Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée

Jésus avait instruit jusqu’alors ses disciples jusqu’aux régions du Premier Mystère seulement

Il arriva, lorsque Jésus fut ressuscité d’entre les morts, qu’il passa onze ans à parler à ses disciples et à les instruire jusqu’aux lieux du premier Commandement seulement et jusqu’aux régions du Premier Mystère qui est à l’intérieur du voile qui est dans le premier Commandement, lequel est le vingt-quatrième Mystère, en dehors et en dessous de ceux qui sont dans le second Espace du Premier Mystère qui est avant tous les mystères : le Père à la ressemblance de colombe.

« Joyeux dans l’espérance, résigné dans la tribulation, sois constant dans la prière ».

Les rois du feu sexuel travaillent avec patience dans le Grand-Œuvre.

Le Christ intime instruit le mental et le cœur.

Le premier Commandement est : Aime Dieu par dessus toutes choses et ton prochain comme toi-même.

Le Premier Mystère est Kether, l’Ancien des Jours, tu le sais.

Lorsque le dévot comprend le premier Commandement, il comprend alors facilement le vingt-quatrième Mystère.

Le Mystère vingt-quatre se trouve caché dans le métier à tisser de Dieu.

« Maille après maille mon métier tisse, une étoffe pour mon honneur et des étoffes pour honorer ».

L’Ancien des Jours est toujours caché dans les œuvres de son métier à tisser, dans sa propre création.

Il serait impossible de comprendre le vingt-quatrième Mystère si nous ne comprenions pas auparavant le sixième Mystère.

« Tu me donnes des travaux, Seigneur, mais avec eux de la force ».

Le sixième Mystère explique très clairement le Mystère vingt-quatre. L’esprit est fort mais la chair est faible, ne tombez pas en tentation. L’Ame, le Sexe, la tentation, la chute, la régénérescence, se trouvent cachés dans le sixième Mystère.

Dans le premier Espace il y a l’Ancien des Jours, le Père qui est « en secret ».

Dans le second Espace il y a la Nature, explicable à l’aide du sixième Mystère seulement.

Ce que le Premier Mystère renferme

Et Jésus dit à ses disciples : J’apparais en dehors du Premier Mystère qui est le dernier Mystère, c’est-à-dire du vingt-quatrième Mystère ». Et les disciples ne savaient pas et ne comprenaient pas qu’il y a quelque chose à l’intérieur de ce Mystère, mais ils pensaient que ce Mystère était le chef de l’Univers et la tête de tout ce qui existe, qu’il était la fin de toutes les fins, car Jésus leur avait dit, au sujet de ce Mystère, qu’il renferme le premier Commandement et les cinq Impressions et la Grande Lumière et les cinq Auxiliaires et tout le trésor de la Lumière.

Le Jésus intime apparaît en dehors du Premier Mystère, même si le Fils est un avec le Père et le Père un avec le Fils. Celui qui a vu le Fils a vu le Père.

Le Premier Mystère est celui du Père, c’est pourquoi il est aussi le dernier. Le Vieux des Siècles est le premier et le dernier des Mystères.

Le Mystère vingt-quatre, explicable par le sixième Mystère, recèle dans ses entrailles le Premier Mystère.

Le Premier Mystère, explicable par le vingt-quatrième Mystère et synthétisé dans le sixième Mystère, est la tête même de l’Univers.

Le Premier Mystère, qui est aussi le vingt-quatrième Mystère, renferme le premier Commandement, bien que les commandements de la Loi de Dieu soient au nombre de vingt-deux.

Le premier Commandement renferme aussi les cinq Impressions de la Grande Lumière, et les cinq Auxiliaires et le trésor entier de la Lumière.

Je t’avais connu par ouï-dire ; mais maintenant mes yeux te voient et mon cœur te sent.

Le premier Commandement et les cinq Impressions de la Grande Lumière et les cinq Auxiliaires et tout le trésor de la Lumière, bien qu’ils se trouvent sous la loi de la Balance, sont contenus, en dernière analyse, dans le Premier Mystère.

Les cinq Impressions de la Grande Lumière se trouvent représentées dans le Pentagramme ésotérique.

Le Pentagramme gnostique représente la figure humaine avec ses quatre membres et une pointe unique qui est la tête.

Le signe du Pentagramme est appelé également le signe du Microcosme, et il représente ce que les rabbins kabbalistes du Livre du Zohar nomment le Microprosope.

Le Pentagramme, lorsqu’il élève vers le haut son rayon supérieur, représente le Sauveur du monde.

Le Pentagramme, lorsqu’il dirige vers le haut ses deux pattes inférieures, représente le bouc du sabbat.

Une figure humaine avec la tête vers le bas représente, naturellement, un démon, c’est-à-dire, la subversion intellectuelle, le désordre ou la folie.

Appelé dans les écoles gnostiques l’Étoile flamboyante, le Pentagramme est le signe de la toute-puissance magique.

Les cinq Impressions de la Grande Lumière et les cinq Auxiliaires sont renfermés dans l’Étoile flamboyante.

Les cinq Auxiliaires sont les cinq Génies : Gabriel, Raphaël, Uriel, Michaël et Samaël.

Tout le trésor de la Lumière est contenu dans le Pentagramme, qui symbolise l’Homme.

La compréhension du Pentagramme magique est la clé des deux Espaces.

Le signe du Pentagramme doit être composé des sept métaux ou, au moins, être tracé avec de l’or pur sur du marbre blanc.

Les sept métaux sont les suivants : argent, mercure, cuivre, or, fer, étain et plomb.

Le Pentagramme avec le rayon supérieur vers le haut fait fuir les colonnes des démons.

Le Pentagramme avec les deux rayons inférieurs vers le haut attire les ténébreux.

Tracé au charbon sur le seuil de la chambre, le Pentagramme avec ses deux rayons inférieurs vers le dehors empêche les ténébreux d’entrer.

On consacre le Pentagramme avec les quatre éléments, en récitant les exorcismes du feu, de l’air, de l’eau et de la terre.

On souffle cinq fois sur la figure magique. On asperge cinq fois l’Étoile flamboyante avec l’eau rituelle. On fait sécher la figure du Pentagramme en la faisant passer dans la fumée des cinq parfums : encens, myrrhe, aloès, soufre et camphre. Après quoi on place le Pentagramme sur le sol, d’abord au nord, puis au sud, puis à l’est et à l’ouest.

On prononcera le nom d’Aleph et celui du Tau sacré, réunis dans le nom kabbalistique de l’Azoth.

En soufflant les cinq fois sur l’Étoile flamboyante, on invoquera alternativement les cinq Auxiliaires magiques.

N’oublie jamais que la Toison d’Or est le trésor de la Lumière.

Incontestablement, la Toison d’Or est contenue aussi dans le Premier Mystère.

Aucun Adepte ne pourrait s’emparer de la Toison d’Or s’il ne comprenait pas auparavant le premier Commandement et le Premier Mystère.

Le Premier Mystère se trouve contenu dans le vingt-quatrième, qui est le métier où se tisse et se détisse le destin.

Le métier à tisser de Dieu, le Grand-Œuvre, fonctionne selon le sixième Mystère seulement. Le sixième Mystère est celui de l’Amoureux, celui de l’Amour.

L’électricité sexuelle transcendante est la force merveilleuse qui engendre tout mouvement dans le métier de Dieu.

Ceux qui ne transmutent jamais leur Sperme sacré en électricité sexuelle transcendante laissent en suspens le métier de Dieu.

Ceux qui laissent en suspens le métier de Dieu ne travaillent pas dans le Grand-Œuvre.

Il faut adorer Iod-Hévé. Cependant, l’adorateur demeure stagnant s’il ne travaille pas dans le Grand-Œuvre.

Les codes moraux, les préjugés et les peurs constituent souvent un grand obstacle pour l’acquisition du Vase hermétique.

Le Vase hermétique détruit, abîmé, ne peut servir à l’Alchimiste pour son travail dans le Grand-Œuvre.

Le Vase hermétique est la Yoni féminine, tu le sais.

La clé de tout pouvoir se trouve dans la sage connexion du Lingam générateur avec la Yoni féminine.

Ceux qui renversent leur Mercure ne réussissent pas à générer l’Electricité sexuelle transcendante et ils échouent dans le Grand-Œuvre.

Renverser le Vase hermétique équivaut à paralyser toutes les activités du vingt-quatrième Mystère.

Les lâches, bloqués par des pensées et des craintes absurdes, n’obtiennent jamais un Vase hermétique et échouent lamentablement.

Ceux qui, à cause de considérations absurdes et de faux postulats moraux, s’attachent à un Vase hermétique détruit ou endommagé et n’osent pas en prendre un nouveau, laissent le Grand-Œuvre paralysé et échouent lamentablement.

Le trésor est pour les travailleurs courageux.

Les Dieux doivent se nourrir du nectar de l’immortalité s’ils ne veulent pas que leur corps physique dégénère et meure.

Le nectar de l’immortalité est contenu dans le Saint-Graal.

Le Saint-Graal est la Yoni féminine, sexuelle.

Les Régions du Grand Invisible

Et cependant Jésus n’avait point parlé à ses disciples de la totale expansion de toutes les régions du Grand Invisible, ni des triples Pouvoirs, ni des vingt-quatre Invisibles avec tous leurs lieux, et leurs Æons et leurs Ordres, ni de la manière qu’ils se sont émanés, car ce sont les émanations du Grand Invisible, ainsi que leurs Non-engendrés, leurs Auto-engendrés, leurs Engendrés, leurs Donneurs de lumière, leurs Impairs, leurs Régisseurs, leurs Pouvoirs, leurs Seigneurs, leurs Archanges, leurs Anges, leurs Décans, leurs Liturges et toutes les habitations de leur sphère et tous les Ordres de chacune d’elles.

L’expansion totale de toutes les régions du Grand Invisible, à l’aurore de toute création cosmique, s’avère extraordinaire.

L’Adepte doit connaître toutes les régions suprasensibles de la Nature et du Cosmos et la façon dont elles s’expandent à l’aurore de la création.

Dans ces régions demeurent les Æons et leurs Ordres sacrés qui sont les manifestations du Divin Inconnaissable et Non-Manifesté.

Les trente Æons plérômatiques, après avoir surgi par émanations successives et ordonnées par couples du Pro-Père, resplendissent.

Les trente Æons surgissent à l’aurore de la création.

Les triples Pouvoirs, la loi du Trois, les trois Forces primaires de la Nature et du Cosmos, sont indispensables pour créer et recréer à nouveau.

Les trois Forces sont : la Sainte-Affirmation, la Sainte-Négation et la Sainte-Réconciliation ; le Père, le Fils, l’Esprit-Saint ; la force Positive, la force Négative et la force Neutre.

Quand ces trois Forces coulent dans des directions différentes, elles ne peuvent réaliser aucune création. Pour que surgissent une nouvelle création, ces trois Forces primaires doivent se réunir en un point donné.

Les triples Pouvoirs et les vingt-quatre Invisibles sont présents à l’aurore de toute création cosmique.

Les forces Positive, Négative et Neutre, le travail intense dans le Grand-Œuvre, forment un tout unique.

Les vingt-quatre Vieillards travaillent sans cesse dans le Zodiaque, à l’intérieur duquel palpite notre système solaire.

De l’éclat de la Lumière (le Rayon des ténèbres éternelles) surgissent dans l’espace les énergies réveillées de nouveau à l’aurore du Grand Jour. Le Un de l’Œuf, le Six et le Cinq, puis le Trois, le Un, le Cinq, le double Sept, la Somme totale. Ce sont les Essences, les Flammes, les Eléments, les Constructeurs divins, les Nombres, ceux qui n’ont pas de corps et ceux qui en ont un, l’Homme divin, la Somme totale.

De l’Homme divin émanent les formes, les étincelles, les animaux sacrés et les messagers des Pouvoirs sacrés dans le Saint-Quatre.

Cela se passe toujours ainsi à l’aube de toute création cosmique.

Du Grand Invisible émanent aussi les « Non-engendrés », c’est-à-dire ceux qui n’ont pas encore atteint la Deuxième Naissance.

Du Grand Invisible émanent les « Auto-engendrés », ceux qui ont travaillé avec les Mystères du Sexe et sont parvenus à la Deuxième Naissance.

Du Grand Invisible émanent les disciples des Auto-engendrés, des Engendrés eux aussi.

Du Grand Invisible émanent les disciples des Engendrés par eux-mêmes et leurs Donneurs de lumière, leurs Impairs, leurs Régisseurs, leurs Pouvoirs, leurs Seigneurs, leurs Archanges, leurs Anges, leurs Décans, leurs Liturges et toutes les demeures de leur sphère respective et tous les Ordres ésotériques de chacune d’elles.

Le Trésor de la Lumière

Et Jésus n’avait point dit à ses disciples toute l’expansion des émanations du trésor, ni de leurs Ordres, comment elles ont été émanées ; et il ne leur avait point parlé de leurs Sauveurs, selon l’ordre de chacun d’eux, comment ils sont ; et il ne leur avait pas dit quels sont les gardiens qui se trouvent à chacune des portes du trésor de la Lumière et il ne leur avait pas dit le lieu du Sauveur jumeau, qui est le Fils du fils, ni les lieux des trois Amen, en quels lieux ils se sont dispersés, ni en quel lieu se sont déployés les cinq Arbres ; et il ne leur avait point parlé des sept Amen, c’est-à-dire, les sept Voix, quel est leur lieu et comment ils ont été émanés.

Le trésor est la Pierre Philosophale, le Roi ressuscité à l’intérieur de chacun de nous.

Du trésor surgissent des Émanations, des Ordres mystiques qui s’étendent, des Sauveurs, etc.

À la porte de chaque temple il y a toujours un gardien.

À chaque porte du trésor de la Lumière il y a toujours un gardien.

Seuls les Maîtres ressuscités possèdent le trésor de la Lumière.

Le Sauveur jumeau est le Fils de l’homme.

Le Sauveur jumeau est Tiphereth, l’Homme Causal à l’intérieur duquel vient à se manifester le Logos, le Christ.

Le Sauveur jumeau est assurément le Fils du fils.

Les régions des trois Amen sont symbolisées par le triangle des Trois Suprêmes, lequel se trouve séparé du reste de l’Univers par l’abîme que l’humanoïde intellectuel ne pourra jamais franchir.

L’Ancien des Jours est la première activité de la Manifestation et du Mouvement, c’est un état de pur devenir.

Le Christ, le Logos, est le deuxième Primordial, resplendissant dans la ceinture zodiacale.

Du Logos surgit le Serpent qui se mord la queue, le troisième Primordial.

Les trois Amen sont les trois Forces primordiales de la Nature et du Cosmos. Ces trois Forces primordiales sont la Sainte-Affirmation, la Sainte-Négation et la Sainte-Conciliation.

Il y a trois Témoins dans le ciel : le Père, le Logos et l’Esprit-Saint, et trois Témoins dans la Terre : le Souffle, le Sang et l’Eau.

Les cinq Arbres sont les Prodiges, les Enchantements, les Jinas, les Pouvoirs plus cachés, la Loi, le Karma, les Ordres des Seigneurs de la Loi.

Les sept Amen sont les sept Weor, les sept Esprits devant le trône de l’Agneau, les sept Esprits planétaires, les sept Régions.

Les sept Voix sont les sept Esprits devant le trône de l’Agneau.

Les sept Génies sont : Gabriel, Raphaël, Uriel, Michaël, Samaël, Zachariel et Orifiel.

Le Monde de la Lumière

Et Jésus n’avait point dit à ses disciples de quel type sont les cinq Auxiliaires ni en quel lieu ils ont été amenés ; et il ne leur avait pas dit comment la Grande Lumière avait émané, ni en quel lieu elle avait été amenée. Il ne leur avait pas dit non plus les cinq Impressions, ni le premier Commandement et de quel lieu on les avait amenés, mais il avait discouru avec eux de façon générale, leur enseignant qu’ils existent, sans leur dire leur émanation et la hiérarchie de leurs régions et comment ils sont. C’est pourquoi ils ne savaient pas qu’il y a d’autres lieux à l’intérieur de ce Mystère.

Et il n’avait pas dit à ses disciples : « Je suis venu de tel ou tel lieu jusqu’à ce que j’entre dans ce Mystère et jusqu’à ce que j’aie dû en sortir », mais il leur avait dit en les enseignant : « Je suis venu de ce Mystère ». C’est pourquoi ils pensaient de ce Mystère qu’il était la Perfection des perfections, qu’il était le chef de l’Univers et même la plénitude totale, car Jésus avait dit à ses disciples : « Ce Mystère entoure l’Univers, dont je vous ai parlé tant de fois depuis le jour ou je vous ai réunis jusqu’à ce jour ». C’est pourquoi les disciples pensaient alors qu’il n’y avait rien à l’intérieur de ce Mystère.

Les cinq Auxiliaires font partie des sept Esprits devant le trône de l’Agneau, ils sont amenés à la manifestation et conduits plus tard à l’Absolu.

La Lumière est émanée, à l’aurore de toute création, puis elle rentre dans le sein de l’Absolu lorsque termine la création.

Les cinq Impressions sont en relation avec le premier Commandement et elles sont amenées au Cosmos lorsque pointe le jour de toute création.

L’ordre des diverses régions cosmiques se trouve parfaitement expliqué dans l’Arbre de la Vie.

Incontestablement, Jésus est sorti du Premier Mystère. Le Premier Mystère est la Perfection des perfections, le chef de l’Univers, la plénitude totale.

Ce chapitre est tiré de La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée (1983, posth.) Par Samaël Aun Weor.

Aidez les enseignements à se répandre: Obtenez le livre

Chapitre 2