Écrit par : Glorian PublishingCatégorie : Judaisme

Et il arriva dans la trentième année (les dix sephiroth du troisième monde kabbalistique, Yetzirah), le quatrième (Chesed), le cinquième jour de ce mois (dans la Conscience illuminée, Geburah, dominant les quatre éléments, à savoir, Malkuth, Yesod, Hod et Netzach), car j’étais (Ani אני) parmi les captifs au bord du fleuve (פישון Pishon ou) כבר Chebar (le mystérieux fleuve de la lumière céleste astrale solaire qui jaillit de l’Ain Soph Aur dans ‘כ’Kether et ‘ב’Binah dans Atziluth, le côté gauche de la ‘ר’Rosh-Tête, et de là dans la gorge – Daath – l’Eden supérieur – et dans Geburah dans Briah, jusqu’à Hod et ensuite dans Yesod dans Yetzirah, mais à cause de la Fornication d’Adam dans le jardin – Malkuth -, il s’est asséché et a cessé de couler dans la Conscience, devenue esclave de la luxure, et donc en captivité dans Assiah, monde de la matière et de l’action); mais, (à travers l’Alchimie sexuelle) les cieux (de Yetzirah) ont été ouverts, et (à travers le chakra sahasrara) j’ai vu (מראות אלהים Marauth Elohim) Miroirs Images d’Elohim. Dans le cinquième jour du mois (dans la Conscience illuminée, Geburah, dominant la lune-ème), qui était la cinquième année (cinquième initiation) de la la captivité du roi (le Malachim dans Yetzirah) Joachin.

Le Logos ou parole de יהוה (Chokmah dans Daath) est venu expressément au prêtre Ezekiel, fils de Buzi (mépris) dans (le triangle de la prêtrise, Yetzirah), le pays des (שדים Sheddim) Esprits (de la prêtrise de שדי Shaddai-Yesod) près de (la lumière astrale du) fleuve Chebar; et la main (le יד Iod ou le סוד sod, secret de יסוד Yesod) de (le nom) יהוה Iod-Havah était là, sur lui. (Le secret est: Mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Elohim a dit: Vous n’en mangerez pas, ni ne le toucherez pas, vous risqueriez de mourir. Genèse 3: 3).

Et j’ai regardé, et voici, un esprit (רוח Ruach) est sorti d’un grand nuage (akashique) dans le nord (sephirah Kether), et un feu s’est dédoublé de lui-même comme l’éclat (de l’Absolu Solaire) se trouvait autour de lui, et du milieu de celui-ci un éclat électrique, du milieu du feu (solaire).

Du milieu de celui-ci apparut aussi la ressemblance de quatre (חיות Chaioth) esprits vivants. Et ceci était leur apparence : ils avaient la ressemblance d’Adam (Et אדם Adam (Aleph 1 + Daleth 4 + Mem 40 = 9, la neuvième sphère Yesod) vécut cent trente ans (130 = 4, les 4 sephiroth inférieurs, nommément Malkuth, Yesod, Hod et Netzach), et (ensuite) il génère à sa propre ressemblance, à son image (dans Tiphereth, Geburah et Chesed) et il l’appelle שת Seth (Feu, Shin 300 + la Croix, Tav 400 = 7 ; l’esprit trin dans les quatre corps d’or) – Genèse 5: 2).

Et chacun avait quatre visages (quatre manières de percevoir les quatre tattvas: vayu, tejas, apas et prittvi), et chacun avait quatre ailes (âme du mercure).

Et leurs jambes étaient des jambes droites (Ob et Od); et la semelle (masculine-féminine fendue) de leurs pieds (dans Malkuth) ressemblait à la semelle (fendue) du pied de veau (en étain et en cuivre); et elles brillaient comme la couleur d’un (serpent de) airain bruni.

Et (וידו אדם Va’Iodu Adam) les mains (sens du toucher, le Iod-Phallus) d’Adam sous leurs ailes (âme du mercure) sur leurs quatre côtés; et les quatre avaient leurs visages et leurs ailes.

Leurs ailes (âme du mercure) était jointes les unes aux autres (dans Malkuth, Yesod, Hod et Netzach); ils ne se retournaient pas lorsqu’ils allaient (vers le haut à travers la moelle épinière); ils (leur sel) allaient droit devant eux (comme le sel sublimé dans la moelle épinière).

Quant à la ressemblance de leurs visages (ou mercure fécondé), ils avaient tous les quatre le visage d’Adam (connaissance de Yesod, la vie et la lumière du sel de l’eau) et le visage d’un lion (l’action et le mouvement de la lumière astrale et le feu du sel du soufre dans Hod), du côté droit: et les quatre avaient le visage d’un bœuf (l’action diligente du sel de la terre Malkuth) du côté gauche; ils avaient tous les quatre aussi un visage d’aigle (l’intelligence du sel du mercure dans Netzach).

Ainsi étaient leurs visages (ou mercures fécondés): et leurs ailes (ou âmes du mercure) étaient étirées vers le haut; deux ailes de chacun étaient jointes l’une à l’autre (dans Malkuth, Yesod, Hod et Netzach), et (les) deux (polarités, Od et Ob) recouvraient leur corps.

Et ils allèrent tous droit devant (vers le haut dans la moelle épinière): où l’esprit (ou l’âme du mercure) devait aller; et ils ne se retournaient pas lorsqu’ils allaient (à travers la moelle épinière).

En ce qui concerne la ressemblance des créatures vivantes, leur apparence ressemblait à des braises ardentes (sel sulfurique) et à celle des lampes (dans les chakras): elles montait et descendait parmi les (חיות Chaioth) esprits vivants ; et le feu (soufre) brillait, et du feu (sexuel) sortit (la) foudre (de la Kundalini).

Et les (חיות Chaioth) esprits vivants coururent et revinrent avec l’apparence d’un éclair de (la) foudre (du serpent d’airain).

Maintenant que je voyais les (חיות Chaioth) esprits vivants, voici une roue (sephirah) sur la terre (le corps) près des (חיות Chaioth) esprits vivants, avec ses quatre visages (comme ברהמא Brahma ou אברהם Abrahm, le créateur dans Atziluth, Briah, Yetzirah et Assiah).

L’apparence des roues (sephiroth) et leur travail ressemblaient à la couleur d’un béryl: et les quatre avaient une ressemblance (lorsqu’ensemble comme le sphinx): et leur apparence et leur travail était comme une roue (ou sephiroth: Netzach, Hod et Malkuth) au milieu d’une roue (Yesod).

Lorsqu’elles allaient, elles allaient (comme le Tetragrammaton) sur leurs quatre côtés: et elles ne se retournaient pas lorsqu’elles allaient.

Quant à leurs bords (ou à la partie circulaire de l’espace extérieur des sephiroth), ils étaient si hauts qu’ils étaient effrayant ; et leurs bords étaient remplis d’yeux (étoiles) autour d’eux quatre (dans Atziluth, Briah, Yetzirah et Assiah).

Et lorsque les (חיות Chaioth) esprits vivants allaient, les roues (sephiroth) passaient à côté d’eux: et lorsque (à travers l’Alchimie sexuelle) les (חיות Chaioth) esprits vivants (sel, soufre et mercure) étaient élevés (du sel) de la terre, les roues (sephiroth) étaient soulevées (à travers la moelle épinière).

Partout où l’esprit (l’âme du mercure) devait aller, elles allaient, leur esprit devait y aller; et les roues étaient soulevées à côté; car l’esprit (ou l’âme du mercure) de (חיות Chaioth) l’esprit vivant était dans les roues (sephiroth).

Quand ceux-ci allaient, celles-ci allaient; et quand ceux-ci se tenaient debout, celles-ci se tenaient debout; et quand ceux-ci étaient soulevés (du sel) de la terre (à travers la moelle épinière), les roues (sephiroth) étaient soulevées contre eux: car l’esprit (ou l’âme du mercure) du (חיות Chaioth) l’esprit vivant était dans les roues (sephiroth dans Assiah, Yetzirah, Briah et Atziluth).

Et la ressemblance du firmament (Tiphereth) sur les têtes de (חיות Chaioth) la créature vivante (le sphinx) était comme la couleur du terrible cristal (âme cristallisée), étendue sur leurs têtes (dans Briah) au-dessus (dans Tiphereth).

Et sous le firmament (dans Yetzirah) se trouvaient leurs ailes (Ida et Pingala ou Ob et Od) droites (dans Tiphereth, leur Conscience), l’une (enlacée) vers l’autre: chacune en avait deux, qui couvraient ce côté (masculin), et chacune avait deux, qui couvraient ce côté (féminin) de leurs corps (dans Assiah).

Et lorsque (pendant l’Alchimie sexuelle) ils allaient, j’entendais le bruit de leurs ailes, comme le bruit des grandes eaux (de Yesod), comme la voix du Tout-Puissant (שדי Shaddai), la voix de la parole (dans Daath), comme le bruit d’une armée: lorsqu’ils se levaient (lorsque l’Alchimie sexuelle était terminée), ils baissèrent leurs ailes.

Et il y avait une voix sortie du firmament (Tiphereth) qui était au-dessus de leurs têtes, quand ils se sont levés et ont baissé leurs ailes.

Et (dans Briah) au-dessus du firmament (de Yetzirah dans Tiphereth) qui était au-dessus de leurs têtes (dans leur système nerveux central ou colonne centrale) se trouvait la ressemblance d’un trône, comme l’apparence d’une pierre de saphir: et dessus de la ressemblance du trône se trouvait (Chesed) la ressemblance comme l’apparence d’Adam (Kadmon) assis au-dessus (dans Atziluth).

Et j’ai vu comme la couleur de l’ambre (les trois lettres mères ou Kether, Chokmah et Binah), comme l’apparence d’un feu (ש) tout autour, depuis l’apparence de ses reins (Yesod, région sexuelle) jusque vers le haut, et depuis l’apparence de ses reins, vers le bas, j’ai vu comme si c’était l’apparence de (ש) feu (de Chasteté) et il y avait de la luminosité autour (de l’Absolue Solaire ou l’Ain Soph Aur).

De même que l’apparence (des sept couleurs) de l’arc (du soleil, Apollon) qui se trouve dans le nuage (akashique) au jour de la pluie, l’apparence de la luminosité était tout autour. C’était l’apparence de la ressemblance de la gloire de יהוה Iod-Havah (Chokmah). Et quand je l’ai vu, je (en tant que Chesed) suis tombé sur mon visage, et j’ai (Tiphereth) entendu la voix (Logos) de quelqu’un qui a parlé.

Et il (le Iod) me dit: Fils (âme) d’Adam, tiens-toi sur (Ob et Od) tes pieds, et je te parlerai (face à face).

Continuez à étudier

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Ezekiel 1: Four Creatures of Kabbalah and Alchemy

Catégories : Juives