Écrit par : Gnostic Instructor  Catégorie : Sacrements de l’Église Gnostique

Révéler Kabbalistiquement les causes du péché du pénitent dans le temple de Dieu

Afin de comprendre ce qu’est la pénitence, nous devons révéler les causes du péché et pour cela, nous devons étudier le livre de la Genèse et le relier à la fois à notre corps physique et à l’Église Gnostique, car ils sont interdépendants; rappelez-vous qu’il est dit que notre corps physique est le temple du Dieu vivant (Shaddai-El-Chai), et que nous devons en prendre soin.

« Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l’Esprit de Dieu habite en vous? Si quelqu’un souille le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, quel temple vous êtes. » – 1 Corinthiens 3: 16, 17

« Quoi? Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez de Dieu, et que vous n’êtes pas le vôtre? » – 1 Corinthiens 6: 19

« Et quel accord le temple de Dieu a-t-il avec les idoles? Car vous êtes le temple du Dieu vivant; comme Dieu l’a dit, j’habiterai en eux, et j’y marcherai; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. » – 2 Corinthiens 6: 16

Le Maître Samael nous a également appris qu’immédiatement en entrant sur le chemin, chaque dévot, chaque Initié commence à construire son propre temple dans les mondes internes. Samael Aun Weor a dit:

« Chaque initié porte un temple à l’intérieur… J’ai mon propre temple; ainsi, dans le plan astral – si vous souhaitez visiter mon temple – vous pouvez le visiter. Cependant, n’oubliez pas que lorsque vous entrez dans ce temple, vous êtes entré dans ma conscience (dans mon Être); Je porte un tel temple ici (dans le plan physique) et il est projeté dans les mondes supérieurs; Comment apparaît-il dans les plans internes? En effet, elle apparaît comme une cathédrale.

Par conséquent, voyez ici la relation de l’Église Gnostique en relation avec le corps physique, et même avec notre propre sanctuaire ou temple interne particulier que nous construisons sur le rocher.

N’oubliez pas que Pierre est le rocher sur lequel nous devons construire notre église. Pierre est directement lié à la glande pinéale, qui est le siège de l’âme. Ainsi, à partir de la glande pinéale, l’âme (le Fils de l’Homme, Tiphereth) commence à construire son propre temple au moyen du contrôle des forces sexuelles de Yesod, qui est le rocher.

Lorsque nous étudions l’Arbre de Vie, nous devons comprendre où se trouve l’autel, où se trouve le prêtre, où se trouve le Christ, où se trouve la congrégation, c’est-à-dire où tous ces éléments se trouvent dans n’importe quel rituel d’une église, en particulier dans l’Église Gnostique. Donc, si vous observez les trois forces primaires de l’Arbre de Vie qui sont représentées dans le premier triangle, alors vous comprenez qu’un tel triangle est le Logos qui manifeste son pouvoir créateur à travers Daath (comme nous l’avons expliqué dans les conférences précédentes). Ainsi, dans Daath, nous trouvons Osiris et Isis; c’est le prêtre et la prêtresse effectuant le rituel. Ainsi, les célébrants doivent toujours être deux, car le prêtre et la prêtresse représentent le pouvoir dans Daath: Abba (le Saint-Esprit) et Aima (la Mère Divine Kundalini), qui manifestent leur pouvoir à travers Tiphereth. C’est pourquoi dans la colonne du milieu de l’Arbre de Vie, nous trouvons que Daath (qui est la Sephirah qui reçoit le pouvoir créateur des trois forces primaires) est directement lié à Tiphereth (qui est l’Âme Humaine) qui s’incarne à l’intérieur du corps physique et effectue le rituel, accomplissant la cérémonie, le service, le travail de la prêtrise, qui symbolise le travail que chacun de nous doit accomplir.

Ainsi, exactement depuis Tiphereth, sur une ligne verticale droite, nous trouvons la Sephirah Yesod (la pierre de Yesod), qui est incontestablement symbolisée par l’autel de toute église. C’est pourquoi lorsque nous parlons de l’autel d’une église, nous déclarons toujours qu’un tel autel doit être fait avec la forme d’une pierre cubique, parce que sur cet autel de pierre est l’endroit où la cérémonie que le prêtre et la prêtresse doivent effectuer doit être célébré. Une telle cérémonie est en relation directe avec la Sephirah Yesod, qui est le sexe; elle symbolise la transmutation sexuelle effectuée par le mari et la femme à l’autel du Mariage Parfait.

Devant Yesod se trouve Malkuth; c’est le corps physique (symbolisé sur l’Église ou le Temple). Malkuth est l’Hébreu pour « le royaume », et pour qu’un royaume existe, nous avons besoin d’un Roi et d’une Reine: le Roi et la Reine sont les Malachim (en Hébreu), qui dans la Kabbale sont les âmes humaines directement liées à Tiphereth dans le monde de Yetzirah. Ainsi, dans le monde physique, les embryons d’âmes qui sont sur le chemin sont appelés les enfants des Malachim. Ces enfants (embryons d’âmes) des Rois et Reines (les âmes humaines de Tiphereth) sont les initiés qui marchent sur le chemin de ce monde physique, Malkuth; nous répétons, en Hébreu, Malkuth signifie « le royaume », qui dérive de Meleck (Roi) et de Malka (Reine), qui ensemble sont les Malachim. Ainsi, nous, les Gnostiques, sommes les enfants du Roi et de la Reine, qui sont les Malachim de Tiphereth, où s’expriment le vrai prêtre et la vraie prêtresse. Tiphereth est l’Âme Humaine qui est aussi appelée le Fils de l’Homme.

Alors visualisons tout cela afin de comprendre comment l’Église Gnostique est liée à chaque initié.

Malkuth (le temple) est le corps physique où l’on trouve l’Essence (l’embryon, la Buddhata), qui est l’enfant intérieur, une partie de Tiphereth, l’Âme Humaine ; c’est pourquoi on l’appelle l’enfant intérieur.

La congrégation est formée par les enfants des Malachim (Rois et Reines), qui marchent sur le chemin de ce monde physique (Malkuth). Ainsi, dans n’importe quelle congrégation, dans n’importe quel groupe (que nous l’appelions ecclesia, église ou temple), toutes les personnes qui connaissent les secrets de Daath et qui pratiquent ces sacrements font ce que nous appelons kabbalistiquement « les enfants d’Ish-Ra-El » (Les enfants des Malachim), qui sont liés à ceux qui connaissent les mystères. Une telle congrégation est Malkuth, et parmi eux se trouve le prêtre et la prêtresse qui célèbrent le rituel dans Yesod (l’autel).

Tiphereth est le prêtre. La prêtresse est Isis, l’âme féminine (Geburah).

Prêtre et prêtresse représentent Abba et Aima dans Daath, qui (en tant qu’aspect masculin et féminin de Binah, le Saint-Esprit) amènent les forces du Logos (le Christ Cosmique: Kether, Chokmah, Binah) et même l’Ain Soph Aur à travers ce canal (colonne du milieu).

C’est ainsi que nous devons comprendre; c’est ainsi que nous devons comprendre cela.

Comprendre comment l’absolution peut être obtenue grâce aux pénitences

Sur la base des précédents points de vue kabbalistiques, nous pouvons maintenant comprendre la déclaration du Maître Jésus qui est écrite dans l’évangile de Jean chapitre 3: 5, 6:

« En vérité, en vérité, je vous le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair; et ce qui est né de l’Esprit est esprit. »

Ainsi, ici l’évangile de Jean nous dit que nous devons naître de nouveau au moyen de l’eau et de l’Esprit; cela (eau et esprit) nous rappelle le livre de la Genèse chapitre 1: 2, 3:

« Et l’Esprit de Dieu s’est déplacé sur la surface des eaux. Et Dieu a dit: Que la lumière soit: et la lumière fut. »

Ici, nous voyons clairement que l’eau et l’esprit dont parle le livre de Jean sont le même esprit et l’eau de la Genèse (du Gk. Genesis « origine, création, génération », de gignesthai « naître »).

L’Esprit de Dieu qui se déplace sur la surface des eaux est l’esprit (force créatrice) qui est directement lié aux eaux sexuelles de Yesod, qui est l’autel, qui est la pierre, le rocher sur lequel nous devons construire. Ce rocher (Yesod) est ce sol ou Éden d’où, il est écrit:

« Et du sol, Jah-Chavah Elohim fit pousser tous les arbres agréables à la vue et bons à manger; l’Arbre de Vie aussi au milieu du jardin, et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal. Et un fleuve sortit de l’Éden pour arroser le jardin; et de là il fut séparé et devint en quatre têtes. » – Genèse 2: 9, 10

Pour comprendre ce fleuve de l’Éden, nous devons comprendre qu’il y a deux Édens:

Yesod est l’Éden inférieur, la quatrième dimension

Daath est l’Éden supérieur dans la dimension supérieure

Dans Daath, nous trouvons Abba et Aima, qui représentent les forces masculine et féminine de Binah (le Saint-Esprit), qui fait descendre les forces du Logos directement dans Tiphereth et dans Yesod, parce que les mystères de Daath sont effectués par Yesod. Là, il n’est pas possible de les effectuer, mais uniquement via Yesod. Ainsi, puisque Yesod est le corps vital (qui est la partie supérieure du corps physique), c’est dans le corps vital que nous trouvons toutes les forces (quatre têtes) de ce fleuve de l’Éden dont nous parlons.

Le ‘fleuve qui est sorti de l’Éden’ vient de l’Éden supérieur, l’Éden céleste lié à Daath, où Dieu, le Logos crée. Le Jardin d’Éden est aussi l’Éden inférieur, qui est précisément Yesod; c’est ce que vous devez comprendre et saisir.

Il y a donc deux Édens, le premier est cet Éden supérieur d’où coule un fleuve, qui se sépara et se transforma en quatre têtes.

Ces quatre têtes sont les quatre éléments de notre corps vital. Nous avons déclaré que le corps vital ou corps éthérique est la partie supérieure du corps physique. Ainsi, le corps vital ou éthérique est divisé en cinq tattvas. Tattva signifie « principe vibrant de l’éther ». Les tattvas sont des forces actives dans la quatrième dimension, qui renforcent les énergies de la troisième dimension.

On dit que ces tattvas se rapportent à notre structure vitale:

  1. Du bout de notre tête à la racine de notre nez vibre le tattva de l’éther, qui est appelé Tattva Akasha.
  2. De la racine de notre nez au cœur vibre le tattva de l’air, qui est appelé Tattva Vayu.
  3. Du cœur au sexe vibre le tattva du feu, qui est appelé Tattva Tejas.
  4. Du sexe aux genoux vibre le tattva de l’eau, qui est appelé Tattva Apas.
  5. Des genoux aux pieds vibre le tattva de la terre, qui est appelé Tattva Prithvi.

Akasha est noir, Vayu est bleu, Tejas est rouge, Apas est blanc et Prithvi est jaune.

Ainsi, les quatre tattvas (Vayu, Tejas, Apas et Prithvi) se rapportent aux quatre têtes qui se sont séparées de ce fleuve qui est sorti de l’Éden, qui est l’éther (Akasha) qui vient d’en haut. C’est pourquoi nous avons déclaré que du bout de la tête à la racine du nez se trouve l’éther (Tattva Akasha); lorsque vous placez l’Arbre de Vie sur notre corps, vous voyez que notre tête est liée au premier triangle. Ensuite, de la racine du nez au cœur (Tiphereth), vous trouvez la relation de Daath avec le deuxième triangle (à travers le fleuve Akashique qui est sortie de l’Éden). Du cœur (Tiphereth) au sexe, vous trouvez Yesod dans le troisième triangle. Du sexe aux genoux l’eau et des genoux aux pieds la terre (Malkuth). Ces quatre têtes (quatre Tattvas) sont les quatre éléments qui feront le corps physique. Par conséquent, le corps physique est le résultat de ces cinq variations de l’éther que nous trouvons dans le corps vital (éthérique).

C’est pourquoi il est indiqué dans le livre de la Genèse que toutes ces forces ou éléments qui viennent de l’éther (c’est-à-dire le fleuve qui s’est séparé et est devenu en quatre têtes) nourrissent le Jardin d’Éden. Comme dans l’utérus de notre mère, le sang via le cordon ombilical (fleuve) nourrit le corps physique (fœtus), ainsi, lorsque ce corps physique sort de l’intérieur de l’utérus, le corps vital continue de le nourrir à travers les éthers de la quatrième dimension. C’est ainsi que nous comprenons et saisissons comment le Corps Vital (Yesod, organes sexuels) est lié aux quatre fleuves du Jardin d’Éden qui viennent de Daath, le fleuve de l’Éden, afin de nourrir le corps physique.

Nous comprenons maintenant pourquoi dans le chapitre deux, le verset quinze du livre de la Genèse est écrit:

« Et Jah-Chavah Elohim (le nom de Binah, le Saint-Esprit dans le monde d’Atziluth) a pris l’homme (Tiphereth), et l’a mis dans le Jardin d’Éden pour l’habiller et le garder. »

Quand il est dit que « Jah-Chavah Elohim (le Saint-Esprit) a pris l’homme », nous devons nous demander: « D’où Jah-Chavah Elohim l’a-t-il pris? » La réponse est qu’il l’a pris des quatre éléments (quatre têtes de fleuves), parce que nous devons construire l’homme à partir des quatre éléments. L’homme auquel il est fait référence ici est Tiphereth; souvenez-vous toujours de cela, parce que Tiphereth dans l’ésotérisme reçoit le nom de « Fils de l’Homme ». Le Fils de l’Homme est tiré des quatre éléments, qui représentent également les corps inférieurs (les Sephiroth en dessous de Tiphereth) que nous devons construire et qui sont placés dans le Jardin d’Éden « pour l’habiller et le garder ».

« L’habiller et le garder » signifie suivre les commandements et les règles afin de garder un tel corps physique sain et immortel. En nous, cela se produit comme une récapitulation lorsque nous – physiquement – sommes dans l’utérus de notre mère: ici les quatre fleuves nourrissent le corps physique (fœtus). Malheureusement, comme nous avons quitté l’Éden, nous quittons également l’utérus, comme expliqué dans les conférences précédentes.

Initiatiquement, cela signifie également que le Saint-Esprit forme le véritable être humain à partir de ces quatre éléments et le place ensuite dans le Jardin d’Éden, qui est Yesod, la quatrième dimension, dans lequel tout humanoïde pénètre à nouveau chaque fois qu’il se repent de ses mauvaises actions en suivant la loi de l’Éden. Nous n’obéissons pas à cette loi, nous sommes donc hors de l’Éden, mais si nous suivons une telle loi, nous entrons à nouveau dans l’Éden, comme expliqué dans la vidéo Sexe: La Porte Secrète vers l’Éden.

« L’habiller et le garder », c’est garder et observer tous les préceptes de la bonne loi de Daath; c’est l’obéissance, qui confère et donne à chacun un pouvoir pour contrôler les quatre éléments. C’est ainsi que nous buvons au fleuve des eaux de la vie. Mais s’il y a désobéissance, alors le contraire se produit: nous buvons dans les eaux de Marah.

Les eaux de Marah coulent de l’arbre du bien et du mal, ou de l’arbre du mal symbolisé par le tentateur; ici, au lieu de l’âme gouvernant les quatre éléments, les quatre éléments asservissent l’âme, ce que nous devons comprendre, car en ces moments sur cette planète nous sommes esclaves des quatre éléments.

Nous n’avons pas de maîtrise sur notre corps vital (qui est lié à Yesod, au Jardin d’Éden et au sexe). Au commencement, lorsque l’homme dirigeait le corps vital (en obéissant à la loi de l’Éden), il contrôlait les quatre éléments, comme Moïse nous le montre clairement dans le livre de l’Exode quand il accomplit des miracles et des prodiges devant le Pharaon au moyen du contrôle des éléments, et comme le Maître Jésus et tous les prophètes le montrent également dans la Bible et tous les livres saints.

Nous expliquons tout cela afin que vous puissiez comprendre ce que sont les eaux de Marah. La lettre Hébraïque « Mem » est le symbole de l’eau. « Marah » est un mot de la langue Hébraïque, écrit avec les lettres Mem, Reish et Hei (Marah); ce mot signifie « amer », mais ce mot est également appliqué à la bile. Nous avons deux types de bile dans notre corps: la bile liée au foie et la bile liée à la rate.

Dans l’Arbre de Vie, il y a deux Sephiroth, Hod et Netzach, qui sont au-dessus de Yesod; selon les rituels Égyptiens, il est indiqué que le prêtre effectue toujours le signe de la « Croix Tau » ou « Croix Ankh ». Ainsi, les indications Égyptiennes indiquent qu’il s’agit d’un signe de croix que vous effectuez du cœur (Tiphereth) au sexe (Yesod) et du foie (Netzach) à la rate (Hod). Qu’est-ce que ça veut dire? Dans le cœur, nous avons Tiphereth, qui est le Fils de l’Homme, l’homme lui-même qui est le prêtre. Dans Yesod, nous avons les forces du Saint-Esprit. Dans le foie, nous avons Marah, la bile jaune liée à la vésicule biliaire, tandis que dans la rate, nous avons l’autre bile qui est la bile noire ou sombre. Ces deux types de bile sont amers.

« Alors Moïse a amené Israël de la mer Rouge (Yesod), et ils sont partis dans le désert de Shur; et ils allèrent trois jours dans le désert, et ne trouvèrent pas d’eau. Et quand ils sont venus à Marah, ils ne pouvaient pas boire des eaux de Marah, car elles étaient amères: c’est pourquoi son nom était appelé Marah (absinthe). Et les gens murmurèrent contre Moïse, disant: Que boirons-nous? » – Exode 15: 22-24

Nous devons souligner ici quelque chose de très important: les eaux de Marah (absinthe) qui ont fait murmurer les gens contre Moïse sont en relation directe avec notre foie et notre rate (Hod et Netzach) parce qu’en eux nous avons tous ces éléments qui sont en rapport avec les idoles dont parle la Bible. Il est dit que nous ne devons pas adorer les idoles, ne pas nous prosterner devant elles, ni les servir; cela signifie Tiphereth (l’Âme Humaine) ne devrait pas se prosterner devant Netzach et Hod pour adorer une idole, une image ou une force négative, car nous avons dans ces zones (bas-ventre) les éléments liés à la colère, la rage, l’idolâtrie, l’inceste et tout le karma amer. Nous avons déjà clairement indiqué dans d’autres conférences que dans le foie, nous avons Mars, et que de Mars, nous avons toutes les forces liées au karma, parce que le foie est lié au nombre 5. Ici, nous trouvons le sens de cette conjuration qui dit:

« Elohim, combattez pour moi au nom du Tetragrammaton. »

Les Elohim sont dans cette zone liée à Netzach (le mental), car le foie est également lié au cœur (Tiphereth) parce que le foie est l’organe qui envoie le sang impur au cœur, que Tiphereth prend et purifie avec de l’oxygène. La rate est également liée à la création du sang; la rate prend beaucoup de sang noir du foie et avec la force solaire qui est absorbée par le corps vital le purifie, créant également des globules blancs. La rate est un organe qui n’a ni cavité, ni conduit; c’est un organe qui absorbe à travers les artères les forces du corps vital et le sang du foie. Elle est liée à la création du sang. Ainsi, la rate contribue à la création du sang ainsi que le pancréas, l’estomac et tous les organes de la zone du cœur au sexe, qui sont liés à l’élément feu.

Alors, dans le foie, nous voyons notre colère, notre rage, notre idolâtrie et tous ces défauts liés à ces émotions négatives situées dans la zone du plexus solaire. De même, la rate est liée à l’adultère; pourquoi la rate est-elle liée à l’adultère? Parce que la rate est l’organe qui prend du corps vital la force solaire du Christ (force solaire pure) dans l’organisme; rappelez-vous que le corps vital est directement lié à Yesod. Ainsi, la rate prend la force solaire et malheureusement la mêle au sang impur du foie, où nous avons notre héritage animal; ainsi la force solaire de la rate devient infectée par les actions du foie. C’est pourquoi il est dit dans l’ésotérisme que nous avons l’adultère dans la rate, et nous avons la colère, la rage et tous ces défauts émotionnels dans le foie.

Ainsi, l’adultère se reflète principalement dans la rate; chaque fois que nous éprouvons de la colère, de la fierté, de la peur ou tout autre type de passion dans cette zone, la rate absorbe le sang du foie et en est infectée. C’est ainsi qu’à travers le foie, la rate absorbe également les atomes de fornication de Yesod (sexe); c’est ainsi que se produit l’adultère, qui est lié à la rate. C’est pourquoi l’adultère, la colère ou la rage sont ces défauts liés à la zone qui créent l’amertume, le karma, qui est associé au mot Hébreu Marah.

Néanmoins, si vous écrivez la lettre « Aleph » de l’alphabet Hébreu (qui est le Latin « A ») – qui symbolise l’oxygène, le vent, l’air, l’esprit qui entre par le nez – au début du mot « Marah », puis nous avons le mot « amar » qui, en Hébreu comme en Araméen, signifie « dire ». Ceci est très important car en Espagnol « amar » signifie « aimer ». « Amar » (« dire »), c’est souffler « Aleph » (l’oxygène du Père, du Christ) ce souffle de vie qui entre par le nez dans nos poumons.

Les poumons absorbent le sang impur que Tiphereth (le cœur) prélève du foie. Ainsi, le cœur pompe le sang dans les poumons, les poumons purifient le sang avec « Aleph » (l’oxygène) et le renvoient dans le cœur (Tiphereth); du cœur, le sang purifié descend dans Yesod pour se cristalliser comme Nephesh dans les eaux sexuelles vivantes. Voici donc comment cette belle transformation alchimique de ces éléments est effectuée au sein du corps physique.

Relation kabbalistique du Carême avec la lettre Hébraïque « Mem »

Pendant le carême qui dure 40 jours (qui est lié à la valeur numérique de la lettre Hébraïque Mem, qui symbolise l’eau, que ce soit les eaux de Marah dans le foie et la rate ou les eaux vivantes de Yesod-sexe), il est conseillé de ne pas manger de la viande, car l’élément viande nourrit le « Feu de la Pentecôte »; cela signifie, ne pas manger de chair (Nephesh), en d’autres termes: ne pas forniquer, ne pas nourrir les éléments animaux lubriques liés à la zone de l’abdomen, qui est le point principal ici dans cette conférence sur la pénitence.

« Qui montera dans la montagne de (l’initiation de) Jah-Chavah? Et qui se tiendra dans (Yesod) son lieu saint? Celui qui a des mains propres et un cœur pur; qui n’a pas pris Mon Nephesh en vain et qui n’a pas juré de façon trompeuse; Il recevra (dans Daath) une bénédiction de Jah-Chavah et la justice de (Kether) Elohim de son Ieshua. » – Psaume 24: 3-5

« Adonaï Jah-Chavah a juré par Son Nephesh, Jah-Chavah a dit, l’Elohim Zabaoth: J’abhorre l’orgueil de Jacob et je déteste ses palais; et je livrerai la ville avec tout ce qui s’y trouve. » – Amos 6: 8

« Et Je ressusciterai un prêtre fidèle, qui fera selon ce qui est dans Mon cœur et dans Mon Nephesh; et Je lui construirai une maison sûre; et il marchera devant Mon oint pour toujours. » – 1 Samuel 2:35

Lorsque nous travaillons avec le Sacrement de Pénitence, nous travaillons avec nos propres péchés, défauts, en particulier avec l’adultère et la colère ou la rage. Il est écrit qu’il y a trois portes pour entrer en enfer, ce sont:

  1. Colère
  2. Fornication, qui est la même chose que l’adultère, parce que lorsque vous forniquez (atteignez l’orgasme), vous adultérez votre propre Nephesh-chair, et lorsque vous adultérez vous forniquez (vous gratifiez le désir sexuel à travers votre propre Nephesh-chair)
  3. Avidité ou convoitise

Dans la zone de l’abdomen, nous avons tous ces appétits animaux (Nephesh), la convoitise ou la cupidité, la faim-soif animale, liés à la pénitence (auto-mortification).

C’est pourquoi – sur la base de ce qui est écrit dans l’évangile de Matthieu – le Sacrement de Pénitence est le deuxième sacrement. Kabbalistiquement, l’Âme Humaine (qui est directement liée à Tiphereth) est le Fils de l’Homme, celui qui effectue tout le travail intérieur. Ainsi, lorsque quelqu’un reçoit le baptême, c’est l’Âme Humaine qui est baptisée, c’est l’Âme Humaine qui reçoit la force du Christ.

« Et (l’Âme Humaine) Jésus, quand il fut baptisé (dans les eaux du Jourdain qui symbolisent Yesod), est immédiatement sorti de l’eau (de la vie, créatrice, sexuelle): et, voici, le ciel lui fut ouvert, et il vit l’Esprit de Dieu (Christ) descendre comme une colombe et s’illuminer sur lui: Et voici une voix (du Père, le Premier Logos, Kether) du ciel, disant: Ceci est (Chokmah) mon Fils bien-aimé, en qui je suis bien content. » – Matthieu 3:16, 17

« (Donc) Ce (Chokmah) était la vraie Lumière (du Soleil), qui illumine chaque (fils de l’) homme qui vient au monde. Il était dans le monde, et le monde a été fait par lui, et le monde ne le connaissait pas. Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais tous ceux qui l’ont reçu, il leur ont donné le pouvoir de devenir fils de Dieu (Beni-Elohim), même à ceux qui croient en son nom: qui sont nés, non de sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de (la volonté de) Dieu. Et la Parole (le Logos Chokmah) a été faite chair, et a habité parmi nous, (et nous avons vu sa gloire, la gloire du seul engendré du Père), pleine de grâce et de vérité. » – Jean 1: 9-14

C’est donc le processus initiatique du baptême lorsque le Seigneur descend à travers Yesod lorsque nous savons comment contrôler les eaux de Marah, les eaux d’amertume, qui sont liées à notre foie et à notre rate, dont malheureusement nous avons beaucoup. Ceci est lié à notre propre karma particulier.

C’est pourquoi dans le Judaïsme quand ils entrent dans le Mikvah (le bain sacré qui est toujours effectué le Samedi, les mystères du Sabbath), la piscine Mikvah a la forme de la lettre « Vav » du Saint Nom Iod-Hei-Vav-Hei. Tiphereth, l’Âme Humaine, est associée à la lettre « Vav ». Le bain sacré est fabriqué dans Malkuth (la terre); ainsi dans la Mikvah ou piscine sacrée de Malkuth (la terre), ils se submergent. Cela signifie que le Fils de l’Homme (le Vav, l’homme, l’époux) doit s’immerger dans sa propre terre, Malkuth, qui est sa femme (Nukva), son épouse – qui signifie se joindre sexuellement – et ainsi prononcer:

Kuma Iod-Havah Veyafutzu Oyevehha, Veyanusu Misanehha Mipanehha.

Qui signifie:

« Lève-toi Iod-Havah, et que tes ennemis soient dispersés, et que ceux qui te haïssent fuient devant toi. » – Nombres 10: 35

Quel Seigneur s’élève là? Le Seigneur qui s’élève là est « Adonaï », qui est le nom sacré de Dieu dans Malkuth dans le monde d’Atziluth. En d’autres termes, lorsque vous entrez dans la Mikvah (qui est la même chose que le Baptême), vous devez élever la force d’Adonaï (qui est Iod-Havah) dans votre corps physique. Ainsi, lorsque dans la magie sexuelle (Mikvah) l’homme (Iod), le prêtre, entre dans Nukva, sa femme (Havah ou Chavah), ils élèvent la force créatrice de Yesod, du sexe, pour commencer la bataille contre leurs ennemis ; quels ennemis? Ce sont leurs propres egos, bien sûr. Comprenez: une telle bataille n’est pas facile; c’est ainsi qu’il est écrit.

Ainsi, lorsque nous entrons dans le chemin, nous recevons les sacrements de l’Église Gnostique, qui dans ce cas sont livrés dans les conférences publiques comme la connaissance sacrée de Daath. Toutes les connaissances que nous donnons ici sont liées aux sacrés Amens: le Père, le Fils et le Saint-Esprit, qui se manifestent à travers nos trois cerveaux: le cerveau intellectuel, le cerveau émotionnel et le cerveau moteur-instinctif-sexuel. Ainsi, à travers ces trois cerveaux, les trois forces primaires devraient s’exprimer.

Par conséquent, toutes nos conférences sont directement liées à elles, liées à la façon dont nous devons gérer ces trois forces primaires de l’univers qui devraient se manifester dans nos trois cerveaux. Ce sont les Sacrés Amens ou sacrements qui sont effectués tout au long du long chemin de l’auto-réalisation, le chemin de l’initiation, représenté par la lettre Hébraïque « Mem », le symbole de l’eau, qui est lié à Yesod, la Neuvième Sphère ou Neuvième Sephirah, représentée par l’Ermite sur la neuvième carte du Tarot. Le Neuvième Arcane des 78 Arcanes du Tarot est L’Ermite.

Ainsi, vous recevez la force de « Mem » lorsque vous traitez avec les forces d’Adonaï, qui sont les forces de la Terre; vous devez comprendre que ces forces sont également liées aux règnes animal, végétal et minéral, aux quatre éléments. Rappelez-vous que (physiquement et psychologiquement) nous venons de ces règnes et de ces quatre éléments lorsque nous entrons dans le règne humanoïde. Donc, dans l’initiation, vous devez affronter ces forces et les vaincre. C’est pourquoi nous avons en nous trois aspects de notre Être Intérieur contre lesquels nous devons lutter dans notre Diaspora.

Immédiatement après avoir reçu Daath (Gnose, la connaissance), nous devrions commencer à pratiquer les Saints Sacrements de l’Église Gnostique: soit le Sahaja Maithuna, soit le Sacrement du Baptême. Ainsi, lorsqu’Adonaï commence à s’élever (Kuma Adonaï), lorsque le Seigneur commence à s’élever comme énergie dans la colonne vertébrale, il vous donne une épée flamboyante avec laquelle vous devez combattre vos ennemis à l’intérieur. Ensuite, vous devez faire face aux trois aspects du Gardien du Seuil; ils sont liés aux pénitences.

Le Diable, Lucifer et les trois Gardiens du seuil

Les trois gardiens du seuil sont liés au chemin que nous devons parcourir au milieu de l’Arbre de Vie, la colonne du milieu (moelle épinière), sur laquelle nous devons faire face au premier, au deuxième et au troisième gardiens. Ceci est écrit dans la Bible, dans l’évangile de Matthieu; ainsi, immédiatement après Matthieu 3: 16, 17 qui est lié au baptême de Jésus, nous trouvons ce qui suit dans Matthieu 4: 1:

« Alors Jésus a été conduit par l’Esprit dans le désert pour être tenté par le diable. »

C’est précisément l’épreuve ou la pénitence du seuil que Jésus allait commencer; c’est pourquoi il est dit dans l’évangile que, dans cette pénitence, il fut quarante jours et quarante nuits dans le désert, tenté par le diable. Jésus avait trois tentations: pas deux, pas une, mais trois. Pourquoi? C’est parce que ces trois tentations sont liées aux trois épreuves des trois gardiens du seuil. Maître Samael déclare dans le livre Pistis Sophia Dévoilée ce qui suit:

« Le Gardien du Seuil existe à l’intérieur de nous-mêmes. Le Gardien du Seuil ne peut jamais être désintégré, car il fait partie de notre propre Être Individuel. Le Gardien du Seuil est un miroir pleine longueur qui nous montre l’état psychologique dans lequel nous nous trouvons à chaque instant donné.

Nous avons le Gardien du Seuil dans les plans (1) astral, (2) mental et (3) causal. Il y a trois Gardiens du Seuil, trois parties de notre propre Être Individuel. Chacune des trois parties est autonome, individuelle et auto-consciente. » – Pistis Sophia Dévoilée

En d’autres termes, Jésus les a et il est écrit comment il les a surmontés, ses trois gardiens; cependant, vous en avez aussi: tout le monde en a.

Par conséquent, le diable qui est écrit dans Matthieu 4: 1 n’est pas un diable qui est à l’extérieur, mais à l’intérieur de chacun de nous; cela fait partie de notre Être Intérieur que malheureusement nous avons transformé en Satan, puisque nous sommes tombés parce que nous sommes tombés dans la tentation. C’est pourquoi cet aspect merveilleux des trois gardiens du seuil qui est appelé Lucifer (avant la chute) est devenu Satan en nous, qui reflète tout le mal que nous avons à l’intérieur.

Ce Lucifer ou Satan a son centre de gravité dans Yesod. C’est pourquoi Dante Alighieri dans sa Divine Comédie a trouvé Lucifer dans la Neuvième Sphère (Yesod); donc là, dans Yesod (sexe), c’est là que nous l’avons. Et éternellement mangés par les trois bouches de Lucifer sont – de gauche à droite – Brutus, Judas et Cassius.

« À chaque bouche, il (Lucifer) avec ses dents croquait un pécheur, à la manière d’un frein, de sorte que trois d’entre eux sont tourmentés ainsi. À celui en face, la morsure était aussi insignifiante que la griffe, car parfois la colonne vertébrale complètement dépouillée de la peau restait. ‘Cette âme là-haut qui a le plus de douleur’, a déclaré le Maître, ‘est Judas Iscariot; avec la tête à l’intérieur, il plie les jambes dehors. Des deux autres, qui se dirigent vers le bas, celui qui pend de la bajoue noire est Brutus; voyez comment il se tord et ne dit rien. Et l’autre, qui semble si vigoureux, est Cassius. Mais la nuit est en train de remonter, et il est temps que nous partions, car nous avons vu le tout. » – Divine Comédie Chant XXXIV

La signification cryptique de Lucifer est la raison pour laquelle de nombreux Kabbalistes ont mal interprété les forces du cosmos et de la nature en relation avec Samael Aun Weor.

Samael est le Logos de Mars, donc Samael-Mars gouverne là en-haut dans la tête (le cerveau, Adam) à travers le signe du Bélier, mais Samael-Mars gouverne aussi là en-bas dans le sexe (en tant que ‘AUN’, Hébreu pour force sexuelle ; lié à Chavah, Eve) à travers le signe du Scorpion. Ainsi, nous avons deux signes régis par Samael-Mars: Bélier et Scorpion (Adam et Eve). En Scorpion, nous trouvons ces forces liées au feu créateur du sexe qui sont liées au foie et à la rate, qui sont liées au sang veineux qui apporte du règne animal les forces de Nephesh-Behemoth en chacun de nous. Donc, tout cela est lié au feu solaire et lunaire, qui se rapporte aux forces de Samael. C’est pourquoi il est toujours indiqué dans les livres de la Kabbale que Samael est lié au péché originel.

Comprenez: une chose est Samael au centre de la planète Mars en tant que Logos, et une autre chose est Samael Aun Weor son Dhyani Bodhisattva, qui est venu au Mexique pour transmettre cette connaissance. Mais, une autre chose très différente est notre propre Samael particulier, qui est la force, le ‘AUN’ (la force sexuelle) qui monte vers la tête à travers la colonne vertébrale (le Vav) comme lumière (‘WEOR’) dans nos propres corps. Voilà ce que nous devons comprendre.

Chaque Archange a son exposant dans le corps physique et les corps internes. C’est-à-dire Michael, qui est l’Archange du soleil, est alchimiquement lié au soufre, qui symbolise également le feu dans notre propre corps physique. Donc, nous devons étudier cet ésotérisme astrologique comparatif afin de comprendre ce que chaque Archange particulier représente à l’intérieur de nous et ce qu’il représente à l’extérieur de nous, parce que l’intérieur et l’extérieur sont liés. C’est pourquoi le Maître Samael a dit: « Je vous connais tous très bien; vous ne pouvez pas vous cacher de moi. »

Alors, nous lui avons demandé: « Pourquoi? »

Il a dit: « Parce que mon Être Intérieur Samael est connecté à toutes ces particules de Samael qui sont à l’intérieur de vous. »

Nous avons des particules de Samael, Michael, Zachariel, Orifiel et des particules de tout le cosmos à l’intérieur de nous, parce que nous sommes le Microcosme du Macrocosme.

Alors, encore une fois, comprenons et saisissons ce passage de Matthieu 4: 1 lorsque Jésus a été conduit par l’Esprit dans le désert afin d’être tenté par le diable. Le désert symbolise Yesod et aussi le monde de Malkuth, qui est une Sephirah tombée (sur laquelle nous vivons). Dans ce désert, nous trouvons également – lorsque nous entrons dans le chemin initiatique – ce qui est déclaré dans la deuxième église selon le livre de l’Apocalypse:

« Ne crains rien de ce que tu souffriras: voici, le diable jettera certains d’entre vous en prison, afin que vous soyez jugés; et vous aurez des tribulations pendant dix jours: soyez fidèles jusqu’à la mort, et je vous donnerai une couronne de vie. » – Apocalypse 2:10

Dix jours est lié à la roue du Samsara (Malkuth, la dixième Sephirah). Cela signifie que lorsque vous recevez les forces du baptême, vous commencez l’initiation, puis immédiatement après vous êtes testé ici dans Malkuth, qui est la dixième Sephirah (symbole des dix jours), ce qui signifie que vous commencez votre tribulation (Diaspora) pour payer votre karma – le karma récurrent et toutes ces forces négatives, qui sont en relation avec Marah, les eaux amères de Marah.

Maintenant, comprenons ce qui suit: nous vous avons dit que le mot Hébreu « amar » signifie « dire » (fabriqué en ajoutant Aleph au début du mot « Marah »); mais, il y a deux autres mots qui sont similaires. C’est-à-dire, le sang qui est créé dans le foie et dans la rate est appelé en Hébreu « dam »; donc « dam » (le sang) entre dans le cœur, ainsi, lorsque « dam » reçoit la lettre Aleph (symbole de l’oxygène), il devient « Adam ». Donc, cet « Adam » est Tiphereth (le cœur), parce que c’est dans le cœur que « dam » devient « Adam ». C’est pourquoi nous insistons toujours sur le fait que le Fils de l’Homme est Tiphereth, qui se rapporte à ce sang oxygéné ou sang purifié qui descend dans Yesod et devient le semen, la graine.

« Frères, je parle à la manière des hommes; bien que ce ne soit que l’alliance d’un homme, mais si elle est confirmée, aucun homme n’y retranche ou n’y ajoute. Or à Abraham et à sa graine étaient faites les promesses. Il ne dit pas, Et aux graines, comme à beaucoup; mais comme d’un, et à ta graine, qui est Christ. » – Galates 3:15, 16

C’est pourquoi dans la Kabbale vous représentez l’Homme dans Yesod, parce que l’être humain est créé, construit dans Yesod. Dans Yesod, vous construisez l’Église, vous construisez l’Homme; et aussi les eaux amères de Marah du foie et de la rate les deux types de bile deviennent doux dans Yesod, lorsque vous écrivez la lettre Aleph au début du mot « Marah » devenant ainsi « Amar » qui signifie « dire » en Hébreu ou « aimer » en Espagnol. C’est pourquoi il est écrit dans le livre de la Genèse, lié aux eaux de Malkuth:

« Et la terre (Malkuth, le corps physique) était sans forme et vide; et l’obscurité était sur la surface de l’abîme. Et l’Esprit (Ruach) d’Elohim s’est déplacé sur la surface des eaux (de Yesod).

Et Elohim a dit (amar): Que la lumière soit: et la lumière fut. » – Genèse 1: 2, 3

Lorsque vous lisez dans la Genèse « Dieu a dit », en Hébreu, c’est « Amar Elohim ». Cela signifie que « Aleph » (qui est le vent, l’esprit d’Elohim) fait la création sur la surface des eaux de Yesod; voyez, parce que les eaux de « Marah » du foie et de la rate entrent dans Yesod et deviennent les eaux purifiées lorsque l’Esprit (le souffle, le vent) les transmute, et c’est « amar », c’est-à-dire « dire ».

Par conséquent, pour que vous puissiez créer l’Homme à l’intérieur de vous, vous devez savoir « amar », en d’autres termes, vous devez savoir « dire », parce que Dieu doit le dire, et Dieu le dit à travers le force créatrice sexuelle (qui est liée à l’amar Espagnol: « aimer ».)

Ainsi, Dieu en tant que « Aleph » (vent, esprit) descend des dimensions supérieures et pénètre par le nez, descend dans le cœur (Tiphereth), et du cœur dans Yesod (sexe) afin de remonter à l’intérieur de votre colonne vertébrale, qui est le bâton de Moïse, ou le serpent d’airain qui a guéri les Israélites dans le désert; ainsi, lorsque cela se produit, il est accompli ce qui est écrit « Amar Elohim », c’est-à-dire

« Et Dieu a dit: Que la lumière soit: et la lumière fut. » – Genèse 1: 2, 3

Comme vous le voyez, cela est lié à votre corps physique. Si vous ne tenez pas compte de Dieu dans l’acte sexuel, vous finissez par forniquer, parce que vous finissez par suivre les eaux amères de votre foie et de votre rate, qui sont adultère et rage; oui, dans le foie, vous trouvez de la violence, qui équivaut à de la colère. C’est pourquoi il est écrit que Lilith est la mère de la violence et de tous les aspects les plus dégénérés de la sexualité, et de l’autre côté, c’est-à-dire votre rate, vous trouvez Nahemah (adultère).

Lilith et Nahemah – les deux épouses dégénérées d’Adam tombé – sont les deux forces amères adversaires (foie et rate), les forces animales, les forces démoniaques, qui sont l’adversaire d’Adam-Tiphereth (le cœur) qui canalisent les forces spirituelles (Ruach Elohim) d’Adam-Chavah (Abba et Aima) dans Daath. Ici, nous trouvons l’explication des noms prononcés dans l’une des conjurations des sept:

« Par le nom divin et humain de Shaddai (le tout-puissant dans Yesod-sexe), et par le signe du Pentagramme (qui est le symbole de Samael), que je tiens dans ma main droite (Geburah), au nom de l’ange Anael (les forces de Noûs dans le cœur), par la puissance d’Adam et Eve (dans Daath), qui sont Jah-Chavah (Abba et Aima), éloigne-toi Lilith (du foie)! Laisse-nous en paix, Nahemah (de la rate)! »

Les forces de Lilith et Nahemah sont là dans le foie et la rate, qui se rapportent à Klipoth, aux forces inférieures de Marah, à l’amertume de notre propre subconscience, inconscience et infraconscience, et dans tous ces chakras de cette zone de l’abdomen où nous avons les appétits animaux. C’est pourquoi il est écrit que « le diable jettera certains d’entre vous en prison pour que vous soyez jugés; et vous aurez des tribulations. » Lorsque vous commencez à travailler sur vous-même, c’est ce qui se passe, de même avec chaque néophyte ou débutant, quand ils commencent à marcher sur le chemin, ils sentent qu’ils sont testés. C’est ce que le diable en vous commence à faire, car en nous le diable est la majorité, puisque nous sommes 97% animaux et 3% humains; à travers le chemin nous voulons augmenter les 3% de notre humanité contre les 97% de notre animalité, mais c’est comme David contre Goliath. Néanmoins, si nous avons foi en Dieu, nous avançons en surmontant les épreuves que le diable nous donne, non pas à l’extérieur mais à l’intérieur de nous.

Pour cela, nous devons être patients dans ce carême qui dure 40 jours, mais pour mieux comprendre, prenons l’autre exemple du livre de l’Exode où il est dit que les Israélites enduraient des pénitences depuis 40 ans, toute une vie dans le désert.

40 est toujours lié à la lettre Mem. Cela ne signifie pas que dans 40 jours ou 40 ans, vous serez prêt, de toute façon, c’est juste un symbole de la durée pendant laquelle vous devez travailler avec vos pénitences, avec vos épreuves, avec vos testes qui viennent de l’intérieur.

Comprenez que l’intérieur est le reflet de l’extérieur et l’extérieur le reflet de l’intérieur. Par conséquent, les circonstances de la vie qui entourent votre corps physique sont liées à votre psychologie intérieure.

Premier Gardien du Seuil – Appétits de l’Âme Animale

« Souvent, j’ai dû affronter courageusement les Pouvoirs Noirs de l’Air, comme l’apôtre Paul de Tarse le mentionne au chapitre II, verset I de l’Épître aux Éphésiens.

Incontestablement, l’adversaire le plus dangereux de cette nuit avait le titre fatal d’Anagarika. Je veux emphatiquement faire référence au démon Omar Cherenzi-Lind.

Cette créature répugnante et ténébreuse avait enseigné au monde le Tantrisme Noir (magie sexuelle avec éjaculation séminale). Comme résultat d’un tel Tantrisme Noir, juste en le regardant, on pouvait voir qu’il avait une queue diabolique très développée et des cornes horribles.

Ce Démon Tantrique de la gauche est venu devant ma présence accompagné de deux autres démons, il semblait très satisfait de son abominable Orguane Kundabuffer (une queue terriblement satanique ressemblant à une sorcière), issue ou corollaire du Tantrisme Noir, qui est le feu sexuel projeté à partir du coccyx, vers le bas vers les enfers atomiques de l’être humain.

À l’improviste (comme on dit), je lui ai posé la question suivante: « Me connais-tu? »

Sa réponse: « Oui, je vous ai vu une nuit dans la ville de Bacata alors que je dictais une conférence. »

Certes, ce qui s’est passé ensuite n’a pas été très agréable: « Anagarika » m’a reconnu; furieux, il a jeté le feu à travers ses yeux et sa queue…

Il voulait me blesser d’une manière violente. Je me suis défendu avec les meilleures conjurations de la Haute Magie, et il s’est finalement envolé avec ses assistants.

Pendant que l’ouragan hurlait, j’ai continué solennellement mon chemin pendant cette nuit de mystère… » – Samael Aun Weor

Dietrich le grand théologien a déclaré: « Pour atteindre ce que l’on aspire, c’est-à-dire le Religare ou Union avec la Divinité, doit être accompli à travers ces quatre manières:

1. Recevoir Dieu (l’Eucharistie)

2. Union amoureuse (Magie Sexuelle)

3. Amour Filial (se sentir qu’on est un enfant de Dieu)

4. Mort et Résurrection

Il est écrit:

« Et après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il fut ensuite affamé. » – Matthieu 4: 2

Comprenez-vous cela? 40 est lié à « Mem » comme nous l’avons déjà expliqué; cela est lié aux eaux de Marah et aux eaux vivantes de la sexualité. Donc, après avoir jeûné, en d’autres termes, après avoir commencé à transmuter et à lutter contre votre animalité, alors votre ego, votre corps, votre « obstiné » intérieur commence à avoir faim. Cela se rapporte aux désirs de la région de l’abdomen, comme: la luxure, la colère, la fierté, la peur, la gourmandise et tous ces défauts liés à la zone du foie et de la rate – et bien sûr le sexe.

Ainsi, lorsque vous avez faim, le tentateur vient et vous dit:

« Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres (de Yesod) soient faites du pain. » – Matthieu 4: 3

N’oubliez pas que les pierres sont toujours liées à Yesod (fondation); si vous êtes le fils de Dieu, c’est-à-dire si vous (Tiphereth) suivez le chemin de Dieu, alors pourquoi ne transformez-vous pas ces pierres en pain? Qu’est-ce que le pain? Tout d’abord, comprenez que cette question s’adresse à Tiphereth, c’est-à-dire l’Âme Humaine ; c’est donc l’Âme Humaine qui est mise à l’épreuve ici.

Vous faites du pain quand vous faites de la farine de blé et la faites cuire au feu; rappelez-vous que le pain ne pousse pas sur les arbres, donc, vous ne prenez pas le pain des arbres, cela doit être fait. Donc, faire du pain est un processus alchimique dans lequel vous combinez l’eau, le feu et la terre (farine); une fois qu’il est fait, vous y trouvez même de l’air. Donc, faire du pain signifie réaliser l’alchimie, transmuter la libido, profiter du sexe, juste pour le plaisir animal. C’est pourquoi, au début, Paul de Tarse a déclaré:

« Mais ce n’était pas le premier, ce qui est spirituel; mais ce qui est animal, et ensuite ce qui est spirituel. » – 1 Corinthiens 15:46

Ainsi, d’abord l’animal est naturel parce que nous avons de la luxure, mais nous devons la transmuter en volonté spirituelle. C’est pourquoi Jésus qui représente le Fils de l’Homme (Tiphereth) a répondu:

« Il est écrit que l’Homme (le Fils de l’Homme – Tiphereth) ne vivra pas de pain (alchimique) seul (non seulement par transmutation sexuelle), mais de chaque parole qui sort de (Daath, le larynx) de la bouche de Dieu. » – Matthieu 4: 4

Alors, voyez-vous la différence? De Daath (le larynx de Dieu) vient la Parole, le Logos. Ainsi, notre aspiration supérieure doit être l’Initiation Vénuste, l’incarnation du Logos de Dieu.

Néanmoins, outre l’alchimie sexuelle, nous devons toujours recevoir la nourriture du Logos à travers l’Eucharistie dans notre corps physique. En d’autres termes: vous ne devez pas seulement pratiquer la magie sexuelle et vivre uniquement de ce pain, et penser que c’est seulement par la magie sexuelle, l’Arcane A.Z.F. que vous acquerrez l’auto-réalisation; comprenez que vous devez aussi nourrir votre âme à travers l’Eucharistie, parce que le Fils de l’Homme a aussi besoin (de la chair et du sang) de la parole (le Logos) de Dieu; rappelez-vous que Tiphereth est le Fils de l’Homme.

Le pain de l’alchimie sexuelle vient de Yesod (Éden inférieur), lorsque vous transmutez les eaux de Yesod; mais la parole (le Logos) de Dieu vient de Daath (Éden supérieur), qui est cette Sephirah au-dessus de Tiphereth. Ainsi, c’est pourquoi Jésus a institué l’Eucharistie afin que Tiphereth reçoive la parole (le Logos) de Dieu à travers elle, parce qu’à travers l’Eucharistie vous nourrissez aussi votre âme, votre cœur; c’est pourquoi il est écrit que le sacrement de l’Eucharistie est lié au cœur, à Tiphereth (le prêtre), parce que c’est dans le cœur que l’Initié reçoit les forces du Logos, les forces du Christ, afin d’être nourri et guidé. C’est pourquoi l’Eucharistie est indispensable.

De plus, le Logos qui descend d’en haut à travers l’Eucharistie, de Daath, peut nous aider dans différentes étapes; c’est-à-dire pratiquer l’Eucharistie après avoir pratiqué la magie sexuelle. Pour cela, vous devez vous rappeler Abba et Aima. Rappelez-vous que le quatrième commandement de la loi de Dieu stipule: « Honore ton père et ta mère », et nous avons déjà enseigné dans de nombreuses conférences que votre père et votre mère sont Adam et Eve, les deux polarités qui sont précisément dans Yesod et qui sont le dédoublement des polarités qui sont au-dessus dans Daath; c’est pourquoi il est écrit:

« C’est pourquoi un homme (Tiphereth) quittera son père et sa mère (dans Daath), s’attachera à sa femme (dans Yesod) et ils seront une seule chair. » – Genèse 2:24

Ainsi, honorer le père et la mère, c’est se souvenir de Dieu pendant l’acte sexuel. Donc, lorsque vous vous souvenez de Dieu alors que vous êtes dans l’acte sexuel vous apportez la Parole de Dieu, vous introduisez dans l’acte sexuel les forces appelées forces Akashiques, alors lorsque vous les transmutez, vous vous nourrissez de la Manne, avec les forces de la hauteur; alors, lorsque vous priez dans l’Eucharistie, vous la placez dans votre pain et votre vin.

Séquentiellement, en tenant compte du fait que le diable dans ce cas représente le Gardien du Seuil du plan astral, qui est lié à Kama Rupa, les émotions inférieures, avec les appétits de cette zone de l’abdomen, ou plexus solaire, et ce diable dit: « Pourquoi ne transmutes-tu pas? Transforme, transforme ces pierres de Yesod en pain de l’alchimie. » Alors Jésus répondit:

« Il est écrit que (le fils de) l’Homme ne vivra pas du pain (de l’alchimie sexuelle) seul (mais aussi des forces qui viennent d’en haut, de Daath, c’est-à-dire) de chaque parole qui sort de (Daath, l’Eucharistie de l’Église Gnostique) la bouche de Dieu (dans les mondes supérieurs). » – Matthieu 4: 4

« Car le pain de Dieu, c’est celui (l’étincelle du Logos) qui descend du ciel (d’Atziluth) et donne la vie au monde. Je (le Logos) suis le pain vivant qui est descendu du ciel (d’Atziluth): si un (Fils de) Homme mange de ce pain, il vivra éternellement: et le pain que je donnerai est ma chair (Nephesh Elokit), que je donnerai pour la vie du monde.

En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair (Nephesh Elokit) du Fils de l’Homme, et ne buvez son sang (feu), vous n’avez pas de vie en vous. Quiconque mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour; car ma chair est vraiment de la nourriture, et mon sang est vraiment de la boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi (le Logos) et moi en lui (l’Âme Humaine). » – Jean 6: 33, 51, 53-56

Il est nécessaire de comprendre les mystères du Logos, car nous devons connaître ces mystères, c’est-à-dire comprendre que non seulement la magie sexuelle est nécessaire, mais aussi d’autres types de rituels qui ont été institués par les grands Avatars et que nous, les Gnostiques, célébrons.

Comprenez donc ce que c’est que de travailler contre les forces du foie, qui sont les forces adverses ou Satan, le diable qui vous tente pour que vous puissiez nourrir votre faim bestiale. Ainsi, à tout moment ou en tout temps où vous avez faim – c’est-à-dire lorsque vous ressentez tout type d’appétit animal dans la région de l’abdomen – rappelez-vous que c’est votre propre Gardien du Seuil qui vous montre votre appétit bestial, et que vous devez vaincre ces désirs en disant au Gardien du Seuil, ce qui suit: « Écoute, moi, l’Âme Humaine vivra non seulement de ce type de pain de désir, mais aussi de la parole de Daath, qui sont les forces supérieures qui viennent de Dieu. »

Deuxième Gardien du Seuil – Manies du Mental

Dans le graphique de l’Arbre de Vie, Tiphereth (l’Âme Humaine) est exactement au milieu, donc Tiphereth est nourri d’en haut et d’en bas; n’oubliez pas cela. Parce que le diable peut toujours voler, il peut vous enlever les forces d’en haut et vous faire penser qu’en faisant les pratiques d’en bas, vous avez terminé, mais NON! Rappelez-vous que la Genèse déclare: « Et Dieu a dit » – « a dit » est « amar » en Hébreu, ce qui se produit lorsque « aleph » – c’est-à-dire le souffle venant d’en haut – descend dans « Marah » afin de le « dire»: ceci est le processus de transmutation des eaux amères en eaux douces, qui se produit le long du chemin.

Ensuite, écoutez attentivement, quand à l’intérieur vous acquérez la construction de votre corps astral et de votre corps mental, alors vous accomplissez ce qui est écrit dans le livre de la Genèse qui déclare:

« Et Jah-Chavah Elohim « A DIT », Il n’est pas bon qu’Adam soit seul; Je lui ferai une compagne pour lui. » – Genèse 2:18

Et dans le verset suivant du même chapitre, il est écrit:

« Et du sol (Adamah) Jah-Chavah Elohim forma chaque bête des champs et chaque oiseau de l’air (seulement deux: bête et oiseau); et les a amenés à Adam… »

La bête des champs est la représentation du « feu » (le corps astral) et l’oiseau de l’air est le corps mental. Lorsque vous créez ces deux corps (« l’oiseau de l’air » et « la bête des champs »), vous avez quatre corps, car vous avez déjà le corps vital, qui est représenté par Yesod ou le poisson de l’océan, et Malkuth (le corps physique) représenté par le bétail de la terre.

Ces quatre corps représentent les quatre éléments ou quatre créatures qui sont appelés en Hébreu Chaioth-Ha-Kadosh (les créatures sacrées), les forces angéliques qui ont été créées au moyen de la force de transmutation. Par conséquent, lorsque vous avez déjà tout cela, vous devez faire face au gardien du plan mental, car vous atteignez ce que l’on appelle le sommet du temple. Pourquoi? C’est parce que le corps solaire astral se manifeste à travers le cerveau émotionnel, ici dans votre cœur; et le corps mental à travers le cerveau intellectuel, ici dans la tête, qui est le sommet de votre temple (votre corps physique).

Ainsi, lorsque vous avez un corps solaire astral et que vous construisez déjà un mental solaire au sommet de votre temple. Lorsque vous êtes à cette hauteur, alors le Gardien du Seuil du mental vient à vous et effectue en vous ce qui est écrit:

« Alors le diable l’emmena dans la ville sainte, et l’installa sur un sommet du temple, et lui dit: Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi vers le bas: car il est écrit, il donnera à ses anges la responsabilité de toi, et ils te porteront entre leurs mains, de peur qu’à tout moment tu ne heurtes ton pied contre une pierre. » – Matthieu 4: 5, 6

Comme nous venons de le lire, voici à nouveau la pierre. En d’autres termes, lorsque l’initié atteint un tel niveau, le diable lui dit: « Descends à Yesod, continue ce que tu dois accomplir (transmuter le désir en volonté) en descendant à Yesod. »

Ainsi, ce Chaioth-Ha-Kadosh (les créatures sacrées) représentent les quatre forces qui, au début, nous avons déclaré sont liées aux quatre éléments (quatre têtes du fleuve de l’Éden) qui sont impliqués dans la création du corps physique. Mais ici (au sommet du temple), ces créatures sont liées au corps physique, au corps vital, au corps astral et au corps mental.

« Lorsque vous aspiriez à être un Chela, vous avez alors passé la première épreuve du Gardien du Seuil (dans le plan astral).

Maintenant, vous faites face à l’épreuve du grand Gardien du Seuil mondial. Maintenant, en tant que Maître, vous devez rencontrer le gardien du mental (dans le plan mental). Vainquez-le et votre mental sera libéré des sens extérieurs.

Les ailes extérieures sont ouvertes dans le feu ardent du mental. Les ténébreux du monde mental vous attaquent dans les flammes ardentes. Vainquez-les, oh Arhat!

Contrôlez votre mental avec le fouet de la volonté. » – Rose Ignée par Samael Aun Weor

Ici, l’initié est déjà entré dans la Bouddhéité, il est au niveau de la Bouddhéité, ainsi en tant qu’Arhat du Bouddha, il fait face à l’épreuve du Gardien du Seuil du plan mental ou au niveau mental; il doit donc vaincre ce gardien. Donc, de cette hauteur ou de ce sommet du temple, ce gardien dit: « Jette-toi en bas, car il est écrit: Il donnera à ses anges la charge de toi », mais de quels anges ce gardien parle-t-il? Ces anges sont précisément les quatre créatures saintes « Chaioth-Ha-Kadosh ».

Quand quelqu’un entre en méditation, il doit contrôler le premier « Chaiah », qui est le corps physique, alors il détend le Taureau. Puis il contrôle l’autre « Chaiah » ou créature, le corps vital, qui est lié à l’Homme ou à l’Ange; puis, pénétrant plus profondément dans sa méditation, il apaise l’autre « Chaiah », le corps émotionnel, qui est lié au Lion. Ainsi, lorsque le Lion est silencieux, il doit alors faire taire le mental, qui est l’Aigle, le quatrième « Chaiah ». Ce sont les quatre créatures:

  1. le Taureau dans Malkuth
  2. l’Homme dans Yesod
  3. le Lion dans Hod
  4. l’Aigle dans Netzach

Ce sont les Chaioth-Ha-Kadosh (les créatures sacrées). Ce sont les quatre Créatures Saintes ou anges qui tirent le char (la Mercabah) et qui vous (l’Âme Humaine) tiendront entre leurs mains lorsque vous entrerez dans Yesod, qui vous soutiendra, de peur à tout moment que vous ne heurtez votre pied contre une pierre dan Yesod.

C’est ce qui s’est passé comme cela est décrit dans le livre de l’Exode. Lorsque les gens atteignaient ce niveau, ils étaient inquiets et malheureux à cause des nombreuses épreuves qui se dirigeaient vers eux, car dans le plan mental, vous devez faire face à l’humanité et à des épreuves très dures liées aux éléments.

« Et toute l’assemblée des enfants d’Israël partit du désert de Sinaï, après leurs voyages, selon le commandement de Jah-Chavah, et campa à Rephidim: et il n’y avait pas d’eau à boire pour les gens.

C’est pourquoi les gens ont réprimandé Moïse et ont dit: Donnez-nous de l’eau à boire. Et Moïse leur dit: Pourquoi me réprimandez-vous? Pourquoi tentez-vous Jah-Chavah?

Et les gens y avaient soif d’eau; et le peuple murmura contre Moïse, et dit: Pourquoi est-ce que tu nous as fait monter d’Égypte, pour nous tuer nous et nos enfants et notre bétail avec soif?

Et Moïse cria à Jah-Chavah, disant: Que dois-je faire à ces gens? Ils sont presque prêts à me lapider.

Et Jah-Chavah dit à Moïse: Va devant les gens, et prends avec toi des anciens d’Israël; et ta verge, avec laquelle tu as frappé le fleuve, prends ta main et va.

Voici, je me tiendrai devant toi sur le rocher (de Yesod) dans Horeb (la glande pinéale); et tu frapperas (depuis la glande pinéale) le rocher (de Yesod), et il en sortira de l’eau, afin que les gens puissent boire. Et Moïse fit ainsi aux yeux des anciens d’Israël.

Et il a appelé le nom du lieu Massah et Meribah, à cause de la réprimande des enfants d’Israël, et parce qu’ils ont tenté Jah-Chavah, disant: Jah-Chavah est-il parmi nous, ou pas? » – Exode 17: 1-7

Vous avez peut-être entendu parler de l’épreuve des éléments ou des quatre épreuves: l’eau, l’air, la terre et le feu, auxquelles nous devons faire face à différents niveaux lorsque nous avançons sur le chemin. Donc, c’est ce qui est symboliquement écrit dans l’Exode et dans l’Évangile de Matthieu, Jésus fait cela étape par étape et fait face aux épreuves étape par étape, comme il est écrit:

« Jésus lui (le Gardien du Mental) dit (amar): Il est écrit de nouveau: Tu ne tenteras pas Jah-Chavah ton Elohim. » – Matthieu 4: 7

Tu ne tenteras pas Jah-Chavah Elohim parce qu’à ce moment il est au niveau de Netzach (le mental). Donc, ne tentez pas votre Dieu à ce moment ou à ce niveau, en d’autres termes, vous ne devez pas faire ce que votre bétail veut, c’est-à-dire que vous ne suivrez pas votre mental mais la volonté de votre Être Intérieur en relation avec la sexualité.

De nombreux étudiants veulent savoir quand commençons-nous à suivre directement les commandements (la première loi) de notre Être Intérieur en relation avec la performance de la magie sexuelle, et comment et où; eh bien, c’est lorsque vous atteignez le niveau de Netzach, lorsque vous êtes au sommet du temple. Ici, vous commencez consciemment à apprendre la volonté de votre Dieu Intérieur et à ne pas aller là, dans Yesod, et faire votre propre volonté, car alors vous tentez votre Dieu. N’oubliez pas que la demeure du diable est Yesod. Ainsi, tenter votre Dieu, c’est satisfaire votre propre volonté obstinée ou animale, c’est-à-dire étant au sommet de votre tête (la glande pinéale) au lieu de suivre votre mental, votre tête, votre cerveau, vous suivez dans votre pinéale glande, la Volonté Causale – Tiphereth.

C’est pourquoi Jésus a dit: « Toi (mental) tu ne tenteras pas Jah-Chavah ton Elohim (dans la glande pinéale). » Ou comme dans le livre de l’Exode quand les Israélites tentaient Moïse – qui était la représentation de la Volonté du Christ – quand ils disent dans le désert: « Donnez-nous de l’eau pour que nous puissions boire… Et les gens y avaient soif d’eau; et les gens murmurèrent contre Moïse, et dirent: Pourquoi est-ce que tu nous as fait monter d’Égypte, pour nous tuer nous et nos enfants et notre bétail avec la soif? »

Ils tentaient donc la volonté de Dieu (Moïse) parce qu’ils voulaient satisfaire leur soif (désir) de transmutation sexuelle; mais ils étaient dans cette épreuve sexuelle parce que – dans l’acte sexuel – ils devaient apprendre à obéir seulement à la volonté de Dieu; ainsi afin de satisfaire leur soif sexuelle, Dieu est obligé de leur donner de l’eau d’un rocher. Un tel rocher est Yesod: le sexe. Cela est lié à l’animalité que nous devons surmonter, parce que parfois nous voulons du sexe non pas à cause de la volonté de Dieu, mais parce que nous voulons satisfaire notre propre luxure qui est très vivante à l’intérieur de nous. Ainsi, nous devons vaincre l’obstiné du Gardien du plan mental en suivant la volonté de Dieu, et nous le surmontons lorsque Jésus a vaincu ce gardien en disant:

« Tu (mental) ne tentera pas Jah-Chavah ton Elohim (dans la glande pinéale). » – Matthieu 4: 7

Troisième Gardien du Seuil – Volonté-Personnelle contre Volonté de Dieu

Par la suite, l’initié fait face à la troisième tentation, qui se rapporte à l’épreuve du Gardien du Seuil dans le Plan Causal. Lorsque l’Initié atteint Tiphereth (plan causal), qui est le niveau qui vient après Netzach (le mental), il reçoit alors la Maîtrise; c’est quand il a le droit d’être appelé maître ou être humain, car l’initié a construit le pont (corps solaires) du corps physique à la Monade (Tiphereth, Geburah, Gedulah, son Maître Intérieur). Un tel niveau est acquis dans la Première Montagne. Vous pouvez étudier tout cela dans le livre Les Trois Montagnes. Ainsi, lorsque vous atteignez le niveau de Tiphereth, vous atteignez le sommet de la Première Montagne, car les serpents de feu liés à Geburah et Chesed (l’Âme Divine et Atman l’Esprit) sont toujours debout.

Ainsi, lorsque l’Initié atteint le niveau de Tiphereth, il est déjà au sommet de la Première Montagne (Montagne de l’Initiation); c’est là que l’Initié doit faire face à l’épreuve du Gardien du Seuil du Plan Causal, le Gardien Nirvanique, qui fait partie de notre Être Intérieur. Il est écrit:

« Encore une fois, (à travers la cinquième initiation), le diable l’emmène dans une montagne extrêmement haute (la Première Montagne ou Montagne de l’Initiation), et lui montre tous les royaumes du Kosmos et leur gloire. » – Matthieu 4: 8

Comme vous le voyez, à partir de là, depuis le monde causal (le sommet de la Première Montagne ou Mont du Sinaï), vous pouvez voir vers le bas dans tous les royaumes nirvaniques du Kosmos, en particulier les royaumes de Malkuth:

« Et (le diable) lui dit: Toutes ces choses que je te (Âme Humaine) donnerai, si tu veux te prosterner et m’adorer. (Mieux dit: si toi Tiphereth refusera ta volonté et m’adorera, le mental). » – Matthieu 4: 9

Cela a beaucoup de sens, mais dans ce cas que nous expliquons ici, c’est l’épreuve dans laquelle l’Initié en tant qu’âme humaine s’identifie à son mental et à travers lui commence à se vanter de la maîtrise de son Être. Ensuite, le mental commence à s’en vanter excessivement, disant: « Je suis ceci ou je suis ce Maître », « Oui, je suis le Maître X ou le Maître Z, adorez-moi parce que je suis le Bodhisattva d’une certaine hiérarchie du Kosmos, du Ciel, etc. » et de nombreuses déclarations mythomanes du genre.

Mythe: mytho « discours »

Manas: « mental »

Mythomanie: « charlatanerie concernant les initiations de notre propre Être par un mental enthousiaste malade »

À travers la Mythomanie, votre mental prend le contrôle de votre volonté ou le Gardien à ce niveau prend le contrôle de votre destin.

C’est pourquoi il y a deux chemins à choisir à ce niveau: le Chemin Spiral et le Chemin Direct. Samael Aun Weor a écrit:

« Je ne pourrais jamais oublier les derniers moments de la Cinquième Initiation du Feu. Après tous les processus récapitulatifs, j’ai dû affronter courageusement un Gardien Nirvanique terriblement Divin.

Le Bienheureux Seigneur des Perfections, tout en me montrant le Chemin Spiral Nirvanique, a dit: « Ceci est un bon travail. » Puis, tout comme quand un lion rugit, il s’est exclamé d’une grande voix (en désignant le Chemin Direct) en disant: « Ceci est un travail supérieur. »

Postérieurement, je l’ai vu avancer vers moi avec cet immense impératif des grandes majestés: il m’a interrogé et je lui ai répondu, établissant le dialogue suivant:

Q. « Par lequel de ces deux chemins allez-vous continuer maintenant? »

A. « Laissez-moi y penser. »

Q. « N’y pensez pas, répondez immédiatement, définissez votre Soi. »

A. « Je vais suivre le Chemin Direct qui mène à l’Absolu. »

Q. « Mais qu’est-ce que vous dites? Ne réalisez-vous pas que ce chemin est extrêmement douloureux? »

A. J’ai répété: « Je vais aller à l’Absolu! »

Q. « Comment vous est venue l’idée d’entrer par là? Ne comprenez-vous pas comment vous allez souffrir? Que se passe-t-il avec vous, monsieur? »

A. « Je vais aller à l’Absolu. »

« Eh bien, vous êtes prévenu! » (Ce sont les derniers mots du Gardien, après quoi il s’est retiré solennellement). »

Séquentiellement:

« Alors Jésus lui dit: Va-t’en, Satan (ou Gardien du Seuil du Monde Causal): car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et tu le serviras lui seul.

Alors le diable le quitta, et voici, dans Daath, des anges vinrent et le servirent. » – Matthieu 4: 10-11

Signification: l’Initié (volonté humaine) doit faire la volonté de son propre Dieu; à travers sa volonté, il doit mettre son mental au service de son propre Être. Pour ce faire, l’Âme Humaine doit suivre la volonté de son propre Dieu. C’est très délicat car dans cette épreuve, c’est la volonté humaine qui y est testée.

Comme vous le voyez, c’est le niveau causal que l’âme atteindra finalement à travers Yesod (sexe) qui se rapporte au carême qui est écrit dans les évangiles où Jésus avait jeûné quarante jours et quarante nuits. Comprenez que jeûner quarante jours et quarante nuits n’est pas littéral, mais un symbole que nous devons endurer étape par étape.

De nombreuses âmes humaines empruntent le chemin spiral plus facile. Concernant la volonté de ces Bouddhas Pratyeka du Nirvana, Maître Samael déclare ce qui suit:

« Le ‘Moi’ fait un dernier effort pour subsister; ici, il se déclare être un noble sélectionné, un Maître, et aime être appelé par les gens, « Maître, Maître ». Le ‘Moi’ choisi aime se déshabiller comme une prostituée afin de montrer sa silhouette, ses qualités et ses pouvoirs divins aux autres. Ensuite, cette larve monstrueuse se développe en un prophète afin de montrer ses pouvoirs et ses vertus et ainsi être vénérée par les autres. »

Maître Samael a déclaré que nous devons arrêter de telles absurdités et renoncer au bonheur du Nirvana afin de suivre le Chemin Direct.

Il est très rare de trouver un initié qui vainc le Gardien du monde causal; les nombreux Bouddhas Pratyeka entrent dans le Nirvana pour se reposer et disparaître de la vue et du cœur des hommes, sans se soucier des malheurs de l’humanité ou de l’aider, mais ne se soucient que de leur propre bonheur.

Les Bouddhas qui empruntent le Chemin Direct sont avertis par le Gardien, qui leur dit: « Ok, puisque vous suivez le Chemin Direct, laissez-moi vous dire ce que l’avenir vous réserve. » Ensuite, le gardien leur explique en détail leur destin, concernant les événements qui se produiront sur leur chemin. « Puisque vous ne voulez pas profiter des royaumes du Kosmos et de la Terre et du bonheur du Nirvana et vous incarner de temps en temps dans le plan physique – puisque vous rejetez la béatitude, alors d’accord, voyez ce que vous obtiendrez. » Bien sûr, ce que vous recevrez est votre karma.

Ainsi, après ces trois tentations, Jésus (l’Âme Humaine) après avoir renoncé à « toutes ces choses » apparaît devant les autres comme un Maître, comme il est écrit:

« Et Jésus est revenu (du monde causal) dans la puissance de l’Esprit (Saint) en Galilée (Malkuth): et il est sorti une renommée de lui à travers toute la région autour. Et il (en tant que Fils de l’Homme) a enseigné dans leurs synagogues, étant glorifié de tous. » – Luc, chapitre 4:14, 15

Absolution du Karma à travers les Pénitences Initiatiques

« Voici, heureux l’homme que Dieu corrige: ne méprisez donc pas le châtiment du Tout-Puissant. » Job 5: 17

Le Maître Samael Aun Weor était en prison au mois de Mars sous le signe des Poissons. Le signe zodiacal des Poissons est contrôlé par Neptune, qui gouverne la glande pinéale, qui contrôle les eaux sexuelles de Yesod (Mem). Ainsi, pendant une telle épreuve, Samael Aun Weor accomplissait certaines prophéties, car il est entré dans l’épreuve de l’eau, que Neptune (le Saint-Esprit) lui a imposée, semblable à Ulysse dans l’Odyssée, qui reçoit cette terrible épreuve de l’eau donnée par Neptune et décrit par Homer. Neptune symbolise le Saint-Esprit; c’est le même Esprit qui a conduit Jésus dans le désert pour être jugé ou tenté par le diable. Tous cachent la même signification. Bien sûr, Maître Samael Aun Weor est sorti de prison; il ne faisait que passer l’épreuve de l’eau liée à la Deuxième Initiation des Mystères Majeurs, mais comprenez qu’une telle épreuve de l’eau dure toute la vie à travers différents niveaux. Quoi qu’il en soit, ce qui est en effet significatif, c’est que pendant la vie du Maître Samael Aun Weor, il a passé une telle épreuve de l’eau pendant le signe des Poissons, puisqu’il est l’Avatar du Verseau.

« Maintenant, quand Jésus (l’Âme Humaine a passé les trois épreuves du seuil et) a entendu que Jean avait été jeté en prison, il est parti en Galilée. » – Matthieu 4:12

Jean (l’homme terrestre) est jeté en prison et subit la décapitation. C’est le symbole de la décapitation du mental mondain du Bodhisattva; le mental mondain que nous avons tous et que nous devons mettre de côté.

« Nous devons vivre sept fois la décapitation de Jean-Baptiste.

Nous vivons la décapitation de Saint Jean-Baptiste, à chaque fois d’une manière très raffinée, au fur et à mesure que les sept serpents (sept langues de feu de la pentecôte) passent dans l’ordre successif des vertèbres du cou à la tête.

Chaque fois que l’un de nos sept serpents (sept langues de feu de la pentecôte) s’élève des vertèbres du cou à la tête, nous subissons une telle décapitation symbolique. »

– Traité d’Alchimie Sexuelle par Samael Aun Weor

Le carême de quarante jours est la pénitence que nous devons tous endurer à différents niveaux selon notre propre karma. Nous ne pouvons pas affirmer que nous devons tous endurer notre karma de la même manière que le Maître Samael Aun Weor a enduré son karma, ou de la même manière que Jésus l’a fait, non! Comprenez que chacun d’eux a un niveau d’Être différent. Jésus est un Paramarthasatya. Il a représenté le Drame Cosmique avec sa propre vie, et de même, Maître Samael Aun Weor a également représenté le Drame Cosmique, mais selon le XXe siècle. Nous voyons donc les mêmes modèles lorsque nous étudions l’histoire de sa vie initiatique, bien sûr, selon son propre niveau, puisque le niveau de Maître Samael Aun Weor est inférieur au niveau de Maître Jésus. Et nous sommes sans aucun doute à un niveau très bas par rapport au Maître Jésus et au Maître Samael Aun Weor. Par conséquent, chacun de nous en marchant sur le chemin vit nos propres épreuves en relation avec nos propres eaux d’amertume (Marah dans le foie et la rate) parce que ce sont les principales forces liées à Lilith et Nahemah, qui sont les forces dans la psyché de chacun l’un de nous et dont l’influence affecte même la santé de notre corps physique.

Alors maintenant, laissez-moi vous lire ce qui est dit dans le livre la Bhagavad-Gita, concernant ce que chacun de nous doit accomplir en surmontant ces trois épreuves des gardiens du seuil, ces épreuves de l’eau, de la terre, du feu et de l’air afin d’atteindre l’auto-réalisation. Krishna a dit:

Le Saint Seigneur Suprême a dit: celui qui accomplit son devoir spirituel sans désirer les fruits de ses actions, il est le vrai renonciateur du monde et non celui qui renonce à l’action ou qui vénère le feu.

Sachez que celui qui pratique le Karma Yoga (qui est précisément le yoga lié aux pénitences, à l’action, qui est aussi appelé renoncement) est celui qui est connu pour être Samnyasa, car personne ne peut atteindre ce yoga (union avec Dieu) sans abandonner les désirs.

Pour le sage qui vient de commencer ce yoga, l’action, on dit que c’est le moyen, et après avoir atteint ce yoga, la stupidité va être l’action ou le moyen de ses actions. Lorsque le dévot n’agit pas pour la satisfaction des sens ou pour les fruits de ses actions et lorsqu’il a renoncé à tous les désirs, les pensées motivées, il est déclaré qu’il a atteint le yoga (union avec Dieu).

Que cet homme vive par lui-même, que cet homme ne se dégrade pas. Le soi est en effet ami du soi et le soi est aussi l’ennemi du soi;

Pour celui qui a conquis son soi par le soi, son soi est bien son meilleur ami; mais pour celui qui n’a pas vaincu son soi, le soi reste son ennemi.

Le soi pacifique auto-conquis est le soi suprême; pour lui, froid ou chaleur, bonheur ou tristesse, respect ou manque de respect sont les mêmes. Ce dévot qui est compté avec la connaissance (Gnose) et la sagesse (Chokmah) qui est mentalement stable et un maître de ses sens et qui considère les déchets ou la pierre ou l’or comme les mêmes, une telle âme auto-réalisée est un Samnyasa (ou Samnyasin).

Il est le soi suprême qui maintient la même attitude envers ses sympathisants, amis, ennemis, aucun extraterrestre, arbitres, haineux, relations, saints et pécheurs.

Que ce Samnyasa se souvienne constamment de lui-même comme s’il se trouvait seul dans un endroit isolé, un contrôle de soi sans désir et sans aucun sentiment de possessivité. » – Bhagavad-Gita chapitre 6: 1- 10.

C’est donc la réalisation que tout initié doit réaliser; c’est ce que Jésus a réalisé, Moïse a réalisé, Krishna a réalisé, Bouddha a réalisé et beaucoup d’autres grands Maîtres.

En parlant de Marah et des eaux amères, rappelons-nous que Marah est le nom de l’ennemi de Bouddha; Marah a trois filles qu’il a envoyées à Bouddha quand il était en médiation profonde. Ainsi nous retrouvons ici la relation de Marah le dragon des ténèbres qui a tenté Bouddha et Marah les eaux amères. C’est pourquoi lorsque Jésus apparaît après les tentations dans le désert et a vaincu tout cela que nous expliquons ici, il apparaît aux multitudes et commence à leur enseigner et parmi les premières choses qu’il déclare dans le livre de Matthieu est la suivante:

« Vous avez entendu qu’il a été dit par eux d’autrefois: Tu ne tueras pas (cela est lié à la colère dans le foie); et quiconque tuera sera en danger du jugement: mais je vous dis que quiconque est en colère contre son frère sans cause sera en danger du jugement; et quiconque dira à son frère, Raca (sans valeur), est en danger du conseil: mais quiconque dira: Tu es fou, sera en danger du feu de l’enfer. » – Matthieu 5: 21, 22

Toute action qui a sa racine dans le bas-ventre, c’est-à-dire l’inimitié, la haine contre quiconque vient du foie, de Marah, donc, ce faisant, vous nourrissez immédiatement l’ennemi de Dieu, qui est votre propre Satan individuel particulier, votre ego. Et lié à la rate, ou à l’autre type de bile, ou d’amertume, il est écrit:

« Vous avez entendu qu’il a été dit par ceux d’autrefois: Tu ne commettras pas d’adultère: Mais je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. » – Matthieu 5: 27, 28

Pourquoi? Parce que Marah à travers le sang impur entre dans le cœur, et à partir des poumons « Aleph » (le souffle de Dieu) venant d’en haut entre dans le cœur, comme nous le savons déjà. Ainsi, c’est ainsi que nous mélangeons un tel désir de notre sang impur avec notre âme dans notre cœur, commettant ainsi l’adultère dans notre cœur. Comme vous le voyez, ce chemin est quelque chose où nous devons tous être toujours alertes et attentifs à nous-mêmes.

Nous avons donc cité de nombreux versets des évangiles et de la Bible et de la Bhagavad-Gita afin que nous puissions comprendre et saisir que le Sacrement de Pénitence que l’Église Gnostique enseigne et qui sont suivis par de nombreux néophytes est lié à l’initiation; tout le monde doit passer par là. Cependant, la plupart d’entre nous connaissent certaines pénitences ou travaux volontaires que les gens effectuent pour payer le karma. C’est-à-dire, cela me vient à l’esprit des Bouddhistes du Tibet qui, pour se rendre dans certains lieux sacrés, se lèvent et redressent les bras, puis se couchent sur l’abdomen en étirant leurs corps sur la terre, ainsi, comme ça ils vont, répétant les mêmes mouvements jusqu’à atteindre le lieu sacré. Il est dit qu’en faisant cela, ils paient leur propre karma – enfin pas tout. Comme vous le voyez, c’est un mouvement lié à toute cette zone de l’abdomen dans laquelle vous êtes avec le chant des mantras et la prière à Dieu canalisant les forces d’en haut afin de libérer les forces négatives de votre corps, corps vital, psyché, etc. Donc, toutes ces pénitences et sacrifices effectuent des mutations psychiques; tel est le but. Parfois ça marche. Ainsi, toutes les pénitences et austérités que les gens s’imposent sont faites pour recevoir de l’aide. Cela se fait dans de nombreuses religions, à savoir le Christianisme, le Bouddhisme, l’Islam, etc. comme vous le voyez, toutes ces pénitences et austérités qu’ils font, comme le jeûne, etc., sont faites afin de brûler le karma.

Parlons maintenant de l’Hindouisme et du Christianisme. Dans ces religions, les gens ont des statues dans leurs temples; ils les ont sculptés comme une représentation de leurs saints ou maîtres qui gèrent certaines forces. Les ignorants pensent qu’ils adorent les idoles, car ils ignorent que de telles statues représentent seulement certaines forces de la nature. Mais, quiconque suit ses tripes (foie ou rate) et sa luxure, est un adorateur d’idoles, parce que leurs egos sont ces idoles qui sont construites à l’intérieur avec les éléments qu’ils ont dans leur bile. Ainsi, ces statues ou sculptures que nous trouvons dans ces religions sont parfois dotées de certaines forces élémentales que les Dieux supérieurs, Elohim, les maîtres supérieurs mettent à l’intérieur d’elles afin de fournir une assistance spirituelle à leurs dévots qui effectuent ces pénitences et austérités. C’est ce que les ignorants ignorent. Ainsi, lorsque les gens ont foi en un certain Maître, Déva, Dieu ou Saint, ils vont effectuer certaines pénitences et austérités afin de recevoir leur aide – et s’ils le méritent vraiment, alors les forces élémentales d’une telle statue reçoivent d’en-haut et ensuite donne la force ou la force de guérison nécessaire à ces personnes; cela bien sûr selon la loi du karma.

En relation avec cette force élémentale dotée dans ces statues, il me vient à l’esprit ce que – au cours d’une conférence – le Maître Samael Aun Weor nous a enseigné au Mexique. Les statues des temples sont chargées des fluides vitaux du peuple, des paroissiens. Ils peuvent être chargés avec une telle quantité que la statue acquiert de la mobilité. Parfois, les voyants les voient à genoux entre les fidèles, priant, et ensuite elles reviennent pour occuper leur place.

Il a déclaré que lorsque vous entrez dans ces temples où vous trouvez les statues que les gens adorent, sur lesquelles ils placent leur amour et leur foi, ces statues sont gardées par des élémentaux; ainsi, la plupart du temps, les élémentaux attendent là les paroissiens, les fidèles, afin d’appliquer leur énergie selon la loi à ceux qui le méritent.

Donc, comme nous l’avons dit, parfois ces élémentaux se lassent d’être à l’intérieur de ces statues debout, donc, à l’intérieur d’eux, ils manœuvrent ces statues de leur place et s’assoient sur les bancs de l’église ou des temples. Lorsque leurs dévots entrent (puisque ces dévots ont la conscience endormie), ils remarquent parfois assis sur un banc du temple une personne qui ressemble beaucoup au saint de leur dévotion, et ils disent: « Étrange, cette personne ressemble beaucoup au Saint ou Déva que j’adore », pendant ce temps, cette personne ne se rend pas compte que c’est bien la statue qui est descendue de sa place et est assise là dans ce banc du temple afin de se reposer de sa position debout. Puis au bout d’un moment, il revient à sa place.

De plus, ces dévots se rendent même à l’endroit où se trouvait cette statue et se rendent compte qu’elle n’est pas là, mais ils se disent: « Oh, ils auraient peut-être enlevé la statue de sa place pour la nettoyer. » Pendant ce temps, ils ne réalisent pas que c’est la même personne qu’ils ont vue et qui était assise là sur le banc.

Cela se produit en raison des mystères liés aux forces élémentales, que les maîtres utilisent parfois à travers de telles sculptures – faites de minéraux ou de plantes – pour travailler. C’est très courant.

Enfin, Maître Samael a dit: « Je pense que j’ai commis une erreur ici en vous révélant cela, car vous pourriez faire face à un danger si vous le découvrez; si je dis cela, c’est parce qu’ils me respectent, et je sais ce qui se passe, mais quand vous dormez et découvrez quelque chose comme ça, vous pourriez mourir à cause de cela. Mais, je ne pense pas que vous puissiez remarquer ce phénomène parce que vous dormez. Quoi qu’il en soit, soyez prudent, ne soyez pas si étonnés lorsque vous découvrez quelque chose du genre parce que ces élémentaux sont très jaloux et qu’ils n’aiment pas être exposés. »

Q. Quel type de pénitence – auto-punition volontaire, absolution à travers la mort en mouvement ou la méditation – devons-nous pratiquer pour nous racheter?

R. Pour nous racheter à travers ces pénitences, nous devons méditer; la méditation est la clé pour comprendre nos propres défauts, vices et désirs liés aux épreuves des gardiens du seuil. Il existe de nombreux types de méditations, mais la principale est celle liée à la compréhension de nos ego. N’oubliez pas que l’ego se cache dans les 49 niveaux du mental.

Il est écrit que Jésus était 40 jours et nuits dans le désert, alors que faisait-il là-bas? Il méditait bien sûr, parce que c’est le chemin du yogi, donc, ce que le yogi fait, c’est méditer.

Maître Samael explique dans son livre Rose Ignée (qui se rapporte à la Prêtrise Hermétique) que lorsque Jésus s’est retiré dans la solitude du désert pendant quarante jours et quarante nuits, il a enseigné la voie du Yoga Oriental, le chemin de la méditation. Dans l’isolement, vous méditez et comprenez et demandez l’annihilation de l’ego, car nous devons être en communion avec les forces supérieures de Dieu, et surmonter les épreuves que le diable place dans le désert de votre propre vie.

Chaque fois que le diable vous tente dans votre vie quotidienne, vous devez aller méditer. Souvenez-vous de Jésus dans le désert; ainsi, fermez les yeux, méditez, comprenez votre ego, et parlez à votre ego comme ceci: « Vous ne me tenterez plus parce que j’ai compris ceci ou cela et vous mourrez maintenant. » N’oubliez pas que l’annihilation de vos défauts survient après leur compréhension.

Donc, dans les évangiles, vous ne trouvez aucune référence à propos de Jésus effectuant la « mort en mouvement » et qu’il éliminait superficiellement les egos comme ça, mais nous lisons qu’il était dans le désert, méditant afin de comprendre ses egos – liés aux trois gardiens du seuil – et les éliminer. C’est ainsi que vous accomplissez le vrai Sacrement de Pénitence enseigné par l’Église Gnostique.

Q. Quelle est l’importance des exercices Tibétains que nous faisons en termes de rajeunissement, les chakras, le foie, etc.?

R. Bien sûr, ceux-ci sont importants, car ils sont liés à la pénitence, c’est ce dont nous parlons ici. Par eux, nous attirons les forces supérieures de Dieu – ou la parole de Dieu comme Jésus l’a dit – afin qu’elles agissent dans notre corps; rappelez-vous que l’âme humaine va vivre non seulement par le pain mais aussi par d’autres pratiques. Les exercices Tibétains de rajeunissement sont liés à certains plexus, à certaines zones du corps liées aux forces que nous devons mettre en activité et transformer, car nous avons trop de bile (amertume), de Marah à l’intérieur de notre foie, de la rate; vous adoucissez cette eau amère de votre foie et de votre rate non seulement par la transmutation sexuelle mais aussi par la compréhension. Chaque type d’amertume dans cette zone de l’abdomen est lié aux défauts, aux vices et aux erreurs que nous avons à l’intérieur.

Q. Qu’en est-il du nettoyage physique?

R. Tout ce qui est lié à la purification du corps physique, qui est le temple de Dieu, est bon, tout type de purification comme le jeûne, dans toutes les religions vous entendez parler de la purification de votre corps physique, des pénitences à jeun, car celles-ci sont liées à votre travail spirituel. Vous devez vaincre vos péchés, vos maladies. Vos maladies viennent de votre ego; c’est ainsi que vous travaillez et c’est pourquoi le Maître Samael a écrit ses livres Médecine Ésotérique et Magie Pratique, et Rose Ignée, afin de vous assister, de vous aider; de même, c’est pourquoi il a institué la Seconde Chambre afin de recevoir l’aide de l’Église Gnostique. Il y a trop de saleté en nous – physiquement et psychologiquement. Si nous oublions avec arrogance que nous avons besoin de l’aide de Dieu, si nous pensons que nous pouvons faire tout le travail uniquement par le pain alchimique – c’est-à-dire la transmutation sexuelle – alors nous avons tort. C’est pourquoi l’Église Gnostique à travers Samael Aun Weor a livré beaucoup de pratiques.

Q. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur les Initiations des Mystères Mineurs? Ne faisons-nous pas face aux trois gardiens avant les Mystères Majeurs?

R. Non. Les Mystères Mineurs sont le chemin probatoire avant d’entrer dans les Mystères Majeurs. Tous sont liés à Yesod. Les neuf initiations des Mystères Mineurs sont liées au nombre neuf qui est le monde de Yesod; en d’autres termes, ils sont liés à la chasteté. Les Initiations Mineures du chemin probatoire sont reçues par l’âme, que vous soyez célibataire ou marié. Une personne mariée passe ces initiations très rapidement.

Les Initiations Mineures sont liées aux trois gardiens du désert de votre vie initiatique, car à travers les Initiations Mineures vous connaissez ou découvrez votre processus psychologique dans les neuf sphères de l’enfer contre lesquelles vous devez vous battre sur le chemin de l’initiation (lire La Divine Comédie de Dante).

Lorsque vous pratiquez la magie sexuelle depuis le début, vous descendez très rapidement à travers ces Initiations Mineures, puisque vous travaillez avec trois forces: l’homme, la femme et la troisième qui est Dieu, le Saint-Esprit qui les unit dans l’acte sexuel. mais, lorsque vous êtes célibataire, vous ne travaillez qu’avec une seule force. Ainsi, avec une seule force, vous avancez jusqu’à une certaine limite, au point où vous devez vous marier pour continuer à marcher sur votre chemin dans la Neuvième Sphère (Yesod) avec Lucifer, qui doit vous donner le fruit que vous devez sentir et non mordre, ceci afin de gravir la Montagne des Initiations Majeures sur son dos. Lisons une citation du livre Tarot et Kabbale :

« Il existe dans la tentation Luciférienne une didactique inégalée, une pédagogie prodigieuse, une attraction étonnante, une incitation indubitable, une instigation occulte avec des propositions divines secrètes, la séduction, la fascination… Lucifer-Prométhée est un avec le Logos Platonicien. Il est le ministre du Demiurge créateur et le resplendissant Seigneur du Sabbath, les sept demeures de l’Hadès (Enfer) et du monde manifesté. Lucifer est celui qui porte l’épée et la balance de la Justice Cosmique, car à lui est sans aucun doute engagée la norme du poids et de la mesure et du nombre. Il est Horus, Brahma, Ahura-Mazda, etc., toujours ineffable.

Lucifer (luci = lumière, fer = feu) est le Gardien de la Porte (Seuil), qui seul est chargé des clés du Lumisial pour que personne n’y pénètre, sauf les oints ayant le secret d’Hermès (magie sexuelle)… »

Ainsi, une fois que vous entrez et commencez à pratiquer, vous entrez dans votre propre Carême – qui dure toute votre vie – et expérimentez différents Carême à différentes périodes ou initiations que vous devez affronter.

Q. Qu’est-ce que le Carême?

A. Le Carême est une période de quarante jours; quarante est la valeur kabbalistique de la lettre Hébraïque Mem, donc ces quarante jours sont symboliques. C’est-à-dire selon le Catholicisme et les Chrétiens Orthodoxes, le Carême commence le Mercredi des Cendres jusqu’au Vendredi Saint de la Semaine Sainte; ce Carême dure quarante jours. Si vous étudiez la vie de Jésus, vous pouvez voir qu’un tel Carême symbolique de quarante jours est très long; elle se rapporte au chemin de croix jusqu’à sa crucifixion. Tout cela est douloureux, karmique; tout cela est lié à d’autres Carême, à savoir les quarante jours du déluge universel, les quarante ans des Israélites dans le désert. Ainsi, les quarante jours de Jésus dans le désert se rapportent à nous aussi.

« Car Jah-Chavah Elohim est un soleil et un bouclier: Jah-Chavah donnera la grâce et la gloire: il ne refusera rien de bon à ceux qui marchent droitement. » – Psaume 84: 11

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Sacrament of Penance

Sacrement du Baptême
Sacrement de Communion