Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Karma

L’extérieur est tout simplement le reflet de l’intérieur; celui qui change internement crée un nouvel ordre de choses. – Samaël Aun Weor, Psychologie Révolutionnaire

Tout: vous, votre famille, votre couleur de peau, la façon dont vous souriez, la façon dont vous parlez, l’avidité que vous sentez, le bonheur que vous sentez, la ville où vous vivez, les amis que vous avez … et cela est vrai pour tout le monde , chacun d’entre nous: tout est une manifestation du karma.

L’ampleur de cela est inimaginable, inaccessible à notre mental. C’est un peu comme contempler l’infini: le mental ne peut pas le tenir. Le mental que nous avons maintenant est fini et très étroit. Ces concepts ne peuvent jamais être pleinement compris par ce mental intellectuel, le mental sensoriel.

Donc, pour que nous puissions essayer une approche de cette loi d’une certaine manière pratique, pour que nous puissions commencer à saisir la profondeur et l’ampleur du karma, nous allons nous concentrer sur un aspect de celle-ci, la partie qui nous préoccupe le plus.

Comment créons-nous du karma?

Que faisons-nous, chaque jour, qui crée notre avenir? Parce que réellement, tout ce que nous faisons c’est de planter des graines qui vont se transformer en quelque chose dans l’avenir. Si nous plantons des fleurs partout où nous allons, tout le temps, alors en sa saison, nous serons entourés par un champ parfumé de belles couleurs. Mais nous devons faire l’effort de planter ces graines. Alors, comment vivons-nous maintenant, et sommes-nous en train de faire cela?

Il est vital pour nous d’être très honnête avec nous-mêmes, très sincère.

Tout d’abord, nous devons comprendre que le terme karma est utilisé de différentes façons. La Loi de Cause à Effet est appelée la Loi du karma.

Le résultat d’une action nuisible, la conséquence de cet acte qui renvoie à celui qui l’a exécuté, est appelé karma.

Le résultat de l’action juste, la conséquence de cet acte qui renvoie à celui qui l’a exécuté, est appelée dharma.

Un résultat est créé pour toute action, non pas seulement pour les « grandes » choses. Vous n’avez pas à assassiner quelqu’un pour accumuler du karma. Ni avez à donner un million de dollars pour accumuler du dharma.

Goutte à goutte, petite action par petite action, vous plantez des graines, vous faites de petits dépôts dans votre compte cosmique. C’est comme un compte d’épargne. Beaucoup de gens n’économisent pas de l’argent parce qu’ils estiment que 5 $ ici et 10 $ là ne feront jamais quelque chose. Donc, ils économisent rien. Ils dépensent tout. Ils pensent que c’est seulement en faisant beaucoup d’argent que nous pouvons épargner quelque chose. Mais réellement, les gens riches sont souvent devenus riches parce qu’ils ont compris que les choses ne fonctionnent pas réellement de cette façon. On m’a dit que les riches sont riches parce qu’ils ne dépensent pas leur argent. Et cela a beaucoup de sens pour moi. Comprenez vous? Ils deviennent riches à travers un processus d’accumulation, en ne dépensant pas, et en épargnant un peu ici et un peu là. Sauf s’ils deviennent riches en héritant subitement beaucoup d’argent: la plupart des gens deviennent riches avec le temps, lentement, à travers un processus d’intention et de volonté et de travail acharné. C’est exponentielle, et le karma fonctionne d’une manière similaire. Comme vous plantez un peu ici et un peu là, ces graines peuvent se développer dans d’énormes arbres, à condition que les conditions soient réunies. Le Karma mûri lorsque les conditions sont bonnes. Donc, il se peut que vous avez planté de bonnes graines dans le passé, mais si votre environnement est réellement négatif et que vos actions sont réellement négatives, ces graines ne peuvent pas germer.

Désir

Nous vivons la vie en pensant que la vie est une chose illimitée, comme si nous avons 100 ans ou plus pour faire tout ce que nous voulons, et qu’il n’y a pas de véritable conséquence pour tout ce que nous faisons. Donc, nous faisons la fête, et nous faisons tout ce que nous avons envie de faire, et nous dépensons chaque chèque de paie que nous recevons, et nous mangeons et buvons à outrance et essentiellement nous faisons tout ce que nous devons essayer pour satisfaire tous nos désirs.

Nous pensons que ceci est ce qu’est la vie: la satisfaction du désir. La poursuite du bonheur, tel qu’interprété par la culture moderne. Obtenir n’importe quelles sensations de la vie que je veux. C’est la « voie américaine ».

Tout ce qui est agréable et souhaitable devient notre objectif, notre but, notre définition de la vie, et quelque chose de désagréable doit être évitée à tout prix, et nié. Si nous sommes malheureux au travail, nous disons « Le travail n’est pas ma vie, ma vie commence le vendredi soir. » D’une certaine manière, même si nous passons 50-60 heures par semaine au travail, nous ne pensons pas que ce soit réellement « notre vie. » Et nous désirons tellement être loin du travail, être en congés, pour être avec nos amis ou faire du sport ou du shopping ou jouer partout à faire ceci ou cela, qu’importe que ce soit. « C’est la vie. Voilà ce qu’est la vie. » Bien sûr, toute la publicité ces jours-ci soutient ceci: la vie est une grande fête, tout le monde est beau et désirable, et c’est tout à propos d’avoir autant de plaisir que possible, d’avoir autant de jouets que possible, se voir bien, se sentir bien, être jeune, être hip …

Et quand quelque chose que nous ne voulons pas arrive, nous disons que nous « ne le méritons pas. » Quand nous perdons notre petit ami, nous disons que nous ne l’avions jamais aimer de toute façon. Et quand notre ami se retourne contre nous, parler du mal de nous à tout le monde, nous disons qu’ils sont mauvais, que nous sommes innocents. Quand quelqu’un cogne notre voiture, nous les blâmons pour tout, même si nous avons fait un mauvais virage. Ils auraient dû faire plus attention. Quand nous sommes malades, quand nous sommes blessés, nous nous plaignons, nous souffrons, nous voulons nous échapper d’elle, nous voulons nous sentir bien à nouveau, et nous lui résistons.

Le Pendule

Il y a un pendule dans tout cela: nous sommes constamment en train de désirer des choses agréables, et d’éviter des choses désagréables. Nous passons toute notre vie à croire que quelque part, d’une certaine manière, nous devons éviter tout ce qui est désagréable, et nous devons rassembler autant de plaisir que possible. « Celui qui meurt avec le plus de jouets gagne, » n’est-ce pas? Mais réellement, en termes de karma, celui qui meurt avec le plus de jouets meurt, meurt encore, et avec les plus grandes dettes. La mort n’est pas un échappatoire au paiement karmique.

La vie pour nous, pour notre éthique moderne, est définie par DESIR. Tout ce que nous faisons, nous le faisons par désir. Nous voulons bien paraître, nous désirons satisfaire nos désirs, nous désirons nous remplir avec des aliments particuliers, nous désirons être perçu d’une certaine façon, nous voulons sentir certaines sensations. Ce DESIR est l’un des éléments clés pour comprendre la vérité de nos vies.

pendulum1

Rappelez-vous dans la Bible que Adam et Eve étaient renvoyés du paradis parce qu’ils allaient à l’encontre de la loi, ils ont agi par désir, par leur propre volonté. Et leur karma était sévère. C’est une allégorie au sujet de nous. C’est ainsi que cela a commencé pour nous. Dans le passé, nous avons agi par désir, et nous avons enfrein la loi. Et nous avons été retirés du paradis. Et bien sûr, aujourd’hui, nous vivons toujours de cette façon. Nous n’avons pas appris la leçon.

En essayant constamment de nous garder dans le plaisir et hors de ce qui est douloureux ou désagréable, nous nous gardons dans une lutte constante, et l’évitement, et agissons constamment dans l’ignorance. La mort ne peut être évitée. La douleur ne peut être évitée. La souffrance ne peut être évitée. C’est la vie. La vie contient le plaisir, et la vie contient la douleur. C’est la vérité. Et pourtant, nous ne l’acceptons pas. Nous faisons tout notre possible pour éviter de le voir.

Cette recherche constante d’illusion, la poursuite du plaisir sans fin, est l’ignorance. Elle est aveugle. Nous le faisons parce que nous ne connaissons pas une autre manière, mais c’est une manière de la cécité et de l’ignorance. L’ignorance signifie ignorer: nous choisissons d’ignorer les faits. Nous savons que la mort est inévitable, mais parce qu’elle est une grande incertitude, et parce que nous sommes si plein de peur et d’attachements à la vie, nous ne pouvons pas traiter avec elle, de sorte que nous courons dans l’autre sens: vers nous remplir avec du plaisir, afin de cacher les faits.

    Il est évident que si notre attitude envers la vie quotidienne est fondamentalement erronée, si nous croyons que tout doit tourner bien, juste parce que cela devrait être le cas, alors nous allons être déçus …

   Les gens veulent que les choses tournent bien « juste parce que cela devrait être ainsi, » parce que tout doit aller selon leurs plans. Cependant, la crue réalité est différente. Tant que l’on ne change pas intérieurement, qu’on le veuille ou non, on sera toujours une victime des circonstances. – Samaël Aun Weor, Psychologie Révolutionnaire

Ignorance

Elle se manifeste à chaque instant. Même maintenant, pendant que vous étudiez cette connaissance, vous sentez-vous mal à l’aise? Sentez-vous la résistance à cet enseignement? Sentez-vous la résistance de parler de votre propre mort? Cette résistance est précisément ce qui vous maintient dans la servitude. Sentez-vous la résistance de voir votre propre colère, votre propre luxure, votre propre cupidité? Cette résistance est précisément votre pire ennemi.

Cette résistance à voir la vérité de votre vie, la vérité de votre mental, la vérité de vos désirs et résistances, la vérité de vos haines et jalousies: cette résistance à voir est votre pire ennemi.

Nous croyons tous que nous sommes de bonnes personnes. Nous croyons que nous faisons ce qui est juste et bon, et que nous sommes bons dans nos cœurs. Nous avons tous de bonnes intentions, non? Mais le karma est la Loi de l’Action: les intentions ne comptent pas. L’action est ce qui détermine la nature de notre vie.

    La route vers l’Abîme est pavé de bonnes intentions. – Samaël Aun Weor

Ce qui compte dans la vie sont nos actions. La Loi du karma est la loi de l’action et conséquence. Les bonnes intentions ne signifient rien si les résultats de nos actions sont désastreux.

Nous pouvons vouloir aider, mais finalement faire du mal. Comment peut-on éviter de faire cette erreur? En agissant avec la Conscience complète. Ceci, cependant, est difficile à faire. Mais, agir sans faire l’effort c’est agir sans connaissance complète de ce que nous faisons, et agir de cette manière est une invitation au désastre.

Donc, il est impératif que nous apprenons à agir avec la Conscience complète.

Pour atteindre la Conscience complète dans nos actions, nous devons avoir la Conscience complète de nous-mêmes.

Nous n’aimons pas entendre que nous avons la colère. Nous n’aimons pas quand quelqu’un pense du mal de nous, et nous ne l’acceptons pas et nous nous disons à nous-mêmes et aux autres que c’est l’autre personne qui est mauvais, ils ne nous comprennent pas. Nous n’aimons pas quand notre laideur se montre, et le plus tôt possible, nous la couvrons, nous la masquons, la cachons.

Et quand nous faisons des choses douteuses, nous ne voulons certainement pas que les autres savent à ce sujet, et dans notre dissimulation, nous pouvons mentir si bien que nous croyons le mensonge nous-même.

Nous ignorons ce que nous sommes réellement. Nous ne nous permettons pas de voir qui nous sommes réellement. Nous blâmons tout le monde. Nous blâmons nos parents, nos enseignants, nos amis, notre conjoint(e): et nous ne prenons absolument aucune responsabilité.

Nous ignorons les faits. Nous ignorons notre propre psychologie. Nous ne voyons pas ce qui se passe réellement à l’intérieur de notre mental et nos cœurs. Et nous choisissons, parce que nous courons toujours après « la bonne vie » et nous ne pouvons pas supporter le goût de l’amère vérité. Nous recherchons habituellement à éviter les choses désagréables et recherchons les choses agréables. Donc, nous évitons ce qui nous est désagréable, et nous nous concentrons à 100% sur ce que nous aimons, ce qui nous est goûteux.

C’est l’habitude de notre mental. Nous avons une façon très limitée de percevoir la vie, et elle est entièrement basée sur ce qui est plus pratique à notre sens de soi.

Nous refusons de voir tout ce qui remet en question notre sens de soi.

    N’avez-vous, à un moment dans votre vie, jamais pensé à ce que vous aimez ou détesté le plus? Avez-vous réfléchi sur les causes secrètes de l’action? Pourquoi voulez-vous avoir une belle maison? Pourquoi désirez-vous le dernier modèle de voiture? Pourquoi voulez-vous toujours porter la dernière mode? Pourquoi convoitez-vous ne pas être avare? Qu’est-ce qui vous a le plus offensé à un moment donné? Qu’est-ce qui vous a le plus flatté hier? Pourquoi vous sentez-vous supérieur à tel ou tel camarade à un moment précis? A quelle heure vous êtes-vous senti supérieur à quelqu’un? Pourquoi vous sentez-vous vaniteux quand vous racontez vos triomphes? Ne pouviez-vous pas garder le silence quand ils bavardaient au sujet d’une personne connue? Avez-vous reçu la coupe de liqueur sans courtoisie? Avez-vous accepté de fumer, mais ne pas avoir le vice, peut-être à cause du concept de l’éducation ou de la virilité? Êtes-vous sûr que vous étiez sincère dans cette discussion? Et lorsque vous vous justifiez, lorsque vous vous louez, lorsque vous vous vantez de vos triomphes et répétez ce que vous avez déjà dit à d’autres, avez-vous compris que c’étaient vain? – Samaël Aun Weor, Psychologie Révolutionnaire

Cette ignorance nous contrôle parce que nous sommes identifiés, donc habitués à cette façon de percevoir la vie. Nous percevons la vie à travers ce filtre, cette paire particulière de lunettes psychologiques, et nous ne réalisons pas que réellement, ces lunettes que nous sommes tellement habitués à porter, sont en fait complètement déformées et erronées. Elles rendent biaisé et déséquilibré tout dans la vie, et tout ce que nous voyons est tordu et erroné.

    Une personne est ce qu’est sa vie … En regardant cette question d’un point de vue strictement psychologique, tous les jours de notre vie est réellement une petite réplique de la totalité de notre vie. De cela, nous pouvons en déduire ce qui suit: si une personne ne travaille pas sur lui-même aujourd’hui, il ne changera jamais. Quand quelqu’un prétend qu’il veut travailler sur lui-même, et qu’il ne le fait pas aujourd’hui, remettant à demain, une telle demande sera un simple schéma, et rien de plus, parce qu’à l’intérieur d’aujourd’hui se trouve la réplique de l’ensemble de notre vie … . C’est très similaire à un certain signe que certains marchands mettent dans leurs magasins: « Aujourd’hui, aucun crédit, mais demain, oui » – Samaël Aun Weor, Psychologie révolutionnaire.

Conscience

Pour changer cette situation, nous devons savoir quels sont les problèmes. Nous devons nous connaître.

Dans la Gnose, nous apprenons la technique de l’auto-observation. Dans cette technique, nous apprenons à nous séparer de nos pensées, sentiments et sensations, et nous apprenons à les observer, pendant qu’ils se produisent, sans réagir. Nous apprenons à avoir un sentiment de séparation intérieure. D’un côté, nous avons les expériences de la vie, tout ce qui passe en dehors de nous à un moment donné, et de l’autre côté, nous avons les réactions du mental, nos sentiments et les sensations du corps. Au milieu, observant tout, se trouve l’attention pure, la Conscience pure.

    Connaître et observer sont différents. Beaucoup confondent l’observation de soi-même avec la connaissance. Nous pouvons connaître que nous sommes assis sur une chaise dans une salle de séjour, mais cela ne veut pas dire que nous sommes en train d’observer la chaise.

    Nous savons qu’à un moment donné, nous sommes dans un état négatif, peut-être en train de penser à un problème, ou peut-être que nous sommes inquiets au sujet de ceci ou cela, ou nous sommes dans un état de malaise ou d’incertitude, mais cela ne veut pas dire que nous observons cela.

    L’observation de soi-même, qui est cent pour cent actif, est une façon de changer soi-même, tandis que connaître, est passif.

    Certes, connaître n’est pas un acte d’attention. L’attention, dirigée à l’intérieur de soi-même, vers ce qui se passe dans notre intérieur, est quelque chose … de positive, d’active – Samaël Aun Weor, Psychologie Révolutionnaire

Cela doit devenir un mode de vie pour nous, une nouvelle façon de vivre et de percevoir, si nous voulons commencer sérieusement à vivre en conformité avec la Loi du karma, et si nous voulons sérieusement faire des changements dans notre vie.

Donc, prenez une résolution pour vous-même: faites l’effort de rester conscient de vous-même, conscient de vos sentiments, des pensées et des impulsions, en prenant conscience de votre environnement, tout en continuant à étudier ce cours. Ne relâcher pas vos efforts pour diriger consciemment votre attention.

Nous devons comprendre que passer à travers la vie de la manière que nous faisons, sans prise de conscience, en rêvant, en réfléchissant sur le passé, en imaginant l’avenir, fantasmant, en faisant tout cela pendant que nous conduisons et mangeons un hamburger, nous sommes en fait profondément endormi à la réalité du moment. Nous vivons une vie de fantaisie dans nos têtes, et notre vie réelle passe, instant après instant. Nous ne le réalisons pas, mais nous perdons notre vie en cela.

La vie ne se vit que DANS L’INSTANT: tout le reste est un fantasme, un mensonge, une illusion.

Voilà pourquoi la vie semble aller de plus en plus vite, … quand nous étions jeunes, nous étions beaucoup plus intéressés à la vie, à ce qui se passe dans l’instant, et les journées étaient longues et plein d’émerveillement … mais comme nous avons rassemblé de l’expérience, et sommes ennuyés avec la vie mondaine, et a commencé à vivre plus dans nos pensées et nos sentiments, nous perdons l’intérêt pour l’immédiat, et nous avons commencé à penser à l’avenir, au futur, qu’est-ce que vous allez faire pour un salon, où voulez-vous vivre, et nous fantasmons et rêvons et imaginons… et tout à coup, nous sommes hors du lycée et ensuite nous sommes mariés et avons des enfants et une hypothèque et un jour nous nous réveillons et disons: « Qu’est-ce qui m’est arrivé? Comment suis-je arrivé ici? Je ne voulais pas faire ça !!! « 

Nous nous sommes endormis … Psychologiquement endormi. Notre Conscience a été endormie.

    Gardez votre cœur avec toute la vigilance, car de lui viennent les sources de la vie. – Proverbes 4.23

Sommeil

Un étudiant gnostique et sa femme ont emmené leurs deux enfants chez le médecin, et la mère est allée avec celui qui avait besoin d’être traité. Ce fut une situation grave, et ainsi le père était préoccupé et tracassé réellement sur le résultat potentiel de cette visite. Donc, il n’a pas réellement fait attention à l’autre enfant. Et naturellement, cet enfant a jouit de la liberté du moment, et a commencé à réellement sortir de la main. Dans la salle d’attente il y avait une femme qui devenait très irritée avec l’enfant. Et elle ne pouvait pas accepter plus, elle dit au père d’une manière assez grossière et avec jugement qu’il doit contrôler son enfant. Alors il l’a fait. Il saisit son enfant et sortit. Il était bouleversé par ce qu’a dit la femme. Et comme il y pensait, il se mit à marcher en arrière. Et il a commencé à se crisper et grincer des dents, et son mental a commencé à courir, pensant que cette dame n’a pas le droit d’être de cette façon, elle était réellement grossière et méchante, et qu’il devrait retourner là-bas et corriger son comportement, elle ne comprend pas que ce soit une situation de vie ou de mort … sa femme est sortie et a vu son mari, en train de se pencher, ses épaules tendus, faisant les cent pas comme un tigre en cage, les poings serrés, la mâchoire serrée et broyée .. .

Que lui est-il arrivé? Est-ce que tu vois? Maintenant, il a été sauvé par la cloche dans un sens, parce que quand sa femme est sortie, il s’est rappelé de sa pratique et était en mesure de voir immédiatement qu’il avait perdu la conscience de lui-même, et il suivait son mental sur une route habituelle: une route qui le prenait seulement dans la souffrance profonde.

Cet exercice, cet effort d’être présent, d’être dans l’instant, pour nous observer, est l’effort pour devenir plus conscients de notre propre réalité, pour devenir plus conscients du sentiment et de la pensée que nous avons, et pourquoi nous faisons les choses que nous faisons. C’est l’effort de voir ce qu’est notre réalité: pas ce que nous pensons qu’elle est, et non pas ce que nous voudrions qu’elle soit, pas ce que nous voudrions que les autres pensent qu’elle est, mais ce qu’elle est réellement.

Et ce n’est pas facile. Nous avons beaucoup de résistance à cela. Nous ne voulons pas réellement voir qui nous sommes. Nous préférons avoir une image positive de soi, et nous dire de bonnes choses sur nous-mêmes … et pourtant, nous ne pouvons pas sembler changer ces modèles douloureux dans notre vie, nos relations sont tout simplement douloureuses, notre travail est pénible, notre anxiété, notre peur, ces choses continuent de venir, elles ne nous laisseront pas seul … ou peut-être nous n’expérimentons pas ces sentiments, mais nous avons tant d’ambition, et nous sommes amenés à effectuer et à effectuer et à effectuer, et nous nous conduisons à l’épuisement … pour quoi? Pour un objectif difficile à atteindre dans le futur, parce que même quand nous accomplissons quelque chose, cela ne suffit pas, et nous établissons un autre et un autre et il n’y a pas de fin à tout cela …

Donc, dans la Gnose nous apprenons: quand ces choses arrivent, nous apprenons à les observer, à les étudier, à les comprendre. Le premier avantage de ceci: lorsque nous apprenons à cesser de réagir aux pensées, aux sentiments et aux impulsions qui se manifestent en nous, nous arrêtons la création d’actions nuisibles qui à son tour nous apporte la souffrance.

Action Droite

Quand nous nous faisons crié dessus, normalement, nous crions en retour. Nous disons des choses détestables. Mais quand vous pouvez vous observer, et observer les sentiments qui surgissent, les pensées qui surgissent, vous pouvez choisir de réagir différemment. Et vous pouvez choisir de ne pas réagir. Vous pouvez choisir d’être paisible, de partir. Et peut-être, vous comprendrez pourquoi la personne vous criait dessus en premier. Peut-être qu’elle était bléssé ou souffrant, ou peut-être que vous avez fait quelque chose que vous ne devriez pas faire.

Quand ils vous crient dessus, et que vous vous observez, vous pouvez voir: le corps devient tendu, il y a de la douleur dans le corps, le cœur fait mal, de la chaleur dans la poitrine, le mental est stupéfait, choqué, et puis un flot de pensées négatives, la malédiction, la vengeance … et tout cela, dans le passé, vous aurait fait réagir immédiatement, maudissant … parce que dans le passé, par habitude, vous auriez réagi à toutes ces sensations désagréables, vous voudriez éviter tout ce qui est désagréable, les faire disparaître … et en cela, dans l’identification de ces sensations, avec les effets spécifiques de cette situation, l’énergie de cette situation se retrouve piégée, fixée, elle devient une chaîne qui vous lie …

Comprenez que ce n’est pas la répression. L’auto-observation est tout simplement l’observation d’un état interne et d’un événement externe. C’est la prise de conscience pure, qui donne à celui qui le fait la possibilité de choisir ses actions.

C’est seulement en ayant le choix qu’on peut effectuer ce qui est juste.

Si nous nous comportons mécaniquement, automatiquement, alors qui est en train de choisir pour nous? Quoi en nous prend nos décisions?

Créer du Karma

Lorsque nous réagissons à des situations sans Conscience, le karma est créé. Quand nous allons à travers la vie comme nous le faisons normalement, en pensant tout le temps, en rêvant tout le temps, alors nous ne sommes pas pleinement présent dans l’instant, et nous sommes distraits, et nous agissons par habitude, par habitudes du mental. Et le mental est un gâchis. Le mental, même si nous l’aimons et l’idéalisons, ne nous aide pas beaucoup. Il rend, en effet, la vie plus compliquée.

Quand vous voyez un objet que vous désirez, et que vous le regardez fixement, sentant le désir pour lui, l’avidité pour lui, vous donnez à ce désir, à cette cupidité, beaucoup d’énergie. Vous le nourrissez. C’est le karma: parce que vous renforcez votre désir pour quelque chose, vous le voulez de plus en plus … ce désir ne va pas disparaître. Il peut changer son objet de désir, mais aussi longtemps que vous le nourrissez et lui donnez de l’eau, il va grandir et grandir… Et quand vous obtenez ce que vous voulez, le désir n’est pas diminué: il est encore plus fort. Parce que bientôt, vous voulez quelque chose d’autre, et ce cycle se poursuit. Vous n’êtes jamais satisfait. Vous ne pouvez pas être satisfait, parce que dans chaque situation, vous devez nourrir le désir, et faire ce qu’il veut, ce qui le rend plus fort. C’est le karma.

L’énergie de ce désir se retrouve piégée dans notre subconscient, cristallisée. Cette formation contient de l’énergie piégée: l’énergie qui, dans les bonnes conditions environnementales, vous manipule, va vous pousser à la nourrir, à la laisser agir, de la seule manière qu’elle peut: la façon dont elle a été créée.

Donc: si vous êtes dans un combat, et que vous frappez quelqu’un avec la colère, l’explosion de cette action ne produit pas seulement de la douleur pour la personne que vous avez frappé, mais elle résonne dans votre propre subconscient, et la colère devient une formation dans le mental, et piège de l’énergie là. Si vous avez beaucoup de colère, et que vous continuez à réagir avec la colère, alors vous construisez constamment un entrepôt de plus en plus fort d’énergie, l’énergie qui a été formée à partir de la colère et dont la masse critique provoquera de plus en plus de colère, qui, de toute évidence, la nourrit de plus en plus …

Donc, petit à petit, étape par étape, vous créez un monstre dans votre propre mental.

Voilà pourquoi ceux qui sont en colère ne peut pas simplement cesser d’être en colère. ceux qui sont accros ne peuvent arrêter facilement leurs dépendances: ils ont créé beaucoup de karma pour eux-mêmes: le karma sous la forme d’énergie piégée dans le subconscient.

Donc, un toxicomane, quelqu’un qui est accro à l’alcool, à cause des sensations. La drogue est utilisée parce qu’elle crée des sensations. Et parce que nous voulons désespérément échapper aux réalités de la vie, et fusionner pour toujours dans des sensations agréables, le toxicomane devient esclave de ces sensations: ils le font pour le désir de sensation (c’est l’évitement de ce qui a des émotions désagréables, peut-être des émotions ou des circonstances douloureuses) et par ignorance, par sommeil psychologique, par inconscience. Plus ils nourrissent l’habitude, plus elle devient forte. Plus ils dorment, plus ils ignorent, plus ils sont inconscients …. et plus ils sont dangereux, plus ils sont déprimé, plus ils sont chaotiques….

C’est très triste. C’est très douloureux. Mais chacun de nous, à notre manière, avec notre propre style et saveur, sommes similaires. Il y a des choses à quoi nous sommes accros, si bien que, comme un toxicomane, nous ne voyons pas qu’il y ait un problème. Nous ne reconnaissons pas que nous sommes accros à une certaine habitude psychologique négative, certains schémas de pensée terriblement auto-destructrices …

Nous ne voyons pas que nous nous blessons dans la façon dont nous pensons, la façon dont nous encourageons certains types de sentiments. Nous ne le voyons pas. Nous sommes aveugles à cela.

Donc, avec cette cécité, cette souffrance, nous réagissons. Nous réagissons aux circonstances de la vie, et nous créons plus de karma pour nous-mêmes, approfondissant notre souffrance, approfondissant nos problèmes, et apportant tout le monde avec nous.

Nous continuons ce cycle d’auto-destruction de vie en vie. Si nous n’éveillons pas la Conscience, nous passons de vie en vie dans un état de sommeil, toujours désirant, toujours souffrant, ballottés par le chaos des énergies karmiques que nous avons mis en mouvement et que nous persistons à intensifier…

Nous créons le karma par toutes sortes d’actions égoïstes. Comme nous l’avons dit, l’histoire d’Adam et Eve est une allégorie pour nous, au sujet de nous, et leurs problèmes ont commencé, tous les problèmes de l’humanité ont commencé, lorsque nous avons agi avec désir pour ce que NOUS voulons.

Donc, la première chose que nous devons comprendre est que nous sommes psychologiquement endormis. Êtes-vous toujours conscient de votre corps? Avez-vous réussi à maintenir cette prise de conscience complètement, sans distraction un moment? Non? Alors, vous pouvez voir par vous-même: c’est très difficile pour nous d’être conscients de nous-mêmes. Nous ne sommes pas très conscients. Nous devons arriver à voir. Nous devons arriver à reconnaître que nous ne prêtons pas attention.

A partir de là, de ce lieu de voir que nous ne voyons pas, il devient alors possible de changer. Alors, il devient possible de voir la vérité.

Méditation vs. Karma

Tous les problèmes dans votre vie, toute la souffrance que vous ressentez, toutes vos douleurs et difficultés, toutes vos questions, incertitudes et insécurités, tout votre orgueil,vanité, peur et arrogance: tout ce que vous rencontrez dans la vie dépend de votre mental. Donc, il est dans votre intérêt de commencer à observer votre mental, d’apprendre à connaître votre mental.

Quand nous commençons cet effort, il y a certaines choses qui nous aideront. Parce que réellement, pour comprendre le mental, pour comprendre profondément la nature de notre propre mental, et donc la nature de notre propre vie, nous devons d’abord arrêter de tant agiter le mental. Nous devons le laisser se tranquilliser.

Main dans la main avec l’Auto-observation se trouve la Méditation. Le but vrai et original de la Méditation c’est l’éveil de la Conscience. Le mental, tel qu’il est maintenant, hors de contrôle et plein de la flambée des pensées et des sentiments, est une mer déchaînée du chaos. Par la pratique de la méditation, nous commençons à permettre au mental de se tranquilliser, d’être calme, de devenir clair et ouvert, alors la perspicacité commence.

En combinant ces techniques, d’Auto-observation et de Méditation, nous cultivons la possibilité de choisir notre propre destin. Main dans la main ces deux techniques nous amène à la connaissance directe, intuitive, de nous-mêmes. Étape par étape, par la culture progressive, la technique de la Méditation commence à aiguiser notre concentration et notre capacité à rester calme au milieu de la confusion.

Parce que nous développons la capacité d’agir consciemment, de choisir la façon de réagir à des situations, de choisir comment agir. Nous n’agissons plus par habitude ou coutume: nous agissons sur un choix conscient.

Ainsi, nous commençons à arrêter la création du karma lourd.

Maintenant, pour que nous soyons avec succès dans cet effort, nous avons besoin de beaucoup d’aide. Nous devons savoir ce qui crée le karma, et comment éviter une mauvaise action. De toute évidence, ce que nous cherchons à faire c’est de nous réinventer, de vivre par une nouvelle ensemble de méthode, et de commencer à renverser la vapeur. Le navire, qui est le poids de votre karma, peut être très lent à tourner, si vous avez beaucoup de karma. Cela peut prendre un certain temps. Cela peut demander beaucoup de patience. Mais il peut être tourné. Goutte à goutte. Pas à pas. Petit à petit, nous pouvons tourner cette roue qui est dans nos mains chaque jour: cette roue d’action, cette roue d’énergie, et que nous tournons, nous pouvons commencer à tourner la direction de ce grand navire dans laquel nous sommes. C’est possible. Mais il faut faire des efforts, à chaque instant, chaque minute, chaque heure, chaque jour.

    Garder encore et encore
    L’état et les actions de notre mental et nos corps
    Seul cela et seulement cela définit
    Le sens de la vigilance mentale.

    Tout cela, Je dois exprimer dans l’action;
    Ce qui est gagné en prononçant les syllabes?
    Ce qui est invalide n’a jamais été aidé
    Par simple lecture de la prescription du médecin? Le Chemin de Vie du Bodhisattva par Shantidéva.

Dharma, Éthique & Moralité

Dharma est un terme Sanskrit, un terme qui a plusieurs significations. Cela signifie Loi. Il peut également être considéré comme du karma positif. Lorsque vous effectuez une bonne action, un véritable sacrifice pour quelqu’un dans le besoin, par exemple, alors vous accumulez du dharma. Cela signifie que vous gagnez le droit d’être aidé.

Donc Dharma est à la fois la Loi et les avantages d’avoir agit conformément à la loi.
Il y a, en vérité, deux Lois:

    La Première Loi: reçue par ceux qui ont atteint la cinquième Initiation des Mystères Majeurs; les ordres directes de notre propre Père divin intérieur. La première loi est synthétisée dans le Vingt-deux Arcane du Tarot et les vingt-deux lettres de l’Alphabet Hébreu.

    La Deuxième Loi: la loi écrite, qui est donnée pour tous ceux qui luttent pour atteindre l’Initiation. Celle-ci vient du « deutéro » qui signifie seconde. Ce sont les Dix Commandements.

La première loi remplace la deuxième loi. Voilà pourquoi certains prophètes et grands maîtres étaient capables de tuer, de passer d’une femme à l’autre, et d’effectuer de nombreuses actions qui semblent contredire la deuxième loi. La Volonté de Dieu (notre propre Père intérieur) est la Loi.

Pour ceux qui n’ont pas atteint leur propre Père intérieur, chaque religion, chaque tradition mystique a un ensemble de lignes directrices, un ensemble de codes éthiques ou moraux. La plupart des gens voient les Dix Commandements ou les Préceptes d’un moine ou nonne comme un grand canal, comme une limitation de notre comportement, ou des règles rigides et strictes qui sont sans but réel, et que nous avons seulement inventé pour garder les gens sous contrôle.

Mais en fait, ces lignes directrices ont un but très précis: nous aider à éviter la création de mauvais karma pour nous-mêmes, et nous aider à rester en équilibre avec les forces de l’univers afin que nous puissions atteindre la Première Loi.

C’est facile à voir, en fait: si vous tuez quelqu’un, vous envoyez d’énormes énergies à travers votre propre mental, des énergies de violence, d’égoïsme, des passions bestiales, de la colère, etc., etc. Ces choses ne se logent pas seulement dans votre subconscient, mais elles agitent le mental, et rend impossible de voir clair quelque chose. Quelqu’un qui a assassiné sera profondément désorienté psychologiquement.

De même, si l’on boit de l’alcool, nous envoyons des énergies négatives dans le mental, nous devenons attachés à certaines sensations, et comme résultat des chimiques nous commençons à agir sans aucun sens de jugement ou de prudence. Donc, nous conduisons ivres, nous couchons avec des gens au hasard, etc.

Tout cela crée des effets très nocifs dans notre mental, et met en place des circonstances négatives pour l’avenir.

Donc, ces règles sont en fait de l’aide pour nous, car elles nous montrent quel genre de choses perturbent le mental et il est difficile pour nous d’être en équilibre. Et elles nous aident à éviter de créer plus de karma pour nous-mêmes.

Il faut comprendre, cependant, que l’éthique de la Voie vers l’Auto-réalisation de l’Être n’a rien à voir avec l’éthique terrestre. Les éthiques et les moralités sont un esclave du temps; dans chaque culture, la moralité est basée sur un raisonnement subjectif. Ce qui est moral à un endroit est immoral à un autre. L’initié qui cherche à se libérer de la souffrance doit agir en conformité avec la morale de la Conscience, qui est au-delà de toute loi terrestre. Ces éthiques sont enseignées à tous ceux qui entre dans la révision consciente de son propre soi à travers la Méditation et l’éveil positif de la Conscience. Les vraies éthiques verticales sont déterminées par l’Être, en accord avec les lois du Christ Cosmique.

    En vérité, en vérité, je vous le dis, quiconque commet le péché est esclave du péché. – Jean 8,34

COMMENCEZ AVEC L’ÉTUDE DE LA GNOSE

Au-delà de la Mort

Qu’est-ce qui se passe quand nous mourons et comment nous pouvons nous préparer maintenant pour profiter pleinement de l’expérience.

En Regardant le Mystère

Nouveau à la Gnose? Ce livre est un bon endroit pour commencer.

Fondamentaux de l’Éducation Gnostique

Savoir penser est plus important que ce que vous pensez.

Introduction à la Gnose

La méthodologie de base pour que les gens dans le monde d’aujourd’hui commencent à approcher les plus grands mystères des Gnostiques.

La Grande Rébellion

Notre monde a besoin de changement réel, de changement intérieur. Ce livre montre comment vous pouvez y arriver.

Le Christ et la Vierge

Ayez la précieuse expérience de parler à votre propre Mère Divine intérieure, et préparez-vous à la naissance du Christ à l’intérieur de vous.

Le Karma est Négociable

Le Karma n’est pas un destin aveugle ni un jugement divin.

Le Pouvoir Spirituel du Son

Les forces de la création fluent dans toute la nature, spécialement à l’intérieur de nous.

Le Printemps de la Jeunesse

« Cette oeuvre est un enregistrement des enseignements reçus au cours des différents états de la pratique du Yoga… »

Traité de Psychologie Révolutionnaire

Avec les conseils pratiques dans ce livre, n’importe qui peut s’éveiller pour voir la lumière du Divin par eux-mêmes.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Karma 2: Sowing and Reaping

Karma 1 : Cause à Effet
Karma 3 : La Chaîne
Catégories : Karma : Cause et Effet