La rupture des processus mécaniques (conscience, retour et réincarnation)

Samaël Aun Weor

Mes chers frères, il est bon que ce soir nous pénétrions profondément dans le sujet de la Conscience. Beaucoup croient qu’au moyen de la Loi de l’Évolution, on peut atteindre l’Auto-réalisation Intime de l’Être et, naturellement, c’est une grossière erreur. Nous ne nions pas la Loi de l’Évolution ; il est évident qu’elle existe. L’absurde, précisément, consiste à attribuer à cette Loi des aspects psychologiques qu’elle n’a pas. Il est ostensible que toute montée est suivie d’une descente ; une montée infinie serait inconcevable. Si nous montons sur une montagne, nous arrivons au sommet, et là, inévitablement, nous allons nous retrouver avec la descente. Il en va ainsi des lois de l’Évolution (mes chers frères) et de l’Involution : on évolue jusqu’à un certain point complètement défini par la Nature et ensuite commencent les processus involutifs.

Observez ce qui se passe pour une plante : il est évident que lorsque la semence germe, l’Évolution est en marche et, au fur et à mesure que la tige va croître, on peut discerner la force impulsive, évolutive, de la Nature. Cette Évolution continue dans la plante, dans le végétal, jusqu’à ce qu’elle donne un fruit, qu’elle se reproduise, etc. Plus tard, avec le temps, elle commence ses processus involutifs et nous voyons alors que les feuilles se fanent peu à peu, jusqu’à ce que, pour finir, cette si belle plante se convertisse en un tas de bois. C’est la force de type involutif.

Voyez, mes chers frères, ce qui arrive chez les êtres humains : il est évident qu’à l’intérieur du ventre de la femme il existe des processus évolutifs lorsqu’elle est enceinte. À sa naissance, la créature est en Évolution. À mesure qu’elle passe par les processus de l’enfance, de l’adolescence, de la jeunesse, de la maturité, elle passe par des processus évolutifs, mais, plus tard, ceux-ci sont suivis de processus involutifs. Nous voyons alors que la personne va peu à peu vieillir, se faner comme une plante qui se trouve dans un processus de détérioration, et enfin, elle vieillit et meurt. C’est la crue réalité, mes frères. Mais attribuer à ces Lois d’Évolution et d’Involution des aspects psychologiques qu’elles n’ont pas, c’est faux, absurde.

Lorsqu’on lit toutes les théories qui existent sur l’Évolution, on se rend compte à quel point ce dogme est artificiel. Le Mental humain s’est tellement détérioré, qu’ils ne savent même plus voir les processus destructifs, involutifs, à grande échelle. Observez les penseurs actuels : ils tombent dans des absurdités aussi terribles que d’attribuer, par exemple, à la Loi de l’Évolution les processus destructifs et aussi de type involutif.

Attribuer à l’Évolution des processus involutifs ? Attribuer à l’Évolution des processus dégénératifs, des processus de détérioration ? C’est le comble de l’absurde ! Mais c’est ainsi : les gens sont totalement embouteillés dans ce DOGME DE L’ÉVOLUTION !

Ce qu’il nous faut, mes chers frères, c’est nous écarter de ces Lois Mécaniques de la Nature, nous écarter des Lois d’Évolution et d’Involution. Ces Lois constituent l’axe mécanique de toute cette machinerie que nous appelons « Nature ». Mais si nous ne nous écartons pas de ces deux Lois Mécaniques, nous continuerons à l’intérieur du Samsara, c’est-à-dire à l’intérieur de cette ROUE TRAGIQUE de vies et de morts.

Il nous est nécessaire de prendre le SENTIER DE LA RÉVOLUTION DE LA CONSCIENCE ; ce Sentier s’écarte des Lois d’Évolution et d’Involution.

Le Sentier de la Révolution de la Conscience était déjà enseigné par le Divin Maître : c’est le « Chemin resserré, étroit et difficile, qui conduit à la Lumière » et « très rares sont ceux qui le trouvent »…

Jésus n’a pas dit qu’il y avait trois chemins, ni cinq, ni sept, ni douze, comme beaucoup le pensent. Jésus nous a parlé d’un CHEMIN UNIQUE : « resserré, étroit et épouvantablement difficile »…

Le Grand Kabire Jésus n’a pas non plus promis le Royaume à tout le monde. Si nous étudions attentivement les Quatre Évangiles, nous pouvons voir que le Maître a souligné la difficulté d’entrer dans le Royaume. Il est écrit : « IL Y A BEAUCOUP D’APPELÉS ET PEU D’ÉLUS » ; mais lorsqu’on parle d’élus, tous se sentent élus. Les Protestants croient que ce sont eux les élus, les Catholiques supposent que ce sont eux, et chacun d’eux, du fait d’être affilié à telle ou telle secte, à telle ou telle Religion, suppose être élu.

Non, mes chers frères ! Nous devons être un peu plus matures dans nos pensées. Pour être élu, il faut atteindre la SECONDE NAISSANCE, cette Seconde Naissance dont nous a parlé Nicodème et dont nous a également parlé Jésus. Rappelez-vous, mes chers frères, ce qui est écrit dans les Saintes Écritures : Nicodème, s’approchant de Jésus, lui dit :

– Maître, on voit donc, assurément, que tu es un envoyé de Dieu ; sinon, tu ne pourrais pas faire tel ou tel miracle. Et Jésus répondit à Nicodème :

– Il est nécessaire que tu naisses de nouveau, pour pouvoir entrer dans le Royaume des Cieux. Nicodème fut surpris, il ne comprit pas ; et Jésus le lui confirma en disant :

– Tu es un Maître d’Israël et tu ne connais pas ces choses ? En vérité, en vérité, je vous le dis, ce qui naît de la chair est chair ; ce qui naît de l’Esprit est Esprit. Il est nécessaire que tu naisses de nouveau pour pouvoir entrer dans le Royaume des Cieux.

C’est-à-dire que si on n’atteint pas la Seconde Naissance, on ne peut pas non plus entrer dans le Royaume. Ce qui importe, c’est d’arriver à cette Seconde Naissance ; on n’y arrive pas avec de simples théories, ni à base de simples croyances intellectuelles. On a besoin de quelque chose de plus…

La Nature parle par elle-même. Regardons les plantes, regardons toutes les créatures : la naissance est quelque chose de parfaitement naturel, et la Seconde Naissance a sa base sur ces mêmes Forces de la Nature.

Nous avons souvent et amplement parlé des Trois Facteurs de la Révolution de la Conscience.

MOURIR : oui, il est nécessaire de mourir ! L’Ego, le moi-même, le soi-même, le Moi doit mourir.

NAÎTRE : il est évident qu’il est nécessaire de naître ; les Corps Solaires doivent naître en nous, parce que c’est ainsi seulement que nous pouvons incarner l’Être.

SACRIFICE POUR L’HUMANITÉ : c’est l’Amour. Nous devons nous sacrifier pour les millions d’êtres qui peuplent le monde. Ce sont donc les Trois Facteurs de la Révolution de la Conscience.

Jésus les synthétise en disant : « Celui qui veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive »… SE RENIER SOI-MÊME signifie dissoudre l’Ego, le Moi, le moi-même.

PRENDRE LA CROIX, la mettre sur nos épaules, signifie travailler dans la Forge des Cyclopes, dans la Neuvième Sphère, parce que la Croix est éminemment phallique. SUIVRE LE CHRIST, c’est l’Amour, le sacrifice pour nos semblables.

Il faut travailler intensément avec les Trois Facteurs ; c’est ainsi seulement qu’il est possible d’arriver à l’Auto-réalisation Intime de l’Être. Mais les gens croient que c’est uniquement au moyen de l’Évolution que nous arrivons à cette Auto-réalisation. Voilà où se trouve précisément l’erreur, car l’Auto-réalisation ne peut être le produit d’une mécanique, même si celle-ci est de type évolutif.

Si cette grande Mécanique de la Nature pouvait, en évoluant, nous amener jusqu’à la Libération Finale, eh bien, ce serait comme de croire que Dieu est un tyran ; car faire aller quelqu’un de force là où il ne veut pas aller est absurde. Ils sont des millions ceux qui ne veulent même pas aller au Ciel. Pourquoi les emmènerait-on de force ? Beaucoup de gens, par exemple, ne veulent pas des Enseignements Ésotériques, pourquoi quelqu’un les donnerait-il de Force ?

Il est nécessaire de changer, mais pourquoi doit-on faire changer les gens de force ? Si la Mécanique Évolutive doit faire changer les gens de force, alors Dieu est un tyran. Mais c’est absurde : Dieu n’est pas un tyran ! Dieu donne à chacun la liberté de suivre le chemin qu’il veut, il ne rend personne esclave, il respecte le LIBRE ARBITRE de chacun.

Beaucoup croient, par exemple, qu’à travers les innombrables « réincarnations », on arrive à la Perfection, mais c’est faux. Les gens ne savent plus faire la distinction entre ce qu’est la RÉINCARNATION et ce qu’est le RETOUR.

La Réincarnation a été enseignée en Inde par le Seigneur Krishna (lequel, comme on le sait, a vécu quelques milliers d’années avant Jésus). Mais Krishna n’a pas dit que tous les êtres humains se réincarnaient. Krishna enseigna que seuls les Dieux, les Devas, les semi-Dieux, les Titans, etc., sont appelés à se réincarner. Cela paraîtra étrange à beaucoup, mais c’est ainsi : pour se réincarner, avant tout, il faut acquérir une INDIVIDUALITÉ DÉFINIE et les êtres humains n’ont pas une Individualité définie ; si nous les observons soigneusement, ils sont remplis de terribles contradictions.

Chacun sait qu’à l’intérieur de lui il porte beaucoup de contradictions et il essaie de les corriger, naturellement, avec des excuses. Mais, si nous pouvions nous voir entièrement dans un miroir, tels que nous sommes, nous serions remplis de honte en contemplant nos contradictions intimes. Le motif, la cause de celles-ci réside précisément dans la MULTIPLICITÉ DU MOI.

À l’intérieur de chacun des cylindres de notre machine organique, nous avons différents Mois. Par exemple, le Moi de l’Intellect dit : « Je vais étudier un moment » ; mais, le Moi du mouvement entre dans la dispute et dit : « Non ! J’ai envie de marcher un peu » ; et ensuite, un troisième surgit dans la dispute, par exemple le Moi de la faim, de la gloutonnerie ou de l’estomac (c’est comme vous voulez l’appeler) et il dit : « Non ! Je préfère manger »… Vous voyez combien de contradictions nous avons !

Or, les défauts que nous avons sont innombrables et chacun d’eux est personnifié par un Moi. Ainsi, nous n’avons pas une véritable Individualité ; ces Mois n’ont aucune concordance entre eux : ils se combattent, se disputent, ils n’ont pas d’ordre défini.

Lorsque l’un d’entre eux arrive à dominer tous les autres, il contrôle le cerveau et contrôle les centres capitaux de la machine organique, et nous voyons alors que l’individu s’enthousiasme pour une idée ou pour une personne du sexe opposé, etc. Mais, une fois que ce Moi est de nouveau supplanté, nous voyons alors que celui qui avait juré un éternel amour ou loyauté envers une cause, se retire, laissant, bien sûr, tous les autres, toutes les personnes perplexes, stupéfaites, confondues…

Le corps humain est donc une machine contrôlée par de multiples Mois. Il serait absurde de supposer que ces multiples Mois se réincarnent. Lorsqu’arrive l’heure de la mort, ce qui continue au-delà du cimetière est une légion de Démons, oui, des MOIS-DÉMONS qui personnifient nos erreurs. Après un certain temps, ces MOIS-DIABLES retournent, reviennent, se réincorporent dans un nouvel organisme, c’est tout. En se réincorporant, ils répètent exactement toutes les actions de leurs vies précédentes ; c’est ça la Loi de l’Éternelle Récurrence.

Ainsi, les Lois de RETOUR et de RÉCURRENCE gouvernent toute l’humanité. Comment peut-on parler de Réincarnation dans ce sens ? La Réincarnation est pour les individus qui n’ont plus d’Ego, qui n’ont plus ces Mois, pour des individus qui sont pur Esprit, pour des Individus Sacrés.

C’est ce que dit le terme Réincarnation, mes chers frères ; « INCARNATION », nous savons bien ce qu’est «l’Incarnation » : la descente de la Divinité chez un Homme, et la « RÉINCARNATION », cela signifie la répétition de cette descente dans un nouvel organisme humain. C’est cela, au fond, la Doctrine.

Le problème, c’est que, dans le Monde Occidental, on a tergiversé à propos de cette Doctrine de la Réincarnation et on l’a confondue avec la Loi de l’Éternel Retour. Faites la distinction entre Réincarnation et Retour ! Vous tous, vous retournez ; on ne peut pas encore dire que vous vous réincarnez, car vous n’êtes pas des Individus Sacrés ; c’est clair. Si vous voulez vous réincarner, vous avez besoin de mourir d’instant en instant. C’est seulement en éliminant cet Ego que vous pourrez dire que vous vous réincarnez. À mesure que l’Ego est éliminé, se développent en nous des processus extraordinaires.

Avant tout, il est nécessaire que vous sachiez que l’ESSENCE, le matériel psychique, est une émanation, disons, de l’Âme Universelle en nous (je synthétise sous cette forme pour que vous puissiez me comprendre). Cette Essence est encastrée, est embouteillée parmi tous ces multiples Mois-diables que nous avons à l’intérieur de nous. À mesure que ces Mois vont être annihilés, l’Essence va se libérer.

Par exemple : si nous possédons un parfum placé dans beaucoup de flacons, il est évident qu’à mesure que nous allons détruire ces flacons, le parfum va s’évaporer, se libérer. C’est ce qui arrive avec la Conscience, avec l’Essence embouteillée dans les Mois : à mesure qu’on va désintégrer chaque Moi, on va libérer l’Essence, et à mesure qu’on va la libérer, elle va prendre une forme définie.

La première chose qui commence à s’établir en nous est la fameuse PERLE SÉMINALE dont nous parle le TAO. Plus tard, au fil du temps, la Perle Séminale se transforme en EMBRYON D’OR, et cet Embryon d’Or se développe de plus en plus, à mesure que les Mois sont détruits, annihilés, désintégrés.

L’Embryon d’Or vient établir en nous un équilibre complet entre le Spirituel et le Matériel. L’Embryon d’Or vient nous donner une Individualité définie. Lorsque tout le Moi pluralisé est devenu poussière, ce qui reste en nous, c’est l’Embryon d’Or, la Conscience éveillée, illuminée, resplendissante. Une telle Conscience peut se mouvoir librement à travers l’espace infini.

Lorsque la Conscience s’éveille, nous n’avons plus de problème de DÉDOUBLEMENT, nous pouvons entrer et sortir à volonté du corps physique chaque fois que nous le voulons ; nous pouvons nous mouvoir dans tout l’espace infini.

L’important, donc, mes chers frères, c’est que dans ce travail de « Mourir », vous sachiez réduire en cendres l’Ego. Il convient d’apprendre à utiliser l’Énergie Créatrice. Rappelez-vous que dans les Mystères Gnostiques figurent toujours le CALICE et la LANCE. La Lance représente précisément la Force Virile Masculine, le Calice représente la Yoni Féminine. Il faut apprendre à utiliser la Lance et le Calice. La Force Masculine et la Force Féminine.

Les grands Sages de l’antiquité profitaient du SAHAJA MAÏTHUNA pour annihiler les Mois, pour les réduire en cendres, pour qu’ils redeviennent poussière. On parle toujours de la Copulation Métaphysique, du Coït Chimique… car c’est durant le Sahaja Maïthuna, au moment suprême, qu’on peut demander à notre DIVINE MÈRE KUNDALINI QU’ELLE UTILISE LA LANCE, c’est-à-dire la Force Sexuelle, pour réduire en cendres, en poussière, ces Mois qui contrôlent l’organisme humain ; et il est évident qu’avec le Pouvoir de la Lance, ces Mois se désintègrent très rapidement.

Et à mesure qu’ils vont se désintégrer, il va s’établir aussi, à l’intérieur de notre Être, la Perle Séminale, qui, plus tard, comme je l’ai déjà dit, se convertira en Fleur d’Or ou en Embryon d’Or. C’est le MYSTÈRE DE LA FLEURAISON D’OR. Il faut comprendre tout cela à fond…

Quant aux personnes qui n’ont pas de conjoint (que ce soient des femmes ou des hommes), de toutes manières, elles doivent essayer de comprendre l’erreur qu’elles vont éliminer et, une fois bien comprise à fond, profondément, elles supplient alors la Mère Kundalini d’éliminer le Moi qui personnifie cette erreur psychologique.

La différence entre les célibataires et les couples consiste en ce que ces derniers, comme ils disposent de la FORCE DE LA LANCE, peuvent détruire ces Mois rapidement ; c’est tout.

Maintenant, les célibataires peuvent détruire les Mois, en demandant à la Mère Kundalini d’éliminer l’erreur qui a été comprise à fond. Mais, lorsqu’il s’agit de détruire, par exemple, les Trois Traîtres ou d’aller plus loin, d’éliminer, par exemple, le Dragon des Ténèbres ou beaucoup d’autres méchants éléments subjectifs que l’être humain porte dans ses profondeurs Infraconscientes, le Pouvoir de la Lance devient alors indispensable durant le Sahaja Maïthuna.

Ainsi, mes chers frères, il faut comprendre cela, il faut le comprendre profondément. Lorsque la Conscience est complètement libérée, lorsqu’elle est nue face à la Grande Réalité, alors nous pouvons voir, entendre, toucher et palper les grandes réalités des Mondes Supérieurs. Nous nous transformons en INVESTIGATEURS COMPÉTENTS de la vie dans les Mondes Supérieurs.

Le processus de Mourir est donc assez profond, mes chers frères. Maintenant, quant au processus de Naître, il est évident qu’il faut travailler avec les hydrogènes, cela appartient au Sahaja Maïthuna : au moyen d’un choc spécial (comme je l’ai déjà expliqué tant de fois), on fait passer l’HYDROGÈNE SEXUEL à une Seconde Octave de type supérieur ; cette Seconde Octave résonne avec les notes Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, et elle va se cristalliser, après avoir saturé les cellules, sous la forme splendide et merveilleuse du CORPS ASTRAL.

Et lorsqu’on fait passer l’Hydrogène Sexuel à une Troisième Octave, on fabrique alors le CORPS MENTAL. Que cet Hydrogène agisse avec les notes Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, c’est un fait. Le Corps Mental est extraordinaire, merveilleux…

Lorsque l’Hydrogène Sexuel s’élève à une Quatrième Octave de type supérieur, il vient alors se cristalliser (avec les Sept Notes musicales) sous la forme splendide du CORPS CAUSAL. En arrivant à cette hauteur, nous pouvons incarner ce qui s’appelle « Âme Humaine ou Causale » (le troisième aspect de la triade Atman-Bouddhi-Manas). Alors, nous avons un Homme avec une Âme, un HOMME AUTHENTIQUE, un Homme Légitime, un Homme Véritable.

Mais on n’arrive pas à ces hauteurs, mes chers frères, par de simples croyances ou des dogmes, ou à travers les processus évolutifs. Réellement, c’est seulement en travaillant avec les Trois Facteurs de la Révolution de la Conscience qu’on peut fouler ce Sentier qui doit nous conduire jusqu’à la Libération Finale. Il est nécessaire de comprendre cela à fond, profondément. Pour aujourd’hui, mes chers frères, contentez-vous de ce dont nous avons parlé, méditez profondément…

Si l’un d’entre vous a une question à poser, il peut le faire avec la plus entière liberté…

Disciple. Vénérable Maître, j’ai lu récemment quelque chose se rapportant à la Roue du Samsara et, dans cet exposé (qui a été fait sur cette Loi Karmique), on disait que l’Âme passait par différentes étapes à chaque retour : en commençant par le Bélier à un retour, et en continuant ainsi, successivement, par tous les Signes Zodiacaux. Il est clair qu’on peut faire plusieurs tours dans ces mêmes signes, mais qu’on va procéder de cette manière : d’une manière progressive. Ce qui est curieux, dans ce cas, c’est qu’ils ont analysé, dans cet exposé, les types d’Âmes qui vont passer par ces différentes étapes ; et ce qui est curieux, c’est que ces analyses qu’ils ont faites coïncident avec la personnalité analysée. Maître, que pourriez-vous nous dire à ce sujet ?

Maître. Je répondrai à votre question avec le plus grand plaisir, mon cher frère Ch. Il est évident que les êtres humains naissent sous tel ou tel signe zodiacal ; tout dépend de la Loi du Karma individuel. EN CELA, IL N’Y A PAS DE PLANS CONCRETS, comme le croit l’auteur auquel vous faites allusion. C’est essentiellement une question karmique et rien d’autre. Lorsque l’Initié se libère enfin de la Loi de Récurrence (Loi qui, entre parenthèses, nous oblige encore et encore à répéter dans chaque vie les mêmes faits de la vie précédente), nous pouvons alors choisir notre Signe Zodiacal à volonté.

La sagesse hindoue nous parle des DOUZE NIDANAS, c’est-à-dire des Douze Causes de l’Existence. Ces Douze Causes sont en relation, précisément, avec les douze signes zodiacaux. Dans les Mondes Supérieurs, il existe le TEMPLE DU ZODIAQUE. Dans ce Temple, il y a douze sanctuaires. Et lorsque l’Initié veut prendre un corps et s’incarner (parce que lui, par contre, il se réincarne), il entre dans le Sanctuaire désiré. Certains désireront se réincarner sous la Constellation du Lion, par exemple, d’autres sous la Constellation du Verseau, du Poisson ou du Bélier, etc.

En tous cas, lorsque l’Initié veut prendre un corps, se réincarner, il entre volontairement dans n’importe lequel des douze signes zodiacaux ; là, il attend jusqu’à ce que viennent les Maîtres du Karma ; ils se chargent alors de réaliser la connexion du cordon d’argent avec le spermatozoïde qui doit aller dans une matrice. Mais, prêtez attention : assurément, L’INITIÉ ÉVEILLÉ ET CONSCIENT PEUT CHOISIR SON SIGNE ZODIACAL À VOLONTÉ.

C’est ce que je dois vous dire, mes chers frères, par rapport à la question du zodiaque. Il est bon que vous éliminiez de votre mental ce Dogme de l’Évolution, car ce dogme vous induit en erreur.

D. Merci beaucoup, Maître. Puis-je poser une autre question, Maître ?

M. Bien sûr !

D. Il est certain, Maître, que votre affirmation que « à chaque incarnation nous venons répéter exactement les mêmes faits réalisés dans la précédente » nous a causé une petite préoccupation, c’est-à-dire qu’à chaque retour, nous venons pour répéter ce que nous avons fait auparavant. Cette affirmation me préoccupe un peu, elle me paraît un peu excessive, il me semble qu’il doit y avoir au moins quelques petites variantes…

M. Eh bien, mon frère, dans la vie, il y a de tout : il y a des répétitions exactes et des petites variantes, comme vous l’affirmez. À mesure qu’on va éveiller sa Conscience, on va aussi se rendre indépendant de cette Loi de Répétitions, et une fois qu’on s’est totalement éveillé, on n’a plus rien à voir avec la Loi de Récurrence, on se libère !

Mais il existe, dans certains lieux du monde, des gens qui répètent exactement jusque dans les moindres détails : des gens qui naissent toujours dans le même village, qui se marient toujours au même âge, qui organisent leur vie économique de la même manière, etc. Ces personnes, en général, apparaissent comme si elles étaient des prophètes, elles disent par exemple : « Lorsque j’aurai 20 ans, j’aurai un magasin de telle et telle forme ; lorsque j’aurai 40 ans, j’aurai tant d’enfants et ma vie sera comme cela et cela et cela »… Et, plus tard, on peut vérifier que les prophéties de ces gens se sont exactement accomplies.

Alors, si on n’a pas suffisamment de compréhension, on arrive à penser que ces gens sont intuitifs ou prophétiques, ou quelque chose de ce style. Mais il n’en est rien : ce qui arrive, c’est que ces gens, comme ils répètent toujours la même chose, connaissent déjà leur rôle de mémoire ; c’est tout. Ce qui est intéressant, c’est que nous nous rendions indépendants de la Loi de Récurrence, que nous nous rendions vraiment libres, et c’est pourquoi il est nécessaire, mes chers frères, de DISSOUDRE L’EGO, car c’est seulement en dissolvant l’Ego que nous éveillons la Conscience et c’est seulement en éveillant la Conscience que nous nous rendons indépendants, que nous nous libérons de la Loi de Récurrence. Compris ?

D. Maître, je voudrais poser une question : lorsqu’on fabrique les Corps Solaires et qu’on n’éveille pas sa Conscience (car, comme vous l’avez dit, « on peut fabriquer les Corps Solaires sans avoir éliminé totalement les éléments subjectifs des perceptions, c’est-à-dire les MOIS), qu’arrive-t-il dans ce cas ?

M. Eh bien, mes chers frères, il n’y a pas de doute qu’il y a des gens qui fabriquent les Corps Solaires et qui, cependant, ne dissolvent pas l’Ego. En ne dissolvant pas l’Ego, ils n’éveillent pas non plus leur Conscience de manière objective, parfaite. Il est clair que ces gens deviennent des HANASMUSSEN avec un Double Centre de Gravité, des échecs cosmiques.

C’est pourquoi le travail doit être complet : il est nécessaire d’éliminer l’Ego et de fabriquer les Corps Solaires. Par la même Force Sexuelle avec laquelle on fabrique les Corps Solaires, on détruit aussi l’Ego. Celui qui apprend à manier la Lance, c’est-à-dire la FORCE D’ÉROS, peut, avec ce Pouvoir Érotique, réduire en cendres l’Ego animal.

Mais, ce qui importe, c’est que, durant la copulation chimique ou métaphysique (comme nous voulons l’appeler), on dirige tout le commerce sexuel vers l’intérieur et vers le haut, vers la Divinité, vers la Divine Mère Kundalini. À ce moment là, on prie notre Mère Sacrée, on lui demande d’empoigner la Lance d’Éros, pour que, avec cette force prodigieuse, elle RÉDUISE EN CENDRES LE MOI que nous avons compris, et c’est ainsi que nous allons mourir peu à peu. Une fois la mort atteinte, vient alors l’éveil total de la Conscience.

C’est une absurdité de se contenter de fabriquer uniquement les Corps Solaires et de ne pas mourir. Il est nécessaire de fabriquer les Corps Solaires et de détruire l’Ego. C’est ainsi seulement que le travail est complet ; dans le cas contraire, on s’expose, mes chers frères, à un échec cosmique. Vous savez qu’un Hanasmussen est horrible. Un Hanasmussen a un Double Centre de Gravité ; il est composé de deux entités : d’une part l’Ego (diabolique, terrible et pervers) et, d’autre part, le Maître Secret vêtu des Corps Solaires ; UN MAÎTRE BLANC ET UN AUTRE NOIR ; un double Centre de Gravité. C’est ça un Hanasmussen, un avorton de la Mère Cosmique ! Je ne veux pas que vous alliez échouer, comprenez à fond ce qu’il faut faire…

D. Maître, je voudrais (s’il reste toujours un peu de « bobine » pour nos frères) que vous puissiez les informer (de quelque chose qui est propre à nous qui sommes en contact avec le Maître) sur ce dont vous nous aviez parlé à d’autres occasions, en relation avec la conférence de ce soir. C’est-à-dire que ce que tous les étudiants connaissent, c’est ce qui est en relation avec les 108 Vies que l’on assigne à tout être humain. Mais, par contre, ce que ne connaissent pas les étudiants (parce que cela n’a pas encore été écrit), c’est cette conférence que vous nous avez donnée sur les 3 000 opportunités qu’on nous donne.

Bien sûr, c’est quelque chose de très long, mais, je vous en prie, Maître, pourriez-vous donner à ces frères, d’une certaine manière, le privilège d’entendre directement votre voix sur ce thème qu’ils ne connaissent pas encore…

M. C’est avec le plus grand plaisir, mon cher frère, que je vais donner une réponse à votre question, ou plutôt, que je vais donner une explication sur le thème que vous proposez.

On donne 3 000 opportunités à toute MONADE DIVINE, c’est-à-dire qu’il existe 3 000 CYCLES pour toute Monade Divine (n’allez pas confondre « cycles » avec « siècles », ce qui est différent). Lorsque je parle de 3 000 Cycles ou Aéons de Temps, vous devez savoir le comprendre…

Chacun de ces cycles inclut, non seulement les évolutions à travers le Minéral, le Végétal et l’Animal, mais aussi, en plus, 108 VIES humaines qui sont assignées à l’Essence, à la Conscience. Il est évident que si ces 108 Vies ne sont pas correctement utilisées, vient l’échec. Alors, l’Essence, la Conscience, se précipite sur le chemin involutif ; elle rentre dans les Mondes Infernaux : elle recule dans le temps en passant par les processus animaloïdes, végétaloïdes et minéraloïdes.

Lorsqu’elle arrive donc à l’état de « fossile » ou minéraloïde, les Mois – c’est-à-dire l’Ego – sont réduits en poussière cosmique ; et lorsque l’Ego ou le Moi est réduit en poussière cosmique à l’intérieur de la Terre, l’Essence sort de nouveau à la lumière du soleil : nue, propre, pure, pour initier un nouveau cycle évolutif qui débutera par la pierre, qui montera par le végétal, l’animal, et qui, pour finir, reconquerra l’état humain qu’elle avait perdu autrefois.

En entrant une autre fois dans un nouvel état humain, on lui assigne, comme avant, 108 Vies. Si elle les utilise, c’est merveilleux ! Et si elle ne les utilise pas, le processus se répète.

De sorte qu’on donne 3 000 de ces Cycles à toute Monade divine pour son Auto-réalisation Intime. Mais, si la Monade ne sait pas utiliser les 3 000 Cycles, c’est-à-dire si elle échoue, les opportunités se referment et elle absorbe alors son Essence, sa Conscience, et pénètre au sein de l’Esprit Universel de Vie pour toujours.

Cette Monade jouira donc de la Félicité comme toute Monade, mais elle ne sera pas une MONADE-MAÎTRE, elle aura échoué dans ses tentatives d’atteindre la Maîtrise. C’est la crue réalité des choses, mes chers frères, et je veux que vous compreniez…

Maintenant, vous ne savez pas ce qu’est une Monade, j’espère que vous comprendrez. La Monade n’est pas l’Atman, Bouddhi et Manas dont parlent les Théosophes ; la Monade est plus à l’intérieur : c’est l’ANCIEN DES JOURS et, à l’intérieur de l’Ancien des Jours, se trouvent donc le CHRIST et la Force Sexuelle qui est l’ESPRIT SAINT, VOILÀ CE QU’EST LA MONADE ! Elle doit demander à l’Essence de prendre enfin un corps, une forme, dans le laboratoire de la Nature, dans le but de se transformer en Âme, de devenir Conscience éveillée.

Lorsque l’être humain triomphe, c’est-à-dire lorsque la Conscience s’auto-réalise, se libère du Mental en s’absorbant dans Atman, l’Ineffable, et, beaucoup plus tard, en s’absorbant dans l’Ancien des Jours, alors, l’Ancien des Jours s’auto-réalise, c’est une MONADE AUTO-RÉALISÉE.

Et, beaucoup plus tard, elle s’absorbe dans ISHVARA, ce Rayon d’où a émané l’Ancien des Jours ; alors, Ishvara, avec la Conscience, se convertit en un LOGOS. Lorsqu’on se convertit en un Logos, on se libère du Système Solaire, et lorsqu’on se libère du Système Solaire, on a le droit de vivre dans les mondes de PARAMA-PADA, pendant qu’arrive la profonde Nuit Cosmique.

À l’arrivée de la Nuit Cosmique, à l’arrivée de la Nuit du Grand Pralaya, on s’absorbe dans l’ESPACE ABSTRAIT ABSOLU et là, on vivra durant SEPT ÉTERNITÉS dans une Félicité inconcevable, bien au-delà de tout…

Après, dans le futur Maha-Manvantara, il est évident qu’il faudra rentrer dans une nouvelle activité, pour des Cycles ou des Âges Transcendantaux de l’Esprit d’ordre supérieur, sur lesquels je parlerai plus tard, car ce n’est pas encore le moment.

D. Maître, vous qui êtes si bon, voudriez-vous nous préciser certains concepts ? Vous venez de mentionner que « la Monade a envoyé l’Essence pour qu’elle se convertisse en Âme » et nous avions entendu les concepts suivants : « on est Esprit, on a une Âme »… Bien sûr, à mesure qu’on écoute, nous pensons que autant l’un que l’autre sont essentiels, indispensables pour la Monade. Voudriez-vous développer un peu plus la différence qu’il y a entre l’Esprit et l’Âme, Maître ?

M. Avec le plus grand plaisir, mon cher frère. En tout cas, j’ai parlé de manière synthétique, mais si vous voulez, je vais donc entrer dans les détails ; Je ne pensais pas entrer dans les détails, je pensais parler de manière synthétique… en épuisant un peu. Mais je vais essayer d’entrer dans les détails puisque c’est ce que vous voulez…

Il est clair que de l’ANCIEN DES JOURS lui-même émane donc ce que nous pourrions appeler l’Esprit, l’ATMAN-BOUDDHI-MANAS, et même ainsi, je suis en train de synthétiser : Atman, en fait, est l’ESPRIT-ÊTRE ; Bouddhi est l’ÂME SPIRITUELLE et le Manas Supérieur est l’ÂME HUMAINE. C’est-à-dire que l’Intime, Atman, émane de l’Ancien des Jours, mais l’Intime a deux Âmes : une Spirituelle, qui est Bouddhi et qui est féminine, et une masculine, qui est l’Âme Humaine.

Il est clair que de cette dernière, c’est-à-dire de l’Âme Humaine, provient l’Essence. L’Essence est malheureusement embouteillée ou encastrée parmi tous les Mois que l’être humain porte à l’intérieur de lui. Mais si l’être humain détruit tous ces Mois, l’Essence se libère, se convertit donc en EMBRYON D’OR ; et cet Embryon d’Or, plus tard, fusionne avec l’Âme Humaine. C’est ainsi que nous devenons des Hommes avec une Âme.

Cet Embryon a le pouvoir de transformer l’Âme Humaine et d’en faire une ÂME-MAÎTRE. Et, beaucoup plus tard, lorsque nous incarnons la Bouddhi, l’Embryon d’Or transforme aussi la Bouddhi, c’est-à-dire l’Âme Spirituelle et il la convertit en Âme-Maître et il convertit Atman lui-même en MAÎTRE.

Et lorsque l’Embryon d’Or s’absorbe à l’intérieur de la Monade, c’est-à-dire à l’intérieur de l’ANCIEN DES JOURS, l’Ancien des Jours s’auto-réalise. Et lorsque la Monade va au-delà, au plus profond, et s’absorbe dans ce Rayon qui émane de l’Esprit Universel de Vie, c’est-à-dire dans ISHVARA ou le LOGOÏ INTÉRIEUR, nous nous convertissons alors en Logos, en Logos Solaires ; et c’est l’objectif de notre Système Solaire.

Ce n’est qu’au moyen d’une totale Révolution de la Conscience que nous pouvons nous convertir en Logos. Lorsqu’on arrive au Logos, on se libère du Système Solaire. Celui qui SE LIBÈRE DU SYSTÈME SOLAIRE a le droit d’entrer à l’Absolu.

Mais, lors d’un futur Jour Cosmique, il devra revenir, une fois encore, dans cette Galaxie pour lutter, dans le but de SE RENDRE INDÉPENDANT DE LA GALAXIE, et il s’absorbera alors dans l’Absolu. Et, beaucoup plus tard, il devra revenir pour la troisième fois, pour SE LIBÉRER DE L’INFINI lui-même ; alors, après cela, il s’absorbera dans l’Absolu pour toujours, en se convertissant en PARAMARTHA-SATYA, c’est-à-dire en un DIEU AVEC LA CONSCIENCE CHRISTIFIÉE, en un Ineffable, en une créature à la splendeur inénarrable, à l’intérieur de l’Incommensurable Espace Abstrait Absolu ; c’est tout, m’avez-vous compris, mes chers frères ?

D. Merveilleux, Maître ! Bien sûr, nous comprenons qu’existe un dessein de la Conscience pour la MONADE, lorsqu’elle demande à son Essence ce que vous appelez un « laboratoire ».

Nous arrivons à comprendre que ce processus de descendre jusqu’à ce « plan » pour apprendre est nécessaire, précisément, pour acquérir des expériences, pour acquérir la Conscience, pour qu’en remontant à nos Entités Supérieures (pour ainsi dire), elles se convertissent à leur tour en ÂMES-MAÎTRES comme vous venez de nous le dire.

Et c’est surprenant, également, de se rendre compte que dans ces 3 000 opportunités qu’on donne à la Monade, il peut y avoir des Monades qui réintègrent l’Absolu en ayant échoué. Nous aimerions, donc, Maître, que vous nous expliquiez un peu plus, si possible, le but de ce plan.

M. Avec le plus grand plaisir, mon cher frère. En tous cas, il est certain que LES MONADES QUI PEUVENT ARRIVER À ÉCHOUER EN 3 000 CYCLES COSMIQUES SONT RARES, mais ce n’est pas impossible que certaines échouent. Une Onde Resplendissante de plus ou de moins dans l’Océan de l’Esprit Universel de Vie, qu’importe ? Simplement, c’est une onde qui n’est pas parvenue à l’Auto-réalisation et c’est tout.

Cette onde ne va pas entrer à l’Absolu, comme je viens de vous le dire, car cela est pour les PARAMARTHA-SATYAS. Cette Onde vivra dans l’Océan de l’Esprit Universel de Vie ; et c’est tout.

Il est clair qu’à la fin du Maha-Manvantara, cette onde entre, comme toutes les ondes à l’Espace Abstrait Inconditionné et Éternel du SAT IMMANIFESTÉ. Mais il est aussi bien certain qu’à l’arrivée de l’Aurore, cette onde sort avec toutes les Ondes ; c’est une bulle parmi l’Océan qui doit forcément sortir de l’Absolu. Elle ne pourra pas rester dans l’Absolu ; ne peuvent rester dans l’Absolu que les ONDES DE LUMIÈRE AUTO-RÉALISÉES, les Logos qui possèdent une Conscience christifiée, auto-réalisée (c’est, en dernière synthèse, l’effort que fait tout Logos).

Je veux que vous sachiez que dans les profondeurs de chacun, il y a un LOGOÏ INTÉRIEUR qui aspire à avoir une Conscience. Le Logoï qui réussit à avoir une Conscience se convertit en LOGOS AUTO-RÉALISÉ et tout Logos auto-réalisé a le droit de se convertir en PARAMARTHA-SATYA, c’est-à-dire en habitant de l’Absolu ; m’avez-vous compris ?

Un autre frère a-t-il une question ? Aucun frère ? Nous finissons pour le moment. Je prends congé et […]