L’Absolu

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Tarot et Kabbale

« Le contenu substantiel de cette oeuvre s’adresse à une humanité plus avancée, car les gens de cette époque barbare ne sont pas capables de comprendre ces choses » Samaël Aun Weor. L’Absolu est l’Etre de tous les Etres. Il est ce qui est, ce qui a toujours été, et ce qui sera toujours. Il s’exprime sous forme de mouvement et de repos abstraits absolus. Il est la cause de l’esprit et de la matière, mais il n’est ni l’un ni l’autre. L’Absolu est au-delà du mental ; le mental ne peut le comprendre, car nous devons sentir sa nature par intuition.

L’Absolu est au-delà de la vie conditionnée. Au-delà de ce qui est relatif se trouve l’Etre réel (Lui) , le Non-Etre parce qu’il ne garde aucune concordance avec nos concepts, mais il est l’Etre réel. Parce que nous ne le comprenons pas intellectuellement, il est pour nous comme un non-être même s’il est l’Etre réel de l’Etre.

Etre vaut mieux qu’exister, et la raison d’être de l’Etre, c’est l’Etre même. Notre existence légitime se trouve dans l’Absolu, qui est un non-être, un non-exister aux yeux de la raison humaine.

L’Absolu n’est pas un Dieu, encore moins un personnage divin ou humain. Il serait absurde d’attribuer une forme a ce qui n’a pas de forme ; ce serait une sottise que de tenter d’anthropomorphiser l’espace.

L’Absolu est sans nul doute l’espace abstrait inconditionné et éternel, bien au-delà des dieux et des hommes. L’Absolu est la lumière incréée qui ne fait d’ombre nulle part durant la nuit profonde du grand Pralaya.

L’Absolu est au-delà du temps, du nombre, de la mesure, du poids, du hasard, de la forme, du feu, de la lumière et des ténèbres. Néanmoins, Il est le feu et la lumière incréée.

L’Absolu a trois aspects : Ain, Ain-Soph, Ain-Soph-Aur.

Ain s’appelle aussi Sat en sanscrit, c’est-à-dire l’Absolu non-manifesté.

Dans l’Ain-Soph, qui est le second aspect, existe déjà une certaine manifestation. C’est là que demeurent toutes les créatures quand vient le grand Pralaya (nuit cosmique), parce qu’elles n’ont pas le droit de pénétrer dans l’Ain, c’est-à-dire dans l’Absolu non-manifesté, au-delà de la pensée, du Verbe, de l’atome, du son, au-delà de tout ce qui a une forme, un nombre, un poids, etc.

Le troisième aspect, selon la Kabbale hébraïque, est l’Ain-Soph-Aur ; on y trouve le premier cosmos, le Protocosmos purement spirituel, l’Absolu solaire formé de multiples soleils spirituels.

Pratique : Méditer sur l’Absolu et sur le Pralaya, en rendant le mental tranquille et silencieux.