Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Faisons Adam

Cette conférence porte sur le quatrième jour de la Genèse. Veuillez prêter attention afin de comprendre de quelle manière le quatrième jour se développe cosmiquement, macrocosmiquement et microcosmiquement. Comme ce qui est en-haut, ainsi est ce qui est en-bas, et comme ce qui est en-bas, ainsi est ce qui est en-haut.

ויאמר אלהים יהי מאורת ברקיע השמים

« Et Elohim a dit: Que Yehi devienne des lumières [deux lumières] dans le firmament des Cieux. » – Genèse 1:14

L’Écriture dit: « Que Yehidah soit lumière dans le firmament. » Comme vous le voyez au lieu de Yehi, nous prononçons Yehidah puisque Yehi, comme nous l’expliquions, n’est qu’une abréviation qui se rapporte au monde de Yehidah qui englobe la lumière du Theomertmalogos et la lumière du Logos. Ainsi, la lumière de ce que la Genèse a appelé Dieu est représentée par les trois Sephiroth: Kether, Chokmah et Binah – appelés dans le Christianisme Père, Fils et Saint-Esprit – plus la lumière du Divin inconnaissable, qui dans la Kabbale est appelé l’Ain Soph, l’illimité; la lumière illimitée. Ainsi le Theomertmalogos, la lumière inconnaissable immanifestée avec la lumière des trois Logoi forment le fameux Tetragrammaton; le Nom Sacré de Dieu, Iod Hei Vav Hei, qui est une unité représentée par le mot Yehidah [יחידה] qui signifie unité en Hébreu.

Plusieurs fois, nous avons expliqué que de la lettre Iod qui représente le monde du Logos, qui est Yehidah – également appelé le monde d’Atziluth – émerge la lettre Chet, qui représente cette seconde lumière qui est appelée [חיה] Chaiah ou [חי] Chai qui signifie vie. [חי] Chai « vie » juste par la façon dont il est écrit représente la dualité. [חי] Chai est écrit avec Chet et Iod. La Lettre Iod est le premier trait lorsque vous faites une lettre en Hébreu, Iod se rapporte à la lumière de [יחידה] Yehidah; la lumière qui se dilue dans l’Espace Abstrait Absolu.

Quand vous lisez, que [יהי] Yehi – [יחידה] Yehidah – soit des lumières dans le firmament du Ciel, nous comprenons que la lumière de Yehidah deviendra une autre lumière, mieux dit, des lumières, parce que le terme [Meoroth מאורת], qui en Hébreu est pluriel, signifie « lumières ». Meoroth signifie plus d’un. En réalité, Meoroth signifie deux, deux lumières, que les gens désignent généralement toujours comme la lune et le Soleil. Ainsi, dans cette conférence, nous allons expliquer de quelle manière la lune et le Soleil se rapportent à [חיה] Chaiah la lumière secondaire qui émerge de Yehidah, qui en Hébreu, dans la Genèse est [יהי] Yehi.

Dans la forme de la lettre Chet, nous voyons le mot [חי] Chai « vie », formé par la lettre Vav et la lettre Zayin joint par la lettre Iod cachée entre elles. Dans la Kabbale, les lettres Vav et Zayin représentent Adam et Eve et Iod est Binah, le Saint-Esprit. Si nous voulons souligner la dualité dans le ciel, alors nous dirons Abba et Aima, Père et Mère. Ce Père et Mère, Abba et Aima – représentés dans la lettre Chet – forment la lumière secondaire émanant du Iod de Yehidah entre eux, ils forment ce deuxième type de lumière, ou type de conscience que nous avons appelé Chaiah. C’est quelque chose que nous devons comprendre parce que [חי Chai] vie et [Meoroth מאורת] lumières sont la même chose. Chaiah est comme un temple qui reçoit la lumière de Yehidah. Dans l’Hindouisme, cette dualité [חי Chai] est appelée Shiva-Shakti. En effet [חי Chai] reçoit de nombreux noms dans différentes religions. Ce חי Chai – aussi חיה Chaiah – qui signifie vie, est cette âme, ou conscience rayonnée de la troisième Sephirah de l’Arbre de Vie, qui est appelée Binah.

Regardons l’Arbre de Vie; ci-dessus, nous voyons deux Arbres de Vie. Dans le premier Arbre de Vie de la gauche, nous trouvons un homme derrière lui, et dans l’autre nous voyons les quatre mondes de la Kabbale. Du bas: Assiah, Yetzirah, Briah et Atziluth. Atziluth est le monde Logoïque qui, avec l’Ain Soph, forme ce que nous appelons Yehidah ou cette unité de lumière, qui est diluée dans la septième dimension de l’univers; c’est ainsi que nous devons comprendre Yehidah, nous l’appelons aussi la dimension zéro. La lumière de Yehidah – représentée par la lettre Iod – se divise dans la troisième Sephirah Logoïque, Binah, en Abba et Aima. Ainsi, en tant que dualité ils descendent dans Daath, ainsi ils, Abba et Aima – les Vav et Zayin de la lettre Chet – contiennent la lettre Iod en haut comme premier trait quand ils sont écrits; ce premier trait est la même lettre Iod que contient le mot [חי Chai], qui représente la lumière supérieure. Ainsi, quand nous parlons de vie [חי Chai], nous parlons également de la lumière qui est cachée dans la vie. C’est un type de lumière que nous ne pouvons pas voir avec notre vue physique. Nous avons besoin de la vue spirituelle, du Samadhi, de l’extase ou du ravissement dans le monde de l’esprit pour voir cette lumière. Ici, nous la voyons intellectuellement, mais nous devons comprendre que la lumière appelée Yehidah est la source de toutes les lumières.

C’est pourquoi lorsque nous nous référons à Kether – qui est représenté par la lettre Iod – nous nous référons à lui comme ce point ou premier trait qui apparaît du Divin inconnaissable dans l’univers. Kether, la Couronne est appelé le Père de toutes les Lumières. Kether représente également les treize Sephiroth, trois inconnaissables et dix connaissables, ce qui signifie les treize attributs de la miséricorde, qui sont représentés dans les treize boucles sur la tête de l’Ancien des Jours qui demeure dans le monde d’Elohim, le monde du Logos; Kether est ce que l’Exode appelle [אהיה אהיה אשר] Eheieh Asher Eheieh, qui traduit en Français signifie ‘Je deviens qui devient’. Kether est un éternel devenir de la lumière de Yehidah.

Certains Kabbalistes traduisent אהיה Eheieh par « le monde à venir ». Quand nous lisons « le monde à venir », l’intellect nous dit que c’est un monde qui va être dans le futur, tel est un malentendu. Cela ne doit pas être le monde à venir mais « le monde du devenir » car il est éternel. Il flue toujours. La lumière flue toujours dans l’univers. Elle est liée à l’espace. Lorsque nous voyons par exemple les étoiles dans la nuit, nous voyons des taches de lumière partout dans l’obscurité de l’espace. Vous pourriez penser que l’espace est sombre, mais en réalité il ne l’est pas. Il fait sombre pour notre vue car nous ne pouvons pas voir la lumière puissante qui brille dans l’espace. Ce que nous voyons est la lumière secondaire, qui est éclairée par ces étoiles, soleils, lunes et planètes qui brillent dans cette lumière sombre; sans une telle lumière noire, aucun Soleil ne peut être, sans cette lumière sombre, aucun Soleil ne peut briller. Nous avons mentionné que l’espace abstrait est une lumière sombre pour nous, mais c’est une lumière vive pour ces êtres appelés Paramarthasatyas qui sont grandement purifiés et qui vivent dans ce vaste océan de vie.

Cette lumière sombre ou Prana dans l’espace est liée à ce qui en Sanskrit est appelé Akash. Qui est une substance bleu foncé diluée dans l’espace. Si vous pensez que l’espace que vous voyez dans la nuit est vide, vous vous trompez. Ces deux types de lumière pour nous sont les ténèbres. Ils sont au-delà de notre compréhension. Comme lorsque nous plongeons dans l’océan et que nous voyons des poissons et de nombreux autres éléments flottant au-dessus et dans l’eau, de même, c’est à l’intérieur de la lumière Akashique que flottent toutes les planètes – y compris notre planète Terre – toutes les galaxies de l’infini. L’Akash se modifie dans différentes dimensions.

Dans notre conférence précédente, nous avons expliqué comment la lumière devenait de la terre sèche ou de la matière. Nous avons dit qu’Akash est matière, mais dans un état chaotique. La Bible déclare que la Terre est liée à la matière. Il est écrit dans la Genèse:

והארץ היתה תהו ובהו וחשך על־פני תהום

« Et la [matière] terre était sans forme et vide; et l’obscurité était sur la surface de l’abîme. » – Genèse 1: 2

Cette matière sans forme et vide devient la terre ferme. La terre sèche peut être n’importe quelle planète dans l’espace infini. Nous appelons notre planète Terre, cependant, les continents que nous y voyons sont appelés terre sèche; ils flottent même physiquement sur l’eau des océans. Comme nous l’avons expliqué, à partir de cette terre, la terre ferme pousse des plantes, des herbes, de l’herbe, comme le déclare Genèse 1: 11: « ויהי־כן et Yehi étaient », à savoir l’herbe, les herbes et les plantes. Cela signifie que Yehi, la lumière de Yehidah devient une unité, mais une unité concrète, parce que Yehidah, la lumière du Logos est une unité mais une unité abstraite, il n’est que lumière. Mais, lorsque cette lumière devient concrète, c’est une unité concrète. Ainsi, au fond même de cette unité concrète se trouve la même lumière, qui accorde à cette unité le pouvoir d’être concret, à savoir une planète, une comète, une plante, un animal, etc. Vous savez très bien que notre corps physique est appelé un organisme parce qu’il est formé par des organes, des organes par des cellules et des cellules par des molécules et des molécules par des atomes. Lorsque nous désintégrons un atome, nous libérons la lumière, l’énergie et le feu. En fin de compte, chaque unité dans sa profondeur est lumière, énergie de feu. Personne n’ignore cela dans ce monde tridimensionnel.

Imaginez ces planètes flottant dans cette marée, dans cette vague qui émerge de la dimension zéro, la septième dimension, dans la sixième, dans la cinquième, dans la quatrième, dans la troisième. Vous pouvez bien sûr suivre cette onde de lumière de différentes manières, à savoir les vibrations, les sons, etc. Dans ce monde tridimensionnel, les scientifiques suivent certaines ondes qui, selon leurs théories, disent: « au commencement, l’Univers s’est développé à partir d’une explosion extrêmement primitive » ; la fameuse théorie du Big Bang. De là, ils suivent cette vague. Cette vague et beaucoup d’autres vagues ne sont que des raz-de-marée provenant de cette lumière qui s’exprime non seulement en trois dimensions, mais en plusieurs dimensions. Des marées de lumière par exemple comme celles d’un tsunami qui va et vient, mais dans l’univers, ces marées de lumière sont si massives que pour qu’elles reviennent ou aient le mouvement de va-et-vient dans l’espace, elles prennent des millions d’années.

Dans cette vague de lumière appelée Yehidah est l’endroit où nous trouvons tous les types de vie – vie tridimensionnelle, vie tétradimensionnelle, vie heptadimensionnelle, parce que la vie existe dans toutes les dimensions. Pas seulement dans ce monde physique. Nous pouvons trouver des mondes avec d’autres types de vie, d’autres types de matière dans d’autres dimensions avec d’autres humanités. Nous sommes ici dans le monde d’Assiah, tout en bas de l’Arbre de Vie. Le type de matière le plus grossier. Comme vous voyez chaque plante, chaque herbe, chaque arbre transforme la lumière de Yehidah et la transmet dans l’espace.

Dans l’espace, vous trouvez les soleils, des planètes qui rayonnent de nombreux types de lumière. Dans la nuit, vous verrez dans le ciel différentes planètes briller avec différents types de lumière, à savoir, bleu, blanc, rouge, jaune, etc. Elles se reflètent simplement à travers leur terre sèche, la lumière de Yehidah, qui se transforme en elles.

« Et l’ange de Iod-Havah lui apparut dans une flamme de feu du milieu d’un buisson: et il regarda, et voici, le buisson brûlait au feu, et le buisson ne se consumait pas. » – Exode 3: 2

Moïse s’agenouilla devant le buisson ardent, vit Abba dans le buisson ardent, c’est-à-dire qu’il vit l’Ange de Yehidah qui, conformément à la Bible, apparut au milieu de ce buisson ardent et dit à Moïse, « [אהיה אשר אהיה] Eheieh Asher Eheieh, Je deviens qui devient. » Eheieh est la lumière de Yehidah qui lui parlait et exprimait manifestement son Soi à travers le buisson ardent. Parce que le buisson ardent est cette plante שיח qui transforme le ש en la lumière du Christ, parlant en termes Grecs ou en la lumière du Messiah, parlant en termes Hébreux. L’âme du Messiah est précisément dans la lumière de Yehidah qui, pour apparaître dans ce monde tridimensionnel ou dans n’importe quelle dimension, a besoin de l’aide de la lumière de [חי Chai], qui sont ces lumières mentionnées au quatrième jour de la Genèse 1 : 14:

ויאמר אלהים יהי מאורת ברקיע השמים

« Et Elohim dit: Que Yehi devienne des lumières [deux lumières] dans le firmament des Cieux. »

En d’autres termes, [יחידה] Yehidah devient [חי Chai] Abba et Aima – Père et Mère; en termes Chrétiens Joseph et Marie, ou en termes Hindous Shiva Shakti. מאורת Meoroth deux lumières apparaissent afin que יהי Yehi puisse se manifester et descendre à travers elles dans l’univers. Ainsi, lorsque nous parlons de Marie et Joseph ou de Shiva Shakti ou de nombreux autres termes bibliques ou noms d’autres Bibles, c’est-à-dire d’autres livres sacrés, nous nous référons à la manière dont – à travers [חי Chai] Abba et Aima – la lumière de Yehidah devient une unité à l’intérieur du véritable être humain.

Mais, lorsque nous nous référons à ces lumières macrocosmiquement, nous devons comprendre que chaque élément sur la terre ferme, que ce soit une plante, une herbe, une herbe ou un arbre – ce qui, Kabbalistiquement, représente également la physicalité d’un être humain, parce que nous, les humains, physiquement, sommes des arbres – ou n’importe quel animal, parce que animaux en Hébreu sont [חיות Chaioth], un mot qui est enraciné dans [חי Chai]. Ainsi, tous ces règnes que nous appelons règne minéral, règne végétal, règne animal, règne humain, expriment cette lumière. Ainsi, lorsque nous voyons la lumière du Soleil ou de n’importe quelle étoile ou de n’importe quelle planète dans le ciel, nous voyons la lumière qui se transforme à travers leurs quatre règnes, ceux-ci le montrent en conjonction et en fonction de leur propre niveau. Par conséquent, dans l’univers, nous avons trois types de soleils.

Le premier Soleil est appelé Ain Soph Aur; la lumière illimitée, un Soleil d’âme pure qui s’exprime à travers un deuxième type de Soleil, qui est aussi pur à son propre niveau; un Soleil qui est physiquement le centre du système solaire, mais derrière sa physicalité se trouve ce type de Soleil d’amorce, appelé Yehidah. Quand nous voyons le Soleil dans la septième dimension, ce Soleil est Yehidah. Dans la dimension physique, nous voyons le corps physique de ce Soleil spirituel qui donne vie aux planètes. Ainsi, comme notre Soleil, il y a des millions et des billions de soleils dans l’espace qui sont le canal de Yehidah; le nôtre n’est pas le seul. Maintenant, il existe des troisièmes types de soleils qui – sur cette planète Terre – sont appelés planètes.

Ainsi, notre planète Terre est un troisième type de Soleil qui est en train de perfectionner sa lumière.

C’est pourquoi nous voyons toutes ces lumières qui rayonnent de ces trois types de soleils dans l’univers; la lumière est l’expression de Yehidah dans ces unités de l’univers. C’est pourquoi il est écrit au pluriel: והיו למאורת ברקיע « Et qu’ils soient pour les lumières dans le firmament. » Genèse 1: 15.

Ainsi, le Soleil spirituel « Yehidah » devient différents types de lumières que nous voyons dans l’univers pour lesquelles la lumière demande la perfection. Yehidah est la lumière à laquelle Jésus de Nazareth se référait dans les Évangiles, lorsque Jésus s’est référé à son Être Intérieur, à son propre Kether. Il a dit: « Je suis la lumière du monde. » Traduit Kabbalistiquement signifie: [אהיה] Eheieh « Je suis » ou [יהי] Yehi, ou [יחידה] Yehidah est la lumière du monde; lumière qui exprimait sa puissance à travers lui, à travers cette unité humaine que nous appelons Jésus de Nazareth. Cependant, non seulement à travers lui cette lumière s’est manifestée. Elle s’est également manifestée à travers Moïse, Krishna, Muhammad, etc.

Il me vient à l’esprit en ce moment même que le mot lumière en Hébreu est Aur אור [Aleph, Vav, Reish] c’est ainsi que lumière « Aur » est orthographiée. Mais, la peau, la peau de votre corps est aussi Aur, mieux dit, עור « Awr ». Il sera prononcé Owr en Hébreu; donc une lettre est orthographiée différemment: Peau « Awr » utilise la lettre Ayin.

Lumière, Aur, est écrit au début avec la lettre Aleph, la première lettre de l’alphabet Hébreu, mais la peau « Awr » est écrite avec Ayin, qui est un autre A. Ayin est la seizième lettre de l’alphabet Hébreu. N’est-il pas significatif que les deux mots soient épelés avec « A » mais que l’un est lumière et l’autre est peau, la peau de notre corps?

« Lorsque Moïse est descendu du Mont Sinaï, avec les deux tablettes du témoignage dans sa main alors qu’il descendait de la montagne, Moïse ne savait pas que la peau de son visage brillait parce qu’il avait parlé avec Yehidah. » – Exode 34:29

En d’autres termes, lorsque Moïse est descendu après avoir vu l’Aur dans le buisson ardent, il ne savait pas que son Awr, sa peau brillait. En réalité tout type de peau ou tout type de matière concrète ou sèche a une aura, une manifestation concrète de Ha-Aur, la lumière.

De plus, la seizième lettre de l’alphabet Hébreu, la lettre עין Ayin signifie œil en Hébreu. N’est-ce pas merveilleux? Étant donné que l’œil est l’organe du corps physique qui voit la lumière dans le monde physique et Kabbalistiquement parlant, notre tête physique est un firmament, un ciel. Dans notre ciel, dans notre tête, nous avons deux lumières ou mieux dit, deux yeux qui reflètent la lumière. Ce que nous voyons dans nos yeux est un reflet, notre Ayin la manière dont nous voyons. Ces deux yeux sont physiques, mais nous avons deux autres yeux qui sont spirituellement liés à la glande pinéale et à la glande pituitaire qui sont appelés Chakra Ajna et Chakra Sahasrara qui nous ont permis de voir Yehi, car avec une vue physique avec cet Ayin physique, avec cet œil physique, nous ne voyons que la lumière physique. Donc, si nous voulons voir la lumière spirituelle nous devons mettre en activité la glande pinéale et la glande pituitaire, c’est ainsi que vous verrez Yehi la lumière divine qui s’exprime de différentes manières et à différents niveaux en chacun de nous. Alors ce sont les glandes liées à Ayin, à notre vision spirituelle, éveillez-les, afin de ne pas perdre Yehidah qui est la lumière vue par [עין Ayin] l’œil dans les évangiles.

« La lumière du corps est l’œil [עין Ayin]: donc quand ton œil est bon ton corps tout entier est aussi plein de lumière; mais quand [עין Ayin, ton œil] est mauvais, ton corps est aussi plein de ténèbres. » – Luc 11:34

La lumière est bonne à travers la transformation et la purification du règne minéral, du règne végétal, du règne animal et du règne humain. Dans chaque planète, cette lumière entre dans le processus de purification des éléments. C’est précisément le travail que la lumière doit faire en nous.

Maintenant écoutez. Une lumière représente la nuit et l’autre lumière représente le jour. Comme l’explique la Bible:

« Et Elohim a dit: Que Yehi soit des lumières dans le firmament des cieux pour séparer le jour de la nuit; et qu’elles soient pour des signes, et pour des saisons, et pour des jours et des années. » – Genèse 1:14

Nous savons que physiquement parlant, ces lumières que ce soit la lune, les étoiles, les galaxies sont utilisées pour les signes, et pour des saisons, et pour des jours et des années. Néanmoins, ésotériquement parlant, pour ceux qui entrent dans le chemin, ces lumières, le Soleil et la lune, dans nos rêves, quand nous sommes dans d’autres dimensions, représentent et symbolisent des signes pour des saisons, et des années dans nos jours ou initiations. Nous parlons d’un chemin initiatique, que la Bible aborde comme des saisons, des jours et des années. Nous donnons Kabbalistiquement cent ans au premier jour ou initiation, deux cents ans au deuxième jour ou initiation, trois cents ans au troisième jour ou initiation; et maintenant que nous entrons dans le quatrième jour, nous lui donnons quatre cents ans ésotériquement parlant. C’est ainsi que nous vieillissons Kabbalistiquement en nombre des années des initiations ou des jours. La Kabbale est la science des nombres. Le Soleil et la lune sont les signes des saisons et des jours et des années que nous devons connaître pour que nous puissions – lorsque nous avons une expérience onirique – analyser et comprendre où allons-nous ou marchons-nous sur ce chemin ; ou comment savons-nous à quel niveau, à quel degré, à quelle initiation nous sommes.

Comprenez donc que Dieu nous parle à travers ces lumières parce que Dieu est lumière, ainsi, de la lumière abstraite émerge le Logos, le son, la parole. La lumière de Yehidah est Iod Hei Vav Hei. La lumière est aussi חי Chai, la vie. Rappelez-vous que les premières initiations – qui sont représentées par Abraham, Isaac et Jacob – se font à travers שדי אל חי Shaddai-El-Chai qui est traduit par le Dieu Vivant Tout-Puissant. Quand la vie חי Chai, la lumière d’El-Shaddai est apparue devant Moïse, a dit:

« Et Je suis apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob, comme Chai [אל שדי] Dieu Tout-Puissant, mais par mon nom יהוה [dans Yehidah] Je ne leur ai pas été connu. » – Exode 6: 3

Les trois patriarches, Abraham, Isaac et Jacob représentent la Monade; ils sont dans la vie חי Chai, dans un état de potentialité à l’intérieur de chacun de nous.

« En lui [Yehidah] était la vie [חי Chai]; et la vie [חי Chai] est la lumière des hommes. Et la lumière [de חי Chai] brille dans les ténèbres; et les ténèbres ne l’ont pas compris. » – Jean 1: 4, 5

« Je suis Alpha et Oméga, le commencement et la fin, dit le Seigneur, qui est, qui était, et qui sera, [אל שדי] le Tout-Puissant. » – Apocalypse 1: 8

Or, nous savons que le Pralaya et le Manvantara se manifestent dans l’Univers, ou mieux dit, le Mahapralaya et le Mahamanvantara, deux termes Sanskrits que nous abordons souvent dans de nombreuses conférences. Nous déclarons que le Mahamanvantara est le Grand Jour Cosmique et le Mahapralaya est la Grande Nuit Cosmique. La lumière s’exprime à travers le jour cosmique et la nuit cosmique.

Qu’est-ce qu’un jour cosmique ou un Mahamanvantara? C’est la manifestation de Yehidah à travers différentes dimensions. De la septième dimension se cristallisant dans la sixième, cinquième, quatrième troisième qui est un jour cosmique; c’est ce que nous appelons les rondes.

Qu’est-ce qu’une nuit cosmique ou un Mahapralaya? C’est le retrait de la lumière, le retour de la lumière dans sa propre source, qui est l’Ain Soph représenté par la lettre Hei. Lorsque la lumière se retire de la troisième, des quatrième, cinquième, sixième et septième dimensions; lorsqu’elle retourne dans sa propre source, qui est l’Ain Soph, la lumière diminue et est représentée par la lune.

Mais, lorsque la lumière se manifeste et exprime sa puissance d’en haut en bas, on l’appelle le Soleil. Ainsi, tout Soleil ou Planète dans l’espace infini est l’expression de cette lumière que l’on appelle jour cosmique. Le retrait de cette lumière, le retour de cette lumière dans sa propre source, qui est le divin inconnaissable, est appelé nuit cosmique et représenté par n’importe quelle lune dans l’espace infini. Tout type de lune perd peu à peu de sa force.

Au début, les deux lumières dont nous parlons ici, qui sont la lumière de חי Chai, exprimaient la force puissante de Yehidah mais à un deuxième niveau, elles sont pures. Ce sont ce que nous appelons Abba et Aima. Mais, lorsque ces lumières commencent à s’exprimer dans l’univers, alors Aima diminue et Abba, le Père, augmente en puissance.

Dans l’Arbre de Vie, la colonne de droite représente la lumière du Soleil qui descend avec beaucoup de force de l’Ain Soph Aur. N’oubliez pas que le Soleil peut être notre Soleil ou n’importe quel Soleil ou même une planète parce que n’importe quelle planète est un troisième type de Soleil. La colonne de gauche représente la lune et la manière dont la lumière retourne dans sa propre source. C’est pourquoi il est écrit que la nuit, la lune contrôle les forces de la lumière, alors que pendant la journée, c’est le Soleil. Il est évident que le Soleil est plus puissant et plus fort que la lune. Voyez ici le symbole de ce quatrième jour de la Genèse, sa sagesse est très profonde et j’essaye de vous dire en tant que synthétiseur la manière dont nous avons compris et vu ces deux lumières qui représentent l’homme et la femme, positif et négatif, bien et le mal. Le centre de l’Arbre de Vie représente la moelle épinière en nous, c’est la manière dont la lumière doit revenir en nous afin d’avoir l’illumination, qui est la connaissance du bien et du mal.

Dans l’univers, vous constatez qu’avant la manifestation de cette lumière principale appelée Yehidah, les ténèbres recouvrent cette lumière comme le déclare la Bible:

« Et l’obscurité était sur la surface du profondeur [Espace Abstrait Absolu]. Et le Ruach Elohim se déplaça sur la surface des eaux. Et Elohim dit: Que la lumière soit: et la lumière fut. » – Genèse 1: 2, 3

Les paragraphes ci-dessus se rapportent au premier jour, mais nous devons l’imaginer, le mettre dans notre mental, afin de voir qu’avant la manifestation de cette lumière primaire, qui est pure et divine, elle existait comme des ténèbres couvrant l’espace ; ainsi, la lumière principale n’est pas révélée. Mais que trouve-t-on dans l’espace de l’univers? Nous trouvons des lunes liées à cette obscurité.

Ainsi, avant le Theomertmalogos, le Soleil, le Soleil Sacré Absolu manifestant sa lumière dans l’univers, nous trouvons des lunes. Les lunes sont des unités cosmiques qui étaient actives dans les jours cosmiques précédents.

Pour qu’une lune se retire du scénario cosmique, de l’univers, elle le fait par étapes. Ce n’est pas comme un clin d’œil. Par exemple, cette planète Terre va devenir une lune au cours du prochain jour cosmique. Ce ne sera pas comme un saut, comme un claquement de doigts. C’est un processus de retrait dans la quatrième dimension, la cinquième dimension, la sixième dimension et la septième dimension, un retour à sa propre source. Donc, cette planète deviendra une lune, mais pour le moment, elle n’est pas une lune.

Au cours du processus d’extraction de la lumière de la matière sèche, il est évident que la lune contrôle l’univers à un niveau très inférieur. C’est pourquoi il est écrit dans la Kabbale qu’avant la manifestation de cette lumière primaire, les ténèbres couvraient cette lumière et cette couverture est appelée Kliphah ou Coquille dans la Kabbale ; ainsi, enfermant cette Kliphah ou Coquille des ténèbres qui couvrait la surface du profond Espace Abstrait Absolu, où toutes les lunes qui finiront par devenir de la poussière cosmique.

Dans notre système solaire par rapport à notre propre planète Terre, il est écrit qu’un clair de lune qui diminuait petit à petit se trouvait dans cet espace et s’appelait Lilith. Il est précisé:

« Et Elohim a appelé la lumière Jour, et les ténèbres il a appelé Nuit. » – Genèse 1: 5

Nuit en Hébreu est Lilah. De Lilah vient le mot Delilah. Qui est précisément la force lunaire qui a ruiné Samson, שִׁמְשׁוֹן Shamshon, le און Aun, la virilité de שמש Shamash le Soleil.

Écoutez attentivement; la lumière de la lune, qui se retire et entre dans sa propre source, est un type de lumière qui involue et qui influence tout type de matière sur n’importe quelle planète. C’est pourquoi vous trouvez dans l’univers qu’il y a des plantes, des animaux et des êtres humains qui canalisent la lumière solaire. Vous trouvez également des êtres humains, des animaux et des plantes, des minéraux qui canalisent la lumière lunaire, qui diminue. Nous avons ces deux types de lumières dans l’univers, solaire et lunaire. Du lunaire sont les éléments sombres. La force lunaire est appelée אשה Isha, femme et la force solaire est appelée איש Ish, homme, les deux ensemble sont appelés Adam, Adam Havah. Le Zohar parle très largement de ces deux lumières que nous devons saisir et comprendre.

Or, la Lune, conformément à la Kabbale, régit deux Sephiroth: La Sephirah Yesod et la Sephirah Hod. Oui, Yesod et Hod sont gouvernés par la lune. Si nous plaçons les trois Sephiroth de la prêtrise dans nos trois cerveaux, Yesod est dans le sexe, Hod dans le plexus solaire et Netzach qui est à la droite de ce triangle devient en haut, dans la tête. Ainsi, nous avons Hod et Yesod, qui se rapportent aux lumières inférieures de notre physicalité gouvernées par la lune. Ces deux lunes sont appelées dans la Kabbale : Lilith et Nahemah. Lilith et Nahemah sont deux aspects de la lune qui gouvernent cette humanité. Lilith et Nahemah sont liées à la fornication, l’adultère et la violence sexuelle. Cette humanité évolue dans les deux cercles psychologiques lunaires de Lilith et Nahemah. Nous devons néanmoins retirer la lumière de ces lunes de manière Alchimique à travers Daath, la connaissance de la transmutation. Si nous ne le faisons pas, la planète le fera de manière mécanique; alors, nous ne serons pas des conquêtes mais des échecs. C’est pourquoi quand on parle de transmutation de l’énergie sexuelle on parle de Yesod et Hod. Nous parlons des deux lunes liées à notre propre psychologie particulière. Ces deux lunes contrôlent notre psyché et par conséquent la planète. La lumière solaire contrôle également la planète, mais malheureusement pour que la lumière de Yehidah – qui dans l’Arbre de Vie comme nous le voyons – est réfléchie par la Monade dans Tiphereth, mais, pour entrer dans Malkuth, une telle lumière doit nécessairement passer à travers Hod et Yesod, c’est-à-dire de Tiphereth à Netzach qui est le mental, ensuite dans Hod, qui est, le centre émotionnel puis dans Yesod qui est le centre sexuel et enfin elle brille dans notre physicalité, qui est Malkuth au fond même de l’Arbre de Vie.

Ce que nous devons faire alchimiquement au moyen de notre transmutation sexuelle est de renvoyer la lumière de Yesod et de conserver la force émotionnelle qui est présente dans Hod entre notre cœur et le plexus solaire, ce retour de lumière doit être fait si nous voulons faire de la lumière dans Netzach, qui est notre mental. Netzach est le mental, le mental solaire que nous devons créer, car en ce moment, pour notre honte, nous avons aussi un mental lunaire.

Voyez, nous devons saisir et comprendre que toutes les lumières qui viennent d’en haut de l’espace infini, des galaxies et du système solaire passent par la lune dans la planète terre et se transforment dans le règne minéral, dans le règne végétal, dans le règne animal et le règne humain. Ainsi, pour rendre cette lumière à la manière solaire, nous devons être chastes et lutter contre la lune qui la diminue. Habituellement, les personnes lunaires entrent dans le monde des Klipoth – qui est en-dessous de Malkuth – pour que cette lumière soit libérée et retourne à sa propre source. C’est pourquoi aux temps de la fin, lorsque l’humanité est déjà mature, elle commence à entrer dans les mondes infernaux appelés Klipoth. Là, dans Klipoth, leurs corps lunaires involuant libèrent cette lumière par un processus de désintégration de leur matière lunaire. C’est une loi cosmique. Par conséquent, comme la lune diminue petit à petit et libère la lumière à travers différents processus, nous devons également libérer la lumière de nos deux lunes psychologiques que nous transportons à l’intérieur, appelées Lilith et Nahemah. Lilith et Nahemah représentent les corps protoplasmiques que nous avons qui finiront par libérer la lumière dans le processus de désintégration de notre ego ; qui est la lune dont nous parlons, l’ego, oui, les corps lunaires, les corps protoplasmiques que nous avons sont liés à la Lune.

Ainsi, tôt ou tard, cette matière lunaire sera désintégrée et cette énergie, cette lumière sera libre et retournera à sa propre source.

Conformément au chemin initiatique Gnostique, nous apprenons à libérer cette énergie, cette lumière de notre matière lunaire; quand nous disons matière lunaire, nous nous référons également à notre physicalité; rappelez-vous que dans notre physicalité Yesod-Sexe se trouve la vie [חי Chai], étant donné que Malkuth, notre physicalité émerge de Yesod les organes sexuels. Oui, nous sommes tous physiquement des enfants du sexe; nous étions neuf mois lunaires dans l’utérus, l’organe sexuel de notre mère physique pour finalement émerger dans Malkuth. Mais, de quelle manière avons-nous été fécondés dans l’utérus de notre mère? Ce n’était pas en effet par une conception immaculée. Notre père physique comme n’importe quel animal a répandu l’énergie sexuelle. Observez tout animal, il renverse sa matière sexuelle. Les plantes ne le font pas. Elles transforment l’énergie, la lumière, c’est pourquoi elles sont remplies de beaux fruits et fleurs. C’est pourquoi Yehidah est représenté par le buisson ardent par une plante, un arbre, et non par un animal fornicateur, à moins que ce ne soient Chaioth Ha Kadosh les quatre créatures saintes, qui doivent naître à l’intérieur de nous.

Écoutez, notre physicalité est lunaire; c’est le résultat ou un processus décroissant de la lumière, un processus involutuf que nous appelons l’orgasme.

« Mais de l’Arbre de la Connaissance [du Soleil et de la lune] du bien et du mal, tu n’en mangeras pas [comme un animal]: car le jour où tu en mangeras [comme une bête] tu mourras sûrement. » – Genèse 2:17

Par conséquent, nous sommes tous condamnés à mort. La mort est du côté gauche, elle est de la lune; et la vie est du côté droit, qui est du Soleil, la lumière solaire.

Si nous mangeons du fruit, qui est interdit, nous mourons. En d’autres termes, nous sommes condamnés au chemin lunaire. Le chemin lunaire signifie l’abstraction de la lumière par la désintégration de la matière lunaire. C’est aussi simple que ça. Toute matière lunaire est le résultat de la fornication. Notre corps physique est lunaire. La psychologie que nous avons à l’intérieur, Lilith et Nahemah est lunaire aussi. Les corps Klipothiques que nous avons, à savoir les corps physiques et psychologiques, devront éventuellement être désintégrés pour libérer la lumière. Dans l’univers, la lumière se transforme en matière et la matière en énergie. C’est un processus cosmique et nous, en tant que conscience en tant qu’âmes, sommes au milieu.

Dans le processus Gnostique, nous apprenons à désintégrer Lilith et Nahemah à l’intérieur de nous, ceci, afin de libérer ces archétypes solaires que la Bible appele Israël. Oui, Israël sont tous ces archétypes que nous avons à l’intérieur. De manière symbolique, en synthèse, le Zohar parle très sagement de ces archétypes. Il est écrit:

« Au moment où [חי Chai] la Shechinah ou Logos créateur a dit au Saint [Yehidah]: « Faisons Adam », les anges Aza et Azael se sont opposés et ont dit: Pourquoi créer Adam puisque tu prévois qu’il va pécher et briser ta loi, avec la femme qui sera formée à partir de la lumière passive appelée obscurité, comme Adam à partir de la lumière active?

Alors parla [חי Chai] la Shechinah et leur dit en réponse: Par la femme, contre laquelle vous vous opposez, vous tomberez vous-mêmes et perdrez votre gloire [Hod] et votre état, comme il est écrit: « Les Beni Elohim [dans Hod] ont vu les filles d’Adam qu’elles étaient belles [c’est-à-dire נחמד, Nahemad, agréables à voir et bonnes à manger]; et ils leur ont pris des femmes parmi toutes celles qu’ils avaient choisies. » (Genèse 6: 2).

Les étudiants ont dit à Rabbi Siméon: Maître! Aza et Azael n’avaient-ils pas raison de dire qu’Adam par la femme pécherait et transgresserait?

À cette remarque, Rabbi Siméon a répondu: C’est pour cela que [חי Chai] la Shechinah leur a dit: « Avant de les accuser, vous devriez faire en sorte que vous soyez meilleurs, plus forts et plus purs qu’eux. Adam tombera et péchera d’une seule femme; vous tomberez et serez séduits par plusieurs [deux]. Adam se repentira, mais vous deviendrez obstinés et endurcis dans votre péché. »

Les étudiants ont dit à nouveau à Rabbi Siméon, puisque les désirs et les impulsions sexuels étaient la cause du péché et de la transgression, pourquoi existent-ils?

Rabbi Siméon a dit: Si le Saint n’avait pas créé un esprit de bien qui émane de la lumière active, et un esprit de mal qui émane de la lumière passive ou des ténèbres, Adam aurait été une sorte d’ignorant neutre incapable de distinguer et de contraster des choses essentielles à la croissance mentale et au développement et au progrès spirituels; c’est pourquoi il a été créé de nature double, douée de sentiments sexuels et de fonctions rationnelles, à partir de la décharge juste et ordonnée dont, ou autrement, il jouit ou souffre, comme il est écrit: « Voyez que j’ai mis devant toi aujourd’hui, la vie et le bien, la mort et le mal. (Deutéronome 30:15) » – Zohar

En d’autres termes:

« Et du sol [Adamah, la physicalité féminine] YHVH Elohim fit pousser tout arbre [corps physique] qui est [Nahemad] agréable à la vue et bon à manger; l’Arbre de Vie aussi [dans la moelle épinière] au milieu du jardin et [les organes génitaux ou] l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal. » – Genèse 2: 9

Les anges Aza et Azael, mieux dit, en termes Gnostiques, les deux archétypes qui représentent les deux lunes du côté gauche de l’Arbre de Vie, à savoir, Aza Yesod et Azael Hod, sont deux archétypes que tout le monde a à l’intérieur. Aza et Azael s’identifient au processus lunaire. En d’autres termes, ils sont piégés en chacun de nous dans notre processus lunaire. Cependant, lorsque par le processus solaire nous désintégrons ces deux lunes que nous portons dans notre psyché, alors Aza et Azael sont libérés et retournent à leur propre source. Aza et Azael forment ensemble le nom d’un ange qui représente ces archétypes libérés, son nom est Azazel.

Lorsque l’ange Azazel s’est physiquement incarné sur la planète Terre, il a été nommé שלמה Sholimah ou Salomon, le Roi Salomon. Il est écrit que le Roi Salomon est descendu dans le Jardin des Noix.

« Je suis descendu dans le Jardin des Noix pour voir les fruits de la vallée et voir si la vigne fleurissait et les grenades bourgeonnaient. » – Cantique des Cantiques 6:11

Là, dans le Jardin des Noix, Sholimah a appris beaucoup de sagesse. On peut faire la même chose. Nous devons entrer dans le Jardin des Noix volontairement, initiatiquement, car, tôt ou tard, nous descendrons dans le Jardin des Noix mais mécaniquement; de manière mécanique, nous n’y apprendrons rien, mais nous deviendrons des coquilles vides. Vous savez ce qu’est une noix? Une noix est un fruit de l’arbre qui est dur à l’extérieur, mais à l’intérieur il contient ce fruit ou cette graine qui est très nutritif. Les écureuils connaissent très bien les noix. Ils les aiment. Donc, nous devons aller alchimiquement dans le Jardin des Noix comme Salomon l’a fait. C’est un processus initiatique.

Si vous observez les trois rois mentionnés dans la Bible, à savoir Shéol, David et Salomon, les trois symbolisent un processus Alchimique que nous devons entreprendre. Le premier est Saul ou שאול Sheowl qui en Hébreu signifie Enfer. Oui, le premier roi d’Israël, שאול Sheowl ou Saul signifie Enfer. Saul symbolise un processus de purification de notre psyché après avoir atteint le niveau d’un Roi, d’un Malachim, d’un maître dans Tiphereth. À ce niveau, on est appelé Hasnamuss, Kabbalistiquement un מארת Marut, une lumière défectueuse.

« Il est écrit: « Qu’il y ait des lumières [מארת Marut, défectueuses] dans [le cerveau] le firmament du Ciel. » Le mot [מאורת] Meoroth [lumières] est ici écrit [מארת] par défaut [sans Vav], indiquant par là que le serpent maléfique [Kundabuffer] est l’auteur et l’initiateur de la discorde et de la séparation de ce qui devrait toujours [au moyen de la Kundalini] être unis et fusionnés harmonieusement ensemble, c’est-à-dire le Soleil et la lune [Pingala et Ida]. » – Zohar

Ainsi, un maître qui atteint la cinquième initiation mais qui a toujours l’aspect animal lunaire vivant à l’intérieur de lui, à l’intérieur de Klipoth est une lumière défectueuse, un Shéol, un [מארת Marut] avec beaucoup d’ego. Shéol est celui qui, par envie, a voulu tuer David. David était intelligent. Il annihilait ses aspects lunaires Lilith et Nahemah à l’intérieur de lui. Il a d’abord tué Goliath qui représente cet aspect lunaire à l’intérieur de nous. Puis il a commencé à travailler contre lui-même comme il l’explique Kabbalistiquement et alchimiquement dans ses Psaumes de différentes manières. David représente ce Roi qui purifie son Nephesh ou son âme animale. Nous avons déjà expliqué que David représente le Nephesh purifié, l’âme animale qui est l’âme la plus basse parmi les cinq: Yehidah est le premier, Chaiah est le second puis au niveau humain nous trouvons Neshamah, Ruach et Nephesh. Nephesh est le plus bas qui, une fois purifié, est représenté par le Roi David. Le deuxième roi est un Nephesh purifié.

Écoutez, comme une planète dans n’importe quelle partie de l’univers qui est représentée par Malkuth transforme la lumière solaire venant d’en haut, comme la Bible l’explique au quatrième jour de la Genèse 1:15: « Et qu’ils [les lumières actives et passives] soient pour des lumières dans le firmament du ciel pour éclairer la terre », c’est-à-dire sur Malkuth. Les lumières actives et passives que nous voyons dans l’univers qui brillent sur cette planète Terre – qui est notre Malkuth ou n’importe quel Malkuth – alimentent toujours la Terre. Malkuth se nourrit de toutes les lumières de l’univers. Ainsi, notre planète les transforme et par la suite, elle les renvoie dans l’univers. N’est-ce pas beau, non? Eh bien, David faisait exactement la même chose. David n’était pas un fornicateur.

« Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une colline ne peut pas être cachée; les hommes n’allument pas non plus une bougie et la mettent sous un boisseau, mais sur un chandelier; ainsi il éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière [חי Chai] brille ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres et glorifient votre Père qui est dans les cieux. » – Matthieu 5: 14-16

Mais si vous ne savez pas comment transformer cette lumière [חי Chai] comment allez-vous briller? C’est pourquoi il est écrit que le Messiah – qui représente l’âme de Yehidah – allait être le fils de David.

« Et quand tes jours [ou Initiations Vénustes] seront accomplis, et que tu seras couché [dans la chasteté] avec tes pères [Abba et Aima], je sublimerai [חי Chai] ton semen après toi, qui sortira de tes entrailles, et j’établirai [Malkuth] son royaume. Il [le Messiah] construira une maison [le Sahu Égyptien, To Soma Heliakon] pour mon nom, et j’établirai le trône de son royaume [dans Malkuth] pour toujours. Je [de Yehidah] serai son père, et lui [dans Malkuth] sera mon fils. S’il commet l’iniquité, je le châtierai avec la verge des hommes et avec les meurtrissures des enfants des hommes: Mais [Chesed] ma miséricorde ne s’éloignera pas de lui, comme je l’ai pris à Saul (שאול Sheowl, Enfer, Klipoth], que j’ai [à travers la mort psychologique] écarté devant toi. Et ta maison [Tiphereth] et [Malkuth] ton royaume seront affermis à jamais devant toi: ton trône sera affermi à jamais. » – 2 Samuel 7: 12-16

Les ignorants lisent littéralement les paragraphes précédents et pensent que le Christ est le fils du Maître physique David, parce que David a existé physiquement en tant que père du Bodhisattva de l’archange Azazel. Mais, alchimiquement, cela signifie que David s’est transformé en שלמה Sholimah, Salomon, un Homme Solaire, un niveau Alchimique supérieur; et il représente un archétype qui est à l’intérieur de nous. Ainsi, lorsque le Roi David, lorsque cet archétype transforme parfaitement la lumière solaire (de la même manière que le Soleil le fait), alors l’initié brille comme de l’or, comme שלמה Sholimah, Salomon; et pas comme Shéol le premier roi avec beaucoup d’ego.

Dans le processus Alchimique, Saul est un oint, mais est un initié qui ne se consacre pas à l’annihilation de l’aspect lunaire, mais apprécie simplement de dire: « Je suis un roi, je suis un maître, j’ai atteint la cinquième initiation, je fais ceci, je fais cela, etc. » Un Malachim avec beaucoup d’ego, avec beaucoup de vanité, comme les prostituées qui se déshabillent pour montrer leurs pouvoirs, montrer leurs vertus, montrer leur niveau spirituel; donc, c’est Saul, ou שאול Sheowl, un Hasnamuss, Kabbalistiquement un מארת Marut, un maître dont le mental est trop attaché à Klipoth. Je répète שאול Sheowl signifie Enfer.

David est différent; il a tué Goliath, son propre ego. Goliath était à l’intérieur de lui, ainsi, il plaît au Seigneur. Il est illuminé, brillant, brillant, brillant, parce qu’il veut montrer la lumière de Yehidah, la triple unité à travers lui. Cette unité est le Messiah.

Lorsque nous commençons le travail Alchimique, la première unité qui apparaît est le Corps Astral, dans Hod le troisième jour ou initiation qui déclare: « Que la terre sèche apparaisse: et Yehi [Yehidah] était ainsi. » (Genèse 1: 9). Nous avons expliqué qu’une telle terre est le Corps Astral Solaire, la première unité, ou mieux dit, le premier Messiah, Médiateur Astral, Fils de David.

Dans le processus de notre initiation Alchimique, le développement d’un autre archétype entre en nous et il est appelé Joseph. Ce Joseph est IO-Céphas, lié à la pierre de Yesod, lié à la transformation de la lumière de Hod, car rappelez-vous que Yehidah dans le Corps Astral devient une unité, une pleine lune qui manifeste le Messiah à un niveau inférieur. C’est pourquoi le Corps Astral en tant que pleine lune est appelé le médiateur astral, le médiateur Christos en nous. Quand quelqu’un crée le Corps Astral, le Christ a déjà une unité en lui / elle au niveau très inférieur. C’est pourquoi il est écrit que Hod, le Corps Astral Solaire est un véhicule du Christ, un véhicule du Fils.

Maître Samael Aun Weor a déclaré:

« Hod, le Monde Astral est gouverné par la Lune. » – Tarot et Kabbale

Nous devons créer une autre unité. Un autre Yehidah doit être concret et devenir un Corps Mental Solaire, qui est Netzach et cette unité devient le deuxième Messiah. Qui est le fils de Joseph parce que Joseph se rapporte à Yesod et Hod, Kabbalistiquement parlant. C’est un processus de la lune dans Yesod et Hod. Lorsque ce processus est terminé et purifié, le deuxième Messiah, qui est Netzach, apparaît, la deuxième unité. En d’autres termes, lorsque vous vous référez au Messiah dans la Kabbale vous vous référez à Yehidah. C’est pourquoi Maître Jésus a dit: « Je suis la lumière, Eheieh ou Yehidah est la lumière de l’univers, Eheieh devient deux unités, à savoir, Hod et Netzach. Netzach est le Soleil appelé Hélios, Hélias, Élie, Eliao ou Elijah le prophète. Le Zohar explique qu’avant l’apparition de Moïse, deux Messiahs doivent apparaître. Les gens qui n’ont pas d’informations alchimiques pensent que dans ce monde physique, un maître apparaît d’abord, puis un autre maître, deux Messiahs apparaissent et ensuite Moïse. La signification Alchimique des deux Messiahs se rapporte à Hod et Netzach, les deux corps solaire astral et mental qui appartiennent à la cinquième dimension; en d’autres termes, deux Yehidahs, deux unités, deux terres sèches qui expriment la lumière de Yehidah dans Yetzirah, le monde de la formation. En d’autres termes, nous devons créer, former ces unités, Hod et Netzach, pour que Shiloh, le Messiah, apparaisse dans Tiphereth, l’âme humaine. C’est pourquoi il est écrit dans le livre de la Genèse.

« Judah est un jeune lion [Judah, Tiphereth, est le petit du Lion, le Soleil, la lumière solaire de Yehidah]: de la proie, mon fils, tu es monté: il s’est penché, il s’est couché comme un lion, et comme un vieux lion; qui le réveillera? Le sceptre ne s’éloignera pas de Judah, ni un législateur d’entre ses pieds, jusqu’à ce que Shiloh [שילה – משה Moïse, Corps Causal] vienne [comme שילמה Salomon]; et à lui sera le rassemblement du peuple. » – Genèse 49: 9, 10

Shiloh [שילה] est Salomon [שילמה] cet archétype qui travaille avec משה Moïse, comme le déclare le Zohar: Shiloh et Moïse sont les mêmes. Moïse représente le Corps Causal, Tiphereth. Moïse ne peut pas apparaître si nous ne créons pas auparavant les deux Messiahs à l’intérieur de nous.

Le Roi שלמה – שילמה Salomon [comme שילה – משה Moïse, Corps Causal, Tiphereth] a pénétré [la psyché d’Aza et Azael] la profondeur de la noix [Klipoth, Naamah et Lilith], comme il est écrit:

« Je suis descendu dans le jardin des [אגוז egowz] noix [Klipoth]. » – Cantique des Cantiques 6:11

Lorsque Shiloh, Moïse apparaît, c’est-à-dire lorsque le Corps Causal est créé et que l’âme humaine est parfaite, alors le Roi Salomon plein de sagesse apparaît. Parce que Shiloh, Moïse représente le Bodhisattva qui prend volontairement le chemin direct et descend donc volontairement dans le Jardin des Noix. L’âme humaine travaille avec ses propres noix. Comprenez-vous pourquoi nous disons en Français: « Je suis un cas de noix? » Nous devons tous descendre dans Klipoth, dans le Jardin des Noix, pour détruire toutes les coquilles de noix, ceci, pour ne plus être un cas de noix. De nos jours, de nombreux initiés naissent dans Tiphereth, mais ce sont des cas de noix. Ils ont encore beaucoup de noix, beaucoup de Klipoth à l’intérieur. Ils se vantent simplement de cela et s’en vantent, mais qui est celui qui s’en vante? C’est le Kliphah, la noix. Ce qui est à l’intérieur de la noix, c’est la lumière pure qui n’a rien à se vanter parce que la lumière est ce qu’elle est, le père de toute paternité. Le père de toutes les lumières est Kether qui dit: « Je suis ce que je suis ». Eheieh est Lumière.

« Et יהי ‘Yehi’ se transforme en Lumières dans le firmament de [ים-משה – Yom Moshe – השמים Ha-Shamayim – le jour de Moïse, Netzach] les cieux pour éclairer la terre: et יהי ‘Yehi’l’était. » – Genèse 1:15.

Yehi est Yehidah.

« Partout où dans l’Écriture le mot יהי ‘Yehi’(devenir) est utilisé, il se réfère à la Lumière Divine (אהיה) Yeheieh-Kether-l’Ancien des Jours) à la fois à l’intérieur de (Chesed, l’Intime de) ce monde et (le Logos de) le monde du devenir (Atziluth). Donc יהי ‘Yehi’ la lumière et la splendeur divines, bien que réfractées et réfléchies par les Sephiroth, ne sont qu’une seule et même chose. » – Zohar

« Et Yehi l’était », et vous voyez la planète Terre, troisième type de Soleil, entourée de lumière, comme n’importe quel Soleil. Mais la force solaire de tout deuxième type de Soleil ou d’étoile est plus parfaite, sa lumière est plus forte. D’un autre côté, nous, en tant qu’humains, devons aussi devenir une unité de Yehidah au moyen de l’apparition de ces lumières, Ida et Pingala qui se transforment alchimiquement en lune et en Soleil dans notre propre psyché et en Hod et Netzach, dans nos propres corps solaires astral et mental. Voici ce que Jésus de Nazareth, le Messiah de Yehidah, a dit à Nicodème:

« En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut pas voir [Malkuth de Yehidah] le royaume de Dieu. » – Jean 3: 3

Ainsi, nous devons naître de nouveau pour entrer dans [Malkuth de Yehidah] le Royaume des Cieux. Les Royaumes des Cieux, les Malkuths des Cieux sont formés par les lumières solaires.

« En vérité, en vérité, je te le dis [Au commencement… l’Esprit de Dieu s’est déplacé sur la surface des eaux, ainsi], à moins qu’un homme ne naisse d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

Ce qui est né de la chair est chair – עור; et ce qui est né de [שדי אל חי Shaddai-El-Chai – l’Esprit [du Dieu vivant qui se déplace dans Yesod sur la surface des eaux sexuelles] est esprit [רוח Ruach].

Ne t’étonne pas que je t’ai dit: tu dois naître de nouveau. Le vent [רוח Ruach – Esprit] souffle où bon lui semble; et tu en entends le son, mais tu ne peux pas dire d’où il vient, ni où il va: ainsi est tout ce qui est né de [רוח אלהים mieux dit, רוח אל-חיים] l’Esprit [de Dieu qui se déplace sur la surface du eaux vives]. » – Jean 3: 5-8

Ainsi, Yehidah a également créé l’étoile. Nous avons déjà expliqué que chaque étoile, chaque planète, chaque comète, chaque lune est le reflet de la lumière divine. Chaque unité cosmique irradie la lumière de Yehidah d’une manière cosmique, que ce soit de manière croissante en tant que jour cosmique ou de manière décroissante en tant que nuit cosmique. C’est ce que nous appelons le zodiaque.

La ceinture zodiacale est représentée par la Shoshanna qui contient les 22 lettres Hébraïques qui cachent le mystère de la Sepher Yetzirah et les douze signes zodiacaux, qui sont les archétypes qui dans la Bible sont nommés Israël, dont la lumière est partout. Donc, Gnostiquement, Kabbalistiquement parlant, quand nous parlons d’Israël, nous parlons d’Isis, Ra et El liés à cette planète Terre, à ce système solaire à cette galaxie et à l’infini. Israël est la lumière divine d’Isis, la Lune et de Ra, le Soleil qui s’exprime dans El, notre Dieu, dans l’univers. Maître Samael Aun Weor a très clairement déclaré.

« ISRAEL est un mot qui doit être analysé.

‘IS’ nous rappelle Isis et les Mystères Isiaques.

‘RA’ nous rappelle le Logos Solaire.

Souvenons-nous du disque de RA trouvé dans l’Égypte ancienne des Pharaons.

‘EL’ est ‘EL’. ‘EL’ est le Dieu intérieur et profond à l’intérieur de chacun de nous.

Dans l’ordre et corollaire étymologique correct, le peuple d’Israël est constitué par les différentes parties de l’Être. Toutes les multiples parties auto-conscientes et indépendantes de notre propre Être individuel constituent le peuple d’Israël. » – La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée

Isis est l’aspect féminin, l’aspect lunaire de la lumière dans n’importe quelle partie de l’univers. Ra est l’aspect masculin, l’aspect solaire de la lumière, que les anciens Égyptiens adoraient. Ils savaient que « Ra » était l’expression de l’Absolu Solaire, l’Ain Soph Aur. « Ra » n’est pas seulement lié au Soleil de notre système solaire, mais à tous les soleils dans l’espace infini de n’importe quelle galaxie. El, tout le monde sait qu’en Hébreu signifie Dieu, El est Chesed, la Monade qui s’exprime dans l’univers. El, la Monade émerge du Hei d’Elohim. Le Hei, l’Ain Soph; ainsi, El émane de l’Ain Soph. C’est pourquoi le mot El est derrière le Hei dans אלהים Elohim. Les autres lettres d’Elohim forment le mot « Ha-Yam », qui signifie « l’océan », les eaux Akashiques de l’univers. C’est Elohim. C’est pourquoi il est écrit:

« Il [Elohim en tant que Yehidah, Yehi] a également créé les étoiles (du Zodiaque) », se référant aux innombrables et innombrables armées d’esprits angéliques et serviteurs existant dans et par lui qui est la lumière et la vie de l’univers, comme il est écrit:

Et Elohim les plaça dans le firmament de השמים Ha-Shamayim, les cieux pour éclairer la terre, et pour régner sur le jour et sur la nuit, et pour séparer la lumière des ténèbres: et Elohim vit que c’était bon. Et le soir et le matin étaient le quatrième jour. (Genèse 1: 16-19) » – Zohar

Nous avons déjà très clairement déclaré que chaque planète, comète, lune ou Soleil est un véhicule physique d’une conscience, Esprit. Appelez cela un ange; appelez cela Dieu ou Dieux si vous voulez. Mettons ici un exemple de notre propre physicalité. Physiquement, nous sommes aussi des unités. Nous sommes la terre sèche. Mais au plus profond de notre conscience, nous avons notre propre Être Intérieur qui est Dieu, ou un Ange, un El. C’est pourquoi le saint nom de Dieu dans Chesed est El. Parce que, individuellement parlant, El, le Ruach Elohim est à l’intérieur de nous. Chacun de nous a son propre El, son propre Ruach Elohim, qui est notre Dieu Intérieur. El veut briller à travers nous. C’est ce que veut El.

Maintenant, « El » au niveau humain, a atteint la capacité de créer un corps physique humain; écoutez, pour que notre Être ait atteint le niveau de création de notre corps physique humain, il est monté du fond. Il a beaucoup appris dans le règne minéral, le règne végétal, le règne animal pour enfin atteindre le règne humain. « El » le fait à la manière lunaire parce que nous sommes toujours des animaux intellectuels. Comprenez que nous sommes dans cette connaissance parce que nous voulons devenir un Roi David. Comprenez que le Roi David représente un Nephesh purifié dans Malkuth. David représente ces initiés qui transforment la lumière positivement à travers des initiations. Pourquoi voulons-nous devenir le Roi David? C’est parce que seul le Roi David peut donner naissance au Messiah. Souvenez-vous que le Messiah est appelé le Fils de David et le Fils de Joseph. Les deux forces lunaires purifiées. Et quand Moïse vient intérieurement, il commence une autre transformation de la lumière; c’est ce que nous voulons faire.

Nous lisons, étudions les quatre évangiles. Les gens nous demandent si nous croyons en Jésus de Nazareth, qui est le centre, le héros des quatre évangiles, mais ils ne prêtent aucune attention au fait que Jésus, le Sauveur, le Messiah est le Fils de David et le Fils de Joseph. Ils ignorent qu’à l’intérieur de chaque individu, Jésus représente un processus de transformation d’Alchimie. Il était nécessaire que le Seigneur vienne physiquement et ait la vie de Jésus de Nazareth afin de nous montrer ce qu’il faut faire.

Le problème sur cette planète est que des millions de Chrétiens pensent que le Maître Aberamentho, Jésus de Nazareth, est venu il y a deux mille ans, pour mourir sur la croix pour leurs péchés; ainsi, comme Pilate, ils se lavent les mains et disent « nous sommes déjà sauvés, parce que nous croyons en lui et ainsi nous monterons au ciel ». Ils sont trop paresseux, indolents, n’est-ce pas?

Pourquoi les évangiles ont-ils été écrits alchimiquement, si croire en lui est la seule chose nécessaire pour aller au ciel? Écoutez, le salut est une transformation Alchimique. Lorsque vous lisez les Évangiles, vous voyez l’Alchimie en elles. Vous devez avoir les yeux d’un Alchimiste pour les comprendre. Vous avez besoin des yeux d’un Kabbaliste pour comprendre son message; de même pour l’Ancien Testament, en particulier le livre de la Genèse que nous mentionnons dans cette conférence.

Au quatrième jour apparaît Eliao. Eliao représente le Corps Mental Solaire qui est contrôlé par Chesed, notre propre Esprit particulier. Observons l’Arbre de Vie, Chesed ainsi que Netzach sont sur la colonne de droite de l’Arbre de Vie. Il est écrit:

« Et il arriva, alors qu’ils continuaient de marcher et parlaient, que voici, un char de feu et des chevaux de feu [Nephesh] apparurent, et les séparèrent tous les deux; et אליהו ‘Eliao’ (Dieu IAO) monta par un tourbillon dans השמים les cieux. » – 2 Rois 2: 11

Bien que je pense que le prophète a été pris à ce moment-là par Chesed, un tourbillon dans le ciel; ce qui était merveilleux, oui, en avançant, il fut emmené par un char de feu. Mais, parlons de notre propre Hélios, notre archétype; puisque, il faut aussi monter au ciel.

Le trône de Dieu en nous est le système nerveux central. Le système nerveux central est formé par le cerveau et la moelle épinière. Le cerveau est le véhicule de Netzach le mental. Ainsi, pour que [חי Chai] le pouvoir du cerveau de Binah, le tourbillon, ou Ruach Elohim monte de Yesod-Malkuth au ciel, en d’autres termes, dans notre tête et brille la lumière d’El et IAO, le feu de Yetzirah venant de Yehidah, Atziluth, nous devons faire le travail Alchimique sexuel, la création du Corps Mental Solaire. C’est ce que représente Elijah. C’est pourquoi dans l’Exorcisme de l’Air nous disons:

« Spiritus Dei ferebatur super aquas, et inspiravit in faciem hominis spiraculum vitae. Sit Michael dux meus, et Sabtabiel servus meus, in luce et per lucem. Fiat verbum halitus meus; et imperabo spiritibus aeris hujus, et refraenabo equos solis volontate cordis mei, et cogitatione mentis meae et nutu oculi dextri. Exorciso igitur te, creatura aeris, per Pentagrammaton et in nomine Tetragrammaton, in quibus sunt voluntas firma et fides recta. Amen. Sela, fiat. »

Signifiant:

« L’esprit de Dieu se déplaça sur les eaux supérieures et insuffla au visage de l’homme le souffle de vie. Soyez, Michael, mon chef, et Sabtabiel mon serviteur dans la lumière et par la lumière. Que mon souffle devienne une parole, afin que je commanderai les esprits de cette créature de l’air. Je freinerai les montures du Soleil par la volonté de mon cœur, par la pensée de mon mental et par la puissance de l’œil droit.

Par conséquent, je t’exorcise, créature de l’air, par le Pentagrammaton et au nom du Tetragrammaton, où il y a une ferme volonté et une vraie foi. Amen. »

« Et [רוח אלהים] l’Esprit de Dieu plana sur la surface des eaux » (Genèse 1: 2) Qui est ce Ruach d’Elohim qui plane sur les eaux supérieures? Quelles sont les eaux supérieures? Nous avons précédemment expliqué que Ruach est Chesed, l’âme pensante ou intelligente d’Elohim Binah, l’âme pensante ou l’âme intelligente d’Elohim est מי « Mi » le Saint-Esprit, parce que le cerveau et le système nerveux central flottent dans les eaux supérieures de Binah, c’est-à-dire dans le liquide céphalo-rachidien. Donc, dans ce fluide se trouve le « Spiritus dei ferebatur super aquas »,

Et inspiratvit in faciem hominis, spiraculum vitae, et a soufflé au visage de l’homme l’esprit de la vie ou comme le dit la Genèse:

« Et [Chaiah] Iod et Havah Elohim [Binah] formèrent Adam de la poussière [archétypes de Yehidah] de [Adamah-Malkuth] le sol, et [à travers son Ruach] souffla dans ses narines [נשמת חיים] l’[âme] Neshamah de la vie; et Adam est devenu [נפש חיה] l’Âme Chaiah [homme-femme]. – Genèse 2: 7

Sit Michael dux meus, et Sabtabiel servus meus, soyez Michael mon chef et Sabtabiel mon serviteur. Michael est le roi du Soleil, se rapporte à Pingala; Sabtabiel est lunaire, se rapporte à Ida. Ce sont deux anges. Ainsi, pour que Sabtabiel soit notre serviteur [Obd en Hébreu] dans la lumière et par la lumière, nous devons être capables de contrôler Ida, la force lunaire.

Comme vous voyez l’Exorcisme de l’Air, se réfère à Ayin, la noix de l’œil droit [nutu oculi dextri] et les esprits de l’Air. Parce que lorsque nous parlons de Netzach, nous nous référons aux esprits du mental et Chokmah, l’œil droit. Nous devons contrôler nos pensées, les esprits de l’Air.

Quand on dit Fiat verbum halitus meus; et imperabo spiritibus aeris hujus, Que mon souffle devienne une parole – vous connaissez le souffle, l’air, le vent est Ruach – afin que je commanderai les esprits de cette créature de l’air. Comprenez que dans notre tête nous avons beaucoup d’esprit. En d’autres termes, nous tous, tant que nous avons l’ego vivant dans notre tête, nous avons de mauvaises pensées, nous sommes des adorateurs d’idoles, des idolâtres. Pour être un idolâtre, vous devez adorer les esprits de votre mental, votre ego. Nous devons annihiler les esprits de l’Air, les ego que les magiciens noirs adorent comme Simon le magicien qui flottait dans l’air, c’est-à-dire se vantant de lui-même, comme le font les esprits démons de l’air. Nous devons annihiler nos propres démons à l’intérieur de nous et ne pas flotter dans les airs, c’est-à-dire ne pas nous montrer ou nous vanter de nous-mêmes à travers notre mental intellectuel.

Et refraenabo equos solis volontate cordis mei, et cogitatione mentis meae et nutu oculi dextri. Je freinerai les montures du Soleil par la volonté de mon cœur, par la pensée de mon mental et par la puissance de l’œil droit.

Freiner les monture du Soleil, c’est contrôler les chevaux de feu, c’est-à-dire contrôler le feu de Nephesh, l’âme animale en annihilant Lilith et Nahemah les deux lunes que nous avons dans notre tête. Ensuite, de notre cœur, notre Dieu intérieur sera le seul esprit qui puisse se montrer et briller dans l’œil droit de notre tête. Ce Dieu est représenté par Eliao, dont le nom signifie Dieu IAO ou Iod-Hei-Vav-Hei et El les saints noms divins au-dessus de Netzach, à savoir Chokmah et Chesed respectivement; le pouvoir de l’œil droit est Chokmah, le sommet de la colonne droite de l’Arbre de Vie.

Exorciso igitur te, creatura aeris, per Pentagrammaton et in nomine Tetragrammaton, in quibus sunt voluntas firma et fides recta. Par conséquent, je t’exorcise, créature de l’air, par le Pentagrammaton [יהשוה – Yeshua – l’Âme Yehidah], et au nom du Tetragrammaton [יהוה – Iod-Havah – l’Âme Chaiah], où il y a une volonté ferme et une vraie Foi. Amen.

Si vous étudiez l’histoire d’Eliao, Elijah, vous y trouverez le moyen de transformer votre mental lunaire en mental solaire, c’est-à-dire en détruisant tous ces Baalim qui appartiennent à Klipoth, les Baalim sont à l’intérieur de vous, à l’intérieur de nous, ceci, pour qu’Elijah soit emmené au ciel, ce qui signifie aussi que l’initié entre dans le Nirvana. Souvenez-vous de la transfiguration de Jésus. Elijah était d’un côté et Moïse de l’autre et Jésus représentant Yehidah au milieu. Moïse et Elijah représentent les deux mentals: Moïse représente le Manas Supérieur, le mental supérieur, le Corps Causal, Tiphereth qui vient après Elijah, Netzach, le Manas Inférieur. Ils apparaissent dans la transfiguration de Maître Jésus, parce que les deux se rapportent aux différentes transfigurations de la lumière de Yehidah dans l’Initié. Il est écrit que Jésus brillait comme le Soleil. Comprenez donc qu’à l’intérieur de Jésus il y avait ces deux prophètes, ces deux grands archétypes que nous devons aussi développer.

Tout initié doit mémoriser non seulement l’Exorcisme de l’Eau que nous avons expliqué dans les conférences précédentes, mais aussi l’Exorcisme de l’Air, tous deux écrits en Latin. L’Exorcisme de l’Air nous aide à contrôler notre mental. Parfois, nous avons un type de pensée qui nous dérange, ou parfois les gens qui travaillent avec la sorcellerie et la magie noire envoient des esprits mauvais et des pensées mauvaises pour contrôler la volonté des gens; donc, nous devons savoir comment nous défendre avec l’Exorcisme de l’Air afin de rejeter ces pensées et aussi nos pensées. Parfois, nos propres égos nous dérangent. Ils se moquent de nous. Rappelez-vous qu’avant de créer notre propre Elijah à l’intérieur, nous avons une Tour de Babel à l’intérieur. La Tour de Babel est la tête; là-dedans, on babille des choses parfois des choses religieuses. Il y a beaucoup de gens qui étudient la Bible, le Coran, la Bhagavad-Gita et dans leur Tour de Babel ils babillent la Bible sans savoir ce qu’ils disent. Nous devons méditer dans le sens Alchimique et Kabbalistique des livres sacrés afin de ne pas devenir une tour de Babillage. En plus de cela, nous devons créer les Corps Internes.

Questions et Réponses

Public: Pouvez-vous nous en dire plus sur la Tour de Babel, les 72 piliers, les 12 portes, etc.

Instructeur: Vous parlez de la construction de la Tour de Babel; selon la Kabbale, vous trouvez les 72 piliers, les 12 portes et tout le reste… eh bien il y a une conférence qui a été donnée sur ce sujet, où vous apprenez le symbole de la Tour de Babel. Le tout en bas avec 72 piliers cache le nombre 9 qui est la neuvième sphère de la Sephirah Yesod. Vous devez contrôler vos trois cerveaux, car la Tour de Babel est en réalité Yesod, Hod et Netzach. Netzach est le mental, Hod est le centre émotionnel et Yesod est le centre sexuel. Chacun de nous est une Tour de Babel. Si nous ne suivons pas le chemin de la chasteté, il y aura toujours à l’intérieur de nous une confusion des langues et nous formerons toujours des groupes de confusion des langues.

Public: Que deviennent les corps solaires à la fin des jours cosmiques? Et aussi vous avez dit que Yehidah était le Soleil derrière le Soleil. Yehidah est-il le Soleil Spirituel ou le Soleil de Minuit?

Instructeur: Yehidah est en effet Yeshua ou ce que nous appelons initiatiquement le Soleil de Minuit. Lorsque nous suivons le chemin de l’initiation, de la chasteté, nous voulons savoir ce que nous faisons. Faisons-nous une chose positive ou faisons-nous quelque chose de mal? Comment savons nous? Eh bien. Intérieurement, nous voyons le Soleil dans nos rêves. La réponse dépend de la position dans laquelle nous voyons le Soleil, à savoir, le Soleil levant, ou le Soleil couchant, ou le Soleil au zénith.

« À midi, ô roi, j’ai vu sur le chemin une lumière venant du ciel, plus grande que l’éclat du Soleil, qui brillait autour de moi et de ceux qui voyageaient avec moi. Et quand nous étions tous tombés à terre, j’ai entendu une voix qui me parlait et disait en langue Hébraïque, [אהיה אור תבל – Eheieh Aur Tabal- Je suis la Lumière du Monde] ‘Saul, Saul [שאול – שאול – Sheowl, Sheowl – Enfer, Enfer], pourquoi me persécutes-tu? Il est difficile pour toi de frapper contre les piqûres. Et j’ai dit: Qui es-tu, Seigneur? Et il a dit, je suis [Aberamentho] Jésus [Yeshua, le Sauveur, le Messiah, l’âme de Yehidah] que tu persécutes. Mais lève-toi, et tiens-toi debout, car je te suis apparu dans ce but, pour faire de toi un ministre et un témoin de ces choses que tu as vue et de ces choses dans lesquelles je t’apparaîtrai; te délivrant du peuple et des païens, vers qui maintenant je t’envoie, pour ouvrir leurs yeux [Ayin], et les faire passer des ténèbres à la lumière, et de la puissance de Satan [leur Ego] à [leur Intime] Dieu, afin qu’ils reçoivent le pardon des péchés et l’héritage parmi ceux qui sont sanctifiés par la foi [Pistis] qui est en moi [Yehidah]. » – Actes 26: 13-18

C’est ainsi que nous comprenons comment le Soleil de Yehidah nous guide et nous enseigne. Si le Soleil est à son zénith, cela signifie triomphe, nous allons bien. S’il y a un lever de Soleil, à l’Est, cela signifie que nous devons travailler très dur dans l’alchimie pour créer quelque chose en nous. S’il y a un coucher de Soleil, à l’Ouest, cela signifie que nous devons descendre dans le Jardin des Noix, Klipoth, car lorsque le Soleil est à l’Ouest, il s’enfonce dans Klipoth. Ce que le Seigneur nous dit, c’est que nous devons descendre dans notre subconscience, notre inconscience et notre infraconscience et étudier nos propres noix, egos, afin de libérer notre conscience. C’est précisément la lumière de Yehidah, que nous appelons en termes Chrétiens Christ, en d’autres termes le Messiah de Yehidah. Nous recevons la direction du Messiah à différents niveaux. La lumière de Yehidah est toujours miséricordieuse, compatissante; une telle lumière doit s’exprimer à différents niveaux à travers nous.

L’autre partie de votre question est ce qui arrive aux corps solaires – que nous avons créés – à la fin du jour cosmique?

Eh bien, les initiés qui atteignent la fin du jour cosmique, qui entrent dans le Mahapralaya ou la grande nuit cosmique, doivent désintégrer les corps solaires, car ils ne peuvent pas entrer dans l’Ain Soph avec les corps solaires. Ils ne peuvent entrer qu’avec une graine atomique de ces corps solaires. Ensuite, le jour cosmique suivant, lorsque la lumière de Yehidah redeviendra manifestée à partir de leurs graines atomiques, ils créeront automatiquement leurs corps solaires. C’est précisément ce que font les Monades qui ont atteint la Maîtrise.

Public: Êtes-vous en train de dire que l’obscurité du Pralaya est une obscurité différente de l’obscurité du Mahamanvantara?

Instructeur: L’obscurité du Mahapralaya, la Grande Nuit Cosmique, est l’obscurité qui absorbe la lumière que nous voyons se manifester dans l’univers, une telle lumière manifestée se retire dans la lumière immanifestée, l’utérus sombre de l’univers, qui est appelé l’Ain Soph. Dans l’Ain Soph, cette lumière brille, mais dans les ténèbres; c’est un type de lumière qui est si puissante que pour notre vue est comme l’obscurité. Ce type de lumière est la lumière divine. La lumière de Yehidah qui est dans l’Ain Soph se manifestera universellement. Mais, la lumière telle qu’elle est dans l’Ain Soph, dans l’univers sera toujours l’obscurité. C’est parce qu’une telle lumière est si puissante que dans l’univers, nous ne verrons que des ténèbres. C’est pourquoi Yehidah se modifie en [חי Chai] dans la dualité afin d’exprimer les différents niveaux, mais dans les niveaux inférieurs se trouve la même lumière mais inférieure. C’est comme si je mettais une lanterne devant vos yeux, vous serez immédiatement ébloui et vous ne verrez pas la lumière, mais seulement l’obscurité car il y a trop de lumière pour vos yeux. C’est la même chose dans l’univers. Lorsque la lumière de Yehidah, pure lumière divine spirituelle apparaît dans l’univers, nous ne voyons que les ténèbres, le Soleil de Minuit.

Public: Donc le Pralaya existe en ce moment?

Instructeur: Le Pralaya existe en ce moment à différents endroits de l’univers. Mais, sur cette planète, nous sommes dans un jour cosmique, un Mahamanvantara. D’autres planètes et autres soleils et autres systèmes sont dans leur Mahapralaya, donc leur lumière est cachée. Un Mahapralaya, grande nuit cosmique pour tout l’univers n’existe pas. C’est juste pour certains points cosmiques. Mahapralaya signifie la mort ou la transformation de cette lumière manifestée dans la matière en lumière abstraite, qui s’appelle la mort. Par exemple, un tel processus pour nous physiquement parlant, quand nous sommes vieux, nous allons dans la tombe et nous mourons alors la lumière, l’énergie devient libre, parce qu’elle est libérée de notre propre matière. C’est ce que nous appellerions, un petit Pralaya en nous, de même pour les planètes et les soleils. Certaines personnes sont dans leurs jours cosmiques comme nous qui sommes physiquement vivants; ou ne parlons-nous pas physiquement ici? Nous sommes en effet à petite échelle dans une journée cosmique. Nous avons des parents qui sont morts qui sont entrés dans leur propre nuit cosmique à leur propre niveau. Ainsi, quand nous parlons de l’univers entrant dans un Mahapralaya, la planète entière dans une nuit noire, une telle nuit dure le même laps de temps que le jour cosmique. Dans cette lumière abstraite absolue, existe un type de vie qui nous est incompréhensible. Il n’y a aucun moyen de comprendre cela, seulement en étant là.

Public: De la Pistis Sophia de l’un des premiers chapitres, Jésus parle de la façon dont il a obtenu les 5 vêtements qui lui ont été rendus et il y avait les 5 mots écrits dessus dans le langage de la lumière sont-ils les 5 âmes?

Instructeur: Eh bien, c’est quelque chose dont nous devons nous renseigner. Il est écrit:

« Et j’ai trouvé un mystère dans Mon Vêtement, écrit en cinq mots parmi ceux d’en haut: ZAMA ZAMA OZZA RAXAMA OZAI, – dont la solution est la suivante: – Pistis Sophia.

Bien sûr, cela se rapporte au processus de la lumière, le langage de la lumière, nous devons méditer sur eux. Même s’il existe de nombreuses explications à leur sujet par d’autres auteurs de l’ésotérisme, par exemple:

C.W. King a déclaré dans « Le Gnostique et Leurs Restes » que la signification de ces mots ZAMA ZAMA OZZA RAXAMA OZAI est: « La robe, la robe glorieuse de ma force. » Mais, Maître Samael Aun Weor a déclaré: « Ce sont des mots du langage de la Lumière. »

En effet, un tel langage de la lumière se rapporte à de nombreuses dimensions de nombreuses forces. C’est la lumière de l’Ain Soph, Atziluth, Briah, Yetzirah et Assiah, parce que la lumière, le vêtement de Maître Jésus, un Paramarthasatya est de la lumière incréée et créée, c’est la même lumière de Yehidah en lui.

Souvenez-vous qu’en dessous de Yehidah qui est Atziluth, nous avons Briah, le monde de la création, puis Yetzirah le monde de la formation, puis le monde Assiah de la matière, qui est le monde physique dans lequel nous nous trouvons maintenant, en trois dimensions; ainsi, naître de nouveau signifie renvoyer la lumière que nous avons dans Assiah, cette physicalité la retourner dans Yetzirah, puis dans Briah, puis dans Atziluth, et enfin dans l’Ain Soph.

« En elle [Yehidah] est [Chai] la vie; et [Chai] la vie [dans Yesod-Sexe] est la lumière des hommes. Et [c’est ainsi que Chai] la lumière [active] [du Soleil] brille dans [la lumière passive, les] ténèbres [la lune dans Yesod-Sexe]; mais, les ténèbres ne s’en emparent pas. [Dans Chai, la vie dans Yesod-Sexe] il y a un [feu] homme [Hébreu – איש Ish] envoyé de Dieu, dont le nom est [IEOUAMS] Jean. Le [אש Ish – feu est le] même [Lucifer, qui] est venu pour rendre témoignage, [Lucifer du Latin Luci-ferous, signifie, porteur de lumière] pour porter [Latin Ferous] témoignage de la Lumière [Latin Luci-Lux], afin que tous les hommes [dans Assiah] par lui [שדי Shaddai, le porteur de la lumière] puissent avoir la foi. Il [Lucifer] n’était pas cette Lumière, mais [comme שדי Shaddai, Feu Sexuel, Lucifer] a été envoyé pour témoigner de la Lumière. Ce [Yehidah] est la vraie Lumière, qui illumine chaque homme qui vient au monde [d’Assiah]. Elle [la lumière de Yehidah] est dans le monde [d’Assiah], étant donné que le monde [d’Assiah] a été fait par elle, mais, le monde [Assiah] ne le savait pas. Elle [la lumière] est venue chez les siennes, et les siennes ne l’ont pas reçue. Mais tous ceux qui l’ont reçu [à travers l’Alchimie], il lui ont donné le pouvoir de devenir les enfants de Dieu [ou des Hommes Solaires], même à ceux [les Nirvanis] qui ont [déjà] foi en son nom: Qui sont nés, non du sang [de la lignée], ni de la volonté de la chair [fornication], ni de la volonté de l’homme [élection], mais de [Shaddai-El-Chai, le feu du] Dieu [vivant] [Tout-Puissant, qui était, est et sera. Rév. 4: 8]. » – Jean 1: 4-13

Tel est le processus alchimique du retour de Lucifer à son niveau lumineux primitif, c’est-à-dire à la lumière de Yehidah, au moyen de la chasteté ; parce que si nous forniquons, une telle transformation de la lumière ne se produit pas, parce que cette lumière de Yehidah est précisément dans Chaiah, שדי Shaddai, Lucifer, la vie dans notre énergie sexuelle, qui malheureusement les milliards et les billions de personnes sur cette Terre gaspillent beaucoup. Oui, les habitants de la terre gaspillent leur énergie sexuelle non seulement physiquement mais émotionnellement à travers la pornographie. Mentalement à travers des conversations perverses, etc., de nombreuses façons perverties de gaspiller la lumière à la manière lunaire.

Public: Pouvez-vous élaborer sur le chapitre 18 de 1 Rois?

Instructeur: 1 Rois Chapitre 18 est précisément lié à la façon dont Elijah désintègre tous ses aspects lunaires qui sont appelés les Baalim dans la Bible; rappelez-vous que les Baalim sont à l’intérieur de nous. Baal signifie Seigneur en Hébreu, mais Seigneur du Jardin de [אגוז ‘egowz] Noix, Klipoth, le comprenez-vous? Parce que le Seigneur en tant que Roi David en tant que lumière, dans les mondes supérieurs est appelé Adonaï. C’est pourquoi Adonaï est le Seigneur, celui qui transforme la lumière solaire de manière positive. Adonaï est un ange. Cela signifie Seigneur. Individuellement, cet archétype est un ange. C’est un ange lunaire. C’est un ange lunaire qui a transformé la lumière de manière positive.

« Au nom de Gabriel, qu’Adonaï te commande et t’éloigne d’ici, Bael! »

Le contraire d’Adonai est Bael ou Baal. Dans ce Bael il y a beaucoup de nous, qui sont les Baalim, qui représentent la pluralité de l’Ego, représentée par les deux lunes que nous avons dans notre psyché, Nahemah et Lilith, deux psychologies. Lilith est une lune noire qui représente la subconscience et l’inconscience en nous. Nahemah est le type de lune qui reflète la lumière emprisonnée dans notre ego, une lumière défectueuse que nous pouvons facilement voir à travers la méditation, à savoir, les défauts que nous avons liés à la luxure, la colère, l’orgueil, la cupidité, la vanité, la paresse, la peur, etc. asseyez-vous pour méditer, il est si facile de les voir, de même, avec l’interaction avec nos amis, avec l’humanité. L’ego de Lilith ne peut être vu qu’après avoir désintégré Nahemah, car alors notre conscience qui est synonyme de lumière s’étendra et ensuite cette lumière nous permettra de pénétrer dans les ténèbres dans notre infraconscience qui est appelée Lilith. Où l’on trouve des défauts et des vices très cachés. Des éléments dont nous ne soupçonnons même pas l’existence se trouvent à l’intérieur de Lilith. Lilith se rapporte à notre propre niveau animal passé lorsque notre conscience n’était pas au niveau humain mais encore au niveau animal.

Souvenez-vous que ce quatrième jour de la Genèse est lié à ce que la Bible appelle, Chaioth Ha Kadosh, les quatre créatures d’Ézéchiel. Les quatre créatures d’Ézéchiel, à savoir, Adam représente l’eau, l’Aigle représente l’Air, le Lion représente le Feu et le Buffle représente la Terre. Ce sont les quatre Tattvas qui ont été abordés dans les conférences précédentes. Les tattvas sont des vibrations de la lumière, des vibrations d’Akash dans différentes dimensions. Les tattvas sont au-dessus du firmament, et aussi à l’intérieur de nous.

Rappelez-vous que les quatre Tattvas: Terre, Eau, Air et Feu doivent être contrôlés à travers l’Alchimie afin que nous puissions conquérir la Terre, qui est Malkuth, la première Sephirah en bas. Ensuite, nous devons surmonter les quatre épreuves des éléments dans Yesod; les quatre épreuves des éléments de Hod; les quatre épreuves des éléments de Netzach, les quatre épreuves des éléments de Tiphereth, etc. De nombreux initiés, les Gnostiques au début pensent que les quatre épreuves de l’eau, du feu, de la terre et de l’air ne sont qu’au début. Oui, au début de tout type de degré ou d’initiation. Souvenez-vous que dans le livre d’Ézéchiel, il est très clairement indiqué que chaque créature avait quatre faces.

Ces quatre créatures sont: l’être humain, l’aigle, le lion et le taureau. Ce sont les quatre. Ils sont appelés Chaioth, qui est pluriel de Chaiah – l’anima, l’âme des éléments, la vie des éléments. Si nous prenons Adam, c’est la première créature, l’être humain nous voyons en lui quatre faces. Cela signifie que trois autres créatures seront montrées à travers lui. C’est ce que l’orateur précédent a expliqué: Dans chaque Tattva, vous trouvez les autres Tattvas. Physiquement parlant, nous avons ici quatre Tattvas que nous appelons les quatre éléments, mais lorsque nous entrons dans Yesod, nous retrouvons les quatre Tattvas, mais à un niveau supérieur; et dans Hod aussi. Chaque Sephirah contient les Tattvas parce que les Sephiroth ne peuvent exister sans les Tattvas.

Public: Dans le Kali Yuga, la personnalité Kalkienne mentionnée dans La Révolution de la Dialectique, je suppose que ce sont ceux qui pensent que par leur intellect, ils entrent dans la vie supérieure; est-ce que toutes les personnalités Kalkiennes sont comme ça?

Instructeur: Vous parlez de la personnalité Kalkienne ou de ces personnalités de Kali Yuga qui pensent entrer au Ciel simplement parce qu’elles pensent différemment, ou parce qu’elles appartiennent à une certaine école, ou parce qu’elles étudient l’ésotérisme, ou parce qu’elles ont juste beaucoup d’informations dans leur cerveau. C’est quelque chose dont il vaut vraiment la peine de parler. Écoutez, juste parce que nous connaissons la Kabbale, juste pour le fait que nous connaissons toute cette connaissance ésotérique et parce que nous étudions cette doctrine, cela ne signifie pas que nous allons être automatiquement à un autre niveau; tout type de croyance n’est que l’intellect. Comprenez, nous devons développer tout cela à travers l’alchimie, qui est le chemin vers la puissance et le développement de la lumière. De nombreux Kabbalistes affirment que lorsque vous étudiez la Kabbale tôt ou tard votre ego explosera et libérera Yehidah à l’intérieur de vous. Tout comme la théorie du big bang; de même les Chrétiens, ils pensent qu’en croyant simplement au Messiah, le Maître Aberamentho, qui est venu il y a deux mille ans et qui est précisément le représentant de Yehidah sur la terre, simplement parce qu’il est venu et parce qu’il est la lumière du monde et parce que vous croyez en lui, juste à cause de cela, vous serez automatiquement sauvé, purifié, transformé et allé dans le futur directement au paradis en un clin d’œil. C’est ridiculement facile; pourtant, c’est précisément ce que prêchent de nos jours les soi-disant personnalités Kalkiennes. Ils sont très abondants sur Internet, ils apparaissent partout et parlent de ces thèmes ésotériques et pensent que parce qu’ils les lisent, ou parce qu’ils y croient, et à cause de bien d’autres milliers de choses, ils sont déjà là.

Écoutez, personne n’atteint des niveaux plus élevés simplement en croyant, mais seulement en effectuant la transformation Alchimique à travers la polarité de la lumière dans leur corps; parce que Chai, l’énergie sexuelle est la polarisation de la lumière qui manifeste Yehidah à différents niveaux. Chai est Chavah Eve, la femme:

« Et Adam appela le nom de sa femme [אשה’ishshah’] [חוה Chavah] Eve; parce qu’elle est la mère de toute vie [חי chai]. » – Genèse 3:20

Chavah est représenté par Hod, Yesod et Malkuth, Chavah est la vie [חי chai] de la lune que les bâtisseurs religieux ont rejetée:

« C’est pourquoi aussi il est contenu dans l’Écriture: Voici, je pose à Sion [Malkuth, le royaume de David] une principale pierre angulaire, élue, précieuse: et celui qui croit en elle ne sera pas confondu. À vous donc qui croyez qu’elle [Chavah] est précieuse; mais à ceux qui sont désobéissants, la pierre [la femme] que les bâtisseurs ont rejetée, celle-ci est faite la tête du coin, et [comme Lilith et Nahemah] une pierre d’achoppement, et un rocher d’offense, même pour ceux qui trébuchent à la parole, étant désobéissants: à quoi aussi ils ont été nommés. » – 1 Pierre 2: 6-8

La pierre angulaire se trouve entre les deux colonnes, la vie [חי chai] de l’homme et de la femme; en d’autres termes, Chai est la Mère Divine Kundalini. La première lumière est le Soleil, est représenté par Pingala le côté droit de l’Arbre de Vie qui vient de l’Ain Soph à Yesod. L’autre lumière, qui est la lune, est une lumière qui descend dans Malkuth et est représentée sur le côté gauche de l’Arbre de Vie. Les deux lumières induisent la lumière qui doit revenir. Chai est la lumière qui revient mécaniquement ou consciemment. Dans la Gnose, nous renvoyons la lumière consciemment afin de créer les corps solaires. Si nous ne le faisons pas de cette manière solaire, alors finalement cette lumière reviendra mécaniquement par l’annihilation de nos corps lunaires dans Klipoth, Enfer.

« Celui dont les testicules sont écrasés ou dont le pénis est coupé ne peut pas entrer [Chavah – Eve – la mère de toutes – חי Chai – vie dans עץ החיים – Otz Ha-Chaim, l’Arbre de Vie] la congrégation [de toutes les lumières] de Iod -Havah. » – Deutéronome 23: 1

APPRENEZ DAVANTAGE AU SUJET DE LA KABBALE

Alchimie et Kabbale dans le Tarot

La connaissance pratique et spirituelle cachée dans les profondeurs de chaque grande religion et tradition mystique.

L’Enfer, le Diable, et le Karma

Confirmez par vous-même la réalité des niveaux inférieurs de la vie, et comment les éviter.

Le Message du Verseau

La seule explication authentique des mystères Gnostiques cachés dans le célèbre livre de l’Apocalypse.

Le Tarot Éternel

Ensemble de Cartes et de Livres de Tarot

Les Enseignements Secrets de Moïse

Voyez les significations cachées dans les écritures Juives et Chrétiennes.

Les Trois Montagnes

L’Autobiographie de Samaël Aun Weor

Tarot et Kabbale

Obtenez des Réponses de la Divinité à l’Intérieur de Vous

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Let Yehi Be Lights in the Firmament

Et Jehovah Elohim a pris Eve d’Adam
Catégories : Faisons Adam