Écrit par : Simeon ben Jochai   Catégorie : Sepher ha Zohar

La Tour de Babel

« Et (יהוה אלהים) Jehovah Elohim a commandé à (האדם H’Adam) l’être humain, en disant: ‘De tout arbre du jardin tu peux manger librement, mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas, car au jour où tu en mangeras, tu mourras surement.' »(Genèse 2: 16, 17).

Par tradition, nous apprenons que le mot צו tzav (commandé) désigne l’idolâtrie en général, le nom יהוה ou Jehovah se rapportant à blasphémer le saint nom, tandis que אלהים Elohim (Dieux et Déesses) indique le déni de justice dans le monde. ‘האדם H’Adam,’fait référence au crime de meurtre; לאמר, זו גילוי עריות L’amar, ‘disant’commettre l’inceste, Fornication ; « de tout arbre dans le jardin » voler; « peut manger » à l’interdiction de couper la chair d’un animal vivant.

En disant: ‘De tout arbre du jardin tu peux manger librement ‘Elohim a indiqué que même si Adam commettrait tous ces péchés, il ne désespérerait pas. Comme nous voyons que les patriarches, Abraham, Isaac et Jacob, ainsi que des prophètes, en ont mangé (l’Arbre de Vie) et ne sont pas morts en une fois. Mais, il voulait mettre Adam en garde contre le fait de goûter à l’arbre de la mort, comme il est écrit: « Mais tu ne dois pas manger de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, car quiconque le fait meurt comme s’il avait pris un poison. » « Mais du fruit de l’arbre (les organes génitaux) qui se trouve au milieu du jardin (notre physicalité), » Elohim a commandé, « Nous ne devrions pas manger. » « Le fruit de l’arbre » désigne אישה Aishah, la femme (mieux dit: le אש Esh, le feu de יה Jah dans l’organe sexuel). Tu n’en mangeras pas (n’atteins pas l’orgasme pendant l’acte sexuel avec ton époux), parce que, comme le dit l’Écriture: ‘Ses pieds (testicules ou ovaires au moyen de l’orgasme) vont jusqu’à la mort (impuissance et finissent par perdre la vie physique) et ses pas (dégénérescence sexuelle) mènent à שאול Sheol, Enfer’ (Proverbe 5: 5)

Maintenant, partout où le mot צו tzav (commandement) se trouve dans les Écritures, c’est pour interdire l’idolâtrie, tendance vers qui vient du foie (כבד chabad), ce mot désignant dur, amer ou douloureux, d’où l’appellation ou dénomination de l’idolâtrie un service difficile. Le foie est en outre le siège de la colère et de la rage, et c’est pourquoi on dit que quiconque cède la place à la colère et à la rage est aussi coupable que celui qui commet un acte d’idolâtrie.

Et tel est le sens des mots « Et Elohim (צו tzav) commanda Adam », c’est-à-dire qu’il interdisait l’idolâtrie et interdisait l’indulgence dans la colère, car elles partaient d’une source commune et versaient une effusion de sang et « Quiconque jette le sang d’Adam, par Adam, son sang sera versé, car à l’image de Elohim, il a fait Adam. » (Genèse 9: 6). Le penchant pour le meurtre vient du foie et est comme une épée dans la main de l’ange de la mort: « Car les lèvres d’une זרה étrangère (l’Adultère) coulent comme un nid d’abeilles, et sa bouche est plus lisse que l’huile: Mais leur fin est (un meurtre) amer comme de l’absinthe, tranchant comme une épée à deux tranchants. » (Proverbes 5: 3, 4).

Le mot « dire » signifie la rate, dont il est dit: « Tel est le chemin d’une épouse Adultère (Malkuth, notre physicalité); elles mangent, s’essuient la bouche et disent: nous n’avons commis aucune méchanceté ». (Proverbes 30: 20). Cet organe (la rate) n’a pas d’orifice ni de canal, mais est une substance solide avec des veines et des artères et absorbe le sang noir du foie. L’Adultère est donc symbolisé par la rate dans les Écritures. En effet, sa perpétration ne laisse aucune trace, tandis que le meurtre est rapidement détecté par les marques de sang et, par conséquent, les hommes craignent de commettre un meurtre plus que l’Adultère.

Quand ces péchés d’idolâtrie, de meurtre et d’Adultère cesseront de prévaloir parmi les hommes, en ce jour-là, il y aura un seul Seigneur et son nom Un. » – Zohar

Par conséquent, l’expression biblique: « בני ישראל – Beni Israel », se réfère en premier lieu aux Monades, aux Esprits, aux Chesed ou aux premiers-nés de ישר-אל Yashur El, le Dieu Droit, Kether, la lumière ou les fils des Elohim manifestés, comme il est dit dans le livre de Job 38: 7: « Quand les étoiles du matin ont chanté ensemble et que tous les fils des Elohim ont crié de joie. » Les étoiles du matin sont les 24 Vieillards des 12 constellations, qui, avec les Fils ou les Monades, des Elohim (Dieux et Déesses) ou les Fils d’Israël ישר-אל Yashur El, le Dieu Droit, Kether, ont chanté leur cantique de louange lors de la création du monde, dans l’actuel Mahamanvantara ou Grand Jour cosmique. Au sens Sanskrit, les Fils des Elohim ou d’Israël sont les Bodhisattvas, signifiant, les Sattvas ou les essences de Buddhi la sagesse, les Trimurtis de perfection, les esprits-âmes de sagesse et de lumière qui, au cours des âges cosmiques antérieurs, ont atteint l’union avec Parabrahman, celui qui est au-delà d’Abraham.

« Sur cette base, un homme qui est un véritable Israélite trouvera son unité dans la doctrine secrète, qui est comme un Arbre de Vie pour ceux qui la saisissent: « Elle est un Arbre de Vie pour ceux qui la saisissent, et heureux est celui qui la retient. » (Proverbes 3: 18). Cet Arbre de Vie (ou moelle épinière) est (l’utérus spirituel de) la Matrona (la Schekinah), symbolisée par la dixième Sephirah Malkuth (Royaume). C’est pourquoi les vrais Israélites sont des enfants de lumière appelés Beni Malachim בנים מלכים (fils des rois ou mieux encore, בנים מלאכים fils des anges; en termes Sanskrit, bodhisattvas, les âmes de ces בנים benim, qui élèvent leur י Iod à travers leur colonne vertébrale depuis Malkuth, sur le ישר yashar, chemin droit vers Kether, אל El, Dieu). »

« Maintenant, à propos des faux Israélites, il est écrit: « Et la terre (physicalité) était d’une seule langue et de mêmes mots (דברים debarim) » et il est encore ajouté « Et comme ils – ces mots (דברים debarim) – allaient de l’Est » (מקדם meqedem), ce précédent mot (Est) signifie ici (Kether) qui est l’Alpha ou Premier (Logos) du monde. Il est également dit: « Ils (ces mots) ont trouvé (Daath) une plaine ou une vallée dans la terre, attachés aux (32) dents (שן ער Shin -ar), וישבו שם et ont établi un nom (dans les 32 chemins de sagesse). » (Genèse 11: 1) Chokmah, sagesse, est le deuxième Logos, la sephirah numéro deux.

« Le nombre deux a trente-deux chemins et cinquante portes. L’explication kabbalistique de ceci est la suivante:

32 chemins = 3 + 2 = 5 (le Pentalpha, l’être humain)

50 portes = 5 + 0 = 5 (le Pentalpha, l’être humain)

Ajoutons les résultats:

(un homme + une femme) 5 + 5 = 10

10 = 1 + 0 = 1 = Les principes masculin et féminin sont compris dans le 0, fondement de l’amour à travers le sexe.

La Mère Divine, la Mère Cosmique ∞ Infinie, 5 le Pentalpha

5 + 5 = 10

Ceci est réduit comme suit: = ∞ = 5 le Pentalpha = (l’être humain). – Samaël Aun Weor

« Dès qu’ils (les mots) se sont détachés de ce (Alpha ou) premier (Logos), l’unité de pensée et d’esprit entre eux n’était plus possible, et ils (les mots) se sont dispersés et se sont éparpillés partout sur la terre (l’être humain).

« Si, en opposition avec ces remarques, quelqu’un devrait se référer aux paroles de l’Écriture « Et un fleuve est sorti de l’Eden (supérieur, Daath) pour arroser le Jardin (être humain) et de là, il fut divisé en quatre têtes » (Genèse 2: 10) afin de montrer que même en association et à proximité de la Présence Divine, la séparation divine se produit et qu’il n’était donc pas extraordinaire que cette déviation et cette révolte du Premier (Logos) du monde aient lieu, comme pour le fleuve de l’Eden, il devrait être divisé en quatre têtes. En réponse, nous reconnaissons qu’il n’était pas impossible de le faire après mais pas avant sa sortie du jardin, donc en ce qui concerne l’humanité après le déluge, tant qu’ils sont restés unis (comme les 32 dents), ils ont été attachés au culte de Elohim, le premier (Logos, le א Aleph) du monde. « Ils avaient (אחד Ehad) un en commun, une langue, une foi, un mode d’adoration de l’Être Divin, les liant entre eux (comme les 32 dents de la bouche) dans une fraternité universelle qui prévalait parmi eux.

Mais déclinant en connaissance et en vénération divines, ils s’écartent peu à peu de l’allégeance à (Kether), leur grand Premier (Logos, מקדם meqedem, Est) et finissent par trouver (la confusion des langues dans) la plaine (attachée aux (32) dents (שן ער Shin-ar), ou en d’autres termes, (leur שנע gamme de perception, de connaissances, d’expérience ou la capacité de leur tête diminuée) ils sont devenus ignorants de Dieu (le Logos) leur créateur et (à cause de la Fornication) dépourvu de (Daath) toute connaissance de la vie supérieure et divine.

L’Écriture rapporte que נמרד Nimrod (une personne qui résiste à la volonté de Dieu) a déclaré: ‘Le commencement de son royaume était בלל Babel’. Ce fut lui qui a séduit les postdiluviens du culte et du service du vrai Dieu (ou Logos) et introduisant la confusion et le désordre parmi eux, il réussit finalement à usurper le règne et la souveraineté sur eux et les conduisit dans une plaine (de confusion) dans la plaine (attachée aux (32) dents (שן ער Shin-ar), on entend par là que, à partir de ce moment-là, les êtres humains ont abandonné le culte du Divin et ont commencé à vivre au mépris de sa loi, puis ont dégénéré et se sont livrés entièrement à la poursuite des plaisirs et des joies du monde, adorant la créature (personnalités) plutôt que leur créateur (le Logos) qui est béni pour toujours. Il est en outre lié: ‘Et ils ont dit, allons, construisons-nous une ville et une tour dont la tête peut atteindre le ciel et donnons-nous un nom (שם shem) ‘

Rabbi Hiya dit: Il est écrit: « Les méchants sont comme la mer agitée » (כים נגרש kyam negrash) (Ésaïe 57: 20). Y a-t-il alors une mer agitée? Vraiment, car quand il (le fornicateur) a dépassé ses limites, il devient (כים נגרש kyam negrash) et fait éclater ses barrières, en tant qu’homme (fornicateur) en état d’ivresse avec le vin (de la luxure), roulant et titubant et incapable de se maintenir debout, et les Écritures ajoutent encore, de la mer quand dans cet état agité: « Elle ne peut pas se reposer; et ses eaux jettent de la boue et de la saleté », ce qui signifie que, même si elle est calme (chaste), la boue cachée dans ses profondeurs reste intacte, mais au moment où sa surface commence à être ébouriffée et agitée par les vents et les tempêtes (de luxure), elle est éjectée, de la même manière avec un homme (fornicateur) qui, tant qu’il est consacré au service de son Seigneur, sa nature inférieure ou soi est calme et paisible, ses tendances animales (Nephesh) réprimées et restreintes (mieux dit, transmutées et sublimées), mais dès que sa relation avec son soi divin supérieur devient perturbée et brisée, comme un ivrogne, il commence à chanceler et à tutuber, et à exprimer les sentiments dépravés et les émotions qui sommeillaient en lui, et à la mesure qu’il babille son charabia obscur et crasseux, sa grossièreté augmente, car c’est le reflet de son âme animale impure (Nephesh) qui se manifeste alors. Observez les mots: « Et ils ont dit, allons, construisons-nous une ville et une tour dont le sommet atteindra le ciel ». Le terme « הבה habah » (allons), chaque fois qu’il est utilisé dans les Écritures, est toujours associé à quelque chose ou à un projet irréalisable pour ceux qui l’ont conçu. Leur impulsion aveugle pour construire une telle ville et tour ne venait que d’un désir méchant et idiot qui les animait et les incitait à vivre en révolte ouverte contre (הא Ha’ שם Shem) le Saint. »

« Et ils se dirent entre eux: Allons, faisons de la brique et brûlons-la bien. Et ils avaient des briques au lieu de la pierre (philosophale), et du limon à la place du mortier (ou Lingam Yoni). » – Genèse 11: 3

Rabbi Abba a déclaré: « Ils ont été l’objet d’un engouement horrible et démoniaque dans la mesure où ils souhaitaient impérieusement abandonner le culte de (נחש נחשת le serpent d’airain) leur Seigneur (leur Schekinah) pour celui de Satan (leur luxure) ou le (kundabuffer) à qui ils (les fornicateurs idolâtres) ont rendu hommage et gloire (à travers leur orgasme bestial).

Les mots « הבה habah » (allons) construisons-nous une ville et une tour », ont une signification profondément occulte et contiennent un mystère plus profond. Il est à noter que lorsque les postdiluviens sont arrivés dans la plaine (attachée aux (32) dents (שן ער Shin-ar) de Shinar (un royaume ou un domaine étrange) et ont pris connaissance de ses avantages naturels découlant de sa proximité avec la mer (ou les fluides cérébro-spinal et génital), ils ont dit entre eux, il serait préférable que nous nous installions ici, car avec peu de peine et immédiatement nous pouvons nous adonner à ces plaisirs sensuels (sexuels) qui sont le charme de la vie, la rendant digne de la vie. Mais pourquoi adorer le ciel et quel avantage nous en retirerons. Ici, construisons-nous un temple et faisons de nous une divinité. Venez et faisons un Shem (שם Shem, nom, synonyme de Dieu ou Être Divin) que nous pouvons adorer et l’avoir toujours au milieu de nous comme centre d’attraction, et éviter ainsi de se disperser ailleurs sur la terre. » – Zohar

Voici seulement ce que j’ai trouvé, qu’Elohim a mis אדם Adam – ישר yashur – droit; mais ils se sont mêlés à des maîtres de responsabilité. – Ecclésiaste 7: 29

Le Roi Saul et la sorcière d’Endor

« Et ce sont les (מלכים Malechim) rois qui régnaient dans le pays de אדום Edom, avant qu’il ne règne un (מלך Melech) roi sur les enfants (archétypes) de (ישר-אל yashur El, le Dieu Droit) ישראל Israël. » – Genèse 36: 31

À propos de ces rebelles מלכים Malechim il est écrit ce qui suit:

« La douzième année d’Ahaz, roi de Judah, Hoshea, fils d’Elah, régna sur Samarie, et régna neuf ans sur Israël. Et il fit ce qui est mal aux yeux de יהוה, mais pas comme les rois d’Israël qui étaient avant lui.

« Shalmaneser, roi d’Assyrie, vint contre lui, et Hoshea devint son serviteur et lui donna des présents. Et le roi d’Assyrie trouva un complot en Hoshea; car il avait envoyé des messagers à So roi d’Égypte, et n’apporta rien au roi d’Assyrie, comme il l’avait fait d’année en année. Le roi d’Assyrie l’enferma donc et le lia en prison. Le roi d’Assyrie monta dans tout le pays, monta à Samarie et l’assiégea pendant trois ans.

« La neuvième année d’Hoshea, le roi d’Assyrie s’empara de Samarie et emmena Israël en Assyrie. Il les plaça à Halah et à Habor, près du fleuve Gozan et dans les villes de Medes. Car c’était ainsi que les enfants d’Israël avaient péché contre יהוה, leur Elohim, qui les avait fait monter hors du pays d’Égypte, sous la main de Pharaon, roi d’Égypte, et qui craignaient un autre Elohim et suivaient les lois des païens que יהוה chassa devant les enfants d’Israël et des rois d’Israël qu’ils avaient faits.

« Et les enfants d’Israël firent en secret contre יהוה, leur Elohim, des actions qui ne convenaient pas, et ils bâtirent pour eux de hautes places dans toutes leurs villes, depuis la tour des sentinelles jusqu’à la ville clôturée. Et ils dressèrent des images et des bosquets dans toutes les hautes collines et sous tous les arbres verts; et là ils brûlèrent de l’encens dans tous les hauts lieux, ainsi que les païens que יהוה leur avait emmenés; et ils ont fait des choses mauvaises pour provoquer יהוה à la colère; car ils ont servi des idoles, dont יהוה leur avait dit: Vous ne ferez pas cela.

« Mais, יהוה témoigna contre Israël et contre Judah, et ce, par tous les prophètes et par tous les voyants, en disant: Éloignez vous de vos voies mauvaises, et observez mes commandements et mes statuts, selon toute la loi que j’ai donnée à vos pères, et que je vous ai envoyé par mes serviteurs les prophètes.

« Malgré cela, ils n’entendaient pas, mais ils endurcissaient leur cou, comme le cou de leurs pères, qui ne croyaient pas en יהוה, leur Elohim. Et ils rejetèrent ses statuts, son alliance avec ses pères et les témoignages qu’il avait rendus contre eux; et ils suivirent la vanité, et devinrent vain, et poursuivirent les païens qui étaient autour d’eux, à propos desquels יהוה les avait accusés, de ne pas faire comme eux.

« Et ils abandonnèrent tous les commandements de יהוה, leur Elohim, et leur firent une image fondue, même deux veaux, et se créèrent un bosquet. Ils adoraient toute l’armée du ciel et servaient Baal (mieux dit, Belial).

« Et ils firent passer par le feu leurs fils et leurs filles (à Moloch), et utilisèrent la divination et les enchantements, et se vendirent pour faire du mal aux yeux de יהוה, pour le provoquer à la colère.

« C’est pourquoi יהוה était très en colère contre Israël et les a éloignés de sa vue: il ne restait plus que la tribu de Judah. Cependant, Judah ne respecta pas non plus les commandements de יהוה, leur Elohim, mais respecta les lois d’Israël qu’ils avaient établies.

« Et יהוה rejeta toute la graine d’Israël, et les affligea, et les livra entre les mains de spoilers, jusqu’à ce qu’il les eût chassés de sa vue. Car il libère Israël de la maison de David; et ils établirent Jéroboam, fils de Nebat, roi; et Jéroboam empêcha Israël de suivre יהוה, et leur imposa un grand péché. Car les enfants d’Israël ont commis tous les péchés de Jéroboam; ils ne se sont pas éloignés d’eux; jusqu’à ce que יהוה éloigne Israël de sa vue, comme il l’avait dit par tous ses serviteurs les prophètes.

« Israël a donc été emmené hors de son pays en Assyrie jusqu’à ce jour. Le roi d’Assyrie fit venir des hommes de Babylone, de Cutha, d’Ava, de Hamath et de Sepharvaïm, et les plaça dans les villes de Samarie, à la place des enfants d’Israël; et ils possédèrent Samarie, et habitèrent dans la leurs villes.

« Et c’est donc au début de leur demeure là-bas qu’ils ne craignirent pas יהוה: c’est pourquoi יהוה envoya des lions parmi eux, qui en massacrèrent quelques-uns. C’est pourquoi ils dirent au roi d’Assyrie: Les nations que tu as chassées et placées dans les villes de Samarie ne connaissent pas le comportement des Elohim du pays; il a donc envoyé des lions parmi eux, et voici, ils les ont tuez, car ils ne connaissent pas le comportement des Elohim du pays.

« Alors le roi d’Assyrie donna l’ordre: emmène là l’un des prêtres que tu as amené de là; et laissez-les partir et y habiter, et qu’il leur enseigne le comportement des Elohim du pays. Un des prêtres qu’ils avaient emmenés de Samarie vint s’établir à Bethel (maison de Dieu) et leur enseigna comment ils devaient craindre יהוה.

« Cependant, chaque nation s’est faite des dieux, et les a installés dans les maisons des hauts lieux bâtis par les Samaritains, toutes les nations dans les villes où ils habitaient.

« Et les hommes de בבל Babel firent סכות בנות Succoth-Benoth.

« Et les (כות Cuth) personnes handicapées ont fait נרגל Nergal (espion).

« Et les חמת Hamath, des personnes en colère ont fait אשים Ashim (personnes importantes ou vaines).

« Et les עוים Avites ou les ולים immigrants firent נבחז Nibhaz (l’aboyeur) et תרתק Tartak (fascination).

« Et les ספרוים Sepharvites ont incendié leurs enfants à אדרמלך וענמלך Adrammelech et Anammelech, les Elohim des Sepharim ספרים (ou Sephardim ספרדים).

« Ils craignirent donc יהוה, et se créèrent des prêtres des hauts lieux qui se sacrifiaient pour eux dans les maisons des hauts lieux.

« Ils craignaient יהוה, mais servaient leur propre Elohim, à la manière des nations qu’ils emmenaient de là.

« Aujourd’hui encore, ils agissent de la sorte: ils ne craignent ni יהוה, ni leurs statuts, ni leurs ordonnances, ni la loi et le commandement que יהוה a donnés aux enfants de Jacob, qu’il a baptisés Israël; avec qui יהוה avait fait alliance et les avait accusés en disant: Vous ne craindrez pas d’autres Elohim, ni ne vous prosternerez devant eux, ni ne les servirez, ni ne leur offrirez un sacrifice; mais יהוה, qui vous a fait sortir du pays d’Égypte, vous le craindrez, vous l’adorerez et vous lui ferez des sacrifices. Et les statuts, et les ordonnances, la loi et le commandement qu’il a écrit pour vous, vous observerez à faire pour toujours et vous ne craindrez pas d’autres Elohim. Et vous n’oublierez pas l’alliance que j’ai conclue avec vous. Mais vous craindrez יהוה votre Elohim; et il vous délivrera de la main de tous vos ennemis (psychologiques, qui sont toutes ces idoles ou images taillées dans votre mental).

Quoiqu’ils n’aient pas écouté, ils l’ont fait à leur manière. Ainsi, ces nations craignaient יהוה et servaient leurs (traditions ou) images gravées, à la fois leurs enfants et les enfants de leurs enfants: comme le firent leurs pères, ils le font encore aujourd’hui. » – 2Rois 17: 1-41

APPRENEZ DAVANTAGE AU SUJET DE LA KABBALE

Alchimie et Kabbale dans le Tarot

La connaissance pratique et spirituelle cachée dans les profondeurs de chaque grande religion et tradition mystique.

L’Enfer, le Diable, et le Karma

Confirmez par vous-même la réalité des niveaux inférieurs de la vie, et comment les éviter.

Le Message du Verseau

La seule explication authentique des mystères Gnostiques cachés dans le célèbre livre de l’Apocalypse.

Le Tarot Éternel

Ensemble de Cartes et de Livres de Tarot

Les Enseignements Secrets de Moïse

Voyez les significations cachées dans les écritures Juives et Chrétiennes.

Les Trois Montagnes

L’Autobiographie de Samaël Aun Weor

Tarot et Kabbale

Obtenez des Réponses de la Divinité à l’Intérieur de Vous

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Zohar: Idolatry and the Tower of Babel

Zohar: Anges Déchus
Zohar: Le Sel des Lettres Mères et le Sel de la Terre
Catégories : Sepher ha Zohar