Principes gnostiques orthodoxes (Réponses de l’Avatar du Verseau)

Samaël Aun Weor
Disciple. On dit que vous êtes l’Avatar de la nouvelle ère du Verseau, nous aimerions savoir que symbolise, en soi, ce nom : « Avatar », « Kalki », « Bouddha », « Maitreya », c’est-à-dire « Bouddha Maitreya Kalki Avatar de la nouvelle ère du Verseau » ? Ça se trouve dans tous les livres, cependant, un grand nombre d’entre nous ne sait pas ce qu’est réellement un « Bouddha Maitreya Kalki Avatar de la nouvelle Ère du Verseau ». Alors nous vous prions, Vénérable Maître, de répondre concrètement à cette question.

Maître. C’est avec le plus grand plaisir que je vais répondre à la question formulée par notre missionnaire gnostique international E.V.Q.

« Kalki Avatar » est, assurément, l’Avatar pour l’âge du Kali Yuga, dans l’ère du Verseau. Le mot « AVATAR » signifie « MESSAGER ». Indéniablement, on entend par « Messager », « celui qui remet un message », et comme c’est à moi que revient le travail de livrer ce message, on m’appelle « Messager », en sanskrit : « Avatar ». Un Messager ou Avatar, dans le sens le plus complet du terme, est un « commissionnaire », l’homme qui remet une commission, un serviteur ou un domestique du Grand Œuvre du Père. Que ce mot ne prête pas à équivoque, il est spécifié avec une entière clarté.

Je suis donc un domestique, un serviteur ou un messager qui est en train de remettre un message. Une fois j’ai dit : « Je suis un Facteur Cosmique puisque je suis en train de remettre le contenu d’une carte cosmique ».

Ainsi donc, mes chers frères, le mot « Avatar » ne doit jamais nous conduire à l’orgueil, puisqu’il signifie seulement cela et rien de plus que cela : c’est un émissaire, quelqu’un, un domestique, un serviteur qui remet une commission, un message, et c’est tout.

Quant au terme « BOUDDHA MAITREYA », eh bien, il faut l’analyser un petit peu, afin de ne pas tomber dans l’erreur. Le BOUDDHA INTIME, en lui-même, est, disons, l’Être réel intérieur de chacun de nous. Quand l’Intime ou l’Être réel interne de quelqu’un a atteint son Autoréalisation intime proprement dite, il est déclaré « Bouddha ».

Le terme « MAITREYA » est individuel et collectif. Du point de vue individuel, il représenterait un Maître appelé « Maitreya », mais du point de vue collectif, on entend par « Bouddha Maitreya », dans le sens le plus complet du terme, n’importe quel initié qui a réussi à se christifier et c’est tout. Voilà !

D. Merci, vénérable Maître, maintenant, pour passer à une question qui découle de la précédente, nous voulons vous demander : en quoi consiste ce message que vous êtes venu remettre à l’humanité ?

M. Il s’agit, assurément, d’un message spécifique pour la nouvelle ère du Verseau. C’EST UN MESSAGE TOTALEMENT RÉVOLUTIONNAIRE, très différent de tout ce qui a été enseigné dans les siècles passés, et, cependant, indispensable pour la nouvelle ère qui commence en ces instants, parmi l’auguste tonnerre de la pensée.

À la différence des anciens cycles zodiacaux, ce cycle du Verseau nous mène à de très profondes réflexions…

Les Écritures de tous les temps nous ont parlés d’un GRAND CATACLYSME qui s’approche, et ceux qui ont étudié la Bible en profondeur ne l’ignorent pas. La « Genèse » de Moïse cite le « Déluge Universel » et « l’Apocalypse » de Saint-Jean nous parle de « l’Eau Ardente de Feu et de Soufre » (qui est la seconde Mort), c’est-à-dire que la Bible commence avec l’eau et s’achève avec le feu. L’eau et le feu se combattent mutuellement. Ainsi, quand l’humanité ne périt pas par l’eau, elle périt par le feu.

Nous savons déjà que l’humanité des temps anciens a péri par l’eau, avec la deuxième catastrophe transalpine qui changea totalement la physionomie de notre globe terrestre.

L’humanité présente périra par le feu et les tremblements de terre, c’est ce qui est écrit. Celui qui a étudié « la Doctrine Secrète de l’Anahuac » pourra le constater.

Nombreux sont les prophètes qui nous ont parlés de ce sujet. Rappelons-nous Mahomet, rappelons-nous le « Sermon prophétique » de Jeshua Ben Pandira (Jésus de Nazareth), les prophéties des Mayas, etc.

Le cataclysme final n’est pas loin… Nous pouvons affirmer que nous sommes aux portes (du cataclysme), bien que cela semble incroyable… Les habitants de l’Atlantide avaient aussi du mal à croire qu’ils étaient aux portes de la submersion de ce continent, quand le MANU VAIVASWATA (qui n’est autre que le NOÉ BIBLIQUE) leur parlait de la grande Catastrophe qui s’approchait.

Les gens se moquaient de lui et disaient : « Cet homme est fou ». Et à la veille de la grande tragédie, tous « mangeaient, buvaient, se divertissaient, se mariaient et se donnaient en mariage », comme disent les Saintes Écritures, et le jour suivant, c’étaient des cadavres. De même, à notre époque, les gens mangent, dorment, se divertissent, dégénèrent de plus en plus et, dans peu de temps, ils seront des cadavres.

Il y aura un feu que personne ne pourra éteindre… Le jour du grand incendie est proche. Une catastrophe épouvantable s’en vient : les tremblements de terre s’intensifient d’instant en instant, de moment en moment. Tenez compte du fait que le feu de l’intérieur de la Terre est en agitation…

Ce qui se passe, c’est que dans l’Atlantique, et surtout dans le Pacifique, il y a des crevasses très profondes (les plus profondes se situent dans le Pacifique) et l’eau est en contact avec le feu intérieur de la Terre par ces crevasses. Alors, il est clair que des vapeurs et des pressions sont en train de se former à l’intérieur du globe terrestre et que ce sont ces pressions et ces vapeurs qui génèrent les tremblements de terre.

À mesure que ces pressions et ces vapeurs augmenteront, les tremblements de terre s’intensifieront, et le jour viendra où personne ne pourra alors vivre en paix, vivre tranquille, et les villes tomberont en poussière, en pièces, comme des châteaux de cartes. Ainsi donc, c’est la crue réalité des faits…

Ainsi, comme aux jours de Noé (qui, comme je l’ai dit, est le Manu Vaivaswata lui-même) il y eut un peuple choisi, c’est-à-dire une ARMÉE DU SALUT MONDIAL, qui écouta les enseignements de ce Manu Avatar, qui fut sauvée des eaux et qui put abandonner le continent avant que celui-ci ne soit définitivement submergé, pour entrer au cœur de l’Asie, de même une armée est à présent en train de se former, et il est évident que c’est sur moi que repose la plus grande responsabilité…

En son temps et à son heure, et au jour dit, il y aura un NOUVEL EXODE. Ce peuple, cette armée du salut mondial de la race aryenne, sera formé par les hommes choisis, par les hommes sélectionnés, par ceux qui auront voulu écouter le message que nous sommes en train de remettre à l’humanité.

Et il est évident que ce peuple, que cette armée, sera secrètement sauvé. C’est exactement le but de mon travail, c’est exactement la mission que l’on nous a confiée… Écouter le Message et le vivre est donc la chose la plus indiquée pour ceux qui veulent être sauvés.

D. Vénérable Maître, on dit que votre message est un réel Corps de Doctrine. Il est logique qu’étant un enseignement aussi complet, il renferme donc, dans toutes ses parties, un Corps de Doctrine. Ce Corps de Doctrine est-il le même que celui de Moïse, le même que celui de Jésus, ou y a-t-il une différence ? Pourriez-vous nous expliquer, Maître, en quoi consiste ce Corps de Doctrine ?

M. LES PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA GRANDE SAGESSE UNIVERSELLE SONT TOUJOURS IDENTIQUES. Tant le Bouddha qu’Hermès Trismégiste, Quetzalcoatl ou Jésus de Nazareth, le grand Kabîr, etc., ils ont livré un message. Chacun d’eux contient en lui-même les Principes Cosmiques de type complètement impersonnel et universel.

Le Corps de Doctrine que nous sommes en train de livrer maintenant est révolutionnaire dans le sens le plus complet du terme, mais il contient les mêmes principes que ceux que le Bouddha a enseignés en secret à ses disciples ou ceux que le grand Kabîr a livrés en secret aux siens. C’est le même Corps de Doctrine, il est seulement présenté de manière révolutionnaire et en accord avec le NOUVEL ÂGE qui s’approche.

Quand je dis : « Nouvel âge qui s’approche », je ne me réfère pas à l’ère du Verseau proprement dite qui a déjà commencé ou qui s’est déjà initiée. Quand je parle du « Nouvel âge qui s’approche », je me réfère au futur Âge d’Or. Donc, l’armée du salut mondial que nous sommes en train de préparer maintenant doit recevoir les enseignements que l’on donnera dans le futur Âge d’Or.

Ce futur Âge d’Or viendra après le grand cataclysme et il se déroulera lui-même dans cette ère du Verseau qui est juste en train de commencer.

Ainsi donc, celui qui reçoit ce type d’enseignement se prépare, en fait, non seulement pour l’ère du Verseau, mais aussi pour le futur Âge d’Or.

Ce Corps de Doctrine, en lui-même, est clair, spécifique, concret. Il se base sur LES TROIS FACTEURS DE LA RÉVOLUTION DE LA CONSCIENCE : Naître, Mourir, nous Sacrifier pour l’humanité. C’est bien compris ?

Il est clair qu’il faut NAÎTRE, c’est-à-dire arriver à la deuxième Naissance. MOURIR : il est nécessaire d’éliminer la totalité de l’ego que nous portons en nous, afin que l’Essence, l’Esprit, reste en nous pur, parfait, immaculé. NOUS SACRIFIER POUR L’HUMANITÉ : c’est cela l’amour ; dans la pratique, être toujours disposés à donner jusqu’à la dernière goutte de notre sang pour nos semblables.

Ainsi donc, le Corps de Doctrine, je le répète, se base sur les Trois Facteurs de la Révolution de la Conscience. Nous avons donné une série d’enseignements clairs et précis, convenablement ordonnés de manière didactique et dialectique pour la nouvelle ère.

Au début, nous avons enseigné le « Kinder » qui est formé par des œuvres telles que : « Le mariage parfait », « La révolution de Bel », « La Rose ignée », « Catéchisme gnostique », « Conscience Christ », « Notes secrètes d’un Gourou », « Au-delà de la mort », « En regardant le Mystère », etc. Les livres d’enseignement intermédiaire sont précisément ceux qui sont condensés dans les « Messages de Noël » de chaque année. Et il y aura un enseignement de type très supérieur, très élevé, que l’on commencera à donner dans quelques années…

Ainsi donc, tout l’enseignement se divise en trois aspects : KINDER, INTERMÉDIAIRE ET SUPÉRIEUR. Cela correspond aux trois degrés de la franc-maçonnerie occulte : APPRENTIS, COMPAGNONS ET MAÎTRES. Nous savons aussi qu’il existe des membres Apprentis, des membres Compagnons, et des membres Adeptes. Il y a toujours trois degrés fondamentaux. Ils ont reçu les Mystères, et nous les avons aussi dans la manière de donner l’enseignement.

Dans nos études, dans notre organisation, nous avons des Chambres pour débutants, c’est-à-dire la PREMIÈRE CHAMBRE, nous avons une DEUXIÈME CHAMBRE et nous en avons une TROISIÈME, comme celui qui dit : Apprentis, Compagnons et Maîtres. Cela, de manière symbolique, parce qu’il est clair que je ne veux pas dire par là que les frères qui sont en Troisième Chambre sont tous des Maîtres ou quelque chose de ce style, non, mais de manière symbolique, tout est organisé selon cet ordre.

Ainsi donc, mes chers frères, l’enseignement que nous sommes en train de donner se développe de façon complète, correcte, afin que vous puissiez tous l’assimiler. Le but est donc que les frères, nos disciples, les étudiants, ceux qui sont en train de fouler le Sentier qui conduit à la Libération finale et qui forment l’Armée du Salut mondial, non seulement étudient nos livres, non, ce n’est pas suffisant, il faut quelque chose de plus : il faut qu’ils méditent sur eux, qu’ils comprennent chaque mot, chaque phrase, et enfin, il faut qu’ils les expérimentent, qu’ils les vivent, qu’ils les vivent, qu’ils puissent s’autoréaliser au moyen du Corps de Doctrine, et c’est à cela que sert précisément le Corps de Doctrine : il sert d’instrument, il sert d’indication à l’Autoréalisation…

D. Vénérable Maître, vous nous disiez maintenant que… ou vous nous avez laissés entendre qu’il vous revenait de jouer le même rôle que Noé. Cependant, dans les religions, on enseigne que Noé a sauvé son peuple dans une Arche en bois qui fut construite en un an et qu’il mit un couple de chaque espèce dans l’Arche, et que quarante jours plus tard, il débarqua toute cette multitude d’animaux et de gens… Pourriez-vous nous dire si cette Arche était réellement en bois ou si c’est symbolique, ou si les religions ne nous l’ont pas suffisamment expliqué ?

M. L’ARCHE DE L’ALLIANCE EST TOTALEMENT SYMBOLIQUE ! Il serait absolument absurde de supposer qu’il ait pu exister une Arche en bois où seraient entrées les différentes espèces, un couple de chacune des espèces animales qui peuplent le monde.

Tenez aussi compte du fait qu’à cette époque de l’Atlantide, il existait de gigantesques reptiles volants, d’énormes mammouths, de grands, de gigantesques dinosaures, etc., qui n’auraient jamais pu rentrer dans cette pauvre Arche de bois construite par le vieux Noé.

Il est évident qu’un seul de ces petits animaux-là (bien lourd) aurait suffi pour que cette arche coule à pic. De plus, tenez compte du fait que selon la légende, il aurait dû aussi y avoir toute sa famille… Dans aucun transatlantique moderne, équipé des meilleures machines, etc., et instruments techniques, il n’aurait pas été possible de transporter un couple de chacune des créatures qui peuplent la face de la Terre.

Ainsi donc, soyons clairs et compréhensifs dans tout cela. Cette Arche est complètement symbolique et elle se trouvait dans le Sancta Sanctorum du Temple de Salomon. Il faut savoir comprendre ce dont nous sommes en train de parler. L’ARCHE DE LA SCIENCE est indéniablement ce que l’on veut citer dans la Bible…

L’Arche de la Science fut aussi, je répète, représentée sous forme de miniatures symboliques ou allégoriques dans le Sancta Sanctorum du Temple de Salomon : on dit qu’il y avait deux chérubins de chaque côté de l’Arche qui se touchaient du bout de leurs ailes et qui se trouvaient dans l’attitude de l’homme et de la femme durant l’accouplement…

Quand les soldats du roi Nabuchodonosor entrèrent dans le Sancta Sanctorum, ils s’exclamèrent : « C’est lui, le Dieu que vous, les Juifs, prônez tant et des vertus dont vous êtes si fiers ? », parce que, bien sûr, que pouvaient alors comprendre les profanes et les profanateurs ?

À l’intérieur de l’Arche se trouvaient LE LIVRE DE LA LOI (c’est-à-dire les Tables de la Loi), LA VERGE D’AARON (qui représente le phallus, le principe viril, sexuel, masculin), la COUPE ou GOMOR à l’intérieur de laquelle était contenue la semence ou la manne du désert. Cette coupe ou Gomor n’est autre que l’utérus, la Yoni féminine.

L’Arche d’Alliance, donc, ou l’Arche de Noé n’est autre que l’Arche de la Science. Indéniablement, cette énigme ne peut être comprise si nous ne connaissons pas convenablement L’ARCANE A.Z.F., le Grand Arcane… Il est évident que celui-ci, cet arcane ne peut être compris que par celui qui a étudié un jour le TANTRISME BOUDDHISTE TIBÉTAIN, le YOGA DU SEXE, avec tous les mystères du Lingam-Yoni, et c’est tout. Compris ?

D. Oui, vénérable Maître. Une autre chose qu’il serait bon que vous nous expliquiez, c’est une chose qui tourne autour de la croyance de tous les gens religieux, qui espèrent pour le futur, et c’est cette partie où le Maître Jésus dit (ou quelqu’un dit), dans les Saintes Écritures, que « Le Fils de l’homme viendra sur les nuages ». Beaucoup de gens croient qu’il viendra en volant et qu’il atterrira quelque part et qu’il dira : « Je suis le Christ » et qu’il emmènera celui qu’il aime et laissera ceux qui ne lui plaisent pas, n’est-ce pas ? Nous aimerions avoir une explication très concrète sur ce sujet. Que signifie : « Le Fils de l’homme viendra sur les nuages » ?

M. Il faut tout comprendre du point de vue ésotérique, concret, clair et définitif. On sait bien, en ésotérisme, que LES NUAGES REPRÉSENTENT précisément LE MYSTÈRE, le rideau qu’il y a toujours eu devant le Sancta Sanctorum pour couvrir cette Arche dans laquelle on dit que Noé se sauva avec toute sa famille.

Il est clair que celui qui accepte le Grand Arcane travaille dans le Grand Œuvre et il est secrètement sauvé de ces cataclysmes, comme fut sauvé le peuple élu dans l’ancienne Atlantide avant la submersion. Point à la ligne.

Ainsi donc, que LE FILS DE L’HOMME vienne derrière les rideaux de l’ésotérisme, c’est vrai. Et en vérité, je vous le dis, mes chers frères, le Fils de l’Homme s’approche…

Le Fils de l’Homme n’est pas, comme le croit un grand nombre, exclusivement notre vénérable grand Maître Jeshua Ben Pandira (c’est une manière « d’anthropomorphiser » ou de dogmatiser ce que l’on ne doit pas dogmatiser, c’est-à-dire « anthropomorphiser » l’enseignement ésotérique). POUR CONNAÎTRE CE QU’EST LE FILS DE L’HOMME, IL EST NÉCESSAIRE DE CONNAÎTRE LA KABBALE HÉBRAÏQUE. Si nous ouvrons la kabbale hébraïque, le Zohar, nous devons immédiatement chercher L’ARBRE DE VIE. Au moyen de ce schéma de l’Arbre de Vie, on peut s’orienter et savoir ce qu’est le Fils de l’homme.

Dans l’Arbre de Vie, nous voyons les DIX SÉPHIROTH. Kether, l’Ancien des Jours, se trouve au plus haut point, ensuite apparaît Chokmah, c’est-à-dire le Deuxième Logos, le Christ, Vishnou, puis Binah, l’Esprit-Saint, le Troisième Logos, le Seigneur Shiva.

Ensuite, il y a un abîme et, après cet abîme, apparaît Chesed. Ce Chesed n’est autre que l’Intime, Atman l’ineffable (en parlant dans un langage rigoureusement sanskrit). Ensuite il y a l’âme spirituelle, qui est féminine, la Bouddhi, Geburah, la rigueur, la loi, puis Tiphereth, l’âme humaine.

En continuant, nous trouvons Netzach, le mental, et Hod (cela s’écrit H, O, D, Hod), le corps astral, puis Jesod, le principe fondamental du sexe, le fond vital de l’organisme humain, le Linga Sharira des théosophes, et ensuite Malkuth, le monde physique. Voilà les dix Séphiroth.

LE PREMIER TRIANGLE EST LOGOÏQUE : Kether, Chokmah et Binah. LE DEUXIÈME TRIANGLE EST ÉTHIQUE : Chesed, Geburah et Tiphereth. LE TROISIÈME TRIANGLE EST MAGIQUE : Netzach, Hod et Jesod. Malkuth, le monde physique, est une Séphirah tombée.

Bien, si le premier triangle est logoïque, il a un centre fondamental dans la manifestation, qui est précisément spécifié en Kether, le premier Logos. Quant au deuxième Logos, il a sa vive représentation ou centre de gravité dans le deuxième triangle, qui est précisément Tiphereth, l’âme humaine, le Fils de l’homme. Et en dernier, le troisième Logos a son centre de gravité dans le troisième triangle, en Jesod.

Ainsi donc, mes chers frères, tous ceux qui comprennent cela n’oublient pas que le Fils de l’Homme est le Tiphereth de la kabbale hébraïque (représentant vivant, disons, du Logos), et l’âme humaine en elle-même est appelée à intégrer la totalité de notre Être (comme on dirait en kabbale : la totalité des dix Séphiroth de la kabbale).

Le Fils de l’Homme est celui qui doit établir un parfait équilibre à l’intérieur de nous-mêmes, ici et maintenant. L’important, c’est précisément de préparer le Temple pour le Fils de l’Homme. Quand ce temple intérieur, intime, particulier de chacun de nous, est prêt, alors il entre en nous, il vient parmi les nuages de l’ésotérisme ou « sur les nuages de l’ésotérisme », comme on a dit… Les nuages de l’ésotérisme, parce qu’il est entré dans les mystères, dans la magie pratique transcendantale. Compris ?

D. Oui Maître. À ce propos, puisque nous touchons ce point […] des gens, dérivée aussi des religions, et c’est que tout le monde confond le Christ Cosmique avec le Maître Jésus. Voulez-vous nous expliquer quelle est la différence entre le Christ Cosmique et le Maître Jésus ?

M. Il est clair que le CHRIST COSMIQUE EST IMPERSONNEL, universel, et qu’il est au-delà de la personnalité, de l’individualité et du Moi. C’est une force cosmique qui S’EXPRIME À TRAVERS N’IMPORTE QUEL HOMME QUI EST CONVENABLEMENT PRÊT : un jour, il s’est exprimé à travers le Maître Jeshua Ben Pandira (Jésus de Nazareth), un autre jour il s’est exprimé à travers Hermès Trismégiste ou à travers le Bouddha Gautama Sakyamuni…

En tout cas, le Chrestos Cosmique est universel et il peut s’exprimer à travers n’importe quel Avatar, à travers n’importe quel homme convenablement prêt, dans le sens le plus complet du terme.

D. Maître, un jour vous avez écrit que pour que la femme puisse s’autoréaliser totalement, elle devrait remplacer son corps pour un corps masculin. Mais, maintenant, vous nous dites que la femme a les mêmes droits, tant physiques que spirituels, d’hériter, donc, de la Sagesse et de l’Immortalité, exactement à l’égal de l’homme. Nous aimerions que vous nous éclaircissiez cet aspect, Maître…

M. Certainement, dans le passé, nous pensions que pour que la femme puisse s’autoréaliser, elle devait prendre un corps masculin. Nous nous basions sur le fait que Jésus de Nazareth n’était pas une femme, ni le Bouddha Gautama Sakyamuni non plus, ni Hermès Trismégiste, ni Quetzalcoatl.

Ensuite, comme nous avons maintenant rencontré le groupe le plus sélectionné de l’humanité (je me réfère au Groupe Secret ou aux Recteurs de ce monde, formé par […] en d’autres termes), il est clair que NOUS AVONS CHANGÉ D’OPINION. Et il ne s’agit pas simplement d’une opinion, dans le sens de ce que l’on entend par émission d’un jugement par rapport à un autre qui pourrait être le vrai, non, j’ai personnellement fréquenté un groupe très sélectionné, j’ai été directement en contact avec les Frères de l’Ordre Supérieur, j’ai été dans ce groupe (des gens en chair et en os comme nous, mais immortels). Là-bas j’ai rencontré plusieurs DAMES ADEPTES dont le corps date de milliers ou de millions d’années en arrière…

L’une d’elles m’a surpris par sa jeunesse et son extraordinaire beauté. Elle est d’un âge indéchiffrable… Il s’agit de Dames ressuscitées… Le corps de ces immortelles, on ne sait pas leur âge, en tout cas, ce sont des Maîtres de perfection qui sont ressuscités d’entre les morts, qui ont l’élixir de longue vie et qui possèdent la médecine universelle, qui savent transmuter le plomb en or et qui gouvernent la Nature entière. Ils sont les Recteurs de ce monde et, je le répète, j’ai rencontré parmi eux plusieurs Dames Adeptes, ressuscitées et immortelles.

C’est pourquoi je me suis vu dans la nécessité de devoir rectifier : LES FEMMES ATTEIGNENT ELLES AUSSI L’IMMORTALITÉ, ELLES ONT LES MÊMES DROITS QUE L’HOMME, elles peuvent ressusciter d’entre les morts, se christifier de manière absolue, etc. C’est clair.

Si nous lisons attentivement la Genèse, nous trouverons le mot « ÉLOHIM » (mais je me réfère à la Bible hébraïque primitive, non pas à ces bibles actuelles qui sont adultérées et arrangées selon les intérêts de certaines sectes, non). Si nous regardons la Bible hébraïque primitive, originelle, elle cite Dieu avec le mot « Élohim » (or, « Élohim » est un mot qui s’écrit avec un « H » au milieu, « Élohim », et qui se prononce « Elojim » parce que le « H » se prononce comme le « J ») et il signifie : « Dieux et Déesses »…

Si on enlève les déesses d’une religion, cette religion reste alors à mi-chemin de l’athéisme. Une religion sans déesses est à moitié athée, parce que si nous enlevons à Dieu une moitié, il n’en reste que la moitié. Si Dieu est aussi Déesse, et que nous lui enlevons la partie féminine, il reste une moitié, la masculine, rien de plus. Ensuite, cette religion (une religion de la sorte) se trouve, en fait, à mi-chemin de l’athéisme matérialiste.

« Élohim » signifie : « Déesses et Dieux ». Il se réfère à l’Armée de la Voix. C’est un mot féminin avec un pluriel masculin. C’est le Verbe dont nous parle saint Jean. Ainsi donc, Dieu est masculin et Dieu est féminin à la fois. Pour cette raison, les femmes ont les mêmes droits que les hommes, et si les hommes ressuscitent d’entre les morts (comme c’est le cas et j’en suis certain parce que je l’ai vu, entendu, touché et palpé), de même les femmes ont aussi droit à la résurrection…

L’heure est venue pour les femmes de comprendre qu’elles peuvent arriver à la perfection totale si elles le veulent. Ce qui arrive, c’est que, dans le passé, beaucoup d’hommes ont toujours sous-estimé les femmes, ils ont toujours voulu leur enlever leurs droits, les humilier. Mais il est temps que la femme se soulève contre ces faux concepts et qu’elle occupe, en fait, dans le monde et dans la société, le poste qui lui correspond réellement. C’est tout.

D. Bien, vénérable Maître, nous, comme disciples de la divine gnose, il est logique que nous acceptions sans aucun doute toutes et chacune des parties du Corps de doctrine que vous nous avez enseignée, parce que nous l’avons déjà expérimenté et que nous savons qu’en dehors de cela, il n’y a rien. Mais pour les gens de l’extérieur, les gens religieux et non religieux, et pour toutes ces personnes inquiètes qui cherchent quelque chose hors de leurs croyances et qui ont des doutes, et pour qui, en plus, c’est un peu difficile d’accepter cela, comme cela, pour la première fois, je vous demande, Maître, sur quoi vous basez-vous, ou quelles sont vos raisons ou motifs pour affirmer les choses que vous dites, et pourquoi l’humanité doit-elle vous croire, croire précisément ce que vous enseignez ?

M. Bon, c’est avec le plus grand plaisir que je vais donner une réponse à tout cela. Ce que je suis en train de dire se base sur L’EXPÉRIENCE DIRECTE, puisque ce Corps de Doctrine n’est pas purement théorique, il s’agit de quelque chose de pratique, de quelque chose que n’importe qui peut expérimenter par soi-même, que n’importe qui peut vérifier de manière précise. Et il est clair que celui qui veut arriver à expérimenter ce que nous sommes en train de dire doit, avant tout, ÉVEILLER SA CONSCIENCE. Beaucoup pourraient objecter en disant qu’ils sont éveillés. C’est ce qui est grave ! Parce que quand on croit que l’on est éveillé, on ne s’efforce pas de s’éveiller…

Même si vous ne le croyez pas, autour de nous continuent à se produire les mêmes PHÉNOMÈNES MAGIQUES qu’aux temps anciens. Celui qui a lu « Les mille et une nuits » ne pourra que me comprendre. Dans ce livre (apparemment fantastique mais, au fond, terriblement vrai), on parle de phénomènes magiques qui ont existé dans la Lémurie, dans l’Atlantide, aux époques hyperboréennes et polaires. Généralement, les gens sont enclins à croire que ces phénomènes magiques appartiennent à un lointain passé, mais que maintenant rien de cela n’existe.

Il est logique que les ignorants instruits et les gens de tous types, en général, dorment profondément, mais ils ignorent qu’ils dorment. Si ces gens étaient éveillés, ils pourraient voir les phénomènes magiques de l’Antiquité. Ceux-ci existent maintenant et ils sont de type physique et psychique à la fois.

Si quelqu’un pouvait s’éveiller, il se rendrait compte que de tels phénomènes sont très naturels, qu’ils se déroulent d’instant en instant autour de nous, ici même, dans ce monde physique, matériel.

Il est évident que si quelqu’un arrivait à surprendre pareils phénomènes, à les voir, sans être convenablement prêt, il pourrait même perdre la vie, parce que certaines Forces élémentales de la Nature veillent sur ces choses…

Cependant, il est nécessaire de s’éveiller, non pas pour perdre la vie comme pourrait être enclin à le croire n’importe quelle personne après avoir entendu ces phrases, non, mais précisément pour pouvoir fouler le Sentier qui doit conduire à LA VÉRITÉ et ceci avec une exactitude mathématique. Parce que la vérité n’est pas de l’ordre du croire ou ne pas croire.

La vérité n’a rien à voir avec les idées que l’on peut avoir sur elle. La vérité n’a rien à voir avec nos concepts ou opinions. On peut s’offrir le luxe de croire ce que l’on veut, mais expérimenter est différent, mes chers frères : nous pouvons avaler un million de théories sur le feu, mais nous n’arrivons à savoir qu’il brûle que quand nous mettons le doigt sur la flamme. La vérité est ainsi…

Il y en a beaucoup qui pensent qu’ils sont dans la vérité parce qu’ils ont un dogme dans la tête, mais ceci n’est pas la vérité. Il y en a beaucoup qui croient qu’ils sont dans la vérité parce qu’ils ont lu tel ou tel livre sacré de A à Z, mais ceci n’est pas la vérité. Je le répète : la vérité n’est pas une question d’hypothèse, ni de ce que l’on croit ou ne croit pas, il s’agit d’expérimenter…

Quiconque arrive à connaître la Vérité deviendra libre. C’est ce qu’a dit Jésus, le grand Maître et c’est ainsi. Mais connaître la vérité ne signifie pas accepter le raisonnement de tel ou tel auteur, ni de tel ou tel prédicateur, ni de telle ou telle thèse soutenue par tel ou tel livre, non, « connaître la vérité » signifie : « mettre le doigt dans la flamme et se brûler », c’est-à-dire l’expérimenter directement en elle-même, telle qu’elle est et non pas comme la raison dit qu’elle est. Compris ?

D. Oui, vénérable Maître.

M. Ainsi donc, il ne s’agit pas que les gens croient ou ne croient pas ce que je suis en train de dire, non. IL S’AGIT QU’ILS EXPÉRIMENTENT CE QUE JE SUIS EN TRAIN DE DIRE, et c’est différent… D’une certaine manière, il faut faire l’expérience du chercheur. Si nous voulons voir les microbes, nous devons utiliser le microscope et si nous voulons voir les étoiles, un télescope. De même, celui qui veut expérimenter la vérité aura besoin d’un instrument, d’une chose avec laquelle expérimenter. Heureusement, il y a en nous l’Essence, la Conscience.

Bon, il faut la désembouteiller en quelque sorte, la sortir des éléments inhumains dans laquelle elle est absorbée, parce qu’une fois libre, elle nous permet alors d’expérimenter le Réel, de voir, d’entendre, de toucher et de palper ce que nous avons écrit dans nos livres. Mais il faut la sortir de l’Ego, du Moi, du « moi-même », du « soi-même ». Ce Moi, que beaucoup de gens considèrent comme divin, est réellement une capsule, une bouteille : cette bouteille est l’Ego où est enfermé le PETIT GÉNIE.

Le petit Génie qui est à l’intérieur, mis dans cette bouteille, n’est autre que l’ÂME, l’ESSENCE. Nous devons la sortir de l’Ego pour que cette Essence libre puisse expérimenter la Vérité, puisse voir, entendre, toucher et palper ce que j’ai écrit dans chacune de mes œuvres.

De sorte qu’il faut donc détruire l’Ego. Si on ne détruit pas l’Ego, comment l’Âme, l’Essence pourra-t-elle se libérer ? Désintégrer l’Ego !, ceci semblera ennuyeux à bon nombre, et bien plus, ceux qui adorent l’Ego n’ont pas envie de le désintégrer, n’est-ce pas ?

Il y a beaucoup « d’adorateurs du Moi » dans le monde, des gens dans l’erreur qui croient que l’Ego est Dieu à l’intérieur d’eux. Pauvres gens, ils sont sur le chemin de l’erreur !… Si ces gens prenaient la peine de s’auto-explorer eux-mêmes, ils découvriraient ce qu’est l’Ego.

Il ne fait aucun doute que cet Ego n’est rien de plus qu’un ensemble d’agrégats psychiques inhumains : colère, convoitise, luxure, paresse, envie, mensonge, gourmandise, orgueil, etc.

Qu’il faille NOUS AUTO-EXPLORER nous-mêmes ? C’est vrai. Et quand on découvre une erreur, un défaut, on doit le désintégrer, mais il faut d’abord le comprendre avant de le brûler. C’est seulement à travers une MÉDITATION INTÉRIEURE, profonde et impitoyable sur nous-mêmes, sur l’erreur même que nous voulons réduire en poussière, que nous pouvons en avoir la COMPRÉHENSION.

Une fois qu’elle est comprise, il reste une petite chose de plus à faire : SAVOIR SUPPLIER. Nous avons tous une MÈRE COSMIQUE, un Principe Igné Universel, un Fohat, c’est-à-dire le Serpent Igné de nos pouvoirs magiques dont nous parlent les hindous. Si nous la supplions, il est évident qu’avec son feu flammigère, ELLE DÉSINTÉGRERA L’ERREUR que nous avons comprise. Il faut une didactique ; je l’ai donnée dans mes livres… Étudiez tous « Le Mystère de la Floraison d’Or ».

À mesure que nous en finirons avec nos erreurs, la Conscience peu à peu se libérera. Une Conscience libre pourra expérimenter ce que j’ai écrit dans mes livres. Il ne s’agit donc pas de me croire ou de ne pas me croire, ce qui manque c’est que chacun puisse expérimenter par soi-même.

Nous nous différencions donc de toutes les sectes, écoles ou religions qui existent alentour, du fait que nous donnons des pratiques qui vont vous acheminer vers la démonstration, mais la démonstration didactique…

Nous ne voulons pas de « cobayes » et nous n’allons pas non plus servir de « cobayes de laboratoire » à qui que ce soit. Que chacun expérimente dans sa propre peau, que chacun soit capable, par lui-même, d’investiguer et d’expérimenter directement. Dans nos livres, il y a suffisamment de techniques pour faire des investigations, des expérimentations…

Nous cultivons la SCIENCE DE LA RELIGION, c’est la GNOSE. Je clarifie : nous ne sommes contre aucune religion, nous n’attaquons personne. Nous étudions uniquement la Science de la Religion et ceci ne porte préjudice à personne.

Ainsi, celui qui réussit à libérer sa Conscience peut donc, avec elle, étudier ce que nous avons écrit dans nos œuvres, et c’est tout.

D. Maître, puisque vous nous avez parlé de votre message et du corps de doctrine, et du fait que vous soyez l’Avatar et d’autres choses, nous, logiquement, nous n’avons jamais douté de vous (nous n’avions pas de doutes au début, et encore moins maintenant). Cependant, il y a beaucoup d’autres gens d’autres sectes qui disent avoir leur Avatar. Certains disent qu’ils sont l’Avatar du Verseau. Par exemple, nous avons connu, au Venezuela, une secte d’un M. Laferrière qui disait qu’il était l’Avatar (je crois qu’il est mort). Comment pourriez-vous nous expliquer qu’il y ait des gens qui affirment une chose sans pouvoir le prouver d’une manière exacte, Maître ?

M. « Le jour du feu, on verra la fumée ». Rappelez-vous que de nombreux prophètes sont aussi apparus à l’époque de Jésus et tous s’appelaient eux-mêmes « Avatar du Poisson ». Mais un seul a triomphé : ce fut JÉSUS DE NAZARETH, le Christ.

Il y a eu beaucoup de prophètes, beaucoup de messies à l’époque de l’Atlantide, qui se considéraient eux-mêmes comme des Avatars et qui se faisaient adorer comme tels, mais un seul est sorti triomphant des eaux du déluge universel : celui-ci, le seul, fut le MANU VAIVASWATA qui emmena son peuple jusqu’au Plateau Central à travers les tremblements de terre et les inondations.

De même, mes chers frères, beaucoup de gens à notre époque pourront dire : « Je suis l’Avatar », mais les faits parleront d’eux-mêmes et on saura qui est l’Avatar. Le jour du grand incendie, celui qui sera capable de sortir son peuple du feu et des flammes, au moment crucial et définitif de la fin de la race aryenne, c’est l’Avatar. Les faits parleront d’eux-mêmes, je le répète, ce seront les faits… l’arbre se reconnaît à ses fruits : tel arbre, tel fruit…

En tout cas, nous sommes ici en train de remettre le message… Je suis l’Avatar, bien qu’un grand nombre ne le croie pas et que notre Grande Armée se prépare, c’est tout. Avec cela, je dis tout…

D. Maître, une autre question qui nous semble très intéressante et surtout importante, c’est le fait que la Bible se compose d’un seul livre, avec un seul enseignement, avec un seul corps de doctrine, et cependant, cette même Bible a fourni l’occasion de sortir une quantité de religions, de sectes, qui sont toutes distinctes, mais qui, cependant, s’appuient sur la même Bible, c’est-à-dire que chacun l’interprète donc à sa manière et comme il veut. Que pensez-vous à ce sujet ? Ou que pouvez-vous enseigner à l’humanité concernant la Bible, Maître ?

M. Bon, la BIBLE est le Corps de la Doctrine, le TALMUD est l’Âme de la Doctrine (où se trouve l’âme nationale juive), mais l’Esprit de la Doctrine se trouve dans le ZOHAR, LA KABBALE JUIVE. Ces trois livres, en général, se complètent.

La Bible, en elle-même, est écrite en clés et on ne peut la comprendre qu’avec l’Esprit de la Doctrine qui se trouve dans la Kabbale juive. C’est donc dans la Kabbale juive que se trouvent les clés pour interpréter la Bible. SANS LA KABBALE JUIVE, IL N’EST PAS POSSIBLE D’INTERPRÉTER CORRECTEMENT LA BIBLE.

Cependant, il y a des empiristes qui veulent interpréter la Bible avec la Bible même et ils le font simplement par ignorance, parce qu’ils ignorent que la Bible est écrite en clés.

Il y a ceux qui combinent un verset avec un autre verset, pour donner des interprétations, chapitre par chapitre, etc., mais tout cela, ce sont des formes d’ignorance, c’est d’un empirisme absurde… La Bible, en elle-même, est sacrée, mais il faut connaître les clés qui permettent son interprétation et ces clés, je le répète, se trouvent dans la Kabbale juive. Il y a donc trois livres que les Juifs ont fait connaître et tous, en eux-mêmes, forment la doctrine : Bible, Talmud et Kabbale juive (qui est le Zohar).

Mais, une preuve que les gens ne comprennent pas la doctrine, c’est qu’il y a des milliers de sectes fondées sur la Bible. Très souvent, d’un seul verset sort une secte et les sectes se multiplient tellement que le jour viendra où il y aura autant de sectes qu’il y a de versets dans le Nouveau Testament.

Le fait même que les sectes ne se mettent pas d’accord, que chacune interprète de manière différente, qu’elles n’arrivent pas à des conclusions identiques nous indique qu’elles se trompent toutes. Car si elles ne se trompaient pas, il n’y aurait qu’une seule secte, une seule religion. Quand les avis sont nombreux, il y a confusion, et il est évident que chaque secte a son opinion, alors, tout le monde est dans la confusion…

Il est nécessaire de connaître les clés pour pouvoir l’interpréter. Si l’on étudie les clés, si ceux qui étudient la Bible étudiaient la Kabbale juive, tout le monde se mettrait d’accord. Alors il n’y aurait qu’une seule Grande Religion basée sur les enseignements christiques.

Il ne fait aucun doute que la Bible est allégorique, symbolique, qu’on ne peut pas l’interpréter à la lettre. Compris ?

D. Oui, vénérable Maître… Vénérable Maître, tous les pseudo occultistes et pseudo rose-croix, pseudo théosophes, etc., défendent bec et ongles l’évolution. Cependant, vous dites que non, qu’en dehors de l’évolution, il existe son opposé qui est l’involution, et la révolution. Comment pouvez-vous affronter toute cette foule d’hommes très cultivés qui ont dit tant de merveilles sur l’évolution ?

M. Bon, QUE CHACUN PENSE COMME IL VEUT. Les gens sont libres de penser et toute organisation de type pseudo-ésotérique ou pseudo-occultiste peut penser comme bon lui semble. En tout cas, je parle en me basant sur des faits concrets, clairs et définitifs.

L’ÉVOLUTION et sa sœur jumelle L’INVOLUTION sont deux lois qui travaillent de manière harmonieuse et coordonnée dans toute la Nature. L’évolution et l’involution constituent l’axe mécanique de la grande nature.

Il y a évolution dans la graine qui germe et dans la plante qui se développe et qui donne des fruits. Il y a involution dans la plante qui entre dans la période de décrépitude, de dégénérescence et de mort. Il y a évolution dans la créature qui est en gestation dans le ventre maternel, dans l’enfant qui se développe, dans le jeune homme fort. Il y a involution dans le vieillard décrépit qui se précipite ensuite dans les bras de la mort. Il y a évolution dans toute planète qui surgit à la vie, dans toute nouvelle unité cosmique, dans tout soleil. Il y a involution dans tout monde qui dégénère et meurt pour se transformer en une lune de plus…

La question de l’Autoréalisation intime de l’Être est quelque chose de différent : nous devons prendre le CHEMIN DE LA RÉVOLUTION DE LA CONSCIENCE. C’est le chemin « étroit et resserré qui conduit à la lumière et très rares sont ceux qui le trouvent ». C’est pourquoi le grand Kabîr Jésus a dit : « Étroite est la porte et resserré le chemin qui conduit à la lumière et très rares sont ceux qui le trouvent ». C’est le sentier de la Révolution de la Conscience…

Tant que l’on se trouve dans cette roue du Samsara, on n’a pas pris le Chemin qui doit nous conduire à la Libération finale. Cette roue est l’arcane 10 du tarot : à droite, montera toujours Anubis, évoluant, et à gauche descendra toujours Typhon, involuant. Au-dessus de la roue se trouve le Sphinx (qui représente les grands mystères du sexe). Ce Sphinx est couronné de la couronne à neuf pointes d’acier qui représente la Neuvième Sphère, le sexe.

Ceux qui veulent véritablement entrer sur le Sentier de la Révolution de la Conscience, sur le Chemin qui conduit à la lumière, devront s’éloigner de la Roue, sortir de cette mécanique involutive et évolutive de la Nature. La Révolution intime de l’Être ne s’obtient absolument pas sur la base de mécanismes de quelque sorte que ce soit, mais à force de travaux conscients et de souffrances volontaires. Évolution et involution sont des phénomènes complètement naturels, quelque chose de mécanique, quelque chose qui ne peut conduire personne à la Libération finale…

Que croyez-vous, par hasard ? Pensez-vous que ces monstres géants des époques antédiluviennes ont disparu ? Croyez-vous que les fameux plésiosaures, dinosaures et tous ces grands reptiles volants qui jadis dévastaient le monde ont cessé d’exister ? Non, vous vous trompez. Ils ont dégénéré et aujourd’hui ce sont de simples germes qui flottent dans la Nature. Mais si ces germes rencontraient soudain un milieu favorable, semblable à celui dans lequel ils ont évolué et se sont développés, ils entameraient à nouveau un processus de croissance et d’évolution jusqu’à ce qu’ils deviennent à nouveau ce qu’ils étaient : des monstres énormes et gigantesques.

Le jour viendra où les laboratoires pourront jouer avec la mécanique évolutive et involutive. Alors, ils pourront faire croître, faire évoluer, dans n’importe quelle cuvette spéciale, l’un de ces monstres antédiluviens qui se trouvent maintenant à l’état de microbes. Ils pourront faire en sorte qu’il se développe, et ensuite le faire involuer intentionnellement, jusqu’à ce qu’il devienne à nouveau un germe… La même chose peut s’appliquer aux plantes et aux mondes…

Il faut sortir une fois pour toutes de cela, de ces dogmes, devenir plus conscients, nous résoudre à entrer vraiment par cette « porte étroite » dont nous a parlé Jésus de Nazareth, nous résoudre vraiment à marcher sur ce « chemin étroit » dont nous a parlé Jésus de Nazareth, le Christ, qui nous conduit à la Libération finale. C’est tout, c’est mon opinion sur ce sujet.

D. Maître, avant de terminer cet enregistrement, nous ne voulons, en aucune manière, manquer de profiter de ce moment pour vous poser une question que nous nous sommes toujours posée avec une certaine inquiétude. Karl Marx a nié, d’une certaine manière, dans sa dialectique et sa doctrine matérialiste… Il a nié l’existence de Dieu, l’existence de l’esprit, l’existence de l’âme, disant que lorsque l’homme meurt, eh bien, c’est fini et il n’apparaît nulle part. Cependant, les physiciens sont en train de démontrer le contraire à travers l’art de la photographie, puisqu’ils ont photographié l’aura d’une personne et ils ont même photographié des Egos, qu’ils appellent « âmes », qui déambulent, et ils sont en train de pénétrer dans le monde ultra-physique. Quelle explication pouvez-vous nous donner sur cet aspect, Maître ?

M. Bon, KARL MARX ÉTAIT JUIF, et comme il aimait sa religion à l’extrême, jusqu’au fanatisme, et qu’il se considérait comme un membre du peuple élu par Dieu (selon lui), IL INVENTA une « arme » pour détruire toutes les religions du monde au moyen du scepticisme. Cette « arme » fut LA DIALECTIQUE MATÉRIALISTE.

Pour faire ce « petit plat », cette farce, il ôta à la dialectique de Hegel ses principes métaphysiques et il put ainsi élaborer son sophisme ou, plutôt, toute cette série de sophismes qui constituent sa dialectique matérialiste.

Évidemment, avec elle il a détruit beaucoup de sectes. Cependant, ce n’est que le début. KARL MARX poursuit un objectif qui va beaucoup plus loin : CELUI D’EN FINIR AVEC TOUTES LES RELIGIONS. Les principes de cette thèse que je suis en train d’exposer, vous pouvez les lire dans une œuvre qui s’intitule : « Les protocoles des Sages de Sion ». Là, les partisans de la religion juive s’exclament : « Peu importe que nous devions remplir le monde de matérialisme et d’un athéisme répugnant, le jour où nous triompherons, nous enseignerons la religion de Moïse, dûment codifiée et de manière dialectique, et nous ne permettrons aucune autre religion dans le monde ».

Réellement, Karl Marx ne fit qu’accomplir « Les protocoles des Sages de Sion », mais il n’était pas matérialiste, le premier ennemi du matérialisme dialectique fut Karl Marx. Rappelons-nous encore la première « Internationale » quand, se levant face aux travailleurs, il dit :

– Messieurs, je ne suis pas marxiste. Étonnés, ils lui dirent tous :

– Mais, comment est-ce possible ? Si vous êtes notre maître, comment ne seriez-vous pas marxiste ? Et par trois fois, il répondit :

– Je ne suis pas marxiste, je ne suis pas marxiste, je ne suis pas marxiste…

C’est à cause de cela que survint la division des leaders travailleurs. Dès lors naquirent le bolchevisme, l’anarchisme, l’anarcho-syndicalisme, etc., c’est-à-dire que le marxisme se divisa en de multiples sectes politiques…

Quand KARL MARX MOURUT, on lui rendit les honneurs funèbres religieux d’un GRAND RABBIN parce que cet homme N’A JAMAIS ÉTÉ MATÉRIALISTE, C’ÉTAIT UN CURÉ OU UN PRÊTRE, pour être plus clair, de type juif…

Je ne suis pas en train d’attaquer la religion juive, ni les Juifs. Que l’on ne se trompe pas, parce que nous ne sommes pas des partisans d’Hitler, nous n’attaquons pas les Sémites, je suis seulement en train d’éclaircir des questions religieuses…

Ils ont l’idée que la religion juive est la seule et qu’elle est appelée à s’imposer mondialement et que toute autre religion est inutile. C’est leur problème, chacun est libre de penser comme il veut. Par contre, ce qui n’est pas bien, c’est qu’ils aient inventé une farce pour combattre les autres religions.

Il est très curieux de voir qu’en URSS toutes les religions sont persécutées, sauf une : la juive ; celle-ci travaille librement. Dans les synagogues, les dévots de la religion de Moïse se réunissent pour étudier le Zohar, le Talmud, la Bible, etc., mais, en dehors de leur religion (alors qu’eux-mêmes sont des gens mystiques et sincères), ils font avaler au peuple la dialectique matérialiste, parce qu’ils disent : « Les païens n’ont droit à aucune religion, ce sont des bêtes de somme que Dieu a mises à notre service ».

Ainsi donc, je ne veux pas par là, je le répète, attaquer les Juifs. En matière de religion, il y a beaucoup de fanatisme et un fanatisme de plus ou un fanatisme religieux de moins, c’est très commun dans le monde. Je clarifie uniquement des questions religieuses. Je ne suis pas non plus en train de dire que les Juifs soient pervers ni rien de ce style. Il y a des millions d’hommes et de femmes qui travaillent et gagnent leur vie à la sueur de leur front, des enfants et des vieillards qui méritent notre considération. Nous ne serons jamais des conseillers ni des émules d’Hitler. Nous ne tomberons jamais dans l’erreur hitlérienne de persécuter les peuples. Il y a des milliers de fanatiques dans le domaine religieux et le peuple juif n’est pas coupable de cela.

Que Karl Marx était un prêtre, c’est vrai, et l’arme qu’il inventa, il la fit, il l’inventa dans un seul but : en finir avec les autres religions.

Ainsi donc, la dialectique matérialiste peut tromper seulement les idiots, les ingénus, ceux qui véritablement NE CONNAISSENT PAS LA SCIENCE DES RELIGIONS, QUI EST LA GNOSE, et c’est tout.

La science de la religion va très loin. Nous avons des méthodes et des systèmes d’investigation qui nous permettent de vérifier, par nous-mêmes, les grands mystères de la vie et de la mort.

Il y a eu beaucoup d’expérimentations dans le domaine de la métaphysique : on a pris des photographies, par exemple, de fantômes. Il y a des milliers de documents sur des questions psychiques. Par exemple, dans la Société d’Investigations Psychiques de Londres, il y a une foule de documents, de preuves sur les événements métaphysiques, sur les réalités qui sont au-delà du monde tridimensionnel d’Euclide.

On arrive, par exemple, avec des appareils très pointus basés sur les rayons infrarouges, à photographier des événements ou des assassinats après que ceux-ci aient eu lieu. Au Brésil, il y a des lentilles avec lesquelles on peut photographier l’aura. Avec ces lentilles, un peu plus perfectionnées, on pourra donc photographier les créatures qui vivent dans le monde ultrasensible, on pourra aussi photographier les corps astral, mental, etc.

L’optique est, en fait, en train de perforer la quatrième Coordonnée… Chaque jour, des appareils acoustiques merveilleux étonneront davantage le monde, et le jour viendra où l’on pourra inventer des lentilles et des appareils acoustiques suffisamment puissants pour permettre aux vivants de communiquer avec les morts. Alors, les gens qui vivent dans l’ultra, qui vivent dans la quatrième, dans la cinquième, dans la sixième dimension, pourront, au moyen de lentilles spéciales, devenir visibles et tangibles, ici, dans le monde physique, leurs voix pourront être entendues par les gens du monde tridimensionnel, du monde dense ou physique. Quand ceci se produira (quand l’optique et l’acoustique seront un peu plus avancées), il sera facile d’établir une communication entre les mondes : les vivants et les morts pourront parler entre eux.

Et ceci ne tardera pas beaucoup, parce que l’on est déjà en train de perforer la quatrième dimension avec des lentilles très spéciales. L’acoustique est aussi en train de se perfectionner et il est certain qu’un jour on pourra entendre parfaitement le son des microbes, et même découvrir leur mode de communication entre eux. Il est aussi certain que l’on pourra entendre les sons de l’ultra, ces voix qui viennent des désincarnés.

Enfin, on pourra unir parfaitement des lentilles ultrasensibles et des appareils spéciaux d’audition, également hypersensibles, pour parler avec les gens d’autres mondes. C’est la crue réalité des faits. Alors, on verra que tout l’univers est formé de différentes dimensions naturelles qui se pénètrent et s’interpénètrent mutuellement sans se confondre.

Le monde tridimensionnel d’Euclide n’est pas tout. Au-delà de ce monde tridimensionnel existe la quatrième Coordonnée, qui est le temps, et, bien au-delà de cette quatrième Coordonnée, il y a une cinquième Coordonnée formée par le monde moléculaire, et une sixième, formée par quelque chose qui est au-delà du monde du temps et de l’éternité, et enfin, la dimension Zéro, inconnue… Ainsi donc, le monde tridimensionnel d’Euclide, nous le connaissons déjà : longueur, largeur et hauteur. La quatrième Verticale c’est le Temps, la cinquième, l’Éternité, la sixième est au-delà de l’éternité et du temps et la septième est la dimension zéro inconnue, qui est celle de l’Esprit pur…

Qu’il existe, que l’on puisse inventer de fines lentilles capables de percevoir la vie dans d’autres dimensions de la Nature, ce n’est pas impossible. On a déjà découvert beaucoup de choses avec le MESON-K. Celui-ci se comporte en dehors des lois d’Appariement. On voit parfaitement qu’il interfère, dirions-nous, avec les lois d’un univers parallèle, et c’est sûr, l’existence des univers parallèles est démontrée. Dans la quatrième Verticale, il y a un univers parallèle, et dans la cinquième un autre, et dans la sixième un autre, et dans la septième un autre, etc.

Nous sommes en train d’entrer dans un terrain d’expériences scientifiques transcendantales : l’optique avance, l’acoustique avance, et la communication entre des gens de différentes dimensions seront un fait concret dans très peu de temps. Alors, Karl Marx sera démasqué publiquement et les fanatiques ignorants de la religion du Dieu-Matière seront humiliés face au verdict solennel de la conscience publique…

Nous nous souvenons encore de ces paroles écrites par Karl Marx dans une revue de Paris, à son époque. Ces paroles où il se révèle et déclare qu’il est complètement mystique et, de plus, religieux, car, entre parenthèses, c’était un grand rabbin, un religieux… Il dit textuellement : « Par le triomphe du prolétariat mondial, nous créerons la République socialiste soviétique universelle, dont la capitale sera Jérusalem, et nous nous emparerons de toutes les richesses des nations pour que s’accomplissent les prophéties de nos saints prophètes du Talmud ».

Comme vous le voyez, ces paroles ne peuvent être prononcées par aucun matérialiste athée, mais par un curé religieux, par un rabbin, par un fanatique, par quelqu’un qui veut que sa religion s’impose mondialement et que soient détruites toutes les autres religions.

Ainsi donc, il est bête et idiot celui qui se laisse tromper par la farce de la dialectique matérialiste de Karl Marx, farce en laquelle son auteur n’a jamais cru : et ce fut Karl Marx.

D. Maître, à travers votre dissertation ou votre explication, il me vient à l’idée de vous poser une nouvelle question qui vient donc très à propos au sujet du matérialisme, de l’athéisme et toutes ces choses. Les religieux et les pasteurs, les prêtres, etc., parlent beaucoup de « l’Antéchrist », mais, réellement, on ne nous a jamais donné une explication exacte sur ce qu’est « l’Antéchrist ». Si vous pouviez nous expliquer, Maître, en quoi consiste « l’Antéchrist » ou qu’est-ce donc en soi ? Au fond, qu’est-ce que « l’Antéchrist » ?

M. C’est avec le plus grand plaisir que je vais donner une réponse… Nostradamus dit : « Tant attendu et en Europe jamais ne reviendra, d’Asie (il) viendra, de la ligue issue du grand Hermès, et aux Rois d’Orient commandera. »

Un certain auteur disait textuellement : « Il est nécessaire de décomposer cette prédiction en trois parties : premièrement, ‘tant attendu et jamais ne reviendra’. C’est un message apocalyptique. L’humanité a attendu Antéchrist désespérément, puisqu’avec lui, après lui, viendra la parousie, le retour du Christ sur la Terre. »

Ce même auteur continue en disant : « Ces paroles signifient peut-être que les forces du mal disparaîtront et qu’une nouvelle ère, sans la présence maligne, s’ouvrira pour l’humanité. De plus, ce verset est curieusement calqué sur le chapitre 17 :8 de l’Apocalypse, où l’on dit : ‘La bête que tu as vue était autrefois vivante et ne l’est plus…’ »

L’auteur continue en disant : « ‘De la ligue issue du grand Hermès’. Si l’Antéchrist est une incarnation satanique, il doit être un homme d’un immense pouvoir, puisque de l’Apocalypse il ressort qu’il se divinisera, c’est-à-dire qu’il arrivera à avoir des pouvoirs presque divins ; donc, bien qu’il ait dans ses mains les possibilités de Satan, l’Antéchrist sera un homme avec toutes ses limites. »

« Que sait-on de lui ? Qu’il est né et qu’il viendra avec son immense pouvoir assumer le rôle du plus grand destructeur. Où est-il né ? En Asie ; probablement en Asie centrale. Que fera-t-il jusqu’à 18 ans, âge où sa vie publique commencera ? Nostradamus nous le dit : ‘Il sera dans un centre hermétique en train de perfectionner son pouvoir inné’. ‘Hermétisme’, dit Nostradamus, ‘ligue du grand Hermès’. Il s’agit ici d’Hermès Trismégiste, de l’Hermès des mystères égyptiens, créateur, selon la tradition, de la Science secrète. Les théories ésotériques considèrent qu’Hermès Trismégiste fut l’être humain qui s’approcha le plus de la Divinité et qu’il ne fut surpassé que par le Christ, qui atteignit le passage total, car s’il est bien certain que c’était un homme, c’était aussi une personne divine. »

« L’école d’Hermès est logiquement spirituelle, ce qui ne serait pas compatible avec l’œuvre de l’Antéchrist. Mais si Nostradamus assure que l’Antéchrist naîtra de la ligue du grand Hermès, c’est-à-dire des grands hermétiques, il devait avoir une raison puissante pour le dire. »

L’auteur de ce paragraphe poursuit en disant : « En effet, chaque Mage tente d’essayer l’épreuve maximale (celle de l’approche absolue de Dieu) ; logiquement tous échouent, mais certains obtiennent des résultats surprenants. »

« Si l’hermétisme est de caractère spirituel et que la négation de l’Esprit réside dans l’Antéchrist, comment peut-on comprendre l’idée de Nostradamus ? »

« Les chercheurs français, France Ives et d’autres, nous disent dans leurs travaux respectifs qu’après un cataclysme qui balaya une civilisation atlante très avancée, où existait, pour les Initiés suprêmes, le secret de l’immortalité, les défenseurs de la Connaissance s’installèrent dans un immense système de cavernes sous l’Himalaya, et de là, ces Fils de l’intelligence […] se divisèrent et prirent des chemins opposés. »

« Les spiritualistes dirigent aujourd’hui le monde d’un point appelé ‘Agartha’ ou ‘Agarthi’ tandis que les satanistes le font d’un autre appelé ‘Chambara’. »

« Les premiers auraient créé spirituellement de grands Initiés, par exemple : Mahatma Gandhi, et les seconds dirigent les éléments et les masses humaines vers le culte de la violence et du pouvoir. »

« On a parlé, à diverses époques durant les 30 dernières années, des ‘Supérieurs inconnus’ qui seraient les Recteurs sur leurs deux fronts : de tout le sublime et de tout le pervers qui soit arrivé à l’humanité. »

« ‘D’Asie, il apparaîtra en Europe et régnera sur tous les rois de l’Orient’, doit se comprendre de manière inversée c’est-à-dire qu’il dominera tout d’abord en Orient, où il est né, avant d’entreprendre sa guerre contre l’Occident, c’est-à-dire, plus ou moins entre ses 18 et ses 32 ans. »

« Disons, pour en finir sur ce point, que Nostradamus nous donne, à travers plusieurs Centuries, tous les antécédents chronologiques, avec des dates toujours astrologiques, de l’arrivée de l’Antéchrist et qui sont : 1963, premier avril, naissance de la Bête en Asie centrale. 1972, elle commence son action belliqueuse arabe. 1981, la Bête commence sa vie publique. 1996, la Bête envahit le monde. 1999, mort de la Bête et triomphe de la chrétienté. Cette dernière année, sous le règne du soleil, viendra donc un âge d’or sur la Terre. »

« Si […] quelques-unes de ces dates dans les Centuries 10-72 (une des plus énigmatiques) Nostradamus dit : ‘L’an mil neuf cens nonante neuf sept mois, Du ciel viendra un grand Roy d’effrayeur, Ressusciter le grand Roy d’Angolmois, Avant après Mars régner par bonheur.’ Septième mois, sept mois après cette année de 1999 ? Et qui viendra ? Un grand roi d’horreur mais en plus un roi qui descendra du ciel pour ressusciter, non les morts mais les justes. Ceux que l’Apocalypse signale comme : ‘N’ayant pas adoré la Bête et ayant perdu la vie pour avoir rendu témoignage de Jésus’. Et comme nous le voyons déjà, le roi Henri Le Grand est pour Nostradamus le symbole de la meilleure attitude chrétienne de tous les temps. Ce grand roi pourrait être le Christ que Nostradamus n’ose pas nommer… Ceci est la clé de la date et on peut faire ces déductions. »

Ainsi, mes chers frères, l’auteur de ces paragraphes continue en faisant les commentaires les plus divers sur les temps de la fin et sur l’Antéchrist. Permettez-nous maintenant d’émettre notre pensée… Pour éclaircir cette question, nous devons évidemment avoir recours aux Livres Sacrés. Dans la Bible, dans la Première Épître de Jean, chapitre 2 :18-23, nous trouvons quelque chose sur l’Antéchrist, qui dit :

« Petits enfants, voici venue la dernière heure. Vous avez entendu dire que l’antéchrist doit venir. Or, dès à présent, beaucoup d’antéchrists ont surgi. À cela nous reconnaissons que la dernière heure est là. »

« Ils sont sortis de chez nous, mais ils n’étaient pas des nôtres. Car s’ils avaient été des nôtres, ils seraient restés avec nous. Mais ils nous ont quittés pour que fut démontré que tous n’étaient pas des nôtres. »

« Mais vous, vous avez reçu l’Onction venant du Saint, et vous connaissez toutes choses. »

« Je vous écris, non que vous ignoriez la vérité, mais parce que vous la connaissez et qu’aucun mensonge ne provient de la vérité. »

« Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus soit le Christ. Voilà l’antéchrist : celui qui nie le Père et le Fils. »

« Quiconque nie le Fils n’a pas non plus le Père, quiconque confesse le Fils a aussi le Père. »

Ainsi donc, nous avons vu dans les Saintes Écritures ce qu’est l’Antéchrist, mais nous avons besoin de clarifier :

« Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ. C’est l’antéchrist : c’est celui qui nie le Père et le Fils ». Mais ensuite, « Quiconque nie le Fils n’a pas non plus le Père », disent les Saintes Écritures. Alors, celui qui nie le Fils de l’Homme n’a pas non plus le Père. Celui-là, c’est l’Antéchrist.

Mais qui est le Fils ? La Bible ne peut l’expliquer parce qu’elle est écrite en clés. Et où est la clé pour comprendre ces paragraphes ? Dans le ZOHAR, dans la Kabbale juive. Que dit la Kabbale ? Voyons L’ARBRE DE LA VIE : LE FILS DE L’HOMME EST TIPHERETH, dans le Grand Arbre. Et qu’est-ce que Tiphereth ? L’Esprit de l’Homme, l’Âme humaine. Et qui nie l’Âme humaine, qui nie l’Esprit de l’homme ? La science matérialiste, n’est-ce pas ? Les athées, ennemis de l’Éternel, c’est certain. Les fanatiques du Dieu-Matière… Alors, L’ANTÉCHRIST EST LA FAUSSE SCIENCE MATÉRIALISTE de notre époque.

Et il n’y a pas qu’un Antéchrist, mais beaucoup d’Antéchrists. C’est pourquoi il est écrit : « Mes petits enfants, nous sommes au temps de la fin. Vous avez appris qu’un antéchrist doit venir. Or, dès à présent, beaucoup d’antéchrists sont là ». Oui, les Antéchrists sont des millions : tous les athées matérialistes, ennemis de l’Être éternel. Des millions et des millions comme les grains de sable de la mer.

Pourquoi Nostradamus dit-il qu’il doit être de la ligue d’Hermès ? Simplement parce que Hermès travaille avec le mental et ces personnes manient d’une certaine manière le mental, l’antithèse de la partie resplendissante du Mental, l’antithèse de la Science véritable, l’antithèse de la Science réelle. Tout arbre a son ombre, qui pourrait le nier ? Sous le soleil, tout arbre a une ombre. Ainsi, sous le soleil de la vérité, le mental a aussi son ombre. Même la grande sagesse d’Hermès a la sienne. Quelle est celle de la Sagesse hermétique ?

C’est évident, la science matérialiste, le scepticisme athée de cette époque. C’est l’Antéchrist, c’est le faux prophète qui, avec la Grande Bête et avec la Grande Prostituée, avec la bestialité humaine, sera jeté dans le lac ardent de feu et de soufre qu’est la Seconde Mort.

Ainsi donc, comprenez à fond, c’est cela l’Antéchrist, le faux prophète qui fait des miracles et des prodiges trompeurs : des bombes atomiques, des fusées télécommandées qui vont sur la Lune, des merveilles en physique, en chimie, etc.

Beaucoup se sont agenouillés devant l’Antéchrist, mais nous, les gnostiques, nous ne nous inclinerons jamais devant le Faux Prophète. C’est tout.