Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Tarot et Kabbale

Le nombre 5 est le Pentalphe, l’étoile à cinq pointes. Il correspond à la planète Mercure et à la cinquième constellation, celle du Lion. Le nombre 5 correspond au plexus solaire et son métal est le vif-argent (le mercure). Sa note musicale est le sol, et il est en relation avec la bile. Esotériquement, il correspond à la planète Mars.

Dans la Kabbale, le nombre 5 est l’Hiérophante, la rigueur, la Loi. On dit qu’il a soixante-douze portes d’accès et que chaque porte a trente-cinq principes ; nous ne sommes forts que dans la mesure où nous observons ces principes. Le 5 est le feu vivant qui s’infuse et se diffuse à l’intérieur de nous, dans toutes les parties de nous ; c’est la forteresse du feu.

Analysons les 72 portes : 7 + 2 = 9 (la Neuvième Sphère), les 35 principes : 3 + 5 = 8 (l’infini).

Le 9 est l’ermite, la Neuvième Sphère, le sexe. Quant au 8, c’est la justice, qui à son tour est représentée par le signe de l’infini, le feu du Phlégéton et l’eau de l’Achéron. Le feu et l’eau sont l’origine des hommes, des bêtes et des dieux.

Toute initiation authentique commence par là : le Fils de l’homme surgit du feu et de l’eau, c’est ce qui nous donne la vigueur.

Le 5 en lui-même est l’étoile à cinq pointes, le Pentalphe, l’homme. L’homme authentique doit naître dans la Neuvième Sphère ; il est très important de comprendre ceci, car si nous avons soixante-douze portes, c’est précisément parce qu’il naît de la Neuvième Sphère ; c’est elle qui donne la puissance au Fils de l’homme.

Les trente-cinq principes sont la justice, la Loi, et le nombre 5 est la vérification, la preuve. L’eau et le feu se croisent dans la Neuvième Sphère, formant le signe de l’infini, un huit horizontal.

Ariano Montes, le grand ésotériste qui demeure au Monastère en Espagne, nous donne la formule suivante : l’infini = le Pentalphe.

On la trouve également dans les livres anciens. Le Fils de l’homme naît de l’eau et du feu dans la Neuvième Sphère, le sexe.

Du point de vue psychologique, le nombre 5 est : persuasion, investigation, sélection, compréhension.

Dans le nombre 5, nous voyons l’étude. Ce nombre, il faut savoir le manier profondément, d’une manière réfléchie, analytique, en cherchant, en sondant de nouveaux aspects. Analyser et investiguer. On ne doit rien faire de manière irréfléchie, parce que si ces conditions ne sont pas remplies, les choses se trouvent mal faites.

Il ne s’agit pas de projeter, car alors on échoue ; ceux qui passent leur vie à faire des projets échouent. Il faut voir le pour et le contre des choses pour que les choses ne soient pas mal faites, il faut apprendre à penser par nous-mêmes ; tous ceux qui vivent en faisant des projets échouent, ils passent leur temps à faire des projets et ils échouent.

Il faut agir d’après les faits et avec intelligence pour éviter les gaffes. Dans l’abîme qui sépare les pensées des faits, on échafaude parfois des projets sans qu’ils aboutissent.

Il ne faut pas se baser sur des projets mais plutôt sur des faits ; il faut agir d’après les faits avec intelligence, avec sagesse, avec compréhension, autrement nous pouvons essuyer de graves échecs. Il faut être alertes.

Le nombre 5 est également un symbole de pouvoir ; nous devons faire les choses avec intelligence et vigilance pour éviter les erreurs.