Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Mystères Gnostiques

Pénétrons dans les mystères Gnostiques du Fils de l’Homme, qui est lié à la Sephirah Tiphereth. Etudions le premier graphique dans lequel l’on trouve les dix sephiroth de l’Arbre de Vie plus l’Ain Soph Aur, qui est la lumière sans limites, que, dans la conférence précédente, nous avons expliqué est lié au Christ cosmique.

tree-of-life-ain-soph

« Je vais commencer ce discours en invoquant Dieu, le Maître de l’Univers, le Créateur et le Père, Qui contient tout, qui est Tout en Un, et Un en Tout. Car la plénitude de toutes choses est l’Unité, et dans l’Unité; ni un terme inférieur à l’autre, puisque les deux sont un. Gardez à l’esprit cette pensée, ô Roi, pendant toute la durée de mon exposé. Il est Vain de chercher à distinguer le Tout et l’Un en désignant la multitude de choses le Tout, et non pas leur Plénitude. Une telle distinction est impossible, car le Tout n’existe plus s’il est séparé de l’Unité; et si l’Unité existe, c’est dans l’ensemble; maintenant, il existe en effet et ne cesse d’être Un, sinon le Plénitude serait dissous.

    « Au sein de la terre il y a des sources d’eau impétueuse et du feu; telles sont les trois natures du feu, de l’eau et de la terre, procédant à partir d’une origine commune. Par laquelle on peut penser qu’il y a une fontaine générale de la matière, faisant tous émerger abondamment et recevant l’existence d’en haut. C’est ainsi que le ciel et la terre sont régis par leur créateur, qui est, le soleil, qui diffuse l’essence vers le bas, et la matière à monter vers le haut, et qui attire à lui l’univers, donnant tout à tout, des avantages somptueux de son éclat. Il est celui qui distribue les énergies bienfaisantes, non seulement dans le ciel et tout au long de l’air, mais aussi sur la terre, et même dans les profondeurs de l’abîme. S’il y a une substance intelligible, elle doit être la substance du soleil même, dont la lumière est le véhicule de celle-ci. Mais ce que pourrait être sa constitution et sa source primaire, lui seul connaît. Que par induction, nous pouvons comprendre ce qui est caché à nos yeux, il serait nécessaire d’être près de lui et analogue à sa nature. Mais ce qu’il nous permet de voir n’est aucune conjecture; c’est la vision magnifique qui illumine le monde universel et surnaturel.

    « Au milieu de l’univers le soleil est établi, comme le porteur de la couronne; et même comme un pilote habile, il dirige et maintient le char du monde, en le tenant à son cours. Il tient les rênes de celui-ci, même la vie, l’âme, l’esprit, l’immortalité, et la naissance. Il le conduit devant lui, ou plutôt, avec lui. Et de cette manière, il fait toutes choses, dispense d’Immortelles permanence éternelle. La lumière, qui, de son côté externe flux vers le ciel, nourrit les espaces immortels de l’univers. Le reste, encerclant et illuminant la totalité des eaux, de la terre et de l’air, devient la matrice dans laquelle la vie germent, dans laquelle sont initiées toutes les naissances et métamorphoses, transformant des créatures, comme par un mouvement en spirale, et les faisant passer d’une partie du monde à l’autre, d’une espèce à l’autre, et d’une apparence à l’autre; maintenant l’équilibre de leurs métamorphoses mutuelles, comme dans la création de plus grandes entités. Car la permanence des corps consiste à la transmutation. Mais les formes immortelles sont indissolubles et les corps mortels se décomposent; telle est la différence entre l’immortel et le mortel. » – Asclépios

Dans la Kabbale, lorsque nous abordons le Christ cosmique, nous abordons l’Ain Soph Aur, qui est la première émanation de l’Ain Soph, l’espace abstrait absolu. L’Ain Soph Aur est « la lumière illimitée, » c’est ce qu’on appelle le rayon de la création qui émerge de l’Ain Soph et qui descend à travers tous les dix sephiroth de l’Arbre de Vie jusqu’à atteindre Malkuth, le fond de l’Arbre de Vie ; le rayon pénètre dans les couches inférieures de la Terre, Malkuth, afin d’atteindre la neuvième sphère, là où le noyau ou le cœur de la Terre se trouve. Ainsi, le rayon de la création commence dans l’Absolu et se termine dans les enfers. C’est la façon dont nous devons voir le voyage de la lumière créatrice que nous appelons l’Ain Soph Aur.

En étudiant l’Arbre de Vie, nous comprenons que la rayon de la création est le Christ, en termes Grecs, et ce Christ est une unité que nous appelons une « unité multiple parfaite. » Cette unité multiple est l’Ain Soph Aur, l’Absolu Solaire, que nous appelons aussi le Glorian ou en utilisant d’autres termes, le rayon de l’Okidanokh qui émerge de l’Absolu. Cette Ain Soph Aur, cette lumière de l’Absolu Solaire, est universel et cosmique, et c’est ce que nous appelons le Krestos Cosmique, et elle est liée à toutes les autres forces ou les lumières qui sont synthétisées en une seule lumière dans la septième et la dimension zéro, c’est la demeure de אאלהים Ælohim. La lettre א A de Ælohim signifie « sans » et אלהים Elohim signifie « dieux et déesses. » Cela signifie que אאלהים Ælohim est une Séité au-delà d’un dieu ou d’une divinité. Ainsi, Ælohim est ce que nous appelons la Séité, le Christ cosmique universel, dans l’Espace Abstrait Absolu.

La première émanation de cette lumière qui pénètre dans l’univers est représentée dans le premier triangle de l’Arbre de Vie, gouverné par la sephirah Kether, « la couronne », qui dans le Christianisme est appelée « le Père ». Le premier triangle représente la sainte trois-unité; cela signifie que cette lumière, l’Ain Soph Aur, se divise en trois unités, formant ainsi avec elle quatre unités. Ces quatre unités forment ce que nous appelons le Tétragrammaton, ou יהוה le nom à quatre lettres de Dieu; en Hébreu ces quatre lettres יהוה sont prononcés Iod-Hei-Vav-Hei qui définit le saint nom יהוה Jéhovah ou Iod-Havah, qui représente la première émanation ou le saint nom formé par la lumière dans ses aspects immanifesté et manifesté.

Maintenant, quand la trinité ou le trois-unités manifestées devient une dualité, elle est représentée par la Sephirah Daath, située sous le premier triangle. Cette dualité est ce que nous appelons Abba et Aima Elohim ( « Père et Mère Dieux et Déesses »). Alors Abba et Aima Elohim sont la dualité du Tétragrammaton, ou ce que nous appelons יהוה Iod-Hei-Vav-Hei.

Du ciel et de la terre – Bélier et Brébis, cette dualité Iod-Hei-Vav-Hei en Daath sort les sept souffles ou sept rayons ou sept cornes de l’agneau qui sont liées aux sept sephiroth inférieurs de l’Arbre de Vie. De cette façon, dans le Gnosticisme, nous comprenons que le Christ est une unité, multiple et parfaite, dans l’Espace Abstrait Absolu, que nous appelons Ain Soph Aur. Cette lumière manifestée dans l’univers est la trinité ou trois unité (3) qui avec l’Ain Soph (1) forme (3 + 1 =) le Tétragrammaton ou nom de quatre lettres de Dieu. Ici, nous voyons le Christ comme un, trois, quatre, puis de quatre il forme la dualité, qui est le père-mère, et c’est de ce père-mère que le livre de la Genèse appelle « le ciel et la terre », de ces deux forces divines ou père-mère [Bélier et Brébis] émergent sept rayons ou souffles de l’absolu que le livre de l’Apocalypse appelle « les sept cornes de l’agneau. »

Donc, voici le Christ cosmique en tant que un, trois, quatre, en tant que dualité, et en tant que sept.

Les sept rayons pénètrent dans la Terre par le haut, atteignant ainsi le centre de ces trois dimensions de la Terre, qui est le monde physique dans lequel nous vivons et donne vie à tous ses royaumes.

Au-dessus de la Terre physique (Malkuth) nous trouvons le monde de Yesod, qui est la quatrième dimension, que la Bible appelle Eden. Eden est situé dans la quatrième dimension.

Au-dessus de Yesod, nous trouvons les sephiroth Hod et Netzach, liés à la cinquième dimension. Et au-dessus d’eux, nous trouvons les autres sephiroth, liés à la sixième dimension, qui sont les sephiroth Tiphereth, Geburah et Chesed. Et au-delà de la sixième dimension, nous trouvons Kether, Chokmah et Binah dans la septième dimension, qui est lié au Glorian, qui, avec l’Ain Soph Aur dans la dimension zéro ou Absolu comme nous l’avons expliqué forment le Tétragrammaton.

Ainsi, au-dessus des sephiroth Hod et Netzach, au-dessus de la cinquième dimension, nous trouvons la sixième dimension, la causalité; c’est là où nous trouvons les sephiroth Chesed, Geburah et Tiphereth, en d’autres termes, la montagne de Dieu, El: l’Esprit, l’âme divine, et l’âme humaine.

Pour atteindre la montagne de Dieu, que Moïse atteint lors de l’entrée dans Tiphereth, il y a beaucoup de travail à faire, ceci, alchimiquement parlant. Quand Moïse atteint le niveau de Tiphereth, il reçoit un éclair, un rayon de l’Ain Soph Aur, qui descend dans la Trinité, comme expliqué dans les cours précédents, parce que sous l’Ain Soph Aur nous trouvons les trois sephiroth, Kether, Chokmah et Binah, qui se rapporte à la Trinité dans de nombreuses religions. Ainsi, c’est à travers Chokmah, qui est appelé « l’enfant » ou « le Fils », que ce rayon descend à l’intérieur et à travers Daath, là que l’on trouve l’union de Binah en tant que père et mère. Alors, c’est comme ça que le Christ en tant que rayon du Divin inconnaissable, descend de Kether en Chokmah et devient l’enfant de la Divine Mère Kundalini (Binah), qui dans le Christianisme est appelée Marie, dans l’Egypte ancienne est appelée Isis, dans la mythologie Grecque Héra, Rea, Cybèle; elle reçoit de nombreux noms. En Daath elle est unie avec le Saint-Esprit (Binah), et de son sein virginal le rayon descend dans l’âme humaine: Tiphereth, qui, dans l’ésotérisme, en Alchimie, dans la Kabbale, nous appelons « Fils de l’Homme ».

Le Fils de l’Homme est un souffle, une force, une énergie que nous devons comprendre: la lumière, la force que nous sommes en train de parler, le Christ universel, est appelé Prana en Sanskrit. C’est le magnétisme, l’électricité, le son … Voilà pourquoi l’Evangile de Jean l’appelle « le Verbe », en disant:

    « Au commencement était le Verbe (Logos), et le Verbe (Logos) était avec Dieu, et le Verbe (Logos) était Dieu (Theos). » – Jean 1: 1

Dans le Gnosticisme nous étudions le Logos, qui est du Grec pour « mot ». Ainsi, le premier Logos est le Père, le deuxième Logos est le Fils, et le troisième Logos est l’Esprit Saint. Ce sont Kether, Chokmah, Binah. En Inde, ils sont appelés Brahma, Vishnou, Shiva. Différents religieux ont des représentations différentes de ces mêmes archétypes, forces universelles ou souffles de l’Absolu.

En Hébreu, quand nous parlons de souffle, nous pouvons dire de nombreuses manières: Neshamah est le souffle, mais aussi Ruach, qui est lié au vent et à l’esprit. Il y a un autre mot important pour le souffle que nous allons étudier dans cette conférence, c’est Abel. En הֶבֶל Hébreu, Habel est l’enfant d’Adam et Eve. Habel signifie également « souffle ». En effet, la langue Hébraïque est très riche en dénommant différents types de souffles. Dans la Kabbale, nous disons que Neshamah est l’âme divine, tandis que Ruach est l’âme pensante. Abel ou Habel est ce souffle qui représente l’âme humaine. Il est très important de comprendre ceci pour comprendre la Bible, et la manière avec laquelle le Christ, qui est appelé Vishnu en Inde, Quetzalcoatl dans la doctrine Nahuatl du Mexique, et Krestos en Grec, est une force universelle, un souffle avec de nombreux noms.

En cette époque, les gens pensent que le Christ est un titre exclusif pour maître Jésus de Nazareth qui est venu il y a 2000 ans en Terre Sainte, et qui est aussi le Fils de l’Homme. Mais pour nous, les Gnostiques, Moïse est le Fils de l’Homme, Muhammad est le Fils de l’Homme, Quetzalcoatl est le Fils de l’Homme: toute personne qui incarne le Christ cosmique devient un Fils de l’Homme. Ainsi, le Fils de l’Homme est l’aspect humain de cette force universelle.

Le Signe du Christ et le Signe du Diable

Salvator-Mundi

Comme vous le voyez dans le graphique, nous avons une variation d’un tableau de Leonardo Da Vinci, Salvator Mundi, « le Sauveur du monde. » Il y a beaucoup de variations que les peintres ont fait que nous allons aussi regarder ; nous présentons celui-ci qui est très intéressant. C’est le Seigneur, le Fils de l’Homme, formant avec sa main un signe que dans le Gnosticisme nous appelons « Paix Invérentielle », ce qui signifie « Paix à vous. »

    « Que la paix règne dans tous les cœurs; il ne faut pas oublier que la paix est la lumière. Il ne faut pas oublier que la paix est une Essence émanée de l’Absolu. C’est la lumière émanée de l’Absolu. Cette lumière est la lumière de l’Ancien des Jours. Le Christ a dit: « Je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix. » [Jean 14:27]. » – Samael Aun Weor

Donc, la paix est l’énergie, c’est la lumière qui émane de Kether. Kether prend cette lumière de l’Ain Soph Aur et la projette dans l’Arbre de Vie. Lorsque le Seigneur dit: « Je vous donne ma paix », c’est sa lumière. Ainsi, la lumière du Seigneur et du Père est la paix. Ceci est le symbole du signe de la main, Remarquez les trois doigts pointant vers le haut « la paix à vous. »; ils représentent Père, Fils et Saint-Esprit. Ceci est aussi un signe du pentagramme debout.

pentagram_man

 

Les deux doigts pointant vers le bas représentent les deux pieds de l’étoile à cinq pointes. Si vous faites le signe opposé de la main, deux doigts vers le haut et trois vers le bas, il représente le pentagramme renversé, un symbole de la lumière tombée, Satan, le diable. Deux doigts vers le haut et trois doigts vers le bas signifie le contraire du Christ. En cette époque, ils l’utilisent pour « paix. » Mais ce n’est pas un signe de la paix ; le signe de la paix est celle représentée dans l’image du Seigneur avec trois doigts vers le haut. L’autre est l’étoile tombée, en d’autres termes, le démon.

handsigns

Nous devons comprendre cela, comme quand nous faisons la sanctification ou la bénédiction de quelque chose, nous devons toujours utiliser trois doigts, car c’est la Trinité qui est acheminée par l’intermédiaire de notre esprit, âme, mental et physicalité.

Donc, ceci est le célèbre tableau de Leonardo Da Vinci qui montre les trois forces primaires, Kether, Chokmah et Binah. Il montre que Jésus est un véhicule du Christ Cosmique, l’un des rayons du Christ cosmique.

Quand nous entrons dans la Méditation et le Samadhi pour découvrir le Rédempteur du monde, qui est cosmique, nous ne voyons pas de personnage là, seulement de la lumière; c’est une force. Voilà pourquoi le Christ cosmique dit à travers le corps de Jésus, « Je suis la lumière du monde », en disant qu’il est un véhicule de cette lumière.

Les Quatre Directions et les Quatre Fleuves de l’Eden

Le Fils de l’Homme, selon l’Arbre de Vie, se rapporte à la sephirah Tiphereth, qui est ésotériquement appelée « l’Est ». Dans la Kabbale, nous étudions les quatre points cardinaux comme suit: Nord se rapporte à la sephirah Chesed, Sud se rapporte à la sephirah Geburah. Chesed est notre esprit. Geburah est notre âme spirituelle ou divine. La sephirah Tiphereth est « l’Orient », l’âme humaine. Et ici dans la sephirah Malkuth, le fond de l’Arbre de Vie, est le lieu où l’on trouve « l’Occident ». Voilà comment les quatre points cardinaux doivent être considérés afin de comprendre les forces du Seigneur.

Ces quatre points cardinaux sont liés aux quatre fleuves de l’Eden dans la Genèse: Pison, Gihon, Hiddekel, et de l’Euphrate. Il est important de comprendre la relation entre les quatre points cardinaux et les quatre fleuves de l’Eden, afin de comprendre pourquoi la Bible dit que le Fils de l’Homme vient de l’Est.

directions

Quand nous imaginons la planète Terre, nous plaçons le nord en haut, le pôle Nord, et le sud est en bas, le pôle Sud; l’Orient est à la droite et l’Occident vers la gauche. Donc, quand les gens lisent: « Car, comme l’éclair sort de l’Orient, et brille jusqu’à l’Occident; ainsi sera l’avènement du Fils de l’Homme « [Matthieu 24: 27] ils supposent immédiatement que « l’Orient » est le Moyen-Orient ou la région qui englobe à peu près l’Asie occidentale, donc ils ont construit de nombreuses théories autour de cela.

middle-east

Donc, toute personne qui veut se présenter comme le Fils de l’Homme doit dire qu’il est né dans le Moyen-Orient. Voilà comment un Fils de l’Homme imbécile trompe facilement des personnes qui ne connaissent pas la Kabbale.

Nous comprenons aussi que le corps physique est une petite terre; nous l’appelons « la terre philosophale. » Le nord est sur notre tête, le sud sur nos pieds. Quand on voit l’arrière, pas l’avant de notre physique, l’Orient est toujours vers la droite et à l’Occident vers la gauche; donc, le nord est sur notre tête et le sud vers le bas vers nos pieds, donc, avec les bras ouverts, l’Est à droite et à l’Ouest vers la gauche. C’est la façon dont nous devons comprendre kabbalistiquement et alchimiquement.

Mais, selon les dix sephiroth sur l’Arbre de Vie, l’Orient est la sephirah Tiphereth et l’Occident est la sephirah Malkuth, qui sont tous deux dans la colonne centrale. Tiphereth, l’Est, aligne la colonne de droite de l’Arbre de Vie, et Malkuth, la Terre qui est l’Occident, s’aligne sur la colonne de gauche de l’Arbre de Vie. Donc, nous devons savoir comment ces forces ou éléments sont également liés au corps physique.

Les Sept Métaux

    « Les couches souterraines de la Terre (ou de n’importe planète ou étoile) représentent le règne des minéraux (lithosphère). Le règne des métaux est le barysphère qui enveloppe un cœur d’une densité incroyable et d’une inertie effroyable. Nous devons faire une distinction claire entre le règne minéral et le règne des métaux. Parmi les minéraux, le groupe de métaux est un groupe cosmiquement séparé. Un peu au-delà du règne des métaux, il y a un certain type très rare de matière qui a un contact plus étroit avec l’Absolu (avec l’Ain Soph Aur). Nous devons comprendre profondément que le Saint Tout-Puissant demeure derrière le règne des métaux. Le Rayon de la Création commence dans l’Absolu et se termine dans l’Enfer; mais qu’est-ce qui est au-delà de l’Enfer? Il est clair qu’au-delà de l’Enfer, derrière le règne des métaux, se trouve l’Absolu. » – Samaël Aun Weor

Physiquement, nous avons trois systèmes nerveux, à savoir, le système nerveux central, le système nerveux grand sympathique et le système nerveux parasympathique. Physiquement parlant, nos trois systèmes nerveux reçoivent et transmettent les trois forces primaires de l’univers, qui sont énergie, électricité.

Les sept principales mines de métaux de toute la planète forment le système nerveux de cette planète. Donc, au-delà du système nerveux, au-delà des métaux, nous trouvons l’Ain Soph Aur, l’Absolu. Ainsi, la lumière qui vient de l’Ain Soph Aur se termine exactement dans la neuvième sphère de n’importe quelle planète, que nous appelons Enfer du mot Latin Infernus (inférieur). Alors, c’est comme ça que la nature de la lumière du Soleil peut être comprise à partir de ce point de vue. La lumière vient de l’Absolu, du Divin inconnaissable à la Sainte Trinité, et aux sept rayons descend et se développe dans différentes qualités, que nous avons expliqué sont liées aux sept principaux métaux de n’importe planète, en particulier du Soleil

    « Lorsque les rayons stellaires atteignent notre terre, ils produisent des couleurs, des sons et des élémentaux métalliques qui se condensent ensuite dans des métaux. Les élémentaux métalliques évoluent et deviennent des élémentaux des plantes; les élémentaux végétaux se transforment en élémentaux animaux; puis les élémentaux animaux deviennent finalement des humains (leurs divines étincelles-Monades s’éveillent pour s’incarner pour la première fois à l’intérieur d’eux) qui finiront par devenir des anges pour revenir une fois de plus à leur Père qui les a engendré.

    « Toute cette descente et cette montée des étincelles virginales [de la lumière] à travers ce voyage de la matière est symbolisé par l’échelle dans le rêve de Jacob.

    « Qu’est-ce que le fer? C’est l’âme de « Samael-Mars » en train d’évoluer.

    « Qu’est-ce que le cuivre? C’est l’âme de « Uriel-Venus » en train d’évoluer.

    « Qu’est-ce que le plomb? C’est l’âme de « Orifiel-Saturne » en train d’évoluer.

    « Qu’est-ce que l’or? C’est l’âme de « Michael-Soleil » en train d’évoluer.

    « Qu’est-ce que l’argent? C’est l’âme de « Gabriel-la Lune » en train d’évoluer.

    « Qu’est-ce que l’étain? C’est l’âme de « Zachariel-Jupiter » en train d’évoluer.

    « Tout ce flux et reflux de la vie résonne dans toute la nature avec le gong Chinois.

    « A l’arrivée de la nuit cosmique, toutes les étincelles (de lumière ou Monades), converties en flammes, retournent à leurs Pères stellaires, et leurs pères stellaires reviennent au Logos Immanifesté pour s’immerger dans le bonheur illimité de l’Absolu, dans lequel n’existent ni larmes ni douleur, dans lequel nous sommes tous « un », dans lequel nous sommes tous « cette Séité, » l’ « inommé », « cela », « cela », « cela. »

Kabbalistiquement nous disons, le premier, en d’autres termes, le numero zéro, c’est l’Absolu. C’est le Christ cosmique, l’Ain Soph Aur. Ensuite, les trois forces primaires qui forment la Sainte Trinité cristallisent au sein de ces sept principaux métaux. Donc, si nous prenons les trois forces primaires ainsi que l’Ain Soph Aur, nous obtenons le célèbre Tétragrammaton, le saint nom de Dieu, Iod-Hei-Vav-Hei ou Jéhovah au sein de chaque rayon cosmique. De cette manière, nous pouvons reconnaître que Jéhovah est – symboliquement parlant, d’une manière archétypale – la lumière et le feu.

La Lumière du Christ

Alors cette force lumière appelée Sainte Trinité descend au centre de n’importe quelle planète et manifeste son potentiel créatif à travers les sept principaux métaux. Nous avons aussi ces métaux dans notre physicalité; bien que, la lumière du Seigneur brille en nous selon notre niveau.

transfigured

Voilà pourquoi, dans de nombreuses photos de la transfiguration de Jésus une lumière brille à travers lui afin de nous montrer la force du Soleil; Ainsi est une manifestation humaine de cette lumière divine qui est également arrivée à Moïse quand il est descendu du Mont Sinaï:

     « Et quand Aaron et tous les enfants d’Israël virent Moïse, et voici la peau de son visage rayonnait; et ils avaient peur de venir s’approcher de lui « – Exode 34:. 30

De même, si nous lisons les Ecritures d’autres religions, à savoir dans le Mahabharata, nous voyons comment Krishna est transfiguré devant Arjuna et montre sa propre lumière comme une splendeur (« splendeur » dans la Kabbale est Tiphereth, qui est aussi traduit par « beauté », mais la traduction réelle est « splendeur »).

     « Puisque vous ne pouvez pas me voir avec vos yeux présents; donc je vous donne les yeux divins. Voici mon opulence mystique! Sanjaya dit: O Roi, ayant ainsi parlé, le Seigneur Suprême de tout pouvoir mystique, la Personne Suprême, affiche sa forme universelle à Arjuna.

krishnatrue-form

« Arjuna vit sous cette forme universelle des bouches illimitées, des yeux illimités, des visions merveilleuses illimitées. La forme était décorée avec de nombreux ornements célestes et portait de nombreuses armes divines surélevées. Il portait des guirlandes et des vêtements célestes, et de nombreux parfums divins étaient barbouillé sur son corps. Tout était merveilleux, brillant, illimité, tout en expansion « – Bhagavad-Gita 11: 9-11.

    Le Seigneur Suprême dit: Ceux qui fixent leur mental sur ma forme personnelle et sont toujours engagés dans Mon adoration avec une grande et transcendantale foi sont considérés par moi d’être le plus parfait. Mais ceux qui adorent tout l’immanifesté, ce qui se trouve au-delà de la perception des sens, ce qui l’imprègne tout, inconcevable, immuable, fixe et immobile, la conception impersonnelle de la Vérité Absolue-en contrôlant les différents sens et en étant également disposés à tout le monde, ces personnes, engagées dans le bien-être de tous, enfin, M’atteignent. « – Bhagavad-Gita 12: 3-5

Ainsi, vous trouverez dans de nombreuses religions comment les différents êtres humains, qui ont atteint le niveau du Fils de l’Homme, sont transfigurés et ont montré leur lumière. Ce n’est pas une exclusivité du Maître Jésus, il a montré cela parce que c’était sa mission, mais d’autres grands prophètes ont montré cette transfiguration avant lui. Voilà pourquoi quand on parle d’Alchimie; nous parlons de la transmutation des métaux.

Le Soleil

Au Moyen Age, il y avait de nombreux alchimistes qui ont affirmé qu’ils pourraient transmuter le plomb en or. L’or est le métal le plus élevé de tous. Lorsque nous parlons de l’or, nous abordons toujours le Soleil. Si vous étudiez l’astrologie, vous trouverez que les personnes nées dans le signe du Lion ont l’or comme métal. Voilà pourquoi nous affirmons que le principal métal qui est dans les veines ou les mines du Soleil est l’or. Voilà pourquoi nous voyons cette vibration, ce magnétisme, cette lumière, comme tout-puissant. Mais la Terre brille aussi dans l’espace, mais dans un niveau inférieur. Donc, le magnétisme, l’électricité, la lumière des différentes étoiles est juste le magnétisme du système nerveux de ces planètes qui sont appelées mines ou règne des métaux, qui sont entre ce monde physique et le Divin Inconnaissable, l’Ain Soph Aur. Si vous développez la clairvoyance, vous verrez que cette lumière brille partout dans les planètes, dans tous les règnes. Voilà pourquoi le Maître Samaël Aun Weor enseigné cela, pour que nous devenions un véhicule de cette lumière, qui est le Christ, nous devons construire des corps solaires. Les corps solaires sont appelés To Soma Heliakon (σῶμα ἡλιακόν) en Grec. Ils brillent comme l’or. Le grand objectif des alchimistes est de transformer tous les corps solaires, de les rendre d’or pur, métallique. Étudiez « Les planètes métalliques de l’Alchimie » écrit par le Maître Samaël, pour que vous compreniez mieux cela.

tree-of-life-bodies

Ainsi, en accord avec le degré purifié alchimique que nous parvenons à transformer les corps internes; corps physique, corps vital, corps astral, corps mental, corps causal, l’âme divine et l’esprit en or pur, à ce rang, comme l’or, nous devenons une expression vivante des sept métaux de la Terre, un véhicule solaire du Seigneur, le Christ. C’est ce qu’on appelle « le Fils de l’Homme. »

01-nasa-sun-02_905

Les Chrétiens Primitifs disaient toujours avec une grande dévotion, « Notre Seigneur Jésus-Christ, le Soleil »

    « Alors Jésus leur dit à nouveau, disant: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. » – Jean 8: 12

En réfléchissant à ce sujet, vous verrez que la lumière de la vie de cette planète vient du Soleil. Sans le Soleil, sans la lumière du soleil, cette planète serait une lune, une planète morte. Jésus lui-même dit: « Je suis la lumière du monde », et la lumière du monde est la lumière du soleil. Le Soleil descend et brille dans Tiphereth. Voici ce que dit l’Apocalypse dans le premier chapitre, quand le Fils de l’Homme apparaît à Ioannes (grec), ou Jean (en français). Le nom Ioannes contient les sept voyelles ésotériques IOUAMES qui se rapportent aux sept métaux.

Ioannes dit:

    « Je vis …… le Fils de l’Homme, vêtu d’une longue robe au pied, et ceint sur la poitrine avec une ceinture d’or. Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige; et ses yeux étaient comme une flamme de feu; et ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme embrasés dans une fournaise; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. Et il avait dans sa main droite sept étoiles et hors de sa bouche sortait une épée à deux tranchants, et son visage était comme le Soleil qui brille dans sa force. – Apocalypse 1: 12-16

Le livre de l’Apocalypse parle beaucoup au sujet du nombre sept et de la lumière du Soleil. Rappelez-vous que le Soleil est le régent de la constellation du Lion. Le Lion en Hébreu est appelé אַרְיֵה ou « Arieh. » Il nous rappelle Arya, notre race racine actuelle (aryenne), une race du Lion, du feu. Dans le chapitre 49 du livre de la Genèse, Jacob bénit tous ses enfants, et quand il atteint Juda, il dit:

    « Juda, tu est celui que tes frères loueront: ta main sera sur la nuque de tes ennemis; Les fils de ton père se prosterneront devant toi. Juda est un jeune lion: de la proie, mon fils, tu es monté: il se baissa, il se couche comme un lion, et comme un vieux lion; qui le fera lever? Le sceptre ne partira pas de Juda, ni le législateur d’entre ses pieds, jusqu’à ce que Shiloh vienne; et en lui doit être le rassemblement du peuple. Reliant son poulain à la vigne, et le poulain de son âne à la vigne de choix; il a lavé ses vêtements dans le vin, et ses vêtements dans le sang des raisins: ses yeux sont rouges de vin, et ses dents blanches de lait. »- Genèse 49: 8-12

« Yehuda » est la constellation du Lion, qui est en relation avec le Soleil, c’est le Lion. Toute personne qui effectue la transmutation des forces est un Lion de Juda. Parmi la hiérarchie des Adeptes Christifiés, la hiérarchie la plus élevée est celle du Lion, ou les lions de Juda, qui sont les Juifs. Nous ne traitons pas les Juifs du Moyen-Orient, ou ceux qui vivent dans d’autres parties du monde et se disent Juifs. Le livre de l’Apocalypse affirme dans le chapitre 2 et 3 versets 9:

    « Je connais le blasphème de ceux qui se disent Juifs, et ne le sont pas, mais qui sont une synagogue de Satan. Voici, je les ferai de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs, et ne le sont pas, mais qui mentent. »

Kabbalistiquement et alchimiquement parlant, un Juif est un Hillel Ben Shahar « un enfant glorifié de l’aube, un enfant du Lion », quelqu’un qui sublime la lumière solaire, c’est, quelqu’un qui travaille avec les forces de Juda. Mais, ceux qui ne subliment pas les splendeurs solaires de Tiphereth déposées dans Yesod, les organes sexuels, ceux qui désobéissent aux règles de Moïse, qui comme le dit le Fils de l’Homme:

    « Et si quelqu’un a une émission de sperme, il lavera tout son corps dans l’eau et sera impur jusqu’au soir [Klipoth]. … La femme avec qui il a eu une émission de sperme, doit aussi être lavée avec de l’eau, et sera impure jusqu’au soir [Klipoth] …. Ainsi vous séparez les enfants d’Israël [Tiphereth] de leurs impuretés; qu’ils ne meurent pas dans leurs souillures, en souillant mon tabernacle [Yesod] qui est au milieu d’eux. » – Lévitique 15: 16, 18, 31

Donc, ceux qui désobéissent deviennent individuellement et collectivement une synagogue de Satan.

Le livre de l’Apocalypse dit que quand Ioannes a vu toutes ces merveilleuses choses et comment la lumière solaire éveillait les sept églises ou les sept Ecclesias, tout d’un coup, il est devenu un Ecclésiaste, autrement dit un prédicateur. Donc, Qohélet en Hébreu, est le prédicateur qui a mis en activité les sept églises, les sept chakras, les sept soufles ou Ioannes; et après cela l’Apocalypse déclare:

    Et je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux. Et je vis un ange puissant, qui criait d’une voix forte, qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux? Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, n’a été en mesure d’ouvrir le livre, ni le regarder. Et je pleurai beaucoup, parce que personne ne fut trouvé digne d’ouvrir et de lire le livre, ni le regarder. Et l’un des vieillards me dit: Ne pleure point: voici, le Lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. – Apocalypse 5: 1-5

Vous pourriez penser que le Lion de la tribu de Juda est un Juif du Moyen-Orient. Non, et pourtant, oui. Voici ce que nous trouvons quand nous voyons les choses avec les yeux spirituels. Voici l’Arbre de Vie; au milieu de l’Arbre de Vie, nous trouvons Tiphereth et Tiphereth est l’Est. Alors, est-ce que le Fils de l’Homme vient du Moyen-Orient? Oui, kabbalistiquement parlant. Il est étonnant de voir les choses de ce point de vue. Tiphereth est au centre de l’Arbre de Vie. Et dans un livre de Kabbale, il est connu que Tiphereth, « splendeur » est lié au Soleil, qui est au centre de notre système solaire. Cela signifie que toute la splendeur, toute la lumière de l’Ain Soph Aur et la Trinité brille au centre, au cœur de nous-mêmes. Voilà pourquoi le Lion est également lié au cœur. Donc, quand on dit que le Lion de Juda a prévalu dans le but d’ouvrir les sept sceaux, Ioannes indique kabbalistiquement que le Lion de Juda vient de Tiphereth, le milieu de l’Arbre de Vie, qui est l’Est. Mais si maintenant vous ne connaissez pas la Kabbale, vous pourriez penser que le Fils de l’Homme est quelqu’un qui vient de l’Asie occidentale, la région Est de la Méditerranée, le Moyen-Orient.

Voilà pourquoi sur Internet, et dans de nombreuses parties du monde, sont apparus des bandes d’imbéciles qui indiquent qu’ils venaient du Moyen-Orient, littéralement parlant, et disent qu’ils sont le Fils de l’Homme. Mais, quand vous connaissez la Kabbale, vous dites, cette personne est en train de tirer sur ma jambe, parce que je sais que le Moyen-Orient est Tiphereth. Et la lumière solaire provient de l’Ain Soph Aur, par le haut dans Tiphereth, et comme un éclair, il descend dans la terre, en Malkuth, l’Ouest, le fond de l’Arbre de Vie. Ainsi, le Christ est « l’éclair qui vient de l’Orient, jusqu’en Occident. »

Le Maître Samaël Aun Weor, qui nous a donné cette doctrine, quand il agonisait juste avant sa mort, tout le monde lui demanda: Que va-t-il se passer avec la Gnose? Comment nous allons continuer? Alors il a dit au cours de son processus ou agonie,

    « Je voudrais me reposer pendant un certain temps, peut-être que je vais le faire parce que j’ai mon âme sœur et à tout moment, je peux passer avec mon » petit frère … « 

… Car il est lui. Il a commenté qu’il était un garçon de 18 ans, très spirituel, et qu’il avait ses propres parents et deux soeurs. Il a vécu très heureux de sa bonne famille, et que chacun d’eux l’aimait beaucoup. De toute évidence, si nous nous parlons de l’âme jumelle, nous devons aborder la sephirah Tiphereth. L’âme jumelle d’un Maître comme Samaël Aun Weor, entièrement Christifié, ne peut pas être Nefesh, parce Nefesh est l’âme animale. Il est évident que l’âme humaine est Tiphereth, l’âme jumelle. Néanmoins, ici sur la Terre est apparu un autre imbécile prétendant être l’âme jumelle du Maître Samaël, physiquement parlant. Mais celui qui comprend la Kabbale voit que l’âme jumelle est en Tiphereth. C’est seulement en entrant dans ce niveau, que ce soit à travers le Samadhi ou à travers l’initiation, que nous pouvons voir qui est cette âme jumelle, qui travaille à travers Tiphereth; ainsi, « Il » vient à travers Tiphereth!

En cette époque, il y a beaucoup de prophéties qui indiquent que le Christ viendra comme un destructeur, pour juger l’humanité, donc tout le monde attend, non?

    « Et Jésus leur dit: En vérité, je vous le dis, que vous qui m’avez suivi, dans la régénération, quand le Fils de l’Homme s’assoira sur le trône de sa gloire [Tiphereth], vous vous assoyerez aussi sur les douze trônes, jugeant les douze tribus d’Israël [Tiphereth]. » – Matthieu 19: 28

    « Alors apparaîtra dans le ciel [de Tiphereth] le signe du Fils de l’Homme, et toutes les tribus de la terre [l’Ouest] se lamenteront, et elles verront le Fils de l’Homme venant sur les nuées du ciel [de Tiphereth] avec puissance et grande gloire. » – Matthieu 24: 30

Le Fils de l’Homme viendra juger toutes les tribus de la Terre; des nuées du ciel il émerge. Le ciel commence à Tiphereth en haut, les nuées du ciel cachent le mystère de l’éclair qui vient de l’Est. Parce que, qu’est-ce que vous voyez derrière les nuages du ciel? Vous voyez le Soleil, non? En ce moment, le Soleil brille ici. Mais quand votre ciel est couvert, ils cachent le Soleil; donc, de même avec le Fils de l’Homme, Tiphereth, le Soleil, le Christ, la force solaire, dans les nuées du ciel. Voilà donc la foudre ou la force solaire qui vient de l’Est et qui descend à l’Ouest, à l’intérieur de ceux qui connaissent le mystère de Daath. Cela ne signifie pas connaitre intellectuellement ce que nous expliquons ici, mais connaitre pratiquement le mystère de Daath. Travailler avec Daath signifie: atteindre le niveau de Tiphereth [Eloah Va Daath], de prendre le chemin direct, puis recevoir la force du Christ. Ainsi, la doctrine du Maître continue, pas à l’extérieur, mais à l’intérieur de la personne.

    « Les Rabbins et Kabbalistes Hébreux savent très bien que le mantra du monde causal [Tiphereth] était, est, et sera toujours, Eloah Va Daath. Méditez sur ces mots est le même que frapper aux portes merveilleuses du grand temple. » – Samaël Aun Weor

Abaddon-Apollyon

Le chapitre neuf du livre de l’Apocalypse déclare:

    « Et le cinquième ange sonna, et je vis une étoile tombée du ciel sur la terre, et à lui a été donné la clé de l’abîme. Et il ouvrit le puits sans fond; et il sorti une fumée de la fosse, comme la fumée d’une grande fournaise; et le soleil et l’air furent obscurcis par la fumée du puits. Et il sorti des sauterelles de la fumée sur la terre; et il leur fut donné un pouvoir comme celui qu’ont les scorpions de la terre… Et ils avaient un roi sur eux, c’est l’Ange de l’Abîme, dont le nom dans langue Hébreuse est Abaddon, mais dans la langue Grecque son nom est Apollyon. » – Apocalypse 9: 1-3, 11

Comme nous le lisons, une étoile, Stella tombe du ciel, c’est, les forces solaires du ciel tombent vers la Terre. Cette étoile du ciel est la sephirah Geburah qui descend dans le puits sans fond, le centre de la Terre, ou de n’importe autre planète. Et de l’abîme, l’abîme de la terre, qui est le puit de l’univers, nous voyons l’Ange de l’Abîme s’élever.

En cette époque, quand ils abordent cet Ange de l’Abîme, ils disent que c’est un démon. L’Apocalypse ne dit pas un démon, mais un ANGE de l’Abîme, dont le nom est Abaddon (en Hébreu) et Apollyon (Grec). Qui est Apollyon? Apollyon est Apollo-lion, le Lion du Soleil (Apollo est un dieu du Soleil) qui va au centre de la Terre afin de donner vie à la planète. Cela se produit au cours de la Semaine Sainte.

apollo-with-chariotLe Seigneur est né en Orient, et est crucifié sur la terre, à l’Occident, il descend dans son centre. La foi chrétienne déclare:

    « Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu par le Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, mort et a été enterré. Il est descendu dans les enfers. Le troisième jour est ressuscité d’entre les morts. Il est monté au ciel, et situé à la droite de Dieu le Père tout-puissant. De là, il viendra juger les vivants et les morts. Je crois en l’Esprit Saint, la sainte Eglise Gnostique, la communion des saints, à la rémission des péchés, la résurrection du corps, et la vie éternelle. Amen. »

Il est mort et est allé en enfer. C’est clair; l’enfer est le centre de la Terre. Et par la suite, il est ressuscité; il est ressuscité et monté au ciel! C’est la transition d’Apollon, la lumière solaire Christique sur la planète, mais aussi dans l’individu qui se promène sur la croix alchimique; le chemin. « De là, il viendra juger les vivants et les morts. »

    « Et je vis le ciel ouvert, et voici un cheval blanc; et celui qui était assis sur lui était appelé Fidèle et Véritable, et dans la justice il juge et fait la guerre. Ses yeux étaient comme une flamme de feu, et sur sa tête se trouvaient plusieurs diadèmes; et il avait un nom écrit, que personne ne connaît, sauf lui-même. Et il était revêtu d’un vêtement teint de sang, et son nom est Le Verbe de Dieu. Et les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d’un fin lin, blanc et propre. Et de sa bouche sortait une épée aiguë, pour qu’il en frappe les nations, et il les gouvernera avec une verge de fer, et il foulera [sur la croix alchimique] le pressoir de l’ardente colère du Dieu Tout-Puissant. Et il a sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: Roi des Rois et Seigneur des Seigneurs. » – Apocalypse 19: 11-16

Voilà pourquoi il est dit dans le Livre de l’Apocalypse que Apollo en tant qu’Apollyon est l’Ange de l’Abîme qui vient pour détruire – c’est, juger et faire la guerre. Mais les ignorants attendent une personne qui doit venir pour détruire, juger et faire la guerre comme Napoléon qui est apparu et qui portait son nom.

Écoutez attentivement. La lumière solaire donne la vie, mais détruit aussi la vie. C’est précisément ce qui se passe sur la planète Terre, lorsque la lumière brille au-dessus, et va dans le centre de la Terre, chaque année cette transformation se passe, la Passion du Seigneur, aller en enfer et ressusciter. Voilà pourquoi la résurrection, ou Pâques comme nous l’appelons, tombe parfois en Mars, parfois en Avril. Pourquoi? parce qu’elle se rapporte au mouvement du Soleil, qui est elliptique. Le Soleil se déplace elliptiquement du nord au sud et du sud au nord en rapport avec le mouvement de la Terre. À l’heure actuelle, il est au Nord; nous recevons beaucoup de lumière. Mais en (notre) hiver, le Soleil est au sud. Il est très froid ici, et le Seigneur doit venir, doit naître au Nord, afin que nous puissions recevoir la lumière. Tel est précisément le mouvement du Soleil par rapport à la Terre. Du nord au sud, du sud au nord. Physiquement parlant, le Nord est la tête. Quand nous disons cela, nous mettons la sephirah Chesed au sommet de notre tête. Et le sud, qui est Geburah, va en bas à l’Occident, vers l’enfer. Voilà pourquoi il est dit que le Sud est l’enfer, très chaud. Mais quand cela arrive, l’Orient devient le côté droit de l’Arbre de Vie, et l’Occident devient le côté gauche: Il y a un mouvement des quatre points cardinaux en relation avec la Kabbale. C’est en sachant cela que nous comprenons ce qui est écrit dans les différentes parties de la Bible.

Jean, le Fils de l’Homme

Continuons avec le Fils de l’Homme. Le Fils de l’Homme est l’union du Divin avec l’Humain, avec l’âme humaine que nous avons. Comprenez que quand nous disons humain, nous ne parlons pas du corps physique; ici beaucoup de gens s’appellent les uns les autres « êtres humains ». Mais si nous mettons physiquement n’importe quelle personne appelée un être humain à côté d’une autre personne qui a construit les corps astral, mental et causal à l’intérieur, nous allons voir une grande différence. L’une avec les corps internes (que Paul de Tarse appelle dans les évangiles le Soma Psychikon ou Soma Pneumatikon en Grec; ces corps concernent les sept corps de l’homme) est un être humain réel, il est ce qu’on appelle un Ioannes ou Jean. Voilà pourquoi l’évangile de Jean ou l’évangile de Ioannes, est l’évangile de l’humain réel. Et voilà pourquoi le livre de l’Apocalypse déclare, que celui qui l’a écrit et qui a vu le Seigneur était Ioannes, parce Ioannes est IOUAMES, les sept voyelles, les sept métaux, les sept souffles. Sinon, vous pouvez croire au Seigneur, vous pouvez aimer le Seigneur de tout votre cœur, mais c’est seulement en construsant Ioannes en vous que vous pouvez connaître le mystère du Verbe. Voilà pourquoi il est écrit dans le premier chapitre de Jean, 14-17:

    « Et le Verbe s’est fait chair (en Ioannes), et il a habité parmi nous (nous signifie les initiés qui ont atteint ce niveau) et nous avons vu sa gloire [Tiphereth], la gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père, plein de grâce et de vérité. Jean, Ioannes lui a rendu témoignage, et cria, en disant: C’est celui dont je parlais, Celui qui vient après moi est devant moi: car il était avant moi. Et de sa plénitude nous avons tous reçu, et grâce pour grâce; car la loi était donnée par Moïse, mais la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. « 

Ceci est appelé l’Initiation Vénuste, lorsque l’initié prend la voie direct. Lorsque cela se produit, Jean, Ioannes est présent, et Jésus représente le Fils de Dieu qui est également présent dans le baptême de la vie dans le Jourdain. Le ciel est ouvert, le Saint-Esprit apparaît, Binah apparaît en Daath, et sa gloire habite en Jésus. Ainsi, Jésus avec Ioannes devient le Fils de l’Homme. Voilà pourquoi Jean, Ioannes, est le témoin de la mis à nu du Christ. Cela signifie que toute personne qui atteint le niveau de Tiphereth peut voir la vérité nue de ce que nous parlons ici. Le Ioannes intérieur voit et touche cela avec sa propre âme. Ce n’est pas qu’il va lire la Bible, ou entendre une cérémonie à ce sujet, non: le Ioannes intérieur expérimente avec ses sens internes, avec ses yeux internes et dit: « Ce fut celui dont je parlais, Celui qui vient après moi est devant moi. Car il était avant moi « en d’autres termes, celui qui atteint le niveau de l’authentique être humain reconnaît que celui qui l’a poussé à atteindre ce niveau est la Lumière Christique dans le travail alchimique sexuelle que nous effectuons.

Donc, alchimiquement parlant, « Il était devant moi. Et de sa plénitude nous avons tous [alchimistes] reçu, et grâce pour grâce; la loi était donnée par Moïse (qui est aussi Tiphereth, le corps causal, le corps de la volonté), mais la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ ».

Jésus et le Fils de l’Homme

Maintenant, Jésus-Christ doit être expliqué. Yeshua signifie « sauveur » et le Christ est un feu. Lorsque vous atteignez ce niveau ou cinquième initiation des mystères majeurs, vous devenez Ioannes (Jean), et alors vous recevez cette grâce, cette lumière, ce Christ en vous; ainsi, vous commencez à développer en vous votre Jésus-Christ intérieur. C’est quelque chose que le Maître Samaël et le Maître Jésus ont expliqué dans le livre Pistis Sophia, la Bible Gnostique. Il appelle Tiphereth « l’enfant de l’enfant. »

Qui est l’enfant ou le Fils? C’est la sephirah Chokmah. Rappelez-vous que Kether, Chokmah et Binah sont Père, Fils et Saint-Esprit. Alors Chokmah est l’enfant, le Fils; mais quand Chokmah descend dans Tiphereth, alors notre âme humaine, Tiphereth devient l’enfant de l’enfant, en d’autres termes, le Fils de l’Homme.

Si vous avez lu le livre biblique d’Ezéchiel, vous verrez qu’il est aussi appelé le Fils de l’Homme. Ezéchiel explique kabbalistiquement dans le premier chapitre comment il devient le Fils de l’Homme; parce que le Fils de l’Homme est celui qui incarne le Christ. Mais, de nombreux clowns prétendent être le Fils de l’Homme selon les prophéties. Le Fils de l’Homme ne peut être que celui qui, à travers l’initiaiton interne atteint la sephirah Tiphereth, et qui prend la voie direct vers l’Absolu.

Donc, parmi les Fils des Hommes il y a beaucoup de niveaux. Jésus de Nazareth est le plus élevé dans la hiérarchie des Fils des Hommes. Mais, Muhammad est un Fils de l’Homme, Bouddha est un Fils de l’Homme, Krishna est un Fils de l’Homme, Moïse est un Fils de l’Homme, Quetzalcoatl est un Fils de l’Homme, Samaël Aun Weor est un Fils de l’Homme; toute personne qui reçoit l’Initiation Vénuste est un Fils de l’Homme, un véhicule du Seigneur. C’est seulement à travers l’Alchimie sexuelle qu’on peut arriver à cette initiation.

jesus-and-john

Voilà pourquoi les Chrétiens primitifs disent toujours avec une grande dévotion, « Notre Seigneur Jésus-Christ, le Soleil, » pointant vers le centre de l’Arbre de Vie.

Alors maintenant, nous comprenons ce que l’Evangile de Ioannes déclare, parce Ioannes est Tiphereth, celui qui est proche du Seigneur. Comme on le voit dans les peintures que ce disciple, Ioannes, repose toujours sa tête sur le cœur de Jésus. Les deux Yeshua, le Fils de Dieu, et Tiphereth, l’âme humaine, Ioannes, repose dans le cœur, car c’est là que l’âme humaine s’unit au Christ. Cela se produit à travers l’initiation. Voilà pourquoi Ioannes est dans le cœur, mais pour travailler avec les eaux de l’Alchimie, Ioannes doit descendre en Yesod. Voilà pourquoi Yesod, qui rassemble les eaux dans la Kabbale, symbolisent les organes sexuels de Tiphereth et c’est la raison pour laquelle Jean Baptiste, Ioannes est en Yesod, mais Ioannes est également en Tiphereth. Voici, Ioannes est orthographié avec deux nuns ou forces psychiques; la force solaire sexuelle dans Yesod et la force solaire Christique de Tiphereth dans le cœur qui doivent travailler ou se fondre ensemble dans une véritable union harmonieusement avec Malkuth, qui est l’Ouest; parce que sans l’Ouest (la femme), l’Est (l’homme) ne peut pas effectuer le travail alchimique solaire.

Les Vanités

    « Énoncés du prédicateur, le fils de David, Roi à Jérusalem. Vanité des vanités, dit l’Ecclésiaste, vanité des vanités; tout est vanité. Quel profit a-t-il un homme de tout son travail qu’il prend sous le soleil? Un âge passe, et un autre âge vient: mais la terre demeure éternellement. Le soleil se lève aussi, et le soleil se couche, et se hâte vers son lieu où il se lève. L’esprit va vers le sud, et tourne autour vers le nord; il tourbillonne sans cesse, et cet esprit retourne à nouveau en fonction de ses circuits. Tous les fleuves vont à la mer; mais la mer n’est pas pleine; vers le lieu d’où les rivières viennent, là ils reviennent à nouveau. Tous les énoncés sont pleins de lassitude; l’homme ne peut pas les prononcer: l’œil ne se contente pas de voir, ni l’oreille remplie d’audience. Ce qui a été, est ce qui sera; et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera: et il n’y a rien de nouveau sous le soleil. » – Ecclésiaste 1: 1-9

Tout le travail solaire est dans l’Ecclésiaste merveilleusement écrit par Salomon, fils de David. (Soliman, l’homme solaire). « Énoncés du prédicateur » nous avons écrit; dans certaines traductions, il est dit « Les mots du prédicateur », parce que le mot Hébreu « Debarim » signifie « mots » (au pluriel). Néanmoins, avant d’entrer dans le dévoilement du paragraphe précédent de l’Ecclésiaste, et pour que vous compreniez mieux, laissez-moi vous expliquer pourquoi Moïse a écrit cinq livres.

Les Cinq Livres de Moïse

L’Ouest, qui est la féminine sephirah Malkuth, est l’endroit où commence la Genèse. Toute âme qui veut créer Ioannes à l’intérieur, doit commencer par la Genèse, a besoin de créer le Ciel et la Terre, a besoin d’avoir un corps physique, parce que l’Ouest, Malkuth, reçoit toute la lumière solaire venant d’en haut. Et c’est seulement en Malkuth que le Christ peut générer Ioannes à l’intérieur. Donc, vous voyez, l’Ouest, Malkuth, est appelé le mélange de forces. Les Gnostiques disent, « n’attendez rien de l’Est, mais de l’Ouest, » parce que l’Ouest rassemble toutes les forces. L’Ouest est votre corps physique. Et, entre l’homme et la femme, la femme est l’Ouest. Malkuth est aussi féminine. Ainsi, la Genèse commence en Malkuth.

Quand nous sortons de Mizrahim (traduit comme l’Egypte, qui est Malkuth), nous allons ensuite dans l’Exode. L’Exode concerne précisément les eaux de Yesod; sortir de l’Egypte dans l’Exode vers la Terre promise, qui est Yesod, la quatrième dimension. Le livre de l’Exode est appelé en Hébreu Shemoth, ce qui signifie « noms ».

De Yesod nous entrons dans le fond de la colonne de gauche, qui est Hod. Hod, la « gloire », est lié avec la prêtrise du Lévitique. Donc, quand vous parlez du Lévitique, vous allez à gauche, parce que celui qui entre dans la prêtrise Lévitique est sous la régence de Binah, qui est situé directement là-haut au sommet de la colonne de gauche. Comme un enfant de Lévi, nous entrons dans le désert, qui est en Netzach, où Moïse fait toutes ces merveilles. Voilà pourquoi Moïse est appelé le régent de Netzach, le Roi de Netzach, parce que la Conscience, l’âme humaine, contrôle le mental. Les Nombres est le nom de ce livre écrit par Moïse.

Enfin, après les Nombres vient Debarim, Tiphereth, Deutéronome comme on l’appelle parmi les cinq livres de Moïse. Mais en Hébreu, il est appelé Debarim, « mots » ou « énoncés »; car ici, à l’Est, en Tiphereth est le lieu où le Verbe se fait chair.

Donc, après cette courte explication, nous allons comprendre pourquoi Salomon dit: « Énoncés du prédicateur »: l’âme qui enseigne parce que la lumière du Seigneur brille à travers lui. Comme Jésus, Salomon est un fils de David. David représente Malkuth. Lorsque notre âme animale, Nefesh, a été purifiée, le résultat de celle-ci est Soliman, Salomon, Soleil et Lune purifiés. Le soleil au-dessus de Tiphereth est un Roi à Jérusalem, ce qui signifie un Malachim, Tiphereth, dans ses propres corps solaires, à Jérusalem. En outre, le Malachim, l’âme qui atteint ce niveau peut enseigner et aider la lune, les gens de Malkuth. Roi à Jérusalem, le Jérusalem céleste.

Les Sept Vanités

    « Vanité des vanités », dit le prédicateur, « Vanité des vanités, tout est vanité. »

Savez-vous comment vous dites vanité en Hébreu? C’est הֶבֶל, Habel, traduit en Français comme Abel, le fils d’Adam et Eve. Plusieurs fois, nous avons dit que Abel ou Habel est l’âme humaine dans la Kabbale. Mais Habel signifie aussi « souffle. » Donc la vraie traduction ici pourrait être « souffle des souffles, tout est souffle, » parce que, comme je l’ai dit au début, le souffle est Neschamah, ainsi que Ruach. Mais le fait est que personne dans ce monde ne peut rester en vie sans Habel, souffle. Vous pouvez arrêter de manger pendant trois mois, comme le Mahatma Gandhi a fait. Mais vous ne pouvez pas arrêter de respirer pendant une minute; les personnes qui détiennent leur souffle pendant quelques minutes deviennent noires et bleus. Nous avons besoin de Habel, le souffle! Donc, comprenez que quand il dit souffles, c’est Habel.

    « Quel profit a-t-il un homme de tout son travail qu’il prend sous le soleil? « 

Voyons maintenant l’Arbre de Vie. Nous allons revenir en arrière et en avant de celui-ci afin de comprendre cette « Vanité ». Le Maître Samael cita Pistis Sophia, l’Ame avide, Habel, comme le souffle de l’Absolu:

    « Le Glorian est un souffle de l’Absolu, qui est profondément inconnu à lui-même. « 

Ce souffle est appelé Ain Soph Aur, Christ. Tel est le souffle de l’Absolu. Et ici, nous trouvons écrit en Hébreu « vanité des vanités, tout est vanité. » Le mot Hébreu pour tout signifie aussi « temple ». Le corps physique est un temple. Malkuth est kabbalistiquement appelé Jérusalem. Quand vous lisez au sujet de Jérusalem dans la Bible, ne pensez pas qu’elle parle de Jérusalem au Moyen-Orient. Elle parle de toute la planète. C’est Jérusalem. La Jérusalem céleste est différente; c’est un type de matière qui vient après la transformation alchimique lorsque vous suivez le chemin de la Christification. C’est la raison pour laquelle nous avons écrit « le temple est vanité. » Ou on pourrait dire, « le temple est le souffle, l’âme », car sans le souffle de Dieu, nous ne pouvons pas être en vie. Rappelez-vous que la première chose que nous faisons lorsque nous entrons dans ce monde est de respirer; alors nous sommes vivants. Ce souffle est Habel. Et rappelez-vous quand Dieu a fait Adam, il « souffla dans ses narines un souffle de vie et Adam devint une âme vivante », parce que Habel est l’âme-souffle.

Le mot Habel signifie « souffle, vanité, » mais signifie aussi « vapeur, fumée, perdre la vie sur des choses vaines; égarer… » ainsi, quand vous lisez dans la Bible au sujet de Abel, le fils d’Adam et Eve, étudiez la Kabbale et l’Alchimie afin de la comprendre. S’il vous plaît, ne tombez pas dans l’absurdité de ces gens qui pensent que Caïn et Abel étaient deux garçons. C’est stupide de penser de cette façon! « Bien sûr, » les gens disent, « ils ont commis l’inceste avec leur sœur pour se multiplier, non? » C’est ridicule de penser comme ça; malheureusement, il y a beaucoup de gens qui le font. « Eden » – disent-ils – « était un beau jardin dans le Moyen-Orient, n’est-ce pas? Le havre de Adam et Eve seulement, un homme et une femme. » Non! Ce n’est pas comme ça. Penser de cette façon est comme un retour au niveau du Moyen Age. Nous sommes maintenant au niveau des sciences de la Kabbale et de l’Alchimie. Nous devons étudier la Bible au sérieux, puisque la plupart des gens ne prennent pas la Bible au sérieux, ils lisent comme quand ils lisent des bandes dessinées. Si vous la lisez littéralement, elle n’a pas de sens, « Et Caïn connut sa femme », dit la Genèse 4: 17, entre-temps il n’y avait que Adam et Eve quand Caïn a tué Abel; Alors, où Caïn a-t-il trouvé sa femme? Venant des extraterrestres peut-être? Et ils vont encore et encore. Les fanatiques ignorants ne savent pas que la Genèse est un amalgame de déclarations alchimiques que nous devons comprendre, afin de ne pas tomber dans des interprétations erronées.

vishnu-dreams

Voici Vishnu en tant que Glorian: Kether, Chokmah, Binah; Père, Fils et Saint-Esprit, ce qui représente le souffle de l’Absolu.

    « Vanité (1) des vanités (2) », dit le prédicateur, « Vanité (1) des vanités (2), tout est vanité (1). »

1 + 2 + 1 + 2 + 1 = 7

Ici vous trouverez « vanité des vanités. » « Vanité » est un, mais quand vous dites « vanités », cela signifie deux kabbalistiquement parlant, parce que les « vanités » sont au pluriel. Par conséquent, « vanité des vanités (2) » sont trois. Le prédicateur répète, « vanité des vanités », ce qui en fait six. Puis il déclare: « Tout est vanité! » Ici-bas, toutes les forces, tous sont la vanité. Toutes les forces sont Habel.

Habel, le souffle de l’Absolu, est dans le règne minéral, dans le règne végétal, dans le règne animal, et dans le règne humain. Voilà Habel. Mais il est endormi, parce que Caïn, le mental intellectuel, tue toujours Habel, le souffle de vie; nous utilisons notre souffle de vie pour la folie. Nous tuons la vie de notre corps dans la folie. Les Gnostiques suivent le chemin d’Abel, comme il est écrit dans la Genèse, le souffle. La première étape de l’apprentissage à travailler avec le souffle est le Pranayama, transmuter votre énergie sexuelle avec Habel, votre souffle; la science du souffle; mais quand vous ne connaissez pas le sens de Habel, vous ignorez que la science du souffle est liée à Abel. Abel travaillait avec la science, avec les forces solaires du souffle de la vie, parce que tout est souffle. L’Esprit, Ruach, est le souffle. L’âme divine, Neshamah est souffle, donc, l’âme humaine est aussi souffle. Tout est Abel.

Lorsque nous travaillons dans l’Alchimie, nous créons l’âme-corps; en d’autres termes, souffle-corps, subtil, pur, comme Paul de Tarse l’a appelé « To Soma Psychikon, » l’âme de l’essence. Les corps solaires sont faits du souffle solaire. Voilà pourquoi ces corps sont subtils, solaire, métallique.

Om Mani Padme Hum. Lorsque le OM, le Glorian, veut créer l’homme solaire, AUM crée un MANI, un véritable humain, à travers PADME en Yesod, ce qui signifie à travers la fleur de lotus, qui symbolise la sagesse, Chokmah. La syllabe, HUM de Human indique l’indivisibilité; cette indivisibilité est atteint à travers Habel, notre conscience humaine, dans laquelle tous les souffles ou âmes, Ruach, Neshamah et Nephesh, sont un souffle qui exprime à travers le « Man » de Humain, le MANI, le manas altruiste, mental d’éveil.

Ainsi, afin de créer l’humain, vous prenez le souffle de Malkuth, votre physicalité. Tout est souffle; le temple de Dieu, qui est votre corps.

    « Fuyez la fornication. Tout péché que l’homme fait est hors du corps; mais celui qui commet la fornication pèche contre son propre corps. Quoi? Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous [qui est le souffle], que vous avez de Dieu, et que vous ne vous appartenez pas? » – Corinthiens 6: 18, 19

Voici ce que Paul de Tarse dit. Donc, ne forniquez pas; à la place, transmutez la force sexuelle avec votre souffle. Alors, vous allez devenir une âme humaine. Et le Saint-Esprit viendra et respirera par le nez, la « Neshamah », le type de souffle supérieur. Et vous deviendrez une âme vivante, un souffle vivant. C’est la Kabbale et l’Alchimie que nous dévoilons pour vous, car il est nécessaire de comprendre cela dans le but de comprendre.

    « Quel profit a-t-il un homme de tout son travail qu’il prend sous le Soleil? »

Ce qui est sous le soleil? Vous pourriez dire Yesod et Malkuth, parce Tiphereth est au-dessus; mais non! Ecoutez, sous le Soleil se trouve Klipoth (l’enfer, le soir). Pourquoi? Eh bien, dites-moi, d’où vient le lever du Soleil et d’où vient le coucher du Soleil? Utilisez votre logique. Le Soleil se couche à l’Ouest, oui, parce que le Soleil descend dans Malkuth. Lorsque vous travaillez alchimiquement, le Soleil se lève depuis l’Occident. C’est ce que le livre de l’Ecclésiaste dit. Donc, qu’est-ce qui est sous le Soleil, ce qui signifie, dans le cadre du mouvement solaire, que nous avons dit va du Nord au Sud et du Sud vers le Nord? En relation avec la vie quotidienne ici à Malkuth, le Soleil se lève à l’Est et se couche à l’Ouest. Tout sur la terre est en relation avec le mouvement solaire, voilà pourquoi il est dit « tout est souffle, tout est vanité, le temple est souffle, vanité. » Parce que les vanités de la vie, tout ce qui est agréable à la vue, la lumière solaire, fait des illusions en vous-même. Mais qu’est-ce qui est sous le Soleil alors, ou le mouvement du Sud vers le Nord, ou de l’Est à l’Ouest, qui prend tous les dix sephiroth? C’est tout simplement Klipoth. Et que font les gens dans la soirée, Klipoth? Ils forniquent. Par conséquent le Roi Salomon dit: « Quel profit y a-t-il pour un homme qui fornique et travaille pour faire de l’argent, devenir millionnaire, faire ceci et cela dans le monde physique, tout le travail qu’il fait sous le Soleil? » S’il ne transmute pas l’énergie, s’il est juste sur la Terre. Rappelez-vous que Klipoth est le centre de la Terre, et de là la lumière solaire s’élève, chaque année à Pâques, et redescend dans la Roue du Samsara. Haut et bas, haut et bas, haut et bas: Evolution, Involution. Quel profit obtenons-nous de tout cela? Empêtré dans ces mécanismes? C’est la raison pour laquelle le Roi Salomon demande, quel profit obtenons-nous de cette récurrence? Venant dans chaque vie et s’identifier avec des drames, des croyances, des théories. Nous mourons et nous renaissons encore.

     « Un âge passe, et un autre âge vient: mais la terre demeure éternellement. »

Ici, nous sommes dans ce drame récurrent de cette race Aryenne. Les gens sont inquiets, la fin du monde arrive, disent-ils. Ce n’est pas la fin de la planète, mais seulement la fin de cette race racine. Parce que la Terre restera à jamais, la Mère Divine reste là, alors que tout va et vient. Peut-être que demain nous allons mourir; peut-être dans une semaine, un mois ou un an? Qui sait quand nous allons mourir? Alors, quel profit obtenons-nous de tout ce drame récurrent? Être préoccupé par le dollar? Oui, avoir de l’argent est nécessaire pour survivre dans cette jungle que nous avons créé. Mais comment nos âmes profitent de cela si nous ne faisons pas le travail que nous devons faire?

    « Le Soleil [depuis Tiphereth, l’Est] se lève aussi [en Malkuth], et le Soleil [Tiphereth aussi] descend [dans l’Ouest, Malkuth] et [l’Esprit Solaire] se hate à sa place [Yesod, le sexe] où il est né ».

Ceci est très bien expliqué ici, si vous connaissez la Kabbale. Si vous ne l’êtes pas, vous pourriez dire, oui, le Soleil se lève à l’Est et se couche à l’Ouest, mais pourquoi Salomon a-t-il écrit à ce sujet? Non, c’est écrit au sujet du Christ, parce qu’il est un Roi doré; rappelez-vous à l’époque de Salomon l’or était commun, parce qu’il était fait d’or. C’est la raison pour laquelle l’un des trois mages apportait de l’or. Mais cet or est la transmutation des forces métalliques en vous. Les Prêcheurs que nous voyons à la télévision disent: « Au début, le Seigneur avait besoin d’argent pour faire son travail ici, donc les Rois de l’Orient apportaient de l’or, comme si c’est dire » ceci est pour l’organisation que vous allez ouvrir. » Ils expliquent de cette façon. Mais l’or est un symbole de l’or de l’Esprit; en Alchimie, nous transmutons le plomb en or. Tel est le sens de celui-ci. Voilà pourquoi Salomon dit:

    « L’esprit [solaire] [Ain Soph Aur] va vers le sud, et retourne vers le nord. »

Les forces qui va de l’Ain Soph Aur au pôle Nord de la Terre et va vers le Sud. Scientifiquement nous connaissons cela.

    « Il tourbillonne sans cesse, et l’esprit [solaire] [Ain Soph Aur] retourne à nouveau en fonction de ses circuits. »

Esprit en Hébreu est Ruach, qui signifie aussi « vent ». Mais ici, nous parlons des Esprits solaires. Ceux-ci entrent comme le Père Noël au Pôle Nord et l’embelli avec les aurores boréales, les aurores boréales, l’aura du Nord. Le Père Noël est là, mais il n’est pas un type avec de gros vente de Coca-Cola. Sa signification est la lumière du Nord. La lumière solaire qui pénètre dans le Nord, ou le vent solaire comme disent les scientifiques de cette époque, le vent solaire, la migration du Soleil, le magnétisme du Soleil, la fusée qui vient dans le Nord: Père Noël. Nous qui savons, nous croyons au Père Noël, pas le Père Noël Coca-Cola, mais le Père Noël alchimique, kabbalistique, qui est quelque chose d’archétypique. Les gens l’ont transformé en une vulgarité, malheureusement, un business. C’est triste, mais c’est la vérité. Voilà donc ce que le vent ou l’Esprit fait.

« Tous les fleuves vont à la mer (Yam), » qui est la mer de Malkuth: Yesod. Toutes les rivières y courent, mais quelles rivières? Pison, Gihon, Hiddekel et Eufrates; les quatre fleuves de l’Eden! Ils viennent d’en haut, les eaux de l’espace, entrant dans la mer de la Terre (le corps). Ce sont les rivières dont il parle. Yam en Hébreu signifie « mer » ou « océan ».

Ainsi tous les fleuves de l’Eden vont dans la mer « , mais la mer n’est pas pleine; vers le lieu d’où les rivières viennent, là elles reviennent à nouveau » dans l’initié. Parce que toutes les forces qui viennent d’en haut, du ciel, vont dans votre système et deviennent l’énergie sexuelle. Et si vous transmutez, ils retournent dans le ciel. Si vous ne le faites pas, vous devenez un homme rudimentaire travaillant dans Klipoth sans aucun profit.

L’intelligent dit, « Je veux profiter de ce que Dieu m’envoie tous les jours. Il m’envoie les quatre rivières du ciel, de l’Eden supérieur, dans mon corps en tant que force solaire. Je vais donc transmuter la force sexuelle et je vais créer quelque chose de mieux avec l’Alchimie ».

Le reste, les milliards d’habitants de la Terre, croient seulement en ceci ou cela. Quand ils vont se coucher, ils forniquent, ils atteignent l’orgasme, et ils jettent le Seigneur hors d’eux-mêmes. Quel profit obtiennent-ils sans or, l’esprit solaire?

Mais nous vous enseignons comment tirer parti de cette énergie, afin d’être riche dans le ciel. Rappelez-vous que le Christ dans le corps de Jésus a dit: « Faites votre trésor dans le ciel. » Cela signifie la transmutation. Cet or monte vers votre ciel, votre tête. Si vous faites votre trésor ici dans le monde extérieur, alors quand vous mourrez, vous ne prendrez pas un centime de tous les dollars que vous avez épargné. De nombreux millionnaires aujourd’hui combattent dans les guerres pour faire plus d’argent, mais à la fin ils meurent et ils ne prennent pas un seul centime. Mais ce que nous faisons en interne, spirituellement, psychologiquement, nous prenons cela, et c’est le trésor dans le ciel.

    « Tous les énoncés sont pleins de lassitude »

Les Sept Énoncés du Seigneur

Lors d’une conférence précédente, nous avons parlé des sept énoncés, les sept paroles du Seigneur sur la croix au sujet du travail alchimique que nous devons faire.

Tous les « Debarim » sont pleins de lassitude, « l’homme ne peut pas les dire, » mais le Seigneur peut les prononcer. Lorsque vous incarnez le Seigneur, il peut dire: « J’ai soif ». Il dit: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font », à l’intérieur de celui qui a incarné le Seigneur, qui effectue le chemin de croix. Et tous les sept énoncés sont répétés dans l’âme par le Seigneur qui est à l’intérieur de Tiphereth.

Alors écoutez, le grand maître Aberamentho, Jésus-Christ, qui est venu il y a 2000 ans en Terre Sainte, a prononcé sept paroles. Pour la première fois ils étaient donnés à l’humanité de les connaître, bien que Jésus ne fut pas le premier qui les a prononcé. Dans le passé, beaucoup les ont prononcé. Dans le présent, beaucoup sont en train de les prononcer. Et à l’avenir, ceux qui entrent dans le chemin de l’initiation les prononcerons.

    « L’œil ne se satisfait pas de voir, et l’oreille remplie d’audience. Ce qui a été, c’est ce qui sera; et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera: et il n’y a rien de nouveau sous le soleil. »

Avez-vous compris ce paragraphe? Rappelez-vous, le mot « Quoi » cache le sens de ce que nous lisons ici!

Qui comprend cela? « Mi » comprend parce que « Mi » est le Saint-Esprit. « Quoi » est la Mère Divine, elle est la Mère Nature. Dans la Kabbale, « Quoi » qui est Ma en Hébreu est lié au monde physique, et « Mi » qui est « Qui » en Hébreu est lié au monde spirituel. Ainsi, Salomon écrit ici très clairement: il ne conteste pas, il affirme.

Il dit: « Ce qui a été » dans ce monde physique « et ce qui sera » dans la matière. Nous nous sommes réincarnés plusieurs fois, dans « Quoi ».

« Et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera » dans la Roue de la Récurrence, ou la Roue du Samsara.

« Quoi » est toujours active, c’est Mère Nature, c’est Ma, « Quoi ».

« Qui » est le Saint-Esprit, et « Quoi » est Marie, la Mère Divine, en Hébreu « Ma » et « Mi ». Voilà comment c’est kabbalistiquement caché. Ainsi, lorsque dans la Kabbale nous abordons la matière physique, nous disons « Quoi ».

Ceux qui traduisent la Bible afin que les gens peuvent profiter de la parole de Dieu ne savait pas cette signification kabbalistique, donc quand ils ont lu « ce qui a été, et c’est ce qui sera; et ce qui s’est fait c’est ce qui se fera. » Ils ont assumé d’autres choses, car ils ignoraient que Salomon parlait d’une manière alchimique.

Donc, « il n’y a rien de nouveau sous le soleil. » Les gens qui suivent différentes religions tombent toujours dans « quoi » parce que « Ce qui a été, c’est ce qui sera; et ce qui s’est fait c’est ce qui se fera » etcetera. Alors, « Quoi » est la Roue du Samsara, le retour et la récurrence sous le Soleil.

    « Alors, quel profit a l’homme [le fornicateur] de tout son mal qu’il prend [de Lilith et Nahema] sous le Soleil? Car [en Klipoth] il n’y a rien de nouveau [car il est dans la soirée] sous le [cycle céleste du] Soleil ».

Mais vous pouvez dire, je suis fatigué d’être une réccurrence sous le Soleil, maintenant, je serai avec le Soleil. Donc, vous devez s’élever jusqu’à la montagne de Dieu. C’est ce que Moïse a fait. Et c’est ce que nous devrions tous faire! Ce n’est pas une question de croire, c’est une question de travail avec la lumière solaire, qui est le Christ.

L’Agneau de Dieu

salvador

Cette peinture modifiée de Da Vinci dit ceci, Salvator mundi, « sauveur du monde. » Pourquoi Jésus avec des cornes? Eh bien, elle ne montre que deux, mais le Livre de l’Apocalypse dit qu’il en a sept!

    « Et je regardai, et voici, au milieu du trône et des quatre animaux, et au milieu des vieillards, un Agneau qui avait été immolé, ayant sept cornes et sept yeux, qui sont les sept Esprits de Dieu envoyés sur toute la terre. » – Apocalypse 5: 6

Jésus a seulement deux ici afin de souligner que l’incarnation réelle du Fils de l’Homme est du signe du Bélier, le Bélier. L’Agneau appartient astrologiquement au signe du Bélier. Ioannes a vu au commencement du Livre de l’Apocalypse un agneau avec sept cornes. Par la suite, le livre de l’Apocalypse mentionne l’agneau à plusieurs reprises, se référant au Christ incarné. C’est parce que dans les temps de la fin de cette race Aryenne, l’agneau travaille avec le Bélier, le Bélier, qui est Geburah-El ou Gabriel en Yesod s’incarnant dans Marie, Malkuth, la brebis. C’est l’agneau, le Salvator travaillant comme un guerrier, parce Geburah-El est le guerrier, le cinquième Soleil ou Esprit selon les prophéties, parce que les sept cornes de l’agneau sont les sept rayons cosmiques ou les sept forces métalliques: Gabriel, Raphaël, Uriel, Michael, Samael, Zachariel et Oriphiel.

    « Digne est l’Agneau qui a été immolé de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire et la bénédiction. » – Apocalypse 5: 12

Nous devons élever la puissance de l’agneau. Rappelez-vous, ce sont des cornes de bélier, et non d’un bouc, qui sont différents.

    « Quand le Fils de l’Homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il s’assoira sur le trône de sa gloire: Et devant lui seront rassemblées toutes les nations, et il les séparera les unes les autres, comme le berger sépare les béliers des boucs: Et il mettra les béliers à sa droite, et les boucs à sa gauche. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde…. Ensuite il dira à ceux qui seront sur sa gauche, loin de moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges » – Matthieu 25: 31-34, 41

Rappelez-vous les bergers qui se trouvaient dans les champs au moment de la naissance de Jésus, qui étaient en train de s’occuper des béliers. Voilà pourquoi Jésus est appelé le berger, parce qu’il est un bélier. Il est le Seigneur de la fin qui vient comme un bélier, un combattant, des forces de Mars. Écoutez:

    « Alors, si quelqu’un vous dit: Voici, le Christ est ici, ou là; ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles; de sorte que, si cela était possible, ils trompent les élus. Voici, je vous ai prévenu. Si donc on vous dit: Voici, il est dans le désert; n’y allez pas: voici, il est dans les chambres secrètes; ne le croyez pas. Car comme l’éclair sort de l’Orient (Tiphereth), et luit jusqu’à l’Occident (Malkuth); ainsi sera l’avènement du Fils de l’Homme. Car là où la carcasse se trouve, là les aigles se rassembleront. » – Matthieu 24: 23-28

C’est très clair: que vous devez mourir psychologiquement. Rappelez-vous les sept énoncés sur croix liés à l’annihilation de l’ego, vos défauts et vices. Le travail d’Alchimie, détruire l’ego psychologique, le péché, le défaut, le vice, est très difficile. Il est accompagné par la prière, la repentance; si vous n’êtes pas vraiment repentant, le pardon ne vient pas. Le pardon est lié au Karma. Mais quand nous comprenons un ego, le seul qui peut détruire un ego est Apollo, l’Ange de l’Abîme, Apollyon, la lumière solaire dans le centre de la Terre et dans le centre de notre énergie sexuelle.

Transmutons la force sexuelle de telle sorte que Apollon, le Roi de Tiphereth, la force solaire Christique, en tant qu’Apollyon va détruire votre ego et ainsi purifier votre psyché. Apollo, le Soleil, est l’Ange de l’Abîme et non un Démon de l’Abîme. Nous sommes en tant que sauterelles des démons de l’abîme. Mais si nous appliquons les forces d’Apollon, Apollyon, le destructeur, alors nous allons nous purifier jusqu’à ce que la lumière d’Apollon le Soleil brille en nous.

Comprenez ce qui est écrit, parce que le livre de l’Apocalypse est très crypté. Il y a beaucoup d’explications à ce sujet, parce que chaque énoncé dans la Kabbale est expliqué à différents niveaux.

Le Maître Huiracocha dit:

vishun-lotus

« Quiconque sait, le Verbe donne pouvoir. Personne ne l’a prononcé, personne ne la prononcera, sauf celui (Salomon, Soliman, l’homme solaire) en qui le Verbe s’est incarné. La substance du Verbe est pouvoir, est omnipotence « .

Ainsi, la lumière du Seigneur est liée au magnétisme de la Terre. La Terre a aussi cette force. La Terre élémentale a son Roi, c’est Melchisédek. Terminons par la prière suivante afin de comprendre que le Christ est au centre de la Terre. Prière à Changam, Melchisédek:

    « Oh invisible Roi, qui, en prenant la terre comme support, a sillonné les abîmes pour les remplir avec Ton omnipotence; Toi dont le nom secoue les voûtes du monde, Toi qui fait en sorte que les sept métaux coulent dans les veines de la roche, monarque des sept lumières, rémunérateur des travailleurs souterrains, nous conduit vers l’air désirable et au royaume de splendeur (Tiphereth). Nous regardons et nous travaillons sans relâche, nous cherchons et nous espérons, par les douze pierres de la ville sainte (les douze signes du zodiaque, les douze tribus d’Israël), par les talismans cachés, par le pôle de la magnétite qui passe par le centre du monde! Sauveur, Sauveur, Sauveur, ait pitié de ceux qui souffrent, développe nos cœurs, détache et élève notre mental, agrandis notre Être tout entier! O stabilité et mouvement! O jour revêtu de nuit! O obscurité voilée par la splendeur! O maître Qui n’a jamais gardé en retour le salaire de tes ouvriers! O argent blancheur! O splendeur dorée! O couronne de vie et diamants mélodieux! Toi qui porteras le ciel sur ton doigt comme une bague en saphir, Toi qui cache sous la terre, dans le royaume de la pierre, la merveilleuse semence des étoiles, vit, règne, soit le distributeur éternel de la richesse dont tu nous as fait les gardiens! »

Amen!

 

APPRENEZ DAVANTAGE AU SUJET DE LA KABBALE

Alchimie et Kabbale dans le Tarot

La connaissance pratique et spirituelle cachée dans les profondeurs de chaque grande religion et tradition mystique.

L’Enfer, le Diable, et le Karma

Confirmez par vous-même la réalité des niveaux inférieurs de la vie, et comment les éviter.

Les Trois Montagnes

L’Autobiographie de Samaël Aun Weor

Tarot et Kabbale

Obtenez des Réponses de la Divinité à l’Intérieur de Vous

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Son of Man