Écrit par: Gnostic InstructorCatégorie: Mystères Gnostiques

Apollo (ἈΠΌΛΛΩ), l’Alpha et l’Oméga de l’Alchimie

Le Dieu Grec Aπόλλων, l’Apollo Romain, est l’un des Dieux les plus intrigants de la mythologie Grecque et Romaine. Nous allons l’étudier aujourd’hui, afin que nous puissions comprendre, du point de vue du Gnosticisme, qui est Apollo. En effet, lorsque vous lisez le Livre de l’Apocalypse, vous constatez qu’il apparaît dans le chapitre 9, comme Apollyon (Απολλυων). En effet, en Grec, il existe de nombreuses façons d’écrire Apollo, mais toujours de gauche à droite, telles que: Aπόλλων Apollon, Apollyon ou Apollo, etc. Généralement, cependant, nous le trouvons écrit de la manière Latine « Apollo. »

Dans l’un des écrits de Virgile, le poète de Mantoue, Maître de Dante Algieri, il a dit:

« Muses Siciliennes, prenons un ton plus élevé. Les vergers et les humbles tamaris ne plaisent pas à tous, et si nous chantons des bois, ils devraient être dignes d’un consul. Vient maintenant le dernier âge de la chanson Cumean; le grand ordre des âges refait surface. Maintenant la Vierge revient, et le règne de Saturne revient; maintenant une nouvelle génération est envoyée du haut des cieux. Seule, la chaste Lucine, favorise l’enfant à sa naissance, par qui, tout d’abord, l’âge de fer se terminera par une race d’or surgi dans le monde entier; maintenant votre Apollo règne. » – Virgile dans Eclogue IV

La citation précédente, n’est que le premier chapitre de tout ce que Virgile a écrit concernant la prophétie et que beaucoup de gens de nos jours commentent puisque Apollyon, se rapporte à Apollo, qui en Latin est écrit avec seulement le « O » à la fin. C’est pourquoi le titre de la conférence est « Apollo, l’Alpha et l’Oméga » car en effet la lettre Alpha apparaît au début de son nom et l’Oméga à la fin de son nom. Ceci est significatif kabbalistiquement et alchimiquement. Nous verrons bien sûr que nous trouvons de nombreux écrits sur ce Dieu. On trouve dans la Doctrine Secrète de Madame Blavatsky, ce qui suit:

« Apollo, c’est Hélios (le Soleil). Phoebus-Apollo (« la lumière de la vie et du Monde ») qui surgit de la coupe aux ailes d’or (le soleil); il est donc le Dieu solaire par excellence. Au moment de sa naissance, il demande son arc pour tuer Python, le Dragon Démon, qui a attaqué sa mère avant sa naissance, et qu’il est divinement chargé de détruire – comme Karttikeya, qui est né dans le but de tuer Taraka, le démon saint et sage aussi. Apollo est né sur une île sidérale appelée Asteria – « l’île étoile dorée », la « terre qui flotte dans l’air, (mieux dit, dans « l’espace ») qui est l’Hiranyapura dorée Hindoue »; il est appelé le pur, a; gno; ß, Agnus Dei (l’Agni Indien….), et dans le mythe primitif il est exempt « de tout amour sensuel » (« Livre de Dieu », p. 88). Il est donc un Kumâra, comme Karttikeya, et comme Indra l’était dans sa vie antérieure et ses biographies. Python, en outre, le « Dragon rouge », relie Apollo à Michael, qui combat le Dragon Apocalyptique, qui veut attaquer la femme en couches (Voir Apocalypse 12), comme Python attaque la mère d’Apollon. Quelqu’un peut-il ne pas voir l’identité? Car la manière de comprendre la Bible se trouve à travers Hermès, Bel et Homère, tout comme la manière à travers les symboles religieux Hindous et Chaldéens. » – Madame Blavatsky, La Doctrine Secrète

Il s’agit d’une citation très intéressante dans laquelle nous constatons qu’Apollo est le soleil. Souvent, cependant, lorsque les gens lisent la mythologie, ils pensent que de tels symboles pointent vers le soleil physique que nous trouvons au centre de ce système solaire. Ce soleil physique est réellement seulement le corps physique de ce que nous appelons « Apollo ». En effet, Apollo demeure dans la 7e dimension ou 0 dimension. C’est le Soleil Spirituel.

Nous constatons que l’Arbre de Vie est divisé par quatre mondes, quatre cosmos manifestés appelés

  • Atziluth
  • Briah
  • Yetzirah
  • et Assiah

Traduits en Français, ce sont:

  • Le Monde des Splendeurs
  • Le Monde de la Création
  • Le Monde de la Formation
  • Le Monde de la Matière (lié à Malkuth)

Dans ce graphique, vous pouvez voir que nous avons placé, au milieu de l’Arbre de Vie, les sept chakras, avec les deux serpents formant le Caducée de Mercure. Nous avons fait ce graphique afin de souligner le fait que le caducée est l’Arbre du Bien et du Mal, car l’Arbre de Vie et l’Arbre du Bien et du Mal partagent les mêmes racines dans Yesod (« fondation »).

Donc, Apollo est ce que nous appelons le Soleil Spirituel Absolu, et se trouve au-dessus de Kether, qui est la première sephirah à partir de l’émanation principale de l’Absolu Solaire. Il est lié au chaos ou à l’abîme, qui est l’espace, mais comme vous le voyez ici, l’abîme sans fond est l’abîme ou le chaos insondable qui est difficile ou impossible à comprendre intellectuellement.

« Au commencement, Elohim (Theomertmalogos) créa (Ouranos) le ciel et (Gaia) la terre. Et (Gaia en tant qu’Akasha ou ākāśa आकाश) la terre était (dans le Chaos, c’est-à-dire) sans forme et vide; et les ténèbres étaient sur la surface des Abîmes. » – Genèse 1: 1, 2

Il y a trois abîmes sans fond (puits, chaos, etc.):

  • Daath: le chaos macrocosmique primitif, ou la force sexuelle créatrice de la Parole, à partir de laquelle l’univers est formé, selon la Kabbale.
  • Yesod: le vénérable chaos microcosmique du sexe, à partir duquel l’homme est formé, conformément à la Kabbale. Comme ce qui est en-haut, ainsi est ce qui est en-bas.
  • Klipoth: le chaos inférieur (Latin: Infernus) où habitent les egos involutionnant; enfer. Le raisonnement subjectif à l’intérieur de l’animal intellectuel se rapporte à ce type de chaos où seul règne le désordre.

« De toute évidence, le désordre chaotique du raisonnement subjectif à l’intérieur de cette humanité est ce qui crée le Karma commun et ordinaire. La « clé du puits sans fond » représente le Grand Arcane (Yesod) qui dévoile le mystère des Abîmes (Klipoth) et de l’Arbre de la Connaissance (Daath) qui a été verrouillé par le péché originel. Le Grand Arcane nous donne la compréhension consciente de ces trois types d’abîmes. »

Le maître Samael Aun Weor déclare: « Le mystère de l’abîme est l’un des mystères inexplicables de l’occultisme », mais nous sommes au temps de la fin, nous devons donc déverrouiller les mystères afin de comprendre les abîmes. Lorsque vous regardez dans l’espace, vous découvrez que l’espace est réellement un grand puits profond sans fond; un abîme. De cet abîme – que dans la Kabbale nous appelons Ain, Ain Soph et l’Ain Soph Aur, l’Absolu Solaire ou l’Absolu Spirituel – émerge l’Arbre de Vie et l’Arbre de la Connaissance. Ce sont ces deux arbres qui sont la clé pour comprendre cela. C’est pourquoi la mystérieuse Sephirah Daath est toujours sous le premier triangle de l’Arbre de Vie. Ce premier triangle se rapporte à Atziluth, le Monde des Splendeurs. Au-delà, au-dessus de ce monde d’Atziluth, nous trouvons l’Ain Soph Aur. L’Ain Soph Aur est l’origine d’Atziluth, et c’est ce que nous appelons l’Absolu Solaire. C’est le Soleil Spirituel auquel nous nous référons.

Ainsi, le soleil physique qui brille dans le monde physique, en trois dimensions, est juste le véhicule physique ou le corps physique, ou mieux, l’un des corps physiques, de ce Soleil Spirituel. C’est Apollo. Voyez que son nom commence par Alpha, qui est le même Aleph de l’alphabet Hébreu. C’est pourquoi les trois parties de l’Absolu commencent par « A », Aleph (א).

  • Ain
  • Ain Soph
  • Ain Soph Aur

Même le mot Aur אור (« lumière ») Aleph-Vav-Resh commence par Aleph א, Alpha (A). Cela nous indique qu’Apollo provient de l’Absolu Solaire, car Apollo est appelé Phebus Apollo (du Latin Phoebus, du Grec phoibos, signifiant « brillant »), « l’Apollo brillant ». Cette lumière, cette luminosité commence dans ce que nous appelons le Soleil Spirituel Absolu.

Dans la mythologie Grecque, lorsque nous contemplons l’espace, nous nous souvenons de la Muse de l’astronomie; cette collection infinie d’étoiles, ces innombrables corps physiques de ce Soleil Spirituel, appelés « Ouraniā », Urania, l’espace étoilé. Elle est l’Ain Soph, l’aspect féminin de l’Espace Abstrait Absolu. Et, l’aspect masculin de cela est « Ouranos. » C’est pourquoi, lorsqu’on se réfère aux cieux en Grec, on dit Ourania ou Ouranos, les cieux.

Lorsque vous observez l’espace, vous voyez toutes les étoiles scintillantes qui sont la physicalité de cette lumière, ce Soleil Spirituel dont nous parlons. Selon la mythologie Grecque, les premiers Dieux qui ont émergé de Khaos (l’espace primordial sans forme), qui est le même Ourania, et Ouranus (les cieux), Gaia (la Terre) et Eros (énergie créatrice), le Dieu de l’Amour. Ceci est la trinité Grecque. C’est ce qui apparaît d’abord avant la création.

« Au fond, le système solaire Ors dans lequel nous vivons, nous nous déplaçons et avons notre Être est comme une grande molécule qui se développe et se déploie dans l’organisme spiral de la vibrante Voie Lactée. » – Samael Aun Weor

Comme nous comprenons la création dans le Gnosticisme, tout système solaire a un « Mahamanvantara » et « Mahapralaya » individuel particulier; ce qui signifie, son propre commencement ou « un grand jour cosmique », et sa propre fin ou « une grande nuit cosmique ». Avant la création de ce système solaire, ses causes étaient au repos dans une grande nuit cosmique. Cette nuit cosmique est Ourania. Par conséquent, dans Ourania, l’espace cosmique obscure, nous trouvons des systèmes solaires morts, d’anciens systèmes solaires dont le lustre décroît, et d’autres systèmes solaires qui scintillent de nouveaux, et d’autres qui sont en train de naître. C’est semblable à ce moment même, où nous sommes physiquement actifs dans ce monde tridimensionnel, mais il y a beaucoup d’êtres humains qui meurent, d’autres qui naissent, ou naîtront aujourd’hui, demain, etc., de l’utérus de tout femme, leur mère.

C’est pourquoi l’Ain Soph, l’espace illimité est appelé L’Aimah Elohim לאימה אלהים dans la kabbale Hébraïque, l’espace mère, où les systèmes solaires meurent et de nouveaux systèmes solaires naissent.

De ce point de vue, nous sommes en désaccord avec cette théorie dominante de la cosmogenèse, appelée le Big Bang, qui déclare comment l’univers entier a commencé en un seul instant, situé dans une petite sigularité dans l’espace et à un moment particulier dans le temps. Nous ne nions pas cette « heure zéro », mais nous comprenons qu’une telle « heure zéro » est différente, propre à chaque système solaire. Cette heure zéro existe pour notre système solaire, mais ce n’est pas la même heure zéro pour les autres systèmes solaires. Tout comme j’ai un âge, vous avez un autre âge. Vous êtes dans un temps, et je suis dans mon propre temps. L’humanité entière a son propre « âge », son propre « temps » et tout le monde vient de l’utérus. Comme ce qui est en-haut, ainsi est ce qui est en-bas. Donc, de ce point de vue, nous pouvons analyser cela et comprendre ce qu’est un système solaire. De la même manière que nous naissons de l’utérus de notre mère physique, le système solaire naît de l’utérus de l’espace. Cet utérus est ce que dans le livre des Runes est appelé la rune Ur.

La forme de cette Rune Ur est similaire à la deuxième lettre du nom Apollo, qui est la lettre Latine P ou le Grec π (Pi). Étonnamment, ce π nous montre comment trouver la circonférence du cercle. Cette lettre est approximativement 3,1416 en géométrie.

Ainsi, cette lettre – qui ressemble à la rune Ur – nous montre le cercle, l’utérus, d’où émerge la lumière. Voyez-vous à quel point le nom Apollo (ἈΠΌΛΛΩ) est beau?

Bien sûr, la troisième lettre est Omicron (Ο). En Grec, il y a deux Os: l’Omicron et l’Omega. L’Omicron signifie « le petit O » et Omega Ω, « le grand O ». Ces petits Omicrons se rapportent à notre cœur, physiquement parlant et aussi le soleil physique qui apparaît de l’utérus ou la lettre π, P. Est-ce une coïncidence si la lettre π (P) nous dit comment connaître la circonférence d’un cercle, et que le O est un autre cercle? Non, ce n’est pas une coïncidence. Cela nous montre le mystère d’Apollo. Mais pour l’instant, arrêtons-nous sur l’explication de la première moitié de ce nom, afin que nous puissions approfondir le sens de ce Dieu.

Imaginez que d’Alpha apparaisse la lettre P, qui est l’Hébreu Peh פ. Cette lettre Peh de l’Hébreu se rapporte à la parole, à la bouche. Ici, bien sûr, nous comprenons pourquoi le livre de Jean déclare:

« Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. La même chose était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par lui; et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans lui. En lui était la vie; et la vie était la lumière des hommes. Et la lumière brille dans les ténèbres; et les ténèbres ne l’ont pas compris. » – Jean 1: 1-5

Nous parlons bien sûr de l’alphabet, dans ce cas les alphabets Grec et Hébreu, qui sont enracinés dans l’alphabet Runique. C’est pourquoi nous comprenons tout cela. Alors, quel Dieu a émergé d’Ouranus, selon la mythologie Grecque? Nous constatons que c’est le Dieu Saturne, qui est le Dieu qui détrône Ouranus en le castrant, lui enlevant ses testicules avec sa faux. Avec cet acte, Saturne devient le nouveau roi de l’univers; ce drame n’est bien sûr qu’un symbole de la transition de ce jour cosmique émergeant de l’espace abstrait, la nuit cosmique, vers la manifestation.

Saturne se rapporte à Binah. Binah, selon la Kabbale, se rapporte à Saturne. Cependant, Maître Samael déclare que ce n’est pas seulement Saturne qui se rapporte à Binah, mais aussi Jupiter (Zeus), parce que Binah est un roi et Jupiter est une vibration qui gouverne les rois. Nous dirons que Binah est dirigé par deux planètes, Saturne et Jupiter. Si vous transformez alchimiquement la sainte trinité de Kether-Chokmah-Binah (qui dans le Christianisme est appelée Père-Fils-Saint-Esprit) et que vous les placez dans la colonne du milieu de l’Arbre de Vie – parce que kabbalistiquement parlant, Kether gouverne le premier triangle; Chokmah gouverne le deuxième triangle; et Binah gouverne le troisième triangle – nous voyons comment ils s’alignent exactement avec les trois triangles de l’Arbre de Vie. Si nous plaçons Binah dans le troisième triangle, au centre de l’Arbre de Vie, dans la colonne du milieu, nous verrons qu’il se rapporte à Yesod. Yesod est le fondement, qui se rapporte à l’énergie sexuelle. C’est pourquoi il est dit que celui qui apparaît comme créateur dans le monde d’Atziluth est Saturne; c’est compréhensible de ce point de vue parce que Saturne gouverne Yesod dans l’Arbre de Vie. Sans l’énergie sexuelle, il ne peut y avoir de création.

C’est pourquoi vous trouvez dans la Théosophie qui affirme que le premier univers qui apparaît dans le Mahamanvantara ou le grand jour cosmique, est la Ronde Saturnienne. Cette Ronde Saturnienne, ou premier jour cosmique, se rapporte à la première manifestation du premier triangle, que nous déclarons toujours se rapporte à la tête et au mental. Et c’est parce que dans le troisième triangle, qui se rapporte à Binah, rapporte Netzach à Kether, et le premier triangle, Hod à Chokmah et le deuxième triangle, et Yesod dans le troisième triangle, et comme nous l’avons dit, Binah. Netzach, qui est le mental, est lié au premier triangle, du point de vue du troisième triangle, qui est Binah, Saturne.

C’est pourquoi Samael Aun Weor déclare que l’époque Saturnienne était liée au mental, mais nous devons comprendre l’Arbre de Vie, et chaque élément alchimique, afin de comprendre ce dont lui, et tous les maîtres parlent, par rapport à l’époque Saturnienne, le mental. Lorsque nous connaissons la relation de Binah dans le troisième triangle dans Atziluth, et comment le mental entre à travers son pouvoir, alors nous comprenons qui est Chronos, le temps, Saturne. C’est le début du Mahamanvantara, qui est toujours divisé en sept jours cosmiques.

Il est dit que nous sommes au quatrième jour cosmique du grand Mahamanvantara. Le deuxième jour cosmique appelé, la Ronde Solaire se rapporte à la manifestation de Chokmah. Si vous connaissez l’astrologie, vous savez que Chokmah, le deuxième aspect du premier triangle, qui est appelé le Christ, est gouverné par Ouranus. Alors, voyez ici comment cette lumière d’Ourania fait cette transition et ce dédoublement dans l’univers. On dit toujours que Chokmah a son centre de gravité dans Tiphereth. Tiphereth signifie splendeur et aussi beauté. La splendeur de cette lumière est magnifique. La véritable traduction de Tiphereth est splendeur et c’est pourquoi nous avons déclaré qu’Atziluth est le Monde des Splendeurs. De nombreuses parties de Tiphereth se rapportent à Chokmah, qui en nous se rapporte au cœur.

Selon la mythologie, les Dieux Olympiens ont détrôné Saturne, et ces Dieux sont apparus dans l’univers à l’époque solaire, la Ronde Solaire. Maître Samael Aun Weor nous explique qu’à la deuxième ronde, le deuxième jour cosmique, lorsque cette lumière descendait dans l’univers, l’univers se manifestait à différents niveaux. Il a déclaré qu’à cette époque, Jésus-Christ, le Maître Aberamentho (Alpha et Omega), était le plus grand initié, le plus élevé de l’époque solaire. C’est à cette époque, ce jour cosmique, que tous les archanges que nous connaissons dans la mythologie Hébraïque sont apparus ou se sont développés. Les archanges de cette époque proviennent de cette époque solaire, qui est la deuxième ronde. Nous n’abordons que brièvement cela, car nous approfondirons ce sujet dans d’autres conférences, mais à ce stade, ce que je veux dire, c’est que l’époque Saturnienne, la première époque, est dans le mental, et l’époque solaire est en le cœur, au niveau de notre cœur. Le Christ, Maître Aberamentho, Jésus, est le plus haut initié de cette ronde solaire, le plus élevé de tous, mais Samael Aun Weor vient également de cette époque, avec tous les archanges qui gouvernent maintenant ce système solaire en ce jour cosmique actuel (qui est le quatrième).

Alors, comprenons cela, afin de comprendre qui est Apollo, selon la mythologie Grecque. Rappelez-vous, Apollo est lié au soleil, et dans cette ronde solaire, le plus haut initié était le Maître Aberamentho, Jésus-Christ. C’est pourquoi dans la mythologie Grecque, de nombreux grands initiés ont associé Apollo à Jésus. Ce n’était pas une coïncidence. C’était parce qu’ils savaient que ce grand être venait de cette époque, de cette ronde de notre Mahamanvantara ou grand jour cosmique. Bien sûr, après la manifestation de cette deuxième ronde, est apparu la troisième ronde, que nous avons appelé la Ronde Lunaire. Elle est appelée la Ronde Lunaire parce qu’elle est dirigée par Yesod, qui est gouverné par la lune.

Dans ce jour cosmique passé, la Ronde Lunaire, le plus haut initié était le Seigneur Jéhovah. Vous comprenez maintenant que Jéhovah était le plus élevé de la troisième, le maître Jésus le plus élevé de la second, et dans la première, le Maître en parle dans le livre La Révolution de Belzébuth, au sujet des seigneurs du mental.

Au bas de l’Arbre de Vie, vous trouvez la Terre, Malkuth, le Monde d’Assiah, qui est le monde de la matière, le monde de l’action. Il s’agit de la 4e manifestation ou 4e ronde. Nous héritons des trois derniers jours cosmiques, afin que ce monde physique en trois dimensions se manifeste. Comme nous l’enseignons toujours, à chaque jour cosmique, la nature récapitule les manifestations précédentes. C’est pourquoi, lorsque nous parlons de la manifestation actuelle, de notre jour cosmique actuel, nous parlons de 7 races racines.

Les trois premières races racines se rapportent à la récapitulation des premières, deuxième et troisième rondes. Ces races racines sont ce que nous appelons la race polaire ou race protoplasmique, la race Hyperboréenne (qui est liée au soleil) et la race lémurienne liée au troisième ronde, la ronde lunaire. Notre époque terrestre a commencé en Atlantide, la première manifestation de cette quatrième ronde.

C’est pourquoi lorsque nous parlons de la Lémurie, de l’Hyperborée et de l’époque Polaire, nous nous référons à des temps très anciens. Le fait est que, lorsque vous étudiez la mythologie Grecque, vous constatez qu’Apollo est toujours associé à l’Hyperborée, la deuxième race racine. Ils n’associent pas Apollo à la première, mais à la seconde. Lorsque vous regardez les cartes de l’Hyperborée – car il y en a beaucoup: celle ci-dessus nous montre le centre de l’Arctique Nord ou du Pôle Nord – nous constatons qu’autour du Pôle Nord se trouve l’Hyperborée, ce continent qui est très souvent mentionné dans la mythologie Grecque. Hyperborée signifie « au-delà de Boreas ». Boreas est le Dieu du Vent du Nord, le Dieu du Vent du Nord. Le Dieu du Vent du Nord se trouve au Pôle Nord.

Dans la mythologie Grecque, vous découvrez qu’Apollo vivait à Delphes et dans tous ces temples et sanctuaires que les Grecs avaient à l’époque. Dans les contes d’Apollo, il disait alors qu’il se rendait sur sa terre préférée, l’Hyperborée, et qu’il y était resté six mois. Il est ensuite retourné chez les Grecs et a dit: « Je ne vous ai pas oublié ». Mais il aimait être dans ce pays de l’Hyperborée.

Si vous étudiez le mouvement du soleil par rapport à la Terre, vous savez très bien que si vous allez en Alaska, ou n’importe quelle terre autour du pôle, le soleil y dure six mois sans se coucher. Et puis, vient l’Hiver, il y a de l’obscurité pendant la moitié de l’année. Voyez-vous la relation ici, et pourquoi le soleil aime ces terres autour du Pôle Nord? Les terres polaires ou ce qu’on appelle de nos jours la Pologne. Il y a un pays nommé « Pologne » mais qui porte le nom de ce qui, dans l’Antiquité, était appelé toutes les terres autour du pôle. Les Pole-Lands sont liés à ces gens qui sont pâles de teint. Les habitants de ces terres n’ont pas de couleur sur leur peau, car ils vivaient loin dans le Nord, dans le froid et la glace, et ne voyaient pas le soleil pendant la moitié de l’année, en attendant ce merveilleux moment où le soleil brillerait pendant 6 mois: Apollo.

C’est pourquoi Apollo est appelé le Dieu des Hyperboréens: toutes ces terres que vous voyez sur la carte, l’Asie, qui est la Russie et la Sibérie, le Canada; d’autres pays comme l’Angleterre, le Groenland, etc. C’est pourquoi vous trouvez dans la mythologie de nombreuses histoires et légendes sur ces peuples Hyperboréens qui existaient dans la deuxième race racine.

Lorsque nous étudions l’histoire de l’Atlantide, qui est le tout début de notre ronde, cette manifestation terrestre dans ce jour cosmique actuel, il est déclaré que les Dieux, les Elohim, ont essayé de faire une belle race qui aidera cette race racine, que nous appelons la Race Aryenne, car nous venons de l’Atlantide. Toutes les histoires de déluges universels se rapportent à l’Atlantide. À cette époque, il a été déclaré que les Hyperboréens, qui existaient encore dans cette région des Nordiques, se sont mélangés avec les Atlantes afin de créer les Sémites. Les Sémites sont les résultats du mélange des Hyperboréens (ou Nordiques) avec les Atlantes. Les Sémites sont la racine de notre race Aryenne actuelle, après le déluge universel. Toutes ces personnes ignorantes qui appellent les autres un antisémite, pour telle ou telle raison… c’est impossible: nous venons tous des Sémites. Différentes races, différentes cultures.

Le point principal ici est le suivant: le plan était de donner un corps physique d’une racine Sémitique à ce grand Dieu hyperboréen ou solaire qui était le plus haut initié à l’époque solaire. C’est pourquoi le corps physique de Jésus de Nazareth n’était pas 100% Juif. Les historiens en parlent. Il était, bien sûr, un mélange d’Hyperboréen avec des Sémites ou une race Juive. C’est pourquoi les initiés qui le savaient ont toujours peint Jésus-Christ avec des yeux bleus et à la peau blanche, se référant au fait que son père était Nordique et sa mère était Marie ou Miriam, une femme Juive. De ce point de vue, vous comprenez pourquoi le Livre de l’Apocalypse, dès le début, parle de l’Alpha et l’Oméga. Le Livre de l’Apocalypse ne commence-t-il pas comme « Je suis Aleph (א) et Tav (ת) » dit-il « Je suis Alpha (A) et Omega (Ω) »; Je suis le commencement et la fin. Il l’a dit deux fois. Ici, il soulignait le fait qu’il était le plus haut initié de l’époque solaire et qu’en ce jour cosmique, dans la ronde cosmique terrestre, l’époque solaire était récapitulée avec la race racine Hyperboréenne.

C’est pourquoi Jean le Divin, l’auteur de l’Apocalypse, parle de l’Alpha et l’Oméga. Dans Alpha et Omega sont les première et dernière lettres d’Apollo. La deuxième lettre est le « P » qui est le cercle du soleil. Le « O » se rapporte à notre cœur. Ensuite, il y a les deux Lambdas (ΛΛ), les deux L du Latin. Ces lettres dérivent de Lamed (ל) de l’Hébreu, qui épelle למד, ces trois lettres se rapportent à la phrase: דעת לב מבין Leb Mebin Daath, ce qui signifie, un cœur qui comprend la connaissance. Il y a deux Lambdas, car pour travailler avec l’Alchimie, nous avons besoin de deux forces. Le cœur de l’homme et le cœur de la femme. Encore une fois, dans de nombreuses conférences, nous avons déclaré que Lamed למד se rapportait à la phrase: לב מבין דעת Leb Mebin Daath, ce qui signifie, un cœur qui comprend la connaissance; le « O » est la voyelle que vous vocalisez pour le cœur, « Pi » est un cercle qui est un « O » et l’Oméga à la fin du nom Apollo est un autre « O ». Cela montre directement et très clairement qui est Apollo. Il n’est pas comme les gens le pensent, une idole. C’est un archétype. Un archétype qui se rapporte à tous les cosmos: la force du cœur. Ainsi, les deux L se rapportent au cœur de la femme et au cœur de l’homme dans l’Alchimie.

C’est pourquoi le mot « poll » au milieu de l’Alpha et Omega signifie « beaucoup » ou « nombreux ». Entre le commencement et la fin, il y a de nombreuses manifestations de cette lumière, cette force, ce Dieu. Ceci est un mystère Grec. Dans d’autres cultures et races, cela est appelé avec des noms différents. Mais continuons avec ce mystère Grec.

Lorsque vous comprenez le mystère de cette race racine, comme nous l’avons expliqué ici, vous comprenez cette citation du maître Samael Aun Weor, qui va plus loin dans ce mystère. Il dit:

« Au temps d’Abraham le prophète, le Soleil [Spirituel Absolu] a acquis une belle récolte d’hommes solaires. Au cours des huit premiers siècles du Christianisme, une autre petite récolte a été récoltée. Au Moyen Âge, un peu plus. Actuellement, le Soleil [Spirituel Absolu] effectue le dernier effort; il a travaillé son dernier effort. Parce que l’humanité perverse de ce siècle est devenue un ennemi des idées solaires, cette humanité est terriblement matérialiste, mécanique et à cent pour cent lunaire. C’est pourquoi le Soleil [Spirituel Absolu] fait maintenant un dernier effort; il essaie d’obtenir une petite récolte d’hommes solaires. Plus tard, une fois la récolte terminée, le Soleil [Spirituel Absolu] détruira cette race racine car elle n’est plus utile pour son expérience. À quoi sert cette race? Il n’y a déjà aucune raison pour l’existence de cette race. Elle n’est pas utile pour l’expérience solaire. Cette humanité est composée de personnes qui n’ont aucun intérêt pour les idées solaires. Cette race racine ne pense qu’à leurs comptes bancaires, aux voitures neuves, aux acteurs et actrices d’Hollywood. Ce sont des gens qui ne veulent que des plaisirs passionnés, sexuels, des drogues, etc. Évidemment, cette humanité n’est pas utile pour l’expérience solaire. Des gens comme ceux-ci doivent être détruits et c’est ce que le Soleil [Spirituel Absolu] va faire. Le Soleil [Spirituel Absolu] détruira ces gens et créera une nouvelle race racine dans de nouveaux continents qui émergeront du fond de l’océan. » – Samael Aun Weor, Conférence « La Récolte du Soleil »

Comme vous le voyez, Apollo est aussi appelé le Destructeur dans le Livre de l’Apocalypse. Les gens associent toujours Apollyon à un démon, mais le Livre de l’Apocalypse déclare très clairement « comme ils ont pour roi un Ange de l’abîme ». Il ne dit pas un démon de l’abîme, c’est un ange de l’abîme, dont le nom en Grec est Aπόλλων Apollyon, Apollo.

« Et elles avaient un roi sur elles, qui est l’ange du puits sans fond, dont le nom dans la langue Hébraïque est (alchimiquement écrit de droite à gauche) Abaddon, mais dans la langue Grecque a son nom (écrit de gauche à droite) Aπόλλων Apollyon. » – Apocalypse 9:11

L’objectif de la création est de créer des hommes solaires, des individus avec une conscience éveillée. Si vous parlez de ces questions avec des gens en dehors de ces études, ils s’en moquent. Cette humanité est vraiment perdue. Rares sont ceux qui écoutent les idées solaires. Rares sont ceux qui écoutent Apollo. Ainsi, Apollon est en effet comme le Dieu Shiva du panthéon Hindou, qui est à la fois créateur et destructeur. L’âme ne peut pas être détruite. Mais le corps physique, la mentalité, le sentimentalisme que nous avons peuvent être détruits. Toutes ces choses que nous pensons être. La pauvre âme est embouteillée dans ce faux-soi, dans cet ego qui se cristallise dans ce monde physique. L’humanité est identifiée à l’aspect lunaire, Nahemah et Lilith. Les deux aspects lunaires. Rare est celui qui essaie d’entrer dans l’aspect solaire de la matière, qui est de sublimer la lumière du Nu « 𝛎 » de l’Aπόλλων Apollon de Yesod jusqu’à l’Ain Soph Aur, c’est-à-dire du faux vers le vrai.

Le Nu « 𝛎 » Grec est le même Nun « נ » Araméen, qui signifie poisson, symbole clair du spermatozoïde masculin et de l’ovule féminin.

Comme l’explique Madame Blavatsky, Aπόλλω Apollo est le même Michael, et Michael est l’archange du soleil. Michael מיכאל signifie « qui est comme Dieu » et c’est le Mi מי, la force solaire du י Iod (le spermatozoïde et l’ovule) dans le מ Mem, ou les eaux créatrices de la vie. Michael a ce Mi מי dont nous avons parlé dans d’autres conférences, qui signifie « Qui » en Français. C’est pourquoi Michael signifie « qui est comme Dieu (El אל) ».

Tout système solaire a besoin d’un Logos pour exister. Plusieurs fois, nous avons parlé du Christ en tant que Logos, la Parole; mais quand nous en parlons, ils supposent toujours que le Christ n’est lié qu’au soleil. Mais, nous avons expliqué dans d’autres conférences que toutes les planètes font partie du soleil. C’est pourquoi lorsque nous étudions l’Arbre de Vie, nous étudions tous les Sephiroth en relation avec le soleil.

Il est écrit dans le Livre de l’Apocalypse qu’Alpha et Omega se rapportent aux sept voyelles, ou aux sept églises, ou aux sept candélabres dans la main droite du Seigneur. C’est parce que le Seigneur est lumière, lié à sept esprits.

Dans la descente dans la matière, la lumière se divise en sept, puis en douze. Rappelez-vous que les sept esprits devant le trône de Dieu sont liés à ce système solaire et sont la famille la plus élevée, nous pouvons dire, des Logoi que nous avons nommée à plusieurs reprises dans d’autres conférences: Gabriel, Raphael, Uriel, Michael, Samael, Zachariel, et Orifiel

Ce sont les sept principaux, car ils sont les chefs des sept rayons de création dans ce système solaire. Il y a d’autres Logoi liés aux autres planètes, car au total ce système solaire en a 13. Voyez le symbole du Christ avec ses 12 apôtres, reproduit dans le système solaire; mais voyez aussi les 12 tribus de la Bible. Ces tribus sont liées aux 12 constellations ou groupes d’étoiles qui forment la Ceinture Zodiacale, que notre système solaire contourne. Chaque constellation est appelée « tribu » dans la Bible ; une tribu de lumières, de splendeurs. Au total, ce sont les 12 tribus d’Israël, qui sont liées à la lumière. C’est la même lumière d’Apollo, parce que chacune de ces lumières ou tribus influence l’humanité. Ces 12 tribus sont les 12 signes zodiacaux sous lesquels nous naissons.

Ainsi, nous recevons la lumière de ces 12 tribus, nous recevons la lumière des 12 apôtres ou 12 planètes ou Logoi et nous appartenons à l’un des 7 rayons du Christ, qui est une unité multiple parfaite. Le plus élevé de tous ces étincelles est le maître Aberamentho, qui est un Paramarthasatya, un être qui a abandonné la demeure de l’Ain pour apparaître dans ce système solaire, pour aider cette humanité terrestre. C’est pourquoi lorsque nous nommons maître Jésus, il est un être très élevé. Nous savons qu’il est cet être qui a représenté Apollo ou Christ ou Suriya, le Dieu Solaire. Le messiah est en effet un grand symbole.

Nous trouvons ici une autre citation d’Isis Dévoilée de Madame Blavatsky, qui nous parle de ce feu solaire, qui est bien sûr symbolisé par les dix Sephiroth et l’Arbre du Bien et du Mal au milieu. Pourquoi? Parce qu’Apollo est celui qui dévoile le mystère de l’Arbre du Bien et du Mal. Comme bien, il est créateur; comme mal, il est destructeur. Mais ce n’est pas une personne, c’est une force, c’est une énergie solaire, et cela dépend de la façon dont nous l’utilisons. C’est l’origine des Dieux. Madame Blavatsky déclare:

« L’avènement du feu solaire d’Apollo nous transforme radicalement, c’est « Le chaos de l’ancien, le feu sacré Zoroastrien, ou l’Atash-Behran des Parsis; le feu d’Hermès, le feu d’Helmes des anciens Allemands; l’éclair de Cybèle; la torche brûlante d’Apollo; la flamme de l’autel de Pan, le feu inextinguible dans le temple de l’Acropole et dans celui de Vesta; la flamme de feu du heaume de Pluton, les étincelles brillantes sur les chapeaux des Dioscuri, sur la tête de Gorgon, le heaume de Pallas et sur le Caducée de Mercure. Le Ptah-Ra Egyptien, le Zeus Cataibates Grec (descendant du Ciel vers la Terre selon Pausanias); les langues de feu de la Pentecôte; le buisson ardent de Moïse; la colonne de feu de l’Exode et la lampe allumée d’Abraham. Le feu éternel du puits sans fond, les vapeurs oraculaires Delphiques, la lumière sidérale des Rosicruciens-Gnostiques, l’Akasha des adeptes Hindous, la Lumière Astrale d’Eliphas Levi, l’aura nerveuse et le fluide des magnétistes, l’Od de Reichembach, le Psychod et la force ecténique de Thury, la force psychique du sergent Cox et le magnétisme atmosphérique de certains naturalistes; Galvanisme et enfin l’électricité. Tous ces noms ne sont que divers noms pour de nombreuses manifestations ou effets différents de la même cause mystérieuse et omniprésente, l’Archeus Grec. » – Madame Blavatsky, Isis Dévoilée

Voilà donc ce qu’est Apollo. C’est une énergie. C’est pourquoi il est dit que ceux qui adoraient Apollo étaient des prêtresses et des prêtres qui connaissaient le mystère de l’Arbre du Bien et du Mal. C’est pourquoi, dans la mythologie, il est dit qu’Apollo était le fils de Zeus ou Jupiter, avec Leto. Leto est aussi Leta, qui signifie femme, et de là vient le mot « Leda »; cette Déesse que Zeus a séduit sous la forme d’un cygne. Beaucoup déclarent que Leda a pris la forme d’un cygne afin de recevoir Zeus. Cela nous rappelle le cygne, qui est un bel oiseau. Un oiseau blanc lié à l’amour. Cela nous rappelle également la colombe blanche du Saint-Esprit qui a fécondé Marie. Même mythe, qui n’est rien d’autre qu’une allégorie de ces alchimistes qui travaillent avec les deux forces que nous appelons Abba et Aima Elohim, à l’intérieur.

Lorsque nous commençons à travailler avec Abba et Aima, nous devons aller à Hyperborée. Autrement dit, au-delà de boreas, au-delà du vent du nord. Vous rendez-vous compte que lorsque vous respirez, vous utilisez votre nord, le haut de votre tête? Voilà le vent. Qu’est-ce qui est au-delà de votre respiration, vos poumons, votre nez? C’est l’Hyperborée. C’est là où le soleil, Apollo apparaît dans le chakra Sahasrara. Et à partir de là, cet oiseau spirituel appelé la colombe blanche ou le cygne descend dans votre matière, lorsque vous êtes pur comme un cygne; comme Leda, nous pouvons dire, car dans ce cas, Leda représente votre physicalité qui commence à être purifiée. Et, lorsque votre physicalité est purifiée, alors vous recevez ce beau cygne, dans le cas de Marie, qui était chaste et a reçu ce cygne. Cette Marie représente votre physicalité, parce qu’avant que Marie soit la Vierge Marie, elle était Marie Madeleine. Madeleine se rapporte à « mag » de magi, car c’est un prêtre ou une prêtresse.

Dans le langage alchimique, votre physicalité est une prêtresse – parce que la physicalité, Malkuth, est toujours féminine, kabbalistiquement parlant – avec laquelle vous commencez à travailler, afin d’annihiler vos 7 péchés capitaux, afin que vous puissiez devenir Daphné, une vierge. Daphné; Grec: Δάφνη, qui signifie « laurier ». Daphné est une figure mineure de la mythologie Grecque, c’est une néréide, une variété de nymphe de mer associée à des fontaines, des puits, des sources, des ruisseaux, des rivière et d’autres plans d’eau douce. Daphné est obligée de sacrifier son corps et de devenir l’arbre de laurier comme seule forme d’échappatoire aux pressions des désirs sexuels constants d’Apollo. Apollo fabrique lui-même une couronne de ses branches de laurier et la transforme en un symbole de chasteté.

La chasteté ou la virginité, c’est quelque chose qui s’acquiert. C’est un processus alchimique; un long processus. Lorsque vous êtes enfin physiquement chaste, alors la colombe blanche ou le cygne, Zeus, vient vous féconder et insère dans votre cœur, Apollo, le Dieu solaire; le Christ en d’autres termes.

C’est ce qui est arrivé aux alchimistes qui suivent les règles de l’Alchimie. Ils aspirent à l’incarnation du Christ, à l’incarnation d’Apollo, qui de nos jours enseigne à travers Samael Aun Weor.

Je me souviens que le Maître Samael a déclaré dans une de ses conférences, et dans un de ses livres également, que de nombreux Kabbalistes déclarent que Geburah qui est gouverné par Samael, gouverné par Mars et que beaucoup essaient d’être en contact avec Geburah via Mars, mais ils échouent. Pourquoi? C’est parce que Geburah est en fait gouverné par le Soleil. Il est également gouverné par Mars, mais principalement par le Soleil. Nous dirons dans ce cas qu’il y a deux soleils dans les cieux de l’Arbre de Vie: Tiphereth et Geburah. C’est pourquoi Geburah est le monde intuitif, le monde de l’intuition. Lorsque nous parlons de Geburah, nous parlons d’intuition. Mais les gens qui n’ont pas d’expérience directe dans les mondes supérieurs avec Geburah pensent qu’il n’est que martien. Mars ne gouverne pas seulement Geburah, mais aussi Gedulah ou Chesed. Le Soleil régit également Geburah, car il y a deux soleils, en particulier dans notre physicalité.

Le premier soleil dans Tiphereth se rapporte à notre cœur, avec sa systole et sa diastole. Mais il y a une force, un pouvoir qui effectue ce pompage et cette relaxation du cœur, qui est Geburah. C’est peut-être cette force qui pousse le sang dans toute notre physicalité. Donc réellement, Geburah palpite dans tout notre corps physique, dans tout le sang qui est rouge, c’est pourquoi la couleur de Geburah est rouge. Geburah est associé et intimement lié à Tiphereth. Cette relation est expliquée dans les symboles suivants que nous trouvons dans le Livre de l’Apocalypse:

« Et le cinquième ange sonna (sa connaissance), et je vis une étoile (énergie solaire) tomber du ciel (de Geburah) vers (le sang de) la terre (notre physicalité): et à lui (l’intelligence de l’énergie solaire) était donnée la clé du (Yesod) puits (du sexe) sans fond. Et il (l’intelligence de l’énergie solaire) a ouvert le puits sans fond (de Klipoth); et il y a eu une fumée (libertine) sortie du puits, comme la fumée d’une grande fournaise (de feu sexuel libertin); et le soleil (de compréhension dans la glande pinéale) et l’air (de l’intellectualisme) étaient obscurcis à cause de la fumée (sexuelle libertine ardente) du puits (qui a pénétré dans le système nerveux central). Et de la fumée (libertine) sont sorties des sauterelles (entités lubriques insatiables) sur la terre (la matérialité des fornicateurs): et à elles (les entités lubriques insatiables) a été donné le pouvoir (karmique), comme le pouvoir (sexuel) qu’ont les scorpions de la terre. Et il leur a été ordonné (aux entités lubriques insatiables) de ne pas blesser l’herbe de la terre (l’herbe est la chair – עור aur – de la terre, qui transforme la lumière solaire – אור aur – et devient la nourriture du bétail et le bétail représente Malkuth, notre physicalité, alors ne pas blesser l’herbe signifie ne pas blesser la chair de ceux qui nourrissent leur âme avec la lumière solaire), ni aucune chose verte (sens qui perçoit la lumière solaire), ni aucun arbre (aucun corps solaire de l’initié qui naît dans la lumière et pour la lumière); mais seulement ces hommes (fornicateurs) qui n’ont pas le sceau de Dieu sur le front (c’est-à-dire qui n’ont pas seminisé leur cerveau, Metzach). Et à elles (ces entités lubriques insatiables), il a été ordonné qu’elles ne devraient pas les tuer, mais qu’ils devraient être tourmentés cinq mois (dans Klipoth, enfer, avec kamaduro et karmasaya): et leur tourment (ou l’agonie de leur deuxième mort dans Klipoth) était comme le tourment d’un scorpion, quand il frappe un homme (fornicateur). Et en ces jours (dans l’enfer de Klipoth) les hommes chercheront la (seconde) mort, et ne la trouveront pas; et désireront mourir, et la (seconde) mort leur fuira (jusqu’à ce qu’ils paient leurs dettes karmiques de kamaduro et karmasaya). Et les formes des sauterelles (ou entités lubriques insatiables) étaient semblables à des chevaux (avec des flammes engloutissantes) préparés pour la bataille; et sur leurs têtes étaient comme des couronnes comme de l’or, et leurs visages étaient comme des visages d’hommes (parce qu’elles étaient des animaux intellectuels). Et elles avaient des cheveux comme les cheveux de (deux) femmes (lilith et nahemah), et leurs dents (Shin-feu) étaient comme les dents (Shin-feu) des lions (de karma, très prêts à les tourmenter, leurs créateurs).

Et ils avaient des cuirasses (gonflées d’arrogance et d’auto-importance), comme c’était des cuirasses de fer (comme les valkyries de Geburah); et le bruit de leurs ailes (pensées) était comme le bruit de chars de nombreux chevaux (avec des flammes engloutissantes) courant au combat. Et elles avaient des queues (instincts animaux) semblables à des scorpions, et il y avait des piqûres (venins) dans leur queue (kundabuffer): et leur pouvoir était de blesser les hommes (fornicateurs) cinq mois (karma). Et (dans Klipoth) elles avaient un roi sur elles, qui est l’ange du puits sans fond, dont le nom dans la langue Hébraïque est Abaddon, mais (dans Yesod, le vénérable chaos microcosmique du sexe duquel – Kabbalistiquement – est expliqué comment l’être humain est formé,) dans la langue Grecque a son nom Απολλυων Apollyon. » – Apocalypse 9: 1-11

Ainsi, l’Apocalypse parle d’Apollon (Michael מיכאל) et parle du cinquième ange ou esprit qui descend du ciel de Geburah, avec la clé de Yesod ou le puits sans fond. C’est la clé du bien et du mal. Ce cinquième ange est Samael, mais Jean le Divin dit:

« Et elles avaient un roi sur elles, qui est l’ange du puits sans fond (Klipoth), dont le nom dans la langue Hébraïque est Abaddon, mais dans (Yesod) la langue Grecque a son nom Apollyon, (qui en Latin est Apollo). »

L’Alpha et l’Oméga d’Apollo (ἈΠΌΛΛΩ) me fait rappeler Jésus, Maître Aberamentho, qui a dit:

« Je suis Alpha et Omega, le commencement et la fin (d’Apollon et d’Aberamentho), dit le Seigneur, qui est, et qui était, et qui sera, (שדי Shaddai) le Tout-Puissant (Dieu dans Yesod)…. et ai les clés de l’enfer et de la mort. »

« Je (Apollo ἈΠΌΛΛΩ) dis ce que j’ai vu de mon Père: et vous faites ce que vous avez vu de votre père.

Ils lui répondirent et lui dirent: Abraham (Chesed) est notre père. Jésus leur dit: Si vous étiez les enfants d’Abraham, vous feriez les œuvres d’Abraham (Chesed). Mais maintenant vous cherchez à me tuer, un homme qui vous a dit la vérité, que j’ai entendue de Dieu: ce n’est pas Abraham.

Vous faites les œuvres de votre père. Alors ils lui dirent: Nous ne sommes pas nés de la fornication ; nous avons un seul Père, Dieu même.

Jésus leur dit: Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car je suis sorti et je suis venu de Dieu; je ne suis pas venu de moi-même, mais il m’a envoyé.

Pourquoi ne comprenez-vous pas mon discours? Parce que vous ne pouvez même pas entendre ma parole.

Vous êtes de votre père le diable, et vous ferez les lubricités de votre père. Il était un meurtrier depuis le commencement et il n’a pas demeuré dans la vérité, car il n’y a pas de vérité en lui. Quand il dit un mensonge, il parle de lui-même: car il est un menteur et le père de celui-ci. » – Jean 8: 38-44

Quand ceux qui ne connaissent pas la Kabbale et l’Alchimie lisent les citations précédentes, ils disent: « Je ne comprends pas ». Samael est le cinquième ange, mais Apollo est (Michael מיכאל), le quatrième et Shaddai שדי est le Dieu d’Abraham dans Yesod. Ce n’est que lorsque vous connaissez l’Alchimie, que vous comprenez que Jean le Divin parle de la même Force Solaire Christique dans Yesod. Comme il est écrit:

« Et je vis, et voici, au milieu du trône et des quatre bêtes, et au milieu des anciens, se tenait un Agneau comme mis à mort, ayant sept cornes et sept yeux, qui sont les sept Esprits de Dieu envoyé sur toute la terre. » – Apocalypse 5: 6

Le Christ, l’agneau n’est pas seulement Shaddai שדי, la force Toute-Puissante de Yesod, mais aussi sept cornes ou rayons, et sept yeux ou chakras du système nerveux central dans chacun des sept corps du véritable être humain. De plus, les sept esprits sont aussi les sept forces planétaires, le même Christ qui agit dans ce système solaire, dont les rayons sont positifs et négatifs. C’est précisément le sens de l’Arbre de la Connaissance. L’arbre de la connaissance du bien et du mal a deux serpents: l’un solaire et l’autre lunaire, deux forces. Maître Samael a dit:

« Nostradamus, le grand astrologue qui a vécu au Moyen Âge, a affirmé qu’en 1999 Hercolubus passera près de la Terre, et il a clarifié cela dans ses prophéties quand il a dit: « La nuée fera apparaître deux soleils. » – Samael Aun Weor

Prenons cette prophétie en ce qui concerne l’Alchimie, et nous verrons deux soleils, Tiphereth et Geburah, émergeant de la nuée ou de la brume de Yesod.

« Mais une nuée s’est levée de la terre et a arrosé toute la surface du sol. » – Genèse 2: 6

« Car la nuée de Iod-Havah était sur le tabernacle le jour, et le feu était dessus la nuit, aux yeux de toute la maison d’Israël (Tiphereth), tout au long de leurs voyages (initiations). » – Exode 40:38)

« C’est par lui (Apollo) que les maîtres de la doctrine secrète et tous les étudiants de la bonne loi seront illuminés et s’épanouiront quand Il se relèvera. » – Zohar

Tiphereth et Geburah sont les deux Sephiroth gouvernés par le Soleil, mais la nuée de Yesod qui arrose toute la surface du sol est gouverné par la Lune.

Tiphereth, en soi, est gouverné par le Soleil et Vénus. Quand j’ai expérimenté cette Sephirah Tiphereth, j’ai vu que c’était lié à Vénus et aussi au Soleil; mais alors j’ai compris, et j’ai dit: « Bien, avant que le Soleil ne se lève, Vénus apparaît, et avant que le Soleil ne se couche, Vénus apparaît aussi. » Vénus et le Soleil sont donc liés à l’initiation de Tiphereth. Mais, Geburah n’est pas gouverné par Vénus mais par Mars et le Soleil; la puissance de Mars dans Yesod-Scorpion et le Soleil dans Geburah. Donc, il y a deux soleils liés à notre Monade, ou à l’initiation que nous devons voir intuitivement, et nous le comprenons lorsque nous sommes sur le chemin. Il y a deux soleils dans notre espace psychologique; pas cet espace physique, mais l’espace psychologique et initiatique à l’intérieur de nous. Nous devons voir ces deux lumières, deux soleils.

« Et Dieu a fait deux grandes lumières; la plus grande lumière pour gouverner le jour, et la moindre lumière pour gouverner la nuit: il a fait les (7) étoiles aussi. Et Dieu les a placés dans le firmament du ciel pour éclairer la terre. » – Genèse 1:16, 17

C’est pourquoi il est dit que le cavalier, ou cinquième ange qui apparaît dans le Livre de l’Apocalypse, est un cavalier sur un cheval blanc et son nom est Samael, qui est le maître du feu solaire dans notre physicalité. Nous comprenons le retour des forces solaires dans ces deux Sephiroth de manière alchimique, ainsi nous comprenons le mystère d’Apollo.

Ici, nous avons le Pentagramme avec le Tetragrammaton. Ceci est un puissant symbole du Christ. Voyez comment tous les symboles se rapportent aux sept esprits: dans les bras du Tetragrammaton nous trouvons Mars (♂︎), dans les pieds nous trouvons Saturne (♄), au sommet de la tête nous trouvons Jupiter (♃) et au milieu nous trouvons Mercure (☿) et Vénus (♀︎). Aussi le Soleil (☉) et la Lune (☽), les deux polarités sont au milieu. Les sept esprits sont synthétisés dans le Pentagramme. C’est pourquoi c’est un symbole très puissant du Christ et un symbole des éléments, les cinq éléments:

  • Éther, représenté par l’espace
  • Eau, représentée par la coupe
  • Air, représenté par le bâton
  • Feu, représenté par l’épée
  • Terre, représentée par l’Étoile de David

Mais voyez que le Tetragrammaton ou le Pentagramme dans ce cas a Alpha et Omega, le commencement et la fin. L’Oméga (Ω) est ici à l’envers, afin de montrer que les forces du sexe – qui sont là dans l’Oméga, le grand O (Ω) – doivent remonter à travers le Caducée de Mercure et par les forces de Vénus. C’est ce qui se trouve entre Alpha et Omega, les nombreuses forces du Caducée, l’Alchimie. C’est ce que le Pentagramme nous enseigne. C’est pourquoi lorsque nous avons dit Alpha et Oméga dans le Pentagramme, nous comprenons que la lettre Oméga (Ω) se trouve dans les organes sexuels.

Dans l’Alchimie, nous demandons: « Où dans ma physicalité puis-je trouver l’Absolu Solaire, cette force qui est l’Alpha qui descend à différents niveaux et étapes et se cristallise finalement dans ma physicalité. Où est-ce? » Ce grans O, ou Oméga, est dans le sexe. C’est là que nous trouvons notre propre Absolu Solaire particulier. Voilà pourquoi la loi du Trogoautoegocrate Cosmique Commun déclare que toutes les forces que l’Absolu Solaire envoie dans l’univers doivent revenir à l’Absolu, pour que ce cercle ou circuit puisse continuer à créer de nouveaux systèmes solaires. L’énergie descend de l’Absolu et y revient. C’est le circuit de l’énergie.

Ainsi, la lumière solaire absolue se termine au centre même de notre terre philosophale, qui est appelée le corps physique; et au centre même de cette planète aussi, qui est la Lumière Astrale, le Christ.

« Et (Od אד) une brume monta (du cœur) de la terre et arrosa toute la surface du sol (האדמה H’Adamah). » – Genèse 2: 6

C’est pourquoi à Delphes, vous avez trouvé les prêtresses qui étaient dans un trépied au milieu d’un puits, un puits sans fond avec des vapeurs de la terre qui s’en élèvent. La prêtresse ou le prêtre et les grands voyants ont dit que ces vapeurs venaient du centre de la Terre, de la neuvième sphère, qui est la Lumière Astrale qui descend de l’Absolu. C’est pourquoi ces prêtresses entreraient en extase en recevant ces vapeurs dans leur physicalité (et arroseraient toute la surface de leur sol) et fessaient des prédictions et des prophéties. C’est pourquoi elles étaient appelées prêtresses d’Apollo, parce que אד Od, la force sexuelle créatrice féminine de la Terre, Malkuth, est plus réceptive aux forces solaires. La Terre, le sol, est féminine.

Elles étaient appelés pythonisses, un nom dérivé de Pythie, de Pytho, qui dans le mythe était le nom original de Delphes. Il est dit qu’à la naissance d’Apollo, la première chose qu’il fit fut de tuer le python, un serpent maléfique; en d’autres termes, la mauvaise cristallisation négative de la Lumière Astrale en nous, qui est appelée l’organe Kundabuffer. C’est la première tâche d’Apollo ou du Christ en nous: annihiler ce python. Mais les prêtresses étaient appelées les pythonisses parce qu’elles étaient des serpents d’airain, des prêtresses de Pythie, la lumière de la Kundalini ; ainsi, leurs prédictions étaient positives.

Le dragon et Michael, Apollo tuant le dragon, etc., ce sont tous le même mythe qui renferme le mystère d’Apollo, qui est lié à votre cœur. Pourquoi? N’oubliez pas qu’Apollo a deux L. C’est pourquoi de nombreux investigateurs disent qu’Apollo était bisexuel. Si nous prenons ce terme 50 ans en arrière, il est compris dans le bon contexte, mais de nos jours, non! Aujourd’hui, ce mot est très pollué; de nos jours, être bisexuel, c’est être dégénéré. Donc, Apollo n’était pas bisexuel dans ce sens. Être réellement « bisexuel », c’est être hermaphrodite ou androgyne; ce qui signifie, ayant les deux polarités. La femme a la polarité solaire et l’homme a la polarité solaire: féminine et masculine. C’est pourquoi Apollo était androgyne, et pas seulement Apollo mais tous les Dieux de l’Olympe étaient androgynes, tous les Sephiroth sont androgynes. C’est pourquoi Abba et Aima, père et mère, notre propre Jah-havah particulier ont les deux polarités. Jah, la masculine, et Havah, la féminine. Havah est la façon Hébraïque de dire Eve. Ces deux, Jah-havah sont androgynie, les deux polarités dont nous parlons dans de nombreuses conférences. C’est ainsi que les deux L d’Apollo, ces deux Lameds se rapportent au cœur; c’est le cœur qui connaît l’Alchimie, le cœur qui connaît la connaissance du Bien et du Mal. Le grand Oméga est la transmutation de la force sexuelle à travers le Caducée de Mercure.

Qui est mercure? Mercure est Shiva, la force mercurielle, la matière sexuelle que nous devons transformer, car il existe de nombreux types de mercure. Et c’est à travers l’amour, Vénus, que nous transformons le mercure brut, le semen, en énergie, afin de libérer l’âme du mercure. Et de l’âme du mercure, nous extrayons et éveillons le troisième type de mercure qui est le mercure fécondé, qui en Alchimie est appelé soufre. Lorsque nous y parvenons, nous créons à l’intérieur de nous-mêmes, avec le pouvoir du soleil, la lumière solaire, nos corps solaires intérieurs, c’est ce que le soleil veut. Mais il utilise tous ses sept esprits pour le faire à l’intérieur. Vous voyez que ce n’est pas seulement le soleil, mais les sept planètes autour de vous et les 12 constellations qui travaillent à l’intérieur de vous lorsque vous entrez sur le chemin de l’Alchimie.

Tous ces archétypes sont régis par Apollo.

À côté de cette citation, nous trouvons cette belle image de Michel-Ange. Coïncidence? Non. Nous voyons le lien entre Michel-Ange, l’ange Michel, et sa décision de peindre le Christ comme Apollo. Il a peint Apollo par la croix, car c’est ce qu’est le Christ. Il travaille avec la croix: le phallus masculin vertical et le vagin féminin horizontal connectés. C’est le lingam-yoni des Grecs dont nous avons besoin pour éveiller le feu. Voici la vierge.

Michel-Ange, le grand peintre, les a tous peints nus à l’origine, même la Vierge Marie, mais quand ces prêtres à ce moment-là sont venus voir ce qu’il a peint, ils ont été scandalisés: « Non! Notre Seigneur nu! » ils ont dit. Et Michel-Ange a dit: « La vérité est nue! » Mais, les prêtres moralisateurs ont obligé leurs peintres à couvrir le sexe et peindre Marie de cette façon; mais à l’origine, ils étaient complètement nus, comme dans les œuvres des anciens Grecs, où l’on retrouve Vénus nue, Apollo nu. Couvrir la vérité est ce que cette humanité aime, couvrir la vérité de mensonges. Malheureusement, nous n’avons pas pu trouver le Jésus nu et c’est le seul que nous ayons pu trouver, mais peut-être que quelqu’un dans le futur mettra la vérité nue, parce que Jésus dit « Je suis la vérité! » Et si vous couvrez la vérité de voiles, alors vous ne pouvez pas voir la vérité. Nous dévoilons cela pour que vous puissiez voir la vérité et il dit: « Voici, il vient avec des nuées… »

Quand je dis des nuées, cela me rappelle ce que nous avons dit dans une autre conférence, concernant la colonne de nuées qui guidait les Israélites dans le désert pendant la journée et la colonne de feu la nuit.

« Voici, il [le Soleil, Apollo Ἀπόλλω] vient avec des nuées; et tout œil le verra, et ceux qui l’ont percé; et toutes les familles de la terre se lamenteront à cause de lui. Même ainsi, Amen. Je suis l’Alpha et l’Oméga [le Soleil, Apollo Ἀπόλλω], le commencement [le lever du soleil] et la fin [le coucher du soleil], dit le Seigneur, qui est, et qui était, et qui sera, le Tout-Puissant… ses yeux étaient comme une flamme de feu; et ses pieds semblables à de l’airain fin, comme s’ils brûlaient dans une fournaise; et sa voix comme le son de nombreuses eaux. Et il avait dans sa main droite sept étoiles; et de sa bouche sortait une épée tranchante à deux tranchants: et son visage était comme le soleil brillant dans sa force. Je suis l’Alpha et l’Omega [le Soleil, Apollo Ἀπόλλω], le premier et le dernier [shakti potentiel]: et, ce que tu vois, écris dans un livre, et envoie-le aux sept églises qui sont dans (la moelle épinière) Assiah [le monde de la matière]. » – Apocalypse 1

Ainsi, Jésus est le mystérieux Dieu hyperboréen ou solaire qui s’est manifesté dans cette race racine, pour cette humanité. C’est pourquoi le Christianisme a prospéré en Grèce. C’est pourquoi Paul – que nous trouvons entre Alpha et Omega, A-PAUL-O – a diffusé les enseignements du Christianisme. Ils ont reconnu la lumière solaire. Mais ce grand Dieu qui s’est réincarné comme Apollo était Jeshua, un nom qui signifie « sauveur » en Hébreu.

Afin de voir le mystère de Jésus, nous devons comprendre ce que Ponce Pilate, qui représente le mental, dit au sujet de la crucifixion:

« Dans le futur, beaucoup de gens attendront la venue de ce grand Dieu solaire, mais parce qu’ils sont aveugles et fanatiques, ils ne connaissent pas le mystère de ce fils de Dieu. Le fils de l’Absolu, Apollo. Écrivons donc en Latin, en Grec et en Hébreu, afin qu’ils puissent dévoiler le mystère de Jésus. »

« Et il arriva que, pendant que j’avais (Paul) fait mon voyage, et que je m’approchais de Damas vers midi (douze heure dans le jour), soudainement (Apollo) brilla (comme Alpha et Omega) du ciel une grande lumière autour de moi. Et je suis tombé à terre, et j’ai entendu une voix me disant: Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? Et j’ai répondu: Qui es-tu, Seigneur? Et il m’a dit: Je suis (Alpha et Oméga) Jésus de Nazareth (Aberamentho), que tu persécutes. Et ceux qui étaient avec moi ont vu la lumière et ont eu peur; mais ils n’ont pas entendu la voix de celui qui m’a parlé. » – Actes 22: 6-9

Malheureusement, les gens étudient uniquement le panthéon Hébreu, les enseignements Hébreux, mais ne se plongent jamais dans le panthéon Grec ou Romain. Ici, nous allons dans le panthéon Latin et le panthéon Grec, afin que vous puissiez comprendre que tout a de la sagesse, pas seulement le panthéon Hébreu. Vous trouvez Chokmah, Christ, Sofia, dans le panthéon Grec, le panthéon Latin, le panthéon Hindou, et partout, parce que la lumière solaire, Apollo brille partout, mais surtout dans la zone Hyperboréenne. C’est pourquoi le peuple Polonais aime beaucoup le Christ, car il est proche du pôle. Mais pas seulement les Polonais, tous ces Européens qui viennent de l’Hyperborée. C’est pourquoi les Nordiques s’y rapportent. C’est ce que vous devez comprendre, ce mystère que nous dévoilons ici qui est pour tout le monde. Mais vous n’avez pas besoin d’être pâle et aux yeux bleus pour travailler en Alchimie. Peu importe la couleur de votre peau ou la couleur de vos yeux, car la vraie lumière brille à l’intérieur de votre cœur, qui est toujours brillante. Et c’est le point: cette lumière est Apollo. C’est pourquoi Maître Jésus, lorsqu’il est descendu du treizième Aeon, l’Ain, il a dit dans la Pistis Sophia:

« C’est pour cette raison que je vous ai choisis en vérité depuis le commencement jusqu’au premier mystère. Réjouissez-vous donc et exultez, car lorsque je me suis mis en route pour le monde, j’ai apporté dès le commencement avec moi douze pouvoirs, comme je vous l’ai dit depuis le commencement, que j’ai pris aux douze sauveurs du Trésor de la Lumière, selon le commandement du Premier Mystère. Je les ai ensuite jetés dans le ventre de vos mères [divines], quand je suis venu dans le monde, c’est-à-dire celles qui sont dans vos corps aujourd’hui. Car ces pouvoirs vous ont été donnés avant le monde entier, parce que vous êtes ceux qui sauveront le monde entier, et afin que vous puissiez supporter la menace des régisseurs du monde et les douleurs du monde et ses dangers et toutes ses persécutions que les régisseurs de la hauteur vous apporteront. Car de nombreuses fois, je vous ai dit que j’avais apporté le pouvoir en vous des douze sauveurs qui sont dans le Trésor de la Lumière. C’est pourquoi je vous ai dit depuis le commencement que vous n’êtes pas du monde. Je n’en suis pas non plus. Car tous les hommes qui sont dans le monde ont obtenu leur âme du [pouvoir des] régisseurs des Aeons. Mais le pouvoir qui est en vous vient de moi; vos âmes appartiennent à la hauteur. J’ai apporté douze pouvoirs des douze sauveurs du Trésor de la Lumière, les retirant de la partie de mon pouvoir que j’ai reçue en premier. Et quand je m’étais mis en route pour le monde, je suis venu au milieu des régisseurs de la sphère et j’ai eu la forme de Gabriel l’ange des Aeons; et les régisseurs des Aeons ne m’ont pas reconnu, mais ils pensaient que j’étais l’ange Gabriel [mieux dit: Geburah-El]. »

Vous voyez, Geburah est caché dans Gabriel. Gabriel est réellement Geburah-El, le Dieu de Geburah; c’est cette force qui descend de Geburah (la cinquième Sephirah) dans Malkuth ou nous dirons dans Yesod, la force sexuelle. Quand on sent la puissance sexuelle, c’est Geburah qui donne cela à l’homme, pour qu’il ait une érection, et à la femme pour son humidité sexuelle. Cette puissance, cette force sexuelle, descend de Geburah dans Yesod la force sexuelle, chez les hommes et les femmes. C’est pourquoi Yesod, Gabriel en Hébreu est Geburah-El, le Dieu de Geburah, ou « l’homme puissant ». Gabriel est représenté par l’homme puissant, la force puissante. Mais cette force puissante, Geburah-El est dans sa profondeur Samael, le Dieu des volcans; le feu qui est au centre de notre Terre Philosophale ainsi que de la planète Terre.

Maître Jésus a dicté la citation ci-dessus dans la Pistis Sophia. Ici, il parle du premier mystère. Qui est le premier mystère? Kether, la première émanation de la lumière, le Theomertmalogos. Lorsque Chokmah, le sauveur, s’incarne, cette lumière émane de Kether, le Père, le premier mystère du Theomertmalogos, c’est-à-dire « au commencement », « Berashyth ».

« Le commencement créa Elohim בראשית ברא אלהים -Berashyth Bera Elohim. » – Genèse 1: 1

« Prana est le Christ Vital ou le Grand Souffle. Ce Christ Vital est transformé en Akasha, au sein duquel le Fils, le Premier Engendré, le Purusha de chaque être humain, est caché.

Akasha est modifié en Éther, et l’Éther est transformé en Tattvas. Les Tattvas sont à l’origine du feu, de l’air, de l’eau et de la terre. Par conséquent, tout ce qui existe, tout ce qui a été et tout ce qui doit venir vient du Grand Souffle, du Christ Cosmique, de l’Armée de la Voix, dont le commandant suprême est Jésus-Christ (maître Aberamentho).

Paranishpanna (bonheur absolu) sans Paramartha (conscience éveillée) n’est pas le bonheur.

Jésus-Christ (maître Aberamentho) a atteint Paramartha et Paranishpanna; néanmoins, il a renoncé au bonheur de (Ain) l’Absolu Immanifesté pour venir sauver les êtres humains et les Dieux.

Lorsque les Elohim ou les glorieux Dhyanis ont commencé à tisser dans le métier à tisser de Dieu, ils ont pleuré de douleur en contemplant le crépuscule de la Lumière Incréée qui semblait couler comme un affreux soleil couchant. Alors, Jésus-Christ (maître Aberamentho), le grand Paramarthasatya, a traversé le Dhyani-pasa et est entré dans le jardin cosmique pour sauver les Dieux, dont d’innombrables étincelles virginales ou Jivas sont en train d’involuer et d’évoluer pendant ce Mahakalpa.

Moi, Samael Aun Weor, j’ai été témoin de toutes ces choses. J’ai vu quand ce Grand Être est entré dans le sanctuaire et a signé un pacte de salut pour les êtres humains et il s’est crucifié sur sa croix. J’ai été témoin de l’aube du Mahamanvantara et je rend témoignage de toutes ces choses.

Plus tard, à l’aube de la quatrième ronde, le Maître a envoyé son Bouddha pour qu’il se prépare dans cette vallée de larmes. Ce Bouddha est son âme appelée Jésus. » – Samael Aun Weor.

Ce fut le commencement des Elohim avec le maître Aberamentho, maître de la lumière, qui descendit avec 12 sauveurs, ou 12 pouvoirs. En d’autres termes, le Christ est 12: 12 forces. C’est pourquoi il a choisi 12 apôtres. Il explique que chacun d’eux faisait partie de lui parce que nous faisons tous partie du Seigneur. Lorsque vous avez une expérience avec le Seigneur dans le monde de Chokmah, vous constatez qu’il n’y a pas de personnalité à ce niveau. Vous ne direz pas: « Oh, j’ai expérimenté Chokmah, la deuxième sephirah qui se rapporte au fils, Christ, et j’ai vu que c’est Jésus » Non. Si vous vous concentrez sur Jésus, vous le verrez. Si vous vous concentrez sur Krishna dans Chokmah, vous verrez Krishna et aussi Krishnamurti.

Maître Samael Aun Weor a déclaré:

« Beaucoup a été dit au sujet d’Alcyone (Grec: Ἁλκυόνη), et cela nous invite à réfléchir. Une fois, étant dans les dimensions supérieures, j’ai dû converser longuement avec lui. J’ai ensuite vérifié qu’il était vraiment un adepte de la grande Fraternité Blanche. Il a beaucoup mentionné l’étoile Alcyone et a également fait référence à Krishnamurti. D’une certaine manière, il a associé Krishnamurti à cette étoile. C’est profondément significatif. »

« Nous tous, les frères et sœurs endotériques Gnostiques, nous nous sommes proposés d’investiguer sur le cas de Krishnamurti dans les mondes supérieurs. Après de nombreux travaux patients, nous sommes arrivés aux conclusions suivantes:

Premièrement: chaque être humain est un trio de corps, d’âme et d’esprit.

Deuxièmement: lorsque l’esprit [Chesed / Atman] vainc la matière, il devient un bouddha.

Troisièmement: Lorsque l’âme [Tiphereth / Manas] se purifie et se sanctifie, alors elle est appelée un bodhisattva.

Quatrièmement: l’esprit de Krishnamurti est un bouddha.

Cinquièmement: L’âme de Krishnamurti est un bodhisattva.

Il y a beaucoup de bouddhas en Asie qui n’ont pas encore incarné le Christ.

Il y a un rayon dans chaque être humain qui nous unit à l’Absolu. Ce rayon est notre resplendissant dragon de sagesse, le Christ intérieur, la couronne séphirotique.

Les bouddhas qui n’ont pas incarné le Christ intérieur ne se sont pas encore Christifiés.

Le bouddha de Krishnamurti a déjà incarné son resplendissant dragon de sagesse, son rayon particulier, son propre Christ intérieur (son Glorian). » – Samael Aun Weor

Personnellement, j’ai décidé d’investiger sur (Alcyone) Krishnamurti à travers la méditation, car la seule façon d’investiguer vraiment sur un Maître est de méditer dans Chokmah; ainsi, au niveau de Chokmah, je me suis concentré sur Krishnamurti. Et puis j’ai eu une expérience avec Krishnamurti, mais dans cette expérience, j’étais Krishnamurti, même s’il était bien sûr encore en vie à ce moment-là. Il est impossible qu’il y ait deux Krishnamurtis, mais j’ai alors compris que j’avais pénétré dans Chokmah où tout le monde est un: à ce niveau, il n’y a pas de personnalité.

Si au niveau de Chokmah, si vous voulez investiguer sur qui est Jésus, vous vous verrez comme Jésus. Si je veux investiguer sur vous, alors je deviendrai vous, car comme il l’explique, toutes les âmes ont émané de Lui, Chokmah, Christ.

Celui qui parle dans cette citation est le Christ, Apollo, la lumière solaire. Nous venons tous de cette lumière. Malheureusement, nous sommes pris au piège dans cette matière et c’est pourquoi nous ne voyons pas que nous sommes tous une seule et même force.

Donc, lorsque nous marchons sur le chemin, nous découvrons qui est cet Apollo. Si vous voulez vous concentrer sur Apollo dans Chokmah, vous verrez ce qu’Arjuna a vu quand il a demandé à Krishna « montrez-moi votre forme universelle ». Arjuna est entré en Samadhi et a vu Vishnu, la forme universelle de Krishna qui est des milliers d’individus en lui. C’est parce que tout le monde est un en Christ. C’est pourquoi le Maître explique que les principales forces de tout système solaire sont celles qui sont déjà devenues un avec le Christ; ce sont les sept Logoi, etc. qui sont déjà un avec lui. Les 12 constellations et toutes les étoiles qui brillent dans la Ceinture Zodiacale sont déjà devenues un avec le Christ. C’est pourquoi ils brillent.

Si nous suivons le chemin, finalement, dans le future, nous serons une autre de ces étoiles brillantes dans l’espace; mais en ce moment, nous sommes l’obscurité. Notre Terre est vide et sans forme, alchimiquement parlant. Nous devons travailler avec ces idées solaires pour naître spirituellement, intérieurement. C’est le Trésor de la Lumière. Quel est le Trésor de la Lumière? L’Ain Soph Aur, l’Absolu Solaire. Si nous y pénétrons, nous découvrons l’unité multiple parfaite; que nous sommes au fond de cette unité multiple parfaite.

Vous voyez, ici c’est la terre, et si vous travaillez avec l’Arbre du Bien et du Mal, l’Arbre de la Connaissance trouvé au milieu de l’Arbre de Vie, vous finirez par devenir un homme solaire. Un homme solaire est quelqu’un qui s’est développé dans l’Arbre de Vie et l’Arbre de Connaissance du Bien et du Mal, et qui est devenu un avec Apollo, Christ.

Alors maintenant, vous comprenez pourquoi, de nos jours, le chapitre 9 du Livre de l’Apocalypse déclare qu’une étoile tombe du ciel avec une clé du puits sans fond, et que la connaissance est cette connaissance que nous donnons maintenant et son nom en Grec est Apollyon. Si nous ne suivons pas les règles, alors il détruira cette humanité qui est lunaire, qui est de gauche, qui est Abbadon (אבדון). Abba אב, en Hébreu signifie « père »; adon אדון, signifie « monsieur ». Adonai אדני dans Atziluth est le seigneur de Malkuth. En Hébreu Abbadon (אבדון) est écrit de droite à gauche, quand ils veulent vous parler respectueusement, ils diront Adon אדון puis votre nom, comme dans cet opéra Italien quand ils disent Don Giovanni.

« Et (Od אד) une brume monta de (Malkuth) la terre, et arrosa toute la surface du sol. » – Genèse 2: 6

Ainsi, la lettre א Aleph (symbole de l’Esprit) dans le nom Abbadon אבדון est composée alchimiquement, de droite à gauche et en bas, comme suit: d’Ob אב (Chesed) à Od אד (Geburah) jusqu’à Aun און virilité ou luxure dans Yesod. Rappelez-vous qu’il y a deux chemins devant nous, le chemin lunaire de la seconde mort, ou le chemin solaire de la mort psychologique pour la révolution de la conscience : pour la voie lunaire, Abbadon אבדון, il est écrit :

« Car c’est un feu qui consume jusqu’à la destruction (אבדון- Abbadon), et qui déracinerait chaque (mal) que je récolte » – Job 31: 12

Et la voie solaire qui est évidemment Aπόλλων Apollyon ou Apollo. En d’autres termes, sublimer la lumière du Nu « 𝛎 » d’Apollon Aπόλλων à partir de Yesod jusqu’à l’Ain Soph Aur.

« Car je l’ai dit, la Miséricorde (Ob אב, Abraham אברהם -Chesed- חסד) sera édifiée pour toujours: ta fidélité tu établiras dans les cieux même. » – Psaume 89: 2

« Car il est écrit qu’Abraham (Ob אב, Abraham אברהם -Chesed- חסד) a eu deux fils (avec Od אד), l’un (Od אד) par une servante, l’autre (Od אד) par une femme libre. Mais celui qui était de la servante (Od אד) est né selon la chair; mais celui de la femme libre (Od אד) était par la promesse. Lesquelles choses sont une allégorie: car celles-ci (deux Od אד) sont les deux alliances; celle du mont Sinaï, qui est engendré à l’esclavage, qui est Agar. Car cette Agar est le mont Sinaï en Arabie, et répond à Jérusalem qui est maintenant, et est en esclavage avec ses enfants. Mais Jérusalem qui est au-dessus est libre, qui est notre mère à tous. Car il est écrit: Réjouis-toi, stérile qui n’enfante pas; cri et pleure, toi qui enfante; car la désolée a beaucoup plus d’enfants que celle qui a un mari.

Or, nous, frères, comme Isaac l’était, nous sommes les enfants de la promesse (mieux dit, les enfants d’Aun און, la virilité spirituelle, le commencement de la force spirituelle d’Ob אב, Abraham אברהם -Chesed). Mais comme alors celui (Nephesh-נפש, l’ego) qui est né selon la chair a persécuté celui (Neshamah-נשמה, l’âme) qui est né selon l’Esprit (le Ruach-רוח), il en est de même maintenant. Néanmoins, que dit l’Écriture? Chassez la servante et son fils: car le fils de la servante ne sera pas héritier avec le fils de la femme libre. Ainsi donc, frères, nous ne sommes pas des enfants de la servante, mais de la libre. » – Galates 4:22 -31

Public: Au début de ce grand jour cosmique, Saturne a neutralisé Ouranos, ce qui signifie l’émergence de la ronde Saturnienne à partir de l’Absolu Solaire, mais ensuite vous avez dit qu’Ouranos apparaît à nouveau puisque Chokmah se rapporte à la ronde Solaire, et Chokmah est Ouranos. Existe-t-il une relation entre l’Ouranos de la ronde solaire et l’Ouranos qui est castré au début du grand jour cosmique?

Instructeur: L’Ouranos des première et deuxième rondes est un dédoublement du Chaos. Ouranos gouverne les glandes sexuelles. Même maintenant, nous sommes régis par Ouranos, dans cet age du Verseau, parce que Verseau est régi par Ouranos. Ainsi, la descente d’Ouranos d’Ourania, de l’Ain Soph, du Chaos, est allégorisée de différentes manières par les différents abîmes, ou pralayas, comme nous l’avons déjà expliqué ici. C’est le dédoublement du Christ Cosmique ou la Lumière Incréée de l’Absolu, l’Ain Soph Aur, dans les différentes rondes, à savoir les rondes Saturnienne, Solaire, Lunaire et Terrestre. Dans toutes ces rondes, Ouranos est toujours là, mais à différents niveaux. Méditez sur cela et vous le verrez. Rappellez vous:

« Au commencement, Elohim (Theomertmalogos) créa (Ouranos) le ciel et (Gaia) la terre. Et (Gaia en tant qu’Akasha ou ākāśa आकाश) la terre était (dans le Chaos, c’est-à-dire) sans forme et vide; et l’obscurité était sur la surface de l’Abîme. Et (Éros) l’Esprit d’Elohim s’est déplacé sur la surface des eaux (créatrices). Et Elohim a dit: Que la lumière soit: et la lumière fut. » – Genèse 1: 1-3

Public: J’ai entendu le nom de nombreuses divinités liées au Soleil Spirituel Absolu, mais je n’ai pas entendu parler d’Avalokiteshvara, est-ce la même chose?

Instructeur: Oui, Avalokiteshvara, Kuan Yin, Chenrezig, etc., du Bouddhisme, du Taoïsme et d’autres, représentent la même chose. Les nombreuses armes et mains d’Avalokiteshvara représentent les nombreuses manifestations du Soleil Spirituel Absolu. Donc, c’est le même symbole.

Public: L’Ain Soph est-il le même que la Mulaprakriti ou est-ce un autre symbole?

Instructeur: Oui, l’Ain Soph est la Mulaprakriti ou la racine de la Prakriti. Mulaprakriti est l’aspect féminin de l’espace, l’Ain Soph, d’où tous les univers émergent et reviennent; c’est le mahamanvantara et le mahapralaya, qui se rapportent au cercle complet qui commence dans l’Ain Soph. Mulaprakriti, la manifestation de la matière ou des différentes Prakritis, parce que dans le Gnosticisme nous étudions les cinq aspects de la Prakriti ou la Mère Divine, qui est liée au Pentagramme. Ainsi, le premier aspect est la Mulaprakriti.

Public: Vous avez lié Geburah au sang et au corps physique et je veux savoir si Geburah est également lié à la volonté?

Instructeur: Oui, Geburah est martien et solaire et est lié à la volonté, à la puissance. Geburah est liée au Soleil et à Mars, car dans le monde d’Atsiluth, elle est liée à Elohim Gibor, Elohim Gebur ou Geburah, les Dieux et Déesses de Geburah, le rayon positif de Mars. À travers le cœur, la puissance de Geburah descend dans Yesod, ainsi, Geburah nous donne la puissance sexuelle à travers le sang. Lorsque nous transmutons la puissance sexuelle de notre énergie sexuelle, nous développons alors la volonté intérieure. Au début, nous sommes très faibles, car en tant qu’animaux, nous sommes habitués au déversement de la force solaire sexuelle. Mais, lorsque nous commençons à transmuter la force sexuelle, notre volonté, qui est très faible, se renforce. Ainsi, notre volonté devient toute-puissante. C’est cette puissance, cette volonté que votre Dieu particulier et individuel veut. C’est pourquoi dans le Gnosticisme, nous disons, notre devise est Thelema (Grec pour la volonté).

Public: L’Ain Soph est-elle féminine?

Instructeur: En tant qu’utérus de l’univers, oui, l’Ain Soph est féminine et doit être fécondée.

Public: Par l’Ain Soph Aur?

Instructeur: Non, par l’Ain; l’Ain Soph Aur, en utilisant cette similitude est le Fils, le Soleil Spirituel Absolu ou l’Absolu Solaire. Ainsi, lorsque nous nous référons à l’Absolu, nous devons comprendre que l’Absolu est une vénérable obscurité éternelle.

« La sagesse ancienne déclare que l’obscurité est en elle-même Père / Mère et que la Lumière (Apollo) est son Enfant.

Il est évident que la Lumière Incréée a une origine inconnue, absolument inconnaissable pour nous.

En aucun cas, nous n’exagérons si nous soulignons l’idée que l’origine de la Lumière Incréée est l’obscurité. » – Samael Aun Weor

Néanmoins, la manifestation des deux polarités universelles, à savoir la matière et l’énergie, émerge de l’Absolu. Ainsi, l’Absolu Solaire, l’Ain Soph Aur est le Protocosmos ou premier cosmos. Aur en Hébreu est « lumière », la première manifestation de l’Absolu, qui n’est pas visible à travers les télescopes, parce qu’elle est au sein du divin inconnaissable. C’est cette Séité que nous appelons Christ Cosmique, la dimension zéro ou septième. De l’Ain Soph Aur vient la création, les rondes manifestées, que nous avons nommées, l’époque Saturnienne, l’époque Solaire, l’époque Lunaire et maintenant, notre époque Terrestre.

Public: Donc, dans le Mahapralaya, rien ne revient dans l’Ain mais dans l’Ain Soph?

Instructeur: Oui, dans le Mahapralaya, tout revient à l’Ain Soph.

Public: Jésus est-il entré dans l’Ain?

Instructeur: Oui, il l’a fait! Pour entrer dans l’Ain, il faut obtenir le droit. Pour obtenir ce droit, il faut aider différentes humanités à travers différents jours cosmiques, parce que la loi du Christ est le sacrifice. Ainsi, lorsque ces êtres qui ont atteint le niveau des cosmocréateurs acquièrent ce droit, ils entrent dans l’Ain. Jésus-Christ, le Maître Aberamentho a acquis ce droit il y a longtemps. Néanmoins, il a quitté l’Ain, afin de venir dans cet univers pour aider, afin de nous montrer le chemin, car il a déjà acquis ce droit. Lorsque cette planète disparaîtra, il entrera à nouveau dans l’Ain. D’autres Dieux tentent d’entrer dans le treizième Aeon, l’Ain, car la plupart des Dieux qui apparaissent en ce Jour Cosmique appartiennent au douzième Aeon, l’Ain Soph. La Mère Divine immanifestée est l’Ain Soph.

Public: À l’époque polaire, n’y avait-il pas de terre physique ou de corps physiques?

Instructeur: À l’époque polaire, ils étaient physiques, mais pas aussi denses que nous le sommes actuellement, car ils étaient la première manifestation de la matière. Ainsi, la manifestation physique dont nous parlons ici se manifeste à tous les niveaux. Quand nous disons physique, nous parlons de Malkuth, de matière, de manifestation, mais ce Malkuth n’était pas comme notre Malkuth tridimensionnel; il était très subtil par rapport à notre manifestation physique grossière dans cette ronde Terrestre. Nous devons méditer à ce sujet afin de mieux le comprendre. Il y a toujours de la matière physique dans toutes ces rondes, mais à différents niveaux. Le niveau dans lequel se trouve actuellement notre matière physique est un niveau très dense et brut. Le problème est que les gens pensent que la vie ne s’exprime que dans le monde tridimensionnel. Par exemple, des maîtres ressuscités existent dans la quatrième dimension, que nous appelons Eden; cet Eden n’est pas la vie tridimensionnelle mais tétra-dimensionnelle. Ces maîtres ont des corps physiques similaires à nous, mais supérieurs, leur physicalité est immortelle. Dans ce monde tridimensionnel, nous avons des physicalités mortelles, du fait que nous sommes des animaux fornicateurs. Il y a d’autres physicalités très élevées qui sont incompréhensibles pour nous.

Public: Samael monte un cheval blanc et il y a beaucoup de chevaux blancs dans les mythes Grecs, ainsi que Mohammed monte un cheval blanc, quels sont les symboles de ce cheval blanc?

Instructeur: Le cheval blanc représente Malkuth, la physicalité, la matière physique purifiée; le cavalier du cheval blanc représente celui qui maîtrise très bien sa physicalité, c’est-à-dire un cheval blanc ou cheval ailé contrôlé par l’Être. Ainsi, le pégase ou la licorne ou le cheval blanc, cet animal à quatre pattes représente Netzach, Hod, Yesod et Malkuth, que nous devons contrôler.

Public: Donc, ces quatre jambes sont le symbole des quatre corps de péchés que nous avons en même temps?

Instructeur: Oui, mais blanc, purifié, maîtrisé. Voyez vos trois cerveaux dans votre physicalité. Le Livre de l’Apocalypse a également parlé des quatre chevaux, à savoir, les chevaux blanc, rouge, noir et jaune, qui se rapportent aux quatre Sephiroth inférieurs, à différents niveaux. Il faut savoir étudier le Livre de l’Apocalypse, car c’est un livre alchimique, kabbalistique très profond… si profond que personne ne le comprend. À certains égards, il est bon de savoir que l’on comprend ce livre, car personne ne l’a modifié. Les autres livres de la Bible sont modifiés, falsifiés, mais le Livre de l’Apocalypse est intact, car personne ne le comprend.

Public: Dans la diapositive qui montre la peinture de la Chapelle Sixtine, il y a une citation qui dit:

« Et il avait dans sa main droite sept étoiles; et de sa bouche sortait une épée tranchante à deux tranchants: et son visage était comme le soleil brillant dans sa force. »

Est-ce la même épée que la parole enflammée des maîtres ressuscités?

Instructeur: Bien, nous devons comprendre que – comme nous le montrons dans le graphique de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal – la parole fleurit dans Daath, dans le larynx, au niveau de la gorge, qui est la Sephirah du mystère Tantrique, lié au chakra Vishuddha. Ainsi, lorsque le feu atteint ce niveau, la connaissance vous est accordée, comme en ce moment, je vous donne cette connaissance grâce à ma langue, car sans langue je ne peux pas parler. Ainsi, ma langue dans ce sens est « une épée tranchante à deux tranchants » parce que je vous dis une vérité, qui est cachée dans le langage cryptique ou le tranchant gauche, mais la dévoilant avec la lumière du tranchant droit, c’est-à-dire, avec l’explication de celui-ci, tel est le sens de « épée à double tranchant. »

Celui qui a le pouvoir dévoile des choses cryptiques à son propre niveau, car les significations des mythes qui sont écrits dans tous les livres sacrés ont plusieurs niveaux. Nous le dévoilons au niveau de Samael Aun Weor, le régisseur du cinquième rayon, parce que nous appartenons au cinquième rayon.

Public: Est-ce lié au Bouddhisme, quand ils parlent de Sutras lorsque le Bouddha enseigne aux capacités de différentes personnes en tant que vérités conventionnelles adaptées aux capacités des personnes et à cette vérité absolue, est-ce le même type d’aphorisme?

Instructeur: Oui, « l’épée à double tranchant » est les deux vérités ou conduites de la vie dans le Bouddhisme, celui qui s’éveille peut voir la vérité cachée, nue ou la vérité absolue. Comprenez, ceux qui sont sur le chemin peuvent interpréter ces vérités à différents niveaux. Ceux qui sont complètement aveugles ne peuvent lire que la lettre morte, car ils ne peuvent pas voir l’esprit qui vivifie la lettre.

Public: Comme Nietzsche qui parle de l’Apollonien et du Dionysien qui s’opposent?

Instructeur: Lorsque Nietzsche parle d’Apollonien, il se réfère à Apollonius de Tyana, qui se rapporte en effet à cette vérité, car Apollonius était un disciple d’Apollo, cela est évident, dans son propre nom. Maintenant, l’autre Dionysius est lié au mystère du Bien et du Mal, l’Arbre de la Connaissance ou l’Alchimie. Dionysius est le Dieu de la vigne, dont l’opposé est Bacchus. De nos jours, les gens organisent des Bacchanales, où ils abusent du vin ou de l’énergie solaire, l’énergie sexuelle du Dieu de la vigne, qui est le vrai vin de la spiritualité. Comme l’a dit le maître Jésus:

« Je suis la véritable vigne, et mon Père est le vigneron. Chaque branche en moi qui ne porte pas de fruit, il enlève; et chaque branche qui porte du fruit, il la purge, afin qu’elle produise plus de fruit. Maintenant, vous êtes purs par la parole que je vous ai dite. Demeurez en moi et moi en vous. Comme la branche ne peut pas porter de fruit d’elle-même, sauf si elle demeure dans la vigne; vous non plus, sauf si vous demeurez en moi. Je suis la vigne, vous êtes les branches: celui qui demeure en moi et moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. » – Jean 15: 1-5

Ainsi, la vigne, en tant que système nerveux grand sympathique, contient l’énergie solaire qui fleurit dans le fruit. Ainsi, boire le sang de Jésus, c’est boire le vin de la vigne, qui est la lumière solaire de Geburah qui coule dans notre sang. Et manger la chair du Christ, c’est transmuter la matière sexuelle; ce qui signifie, transformer le spermatozoïde et l’ovule en énergie dans le connubium sexuel de l’homme et de la femme.

Le spermatozoïde et l’ovule sont l’énergie solaire faite chair en nous, l’énergie solaire se cristallise dans notre graine, afin de créer la vie. Ceci est représenté dans le mystère de l’Eucharistie. Nous en avons déjà parlé dans d’autres conférences.

C’est donc le mystère de Dionysius dont l’opposé est Bacchus. Nietzsche connaissait ce mystère, il en parle très clairement dans son « Ainsi parla Zarathoustra ». Malheureusement, beaucoup de gens ont mal interprété Nietzsche, car sa philosophie est très profonde; pour la comprendre, il faut s’éveiller et être alchimiste, sinon on ne peut pas.

Public: Pouvez-vous développer un peu plus la signification de:

« Et quand je (Jésus) m’étais mis en marche pour le monde, je suis venu au milieu des régisseurs de la sphère et j’avais la forme de Gabriel, l’Ange des Aeons; et les régisseurs des Aéons ne m’ont pas reconnu, mais ils pensaient que j’étais l’ange Gabriel [mieux dit: Geburah-El]. » Ne pensez-vous pas que les régisseurs des Aeons devraient mieux connaître? »

Instructeur: Bien, les régisseurs des Aeons sont les Seigneurs du Karma, et ils existent à différents niveaux de développement, de compréhension. Mais, tout comme avec les gens de cette terre, même ceux qui gouvernent l’humanité ne comprenaient pas que l’ange Gabriel qui a été envoyé à Marie était le même Jésus, ce Christ, ce feu solaire, envoyé dans le ventre de sa propre Mère Divine. Rappelez-vous: la lumière du Christ est divisée en plusieurs parties, comme le dit Maître Samael. Le Seigneur a 49 parties, en synthèse, mais bien sûr il y a plus de parties que cela; nous avons parlé de la trinité, des 7, des 12, des 24 anciens de l’apocalypse, etc.

Ainsi, lorsque Jésus apparaît comme Gabriel au milieu des régisseurs de la sphère, c’est parce que Gabriel est un avec le Seigneur; et pas seulement Gabriel, mais aussi Raphael, Uriel, Michael, Samael, Zachariel et Orifiel, etc. Tout archange est un avec le Seigneur dans Chokmah. C’est ce que nous devons saisir et comprendre.

Public: Alors, l’obscurité de l’Ain est-elle la même obscurité que Klipoth? Je veux dire, l’énergie qui est libérée de la matière de Klipoth est-elle la même énergie de l’Ain, alors, y a-t-il une relation entre l’énergie de Klipoth et l’énergie de l’Ain Soph Aur?

Instructeur: Lorsque nous parlons de Klipoth, nous parlons du chaos, de l’abîme ou des ténèbres de l’ignorance, et nous avons déjà déclaré qu’il existe différents types de chaos, abîmes et ténèbres.

Maître Samael Aun Weor a déclaré:

« Respectable monsieur, amis, mesdames, souvenez-vous qu’il existe deux types de ténèbres. Le premier, nous nommerons les ténèbres du silence et du secret auguste des sages. Le second, nous appellerons les ténèbres de l’ignorance et de l’erreur. Évidemment, le premier est la super-obscurité (l’Ain). Indubitablement, le second est l’infra-obscurité (de Klipoth). Cela signifie que l’obscurité est polarisée, et la négative n’est que le développement de la positive. » – L’Enfer, le Diable et le Karma

« L’énergie et la matière émergent de l’Absolu, mais l’Absolu n’est ni matière ni énergie. » – Tarot et Kabbale

Public: Mais, c’est la même énergie qui est piégée dans Klipoth, non?

Instructeur: Est-ce la même énergie qui est piégée? Non! Dans Klipoth, nous trouvons l’énergie centrifuge qui détruit la matière involutive. Le feu solaire détruit et recycle la nature, de sorte que la force centrifuge d’Apollo est la force solaire, le feu détaché du nimbus du Soleil et fixé à la Terre par la force de gravité et le poids de l’atmosphère.

Public: Mais, en nous, dans notre Klipoth particulier, si nous comprenons ces présages si nous comprenons nos propres ténèbres, alors cela se transforme en lumière?

Instructeur: Non, une telle obscurité ne se transforme pas en lumière. Ce qui se passe, c’est qu’une telle matière polluée plus dense ou obscurité détruite libère la lumière qui y était piégée, ce qui est différent. Comme le dit Jésus dans Pistis Sophia:

« Car tous les hommes qui sont dans le monde ont obtenu leur âme (animale) du [pouvoir des] régisseurs des Aeons (ou régisseurs de la nature). Mais le pouvoir qui est en vous vient de moi; vos âmes appartiennent à la hauteur. »

Ainsi, notre âme appartient à la hauteur mais comme le dit Maître Samael: « nous vivons tous une vie extrêmement mauvaise, nous ne nous voyons jamais tels que nous sommes réellement. Nous pensons toujours que nous sommes ce que nous ne sommes pas. Et même si nous disons que nous sommes, et nous sommes, et nous sommes, nous ne serons jamais plus que ce que nous sommes, parce que nous sommes toujours ce que nous sommes… » nous sommes une âme emprisonnée dans l’ego, qui est de la matière, qui est l’obscurité.

L’âme est donc lumière. Ainsi, si nous désintégrons l’ego, il ne reste que la lumière, car le Seigneur est lumière et la lumière fait partie du Seigneur. Mais, si nous ne désintégrons pas ce qui emprisonne la lumière de notre âme, alors la nature le fera pour nous. Et cela se fait dans ce que nous appelons l’enfer, la seconde mort.

L’enfer est un processus de recyclage dans lequel l’ego – ce que nous appelons la colère, l’orgueil, l’estime de soi, la vanité, la luxure, le ressentiment, etc. – est désintégré, afin de libérer la lumière, qui est votre âme. Ainsi, lorsque vous méditez et comprenez que vous êtes dans l’obscurité, la lumière est libérée. Lorsque cette obscurité de l’ignorance et de l’erreur est désintégrée, alors vous devenez ce que vous êtes vraiment.

Public: Mais c’est une transformation des ténèbres, n’est-ce pas, car l’énergie ne peut pas être détruite?

Instructeur: Lorsque cette obscurité de Klipoth est désintégrée, cette obscurité devient une poussière cosmique.

Public: Elle n’est donc pas détruite mais transformée en poussière cosmique, n’est-ce pas?

Instructeur: Bien, l’énergie et la matière qui ont formé votre ego reviennent à ce à quoi il appartient, qui est la nature. Il est évident que nous avons le mental, les émotions, nous avons des sentiments, mais cela appartient aux régisseurs de la nature, comme il est écrit:

« Tu retourneras au sol (האדמה H’Adamah); car de lui tu as été pris, car tu es poussière, et tu retourneras à la poussière. » – Genèse 3: 19

H’Adamah (האדמה) est la matière, le sol comme on l’appelle dans la Genèse, mais votre âme est lumière, lumière pure, et lorsque vous libérez cette lumière, vous devenez illuminé. Cependant, là maintenant, nous sommes dans les ténèbres. Rappelez-vous ceci, la nature vous prendra ce qui lui appartient, et c’est votre ego. Ainsi, si vous ne voulez pas que la nature désintègre votre ego là-bas en enfer, désintégrez-le ici et maintenant; Ainsi, vous donnerez à la nature ce qui appartient à la nature ou ce que Jésus, le Maître Aberamentho a dit:

« Rendez à César les choses qui sont à César et à Dieu les choses qui sont à Dieu. » – Marc 12: 17

APPRENEZ DAVANTAGE AU SUJET DE LA KABBALE

Alchimie et Kabbale dans le Tarot

La connaissance pratique et spirituelle cachée dans les profondeurs de chaque grande religion et tradition mystique.

L’Enfer, le Diable, et le Karma

Confirmez par vous-même la réalité des niveaux inférieurs de la vie, et comment les éviter.

Le Message du Verseau

La seule explication authentique des mystères Gnostiques cachés dans le célèbre livre de l’Apocalypse.

Le Tarot Éternel

Ensemble de Cartes et de Livres de Tarot

Les Enseignements Secrets de Moïse

Voyez les significations cachées dans les écritures Juives et Chrétiennes.

Les Trois Montagnes

L’Autobiographie de Samaël Aun Weor

Tarot et Kabbale

Obtenez des Réponses de la Divinité à l’Intérieur de Vous

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Apollo (ἈΠΌΛΛΩ), the Alpha and the Omega

Métamorphose Alchimique
Kristus Lucifer
Catégories : Mystères Gnostiques