Étymologies, significations et définitions des mots spirituels, religieux et philosophiques commençant par la lettre E.

Embryon Aurique

La symbiose des forces du ciel et de la terre cristallisée dans la Conscience superlative de l’Être au moyen de leur Auto-réalisation.

« Lorsque l’ego est détruit, l’Embryon Aurique se forme; alors les principes immortels entrent dans l’initié… » – Samael Aun Weor, Tarot et Kabbale

Être

Notre source divine intérieure, également appelée Monade, qui n’est pas facile à définir en termes conceptuels. L’utilisation du terme « Être » est toutefois importante par rapport à ses racines:

D’après le Dictionnaire d’Étymologie en Ligne: « O.E. beon, beom, bion » « soit, existe, vient à être, devient », de P.Gmc. *Beo-, *beu-. Cette racine « b » provient de la base PIE *bheu -, *bhu- « grandir, devenir », et en plus des mots en Anglais, il donnait l’Allemand présent à la première et à la deuxième personne chantée. (bin, bist, de O.H.G. bim « je suis », bist « tu es »), L. perf. Temps d’esse (fui « j’étais », etc.), O.C.S. byti « sois », Gk. Phu- « devenir » O.Ir. bi’u « je suis », Lith. Bu’ti « être », Rus. byt’ « être », etc. C’est aussi derrière Skt. Bhavah « devenir », « bhavati » devient, se produit, « bhumih » terre, monde. »

« La conception que nous avons de l’Être n’est pas l’Être. Tout concept intellectuel que nous avons créé à propos de l’Être n’est pas l’Être. Notre opinion de l’Être n’est pas l’Être. L’Être est l’Être et la raison d’être de l’Être c’est l’Être lui-même. » —Samael Aun Weor, La Doctrine Secrète de l’Anahuac

Éveillé

Un état de Conscience alerte avec une gamme infinie de développement. Une Conscience éveillée perçoit directement (à son niveau) la réalité; c’est-à-dire qu’elle est réceptive à voir ce qui est là. Ce ne sont pas des rêves, des fantasmes, des pensées ou des idées projetés. Une Conscience éveillée est ici et maintenant, voyant ce qui est. Avec le développement et l’expansion, la Conscience éveillée peut voir d’autres dimensions, au-delà des limites de la dimension physique.

« Lorsque le Bouddha a commencé à errer en Inde peu après son illumination, il a rencontré plusieurs hommes qui l’ont reconnu comme étant un être très extraordinaire. Ils lui ont demandé: « Es-tu un Dieu? » « Non », répondit-il. « Es-tu une réincarnation de Dieu? » « Non, répondit-il. » « Es-tu un sorcier, alors? » « Non. » « Eh bien, es-tu un homme? » « Non. » « Alors, tu es quoi? » Bouddha répondit simplement: « Je suis éveillé. »

« En effet, trouver dans la vie une personne éveillée et consciente de soi est une grande bizarrerie, car la Conscience des gens rêve généralement lorsque leur corps physique dort, et de même quand leur corps physique est éveillé. Oui, les gens conduisent des voitures avec une Conscience endormie, ils travaillent avec une Conscience endormie, marchent dans les rues avec une Conscience endormie, vivent tout le temps avec une Conscience endormie. C’est pourquoi il est très naturel pour un professeur d’oublier son parapluie ou de laisser un livre ou un portefeuille inaperçu dans sa voiture ; cela se produit parce que le professeur a sa Conscience endormie; il rêve donc… Il est très difficile pour les gens de reconnaître qu’ils sont endormis, car le monde entier se croit éveillé. Néanmoins si quelqu’un reconnaît avoir la Conscience endormie, il est évident qu’il commencerait à s’éveiller à partir de ce moment précis. […] Dans la vie, la Conscience de l’être humain est à peine éveillée; quand elle s’éveille, ce n’est que pour un bref instant, c’est-à-dire dans les cas d’une grande terreur, l’être humain se voit momentanément sous une forme intégrale. Ces moments sont inoubliables. Il est très difficile pour une personne qui rentre chez elle après avoir traversé une ville entière de se rappeler en détail toutes ses pensées, ses incidents, ses personnes, ses choses, ses idées, etc. En essayant de s’en souvenir, la personne trouvera d’énormes lacunes dans sa mémoire; ces lacunes correspondent précisément aux états de sommeil les plus profonds de sa Conscience. Certains étudiants en psychologie ont entrepris de vivre d’instant en instant avec leur Conscience en état d’alerte, mais soudainement, leur Conscience s’endort, peut-être en rencontrant un ami dans la rue, ou en entrant dans un magasin pour acheter quelque chose, etc., ainsi, quelques heures plus tard, lorsqu’ils se souviennent de leur décision de vivre d’instant en instant avec leur Conscience éveillée, ils se rendent compte que leur Conscience a commencé à s’endormir quand ils sont entrés dans tel ou tel lieu ou quand ils ont rencontré telle ou telle personne. Devenir conscient de soi est quelque chose de très difficile, cependant, on peut atteindre cet état en apprenant à être alerte et vigilant d’instant en instant. Si nous voulons atteindre la connaissance de soi, nous devons nous connaître nous-mêmes de manière intégrale. » – Samael Aun Weor, Fondamentaux de l’Éducation Gnostique

Catégories : Glossaire