Moyens pour atteindre le vide illuminateaur (Apprendre à Méditer)

Samaël Aun Weor

Il est nécessaire de comprendre la nécessité de l’expérience directe DU RÉEL. Il est nécessaire que les frères s’entraînent, bien sûr, à la méditation. Il n’est possible d’arriver à l’expérience de LA VÉRITÉ qu’à travers la technique de la méditation. Ce n’est qu’en l’absence du mental que nous pouvons expérimenter le Réel. Et quand nous l’expérimentons réellement, nous parvenons à sentir en nous-mêmes UN ÉLÉMENT QUI NOUS TRANSFORME radicalement.

Nul doute, mes chers frères, que la dissolution du Moi est généralement un travail ardu et difficile. C’est pourquoi l’expérience du Réel (en l’absence du Moi, en l’absence du mental) est très utile et nécessaire, car en expérimentant (je répète) la vérité, nous accumulons à l’intérieur de nous certaines forces qui nous permettent de lutter, avec plus d’avantages, contre l’Ego, contre le Moi.

Malheureusement, le mental vit dans un incessant papotage, il n’est pas tranquille un instant. Nous n’avons même pas appris à PENSER SANS MOTS, et ceci est lamentable. Nous avons besoin d’un idiome pour penser. Il serait intéressant de savoir penser sans avoir besoin de mots…

Le mental est sans cesse divisé par une bataille d’antithèses, par la lutte des opposés. Un tel mental divisé ne peut expérimenter la Vérité.

Jésus-Christ a dit : « Connaissez la Vérité et elle vous rendra libre »… Mais l’expérience du Réel n’est pas possible tant que le mental est divisé par une bataille d’antithèses. Quand le mental est tranquille, quand le MENTAL est EN SILENCE, advient le nouveau.

Si nous voulons l’expérience de la Vérité, il nous faut apprendre à former le Vide Illuminateur en nous-mêmes. Rares sont ceux qui sont parvenus à former LE VIDE ABSOLU.

Évidemment, pour cela on a besoin d’une POMPE À SUCCION. Nous l’avons heureusement dans notre SYSTÈME RESPIRATOIRE avec les canaux extraordinaires d’Ida et de Pingala, le long desquels circule le Prana.

Nous avons aussi besoin d’une DYNAMO et nous l’avons : LA VOLONTÉ. Nous avons besoin d’un APPAREIL GÉNÉRATEUR D’ÉNERGIES et il est établi dans notre organisme : dans les ORGANES CRÉATEURS.

Nous devons apprendre à nous servir de ces instruments si nous voulons vraiment expérimenter le Réel…

LE VIDE ILLUMINATEUR EST LE SAINT OKIDANOCK (Omniprésent, Omnipénétrant, Omniscient). Il est clair que le Vide, le saint Okidanock, provient, à l’origine, du Soleil Sacré Absolu. Chaque système solaire a son Soleil Sacré Absolu, et le nôtre ne fait pas exception. C’est de là que vient le saint Okidanock, l’actif Okidanock.

Avant la Manifestation, l’Okidanock contient en lui-même les TROIS FORCES PRIMAIRES de la Création. Je veux me référer, de manière emphatique, à la Sainte Affirmation, à la Sainte Négation et à la Sainte Conciliation. À l’aurore du Mahamanvantara, l’actif Okidanock (qui contient en lui-même les trois facteurs basiques de toute création) pénètre dans les mondes, mais il ne reste pas inséré dans les mondes.

Par cette affirmation, le saint Okidanock garde un parallèle exact dans notre planète Terre ; quand commença l’aube du Mahamanvantara, il pénétra dans notre planète, mais il n’y resta pas inséré.

Ce fut vraiment ainsi que le saint Okidanock se dédoubla lui-même dans les Trois Forces Primaires. Celles-ci, en Inde, sont : BRAHMA, VISHNOU et SHIVA. Dans le monde occidental ce sont : PÈRE, FILS, SAINT-ESPRIT. Dans les annales de la vieille Égypte : OSIRIS, ISIS, HORUS. Ce sont trois forces qui travaillent chacune de manière auto-indépendante, mais qui sont cependant unies au Saint Okidanock.

C’est grâce à ces trois forces primaires que le Divin Architecte a pu créer l’univers. Mais, à la fin du grand Jour Cosmique, à la fin du Mahamanvantara, les trois forces fusionnent à nouveau, elles s’intègrent au Saint Okidanock pour retourner au Soleil Sacré Absolu.

Ce que nous voyons dans le Macrocosme, ce que nous voyons dans les mondes, SE RÉPÈTE aussi DANS LE MICROCOSME-HOMME : en chacun de nous, au plus profond de notre Conscience, dans les racines mêmes de notre Être, se trouve le Saint Okidanock (Omniprésent, Omnipénétrant, Omniscient), qui est celui qui nous unit au Soleil Sacré Absolu.

Évidemment, c’est lui [le saint Okidanock] qui s’élimina lui-même ou, disons plutôt, il se dédoubla lui-même en ces trois facteurs qui sont connus comme Brahmâ, Vishnou et Shiva (notre Père très aimé, le Fils très adoré et le Saint-Esprit très sage)…

Il nous faut, mes chers frères, passer au-delà de toutes les forces positives et négatives de la nature. Bien plus : au-delà des trois facteurs primaires de la création (dans leur manifestation ou processus incessant de modification).

Nous avons besoin de nous échapper de l’intellect, de passer au-delà du corps, des sentiments et du mental. Durant la méditation, il faut que le mental reste tranquille à l’intérieur, au-dehors et au centre. Quand le mental est tranquille (à l’intérieur, à l’extérieur et au centre) advient le TAO, c’est-à-dire le Réel.

Si nous décidons de former le Vide Illuminateur en nous, il est évident que nous parviendrons à expérimenter le Saint Okidanock.

Je veux dire aussi, de manière emphatique, à nos frères qui sont réunis ici ce soir, en Troisième Chambre, que l’expérience mystique du Réel est généralement un événement transcendantal qui cause même de la terreur…

IL FAUT ABANDONNER LA PEUR […] car, dans le Vide Illuminateur, nous apprenons que nous ne sommes que des « gouttes » du grand Océan. C’est dans le Saint Okidanock que la goutte se perd dans l’océan et l’océan dans la goutte : alors, la Conscience se dilue, se dilate d’une manière si extraordinaire que nous arrivons à nous sentir transformés en arbres, en montagnes, en oiseaux, en mondes, en comètes qui glissent à travers l’espace infini.

[…] dans le Saint Okidanock, en se voyant transformé en arbre, en eau, etc. […] on ressent la crainte d’être annihilé, et la peur de la mort est généralement insupportable. On perd le Samadhi, l’Extase, et l’on revient au monde des formes. Mais si l’on a du courage dans ce monde et que l’on sait supporter cela sereinement, on comprendra qu’au-delà de toute aspiration […] se trouve la GRANDE RÉALITÉ […] qui est le Soleil Sacré Absolu.

Si aucune peur n’arrive à nous faire perdre l’Extase, nous pénétrerons courageusement dans le Soleil Sacré Absolu. C’est là que nous expérimenterons la Vérité. Là-bas, nous connaîtrons les LOIS DE LA NATURE telles qu’elles sont.

Dans ce monde, nous ne connaissons que la mécanique des phénomènes, les ASSOCIATIONS MÉCANIQUES et les EFFETS. Mais dans le Soleil Sacré Absolu, nous connaissons les Lois de la Nature telles qu’elles sont en elles-mêmes.

Tout l’univers est contenu dans le Soleil Sacré Absolu (Omni-intelligent). Là-bas, le passé et le futur fraternisent en un ÉTERNEL MAINTENANT, en un éternel présent. Là-bas, nous connaîtrons donc tout ce qui est, tout ce qui a été et tout ce qui sera. Là-bas, nous serons au-delà du temps et bien au-delà du mental.

Quand nous expérimentons la Vérité, nous sentons une formidable impulsion intérieure qui nous permet de lutter avantageusement contre le Moi, contre le moi-même, contre le soi-même et de le désintégrer.

Et c’est précisément pour ça que nous devons apprendre à former le Vide Illuminateur. Il est urgent d’utiliser sagement l’appareil générateur, la bombe à succion et la dynamo.

Indiscutablement, l’appareil générateur produit des énergies qui montent par les canaux spinaux Ida et Pingala. Nous devons profiter de L’ÉNERGIE SEXUELLE POUR LE SAMADHI. Former le Soleil Absolu dans le Vide, voilà ce qui est important (et c’est possible).

Assis (dans une position confortable), nous inhalons, et en inhalant le Prana, nous imaginons que l’énergie monte des organes créateurs jusqu’au cerveau. On inhale avec le mantra HAM [jam] et on exhale avec le mantra SAH [Saj].

HAM SAH est le mantra de la méditation. Ham pour inhaler, Sah, je le répète, pour exhaler. Quand on inhale, le mantra peut se vocaliser Ham avec le mental. Mais, en exhalant, on articule avec le larynx créateur : Sah.

Le mental, à cet instant, doit être tout à fait tranquille, je le répète, à l’intérieur et à l’extérieur. L’inspiration devient de plus en plus profonde et l’expiration de plus en plus courte.

Aujourd’hui, nous allons pratiquer ici, afin que vous connaissiez la technique, mais vous devez continuer avec cette même pratique chez vous, quotidiennement, sans cesse, jusqu’à ce que vous parveniez un jour à vivre l’expérience du Vide Illuminateur, jusqu’à ce que vous parveniez, un jour, à expérimenter la Vérité.

Jésus-Christ a dit : « Connaissez la vérité et elle vous rendra libre »… Celui qui est parvenu à EXPÉRIMENTER LA VÉRITÉ se charge évidemment d’un POTENTIEL ÉNERGÉTIQUE formidable qui lui permet de LUTTER PLUS AVANTAGEUSEMENT CONTRE LE MOI, pour le dissoudre, le désintégrer.

Nous avons besoin d’accumuler des forces en nous-mêmes parce que nous sommes très faibles, et seul le Soleil Sacré Absolu peut nous donner ces forces. Ainsi donc, mes chers frères, nous allons voir cette pratique. Je répète que VOUS DEVEZ LA PRATIQUER QUOTIDIENNEMENT CHEZ VOUS.

Bien, tous bien assis, vous inhalez très lentement par les fosses nasales en prononçant mentalement le mantra Ham, exhalez : Sah. Inhalez… Exhalez : Sah…

Continuez indéfiniment, sans penser à rien, les yeux fermés, en essayant de vous endormir. L’inspiration devient de plus en plus lente et profonde, l’expiration devient de plus en plus courte et rapide, le corps bien relaxé, et endormez-vous sans penser à rien.

De l’extérieur vers l’intérieur, d’une manière simple, avec l’inspiration de plus en plus profonde, les forces, les forces sexuelles vont circuler de l’extérieur vers l’intérieur. Plus l’inspiration est profonde, plus la progression des énergies sexuelles, vers l’intérieur et vers le haut, est aussi profonde. L’expiration, pour cette raison, devient de plus en plus courte.

Dans les hauts vols de l’Esprit, pour les grands athlètes de la méditation, seule reste l’inspiration. Durant le Samadhi, la respiration doit être suspendue, chose impossible, mais certes véritable.

Quand l’Essence est immergée dans le Saint Okidanock, elle perçoit les choses en elles-mêmes, telles qu’elles sont et non pas comme elles semblent être, et elle transmet tout à la personnalité, au mental.

Ici, dans la personne, la personnalité, les centres intellectuel et émotionnel se mettent en harmonie avec le mental et celui-ci recueille les vibrations qu’envoie l’Essence depuis le Vide Illuminateur. Lorsqu’on perd le Samadhi, lorsqu’on retourne à la personnalité, le souvenir reste, pour cette raison, dans le mental.

Si nous dirigeons nos forces sexuelles de MANIÈRE CENTRIPÈTE, c’est-à-dire qu’elles vibrent toujours de l’extérieur vers l’intérieur et non de l’intérieur vers l’extérieur, LES POLLUTIONS NOCTURNES, qui sont si fréquentes chez tous les êtres humains, S’ARRÊTENT, car lorsque les énergies sexuelles circulent de l’extérieur vers l’intérieur, les pollutions nocturnes s’arrêtent, elles prennent fin. Ça c’est très important…