Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

Atteindre l’Auto-réalisation, plus que l’effort est nécessaire. Les efforts, bien sûr, sont utiles et merveilleux, mais ils ne suffisent pas; nous avons besoin de super-efforts intérieurs, ici et maintenant.

Prenons un exemple: supposons que vous marchiez au sommet d’une haute montagne et que lorsque vous êtes au sommet, il commence à pleuvoir. Vous revenez et il fait déjà nuit quand vous arrivez à la maison; chez vous, ils vous attendent avec un souper, du pain et un lit confortable pour vous reposer, etc. Mais si vous décidez, par exemple, de retourner au sommet de la montagne, vous devrez faire un effort colossal. Si dans le premier cas il y avait des efforts, retourner au sommet de la montagne signifie un super-effort. Par conséquent, ce ne sont pas seulement les efforts dont nous avons besoin pour parvenir à l’Auto-réalisation Intérieur de l’Être, mais d’énormes supers efforts internes, en soi-même, ici et maintenant.

Analysons ces espèces humaines, ou plutôt, ces espèces d’humanoïdes; ces humanoïdes ne sont que des mammifères rationnels; cela semble incroyable, mais c’est la vérité!

Qu’entendons-nous par mammifères? Bien, toute créature qui allaite, n’est-ce pas? Les vaches: on voit le veau mâle se nourrir, ils boivent le précieux lait liquide; et tous les quadrupèdes, tout ce qui est un mammifère. Les bipèdes tri-cérébrés, appelés à tort hommes, ne sont que des mammifères intellectuels, ou des mammifères rationnels. C’est une vérité crue. N’est-ce pas? Cependant, c’est la vérité. Si nous nions que nous sommes des mammifères intellectuels, nous pourrions faire une grave erreur, car en fait, nous étions tous formés à l’intérieur du ventre maternel et nous nous sommes nourris des seins de notre mère, n’est-ce pas? C’est-à-dire qu’il fallait sucer. Nous sommes des mammifères, et le nier serait absurde.

L’Homme et la Femme Réels

Devenir Hommes et Femmes, c’est autre chose. Malheureusement, et c’est le pire, les gens sont convaincus qu’ils appartiennent au règne humain, qu’ils sont déjà des hommes, de vrais hommes et de vraies femmes, ce qui est une grave erreur. « Être un Homme » sont des mots forts, car pour être un homme, il est nécessaire d’avoir les corps existentiels de l’Être. Tout le monde pense qu’ils les ont, mais ce n’est pas la vérité.

Si, par exemple, nous examinons l’état des humanoïdes, nous verrons qu’ils ont d’abord un corps planétaire (si je comprends bien, c’est le corps physique, le corps que nous utilisons pour vivre sur la planète Terre). Ce corps, évidemment, a une base vitale, le Linga-Sarira Hindoustani. Bien plus profond que le corps physique et sa base vitale, que trouvons-nous? Un groupe d’agrégats psychiques contrôlant la machine organique.

Agrégats Psychiques

Qu’entendons-nous par agrégats psychiques? Ce sont les « Moi » psychiques! Les gens croient que nous avons un « Moi » unique, et de nombreux Théosophes, pseudo-Rosicruciens et yogis pensent qu’ils ont un « Moi » unique et total, et ils le divinisent même. Ce que nous avons est une légion de petits « Moi », braillards et querelleurs. Ils sont par eux-mêmes et chacun d’entre eux est une erreur psychique. Certains d’entre eux sont de la colère, d’autres peuvent être la cupidité, la luxure, l’envie, l’orgueil, la paresse, la gourmandise, etc., etc. La crue réalité est que ces « Moi » (hurlant et querelleur, qui contrôlent la machine organique) sont les agrégats psychiques mentionné par les Tibétains. Ces agrégats ou « Moi » sont en réalité des créatures diaboliques, des démons ; ils sont créés par nos propres erreurs. Le pire est qu’à l’intérieur de ces agrégats, la Conscience est piégée. De toute évidence, cette Conscience est endormie, conditionnée par son propre fonctionnalisme ténébreux (chacun de ces agrégats a un fonctionnalisme psychique différent et la Conscience piégée est conditionnée par ce type de fonctionnalisme).

Quand la mort vient, que reste-t-il? Un groupe de diables, c’est tout! Ce groupe de créatures diaboliques revient-il plus tard? Oui: ils reviennent pour se réintégrer dans un nouvel organisme! Cependant, pas tous ces agrégats psychologiques reviennent. Certains se perdent: ils adhèrent à un endroit ou tombent dans l’involution dans le règne minéral submergé, ou se réincorporent dans des organismes animaux inférieurs, etc. Par conséquent, une partie du groupe revient avec l’intention de se projeter dans l’avenir, à travers l’allée du présent. C’est la crue réalité de ce que les humanoïdes ont en eux-mêmes.

C’est triste à dire, mais le pire, c’est qu’ils répètent leurs mêmes erreurs, leurs mêmes tragédies, leurs mêmes drames, tout est sous la même forme, avec les conséquences correspondantes de leurs actes! Ce n’est pas agréable de revenir. N’est-ce pas? Malheureusement c’est ce qui se passe!

Bien, c’est exactement l’état dans lequel nous nous trouvons et ce n’est pas très agréable. Maintenant, l’important est de sortir de cet état. C’est ce que nous devons savoir et étudier.

Le Grand Arcane

Il existe évidemment une clé (une clé maîtresse, bien sûr): c’est la clé de l’arche de la science. Comment cela nous est-il arrivé? À travers les mystères. Quelle est cette clé? Le Grand Arcane, le magnus secret de l’Alchimie et de la Kabbale.

Avec cette clé, nous pouvons ouvrir la boîte de Pandore, l’Arche des Grands Secrets, et faire des prodiges et des merveilles. Heureusement, nous l’avons: le Maïthuna, le Grand Arcane. Il est nécessaire de savoir que dans le sperme sacré, il y a un Hydrogène merveilleux utile pour le Grand Œuvre: c’est l’Hydrogène Sexuel SI-12. Ce sperme est extraordinaire.

Dans les temps anciens, au début de la Lémurie, les gens n’aimaient pas expulser le sperme sacré de l’organisme. Malheureusement, à l’unisson avec la dégénérescence de l’humanité, les gens ont commencé à éprouver du plaisir à expulser le sperme sacré de leur organisme, et à l’unisson avec la propagation de ce vice, l’humanité est devenue de plus en plus perverse.

Maintenant, il est nécessaire de créer les corps existentiels supérieurs de l’Être pour avoir une individualité sacrée. Grâce à la transmutation de ce sperme sacré, nous pouvons créer le Corps Astral ; tout le monde ne l’a pas, mais on peut en atteindre un. À travers la transmutation du sperme sacré, le moment vient où l’Hydrogène Sexuel SI-12 se cristallise sous la forme d’un Corps Astral. À travers la transformation de ce sperme en énergie, le moment vient où l’Hydrogène Sexuel SI-12 se cristallise dans la forme du corps du mental. À travers la transmutation de ce sperme sacré, le moment vient où l’Hydrogène Sexuel SI-12 se cristallise sous la forme du corps de la volonté consciente.

Quand on a déjà ces corps, alors l’incarnation de l’âme et devenir un véritable Homme ou Femme, un Homme authentique, légitime, est possible. Un Homme comme ça, quand il se désincorpore, peut être trouvé dans le monde Astral. On peut aussi le trouver dans le monde mental avec le Corps Mental, ou dans le causal; c’est un véritable Homme, un Homme immortel.

Mais, et c’est le problème, si l’on crée ces corps et devient un véritable Homme, et n’élimine pas les agrégats psychiques dont je parlais, c’est-à-dire, si l’on n’a pas la patience d’éliminer ses propres défauts psychiques, ses propres erreurs, si on ne veut pas désintégrer ces agrégats inhumains qui font de nous de simples mammifères rationnels, alors on échoue dans le Grand Œuvre du Père, on devient alors un hasnamuss avec un double centre de gravité, un avorton de la Mère Cosmique.

Par conséquent, l’élimination de ces agrégats psychiques est indispensable. Nous devons non seulement créer les corps existentiels supérieurs de l’Être, mais également éliminer les agrégats psychiques, nos propres défauts, nos propres erreurs.

L’Élimination des Agrégats Psychiques

Comment l’élimination de ces agrégats psychiques est-elle possible? Utiliser la même énergie créatrice. Comme l’énergie sexuelle est utile pour former une création, elle est également utile pour détruire. Avec cette énergie, nous pouvons détruire, désintégrer les agrégats psychiques.

Comment pouvons-nous le faire ou comment le ferions-nous? Quelle serait la didactique, la technique? Quand on découvre qu’on a une erreur déterminée, il faut méditer profondément sur le défaut, jusqu’à le comprendre complètement, au point de devenir conscient de son origine, d’où il vient, comment ce défaut a été créé, etc., et une fois que l’on a compris ce défaut, on peut l’éliminer. Pendant le Maïthuna, on supplie la Mère Divine Kundalini d’éliminer l’erreur psychique que l’on a déjà complètement comprise (bien sûr, il faut d’abord comprendre le défaut avant de pouvoir l’éliminer).

Je répète: l’élimination peut se faire dans la forge des Cyclopes. Au cours du Sahaja Maïthuna, on demande à la Mère Divine Kundalini d’éliminer, de désintégrer l’erreur que nous avons comprise, et elle le fera. En fonction du temps qui passe, on élimine ses propres erreurs; mais c’est quelque chose qui doit être fait volontairement; cela n’est possible qu’avec des travaux conscients et des efforts volontaires.

Dans la vie pratique, dans la lutte pour le pain quotidien, en relation avec nos parents, à la maison, avec nos familles, etc., le moment vient où nous découvrons une erreur déterminée, c’est-à-dire que des vices cachés apparaissent lors de la confrontation avec les autres. Si nous sommes aussi alertes et vigilants que le gardien en temps de guerre, nous pouvons les voir. Le défaut découvert doit être étudié en profondeur à tous les niveaux du mental; c’est clair. Une fois découvert, il faut y travailler: méditer pour le comprendre, le saisir. Vient ensuite le meilleur: l’élimination. Tout d’abord, comprendre, puis éliminer. De cette façon, on meurt d’instant en instant.

Les Trois Facteurs

Il y a trois travaux que nous devons faire: d’un côté, les corps existentiels supérieurs de l’Être doivent être créés, devenir un Homme, faire partie du règne des êtres humains, ne plus être un mammifère intellectuel. Deuxièmement, la partie animale en nous doit être éliminée: toutes nos erreurs, tous nos défauts, toutes nos barbarismes. Troisièmement, nous devons lever le flambeau et montrer le chemin aux autres, faire des sacrifices pour les autres. Nous devons apprendre à aimer nos semblables, car si nous ne nous préoccupons que de nous-mêmes et que nous ne faisons rien pour eux, nous serions égoïstes et l’égotiste avance d’une manière exagérément lente. Si nous voulons aller de l’avant, nous ne devons pas être égotistes, nous devons aller nous battre pour le bien de nos semblables, dans les domaines social, économique, etc. Le travail est fondamental, indispensable, urgent, indifférable. C’est pourquoi le Christ a dit:

« Si quelqu’un veut me suivre, qu’il se renie, qu’il prenne sa croix et me suive. »

Se renier signifie la mort de l’ego ; prendre la croix, c’est travailler dans la forge des cyclopes, pour parvenir à l’Auto-réalisation Intérieure, créer les véhicules existentiels supérieurs de l’Être, etc., et se sacrifier pour l’humanité (suivre le Christ), c’est l’amour. Ce sont les trois facteurs de la révolution de la Conscience.

Par conséquent, afin de jouir d’une illumination totale, d’une illumination absolue, tous les éléments inhumains que nous portons à l’intérieur (dans notre nature intime) et qui appartiennent au mammifère rationnel doivent être éliminés. Tant que l’on ait ces défauts inhumains, il n’est pas possible d’être un authentique illuminé.

Maîtrise

Par le chemin que je vous indique, il est possible d’atteindre la Maîtrise, mais c’est une chose d’atteindre la Maîtrise et une autre d’atteindre la perfection dans la Maîtrise; c’est différent.

Il n’est pas possible de s’attendre à ce qu’un Maître imparfait puisse avoir la perfection d’un Maître Parfait. C’est-à-dire que lorsque l’on devient un Homme (quand on a créé les corps existentiels supérieurs de l’Être), on devient bien sûr aussi un Maître, mais sur le chemin de la perfection dans la Maîtrise, il y a neuf niveaux, très durs et plus amers que la bile.

Maintenant, devenir un Grand Élu et un Maître Parfait est l’aspiration maximale. Le Maître Parfait en lui-même est une chose extraordinaire, mais le Grand Élu est le seul à avoir totalement cristallisé les trois forces fondamentales de la nature à l’intérieur de lui-même. C’est le Grand Élu.

Question: Vénérable Maître, pourriez-vous expliquer ce qu’est un hasnamuss?

Samael Aun Weor: Bien évidemment, une personne qui a créé les corps existentiels de l’Être doit éliminer ce qui n’appartient pas à l’Homme. Si l’on n’élimine pas ces éléments inhumains, ceux qui appartiennent au mammifère rationnel, il est clair que l’on devient un avorton de la Mère Cosmique, un hasnamuss à double centre de gravité. Il existe quatre types d’hasnamussen, ils sont divisés en quatre familles. Le premier, nous appelons les hasnamussen mortels: des gens qui n’ont que le corps planétaire, le corps physique; ils n’ont pas créé les corps existentiels supérieurs de l’Être, mais ils ont travaillé dans la magie noire et, finalement, ils cristallisent (dans leur organisme) ce « quelque chose de fatal et de ténébreux » qui les rend authentiques en tant que hasnamussen. Heureusement, avec la mort du corps physique, ce « quelque chose de fatal » disparaît et il ne reste que les agrégats psychiques inhumains qui peuvent revenir plus tard dans un nouvel organisme ou qui doivent tomber dans l’involution dans les mondes infernaux.

Il y a également un deuxième type de hasnamuss: ce sont ceux qui ont créé le Corps Astral, qui possèdent ce véhicule, mais qui n’ont pas éliminé les éléments inhumains et qui, à cause de cela, sont devenus des hasnamussen. L’ego à l’intérieur de l’Astral crée ce « quelque chose de fatal » qui caractérise les hasnamussen.

Cette deuxième classe de hasnamussen peut éliminer ce « quelque chose de fatal » volontairement si elle le souhaite, mais s’ils ne le font pas, la Grande Loi peut les amener à retourner, à revenir ou à se réintégrer dans des organismes animaux (non seulement bicérébrés, mais même uni-cérébré) et grâce à ce système de réincorporation dans des organismes animaux inférieurs, ils peuvent éliminer ce qu’ils ont de hasnamussen.

Il y a un troisième type de hasnamuss: les personnes qui ont créé les corps existentiels supérieurs de l’Être, et qui sont devenues des hommes, qui ont un Corps Astral (authentique, légitime), un véritable véhicule mental ainsi que le Corps Causal ou le corps de la volonté consciente.

Bien, s’ils n’éliminent pas les éléments inhumains, non seulement ils n’atteignent pas l’illumination parfaite, la véritable sagesse, mais ce qui est pire, ils deviennent des hasnamussen; c’est parce que l’ego, les éléments inhumains, créent à l’intérieur d’eux ce « quelque chose de fatal » qui caractérise les hasnamussen. Il n’y a pas d’autre moyen pour ce genre de personnes que de travailler sur eux-mêmes et, à travers un travail conscient et des souffrances volontaires, ils doivent éliminer ce qu’ils ont de hasnamussen. Autrement, il n’y aura pas d’autre voie que l’involution submergée dans les mondes infernaux: descendre à travers les états animal, végétal et minéral, pour finalement atteindre la Seconde Mort. Après cela, l’Essence sera libérée à la surface de la planète pour initier à nouveau une nouvelle évolution qui devra commencer à partir du règne minéral. Bien, c’est malheureusement le cas du troisième type de hasnamuss.

Il y a un quatrième cas: les hasnamussen qui n’étaient pas seulement devenus des Hommes, mais des personnes qui avaient atteint l’état d’anges, d’archanges et de dieux, mais qui étaient tombées. L’ego formé dans leurs véhicules, ce « quelque chose de fatal », et – s’ils ne prennent pas la décision d’éliminer ce quelque chose de hasnamussen, la Loi les punira également: ils seront précipités dans l’involution submergée des mondes infernaux, pour finalement atteindre la Seconde Mort. Alors, la Conscience, la fraction de l’âme, l’Essence, nous dirions, reviendra une fois de plus pour évoluer à partir de l’état minéral, en passant par le végétal, l’animal, pour reconquérir l’état humain qu’ils avaient perdu; c’est le cas du quatrième type de hasnamuss.

Par conséquent, l’un ou l’autre: soit nous éliminons les éléments inhumains que nous avons à l’intérieur de nous, soit nous devenons des hasnamussen. Non seulement nous avons besoin de créer les corps existentiels supérieurs de l’Être; nous devons aussi éliminer ce que nous avons d’inhumain.

Q: Vénérable Maître, j’aimerais que vous clarifiiez une idée qui apparaît au Venezuela. Nous avons toujours pensé que le sceau était fabriqué de gauche à droite, mais quelqu’un a maintenant une nouvelle idée du sceau. Depuis lors, ce n’est plus comme avant mais c’est inversé. Comme je vous ai vu sceller lors de notre dernière réunion comme nous l’avons toujours fait, je voudrais une explication.

Samael Aun Weor: Bien, mon cher frère, je ne sais pas pourquoi les frères et sœurs Gnostiques lui ont donné le nom de sceau, ce n’est pas un sceau, personne ne peut se sceller avec cela. Le symbole de la croix dans le cercle est un symbole ésotérique qui n’a rien à voir avec le sceau. La croix avec ses deux poutres: l’une verticale et l’autre horizontale, exprime quelque chose d’absolument sexuel. Nous savons déjà que la verticale est masculine et que l’horizontale est féminine et que leur intersection est la clé de tout pouvoir: le Maïthuna.

Le cercle autour de la croix indique que ces deux poutres éternelles proviennent de l’Esprit Universel de Vie, de l’éternité, et que toute création est basée sur ces deux pouvoirs: masculin-féminin. Vous allez maintenant comprendre, par exemple, pourquoi dans toute théologie apparaissent toujours la divinité masculine et la divinité féminine: Joseph et Marie, Isis et Osiris, etc. Tous deux symbolisent le lingam-yoni, le phallus-utérus.

Le Troisième Logos crée-t-il? Oui, il crée en combinant ses éléments masculin et féminin, et les créatures se reproduisent par le sexe (même les fleurs doivent utiliser les pouvoirs masculin et féminin pour la reproduction).

Nous, par la Sainte Croix, c’est-à-dire par le lingam-yoni, pouvons réaliser la création de nos corps existentiels supérieurs de l’Être. C’est le pouvoir de la croix et tout cela dans le cercle de l’éternité. Mais ce n’est pas un sceau, c’est un symbole et c’est le même si vous déplacez la main de droite à gauche ou de gauche à droite. Je ne sais pas pourquoi les frères et sœurs accordent autant d’attention à la manière de bouger la main, que ce soit de droite à gauche ou de gauche à droite. Tout le monde peut le faire comme il veut, car ce n’est pas un sceau, c’est un symbole et rien d’autre! D’accord?

Q: Oui, nous comprenons. Il arrive que le mot sceau vienne de votre livre Logos Mantra Théurgie, dans lequel vous recommandiez une sorte de sceau qui devait être fait de gauche à droite et qui se terminait en laissant un espace ouvert pour laisser les forces venir à la personne.

Samael Aun Weor: Alors vous n’avez pas bien compris ce que j’ai écrit. Je n’ai jamais dit sceau (pour le dire spécifiquement), sous la forme que tous les frères et sœurs ont comprise, ou comme sceau magique, ou quelque chose du genre. Je n’ai jamais voulu dire cela. Quand je dis sceau, je parle de la façon de sceller le cercle; c’est tout. Je comprends pour un vrai sceau, par exemple, quand on fait un cercle sur le sol pour invoquer n’importe quel Être, n’importe quel Maître de l’Astral. Alors, on fait un cercle complet, seulement interrompu par le Sceau de Salomon. C’est un sceau extraordinaire pour éviter d’être attaqué par des entités négatives; mais seulement dans ces cas. Je ne voulais pas appeler la croix à l’intérieur du cercle un « sceau » car ce serait absurde, ce n’est qu’un symbole. Je voulais seulement dire sceau car on fait un cercle avec la main et on le ferme. Alors, les frères et sœurs ne l’ont pas compris. N’ont-ils pas? Ils ont donné à cela un sens qu’il n’a pas. Chacun peut faire la croix à l’intérieur du cercle comme il le souhaite: en déplaçant la main de droite à gauche ou de gauche à droite! Cela n’a aucune importance; ce qui compte vraiment, c’est la croix dans le cercle en tant que symbole sacré de l’intersection sexuelle entre le masculin et le féminin qui nous permettra de réaliser l’Auto-réalisation Intérieure.

Q: Dans le même ordre d’idées, vénérable Maître, il y a un autre problème. Il se trouve que nous avons appris que nous devions tourner les chakras de gauche à droite en utilisant notre imagination. Maintenant, il semble que nous devons les déplacer de droite à gauche. Alors, dans ce cas, le problème des chakras serait-il le même que celui de la croix à l’intérieur du cercle?

Samael Aun Weor: Il n’y a pas de relation entre les chakras et le symbole de la croix à l’intérieur du cercle de l’éternité. Ne connectez pas une chose à l’autre. Les chakras doivent être tournés sous une forme positive: de gauche à droite, comme les aiguilles d’une horloge observées devant vous.

Q: Par exemple, Maître: l’horloge est là-bas; je l’observe devant moi. Alors, comment dois-je tourner les chakras?

Samael Aun Weor: De la même manière que vous voyez que la main bouge. Vous observez l’horloge sur le mur: comment constatez-vous que ses aiguilles bougent? De la même manière, vous devez faire tourner les chakras. Observez avec attention les aiguilles de l’horloge… Malheureusement, certains frères et sœurs se sont compliqués avec de petits détails et c’est malheureux, très malheureux.

Ce que je veux que vous sachiez, c’est qu’il est nécessaire de travailler avec le feu sacré; la Mère Divine Kundalini Shakti s’occupera du développement des chakras de manière positive, comme il se doit. Nous devons laisser ces chakras à la Mère Divine, elle sait ce qu’elle fait. Vous ne faites que vocaliser et être comme le jardinier qui arrose son jardin tous les jours, au point que les fleurs naissent d’elles-mêmes (parce que la Mère Divine les fait naître, la Mère Nature ouvre les pétales des roses, etc.). De la même manière, arrosez votre jardin tous les jours, cultivez la rose, transmutez les énergies créatrices, et Elle (la bénie Dieu-Mère) saura faire tourner les chakras. C’est évident que c’est de gauche à droite, mais c’est son travail, pas le vôtre. Tout ce que vous avez à faire est de transmuter, de vocaliser, de prier et de méditer (avec intensité) sur la Mère Divine.

Q: Au sujet des plantes, Maître, il y a aussi une certaine confusion. Le cercle doit-il être fait de gauche à droite? Est-il nécessaire de faire le cercle, ou simplement de bénir la plante?

Samael Aun Weor: Le cercle doit être fait autour de la plante puis bénissez-la. Tout le monde peut le faire comme il veut, de gauche à droite ou de droite à gauche. Faites le cercle, et ne le compliquez pas avec de petits détails. Je ne sais pas pourquoi les frères et sœurs, surtout ceux d’Amérique du Sud, s’y perdent. Ce qui compte vraiment, c’est de travailler avec le feu, et elle se chargera de mettre de l’ordre dans tout l’organisme, ainsi que les chakras. C’est ce qui compte vraiment!

Q: Il a également été dit en Amérique du Sud, maintenant qu’ils étudient votre livre Les Trois Montagnes, que le travail avec le feu, c’est-à-dire les cinq grandes initiations, sont des « Mystères Mineurs » et les autres degrés de Maîtrise sont les « Mystères Majeurs ». Qu’est ce que vous en pensez?

Samael Aun Weor: Dans mon livre Les Trois Montagnes, je n’ai pas parlé des Mystères Mineurs; je n’ai parlé que des trois montagnes (la Première Montagne appartient à celle de l’Initiation). J’ai parlé des initiations des Mystères Majeurs, parce que les neuf initiations des Mystères Mineurs sont le jardin d’enfants, appartenant aux disciples conditionnels, et parce que Les Trois Montagnes sont des bases fondamentales, j’ai parlé des disciples acceptés.

La Deuxième Montagne appartient à la Résurrection; nous y trouvons les neuf grades qui vont à la perfection dans la Maîtrise. Il est évident que dans la Première Montagne, on parvient à la Maîtrise, quand on arrive à son sommet, le but. Dans la Deuxième Montagne, on atteint la perfection dans la Maîtrise et dans la Troisième Montagne, on atteint le grade de Grand Élu. Le Maître Parfait et Grand Élu est la plus grande aspiration de chaque Adepte… Qu’alliez-vous dire d’autre?

Q: Ce point a été bien clarifié, Maître, et nous l’avons compris comme vous l’avez expliqué. Vous parlez de neuf grandes initiations des Mystères Majeurs, puis de tous les processus spéciaux. Est-ce ceci?

Samael Aun Weor: Bien, vous vous trompez, parce que les Initiations des Mystères Majeurs ne sont pas neuf, mais huit. Il y a donc huit grandes Initiations des Mystères Majeurs.

Dans la Deuxième Montagne, il faut passer par neuf niveaux pour atteindre la perfection dans la Maîtrise. Je répète: dans la Troisième Montagne, on atteint le grade du Maître Parfait et Grand Élu.

Q: Vénérable Maître, nous lisons dans vos livres qu’il y a cinq initiations des Mystères Majeurs, plus deux qui sont la Couronne du Père. Maintenant, vous dites qu’il y en a huit.

Samael Aun Weor: Au moment où nous avons commencé à écrire les livres, nous avons dit par erreur qu’il y avait neuf Initiations des Mystères Majeurs, mais nous avons corrigé cette erreur dans notre livre intitulé Les Trois Montagnes.

Cela me rappelle une fête qui a eu lieu ici, dans le Mexique Nahuatl et Aztèque. C’était une merveilleuse célébration tous les huit ans en l’honneur de Vénus (rappelons-nous l’Initiation Vénuste et les huit grades). Il se trouve que ces tribus connaissaient l’ésotérisme de tout cela.

Il est clair que les cinq Initiations dont je parlais sont les initiations de feu. Après cela vient l’Initiation Vénuste qui a huit grades. La première Initiation Vénuste n’est que l’octave supérieure de la première initiation de feu. La deuxième Initiation Vénuste est l’octave supérieure de la deuxième initiation de feu. La troisième Initiation Vénuste est l’octave supérieure de la troisième initiation de feu. La quatrième Initiation Vénuste est la quatrième octave supérieure de la quatrième initiation de feu. La cinquième Initiation Vénuste est la cinquième octave supérieure de la cinquième initiation de feu; viennent ensuite les trois initiations (huit au total) liées à la Première Montagne (c’est la Première Montagne). Dans la Seconde Montagne, il faut commencer le travail avec la Lune, Mercure, Vénus, le Soleil, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune, pour ensuite atteindre la Perfection dans la Maîtrise (c’est la Montagne de la Résurrection), et la Troisième Montagne est l’Ascension, pour finalement cristalliser (en soi-même) le Second et le Premier Logos et recevoir l’Étoile Atomique Intérieure.

La personne qui atteint le sommet de la Troisième Montagne n’est pas seulement un Maître Parfait, mais un Grand Élu.

Q: Vénérable Maître, vous avez dit qu’il était nécessaire d’éliminer les trois Traîtres de Hiram Abiff. Maintenant, vous dites dans votre livre Les Trois Montagnes que nous devons éliminer les trois Furies, et cela ne concerne que les maîtres. Ma question est la suivante: le travail d’élimination des trois Furies, ou des trois Traîtres, est-ce juste pour les maîtres, ou faites-vous également allusion aux étudiants Gnostiques en général?

Samael Aun Weor: Bien, les trois Furies, ou les trois Traîtres, c’est la même chose. Ce ne sont que des mots différents qui expriment la même chose: le Démon du Désir, le Démon du Mental et le Démon de la Mauvaise Volonté. Le Démon du Désir est le Judas intérieur qu’a chacun de nous. Le Démon du Mental est le Pilate particulier de chacun qui se lave toujours les mains, qui a toujours une justification, qui n’est jamais coupable, qui cherche toujours des excuses, qui se sent « correct », etc. Le troisième traître est évidemment la Mauvaise Volonté (Caïphe). Ces trois Traîtres (Judas, Pilate et Caïphe) sont représentés dans les trois Furies de la mythologie antique. Nous devons détruire ces trois Traîtres de Hiram Abiff dans la sphère lunaire. Ceux qui veulent atteindre l’état angélique doivent les désintégrer dans les mondes infernaux de la sphère lunaire.

Je pense que les disciples, les débutants, sont encore très loin de la désintégration de ces trois Traîtres. Ceci est pour ceux qui ont déjà atteint la Maîtrise; c’est comme cela que je l’ai toujours compris. Au moins, sous cette forme, je l’ai vécue et je ne peux pas affirmer quelque chose que je n’ai pas vécu. J’affirme ce que j’ai vécu moi-même; c’est tout.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Master Key

La Science de la Méditation
La Transformation des Impressions
Catégories : Conférences de Samael Aun Weor