Or alchimique et Lumière de l’Essence (La fabrication de l’Or et la Lumière)

Samaël Aun Weor

Une brève conférence avant d’entrer dans le Rituel. Asseyez-vous tous mes frères. Bien, tous réunis ce soir, les frères de Troisième Chambre, nous parlerons brièvement avant la Liturgie…

En tout cas, nous devons comprendre exactement ce que nous cherchons, ce que nous désirons, ce que nous voulons en nous-mêmes…

Comme il s’agit d’une Troisième Chambre, il est évident que nous parlerons de quelque chose de transcendantal ; avant tout, nous cherchons, bien sûr, la CRÉATION de deux choses : OR ET LUMIÈRE…

Ne pensons pas uniquement à l’or physique, car il est certain que les mines de la terre, bien qu’elles produisent de l’or très bon, ne pourront jamais produire l’OR DE PERFECTION…

Nous avons besoin de créer l’Or de Perfection. Celui qui ne sait pas faire de l’Or ne sait rien faire. Ainsi, nous nous proposons de faire de l’Or. Aussi érudit que soit un aspirant, aussi sage qu’il paraisse, s’il ne sait pas vraiment faire de l’Or, vous pouvez être sûrs que c’est un ignorant complet…

C’EST L’OR QUI COMMANDE ; dans le monde physique, les puissants de la terre commandent par l’or qu’ils possèdent et s’ils n’ont pas d’Or, alors ils ne commandent pas…

Dans « l’Apocalypse » de Saint Jean, on nous invite à réfléchir ; on nous dit que « nous sommes pauvres, affligés, misérables, etc. ». Bien que nous nous croyions très riches, bien qu’apparemment nous ayons de l’argent, au fond nous sommes pauvres… Seul l’Or peut commander ; c’est évident.

Ainsi, je vous invite ici, en Troisième Chambre, à réfléchir, à penser que si nous ne savons pas faire de l’Or, nous ne savons rien. Mais, en ce moment, je ne me réfère pas exclusivement à l’or physique. Je veux me référer maintenant, avec emphase, à l’OR SPIRITUEL.

Les gens qui ont l’habitude de penser à l’or physique ne peuvent pas comprendre cette question de « l’Or spirituel ». Ils le prennent plutôt pour un « idéal », pour une « aspiration », pour un « poème », pour une « tournure mystique », mais ils ne savent pas lui donner le sens réaliste qu’a une telle formule. Ils pensent que par le fait même d’être « spirituel » il n’a pas de valeur physique, et que, par conséquent, il ne vaut rien.

Pour les gens communs, ordinaires, l’or physique vaut plus que l’or spirituel. Mais si nous réfléchissons à ce qu’est l’Or Spirituel, nous découvrons qu’il existe et qu’il a une réalité plus concrète que l’or physique.

OR ET LUMIÈRE sont indispensables ! Et il existe une intime symbiose entre l’Or et la Lumière ; la symbiose est bien hermétique, apparemment très étrange, mais elle existe.

Un kilo d’OR ASTRAL, pourriez-vous l’obtenir, par hasard ? Vous pourriez obtenir facilement un kilo d’or physique, mais ce serait quelque chose d’incongru pour vous, de parabolique, si je vous disais qu’il est possible d’acquérir un kilo d’Or Astral, Mental ou Causal, etc. Mais je dis que cet Or a plus de réalité que l’or purement physique qu’on obtient dans les mines.

Ainsi, tout l’objectif de nos études est de faire de l’Or. Car c’est l’Or qui a le pouvoir, non seulement dans le monde physique, mais aussi dans les Mondes Supérieurs ; l’Or commande…

Ce sujet de fabriquer de l’Or paraîtra à beaucoup comme quelque chose qui n’a pas de sens spirituel, quelque chose en relation avec les mondanités, etc. Mais je dis que l’Or authentique, en lui-même et par lui-même, est terriblement divin.

Pour pouvoir concevoir le caractère divin de l’Or, nous devrons éliminer les préjugés que nous avons dans le mental, car on a tendance à penser à l’Or d’un point de vue égoïste, peut-être dans le sens purement utilitaire et spéculatif. Ce type de préjugés empêche la claire conception de ce qu’est l’Or authentique de l’Esprit.

L’heure est venue d’entrer plus à fond dans cette question essentielle, pour pouvoir savoir ce que nous cherchons, ce que nous voulons…

Tous les frères de Troisième Chambre savent bien (et ce n’est pas une nouveauté) que les gens communs, ordinaires, ne naissent pas avec un CORPS ASTRAL, qu’ils doivent le fabriquer au moyen du MERCURE ; c’est là que nous commençons avec la question de l’Or. Nous ne pourrons pas réussir à obtenir l’Or spirituel si, auparavant, nous n’avons pas préparé le Mercure.

Il existe une intime relation entre le Mercure et l’Or ; il n’y a pas de doute que le Mercure attire l’Or, et cela, les mineurs le savent. C’est pourquoi il vaut la peine que nous réfléchissions à cela… Qu’il y ait deux Mercures ? Les mineurs peuvent en témoigner. LE MERCURE MASCULIN et le MERCURE FÉMININ… Ainsi, le Mercure a la propriété spécifique d’attirer l’Or, les atomes de l’Or.

Si quelqu’un veut parvenir à posséder de l’Or, il devra commencer à préparer le Mercure des Sages. Et les Alchimistes Médiévaux se sont bien gardés de divulguer le secret.

Nous, nous connaissons très bien ce secret ; nous connaissons ce fin artifice de l’ARCANE A.Z.F. Nous n’ignorons absolument pas cet artifice qui est le Secretum Secretorum de l’Alchimie. Cet artifice nous permet de créer le Mercure, de préparer le Mercure (le Mercure des Sages).

Si on lit tous les textes des Alchimistes médiévaux ; que ce soit ceux d’un Sendivogius, d’un Nicolas Flamel, d’un Paracelse, d’un Raymond Lulle, on peut se rendre compte que ces Sages ont gardé le secret de la préparation du Mercure. Ils n’ont jamais voulu le divulguer.

Par ici, un éminent Alchimiste, un Maître Ressuscité (et je me réfère, de manière emphatique, à ce… bien, je ne me rappelle pas de son nom), dit évidemment des merveilles sur le Mercure, mais de manière symbolique ; il parle de la substance avec laquelle on prépare le Mercure, mais sous forme d’allégorie…

Fulcanelli ! C’est le nom de cet auteur (le nom que je venais d’oublier à l’instant). Il dit que le secret se trouve dans le chat… Bon, voilà où se trouve le problème…