Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

Vous êtes venu ici pour écouter et je suis ici pour vous parler. Cependant, il est nécessaire qu’entre vous et moi existe une communion d’âmes; nous devons avoir l’intention d’investiguer en nous-mêmes, de chercher, d’enquêter, de connaître, d’écouter avec l’objectif clair d’obtenir une orientation sur le chemin de l’Auto-réalisation intérieur de l’Être.

Savoir écouter est quelque chose de très difficile. Savoir parler est beaucoup plus facile. Il arrive que quand on écoute, il faut être ouvert au nouveau, avec un mental spontané, avec un mental vide de concepts, de préjugés, etc. Cependant, l’ego, le « Moi », le moi-même, ne sait pas comment écouter, et au lieu de cela traduit, interprète tout basé sur ses propres préjugés et ce qu’il a stocké dans le Centre de Formation. Qu’est-ce que le Centre de Formation? La mémoire. Pourquoi s’appelle-t-il Centre de Formation? Parce qu’en son sein se traite la formation intellectuelle des concepts. Après avoir compris cela, il devient urgent d’apprendre à écouter avec un nouvel mental et de ne pas répéter ce qui est déjà stocké dans la mémoire.

Après cette introduction, nous allons nous mettre d’accord sur des concepts, des idées, etc. Tout d’abord, il est indispensable de savoir si l’intellect peut à lui seul conduire à l’expérience du réel. Il existe des intellects brillants, nous ne pouvons pas le nier, mais ils n’ont jamais expérimenté ce qui est la vérité.

Les Trois Types de Mentals

Pensons un peu au Mental Sensoriel que nous utilisons quotidiennement; je dirais que le Mental Sensoriel élabore ses concepts avec les données apportées par les cinq sens et forme avec ces concepts son raisonnement. En observant les choses sous cet angle, il est évident que le Raisonnement Subjectif ou Sensoriel se fonde sur les perceptions sensorielles externes et, parce que sa fonction repose exclusivement sur les données apportées par les cinq sens, il ne fait aucun doute que le mental n’aura pas accès à ce qui est en dehors du cercle vicieux des perceptions sensorielles externes, cela est évident. Ce mental est incapable de connaître le réel, Les Mystères de la Vie et de la Mort, la vérité, Dieu, etc. Parce que où pourrait-il obtenir cette information, si la seule source de nourriture dont il dispose, ce sont les données apportées par les sens? Évidemment, il ne peut pas connaître ce qui vient des hauteurs.

En ce moment, cela me rappelle quelque chose de très intéressant. À l’époque de la splendeur Égyptienne, il y avait un congrès à Babylone. Les gens venaient d’Assyrie, d’Égypte, de Phénicie, etc ; il est clair que le thème était intéressant: ils voulaient savoir en se basant sur de simples discussions analytiques si l’être humain avait ou non une âme. Évidemment, à ce moment-là, les cinq sens étaient déjà dégénérés; c’est seulement ainsi que nous pourrons expliquer pourquoi ces personnes ont choisi ce thème comme raison de leur congrès. À d’autres moments, ce congrès aurait été ridicule. Les Lémuriens n’auraient jamais eu l’idée de célébrer ce genre de congrès. Pour les peuples du continent Mu, il suffisait de sortir de leur corps pour savoir s’ils avaient ou non une Âme, et cela s’est fait très facilement, car leurs sens physiques n’étaient pas si dégénérés. Ainsi, l’idée d’un thème comme celui-là seul pourrait provenir d’une humanité involutive et dégénérée.

Il est arrivé qu’il y ait eu de nombreuses discussions pour et contre. Enfin, un grand et sage Assyrien est monté à la tribune de l’éloquence (cet homme avait été éduqué en Égypte, il était entré dans les Mystères) et, d’une voix très forte, il a dit: « Le raisonnement ne peut rien connaître de la vérité, du réel. La raison peut être utile pour défendre une théorie spiritualiste ou matérialiste, elle peut élaborer une thèse spiritualiste avec une logique redoutable, et peut également créer par opposition une thèse matérialiste avec une logique similaire, de sorte que la raison subjective et sensorielle nourris avec les données apportées par les cinq sens peuvent créer des thèses spiritualistes ou matérialistes, la raison n’est donc pas une chose sur laquelle nous pouvons compter, il existe un sens différent, c’est celui de la Perception Instinctive de la Vérité Cosmique ; c’est une faculté de l’Être. Mais le Raisonnement Subjectif ne peut pas vraiment nous donner des informations sur le Réel, le raisonnement sensoriel ne peut pas connaître Les Mystères de la Vie et de la Mort. »

De cette façon, l’homme s’exprima et il expliqua à l’orgueilleux: « Avec votre raisonnement, vous ne pouvez rien connaître de la Vérité, de l’Âme ou de l’Esprit; le mental rationnel ne peut pas connaître cela. »

Bien, cet homme a parlé avec une grande éloquence et s’est ensuite éloigné de toute scolastique; il préféra quitter le rationalisme subjectif et développer en lui la faculté susmentionnée connue sous le nom de Perception Instinctive des Vérités Cosmiques, une faculté que l’humanité avait autrefois, mais qui s’atrophia comme « Moi » psychologique, le moi-même, le soi-même, dédoublé.

On dit que ce grand et sage Assyrien, éduqué en Égypte, se détacha de toutes les écoles et alla cultiver la terre et faire confiance à la prodigieuse faculté de l’Être connue sous le nom de Perception Instinctive des Vérités Cosmiques.

Cependant, allons un peu plus loin. Il y a un mental qui diffère du Mental Sensoriel. Je parle emphatiquement du Mental Intermédiaire [ou Mystique]; dans le Mental Intermédiaire, nous trouvons des croyances religieuses. De toute évidence, les données apportées par les religions ont leur place dans le Mental Intermédiaire.

Enfin, il existe le Mental Intérieur. Le Mental Intérieur, par lui-même et en lui-même, travaille exclusivement avec les données apportées par la Conscience Superlative de l’Être; le Mental Intérieur ne pourrait jamais travailler sans les informations apportées par la Conscience Intérieure de l’Être.

Ce sont les Trois Mentals.

Dans les Évangiles, le Mental Sensoriel avec ses théories et d’autres éléments est appelé le « levain des Sadducéens ». Jésus le Christ nous conseille en nous disant: « Prenez garde au levain des Sadducéens », c’est-à-dire aux doctrines matérialiste et athée comme la Dialectique Marxiste. De telles doctrines correspondent exactement au « levain des Sadducéens ». Cependant, le Seigneur de Perfection nous conseille également sur le « levain des Pharisiens ». Le levain des Pharisiens est lié au Mental Intermédiaire.

Qui sont les Pharisiens? Ce sont ceux qui vont dans leurs temples, leurs écoles, leurs religions, leurs sectes, etc. pour que tout le monde puisse les voir. Ils écoutent la Parole, mais ne l’effectuent pas en eux-mêmes. Ils sont comme l’homme qui se regarde dans un miroir puis s’en va. Ils assistent simplement à leurs rituels pour que tout le monde puisse les voir, mais ils ne travaillent jamais sur eux-mêmes, ce qui est vraiment grave. Ils sont heureux avec de simples croyances et ne ressentent aucun intérêt pour la transformation intérieure. Ils perdent donc leur temps misérablement et échouent!

Éloignons-nous du « levain des Sadducéens et des Pharisiens » et examinons comment ouvrir notre Mental Intérieur. Comment pouvons-nous l’ouvrir? En sachant penser psychologiquement; de cette façon, le Mental Intérieur est ouvert.

Le Mental Intérieur travaille avec les données apportées par la Conscience Superlative de l’Être; grâce à cela, on fait l’expérience de la vérité des différents phénomènes de la nature. Avec le Mental Intérieur ouvert, nous pouvons parler de la Loi du Karma non pas sur ce que disent les autres, mais sur notre expérience directe. Avec le Mental Intérieur ouvert, nous sommes prêts à parler de la Réincarnation ou de la Loi de l’Éternel Retour de tout ou de la Loi de la Transmigration des Âmes, etc., mais sans nous baser sur ce que nous avons lu ou entendu de certains auteurs, mais dans ce que nous avons vécu en réalité et directement; c’est évident!

La Psychologie de l’Argent

Pourquoi l’argent est-il devenu si important dans nos vies? Est-ce peut-être parce que nous en dépendons exclusivement pour notre bonheur psychologique? Tous les êtres humains ont besoin de pain, de protection et d’un abri, et cela est déjà connu. C’est tellement naturel et simple pour les oiseaux du ciel… Pourquoi est-il devenu si important pour nous et revêt-il une signification effrayante?

L’argent a pris une valeur exagérée et disproportionnée parce que nous en dépendons psychologiquement pour notre propre bien-être. L’argent nourrit notre vanité personnelle, confère un prestige social et nous donne les moyens d’accéder au pouvoir. Le mental utilise l’argent avec des buts totalement différents de ceux qui couvrent nos besoins physiques immédiats.

L’argent est utilisé à des fins psychologiques; c’est pourquoi l’argent a pris une importance exagérée et démesurée.

Nous avons besoin d’argent pour avoir du pain, une protection et un abri; c’est évident. Mais lorsque l’argent devient une nécessité psychologique, lorsque nous l’utilisons à d’autres fins, lorsque nous en dépendons pour atteindre la renommée, le prestige, la position sociale, etc., l’argent revêt alors une importance exagérée et démesurée dans le mental, et de cela vient le combat et le conflit pour le posséder.

Il est logique que nous ayons besoin d’argent pour satisfaire nos besoins physiques, d’avoir du pain et un abri, mais si nous dépendons exclusivement de l’argent pour notre bonheur et notre satisfaction personnelle, nous sommes les êtres les plus malheureux de la Terre.

Lorsque nous comprenons profondément que le seul objectif de l’argent est de nous apporter du pain, une protection et un abri, nous lui imposons une limitation spontanée et le résultat est que l’argent n’assume pas en nous l’importance exagérée qu’il a lorsqu’il devient une nécessité psychologique.

Nous devons comprendre profondément la vraie nature de la sensation et de la satisfaction. Le mental qui veut comprendre la vérité doit être libre de ces obstacles.

Si, en réalité, nous voulons libérer la pensée des obstacles de la sensation et de la satisfaction, nous devons commencer par les sensations les plus familières et y établir un fondement adéquat à la compréhension. Les sensations ont leur place et lorsque nous les comprenons profondément à tous les niveaux du mental, elles n’ont pas la déformation stupide qui existe maintenant.

Beaucoup de gens croient que si tout se déroulait conformément au parti politique auquel ils appartiennent et pour lesquels ils se battent, alors nous aurions un monde heureux, rempli d’abondance, de paix et de perfection. C’est un faux concept, car en réalité un tel bonheur ne peut exister si nous n’avons pas compris individuellement le vrai sens des choses. L’être humain est trop pauvre intérieurement et, à cause de cela, il a besoin d’argent et de biens matériels pour sa satisfaction personnelle.

Quand une personne est pauvre intérieurement, elle cherche de l’argent et des biens matériels pour se compléter et trouver sa satisfaction. Pour cette raison, l’argent et les biens matériels ont pris une valeur disproportionnée et l’être humain est prêt à voler, exploiter et mentir à tout moment. C’est la cause de la lutte entre la capitale et le travail, entre le patron et les ouvriers, entre exploiteurs et exploités.

Tous les changements politiques sont inutiles si nous n’avons pas compris notre pauvreté interne. Le système politique peut changer encore et encore, les systèmes sociaux peuvent être changés encore et encore, mais si nous n’avons pas compris en profondeur la nature intérieure de notre pauvreté interne, l’individu créera toujours de nouveaux manières et moyens d’atteindre la satisfaction personnelle aux dépens de la paix des autres.

Dans ses livres « Critique de la Raison Pratique » et « Critique de la Raison Pure », le philosophe Emmanuel Kant indique qu’il ne fait aucun doute que la Raison Subjective et Rationnelle ne pourrait jamais acquérir quelque chose qui n’appartient pas au monde des cinq sens. L’intellect en lui-même est rationnel et subjectif, et exige toujours des démonstrations lorsqu’il est question de Réincarnation ou de Karma, mais les vérités qui ne peuvent être perçues que par le Mental Intérieur ne peuvent pas être démontrées aux personnes du Mental Sensoriel. Exiger de telles vérités dans le monde extérieur et sensoriel, c’est comme demander à un bactériologiste d’étudier les microbes au télescope ou à un astronome d’étudier l’astronomie au microscope.

Ils exigent. Oui. Cependant, les faits ne peuvent pas être donnés au Raisonnement Subjectif, car ce raisonnement n’a aucun rapport avec ce qui n’appartient pas au monde des cinq sens. Des thèmes tels que la Réincarnation, le karma, la vie après la mort, etc., sont exclusivement destinés au Mental Intérieur, jamais au Mental Sensoriel. Il est possible de démontrer au Mental Intérieur, mais tout d’abord, le candidat doit avoir ouvert son Mental Intérieur, sinon, comment pourrions-nous démontrer quelque chose à cette personne? Impossible, n’est-ce pas?

Nous avons besoin d’argent pour couvrir nos besoins physiques immédiats, mais malheureusement, cette nécessité se transforme en cupidité. Le « Moi » psychologique, percevant son propre vide et sa propre misère, donne à l’argent et aux choses matérielles une valeur exagérée et absurde différente de la valeur qu’ils ont réellement.

Le « Moi » veut devenir riche extérieurement parce qu’intérieurement il est pauvre et misérable.

Le « Moi » veut éblouir les autres avec des choses matérielles et de l’argent.

En ce moment, notre relation avec l’argent est basée sur la cupidité.

Nous justifions toujours notre cupidité par la nécessité.

La cupidité est la cause secrète de la haine et des brutalités du monde, et souvent celle-ci prend la forme d’actions en justice.

La cupidité est la cause de la guerre et des misères du monde.

Si nous voulons en finir avec la cupidité du monde, nous devons comprendre profondément que le monde est à l’intérieur de nous. Nous sommes le monde et l’avidité des autres est à l’intérieur de nous. En réalité, tout le monde vit dans notre propre Conscience. L’avidité du monde est à l’intérieur de l’individu, et ce n’est qu’en supprimant l’avidité que nous portons à l’intérieur de nous qu’il est possible de mettre fin à l’avidité du monde. Ce n’est qu’en comprenant le processus complexe de la cupidité dans tous les niveaux du mental que nous pourrons faire l’expérience de la grande Réalité.

Maintenant, après avoir vu cela clairement, il convient d’approfondir le sujet des facultés.

L’intellect en lui-même est l’une des facultés les plus grossières des niveaux de l’Être. Si nous voulons tout faire avec notre intellect, nous ne capturerons jamais les vérités cosmiques. Sans aucun doute, au-delà de l’intellect, il existe une autre faculté de cognition, et je pointe emphatiquement à l’Imagination. Cette faculté a été grandement sous-estimée et certains l’appellent même « la folle de la maison ». C’est un titre injuste, car si cette faculté n’existait pas, le magnétophone, la voiture, le train, etc., n’existeraient pas non plus. Le sage qui veut créer une invention doit d’abord l’imaginer, puis projeter cette image sur du papier; l’architecte qui veut construire une maison doit d’abord l’imaginer, puis le projeter dans un plan. C’est donc l’imagination qui permet la création d’une invention ; ce n’est pas une chose méprisable.

Y a-t-il deux sortes d’imagination? Nous ne pouvons pas nier cela. Nous pourrions appeler le premier « Imagination Mécanique », et ce type d’imagination est la fantaisie elle-même, qui est formée par les restes de la mémoire et est même préjudiciable. Cependant, en réalité, il existe un autre type d’imagination: il s’agit de l’Imagination Intentionnelle, c’est-à-dire de l’Imagination Consciente.

La nature elle-même possède de l’imagination, et c’est évident. S’il n’y avait pas d’imagination, toutes les créatures de la nature seraient aveugles. Cependant, parce que cette faculté puissante existe, alors la perception existe et l’image est formée dans le Centre Perceptif de l’Être ou le Centre pour la Perception des Sensations. L’imagination créatrice de la nature est à l’origine des nombreuses formes existantes.

À l’époque des Hyperboréens et des Lémuriens, l’intellect n’était pas utilisé mais l’imagination ; à cette époque, l’être humain était innocent et le merveilleux spectacle du cosmos se reflétait dans son imagination comme dans un lac cristallin. C’était un autre genre d’humanité. Aujourd’hui, il est douloureux de voir que les gens ont même perdu leur imagination ; c’est-à-dire que cette faculté a dégénéré effroyablement.

Il est possible de développer l’imagination, et cela peut nous mener bien au-delà du Mental Sensoriel. Cela peut nous conduire à la Pensée Psychologique. Seule la Pensée Psychologique peut ouvrir les portes du Mental Intérieur. Si on développe l’imagination, on peut apprendre à penser psychologiquement.

L’Imagination, l’Inspiration et l’Intuition sont les trois chemins obligatoires de l’Initiation, mais si nous restons enfermés dans les fonctions sensorielles de l’intellect, il est impossible de monter l’escalier de l’Imagination, de l’Inspiration et de l’Intuition. Je ne veux pas dire que l’intellect est inutile; je suis loin de cette affirmation. Ce que je fais, c’est clarifier les concepts.

Chaque faculté dans son orbite est utile; une planète dans son orbite est utile, mais hors de son orbite, elle est inutile et catastrophique. La même chose arrive avec les facultés de l’être humain, elles ont leur orbite.

Il est absurde de sortir de son orbite le Raisonnement Sensoriel, car on tombe alors dans le scepticisme matérialiste. Pourquoi de nombreux étudiants en pseudo-ésotérisme et en pseudo-occultisme luttent-ils toujours contre les doutes? Pourquoi tant d’étudiants vont-ils d’école en école et finalement atteignent la vieillesse sans avoir rien atteint?

À travers l’expérience, j’ai observé que ceux qui restent enfermés dans l’intellect échouent. Ceux qui veulent vérifier la vérité avec l’intellect échouent, car ils commettent la même erreur que vouloir étudier l’astronomie avec un microscope ou d’étudier la bactériologie avec un télescope.

Si nous voulons que chaque faculté soit sur son orbite, il est évident que nous devons rejeter les doctrines appelées le « levain des Sadducéens et des Pharisiens » et apprendre à penser psychologiquement; cependant, cela n’est pas possible si nous restons enfermés dans l’intellect.

Il est donc intéressant de commencer à monter dans le merveilleux escalier de l’Imagination, puis de monter vers la deuxième marche, l’Inspiration, et nous atteindrons enfin l’Intuition.

Nous avons besoin d’argent, c’est vrai, mais il est nécessaire de comprendre en profondeur la relation correcte avec lui. Ni l’ascète ni l’avare n’ont compris la relation appropriée avec l’argent. Ni en renonçant, ni en convoitant de l’argent, nous ne pouvons parvenir à une juste relation avec lui. Nous avons besoin de compréhension afin de comprendre intelligemment nos besoins matériels, sans dépendre de manière disproportionnée de l’argent.

Lorsque nous comprenons correctement le rapport à l’argent, nous retirons de nous-mêmes la souffrance engendrée par la prétendue générosité et les souffrances atroces générées par la concurrence.

Nous devons apprendre à faire la différence entre les nécessités physiques immédiates et la dépendance psychologique. La dépendance psychologique génère l’exploitation et l’esclavage.

Il est urgent de comprendre la nature intérieure du « Moi » si, en vérité, nous voulons devenir riches spirituellement. Celui qui est spirituellement riche est incapable d’exploiter les autres, est incapable de mentir. Celui qui est spirituellement riche est libre des obstacles liés aux sensations et à la satisfaction personnelle. Celui qui est spirituellement riche a trouvé le bonheur.

La Conscience connaît directement la réalité de chaque phénomène naturel et peut la manifester à travers le Mental Intérieur. Cela signifie que ce n’est qu’en ouvrant le Mental Intérieur que la foi authentique naît dans l’être humain. Observant cet aspect sous un autre angle, nous dirons que le scepticisme matérialiste est la caractéristique particulière de l’ignorance. Il ne fait aucun doute que les illustres ignorants sont des sceptiques à cent pour cent.

Malheureusement, il existe une tendance à confondre la croyance avec la foi. Même si cela semble paradoxal, nous soulignerons ce qui suit: « Celui qui a la véritable foi n’a pas besoin de croire. » La foi authentique est sagesse vivante, connaissance exacte, expérience directe.

Pendant des siècles, la foi a été confondue avec la croyance. Il faut maintenant beaucoup de travail pour aider les gens à comprendre que la foi est la véritable sagesse et jamais les vaines les croyances.

Paix Invérentielle!

Samael Aun Weor

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Money and the Three Minds

La Connaissance de Soi
Mystères de la Pâques Gnostique
Catégories : Conférences de Samael Aun Weor