Catégorie : Information Introductive

La Gnose est la connaissance ancienne et universelle à la racine de toutes les connaissances. Chaque forme de science, philosophie, art, religion a émergé de la même racine. Voilà pourquoi, dans les temps anciens, la connaissance était enseignée d’une manière intégrée, comme un ensemble complet, sous forme intégrée, contrairement à l’approche moderne qui tente de diviser la connaissance dans des domaines séparés, divisant ainsi artificiellement quelque chose qui ne doit pas être divisée. Cela a entraîné la confusion et les malentendus qui ont frappé l’humanité depuis des siècles, dans laquelle la religion combat la science, et l’art combat la religion, etc., alors que la réalité est que vous ne pouvez pas comprendre l’une sans l’autre. Ceux qui ont compris cela ont été les plus grands maîtres de leur métier: Léonard de Vinci, Michel-Ange, Beethoven, Wagner, pour ne citer que quelques exemples occidentaux. Le but de la Gnose est de nous aider à réaliser notre propre potentiel.

En termes de religion, la Gnose est la source de la connaissance dans toutes les grandes religions. La Gnose ne se limite pas à une culture, un lieu ou une époque spécifique. La Sagesse Gnostique se trouve dans le Christianisme, le Bouddhisme, l’Islam, l’Hindouisme, le Judaïsme, le Tantrisme, le Zoroastrisme, le Paganisme, et beaucoup d’autres. Cette Sagesse ou Connaissance universelle, est la science essentielle requise pour atteindre le but ultime de toutes les véritables religions, qui est le Religare (Latin), ou en d’autres termes, «union» avec le divin.

La Gnose est une méthode de formation de la Conscience (ce que les Bouddhistes appellent mental, et les Chrétiens appellent l’âme). C’est une méthode universelle, ce qui signifie qu’elle est compatible avec toutes les religions et toutes les traditions mystiques ; parce qu’en vérité, elles sont toutes fondées sur la science de la Gnose ! Alors, l’étudiant découvre que ceux qui apprennent et appliquent cette Sagesse Gnostique proviennent de chaque culture, religion, tradition et fond mystique, et ils trouvent un terrain d’entente dans cette science.

Tous les allégories religieuses, les histoires et les enseignements indiquent que nous devons changer afin d’atteindre l’objectif de religare (union), la religion. Tels que nous sommes maintenant, nous sommes submergés par les forces émotionnelles négatives et les forces mentales négatives, qui créent d’énormes souffrances dans nos vies. Chaque être humain se bat quotidiennement contre le malheur, le doute, la colère, la peur, et plus encore. Ces états nous amènent à agir de manières nocives envers nous-mêmes et envers les autres, qui à leur tour créent plus de souffrance pour tout le monde. La Gnose est une méthode directe et très puissante pour transformer ces problèmes, car elle travaille sur les fondements de la souffrance.

La Gnose est une méthode pour développer la discipline et la stabilité psychologique. C’est un moyen pour arriver à une véritable tranquillité intérieure. Et la grande beauté de la Gnose est qu’elle présente une méthode qui utilise des outils que nous avons déjà en nous: nous ne devons compter sur quelque chose ou quelqu’un d’autre que nous-mêmes. A vrai dire, notre bonheur et notre bien-être est en nous, et quand nous découvrons comment cultiver ces qualités grâce à la transformation de notre propre mental, nous arrivons à la compréhension du message qui était donné par chaque grand Saint et Prophète.

« Notre mental créent nos vies. Nous devenons ce que nous pensons. » – Le Bouddha Shakyamuni, de The Dhammapada

Tout comme tant d’Êtres sages nous ont dit, nous créons notre propre réalité. Nous récoltons ce que nous semons. Par conséquent, si nous plantons de bonnes graines à travers une action appropriée, nous pouvons créer une vie meilleure pour nous et pour tout le monde autour de nous. Cela vient naturellement au fur et à mesure que nous nous rendons compte et transformons nos conceptions erronées sur la vie et sur nous-mêmes.

La racine essentielle de ce changement est la reconnaissance d’une perception erronée que nous avons en nous. Nous ne voyons pas la nature de la réalité, et cela est due à cette ignorance que nous saisissons des illusions et agissons de manières qui contredisent les lois fondamentales de l’existence, ce qui entraîne la souffrance pour nous-mêmes et pour les autres. En synthèse, cette ignorance est une forme d’auto-cupidité, ou une vue erronée de notre propre identité. La façon de changer cette vision erronée est de cultiver cette partie de nous-mêmes qui peut voir les choses dans leurs formes objectives, créant ainsi au sein de notre propre mental un antidote naturel à l’ignorance et aux mauvaises actions, un antidote qui est déjà une partie de notre propre psyché, mais qui reste à l’état latent ou inactif.

Pour y parvenir, nous devons apprendre lesquels des états mentaux sont positifs et lesquels sont négatifs, et nous devons apprendre à les différencier. Quand nous pouvons voir en nous-mêmes comment nous cultivons beaucoup de différents états d’esprit et les résultats ultérieurs de ces états, nous arrivons à la compréhension de la vraie nature de notre propre vie. Quand on voit comment notre propre colère nous fait souffrir, puis à son tour apporte souffrance aux autres, nous serons obligés de changer cette qualité à l’intérieur de nous-mêmes. De même, quand nous éprouvons la grande puissance de la douceur et de l’humilité, nous serons naturellement attirés à cultiver ces qualités en nous-mêmes. La transformation de la psyché et la vie est quelque chose qui ne peut être développée que par les personnes qui veulent changer, et qui sont inspirés par leur perception de la vérité en eux-mêmes.

Ce n’est pas un changement qui peut être fait pendant une nuit. Le vrai changement nécessite le respect de certaines lois naturelles et certains facteurs. Par exemple, afin de faire pousser un jardin, il faut travailler avec les lois de la nature. Le jardinier doit comprendre comment le soleil, l’humidité, les graines et les autres éléments sont liés, et pour avoir un jardin réussi, il doit planifier, préparer, faire un effort approprié et avoir de la patience. De même, transformer le mental nécessite beaucoup d’efforts appropriés et de patience. Vous devez avoir une bonne compréhension de la psyché, du mental, de l’émotion, et savoir comment tous ces éléments sont en corrélation avec les circonstances extérieures. Toutes ces connaissances font partie intégrante de la science de la Gnose.

Il est essentiel que vous avez une large connaissance des choses afin que vous ne perdez pas de temps dans la poursuite d’un seul aspect du travail. Dans la tradition Gnostique, nous avons une vaste collection d’écrits spirituels qui nourrissent nos efforts pour éveiller notre Conscience. Pour commencer, nous avons plus de soixante livres de Samaël Aun Weor, et des centaines de conférences gratuits et des discussions qu’il a donné. Cet ensemble de connaissances a été donné en vue d’élucider la compréhension de la Bible Chrétienne, de la Torah, du Zohar, de la Bhagavad-Gita, de l’Edda Germanique, de toute la grande sagesse psychologique cachée dans les Mythes Grecs, de l’Odyssée et de l’Iliade d’Homère, et des centaines d’autres volumes de notre patrimoine religieux et classiques. En outre, la Gnose se trouve dans les cent volumes de Soutras Bouddhistes et dans les deux cents volumes de commentaires sur les sutras par de grands maîtres tels que Tsong Khapa et Nagarjuna. La Gnose sature la tradition Tantrique Tibétain et déborde des
enseignements de Milarepa, des Dalaï Lamas, et beaucoup d’autres. Donc, si vous voulez recevoir la sagesse de toutes ces traditions et les intégrer dans votre pratique quotidienne, vous feriez un pas de géant en avant dans votre compréhension de grandes vérités spirituelles. Mais si vous voulez simplement respecter tous ces écrits et à la place fonder votre pratique sur un petit texte ou sélection personnelle de matériaux, vous recevrez probablement un certain avantage, mais votre progrès spirituel ne sera pas si grande.

Il y a deux façons de comprendre cette connaissance. L’une est superficielle, au niveau intellectuel, qui est développée en lisant ou en écoutant des conférences, et à travers lesquelles nous formons progressivement une compréhension conceptuelle de la science pour nous transformer. Celle-ci est principalement axée à nous aider à reconnaître la différence entre les états positifs et négatifs de l’Être et les moyens de les contrôler. La deuxième est le niveau de l’expérience, l’étape à laquelle nous commençons à réaliser l’application pratique de l’enseignement à l’intérieur de nous-mêmes.

La science de la Gnose est une vaste et incroyablement sophistiquée carte de l’univers et de la Conscience. Alors, développer une compréhension intellectuelle de celle-ci peut être une tâche intimidante. Pourtant, la connaissance expérimentale est encore plus difficile à développer, car elle n’arrive qu’à la suite de la pratique continue.

Le connaissance expérimentale est toujours accompagnée par la présence de la connaissance intuitive, ou la sagesse de la conscience telle qu’elle est réalisée dans le cœur. C’est essentiellement une sagesse émotionnelle, quelque chose que l’on ressent. Par exemple, de temps en temps, nous pouvons « sentir » qu’un certain comportement est mauvais, c’est une forme d’intuition, car elle n’est pas rationnelle, elle est émotionnelle. Pourtant, c’est seulement le niveau le plus mondain de la connaissance intuitive; l’intuition est une sagesse profondément émotionnelle qui peut être ressentie de façon très puissante.

De cela, nous pouvons comprendre qu’il y a deux états émotionnels bénéfiques et néfastes. L’émotion est une partie essentielle de la vie. Cependant, il existe différents types d’émotions. Il y a l’expérience commune et répandue d’une émotion négative, ces sentiments qui sont nuisibles entraînent des souffrances, même si nous aimons les éprouver. Beaucoup de gens aiment et cultivent la fierté, mais la connaissance objective nous conduit à voir que l’orgueil crée la souffrance. De même, beaucoup de gens aiment leur colère, mais cette même colère est une source de grande souffrance. Par conséquent, une émotion négative est appelée comme ça en partie à cause des résultats qu’elle apporte, et aussi à cause de sa source dans la psyché.

L’émotion supérieure comprend des sentiments et des états qui sont très rarement ressentis par les Êtres humains modernes, car elle arrive dans la psyché par un véhicule psychologique que très peu d’Êtres humains possèdent. Néanmoins, nous pouvons faire l’expérience de nombreux états émotionnels positifs qui améliorent grandement et enrichissent nos vies, et dont les effets incluent le renforcement positif de notre aspiration à changer pour le mieux.

Par conséquent, la Gnose nous fait changer nous-mêmes. C’est une science précise qui indique la façon de réduire les états émotionnels et mentaux afflictifs, et à la place cultiver ceux qui sont bénéfiques. Elle est le moyen de transformer notre mental indiscipliné en un mental discipliné.

Comment savons-nous que ce type de changement est possible?

Tout d’abord, nous savons qu’il y a la Loi de l’impermanence. Réellement, à chaque instant, tout est en train de changer. Grâce à l’action de formules appropriées, on peut influencer ce changement. Mais pour cela, il faut que vous savez comment agir, et comment obtenir l’effet désiré. De même, par le discernement et la sagesse spirituelle, nous apprenons comment influencer correctement la psyché en constante évolution à l’intérieur de nous, afin de parvenir à un résultat plus fructueuse et bénéfique.

Deuxièmement, il est facile de voir que dans la nature, nous trouvons toujours des forces contradictoires. Lumière et obscurité, acide et alcaline, chaleur et froid, etc., sont les forces qui dansent autour d’un point central de la balance. Cette même situation existe au sein de notre propre mental.

Quand nous commençons à examiner l’état de notre monde mental et émotionnel, nous trouvons beaucoup de courants opposés. Et nous voyons que certaines forces peuvent submerger les autres, de la même manière que d’allumer les lumières dans une pièce sombre provoque la disparition de l’obscurité. La Gnose nous enseigne comment accomplir cela à tout moment à l’intérieur de nous-mêmes, afin de parvenir à l’équilibre psychologique, un état dans lequel nous maintenons un constant équilibre dans notre bien-être mental et émotionnel.

Cet équilibre est basé sur une compréhension approfondie de notre propre situation psychologique, ainsi que la possibilité de choisir consciemment comment agir, penser, et sentir.

De tout cela, il est clair que pour atteindre l’objectif de toute religion, il faut avoir une connaissance pénétrante du mental, accompagné d’une prise de conscience globale des états émotionnels et mentaux.

Il est également évident que nos problèmes et souffrances proviennent d’une perception erronée de nous-mêmes et du monde, donc nous avons besoin de développer la capacité à remettre en question nos propres perceptions d’instant en instant. Comprendre la vraie nature de la réalité est crucial dans ce cas, car c’est notre perception de la réalité qui détermine la façon dont nous nous adressons à tout: à nous-même, à ceux qui nous entourent, et à chaque circonstance que nous traversons. Par la «réalité», nous entendons toute l’étendue de l’existence et pas seulement notre propre point de vue superficiel de notre petit coin, car une grande partie de notre problème fondamental est une vue erronée de la réalité, ce qui entraîne à son tour la souffrance.

Voilà pourquoi les enseignements de Samaël Aun Weor permettent de bien comprendre la nature de la réalité. Tout au long de ses œuvres, il parle de la racine de la réalité, de l’Espace Abstrait Absolu, de la nature de la matière et de l’énergie, des mathématiques de la création, et plus encore. Si la réalisation en profondeur de l’Auto-réalisation étaient tout simplement une question de foi et de dévotion à Dieu ou autre, alors il n’y aurait pas eu besoin de lui pour expliquer la nature de la réalité en des termes détaillés et complets. La même chose peut être dite des enseignements psychologiques très techniques et complexes dans la tradition Bouddhiste, qui est juste un autre visage de la même sagesse. De cela, nous pouvons comprendre que toutes ces explications sont nécessaires pour que nous éliminons notre point de vue erroné.

La Gnose demande que nous prenons un point de vue objectif de tous les phénomènes. Nous ne pouvons pas tenir sur une façon de voir les choses simplement parce que cela nous plaise ou parce que c’est notre tradition ou qu’elle satisfait nos tendances psychologiques. Tout point de vue limité (comme une théorie religieuse, scientifique ou métaphysique) limite notre capacité d’aborder la Connaissance Objective, empêchant ainsi notre capacité à percevoir la vraie nature des phénomènes quelconques. Il est essentiel que nous mettions de côté toute préférence personnelle si nous voulons voir la vérité inhérente de la vie.

Cela est particulièrement vrai dans la façon dont nous nous percevons. Tant que nous avons des vues fausses de nous-mêmes, alors nous ne pouvons pas nous voir tel que nous sommes réellement. Si tel est le cas, alors nous ne pouvons pas commencer à aborder la vue objective de la réalité elle-même.

Le but de la Gnose n’est rien de moins que la transformation complète de l’individu, ce qui à son tour modifie notre société et notre monde. La réalisation de cette transformation ne dépend que de l’effort de l’individu à travailler sur son propre mental.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Purpose of Gnosis

Catégories : Faq