Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Kabbale de la Genèse

«Telles sont les générations des cieux et de la terre quand ils furent créées, au jour où Jehovah Elohim fit la terre et les cieux, et toutes les plantes des champs avant qu’elles fût sur la terre, et toutes les herbes des champs avant qu’elles grandissent; car Jehovah Elohim n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait pas d’homme pour cultiver le sol.» – Genèse 2: 4, 5

Quand nous parlons spécifiquement du Jardin d’Eden, nous lisons dans la Bible dans le Livre de la Genèse:

«Et hors du sol (Adamah) Jehovah Elohim (Binah) fit pousser chaque arbre qui est agréable à la vue, et bon à manger; l’Arbre de Vie aussi au milieu du jardin, et l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal.» – Genèse 2: 9

Ainsi, il y avait deux arbres: l’Arbre de Vie et l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, que nous, les Gnostiques, soulignons toujours, sont la base de notre doctrine.

L’Arbre de Vie est la Kabbale ; l’Arbre de la Connaissance est la force sexuelle. Nous affirmons également que l’Arbre de Vie est l’ensemble des parties de l’Être manifestées dans l’univers. Nous étudions l’Être à travers la Kabbale. Et, comme nous le voyons, le Jardin d’Eden réunit les deux arbres. Eden est le seul endroit dans la Bible où nous trouvons que l’Arbre de Vie et l’Arbre de la Connaissance sont ensemble. Par conséquent, Eden renferme le mystère de ces deux arbres.

En étudiant le Jardin d’Eden, nous dévoilons le mystère des deux arbres. Nous en avons parlé dans de nombreuses conférences, mais dans cette conférence nous devons les montrer par rapport à nous-mêmes. Pour cela nous devons expliquer comment les deux Jardins d’Eden se manifestent, puisque dans la conférence précédente nous avons déclaré qu’il y a deux Jardins d’Eden.

Le premier jardin est ce que nous appelons le Jardin d’Eden supérieur dans la Sephirah Daath, et le deuxième jardin est dans la Sephirah Yesod. Vous pouvez voir dans le glyphe de l’Arbre de Vie comment les dix Sephiroth, ainsi que la Sephirah Daath (qui est l’Arbre du Bien et du Mal) sont symbolisées.

caduceusDaath, ou Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, est symbolisé par le Caducée de Mercure (un bâton ailé avec deux serpents enroulés autour, porté par Hermès). Le Caducée de Mercure est formé de trois serpents. Le premier serpent du milieu a été retiré du symbole il y a plusieurs siècles. Au début, le Caducée était un serpent ailé – au lieu d’un tube ailé au milieu de ce Caducée (une altération Latine du Karukeion Grec, de Karux, héraut). Donc ce héraut a été formé par un serpent, et autour de lui ou enlacé autour de ce premier serpent il y avait deux autres serpents qui s’appellent Ob et Od, ou Ida et Pingala, ou Yin et Yang. Au sommet du Caducée, nous trouvons la sphère qui symbolise le cerveau et représente également la Sephirah Daath, l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal.

Ainsi, l’Arbre de Vie est formé par le reste des dix Sephiroth que vous trouvez autour de cette mystérieuse Sephirah Daath.

Ainsi, selon le Livre de la Genèse, il est dit:

«Et Jehovah Elohim (Binah) planta un jardin vers l’Est dans l’Eden; et là, il mit l’homme qu’il avait formé.» – Genèse 2: 8

Tout au long du Livre de la Genèse, nous lisons que c’est Jehovah Elohim qui fait cette création. Dans le monde d’Atziluth, le nom Jehovah Elohim correspond à la Sephirah Binah, qui est la troisième Sephirah du triangle au sommet de l’Arbre de Vie. Le nom sacré de Chokmah, la deuxième Sephirah de l’Arbre de Vie, est Jah-Chavah, ou Jah simplement; et la première Sephirah Kether reçoit le nom de «Eheieh Asher Eheieh», qui signifie selon le Livre de l’Exode: Je deviendrai ce que Je deviens.

«Et Elohim dit à Moïse: Je deviendrai ce que Je deviens, et il dit: Tu diras ainsi aux enfants d’Israël: Je deviendrai m’a envoyé à vous.» – Exode 3:14

Ces trois saints noms correspondent à Kether, Chokmah et Binah, car selon la Kabbale, Dieu a dix noms sacrés dans le monde d’Atziluth.

Le monde d’Atziluth est le monde des archétypes, qui est représenté par ce premier triangle Kether, Chokmah, Binah. Dans le Christianisme, ce triangle est appelé Père, Fils et Saint-Esprit, et dans l’Hindouisme, il est connu comme Brahma, Vishnu, Shiva. Si nous citons les différents panthéons des différentes religions, ils portent des noms différents; nous les Gnostiques, les appelons le Premier Logos, le Deuxième Logos et le Troisième Logos; Logos signifie parole.

La trinité est le triangle de Dieu appelé le triangle des archétypes, Atziluth, où tout est immanifesté, ce qui signifie que ceux-ci se manifestent mais seulement en potentialité. Ces trois forces sont également appelées le Saint Triamatzikamno, la Sainte Trinité, la loi des trois, la loi qui crée.

Ces trois forces primaires de l’univers créent, mais pour créer, elles ont besoin de se rassembler, ou de se joindre, dans un point donné; ce point donné – parmi tous les symboles de l’Arbre de Vie – se trouve précisément sous le premier triangle, et c’est la Sephirah Daath. Daath est l’endroit où ces trois forces s’unissent pour créer; en d’autres termes, le Livre de la Genèse commence par בראשית «Bereshith». En Hébreu, cela signifie «au commencement» donc «Bereshith» se produit dans Daath.

Le mot Hébreu בראשית «Bereshith» commence par ב B, qui est la deuxième lettre dans les alphabets Latin et Hébreu. La lettre Hébraïque ב Beth vient après א Aleph, et la lettre א Aleph est un symbole du vent, un symbole de l’esprit, un symbole de l’air. La lettre א Aleph contient les trois י Iods du premier triangle. La lettre י Iod dans l’alphabet Hébreu est juste un point qui est un symbole de Kether ; la lettre Iod est la dixième lettre de l’alphabet Hébreu. «Iod» est placé dans Kether, car י Iod symbolise les dix Sephiroth qui émanent de Kether. Par conséquent, quand nous parlons du premier triangle, qui est le triangle de la création, le Saint Triamatzikamno, nous déclarons que ce premier triangle Kether, Chokmah, Binah ; Père, Fils et Saint-Esprit, est symbolisé par la lettre א Aleph.

א Aleph est la première lettre de l’alphabet Kabbalistique et est formée par une lettre transversale ו Vav et deux י Iods; cependant, j’ai dit que la lettre Aleph est formée par trois Iods, parce que en effet la lettre ו Vav (du Saint Nom יהוה Iod-Hei-Vav-Hei) est un Iod étendu vers le bas. Donc, quand vous écrivez un point, c’est י Iod, mais quand vous étendez le Iod verticalement, alors la lettre Iod étendue devient une lettre «Vav». Donc, quand nous parlons de la lettre Iod ou Vav, nous parlons de la même source.

alephBDonc la lettre Aleph est formée par trois points: la lettre Vav (un point étendu) est au milieu, puis un Iod au-dessus, et un autre Iod (point) en-dessous; c’est Aleph, qui est le symbole du vent, de l’air; Aleph est le symbole du premier triangle du monde d’Atziluth.

C’est pourquoi Aleph apparaît dans le premier nom sacré de Dieu – dans le premier triangle du monde d’Atziluth – c’est אהיה אשר אהיה «Eheieh Asher Eheieh» qui est formé par quatre lettres: Aleph, Hei, Iod et Hei. «Eheieh» est le Saint Tetragrammaton, signifiant «mot à quatre lettres». Le mot «Eheieh» (qui signifie «Je deviendrai») a aussi quatre lettres.

«Eheieh» est ce que Moïse a entendu quand il est monté sur le Mont Sinaï, et quand il était devant la première Sephirah Kether – son propre Dieu individuel particulier – ainsi, Il lui demanda:

«Moïse dit à Elohim: Voici, je m’en vais vers les enfants d’Israël, et je leur dirai: Le Elohim de vos pères m’a envoyé vers vous; et ils me diront: Quel est son nom? Que leur dirai-je?» – Exode 3:13

Que dois-je dire aux gens quand je viens là-bas, quand ils me demanderont qui m’a dit ceci, qui m’a ordonné d’aller là-bas pour les instruire, pour les sortir d’Égypte?

IamwhatIam

«Et Elohim (Kether) a dit à Moïse, (אהיה אשר אהיה Eheieh Asher Eheieh) Je deviendrai ce que Je deviens et il a dit, ainsi tu diras aux enfants d’Israël, Je deviendrai m’a envoyé à vous.»

«Et Elohim (est devenu Chokmah et) dit de plus à Moïse: Tu diras ainsi aux enfants d’Israël: יהוה [Iod, Hei, Vav, Hei] le Elohim אלהים de tes pères, le Elohim d’Abraham, le Elohim d’Isaac, et le Elohim de Jacob, m’a envoyé vers vous: יהוה (Iod, Hei, Vav, Hei) ceci est mon nom pour toujours, et ceci est mon mémorial pour toutes les générations.» – Exode 3:14, 15

Ainsi Eheieh Asher Eheieh est le premier saint nom que nous trouvons dans la Bible, qui est un Tetragrammaton, Eheieh, signifie Je deviens, mais bien sûr, si nous le lisons, nous disons qu’Il deviendra ce qu’Il devient, parce que nous ne sommes pas Kether, puisque nous sommes très bas; nous sommes Malkuth.

«Philippe lui dit: Seigneur, montre-nous (Kether) le Père, et cela nous suffit.

(Chokmah, à l’intérieur de) Jésus lui dit: Ai-je été si longtemps avec toi, et pourtant ne m’as-tu pas connu, Philippe? Celui qui m’a vu (Chokmah-Sagesse) a vu (Kether) le Père; et comment dis-tu donc, montre-nous (Kether) le Père?

Ne crois-tu pas que je (Chokmah) suis en (Kether) le Père et (Kether) le Père en moi (Chokmah)? Les paroles (Eheieh Asher Eheieh) que je (Chokmah) vous dis je ne parle pas de moi-même: mais (Kether) le Père qui demeure en moi, il fait les œuvres.

Croyez-moi, je suis (Chokmah) en le Père, et (Kether) le Père est en moi (Chokmah): ou bien croyez-moi pour l’amour des œuvres.» – Jean 14: 8-11

«Aleph» Kether (le vent) est «Eheieh» (Je deviendrai); par conséquent, quand Kether dit Asher, en Hébreu cela signifie qui, quoi ou ce. Ainsi, en Hébreu «Asher Eheieh» (ce que je deviens) implique la Sephirah Chokmah, représentée dans la lettre «Beth» de Bereshith. Comme vous le savez dans la Kabbale, Asher Eheieh signifie aussi Celui qui Sera; en d’autres termes, Kether est inconnaissable, il est celui que nous ne connaissons pas. Mais Asher Eheieh (Celui qui Sera), dans le triangle de Dieu est Chokmah (sagesse), la lettre Beth de Bereshith, Celui qui va être.

Mais, «Asher» (Aleph, Shin, Reish), en soi, est la Sephirah Binah, le Saint-Esprit, parce que pour que Chokmah-Christ Soit ce qu’il Sera (Bereshith), Il a besoin de l’aide du Saint-Esprit, qui est la force créatrice de l’univers.

Donc, voyez le premier triangle, et les trois mots en relation avec le prénom («Eheieh Asher Eheieh»). Ces trois mots sont liés aux trois forces primaires; C’est pourquoi ces trois noms ou mots sont ceux qui ont parlé à Moïse, parce qu’au sein de Kether se trouvent Chokmah et Binah ; au sein de Chokmah se trouvent Kether et Binah ; au sein de Binah se trouvent Kether et Chokmah. En d’autres termes, au sein du Père se trouvent le Fils et le Saint-Esprit, au sein du Fils se trouvent le Père et le Saint-Esprit, au sein du Saint-Esprit se trouvent le Fils et le Père; c’est pourquoi on les appelle les trois forces primaires en une, la trinité ou l’unité sacrée des trois. Ainsi c’est le mystère de Eheieh Asher Eheieh (Je deviendrai ce que Je deviens).

En effet, ces trois forces primaires (Eheieh Asher Eheieh) sont celles qui créent, mais comment créent-elles? Pour créer, elles doivent s’unir dans Daath, qui est le premier Jardin d’Eden, le premier Eden qui se forme dans l’univers.

Eden est un mot Hébreu qui peut signifier «délice», qui est l’Eden supérieur, parce que dans le deuxième Eden de Yesod, Eden ou Edna en Hébreu signifie «plaisir». Ainsi, plaisir dans Yesod et délice dans Daath.

Donc, il est écrit:

«Et un fleuve sortit d’Eden pour arroser le jardin; et de là il s’est séparé, et est devenu en quatre têtes.» – Genèse 2:10

Ce délice, cet Eden est Daath qui dispense ce fleuve qui jaillit du premier triangle; c’est Chokmah, qui s’appelle le Fils; Chokmah émerge pour former le premier Eden dans le ciel, qui est un délice.

Chokmah est la Sephirah liée au nom Jahavah (le deuxième Tetragrammaton – ou saint nom de Dieu). Ce Tetragrammaton est répété plusieurs fois dans la Bible. Beaucoup de traductions montrent cela comme Jehovah ou Jahavah. Iod Hei Vav Hei est réellement un nom androgyne, ce qui signifie qu’il a les deux polarités (androgyne d’Andros «homme» + gynika «femme»). Ainsi, «androgyne» signifie homme/femme. Ainsi, Jehovah n’est pas un nom masculin comme beaucoup le pensent, parce que la dualité de Dieu se manifeste dans tous les Sephiroth.

De cette dualité «Jah-Chavah» émerge le fleuve qui est sortie arroser le jardin, qui est en bas.

Maintenant, quand vous lisez le Livre de la Genèse, il est dit très clairement:

«Et Jehovah Elohim (Binah) planta un jardin vers l’Est dans l’Eden; et là, il mit l’homme qu’il avait formé.» – Genèse 2: 8

Il ne dit pas dans Genèse 2: 8 que Jehovah (qui est le nom de Chokmah) planta un jardin; ou que «Eheieh Asher Eheieh» (Je deviendrai ce que Je deviens), qui est le nom de Kether, planta un jardin. Il est clairement dit que Jehovah Elohim, qui est le nom du Saint-Esprit (Binah) dans l’Arbre de Vie, planta un jardin. Jahavah Elohim, ou Jehovah Elohim, ou comme les traducteurs de la Bible disent «Jehovah Dieu», ou comme disent les autres traducteurs – parce qu’ils ont peur de dire Jehovah, puisqu’ils disent «Iod, Hei, Vav, Hei» est un nom sacré qui ne devrait pas être prononcé en vain – alors ils le traduisent comme «Le Seigneur Dieu» ; ainsi, dans beaucoup de Bibles, vous trouvez «Le Seigneur Dieu» au lieu de «Jehovah Elohim». En fait, Seigneur en Hébreu est Adonaï, Adon, Adonaï. Mais, ici, dans Genèse 2: 8, nous lisons très clairement que Jehovah Elohim ou Jahavah Elohim planta un jardin.

Beaucoup de Kabbalistes affirment que le Père est Chokmah et que la Mère est Binah, mais c’est une erreur, ou une mauvaise interprétation, parce qu’Eden en Hébreu signifie le délice de l’union des deux polarités (Abba Elohim et Aima Elohim de Jah-Chavah Elohim). C’est pourquoi dans le Zohar, les Rabbins affirment que cet Eden (délice) est l’union d’Abba et d’Aima, Père et Mère.

Le quatrième commandement déclare: «Honore Père et Mère» parce que Jah et Chavah, Abba Elohim et Aima Elohim, émanent séparément de Binah (Jah-Chavah Elohim) en Daath, depuis le premier triangle. Ainsi, le Père et la Mère auxquels le quatrième commandement se réfère ne sont pas le père physique et la mère que nous avons ici dans le plan physique. Le quatrième commandement se réfère à ces deux forces que nous appelons Jahavah ou Jehovah: Jah est une représentation de la force masculine, et Havah devient Chavah qui est traduit par Eve (la Mère des vivants).

Comment dit-on Eve en Hébreu? C’est Chavah, qui est Havah détaché de Jah; Chavah est la fin du nom Jahavah ou Jehovah, mais détaché (le «Hei», la femme, la Mère devient «Chet» – vie, Chavah, Eve). Jehovah est un nom androgyne.

Jahavah ou Jehovah par lui-même est le Saint Nom de Dieu dans Chokmah, mais parfois les Kabbalistes symbolisent ses deux polarités d’une manière simple, écrite avec Iod et Hei, prononcée «Jah». «Iod» et «Hei» qui signifie «Jah» implique les deux polarités dans le monde d’Atziluth, l’activité du féminin et du masculin dans «Jah», parce que «Iod» symbolise le phallus, et «Hei» symbolise l’utérus. Donc Kabbalistiquement en unissant le phallus avec l’utérus, vous trouverez le sens du mot Jah, comme dans «hallelujah», qui signifie «louez Jah».

Si vous dites simplement «Jahavah» alors vous prenez le mot Jah comme masculin, et Chavah comme féminin; ainsi, que vous dites juste Jah ou Jah-Chavah, les deux manières impliquent toujours les deux polarités.

Ces deux polarités de Jehovah (Chokmah) sont «les deux qui deviennent» (Asher Eheieh), Je Serai, Je Serai. Chokmah (Jah et Chavah) est celui qui à travers Binah sera Abba et Aima dans Daath.

Beaucoup de Kabbalistes pensent que Chokmah est une force masculine et est ce qui sera, mais non, Chokmah est une force androgyne qui sera. La force masculine ne peut pas être sans la féminine, et la force féminine ne peut être sans la masculine, il est impossible qu’une seule polarité existe sans son contraire, et ceci, nous pouvons le prouver physiquement: il est impossible pour un homme d’essayer d’avoir un fils sans femme, ou femme d’avoir un fils sans homme. Il est impossible d’avoir un ovule sans spermatozoïde ou un spermatozoïde sans ovule; seuls, ils ne peuvent pas germer. Comme vous le savez, à notre époque, ils effectuent des expériences en laboratoire, mais ils ont toujours besoin des deux polarités, des deux gamètes, l’ovule et le spermatozoïde.

Donc voyez que Jehovah, c’est-à-dire ces deux polarités de Jah-Chavah, doivent être unis dans le premier Eden pour créer. Bien sûr, pour créer, ces deux polarités de Jehovah ont besoin de l’activité de la force sexuelle. Oui, les deux polarités, les polarités universelles, pour être, elles ont besoin de la force sexuelle. Pour se manifester, Jehovah a besoin de la force sexuelle, appelée Binah, le Saint-Esprit. En d’autres termes, ce Jahavah, en s’exprimant à travers la force sexuelle, devient Jehovah Elohim, et c’est précisément le point ici, parce que la première fois que vous trouvez le mot Elohim dans la Bible selon la Kabbale est dans la Sephirah Binah. Binah est liée au mot Elohim, qui signifie Dieux et Déesses. Elohim n’est pas Dieu, comme le traduisent les traducteurs, mais les Dieux et les Déesses. Dieu est masculin et Déesse est féminine; ainsi le mot Elohim implique la dualité dans la pluralité, ainsi, Elohim signifie Dieux et Déesses.

La force du Saint-Esprit se manifeste dans Daath, et le Livre de la Genèse est très explicite à ce sujet: «Et Jehovah Elohim (Binah) planta un jardin vers l’Est dans l’Eden», parce que les trois forces primaires vont créer à travers Binah mais celui qui sera est Chokmah, la sagesse.

Donc, observez l’erreur que beaucoup de Kabbalistes font dans leur compréhension, puisque celui qui sera à travers Binah est Chokmah ; ils pensent que Chokmah est le Père et Binah est la Mère; cependant, ils ne comprennent pas que Chokmah-Christ est le fleuve qui émane d’Atziluth à travers Binah (Abba et Aima) pour arroser le jardin.

Comment pouvons-nous facilement expliquer cela? Nous devons nous référer aux trois lettres mères Hébraïques : Aleph, Shin et Mem. Si nous ne connaissons pas la position de trois lettres mères Hébraïques dans notre corps, nous tombons dans de nombreuses erreurs. C’est pourquoi, dans cette doctrine, nous insistons sur le fait que nous devons étudier les vingt-deux lettres Hébraïques, mais surtout les trois lettres mères qui vont très profondément en nous, parce qu’elles sont en relation avec les éléments.

La première lettre mère est Aleph, qui symbolise le vent, l’air, et est le commencement de «Aheieh», ce mantra, ou Tetragrammaton dans Kether.

shinLa deuxième lettre mère est la lettre Shin, qui symbolise le feu. La lettre Shin est faite comme la tête d’un trident. Shin est formé par trois points (Iods); c’est pourquoi Shin, le feu, symbolise aussi les trois forces primaires. La Genèse déclare:

«Et un fleuve sortit du (premier) Eden (Daath) pour arroser le jardin (Yesod, le second Eden); et de là il s’est séparé, et est devenu en quatre têtes.» – Genèse 2:10

Le fleuve qui vient du premier Eden pour arroser le jardin (Yesod, le second Eden) est Chokmah ; oui, Chokmah est précisément ce fleuve.

Dans de nombreuses conférences, nous avons expliqué que notre physicalité est formée par trois cerveaux. Nous avons le cerveau intellectuel, le cerveau émotionnel et le cerveau moteur-instinctif-sexuel. C’est pourquoi nous sommes appelés des créatures à tri-cerébrées.

Aleph est en-haut, lié à l’air. Même si nous regardons vers les poumons, l’air entre par les narines et va dans les poumons, de sorte que c’est le A, la lettre Aleph.

Le cœur est l’organe qui prend soin du sang; le sang se forme dans cette zone où nous mangeons et avec l’aide de la rate, qui transforme les énergies que nous prenons de l’atmosphère pendant notre sommeil. La rate prend beaucoup de lumière solaire pour la transformer en globules rouges, et le foie crée aussi ce que nous appelons le sang venin, le sang poison, qui n’est pas purifié. Ce sang va dans le cœur, le cœur prend l’air que nous respirons et purifie le sang avec l’oxygène; c’est ainsi que «Aleph» purifie le sang. Lorsque les poumons purifient le sang venin, cela retourne dans le cœur comme un sang purifié.

Le sang en Hébreu est דם Dam (Daleth Mem). Cependant, si vous mettez la lettre א A (Aleph, l’air, l’oxygène) avant Dam, alors nous formons le mot אדם Adam. Comme nous l’avons expliqué, א Aleph est cet élément que nous respirons, c’est l’air que nous mettons dans le sang quand nous respirons. Ainsi, Adam est le résultat du sang purifié; un sang purifié par l’oxygène; c’est dans le sang que nous trouvons Adam en potentialité. C’est pourquoi il est écrit dans Genèse 2: 5: Car Jehovah Elohim (Binah) n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait pas «Adam» pour cultiver le sol (Adamah, la physicalité). Ainsi, Jehovah Elohim (Binah) n’a pas encore mit en activité Adam.

Cependant l’homme, l’Adam en potentialité, est symbolisé dans le sang, et le sang est symbolisé par la lettre ש Shin (feu).

Quand dans la Kabbale nous plaçons la lettre Shin dans le cœur, nous voyons comment Shin se rapporte au deuxième triangle Chesed, Geburah, Tiphereth : Esprit, Âme Divine et Âme Humaine.

La lettre ש Shin (avec ses trois points) se rapporte à l’homme que le Livre de la Genèse déclare être fait à l’image de Dieu (le א Aleph). Cette image de Dieu est Shin, que le Livre de la Genèse rapporte à trois Sephiroth: Chesed est Abraham, Geburah est Isaac, et Tiphereth est Jacob. Ces trois patriarches Abraham, Isaac et Jacob représentent le triangle de la lettre Shin, ainsi la lettre Shin émerge du mélange du feu et de l’air.

Le sang est le véhicule du feu, alors le feu avec l’air est Adam; Shin représente Chokmah, parce que Chokmah, la deuxième Sephirah de la Sainte Trinité, le Fils, gouverne le cœur (Tiphereth). C’est pourquoi vous trouvez dans le Christianisme que le Fils, le Christ, pointe toujours vers le cœur avec beaucoup de feu, le Fils (l’atome Noûs) avec beaucoup de feu est le sang purifié par l’oxygène. C’est pourquoi il est aussi dit que le Père et le Fils sont un, ainsi le sang devient un avec l’air, avec l’oxygène, quand les poumons purifient le sang et le renvoient dans le cœur avec la vie. C’est pourquoi le Christ – incarné dans le corps de Jésus de Nazareth – a dit:

«Je suis (Eheieh) le chemin, la vérité et la vie (Chaïm): personne ne vient au Père (Kether), sauf par moi.» – Jean 14: 6

Ainsi, la vie de notre corps est dans le cœur.

Dans nos corps physiques, le sang purifié est le fleuve qui descend de Daath (l’Eden supérieur) pour arroser le jardin (Yesod, l’Eden inférieur); c’est Chokmah, la lettre ש Shin, le Fils, qui dans le cœur ne fait qu’un avec א Aleph, le vent, Kether, le Père.

Cependant, comme la lumière solaire, Chokmah descend d’Atziluth à travers Eden, qui est la Sephirah Daath, qui est un délice dans Briah. C’est pourquoi il est dit dans le Zohar que le fleuve qui sort d’Atziluth pour arroser Yesod, le Jardin d’Eden Inférieur, est Chokmah, qui est le Fils, le deuxième aspect de la Sainte Trinité. Le Fils est «Je serai». En d’autres termes, l’univers existe à cause de Chokmah, Hébreu pour «sagesse»; c’est pourquoi le premier mot dans la Genèse «Bereshith» signifie, «dans la sagesse», ou «par la sagesse». Beth, la deuxième lettre, se rapporte à Chokmah, la deuxième Sephirah. Be-re-Shith signifie «dans la sagesse», ce qui se traduit par: «au commencement» parce que le commencement est avec Chokmah-Sagesse.

MemMaintenant, continuons avec Mem, la troisième lettre mère. Le sang circule dans tout le corps, et finalement se cristallise en tant que spermatozoïde et ovule dans les testicules et dans les ovaires respectivement. L’ovule et les spermatozoïdes sont le résultat du sang purifié, qui, bien sûr, se rapporte à tous les organes, les glandes, que nous avons dans l’organisme. Ainsi, les organes génitaux sont la destination finale de la Force Christique Solaire qui pénètre dans le corps.

Ce fleuve, qui dans ce cas est le sang dans notre corps, entre dans l’Eden inférieur et devient notre force sexuelle. Dans l’Alchimie, quand nous indiquons l’Eden inférieur, c’est Yesod, la force sexuelle. Ainsi, la force sexuelle vient du délice, l’Eden supérieur, et devient plaisir, dans l’Eden inférieur. Rappelez-vous que le délice est en-haut et le plaisir est en-bas; le délice est le Père et la Mère en-haut; le plaisir est Adam et Eve en-bas. Les deux polarités en-bas sont toujours représentées dans les deux testicules ou les deux ovaires, ou se rapportent directement à l’homme et à la femme.

Les deux polarités se rapportent toujours à Adam et Eve; cependant, en-haut, cet Adam et Eve sont Jahavah, Abba et Aima, Père et Mère dans Daath. C’est ainsi que nous devons visualiser et comprendre que Chokmah le fleuve ardente entre dans Daath et qu’Abba et Aima font la création.

Qui sont Abba et Aima? Dans Briah (création), ils sont la dualité du Saint-Esprit (Binah); ils émergent du fleuve, qui est le Fils, Chokmah dans Atziluth. C’est ce que nous devons saisir et comprendre; le Père dit: «Je suis Celui que Je Suis.» Le Fils dit: «Je Serai» et pour être, Chokmah s’exprime à travers Binah, qui est «Asher», ainsi, Chokmah est Celui qui Sera, à travers Binah.

Le fleuve Chokmah, qui sera, descend à travers Binah, et devient la dualité du Saint-Esprit dans Daath.

Maintenant, nous sommes entrés dans מ Mem, la troisième lettre mère. Dans la Kabbale, Mem, la troisième lettre mère, symbolise l’eau; le Saint-Esprit est la lettre מ Mem.

Aleph est l’air, Shin est dans le cœur et est le feu, et מ Mem est l’eau. Le mot מים Mayim (eaux) est écrit avec la lettre Mem, puisque cette lettre symbolise l’eau dans la Kabbale. Si vous écrivez la lettre Shin au début de Mayim vous formez alors le mot שמים Schamayim. Schamayim est fait avec Shin (feu) et Mayim (eau) et signifie l’eau ardente, mais est traduit dans la Bible comme «ciel».

La Genèse déclare qu’au commencement Dieu créa les Cieux: Schamayim; C’est comme cela qu’il est écrit en Hébreu. Schamayim signifie l’eau ardente d’en haut, et le feu de cette eau ardente est représenté par la lettre Shin ; Shin est Chokmah dans le cœur, le sang purifié par l’air du ciel. C’est pourquoi lorsque nous pointons vers le ciel, nous pointons au-dessus du cœur.

La lettre Shin a les trois forces primaires qui sont représentées dans le deuxième triangle qui est – comme nous l’avons expliqué – אדם Adam, le sang (דם Dam) purifié par la lettre א Aleph, qui est l’air, le vent, Dieu au-dessus, aussi a les trois forces primaires. Mais, la lettre mère dans Yesod, l’Eden inférieur, n’a pas ces trois forces primaires symboliques, à la place, la lettre מ Mem symbolise la dualité, parce que «Mem» est écrit de deux façons: Mem ם fermé et Mem מ ouvert.

Ce sont deux formes de Mem ; voyez ici la dualité.

mem-open.closed

Ce sont deux formes de Mem; voyez ici la dualité.

La Sephirah Binah, qui est toujours liée à l’eau, s’exprime en tant que dualité à travers la lettre Mem. Le Mem fermé révèle l’activité de Binah, le Saint-Esprit, en potentialité, mais quand le Mem est ouvert cela signifie que l’eau coule, sa puissance déverse pour créer. Ainsi, la lettre Mem en-haut et la lettre Mem en-bas sont Père et Mère, parce que les deux eaux créatrices de Binah sont liées à la force sexuelle. Quand nous parlons de l’eau, nous parlons toujours des deux forces; c’est pourquoi le Livre de la Genèse déclare:

«Et un fleuve (Shin, Chokmah, feu) est sortie de (Schamayim) Eden (Daath) pour arroser (à travers «Mem», «Mayim» le Saint-Esprit) le jardin (Yesod, le second Eden); et de là (le Mem ouvert) il a été séparé, et est devenu en quatre têtes.» – Genèse 2: 10

Beaucoup de Kabbalistes affirment que Chokmah est le Père et Binah est la Mère. Cela est faux, parce que la dualité du Père et de la Mère est dans Chokmah, et ils s’expriment en tant que création dans Binah, qui est Jehovah Elohim; c’est pourquoi le Livre de la Genèse déclare très clairement «et Jehovah Elohim planta le jardin»; néanmoins, au sein de Jehovah Elohim, il y a Chokmah et Kether, puisque le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont un. Par exemple, si nous voulons avoir un enfant, nous avons besoin de notre force sexuelle, et quand nous allons à l’acte sexuel, nous connectons les organes génitaux de l’homme et de la femme. Bien sûr, nous comprenons que le spermatozoïde et l’ovule, femme et homme, sont formés avec le sang, avec ce que nous pensons, ce que nous mangeons, etc. Quand nous sommes dans l’acte sexuel, nous ne sommes pas seulement connectés avec l’organe sexuel, notre cœur est là, notre tête est connectée à travers nos organes sexuels. En d’autres termes, lorsque le Saint-Esprit accomplit sa création, le Fils est là, et le Père est aussi là; comme lorsque nous accomplissons l’acte sexuel, notre cœur est là, et notre tête est là, parce que les trois parties de nous ici-bas symbolisent les trois forces primaires: nous avons le Père dans la tête, le Fils dans le cœur et le Saint-Esprit dans le sexe.

Vu de ce point de vue, les trois forces primaires des lettres mères Aleph, Shin et Mem, qui symbolisent l’air, le feu et l’eau – l’air dans la tête, le feu dans le cœur et l’eau dans le sexe – nous voyons comment les trois forces primaires créent.

Évidemment, nous sommes divisés, mais où sommes-nous divisés? Par le sexe, c’est là. Quand vous voyez un homme et une femme ensemble, nus, la seule différence que vous voyez est dans leurs organes sexuels. Le reste est le même. Ainsi, la différence est dans la dualité de Mem. C’est pourquoi nous, en tant que Gnostiques, insistons toujours sur le fait que le premier Jardin d’Eden est la demeure d’Abba et Aima Elohim, Père et Mère, qui est la dualité de Binah, Jehovah Elohim, comme la Bible le dit très clairement:

«Ainsi Elohim a créé Adam à son image, à l’image d’Elohim il l’a créé; homme et femme il les ont créés.» – Genèse 1: 27

Ainsi, en comprenant la signification d’Elohim, nous nous comprenons nous aussi, parce que ce fleuve qui vient d’en haut, de ce délice, ou de ce Jardin d’Eden supérieur, est la source de la vie, de Yesod, le jardin en bas.

En ce qui concerne Malkuth, Genèse 13:10 déclare: «Qu’il (Malkuth) était bien arrosé partout, avant que Jah-Chavah détruisît Sodome et Gomorrhe, comme le jardin de Jah-Chavah, comme le pays d’Égypte – Mizrahim»; ainsi, physiquement, nous avons dit que ce corps physique Malkuth est un jardin, oui, c’est en effet un jardin fait par le Saint-Esprit. Ainsi, lorsque Genèse 2: 8 déclare:

«Et Jahavah Elohim planta un jardin vers l’Est dans l’Eden; et là, il mit l’homme qu’il avait formé.»

Ce que la Genèse dit est que Jahavah Elohim à travers l’homme et la femme dans l’acte sexuel, ou au moyen de l’acte sexuel a planté un jardin, un corps physique (même comme le jardin de Jahavah Elohim, comme la terre d’Égypte – Mizrahim) dans l’utérus de la femme.

Observez comment le corps physique se développe. Si vous avez étudié le développement du fœtus dans l’utérus chez la femme, vous avez vu comment le fœtus développe d’abord le cerveau et la colonne vertébrale, que l’on appelle le système nerveux central. Le système nerveux cérébro-spinal est le véhicule du Père, ainsi, à partir de ce véhicule du Père, qui est le cerveau et la moelle, peu à peu, les autres branches se forment. La deuxième branche est appelée le système nerveux grand sympathique, qui est lié à la colonne vertébrale, à la moelle, et l’autre branche est le système nerveux parasympathique. Ces trois systèmes nerveux principaux sont respectivement les conducteurs de l’énergie du Père, du Fils et du Saint-Esprit, les trois forces primaires dans le corps physique, un jardin qu’ils créent – comme nous l’avons expliqué – dans l’utérus de la femme; un tel jardin est le corps physique.

Le corps physique n’est pas seulement tridimensionnel comme beaucoup de gens le pensent; en effet, le corps physique est tétra-dimensionnel, il a quatre dimensions. La quatrième dimension du corps physique est appelée le Corps Vital ou le Corps Éthérique. Si vous êtes très psychique et concentrez votre mental, vos yeux autour du corps physique, vous verrez l’aura, la vie de ce corps physique, c’est le Corps Vital, qui a été photographié de nos jours par des scientifiques avec la fameuse caméra Kirlian, mais pour nous, cela n’a rien de nouveau, les scientifiques ont besoin d’un appareil photo pour le voir. Mais, si vous développez la clairvoyance, vous pouvez le voir et l’étudier sans avoir besoin d’un appareil photo. Le Corps Vital est la partie supérieure du corps physique qui, avec le corps physique, se développe dans l’utérus de la femme; ces corps physique et vitaal ensemble sont ce que nous appelons aussi l’Eden inférieur, qui est donné à l’âme comme habitat (et là il a mis l’âme d’Adam, l’homme qu’il avait formé); nous sommes l’âme dans cette physicalité.

Malheureusement, nous avons été placés dans le Jardin d’Eden inférieur à travers le plaisir animal. En tant que bébés, nous marchions dans le Jardin d’Eden et jouissions de tous les fruits de l’Arbre de Vie. Les fruits de l’Arbre de Vie sont liés aux trois systèmes nerveux qui se connectent aux sens physiques et aux sens internes. Ainsi, tout enfant qui grandit jouit des fruits de la moelle épinière, de la colonne vertébrale et de ses branches, qui sont les trois systèmes nerveux. Le bébé est clairvoyant, clairaudient, télépathique; le bébé utilise les douze pouvoirs: les sept sens psychiques de l’âme plus les cinq sens physiques.

Il est dit que les fruits de l’Arbre de Vie sont douze: les cinq sens et les sept églises ou chakras liés à la colonne vertébrale, dont tout enfant jouit. Les enfants voient ce que nous ne voyons pas, car malheureusement nous, les adultes, avons été expulsés du jardin. Au début, nous étions dans le jardin en tant qu’âmes, mais petit à petit, à cause de l’ego et de la dégénérescence sexuelle, nous avons été expulsés. Maintenant, nous utilisons seulement cinq sens, qui se rapportent au mur extérieur de Malkuth ; maintenant nous devons apprendre comment retourner dans cet univers psychologique que les gens appellent Conscience, Subconscience et Infraconscience, le monde des rêves. Nous sommes maintenant inconscients de Yesod-Eden, mais au début nous ne l’étions pas, nous étions conscients de cela.

Nous avons perdu notre perception psychique à cause de notre comportement sexuel, parce que nous avons abusé de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Où est cet Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal? Comme vous le voyez, c’est au milieu de votre corps; il est écrit:

«Et du sol (notre physicalité) Jahavah Elohim fit pousser chaque arbre qui est agréable à la vue, et bon à manger; l’Arbre de Vie aussi au milieu du jardin, et l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal.» – Genèse 2: 9

La moelle épinière est au milieu de votre corps physique, et à partir du milieu – la colonne vertébrale – vont les deux autres branches, qui manifestent les deux autres forces de la Sainte Trinité, qui sont connectés aux sens, aux organes, et tout ce que nous avons dans le corps physique et les pouvoirs psychiques. Ainsi, au début, nous jouissions de ces douze fruits de la vie, mais nous avons mangé le fruit défendu, parce que malheureusement, nous avons hérité du péché originel, qui est le péché d’abuser de la force sexuelle, qui est l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, au milieu du jardin.

Les organes sexuels sont également au milieu, verticalement et horizontalement. Les organes sexuels sont symbolisés par le Caducée de Mercure. Oui, les deux serpents (Ida et Pingala) autour du Caducée de Mercure nourrissent l’Arbre de Vie, le Caducée.

Two-Witnesses2

Ainsi, l’Arbre de Vie et l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal partagent leurs racines dans Yesod.

Comme vous voyez ces arbres sont au milieu de votre corps, ces deux systèmes nerveux (Ida et Pingala) sont connectés au Corps Vital, au Corps Éthérique, aux forces qui sont dans la quatrième dimension. La partie supérieure du corps physique, qui est le Corps Éthérique, nous relie à la quatrième dimension, où nous trouvons le Paradis Terrestre dont parle la Bible. Ce Paradis Terrestre n’est pas dans le plan physique, il est dans la quatrième dimension, et nous sommes connectés à ce Paradis Terrestre à travers le Corps Vital, mais malheureusement nous soutirons la vitalité du Corps Vital par nos actions dans le plan physique.

Le Corps Vital absorbe la lumière solaire de l’atmosphère et la transmet à notre corps à travers la rate; nous nourrissons aussi notre vitalité à travers ce que nous mangeons, même avec l’atmosphère, mais nous gaspillons cette vitalité à travers les sept péchés capitaux que nous avons. La vie est gaspillée à travers la colère, la gourmandise, la paresse, surtout à travers la luxure, qui est précisément gaspillée par l’activité des glandes sexuelles qui sont connectées à Yesod.

La Sephirah Yesod est le Paradis Terrestre, l’Eden terrestre, et elle est connectée à notre Corps Vital. Nous n’y entrons pas parce que nous gaspillons la force du Corps Vital à travers les trois cerveaux, à travers ce que nous pensons, à travers ce que nous ressentons, et à travers l’activité sexuelle. C’est pourquoi nous affirmons toujours que la porte d’Eden est l’énergie sexuelle.

Voulez-vous retourner dans l’Eden, dans le Jardin des délices qui vient d’en haut? Eh bien, pour commencer, vous devez prendre soin de votre force sexuelle, mais vous devez aussi prendre soin de votre énergie émotionnelle et de votre énergie mentale. Rappelez-vous que les trois forces primaires travaillent à travers les trois cerveaux de votre corps physique. Ainsi, malheureusement, puisque nous utilisions les forces du Corps Vital, les forces d’Eden, d’une mauvaise manière nous étions expulsés de l’Eden.

Comprenez, ce n’est pas ce que les gens pensent – que certains Dieu anthropomorphique est venu et nous a chassé et dit: «Sortez parce que vous vous comportez mal»… Non! Nous nous sommes expulsés nous-même, oui, nous l’avons fait à travers nos propres actions. Pour jouir des fruits de l’Arbre de Vie, pour commencer nous ne devons pas manger du fruit de l’Arbre du Bien et du Mal, qui est notre force sexuelle. Nous développons les sept péchés capitaux parce que nous gaspillons la force vitale de l’Eden. En d’autres termes, Eden est appelé plaisir parce qu’il se rapporte à l’énergie qui donne du plaisir à l’âme; Eden donne l’extase, le ravissement de l’âme, au sein de Jehovah Elohim, un ravissement dans les deux eaux, en honorant Père et Mère.

Malheureusement, nous ne savons même pas que nous avons Père et Mère intérieurement. Ils sont dans notre énergie sexuelle; Père et Mère s’expriment dans Yesod, la force sexuelle, la quatrième dimension, la vitalité. Comprenez cela, sinon, quand vous lirez le Livre de la Genèse, vous ne comprendrez pas ce que vous lisez. Vous avez besoin de vitalité, vous avez besoin de la force du Saint-Esprit pour comprendre la Genèse, pour pénétrer dans les mystères de l’Eden; ces mystères sont liés à la force sexuelle en-haut et en-bas, parce que les Elohim ont créé l’univers, en-haut à travers Jehovah Elohim, et ici nous avons été créés avec la force sexuelle, parce que notre père et notre mère physiques nous ont créé à travers l’acte sexuel, dans Yesod avec les deux eaux (homme femme). Malheureusement, nos parents physiques nous ont créé en extrayant la vitalité de leur propre Eden dans l’acte sexuel, en d’autres termes en réalisant l’orgasme, le spasme des animaux. C’est ainsi qu’ils ont extrait leur force Édénique, et c’est ce que la Bible appelle la fornication. C’est le péché originel d’Adam et Eve, qui consiste à accomplir l’acte sexuel avec orgasme. Ceci est expliqué très clairement.

Nous devons parler très clairement maintenant parce que nous sommes au temps de la fin et que les gens ont besoin de cette clarification. Comme vous le voyez, la nature détruit tout, la nature a besoin d’une nouvelle humanité, mais cette humanité a besoin de savoir comment faire partie de cette nouvelle humanité, et c’est en se comportant différemment sexuellement. Malheureusement de nos jours, il y a beaucoup de littérature dégénérée sur le sexe, au moyen de laquelle vous pouvez vous dégénérer facilement.

Entendons-nous donc que physiquement notre père et notre mère nous ont créé à travers la fornication, puisque dans l’acte sexuel ils ont atteint l’orgasme, ou le spasme animal; ainsi, malgré un tel fait, le Saint-Esprit, avec douleur, a créé le Jardin d’Eden (notre physicalité) afin de donner un tel jardin à notre âme, en espérant que cette nouvelle âme respectera le nouveau Jardin d’Eden. Néanmoins, dès que le corps physique sort de l’utérus, cette âme profite du Jardin d’Eden – les fruits psychiques de l’Arbre de Vie; mais dès que ce corps atteint la puberté, cette âme commence à se masturber physiquement: l’âme commence à gaspiller l’énergie sexuelle de l’Eden; ainsi, c’est ainsi que l’âme perd petit à petit ce plaisir, ce délice, ce ravissement.

Les gens lisent au sujet de l’Eden, ou ils cherchent le Jardin d’Eden (la fontaine de la jeunesse éternelle) mais ils ne savent pas qu’ils le portent à l’intérieur; oui, ils portent un tel jardin dans la partie supérieure d’eux-mêmes, qui est leur Corps Vital.

Chaque nuit nous chargeons notre Jardin d’Eden (Corps Vital) de nouvelles énergies, ainsi le matin quand nous nous réveillons, quand nous commençons à faire notre travail physique, nous gaspillons l’énergie d’Eden, c’est pourquoi nous ne revenons jamais.

Le Zohar, le livre de la Kabbale, déclare que ce Jardin d’Eden a aussi une autre porte, pas une porte d’entrée, mais une porte de sortie; une telle porte de sortie est la porte de l’enfer, une porte toujours ouverte. Pour comprendre ceci, laissez-moi lire quelque chose que Maître Jésus a dit dans l’Évangile de Matthieu, écrit pour les gens qui savaient de quoi nous parlons ici:

«Entrez par la porte étroite (d’Eden): car large est la porte, et spacieux est le chemin qui conduit à la destruction (Géhenne est ce qui est écrit en Grec), et il y en a beaucoup qui entrent par là: Parce qu’étroit est la porte, et resserré est la voie qui mène à la vie, et il y en a peu qui la trouvent.» – Matthieu 7: 13-14

Géhenne est ce que la Bible et le livre du Zohar et de la Kabbale appellent l’enfer. Ainsi, la Géhenne est synonyme d’enfer. La géhenne est ce que nous appelons Klipoth, les dimensions inférieures.

Donc, dans Yesod, qui est Eden, vous avez l’entrée, la porte qui est très droite et étroite, c’est la porte de la chasteté, mais la porte large qui sort dans l’enfer est précisément la fornication, cette porte est facile à trouver et facile à suivre, parce que tout le monde fornique, tout le monde atteint l’orgasme, le spasme animal. Ainsi, pour arrêter la fornication et apprendre la chasteté, nous devons apprendre au corps physique à transmuter l’énergie sexuelle, c’est précisément la science de Daath, la science de l’Arbre de la Connaissance.

Tout d’abord, l’étudiant apprend à transmuter individuellement, c’est-à-dire comment tirer profit de son énergie sexuelle, et plus tard, en couple marié, il apprend à accomplir l’acte sexuel sans l’orgasme. C’est le Tantra blanc. C’est difficile, ce n’est pas facile, mais ce n’est pas impossible, parce que quand on l’apprend, on peut le faire.

Donc, «entrez dans l’Éden, dans la porte droite, car large est la porte et spacieux est le chemin qui mène à la Géhenne, la destruction, et beaucoup y entrent, car droite est la porte et étroite est la voie qui conduit à l’Arbre de Vie, et il y en a peu qui le trouvent.» Cela dit, cela conduit à la vie, et la vie est l’Arbre de Vie. Étroite est la moelle épinière, qui est le chemin dans l’Arbre de Vie, mais pour cela, vous devez savoir comment transmuter votre force sexuelle – dans l’Eden, dans ce plaisir, qui est l’acte sexuel – et il y en a peu qui le trouvent.

«Méfiez-vous des faux prophètes (de Klipoth), qui viennent à vous dans les vêtements de brebis, mais intérieurement ils sont des loups ravisseurs.» – Matthieu 7:15

Ces loups sont précisément ces gens qui défendent l’orgasme animal, le spasme, avec le bouclier et l’épée, et disent que la chasteté n’est pas nécessaire. Cependant, nous qui pratiquons la chasteté et qui transmutons la force sexuelle avons la foi à cause de cela, puisque la chasteté est la porte pour entrer. Beaucoup de gens veulent entrer dans l’Eden, donc, ils pensent qu’ils peuvent entrer en pratiquant d’autres pratiques, car il existe aussi le Tantra noir et le Tantra gris, qui sont complètement différents, négatifs. Ce que nous enseignons ici est le Tantra blanc, tel qu’il est écrit dans le livre Le Mariage Parfait de Samael Aun Weor.

«Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Les hommes recueillent-ils des raisins d’épines ou des figues de chardons?» – Matthieu 7: 16

The-true-vineQuelle est la signification de ce verset? Pourquoi Jésus n’a-t-il pas dit «les hommes récoltent-ils des bananes» ou pourquoi n’a-t-il pas dit, par exemple, un autre fruit, peut-être des dattes? Pourquoi spécifiquement les raisins et les figues? C’est parce que le raisin est le résultat de la vigne; le raisin renferme la Force Solaire Christique qui circule à travers la vigne – symbole des deux forces, poutres de la croix ou polarités (Pingala et Ida, Adam et Eve), les deux branches qui s’entrelacent dans la colonne vertébrale; c’est le raisin:

«Je suis la vraie vigne, et mon père est le vigneron. Tout branche en moi qui ne porte pas de fruit, il le supprime; et tout branche qui porte du fruit, il le purifie, afin qu’il donne plus de fruit.» – Jean 15: 1, 2

Et c’est pourquoi le raisin est le symbole de l’Eucharistie. Du raisin nous faisons le vin, ou le jus de raisin, afin de célébrer l’Eucharistie, qui symbolise le sang du Seigneur; c’est le symbole de la transmutation ou de la transsubstantiation.

«Et quand il vit un figuier sur le chemin, il vint vers lui et n’y trouva rien, mais des feuilles (klipothiques) seulement, et il lui dit: Que le fruit ne croisse jamais sur toi pour toujours. Et bientôt le figuier s’est évanoui.» – Matthieu 21: 19

fig-fruitLe figuier symbolise les forces sexuelles féminines. Les forces sexuelles féminines sont symbolisées chez une femme, mais sont également symbolisées chez l’homme et la femme par le serpent de gauche du Caducée du Mercure, appelé Ida, ou les forces lunaires que le corps physique rassemble. Ainsi, nous avons Eve, Ida, Ob de la Kabbale, connectée à un de nos testicules, et c’est le serpent du Caducée de Mercure qui a mangé le fruit défendu, ou qui a offert le fruit défendu aux organes sexuels, parce qu’Eve est aussi les organes sexuels, puisque Adam représente le cerveau.

Ainsi, à Eve et non à Adam, était offert le fruit défendu, qui est l’orgasme dans l’acte sexuel, ainsi, les conséquences de la Fornication d’Eve (organes sexuels) ont infectées Adam (le cerveau), qui est le système nerveux central, connecté à la moelle et aux autres centres, qui sont connectés à l’Arbre de Vie.

«Et les yeux de tous les deux s’ouvrirent, et ils surent qu’ils étaient nus; Ils cousirent des feuilles de figuier et se firent des tabliers.» – Genèse 3: 7

C’est pourquoi nous ne mangeons plus des fruits ou de ces sens, de l’Arbre de Vie, car à travers Eve, les organes sexuels nous avons abusé de l’énergie sexuelle.

C’est pourquoi cet Arbre du Bien et du Mal, Daath, est l’énergie sexuelle qui nous relie à deux mondes: Tob – bien en Hébreu – est dans la moelle épinière, et Ra – mal en Hébreu – est la force Kundabuffer qui va en enfer. C’est pourquoi il est dit qu’Eve nous connecte à l’enfer. Les figues sont le symbole d’Eve, la force féminine.

À travers l’orgasme, nous ouvrons les portes de l’enfer; c’est ainsi que nous abusons de l’énergie sexuelle dans l’Eden, dans Yesod. C’est ainsi que nous ouvrons les portes de la Géhenne ou de l’enfer; c’est ainsi que nous entrons dans Klipoth. Et maintenant, nous apparaissons ici dans ce monde physique, en tant que véhicules, véhicules physiques de l’enfer. C’est ce que notre société est maintenant; à cause de la fornication, nous avons tous ouvert les portes de l’enfer et élevé tout cet enfer que nous avons dans ce monde physique, de sorte que chacun d’entre nous apporte son propre enfer à travers les activités de l’acte sexuel. Comme plus de dégénérescence, la dégénérescence sexuelle existe, plus la pollution vient de Klipoth, de l’enfer, dans le monde physique, comme les maladies, qu’elles soient physiques, psychologiques, psychosomatiques, etc. Cet enfer dans lequel nous vivons existe à cause de notre comportement sexuel.

Souvenez-vous donc, chaque fois que vous allez accomplir l’acte sexuel, chaque fois que vous allez vous connecter sexuellement, ou chaque fois que vous voulez manipuler l’énergie sexuelle d’une manière telle que la masturbation, vous gaspillez l’énergie de l’Eden à travers vos actions. En d’autres termes, nous sommes déjà hors d’Eden, et nous continuons à répéter la même perversité pour rester hors de l’Eden.

Daath-ChaimDélice en Hébreu est Oneg, avec trois lettres: Ayin, Nun, Gimel. La première lettre est Ayin, qui est la lettre avec laquelle vous écrivez Eden, la deuxième lettre est Nun, avec laquelle vous écrivez Nachar (fleuve en Hébreu) et la troisième lettre est Gimel, avec laquelle vous écrivez jardin en Hébreu. Alors quand nous disons Oneg (délice en Hébreu) nous nommons les trois lettres, ou en d’autres termes, nous disons: «un fleuve est sortie d’Eden pour arroser le jardin», alors c’est un délice en Hébreu. Alors, «délice», révèle Kabbalistiquement: «et un fleuve sortit d’Eden pour arroser le jardin». De «délice», sortit un fleuve, du cœur sortit la vie pour arroser le jardin, arroser avec la force sexuelle du corps physique avec la vie.

Ce fleuve dont nous parlons toujours – qui est sortie d’Eden – est le Fils, le Christ, la Lumière Solaire; le Fils, le Christ, n’est pas une personne, c’est la Lumière Solaire, la Force Solaire, qui est la vie. C’est pourquoi ce Christ, dans le corps de Jésus, a dit: «Je suis la lumière du monde», parce que la Lumière Solaire est la lumière du monde.

Cette lumière solaire est le véhicule de la vie; c’est le Christ Cosmique qui devrait et doit être humanisé en chacun de nous. Il entre partout. Il n’y a pas un seul corps physique sur cette Terre où le Seigneur n’entrera pas. Le Christ entre que vous soyez Chrétien, Musulman, Bouddhiste – le Christ ne se soucie pas de votre religion. Le Christ entre toujours en vous, à travers votre sang, et donne la vie à votre corps. Le Christ est le fleuve qui sort de l’Eden, du Délice, d’en haut; la lumière solaire entre dans votre corps et arrose le jardin, votre corps physique, avec la vie.

Mais, que faisons-nous de la vie que le Seigneur nous donne en cadeau, gratuitement? Ne la gaspillons-nous peut-être pas à travers de nombreuses stupidités? Comme vous le voyez, en ces jours, il y a plusieurs façons pour nous de dilapider cette énergie: à travers la tête, le cœur et à travers l’acte sexuel; voyez ici la tristesse de ce mystère.

Voulons-nous retourner dans ce délice, Oneg, d’en haut; afin de partager avec Dieu le délice, le plaisir, le ravissement? Nous devons alors changer notre comportement sexuel. C’est pourquoi il est dit que beaucoup de faux prophètes viendront vous enseigner le contraire. Il faut donc cueillir des figues et des raisins, en d’autres termes, ces figues et ces raisins sont le symbole de la force sexuelle que vous devez cueillir peu à peu. «Vous les reconnaîtrez à leurs fruits» parce que ces sens s’éveillent et vous donnent le pouvoir des langues, ce qui signifie le pouvoir d’interpréter la parole de Dieu.

Écoutez, le pouvoir des langues n’est pas une attaque d’épilepsie comme le pensent beaucoup de gens, où les gens tombent inconscients sur le sol et commencent à dire des bêtises et à dire que le Saint-Esprit parle à travers eux; c’est un non-sens. Ce n’est pas le pouvoir des langues, mais quelque chose de menaçant. C’est la possession démoniaque. Le pouvoir des langues signifie savoir comment comprendre ce qui est écrit dans les Écritures, comment comprendre la Parole de Dieu, non seulement dans la Bible, mais dans n’importe quel livre sacré.

«De même, tout bon arbre produit de bons fruits; mais un arbre corrompu produit des fruits mauvais. Un bon arbre ne peut produire de mauvais fruits, et un arbre corrompu ne peut produire de bons fruits. Tout arbre qui ne produit pas de bons fruits est coupé et jeté dans le feu. C’est pourquoi, par leurs fruits, vous les reconnaîtrez.» – Matthieu 7: 17-20

En effet, nous sommes seulement concernés par deux types de bons fruits: les fruits de l’Arbre de Vie et les fruits de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Ce sont les deux seuls bons fruits que nous voulons produire à l’intérieur, dans notre propre jardin.

Néanmoins, nous avons déjà abandonné notre propre jardin.

«Ne me regarde pas, parce que je suis noir, parce que le soleil m’a regardé; les enfants de ma mère étaient fâchés contre moi; ils m’ont fait le gardien des vignes; mais je n’ai pas gardé ma propre vigne.» – Cantique des Cantiques de Salomon 1: 6

Maintenant, nous devons revenir et comprendre pourquoi la Bible déclare:

«Car Jehovah Elohim n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait pas d’homme pour cultiver le sol.» – Genèse 2: 5

Donc, nous sommes ici; nous sommes cette âme qui pourrait devenir Adam, mais pour cela nous devons apprendre à cultiver le sol de notre jardin particulier, qui est notre corps physique.

Comprenez, ceci n’est pas fait en croyant en n’importe quoi; vous pourriez croire en cet enseignement, mais si vous ne le faites pas, le jardin est encore abandonné. Chacun de nous est un jardin ambulant, nous le portons avec nous, mais nous avons abandonné notre vignoble, notre propre jardin.

Maintenant, nous devons apprendre et obéir à l’Elohim, le Saint-Esprit, pour cultiver la terre et mettre en activité tous les éléments qui sont en potentialité dans notre jardin, car il n’y a pas encore de bons fruits venant des arbres.

Le corps physique masculin est un arbre productif et la femme est un arbre fruitier. L’homme est un arbre qui cède parce qu’il donne des fruits à la femme, et la femme s’épanouit avec des fruits; ainsi la femme est un arbre fruitier.

Rappelez-vous qu’Ève a pris de l’arbre fruitier et a ouvert les portes de l’enfer. Tout le monde est un trio de corps, d’âme et d’esprit. L’esprit est Dieu à l’intérieur, qui est connecté à Jahavah Elohim, connecté au Père et à la Mère là-haut; c’est l’esprit que la Bible appelle Ruach Elohim. Notre propre esprit intérieur, descendant d’en haut dans notre corps physique, il est envoyé par l’Esprit Saint, par Jehovah Elohim, afin de préparer le corps physique pour son Fils, qui est l’âme, pour son enfant, son âme. Nous sommes cette âme. Donc, en tant qu’âmes, nous avons le devoir de cultiver le sol de ce corps physique, le devoir de manipuler les forces de ce corps physique pour notre esprit, pour notre Dieu. Nous devons obéir à l’esprit afin de prendre soin du corps.

Comme dans les temps anciens – symboliquement, alchimiquement parlant – le Saint-Esprit, Jahavah Elohim était celui qui plaçait Adam dans le Jardin d’Eden afin de prendre soin de lui, de même, dans le temps présent, une chose similaire se passe: notre propre esprit particulier place l’âme – nous sommes l’âme – dans le Jardin d’Eden (notre physicalité) afin d’en prendre soin. Malheureusement, nous n’en prenons pas soin. Rappelez-vous que la partie supérieure du corps physique, le Corps Vital, le Corps Éthérique, est lié à l’Eden; ainsi, en prenant soin de notre vitalité, nous obéissons à la loi.

Le premier commandement donné à l’âme (symbolisé par Tiphereth, la sixième Sephirah) dans le Jardin d’Eden était:

«Mais de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal (la force sexuelle), tu n’en mangeras pas (à travers l’orgasme): car le jour où tu en mangeras (comme un animal) tu mourras sûrement.» – Genèse 2: 17

Ce commandement est lié à la Sephirah Tiphereth, qui est l’âme humaine, de sorte qu’elle a été donnée à l’âme, qui est représentée dans le nombre six à partir de Kether. Ainsi, Genèse 2: 17 se rapporte au sixième commandement, «tu ne forniqueras pas». C’est pourquoi vous lisez dans la Bible beaucoup de passages qui enseignent que vous ne forniquerez pas, que vous éviterez la fornication pour retourner – en tant qu’âme – dans le Jardin d’Eden. C’est pourquoi, dans la Kabbale, nous plaçons la lettre-mère Mem, dans Yesod, dans les eaux, et c’est pourquoi Jésus a été baptisé dans le fleuve de Yesod, dans les eaux. Et des eaux Il a émergé, et le Saint-Esprit de Daath est venu sur lui et Il s’est senti enchanté parce qu’Il venait du plaisir, de la chasteté en bas.

Nous pouvons continuer à parler de cela, parce que ce Jardin d’Eden renferme réellement toute la Bible, puisque le Jardin d’Eden renferme l’Arbre de Vie et l’Arbre de la Connaissance qui, ensemble, renferme la doctrine. La doctrine Gnostique est la doctrine du Jardin d’Eden, qui est liée à Yesod et Daath, liée au Père et à la Mère, liée à tous les commandements.

Questions et Réponses

Public: Quelle est la différence entre le Tetragrammaton et les différents noms à quatre lettres que l’on trouve dans différentes littératures ésotériques?

Instructeur: «Eheieh» est un Tetragrammaton. Nous traduisons toujours «Eheieh» par «Il est» parce que nous nous référons au Père, Kether, le Père de toutes les lumières, qui est en haut, dans le monde d’Atziluth. L’autre Tetragrammaton est Iod-Hei-Vav-Hei, qui est le nom manifesté de Dieu, qui est traduit par Jahavah et nous le prononçons Jah-Chavah ou Iod-Havah. Il y a un autre Tetragrammaton qui est AGLA, qui est aussi puissant. AGLA signifie Atah Gibor Le’olam Adonay, «Vous êtes tout-puissant pour toujours, Seigneur.» C’est un mantra que vous prononcez dans de nombreuses conjurations. Il y a un autre mantra donné par Maître Jésus, INRI, qui est un mantra Latin à quatre lettres, signifiant Ignis Natura Renovatur Integra, le feu renouvelle constamment la nature; c’est un mantra avec lequel on manipule le feu, INRI. C’est pourquoi INRI est placé au sommet de la croix, car INRI est le mantra du feu qui manipule les forces masculines, la poutre verticale, et les forces féminines, la poutre horizontale, qui font la croix sur laquelle l’homme est crucifié. Nous devons être crucifiés sur la croix sexuelle afin de faire le travail. C’est pourquoi quand vous voyez le crucifix, vous comprenez que ce n’est pas un travail facile, mais que c’est le symbole de la crucifixion. INRI signifie également Iesus Nascente Renovatur Integra. INRI a plusieurs significations. Donc, il y a beaucoup de Tetragrammatons, et tous sont très puissants; vous les prononcez correctement au moment où vous en avez besoin.

Public: Est-ce que la chute de l’humanité se produit dans un Mahamanvantara?

Instructeur: La chute se produit dans chaque jour cosmique, mais il y a différents niveaux de chute. Cette humanité de la planète Terre est tombée, mais trop bas; souvent sur d’autres planètes, l’humanité tombe parce qu’elle a besoin de savoir, pour connaître le bien et le mal, pour devenir des Elohim, ainsi, elles tombent et elles construisent l’ego, les défauts, les vices, jusqu’à dix pour cent. Le problème ici est que cette humanité est tombée et a construit 97% d’ego. C’est incroyablement incroyable, 97%. C’est pourquoi pour nous c’est très difficile, mais pas impossible.

C’est pourquoi le grand Maître Aberamentho, un Paramarthasatya, habitant de l’Absolu, est venu sur cette planète pour nous aider, nous assister. Mais écoutez, ce n’est pas en croyant en Lui, ce n’est pas en croyant en Maître Jésus de Nazareth que vous allez être sauvé, mais en accomplissant ce que nous expliquons ici. Les Maîtres vous assistent intérieurement, dans l’Eden; nous commençons dans l’Eden, qui est la quatrième dimension, puis dans la cinquième, dans la sixième et la septième dimension.

Les Maîtres vous assistent intérieurement dans l’acte sexuel, parce que vous devez commencer à faire votre travail dans l’Eden, qui est dans la quatrième dimension, et les seuls organes qui sont connectés à l’Eden sur ce plan physique sont les organes sexuels et la rate. Donc, en accomplissant la chasteté dans l’acte sexuel, les Maîtres commencent intérieurement à vous aider, dans votre Corps Vital, puis dans votre Corps Astral, puis dans votre Corps Mental, à travers les initiations de Mystères Majeurs.

Public: Y a-t-il une relation entre le Jardin d’Eden et le jardin de Getzemani, le Mont des Oliviers où Jésus prie, est-ce Tiphereth?

Instructeur: L’âme, Tiphereth, représentée par Maître Jésus, prie dans le jardin de Getzemani, comme une préparation pour entrer dans Yesod, Eden inférieur, et être réunie avec délice. C’est une belle question, parce que Jésus prie sur le rocher. Jésus représente Tiphereth, l’âme humaine; le rocher est un symbole de la Sephirah Yesod, le rocher sur lequel vous devez construire votre église, votre temple. Alors Jésus est agenouillé là, Il prie sur le rocher et puis venant de délice, le ciel au-dessus, Schamayim, vient un ange, qui est Son propre Être, et Il lui montre la croix, signifiant, qu’il lui montre qu’il doit effectuer l’acte sexuel, qui est le symbole de la croix, et la coupe aussi. La coupe est féminine, parce que Jésus est masculin; la coupe signifie que Jésus doit avoir une femme, que Jésus doit recevoir une femme là-bas dans Yesod, afin d’être crucifié, alors c’est là un grand message. Cela signifie que l’Être dit à l’âme: Si tu veux être unis avec moi dans le délice, dans le ciel au-dessus, pour cela, tu dois descendre dans Yesod, et avoir une coupe, le Saint Graal, en ces jours.

La coupe est Marie-Madeleine (voyez les deux Mems dans son nom); oui le Graal est une femme, Marie-Madeleine, elle est la coupe sainte, le Saint-Graal. Les Grands Initiés doivent aller dans Yesod et la recevoir, mais ils ne doivent pas forniquer, parce que le sixième commandement dans l’Eden, dans Getzemani, dans Tiphereth» est «tu ne forniqueras pas» Et, bien sûr, quand Il décide, Il dit: «Abba, Père, que ce ne soit pas ma volonté qui soit faite mais la tienne», parce que si le Père lui demande: «Veux-tu le faire?» Il pourrait répondre: «Non, je ne sais pas, parce que je sais ce que signifie la coupe», mais le Père dit: «Fais-le puisque c’est Ma volonté.» Ainsi «Ta volonté sera faite sur la terre comme au ciel» est ce que Jésus a prié dans Getzemani, et quand Il a décidé de descendre sur Terre, voyez, qui vient maintenant le trahir? Bien sûr, c’est Judas. Judas Iscariot, qui est cet apôtre lié aux glandes sexuelles.

Judas Iscariot en nous est lié à la fornication et à l’adultère ; tout le monde porte Judas Iscariot dans cette région de l’abdomen. Ainsi, Judas vient et dit «Maintenant tu vas souffrir la passion.» Vous voyez le mystère sexuel est caché même dans les mots «la passion de la croix» parce que le «Moi» en tant que Judas Iscariot dans cette région de l’abdomen est lié à la luxure, à la colère, à l’adultère, à tous les défauts que nous avons à l’intérieur, et c’est ainsi que nous souffrons parce que si Judas ne meurt pas en nous, nous ne ressusciterons pas.

Il y a un grand message là quand Jésus est trahi, et le grand scandale est parce que Jésus a décidé d’entrer dans la neuvième sphère, dans le monde de Yesod avec Marie-Madeleine, qui est symbolisé sur la croix. C’est le chemin de croix: Marie-Madeleine et Jésus. Sans Marie-Madeleine, il n’y a pas de chemin de croix. Jésus portera seulement une poutre verticale sur Ses épaules, mais pour qu’une croix soit là, il doit y avoir aussi une poutre horizontale, qui est la femme.

Jésus le fait peu à peu, s’élevant dans la colonne vertébrale jusqu’à ce qu’il atteigne le Golgotha, «la place des crânes», comme il est écrit dans l’Évangile, afin d’être crucifié. Donc c’est lié aux deux Mems, avec délice, Eden au-dessus, et plaisir, Eden en-dessous. C’est aussi les mystères d’Eden dans les Évangiles qui ont été écrites, et qui ont été expliquées ici dans Getzemani. Mais les Pharisiens hypocrites ont enlevé tout cela des Évangiles parce qu’ils ne l’aimaient pas, ils voulaient un Jésus castré, mais nous les Gnostiques, nous savons que Jésus avait une femme, il n’était pas castré, il était un véritable homme.

Public: Que sont les archétypes?

Instructeur: Les archétypes sont ces éléments dans le monde d’Atziluth. Bien sûr, dans l’Absolu ils sont immanifestés, mais dans Atziluth ils sont manifestés, mais ils ne sont pas en activité, ils sont en potentialité. De ce point de vue, nous avons dit que même dans le corps physique, les archétypes ne sont pas en activité, mais en potentialité. C’est ce que sont les archétypes dans le monde d’Atziluth, où vous trouvez toutes les forces de Dieu, mais ils ne sont pas actifs. Pour devenir actifs, ils doivent être dans Daath, donc nous avons dit immanifesté. Ils sont là, pas manifestés, ce qui signifie qu’ils ne sont pas développés, donc ils sont immanifestés, en ce sens.

«La sagesse est cachée dans les mots Hébreux… Les enseignements de la Neuvième Sphère doivent être montrés à travers la Kabbale afin que les gens sachent la vérité.» – Tarot et Kabbale

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Garden of Eden (2)

Catégories : Kabbale de la Genèse