Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Faisons Adam

La Découverte de Moïse

« Nue, je suis sortie du ventre de ma Mère, et nue, je (Ashub Shameh אשוב שמה) retourne là-bas: Iod-Havah יהוה a donné et Iod-Havah יהוה a pris: que le nom de יהוה Iod-Havah soit béni. » – Job 1: 21

« Job a utilisé le mot Shameh שמה (là-bas), qui a les mêmes lettres que (Moshe משה) Moïse, pour montrer que lui, Moïse, souhaitait convertir les étrangers et qu’il se réincarnerait à l’avenir et se présenterait de nouveau à Israël afin de proclamer et faire connaître (le mystère de) la Schekinah.” – Zohar

Cette conférence porte sur les différentes manières selon lesquelles – conformément aux sciences de la Kabbale et de l’Alchimie – la réincarnation est comprise dans la Bible. Moïse a écrit:

« Et Iod-Havah Elohim a fait pousser de la terre tout arbre qui est (נחמד Nahemad) agréable à voir et bon à manger; et (בתוך הגן Betock Ha-Gan) à l’intérieur du jardin, l’Arbre de Vie et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal. » – Genèse 2: 9

« Il y a deux arbres dans l’Eden: l’Arbre de la Science du Bien et du Mal et l’Arbre de Vie. L’Arbre de la Science du Bien et du Mal est le sexe, et cet Arbre de la Connaissance est représenté par les organes sexuels.

L’Arbre de Vie est l’Être, et dans notre corps physique, cet arbre est représenté par la colonne vertébrale.

« Toute vraie doctrine culturelle doit étudier en détail ces deux arbres, car l’étude d’un arbre sans l’étude de l’autre donne une connaissance incomplète et inutile. » – Samaël Aun Weor

Lorsque nous mentionnons la Kabbale, nous nous référons à l’Arbre de Vie ; quand nous mentionnons l’Alchimie, nous nous référons à nos organes génitaux, ou à l’Arbre du Bien et du Mal.

Le livre de la Genèse est attribué à Moïse qui, en tant qu’archétype, demeure à l’intérieur de chacun de nous. Moïse (en tant qu’homme causal) a besoin d’être dans la chair; ceci, afin d’effectuer tout ce qui est écrit dans ses cinq livres, la Torah. Les Kabbalistes acceptent en général que Moïse (l’archétype), dans Malkuth, est le récepteur de la Kabbale en nous, qu’il reçoit de Tiphereth, le Mont Sinaï, sa résidence, pendant les quarante jours et nuits symboliques.

Comprenons le sens du mot réincarnation: du Latin « re », qui signifie « encore », et « incarné », qui signifie « faire chair ». Incarné signifie, du Latin « in », qui signifie « à l’intérieur », plus « carnis », qui signifie « chair ». Donc, « incarnation » signifie « être dans la chair ».

Ceci est très important à saisir, afin de comprendre les peintures du Jardin d’Eden, où nous voyons Jehovah Elohim, représenté par un vieil homme avec Adam et Eve. Où on lit:

« Et Iod-Havah Elohim fit à Adam et à sa femme des tuniques et des vêtements de chair, et les revêtit. » – Genèse 3: 21

Dans la Kabbale, ce verset peut être interprété de nombreuses manières, car chaque symbole Kabbalistique est fondamentalement interprété de sept manières différentes; et chacune des sept manières de sept autres manières. Donc, nous pouvons élaborer sur différentes interprétations. La science de la Kabbale est très profonde. Nous allons parler de la réincarnation de Moïse; qui est, être Moïse dans la chair.

Rappelez-vous que Iod-Havah Elohim a divisé l’Adam hermaphrodite en lui prenant une côte et en faisant une femme.

« Iod-Havah Elohim ferma la chair à sa place » (Genèse 2:21). « Il s’agit de la chair de Moïse, au sujet de laquelle il est dit: « Mon esprit ne combattra pas toujours avec Adam, car il est aussi dans la chair.” (Genèse 6: 3). – Zohar

Donc, après qu’Adam soit devenu Adam et Eve, ils ont commis le péché de manger du fruit de l’Arbre du Bien et du Mal. Et Iod-Havah Elohim les revêtit d’un manteau de peau charnelle et les habilla.

« Caïn a tué Abel, son frère, le berger. L’Écriture dit: « Mon esprit ne combattra pas toujours avec Adam, car il est aussi dans la chair. » (Genèse 6: 3). « Beschagam », « parce qu’il est dans la chair ». Le mot «בשגם beschagam » a également la valeur numérique de (משה Moshe) Moïse, qui a tué l’Égyptien. Moïse peut aussi être considéré comme le fils aîné d’Adam. » – Zohar

« Et (de la glande pinéale) Iod-Havah dit à Caïn (le manas inférieur): Où est Abel (le manas supérieur) ton frère? Et il a dit, je ne sais pas: Suis-je le gardien de mon frère? Et il dit: Qu’as-tu fait? La voix du sang de ton frère me crie depuis le sol (la chair). Et maintenant tu es maudit de la terre, qui a ouvert sa bouche pour recevoir le sang (Dami דמי) de ton frère de ta main (יד Iod = Phallus); Quand tu laboures le sol (la chair), celui-ci (à cause de l’orgasme) ne te donnera pas désormais sa force; tu seras un fugitif et un vagabond sur la terre (la roue du samsara). » – Genèse 4: 9-12

“C’est pourquoi Iod-Havah Elohim a envoyé Adam du jardin d’Eden, pour qu’il laboure le sol (la chair) d’où il avait été pris.” – Genèse 3: 23

Dans des conférences précédentes, nous avons déclaré que cette chair était Malkuth, la Sephirah tout en bas de l’Arbre de Vie. Comme nous le voyons, Malkuth est divisé en genres masculin et féminin, car notre corps physique représente Malkuth. Et cette division est liée à la chair.

Il est important de comprendre que Malkuth est une extension de Geburah. Si vous observez le deuxième graphique, vous trouverez l’Arbre de Vie, sur lequel nous avons écrit, en Hébreu et en Anglais, les différents types d’âmes qui sont incarnées dans ces manteaux de peau charnelle, ou incarnation et réincarnation.

Dans le Mahabharata, le Grand Avatar Krishna explique que la réincarnation est seulement une loi pour les Dieux. De même, dans la Kabbale, nous constatons que la réincarnation est liée à l’incarnation de toutes les parties de Dieu, selon la manière dont le livre de la Genèse l’explique. Afin de comprendre cette réincarnation, nous devons étudier la science de la Kabbale et la science de l’Alchimie, sinon nous ne savons pas comment incarner ou réincarner toutes les parties de Dieu. C’est très important à comprendre, car pour être soumis à la loi d’incarnation ou de réincarnation, la loi exige que nous créions les véhicules solaires à partir des différents éléments archétypaux que nous avons.

Comme vous le voyez ici, nous avons écrit le saint nom de Dieu, Iod-Hei-Vav-Hei, qui est traduit dans la Bible par Jehovah. et que nous, les Gnostiques, traduisons par Iod-Havah. Dans la conférence précédente, « Moïse, le Mystère de Baphomet », nous avons très bien expliqué ce qu’est Iod-Havah.

Donc, comme nous le voyons ici, Iod-Hei-Vav sont les trois lettres du saint nom de Dieu liées aux trois Sephiroth du premier triangle de l’Arbre de Vie. La quatrième lettre du saint nom de Dieu, Hei, est liée à l’Ain Soph. C’est ainsi que nous voyons le nom de Dieu dans la Kabbale : les trois premières lettres se rapportaient à la Loi du Trois, Iod-Hei-Vav, et la quatrième lettre, Hei, est la source de la Loi du Trois, qui est l’Ain Soph, le « illimité ». C’est ainsi que vous voyez l’aspect supérieur de Iod-Havah, qui est le Dieu universel auquel Moïse pointe toujours dans le livre de la Genèse.

Iod-Hei-Vav se rapporte aux trois Sephiroth, Kether, Chokmah, Binah et est ce que la Genèse dans la Bible appelle “Bar-Ashyth, Bar Aelohim בר אשית בר אאלהים,” Nommément, le Fils Intime, le Fils d’AElohim.

La lettre הא Hei, située au-dessus du premier triangle, représente l’Ain Soph. Avec le « א A » Aleph de ברא Bara (création), Moïse a représenté le אין Ain-néant de l’Ain Soph, qui est le « א A » caché au sein de la lettre הא Hei, et faisant ainsi le mot אאלהים [Ain Elohim], qui signifie « pas Elohim ».

La lettre הא Hei représente l’Ain Soph car la forme de la lettre א Aleph contient deux Iods et un Vav, à savoir, 10 + 10 + 6 = 26 = 8, l’infini. Elohim אלהים est 1 + 30 + 5 + 10 + 40 = 86 = 14 = 5, qui est la valeur de la lettre Hei. 8 + 5 = 13 = 4, le Tetragrammaton. Ainsi, הא Hei est Aelohim אאלהים, l’infinitude qui soutient le אלהים Elohim à travers les cinq aspects de הא Hei, la Mère Divine Cosmique.

« Souvenons-nous de la déclaration sacrée: « L’infini est égal au pentalpha. » – Samael Aun Weor

Maître Samaël Aun Weor, abrège « Ain Elohim » par « A-Elohim, Aelohim ». Tenant compte du fait qu’en Hébreu la lettre « A » signifie « sans », la lettre הא Hei au-dessus du triangle de l’Arbre de Vie appartient à אאלהים A-Elohim; et יהו Iod-Hei-Vav à אלהים Elohim. C’est le plus haut niveau de ce que nous appelons יהוה Iod-Havah dans la Kabbale. Donc, caché au sein du Hei se trouve Aleph, le Aleph de l’Ain Soph, qui est le premier Aleph de אאלהים AElohim, la Séité immanifestée, et l’Aleph de אלהים Elohim, la Déité manifestée.

Les quatre lettres יהוה sont prononcées Iod-Havah, et c’est ce que la Kabbale appelle le Tetragrammaton, qui est égal à l’âme-lumière universelle, יחידה Yehidah. Yehidah en Hébreu signifie « unité ». Pour mieux l’expliquer, nous dirons que c’est une unité multiple parfaite. C’est ce que Yehidah signifie dans la Kabbale. Et dans Yehidah, nous trouvons, pour la première fois, le peuple élu au sujet duquel nous lisons dans la Bible.

« Le Soleil (Absolu Solaire ou Ain Soph Aur) a placé certaines graines solaires dans les glandes sexuelles de l’animal intellectuel (appelé à tort être humain) qui, lorsqu’elles sont bien développées, peuvent nous transformer en Humains authentiques. » – Samael Aun Weor

Ainsi, dans les glandes sexuelles de l’animal intellectuel se trouvent les éléments de la graine humaine, ce que la Bible appelle « comme le peuple » – כעם kom en Hébreu ; ceux-ci « comme le peuple » sont les archétypes humains. Et ces archétypes ensemble se rapportent à ce qu’on appelle Israël dans la Bible.

« Israël est un mot qui doit être analysé.

« Is » nous rappelle Isis et les mystères Isiaque.

« Ra » nous rappelle le Logos Solaire.

« Souvenons-nous du disque de Ra trouvé dans l’Égypte antique des Pharaons.

« El » est « El ». « El » est le Dieu intérieur, profond à l’intérieur de chacun de nous.

En séquence et corollaire étymologique correct, le peuple d’Israël est constitué des différentes parties de l’Être. Toutes les multiples parties auto-conscientes et indépendantes de notre propre Être constituent le peuple d’Israël. » – La Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor.

Israël se rapporte au Logos Solaire, Chokmah, la deuxième Sephirah du premier triangle, dont le royaume est situé dans le deuxième triangle de l’Arbre de Vie, plus précisément dans Tiphereth, le cœur. Ainsi, Israël est le fils choisi de l’âme-lumière Yehidah dans le monde d’Atziluth אצילות (émanations archétypales).

En d’autres termes, chaque animal intellectuel porte, dans leurs glandes sexuelles, Israël en potentialité. Nous avons à l’intérieur – venant du monde d’Atziluth, Yehidah – Israël, en tant qu’un composé d’archétypes qui se rapportent à Moïse; parce que parmi ces archétypes, Moïse – ainsi que tous les personnages que nous trouvons dans la Bible dans l’Ancien Testament – sont nommés kabbalistiquement משה צבאות Moshe Tzabaoth (l’Armée de Moïse), qui est l’armée de השם Ha’Shem dans Tiphereth תפארת (splendeur). C’est ainsi que nous devons comprendre ce que sont Israël et Moïse, afin de ne pas sombrer dans la confusion, car dans toute la Bible, le peuple d’Israël est appelé « mon peuple élu ». Lorsque nous étudions la Kabbale, nous comprenons que le peuple élu (Israël) sont les archétypes, que tout le monde porte à l’intérieur. Ces archétypes sont les élus, car à travers leur initiation, avec eux, Iod-Havah Elohim a le pouvoir de former, de créer Adam à partir de la poussière de la terre, ou, l’homme à l’image des Elohim.

L’image des Elohim dont nous parlons ici réside dans l’âme-lumière Yehidah. Yehidah est l’âme-lumière, le Messiah, qui est la lumière du monde. C’est donc dans l’âme-lumière Yehidah que nous trouvons le Messiah. Le Messiah se rapporte à la deuxième sephirah appelée la Parole, le Logos, Chokmah. C’est très important à comprendre, car il est écrit:

« Et la Parole s’est faite chaire et elle a habité parmi nous (et nous avons vu sa gloire, la gloire du fils unique du Père) pleine de grâce et de vérité. » – Jean 1: 14 Donc, le Messiah s’incarne aussi.

Jésus-Christ, le Maître Aberamentho, le Maître venu il y a plus de deux mille ans, est l’incarnation vivante de “Bar-Ashyth, Bar Aelohim בר אשית בר אאלהים,”, le Fils Intime, le Fils d’AElohim. Maintenant, comprenez qu’en Grec, le fils de Dieu est appelé Christ. Ainsi, le Christ est universel, car le Christ se rapporte à l’âme-lumière Yehidah et au monde d’Atziluth אצילות (émanations archétypales), qui est le monde des archétypes. Le Christ se rapporte également à l’Absolu, l’Ain Soph. Donc, le Messiah, le Christ, englobe les trois forces primaires et le monde de אאלהים AElohim. C’est ainsi que nous comprenons kabbalistiquement ce qu’est le Messiah, « l’oint ».

En-dessous de l’âme-lumière יחידה appelée Yehidah, nous trouvons l’autre âme, appelée חיה Chaiah, qui en Hébreu signifie « vie ». La lettre ח Chet de Chaiah חיה, vie, est active en tant que Jah יה dans la mystérieuse Sephirah Daath.

La lettre ח Chet, au début du mot חיה Chaiah, contient le mystère de la dualité homme / femme. Et si nous observons le mot יחידה ‘Yehidah’, nous trouvons également le mystère de la dualité de חיה Chaiah caché là parce que Ye-hi-dah יחידה est orthographié Iod-Chet-Iod-Daleth-Hei. Ainsi, le mystère de la dualité de ח Chet se trouve également dans Atziluth, qui est également le mystère de la dualité de Jah יה dans Daath – connaissance. La dualité de l’âme-vie Chaiah חיה, s’exprime à travers le יד Iod de יחידה ‘Yehidah’. C’est donc à travers le יד Iod de l’unique âme-lumière יחידה Yehidah que l’âme-vie חיה Chaiah exprime elle-même le mystère de la dualité. C’est pourquoi il est écrit dans הושע Hosea (sauver):

« Mon peuple est détruit par manque de connaissance (דעת Daath): parce que tu as rejeté la connaissance (דעת Daath), je te rejetterai aussi, que tu ne seras pas un prêtre pour moi: voyant que tu as oublié la loi de ton Elohim, je vais aussi oublier tes enfants. Comme ils ont été accrus, ils ont péché contre moi: c’est pourquoi je changerai leur gloire en honte.

Ils dévorent le péché de mon peuple et ils misent sur leur iniquité. Et il y aura (כעם kom) comme un peuple, comme un prêtre; je les punirai pour leurs manières, et je les récompenserai pour leurs actes.

Car ils mangeront et n’auront pas assez; ils commettront une Fornication et ne s’accroîtront pas; car ils sont partis pour prendre garde à יהוה Iod-Havah. La Fornication, le vin et le vin nouveau emportent le cœur. » – Osée 4: 6-11

Atziluth אצילות (« émanations archétypales ») est le premier monde cosmique, régit par Kether, la première Sephirah sur l’Arbre de Vie. Briah בריאה ou ברא (création) est le deuxième monde cosmique, régit par Chokmah.

Chokmah régit Briah, mais Chokmah en tant que Fils d’Abba et Aima Elohim. Chokmah ne peut pas apparaître dans ‘Briah ברא’, création s’il n’y a pas de Père-Mère; à savoir, El אל et Elah אלה ou Abba et Aima, qui sont perpétuellement unis dans le mot Elohim אלהים ; ils sont Adam et Eve, qui sont חוה-י – Iod-Chavah.

Donc, c’est dans l’âme-vie Chaiah חיה dans דעת Daath (Connaissance) que nous trouvons le mystère de la dualité de Briah ברא (création) par Binah (compréhension), le Saint-Esprit. Cette dualité se trouve dans «בראשית ברא אלהים – BriahShyth Briah Elohim ». Bien que Briah ברא (création) soit régit par Chokmah (sagesse) qui, dans Atziluth אצילות (émanations archétypales), est יהוה Iod-Havah. Comme il est écrit:

« Le commencement de la sagesse (Chokmah) est de vénérer יהוה Iod-Havah et la connaissance (דעת Daath) de la compréhension (Kadoshim קדשים) des Saints (Binah). » – Proverbes 9: 10

Abba et Aima sont les aspects les plus élevés d’Adam et Eve dans la Sephirah דעת Daath (connaissance), qui est l’endroit où se trouve l’Eden Supérieur. Oui, cosmiquement parlant, dans la Sephirah Daath, il y a l’Eden Céleste; c’est ici que nous trouvons la dualité de Jah יה. C’est pourquoi nous avons placé Jah יה au-dessus de la Sephirah Daath. Jah יה représente la dualité: Adam est le י Iod et représente le « phallus » et ה Hei, est Chavah, qui représente « l’utérus ».

Donc, ensemble, Iod et Hei épellent ce que la Bible appelle יה « Jah », trouvé dans le הללו־יה « Hallelujah ». ‘Hallelu’הללו est enraciné dans le mot Hillel הילל qui signifie ‘louer’, et donc הללו־יה ‘Hallelujah signifie ‘louer’ יה Jah. Nous voyons également le י Iod et le Hei ה dans Hillel ילל, ainsi que la lettre Lamed à deux reprises. C’est pourquoi היללו־יה ‘Hallelujah se trouve dans la sephirah Daath qui se rapporte à la gorge. C’est pourquoi הללו־יה ‘Hallelujah’ est un mantra très puissant, car lorsque nous disons הללו־יה ‘Hallelujah’, nous soulignons la dualité dans Hillel הילל, le Logos-Chokmah et יה ‘Jah’, Binah dans le gorge. C’est donc dans la sephirah Daath que l’on trouve ‘Hillel’ הילל, le Logos et la dualité appelée יה ‘Jah’. Donc, יה ‘Jah’est l’androgynisme de ‘Hillel’ הילל; deux forces en une. Voyez, יה ‘Jah’ est également contenu dans l’orthographe des deux âmes cosmiques, à savoir, יחידה ‘Yehidah’ et ‘Chaiah’ חיה, avec lequelles les hauts initiés travaillent alchimiquement.

L’âme-lumière יחידה ‘Yehidah’ et l’âme-vie ‘Chaiah’ חיה descendent dans Yesod (le sexe, le fond de l’abîme), afin de sauver les âmes perdues de Klipoth.

« Comment es-tu tombé du ciel (הילל בן־שחר Hillel Ben Shahar), loué, fils du matin! Comment es-tu (נג דעת Ng-Daath) coupé de Daath à la terre qui affaiblit les ‘גוים Goyim’ nations! » – Esaïe 14: 12

Nous répétons, dans Briah, l’âme-vie ‘Chaiah’ חיה est divisée en deux polarités, que nous mentionnons comme יה ‘Jah’ ou Abba et Aima Elohim Binah. L’initié doit d’abord incarner Aima, la Mère Divine, pour incarner Abba, le Père Divin. Mais Abba et Aima, Père et Mère, appartiennent tous deux à la sephirah Binah, qui en Hébreu signifie compréhension. Abba et Aima sont l’âme-vie ‘Chaiah’ חיה, ils représentent le Père et la Mère, les deux polarités de יהוה אלהים Iod-Havah Elohim-Binah avec lesquels nous devons travailler pour incarner l’âme-lumière יחידה ‘Yehidah’, le Messiah משיח, qui se rapporte à Chokmah.

Beaucoup de Kabbalistes pensent que Chokmah est le Père et Binah est la Mère: c’est faux. Chokmah régit Briah, le monde de la création, mais il le fait à travers la dualité de ‘Chaiah’ חיה Binah, qui se rapporte au Saint-Esprit, non seulement dans le Judaïsme, mais aussi dans le Christianisme et dans de nombreuses autres religions. Nous voyons comment la Sephirah Binah se rapporte à la dualité. La plus haute aspiration de tout initié est d’incarner la dualité afin d’avoir accès au monde de l’Absolu, et d’incarner le reste des parties de cet Être supérieur qui est « l’âme-lumière יחידה Yehidah », une unité multiple universelle.

Lorsqu’à travers un samadhi, nous entrons dans le monde de l’âme-lumière Yehidah, nous ne trouvons aucune personnalité. L’âme-lumière Yehidah est universelle, elle n’a pas d’individualité, nous la sentons comme ce qui n’est pas une personne. Tous les Êtres qui atteignent ce niveau sont un dans l’âme-lumière Yehidah. Chaiah exprime Yehidah en tant que dualité.

En dessous de Yehidah et de Chaiah, nous trouvons les sept Sephiroth inférieurs, qui forment ce que nous appelons le Vrai Homme, le Vrai Adam. Ruach est l’âme pensante; Ruach signifie Esprit en Hébreu. Ruach est Chesed – Miséricorde. Chesed est le résultat de la dualité à l’intérieur de chacun de nous.

De la même manière que nous avons la trinité au-dessus, le premier triangle, et l’Absolu, l’Ain Soph, au-delà de l’intérieur de Chesed, notre Monade, de même, nous avons Chesed à l’intérieur en tant que septième corps à l’intérieur. Chesed, notre propre Esprit individuel ou Ange, ou Dieu Intérieur, n’est pas incarné mais se trouve là-haut dans les étoiles. Le nom sacré de Chesed est אל El, et אל El signifie Dieu en Hébreu.

Chesed est le premier Adam qui est créé dans Chaiah. Au même niveau du Ruach, nous avons Neshamah, qui est appelée l’Âme Spirituelle, liée à Geburah. Ces deux ensemble sont ce que nous appelons Miséricorde et Justice; Chesed et Geburah. La dernière âme, qui est en bas, est appelée Nephesh, l’âme animale. Comme nous le voyons, Nephesh est tout en bas de l’Arbre de Vie, liée aux Sephiroth Malkuth et Yesod.

Nous parlons de Yesod et de Malkuth ensemble, car ils sont vraiment un; mais, ils sont séparés à cause de la chute d’Adam de Yesod. Malkuth est l’aspect féminin tout en bas, et cet aspect féminin est ce que nous appelons le corps physique. Nous affirmons toujours dans de nombreuses conférences que le corps physique est féminin, même si cette féminité peut être polarisée en tant que masculin ou féminin, dans le monde physique. Yesod est le Corps Vital, l’aspect supérieur du corps physique. Malkuth est l’aspect inférieur de Yesod. C’est pourquoi Yesod et Malkuth ne font qu’un, et ils sont liés à Nephesh, qui est appelé l’âme animale.

Donc, lorsque nous parlons du retour des âmes sur la Terre, nous nous référons toujours à Nephesh, l’aspect inférieur. Nephesh est déjà dans la chair; tout le monde l’a. Nous avons aussi Ruach, mais c’est un élément mental lunaire, l’aspect pensant du Ruach en tant qu’âme est naissant en nous. Pourquoi? Parce que si vous observez, vous voyez Ruach ici en-haut, comme esprit dans Chesed dans le triangle éthique; en-dessous se trouve Netzach, qui est le mental, solaire ou lunaire.

De nombreux Kabbalistes déclarent que Netzach est lié à l’émotion; c’est faux. Le mot même « Metzach » signifie « front » et se rapporte au mental. Tout Kabbaliste qui est un initié en Alchimie peut voir cela facilement. C’est à travers l’Alchimie que le Ruach Elohim affecte Netzach (mental). C’est pourquoi Ruach est appelé l’âme pensante, alors que Neshamah est une âme émotionnelle. Et nous voyons que Hod est sous Geburah. Donc Hod est l’émotion et Netzach est le mental. C’est comme ça qu’on le voit. Et en-dessous se trouve le pouvoir tout-puissant de Dieu, Shaddai El Chai, qui est Yesod, et ensuite Malkuth, qui est le corps physique, la peau, la chair.

Nous vous avons dit que la peau, la chair, se rapportent au sens du toucher. L’intégralité de notre peau a ce sens, mais nous utilisons principalement le sens du toucher à travers notre main, qui en Hébreu est Iod. L’organe le plus sensible au sens du toucher est l’organe sexuel, nous en faisons l’expérience lorsque nous accomplissons l’acte sexuel. C’est pourquoi dans la Kabbale, nous disons que Iod représente le phallus, la force ardente sexuelle. Le phallus reçoit, à travers le sang, la force de Geburah ; le sang est אש Esh (feu), qui, comme nous l’avons expliqué, est le pouvoir du serpent tortillant. Le אש Esh (feu), en descendant de Geburah dans Malkuth, devient אשה Ashah, le serpent tortillant dans la chair et la peau, du phallus et de l’utérus. Le serpent qui relie le cerveau au sexe est appelé אישה Aisha, alchimiquement. Ces deux serpents sont en Sanskrit nommés Ida et Pingala; ce sont des fluides astraux dans notre nature animale.

“C’est pourquoi le premier (אשה Ashah) a séduit l’humanité et a introduit la mort dans le monde et est entré dans le cœur de l’humanité du côté gauche. Il y a cependant un autre serpent (אישה Aisha) qui vient du côté droit. Ceux sont ces deux serpents qui sont étroitement liés à la chair au cours de la vie. » – Zohar

« C’est pourquoi (איש Aish, le אש Ash – feu du י Iod, le אישה Aisha de) une âme quittera son Père et sa Mère (l’âme-vie Chaiah dans Daath), et s’attachera à sa (אשה Ashah, le אש Ash – feu du ה Hei, l’organe sexuel) femme (dans Yesod): et ils seront une seule chair (dans Malkuth). Et ils étaient tous deux nus, Adam et sa femme, et n’avaient pas honte. » – Genèse 2: 24, 25

Le pouvoir venant de Geburah est appelle Aleph-Vav-Nun און Aun; il est prononcé ‘On’ en Hébreu. Aun signifie vigueur, pouvoir, puissance, sève, virilité. Le nom du Maître Samael, le régent de Geburah, est Samael ‘און Aun’ Weor.

Maintenant, il y a un autre mystère caché que nous allons dévoiler et c’est le troisième nom de Samaël Aun Weor qui est « Weor ». Habituellement, lorsque vous écrivez le mot ‘ואור Weor’ avec la lettre Aleph, cela signifie ‘et lumière, lumière du jour; source de lumière, illumination.’ Mais, en Hébreu, nous trouvons deux A: א Aleph et ע Ayin. Ainsi, si au lieu d’orthographier ‘Weor’ avec א Aleph, nous l’épelons avec ע Ayin, nous lisons alors Weor ועור, « et peau » ou « et éveillé, et réveillé ». ‘Et la peau’ Weor ועור est logique parce que la force de Geburah descend dans Malkuth à travers Hod. Ainsi, ‘ און Aun’ Weor ועור signifie « la puissance (le Vav, la colonne vertébrale) et la peau ». Comme nous le voyons, « Weor ועור » ‘et peau’, sonne comme « ואור Weor » ‘et lumière’, n’est-ce pas? Mais lumière avec Aleph. [אור aur] est lumière. Alors que peau est avec ע Ayin, nous prononçons le A ע Ayin dans notre gorge. [‘עור aur’]. Cela semble similaire, mais ils ne sont pas identiques. ‘עור Aur’ signifie peau et אור Aur signifie lumière. C’est pourquoi il est écrit:

« Et les enfants d’Israël virent le visage de Moïse; la peau de son visage brillait. » – Exode 34: 35

La peau de Moïse était rouge comme les feux de Geburah. Le visage de Moïse brillait comme celui du soleil dans Geburah.

Donc, si nous écrivons « Weor » avec ע Ayin, cela signifie « Et la peau ». C’est pourquoi le mystère du nom de Samaël Aun Weor est lié au « dévoilement du pouvoir de la virilité et du sang qui se tordent dans notre peau». Samael régit le Bélier, le visage et le Scorpion en-dessous, qui se rapporte à Yesod, les organes génitaux.

Maintenant, écoutez ceci: le pouvoir de Geburah est la puissance du sang, car Geburah se rapporte à Tiphereth, qui est le cœur. Geburah est la puissance du sang en relation avec la systole-diastole de notre système circulatoire. La puissance du sang est ce que nous appelons ‘און Aun’ ; la muliebrité du sexe féminin et la virilité du sexe masculin descendent toutes deux de Geburah à Yesod en passant par Hod et agissent à travers la peau de nos organes génitaux. Si nous coupons notre chair ou notre peau, nous verrons que le sang émerge. C’est le pouvoir de Geburah, Samael. L’homme a la virilité sexuelle, une érection et la femme a la muliebrité sexuelle; leur sexualité est stimulée lorsque le sang circule dans leur chair, dans leur peau. Ainsi, ‘און Aun’, la puissance créatrice de Geburah se tord dans le sang de notre chair « et la peau (Weor ועון) » de nos organes génitaux dans YesodScorpion. C’est pourquoi il est écrit qu’Adam, le cerveau, aussi bien masculin que féminin, a déclaré: « Ceci est maintenant os de mes os et chair de ma chair » – Genèse 2: 23

Ainsi, si nous voulions échapper à la puissance de Samael, nous devions enlever toute la chair et la peau de notre corps et drainer tout notre sang et ne plus être que des os. Mais nous avons besoin de la chair, qui est liée à Geburah, nous avons besoin de la peau qui est liée à Tiphereth, dans notre physicalité afin d’avoir le pouvoir du sexe. En d’autres termes, le pouvoir sexuel excitant de Geburah est dans la peau de tout le monde, car c’est ainsi que lorsque nous établissons un contact sexuel, lorsque les deux peaux sont en contact, nous voyons Ida et Pingala, איש Aish et אישה Aisha, les deux âmes serpents travaillant ensemble à travers la peau, travaillant à travers la chair, travaillant à travers le sang. C’est ce qu’on appelle l’Alchimie sexuelle.

Et c’est pourquoi, lorsque nous voyons notre chair et notre peau dans Malkuth, notre physicalité, nous voyons la force de Nephesh Chaiah, l’âme vivante, et nous comprenons que celui qui a donné cette force et ce pouvoir au visage rayonnant de Moïse était Samaël de Geburah. Voyez, le plus grand pouvoir de la peau, la chair et le sang s’expriment à travers l’organe sexuel.

C’est pourquoi nous disons, ‘Aun Weor’ est le véhicule de Samael-Geburah. Et c’est la raison pour laquelle, dans la Kabbale, le Livre du Zohar relie Samaël à Nephesh, l’âme animale, non seulement dans le règne humain, mais dans tous les règnes; à savoir, animaux, plantes, minéraux. Parce que Samael est le Logos de Geburah.

Donc, de ce point de vue Alchimique et Kabbalistique, nous comprenons les mots « incarnation et réincarnation », parce que ces mots se rapportent à la chair, à la peau, au sang et à la manière dont nous prenons toutes ces forces des Sephiroth, venant d’en-haut et les amenons en-bas et les incarnons.

Barashyth Bara-Elohim-Ath-Hashamayim-Ve-Ath-HaAretz, « Au Commencement, Dieu créa les cieux et la terre. » Dans la Kabbale, Ciel est « Adam », car Adam Kadmon, l’homme primordial, est lié à l’âme-lumière Yehidah. Et comme nous le savons, cet homme primordial était androgyne au commencement.

Donc, Adam Kadmon (l’homme primordial), la première race racine Protoplasmique physique-Saturnienne, et la seconde, la race racine Hyperboréenne-solaire étaient androgynes, homme-femme dans un corps. La troisième ou race racine Lémurienne, Adam-Eve ou Jah-Chavah, était la « hermaphrodite séparant ». Ces hermaphrodites se sont divisés en Caïn et Abel et ont produit la quatrième, la race racine Atlante-terrestre, Seth-Enosh.

C’est ainsi que, selon l’histoire de l’évolution, ces archétypes ont commencé à former ce que nous appelons la ronde terrestre, dans laquelle nous nous trouvons actuellement. Réellement, cette race racine Aryenne dans laquelle nous sommes en ce moment vient de Seth-Enosh. Mais nous devons comprendre tous les attributs ou archétypes pour comprendre la loi du métempsychose ou la migration de איש Aish (âme) d’une chair à une autre.

Lorsque nous lisons la Bible, « Au commencement, Dieu créa le Ciel et la Terre », nous voyons qu’il s’agit d’Adam et Eve, car lorsque nous disons « Ciel », nous parlons des archétypes qui, dans leur conjonction, forme Adam, ou Israël, et la Terre est cette matière primordiale appelée « Akash » en Sanskrit.

Donc, « Ciel et Terre » se rapportent à Adam et Eve au niveau supérieur, ou à ce que nous appelons « Chaiah ». En d’autres termes, si nous entrons dans l’Alchimie, nous dirions qu’au commencement, Elohim s’est divisé en Adam et Eve, ou les deux polarités de Chaiah.

Cet Elohim est le premier triangle, le Premier Mystère, qui, au commencement, ensemble avec Ath (le Theomertmalogos, le pouvoir de l’Absolu, l’Ain Soph) se divise en deux en אל El et אלה Elah dans Chaiah-Binah. En d’autres termes, dans Daath, Elohim se divise en deux en Jah יה, puis en les sept Sephiroth inférieurs.

« Et ce mystère sait pourquoi le premier Commandement s’est divisé (en la Trinité) et pourquoi (en Jah יה, la dualité et par la suite) s’est divisé en sept mystères et c’est pourquoi il a été appelé le premier Commandement et c’est pourquoi il viens de (l’Ain) sans Père. » – La Pistis Sophia Dévoilée

Et c’est ainsi que nous comprenons pourquoi ces 12 archétypes appelés Israël descendent dans Malkuth, car ils ont besoin d’être développés. Si nous voulons être des humains, nous avons besoin d’incarner tous ces attributs de Dieu. Seul Dieu s’incarne; seul Dieu se réincarne. Ou comme le dit la Bhagavad-Gita, « Seuls les Dieux se réincarnent ». Nous dirions que seuls les archétypes de Atziluth אצילות (émanations archétypales) se réincarnent. La seule âme que nous, les humanoïdes, avons à l’intérieur est animale, Nephesh: les envies animaux qui reviennent. Mais nous ne parlons pas de (Nephesh) Behemoth. Nous parlons alchimiquement et kabbalistiquement de la réincarnation, qui est une loi très élevée liée aux archétypes célestes d’Atziluth.

Pour que nous ayons le droit d’incarner tous les attributs de Dieu, nous devons développer tous les archétypes d’Israël. C’est pourquoi il est écrit:

« Et la terre était sans forme et vide; et les ténèbres étaient sur la surface des profondeurs. Et l’Esprit de Dieu (le רוח אלהים Ruach Elohim) planait sur la surface des eaux. » – Genèse 1: 2

Nous avons notre propre Ruach רוח, qui est le souffle de אלהים Elohim. Chesed est notre propre Ruach Elohim individuel, qui, dans Atziluth אצילות (émanations archétypales), est El, notre propre Dieu individuel. Chesed plane au-dessus de מצרים Mitzrayim (Malkuth, la Terre, notre physicalité). Chesed reste au-dessus en tant que אלף Aleph, symbole de l’air dans la Kabbale ; Chesed, en tant que Ruach, est le vent qui plane au-dessus de nos têtes attendant le moment d’entrer à travers le פ Phe afin de travailler avec les eaux (הים Ha’Yam), les eaux sexuelles créatrices de Yesod.

“En vérité, en vérité, je vous le dis, si un homme ne naît d’eau (Mayim מים) et de l’esprit (רוח Ruach), il ne peut pas entrer dans le royaume de (El-אל) Dieu.” – Jean 3: 5

Chesed est ce que nous appelons notre Esprit ou Monade. Notre El אל Dieu intérieur, notre Ange intérieur. Tout le monde a Chesed à l’intérieur. Ruach רוח, l’Esprit, est symbolisé par la lettre אלף Aleph, qui est caché en tant que Air dans la lettre הא Hei de Ha’Schamayim השמים, les cieux. Donc, il plane au-dessus de ש Shin et מים Mayim, à savoir du feu et des eaux, attendant que nous commencions à faire le travail avec (המים Ha’Mayim) les eaux de Yesod, parce que notre מצרים Mitzrayim, Malkuth, physicalité, est sans forme et vide et les ténèbres sont sur la surface des profondeurs. Donc, pour faire de la lumière, nous devons savoir comment, car par la suite, le Livre de la Genèse dit:

“Et Elohim dit: “Que la lumière soit”, et la lumière fut.” – Genèse 1: 3

Pourquoi la lumière a-t-elle été mentionnée ici deux fois? Parce que « Que la lumière soit » est prononcé par l’aspect masculin, « et la lumière fut » est prononcé par l’aspect féminin. Pour comprendre cela, sexuellement parlant, nous pourrions dire que dans l’acte sexuel, l’homme dit « je veux un enfant » et, après neuf mois, la femme dit: « Voici ton enfant ». Maintenant, dans la lumière créée par Elohim, Abba et Aima Elohim s’expriment à travers leur souffle (qui est Ruach רוח), et créent ainsi la lumière, qui est leur enfant, le résultat de leur connubium verbal. La lumière est leur Logos prononcé, leur Parole prononcée. C’est pourquoi il est écrit:

« Au commencement (בראשית Barashyth) était la Parole (la trinité Logoi) et la Parole était (en connubium) avec Dieu (la Mère Divine Aima Elohim-Binah), et leur Parole était (El-אל ) Dieu (le רוח אלהים Ruach ou souffle d’Elohim). La même chose était (בראשית ברא אלהים Barashyth Bara Elohim) au commencement avec Elohim. Toutes choses ont été faites par Elohim; et sans Elohim, rien de ce qui a été fait n’a été fait. Dans Elohim, se trouve (Chaiah-חיה) la vie; et (Chaiah-חיה) la vie est la lumière des hommes. Et (quand Elohim dit, que la lumière soit), la lumière brille dans les ténèbres; et les ténèbres (qui sont sur la surface de l’abîme) ne l’ont pas compris. » – Jean 1: 1-5

Ainsi, ceux qui disent: « Que la lumière soit et la lumière fut » sont Chaiah חיה, le pouvoir de la dualité. Chaiah חיה est Binah, parce que Binah (compréhension) gouverne Yesod (le sexe) depuis la glande pinéale. Le pouvoir de créer la vie se trouve dans l’utérus et dans le phallus. Dans Daath, la gorge, la parole est prononcée par le souffle (Ruach רוח) d’Abba et Aima Elohim (Binah); ceci, afin de travailler alchimiquement dans Yesod, les organes sexuels.

Afin de faire la lumière en nous, notre Ruach רוח ou souffle d’Abba et Aima Elohim (Binah), doit développer les archétypes dans Yesod, le sexe. Ils construisent les corps solaires à l’intérieur de nous: le Corps Astral, le Corps Mental et le Corps Causal ; ceci, afin de ou pour tracer une ligne de relation entre Dieu et nous. Cela n’est possible qu’en travaillant alchimiquement avec Adam, notre cerveau et Eve, nos organes génitaux. Chaiah חיה (la vie) est la lumière des hommes, car tous les archétypes d’Atziluth descendent à travers Ruach, le souffle d’Abba et Aima Elohim de Daath, à Neshamah dans Geburah et enfin à Nephesh dans Yesod, le sexe. Ainsi, la poussière de notre terre ou de notre corps physique est sans forme et vide, parce que nos archétypes sont dans les ténèbres, c’est pourquoi Elohim a appelé les ténèbres (לילה Lilah ou Lilith) Nuit. Nous avons tous Lilith à l’intérieur.

Si nous ne développons pas les archétypes d’Israël (les enfants d’Israël ou le peuple d’Israël), qui sont les élus ou les archétypes de l’âme-lumière Yehidah, nous ne pouvons pas atteindre le niveau d’Adam. Adam est un mot qui à travers la lettre Aleph représente les trois sephiroth du premier triangle de l’Arbre de Vie. Nous avons expliqué cela lors de conférences précédentes.

La lettre Daleth d’Adam représente la gorge parce que Daath est la mystérieuse Sephirah qui contient la force de Chaiah חיה (la vie), avec laquelle Elohim peut créer dans Yesod. Rappelez-vous que la lettre Daleth est quatre. Ainsi, la lettre Daleth cache le mystère de Iod-Hei-Vav-Hei dans la gorge. C’est pourquoi, « Au commencement était la parole, et la parole était avec Dieu, et la parole était Dieu. » C’est le commencement avec Dieu. « Toutes les choses ont été faites par elle et sans elle, rien n’a été fait. »

Donc, c’est pourquoi nous affirmons toujours que la gorge, la bouche, se rapportent à Adam. Parce qu’Adam est le seul à pouvoir expliquer la création à travers la gorge. D’autres animaux miaulent et aboient, mais Adam parle, parle à travers la bouche, la gorge. C’est ainsi que nous devons comprendre le Daleth d’Adam.

La dernière lettre dans Adam est la lettre Mem, qui symbolise l’eau: l’eau primordiale, l’Akash, qui se rapporte à la gorge dans Schamayim, les eaux du ciel et Mayim, les eaux dans Yesod, nos organes sexuels.

Donc, Adam est notre Intime qui, à travers la parole, exerce un pouvoir sur notre chair et notre peau, sur nos organes génitaux.

C’est pourquoi, pour développer l’être humain (Adam) à l’image d’Elohim, il fallait diviser l’hermaphrodite primordial en deux sexes, car c’est à travers la chair et la peau dans l’acte sexuel que nous attirons les forces solaires de Geburah et de tous les Sephiroth dans les fluides de nos glandes sexuelles, afin que notre Ruach Elohim puisse faire la lumière dans les ténèbres.

Donc, notre physicalité est liée à Mitzrayim, Malkuth, la dixième Sephirah de la manière suivante: Kether se rapporte au chakra couronne, à la glande pinéale, au sommet de la tête. C’est pourquoi, dans de nombreuses religions, les fidèles se couvrent la tête avec la kippa, le turban et de nombreux autres revêtements. Kether signifie « couronne », c’est la Sephirah qui unit notre corps physique à l’Absolu, l’Ain Soph. C’est pourquoi, lorsque nous parlons du chakra couronne, nous disons qu’il est lié à Kether, Chokmah et Binah, de même qu’à l’Ain Soph Aur, à l’Ain Soph et à l’Ain, tous les trois aspects de l’Absolu, car c’est à travers Kether, la couronne, que les forces solaires de l’Absolu entrent dans tout être humain.

Chokmah se rapporte au côté droit, l’hémisphère droit du cerveau; Binah, l’hémisphère gauche du cerveau. Dans notre tête se trouve la trinité, physiquement parlant, en potentialité. Daath, comme nous l’avons expliqué ici, se rapporte à la gorge.

Maintenant, le squelette, les os de notre physicalité se rapportent à Chesed, Geburah se rapporte à la chair et à la peau, Tiphereth se rapporte au cœur, au sang. Sang à Tiphereth, Geburah à la chair et Chesed aux os. Cependant, à l’intérieur du corps, Chesed et Geburah sont liés aux poumons droit et gauche. C’est pourquoi nous appelons Chesed « l’esprit » et Geburah, « l’Âme Spirituelle ». Ils se rapportent aux poumons. Lorsque nous inspirons, nous inhalons ces pouvoirs et mettons en activité Chesed et Geburah. Tiphereth le cœur.

Nous connaissons la relation du cœur avec les poumons, tout le monde sait comment le cœur reçoit l’aide de Chesed et de Geburah grâce à l’oxygène que nous respirons.

Donc, lorsque nous pensons à Chesed, Geburah et Tiphereth, nous comprenons la relation de nos poumons avec le sang de notre cœur. Si nous fumons des drogues, nous devrions arrêter de les fumer, ceci, afin de cesser de polluer notre sang et de lutter pour l’environnement, car ce que nous respirons ici, c’est du smog produit par la brume, la fumée et d’autres polluants atmosphériques.

En-dessous, à l’intérieur du corps, nous trouvons Netzach et Hod qui sont liés au foie, aux reins, à la rate, etc. Rappelez-vous que l’Arbre de Vie est lié à la colonne vertébrale. Le foie se rapporte à Netzach et Hod à la rate. De plus, Netzach, le rein droit, Hod, le rein gauche.

Donc, ces Sephiroth sont également liés au sang, car le foie et la rate sont liés au sang. Les reins sont alimentés par Netzach et Hod pour créer le sperme et l’ovule dans les organes génitaux masculins et féminins. Les organes génitaux se rapportent à Yesod. Et enfin, Malkuth, se rapporte aux pieds et la peau de notre physicalité.

C’est ainsi que nous voyons les Sephiroth de l’Arbre de Vie dans notre physicalité. C’est pourquoi, si quelqu’un demande: « Et comment va-t-on incarner les Sephiroth supérieures dans notre corps? » La réponse est, en travaillant avec l’Alchimie, avec les énergies de nos chakras, le chakra couronne, notre chakra du cerveau. Le chakra couronne se rapporte à la glande pinéale, exactement au centre du cerveau. Et puis nous avons le cerveau droit, le cerveau gauche: Chokmah et Binah. Le reste des Sephiroth, les poumons, le cœur, les reins, le foie et la rate, les organes sexuels et la peau.

Voici donc comment et pourquoi nous avons de nombreux exercices dans lesquels nous mettons en activité les différents plexus, ou plexi, qui se rapporte à ces forces dans les Sephiroth du corps.

À l’extérieur de notre corps, les Kabbalistes disent que Netzach et Hod sont liés aux jambes, et c’est vrai, car les jambes sont les deux colonnes qui maintiennent le temple de Dieu, qui est le corps physique. Les pieds sont liés à Malkuth. Yesod au sexe. Chesed et Geburah aux deux bras, etc. C’est ainsi que nous voyons les 10 sephiroth dans notre physicalité. Et c’est ainsi que nous devons les étudier afin de comprendre l’Alchimie sexuelle.

« Et ils étaient tous les deux (ערומים thievish) nus Adam et sa femme et n’avaient pas honte. » – Genèse 2: 25

Le mot Hébreu ‘Orumim ערומים’ signifie: rusé, sagace, sournois, astucieux, habile, malicieux, voleur, nu. Ainsi, lors de l’Alchimie sexuelle, dans l’acte sexuel, Adam et Eve étaient voleurs, car ils sentaient que leurs physicalités étaient remplies de l’énergie de leurs différents aspects intérieurs; c’est-à-dire qu’ils savaient que pendant l’acte sexuel, tous les Sephiroth envoyaient leur énergie dans leur Malkuth, dans leur physicalité. Ainsi, si nous absorbons cette énergie et la transmutons, nous n’avons pas honte, car dans le Ruakh Elohim se trouve (Chaiah-חיה) la vie ; et (Chaiah-חיה) la vie est la lumière de notre physicalité humaine. Donc, c’est à travers l’Alchimie sexuelle que nous profitons de Chaiah-חיה – la vie qui est Ruach Ha’Kadosh רוח הקודש, le Saint-Esprit à l’intérieur des fluides de nos glandes sexuelles. Maintenant, nous comprenons pourquoi Maître Jésus a dit dans Pistis Sophia.

« Et vous avez reçu votre part du pouvoir que le dernier Auxiliaire a insufflé dans le Mélange, ce [pouvoir] qui est mélangé à tous les invisibles et à tous les régents et à tous les Aeons – en un mot, qui est mélangé au monde de destruction qui est le Mélange. Ce [pouvoir], que j’ai sorti de moi-même dès le commencement, j’ai jeté dans le Premier Commandement, et le Premier Commandement en a jeté une partie dans la grande Lumière, et la grande Lumière a jeté une partie de ce qu’il avait reçu, dans les cinq Auxiliaires, et (Geburah, le cinquième et) le dernier Auxiliaire a pris une partie de ce qu’il a reçu et l’a jeté dans le Mélange. Et [cette partie] est dans tous ceux qui sont dans (Malkuth) le Mélange, comme je viens de vous le dire. » – Chapitre 8 de La Pistis Sophia Dévoilée

Nous comprenons maintenant pourquoi il est nécessaire d’avoir un corps physique (« le Mélange ») pour naître de nouveau. De même, nous comprenons pourquoi, dans l’Alchimie, le corps physique est appelé « le Mélange ». Parce qu’il « est mélangé à tous les invisibles, à tous les régents et à tous les Aéons », à toutes les forces du Ciel, comme l’utérus qui crée une nouvelle créature contient toutes les forces de (Chaiah-חיה) la vie, qui sont au Ciel. C’est pourquoi Malkuth est appelée l’épouse d’Adam Kadmon, puisque Adam est représenté par tous les sephiroth que nous avons besoin d’incarner à partir de Yesod vers le haut. Oui, le mot juste est « incarné » car il signifie « faire chair » à travers l’utérus toutes ces forces en nous. C’est ce que Jésus appelle « naître de nouveau », par le pouvoir du Ruach, l’Esprit, et de Ha’Mayim, les eaux, les eaux créatrices de la Genèse.

Dans beaucoup de religions, la descente du Ruach, l’Esprit, dans l’eau, est symbolisée par le baptême, quelle que soit la religion. Ils ont toujours ce rituel. Dans lequel une personne, déjà âgée ou jeune, reçoit les eaux comme un symbole. Mais la véritable assimilation des eaux de la vie se situe dans l’acte sexuel.

« Et quand il fut baptisé, (Chaiah-חיה vie) remonta aussitôt des (Ha’Mayim המים) eaux: et voici que les cieux s’ouvrirent à lui (dans sa glande pinéale), et il vit (le רוח אלהים Ruach Elohim) l’Esprit de Dieu descendant comme une colombe et s’illuminant sur lui (sa glande pinéale): Et voici une voix (le Logos) venant du ciel, disant, Ceci (le Logos) est mon Fils bien-aimé, en qui je suis bien content. » – Matthieu 3: 16, 17

« Et la Parole (le Logos) a été faite chair et a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire comme celle du fils unique du Père, pleine de grâce et de vérité. » – Jean 1: 14

C’est ce que l’Évangile du Christianisme a appelé « naître de nouveau », c’est-à-dire avoir à nouveau le Logos dans la chair. Rappelez-vous que « re » signifie « encore », le « re » de la réincarnation, s’incarner à nouveau.

Nous naissons, nous nous incarnons dans notre corps, dans le Mélange, dans Malkuth, la dixième Sephirah. Maintenant, nous avons besoin que le Logos naisse de nouveau en nous, avec une naissance complètement Alchimique. Cette naissance n’a rien à voir avec des croyances. Écoutez, si une femme, physiquement parlant, veut être enceinte, elle a besoin d’un homme. Elle peut supporter de nombreuses années en croyant être enceinte, mais elle ne l’est pas. Parce que pour être enceinte, elle doit accomplir l’acte sexuel avec un homme. La même chose avec cette femme, appelée « Matière », Malkuth, notre physicalité, doit être enceinte de רוח אלהים Ruach Elohim, l’Esprit de Dieu dans l’acte sexuel Alchimique. Si vous êtes un homme, votre « Matière » a besoin d’une femme. Si vous êtes une femme, votre « matière » a besoin d’un homme; oui, c’est à travers le sacrement de l’Alchimie sexuelle que Jésus et tous les Alchimistes transmutent l’eau en vin.

C’est ainsi que la virginité naît en nous. Parce que pour le moment, nous sommes des fornicateurs, des enfants de Lilith, ce qui signifie que nous accomplissons l’acte sexuel en tant qu’animaux intellectuels. Et pendant que nous accomplissons l’acte sexuel en tant qu’animaux intellectuels, c’est-à-dire, avec l’orgasme des bêtes, toute la lumière condensée dans nos fluides sexuels se dissipe, car nous l’éjaculons. Ainsi, en tant que bêtes, nous sommes soumis à la loi du retour, autrement dit à la loi de la mort et de la renaissance dans la roue du Samsara.

Mais, si nous voulons incarner le Seigneur, le Logos, nous devons être dans la Chasteté, ce qui signifie qu’il faut savoir transmuter Chaiah חיה (la vie, le Saint-Esprit, la force sexuelle) entre mari et femme. Et c’est ainsi que l’Esprit de Dieu se réincarne à l’intérieur de nous.

Rappelez-vous, la réincarnation du Latin re – “encore” et incarnare “faire chair”. Incarnare du Latin, in (dans) + carnis (chair). C’est pourquoi la Genèse déclare:

« Et Iod-Havah dit: « Mon (Ruach) esprit ne restera pas toujours éternellement à l’intérieur d’Adam, car dans leur errance, ils sont de la chair (beshagam): ainsi, ses jours (Malkuth, sa physicalité) seront cent vingt années. » – Genèse 6: 3

Ici, nous voyons comment Adam et Eve ont été chassés de la pureté dont ils jouissaient lorsqu’ils étaient hermaphrodites, et qu’ils ont perdu quand ils ont été séparés en sexes, et ont commencé à perdre leur Chaiah (חיה) vie à travers l’orgasme, c’est-à-dire, lorsqu’ils ont commencé à accomplir l’acte sexuel comme des bêtes.

En d’autres termes, lorsque nous recevons cette physicalité, nous nous trompons beaucoup, car nous utilisons l’énergie que nous recevons dans notre physicalité pour des bêtises, à commencer par le sexe. Nous forniquons comme des animaux. En d’autres termes, nous mangeons du fruit défendu comme des animaux; nous faisons du pommier, un grand festin. Nous ne mangeons pas seulement une pomme, mais nous avalons tout le pommier. Ainsi, par notre propre caprice, nous sommes alors expulsés de l’éternité, de la vie éternelle. Chaiah est la vie et si nous forniquons, nous expulsons cette vie non seulement à travers l’acte sexuel, mais à travers n’importe lequel des trois cerveaux que nous avons – à savoir, le cerveau intellectuel, le cerveau émotionnel, le cerveau moteur / instinctif – nous perdons l’énergie solaire et c’est pourquoi nous vieillissons. Nous dépensons l’énergie solaire pour gagner de l’argent et quand nous sommes vieux, nous avons besoin de cet argent pour acheter des médicaments afin d’être « en bonne santé ».

C’est ce que dit le Dalaï Lama, les gens de notre époque ne vivent que pour travailler pour de l’argent. Et, quand ils l’obtiennent, ils doivent l’utiliser pour être en bonne santé. C’est très bête. Ceux qui font affaire avec cela sont ceux qui se soucient seulement de réparer les symptômes. De nos jours, les médecins savent comment procéder à une intervention chirurgicale, mais ils ne peuvent pas guérir ; s’ils le pouvaient, tout le monde serait immortel. Tôt ou tard, nous mourons, quel que soit le médicament que nous prenons, quels que soient nos exercices, car nous dépensons en plaisirs bestiaux toute l’énergie que notre corps physique recueille pour nous.

Voilà pourquoi il est écrit: mon Ruach (le souffle ou l’esprit de Dieu en nous) ne restera pas toujours éternellement dans la physicalité d’Adam, car il utilise toujours cette physicalité pour la folie. Par conséquent, cent vingt ans seront la durée de sa vie physique. Cela a été écrit quand l’humanité était à l’époque Atlante. Maintenant, après le déluge universel, nous ne sommes pas dans la période Atlante, nous sommes dans la race racine Aryenne. Si quelqu’un vit cent vingt ans, cela apparaîtra sur Internet. La plupart de l’humanité atteint moins de 50 ans. Ceux qui vivent plus de cinquante ans doivent se mettre à genoux et rendre grâce à leur propre Ruach, qu’ils ont le droit de vivre plus longtemps dans leur corps. La durée de vie moyenne est maintenant très courte. C’est ainsi que nous comprenons ce qu’est la réincarnation.

Parlons maintenant de Moïse, cet archétype particulier que tout le monde a à l’intérieur. Quand je dis cela, c’est parce que j’ai vu cet archétype particulier à l’intérieur de moi, mais grâce au Maître Samaël Aun Weor, je ne suis pas tombé dans l’erreur de confondre cet archétype que chacun a à l’intérieur, et que j’ai vu en moi, avec le véritable Maître Moïse – même si, à un certain niveau, je l’étais, mais la réincarnation de mon propre archétype particulier appelé « Moïse ». Maintenant, le Maître Moïse, le prophète venu il y a plusieurs milliers d’années, est venu pour enseigner tout ce qui se rapportait à cet archétype. Le prophète Moïse est un Maître immortel, il vit physiquement dans la quatrième dimension: Moïse a atteint la résurrection.

Maintenant, ce qui doit nous préoccuper, ce n’est pas avec ce Maître – qui est un grand Avatar, un grand messager – nous devons nous préoccuper de notre Moïse particulier et individuel. C’est pourquoi le livre de la Genèse a été écrit, avec les autres livres qu’il a écrit, afin que nous puissions comprendre le chemin et ne pas tomber dans l’erreur des autres initiés, qui disent qu’ils sont la réincarnation de Moïse. D’une manière ou d’une autre, ces personnes ont des visions en relation avec leur propre Moïse, archétypal, et elles deviennent confuses parce qu’elles ne comprennent pas.

Dans l’Arbre de Vie, Moïse est lié à Netzach, et Elijah à Hod, ils sont appelés les deux témoins des forces qui donnent force à l’énergie sexuelle. Ils se rapportent également aux âmes qui descendent dans la Terre: Moïse est lié à Neshamah. Moïse est cet archétype qui réunit tous les archétypes d’Israël, comme il est écrit dans l’Exode.

Mais pour que nous ayons le privilège de développer Moïse à l’intérieur et de voir notre Dieu, notre Dieu intérieur face à face, un tel Moïse archétypal ne doit pas être un bébé Moïse, mais un Moïse adulte. Le Moïse adulte est l’archétype qui choisit le Chemin Direct ; d’autres initiés qui ont atteint la maîtrise écartent Moïse et préfèrent entrer dans le Nirvana, au paradis, et ne pas descendre du Mont Sinaï. Cet archétype est celui qui, quand il voit son propre Dieu intérieur, son Dieu intérieur lui dit: « Bien, tu est développé, tu as grandi, grâce à la science de l’Alchimie, mais tu dois maintenant descendre dans Malkuth et emmener en haut tous les autres archétypes qui sont des esclaves dans Malkuth.

C’est ainsi que nous comprenons pourquoi, dans la Kabbale, il est dit que le seul qui puisse voir Dieu face à face est cet archétype. Ne tombez pas dans l’erreur de penser que seul ce Maître, cet individu, le prophète Moïse, venu il y a des milliers d’années, peut voir Dieu face à face et que le reste des prophètes et des avatars ne le peut pas. S’ils développent leur propre Moïse intérieur, ils peuvent aussi voir leur propre Dieu face à face, afin de faire ce qu’ils doivent faire. C’est ainsi que nous devons saisir et comprendre qui est Moïse.

Au moment même où cet archétype – qui se rapporte à la volonté, et qui est nommé Moïse – fait face à sa propre divinité à l’intérieur, il se sent honteux, il est écrit:

« Et Moïse cacha son visage, car il avait peur de regarder Dieu. » Pourquoi? Car il s’est souvenu de ce qui lui était arrivé auparavant; il s’est souvenu de son péché et s’est couvert de honte, semblable au comportement d’Adam après le péché. « J’avais peur parce que j’étais nu ; et je me suis caché. »” – Genèse 3:10. – Zohar.

Cela signifie que lorsque Adam a découvert que l’Arbre du Bien et du Mal était sa propre physicalité, sa propre peau, il avait peur de sa propre nudité. Nous affirmons toujours que l’Arbre du Bien et du Mal est dans Yesod, l’énergie sexuelle de nos organes génitaux. C’est vrai. Si vous vous renseignez sur votre physicalité, vous découvrez que tout cela, en particulier votre organe sexuel, est recouvert de chair et de peau, et c’est Malkuth. Et c’est pourquoi la Kabbale est reçue alchimiquement à travers l’Arbre de la Connaissance et l’Arbre de Vie, toujours référés comme Yesod et Malkuth. Mais si vous ne comprenez pas, vous vous perdez. Ceci est très facile à comprendre, car le pouvoir de Yesod, le sexe, est reçu grâce au sang – le sang qui, en tant que serpents, se tordent, circule à travers notre chair et notre peau. C’est l’Arbre du Bien et du Mal.

Donc, Adam est le cerveau et Eve l’organe sexuel. Ainsi, quand Adam (le cerveau) a reçu le pouvoir de son Eve (son corps physique, son organe sexuel), lui, le cerveau, s’est souvenu du péché. Comme il est écrit:

« Elle en prit le fruit, mangea et donna aussi à son mari; et il mangea. » – Genèse 3: 6

Voyez Eve (l’organe sexuel), força Adam (le cerveau) à recevoir la connaissance du bien et du mal; c’était l’organe sexuel appelé Eve. Et, afin de recevoir cette connaissance, l’homme a accompli l’acte sexuel avec un « homme-utérus » (womb-man). Une femme (Woman) est un homme-utérus (womb-man) qui, au lieu d’un phallus, a un utérus. L’homme-utérus, la femme n’est qu’un autre homme, mais avec un utérus. C’est pourquoi Adam, le cerveau, a déclaré:

« Ceci est maintenant os de mes os et chair de ma chair: elle sera appelée Femme (Woman, homme-utérus), car elle (l’utérus) a été retirée de l’Homme (hermaphrodite). » – Genèse 2: 23

C’est pourquoi la physicalité féminine est plus féminine que masculine, parce que la physicalité féminine a un utérus, pas un phallus. L’utérus est ce qui rend une femme très féminine. Alors, pour pécher, ils ont accompli l’acte sexuel. En d’autres termes, l’homme et la femme ont commis l’erreur de Fornication et c’est pourquoi ils sont tous deux tombés. Ils sont tombés dans le péché, à cause de leur Eve, c’est-à-dire à cause de leur physicalité et de leurs organes sexuels.

Pouvez-vous voir la relation Alchimique d’Adam avec Eve? Adam est le cerveau, représenté par la lettre י Iod, dans les corps tant masculin que féminin. Maintenant, quand nous parlons d’Eve, nous devons la voir à différents niveaux. En Hébreu Eve est חוה Chavah. La lettre ח Chet au début du mot חוה Chavah, contient le mystère de la dualité de חיה Chaiah. C’est pourquoi il est écrit:

« Et Adam (le cerveau) appela le nom de ses (אשת Ashoth) épouses Eve (חוה Chavah): car cela (l’organe sexuel) est devenu le précurseur de toute vie (חי Chai). » – Genèse 3: 20

Eve, la physicalité; Eve, l’organe sexuel d’un corps masculin ou féminin; mais aussi, Eve représente le corps féminin et Adam le corps masculin. Adam et Eve représentent également la troisième race, la race Lémurienne. De même, les deux polarités à l’intérieur des corps féminin et masculin alchimiquement parlant. Adam et Eve sont également liés à d’autres symboles que nous avons expliqués dans différentes conférences. C’est ainsi que nous devons comprendre pourquoi il est dit que nous sommes des enfants d’Adam et Eve, les deux polarités, en haut et en bas.

« Les Vénérations (Iroth יראת) à Iod-Havah sont le commencement (ראשית rashith) de la connaissance, de la sagesse et du châtiment que les fous ont méprisés. » – Proverbes 1: 7

Donc, nous atteignons ici les « vénérations », יראת iroth en Hébreu. Ce qui se traduit couramment par: ‘La peur de Iod-Havah est le commencement de la connaissance. Rappelez-vous que l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal est דעת Daath. Sagesse et châtiment que les fous ont méprisés. ‘C’est le Chemin Direct. Ceux qui veulent être spirituellement développés doivent développer Iroth יראת; à savoir, la peur, la crainte, la révérence, la vénération à Iod-Havah, quand ils sont dans l’acte sexuel. La peur, Iroth יראת se rapporte à Geburah.

Nous pouvons ressentir plusieurs types de peur. Peur de perdre ce que nous avons, peur de l’inconnu, peur parce que nous ne le savons pas, peur de la mort, etc. Cependant, Iroth יראת est un type de peur ou de respect que nous ressentons envers Dieu lorsque nous sommes dans l’acte sexuel même, quand nous savons que le pouvoir créateur de Dieu est en nous et s’exprime à travers notre organe sexuel. Toute la puissance de l’Arbre de Vie est enracinée dans le sexe. Au moment de l’acte sexuel, nous sommes entre le bien et le mal. En ce moment, notre peau et notre organe sexuel ont soif du fruit de l’Arbre du Bien et du Mal, car à travers notre peau nous devenons excités à atteindre l’orgasme, ou nous décidons de transmuter et de ne pas renverser la force sexuelle et de nous retirer de l’acte sexuel avant l’orgasme. La peur de la mort est liée au commandement génétique que יהוה אלהים Jehovah Elohim a donné et qui se lit comme suit:

« Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas; car le jour où tu en mangeras, tu mourras sûrement. » – Genèse 2: 17

Et c’est parce qu’à travers l’orgasme, Adam et Eve ont conduit, l’Esprit-Vie היה Chaiah, le Saint-Esprit, hors de leurs corps.

« Le commencement de la sagesse (Chokmah) est de vénérer יהוה Iod-Havah et la connaissance (דעת Daath) de la compréhension des (Kadoshim קדשים) Saints (Binah). » – Proverbes 9: 10

Kadoshim קדשים signifie « Saints »: c’est un mot pluriel Hébreu. Kadosh est singulier, mais quand on trouve les lettres ים Iod et Mem final à la fin du mot, c’est le pluriel masculin. Donc, ודעת קדשים בינה signifie ‘Et la connaissance des (Kadoshim) Saints Binah. Binah signifie compréhension.

En d’autres termes, quand un homme et une femme sont dans l’acte sexuel, c’est le commencement de la sagesse; c’est la crainte de Iod-Havah et la connaissance des Saints, Binah. Parce que, Abba et Aima, Adam et Eve sont Iod-Havah, Père / Mère: Adam et Eve en-haut, s’exprimant à travers votre chair dans l’acte sexuel, en tant qu’homme / femme. Et c’est le pouvoir de בינה Binah (compréhension), dont le nom sacré est יהוה אלהים Iod-Havah Elohim.

Binah בינה, Iod-Havah-Elohim יהוה אלהים régit la colonne de gauche de l’Arbre de Vie. Il est dit Kabbalistiquement que la colonne de gauche de l’Arbre de Vie se rapporte au serpent tentateur dans Malkuth. Ce serpent tentateur, tortillant est donc dans le sang, dans la chair et dans la peau de votre corps et dans le corps de votre épouse lors de l’acte sexuel même. Au moyen du sang dans votre chair, votre peau et votre sexe, le serpent tortillant vous invite, à travers Nephesh, votre nature inférieure, à devenir excité et stimulé par le désir sexuel dans lequel il se délecte. Rappelez-vous ce que la Genèse dit:

« Et ils étaient tous les deux (ערומים thievish) nus Adam et sa femme et n’avaient pas honte. » – Genèse 2: 25

Il est important de comprendre qu’alchimiquement, nous pouvons être « voleurs » de deux manières différentes, en relation avec l’acte sexuel: positive ou négative. Tout comme les deux voleurs qui ont été crucifiés à côté du Christ – à droite, il y avait le bon voleur, et à gauche, le mauvais voleur – nous pouvons aussi être de bons voleurs ou de mauvais voleurs. Être un mauvais voleur, c’est voler le potentiel sexuel de manière négative, c’est manger de l’Arbre de la Connaissance et renverser la graine pour atteindre l’orgasme des bêtes. Cependant, être un bon voleur, c’est conserver ce potentiel sexuel, l’envoyer vers l’intérieur et vers le haut; être dans la Chasteté dans l’acte sexuel.

“Et quand (האשה Hasha) la femme (ה Hei, Eve, le אש Ash, feu sexuel dans les deux) vit que l’arbre était bon à manger, et qu’il était agréable pour les yeux, et un arbre à désirer pour rendre sage (Chokmah), elle (l’organe sexuel) a pris de son fruit, et a mangé, et lui (אישה Aisha) son époux) a donné aussi ; et il (אישה Aisha, le Iod, le cerveau, Adam dans les deux cas) mangeait.” – Genèse 3: 6

« À désirer pour rendre sage » nous montre qu’au début, leur amour avait été gouverné par Chesed dans la colonne de droite gouvernée par Chokmah, mais « À pris de son fruit et a mangé » a été effectué à la fin, dans le chakra Muladhara ou Église d’Éphèse d’Assiah, Malkuth. Ainsi, changer Gedulah (amour) pour le désir charnel animal, le bas de la colonne de gauche gouverné par Binah.

« Et leurs yeux furent ouverts (dans Klipoth), et ils sut qu’ils étaient (misérables, pauvres et aveugles et) nus. » – Genèse 3: 7

« Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi et pratique tes premières œuvres; ou bien j’irai vite vers toi et je retirerai ton chandelier de son lieu, à moins que tu ne te repentes. » – Apocalypse 2: 5

Ainsi, si vous vous souvenez d’où vous êtes tombé et que vous vous repentez et si vous faites les premières œuvres d’Alchimie sexuelle, vous devenez un être humain et vous vous retirez de l’acte sexuel sans manger le fruit, sans perdre le pouvoir créateur de « Jah ». ton Dieu. Et c’est là que nous disons: « serpent tortillant, rampe à mes pieds, ou sois torturé par le feu sacré (de la transmutation) et cède devant les parfums (de la Chasteté) que je brûle en lui (ma colonne vertébrale)! » C’est ainsi qu’en « priant Jah », nous ne tombons pas dans la tentation et « Jah » nous délivre du mal: puisque à « יה Jah, ‘יהוה אלהים Iod-Havah Elohim – Binah appartient la colonne de gauche, à savoir, (מלכת Malkuth) le royaume, et (גבורה Geburah) la puissance, et (הוד Hod) la gloire, pour toujours. Amen.

Mais qui est Jah? Jah est Iod-Hei dans דעת Daath, la gorge. Et c’est pourquoi nous devons vocaliser un mantra. Donc, Iod-Havah ou Jah en synthèse nous aidera. C’est pourquoi, en tant que célibataire, nous vocalisons des mantras, ou dans l’acte même sexuel, nous vocalisons aussi des mantras. Un simple mantra est la lettre « S. » Ssssssssssssssss; le pouvoir du feu qui nous aide à transmuter, parce que ‘Jah’ parle à travers notre gorge dans l’acte sexuel même. Et c’est ainsi que Moïse naît des eaux créatrices de l’Alchimie sexuelle.

Rappelez-vous que l’Évangile du Christ déclare:

« En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair; et ce qui est né de l’Esprit est esprit. » – Jean 3: 5, 6

Le Ruach (Esprit) agit à travers vous dans l’eau car au commencement, l’esprit de Dieu, le Ruach Elohim, planait sur la surface des eaux dans l’acte sexuel même. Et lorsque vous effectuez la transmutation, c’est-à-dire lorsque vous ne forniquez pas, lorsque vous sublimez votre énergie sexuelle, alors Moïse naît de nos eaux créatrices physiques. Moïse représente cette volonté qui naît dans Yesod, dans Mitzrayim – qui est traduit dans la Bible par Égypte. Égypte / Mitzrayim est notre physicalité.

Voilà comment Moïse naît et comment il se développe. C’est ainsi que cet archétype se développe chez n’importe qui et entre dans le monde de Netzach et finalement dans Tiphereth. C’est pourquoi, lorsque nous parlons de Moïse, nous parlons de Yesod, nous parlons de Hod, nous parlons de Netzach, de Tiphereth et même de Geburah, d’où il descend pour libérer Israël.

Comment se fait-il que cet archétype est lié à de nombreuses forces? Parce que Moïse représente la volonté. Ainsi, nous devons développer Moïse à l’intérieur. Le début de son développement consiste à craindre Iod-Havah, car lorsque nous atteignons le niveau de Tiphereth, lorsque nous avons déjà développé un Corps Astral solaire, un Corps Mental solaire et un Corps Causal solaire, nous avons alors les robes, les robes solaires sacrées; alors, en tant que prêtre, nous faisons face à notre propre יהוה אלהים Iod-Havah Elohim. Nous avons alors honte car nous savons qu’avant d’atteindre ce niveau, nous, en tant que fornicateurs, mangions son fruit défendu.

Nous nous souvenons également, comme Moïse, que nous avons tué un Égyptien dans Mitzrayim, Malkuth. Voyez, nous devons tous faire la même chose. Nous devons tuer un Égyptien dans Malkuth pour nous développer. Cet Égyptien représente précisément notre propre physicalité, car ici en Égypte, dans ce Mitzrayim, monde physique, nous nourrissons notre ego, nos idoles; nous devons commencer à annihiler cet Égyptien, qui représente notre amour de la Fornication. C’est la seule façon de monter à Tiphereth. Mais d’abord, Moïse doit être (צר Tzer) formé dans (מים Mayim) les eaux de מצרים Mitzrayim. Rappellez-vous:

« Et un (איש Aish) âme-homme de la maison de Levi s’en alla et prit une fille de Levi. Et (אשה Asha) l’âme-femme conçut et enfanta un fils. » – Exode 2: 1, 2

Donc, Moïse naît des deux âmes ardentes (איש Aish et אשה Asha) qui adorent Iod-Havah: un prêtre et une prêtresse de Levi.

Permettez-moi de vous rappeler que, conformément au Zohar, la Kabbale, lorsque Moïse atteint Tiphereth, il représente le Véritable Adam créé à l’image de Dieu. Mais avant cela, sa chair devient le gardien de son frère, le deuxième fils d’Adam et Eve; ‘Moïse, en tant que Juif errant, dans la roue du samsara, devient la réincarnation de l’âme morte, Abel. L’âme Abel, en tant qu’embryon de Tiphereth, était très faible et fut donc tuée par Caïn, le mental. Ainsi, conformément au développement de l’initiation, lorsque l’âme d’Abel ressuscite des morts, grâce à l’Alchimie, Abel ou l’embryon d’âme se développe à l’intérieur de Moïse. Cela se produit à travers l’Alchimie sexuelle.

« Et Adam (le cerveau) connut (son organe sexuel) sa femme à nouveau; et elle (à travers la transmutation sexuelle) porta un fils et appela son nom Seth: Car Dieu dit-elle m’a donné une autre graine à la place d’Abel (l’embryon d’âme), que Caïn (le mental) a tué. » – Genèse 4 : 25

Ainsi, Seth, le troisième fils d’Adam et Eve, est la réincarnation d’Abel. Chaque réincarnation signifie le développement de Moïse, c’est-à-dire plus de volonté, vers un autre niveau.

Le livre de Zohar indique également que Moïse est la réincarnation de Noah. Noah est un autre développement de cette volonté à travers l’initiation. Ne tombez pas dans l’erreur de lire le Zohar littéralement et de penser qu’Abel se réincarne en Seth et que Seth en Noah et Noah en Moïse. Parce que quand Moïse apparaît, il prend le Chemin Direct. Noah représente les individus qui ont atteint la deuxième naissance, qui ont Shem, Ham et Japhet: les trois enfants ou les trois corps solaires, à savoir les Corps Astral, Mental et Causal solaires développés dans Noah. Moïse apparaît après Noah. Moïse est un autre niveau de développement.

Le livre de la Genèse nous montre d’autres développements initiatiques, liés à trois autres archétypes, à savoir Abraham, Isaac et Jacob, que nous avons déjà mentionnés dans d’autres conférences. Ceux-ci sont liés à Chesed, Geburah et Tiphereth, la Monade en chacun de nous.

Donc, il y a des degrés, des initiations et des initiations, que nous devons développer pour atteindre ce niveau supérieur appelé « Moïse » qui, sur le Mont Sinaï, reçoit le pouvoir de Dieu et descend dans Malkuth afin d’effectuer l’Exode. Donc, en d’autres termes, ce sont des incarnations des différents aspects de Dieu à différents niveaux. Comme nous le voyons, c’est ce que l’Alchimie appelle dans la Kabbale « réincarnation ». Quand on réincarne Neshamah, tous les archétypes, dans un même corps, cette personne est représentée par ce que la Kabbale appelle Moshe Tzabaoth: l’Armée de Moïse qui rassemble tous les attributs, tous les archétypes dans Malkuth et qui, à travers la résurrection, va directement au niveau supérieur de la colonne de gauche de L’Arbre de Vie qui est appelé Iod-Havah-Elohim-Binah. C’est ainsi que nous devons comprendre kabbalistiquement la résurrection à l’intérieur du corps d’Adam.

Ne confondons pas réincarnation et résurrection. La transformation ou l’incarnation des forces de l’Arbre de Vie dans le corps physique de l’initié atteint un niveau encore plus élevé, celui de Saint Job. Saint Job représente la physicalité de l’initié; dans ce cas, Job représente la physicalité de Moïse, car Moïse est toujours Tiphereth. Moïse est au-dessus de Tiphereth, parlant face à face avec Dieu. Mais en-dessous de Moïse, il a son physique, ce que le Zohar dit: « Job était l’un des conseillers du Pharaon », et nous l’avons expliqué dans d’autres conférences. C’est pourquoi le livre du Zohar parle de Job et, dans la Bible, nous trouvons le Livre de Job qui déclare:

« Nu, je suis sortie du ventre de ma Mère et nu, je (אשוב שמה) retournerai là-bas. » Le mot [שמה ‘Shameh’] est écrit avec les mêmes lettres de (משה Moshe) Moïse, mais à l’envers.

Donc, dans les mots Hébreux, (אשוב שמה Ashub Shameh) « Je retourne là-bas » est caché le mystère de la réincarnation de Moïse, parce que Moïse, à travers la réincarnation, est le même Job. Moïse est le même Job qui dit ‘Iod-Havah a donné et Iod-Havah a enlevé; béni soit le nom Iod-Havah’, qui est Binah en haut de la colonne de gauche de l’Arbre de Vie et lié au serpent qui descend. Et plus tard, Job dit:

“Voici, heureux est l’être humain que אלוה Eloah corrige” (Eloah אלוה est la Schekinah, l’aspect féminin de אלהים Elohim), c’est pourquoi le châtiment de (שדי אל El-Shaddai), le Dieu tout-puissant, ne le méprise pas.” – Job 5: 17

El-Shaddai שדי אל est le pouvoir tout-puissant de Binah dans Yesod, le sexe. Le péché contre le Saint-Esprit engendre « kamaduro », du Sanskrit Kama-désir + Duro de Dur, « mauvais » ou « difficile », de Duristha – « très mauvais, difficile ou méchant ». Kamaduro engendre un type de karma qui ne peut être négocié, un karma que nous devons payer dans notre propre peau.

Dans le Livre de Job, nous lisons comment Job tombe malade d’une maladie de la peau. Maintenant, nous vous demandons pourquoi Job a-t-il une maladie dans sa propre peau, dans sa propre chair? C’est parce qu’il paye son kamaduro. C’est la dernière étape avant la résurrection. Kamaduro est une conséquence du péché contre le Saint-Esprit. Nous ne payons ce péché qu’avec la mort. Mais cette mort est un processus, un processus initiatique de Moïse, qui est Tiphereth, à travers Job, qui est le corps physique. C’est comme ça que nous devons le voir.

Un autre aspect de ce grand archétype appelé Moïse, est cet autre archétype nommé Joshua (Josué), qui signifie sauveur. Joshua est lié à Yesod et Malkuth également, mais dans un aspect plus élevé. Joshua est ce que nous appelons dans le Bouddhisme la Bodhichitta et est symbolisé par la Lune. Parce que Tiphereth, Moïse, est symbolisé par le Soleil. Et, nous savons que la lune est en train de s’éveiller, qui est la Conscience que nous avons ici-bas. Nous dirons que certains d’entre nous ont notre lune, comme une nouvelle lune. « Nouvelle » signifie « pas de lumière ». D’autres qui commencent à travailler sont en crescendo. La lune se lève. Ainsi, lorsque la lune est pleine, elle reflète toute la lumière du soleil; en d’autres termes, la lune représente la Conscience.

C’est pourquoi quand quelqu’un atteint ce niveau, qui est un être complètement illuminé sur le plan physique, il est appelé Joshua, un sauveur, car il réfléchit toute la lumière de l’Absolu solaire à travers lui comme une pleine lune. Et c’est pourquoi, dans la Kabbale, une pleine lune est appelée Iod-Hei-Vav-Hei : achèvement.

Atteindre ce niveau est notre objectif. Et c’est pourquoi, notre propre Joshua, celui qui est toujours ensemble avec Moïse, est un autre archétype lié à notre Conscience que nous devons travailler pour nous développer afin de l’incarner; vous voyez le mot « incarnation » ici. Ce mot ‘incarnation’ est très exigeant. C’est pourquoi, lorsque nous lisons ou voyons à la télévision ou en ligne, des gens disent: « Oh, je suis la réincarnation de ceci ou de cela… », les gens ne comprennent pas ce que veut dire « réincarnation ».

La réincarnation n’est pas naître de nouveau comme des animaux. Tout le monde peut revenir ici dans un nouveau corps: c’est logique. Mais réincarner les forces de l’Arbre de Vie est une autre chose. C’est pourquoi Krishna a déclaré: « L’incarnation est seulement pour des Dieux. » La réincarnation n’est pas pour les animaux intellectuels.

Le Zohar explique:

“Job a utilisé le mot שמה Shama (là-bas) qui a les mêmes lettres que (משה Moshe) Moïse, pour montrer que Moïse est disposé à convertir les étrangers et qu’il se réincarnera à l’avenir (dans Malkuth) et réapparaîtra à (les archétypes de) Israël afin de proclamer et de faire connaître la Shekinah (la Mère Divine, Kundalini). Ces paroles de Job se réfèrent également au moment où (les archétypes d’Israël en captivité (dans Malkuth) s’apercevraient qu’ils étaient nus ou dépourvus de la doctrine secrète et dit donc: ‘Iod-Havah a donné Iod-Havah a enlevé, que le nom de Iod-Havah soit béni.’” – Zohar

Les étrangers sont nous, qui ne sommes pas dans l’Arbre de Vie, mais en dehors de l’Arbre de Vie. N’oubliez pas que nous avons été chassés d’Eden, nous sommes donc les étrangers, les fornicateurs. La Shekinah est la Mère Divine, Kundalini. Lorsque les archétypes se trouvaient dans Atziluth אצילות, le monde des émanations archétypales, ils savouraient la lumière de l’inconnu. Mais quand ils sont descendus pour se développer, ils ont perdu cette lumière comme un terrible coucher de soleil.

Donc, dans Atziluth אצילות, nous recevions, nous donnions. Mais quand nous sommes descendus en bas et avons forniqué, Iod-Havah a enlevé la lumière, parce que Dieu ne peut pas se mêler aux fornicateurs.

Maintenant, en relation avec la citation précédente du Zohar que nous venons de lire, de nombreux Kabbalistes non initiés mais seulement des Kabbalistes intellectuels supposent à tort que le prophète Moïse se réincarnera. Et c’est précisément leur confusion, leur erreur. Ils parlent toujours de Moïse, le Maître, le Prophète qui est venu accomplir sa mission il y a plusieurs milliers d’années. Ce Maître a fait sa mission: c’est déjà fait.

Maintenant, nous devons nous concentrer sur le développement de notre propre Moïse, sur la réincarnation de cet archétype en nous afin qu’il répète les mêmes merveilles dans Malkuth, car les archétypes d’Israël sont actuellement en esclavage en chacun de nous.. C’est ainsi que nous, les Gnostiques, comprenons cela.

Nous devons comprendre les nombreuses déclarations kabbalistiques du Zohar, sinon nous nous tromperons comme les nombreux Chrétiens qui attendent la seconde venue du Christ; ignorant que le Christ est déjà venu plusieurs fois, en tant qu’incarnation physique de l’archétype Joshua, afin de donner la connaissance du salut. Nous devons maintenant développer notre propre Joshua ou Jesus en Latin.

Il en va de même pour Moïse, Bouddha et tous les archétypes qui ont accompli le grand oeuvre. C’est ainsi que nous comprenons la réincarnation.

Moïse s’était réincarné plusieurs fois dans de nombreux individus. Moïse s’est réincarné dans Samaël Aun Weor, mais son propre Moïse. Rappelez-vous la transfiguration de Jésus: il apparaît avec ses propres Moïse et Elijah. Si vous ne savez pas lire de Kabbalistiquement ou Alchimiquement, vous commettez beaucoup d’erreurs. Comprenez que tout personnage de la Bible est un archétype que nous avons à l’intérieur de nous et que nous devons développer, Gnostiquement parlant.

‘Avec respect à Maître Moïse, sa mort n’était pas due au péché [à la Fornication] d’Adam provoqué par l’opération d’un mystérieux [initiatique] pouvoir (le pouvoir de la résurrection). Lorsque Moïse a terminé son travail, l’initié incarne Binah, le Saint-Esprit, le troisième Logos de ce maître ressuscité. Tel est le niveau atteint par Maître Moïse et en tant qu’archétype, c’est aussi le dernier niveau atteint par Moïse. Mais après Binah, il y a plus de niveaux. Mais notre propre Moïse a la tâche de nous amener à ce niveau.

« Moïse (Tiphereth, à travers l’initiation), s’est séparé de sa femme (Malkuth, physicalité) et s’est attaché à la divine Shekinah, sa Mère Divine, alors qu’il était dans le corps. » C’est pourquoi nous disons: « Nous devons mourir ici maintenant avec le pouvoir de la Shekinah ‘et annihiler tous les ego, lorsque nous atteignons le niveau supérieur de Moïse, qui est l’incarnation de la Shekinah complètement en lui alors qu’il est physiquement vivant. Mais pour incarner l’aspect supérieur de Binah, qui est Iod-Havah Elohim, il faut mourir physiquement. Il faut payer dans sa peau le péché de Fornication. C’est pourquoi il est écrit: ‘Et après la mort, il s’est uni à Binah. Le grand Être mystère (le Saint-Esprit) qui est au-dessus et dans tout. Tous les grades et degrés distincts d’une vie spirituelle forment un grand et vaste ensemble. » – Zohar.

La tradition confirme cette affirmation qui est corroborée par une Écriture:

‘Et Iod-Havah parla à Moïse, [le Bodhisattva], Tiphereth, face à face, comme un homme parle à son ami. Et il retourna dans le camp. Mais son serviteur Joshua [la Bodhichitta], fils de Nun, un jeune homme, ne sortit pas du tabernacle.’ – Exode 33: 11 – Zohar.

Et quel est le tabernacle? Les organes sexuels. La façon dont nous travaillons ici. C’est pourquoi, nous mentionnons la Bodhichitta, qui est liée à Joshua, qui est Yesod-Malkuth. Voyez Joshua, la Bodhichitta est dans Yesod-Malkuth entre les deux colonnes du bien et du mal de l’Arbre de Vie complètement illuminé.

« Et Joshua (Jesus en Latin), fils de Nun, était rempli de l’esprit de sagesse (Chokmah). » – Deutéronome 34: 9

« La signification explicite est que Joshua [Yesod-Malkuth, la Bodhichitta], sans avoir échappé à la mort physique, jouissait de l’union de la nature supérieure et inférieure qui lui permettait de vivre la vie supérieure et divine, que les enfants d’Israël par leur idolâtrie et leur culte du veau d’or avaient perdu et confisqué. » – Zohar.

Cela signifie que le reste des enfants d’Israël – qui est nous, ceux qui ne sont pas avec la Bodhichitta à l’intérieur – sont des idolâtres, car nous avons un ego à l’intérieur. Mais celui qui a complètement annihilé l’ego est Joshua. L’annihilation complète de l’ego unit la nature supérieure à l’inférieure, comme le Maître Samaël Aun Weor dans ses dernières années de vie. Il avait la Bodhichitta complètement éveillée. Il était en pleine lune et recevait toute la lumière de Tiphereth, son Être intérieur, son Moïse intérieur en d’autres termes. C’est donc la bénédiction de quelqu’un qui travaille dans l’Alchimie.

Donc, comprenez ce parallèle: Bodhitchitta-Joshua, Bodhisattva-Moïse. À l’intérieur, tout le monde doit développer cela, à son propre niveau.

Alors il est écrit, au sujet de ces archétypes d’Israël en chacun de nous qui sont idolâtres, ‘Et leurs yeux s’ouvrirent et ils virent qu’ils étaient nus’ à cause de la Fornication.

‘Cela fait référence aux [archétypes] d’Israël lorsqu’ils vivaient dans la boue et l’argile de [Malkuth] Mitzrahim et n’avaient aucune connaissance [Gnose] de la doctrine secrète. C’est pourquoi, le prophète dit à leur sujet: « Je t’ai fait multiplier comme le bourgeon du champ, et tu as grandi et grossi, [et tu es parvenu à d’excellents ornements: tes seins sont] façonnés, et tes cheveux ont poussé, alors que tu étais nu et dévêtu.” – Ezekiel 16: 7.

Donc, nous recevons tous cette phrase d’Ezekiel. Si vous voulez étudier la Kabbale de la manière correcte qu’enseigne Ezekiel, lisez le livre d’Ezekiel. Vous verrez comment il parle très clairement, alchimiquement parlant, du sexe, qui a causé la chute.

La Genèse dit: « Et ils ont cousu des feuilles de figuier et se sont fabriqués des tabliers. » « Le sens de ces mots est que l’homme et la femme se couvriront de frêles revêtements de leurs propres tendances pécheresses quand ils s’aperçoivent qu’ils sont nus et n’ont rien pour se cacher et couvrir ce qui devrait être caché (leur sexualité). » – Zohar

Le figuier symbolise la force sexuelle féminine. Couvrir votre sexe de figuiers, cela signifie que vous êtes un fornicateur et que la chair que vous recevez n’est pas la chair de la réincarnation, car aucun archétype n’est en train de s’incarner dans un fornicateur. Pour incarner vos archétypes, les développer et la partie la plus haute de l’Arbre de Vie, vous devez être dans la Chasteté ; vous devez entrer dans le chemin, pour naître de nouveau. C’est le signification.

C’est pourquoi il est très amusant de lire au sujet des gens qui pensent être des réincarnations de tel ou tel personnage alors qu’ils sont des fornicateurs. Un grand nombre de personnes, des millions d’entre elles, qui pensent être le véhicule de Dieu, pendant ce temps, forniquent une fois par semaine. Ces individus sournois pensent que, parce qu’ils forniquent une fois par semaine, ils sont autorisés à introduire la force de Dieu en eux-mêmes.

Rappelez-vous le commandement:

« Le commencement de la sagesse (Chokmah) est de vénérer יהוה Iod-Havah et la connaissance (דעת Daath) de la compréhension des (Kadoshim קדשים) Saints (Binah). » – Proverbes 9: 10

Quel est le premier commandement donné à l’humanité? Moïse a écrit dans le Livre de la Genèse le premier commandement donné par Elohim, par Dieu : il est écrit: (פרו ורבו) ‘Croissez et multipliez.’ C’est une phrase sexuelle mal traduite, parce que la bonne traduction est « Croissez et devenez un Maître » ou « Croissez et devenez un Rabbi », parce que רבה Rabba signifie « multipliez » mais רבו « Rabbi » signifie Maître.

Parce que seul un vrai (רבו Rabbi) Maître peut « remplir (avec les archétypes, les enfants d’Israël) la terre (sa phisicalité), et la soumettre, et ainsi régner sur le poisson de la mer et sur le volaille (anges) des cieux et sur chaque חיה Chaiah-vie qui rampe sur la terre.” – Genèse 1: 28

C’est pourquoi, parce que de nombreux Kabbalistes intellectuels interprètent ce commandement comme étant « Croissez et multipliez-vous », ils forniquent comme des lapins רבית et ont de nombreux enfants. En effet, tel n’est pas le sens de ce commandement, car Dieu n’a pas ordonné aux gens de piller les « הון hon » richesses de la terre comme le démon « ממון Mammon ». Aux animaux, Dieu a dit croissez et multipliez-vous, car les animaux obéissent à Chaiah, le Saint-Esprit instinctivement, sans avoir besoin de lire aucun commandement. Pourquoi aurions-nous, « les humains », besoin de répéter instinctivement le même commandement et de nous multiplier comme des animaux? C’est ridicule. « Croissez et multipliez-vous » pour les humains, est réellement « Croissez et soyez un Maître ». Soyez un Rabbi, ‘Croissez’ en acquérant la connaissance (דעת Daath) de la compréhension des (Kadoshim קדשים) Saints (Binah). C’est le premier commandement donné à Adam, qui est exactement le même que celui donné dans le deuxième chapitre du Livre de la Genèse, c’est-à-dire qu’il s’agit du même commandement, mais donné comme un avertissement avant de scinder Adam hermaphrodite en Adam et Eve. Il est écrit:

« Mais du fruit de l’Arbre de la Connaissance, du bien et du mal, tu n’en mangeras pas; car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement. » – Genèse 2: 17

Cela signifie, craignez de manger instinctivement le fruit du sexe, comme un animal: craignez la seconde mort. Ce commandement est donné avant que la division des sexes ne soit sur le point d’arriver, parce que l’Adam hermaphrodite ou androgyne, croissait et se multipliait comme de vrais êtres humains qui accomplissaient le travail sexuel Alchimique. Mais quand la division des sexes s’est produite, le serpent tortillant peut maintenant les tenter. Alors répétons encore le premier commandement: « Mais du fruit de l’Arbre de la Connaissance, du Bien et du Mal, vous n’en mangerez pas». Car maintenant, à travers l’Alchimie sexuelle, vous devez croître et devenir un Maître; et, maintenant que vous êtes divisés en deux sexes, vous pourriez tomber dans l’erreur de penser que vous pouvez croître en forniquant comme un animal. Ainsi, vous ne devez pas forniquer. Ne mangez donc pas du fruit de l’Arbre de la Connaissance, du Bien et du Mal, car le jour où vous en mangerez, vous subirez sûrement la seconde mort.

Pourquoi? Parce que le premier commandement traite de l’énergie des trois cerveaux, comme l’explique Jésus:

« Tu aimeras ton Dieu de tout ton mental, de tout ton cœur, de toute ta force et de ton prochain comme de toi-même ». C’est le premier commandement. En synthèse, c’est le même commandement, donné par Moïse en différentes étapes pour que nous puissions comprendre.

Mais quand les laïcs lisent le premier chapitre du livre de la Genèse, ils disent: Dieu dit: « Croissez et multipliez-vous, donc forniquons » Mais Dieu dit aussi: “Tu ne mangeras pas du fruit de la connaissance.” Qu’est-ce que c’est? Et ils répondent: « Bien, c’est la « connaissance ». Nous devons nous contenter de la connaissance que nous avons dans notre mental. Seulement la connaissance que nous avons. Alors, mangeons, buvons et forniquons, puisque demain nous mourrons de toute façon. » C’est ainsi qu’ils justifient la Fornication à leur manière et à bien d’autres. Et c’est parce qu’ils ne comprennent pas la connaissance (דעת Daath) des (Kadoshim קדשים) Saints (Binah). Proverbes 9: 10 se réfère au même commandement, le même qui a été donné des moments différents.

‘Les (Kadoshim קדשים) Saints, qui sont Iod-Havah Elohim (Binah), ont apporté à Adam et à sa femme des manteaux de peau et les ont vêtus.’ C’est l’autre aspect, l’autre symbole, dont j’ai parlé au début. Maintenant, à travers l’Alchimie, quand vous connaissez déjà le travail sexuel Alchimique, vous commencez à vous vêtir des corps solaires, car nous avons tous un corps lunaire, un corps animal ou un corps protoplasmique. Nous avons donc besoin de corps immortels. Et la seule façon de les créer est d’utiliser l’énergie sexuelle de (שדי אל El-Shaddai)) le Dieu Tout-Puissant ; pas à gauche mais à droite, qui est la Chasteté.

« Mayim Rabbim מים רבים – De nombreuses eaux ne peuvent pas éteindre l’amour, ni les inondations ne peuvent le noyer: si un homme donne toute la substance de sa maison pour l’amour, il sera complètement méprisé. » – Cantique des Cantiques 8: 7

« Le vêtement [corps solaires] avec lequel Israël se couvre est symbolisé dans la robe légitime avec ses franges et ses bordures, ainsi que dans les phylactères et les sandales, et par conséquent, l’Écriture dit: חגורות hagoroth [manteaux ou revêtements] ici est utilisé afin de distinguer la robe légitime [Légitime signifie « juste », chaste, solaire], et donc il est écrit.

« Ceint votre épée sur (חגור) ta cuisse », la cuisse (est Yesod, qui pointe toujours vers le sexe) « et fais apparaître ta gloire et ta majesté” – Psaume 45: 3 L’épée apparaît lorsque nous transmutons l’énergie sexuelle.

Ceci se référant à (l’audition de) שמע Shema (les paroles de Moïse) répétée lorsque chacun [le prêtre et la prêtresse] sont vêtus de la robe légitime lorsque…

« Que les hautes louanges de Dieu soient dans leurs bouches, et une épée à deux tranchants dans leurs mains. » – Psaume 149: 6 » – Zohar

Mains est Iod, ce qui signifie que, dans l’acte sexuel, nous prenons l’épée (l’épée enflammée) de Dieu entre nos mains. Rappelez-vous les [Cherubim] qui sont les anges de Yesod qui brandissent l’épée enflammée qui tourne dans tous les sens, pour garder le chemin de l’Arbre de Vie, ceci afin d’éviter l’entrée des impurs. Cette épée est le feu de Geburah dans le sang qui monte et descend, dans tout votre corps. C’est le feu qui descend dans votre sexe et qui vous tente. Si vous voulez entrer dans l’Eden (qui signifie volupté, sexualité), vous devez contrôler le feu. Vous voulez entrer? Vainquez le feu: dans le sang se trouve l’épée enflammée.

Beaucoup d’entre nous sont vaincus par l’épée de feu, l’épée enflammée; quand dans l’acte sexuel, nous atteignons l’orgasme, ainsi nous n’entrons pas mais nous sommes expulsés d’Eden. Tel est le sens de « ceint ton épée », qui est dans nos mains dans l’acte sexuel même.

Le Zohar déclare que lorsque vous êtes dans l’acte sexuel, vous vous battez avec Samael, l’ange de Geburah. Et si vous le battez, il ne fait que toucher le creux de votre cuisse, votre jambe n’est plus articulée et vous vous arrêtez sur votre cuisse. Et un Kabbaliste dit: « C’est facile à voir parce que cet ange touche le foie de l’homme et la rate de la femme ». En d’autres termes, la cuisse droite de Jacob et la cuisse gauche de Rachel.

Comment se fait-il qu’un ange puisse toucher les deux cuisses en même temps? Parce que l’ange le fait dans l’acte sexuel; quand ils sont unis sexuellement, ils sont face à face, pas dos à dos. Face à face. La cuisse gauche de Rachel devant la cuisse droite de Jacob. Ainsi, Jacob vainc l’ange dans l’acte sexuel même et donc, lorsqu’il est vaincu, l’ange touche Hod et Netzach en même temps. Geburah est le pouvoir de Samael; Geburah est le feu. Ainsi, Jacob vainc la tentation dans sa propre chair, il le fait avec Rachel, sa femme, dans l’acte sexuel même. Comprenez-vous cela? C’est facile de le voir quand vous connaissez l’Alchimie sexuelle.

Voyons maintenant le symbole de Samael, qui est l’étoile à cinq pointes, en rapport avec le Livre de l’Apocalypse, lorsqu’il monte pour nous donner le pouvoir ou lorsqu’il se développe en nous en tant qu’archétype, car Samael est un autre archétype à l’intérieur de nous. Nous voyons le ciel de Geburah ouvert et le Logos Samael; “Ses yeux sont comme une flamme de feu, et sur sa tête se trouvent de nombreuses couronnes; et il a un nom écrit, que personne ne sait, sauf lui-même. Et il est vêtu d’un vêtement teint de sang; et son nom est appelé La Parole de Dieu… Et de sa bouche sort une épée tranchante.” – Apocalypse 19: 12, 13

« Et de sa bouche… » – sa bouche est la bouche d’Adam, dans Daath, la gorge. Là se trouve la pointe de la parole, dans tout initié. ‘Et de sa bouche [Adam- Tiphereth] sort [le Logos comme] une épée tranchante, avec laquelle il devrait frapper les nations:’ Tous ces egos que nous avons à l’intérieur, avec le pouvoir de la parole. ‘Et il [le Logos] les gouvernera avec une verge de fer; et il [le Logos] foulera [dans Yesod]’. Parce que Geburah est aussi dans Scorpion, dans l’organe sexuel; ‘Le pressoir à vin de la férocité et de la colère d’El-Shaddai.’ El-Shaddai est « le Dieu tout-puissant « , qui est le sexe. Et il a sur son vêtement et sur sa cuisse [Yesod-Sexe] un nom écrit, Roi des Rois, ‘Malachim [Melek]. Les Malachim sont précisément les anges de Tiphereth, [Melek] signifie qu’il les gouverne tous parce qu’il est un Logo, « Et seigneur seigneurs ». Adonim, Adonai. Malkuth, car le nom de Dieu dans Malkuth est Adonaï et Adonaï est le saint nom de Dieu dans Malkuth. Et c’est pourquoi nous trouvons Samael ici dans Geburah et Adonaï ici en Hébreu, liés à Malkuth, parce que Geburah est lié aux deux forces, Malkuth et Geburah. Le sang, qui est le symbole de Samael.

Le symbole de Samael est l’étoile à cinq pointes, car Geburah est la cinquième Sephirah. Tout en bas de l’étoile à cinq pointes dit: ‘Iod-Hei-Vav-Hei.’ C’est un symbole positif lié au Maître qui est le patriarche de cette organisation.

Lisons maintenant ce qui est écrit dans le Zohar afin de mieux comprendre ce que nous expliquons ici.

« Au commencement », dit Rabbi Hiyya, « le commencement de la sagesse est la peur de Iod-Havah, bonne compréhension (Binah) a tout fait à ceux qui font ses commandements, Sa louange est éternelle » – Psaume 111: 10

Le commencement de la sagesse fait référence à (Malkuth-Yesod), le grand objet de la sagesse, à savoir: s’élever (de Malkuth-Yesod) et nous élever dans la vie (Chaiah) supérieure et divine, comme il est dit:

« Ouvrez-moi les portes de la justice (Chasteté) j’entre en elles – je remercie Jah. » Psaume 118: 19

Il est compréhensible que les portes se trouvent dans Malkuth et dans Yesod, l’entrée: l’entrée principale se trouve dans Yesod, nos organes génitaux dans notre physicalité.

Malkuth-Yesod, sont les portes ou la voie de Iod-Havah, par laquelle tout le monde doit passer pour atteindre progressivement cette vie (Chaiah) et vivre en présence du roi des cieux (Binah). Avant cela cependant, il y a plusieurs autres portes sur le parcours ascendant qui doivent être franchies, chacune avec leurs verrous et leurs barres qui doivent être libérées, mais la dernière (Binah se rapporte à Yesod-Malkuth) est ce qu’on appelle « la peur du Seigneur. » C’est l’unique porte d’accès.

Nous devons passer beaucoup de portes, mais la première est Malkuth-Yesod. Si nous n’ouvrons pas Malkuth-Yesod, comment pourrions-nous ouvrir les autres? Les gens pensent qu’ils peuvent sauter dans les mondes d’Eden et y apparaître. Non, vous ne pouvez pas sauter dans le monde d’Eden. Il y a une porte et cette porte est dans Malkuth-Yesod. Cette porte est Yesod, le sexe. Malkuth est la peau: c’est la chair, c’est le sang et c’est l’acte sexuel. C’est la porte, dans notre physicalité.

Il est mentionné dans les Écritures deux commencements (Bereshiyh) qui sont unis en un seul, à savoir: « La peur de Iod-Havah » et « Le commencement de la Sagesse ». Les deux ne font qu’un et ne se retrouvent jamais disjoints. Comme il est écrit:

« Pour qu’ils [l’homme et la femme impliqués dans l’acte sexuel] sachent que toi seul, dont le nom est Iod-Havah, es le plus haut sur toute la terre [Malkuth]. ‘Et l’acte sexuel même. Pourquoi la première porte [Malkuth] est-elle appelée la peur du Seigneur? Parce que [Malkuth, la peau, le sens du toucher] est un arbre du bien ou du mal. Quand ils vivent bien [dans la Chasteté], leur [peau, sens du toucher dans Yesod-Sexe] est un arbre de bien pour eux; si injustement [dans la Fornication], un arbre du mal. Il [Malkuth] est la porte ou le portail par lequel toutes les bénédictions, spirituelles ou temporelles, arrivent. Les mots: ‘Bonne compréhension [Binah] leur ont tous fait », se réfèrent à ces portes [dans Malkuth, à savoir: homme et femme] qui [dans Yesod-Sexe], comme dit ci-dessus, sont une seule et même [dans l’acte sexuel]. » – Zohar

C’est le seul moyen de réincarner les parties supérieures ou archétypes de notre Dieu intérieur à l’intérieur de nous. Et voilà comment, lorsque nous les incarnons, il est clair qu’il s’agit de réincarnations, puisque ces parties ont été incarnées par d’autres personnes qui se sont auto-réalisées, qui les ont développées auparavant. Comprenez-vous cela? Cela signifie que nous n’allons pas être les premiers à incarner ces archétypes, car d’autres individus sont entrés dans le chemin dans des vies et des races précédentes et les ont incarnés. Donc, en d’autres termes, Moïse s’est réincarné plusieurs fois, à travers de nombreux individus. Ceux qui attendent la réincarnation de Jésus de Nazareth, permettez-moi de leur dire que l’archétype qu’il a représenté il y a deux mille ans s’est réincarné à plusieurs reprises, à travers de nombreux individus.

Ceux qui attendent actuellement la réincarnation de Samaël ou le retour de Samaël Aun Weor, laissez-moi vous dire que Samaël doit se réincarner en chacun de nous car il est le Cinquième Sauveur, le Cinquième Logos ou Voix dans le Trésor de la Lumière. Comme Samael lui-même l’a déclaré dans Pistis Sophia:

« Samael, le Cinquième Sauveur, Cinquième Voix dans le Trésor de la Lumière, sera dans la région des âmes de ceux qui (dans Tiphereth) ont reçu le Cinquième Mystère du Premier Mystère, dans la région des Héritages de la Lumière. »

« Nous, Samaël Aun Weor, vous disons, au nom du Premier Mystère de La Pistis Sophia et du Sauveur du monde, que je dévoilerai le reste de la Bible Gnostique à la moitié de la moitié du temps.» La Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor

C’est ainsi que nous comprenons la loi de la réincarnation. Elle est liée à tous les archétypes de Yehidah. Yehidah est le Trésor de la Lumière. Dans Yehidah se trouve le Messiah doit se réincarner en nous. Il prendrait le Chemin Direct dans Tiphereth. Dans Chaiah, nous avons Abba et Aima qui, à la fin, se réincarneront en ceux qui empruntent le Chemin Direct. D’autres incarnations du Ruach et de la Neshamah peuvent également se produire chez différents êtres humains, mais la seule âme qui retourne chez les animaux intellectuels est Nephesh, et telle n’est pas une réincarnation, mais comme nous l’avons dit, un retour, car Nephesh est l’âme animale. Avez-vous des questions?

Question: Quand il est dit que Jésus est la réincarnation de Joshua, cela ne fait pas référence au Maître Aberamentho, mais aux archétypes de la Bodhichitta et du Sauveur?

Réponse: Oui, Jésus de Nazareth est la réincarnation de l’archétype Joshua. C’est pourquoi nous disons cela. Comprenez que Jésus et Joshua sont écrits avec les mêmes lettres. Joshua signifie « sauveur ». De même, Jésus signifie « sauveur », mais Jésus est Latinisé en Français, un nom qui, en Hébreu, est Joshua. C’est le même archétype. De toute évidence, Joshua est un archétype qui représente le sauveur, car son nom signifie « sauveur ». Mais dans la Torah écrite, il ne fait pas l’action principale comme Moïse, car dans la Torah, Moïse nous montre son propre développement, son propre archétype. Moïse représente le développement de cet archétype Alchimique. Et le reste des archétypes sont avec lui, mais ceux-ci ne sont pas au premier plan, car la Torah est écrite par Moïse.

Maintenant, les Évangiles de Jésus représentent les œuvres du Sauveur et, par conséquent, son développement est en relation avec Joshua. C’est pourquoi nous affirmons que Jésus est la réincarnation de Joshua, car ils représentent le même archétype. ce qui signifie que l’archétype en Jésus est plus évident, plus explicite. Ainsi, lorsque vous lisez la Bible, vous devez analyser et penser, voyez quel archétype est représenté par ce maître, ce prophète; voyons quelle relation avec quelle Sephirah représente son archétype dans ce livre que je lis en ce moment, parce que cet archétype est aussi à l’intérieur de moi, et ainsi de suite.

Par exemple, Shamuel. Ne confondez pas ce nom avec Samael, car Samael est écrit avec Samech et Shamuel avec Shin. Shamuel ou Samuel en Français représente la perfection de Hod et Netzach. Les livres de Samuel viennent après Moïse. Moïse signifie la perfection de Netzach, mais il est Tiphereth. Lorsque vous étudiez la Kabbale et l’Alchimie, vous comprenez toutes ces similitudes et relations.

Question: Que pouvez-vous nous dire sur Geburah, en lien avec Klipoth et Malkuth et les trois rois d’Israël que Samuel mentionne dans ses livres?

Réponse: Bien, la cinquième Sephirah Geburah, se rapporte à Neshamah le souffle de Iod-Havah Elohim. Lorsque nous lisons le Livre de Samuel un et deux, nous devons comprendre ce que nous lisons, car nous y trouvons l’histoire des trois rois, à savoir Saül, David et Salomon qui, dans l’Alchimie, représentent les trois rois des évangiles, à savoir, Klipoth, l’enfer-le noir, Malkuth, la chaudière-le blanc, et Geburah la perfection de la Maîtrise, le jaune, respectivement. Ce sont les trois étapes de l’Alchimie que nous devons comprendre, car lorsque nous parlons du Messiah venant de Yehidah, il est le fils de Joseph et le fils de David. Cela se produit par étapes: d’abord, Joseph, la Chasteté, la pureté; puis David, qui est plus difficile parce que c’est l’annihilation de dix mille personnes. Souvenez-vous, Sheol ou Saul a tué mille personnes, mais David dix mille. Salomon est l’aboutissement de tout ce travail Alchimique. Atteindre ce sommet est très difficile.

Question: Lorsque nous réincarnons Moïse, nous devons devenir des tueurs, psychologiquement. De plus, devons-nous descendre dans Klipoth pour travailler, l’ombre de L’Arbre de Vie, avant de réincarner Moïse?

Réponse: Oui. Quand nous incarnons Moïse, nous devons être un tueur, psychologiquement parlant. Parce que Moïse, comme Mahomet, descend dans Malkuth afin de tuer tous les infidèles, nos défauts. Ces infidèles ne sont pas à l’extérieur, mais à l’intérieur de nous. Ils représentent nos egos, nos idoles. Nous en avons des milliers. Moïse doit descendre et les annihiler peu à peu, systématiquement, jusqu’à atteindre la terre promise. Quand il est proche de la terre promise, il doit aussi mourir pour payer le karma du dernier péché, qui est la Fornication, afin d’entrer. C’est ce que beaucoup de Kabbalistes ou d’initiés ne comprennent pas. Pourquoi Moïse est-il mort? Ils pensent qu’il n’est pas entré dans la terre promise: c’est faux, il l’a fait. Mais, Moïse nous montre avec sa propre mort que c’est seulement avec la mort que vous pouvez tuer la mort, à cause du péché de Fornication qui est en lui. Il est une réincarnation de nombreux autres archétypes – Adam, Abel, Seth, Noah – et il doit payer leurs erreurs, et il les a payées avec sa mort. Ensuite, il entre dans la terre promise. Ainsi, tout le monde doit le faire.

Question: Le Zohar parle du jour du mariage, comment les compagnons décorent la Shekinah?

Réponse: Shekinah est la Mère Divine Kundalini, en Sanskrit. La Shekinah est cet élément que nous devons éveiller afin de pouvoir effectuer un travail remarquable, et cela se fait évidemment lors du mariage. Dans le mariage Juif, ils mentionnent la Shekinah parce que la Shekinah ne s’éveille qu’entre un homme et une femme dans l’acte sexuel Alchimique.

Question: Les paroles écrites ou prononcées sont-elles des allégories?

Réponse: Lorsque vous étudiez cela, les paroles prononcées, etc., elles sont liées à de nombreux symboles que seuls ceux qui connaissent l’Alchimie comprennent. Le problème est qu’aujourd’hui, les Chrétiens, Juifs et Musulmans répètent mécaniquement toutes ces écritures et traditions sans les comprendre. S’ils les comprendraient, ils ne forniqueraient pas. Mais comme je l’ai dit, ils se multiplient comme tout autre animal.

Question: Pourquoi la Fornication est-elle un péché?

Réponse: La Fornication consiste à atteindre l’orgasme dans l’acte sexuel. La Chasteté est de ne pas atteindre l’orgasme et de transmuter, de transformer l’énergie dans l’acte sexuel, entre mari et femme; et c’est être un voleur, ou être un bon voleur. Adam et Eve doivent apprendre à pratiquer l’Alchimie. C’était un secret qui est maintenant dit publiquement parce que l’humanité en a besoin.

Question: Qu’est-ce que l’Alchimie?

Réponse: L’Alchimie est la façon dont vous travaillez avec El et Elah, Elohim en d’autres termes, avec la chimie de votre corps. Elle est liée à l’Arbre de Vie. Elah-Chimie, chimie. Donc, c’est ce dont nous avons parlé aujourd’hui. La relation de l’Arbre de Vie avec tous vos organes de votre corps. C’est la chimie. Parce que c’est ce que vous appelez la chimie. Quand vous savez tirer parti de cela, vous travaillez avec Elah, Al-chimie, la chimie de Dieu, Elohim en d’autres termes, afin de développer l’Arbre de Vie.

Question: Vous avez mentionné la transfiguration de Yeshuah. Dans Marc 9, il est écrit qu’ « après six jours, Yeshuah a amené Pierre, Jacques et Jean sur la haute montagne ». Quelle est la signification Kabbalistique de la présence de ces archétypes avec lui et quelle est la signification de leur volonté de construire trois tabernacles?

Réponse: La réponse à cette question est très longue et implique non pas une conférence, mais plusieurs conférences déjà données. Cherchez sur le site web, vous y trouverez où nous parlons de la transfiguration de Jésus…

Question: pouvez-vous expliquer un peu?

Réponse: Bien, la transfiguration se rapporte au Chemin du Bodhisattva, en relation avec la Sephirah Hod, qui figure dans l’une des conférences, Hod est liée à la transfiguration de Jésus dans laquelle Moïse et Elijah apparaissent avec lui. Les trois tabernacles se rapportent aux trois cerveaux et les autres archétypes qui sont les disciples de Jésus, à savoir Jean, Pierre et Jacques. On en a déjà parlé. Il suffit de chercher dans les conférences « Le Chemin du Bodhisattva ».

APPRENEZ DAVANTAGE AU SUJET DE LA KABBALE

Alchimie et Kabbale dans le Tarot

La connaissance pratique et spirituelle cachée dans les profondeurs de chaque grande religion et tradition mystique.

L’Enfer, le Diable, et le Karma

Confirmez par vous-même la réalité des niveaux inférieurs de la vie, et comment les éviter.

Les Trois Montagnes

L’Autobiographie de Samaël Aun Weor

Tarot et Kabbale

Obtenez des Réponses de la Divinité à l’Intérieur de Vous

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Moses’ Reincarnation

Catégories : Faisons Adam