Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée

À la Neuvième Heure, Jésus redescendit

Mais les disciples étaient assis les uns près des autres, pleins de crainte et extrêmement troublés, à cause du grand tremblement de terre qui avait eu lieu, et ils gémissaient ensemble en disant : « Que va-t-il arriver ? Peut-être le Sauveur va-t-il détruire toutes les régions ! ». En disant ces paroles, ils gémissaient et s’inclinaient ensemble jusqu’au sol.

Les grands événements cosmiques et divins sont toujours annoncés par de grands tremblements de terre.

Indubitablement, il y a aussi dans les Mondes supérieurs de grands tremblements de terre.

Les Adeptes du Christ se prosternent avec étonnement devant ces grands événements.

La Nature de sa Gloire

Alors qu’ils disaient ces paroles et qu’ils s’inclinaient jusqu’au sol, à la neuvième heure du lendemain, les cieux s’ouvrirent et ils virent Jésus qui descendait, resplendissant extraordinairement, sans qu’il y eût de mesure à la lumière qui l’entourait. Cependant, il resplendissait avec plus d’éclat encore qu’à l’heure où il était monté aux cieux, de sorte que les hommes de la Terre ne pourraient décrire la lumière dans laquelle il se trouvait. Et il lançait des rayons de lumière en grande abondance, et il n’y avait pas de mesure pour décrire ses rayons, et leur lumière n’était pas pareille mais elle était de toute sorte et de tout type, certains rayons ressortant davantage que d’autres ; et toute la lumière s’harmonisait en un tout. Elle était de trois sortes et chacune surpassait l’autre. La seconde, qui était au milieu, surpassait la première qui était en bas, et la troisième, qui était en haut des autres, surpassait les deux qui étaient en bas. Et la première gloire, qui était placée au-dessous de toutes les autres, ressemblait à la lumière qui avait resplendi autour de Jésus avant son ascension aux cieux et elle n’était inférieure que par sa lumière. Et les trois formes de lumière étaient de divers types et de diverses sortes, les unes surpassant les autres.

À la Neuvième Heure, les cieux s’ouvrent et le Christ intime descend, resplendissant.

Ceux qui comprennent la neuvième heure comprennent les Douze Heures d’Apollonius de Thyane.

Les Mystères de Chokmah correspondent à la neuvième heure.

Aucun Adepte ne pourrait vivre, expérimenter la Neuvième Heure, s’il n’est pas d’abord ressuscité.

La résurrection du Christ intime en nous survient à la huitième heure.

Les Douze Heures d’Apollonius sont en relation avec les Douze Travaux d’Hercule.

Les multiples rayons du Logos sont de diverses sortes et de divers types. Certains rayons surpassent d’autres.

Cependant, le Logos est une Unité multiple parfaite.

La lumière du Christ cosmique s’harmonise en un tout.

Le Logos, en soi, a trois aspects : le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont les trois aspects logoïques.

Le Soleil Sacré Absolu veut faire cristalliser les trois Forces primaires à l’intérieur de nous.

La lumière Logoïque est de trois sortes et chacune se distingue davantage face à l’autre.

L’une est la Gloire de l’Esprit-Saint, l’autre est la Gloire du Christ et la dernière la Gloire du Père.

Les trois formes de lumière Logoïque sont de divers types et de diverses sortes, l’une surpassant l’autre.

Mais toute la triple lumière Logoïque est une.

Le monde triple du Logos est la gloire d’Aziluth.

Le monde d’Aziluth provient de l’actif Okidanokh omniprésent.

L’actif Okidanokh est le Souffle éternel incessant, en soi profondément inconnu.

L’actif Okidanokh a sa racine dans le Soleil Sacré Absolu.

Ce chapitre est tiré de La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée (1983, posth.) Par Samaël Aun Weor.

Aidez les enseignements à se répandre: Obtenez le livre