Écrit par : Gnostic InstructorCatégorie : Prophéties des Jours à Venir

Le 27 octobre 1955, le Christ Rouge du Verseau dont le nom est Samael, s’est incarné dans son Bodhisattva dont le nom est Aun Weor, et depuis ce temps, Samael Aun Weor a commencé le dévoilement de tous les mystères de la connaissance (Gnose) pour le Monde Occidental et finalement pour le monde entier.

Bodhisattva est un mot Sanskrit qui signifie «un véhicule de sagesse». Samael Aun Weor s’est incarné avec la mission de donner à l’humanité les outils, les clés, pour le développement de la psyché et de l’Esprit. Il a écrit de nombreux livres, a donné de nombreuses conférences, et cette école lui appartient, parce que nous sommes assistés par sa force.

Sa mission implique différents aspects. Il a dit que, pour la sélection des psychés ou la sélection des âmes, il a écrit de nombreux livres pour que les gens étudient la doctrine et comprennent le chemin de l’Auto-réalisation de l’Être Intérieur.

Sa mission n’a pas abouti à sa mort physique en 1977, comme beaucoup le pensent, parce qu’il est physiquement mort et qu’il est entré dans une transition appelée résurrection, qui est un thème ou un sujet que nous ne parlerons pas aujourd’hui. Néanmoins, depuis cette date, quand il est entré dans sa résurrection, les gens pensent qu’il a disparu et n’est plus actif, mais ils ont tort.

Avant sa mort, il a rencontré des gens spéciaux, des Maîtres ressuscités, des Êtres immortels, avec des corps physiques – non seulement de cette planète Terre, mais avec des extraterrestres, puisqu’il a eu une rencontre physique avec les Maîtres des autres planètes. Ainsi, la suite de cette conférence va être liée à cette rencontre, afin que nous comprenons et saisissions «La Grande Sélection des âmes» qui repose sur ses épaules. Mais, il n’est pas seul; de nombreux maîtres sont derrière aidant dans la sélection pour l’Âge d’Or futur que nous avons expliqué dans la conférence précédente.

Donc, lorsqu’il était physiquement vivant au Mexique en 1976, il nous a raconté plusieurs fois une rencontre qu’il avait avec ces êtres. Il a raconté cet événement pour nous afin de méditer et de comprendre la signification profonde du message qu’il a reçu et qui était lié à son développement et à sa mission, qu’actuellement lui et nous sommes en train de faire à l’heure actuelle.

À cette époque – 1975 ou 1976, autour de ces années – il a décidé d’aller dans une forêt qui se trouve dans la ville de Mexico; le nom de cette forêt est Le Désert des Lions. Ce n’est pas un désert, c’est une forêt, mais il a ce nom étrange. Le nom est associé, je crois, aux gens qui vivaient là-bas dans cette région: leur nom de famille était Lion – en quelque sorte, le propriétaire avait ce nom de famille. Alors, il avait l’habitude d’aller là-bas parce qu’il s’agissait d’une belle forêt, afin de méditer et de réfléchir sur sa mission et de recevoir plus d’illumination et d’informations sur les sujets et les événements qui arriveraient à cette humanité.

Connaissons-le par ses propres mots:

Un jour, peu importe lequel, en résidant dans le District Fédéral de Mexico, j’ai visiter «El Desierto de los Leones» (Parc National du Désert des Lions). Je voulais rester là pacifiquement, même si c’est pendant quelques heures; je voulais me livrer au plus calme des réflexions.

Tout à coup, je me sentais attiré vers un certain endroit dans la forêt. J’ai vu un espace là-bas, entre les bois. Je ne sais pas pourquoi j’ai eu le sentiment de me diriger personnellement vers cet endroit, même si j’ai trouvé un énorme Vaisseau cosmique debout sur un trépied en acier.

De toute évidence, je vous avoue que je me sentais complètement confus, perturbé; cette découverte m’a laissé absolument étonné. Cependant, l’histoire ne se termine pas ici: une trappe métallique s’est ouverte, et j’ai vu le chef ou le capitaine descendre de ce Vaisseau… l’équipage est venu derrière lui. Naturellement, je me suis adressé au chef, le capitaine; je l’ai salué et il a répondu à mon salut en Espagnol parfait…

«Bonjour», lui dis-je.

«Bonjour», a répondu le capitaine…

En d’autres termes, le capitaine et l’équipage avaient ce que l’on appelle aujourd’hui «le pouvoir des langues», ce qui signifie la capacité de parler n’importe quelle langue de n’importe quelle partie de l’univers, de n’importe quelle planète. De nombreux maîtres sur cette planète Terre ont un tel pouvoir; qui, encore une fois, s’appelle le pouvoir des langues.

Parmi l’équipage, j’ai vu deux dames âgées. Quel âge pourraient-ils avoir? Je ne sais pas. Incontestablement, leur âge devrait correspondre à d’autres temps, pas à notre temps terrestre.

Le Maître Samael a déclaré que leur âge était indescriptible, mais ils n’avaient pas l’air physiquement vieux. Il a dit que c’est comme lorsque vous regardez le visage de quelqu’un et vous savez que cette âme est très ancienne, très ancienne, mais son corps ne semble pas vieux mais jeune. Tous avaient l’air jeunes.

J’ai parlé au capitaine en disant: «Monsieur, j’aimerais connaître la planète Mars, puisque mon germe-graine spirituel, divin et étincelant se rapporte à cette planète de l’espace infini.» (Ma Monade, disons-nous, parlant dans le style de Leibnitz, qui s’occupait tellement des Monades…

Après quelques minutes, le capitaine chargé de ce Vaisseau a pris la parole et a déclaré: «À Mars est ce que vous avez dit?»

«Oui, j’aimerais connaître la planète Mars, et j’aimerais que vous me conduisez là-bas. Je suis prêt à aller avec vous maintenant, immédiatement; rien ne peut me tenir sur la planète Terre.»

«À Mars», m’a dit le capitaine, «une telle planète est juste là; en effet, ce monde est très proche.»

Ainsi, en parlant de cette manière, j’ai compris que ma demande, ou que ma prétention était trop faible. Je croyais avoir demandé quelque chose de très génial, mais alors… pourquoi mentir? Ma demande avait bien été très faible… Par certains signes intuitifs, ils m’ont fait comprendre que le Vaisseau qui me semblait si magnifique était descendu d’un Vaisseau-mère qui était caché en orbite sur la Terre.

Notre système solaire – connu sous le nom de «système solaire d’Ors» – n’était nullement inconnu du capitaine, mais ce n’était qu’un des systèmes solaires de l’inaltérable infini… Sans aucun doute, je me suis retrouvé devant des voyageurs intergalactiques, des personnes qui voyagent de galaxie à galaxie, des individus sages et conscients.

«Je suis écrivain, lui dis-je, et j’aimerais être amené à d’autres planètes habitées, pour écrire et donner un témoignage convaincant à cette humanité à propos de l’existence d’autres planètes habitées… Je suis un homme, lui ai-je dit: «Je ne suis pas un simple animal intellectuel; la demande que je fais à vous n’est pas pour moi, mais pour cette humanité en général. J’aimerais en quelque sorte contribuer à la culture générale de ce monde dans lequel je vis…»

Bref, j’ai mis en évidence de nombreux concepts, néanmoins, ce capitaine gardait le silence. Je me suis même attaché à ce trépied d’acier, dans le but de ne pas l’abandonner jusqu’à ce qu’ils acceptent de me mettre à l’intérieur du Vaisseau et de décoller avec moi; mais tout était inutile: ils se tenaient silencieux…

J’ai examiné cet homme et tout l’équipage: ils étaient des personnages d’une couleur de cuivre, un front ample, un corps mince, une taille d’environ un mètre et vingt, trente ou quarante centimètres [3.8 à 4.4 pieds], au plus…

L’équipage s’est finalement assis sur des troncs en bois qui se trouvaient dans la forêt. Les dames étaient deux anciennes vénérables, et je ne pouvais pas faire moins que d’observer des créatures si étranges…

Je ne pouvais pas y voir notre perversité terrestre. J’ai soigneusement noté le sens de la responsabilité humaine qu’ils avaient. Ils ont peu parlé, parce qu’ils ont un concept très élevé du mot; ils ne parlent pas comme nous: ils parlent peu et disent beaucoup; pour eux, la parole est d’or, d’or en poudre; ils l’utilisent seulement dans des cas très indispensables…

Je n’ai pas vu le visage des assassins sur eux, comme le nôtre, les terriens, et je n’ai pas vu non plus cette apparence machiavélique (avec lequel beaucoup de films particuliers sont ornés). Dans ces créatures étranges, il y avait seulement de la sagesse, de l’amour et le pouvoir. Ce sont des humains, mais des véritables humains, dans le sens le plus complet du terme.

Aucun d’entre eux ne voulait m’abduire; au contraire, je me suis trop battue, en leur demandant qu’ils me prennent; je suis sûr que s’ils m’avaient accordé une telle demande, en aucun cas, ils m’auraient fait un «cochon d’inde pour leur laboratoire». Les terriens sont autre chose; si, par hasard, nous avons réussi à attraper un extraterrestre, il est certain qu’il irait immédiatement au laboratoire, et, en ce qui concerne le Vaisseau, nous le confisquerons, et avec lui, comme un modèle, nous pourrions construire beaucoup d’autres navires pour bombarder des villes sans défense, pour conquérir d’autres mondes par la force, et faire des choses diaboliques et plus, parce que nous, les Terriens – à commencer par moi, sommes vraiment terriblement pervers; c’est la crue réalité des faits.

En aucun cas, je suis venu ici pour «me laver les mains» devant vous, et dire que je suis un doux agneau; non! Nous sommes tous ici «coupés avec les mêmes ciseaux», donc les défauts que j’ai, vous les avez aussi, et vice versa…

Par conséquent, je vous assure que le témoignage que je donne à propos de ces personnes est sincère, vraiment sincère; je ne tente pas de déformer le témoignage, de déformer la vérité.

Finalement, de ceux de l’équipage qui étaient assis sur les troncs de bois, une des dames se leva, et au nom de l’équipage, elle descend au sol et dit:

Adam-Eve-and-Raphael

«Si nous placons une plante qui n’est pas aromatique à côté d’une autre aromatique, celle qui n’est pas aromatique serait imprégnée de l’arôme de celle aromatique.»

Bientôt elle continua: «Il en va de même dans les planètes habitées; les mondes qui précédemment avancaient pauvrement, avec des humanités pervers, ont été peu à peu transformés par l’arôme, la vibration, des planètes voisines. Mais, comme vous le voyez, nous venons juste d’arriver ici sur cette planète Terre, et nous ne voyons pas que cela se passe ici. Que se passe-t-il sur cette planète?

Eh bien, la question qu’ils m’ont demandé était énorme, et je devais donner une réponse de haute qualité… Ainsi, sans beaucoup réfléchir, mais bien sûr, je fais très bien attention à la parole, j’ai dit: «Cette planète Terre est une erreur des Dieux…» Mais bientôt je l’ai complété, clarifiant le concept le mieux possible et j’ai dit: «C’est ainsi qu’est le Karma du monde.»

Karma est un mot qui représente ou qui signifie cause et effet: telle cause, tel effet. La Terre a des causes qui l’ont créé, et si ces causes sont plus ou moins érronées, l’effet doit aussi érroné»…

Ainsi, en disant: «C’est ainsi qu’est le Karma du monde», avec un grand étonnement, j’ai vu que la dame aînée qui avait parlé convenait, inclinant sa tête avec un arc respectueux; elle n’a rien dit, mais a simplement accepté. L’autre femme âgée a fait de même: elle a fait un arc respectueux, et tout l’équipage, dans une genuflexion modérée, a accepté.

Eh bien, je vous dirai: je pensais qu’ils allaient me tirer par mes oreilles, parce que pour donner une réponse aux personnes qui voyagent de galaxie en galaxie, un pauvre diable comme moi, était terrible, mais je l’ai fait; je l’ai fait, ma réponse a fonctionné, et cela m’a remonté le moral…

Bien sûr, j’ai décidé de tirer le meilleur parti d’un tel assentiment. Ainsi, je me suis dit: «Eh bien, c’est le moment», je suis retourné pour réitérer ma demande d’être emmené dans une autre planète de l’espace infini afin de témoigner aux gens de la réalité d’autres planètes habitées…

«Je suis écrivain», leur ai-je dit. «Et ce n’est pas pour moi, c’est pour cette humanité; amenez-moi…»

En vain, mes demandes n’étaient pas utiles. Le silence était terrible. Enfin, le capitaine a prononcé une phrase, rien que cela, parce qu’ils parlent peu et ils disent beaucoup, ils ne prononcent jamais la parole s’ils ne vont pas l’accomplir; ils ne sont pas comme nous; c’est-à-dire que nous avons tendance à dire à un ami: «Demain, nous nous rencontrerons le matin à neuf heures dans le café afin que nous puissions converser sur l’affaire», et l’ami n’arrive pas, et s’il arrive, il apparaît vers dix heures ou onze, Ou douze…

Donc, ces gens parlent peu et disent beaucoup; il semble que ces personnages soient vraiment des Dieux avec des corps humains (ils m’ont donné cette impression lors de leur conversation)… Ainsi, j’ai obtenu une réponse, et dès qu’ils me l’ont donné, il est clair que j’étais satisfait. «Sur le chemin», a déclaré le capitaine, «nous verrons…»

Rien de plus, c’était la seule chose qu’il m’a dit, mais cela pour moi était définitif. Si un Terrien m’avait dit la même chose, j’aurais simplement considéré ces mots comme un échappatoire, comme une évasion, par exemple comme lorsque l’on demande un travail, et ils te disent: «Nous vous tiendrons compte quand il y aura une vacance.» (En recevant une telle réponse de Terrien on a l’impression de courir cinq cent kilomètres par heure, car nous pouvons être sûrs d’avoir échoué dans la demande…)

Mais, je ne parlais pas avec des Terriens, mais des extraterrestres. «En chemin, nous verrons.» De quel chemin le capitaine a-t-il parlé? Le chemin ésotérique de l’initiation, le chemin que je suis en train de suivre, et que beaucoup suivent; le chemin qui mène au Surhomme: ce chemin droit, étroit et difficile dont parle le Christ, ce chemin mystérieux emprunté par Dante, Hermes Trismegiste ou Jésus de Nazareth. Je suis un tel chemin; par conséquent, les mots de ce capitaine m’ont rempli de force.

Eh bien, il m’a donné sa main (sa main droite), puis il a embarqué sur le Vaisseau par un escalier, ceux de l’équipage sont aussi montés. J’ai compris que je devrais me retirer, ainsi, je l’ai fait; je ne voulais pas que mon corps soit instantanément désintégré par la force de ce Vaisseau.

Spaceship

Ainsi, je me suis retiré d’une certaine distance pour que je puisse observer, à travers les arbres, le moment où le Vaisseau a décollé; il est monté lentement, jusqu’à un certain point, et bientôt il s’est précipité dans l’espace infini, sans faire aucun type de bruit…

C’était alors la fin de la narration. Le Maître a dit que nous devons méditer sur ce sujet afin de comprendre tous les mots, le message caché dans cet événement.

Samael les vit et remarqua qu’ils étaient des êtres comme nous, la même forme – et pas comme Hollywood et d’autres cinémas les décrivent toujours, comme des monstres. Ils étaient vraiment, dit Samael, des êtres magnifiquement façonnés, avec la même forme humaine que nous avons, mais plus parfaite. Et ils ne parlaient pas. Ils se tenaient toujours en silence, prononçant des mots quand c’était nécessaire. Mais bien sûr, il s’est étonné parce que, jusqu’à ce moment-là, il n’avait jamais eu de rencontre intergalactique physique sur la planète Terre.

Nous comprenons donc que ces voyageurs intergalactiques allaient prendre le Maître Samael après sa résurrection afin d’aider l’humanité – à cette époque – par de nombreux moyens, que nous expérimentons maintenant.

«Depuis ce jour», a déclaré le Maître Samael, «j’attends, et je sais qu’ils vont m’aider, et ils viendront pour vous aider».

Ils sont des Maîtres Immortels. Leurs corps sont liés à un autre temps, pas au temps de cette planète Terre. Nous avons sur cette planète un temps où nos corps grandissent, vieillissent et meurent, mais ils sont soumis à d’autres temps, d’autres temps que nous ignorons.

Donc, lorsque nous étudions cela dans la Méditation, nous découvrons différents aspects de la sélection des âmes dont nous parlons toujours. C’est un monde physique. Nous devons comprendre que le monde tridimensionnel n’est pas le seul monde des nombreuses dimensions qu’a la vie. Dans le Gnosticisme, nous étudions sept dimensions fondamentales et nous savons qu’il y a de la vie dans chacune d’elles. Nous parlons souvent de dimensions supérieures et de dimensions inférieures. Et lorsque nous disons supérieures, nous parlons de ces dimensions au-dessus du monde tridimensionnel dans lequel nous vivons. Lorsque nous disons inférieures, nous parlons des dimensions inférieures à ce monde tridimensionnel dans lequel nous vivons.

Alors, lorsque la dame s’adressait au maître à l’exemple des plantes, elle s’adressait non seulement au monde tridimensionnel, mais à l’inférieur et au supérieur, parce que le maître est un Bodhisattva éveillé et qu’il n’était pas fasciné par ce monde tridimensionnel.

Nous savons que ce monde tridimensionnel est le résultat de nombreuses évolutions, de nombreux développements de forces différentes des dimensions supérieures. Regardez cet organisme par exemple – le corps physique s’appelle un organisme – mais nous savons qu’il y a de nombreux organismes sur cette planète. Les animaux sont des organismes différents, les plantes, ainsi que les minéraux, sont d’autres organismes. Mais tous, qu’ils soient du règne minéral, végétal, animal ou humain, sont cellulaires. C’est donc précisément la différence. Cette vie tridimensionnelle ou les organismes de cette planète tridimensionnelle sont cellulaires. Et chaque cellule est formée par des molécules, et chaque molécule par des atomes, etc. C’est donc ce que nous devons comprendre et saisir.

Pourquoi ce corps physique s’appelle-t-il un «organisme»? C’est parce qu’il est constitué par de nombreux organes. Nous avons beaucoup d’organes: l’estomac est un organe, le foie est un organe, les yeux sont des organes, les poumons, etc. Il y a de nombreux systèmes organiques compliqués dans ce corps physique, qu’on appelle un organisme car il est constitué par de nombreux organes. Bien sûr, chaque organe est fabriqué par des cellules et c’est pourquoi il est dit que le monde physique est un monde cellulaire.

Dans le Gnosticisme, nous étudions la cellule pour comprendre ce que la dame extraterrestre disait au Maître, c’est-à-dire que certaines cellules qui ne sont pas aromatiques sur certaines plantes, lorsqu’elles sont imprégnées par les vibrations du parfum, le parfum d’une plante qui émet un arôme, les autres plantes deviennent également parfumées. C’est précisément ce qui se passe dans chaque organisme.

Nous émettons des vibrations – comme en ce moment, je donne cette conférence avec cet organisme qui s’appelle un corps physique et je prononce des mots. Ce sont les vibrations que vous capturez avec vos oreilles et donc le mot entre dans votre cerveau et vous analysez avec votre cerveau le sujet dont je parle. Les pensées sont également émises, et vous le savez parce que vous pensez, mais, si vous êtes une personne très sensible, vous ressentirez des pensées dans le plexus solaire, où nous avons le chakra télépathique qui capture les pensées des gens. Dans notre doctrine, nous enseignons la façon de développer un tel chakra afin de communiquer télépathiquement à distance. Il y a beaucoup d’autres sens que malheureusement les gens n’ont pas développés, mais que nous enseignons comment développer.

La principale chose ici est de comprendre et saisir la cellule. Comme je vous l’ai dit dans la conférence précédente, chaque cellule a 48 chromosomes. La science conventionnelle indique qu’il y seulement 46 car ils voient seulement 23 paires de chromosomes, mais ils ignorent qu’il y a une autre paire de chromosomes liés au Corps Vital, l’aspect supérieur du corps physique qui, en Russie, a été baptisé sous le nom de «Bio-plastique». En d’autres termes, nous avons une partie tétra-dimensionnelle, une partie de la quatrième dimension, qui se rapporte à ce corps tridimensionnel que nous avons. Lorsque nous nous référons au corps physique, nous nous référons toujours à cet aspect supérieur, et c’est pourquoi nous indiquons que la cellule a 48 et non 46 chromosomes.

Chaque chromosome est un fil linéaire que la science de ce jour appelle ADN (acide désoxyribonucléique). Chaque chromosome (Grecque khrōma couleur + sōma corps) se compose de deux longs brins connectés s’enroulant comme des mains courantes parallèles; ils sont complémentaires l’un de l’autre et forment ce qu’on appelle le chromosome en soi – qui est l’ADN, qui code le secret de la façon dont les informations génétiques sont stockées, transférées et copiées. Dans l’ADN se trouvent les gènes. Les gènes relient la cellule aux dimensions supérieures, et c’est quelque chose que la science conventionnelle ignore.

Dans la conférence précédente, nous avons parlé des corps protoplasmiques et nous avons souligné que les corps protoplasmiques sont liés au mental et aux émotions que nous avons à l’intérieur, et que nous sentons toujours à l’intérieur, mais nous ne les voyons pas parce qu’ils sont moléculaires et atomiques, Tandis que le corps physique est cellulaire. C’est la connexion que nous devons comprendre et saisir, ce qui, dans la conférence précédente, a été appelé le génotype.

Geno – se rapporte aux gènes; les gènes auxquels je fais allusion sont précisément dans l’ADN, qui sont le souvenir de l’héritage que nous apportons lorsque nous allons créer un nouveau corps physique.

Les gènes de l’ADN sont liés aux corps protoplasmiques. C’est quelque chose que nous devons comprendre et saisir. Dans les corps protoplasmiques, nous avons ce que nous appelons l’héritage: l’héritage ou l’héritage cosmique que nous avons vécu lorsque nous étions des animaux, lorsque nous étions des plantes, lorsque nous étions minéraux.

Les corps protoplasmiques ont évolué du règne minéral au règne végétal, puis au règne animal, et enfin au règne humanoïde. Dans tous les règnes, ces corps protoplasmiques projettent cet héritage dans la construction du corps physique, quel que soit le règne (minéral, végétal ou animal). Dans les corps protoplasmiques, l’Essence, la Conscience de ce que nous appelons l’intelligence qui est directement liée à l’Esprit, est reliée à celle que nous avons appelée Noumenon dans la conférence précédente, l’intelligence qui créera ce phénomène. En science, le phénomène s’appelle phénotype.

Notre génotype est la cause de notre phénotype; le phénotype est le résultat du génotype. En d’autres termes, les gènes sont à l’origine du phénomène que nous appelons notre organisme. Dans ce monde physique, il y a de nombreux phénomènes; chaque organisme est un phénomène, le corps physique est un phénomène, un arbre est un phénomène.

Lorsque nous allons au-delà de la cellule, nous trouvons le génome, qui est un mot qui est un mélange de gène avec chromosome – lorsque nous prenons tous les gènes de tous les chromosomes du centre de la cellule, nous formons alors ce que les scientifiques appellent Génome.

Chacun d’entre nous possède un génome unique, car le génome est basé sur l’héritage tiré des corps protoplasmiques. Comme je vous l’ai dit, les gènes et les chromosomes sont fabriqués par des molécules, ces molécules sont directement liées aux corps moléculaires, les corps protoplasmiques, qui sont précisément la cause de notre corps physique.

Dans la conférence précédente, je vous ai dit que l’origine de ces corps protoplasmiques provient des temps très anciens. L’évolution de cette planète Terre vient de l’époque Saturnienne, une époque très ancienne. Pendant l’époque Lémuriennes (qui est expliqué dans la Bible comme la chute de l’humanité d’Adam et Eve) certains Cosmo-Créateurs ou individus sacrés sont venus sur cette planète Terre depuis d’autres mondes afin d’aider au développement de notre génome, ce qui signifie afin de modifier la structure de la cellule du corps physique de l’époque. Tout cela était profondément sexuel.

Il est clair que nous transmettons notre génome, notre héritage, à travers l’acte sexuel. L’acte sexuel est nécessaire pour que l’organisme humain modifie le génome. Quand un homme et une femme sont unis et que le spermatozoïde quitte l’organe physique de l’homme et féconde l’ovule de la femme, nous avons alors la première cellule qui est l’union de deux causes: l’homme et la femme.

Comprenez que notre héritage – pris de nos parents – est également influencé par l’héritage que nous avons dans nos corps protoplasmiques, et c’est précisément ce que nous appelons génotype.

Le génotype est influencé par le père, la mère et par les corps protoplasmiques que chaque âme a intérieurement, psychologiquement.

Lorsque vous voyez le développement de la cellule dans l’utérus de la femme, elle se divise en quatre, les quatre en huit, les huit en seize et, finalement, elle devient un fœtus puis un bébé, qui sera le résultat de deux phénotypes ou deux phénomènes. La femme est un phénomène, l’homme, physiquement parlant, est l’autre phénomène, et ils créent un autre phénomène: c’est le phénotype.

Le phénotype résultant développera une individualité différente des parents, qui est précisément liée aux corps protoplasmiques, à la Conscience et à la Monade intérieure de chacun de nous. C’est quelque chose que nous devons comprendre, car une chose est un héritage et une autre chose est l’individualité.

Nous recevons un héritage mécanique: vous savez que de la naissance à l’âge de sept, huit ou neuf ans, l’enfant est vraiment un double de son père ou de sa mère parce que le génome multiplie ou projette son influence dans ce corps, le nouveau phénotype. Mais ce phénotype – l’enfant – va développer une personnalité qui lui donnera une certaine sorte d’individualité liée à l’héritage qu’il a reçu de ses parents et de ses propres forces cosmiques héritées qu’il a dans ses corps protoplasmiques.

Dans ce cas, la Monade est liée à sa quasi-individualité; la Monade, l’Esprit, le Noumenon, selon la cause et l’effet, selon le karma, dirige le développement du nouveau corps. À l’intérieur de l’utérus de la mère, la Monade qui crée le nouveau corps physique lutte très fort contre l’héritage mécanique de la nature.

L’héritage karmique que nous avons dans nos gènes est très fort et, lorsque l’enfant sort du ventre de la mère, la Monade a encore le pouvoir de changer l’essence et changer le génome de ce garçon ou de cette fille pendant les neuf premières années d’âge. C’est ainsi que vous voyez que la présence de la Monade et de l’Essence est très évidente à cet âge.

Mais, au fur et à mesure que le garçon ou la fille développe cette quasi-individualité que nous appelons «personnalité» – qui est un autre véhicule dans le corps physique – cette créature acquiert des habitudes à travers le centre moteur et tous les exemples qu’il voit de son père et de sa mère. Et pendant l’enfance, je le répète, il y a une lutte, une bataille, entre la Monade et les héritages qu’il reçoit à travers les sens.

Comme la femme extraterrestre l’a expliqué au Maître, la plante aromatique imprègne avec son arôme la plante qui n’est pas aromatique. C’est ce qui se passe avec le garçon, avec la fille, quand ils sont petits, quand ils sont des bébés, sept, huit et neuf ans, ils reçoivent l’arôme, l’odeur ou la puanteur de leurs parents et, malheureusement, c’est la façon dont la personnalité est développée et imprégnée de bonnes choses et de mauvaises choses. Nous absorbons un tel héritage dans les corps protoplasmiques. Oui, les corps protoplasmiques absorbent la puanteur d’imprégnation de la vibration des parents, des sœurs, des frères et des proches, à cette époque, les corps protoplasmiques absorbent cela.

En d’autres termes, ces impressions sont internalisées et finalement elles sont extériorisées pour être manifestées à travers la personnalité. C’est ce que nous devons comprendre et saisir: comment le génome d’une cellule d’un nouvel organisme reçoit des impressions pour être un individu.

Ainsi, malheureusement, les exemples que l’enfant reçoit des adultes ne créent qu’une fausse personnalité, car la plupart du temps, nous transmettons notre propre héritage égoïste; les gens s’identifient trop à leur héritage égoïste.

Notre mission, à ce niveau d’humanoïdes, est de devenir des individus cosmiques, de développer notre propre individualité, notre propre sagesse, notre propre idiosyncrasie, c’est-à-dire exprimer l’Être, exprimer la Monade, l’Esprit en nous. Devenir ce qu’on appelle un hu-man: un manas, un mental, un homme, qui exprime son HU, son esprit, sa propre individualité, en lui-même. À l’intérieur de nous, il y a une lutte entre l’individualité de l’Être et la quasi-individualité de la personnalité qui reçoit son influence du monde extérieur et des corps protoplasmiques – qui extériorise les impressions antérieures non seulement de cette vie, mais de la vie antérieure.

Nous devons donc comprendre et saisir: toutes les impressions que nous recevons dans ce corps physique sont internalisées et cristallisées dans les corps protoplasmiques. Quand une personne meurt, le corps physique meurt, mais l’internalisation des impressions qu’il a reçues ne meurt pas, elles retournent dans un nouveau corps. Lorsque ce nouveau corps est créé, il est basé sur les impressions qui ont été internalisées dans les corps protoplasmiques, plus l’héritage que le garçon ou la fille reçoit de ses nouveaux parents physiques.

C’est ainsi que nous comprenons ce que la dame disait au Maître. Les vibrations du parfum de la plante imprègnent l’autre plante qui n’est pas aromatique. Mais ces vibrations de cette plante ne sont pas seulement physiques, elles sont liées à la vibration que la plante tire du cosmos, de l’environnement, de la nature et de la vibration que cette plante reçoit de son Noumenon individuel particulier (Monade ou Esprit).

Lorsque vous êtes en contact avec une plante ou un animal, vous n’êtes pas seulement en contact avec l’élément physique, avec l’organisme cellulaire, mais avec les corps protoplasmiques de l’animal et l’Esprit ou le Noumenon de cet animal particulier, ce qui fait la somme des vibrations totales des gènes, ou le génome que nous disons, de cet élément particulier.

En Lémurie, au moment où l’humanité n’était pas tombée, les gènes étaient parfaits, purs, parce qu’ils ne manifestaient pas les vibrations de l’héritage des corps protoplasmiques, mais les vibrations des Êtres qui étaient alors des Maîtres. Le gène était pur; il n’y avait pas de luxure, de colère, d’orgueil, de vanité, de paresse, dans les corps protoplasmiques. Les vibrations qui provenaient de ces corps étaient des vibrations spirituelles, des vibrations psychologiques parfaites – et comme elles étaient inter-relationnées, elles exprimaient l’harmonie, la paix, la sagesse, la connaissance.

Mais comme vous le savez, je ne veux pas répéter en détail l’événement qui a eu lieu en Lémurie, je veux juste vous dire que leur génome a été modifié par l’activité d’un certain archétype, un élément que nous appelons Lucifer.

Lucifer est la puissance sexuelle qui agit dans l’acte sexuel. Ainsi, par ce que nous appelons l’orgasme ou spasme – le fait de manger du fruit défendu – le génome de ces Lémuriens a été modifié.

Par conséquent, par un calcul objectif erroné, le génome a été modifié. Après cet événement, après l’erreur tout a été fixé à ce moment-là en Lémurie, une nouvelle nature est née dans les corps protoplasmiques de ces personnes, qui est cette nature psychologique à l’envers que nous appelons l’ego et qu’au Tibet, ils appellent agrégats psychologiques, ce qui signifie que certains éléments psychiques ont été ajoutés au corps protoplasmiques, ce qui signifie que nous avons un double type de psyché, et ceci est notre problème.

Lorsque le génome d’autres humanités qui reçoivent une telle aide est modifiée, ils commencent également l’identification ou l’acquisition d’un comportement différent lorsqu’ils se manifestent dans le monde.

Néanmoins, à cause de cette modification, les corps protoplasmiques des Lémuriens ont été modifiés. En conséquence, les Lémuriens ont commencé à développer dans leur physicalité l’organe Kundabuffer.

L’altération du génotype est fait à travers l’acte sexuel – c’est la seule façon qu’il peut être modifié. Bien sûr, à travers l’acte sexuel notre présent génome peut être avantageusement modifié. Ainsi, à travers la sélection naturelle, nous transformons notre phénotype, notre phénomène, notre corps physique, en changeant notre façon de penser avec la transformation Gnostique, avec les pratiques de transmutation sexuelle que nous faisons, etc., donc à terme nos gènes sexuels sont modifiés. Finalement, les enfants que nous avons seront les résultats des différentes influences que notre corps physique – qui est notre phénotype – reçoit.

Séquentiellement dans l’histoire, il y avait une erreur de calcul mathématique – une erreur mathématique transfinie – et malheureusement cette modification dans le génome a été corrigé trop tard, au mauvais moment; il s’est passé trop longtemps au-delà des calculs de temps objectif, normal. Avec d’autres humanités où cette altération est faite (parce que cette modification se produit non seulement sur la planète Terre, elle arrive aussi sur d’autres planètes) l’humanité commence à connaître ce que nous appelons le «mal» ou de mauvaises choses, la mort, l’involution, puis les vibrations des autres humanités, d’autres planètes, commencent à imprégner le psychisme, les corps – corps cellulaires protoplasmiques de ces humanités et ils changent, ils se transforment en bien, ils deviennent aromatiques. Ils deviennent aromatiques comme les autres planètes, comme les autres humanités qui ont une belle odeur psychologique.

Mais de telle imprégnation ne se produit pas sur cette planète. Pourquoi nous ne sommes pas transformés? Pourquoi l’humanité de cette planète ne transforme pas son génome afin d’avoir de beaux corps et un autre type de psychisme? La réponse est, tout d’abord: à cause d’une erreur, faite dans la Lémurie, et la seconde: à cause du Karma hérité que nous avons porté d’autres jours cosmiques dans notre corps protoplasmique.

Lorsque vous lisez le livre La Révolution de Belzébuth, vous découvrez que Belzébuth était un Être qui venait de l’époque Saturnienne: trois jours cosmiques plutôt. Oui, il se soutenait avec ces corps protoplasmiques qu’il avait depuis le temps de l’époque Saturnienne, l’époque Solaire et l’époque Lunaire. Les corps protoplasmiques de Belzébuth n’appartiennent pas à ce monde tridimensionnel, mais à la cinquième dimension, comme notre corps protoplasmique appartiennent à la cinquième dimension.

Alors comprenons: une personne qui développe l’organe Kundabuffer acquiert certaines capacités ou pouvoirs: ses corps protoplasmiques peuvent manœuvrer les énergies lunaires, peuvent se soutenir ainsi pendant plusieurs jours cosmiques avec les corps protoplasmiques lorsque la vie se cristallise vers le bas. Lorsque la vie descend des mondes supérieurs. Mais quand l’involution cosmique atteint le fond – qui est le monde tridimensionnel dans lequel nous vivons – alors de ce monde tridimensionnel la vie commence à tourner et retourner vers les hauteurs.

L’involution de la planète va comme ceci: d’abord, plan mental dans la cinquième dimension, ensuite plan astral dans la même cinquième dimension, puis le plan éthérique dans la quatrième dimension, et enfin le plan cellulaire, le plan physique, dans la troisième dimension. Donc, ici, physiquement, à cet instant, nous sommes au fond.

epochs-and-planes

Donc, comme vous voyez ce monde cellulaire où nous sommes en ce moment, cette terre chimique est le résultat de trois développements précédents de la planète dans d’autres dimensions, la descente à travers la ligne gauche du «v». Maintenant, la planète doit devenir éthérique encore une fois, elle doit revenir dans la quatrième dimension et, finalement, dans la cinquième dimension dans l’astral et le mental – elle doit revenir vers le haut pour monter à travers la ligne droite du «v».

Belzébuth, dans l’exemple que nous donnons ici, est descendu de l’Époque Saturnienne, l’Époque Solaire, l’Époque Éthérique, dans cette Époque Physique – mais il ne peut pas continuer d’exister avec ses corps protoplasmiques parce que maintenant l’évolution cosmique ne descend pas, mais monte, et les corps protoplasmiques lunaires ne peuvent pas monter, ils descendent seulement – ainsi, ils doivent nécessairement être désintégrés. Si Belzébuth n’était pas entré dans la Loge Blanche, il aurait été désintégré, parce que de cette planète Terre, de ce monde en trois dimensions, seules les dimensions inférieures, Klipoth, la désintégration protoplasmique est ce qui subsiste, et c’est ainsi; donc, il n’y a plus d’avenir pour les corps protoplasmiques dans cette ronde et les rondes à venir.

Quand une planète commence à monter vers la lumière, les corps protoplasmiques doivent être désintégrés, et seuls les Corps Solaires peuvent rester; c’est quelque chose que beaucoup d’étudiants ignorent.

Par conséquent, comme vous le voyez, malheureusement le karma que nous avons apporté à travers nos corps protoplasmiques vient d’une époque très ancienne, c’est l’héritage que nous portons dans nos corps protoplasmiques: à savoir, dans notre mental et émotions. C’est ce qui est appelé les cinq skandhas dans le Bouddhisme Tibétain.

L’héritage-causal de notre corps protoplasmique est très ancien; nous la prenons chaque fois quand ils sont créés à nouveau: l’héritage karmique planétaire que nous héritons, le karma des corps protoplasmiques de la cinquième dimension. Donc, pour modifier cela nous devons travailler avec le génome, nous devons travailler avec le génotype; si nous ne travaillons pas avec le génotype pour modifier les gènes de nos cellules, alors que le travail psychologique ne peut pas se produire – ou cette révolution, cette transformation – est impossible. Voilà pourquoi nous avons besoin de ce corps physique afin de commencer à nous transformer à partir du bas, et la seule façon est en modifiant notre propre génome particulier individuel qui est lié au génotype, qui est seulement possible à modifier avec le sexe. L’énergie sexuelle est la seule qui peut le transformer.

Dans le cas contraire, si nous continuons avec la dégénérescence, le génome devient plus dégénéré. Les gènes, en cette époque, dans cette population que nous avons sur cette planète Terre, sont complètement altérés, dégénérés. Si nous entrons dans les gènes d’une cellule d’un organisme humain physique et nous voyons la connexion, si nous voyons d’une manière clairvoyante, des gènes aux corps protoplasmiques, nous découvrons alors que dans ces corps protoplasmiques, se trouve le karma, la cause de cette cellule et que cette cause a une origine très ancienne.

En outre, dans les corps protoplasmiques nous avons la luxure, la colère, l’avarice, l’orgueil, l’envie, la paresse, la gourmandise, et bien d’autres défauts, parce que l’ego est moléculaire. L’ego est fait par de nombreux organismes. Écoutez attentivement: de nombreux organismes. Comme notre corps physique est un organisme, mais il est un organisme cellulaire, de même, les egos ou les skandhas, sont faites par différents organismes. Mais ces organismes ne sont pas cellulaires, ils sont moléculaires, et beaucoup d’autres sont des organismes atomiques – car seule la matière moléculaire ou atomique peut demeurer à l’intérieur des corps protoplasmiques.

Ces éléments ou agrégats psychologiques s’expriment à travers le cerveau. Notre cerveau physique est le véhicule physique du mental, le mental protoplasmique.

Dans le plexus solaire, du cœur vers le nombril, nous avons le cerveau émotionnel qui exprime les éléments moléculaires des corps protoplasmiques, que nous appelons désirs – Kama Rupa.

Ainsi donc ici vous trouvez que nous modifions toujours notre physicalité avec les vibrations de notre mental et les émotions ainsi que l’héritage que nous avons reçu de nos parents et de l’environnement. Voilà pourquoi nous disons qu’en tant que phénomènes, nous sommes le résultat du phénotype, du génotype et du paratype. Le génotype que nous parlons ici est le génome, les gènes de nos cellules. Le phénotype, qui est lié au corps physique et les influences que nous recevons d’autres corps physiques à l’école, à l’université, etc., tout cela va dans la personnalité, et quand cela est internalisé alors ils deviennent des agrégats psychologiques.

Ce qui est pire est ceci: nous avons des agrégats psychologiques liés au Christianisme, Bouddhisme, Islam, à beaucoup de religions, et à la science, car ces éléments sont toutes des informations, des connaissances que nous recevons à travers les sens, à travers les sens physiques; nous les internalisons, mais nous ne les comprenons pas. Lorsque la connaissance, lorsque l’information, lorsque la vibration est capturée par les sens du corps physique et n’est pas comprise dans la Conscience, dans le Noumenon – parce que chacun de nous a son propre Noumenon particulier – alors qu’est-ce qui se passe? Elle devient un autre agrégat psychologique qui influe sur l’héritage. Ainsi donc, quand nous nous incarnons à nouveau dans un nouveau corps, nous avons dans cet élément psychologique ces éléments qui nous font intégrer psychologiquement à certaines familles de certaines idiosyncrasies.

Par exemple, il y a des gens qui savent très bien que l’héritage est transmis par le sang. Dans le ventricule gauche du cœur, nous avons l’atome Noûs, qui est connecté à la Monade. Le seul élément dans notre physicalité qui se connecte à notre Esprit, à notre Monade, est l’atome Noûs dans le ventricule gauche du cœur. À travers l’atome Noûs l’Esprit transmet des ordres dans le corps. Avez-vous entendu que le corps physique est le temple de Dieu? Et que Dieu demeure dans le corps? Eh bien, voilà comment c’est, parce que la vie vient du Noumenon, l’Esprit, à travers l’atome Noûs, et à travers le sang se répand à travers le corps. Mais, malheureusement, dans le sang, nous trouvons aussi l’héritage que nous recevons du foie qui est lié aux corps protoplasmiques, ainsi, dans le sang de notre organisme il y a une bataille où les forces supérieures de la Monade luttent contre les forces inférieures de notre héritage protoplasmique.

Il y a certaines personnes si identifiées avec leur héritage protoplasmique qu’ils ne permettent pas leur Monade, leur Esprit, de se développer parce qu’ils pensent que leur héritage protoplasmique est plus important, a une plus grande priorité sur l’Esprit, comme ce qui est arrivé avec Belzébuth. Il existent des gens qui n’entendent jamais l’influence de l’Esprit Intérieur – leur propre Noumenon, leur Esprit, leur propre Monade parce qu’ils ne suivent que les traditions liées aux centres moteurs instinctives, leur héritage, qui est lié aux corps protoplasmiques.

Lorsque le génotype est transmis dans l’acte sexuel, le résultat est le phénotype, le phénomène. Si cette information que le psychisme reçoit à travers l’influence des autres sera expliquée et comprise dans la Conscience, alors l’individu se développe intérieurement, spirituellement. Le problème est que dans le corps physique – le phénotype – nous recevons beaucoup d’informations sur la religion qui crée un autre agrégat psychologique que la Bible appelle le Pharisien hypocrite.

Le Pharisien hypocrite est précisément cet élément psychologique que tout le monde porte dans leur corps protoplasmique. Un tel Pharisien hypocrite pourrait être lié au Christianisme, Judaïsme, Islam, Bouddhisme, au Zoroastrisme, à une religion, ou même à la science – mais dans ce cas, nous allons l’appeler un «scribe»: un élément qui est lié pas à l’esprit mais à la connaissance de la religion, mais seulement à la science sans croire au Noumenon, sans croire à l’Esprit.

Donc, il y a des gens qui, malheureusement, quand ils obtiennent leur nouveau corps, ils retournent pour suivre leurs mêmes traditions, mais qui sont maintenant modifiés. Comme Maître Jésus leur dit:

Pourquoi transgressez-vous aussi le commandement de Dieu par votre tradition? Car Dieu a commandé, en disant: Honore ton père et ta mère: et, Celui qui maudira son père ou sa mère, qu’il soit condamer à mort. Mais vous dites, celui qui dira à son père ou sa mère: Ce dont j’aurais pu t’assister est une offrande à Dieu, n’est pas tenu d’honorer son père ou sa mère. Vous annulez ainsi le commandement de Dieu d’au profit de votre tradition. Hypocrites, Esaïe a bien prophétisé de vous, en disant: Ce peuple m’honore avec leur bouche, et m’honore avec leurs lèvres; mais leur cœur est loin de moi. Mais en vain qu’ils m’adorent, en enseignant des doctrines qui sont des commandements d’hommes. – Matthieu 15: 3-9

Ainsi, lorsque vous suivez seulement les traditions, qui signifie votre héritage qui est complètement altéré, alors vous faites de la religion une idole.

Les personnes qui veulent devenir spirituel ou qui veulent se développer, faire la révolution de la Conscience, ils doivent lutter contre leur mauvais héritage. Ils doivent étudier attentivement et méditer sur tous ces éléments, tous les concepts liés à leur religion ou tous ces concepts liés à la science afin de les comprendre avec leur Conscience et les internaliser dans la Conscience, non pas dans les corps protoplasmiques.

Lorsque nous intériorisons ou capturons une connaissance et que nous ne comprenons pas dans la Conscience, non seulement elle est stockée dans les corps protoplasmiques, mais par ailleurs, nous formons un agrégat psychologique qui est un obstacle à l’amélioration du génome afin de faire un élément supérieur. La justification ou la condamnation de ces éléments n’aident pas. Malheureusement, les gens de cette époque justifient ces éléments.

Notre planète physique, comme vous le savez, cette humanité, est complètement altérée. Nous pensons que nous sommes en train d’évoluer, mais en réalité, nous sommes en train d’involuer. Le génome est en train d’involuer. Certaines créatures ont plus de 48 chromosomes, ils ont 49 il y a plus de luxure, plus de densité; nous avons besoin de nettoyer les corps protoplasmiques, nous devons créer des organismes supérieurs afin d’avoir cette transformation que nous espérons.

Voilà donc comment nous comprenons, comment nous saisissons, comment une plante aromatique imprégnant la plante qui est non aromatique. De nombreux maîtres sont venus dans le passé sur cette planète afin d’imprégner leurs bonnes vibrations au génome, la psyché, l’esprit de beaucoup de créatures sur cette planète Terre. Malheureusement, les gens contemporains comme dans les temps anciens sont si attachés à leur héritage qu’ils n’entendent pas les pensées solaires, les idées solaires, et ils pensent que leur manière de penser, leur manière de sentir, est la meilleure, ignorant qu’une telle manière de penser et sentir est liée à leur héritage protoplasmique qui tôt ou tard descend dans Klipoth, dans les dimensions inférieures.

L’altération du corps physique de la manière positive, la mutation de notre corps physique, est seulement possible en modifiant à travers l’acte sexuel notre propre génome particulier individuel par l’activité de l’énergie sexuelle; c’est précisément ce que nous appelons la transformation du génotype: transmutation, transformation. Voilà pourquoi tous les messagers des temps anciens de toutes les religions ont toujours insisté sur la transformation des individus à travers trois facteurs.

Maître Samaël Aun Weor nous a dit que nous portons l’héritage dans notre sang, dans nos os, car il est dans chaque cellule. En allant à l’intérieur de notre propre corps particulier, nous nous connectons aux corps protoplasmiques et pouvons découvrir les anciennes civilisations de l’Antiquité, parce que tout est enregistré, les données sont dans les corps protoplasmiques, qui sont transmises à la cellule. Ensuite, nous pouvons découvrir et voir la réalité, les défauts et les vices, les erreurs que nous devons corriger.

Ce n’est pas en croyant en quelque chose que nous allons faire cette transformation; c’est en intériorisant nous-mêmes, en allant profondément dans la cause même de cette erreur qui a été faite ou qui se sont produits sur cette planète depuis l’époque de la Lémurie.

Mais je le répète: l’erreur était parce que les trois jours cosmiques précédents ont un effet très faible dans le génome de ce corps physique – trop de karma, trop de personnes dans ces époques qui sont devenues dégénérée et ont transmis leur dégénérescence dans les nouveaux corps protoplasmiques à travers l’évolution mécanique de la nature.

Ainsi, la seule façon de nous transformer est en le faisant consciemment, c’est-à-dire, en faisant une transformation intérieure à partir du fond même de notre Être, qui est notre Monade. Voilà comment cette transformation est transmise et expliquée par de nombreux livres sacrés que dans cette époque, malheureusement les gens ne comprennent pas, ils ne saisissent pas. C’est-à-dire en ce moment il me vient à l’esprit, la Genèse. Ce mot vient de la racine même de gènes, génération, génotype, génome, etc. et bien sûr, l’ignorance de cela est la raison pour laquelle il y a une grande différence entre la science conventionnelle et la religion parce que les deux ignorent les dimensions supérieures et les dimensions inférieures. Toutefois, lorsque vous étudiez Gnostiquement le livre de la Genèse, alors vous découvrirez que chaque récit, chaque histoire est liée à des symboles différents, archétypes interprétés de différentes manières, de sept manières.

En relation avec cette conférence, il me vient à l’esprit, par exemple, Abraham. Abraham en Hébreu signifie «père exalté». Abraham est lié à Chesed ou Gedulah dans l’Arbre de Vie. Chesed, Gedulah, est notre propre Monade particulière; c’est ce que nous appelons dans la Genèse Abraham – c’est ce que Moïse a écrit dans la Genèse.

Il y est écrit que Abraham est venu de la ville d’Ur, des Chaldéens. Lorsque vous lisez cela littéralement, vous ne recevez rien. Mais quand vous lisez dans les lettres Hébreux le mot Ur – la bonne traduction devrait être «lumière». Abraham est venu de la Lumière. Voilà comment vous écrivez lumière en Hébreu : Aleph, Vav, Reish: Aur et qui dans la Bible en Français est traduit par Ur.

Notre Monade particulière (Chesed ou Gedulah), que la Bible appelle Abraham, est une étincelle de l’un des sept Cosmo-Créateurs qui sont liés à l’Ain Soph Aur, qui est le rayon de l’Okidanokh, le rayon de la création – cela afin de créer se divise lui-même en sept aspects (les sept Esprits), et le cinquième de ces sept Esprits est l’ange Samael – le Cosmo-Créateur Samael.

Chacun d’entre nous, individuellement parlant, est venu comme un rayon de lumière de l’Absolu. Ce rayon de lumière est ce que nous appelons Glorian, Okidanokh. Abraham est venu de l’Okidanokh, Abraham est venu de Glorian, la ville d’Ur comme il est écrit dans la Bible. Nous dirons que vraiment cette ville est Okidanokh, parce que chacun d’entre nous, sans exception, du point de vue Noumenon, est venu de l’Ain Soph Aur comme l’éclair, un rayon de lumière, mais un rayon inconscient de la lumière. Afin d’acquérir la Conscience ou l’individualité, la connaissance de soi-même, les sept Cosmo-Créateurs imprègnent chaque rayon avec notre propre Abraham personnel particulier – donc il y a autant d’Abrahams dans le ciel qu’il y a des gens sur la terre. Abraham est une étincelle de lumière qui venait de la ville de Aur ou Ur, qui signifie lumière.

Les sept Cosmo-Créateurs que nous sommes en train d’expliquer ici se développent dans le monde de Briah, le monde de la création, et ils sont liés à la Sephirah Chokmah. Chokmah est la deuxième Sephirah dans l’Arbre de Vie qui dans le monde d’Atziluth reçoit le nom de Iod Hei Vav Hei ou Jehovah, en d’autres termes, traduit en Français, le nom de Dieu dans Chokmah, dans le monde d’Atziluth. Chokmah est liée à la création dans le monde de Briah, qui est divisé en sept Esprits. Voilà pourquoi il est écrit dans le livre de l’Apocalypse que l’Agneau de Dieu, Chokmah (sagesse), a sept cornes et sept yeux.

Ainsi donc, celui qui (dans la Genèse 12: 1) dit à Abraham: «Sors de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, vers le pays que je te montrerai» est Jehovah, que dans la Bible est traduit par: «maintenant le SEIGNEUR (Iod Hei Vav Hei. Chokmah.) dit à Abram.» Jehovah est le rayon de lumière, le Glorian, que chacun de nous a à l’intérieur, parce que notre propre Glorian particulier est connecté à l’un des sept Glorians qui sont liés directement à Chokmah dans le monde de Briah.

Donc, celui qui dit à Abraham descend de cette lumière et va dans un endroit que je vais te montrer est précisément Jehovah-Chokmah dans le monde de Briah, qui est le monde de la création.

Abraham descend avec Sarah (Saraï) L’aspect féminin de cette lumière, qui est appelé la Shechinah, vers le bas dans Malkuth. Comment? Comme je l’ai expliqué dans cette conférence. La Monade (Abraham) commande les forces en fonction du karma afin de créer dans le monde physique (Mizrahim, Egypte) ou Malkuth. Mais dans Malkuth – il y a deux modes de création, c’est pourquoi Mizrahim (Egypte) a l’autre aspect qui est Agar, qui est la façon dont nous nous multiplions physiquement. Tout le monde se multiplie ici physiquement – je n’ai pas besoin d’expliquer comment – dans l’explication précédente, nous avons expliqué comment tout est transmis, physiquement parlant.

À partir de l’orgasme physique naît ce que nous appelons Ishmaël. Ishmaël, le feu de Dieu dans l’activité de Mère Nature. Chacun d’entre nous, en ce sens, est Ishmaël. Mais Jehovah, Chokmah, le Glorian n’a rien avoir à cette procréation ou multiplication particulière; qui est seulement à travers l’héritage. Ce que nous voulons c’est de naître d’Isaac, qui est précisément la première initiation des Mystères Majeurs dans laquelle la Monade supérieure que nous appelons Geburah est unie à Chesed qui est aussi appelé Gedulah. Lorsque Geburah et Gedulah sont unis le résultat est un Maître.

Voilà pourquoi, dans la Kabbale nous disons que Abraham et Isaac sont un. La femme d’Abraham, Sarah, est égale à la femme d’Isaac. Mais c’est la façon dont nous utilisons la nature dans Malkuth afin de transmuter l’énergie sexuelle et faire cette transformation du génome à l’intérieur de nous. Le résultat de cette transformation ou mutation ou transmutation sexuelle d’Abraham est Isaac, qui est celui qui est le résultat des forces solaires de Jehovah à l’intérieur de nous.

Lorsque la Bible parle de cette façon au sujet d’Abraham et Isaac, elle est liée à la première initiation des Mystères Majeurs où l’individu commence à transformer sa propre force sexuelle afin de naître – écoutez – naître pour la première fois dans les mondes supérieurs en tant que Maître. Cela est possible quand Buddhi est uni à Atman, ou quand Isaac qui symbolise Geburah est uni à Abraham, qui est Chesed.

Toute l’histoire de la Genèse explique cette mutation, mais les gens pensent qu’en croyant en ce qui est écrit le mutant va apparaître. Voilà pourquoi il est écrit que Hagar avait Ishmaël:

Et l’ange de Jehovah lui dit: Je multiplierai ta graîne, qu’il ne pourra pas être compter. Et l’ange de Jehovah lui dit: Voici, tu es enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu donneras le nom d’Ishmaël; parce que Jehovah t’a entendu dans ton affliction. Et il sera un homme sauvage; sa main sera contre tous, et la main de tous sera contre lui; et il habitera en présence de tous ses frères. – Genèse 16: 10-12

Ainsi, Ishmaël est le résultat de l’ensemble de ce monde physique mécanique, cette humanité qui reçoit aussi des bénédictions, mais qui n’a rien à voir avec naître de nouveau intérieurement.

Mieux dit, comme Paul dit dans le Nouveau Testament:

Car il est écrit, qu’Abraham eut deux fils, l’un par une servante, et l’autre par une femme libre. Mais celui qui était de la servante est né selon la chair (fornication); mais celui qui était de la femme libre par la promesse (Chasteté). Ces choses sont allégoriques; car ces femmes sont deux alliances; l’une du mont Sinaï, enfantant pour la servitude, qui est Agar (la roue du Samsara). Car cette Agar est le mont Sinaï en Arabie, et à la Jerusalem (Malkuth) qui est maintenant, et est dans la servitude avec ses enfants.

Mais Jerusalem qui est en haut est libre, qui est la mère de tous. Car il est écrit: Réjouis-toi, stérile qui n’enfantes pas; éclate et pleure, toi qui ne travail pas l’enfantement, car la désolé a beaucoup plus d’enfants que celle qui a un mari. Maintenant, nous, frères, comme Isaac, sommes des enfants de la promesse (transmutation sexuelle). – Galates 4: 22-28

Donc, il y a deux alliances: une alliance se multiplie physiquement, et l’autre alliance pour se multiplier intérieurement avec la transmutation, avec la graine du Christ, Chokmah, avec la graine du Christ, qui est Jehovah dans le monde d’Atziluth – c’est l’explication complète.

Les Chrétiens savent très bien que la Bible parle des deux alliances, les deux épouses d’Abraham, Sarah et Hagar, les deux enfants d’Abraham: Isaac et Ishmaël. Mais ils ignorent que quand Isaac est né, qui est la partie supérieure de la Conscience que nous appelons Neschamah, il doit aussi se multiplier afin de créer le véritable Être humain à l’intérieur.

Ainsi, la première initiation des Mystères Majeurs n’est pas la fin de cette mutation, car le corps vital qui est la partie supérieure du corps physique doit aussi être influencée par la Monade.

La Monade est un trio de Chesed, Geburah et Tiphereth – et Tiphereth est lié à cet élément de la Bible appelé Jacob. Jacob apparaît à travers la transmutation, la transformation dans le monde de Yesod. Yesod est lié à l’eau, et de nombreux grands Kabbalistes symbolisent Yesod comme un homme, un être humain, et tous les grands hommes qui apparaissent dans Yesod sont en relation avec cet homme, avec cette volonté, dirons-nous, car Tiphereth est lié à Yesod en relation avec la volonté.

Voilà pourquoi vous trouvez que Isaac a deux enfants: Jacob et Esaü. Ici encore l’héritage. Lorsque vous commencez à avancer dans cette transformation qui est écrit dans la Genèse, après la première initiation des Mystères Majeurs, vous entrez dans une autre initiation – mais, il y a une division – une alteration dirons-nous dans le soi, dans le soi physique. Parce qu’alors, Esaü apparaît d’abord, qui est cette transformation que nous acquérons avec cette science – se mêle avec les corps protoplasmiques, se mêle à l’héritage que nous avons à travers le sang, le sang impur ou le sang venin. Mais nous devons suivre notre propre volonté pour surmonter Esaü qui est le résultat de l’héritage protoplasmique.

Notre héritage protoplasmique nous suit dans les différentes étapes, et nous devons nous battre contre lui. La première étape est l’altération du corps physique, une mutation dans le corps de l’initié, mais Dieu ne veut rien à voir avec une telle altération du corps physique parce qu’il continue influencé par le monde physique. Ce que nous avons besoin est le résultat d’Isaac qui est le feu solaire montant dans le monde de Yesod pour que la volonté de Dieu puisse apparaître – qui est ce beau aspect de l’Essence lié à Tiphereth à l’intérieur duquel l’Essence doit se développer au moyen de la chasteté.

L’histoire de Jacob raconte cet aspect. Il est écrit que Jacob est celui qui se bat contre un ange dans ce monde de Yesod ; cet ange est la puissance, la Aun, la puissance du sexe que nous devons surmonter, parce que c’est malheureusement l’héritage protoplasmique, l’héritage animal que nous avons hérité à travers l’acte sexuel. Ainsi, dans l’acte sexuel, nous devons surmonter Esaü à nouveau, afin de donner notre premier droit à Jacob.

Il est écrit dans la Bible que Jacob posa sa tête sur la pierre. En étudiant la Kabbale nous découvrons que Jacob (Tiphereth) s’exprime dans la glande pinéale. Plusieurs fois nous avons dit que la glande pinéale est le siège de l’âme – Quelle âme? – l’âme volonté – l’âme humaine qui est Jacob. Même si elle est liée à Tiphereth elle s’exprime dans la glande pinéale qui est dans la tête.

Quand vous lisez dans la Bible que Jacob posa sa tête sur la pierre, cela signifie qu’il commence la seconde initiation – l’initié commence la deuxième initiation où il va Christifier le Corps Vital en mettant sa tête (glande pinéale) sur la pierre, qui est dans ce cas, le sexe qui représente le coccyx.

Le coccyx est la pierre de Yesod, qui est connecté aux organes sexuels. Mettre la tête sur la pierre signifie commencer à transmuter l’énergie sexuelle à ce niveau. Et voilà pourquoi il est écrit:

«Et Jacob se leva tôt le matin, et prit la pierre dont il avait fait ses oreillers, et la mis en place pour un pilier, et versa de l’huile sur le dessus.» – Genèse 28: 12

Le pilier de Jacob est la colonne vertébrale. Construire ce pilier signifie faire monter l’énergie de Yesod jusqu’à Kether – dans la tête, dans la glande pinéale, où Jacob se trouve. Et cela implique une lutte contre le Seigneur de Yesod qui est Lucifer, la puissance sexuelle que nous devons transmuter, parce que si vous ne le faites pas, vous allez vers le bas.

Il est écrit dans la Genèse que Jacob oint la pierre, sur le dessus, avec de l’huile. Oindre la pierre avec de l’huile signifie transmuter l’énergie sexuelle et l’élever à travers la colonne, pilier, à la tête. Toute l’énergie sexuelle du monde de Yesod va à la tête afin de fortifier l’âme, qui est dans la glande pinéale, qui est Jacob.

La même chose est symbolisé dans l’Hindouisme dans le lingam de Shiva. Le lingam de Shiva est la puissance du Saint-Esprit dans le lingam – qui est la pierre où ils versent de l’huile sur le dessus de celui-ci – le même symbole ici de Jacob versant de l’huile sur la pierre de Yesod signifie verser de l’huile sur le Shiva-lingam ou le lingam de Shiva en d’autres termes.

Shiva est le Saint-Esprit, qui est l’énergie sexuelle, c’est ainsi qu’en oignant la pierre à travers la transmutation sexuelle, à travers le Tantra Blanc, Jacob découvre qu’il y a une échelle de la matière à l’esprit. L’échelle, sur laquelle les anges montent et descendent, est la colonne vertébrale. C’est à travers la colonne vertébrale que vous vous élevez en degrés, les trente-trois degrés de la Maçonnerie, et acquérir une initiation et une autre initiation, voilà comment Jacob a découvert pour qu’il puisse grandir en tant qu’une âme humaine, il doit développer cela.

La troisième initiation des Mystères Majeurs, qui est dans le Plan Astral est lié à Hod, vient après Jacob. Ainsi, quand Jacob découvre cela, il devient le véhicule de l’ange Israël – en d’autres termes son propre Monade, son Glorian dont le nom est Ish (feu) Ra (la force Solaire) El (Dieu).

Israël a douze fils. Ceci est un mystère lié aux transformations où toutes les forces du zodiaque, liées aux douze tribus, entrent à nouveau dans le génome du corps physique et font une autre transformation, parce qu’ils vont en Egypte. Cela vient d’en haut dans le corps protoplasmique dans les forces protoplasmiques pour aller en Egypte pour faire une autre transformation, qui est la création du Corps Astral Solaire que le Maître Samael explique dans Les Sept Paroles.

Le Corps Astral Solaire est en relation avec Joseph et Ephraïm. Ephraïm et Joseph sont en relation avec le Corps Astral Solaire que le Maître explique dans Les Sept Paroles. Mais avant ce qui est en relation avec Joseph arrive la Christification du corps vital.

Il y a seulement trois entités vivantes qui suivent la loi de Dieu dans les cieux, qui sont: Abraham, Isaac et Jacob – Chesed, Geburah, Tiphereth. Ils forment la Monade. Voilà pourquoi Jésus a dit : Dieu, Jehovah, le Glorian, n’est pas le Dieu des morts, mais le Dieu des vivants. Qui sont ces «vivants»? Ces vivants sont Chesed, Geburah et Tiphereth – Abraham, Isaac et Jacob. Ce sont les trois éléments vivants que chacun d’entre nous porte à l’intérieur, mais que nous devons développer. Ils doivent descendre dans la matière, dans Malkuth, et effectuer cette mutation que nous expliquons ici.

Voilà comment l’arôme supérieur de la Monade imprégnera «la plante», qui est le monde physique, qui est notre propre génome particulier, et la transformation se produit, qui est la mutation spirituelle individuelle qui sera comme ces voyageurs de l’espace.

De nombreux grands messagers sont venus et ont donné cette connaissance à l’humanité dans le passé, mais ils étaient si attachés à leur héritage protoplasmique, à leurs traditions, ils ne suivent pas les règles. Nous trouvons encore dans cette époque des gens qui sont attachés à leur religion – même à la Gnose. Être attaché à la Gnose est mauvaise. Nous devons rendre consciente cette connaissance; nous devons méditer, comprendre, afin de ne pas être un fanatique, de ne pas faire un agrégat psychologique de la Gnose, parce que cela va devenir un héritage protoplasmique et nous allons modifier notre génome de la mauvaise manière. La bonne façon de le modifier est en faisant en rendant consciente cette connaissance que nous recevons et c’est écrit énigmatiquement, comme vous le voyez, dans la Bible.

La pierre de Jacob quand il posa sa tête est Yesod, les organes sexuels, le coccyx qui est exactement en sous la tête – car il dit qu’il a mis une pierre sous sa tête. Et si vous voyez votre tête, votre crâne, ce que vous avez au fond même est le coccyx. Telle est la pierre de Jacob. Si vous y allez, vous verrez l’échelle, qui est la colonne vertébrale où vous pouvez aller au ciel en sachant comment transmuter l’énergie sexuelle. Tel est le mystère de Jacob. Voilà pourquoi il est écrit dans les histoires qui se rapportent au génotype et phénotype – qui sont les altérations initiatiques ou processus individuels à travers l’initiation.

En d’autres termes, ce que nous voulons dans la Gnose c’est modifier notre génome, et la seule façon de le faire c’est à travers les initiations. Ces initiations sont faites à travers la transmutation sexuelle entre l’homme et la femme. Nous avons besoin d’une coopération sexuelle afin d’acquérir l’individualisation que nous voulons de la personne, la psyché.

La quasi-individualisation que nous avons dans la personnalité est perdue quand nous mourons physiquement, parce que la personnalité se désintègre après notre mort physique.

Beaucoup de gens ont cette quasi individualité dans leur personnalité et ils adorent cette personnalité, qui est le résultat de l’héritage protoplasmique. Comme Esaü, ils chassent afin de rendre cette personnalité de plus en plus forte – qui devient évidemment un obstacle à l’individualisation de la psyché. À la fin, nous devenons des échecs, parce que le corps physique n’est pas éternel – il meurt et la personnalité meurt aussi en son temps. Ainsi, si nous avons une autre occasion, un autre retour, nous hériterons de ce génome que nous acquérons à travers notre phénotype et à travers le génotype de nos futurs parents.

Donc, suivez-vous cela? Comprenez-vous cela? Voilà comment il est écrit dans la Bible, le Livre de la Genèse – c’est un livre pour méditer pour aller plonger à l’intérieur afin d’obtenir la sagesse qui a été écrite par Moïse. Malheureusement, elle a été modifiée – comme je l’ai dit, Abraham est venu de la lumière, mais ils l’ont écrit comme la ville d’Ur, qui a existé, mais tout est lié à certains symboles dans le plan physique pour que ceux qui sont indignes soient perdus et n’acquièrent pas la connaissance.

Public: L’état de Jinn, est-elle une loi applicable à certaines dimensions? Pourquoi les êtres extra-terrestres voyagent dans des vaisseaux spatiaux? Pourquoi ne voyagent-ils pas juste en état de Jinn?

Instructeur: La question est la suivante: Pourquoi les extraterrestres ne voyage-t-ils pas en état de Jinn et non à bord des vaisseaux cosmiques? Parce que, afin d’aider toute l’humanité sur d’autres planètes, ils ont besoin d’équipement, ils ont besoin des éléments qui ne peuvent pas prendre dans la quatrième dimension. La technologie est liée à la science. La technologie des extraterrestres est unie à la religion, mais pas la religion que les gens comprennent: croire en quelque chose. Leur religion est au sens de religare: étant déjà unis, le génome physique avec leur propre Monade donc par conséquent, ils ont la capacité de se manifester dans toutes les dimensions et ils peuvent aussi avoir des pouvoirs de la science Jinn. Mais afin de se manifester avec vous, ils doivent le faire physiquement. Et ils ont des vaisseaux qui peuvent voyager plus vite que la vitesse de la lumière.

Ce sont des humanités dont le génome est exactement comme le notre au sens de la forme. Cette humanité a malheureusement l’habitude de penser que les extraterrestres ont évolué de manières différentes et ils ont différentes formes comme des monstres, comme des poulets, comme poulpes ou quelque chose du genre – qui est très stupide en passant. Ils ne tiennent pas compte que l’origine, la graine d’un être humain est dans le Monade. La Monade s’exprime elle-même – cet exemple ou ce plan – sur toute planète. Malheureusement, sur cette planète, le génome est modifié, complètement modifié, il est malade et devient de plus en plus malade, de plus en plus, au fur et à mesure que le temps passe.

Alors bien sûr, pour aider cette humanité, ces extraterrestres ont leurs vaisseaux cosmiques et vaisseaux mères afin qu’ils puissent le faire. Malheureusement, quand ils viennent vers le bas pour aider ils renoncent même à leur immortalité dans leur corps physique et s’incarnent avec un corps – ils héritent le corps physique de la Terre afin d’aider. Et quand ils grandissent et qu’ils commencent à enseigner ce qu’ils doivent enseigner afin d’aider et d’enseigner cette humanité, l’humanité les prend et leur donne du poison, comme Socrate – même le Bouddha a été empoisonné, Jésus a été crucifié. Et beaucoup d’autres grands Êtres Solaires qui sont venus pour aider, ils les tuent sur cette planète. Et quand ils viennent dans leurs vaisseaux cosmiques afin de nous aider, etc., ils sont persécutées avec des avions, des mitrailleuses, afin de les abattre.

Ils essaient donc d’aider et ils sont toujours compatissant, mais malheureusement, cette humanité pense qu’ils viennent pour nous conquérir.

Ici, bien sûr, nous faisons le dernier effort pour aider.

Ils peuvent venir en état de Jinn, mais pour cela vous devez travailler dur pour le gagner.

Rappelez-vous, le génome de ce corps physique doit être imprégné de bonnes vibrations. Voilà pourquoi le Maître Samael a enseigné des exercices Tibétains, des Runes, et de nombreuses pratiques afin de modifier le génome, afin de renforcer le phénotype, et de provoquer une transformation dans le génotype, dans le sexe, afin de transmuter et provoquer une transformation.

Mais les gens, au lieu de le faire, ils aiment aller dans les bars, cantines et boire de l’alcool ou fumer de la marijuana, prendre de la drogue ou écouter de la musique rock and roll et toutes ces vibrations qui modifient leur phénotype, et les conséquences sont des gènes dégénérés terribles qui se transmettent aux enfants.

Comment allons-nous avoir un Âge d’Or lorsque le génome est complètement modifié d’une manière très pourrie?

Nous devons transformer notre corps physique. Nous avons un corps physique, transformons et obtenons de bonnes vibrations pour être aromatique, parce que nous puons. Nous devons être aromatiques et pour cela nous devons prendre de bonnes vibrations dans la psyché, dans le mental, les émotions, partout – et commencer à transmuter, transformant l’humanité à partir d’un niveau sexuel.

Public: Qu’en est-il du croisement de sang. L’Amérique est vraiment une nation de–

Instructeur: Bien sûr, le croisement de sang est très important. Nous devons choisir, toujours. Les gènes sont la cristallisation finale du sang, mais aussi de notre héritage. Voilà pourquoi dans les temps anciens lorsque les gènes ne sont pas si dégénérés, je vous ai expliqué dans d’autres conférences au sujet de l’époque Atlante, lorsque les Hyperboréens se sont mélangés avec la quatrième sous-race des Atlantes, et ils ont interdit la progéniture à s’entremêler, croiser leur sang, faire l’acte sexuel, avec d’autres races de l’époque Atlante afin d’avoir cet héritage pur pour la future génération de la race Aryenne.

Mais à cette époque, le génome de cette race Aryenne est tellement dégénéré que nous ne pouvons pas dire: «Oh, ils ne sont pas mélangés avec les autres.» Malheureusement, à travers le sang, à travers les gènes, de nombreuses races, de nombreux groupes ethniques, héritent du fanatisme et sont en train de faire de la religion une arme pour tuer d’autres gens parce qu’ils ne comprennent pas et ils ne saisissent pas que le changement doit être dans la psyché. Ils pensent que leur race est mieux que l’autre et c’est précisément l’ignorance de nombreux groupes ethniques dans cette époque. Les guerres de religion et les guerres raciales sont l’ignorance – seule l’ignorance fait des guerres de religion. Mais quand vous comprenez la religion dans votre psyché et que toutes les religions ont les mêmes principes, vous ne faites pas la guerre, vous ne pensez pas que vous êtes mieux que quiconque.

En cette époque il y a un croisement massif de sang qui se passe afin de former la septième sous-race. La septième sous-race qui sera le résultat de ce croisement est non seulement formé avec le sang des personnes de toutes les races de la Terre, mais avec des extra-terrestres aussi; c’est une aide supplémentaire pour notre génome.

Mais, les grands êtres exigent le nettoyage complet des corps protoplasmiques, et de plus, l’annihilation complète de ces corps protoplasmiques d’une manière très systématique, et la création des Corps Solaires afin d’appartenir à l’Âge d’Or.

Public: Pourquoi est-ce que si je ne peux pas modifier le karma de l’autre personne et que nous deux partageons le karma, je pourrais hériter le leur – à travers l’acte sexuel?

Instructeur: La réponse est là: à travers l’acte sexuel. Précisément parce que l’Adultère est si commun que nous sommes dans l’acte sexuel prenant les valeurs qui puent qui sont dans les corps d’autres personnes. La puanteur psychologique des personnes est transférée à travers l’acte sexuel. Dans tous les actes sexuels vous interagissez non seulement avec les vibrations des corps protoplasmiques, mais du corps physique et de la psyché de la personne. Et si vous croisez sexuellement avec d’autres personnes, vous attirez cela à votre génome et altérez votre corps physique d’une manière très dégénérée. Par conséquent, dans une vie future vous pourriez être célibataire, mais vous avez cet héritage en vous parce que vous avez commis l’Adultère et au sommet de cela vous recevez ces influences de l’autre personne…

Public: Je parle de la pratique de l’Alchimie avec une personne…

Instructeur: Quand vous pratiquez l’Alchimie avec une autre personne, vous commencez à transformer votre propre génome avec votre transmutation. C’est la base que vous voyez; qui est la pierre. Si vous construisez des croyances, qui est le sable des Evangiles, alors vous ne pouvez rien acquérir. Vous devez construire, changer, à partir de la pierre qui est le rocher, qui est le sexe – venant de la Lumière Solaire qui est Okidanokh, qui est le Glorian, qui est le Christ, voilà comment le Christ peut vous transformer – en transmutant. Et bien sûr, vous avez besoin de la coopération du sexe opposé parce que vous avez besoin des vibrations des deux polarités pour créer.

Public: Donc, en ce sens suis-je en train de négocier mon karma? Sommes-nous les deux en train de négocier notre karma?

Instructeur: Non, non – en ce sens chaque individu négocie son propre karma. Mais quand vous êtes unis sexuellement, vous partagez deux karmas. Vous êtes une personne lorsque vous êtes connecté sexuellement: «l’homme abandonnera père et mère et s’attachera à sa femme et les deux seront une seule chair.» Voilà pourquoi un garçon, une fille, un enfant, qui est le résultat de cette union sexuelle a deux influences, héritages, le père et la mère, ainsi que ses corps protoplasmiques.

Ainsi, notre devoir est de changer cet héritage à commencer par cela – sans se soucier si l’autre le fait; vous devez le faire vous-même – c’est la seule façon psychologiquement parlant et alchimiquement parlant. Et vos gènes seront modifiés; le type de spermatozoïde que vous aurez sera différent, et éventuellement quand vous vous multipliez, l’enfant aura un autre type de cellules, d’ADN; nous devons modifier notre propre ADN. Modifier l’ADN est uniquement possible par l’action de la Monade, le Noumenon qui a créé l’ADN. Et si chaque individu fait cela partout, alors un grand changement dans la société et l’humanité va se passer.

Mais, malheureusement, l’humanité ne le fait pas. L’humanité est en train de modifier leur ADN erronnement, leur génome, en se dégénérant sexuellement eux-mêmes. Vous voyez, l’organe sexuel est l’organe le plus puissant qui transmet des forces et des cadeaux, mais si vous unissez votre organe sexuel de la mauvaise manière vous acquérez des éléments qui modifieront votre ADN dans le mauvais sens. SIDA est le résultat de cela, et bien d’autres maladies qui apparaissent dans cette époque – c’est parce que nous ne prenons pas soin de notre énergie sexuelle et nous applaudissons la dégénérescence – nous pensons que la dégénérescence est ok. Elle est ok pour descendre en enfer – mais ce n’est pas correct si vous voulez aller vers le haut dans la révolution de la Conscience.

Si vous voulez involuer, bien continuez, parce que les éléments dégénérés, les éléments protoplasmiques vont en enfer pour être désintégré. Mais, une autre humanité sera développée que nous l’espérons ne pas avoir ce même génome que nous avons maintenant, qui est très dégénérée.

Plus – au sommet de cela, les expériences que des scientifiques sont en train de faire dans leurs laboratoires avec les cellules où ils ne prennent pas en compte le Noumenon, l’Esprit. Ils pensent que l’évolution se rapporte seulement à la cellule, et que la psyché est le résultat des gènes, et tout – ils pensent à l’envers.

Casting-the-legion-in-hell

Ne vous trompez pas : ni les fornicateurs, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni ceux qui abusent d’eux-mêmes avec l’humanité, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le règne de Dieu. – 1 Co 6: 9, 10

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Great Selection of Souls or Psyches (2)

Catégories : Prophéties des Jours à Venir