Écrit par : Simeon ben Jochai   Catégorie : Sepher ha Zohar

393. « Tu ne découvriras pas la nudité de la mère et de la fille » (Vayikra 18:17). Nous avons appris que ce type d’inconduite sexuelle fait partie des lois de la Reine, même si elles sont à la fois révélées et cachées. On y cite « la fille de son fils ou la fille de sa fille » (Ibid.), car le monde a besoin d’elles pour peupler le monde, comme nous l’avons appris. Celui qui en révèle une nudité, malheur à lui et malheur à son âme, car à cause de cela, il découvrira d’autres nudités.

394. Nous avons appris que la dernière déclaration des Dix Commandements de la Torah est la suivante: « Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain » (Shemot 20:14), comme cela représente généralement la totalité d’entre eux. Celui qui convoite une autre femme est considéré comme transgressant la Torah entière. Cependant, rien ne s’oppose à la repentance, à plus forte raison s’il est disposé à accepter lui-même sa peine, à l’image du Roi David. Rabbi Yosi dit: Nous avons appris que la repentance fait beaucoup de bien à quiconque a péché et s’est ensuite séparé du péché. S’il ne s’en sépare pas, la repentance n’aide pas et ne sert à rien. Il demande: « Comment se fait-il que David ne soit pas parti de Batsheba après? » Il répondit: « Batsheba était à lui. Il a pris ce qui était à lui… »
Cité du Zohar 15:67

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Zohar: Desiring Others

La Vraie Torah
Zohar: Alchimie dans la Kabbale
Catégories : Sepher ha Zohar