L’Art Hermétique Dévoilé

Samaël Aun Weor

De Mercure, d’une profonde signification, avec ses Ailes de l’Esprit toujours ouvertes. Nous voyons aussi deux figures animalesques ressemblant au Dragon ; évidemment, elles représenteraient le Soufre et le Mercure des Sages. Et ici, il y a une figure héroïque qui monte, qui se lève près de ces Dragons, comme pour symboliser Hercule. Evidemment, c’est seulement grâce à l’héroïsme que le Feu peut surgir ou cheminer par la moelle épinière de l’ascète gnostique.

Au fond de tout cela, comme fondement, il y a un Homme (cette figure humaine est très intéressante), les yeux fermés et méditatif, en réflexion ; ses cheveux ressemblent à des végétaux ; et le Feu, en lui-même, entoure cette scène de tous côtés, un Feu extraordinaire ; et il y a la Croix Hiératique, comme pour nous indiquer que c’est seulement par le croisement du Lingam-Yoni, qu’il est possible d’éveiller le Feu […] en elle-même, est profondément significative ; enfin, dans le fond, les étoiles […] tout en lui est merveilleux…

Maintenant, on nous présente ici rien moins que la figure héroïque d’un Homme. Celui-ci a un aspect hiératique et des muscles parfaitement développés ; évidemment, la coiffure sur sa tête porte les symboles de l’antique Égypte des Pharaons. Cet Homme représente l’héroïsme que l’on doit avoir pour pouvoir réaliser le Grand Oeuvre. Le Serpent est monté par son épine dorsale et il est arrivé à sa tête ; il paraît terrible…

Le faire monter par le canal médullaire est magnifique ; mais, mes frères, le plus extraordinaire c’est d’ÊTRE DÉVORÉ PAR LE SERPENT. Lorsqu’on est dévoré par le Serpent, on se convertit en Serpent. C’est pour cela que les anciens Hiérophantes s’exclamaient : « Je suis un Serpent »…

Ici, nous voyons un autre tableau qui est aussi très beau ; nous remercions l’artiste qui l’a peint de nous l’avoir présenté. En réalité, ces oeuvres sont très bonnes. Nous voyons là la PRÊTRESSE, l’Éternel Féminin ; elle ne pourrait jamais être absente entre les deux Colonnes du Temple (Jakin et Bohas. Jakin est l’élément Masculin, Bohas l’élément Féminin).

Voici la MÈRE DIVINE KUNDALINI assise entre les deux Colonnes, la Papesse du Temple, la Science Occulte. Elle est à l’évidence, ce qui est, ce qui a toujours été et ce qui sera toujours. Elle, la Prêtresse, est la Divine Mère Cosmique assise sur son trône dans l’Arcane 2 du Tarot. Sans la Mère Divine, nous ne pourrions réaliser aucun progrès effectif.

Il me vient en mémoire, en cet instant, des époques douloureuses du passé que je partage avec vous maintenant, ce soir : je luttais, voilà de très nombreuses années, pour éliminer de ma nature psychologique certains éléments inhumains. La lutte était terrible ; je souffrais l’indicible ; j’échouais dans beaucoup d’épreuves et je n’avançais pas…

Une nuit parmi tant d’autres, j’allai au Temple ; le Gardien de cette porte me regardant fixement, s’exclama :

– « Parmi un groupe de frères qui ont travaillé dans la Neuvième Sphère et qui, après avoir travaillé, se sont présentés à ce Temple, tu es le plus avancé, mais maintenant – dit-il – tu es bloqué ! ».

– « Pourquoi ? » m’exclamai-je.

– « Car il te manque l’amour ! ».

Je restai naturellement stupéfait, car j’ai toujours éprouvé un amour profond pour tous mes semblables…

– « Et pourquoi l’amour me fait-il défaut ? » rétorquai-je au Gardien. Il répondit :

– « Parce que tu as oublié ta Mère ; tu es un fils ingrat et un fils ingrat ne progresse pas dans ces études ! ».

Je restai franchement troublé. Ma mère était désincarnée depuis bien longtemps ; je répondis :

– « Mais, je ne sais même pas où elle est… ».

– « Comment se fait-il que tu ne saches pas où elle est ? Impossible ! Ce que je suis en train de te dire, c’est pour ton bien ».

– « Bon, j’essaierai de savoir quelque chose, dis-je… ».

J’entrai en Méditation ; je voulais comprendre les paroles du Gardien du Temple et enfin je compris. En réalité, vraiment, cet homme se référait concrètement à la Divine Mère Kundalini, à l’Arcane 2 du Tarot (que vous voyez ici représentée), à la Papesse, au Serpent Igné de nos pouvoirs magiques.

Je me concentrai terriblement sur elle ; je la suppliai d’éliminer de ma nature certains éléments inhumains et je fus vraiment aidé. Devi Kundalini Shakti, la Papesse du Tarot, m’assista, et je pus véritablement éliminer de ma nature tous ces éléments inhumains que nous portons en nous. Seul est resté en moi l’Être ; l’Ego est bien mort, il n’existe plus en moi.

Grâce à quoi, seul l’Être (par le biais de cela, mon insignifiante personne qui ne vaut rien), peut enseigner librement, sans cet inconvénient de l’Ego.

Ici s’achèvent mes paroles. Paix Invérentielle !