Le Nombre Neuf (9)

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Tarot et Kabbale

Le nombre 9 est l’ennéagone, la Neuvième Sphère. Il est relié à Mars par la Neuvième Sphère. C’est là qu’on entreprend une lutte à l’intérieur de soi-même, une lutte contre tout, contre la nature, car c’est là que se fabriquent les démons et les dieux ; il faut descendre au fond de l’enfer pour fabriquer les corps solaires. Ce nombre correspond à la neuvième constellation, le Sagittaire. Son métal est le fer, sa pierre l’escarboucle, sa couleur le rouge, et sa note musicale le ré de la deuxième octave.

Le nombre 9 correspond au plexus coronaire, aux organes créateurs, aux gonades.

Le travail avec la Neuvième Sphère a un but : créer les corps solaires. Mais il faut comprendre que même si une personne a fabriqué ces corps, elle n’est pas pour autant parvenue à l’immortalité.

Pour gagner l’immortalité, il faut avoir travaillé dans la dissolution de l’Ego, car autrement, on se convertit en un Hanasmussen à double centre de gravité : ce sont les avortons de la Mère cosmique, qui entrent dans les mondes infernaux et aboutissent à la mort seconde.

Il est nécessaire de parvenir à éliminer l’Ego et les trois Traîtres. Lorsque l’on atteint cent pour cent de conscience, on se rend compte de ce que sont l’Ego et les trois Traîtres.

Les démons rouges de Seth doivent être réduits en poussière cosmique. Il est nécessaire de vivre la mort absolue, car s’il reste quelque élément subjectif en vie, le défunt est rappelé à l’ordre.

Ceux qui sont morts à eux-mêmes sont reçus dans le monde des défunts.

L’émotion, la sagesse, la générosité et le génie appartiennent au nombre 9.

Finalement, nous avons le zéro ; celui-ci est l’éternité, l’esprit universel de vie.

Dans la Kabbale, il faut opérer avec tous les nombres.

Le nombre est saint, il est infini et éternel.