Écrit par Samael Aun Weor          Catégorie: Médecine Ésotérique et Magie Pratique

La Kundalini est le feu du Saint-Esprit. La Kundalini est un feu liquide de nature purement spirituelle. La Kundalini est le serpent igné de nos pouvoirs magiques. La Kundalini se trouve enfermée dans une poche membraneuse qui se nourrit des rayons du soleil et de la lune. Cette poche membraneuse se trouve concentrée dans l’os coccygien.

Le feu du Saint-Esprit et la Kundalini sont identiques. La différence entre la Kundalini et le Saint-Esprit n’est qu’une circonstance de noms. En Orient, la force sexuelle s’appelle Kundalini et en Occident, elle est appelée le Saint-Esprit. Mais, c’est le même feu sexuel qui est enfermé dans la poche membraneuse du coccyx. Le secret pour éveiller la Kundalini (le feu du Saint-Esprit) réside dans la prescription suivante:

Introduisez le membre viril dans le vagin féminin, puis retirez-le sans renverser le semen (sans atteindre l’orgasme).

C’est ce qu’on appelle magie sexuelle, et il est obligatoire pour le médecin Gnostique de pratiquer la magie sexuelle quotidiennement afin de transmuter son semen en énergie divine. Ainsi, le feu du Saint-Esprit ou la Kundalini s’éveille avec cette prescription, car ce feu déchire la poche membraneuse dans laquelle il est enfermé. Ensuite, il monte par un canal situé dans la moelle épinière. Ce canal s’appelle Shushumna en Orient. Un tel canal reste fermé chez les gens ordinaires. Cependant, les vapeurs séminales l’ouvrent et l’exposent, de sorte que la Kundalini peut entrer par son orifice inférieur, pour remonter par un fil qui est situé au centre de ce canal.

L’ouverture de l’orifice de ce canal Shushumna est effectuée sous la direction d’un atome angélique, qui est situé dans le semen. Ce fil fin à travers lequel la Kundalini monte est très délicat. Si le médecin Gnostique ne se retire pas avant l’orgasme, s’il arrive en effet au déversement du semen, alors ce fil est déchiré. Cela devient un fusible brûlé ou un fil brûlé et la Kundalini descend un ou plusieurs canons (vertèbres) selon l’ampleur de la faute.

Dans le Gnosticisme, nous appelons les vertèbres spinaux canons ou pyramides. Chaque canon est lié à certains pouvoirs occultes. Il existe 33 canons spinaux. Quand le feu de la Kundalini s’est déjà levé à travers les 33 canons, alors, dans le Plan Astral, le Bâton des Patriarches est livré au Gnostique. La Haute Initiation est reçue lorsque le Bâton des Patriarches a déjà été reçu.

La Haute Initiation est la fusion de l’Âme Spirituelle avec l’Intime.

L’Âme Spirituelle est le Corps Bouddhique ou Intuitif. Lorsque le Corps Bouddhique est fusionné avec l’Intime, alors un nouvel Homme Céleste, un nouveau Maître est né.

Ce nouveau Maître doit sortir ses extraits psychiques, qui sont enfermés dans ses Corps Vital, Astral, Mental et Causal. Cette tâche est vraiment très difficile, et cela est effectué au moyen du feu de la Kundalini.

Le premier extrait psychique à tirer patiemment est l’extrait éthérique. Un tel extrait s’appelle Arronsa.

Le Maître doit éveiller la Kundalini dans son Corps Éthérique (Corps Vital), tout comme il l’a fait dans son corps physique. Une fois que le Maître a patiemment fait élever sa Kundalini vers le haut à travers la colonne vertébrale de son Corps Éthérique, alors ce Maître réalise l’enlèvement de son extrait psychique qui est enfermé dans son Corps Éthérique.

Ensuite, cet extrait est assimilé dans son Corps Bouddhique ou Âme Spirituelle. C’est ainsi que le Maître acquiert le pouvoir sur les Tattvas, ce qui lui permettra de gouverner les quatre éléments de la Nature.

Le travail très difficile d’éveiller la Kundalini dans le Corps Éthérique et la faire monter, canon après canon, tout comme cela a été fait dans le corps physique, est réalisé sous la direction d’un « spécialiste ».

Arronsa est le nom de l’extrait psychique du Corps Éthérique. Par conséquent, Arronsa est le mantra que le nouveau Maître doit vocaliser pour éveiller sa Kundalini et de la faire monter à travers la colonne vertébrale de son Corps Éthérique.

Arronsa ne peut être prononcé que par les Maîtres, mais je l’ai écrit dans ce livre afin qu’il soit un guide pour les nouveaux Maîtres qui naîtront avec mes enseignements.

Une fois que l’extrait éthérique est libéré, le Maître doit effectuer des travaux analogues avec les Corps Astral, Mental et Causal dans un ordre successif. Tous ces extraits psychiques doivent être assimilés par le Maître interne, afin qu’il s’auto-réalise en profondeur et qu’il ait le droit complet d’entrer dans le Nirvana.

Alors, en atteignant ce degré, le Maître est un Dieu tout-puissant, une majesté de feu, un souverain de la création dans son intégralité. C’est la science du serpent.

Ce chapitre est tiré de Médecine Ésotérique et Magie Pratique (1978) par Samael Aun Weor. Les éditions imprimée et numérique de Glorian Publishing (une organisation à but non lucratif) sont illustrées pour vous aider à comprendre et comprennent des fonctionnalités telles qu’un glossaire et un index. Achetez le livre, et vous-même et les autres en bénéficierez.