Catégorie: Sexe

Dans le monde entier et dans la plupart des religions, l’acte d’Adultère a été considéré comme un crime passible de la peine de mort. Les Romains, les Juifs, les Hindous et de nombreuses autres cultures ont exigé que les adultères soient exécutés. Mais, les chefs religieux n’ayant pas réussi à expliquer pourquoi l’Adultère est un acte aussi grave, l’humanité est progressivement arrivée à une étape où peu de gens considèrent l’Adultère comme une mauvaise action. À notre époque «avancée» moderne, l’Adultère est célébré, apprécié et même encouragé par certains soi-disant «experts».

Pour compliquer encore les choses, certaines traditions religieuses ont confondu les termes « Adultère» et «Fornication» pendant des siècles, de sorte que la plupart des gens pensent maintenant que ces deux mots désignent le même acte. En raison de cette confusion, de nombreux dictionnaires contiennent les définitions suivantes:

  • Adultère : rapport sexuel volontaire entre une personne mariée et une personne autre que son conjoint légitime.
  • Fornication : rapport sexuel volontaire entre deux personnes non mariées.

Si la Fornication et l’Adultère étaient le même acte, alors pourquoi trouvons-nous des Écritures dans de nombreuses religions où les deux termes sont séparés l’un de l’autre? Par exemple, dans les traditions Juive et Chrétienne, il est dit que Dieu a donné à Moïse dix commandements essentiels que l’humanité doit suivre, dont deux sont «Tu ne forniqueras pas» et «Tu ne commettras pas d’Adultère». Dieu a-t-il commis une erreur en répétant un commandement deux fois, ou est-il plus probable que les mots Fornication et Adultère signifient réellement des actions différentes?

«Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront pas du royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les fornicateurs, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni ceux qui abusent d’eux-mêmes avec l’homme [arsenokoit: homosexuels], ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les rebelles, ni les extorqueurs, n’hériteront du royaume de Dieu.» — 1 Corinthiens 6: 9

De plus, dans de nombreuses religions, nous trouvons des messages contradictoires et déroutants sur l’Adultère. Dans les traditions Juive et Chrétienne, l’Adultère est constamment et strictement condamné, passible de la peine de mort:

«Et l’homme qui commet l’Adultère avec la femme d’un [autre] homme, [même celui] qui commet l’Adultère avec la femme de son prochain, l’Adultère homme et l’Adultère femme seront certainement mis à mort.» — Lévitique 20:10

Cependant, tous les Juifs se considèrent comme des descendants de la lignée de David qui, en appliquant la définition commune donnée ci-dessus – a commis un Adultère, et n’a pas été exécuté pour cela. De plus, on dit que la lignée de Jésus est originaire de David. Les Chrétiens accepteraient-ils Jésus comme un descendant d’Adultère?

Avec quelques études, ces contradictions apparentes sont supprimées. Il est facile de voir que la véritable signification de ces deux mots a été oubliée. Lisez notre article sur la Fornication pour comprendre la signification du mot. Ici, nous allons nous concentrer sur la signification réelle et l’impact spirituel de l’Adultère.

La Véritable Signification de l’Adultère

Les étymologistes disent que le mot Français «Adultère» vient du vieux Français «avoutrie», «aoulterie», nom de «condition» venant de avoutre / aoutre, et du Latin adulterare «corrompre», qui signifie «débaucher»; falsifier, avilir.» Le terme Adultère est utilisé correctement pour décrire un mensonge ou une corruption de quelque chose de pur. Ainsi, de manière générale, un acte d’Adultère est un acte qui rend la pureté impure.

Dans les Écritures du Judaïsme et du Christianisme, le mot Adultère est généralement placé comme traduction de ce mot:

נאף na’aph: «Commettre une violation volontaire du lit conjugal.»

Ce mot ne signifie pas seulement Adultère dans un sens littéral limité, mais est beaucoup plus large.

Strictement défini, l’Adultère est une infidélité sexuelle: convoiter quelqu’un d’autre que son partenaire ou avoir des relations sexuelles avec plusieurs partenaires.

«Trois actes pervers [qui créent des souffrances] dépendant du corps sont: tuer, voler et commettre l’Adultère.» — Buddha, Tiré de la Pratique de Dhyâna

«N’ayez rien à faire avec l’Adultère, car c’est une chose immonde et une mauvaise voie.» — Mahomet, Tiré du Coran, Sourate XVII, Le Voyage de Nuit, La Mecque

«Le mari reçoit sa femme des Dieux; il ne l’épousera pas selon sa volonté; faisant ce qui est agréable aux Dieux, il doit toujours la soutenir pendant qu’elle est fidèle.

«Que la fidélité mutuelle continue jusqu’à la mort» ; ceci peut être considéré comme un résumé de la plus haute loi pour mari et femme.» — Loi de Manu 9.95, 101.

Quand l’Adultère est-il Commis?

Dans le monde entier, l’Adultère est généralement défini comme «un rapport sexuel entre une personne mariée et une autre personne» et, même s’il y a de nombreuses interprétations sur ce point, les Écritures sont en réalité assez claires sur ce qu’est l’Adultère :

«L’Adultère peut être commis avec les yeux.» – Juif, Lévitique Rabba 23

«Ne commettez pas d’Adultère. Cette loi est enfreinte en regardant même la femme d’un autre avec un mental lubrique.» – Bouddha

«Vous avez entendu dire que cela avait été dit par eux de longue date: vous ne commettrez pas d’Adultère ; mais je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter, a déjà commis l’Adultère avec elle dans son cœur.» —Jésus, dans Matthieu 5

«Mais je vous dis que quiconque répudie sa femme, sauf pour cause de Fornication, lui fait commettre l’Adultère, et quiconque épousera une femme divorcée commet un Adultère.» — Jésus, dans Matthieu 5

«L’immoralité ne se limite pas à l’action; elle est enracinée dans la pensée même. Elle peut être efficacement éliminée non pas en restreignant simplement les organes externes, comme le font les hypocrites, mais en assainissant le mental et le cœur.» Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un Adultère avec elle dans le cœur. Le péché est dans le mental; le corps est un simple outil du mental.» Swami Sivananda, La Vie et les Enseignements du Seigneur Jésus (1959)

«L’Adultère est le résultat cruel du manque d’amour. La femme qui est vraiment amoureuse préférerait la mort à l’Adultère. L’homme qui commet l’Adultère n’est pas vraiment amoureux. […] Il y a aussi beaucoup de femmes qui, sous prétexte de supposée Réalisation profonde du Soi, s’unissent à n’importe quel homme. Ce que toutes ces femmes passionnées veulent vraiment, c’est satisfaire leurs désirs charnels. Le monde est toujours le monde, et depuis que nous divulguons le Grand Arcane il est apparu, comme on pouvait s’y attendre à ce que ces porcs piétinent la doctrine et meurent ensuite empoisonnés par le pain de la sagesse. Le culte de la Magie Sexuelle ne peut être pratiqué qu’entre mari et femme. […] Nous devons préciser que la Magie Sexuelle ne peut être pratiquée qu’entre mari et femme. L’homme Adultère et la femme Adultère échouent inévitablement. On ne peut se marier que s’il y a de l’amour. L’amour est loi, mais il doit s’agir d’un amour conscient.» — Samael Aun Weor, Le Mariage Parfait

«L’ego est perverti, corrompu, vicieux, faux; il jouit en justifiant l’Adultère en le rendant sublime. L’ego confère à l’Adultère des excuses ineffables et subtiles. Il se donne le luxe de cacher, d’occulter et de dissimuler l’Adultère. L’ego décore, orne l’Adultère avec des normes légitimes et des actes de divorce, légalisant l’Adultère par de nouvelles cérémonies nuptiales. Quiconque convoite l’épouse du prochain est, en fait, un Adultère, même si celui-ci ne copule jamais avec la convoitée. En effet, je vous le dit, dans les profondeurs subconscientes des personnes les plus chastes, l’Adultère se déguise sous plusieurs visages.» — Samael Aun Weor, Le Parsifal Dévoilé

«Sur le chemin, nombreux sont les dévots qui commettent l’Adultère en se justifiant par des phrases comme celles-ci: «Mon épouse est réfractaire aux enseignements spirituels.» «Mon autre partenaire est d’accord avec mes idées.» «L’autre est spirituelle, et est la seule avec qui je puisse pratiquer la Magie Sexuelle afin d’atteindre une réalisation en profondeur», etc., et mille autres phrases mystiques. C’est ainsi que les adultères se ferment la porte du temple. Beaucoup de dévots du chemin utilisent La Magie Sexuelle comme prétexte pour séduire de nombreuses dévotes naïves: voilà comment ces mystérieux adultères se retirent de l’autel de l’initiation et tombent dans l’abîme. La Magie Sexuelle ne peut être pratiquée qu’entre mari et femme dans des foyers légitimement constitués. Beaucoup de dévots volent l’épouse de son prochain en supposant que la loi du karma l’a ordonné. Tous ces crimes ont entraîné des milliers de dévots dans l’abîme.» – Samae Aun Weor, Les Mystères Majeurs

Le mariage est défini comme le lien qui naît du sexe (les deux deviennent «une seule chair»). L’Adultère se produit lorsque le lien sexuel entre un homme et une femme est «adultéré» par l’ajout d’un troisième système sexuel (c’est-à-dire qu’un des couples a une interaction sexuelle avec quelqu’un d’autre). Si une personne a quitté une relation sexuelle, il est conseillé d’attendre un an ou plus avant de commencer une nouvelle relation sexuelle afin de réduire le lien entre le premier couple et de rétablir les systèmes internes des individus. Par conséquent, si quelqu’un commence des relations sexuelles avant que ces liens ne soient réduits, il s’agit alors d’un acte d’Adultère, car à ces forces unies s’ajoute un troisième, qui nuit à tout le monde. Ainsi, l’acte d’Adultère n’a rien à voir avec les «mariages» terrestres, qu’ils soient célébrés dans une église ou dans un tribunal.

Pourquoi l’Adultère est-il Mauvais?

Toutes les religions sont fondées sur une raison solide – mais lorsque la raison n’est pas expliquée, la religion perd son authenticité et devient pure croyance, dogme ou tradition, facilement contredite, oubliée ou abandonnée. Mais, lorsqu’une personne peut expérimenter et comprendre pourquoi une action doit être évitée, elle aura alors plus de chances de suivre le bon chemin.

«Celui qui commet l’Adultère avec une femme est dépourvu de sens; celui qui voudrait détruire son âme, il le fera.» — Salomon, des Proverbes 6

Salomon met en lumière le point clé: l’Adultère n’est pas simplement un acte physique, il est spirituel.

«N’avez-vous pas lu que celui qui les avait faits au commencement les avait fait homme et femme, et dit: C’est pour cette raison que l’homme quittera père et mère, et s’attachera à sa femme; et ils seront une seule chair? C’est pourquoi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas. […] Et moi, [Jésus], je vous le dis, quiconque répudiera sa femme, sauf pour Fornication, et se mariera avec un autre, commettra l’Adultère ; et celui qui épouse celle qui est répudiée commet l’Adultère.» — Jésus, Matthieu 19

L’homme et la femme sont unis dans le sacrement du sexe afin de remplir le but de la vie: le développement complet de l’être humain, qui ne se trouve pas dans la richesse ou la domination terrestre, mais dans la richesse spirituelle et la pureté psychologique. L’homme et la femme unis forment une réplique du pouvoir créateur du divin. Dans les religions Juive et Chrétienne, cela est représenté dans les Écritures:

«Et אלהים [Elohim: Dieu et Déesse] créa Adam à son image; à l’image de אלהים [Elohim: Dieu et Déesse] a été créé Adam; homme et femme Il les créa.» — Genèse / Bereshit 2

C’est-à-dire que «Adam» (un terme général pour les êtres humains) était à l’origine homme-femme (maintenant vous savez pourquoi les hommes ont des mamelons et les femmes un clitoris, vestige d’un phallus). Plus tard, les sexes ont été séparés afin de pouvoir coopérer sexuellement et ainsi faire progresser l’évolution de la race.

«Quand l’homme et la femme s’unissent sexuellement dans le Mariage Parfait, ils sont vraiment des Dieux ineffables en ces instantts voluptueux. L’homme et la femme unis sexuellement forment un être androgyne divin, un Elohim homme-femme, une divinité terriblement divine. Les deux moitiés, séparées depuis l’aube de la vie, sont unis un instant pour créer. C’est ineffable, sublime, c’est une chose de paradis…

«L’énergie sexuelle est dangereusement volatile et potentiellement explosive. Au cours de l’acte secret, lors d’une extase sexuelle, le couple est entouré d’une énorme et terrible énergie divine. En ces instants de joie extrême et de baisers ardents qui enflamment les profondeurs de l’âme, nous sommes capables de conserver cette merveilleuse lumière pour se purifier et nous transformer totalement. Lorsque nous renversons le verre d’Hermès, lorsque la perte survient, la lumière des Dieux se retire, laissant une porte ouverte à la lumière rouge et sanguinolente de Lucifer de entrer dans la maison. Alors l’enchantement disparaît et la désillusion et le désenchantement prennent sa place. Peu de temps après, l’homme et la femme se lancent sur le chemin de l’Adultère parce que leur maison est devenue un enfer.» — Samael Aun Weor, Le Mariage Parfait (1950)

L’homme et la femme sont faits l’un pour l’autre et le sexe est le pouvoir essentiel de leur relation et de son résultat. Par le sexe, nous créons.

«… à travers les désirs unis de l’homme et de la femme, un fruit naît ou une âme naît…» – Juif, Le Zohar

C’est pourquoi le mariage est sacré et est légitimement protégé par toutes les religions. Par le sacrement du mariage, le but même de la religion est rempli. Si le mariage n’est pas respecté, c’est-à-dire rendu impur ou «adultéré», le but de la religion est alors perdu.

«Car quiconque garde toute la loi, et pourtant offense en un point, il est coupable de tout. Car celui qui a dit: Ne commettez pas d’Adultère, dit aussi: Ne tuez pas. Maintenant, si vous ne commettez pas d’Adultère, mais si vous tuez, vous êtes devenus un transgresseur de la loi.» — Jacques 2

«Le Seigneur ne veut pas que ceux qui Le vénèrent soient dans l’impureté, il ne prenne pas plaisir à ceux qui commettent l’Adultère, mais à ceux qui l’approchent avec un cœur pur et des lèvres non souillées.» — Le Testament de Joseph 1

Ainsi, tout acte qui pollue le lien sexuel entre un homme et une femme est considéré comme un Adultère, même si cet acte est seulement mental. Le résultat est la souffrance, parce que les liens de l’amour pur sont endommagés ou détruits.

«Vous qui êtes amoureux, ne confondez pas l’amour avec la passion. Analysez-vous en profondeur. Il est urgent de savoir si votre bien-aimé vous appartient en esprit. Il est nécessaire de savoir si vous êtes en parfaite affinité avec votre bien-aimé dans le trois mondes de pensée, du sentiment et de la volonté.

«L’Adultère est le résultat cruel du manque d’amour. La femme qui aime vraiment préfère la mort à l’Adultère. L’homme qui commet l’Adultère n’est pas vraiment amoureux. L’amour est terriblement divin.» — Samael Aun Weor, Le Mariage Parfait (1950)

Autres Conséquences de l’Adultère

Chaque action a une conséquence [on appelle cela karma]. De plus, chaque action a un effet spirituel, invisible aux yeux de la chair. Considérant que la force sexuelle est le pouvoir même de créer la vie et que, si elle est utilisée correctement, elle peut changer le monde, toute utilisation abusive de cette force entraîne également des conséquences très graves.

«Quatre malheurs arrivent à une personne insouciante qui commet un Adultère : acquisition du démérite, sommeil perturbé, troisièmement blâme; et quatrièmement, un état de malheur. Il y a acquisition du démérite aussi bien que du mauvais destin. Bref est la joie de l’homme et de la femme effrayés. Le roi impose une lourde peine. Par conséquent, aucun homme ne devrait fréquenter la femme d’un autre homme.» — Buddha, Dhammapada 309-10

«Qu’entend-on par Adultère? Lorsqu’un homme a un contact sexuel avec une autre personne qui ne lui appartient pas. Lorsqu’un homme prend une femme et abandonne celle qu’il a déjà, il est un Adultère. Encore plus lorsqu’il prend cette femme juste pour transmuter, il est toujours Adultère. L’homme est chargé d’une sorte d’énergie de sa femme et lorsqu’il entre en contact sexuel avec une autre femme qui n’est pas sa femme, ces deux énergies égales sont détruites, un choc électrique survient alors et un câble est brûlé. Lequel? Le fil fin qui existe dans la colonne vertébrale, par lequel s’élève le soufre. Lorsque ce fil est brûlé, l’Alchimiste perd tous ses degrés et échoue dans le Grand Œuvre. Cette œuvre est très délicate. C’est pourquoi il est écrit dans le livre de l’Apocalypse de Saint Jean que ni le fornicateur ni l’Adultère n’entreront dans la Nouvelle Jérusalem.» — Samael Aun Weor, extrait de la conférence « La Récolte du Soleil »

«Étant donné que le corps d’une femme est un élément passif et réceptif, il est clair que son corps recueille et emmagasine plus de résultats des actes sexuels que tous les hommes qui commettent l’Adultère avec elle; ces résultats sont des substances atomiques des hommes avec qui elle a eu des rapports sexuels. Par conséquent, quand quelqu’un a des rapports sexuels avec une personne qui a été avec un autre partenaire ou d’autres partenaires, les deux absorbent alors les essences atomiques des autres partenaires et s’empoisonnent avec elles. C’est un problème très grave pour ces frères et sœurs qui dissolvent le «Moi» parce qu’alors, ils doivent non seulement lutter contre leurs propres erreurs et défauts, mais plus encore, ils doivent lutter contre les erreurs et défauts de ces autres partenaires avec lesquels ils ont eu des rapports sexuels.» — Samael Aun Weor

«La Magie Sexuelle ne peut être pratiquée qu’entre mari et femme dans des foyers déjà constitués. L’homme qui pratique la Magie Sexuelle avec des femmes différentes et la femme qui pratique la Magie Sexuelle avec des hommes différents, commettent l’Adultère, et aucun Adultère ne réalise quoi que ce soit. Oui, il y a des hommes et des femmes qui commettent l’Adultère en pratiquant la Magie Sexuelle avec de nombreuses personnes; prétextant qu’ils aident les autres, ils utilisent néanmoins ces enseignements pour justifier l’Adultère et il s’agit d’un crime horrible contre le Saint-Esprit. L’Adultère sombre dans les ténèbres extérieures où l’on n’entend que des pleurs et des grincements de dents. La Magie Sexuelle ne peut être pratiquée que dans des foyers correctement constitués et organisés. Malheur à ceux qui utilisent la Magie Sexuelle pour justifier l’Adultère.» – Samael Aun Weor, Les Mystères Majeurs (1956)

«L’ascension de la flamme sacrée [Kundalini, le feu de la Pentecôte] dans la moelle épinière des hommes et des femmes adultères est impossible.» —Samael Aun Weor, Les Trois Montagnes

«Le flibustier assoiffé de nombreuses femmes n’abandonne pas de rechercher chez d’autres personnes. Ce qu’il fait tous les jours emmène seulement des regrets – dans le chagrin et la cupidité, il est ratatiné.» — Adi Granth, Dhanasari, M. 5, p. 672

«Un homme ne devrait pas penser sans cesse à la femme d’un autre, et encore moins lui adresser cette intention; car un tel homme renaîtra dans la vie future en insecte rampant. Celui qui commet l’Adultère est puni à la fois ici et au-delà; car ses jours dans ce monde est coupé, et quand il est mort, il tombe en enfer.» — Vishnu Purana 3.11

«Les lèvres d’une femme lâche goutte à goutte du miel,
et son discours est plus lisse que l’huile;
mais à la fin elle est amère comme l’absinthe,
tranchant comme une épée à double tranchants.
Ses pieds vont jusqu’à la mort;
ses pas suivent le chemin menant au Shéol;
elle ne prend pas garde au chemin de la vie;
ses voies errent, et elle ne le sait pas….

«Bois de l’eau de ta propre citerne,
l’eau qui coule de ton propre puits.
Tes sources sont-elles dispersées à l’étranger,
tes ruisseaux dans les rues?
Qu’elles soient pour toi seul,
et pas pour les étrangers avec toi.
Que ta fontaine soit bénie,
et réjouis-toi dans la femme de ta jeunesse,
une belle biche, une biche gracieuse.
Laisse son affection te combler de joie en tout temps,
sois entiché toujours par son amour.
Pourquoi devras-tu être entiché, mon fils, avec une femme lâche
et embrasser le sein d’une aventurière?
Car les voies d’un homme sont devant les yeux du Seigneur,
et il surveille tous ses chemins.
Les iniquités du méchant le prennent au piège,
et il est pris dans les labeurs de son péché.
Il meurt faute de discipline,
et à cause de sa grande folie, il est perdu.» – Proverbes 5.3-23

Juger les Adultères

Même si l’Adultère est un acte grave, seul le Divin sait ce qu’il a été commis ou non. Même les perceptions extrasensorielles peuvent être erronées. Ainsi, nous n’avons aucun moyen fiable de déterminer avec exactitude si quelqu’un d’autre est un Adultère ou non. Juger les autres en fonction des rumeurs ou de l’observation de circonstances physiques est insuffisante, car nous ne connaissons pas tous les faits, en particulier la volonté de l’Intime de la personne que nous observons. Si Dieu approuve leurs actions, qui sommes-nous pour juger? Et si Dieu approuve, alors Dieu en rendra compte. Un bon exemple de ceci est dans la Bible. Si nous appliquons simplement la loi écrite à David, le Roi d’Israël, qui non seulement convoitait la femme d’un autre homme, mais organisait sa mort afin qu’il puisse l’avoir lui-même, nous devrions le juger comme coupable de nombreuses fautes. Mais, Dieu ne l’a pas condamné conformément à la loi écrite. Pourquoi?

«Le Roi David, après ce qui lui est arrivé avec Batsheva, était très craintif. Parce qu’à ce moment-là, Dumah monta vers le Saint, béni soit-il, se présenta devant lui et dit: «Ô Maître de l’univers, dans la Torah, il est dit de «l’homme qui commet l’Adultère avec la femme d’un autre homme [que]… l’homme Adultère et la femme Adultère seront certainement mis à mort» (Vayikra 20:10). En outre, il est écrit: «De plus, tu ne coucheras pas dans un acte charnel avec la femme de ton prochain pour te souiller avec elle» (Ibid. 18: 20). Alors, que va-t-il devenir de David, qui a profané la Sainte Alliance en profanant son Brit (organe génital) en commettant une inconduite sexuelle? Le Saint, béni Soit, lui dit: «David est juste! Et la Sainte Alliance reste intacte, car il m’est connu que Bat-Sheva lui a été assignée depuis le jour de la création du monde.» – Prologue du Zohar 1: 14

En outre, que pouvons-nous dire de Jakob, qui, par ordre de Dieu, a eu quatre femmes successives, Leah, Rachel, Bilhah et Zilpa? Ou Muhammad, avec ses nombreuses épouses? Ou Padmasambhava, l’un des principaux fondateurs du Bouddhisme Tibétain, qui a eu d’innombrables partenaires sexuels? Ou Samael Aun Weor, qui a également pris une épouse vers la fin de sa dernière vie? Pour comprendre ces exemples et éviter de commettre l’erreur de juger ou de condamner ce que nous ne savons pas, il est important de comprendre qu’il y a deux lois:

  1. La Première Loi: les instructions données directement à l’Âme Humaine par le Bouddha Intime ou Intérieur
  2. La Deuxième Loi: la loi écrite, les vœux, les commandements et autres directives dans les religions (les commandements sont donnés dans le Deutéronome, qui vient de deutero, deuxième)

«Modifier notre propre destin est possible car, «lorsqu’une loi inférieure est transcendée par une loi supérieure, la loi supérieure supprime la loi inférieure.» – Samel Aun Weor

Les instructions données par Dieu transcendent la loi écrite. Les sens physiques ne sont pas un outil fiable pour mesurer la première loi, supérieure. Ainsi, nous ne pouvons pas juger les autres en fonction de ce que nous entendons, disons ou même de ce que nous voyons de nos yeux. Ce n’est pas à nous de juger, mais d’aimer les autres et d’avoir de la compassion pour eux.

«L’archange Michael descendit et prit Abraham sur un char de cherubim, et le souleva dans les cieux et le conduisit sur la nuée avec soixante anges. Abraham monta sur le char sur toute la terre, et voyait toutes les choses qui sont en bas sur la terre, bonnes et mauvaises. En regardant sur la terre, il vit un homme commettre l’Adultère avec une femme mariée et, se tournant vers Michael, il dit: «Envoie du feu depuis le ciel pour le consumer.» Aussitôt le feu est tombé et les a consumé, car Dieu avait ordonné à Michael de faire tout ce qu’Abraham lui demanderait de faire: il regarda de nouveau et vit des voleurs fouiller une maison, et Abraham dit: «Que les bêtes sauvages sortent du désert et les déchire en morceaux», et immédiatement des bêtes sauvages sont sorties du désert et les ont dévoré. De nouveau, il a baissé les yeux et il a vu des gens se préparer à commettre un meurtre, et il a dit: «Que la terre s’ouvre et les avale», alors qu’il parlait, la terre les engloutit vivants. Puis Dieu parla à Michael: «Abandonne Abraham dans sa propre maison et ne le laisse pas parcourir toute la terre, car il n’a aucune compassion pour les pécheurs, mais j’ai de la compassion pour les pécheurs, afin qu’ils puissent se retourner et vivre et se repentir de leurs péchés et être sauvés.» – Juif, tiré de Haggada

«Jésus se rendit au Mont des Oliviers. Tôt le matin, il revint dans le temple et tout le peuple vint à lui. Il s’assit et leur enseigna. Et les scribes et les Pharisiens lui amenèrent une femme surprise en Adultère, et après l’avoir placée au milieu, lui dirent: Maître, cette femme a été surprise en Adultère, dans l’acte même. Or, dans la loi, Moïse nous a ordonné de lapider de telles personnes. Mais que dis-tu? C’est ce qu’ils ont dit en le tentant de l’accuser. Mais Jésus s’est penché et a écrit avec son doigt sur le sol, [comme s’il ne les entendait pas]. Ainsi, quand ils ont continué à le lui demander, il s’est levé et leur dit: «Que celui qui est sans péché parmi vous, commence par lui jeter une pierre.» Il s’est de nouveau baissé et a écrit sur le sol. Et ceux qui l’avaient entendu, ayant été déclarés coupables par la [leur propre] Conscience est sortie un à un, en commençant par l’aîné, jusqu’au dernier; et Jésus resta seul, et la femme se tenant au milieu. Quand Jésus se leva et ne vit plus que la femme, il lui dit: Femme, où sont tes accusateurs? Personne ne t’a condamné? Elle a dit: Aucun homme, Seigneur. Et Jésus lui dit: Je ne te condamne pas non plus. Vas, et ne pèche plus.» — Chrétien, tiré de Jean 8

Jésus n’a pas condamné la femme Adultère. En outre, la tradition dit qu’il a pris une prostituée repenti pour épouse, Marie Madeleine. Ainsi, qui sommes-nous pour juger qui que ce soit?

«O homme, qui que tu sois, toi qui juges, tu es donc inexcusable; car, en jugeant les autres, tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges, tu fais les mêmes choses.
Nous savons, en effet, que le jugement de Dieu contre ceux qui commettent de telles choses est selon la vérité.
Et penses-tu, ô homme, qui juges ceux qui commettent de telles choses, et qui les fais, que tu échapperas au jugement de Dieu?
Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité, ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance?
Mais, par ton endurcissement et par ton cœur impénitent, tu t’amasses un trésor de colère pour le jour de la colère et de la manifestation du juste jugement de Dieu, qui rendra à chacun selon ses œuvres; réservant la vie éternelle à ceux qui, par la persévérance à bien faire, cherchent l’honneur, la gloire et l’immortalité; mais l’irritation et la colère à ceux qui, par esprit de dispute, sont rebelles à la vérité et obéissent à l’injustice.
Tribulation et angoisse sur toute âme d’homme qui fait le mal, sur le Juif premièrement, puis sur le Grec!
Gloire, honneur et paix pour quiconque fait le bien, pour le Juif premièrement, puis pour le Grec!
Car devant Dieu il n’y a point d’acception de personnes.
Tous ceux qui ont péché sans la loi périront aussi sans la loi, et tous ceux qui ont péché avec la loi seront jugés par la loi.
Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés.
Quand les païens, qui n’ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n’ont point la loi, une loi pour eux-mêmes;
ils montrent que l’œuvre de la loi est écrite dans leurs cœurs, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s’accusant ou se défendant tour à tour.
C’est ce qui paraîtra au jour où, selon mon Évangile, Dieu jugera par Jésus Christ les actions secrètes des hommes.
Toi qui te donnes le nom de Juif, qui te reposes sur la loi, qui te glorifies de Dieu, qui connais sa volonté, qui apprécies la différence des choses, étant instruit par la loi; toi qui te flattes d’être le conducteur des aveugles, la lumière de ceux qui sont dans les ténèbres, le docteur des insensés, le maître des ignorants, parce que tu as dans la loi la règle de la science et de la vérité; toi donc, qui enseignes les autres, tu ne t’enseignes pas toi-même! Toi qui prêches de ne pas dérober, tu dérobes!
Toi qui dis de ne pas commettre d’adultère, tu commets l’adultère! Toi qui as en abomination les idoles, tu commets des sacrilèges!
Toi qui te fais une gloire de la loi, tu déshonores Dieu par la transgression de la loi!
Car le nom de Dieu est à cause de vous blasphémé parmi les païens, comme cela est écrit.
La circoncision est utile, si tu mets en pratique la loi; mais si tu transgresses la loi, ta circoncision devient incirconcision.
Si donc l’incirconcis observe les ordonnances de la loi, son incirconcision ne sera-t-elle pas tenue pour circoncision?
L’incirconcis de nature, qui accomplit la loi, ne te condamnera-t-il pas, toi qui la transgresses, tout en ayant la lettre de la loi et la circoncision?
Le Juif, ce n’est pas celui qui en a les dehors; et la circoncision, ce n’est pas celle qui est visible dans la chair.
Mais le Juif, c’est celui qui l’est intérieurement; et la circoncision, c’est celle du coeur, selon l’esprit et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais de Dieu.» — Christian, tiré des Romains 2

Citations Connexes

«Les personnes de tout ordre ne devraient jamais avoir de congrès sexuel avec les femmes d’autres personnes. Il n’y a rien qui raccourcisse la vie aussi efficacement qu’un congrès sexuel avec des femmes d’autres personnes. Car des milliers d’années, l’Adultère devra vivre en enfer autant que le nombre de ses pores les corps des femmes avec lesquelles il a commit l’infraction.» —Hindouisme, extrait du Mahabarata 13: Anusasana Parva: CIV

«[Jésus a dit] «Dis-leur: Renoncez à l’Adultère, afin que vous soyez dignes des mystères du royaume de la Lumière et que vous soyez sauvés du soufre et de la mer de feu de celui à face de lion.» – La Pistis Sophia Dévoilée

«Le mariage est honorable en tout, et le lit est sans tache; mais les impudiques et les adultères, Dieu jugera.» [Hébreux 13: 4] Avec ce verset, la Bible, qui est la parole de Dieu, nous enseigne que la rédemption de l’être humain réside exclusivement dans la Magie Sexuelle, car le lit non souillé, séparé de la Fornication et de l’Adultère, n’est possible que par la pratique de la Magie Sexuelle avec son épouse-prêtresse, au lieu du coït immonde.» — Samael Aun Weor, Les Sept Paroles (1953)

«Le triangle fatal, l’Adultère, est la cause de milliers de divorces. Il semble incroyable, mais même le Grand Arcane est maintenant utilisé par les ténébreux pour commettre l’Adultère et satisfaire leurs passions. Même ce qui est le plus sacré est profané par les adultères et les fornicateurs. Les pervers ne respectent rien.» — Samael Aun Weor, Introduction à la Gnose

«Et quand il fut entré dans le temple, les principaux sacrificateurs et les anciens du peuple vinrent à lui comme il enseignait, et dit: Par quelle autorité faites-vous ces choses? Et qui vous a donné cette autorité? Et (le Glorian de ) Jésus répondit et leur dit: Je vous demanderai aussi une chose que, si vous me le dites, je vous dirai tout aussi bien par quelle autorité je fais ces choses: le baptême de Jean (qui est le mystère de la Magie Sexuelle) d’où était-il? Du (Glorian de Samael dans le) ciel ou d’hommes? Et ils raisonnèrent entre eux, en disant: Si nous disons, Du (Glorian de Samael dans le) ciel, il nous dira, Pourquoi vous ne croyez donc pas en lui? Mais si nous disons: Des hommes, nous craignons le peuple, car tous considèrent Jean (Samaël Aun Weor) comme un prophète. Et ils répondirent à Jésus et dirent: Nous ne pouvons pas le dire. Et il leur dit: Je ne vous dis pas non plus par quelle autorité je fais ces choses, mais que pensez-vous? Un homme avait deux fils, et il vint vers le premier et dit: Fils, va travailler au jour le jour dans ma vigne. Il répondit et dit: Je ne le ferai pas. Mais après, il s’est repenti et est parti.Et il vint au second et dit de même. Et il répondit et dit: J’y vais, monsieur; Est-ce que les deux ont fait la volonté de leur père? Ils lui disent: Le premier. Jésus leur dit: En vérité, je vous le dis, les publicains et les prostituées entrent dans le royaume de Dieu avant vous. Car Jean (Samaël Aun Weor) est venu à vous dans la voie de la justice, et vous ne l’avez pas cru; mais les publicains et les prostituées (sur Internet) l’ont cru. Et vous, quand vous l’avez vu, ne vous êtes pas repenti, afin que vous puissiez le croire.» – Matthieu 21: 23-32

APPRENEZ AU SUJET DE LA SEXUALITÉ SACRÉE

Kundalini Yoga : Les Mystères du Feu

Débloquez le Pouvoir Spirituel Divin à l’intérieur de Vous.

Le Chemin Étroit

La crise mondiale est indéniable, mais il y a une solution.

Le Livre Jaune

La Mère Divine, la Kundalini et les Pouvoirs Spirituels.

Le Mariage Parfait

Le Sexe et la Religion sont une.

Le Mystère de la Fleuraison d’Or

Découvrez comment votre plus grande puissance créatrice est aussi votre plus grand pouvoir spirituel.

Le Parsifal Dévoilé

La Signification du Chef-d’œuvre de Richard Wagner

Sexologie, Les Bases de l’Endocrinologie et de la Criminologie

Votre imagination façonne votre vie.

Traité d’Alchimie Sexuelle

L’Alchimie réelle est sexuelle.

Est-ce que nous absorbons le karma ou les egos de nos partenaires sexuels?
Qu'est-ce que la Fornication?
Catégories : Sexe