Écritures Hindoues et Textes Importants

L’Hinduisme conserve beaucoup des plus anciennes écritures de la planète. Les Vedas et les Upanishads contiennent le mysticisme essentiel et la spiritualité pratique reflétés dans toutes les religions du monde, illustrant ainsi la racine commune de toutes les religions. Ici, nous sélectionnons certaines écritures clés remarquables pour leur signification universelle, leur facilité d’étude et leur pertinence pour le chercheur sérieux.

« L’homme et la femme, vivant dans une dévotion mutuelle perpétuelle, sont à la base du Dharma. La création en découle. Ne détruisez pas le Dharma pour un réconfort éphémère devant un feu en bordure de route. Rappelez-vous ce que les Dieux ont fait dans le passé. Ils avaient offert le purusha sacré pour rendre la création possible. Sans une offrande sacrificielle, vous ne pouvez rien créer. Si vous voulez une femme, vous devez offrir quelque chose: un cadeau, une maison où vivre, une protection à vie. Mais de cette manière vous obtenez seulement une femme, son corps, ses services. L’offrande est cependant comme sacrifier un ghee, une orge ou un agneau pour obtenir une place au ciel. Si vous voulez une divinité pour vous inspirer du Dharma et décupler votre force, vous devez offrir quelque chose. Les Dieux n’ont-ils pas dit: « Par l’esprit du sacrifice seulement le sacrifice prospérera? … Le chemin le plus difficile est le meilleur – car c’est le chemin des Tapas [des épreuves spirituelles], de la force qui vient de la purification du corps et du mental. Si Tapas ne purifie pas la passion [luxure ], les femmes elles-mêmes penseront que c’est un jeu amusant de devenir des feux au bord de la route; rugissant comme Rudras, elles vont balayer le Dharma. Alors, l’unité de l’homme et de la femme sera dissoute ; le lien familial sera brisé ; les voies de nos pères seront oubliées et les liens qui maintiennent les mondes unis se briseront. Hommes et femmes, lubriques et irresponsables, incapables de tapas, renonceront à Rita, à laquelle même les Dieux se conforment. À la fin, le Dharma mourra et les hommes et les femmes seront pires que les bêtes… » – Krishna, de Krishnavatara

« Le Dieu soleil suit la première Déesse illuminée et éclairée Usha (l’aube) de la même manière que les hommes imitent et suivent les femmes. » – Athravaveda Samhita, Partie 2, Kanda 27, sukta 107, sloka 5705.

Titre

Latasadhana: Adoration avec une Femme