Écrit par : Arnold Krumm-Heller   Catégorie : Sacrements de l’Église Gnostique

En ce qui concerne l’époque actuelle, l’Église Gnostique n’est pas simplement une autre église ou un idéal religieux nouvellement inventé. C’est l’église du Christ, l’église prêchée par Jésus, le Rabbi Divin de Galilée, avec tous ses mystères initiatiques sacrés. C’est l’église de la Rédemption, l’église Chrétienne primitive qui a subi toutes les attaques du sectarisme Catholique, dont la doctrine a été modifiée pour accomoder ses objectifs et son intérêt égoïste. L’Église Gnostique possède les révélations les plus saintes et interprète et présente la vérité dans sa pureté la plus pure, sans aucune tache pour la ternir.

Notre doctrine est à la fois science et religion. En tant que science, elle dépend de quelque chose de supérieur, suprême, infini et para-scientifique (qui est très élevé et plus grand que la connaissance inférieure vulgaire) pour incarner la connaissance par excellence. En tant que religion, elle affirme que l’homme, comme hiérarchie humaine suprême, peut éveiller en lui les pouvoirs divins qui lui appartiennent afin de parvenir un jour à la Sainte Union avec la cause première qui a été sa genèse. Dans ce dualisme, elle respecte ce principe Latin qui dit: Primum intelligere, deinde credere… [Compredre d’abord, puis croire…]

[…]

La différence entre le Catholicisme et l’Église Gnostique repose sur le fait que le Christ est pour nous une substance et que son existence sur la Terre est un fait ou un phénomène cosmo-biologique, alors que les Catholiques n’accordent de l’importance qu’au fait historique-matériel, ignorant ainsi le vrai mystère de cette substance Christonique…

[…]

Dans sa lutte pour s’établir dans le monde, l’Église Catholique a fait tout ce qui était en son pouvoir pour effacer les traces des Gnostiques, dont les vestiges étaient trop clairs, trop ouverts et trop vastes en révélant la vérité. Par conséquent – bien que des fleuves de sang aient été rapidement déversés par l’imposition du Christianisme sous sa forme Catholique – au cours des premiers siècles, elle s’est davantage appuyé sur des méthodes diplomatiques pour brûler des livres, en falsifier d’autres et rassembler ceux de la plus grande importance initiatique, qui sont actuellement cachés au Vatican. Naturellement, ils contiennent beaucoup de métaphores et de symboles que les Catholiques n’ont pas cherché à déchiffrer. Maintenant, nous sommes obligés de clarifier afin de remplir notre mission, bien qu’après dix-huit siècles de retard…

L’Église Gnostique est une école de mystères initiatiques.

Ces mystères ont été révélés par les Elohim ou les Saints Maîtres par différents moyens, en fonction de la race et du lieu; ceux-ci ne varient que par leur forme, car ils sont identiques dans leur contenu.

Ce livre de l’Église Gnostique est appelé à ouvrir la dernière porte et à révéler, pour ceux qui ont étudié, le dernier voile…

Extrait de l’ Église Gnostique d’Arnold Krumm-Heller (1876-1949), Archevêque de l’Église Gnostique

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Initiatic Gnostic Church

Sacrements de l'Église Gnostique (1)