomes de notre Être.

Les douze Puissances, les douze Apôtres, sont douze parties auto-conscientes, voire même indépendantes, de notre propre Être.

Les douze Puissances, c’est-à-dire, les douze Apôtres du Christ intime, sont en relation avec les douze facultés de l’être humain.

Mais nous devons faire une nette différenciation entre les douze Puissances et les douze facultés.

Incontestablement, l’Être en chacun de nous, durant la manifestation cosmique, est la multiplicité à l’intérieur de l’Unité.

Toutes les parties autonomes et auto-conscientes de l’Être doivent travailler dans le processus de l’Auto-Réalisation.

Tant que nous n’aurons pas désintégré tous les éléments indésirables que nous portons à l’intérieur de nous, l’Auto-Réalisation intime de chacune des parties autonomes et autoconscientes de l’Être sera tout à fait impossible.

Les douze Puissances sont seulement douze parties parmi les nombreuses parties autonomes et auto-conscientes de l’Être.

Celui qui parvient à la perfection de la partie la plus élevée de l’Être reçoit pour cette raison le degré d’Ishmesch.

Sans la dissolution radicale de tous les éléments inhumains que nous portons en nous, il serait impossible de parfaire la partie la plus élevée de l’Être.

Saint-Jacques, à l’intérieur de notre Être, est le saint patron du Grand-Œuvre.

Le Père de toutes les lumières, le Père intime de chacun de nous, ne peut nous illuminer à l’aide de la Sagesse qu’à travers Saint-Jacques.

Saint-Jacques est le Mercure à l’intérieur de chacun de nous, le Mercure de la Philosophie Secrète est le fondement même du Grand-Œuvre.

Le Christ intime et les douze Puissances résident en nous-mêmes, ici et maintenant.

Incontestablement, les douze Puissances sont jetées par le Christ intime dans le ventre de la Mère Divine.

Chacun de nous a sa propre Mère Divine.

Les douze Puissances doivent habiter dans notre corps, et ceci devient possible quand nous désintégrons tous les éléments psychiques indésirables que nous portons en nous.

Les douze Apôtres, parties fondamentales de l’Être, sont toujours calomniés et persécutés par les pervers, tout Maître illuminé le sait bien.

Le Jésus-Christ historique et ses douze Apôtres symbolisent le Christ intime et les douze Puissances incarnées en tout Homme véritable.

Il y a douze Sauveurs, qui symbolisent les douze Constellations zodiacales. Les douze Puissances, en chaque homme, sont en relation avec le Rédempteur de telle ou telle Constellation.

Tous les Maîtres sont parvenus à engendrer leur Âme ou, pour mieux dire, à la cristalliser dans leur personne humaine, grâce aux enseignements des douze Sauveurs.

Chacun des Douze est venu dans le monde pour aider l’humanité.

Cristalliser l’Âme en nous devient possible lorsque nous dissolvons l’Ego animal.

Il nous faut dissoudre les éléments psychologiques indésirables pour cristalliser l’Âme en nous.

Nous devons nous convertir en pure Âme.

« Avec de la patience, vous posséderez votre Âme ».

Cela n’est possible que sur la base de travaux conscients et de souffrances volontaires.

L’Âme des gens réside à un niveau supérieur de l’Être.

L’Âme, c’est tout cet ensemble de Forces, de Pouvoirs, de Vertus, d’Essences, etc., qui se cristallisent en nous lorsque l’Ego animal est dissous.

Chaque fois qu’un défaut psychologique est dissous, alors se cristallise à l’intérieur de nous une Vertu, un Pouvoir.

La dissolution totale de tous les défauts implique la cristallisation intégrale de l’Ame en nous.

Si l’eau ne bout pas à cent degrés, ce qui doit être cristallisé n’est pas cristallisé et ce qui doit être dissous n’est pas dissous.

De façon similaire, nous dirons qu’il est nécessaire de passer par de grandes crises émotionnelles pour pouvoir dissoudre nos défauts psychologiques et cristalliser notre Âme.

L’Ange Gabriel est le Régent de la Lune et il est en relation avec la Sphère lunaire.

Jésus, le Christ intime, est le Soleil divin en nous.

De l’Incarnation de Jean le Baptiste

« Et il arriva que, lorsque je fus allé au milieu des Régisseurs des Æons, je regardai en bas le monde de l’humanité par l’ordre du Premier Mystère, je trouvai Élisabeth, la mère de Jean le Baptiste, avant qu’elle l’eût conçu, et je semai en elle la force que j’avais reçue du petit Iao, le Digne, celui qui est au milieu, afin qu’il ait le pouvoir de prêcher avant moi et de préparer le chemin, et de baptiser dans l’eau du pardon des péchés. C’est donc cette force qui est dans le corps de Jean ».

Jean le Baptiste est Élie lui-même, réincarné.

Le grand Iao est celui du Logos en soi-même. Le petit Iao est celui de l’homme.

Le grand Iao est celui du Surhomme. Le petit Iao est celui de l’homme.

Le Jean intime est à l’intérieur de nous-mêmes, ici et maintenant.

Tout Initié doit rencontrer cette partie de son Être qui est appelée Jean le Baptiste.

La rencontre avec Jean s’effectue toujours lors de la seconde Initiation du Feu.

La rencontre avec Jean a toujours lieu dans l’Eden.

Jean est le précurseur, celui qui prépare le chemin pour notre Christ intime.

Le Jean Baptiste historique est une allégorie du Jean Baptiste intérieur de chacun de nous.

Comment Jean fut Élie dans une incarnation passée

« En outre, au lieu de l’Esprit des Régisseurs, qu’il était appelé à recevoir, je trouvai l’Esprit d’Élie le prophète dans les Æons de la Sphère, je l’enlevai de là et amenai son Esprit à la Vierge de lumière, et elle le remit à ses Receveurs ; ceux-ci le conduisirent à la Sphère des Régisseurs et le jetèrent dans le ventre d’Élisabeth. Ainsi donc, le pouvoir du petit Iao, qui est au milieu, et l’esprit du prophète Elie, ont été liés ensemble dans le corps de Jean le Baptiste. C’est pourquoi vous étiez dans le doute autrefois quand je vous ai dit que Jean avait dit : « Je ne suis pas le Christ » et vous m’avez dit : « Il est écrit dans l’Écriture que lorsque le Christ viendra, Élie viendra avant lui et préparera son chemin ». Mais lorsque vous m’avez dit ces paroles, je vous ai répondu : « Elie, en vérité, est venu et a préparé toutes les choses ainsi qu’il est écrit, et ils ont fait pour lui ce qu’ils devaient ». Et lorsque j’ai su que vous n’aviez pas compris que je vous parlais de l’Esprit d’Élie qui était lié à Jean le Baptiste, je vous ai répondu ouvertement : « Si vous voulez comprendre, Jean le Baptiste est Élie dont je vous ai dit qu’il viendra ».

Les Régisseurs de l’Église Gnostique sont de véritables Initiés éveillés.

L’Esprit d’Élie est aussi un Æon, c’est-à-dire, un Maître du Grand Jour, tu le sais.

La Vierge de lumière, Stella-Maris, la Divine Mère Kundalini de Jean Baptiste, est mentionnée par le grand Kabire Jésus.

Le Sauveur a remis l’Esprit d’Élie à la Stella-Maris de Jean, et elle l’a remis ensuite à ses Récepteurs ; ceux-ci l’ont conduit à la Sphère des Régisseurs de la Lumière qui le mirent dans le ventre d’Élisabeth.

Ainsi donc, le petit Iao, la Mère Divine de lumière et l’Esprit d’Élie, ont été liés ensemble dans le corps de Jean le Baptiste. Élie s’est réincarné en Jean le Baptiste. Jean est la vive réincarnation d’Élie.

Ce chapitre est tiré de La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée (1983, posth.) Par Samaël Aun Weor.

Aidez les enseignements à se répandre: Obtenez le livre