Écrit par: Gnostic Instructor          Catégorie: Le Livre de l’Apocalypse

Le Livre de l’Apocalypse est un livre très difficile à comprendre quand on ne connaît pas un peu la Kabbale et l’Alchimie. En effet, le Livre de l’Apocalypse est un livre alchimique qui nécessite beaucoup de méditation et, plus que cela, une vie pratique en initiation, car en réalité il guide le chemin de l’Auto-réalisation de l’Être.

En Français, le nom du maître qui a écrit le livre est Jean. Et si nous allons au Moyen-Orient, ils l’appelleront Johanan. En Espagnol, qui était la langue dans laquelle le maître Samael Aun Weor a écrit ses livres, le nom de Jean ou Johanan est « Juan ». Le fait que ce livre soit écrit par Juan, Johanan ou Jean, est important car ce nom est directement lié à la Parole. Fondamentalement, comme l’explique le maître Samael dans ses livres, il est lié aux sept voyelles.

La Signification de Jean

Dans l’ésotérisme, nous disons que nous avons sept voyelles, le M et le S étant le sixième et le septième. C’est pourquoi le nom de Jean ou Johanan, Juan, est organisé comme les sept lettres ou sept voyelles. I, E, O, U, A, M, S. Donc, quand nous disons Jean, nous disons IEOUAMS. Donc, dans ce mot, que ce soit dans n’importe quelle langue, écrit dans n’importe quelle langue, nous trouvons caché les sept voyelles. Bien sûr, la première est le I, la seconde est le E, le O la troisième, le U la quatrième et le A la cinquième, M, la sixième et la septième est le S. IEOUAMS, c’est le son que nous disons. Pourquoi disons-nous que le nom Jean, ou Johanan, ou Juan est lié à la Parole? Parce que tout est une cristallisation de la Parole. C’est pourquoi dans l’autre livre Gnostique, le Livre de la Genèse, il est écrit que « Dieu a dit, que la lumière soit et la lumière fut ». Au tout début. Et c’est parce que Dieu crée avec le pouvoir de la Parole. Donc l’univers entier est une cristallisation de la Parole. C’est pourquoi dans d’autres écoles ou philosophies, en particulier dans la Maçonnerie, ils disent qu’au commencement Dieu géométrisait. Et nous parlons dans d’autres conférences sur la façon dont, lorsque nous enregistrons la parole, notre langue, dans n’importe quel magnétophone, si nous regardons la bande au microscope, nous découvrons que la parole que nous avons prononcé est enregistrée sur la bande avec des figures géométriques. Nous découvrons donc là que la Parole est réellement géométrique. Et lorsque nous étudions la matière, nous verrons qu’en effet la matière est formée par différentes formes géométriques au microscope, ou nous dirons dans le monde atomique ou moléculaire, tout est géométrique.

Voici donc aussi l’Évangile de Jean dans le Nouveau Testament, qui est directement lié à Netzach, lié à l’Aigle (l’élément Air, le Vent), à l’Esprit, et aussi au mental. Cela dit:

« Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. La même chose était au commencement avec Dieu. » – Jean 1

Ainsi, de cette manière, cet évangile affirme que Dieu est la Parole, le son, c’est la vibration. Ce n’est pas une personne, mais un type d’énergie qui se cristallise en différentes formes géométriques. Ainsi, la multiplicité des formes qui existent dans l’univers ne sont que la cristallisation de la Parole. Mais le but, la fin ou l’objectif de la Parole est réellement de créer ou de cristalliser l’être humain, qui sera le véhicule pour exprimer la divinité.

Nous savons que Dieu lui-même n’a aucune forme. C’est pourquoi le grand Kabbaliste Moïse, dans l’un des commandements qu’il a donnés à ce moment-là, a dit: « Tu ne feras aucune image de Dieu. » Parce qu’en réalité, quand nous voulons faire l’expérience de cette entité que nous appelons Dieu, nous ne pouvons en donner aucune image, car c’est l’origine de toutes les images, de toutes les formes. Mais Dieu lui-même n’a pas d’image, mais il peut prendre n’importe quelle image. Et c’est quelque chose que nous devons comprendre, car parfois, dans nos expériences, nous voyons Dieu sous différentes formes. Mais c’est parce que notre propre entité, notre propre Être, veut nous montrer ses attributs, attributs divins liés à notre conscience. Mais après qu’il est apparu avec cette forme, il dissout cette forme parce qu’il n’en a pas besoin. Donc l’objectif de cette entité, le Glorian, dirons-nous, dans ce cas, parce que c’est cette lumière, est de créer un véhicule afin de s’exprimer dans la matière, vous voyez? Dieu a besoin de s’exprimer dans la matière. Il a donc besoin d’un véhicule parfait pour le faire. Et c’est pourquoi Dieu crée l’être humain, c’est le seul objectif, la seule raison pour que cette Monade ait une forme et s’exprime dans le monde de la matière.

Dieu a besoin de matière pour exister. Mais comme il est écrit dans le livre de la Genèse; au commencement, la terre est sans forme, n’a pas de forme divine et est dépourvue de ces attributs. Mais c’est précisément l’objectif de l’auto-réalisation, d’acquérir cette forme que la Bible appelle « l’être humain à l’image de Dieu ». Avec cela, nous affirmons que l’image de Dieu dont parle le Livre de la Genèse n’existe pas.

Il me vient maintenant à l’esprit une certaine phrase de Victor Hugo, le grand initié, à propos des Chrétiens, des Juifs et des Musulmans qui suivent le livre de la Genèse, à la manière de la lettre morte. Il a dit qu’ils disent qu’ils sont tous à l’image de Dieu, parce qu’ils lisent littéralement. Puis il dit, si c’est vrai, Dieu pourrait être très laid, et c’est précisément le point. Si nous, comme nous sommes en ce moment, sommes faits à l’image de Dieu, ce Dieu pourrait être très laid. Psychologiquement, physiquement, mentalement et spirituellement, tout le long. C’est donc quelque chose que nous devons comprendre, car il y a beaucoup de gens, qu’ils soient Juifs, Chrétiens ou Musulmans, qui pensent que toute cette humanité est faite à l’image de Dieu. Faux. Très faux.

Cette humanité est sans forme, sans forme et vide, et l’obscurité est à la surface des profondeurs: la subconscience, l’inconscience, l’infra-conscience. C’est pourquoi nous devons déclarer et établir. Parce que si nous commençons la doctrine de ce Gnosticisme avec le point de vue que nous sommes déjà des êtres humains, nous avons tort. Dans de nombreux livres et conférences, nous avons toujours dit l’être humain, l’homme, etc., par respect. Parce que ce sera très moche si dans toutes les conférences nous disons bien, nous les animaux intellectuels, nous les bêtes, les gens n’aimeraient pas cela. Mais c’est la vérité. Mais nous disons êtres humains par respect, juste pour être polis.

Le vrai mot pour nous est bêtes ou animaux intellectuels, mais pas êtres humains. Un véritable être humain est un IEOUAMS. Un Johanan, un Jean. Nous devons créer cet être humain, ce Jean, qui est la cristallisation de la Parole. Parce que c’est Dieu qui crée l’être humain, et il le fait à travers l’initiation. C’est pourquoi dans chaque jour du Livre de la Genèse, il est écrit que « Dieu a dit » et « Dieu a dit » et « Dieu a dit ». Parce que c’est Dieu qui le crée. Cette intelligence qui se cristallise, et elle utilise cette matière chaotique que nous avons dans les organes sexuels pour le faire. C’est un processus que nous devons apprendre, et c’est bien sûr le mystère de Daath, la connaissance, la Gnose, l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, et cette science qui est appelée Alchimie. C’est ainsi que nous utilisons les différentes forces, principes, énergies. Nous n’avons pas de forme, pour les faire se former, ou pour les créer, nous avons besoin de la science; mais c’est Allah, El, Dieu, qui le fait.

Il le fait à travers la Parole. C’est pourquoi nous apprenons la relation intérieure de la gorge, le chakra laryngé, avec les glandes sexuelles. Et c’est pourquoi nous soulignons l’importance de la Parole lorsque nous transmutons l’énergie sexuelle. C’est pourquoi vous trouvez qu’il existe différents mantras, lorsque vous êtes célibataire, afin de transmuter la force sexuelle, que vous devez prononcer. Parce que la Parole exerce une certaine influence spéciale sur l’énergie sexuelle, afin de la transformer. Donc, ces mots, mantras, choses sacrées que nous prononçons, sont des vibrations spécifiques dont nous avons besoin pour transformer cette énergie. Et c’est pourquoi nous avons besoin de concentration, afin d’envoyer cette vibration dans nos organes sexuels. C’est ainsi que le Verbe crée, et c’est pourquoi l’importance des sept voyelles, pour que cela donne forme à cette matière particulière. C’est pourquoi dans la magie sexuelle, nous prononçons différents mantrams, en particulier le mantram IAO, et d’autres mantrams que le maître Samael explique qui devraient être combinés avec différentes voyelles.

Le mot Jean, Johanan, est lié à la création. Jean, comme il est écrit dans les Évangiles, était le disciple le plus proche du maître Jésus. Jean est toujours représenté comme reposant sa tête sur la poitrine de Jésus. Jean est lié précisément au cœur ou, comme nous le savons, à la glande Thymus. Dans le cœur, nous avons l’atome Noûs, et dans la glande Thymus, qui est derrière l’atome Noûs, nous avons Jean, l’enfant qui doit grandir et devenir un être humain. Cette partie de l’essence qui a besoin de cette aide. Et c’est ainsi que vous voyez que la glande Thymus est liée à la lune et le cœur au Soleil. Et c’est ainsi que nous transformons la lune en Soleil.

Au commencement du Livre de l’Apocalypse, le livre dit: « Moi, Jean. » Quand il commence à dire « Moi, Jean », il parle du véritable être humain, de l’essence qui suit le chemin de l’auto-réalisation, qui suit l’atome Noûs.

Le tout début du Livre de l’Apocalypse dit:

« La révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs, les choses qui se produisent le plus rapidement, et il l’a envoyée et signée par son ange à son serviteur Jean. »

Lorsque vous y lisez « la révélation de Jésus-Christ », la plupart des gens associent immédiatement cela au maître Aberamentho qui est venu il y a deux mille ans, et a donné l’Initiation Vénuste à Jean, son disciple, ce que nous ne nions bien sûr pas. C’est arrivé comme cela. Mais chaque livre écrit kabbalistiquement doit être compris intérieurement. Tous les livres écrits, liés aux maîtres ou aux disciples, sont toujours une orientation pour notre propre développement interne. Et comme l’explique le maître Samael dans le livre La Pistis Sophia Dévoilée, chacun de nous doit développer son propre Jésus-Christ individuel, particulier. Ainsi, lorsque nous lisons « la révélation de Jésus-Christ », nous devons comprendre directement qu’il parle de notre divin Noûs particulier, de l’atome Noûs. Et dans ce cas, il s’agit du Bodhisattva, en termes Bouddhistes.

Le Christ

Qu’est-ce qu’un Bodhisattva? Tout d’abord, Bodhi (Sanksrit pour sagesse), qui en Hébreu est Chokmah, sagesse. Voilà donc le Christ, et le Christ comme vous le savez, n’est pas un individu mais une force et une énergie. C’est pourquoi Chokmah, la deuxième sephirah de l’Arbre de Vie, est associée au Zodiaque, les douze constellations. Et Kether, le Père, la Couronne, est lié à l’infini. Vous savez cela, que le Père et le Fils sont un. Une énergie. C’est bien sûr Bodhi, c’est Christ. Donc quand nous disons Christ, Bodhi, Chokmah, le Messiah, nous parlons de ce Christ, qui en termes Persans est appelé Ahura Mazda, qui dans le Bouddhisme est appelé Avalokitesvara. Et aussi Kwan Yin, et aussi en termes Tibétains, Chenrezig. C’est une entité; ce n’est pas une personne. C’est une force. Vishnu est la façon aussi la façon de l’appeler dans l’Hindouisme. Et il est appelé sous différents noms simplement parce que sur la Terre, nous parlons de nombreuses langues. En Égypte, comment ont-ils appelé cette force? Osiris-Ra. Donc, si nous étudions les religions anciennes, nous trouvons des noms différents pour cette entité, qui est le Christ.

Jésus est un autre nom pour le Christ, que nous associons toujours au nom יהוה Iod Hei Vav Hei. Jah-Hova. C’est le saint nom de Dieu, qui est une représentation de notre propre entité divine. Et comme nous l’avons expliqué dans d’autres conférences, si nous plaçons la lettre ש Shin entre יהוה Iod Hei Vav Hei, nous trouvons יהשוע Iod Hei Shin Vav Hei, ou le pentagramme (car penta signifie cinq et gramma signifie lettre). Si nous lisons ce pentagramme, alors nous lisons IESHUA. IESHUA signifie « sauveur ». Cela signifie que votre propre sauveur est créé lorsque votre propre Monade individuelle particulière interne, Iod Hei Vav Hei, qui est écrit Jah-Hova ou Iod-Havah, lorsque cette entité particulière entre en activité en créant avec Shin, qui représente les trois forces primaires du Christ; Kether, Chokmah, Binah. Père, Fils et Saint-Esprit. Ensuite, il entre dans la création, ou la force créatrice de l’être humain, pour créer un être humain à l’intérieur. Voilà donc Jésus. C’est pourquoi Jésus a dit: « Personne ne va au Père sauf par moi. »

Vous devez saisir et comprendre ce qu’est Jésus, ce qu’est le Sauveur. Il a plusieurs niveaux. Quand Dieu commence à créer à l’intérieur de vous, à travers le feu, les corps internes, il le fait à travers Jésus. Pourquoi? Parce que Dieu est יהוה Iod Hei Vav Hei à l’intérieur de nous. Et ce יהוה Iod Hei Vav Hei a besoin de l’activité des trois forces primaires qui sont représentées dans la lettre ש Shin, afin d’agir dans l’acte sexuel. Ces trois forces primaires de la lettre ש Shin; l’homme, la femme et l’acte sexuel, en feu. Telle est la lettre ש Shin. C’est ainsi que Dieu a dit, donc quand Dieu a dit cette Parole qui est prononcée, c’est IESHUA. Et bien sûr, c’est ainsi que Jésus unit l’âme humaine à l’esprit à travers la création de l’âme, à travers la création des corps solaires. C’est donc Jésus sous un aspect, mais il a de nombreux aspects. Et c’est ainsi que cela est écrit et expliqué dans le Christianisme du point de vue Kabbalistique et Hébreu. C’est ce que nous appelons Jésus parce que c’est un mot Hébreu, Ieshua. La Kabbale est une langue du cosmos, ou langue ésotérique, l’Alchimie. Alors maintenant, vous avez le mot Jésus-Christ. Voilà donc Jésus, le Christ, ou comme nous l’avons dit dans le Bouddhisme, le Bodhisattva.

Ainsi, lorsque nous avons terminé la création et que nous recevons la révélation de Jésus-Christ. C’est ce que Dieu a donné à ses serviteurs. Qui sont les serviteurs de Jésus-Christ? Ce sont ceux qui travaillent avec les trois forces primaires. Ce sont ceux qui travaillent avec les trois facteurs de la révolution de la conscience, représentés dans la lettre Shin, qui est toujours feu, parce que Dieu est feu. Alors vous l’avez. Afin d’avoir la révélation de Jésus-Christ, vous devez développer cela à l’intérieur. Et bien sûr, cela commence par l’éveil de la Kundalini, qui est un mot Sanskrit. Ou nous dirons, par l’éveil du serpent de bronze, ou le serpent d’airain que Moïse a élevé dans le désert pour guérir les Israélites, qui est bien sûr l’Alchimie. L’Alchimie est en relation avec les métaux. Le bronze est un métal fait d’étain et de cuivre, homme et femme. Alors, vous suivez ici toutes les choses basiques que nous devons vraiment savoir pour comprendre ce que nous lisons. Parce que si nous lisons juste la lettre, nous lisons simplement « Jean, oui quelqu’un dont le nom était Jean qui a vécu il y a deux mille ans et qui écoutait la révélation de Jésus qui apparaissait dans les nuages », n’est-ce pas? Mais les nuages sont le symbole du mystère: tout cela est symbolique.

Donc, quand le Livre de l’Apocalypse dit « la révélation de Jésus-Christ », il dit bien sûr toute cette entité de Dieu à l’intérieur de chacun de nous, le résultat de l’Alchimie, c’est-à-dire, bien sûr, enseignant la conscience, c’est-à-dire enseignant l’essence. Et cette essence, bien sûr, c’est notre soi, qu’au commencement nous apprenons petit à petit comment nous développer. Et peu à peu, cette essence se développe à différents niveaux, car « Jean » a différents niveaux.

Cela me vient à l’esprit en ce moment même Jean-Baptiste. Vous voyez, un autre Jean. Et Jean-Baptiste est la réincarnation d’El-IAO. Élie. Voilà comment cela se dit en Français, Élie. Mais en Hébreu strict, il est écrit El-IAO. El est Dieu, IAO est Père, Fils et Saint-Esprit. La lettre Shin là encore, ou la sainte trinité ou triamazikamno, la loi du trois. El-IAO, le Dieu IAO, ou la cristallisation dirons-nous, de Dieu. Si nous voulons mieux le dire, la cristallisation de Dieu, El-IAO.

Certains disent qu’El-IAO était le prophète de Michael, l’esprit du Soleil ou le Logos du Soleil. Le Messager. C’est vrai! Jean-Baptiste, le maître qui a baptisé Jésus de Nazareth il y a deux mille ans, était réellement l’incarnation d’Élie, ou El-IAO. Mais nous devons saisir ou comprendre que nous avons notre propre El-IAO, IAO. Maître Samael Aun Weor explique qu’il existe le petit IAO et le grand IAO à l’intérieur de nous-mêmes. Et c’est quelque chose de très profond que nous devons étudier et sur lequel méditer.

Jean-Baptiste a baptisé d’eau, et nous savons que l’eau est le symbole de l’énergie sexuelle. Jean, la Parole, est caché dans l’énergie sexuelle. Nous devons être baptisés par Jean, par la Parole de Dieu, IAO, dans le Jourdain de la vie. Cela peut arriver lorsque nous transmutons les eaux créatrices sexuelles de la vie. Et c’est ainsi que cette Parole, Jean-Baptiste, précède la cristallisation du Seigneur, car il est écrit que Jésus se cristallise grâce à Jean-Baptiste. Le Christ, Jésus-Christ, le Fils de l’Homme, ne peut pas se cristalliser à l’intérieur de chacun de nous sans l’aide de Jean-Baptiste, sans l’aide de Jean. Donc vous voyez là, vous associez la façon dont les différents Jean sont toujours liés à la Parole en différentes étapes, sous différents aspects.

Quand nous lisons la Bible, nous devons savoir, de quel aspect lisons-nous? « Qu’est-ce que la Bible me dit ici, quel est ce symbole alchimique ici? » Parce que tout est écrit dans un but. Pas seulement comme le pensent les gens, pour « croire ». Nous devons étudier et nous devons cristalliser cela. C’est le guide pour les initiés, pas pour croire. Parce qu’avec une simple croyance, nous nous transformons simplement en Pharisiens, comme l’a dit le maître Jésus de Nazareth. Les Pharisiens hypocrites parlent mais n’accomplissent rien, car ils ne le comprennent pas.

Alors, vous voyez comment Jean-Baptiste y apparaît. Mais vous devez également associer cela au mental. Et quand on dit au mental, je ne parle pas du mental animal, de l’ego. Non, nous parlons de l’homme. Parce que souvenez-vous qu’en Sanskrit, « homme » vient de « Manas », mental. Mais ce n’est pas le mental animal. C’est ce mental individuel, cet homme individuel que nous devons créer en chacun de nous. Manas. Le Manas individuel, et nous avons deux Manas selon la Théosophie; Manas inférieurs et Manas supérieurs. Mais laissez-moi vous dire que même le corps physique est Manas, parce que Manas lui-même est matière. Lorsque nous parlons ici de matière, nous parlons de matière qui est modelée par l’esprit de Dieu à travers le feu.

Dans la Bhagavad-gita, quand Vishnu (parlant à travers Krishna) veut se cristalliser, il dit: « Même si je suis immuable, je n’ai aucune forme, de temps en temps je me cristallise, je m’incarne. Et quand je veux le faire, je le fais à travers mon propre Maya. » Le Bouddhisme dit que Maya est illusion, car la matière est toujours en mouvement, en transformation; elle n’a pas de réalité dans le sens où elle est éternelle, je veux dire immuable, toujours la même, comme Dieu est toujours immuable. Mais quand il veut être dans la matière, il utilise Maya, et c’est la matière. Ou, comme le dit Krishna, « Je me sers à travers ma Prakriti et je m’incarne et je prends forme ». Mais comment le Christ fait-il cela, ou comment Vishnu, Krishna, fait-il cela pour apparaître? Il le fait à travers le feu, car c’est le feu qui façonne, crée. C’est ש Shin. Shin, ce feu, se cristallise à travers la Prakriti, à travers Maya, alors le Christ apparaît sous une forme humaine, ou fait un être humain. Alors, c’est pourquoi l’homme est appelé Manas. Mais je répète, pas ce Manas mécanique, ou ce mental qui est lié à l’ego, qui apparaît et disparaît et qui est lié à l’évolution et à l’involution. Nous parlons ici de cette matière qui est immortelle parce que ש Shin est à l’intérieur. C’est précisément ce que nous voulons affirmer ici pour comprendre le mot Jean. C’est pourquoi quand j’ai dit que Jean est le mental, je ne parle pas du mental animal, mais de cet homme.

Là encore, nous entrons dans le Nouveau Testament, aux lettres du maître Hilarion, Paul de Tarse, qui disaient que nous devons porter l’image de deux Manas, de deux matières, des matières immortelles. La matière terrestre et la matière céleste. L’homme terrestre et l’homme céleste. Parce qu’une chose est un homme terrestre et une autre le céleste. Le céleste est le Bodhisattva, le terrestre est celui qui doit mourir, passer par une transformation, une métamorphose, devenir un papillon. L’activité de ces deux Manas dans l’initiation est importante à comprendre pour comprendre Jean sous différents aspects. Dans l’Évangile de Jean, c’est lui qui n’est pas la lumière, mais qui témoigne de la lumière. Jean doit devenir la Bodhichitta, l’homme très éveillé, complètement. C’est une grande transformation. Et c’est pourquoi lorsque vous lisez le Livre de l’Apocalypse que Jésus-Christ révèle cela à travers son ange à son serviteur Jean.

Jésus-Christ révèle cela à Jean à travers un ange. Pourquoi? Vous voyez que lorsque vous lisez attentivement le Livre de l’Apocalypse, les gens pensent: « Oh oui, Jésus a personnellement révélé cela à Jean. » Mais il ne dit pas cela, il dit qu’il l’a révélé à travers son ange. Pourquoi? Parce que comme nous l’expliquons toujours, ce Jésus-Christ individuel particulier est une énergie qui s’exprime à travers un ange. Et qu’est-ce qu’un ange? Un ange est un messager ou, comme on dit en Sanskrit, un avatar. « Ange » vient du mot Grec angeloi, qui signifie messager. Et l’ « avatar » Sanskrit signifie messager. Mais pour être un messager du Christ, vous devez avoir le Christ à l’intérieur. Vous devez l’incarner, et non seulement l’incarner, mais Auto-réaliser cela à l’intérieur de vous. Lorsqu’une entité, une Monade, Auto-réalise cette énergie, qui est cosmique, et l’individualise en elle-même, elle est appelée un Logos. Logos est un mot en Grec qui signifie Parole. Un Logos a le pouvoir de créer des mondes et est un véhicule de cette énergie cosmique.

Il y a bien sûr plusieurs niveaux chez les anges, comme vous le savez. Mais dans ce cas, cet ange particulier dont nous parlons ici est appelé en termes ésotériques, « archange », parce que cet archange a l’Archeus ou l’Argot, le Verbe incarné. L’Archeus est précisément ce que nous appelons le To Soma Heliakon, ou le Sahu Égyptien, ou en Hébreu Mercabah, le char où monte la Monade, ou où le Christ demeure. Le char, bien sûr, est formé par les corps solaires, fait d’or.

Le Christ crée à travers la loi du trois, qui est symbolisée par la lettre ש Shin. Kether, Chokmah, Binah. Père, Fils et Saint-Esprit. Mais le Christ en créant, quand ce feu crée, organise sa création avec la loi du sept. C’est pourquoi nous avons toujours dit que dans la Kabbale et l’Alchimie, nous devons étudier très attentivement les deux lois: la loi du trois, ou le saint Triamazikamno, et la loi du sept, la loi de l’Heptaparaparshinokh qui organise.

Dans tout mythe de la création, vous en trouvez toujours sept. Les sept notes, et même dans le mot « Jean » (IEOUANS) vous trouvez sept voyelles. La Parole organise à travers le nombre sept. Lorsque le Christ organise l’Univers et le Système Solaire, il le fait toujours par la loi du sept.

Lorsque Jésus-Christ apparaît à travers son ange, il dit « Je suis l’Alpha et l’Oméga ». Et vous savez que ces lettres sont la première lettre de l’alphabet, l’alpha et l’oméga est la dernière. Alpha et oméga, le commencement et la fin. Alpha est la Parole, Omega est le sexe. Le commencement et la fin.

Dans cette Révélation écrite par Jean, il dépeint Jésus, ou le Christ en d’autres termes, ou cet ange, ce Logos à travers lequel le Christ se manifeste, avec sept étoiles dans sa main droite. Les sept étoiles sont la représentation des sept esprits, les sept esprits devant le trône de Dieu.

La Bible dit qu’il y a sept esprits devant le trône de Dieu. Quand vous imaginez un trône, qu’est-ce que vous imaginez? Une chaise, bien sûr, non? Et un trône en or et un vieil homme assis là. Mais dans l’ésotérisme Chrétien Gnostique, nous savons que « Trône » est un niveau de la hiérarchie angélique liée à Binah. Les Seraphim sont dans Kether, les Cherubim dans Chokmah et les Trônes dans Binah. Binah est lié à Saturne et Jupiter dans l’Arbre de Vie, qui sont liés au système solaire. Saturne est appelé dans l’ésotérisme « l’Ancien des Jours ». Saturne est adoré dans la mythologie Grecque, apparaissant au commencement de la création. Et de là viennent les mystères du Sabbath, ou Shabbath. Selon les mystères du Shabbath, de la Kabbale, de là vous trouverez les mystères de Dieu, si vous étudiez la Kabbale le Samedi.

Les sept esprits devant Binah dans le système solaire sont les sept Logos, qui sont mentionnés dans différents chapitres du Livre de l’Apocalypse. Ce sont Gabriel, Raphael, Uriel, Michael, Samael, Zachariel et Orifiel. Ce sont les sept esprits, les sept Trônes. Ils sont liés à la force créatrice du Saint-Esprit. Évidemment, l’ange qui donne la révélation au nom de Jésus-Christ à Jean est l’un d’entre eux, et vous savez que chacun de nous est lié à l’un d’eux, conformément à notre rayon.

Lorsque nous établissons cette compréhension, nous devons saisir et comprendre que le Christ est trois, sept, douze, vingt-quatre, quarante-huit, comme l’explique le maître Samael Aun Weor dans de nombreux livres. Il y a de nombreux feux ou de nombreuses flammes, étincelles de la seule flamme que nous étudions. Le Christ, en tant que flamme, en tant que feu, a le pouvoir de se propager dans différentes flammes, et c’est toujours le même feu; mais chaque flamme s’exprime de différentes manières. C’est pourquoi le Livre de l’Apocalypse est un guide pour ceux qui suivent le chemin. C’est pourquoi il est écrit, il dit, qu’il l’a envoyé et signé par son ange à son serviteur Jean. Donc, cet ange est l’ange lié au rayon particulier auquel cette essence, Jean, ou ce Manas, cet Homme, est créé, qui rend témoignage de la Parole de Dieu.

« Rendre témoignage de la Parole de Dieu » est quelque chose à l’intérieur de vous. Ce témoignage est le développement des vertus, le développement des pouvoirs, le développement des corps solaires. Notre développement spirituel interne est le témoignage de la Parole de Dieu en chacun de nous.

Et du « témoignage de Jésus-Christ », vous savez aussi que Jésus-Christ est individuel en chacun de nous.

Et « des choses qu’il a vues ». Bien sûr, c’est ce que l’on appelle dans le Bouddhisme la « vision intérieure ». Cela n’a rien à voir avec le monde physique mais plutôt avec le monde intérieur.

« Heureux celui qui écrit et ceux qui entendent les paroles de cette prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites, car le temps est proche. »

Et puis il commence, « Jean, aux sept églises qui sont en Asie. » Jean, la Parole, encore. Les sept paroles, les sept voyelles, IEOUAMS, aux sept églises qui sont en Asie. Ici, vous voyez comment les gens de nos jours pensent encore que l’apôtre Jean écrivait des lettres à sept temples physiques qui étaient construits en Asie. Et c’est parce qu’ils ignorent que dans la Kabbale, nous étudions les Quatre Mondes. Le monde d’Atziluth est le monde des Archétypes. Le monde de Briah est le monde de la création. Le monde de Yetzirah est le monde de la formation. Assiah est le monde de la matière et de l’action.

Nous devons agir dans le monde de la matière. Assiah est le quatrième monde, dans lequel nous sommes en ce moment. Toute l’initiation, tout le chemin, commence dans Assiah en nous-mêmes, pas dans le continent Asiatique, mais Assiah dans ce monde physique. Mais où devons-nous commencer ce travail?

Nous étudions la doctrine que nous faisons ici symboliquement, en général, en synthèse. Nous étudions la doctrine. Et c’est le commencement, dirons-nous, pour comprendre comment faire, comment agir.

Nous devons commencer à organiser la création de l’être humain à travers la loi du sept. Pour créer, nous devons entrer dans l’Arbre de Vie. La vie est ce dont nous avons besoin. Nous avons besoin de vie à l’intérieur et l’Arbre de Vie est dans notre colonne vertébrale; c’est le commencement. Personne ne peut entrer dans l’initiation sans ouvrir l’Arbre de Vie; il n’entre pas en Eden. Où Dieu crée-t-il tout l’être humain? Il le fait en Eden, intérieurement. Il le fait en sept jours. Et c’est précisément ce que nous devons comprendre.

Vous écrivez avec votre main droite ou avec votre gauche. Mais avant d’écrire, vous devez penser, utiliser votre mental. Avant d’écrire ce que votre mental va vous dicter, vous devez connaître, connaître quoi écrire. C’est la Gnose, c’est Daath. Nous parlons des mystères de Daath, les mystères de l’Arbre du Bien et du Mal, l’Arbre de la Connaissance. Donc, lorsque vous connaissez cet Arbre, lorsque vous le comprenez avec votre conscience, alors vous avez la volonté de le faire.

Nous devons avoir la volonté de le faire. Si une personne ne veut pas le faire, peu importe qu’elle le comprenne.

D’abord, nourrissez la compréhension des mystères de Daath, du Bien et du Mal, de l’Alchimie. C’est le premier. Quand vous comprenez cela, et alors vous devez avoir la volonté, Thelema, de le faire. Avec Thelema, vous contrôlez votre mental, puis vous enseignez votre mental. C’est le Manas, le Manas inférieur qui est malheureusement rempli d’ego, avec différents mentals psychologiques ou agrégats que nous devons nettoyer et annihiler pour faire de l’ordre dans notre maison intérieure.

C’est le mental qui entre en action lorsque vous écrivez. « Écrire » signifie développer cela à l’intérieur, mais vous écrivez, vous développez, vous le faites, à travers les sept églises. Et c’est pourquoi une étude spécifique des sept églises doit être effectuée.

Nous devons comprendre que les sept églises ne sont pas sept temples sur le continent Asiatique, mais ce sont sept centres magnétiques liés au développement de notre propre Jésus-Christ individuel, notre propre Chokmah, notre propre Fils de l’Homme, en sept octaves. Tout est en sept, c’est pourquoi lorsque vous lisez le Livre de l’Apocalypse, tout est en sept, et sept et sept.

Et tout est aussi toujours lié à la loi du trois: physique, mental et spirituel. Nous devons développer cela en trois niveaux, à travers la loi du sept.

Ainsi, en synthèse, Assiah, pas Asie, mais Assiah, représente la colonne vertébrale, car la colonne vertébrale est le fondement du corps physique. En d’autres termes, c’est une colonne. Vous pouvez avoir des jambes solides, mais si votre colonne vertébrale est sectionnée, vous ne pouvez pas marcher. Si nous sommes debout, si nous bougeons, c’est à cause de la colonne vertébrale. C’est vraiment étonnant de comprendre cela, parce que vraiment, c’est l’Arbre de Vie. Et pour entrer dans le monde de l’ésotérisme, le monde de la magie, nous le faisons à travers la colonne vertébrale, à travers les sept centres, qui sont associés aux sept chakras.

Comme vous le savez, les sept chakras ont fait l’objet de nombreuses discussions, mais nous devons également comprendre comment les sept voyelles, les sept Logos, les sept esprits de Dieu, se rapportent aux sept chakras, aux sept églises. Pour préciser, nous devons comprendre que chacun des sept Logos est lié aux sept chakras. Tous sont interdépendants, et cela est synthétisé dans ce que dit le Livre de l’Apocalypse: « l’Agneau de Dieu qui est tué depuis le commencement du monde. » L’agneau est un symbole du feu. Il est « tué depuis le commencement du monde », car il se sacrifie toujours pour la matière, et la matière existe à cause de ce feu qui donne toujours forme aux différents éléments de la nature. En nous, bien sûr, nous voulons le faire, mais de manière divine. L’Agneau de Dieu a sept cornes et sept yeux. Sept cornes parce qu’elles sont la représentation des sept rayons, ou des puissants rayons liés aux sept Logoi. Sept yeux parce qu’ils sont liés aux sept chakras. Donc là vous trouvez que c’est un feu, un agneau, avec sept aspects. Mais c’est une unité, qui est le feu, c’est la lettre Hébraïque Shin. C’est ainsi que nous l’étudions et le voyons, et de ce point de vue, nous entrons et comprenons que cela n’est pas lié au monde physique, comme beaucoup de gens le pensent.

Il y est écrit; « Moi, Jean… » Vous voyez, l’homme intérieur a créé. « … était au jour du Seigneur. » Qu’est-ce que « le jour du Seigneur »? Le Seigneur, comme vous le savez, est la lumière solaire; comme nous l’avons dit, le Christ est la lumière solaire. C’est pourquoi la lumière solaire en synthèse est appelée dans la Kabbale l’Ain Soph Aur, la lumière illimitée, parce que cette lumière, Ain Soph Aur, s’exprime à travers tous les soleils, et quand nous pointons vers le Soleil, c’est l’un d’entre eux. Nous dirons que tous les soleils sont exactement comme les atomes d’un gigantesque corps cosmique qui forment le corps physique du Christ, si vous voulez avoir cette image. Notre Soleil particulier n’est qu’un des atomes de l’Ain Soph Aur à travers lequel cette lumière solaire s’exprime. Et c’est pourquoi les Chrétiens, au début, pointaient vers le Soleil, et ils disaient toujours: « Notre seigneur Jésus-Christ, le Soleil », pointant vers le Soleil dans le ciel. Mais bien sûr, ce n’est pas comme le pensent les ignorants, qu’ils adoraient le Soleil parce qu’ils ne savaient pas que le Soleil était le centre du système solaire, peu importe, et toutes ces explications ridicules qu’ils donnent, pensant que les anciens adoraient les étoiles parce qu’ils ne savaient pas. Ils ont compris ce qu’étaient les étoiles. Et les anciens ont dit: « notre Seigneur Jésus-Christ, le Soleil », parce qu’ils ont compris que notre propre Jésus-Christ individuel à l’intérieur est le résultat de la lumière solaire de l’Ain Soph Aur, cette énergie qui est partout et qui est la vie. Ainsi donc, le jour du seigneur est Dimanche, ou « le jour du Soleil ». C’est pourquoi les anciens Chrétiens ont dit que nous devrions adorer le Seigneur le Dimanche. Bien sûr, tous les jours sont le jour du Seigneur, mais c’est précisément le jour où le Soleil vibre, astrologiquement parlant. Et c’est le véritable Dimanche, qui est notre Mercredi actuel.

Les jours de la semaine, comme nous le savons de nos jours, sont confus; les jours de la semaine ont changé il y a des siècles. Ce que nous appelons Mercredi est réellement Dimanche. Le seul jour qui n’est pas modifié est le Samedi.

Quand il est écrit « j’étais au jour du Seigneur », cela signifie que Jean était en extase dans la sphère de Chokmah, ou uni dans la sphère de Tiphereth, parce que Tiphereth est lié au Soleil. Lorsque nous parlons également de Chokmah, qui est la lumière solaire, chaque étoile du Zodiaque est un Soleil qui brille dans Tiphereth. N’est-ce pas? Vous voyez et comprenez que dans Chokmah, qui est gouverné par le zodiaque, toutes ces étoiles ou soleils qui sont liés au zodiaque brillent dans Tiphereth, qui est lié à notre propre Soleil individuel. Donc, être « au jour du Seigneur » signifie sortir du corps, uni avec Chokmah. Il est écrit là, j’étais « dans l’esprit », pas physique. Il ne voyait pas cela comme le pensent les gens, qu’il était sur une île où que se trouve Patmos, qu’il voyait ses visions physiquement, non. « J’étais dans l’esprit » dit-il, ce qui signifie, hors du corps, dans Atman. Dans l’Esprit, dans la Monade, uni au Seigneur, et il a vu toute cette révélation. Et si nous voulons pointer vers le corps physique, nous devons déclarer que pour que nous puissions recevoir cela et que nous puissions l’amener dans le corps physique, nous avons besoin d’un véhicule, parce que nous sommes dans l’Esprit recevant la révélation.

De toute évidence, le Livre de l’Apocalypse a été écrit dans le monde physique. Alors, pouvez-vous me dire comment Jean, l’homme intérieur, recevait ces visions et les amenait dans le cerveau? Quelle glande utilisait-il? Bien sûr, nous savons que la glande pinéale est la porte du ciel. La glande pinéale est ce chakra qui ouvre les mondes internes. Donc cette « île » dans laquelle il était, ésotériquement parlant, était la glande pinéale. Il était là dans la glande pinéale. Mais pour être dans la glande pinéale, vous devez vous souvenir de vous-même, consciemment parlant, en contrôlant votre mental dans la méditation. Quand quelqu’un en méditation réussit à contrôler l’ego, à contrôler le mental, il ou elle se concentre immédiatement ou s’établit dans la glande pinéale. C’est pourquoi Descartes a dit que la glande pinéale est « le siège de l’âme ». C’est vrai, mais nous devons nous souvenir de nous-mêmes. Ainsi, lorsque nous faisons ce rappel de soi et lorsque nous méditons et que nous nous observons et que nous nous souvenons continuellement de nous-mêmes, alors la glande pinéale se développe.

Si nous réussissons à entrer en Samadhi (extase), alors nous entrons dans « le jour du Seigneur », dans l’Esprit, parce que nous nous échappons en tant qu’âme et nous nous unissons à l’Esprit. Jean, uni à l’Esprit, voit le Logos, et c’est ainsi que le Logos guide, qui est « le Soleil de minuit ». Minuit, car ce n’est pas pendant la journée. Vous devez quitter votre corps physique. Et généralement quand les gens dorment à minuit. Ainsi, le Soleil de minuit est ce Soleil, cette étoile, le Christ, qui brille dans les plans internes et apparaît à travers la glande pinéale. Physiquement, vous devez vous établir là dans cette île, ou Patmos, éloigné du monde physique. Et les Bouddhistes déclarent « sous l’arbre Bodhi » – le Bouddha sous l’arbre Bodhi était précisément dans « l’île de Patmos », ayant ses révélations. Je vous invite à méditer et à vous concentrer là-dessus, car c’est vraiment la base.

Vous voyez, quand nous voulons entrer dans une étude du Livre de l’Apocalypse ou de n’importe quel livre de la Bible, nous devons savoir comment, du point de vue spirituel. Ne pas l’étudier intellectuellement, car avec l’intellect, juste avec l’intellect seul, c’est une erreur. J’utilise mon intellect maintenant pour communiquer avec vous, mais mon intellect n’est qu’un outil. J’utilise le microphone de la même manière que j’utilise l’intellect. Mais si je veux comprendre l’Écriture avec l’intellect seul, ce sera une erreur. Je comprends les Écritures avec ma conscience, je les expérimente, je les vis, je les pratique. Et puis, je donne une conférence et utilise mon intellect pour vous approcher. Mais l’intellect n’est rien d’autre qu’un véhicule pour exprimer la connaissance. Dans ce cas, nous dirons que c’est Jean.

Pour approfondir uniquement ce thème, vous pouvez poser des questions afin de préciser et de clarifier les choses, car il y a plus de choses à dire, mais je veux établir cela afin que vous puissiez comprendre les conférences qui suivront celle-ci.

Questions et Réponses

Public: Joshua vient-il de… qui est l’étudiant de Moïse, est-ce le même Yeshua dont vous parliez plus tôt avec le Shin au milieu du mot?

Instructeur: Dans l’Ancien Testament, ils l’écrivent d’autres façons [יהושוע]. Mais Joshua יהושוע signifie évidemment la même chose que Jésus יהשוע. Et voyez, celui qui entre dans la Terre Promise est Joshua, n’est-ce pas? Cela vous en dit long. N’est-ce pas? Parce que lorsque vous lisez le livre de l’Exode et comment il est expliqué, c’est bien sûr un niveau très élevé dans l’Arbre de Vie que nous devons saisir et comprendre. Moïse est la volonté qui collecte toutes les parties de l’Être, qui est Israël. Et vous collectez cela à l’intérieur de vous, puis l’étape suivante consiste à entrer dans la Terre Promise, qui est la quatrième dimension, dans laquelle Joshua entre. Et une fois là-bas, vous devez développer beaucoup d’autres choses, des choses symboliques, kabbalistiques que nous devons saisir et comprendre.

Dans les temps anciens, cette connaissance n’était donnée que kabbalistiquement, mais Jésus de Nazareth est venu et avec sa propre vie a enseigné avec des exemples, même si c’est encore voilé.

Pour comprendre cela, nous devons être des Kabbalistes et des Alchimistes pratiques. Nous devons étudier beaucoup de symbologie afin de comprendre et développer notre propre Jean. Ce Jean connaît beaucoup de Kabbale, connaît beaucoup d’Alchimie. C’est pourquoi Jean est en relation avec la Parole. Et Jésus est baptisé par Jean-Baptiste, et Jean est toujours sur la poitrine de Jésus. Et après cela, Jean a reçu la révélation. Parce qu’au commencement était la Parole.

Public: Vous parliez de Manas, qui est le mental en Sanskrit?

Instructeur: Manas en Sanskrit, oui.

Public: Cela a-t-il un rapport avec la manne qui pleuvait sur Israël pendant leur séjour dans le désert pour les nourrir?

Instructeur: Bien, c’est un mot ou une prononciation similaire: la Manne dans le désert qui venait de Dieu pour les nourrir dans le désert. Bien, c’est ce que nous appelons « le pain super substantiel », ou la compréhension de la Parole de Dieu que vous recevez lorsque vous méditez. Ce qui, dirons-nous, est associé aux manas Sanskrits, car votre mental sera nourri par ce type de connaissances. Lorsque vous saisissez et comprenez le sens de la Parole de Dieu de différentes manières et que vous l’appliquez à votre vie, c’est la Manne, n’est-ce pas? Parce qu’il est certain que vous avez faim, vous voulez être nourri, et c’est précisément le sens de cela. Mais quand vous dites que les Israélites avaient faim, cela ne signifie pas physiquement, n’est-ce pas? Parce que ce serait vraiment ridicule, penser que Dieu leur donnait de la nourriture pour être physiquement vivant. Cela signifie la conscience.

Au début, lorsque vous commencez à marcher dans ce chemin, vous avez soif, vous avez faim de connaissances, vous voulez savoir marcher, vous voulez savoir quoi faire. Et c’est pourquoi les nouveaux étudiants ont de nombreuses questions. Et puis, bien sûr, nous leur donnons de la « nourriture » – la manne – qui est le vrai sens. Donc, quand ils reçoivent cette manne, ils sont heureux. Sur le chemin de l’initiation, nous avons toujours faim de connaissances, quel que soit le niveau que nous développons; nous avons toujours faim de connaissances, de conseils. Et c’est pourquoi nous allons voir l’instructeur, nous allons voir notre guide, et nous demandons toujours à nos guides, alors nous demandons « S’il vous plaît, expliquez ceci, j’ai fait ce rêve, je veux savoir quelle étape prendre, pour ceci, pour cela », n’est-ce pas? Parce que nous ne comprenons pas. Mais la meilleure explication que nous donnons toujours est: « Méditez ». Parce que votre Dieu intérieur peut vous donner cette manne. Et puis vous vous nourrissez et vous vous sentez heureux, car alors vous êtes guidé dans le désert de votre vie. Et c’est précisément ce qui se passe avec nous tous. Peu importe à quel niveau vous vous situez, vous voulez toujours cette manne. C’est pourquoi il est écrit que la Parole de Dieu est la meilleure manne qui entre dans le Manas, dans le mental, dans l’homme. Nous pouvons donc donner cette association, Manas, Manna, Manne. Ils pourraient avoir les mêmes racines, car à la fin toutes les langues viennent de la langue d’or, qui est la langue qui est associée à tous les pouvoirs de la nature et du cosmos. De cette façon, vous devez saisir et comprendre ce qu’est cette langue d’or. Évidemment, nous ne parlons pas cette langue, c’est pourquoi nous demandons des explications, nous posons des questions, nous voulons des réponses. Parce que notre langue n’est pas la langue d’or. La langue d’or est récupérée lorsque Jean est créé à l’intérieur de vous et il est en harmonie avec le Christ, avec Jésus-Christ, avec tous les apôtres, avec toutes les forces de l’univers. Et alors la langue d’or surgit, qui comprend tout parce qu’elle pénètre tout.

Public: Doit-on parler du Gnosticisme avec quelqu’un d’autre, même si l’on n’est pas en contact permanent avec notre Être?

Instructeur: Bien sûr. Le fait que nous ne soyons pas en contact permanent avec notre Être est précisément la raison pour laquelle nous devons parler de la Gnose. C’est pourquoi nous avons besoin de la Gnose. Si nous étions en contact permanent avec notre Être, nous aurions encore besoin de donner la connaissance. Parce qu’alors nous comprendrons comme Jésus, comme Bouddha, comme Moïse, comme Muhamad, la nécessité d’aider notre prochain à saisir, à comprendre cela. Mais nous ne nous attendons pas à ce que vous atteigniez le niveau de Jésus, de Moïse, de Bouddha pour aider l’humanité. Nous devons aider au niveau dans lequel nous sommes. Rappelez-vous toujours les niveaux de l’Être. Il y a beaucoup de gens au-dessus de nous et beaucoup de gens en dessous de nous.

Public: Concernant le corps Solaire, est-il nécessaire de faire l’expérience d’un corps? Parfois, on a l’impression que l’on n’est qu’un point de lumière. Je ne sais pas à quel niveau c’est.

Instructeur: Un point de lumière? Bien, cela dépend de la façon dont vous en faites l’expérience. Un corps, un corps solaire, n’est qu’un véhicule que vous pouvez utiliser pour expérimenter beaucoup de choses. Être comme un grain de lumière, peut-être que cela est lié à la conscience. Parfois, dans mes propres expériences, je m’expérimente complètement sans les corps, juste la conscience. Parfois je m’expérimente avec mon corps mental, ou avec mon corps astral ou avec mon corps causal. C’est aussi quelque chose que vous devez saisir et comprendre, vous avez besoin de beaucoup de connaissances pour comprendre quel type d’expérience vous avez, afin de ne pas tomber dans des erreurs.

Lorsque vous commencez à lire le Livre de l’Apocalypse, vous devez d’abord établir que Jésus-Christ doit être à l’intérieur de vous, et lorsque vous commencez sur le chemin, ce Jésus-Christ se développe à différents niveaux. Vous devez développer cela à l’intérieur. C’est la première étape, puis vient Jean. Jean, c’est vous à différents niveaux aussi, que vous devez développer.

Public: Cette question comporte deux parties. Quelle est la différence entre le voyage astral et le transfert de conscience dans l’image projetée du corps. Et deuxièmement, peut-on voyager astralement uniquement avec un corps solaire?

Instructeur: Non, tout le monde peut voyager dans le plan astral. Lorsque nous parlons de « nous-mêmes », nous devons comprendre que « nous-mêmes » est la conscience ; nous sommes l’Essence. C’est précisément le point ici que nous devons comprendre; nous sommes l’Essence. Et en tant qu’Essence, nous pouvons voyager dans l’ego; si nous faisons des efforts, nous pouvons voyager avec les corps protoplasmiques dans les Limbes et avoir des expériences dans le plan astral. Dans les corps protoplasmiques, si nous nous éveillons. C’est le cas, par exemple, de ce grand disciple de la Loge Blanche, Paramahamsa Yogananda. Il a pratiqué le Kriya Yoga, et il a éveillé beaucoup de pouvoirs et de Siddhis (Siddhis, pouvoirs, sont les mêmes. Vertus). Et il a utilisé ses corps protoplasmiques dans les Limbes, et aussi, hors de ces corps protoplasmiques, il a apprécié et expérimenté le Samadhi en tant qu’Essence, sans corps, et a voyagé bien sûr dans les Sephiroth supérieures. Vous pouvez même expérimenter l’Absolu en tant qu’Essence, hors de votre corps. Sans ego, sans corps protoplasmiques. C’est possible. Avec votre corps astral, bien, c’est plus facile. Le corps astral solaire vous donne bien sûr la possibilité de voyager à n’importe quel endroit comme vous le souhaitez. La seule chose dont vous avez besoin est d’être conscient. C’est l’un des avantages d’avoir un corps astral solaire. Mais quelqu’un peut avoir un corps astral solaire même si l’ego est vivant, car il est tombé. Il ne peut pas l’utiliser, car il dort. Afin d’utiliser consciemment le corps astral solaire, vous devez annihiler l’ego, vous éveiller. En fin de compte, c’est vous qui utilisez ces corps. Avoir le corps astral solaire ne signifie pas que vous devez être éveillé, vous pouvez avoir le corps et dormir. Mais si vous n’êtes pas éveillé, vous êtes tombé, cela n’a pas d’importance.

Public: J’ai lu qu’il y a treize planètes dans ce système solaire, y compris le Soleil. Y a-t-il six rayons supplémentaires au-delà des sept trônes?

Instructeur: Non, seulement sept, sept puissants rayons. Les cinq autres planètes, dirons-nous, pour en faire douze, n’est-ce pas? Selon La Pistis Sophia, il y a douze sauveurs; le Soleil étant le centre, le treizième. Les autres planètes doivent s’adapter aux sept rayons. Ils doivent se subordonner aux sept rayons. Le maître dit que la plus haute hiérarchie de ce système solaire est les sept. C’est la plus élevée, qui est Raphael, Gabriel, Uriel, Michael, Samael, Zachariel et Orifiel; c’est la plus élevée. En dessous d’eux, ces autres hiérarchies doivent s’accommoder ou s’organiser sous les sept, qui sont bien sûr liées aux autres Logoi des autres planètes. Parce qu’après Saturne, vous trouvez Neptune, Uranus, Pluton, Vulcain, Perséphone et Clarion. Ils doivent s’aligner sur les sept, en dessous des sept. Mais ce sont des Logoi, et bien sûr, ils sont liés à ce que dit le maître Jésus, les douze sauveurs liés aux douze tribus d’Israël et aux douze apôtres. Chacun d’eux a sa partie particulière en chacun de nous. Dans le livre La Pistis Sophia vous lisez au sujet des douze et vingt-quatre. Les vingt-quatre sont bien sûr liés au Zodiaque, Chokmah. Vingt-quatre anciens du Zodiaque, le vingt-quatrième mystère qui est très profond.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Introduction to Revelation (Transcription)

Introduction à l'Apocalypse Gnostique
Le Fils de l’Homme (Transcription)
Catégories : Le Livre de l'Apocalypse