Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Commencer Ici et Maintenant

creation-of-adam

La Création d’Adam

L’Être Humain

«La Première Race Racine vivait dans la quatrième dimension de l’espace. La planète Terre elle-même était alors submergée dans la quatrième dimension. Cette Race Racine avait une civilisation gigantesque; la Langue d’Or était parlée et ils ont écrit avec des lettres runiques. Ces lettres sont d’un grand pouvoir ésotérique. À cette époque, l’ange Uriel a écrit un précieux livre cosmique avec des lettres runiques. Nous ne pouvons étudier ce livre que dans les Régistres Akashiques… Les lettres Hébraïques ne sont que des modifications des lettres runiques» – Le Mariage Parfait par Samael Aun Weor

«C’est Sukra, en d’autres termes, le Régent de la planète Vénus, qui s’est incarné sur la Terre en tant qu’Usanas, et est connu en Hébreu sous le nom d’Uriel. Il a donné des lois parfaites aux habitants de ce monde. Honteusement, ces lois parfaites ont été ignorées et rejetées dans les âges ultérieurs. J’ai connu Usanas ou Uriel sur le continent Polaire lors de la première Race Racine.» – Magie des Runes par Samael Aun Weor

De nos jours, nous utilisons très souvent le mot humain, de différentes manières, et le problème est que nous croyons tous que nous sommes un être humain. En effet, nous ne le sommes pas. C’est précisément pourquoi nous nous réunissons pour étudier et pratiquer ces enseignements; afin d’atteindre finalement le niveau de l’être humain, qui a plusieurs niveaux.

«Avant que toutes les langues de la Tour de Babel ne se soient dispersées sur la surface de la Terre, il n’y avait qu’une langue, une Langue d’Or, un idiome universel. Cette langue a sa grammaire cosmique parfaite. Les lettres de cette langue dorée sont écrites dans toute la nature. Quiconque a étudié les Runes Nordiques et les caractères Hébreux, Chinois et Tibétains sera capable d’intuitionner ce «langage cosmique» avec ses lettres énigmatiques.» – Samaël Aun Weor, La Science Divine

La Rune Hagal en tant que H de l’Humain

H

Commençons par étudier les cinq lettres du mot «Human» (Humain); quand nous regardons dans le dictionnaire Babylonien, Nimrods (ceux qui sont gouvernés par leur intellect) expliquent, selon leurs croyances ou leurs connaissance, ce qu’est un humain. Rappelez-vous que la langue Anglaise est ancrée principalement dans la langue Allemande, mais, quand nous observons l’Anglais que nous parlons aujourd’hui, nous trouvons aussi beaucoup de mots Latins et Grecs, et beaucoup de mots d’autres sources aussi.

Comme nous l’avons expliqué précédemment, l’alphabet Runique, que nous appelons le Futhark, est la racine de l’alphabet Hébreu et de nombreux autres alphabets, comme le Latin, l’alphabet que nous utilisons pour écrire de nos jours. Nous avons souvent dit que le mot humain ou l’être lui-même, physiquement parlant, est lié à l’étoile à cinq branches; les cinq pointes correspondant aux cinq lettres du mot human. Les deux jambes, les deux bras, plus la tête sont les cinq pointes de cette étoile lorsqu’elle est ouverte, en relation avec le fameux Homme de Vitruve de Léonard de Vinci.

VitruvianMan

Ainsi, toutes les lettres que nous utilisons en langue Latine ont des sources différentes, mais proviennent principalement du Futhark. Par exemple, la première lettre que nous trouvons dans le mot humain est la lettre H. La lettre H est ce que nous appelons la Rune Hagal dans le Futhark (l’alphabet Runique). Hagal est une Rune que nous pratiquons toujours dans différentes pratiques; c’est une Rune très importante. Hagal est importante parce qu’elle se rapporte aux douze tribus d’Israël, qui sont les archétypes liés à l’être humain véritable. Et bien sûr, nous devons expliquer pourquoi la lettre H est liée à cela: Si vous regardez le Futhark, vous trouverez la Rune Hagal, le H, est écrite de différentes manières. Le plus souvent, elle a la forme d’un X coupé par une ligne horizontale, qui n’est autre que l’étoile à six pointes. C’est ainsi que l’on voit habituellement la Rune Hagal, mais on lui présente aussi trois lignes comme dans ce graphique, comme la lettre H ou la lettre N. Donc, quand on parle de la Rune Hagal, soit de cette façon (étoile à six pointes) soit comme le H ou la lettre N, et quand vous vous renseignez aussi sur le mot humain, vous voyez que le H est au commencement et le N est à la fin; ce qui signifie que l’être humain est lié à deux Rune Hagals. Si nous prenons en compte que lorsque nous nous référons à l’être humain, nous comprenons qu’il s’agit d’un être androgyne, c’est-à-dire masculin-féminin, parce que nous avons les deux polarités de manières différentes, de façons différentes que nous abordons toujours.

Golden_Hagal

Maître Samaël Aun Weor explique dans son livre Magie des Runes, ce qu’est la Rune Hagal (comme montré ici, avec le X coupé par une ligne transversale); Hagal est la même étoile à six branches, symbole que l’on retrouve dans différentes religions. Actuellement, les gens pensent que l’étoile de David est un symbole qui est le patrimoine du Judaïsme… J’allais dire le patrimoine d’Israël, mais en réalité, c’est le patrimoine d’Israël; mais quand nous nous référons à Israël, nous ne nommons aucune race particulière de cette civilisation, mais en effet, nous nous référons aux douze archétypes de Tiphereth, le monde causal, qui sont nommés dans la Bible, les enfants d’Israël.

«Dans le temple, mon frère, reçois la Rune Hagal, l’étoile à six pointes, le souffle divin de la musique sacrée de Dieu. L’Étoile Sacrée brille, avec une lueur ineffable… Tu es entré dans le royaume de la musique… De délicieuses mélodies ineffables retentissent dans les sphères divines de (Tiphereth) le monde causal…» – Volonté Christ par Samaël Aun Weor

La Bible parle des douze tribus de Tiphereth, Israël, qui sont liées à l’étoile à six pointes; l’étoile à six pointes a six creux qui sont féminines et six pointes qui sont masculines. Donc, si vous additionnez les six creux et les six pointes, vous trouverez les douze. En réalité, c’est une étoile de douze pointes, six féminines et six masculines; c’est pourquoi nous avons dit que la Rune Hagal est liée aux douze tribus d’Israël. De plus, vous savez que les douze tribus d’Israël sont liées aux douze signes zodiacaux; nous naissons dans un signe particulier pour recevoir l’influence des forces du zodiaque, ce que nous appelons les douze constellations de la ceinture zodiacale.

Notre âme, notre essence ou Conscience, descend du monde causal et est toujours influencée par les douze constellations, de différentes manières. Bien sûr, le signe que nous avons a plus d’influence sur nous que les autres constellations, mais souvenez-vous, quand nous étudions les douze signes zodiacaux, nous trouvons qu’ils sont liés aux quatre éléments. Chaque élément – la terre, l’air, le feu et l’eau – se rapporte à trois des signes du zodiaque; par exemple, le feu se rapporte au Lion, Sagittaire et Bélier. Nous trouvons trois signes dans chaque élément.

Ainsi donc, voyez ici et comprenez comment ces douze forces sont liées aux quatre éléments et comment un être humain doit être influencé par ce puissant signe Hagal. C’est pourquoi, lorsque nous accomplissons des pratiques et des exercices dans le Gnosticisme, nous nous référons toujours aux éléments et aux forces cosmiques, parce que ces forces descendent dans la terre à travers les éléments, à travers l’atmosphère.

Évidemment, un humain est quelqu’un qui est physiquement, mentalement, psychologiquement, spirituellement en contact avec les forces cosmiques et en est attentif, conscient. La plupart d’entre nous quand nous parlons de cela, nous ne savons réellement pas; c’est pourquoi nous nous réunissons pour entendre des explications sur nos origines.

La Rune Ur, l’Utérus, en tant que le U de l’Humain

U

Ces douze constellations ou archétypes liés au cosmos, à la nature et aux quatre éléments, sont en chacun de nous, synthétisés dans les glandes sexuelles, l’énergie sexuelle. C’est pourquoi notre tradition insiste sur le fait que le travail que nous devons accomplir, la domination que nous devons acquérir, passe à travers l’énergie sexuelle. Tout comme nous nous sommes physiquement développés dans l’utérus de notre mère pendant neuf mois, pour nous exprimer physiquement – dans ce cas, avec la forme d’un humain, parce que physiquement nous avons la forme d’un être humain, bien que nous ne soyons pas humains dans le sens complet du terme, de même l’utérus de notre Mère Divine peut nous faire. Mais pour que nous puissions y parvenir, nous devons comprendre où se trouve cet utérus, nous devons plonger dans ce que le Futhark ou l’alphabet runique nous montre; nous devons suivre la séquence du mot «Humain» à la lettre U, qui se rapporte à la Rune Ur; l’utérus.

L’utérus de la Rune Ur n’est pas l’utérus féminin et physique. Pour naître dans ce monde physique, nous sommes venus à travers l’utérus féminin; nous tous, sans exception. Mais, les hommes et les femmes ont dans leur anatomie un autre utérus. Cet autre utérus est précisément ce que la divinité utilise, ou dirait-on, que notre Monade utilise, pour cristalliser en chacun de nous tout ce que la Rune Hagal ou lettre H nous montre. Cet utérus est la moelle épinière.

Nous insistons toujours sur le fait que l’organe principal dans notre physicalité est la moelle épinière, qui est connectée aux glandes sexuelles.

Rappelez-vous que dans de nombreuses conférences, nous avons expliqué que la moelle épinière, avec le cerveau, est ce que nous appelons le système nerveux central. Le système nerveux central (la moelle épinière et le cerveau) flotte dans cette eau qui, en médecine, s’appelle le liquide céphalo-rachidien. Ainsi, la moelle épinière, qui est cette matrice liée à la lettre U, est précisément l’utérus de Marie.

En Hébreu, qui est un alphabet dérivé du Futhark, si vous voulez prononcer le son de la lettre U, vous utilisez la lettre Vav. Vav est précisément cet utérus où Elohim crée l’humain à sa propre image et ressemblance. Écoutez, de la même manière que l’utérus d’une femme a besoin de l’énergie sexuelle – pour avoir et développer un enfant – de même la moelle épinière a besoin de l’énergie sexuelle d’Elohim pour créer l’être humain, Adam, comme il est appelé dans la Bible, à son image et à sa ressemblance; qui est précisément le point principal de la Genèse.

Rappelez-vous que Elohim (Dieu, en Français) est un mot qui signifie une unité multiple parfaite. Physiquement, psychologiquement et spirituellement parlant, Elohim se rapporte à beaucoup de forces cosmiques et naturelles à l’extérieur et à l’intérieur de nous. Ainsi, pour créer un être humain fait à l’image de Dieu, nous devons également profiter de l’énergie sexuelle, mais l’utérus où cet être se développe est différent; c’est la moelle épinière.

Dans de nombreuses conférences, nous expliquons toujours que lorsqu’on lit le livre de la Genèse, qui est le premier livre de la Bible, il est écrit: «Et Elohim a dit: Que la lumière soit, et la lumière fut.»; «Elohim dit: Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux, et qu’il sépare les eaux des eaux.» «Et Elohim a dit…» etc, etc, etc… répétant toujours le mot, «Et». Pour écrire le mot «et» en Hébreu, nous écrivons simplement la lettre Vav. Ainsi, lorsque nous connaissons la Kabbale et l’Alchimie, nous voyons immédiatement que «et» se réfère à l’utérus spirituel, qui est la moelle épinière, la lettre Vav. Et c’est Elohim qui fait cela, à travers la lettre Vav, parce que c’est la première lettre qui apparaît dans chaque verset; Vav, «et». Il n’est pas écrit de cette façon simplement pour expliquer l’ordre dans lequel Dieu crée, mais pour montrer que Vav est ce dont Elohim a besoin pour créer Adam, l’être humain à son image et ressemblance à l’intérieur de notre utérus, la moelle épinière.

Om_mani-padme_hum

Aum Mani Padme Hum

Tout dans la Genèse a son explication kabbalistique; ainsi, la lettre U est précisément le U de l’Humain, qui en Sanskrit se rapporte au mantra Hum. Pour donner une courte explication ; nous tous, impliqués dans ces études, connaissons le mantra «Aum Mani Padme Hum». Les mots mantriques dont nous écrivons avec des lettres de l’alphabet Latin sont ॐ मणिपद्मे हूँ dans l’alphabet Sanskrit et aussi ཨོཾ་མ་ཎི་པདྨེ་ཧཱུྂ༔ dans l’alphabet Tibétain, tous ont la même racine, la même source. Ainsi, Hum qui est à la toute fin du mantra – Aum Mani Padme Hum – est l’esprit de אל El planant sur le הים Ha’Ym, les eaux. Hum, l’esprit, est également dans la graine. Quand nous parlons de «la graine», nous parlons de la force sexuelle, de la graine, du sel, qui est dans Ha’Ym, les eaux, les fluides de nos organes génitaux.

Donc, vous voyez comment tout est expliqué dans le même mot quand nous méditons et analysons, en connaissant les alphabets. C’est pourquoi un véritable et sérieux Gnostique doit connaître, par coeur, l’alphabet kabbalistique, qui a vingt-deux lettres et le Futhark, qui est la source de cet alphabet; pour associer, comprendre et saisir, ésotériquement, le sens du mot; dans ce cas, «humain».

Quand nous étudions cela et que nous nous étendons dans cette explication, dans cette compréhension, nous comprenons vraiment que nous sommes loin, très loin d’être ce que ce mot humain nous dit et ce que nous pensons être. Par exemple, dans différents endroits, nous entendons; «Mais Dieu nous a créé à son image». Ils supposent qu’ils sont déjà des êtres humains; c’est ridicule.

En Hébreu, Dieu ou Dieux s’appelle Elohim; ainsi, Dieu est Dieux, une unité multiple parfaite, que nous devons étudier. Si nous étudions les jours du livre de la Genèse, nous trouvons que l’être humain, qui dans la Bible, en Hébreu, s’appelle Adam, a été fait homme-femme, à l’image et à la ressemblance d’Elohim. Et, quel jour cet Adam Hébreu a-t-il été fabriqué? Rappelez-vous qu’il y a sept jours de création… alors, quel jour est-ce que Dieu a fait Adam à son image et à sa ressemblance? La réponse est au sixième jour. Quand nous connaissons l’alphabet Hébreu, nous savons que la sixième lettre de l’alphabet Hébreu est la lettre Vav, qui représente alchimiquement la moelle épininière. Cela nous montre très clairement qu’Elohim a créé Adam, l’être humain dans la lettre Vav.

La lettre Vav est juste une ligne verticale, avec l’extrémité de la ligne étant plus large que le fond; ainsi, caché sous la forme de la lettre Vav, se trouve le symbole du cerveau et de la moelle épinière. Quand nous écrivons le mot «Vav» en Hébreu, nous l’écrivons avec deux Vavs; Vav-Vav. Il n’y a pas de voyelles dans l’alphabet Hébreu, donc nous l’écrivons simplement avec deux Vavs. Ces deux sont ce que le livre de la Genèse appelle le homme-femme, les deux polarités; c’est pourquoi Adam a été créé le sixième jour, dans l’utérus, la sixième lettre, Vav.

C’est précisément ce que j’analysais et comprenais quand je venais ici dans l’avion; J’ai dit, ce sera bien d’expliquer aux étudiants, afin qu’ils comprennent mieux l’origine et la signification du mot humain. Cette lettre U du mot humain est la Rune Ur, la lettre Vav, l’utérus, dont nous devons nous soucier, parce que dans la moelle épinière – qui en Sanskrit est nommée Sushumna- est l’endroit où l’énergie du Saint-Esprit (Kundalini) doit s’élever. C’est dans cet utérus, dans ce Vav, dans cette Rune Ur, que les sept chakras principaux que le livre de l’Apocalypse appelle les sept églises doivent se développer, pour que nous puissions avoir les sept sens de la Conscience, de l’âme. La lettre Vav, le U de l’humain est également liée à l’Arbre de Vie.

Connaissez-vous l’Arbre de Vie? Y a-t-il quelqu’un ici qui ne connaisse pas l’Arbre de Vie, ce symbole cryptique avec dix sphères ou sephiroth? Vous le savez tous, n’est-ce pas? D’accord, sur l’Arbre de Vie, nous trouvons trois Vav ou trois piliers, trois colonnes, parce que nous avons la moelle épinière dans notre colonne vertébrale… mais connaissez-vous le caducée de Mercure? Le caducée de Mercure est la même colonne; la colonne vertébrale, avec les deux serpents. En fait, il est bon de dire qu’au début, le symbole du caducée de Mercure était représenté avec trois serpents; le caducée au milieu étant le troisième.

Le Caducée de Mercure ou נחש הנחשת le Nachash Nachashoth

NachashNachashoth

En Hébreu, ces trois piliers, serpents ou colonnes sont appelés נחש הנחשת le Nachash Nachashoth, et en Sanskrit Sushumna, Ida et Pingala; les colonnes centrale, gauche et droite respectivement. Ida, Pingala et Sushumna sont précisément trois Vavs, trois systèmes nerveux, à savoir, Parasympathique, Grand Sympathique et Système Nerveux Central, que notre ego, notre animalité, notre bestialité utilise pour satisfaire les appétits sensuels de la chair. Chaque système nerveux est une lettre Vav, qui est la sixième lettre de l’alphabet kabbalistique.

Maintenant, c’est très important de savoir; afin que nous puissions apprendre à plonger dans l’alphabet Hébreu, dans ce qui est caché dans des clés dans la bible, de sorte que nous puissions découvrir les conseils contenus à l’intérieur pour que nous puissions devenir un être humain dans Tiphereth, la sixième sephirah.

Le haut de la lettre Vav est une lettre Iod, et représente le cerveau. En ce qui concerne les systèmes nerveux gauche et droit, le cerveau est «croisé». L’hémisphère gauche contrôle le côté droit du corps et l’hémisphère droit contrôle la gauche. Ce que nous percevons avec l’hémisphère gauche, nous effectuons avec la main droite et vice-versa. Binah ; entendre, comprendre, former, parler, lire, écrire, et toutes les activités sensuelles habituelles instinctives se rapportent à l’hémisphère gauche. Chokmah ; l’imagination, l’expression artistique, et une fonction mentale saine, créative et supérieure, se rapportent à l’hémisphère droit, elle est aussi associée à la rétention des impressions sensorielles, aux rêveries et aux fantasmes, aux sauts intuitifs et à la capacité de synthétiser. Kether, le lobe frontal contrôle les activités intellectuelles, le tronc cérébral, au fond du cerveau, relie le cerveau à la moelle épinière. Il comprend le mésencéphale, le pont et la moelle, où nous pouvons développer les différents niveaux de conscience. Malheureusement, la tête de tous ces trois systèmes nerveux est contrôlée par le mental, la bête, notre ego, notre animalité.

«Et il (la bête) fait que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et liés, reçoivent une marque dans leur main droite (qui se connecte à l’hémisphère gauche), ou dans leurs fronts (lobe frontal): Et que nul ne puisse acheter ou vendre, sauf celui qui avait la marque, ou le nom de la bête, ou le nombre de son nom. Ici se trouve la sagesse. Que celui qui a de l’entendement compte le nombre de la bête; car c’est le nombre d’un homme (Tiphereth, Adam); et son nombre est six cent soixante-six.» – Apocalypse 13: 16, 17, 18

Après la lettre Vav, vient la lettre זין Zayin. La lettre ז Zayin est exactement comme la lettre ו Vav ; la seule différence est que la lettre ז Zayin dissèque la lettre Iod qui se trouve au sommet exactement au milieu (par opposition au ו Vav, qui se joint au Iod en haut sur un bord.)

D’où vient ce Zayin? Le Zayin se rapporte aux organes génitaux, au côté inférieur gauche de l’Arbre de Vie et à notre colonne vertébrale. Elle vient après la sixième parce que c’est la septième lettre; c’est une représentation du septième jour dans le livre de la Genèse. Quel jour a été créée la femme? Elle a été créée le septième jour. L’homme (Adam) représente l’homme-femme qui a été créé avec deux Vavs – le sixième jour – a été endormir par Elohim, et puis de cet Adam, Elohim a extrait l’un des deux Vavs, la femme. Mais la femme est différente. c’est un autre Vav, mais avec une grosse différence, évidemment, c’est une Zayin. C’est une autre colonne; ce qui signifie que d’Adam (homme-femme) a été pris une polarité sexuelle et de cela a été fait une autre physicalité, exactement avec une autre colonne, avec les mêmes trois forces en elle. Les trois polarités dont nous parlons sont ce que dans le Christianisme sont appelés Père, Fils et Saint-Esprit et on leur donne beaucoup d’autres noms dans différentes religions. Ces forces sont liées à la colonne vertébrale; Ida, Pingala et Sushumna. Ida, Pingala et Sushumna sont dans l’homme et la femme, mais évidemment Zayin l’a dans la manière féminine; quand nous voyons la colonne vertébrale d’une femme, nous voyons qu’elle contient exactement les mêmes forces que l’homme (Ida et Pingala), mais d’une manière complètement différente. Alors, voyez-vous la beauté de la création ici?

Eve

ז Zain

Le septième, est ce que nous appelons le Sabbath, qui est זין Zayin, le septième jour, les organes génitaux. À propos de ןין Zayin, le Sabbath, il est écrit dans la Bible:

«Et le septième jour, Elohim termina son travail qu’il avait fait; et il s’est reposé sur (זין Zayin) le septième jour de tout son travail qu’il avait fait. Et Elohim bénit (ןין Zayin) le septième jour, et le sanctifia: parce que c’était en lui (ןין Zayin) qu’il s’était reposé de toute son œuvre qu’Elohim avait créée et faite.» – Genèse 2: 2, 3

Ainsi, la lettre U, qui est la colonne vertébrale, implique beaucoup; cela pour que vous soyez réellement un humain, vous devez avoir les deux polarités en vous et les trois forces de votre colonne vertébrale actives, en relation avec la Rune Hagal, qui est une étoile à six pointes et qui se rapporte aux douze constellations, les douze tribus d’Israël, qui est aussi l’unité multiple parfaite. Alors, voici la phrase; s’appeler Israélite, c’est s’appeler un humain – kabbalistiquement et alchimiquement. C’est pourquoi il y a beaucoup de confusion parmi les ignorants qui lisent la Bible littéralement, pensant que les vrais Israélites sont au Moyen-Orient. Bien sûr, quand ils lisent littéralement la Bible, ou l’un des livres sacrés de l’Alchimie ou de la Kabbale, ils commencent à se qualifier comme de vrais êtres humains, de vrais hommes et pensent que le reste de l’humanité n’est que des animaux… mais en réalité, nous tous sont des animaux. Devenir un véritable Israélite, un véritable être humain, est un travail long et difficile; comme nous l’avons vu en étudiant simplement les deux premières lettres du mot «humain».

Nous avons déjà donné beaucoup de conférences sur le sujet de la colonne vertébrale, donc je ne veux pas aller trop loin dans ce sujet, mais juste pour y toucher un peu; pour nous, les Gnostiques, la moelle épinière, le cerveau et les organes sexuels sont les choses les plus importantes. Comme nous le voyons, ces trois aspects sont synthétisés dans les deux polarités homme-femme. Dans les physicalités masculine ou féminine il y a deux types d’eau; les eaux supérieures ou les fluides cérébraux et les eaux inférieures ou les fluides génitaux, ce sont les fluides sexuels masculin-feminin en nous, les deux polarités sexuelles. Ces deux polarités sexuelles en nous, le masculin-féminin sont expliquées de différentes manières, de différents niveaux et c’est ce que nous devons analyser et comprendre. Kabbalistiquement, il est écrit:

«Un grand poisson (lettre Nun) venant de la gauche (pilier de l’Arbre de Vie) nage dans tous ces cours d’eau pour les empoisonner et les corrompre, ses écailles sont en acier, de sa bouche sort une flamme sinistre et sa langue est comme une épée tranchante, qui a pour but de pénétrer dans le sanctuaire du grand océan pour le polluer et le souiller, éteindre ainsi la lumière et faire geler les eaux, et le grand système d’eau circulatoire peut cesser de fonctionner.

«La signification occulte de ce mystère est exprimée dans les mots de l’Ecriture: «Et (ו Vav) le serpent (le système nerveux) était plus subtil que n’importe quelle bête du champ que Jehovah-Elohim avait fait» (Genèse 3: 1). Ce serpent méchant (système nerveux parasympathique) souhaitait accomplir son but en corrigeant d’abord (à travers les sens physiques) les ruisselets (le fluide génital) en-bas et en les rendant impurs et amers, de sorte à refluer vers le grand océan (le cerveau). C’est pourquoi il (ןין Zayin) a d’abord séduit Adam (le cerveau, à travers l’orgasme physique sexuel) et a apporté la mort dans le monde (spirituel) et est entrée dans (Tiphereth) le cœur d’Adam du côté gauche.

«Il y a cependant un autre serpent (système nerveux) qui vient de la droite (lié à la mauvaise transformation des impressions sensorielles, rêverie et fantasmes). Ces deux serpents sont ceux qui sont étroitement attachés à Adam (le cerveau) au cours de sa vie (le liquide céphalo-rachidien et le liquide génital), comme le dit l’Écriture, «de toutes les bêtes des champs que Jehovah-Elohim a fait», ces deux sont les plus rusés, astucieux et subtils pour tenter et détruire Adam (le cerveau).» – Zohar

Les gens demandent, pourquoi pratiquons-nous toujours la Rune Hagal? Parce que nous avons besoin de l’aide des éléments; nous avons besoin de l’aide des constellations, nous avons besoin que les forces du cosmos pénètrent en nous. À travers ces pratiques que nous faisons, les énergies qui entrent en nous sont transformées par notre métabolisme et sont stockées dans notre cerveau et nos glandes sexuelles. Évidemment, si notre corps est polarisé dans l’aspect féminin, nous stockons l’énergie à la manière féminine et, si notre corps est masculin, à la manière masculine. C’est la raison pour laquelle la coopération sexuelle est indispensable; afin de créer l’humain dans cet utérus divin (la Rune Ur, le Vav), nous avons besoin des deux pôles de l’énergie sexuelle, unis, afin de procréer de la même manière que les Elohim. Si nous accomplissons l’acte sexuel et atteignons l’orgasme, comme le font les bêtes, ce que nous obtiendrons de ce genre d’acte sexuel est un enfant; tout comme le corps physique de chacun de nous, qui a nos parents physiques avons été créés par l’orgasme de cette façon. Mais, quand nous connaissons cette doctrine, nous ne sommes pas intéressés à créer plus d’enfants – c’est une belle chose d’avoir des enfants – mais nous sommes plus intéressés à créer un enfant de Dieu à l’intérieur de nous.

Créer un enfant de Dieu, devenir enfants de Dieu, n’est pas facile; cela implique beaucoup de volonté. La volonté, parce que pour laisser le niveau animal et entrer dans le niveau humain, qui est d’absorber la lumière du sexe et de la stocker dans la moelle épinière, demande beaucoup de patience. C’est pourquoi il est écrit «dans la patience vous posséderez vos âmes»; parce que ces éléments que nous appelons archétypes ou tribus d’Israël, sont les parties de notre âme qui sont là dans la galaxie, dans un état de potentialité. Ces archétypes descendent à travers les pratiques que nous pratiquons et si nous les absorbons, si nous savons comment, alors cet être humain, fait à l’image et à la ressemblance d’Elohim, apparaîtra finalement, à travers de nombreuses initiations… alors nous comprendrons comment devenir un être humain.

Bien sûr, toutes ces choses dont nous parlons ici nécessitent des explications approfondies pour bien comprendre, mais pour l’instant, nous ne faisons que les toucher afin que vous puissiez comprendre les pratiques que nous pratiquons. Ces pratiques se rapportent toujours à la moelle épinière et l’union de l’homme et de la femme; Zayin זין représente aussi la femme et l’un des dix commandements enseignés par Moïse dit:

«Garde (Zayin זין) le jour du Sabbath pour le sanctifier, comme Jehovah ton Elohim t’a ordonné. Six jours tu travailleras (sexuellement) et tu feras tout ton travail (alchimique): Et (Zayin זין) le septième jour (les organes génitaux) est le Sabbath de Jehovah ton Elohim…» – Deutéronome 5: 12-14

Les femmes ont dit: «Eh bien, nous devrions nous garder saintes.» Mais il y a un autre mystère ici.

Theomertmalogos1

Les sept jours de la Genèse, quand ils sont accomplis en nous par le Theomertmalogos, sont liés aux sept Sephiroth inférieurs de l’Arbre de Vie ; en comptant à partir de Chesed, qui est la première sephirah sous le premier triangle de l’Arbre de Vie ; à Geburah, la seconde; Tiphereth, la troisième; Netzach, la quatrième; Hod, la cinquième; Yesod, la sixième et Malkuth, la septième. Qu’est-ce que Malkuth? C’est notre corps physique, et bien sûr, il est aussi lié à la terre. Macrocosmiquement, Malkuth est le plan physique, mais en nous (microcosmiquement) c’est notre corps physique; c’est pourquoi nous avons expliqué la division des sexes, parce que lorsque nous expliquons les deux polarités et comment Elohim prend Eve à partir d’Adam, c’est parce qu’Eve est à l’intérieur d’Adam. Ainsi, quand Eve est extraite d’Adam, alors nous trouvons la femme et l’homme dans Malkuth ; les deux polarités. Quand la Bible parle du septième corps, le septième jour, il s’agit de notre physicalité, de la femme, et aussi de nos organes créatifs, ici-bas; c’est le septième.

Ainsi, «garder le Sabbath saint», c’est-à-dire que nous devons garder nos organes génitaux et notre physicalité saints. C’est pourquoi dans de nombreuses religions, la première chose qu’ils apprennent est de savoir comment garder leurs organes génitaux et leur physicalité saints. Nous ne parlons pas de la nécessité de garder notre Corps Astral saint, ou notre Corps Mental saint, parce que nous n’avons pas les Corps Astral et Mental Solaires. Éventuellement, nous allons les créer, si nous utilisons la moelle épinière, qui s’appelle alchimiquement dans le corps physique «la cheminée du laboratoire».

Au Moyen Age, on parlait beaucoup du «laboratoire de l’alchimiste» et beaucoup de gens qui lisaient les clés de l’Alchimie au Moyen Age cherchaient tous les instruments pour faire ce laboratoire. Pendant ce temps, ils ne savaient pas qu’ils marchaient avec eux depuis qu’ils étaient enfants; que le laboratoire qu’ils voulaient faire était leur physicalité même. À la fin de nombreuses années de recherche et de recherche, de nombreux alchimistes réalisèrent cela et dirent: «Oh, le laboratoire est mon corps physique.» Ici vous recevez directement cette doctrine, pour ne pas perdre du temps; vous n’avez pas besoin de construire un laboratoire, vous l’avez déjà. Notre physicalité reçoit et donne de l’énergie, nous avons beaucoup de forces dans notre corps. Si vous savez comment utiliser ces forces, alors vous allez construire l’être humain qui est nommé de différentes façons; vous devez apprendre à utiliser votre cheminée, qui est votre moelle épinière.

Ainsi, vous voyez les merveilles de cette lettre U du mot humain? C’est le même U au début et à la fin de «Aum Mani Padme Hum».

La Rune Hagal en tant que le N de l’Humain

N

Maintenant, le N qui est à la toute fin du mot Humain, est la lettre Nun de la Kabbale, Nun en lettres Latines est écrit avec un U et deux lettres Ns. Nous constatons également qu’une Nun (Nonne) est membre d’une communauté religieuse de femmes qui essaie de rendre son corps saint. Au Moyen Age, ceux qui ont découvert les mystères de l’Alchimie étaient des moines et des nonnes, et ils se mariaient en privé et en secret, afin de travailler avec la lettre Nun, qui signifie poisson en Araméen et se rapporte au spermatozoïde et à l’ovule que nous avons dans les organes sexuels. C’est pourquoi la lettre N est à la toute fin du mot humain parce que les forces qui viennent du Hagal ou H, en-haut, sont transformées et finalement synthétisées dans l’énergie sexuelle et sont appelées le spermatozoïde et l’ovule; c’est le Nun. C’est pourquoi dans l’alphabet Hébreu il y a deux types de Nun ; le Nun normal et le Nun final, pour spécifier la dualité. C’est aussi pourquoi le mot humain a le N à la fin, qui montre les trois forces. Ces trois forces sont représentées par le premier triangle de l’Arbre de Vie : Kether, Chokmah, Binah ; Père, Fils, Saint-Esprit; Brahma, Vishnu, Shiva et beaucoup d’autres noms dans différentes traditions religieuses. Donc, vous le voyez bien? Ce n’est pas compliqué pour nous de comprendre ce que cache le mot humain.

La Rune Man en tant que le M de l’Humain

M

Ce matin nous avons fait la Rune Man et nous avons expliqué que la Rune Man se rapporte à la façon dont nous invoquons les forces cosmiques que nous appelons le Christ Cosmique, à travers les trois Vavs, ou forces que nous avons que nous appelons Ida, Pingala et Sushumna; la moelle épinière et les deux polarités. C’est la Rune Man. C’est pourquoi la Rune Man est très importante, pour que nous devenions ce que nous appelons en Anglais, un Man (Homme). Ce mot, «man», vient des mots Sanskrits «Manu», «Manas» et «Mani». Un Manu est une personne dont Manas (Mental) est un Mani (un Joyau) אמן Amen.

«Mani signife Joyau, symbolise le facteur de la méthode – l’intention altruiste de devenir illuminé, la compassion et l’amour.» – Dalaï Lama

Ainsi, Manu, Manas, Mani sont des mots liés à toutes ces forces, c’est pourquoi dans les livres du Maître Samaël Aun Weor nous trouvons le mot Manvantara qui est enraciné dans Manu-Van-Tara, ou la période de Manu, le période d’un véritable homme. Maître Samael dit dans ses livres que le fondateur de cette race racine, la race Aryenne, était le Manu-Vais-Vasvata, et juste en disant Manu, nous comprenons qu’il signifie un véritable humain. De ce Manu nous trouvons le mot Man, que je répète, est lié à Manas, le mental; quelqu’un qui développe un raisonnement objectif, c’est le Manas que nous voulons développer. De nos jours, tout le monde a un raisonnement subjectif, une sorte de raisonnement logique très superficiel, très subjectif.

En parlant de cela, il me vient à l’esprit quelque chose que je dois dire à ce sujet, parce que cela va directement à l’essentiel. Il y a beaucoup d’intellectuels qui s’appellent eux-mêmes athées et ils disent qu’ils ne croient pas en Dieu, parce qu’ils ne voient pas Dieu et n’ont aucune preuve de Dieu. À ceci je dis, ils ont raison parce qu’il y a beaucoup de gens qui croient en Dieu, mais n’ont aucune preuve de Dieu ; en effet, avoir la preuve de Dieu c’est d’être un Manu et ils n’ont pas ça. Ces gens discutaient de l’origine de l’univers et que c’était le big bang et qu’une autre personne religieuse demandait à ces athées, «Eh bien pouvez-vous m’expliquer d’où est venue cette explosion qui a créé l’univers appelé le big bang? Qu’y avait-il avant? Rien? Mais d’où cette explosion est-elle venue tout à coup? Comment cette explosion est-elle venue de rien? Comment pouvez-vous expliquer rien? C’est impossible.» J’analysais cela, et ce que dit l’athée est vrai, mais il ne le sait pas; il ne sait pas de quoi il parle, parce que rien dans la Kabbale c’est l’Ain, le néant, mais ils pensent que le néant n’est rien. C’est quelque chose. On l’appelle le rien ou le néant parce que ce n’est pas de l’énergie, ce n’est pas de la matière. Cet univers dans lequel nous vivons, où nous trouvons des millions de galaxies faites de matière et d’antimatière et d’énergie, tout cela a émergé du néant; mais ce néant ne signifie pas que c’est rien, cela veut dire que c’est quelque chose que nous ne connaissons pas, cet endroit d’où l’énergie et la matière émergent.

Si nous devions nous aventurer dans le néant, nous transformer en un véritable être humain (qui à ce niveau est appelé un Paramarthasatya, un habitant de l’Ain) alors nous connaîtrons, «Oh, maintenant je sais ce qu’est ce néant.» Mais, dans le niveau où nous sommes, nous ne pouvons que spéculer.

Ainsi, cet athée et le religieux discutaient de ces questions, et l’athée disait que Dieu n’existe pas, mais seulement le néant et je me disais qu’il avait raison, parce que le rien est au-delà des Dieux; même les Elohim ont émergé du néant. Mais qu’est-ce que ce néant? Maître Samael dit que c’est Aelohim; ce qui signifie, «pas Elohim», parce que placer le A devant Elohim, cela signifie sans – sans-Elohim, au-delà des Elohim.

Mais, pour conclure; dans ce débat télévisé entre l’athée et la personne religieuse, à la fin, les deux étaient confus et j’aimais regarder cela, et je me suis dit, d’accord, ils basent simplement ce qu’ils savent dans les croyances; aucun d’entre eux – ni la personne religieuse, ni l’athée – ne développaient rien en eux-mêmes spirituellement, juste des croyances et des théories. Leur terre, Malkuth, la physicalité dans les deux, comme il est écrit dans le livre de la Genèse, était vide et sans forme. Et, si notre terre (notre physicalité) est vide et sans forme, où est alors la lumière? «L’obscurité était sur la surface de l’abîme.» Donc, nous devons d’abord faire de la lumière, afin de comprendre de quoi nous parlons.

Les gens qui parlent de Dieu et disent: «Je ne crois pas en Dieu, je suis athée», quand quelqu’un vient à moi et dit cela, je dis: «Eh bien, vous êtes athée grâce à Dieu parce que le théiste veut dire Dieu et vous êtes athée, vous utilisez le mot mais vous êtes athée grâce à théiste, à Dieu.» Personne ne peut être athée sans Dieu. Nier l’existence de Dieu, c’est vraiment montrer que vous ne savez rien.

Ici, dans cette tradition, quand nous pratiquons sérieusement, peu à peu la notion de ce que nous appelons Dieu, ou Elohim, entre dans notre Conscience. Au fur que cela arrive, nous réalisons que pour que les gens comprennent ces choses, ils doivent se développer, pratiquer, absorber la lumière, parce que c’est la première chose que le livre de la Genèse déclare; «Et Elohim a dit que la lumière soit, et la lumière fut.» Après avoir développé la lumière, nous pouvons voir, mais dans l’obscurité, nous ne pouvons rien voir.

Tout cela renvoie à ce dont nous parlons; Manas. Manas est le mental; quand nous avons Manas subjectif, ce que nous appelons le raisonnement subjectif, nous ne pouvons rien savoir de ce que nous appelons Dieu ; c’est seulement si nous développons un raisonnement objectif que nous pouvons avoir une connaissance de Dieu.

Ainsi, le véritable être humain est un Être qui a un raisonnement objectif (Manas objectif), mais qui ne se développe que lorsque nous savons comment transmuter l’énergie sexuelle et passer à travers des initiations. Avant cela, nous pouvons parler de croyances ou de non-croyances et nous pouvons tomber dans la confusion, pensant que simplement en croyant en cela ou en y croyant, nous allons acquérir ce niveau; il y a plusieurs niveaux.

Lorsque nous parlons de Manu, Manas, Mani, observez que ces mots commencent par la lettre M et que tous ont le Nun (poisson) à l’intérieur. La lettre Mem, dans la Kabbale, est le symbole de l’eau. Maître Samaël Aun Weor a déclaré que pour que le Prana, la lumière solaire puisse entrer dans n’importe quelle planète, cette planète a besoin d’eau; sans eau le Prana, la lumière solaire ne développerait aucune vie, ne développerait aucun Nun (poisson), et la preuve de cela est ici sur notre planète Terre. Malheureusement, nous avons pollué l’eau ici, mais elle va être nettoyée.

La planète sur laquelle nous vivons a des océans, des lacs, des rivières, qui est le Mem et dans notre physicalité, nous avons des eaux, des fluides. Quel pourcentage est notre eau physique? 70 pour cent, ou quelque chose comme ça? Nous sommes plus d’eau que tout. Mais, quand on parle de l’atmosphère, il y a de l’eau là aussi, n’est-ce pas? La preuve de cela est évidente en ce moment; il pleut un peu dehors et l’eau vient des nuages. Ainsi, nous avons de l’eau dans l’atmosphère en-haut, et de l’eau en-bas (les fleuves, les océans, les lacs, etc.); physiquement, nous avons aussi ces deux types d’eau. Les eaux qui sont en-haut, en nous, sont ces eaux ou ces fluides sur lesquels flottent les vaisseaux cérébro-spinaux; les eaux en-bas sont les fluides sexuels, qui sont toujours associés à la mer, à l’océan, aux fleuves. C’est pourquoi le livre de la Genèse, au septième jour, parle des fleuves d’Éden, mais pas seulement au septième jour; il y a de l’eau dans tous les jours de la Genèse. Par exemple, la genèse commence avec l’esprit de Dieu flottant au-dessus de la surface des eaux et l’eau créait la vie, etc. C’est l’Alchimie, c’est la lettre Mem de Man ou de l’Humain.

La Rune Ar en tant que le A de l’Humain

A

«AR, dans la langue originale, signifie SOLEIL. C’est de là que IRAO, ARISTO, ARIAL vient. En tant que standard, elle libère une partie de la terre pour nous. Maintenant, cette Rune dans la langue originale a été appelée ARA, qui est l’autre nom par lequel elle est connu: ARA signifie ALTAR: sur cet Altar (autel) on offre des sacrifices et c’est une petite pierre qui repose directement sur l’Altar (autel) même où est déposé le Calice.» – Huiracocha

La lettre A, Aleph Hébreu ; c’est une très belle lettre. A ou Aleph est un symbole de précisément des deux eaux dont nous parlons ici. Nous avons expliqué que la lettre Aleph est écrite de cette manière; la colonne vertébrale (Vav) avec deux Iods de chaque côté. C’est ainsi que s’écrit la forme de la lettre Aleph, la première lettre de l’alphabet Hébreu.

La lettre Iod symbolise, ce que nous appelons en Sanskrit Prana, le potentiel Shakti dans les eaux. Donc, comme vous le voyez, quand nous faisons les pratiques des Runes, nous absorbons le potentiel de Prana ou Shakti qui est la lumière solaire qui a été placée dans l’atmosphère pendant la journée. Lorsque nous transmutons l’énergie sexuelle, nous absorbons le potentiel de Prana ou Shakti des fluides sexuels. C’est le symbole de la lettre Aleph ; parce que nous avons des fluides dans le cerveau (les fluides cérébro-spinaux) et des fluides dans notre sexe (les eaux sexuelles) et ils sont séparés par (Vav) le firmament, la colonne vertébrale.

«Et (Vav) Elohim a dit, Qu’il y ait un (Vav) firmament au milieu des eaux, et qu’il sépare les eaux des eaux. Et Elohim fit le firmament (Vav), et sépara les eaux qui étaient sous (Vav) le firmament des eaux qui étaient sur (Vav) le firmament: et il en fut ainsi.» – Genèse 1: 6, 7

Ainsi, un véritable humain doit avoir ces deux eaux en activité (les eaux en-haut et les eaux en-bas) afin d’être en contact avec les forces du cosmos et de la nature. En dehors de la planète Terre, qu’appelons-nous les eaux supérieures? Nous les appelons l’Akasha, le Tattva Akasha, qui est cette substance qui imprègne l’espace, une eau plus subtile, dont le potentiel Shakti est Prana. Les eaux en-haut se rapportent à notre liquide céphalo-rachidien et l’eau en-bas à notre fluide génital, tous deux contiennent l’Akasha et le Prana. Quiconque transmute leurs forces sexuelles de leurs eaux, transmute le potentiel de Prana ou Shakti dans leur Vav, leur colonne vertébrale et fortifie leur cerveau. De tels individus alchimistes ont plus de sens et nourrissent ces sens avec le Prana de leurs eaux supérieures et inférieures, dans leur lettre Vav ou système nerveux central; les alchimistes représentent le mot humain dont nous parlons ici.

AUM

AUM

Comme nous l’avons appris, la lettre H et la lettre N sont liées à la Rune Hagal. Nous trouvons cachés entre ces deux Hagals, les lettres U-M-A, qui forment ensemble le mot ou mantra Aum. Aum est un mantra sacré dans l’Hindouisme. Il est écrit Aum, mais vous le prononcez OM; vous unissez les sons A et U et faites un son O. Vous devez le prononcer, OOOMMMMM. Il est écrit avec A et U, mais réellement la voyelle O est unie à A et à U, parce que Aleph est les eaux en-haut et en-bas; le U est l’utérus spirituel, la moelle épinière; le M est les eaux, donc encore une fois nous travaillons avec les eaux. Aum implique la manière dont ce qui est divin travaille dans le cosmos et dans la nature. Parmi les 72 noms kabbalistiques de Dieuאום Aum est l’un d’entre eux. Ainsi, si vous dites: «Je suis un humain», vous dites: «Aum אום ॐ travaille à travers moi».

Quand nous recevons ces instructions – c’est-à-dire quand nous apprenons à méditer, comment nous développer, être conscient ici et maintenant – c’est pour que nous en soyons conscients, les forces d’Aum venant d’en haut à notre corps. C’est un travail difficile ; atteindre ce niveau n’est pas facile. Donc, c’est un être humain.

Il y a beaucoup d’êtres dans Malkuth, la terre, à différents niveaux, qui sont des êtres complets. Par exemple, quand nous voyons un lion, pour qu’un lion soit un lion, il a besoin de nombreux attributs, de nombreux éléments pour être un lion. Si nous étudions ce lion physiquement, psychologiquement, mentalement, nous découvrons que le lion ne raisonne pas parce qu’il est un animal irrationnel, mais il a un esprit, tout comme nous avons un esprit. Ce lion a tout ce dont il a besoin pour être un lion. Et, si vous investiguez sur un ours, il a tout ce dont il a besoin pour être un ours. Tout animal est le même; tout animal est un être complet, en tant qu’animal. Ils sont ce que la Genèse appelle (נפש חיה Nephesh Chaiah) des âmes vivantes.

Ainsi, quand quelqu’un dit «Je suis un être humain», ils insinuent qu’ils sont un être qui a tous les attributs d’être humain. Ces attributs sont les archétypes d’Israël que la Genèse, au septième jour, appelle «la poussière de la terre» avec laquelle Jehovah Elohim a formé Adam, le véritable être humain.

William_Blake_adam

«Et Jehovah Elohim forma Adam, de la poussière de la terre, et souffla dans ses narines le souffle de la vie; et Adam est devenu une âme vivante (נפש חיה Nephesh Chaiah).» – Genèse 2: 7

Donc, réellement, il est important de ne jamais affirmer que nous sommes des êtres humains. Parfois nous nous référons à des gens avec le mot «être humain», par courtoisie, mais nous savons très bien que nous ne le sommes pas; c’est pourquoi nous sommes dans ces études, parce que nous voulons être cela, ce que la Bible explique très bien comme Adam étant fait à l’image et à la ressemblance d’Elohim.

Si vous méditez et regardez à l’intérieur de vous, observez les images qui se manifestent dans votre mental, vous verrez très clairement que ces images mentales ne sont pas Elohim.

«Tu n’auras aucun autre Elohim devant moi. Tu ne feras aucune image taillée, aucune ressemblance avec quelque chose qui soit dans les cieux, au-dessus, ou qui soit dans la terre, ou dans les eaux sous la terre.» – Deutéronome 5: 7, 8

Maître Samaël Aun Weor nous disait qu’il a atteint un niveau où son mental était toujours calme. Il a dit par exemple, «pour que vous puissiez entrer dans le Samadhi, vous devez faire beaucoup de travail et finalement votre Conscience laissera votre physicalité, votre mental, vos émotions, et entrer dans ce niveau de l’univers où il n’y a pas de pensée; c’est ce qu’on appelle Samadhi. Là, vous expérimentez quelque chose au-delà du mental. Alors il a dit, «Mais laissez-moi vous dire, je suis dans cet état tout le temps; mon mental ne me dérange pas avec des images subjectives. Et, si par hasard je capture quelque chose qui me dérange dans mon mental, je vais immédiatement méditer là-dessus, pour voir s’il y a quelque chose qui ne va pas dans mon mental. Je n’ai jamais mis mon mental en activité; c’est seulement quand j’enseigne que j’utilise mon mental, parce que le mental n’est qu’un instrument que j’utilise pour enseigner, pour écrire mes livres, c’est juste un instrument. Désolé de vous le dire, mais votre mental vous utilise. J’utilise mon mental, mais votre mental vous utilise.» Et c’est comme ça avec nous tous. Nous avons beaucoup d’egos, qui sont des mentals, des images plurielles. Vous êtes en ce sens des adorateurs d’idoles.

Séquentiellement, se référant au mantra Aum Mani Padme Hum; Padme, en Sanskrit, signifie fleur de lotus. En d’autres termes, un être humain est une fleur de lotus. C’est pourquoi les chakras sont symbolisés par des fleurs de lotus, parce que c’est ce qu’est un être, un lotus ouvert, un Padme. Donc Aum Mani Padme Hum est un être humain, en synthèse.

Maintenant vous voyez la nécessité d’utiliser des mantras, des mots, des prières, parce que tous sont dérivés de la première lettre H qui est la Rune Hagal. Selon le Futhark, toutes les lettres dérivent de Hagal. Quand vous effectuez la Rune Hagal comme nous le faisons ici, vous trouvez toutes les lettres ou Runes qui s’y rapportent. C’est donc l’importance de la pratique des Runes, car avec la physicalité nous avons les moyens d’imiter toutes les lettres du Futhark sacré. Et, en effet, non seulement de cette façon, car «Au commencement était la parole et la parole était avec Dieu et la parole était Dieu.» Ainsi, l’alphabet sacré est important et c’est pourquoi toute prière, dans n’importe quelle langue – mais surtout dans une langue qui n’est pas aussi dégénérée que notre langue Française – Hébreu, Latin, Grec, Sanskrit, n’importe quel mantra dans ces langues qui nous aide est bon. Nous ne discriminons pas. C’est pourquoi tout cela est si important.

Question: Quand vous parlez de notre langage dégénérée, que voulez-vous dire exactement?

Instructeur: Eh bien, c’est un langage qui a perdu la plupart de ses principes spirituels. Par exemple, si nous étudions le mot humain, qui est un mot Français, la plupart d’entre nous croyons être un humain parce que nous avons perdu les principes spirituels de ce mot et nous le répétons simplement mécaniquement. Répéter une langue mécaniquement sans en connaître les racines spirituelles, c’est simplement marmonner des mots sans but précis. C’est pourquoi nous devons être très prudents lorsque nous parlons, afin de donner de la valeur au mot. Rappelez-vous que les mots sont gestés dans la gorge qui est un autre utérus et est aligné avec la moelle épinière.

Question: Pouvez-vous expliquer la relation de Hagal et de l’étoile à six pointes au pentagramme en tant que symbole de l’être humain ou de l’étoile à cinq pointes.

Instructeur: L’être humain lui-même est une étoile à cinq pointes, physiquement parlant, comme nous l’avons dit; les deux jambes, deux bras et une tête. L’étoile à cinq pointes est un symbole de la parole faite chair. En d’autres termes, notre physicalité est un symbole de tout ce que nous avons expliqué en ce qui concerne le mot humain, fait chair, ou incarné, en nous. Mais, parce que nous n’utilisons pas ces forces ou valeurs que notre pentagramme a, parce que nous gaspillons ces forces, nous sommes un pentagramme inversé; rappelez-vous, l’étoile peut être positive ou négative.

Évidemment, un pentagramme inversé symbolise l’intellect qui descend et c’est pourquoi il y a de nombreuses façons dont, de nos jours, les gens utilisent les forces, les valeurs qu’ils attirent physiquement, de la mauvaise façon; ce sont des pentagrammes inversés. Il y a beaucoup de gens en ce jour sont impliqués dans la sorcellerie et la magie noire, comme des individus qui se disent chamans. Quand nous disons chamanes, nous savons qu’il y a des chamanes positifs, mais trouver un chaman positif, c’est trouver quelqu’un de chaste, utilisant la force sexuelle de manière positive, comme nous enseignons ici; autrement, ceux qui utilisent les forces qu’ils ont physiquement, en combinaison avec les forces du cosmos ou de la nature, à des fins égoïstes, sont des chamans négatifs, des magiciens noirs, des pentagrammes inversés.

Vous pouvez vous développer négativement ou positivement; c’est pourquoi il est écrit dans le livre de la Loi Hébraïque : «Tu ne mangeras pas du fruit de l’Arbre du Bien et du Mal. Vous voyez à nouveau les deux polarités. Si vous entrez dans ces études, si vous continuez à forniquer (ce qui signifie répandre la graine), vous commencez à développer des pouvoirs; vous devenez un démon, un démon éveillé. En ce moment, nous sommes des démons endormis, mais si vous ne désintégrez pas votre animalité, vous devenez un démon éveillé. C’est s’éveiller dans le mal et pour le mal.

Par conséquent, il est essentiel de savoir comment méditer afin d’annihiler notre ego afin que nous puissions inverser le pentagramme; parce que quand ce pentagramme atteint l’auto-réalisation, quand cette personne qui devient un pentagramme dans la manière positive, il reçoit, en signe de sa pureté, l’Étoile de David, l’étoile à six pointes. C’est uni là, le six avec le cinq qui fait onze. Le nombre onze, qui a la forme de deux Vavs.

Question: Comment Ida et Pingala se rapportent anatomiquement, en termes de gauche et de droite, chez l’homme et la femme et cela correspond-il aux piliers de la Miséricorde et de la Sévérité sur l’Arbre de Vie?

Instructeur: Ces forces de l’Arbre de Vie, Sévérité et Miséricorde, sont des forces dans les piliers gauche et droit et avec le pilier central, sont toujours liées à la moelle épinière. Ces deux forces, bien sûr, sont montrées à différents niveaux; d’abord, énergétiquement – Ida, Pingala et Sushumna; puis les forces qui s’expriment à travers la physicalité, parce que nous avons d’autres forces ou plexus nerveux, de chaque côté qui sont toujours reliés à la colonne vertébrale. Par exemple, physiquement parlant, le pilier central de l’Arbre de Vie est lié au système nerveux central; le pilier gauche avec le système nerveux parasympathique; et le pilier droit avec le système nerveux grand sympathique. Les trois systèmes nerveux se rapportent à la même moelle épinière, physiquement. C’est à travers ces systèmes nerveux que nous recevons des énergies, des forces, physiquement parlant, et comment nous les gaspillons aussi. En étudiant ces trois systèmes nerveux, en relation avec les différents organes et sens que nous avons, nous verrons à quel point nous sommes dans le pétrin, physiquement et psychologiquement.

Maintenant, en allant de plus en plus haut dans différents niveaux de l’Arbre de Vie, nous découvrons aussi cette dualité dans notre Monade, parce que chaque sephirah de l’Arbre de Vie se rapporte aux forces – que ce soit dans la gauche ou la droite de l’Arbre de Vie – Nous devons équilibrer, en travaillant avec la moelle épinière, qui est précisément l’organe principal dont nous devons prendre soin, ainsi que les organes sexuels.

Ce travail dont nous parlons ici est lié au symbole de la croix Grecque. La croix Grecque a trois lignes horizontales, ce qui explique une dualité pointant dans les deux sens. Et, la ligne verticale est ce que nous devons recentrer, afin de contrôler les forces – en synthèse.

Rappelez-vous, l’Arbre de Vie, physiquement parlant, est la colonne vertébrale; Les deux polarités, Ida et Pingala, sont à la fois dans le corps féminin et le corps masculin, mais elles représentent aussi, selon l’Alchimie kabbalistique, ce que nous appelons «Qui» et «Quoi» ou en d’autres termes «Mi» et «Mah». C’est dans le Zohar… mais, je ne veux pas y aller parce que vous serez très confus.

Question: C’est une phrase très courante de dire: «Dieu est en vous». Mais, ésotériquement parlant, c’est vrai, n’est-ce pas? Parce que Dieu est dans le U, le Vav.

Instructeur: Dieu est en vous, dans le U, le Vav, si vous êtes dans la chasteté. Lorsque vous lisez la Bible, par exemple, il est dit: «Au commencement, Dieu créa le ciel et…». Et ; c’est le premier Vav qui apparaît là. «Et la terre…» Cela ne signifie pas la planète terre, il vous dit qu’au commencement Dieu créa les cieux – vous avez votre propre ciel, votre propre esprit – mais votre terre, le Vav de votre terre, était «vide» et sans forme et l’obscurité était sur la surface de l’abîme.» Il le dit explicitement, très clairement. C’est «au commencement» pour nous tous. Donc, Dieu est en vous dans le U, le Vav, si vous êtes dans la chasteté, dans différents niveaux.

Quand nous parlons de ce «vous» en Français, nous disons «Je suis» et de nos jours, beaucoup de groupes parlent du «Je suis» parce que quand Moïse était devant Elohim, Elohim a demandé, «qui es-tu?» et Moïse a répondu: «Je suis ce que Je suis.» Vous voyez? Présent. Nous disons «j’ai soif, j’ai faim», nous utilisons très souvent ce «Je suis», mais savez-vous ce que «Je suis» veut dire? Si vous voulez écrire «Je suis» en Hébreu, vous écrivez le mot Yom: Iod-Vav-Mem ; Yom. La Bible dit que le soir et le matin était le premier Yom; le premier jour; le premier je suis (en Français), c’est l’origine. Quand vous dites «je suis», vous dites «je suis un jour, je suis lumière», parce que Yom, ou jour en Hébreu, signifie lumière. Pourquoi? Parce que Dieu a appelé lumière, le jour, et les ténèbres qu’il a appelé la nuit. Donc, si vous avez dit jour, vous dites lumière. Si vous dites Je suis, vous dites que vous êtes illuminé, un Bouddha. Donc, vraiment, vous ne devriez pas dire Je suis, mais cela rendrait très difficile de vous exprimer…

Hanuman

Question: Donc, bien que le mot «human» soit un mot Anglais, et que vous ayez parlé de la signification des syllabes en Sanskrit, comment le mot Hanuman est-il lié au mot «human»?

Instructeur: Eh bien, c’est une question très intéressante. Dans le mot Hanuman, vous trouvez aussi le mot human. Eh bien, Hanuman, selon l’Alchimie, est ce que nous appelons en nous le babouin, qui est un symbole du mercure. C’est la force animale que nous devons utiliser pour développer les pouvoirs intérieurs. Quand vous étudiez Hanuman dans le Ramayana, il montre beaucoup de pouvoirs…

Public: Le pouvoir de la dévotion, n’est-ce pas?

Instructeur: Oui, la principale faculté qu’il utilise pour développer ses pouvoirs est la dévotion. Il est dévoué à Rama et Sita; ce sont les éléments que nous avons dans le cœur. Au début, c’est comme ça que nous sommes; nous commençons comme Hanuman, nous sommes des animaux, et peu à peu nous sommes transformés en humains. Nous sommes des animaux intellectuels. Ce mot animal est réellement anima, qui en Latin signifie âme. En d’autres termes, nous sommes des âmes intellectuelles. Il y a beaucoup d’âmes qui ne sont pas intellectuelles; le chat n’est pas intellectuel; les chiens, les chevaux, ils ne sont pas intellectuels. Nous sommes des âmes intellectuelles, mais ce sont aussi des âmes, ce sont des animas, qui est la racine du mot animal. Ainsi, quand quelqu’un dit que les animaux n’ont pas d’âmes, ils disent que les âmes n’ont pas d’âmes et que, en plus d’être très impoli, est incongru.

Question: Comment Elohim a-t-il parlé à Moïse? Si l’Hébreu n’a pas de voyelles, et la langue Hébraïque était, je suppose, originale, est-ce symbolique?

Instructeur: Eh bien, non, ce n’est pas ça. Quand vous entendez la langue Hébraïque, il y a beaucoup de voyelles parlées mais non écrites; c’est exprès. Pourquoi les vingt-deux lettres de l’alphabet Hébreu n’ont-elles pas de voyelles? C’est simple; parce que la lettre Vav, comme nous l’avons expliqué, est la moelle épinière. La lettre Vav peut être prononcée comme I O U A E, les sons qui se trouvent dans la moelle épinière. Donc, quand vous lisez l’Hébreu moderne, vous verrez des points au-dessus des lettres. Les points signifient quelles voyelles sont censées être prononcées là; un point est «I»; deux points est «E»; si le point est au dessus, alors c’est «O»; si c’est devant, dans le ventre de la lettre, c’est «U»; et s’il y a une ligne, c’est le son «A». Donc, vous voyez les voyelles «A E I O U»sont en relation avec la moelle épinière.

Question: Donc, les gens apprennent les vingt-deux lettres de l’alphabet Hébreu, puis apprennent les positions des points?

Instructeur: Oui, la position des points vous donne la clé quant à la façon de prononcer la voyelle. Par exemple, la lettre Mem ; s’il y a une ligne en dessous, elle est prononcé «Mah.» Mais, si la ligne est au-dessus, c’est «Mi». Mais, vous n’avez pas toujours besoin d’utiliser les points.

La chose est ceci; «A E I O U» sont liés à U, votre Vav. C’est pourquoi lorsque nous effectuons les Runes, comme la Rune Fa par exemple, nous prononçons «FA FE FI FO FU». Nous disons cela parce que toutes les voyelles se rapportent au Vav, la moelle épinière. Quand Moïse était devant la divinité, c’était parce que tous ses Vavs, voyelles, chakras étaient actifs. Et, le moyen de communiquer avec Dieu est d’avoir vos chakras actifs; la langue de Dieu n’est pas le Français… il parle dans une langue que nous devons comprendre avec la psyché, avec la Conscience et nous devons donc mettre cela en activité. Parfois quand je médite et que j’ai une expérience et reçois un message, quand je reviens, je dois méditer, parfois deux jours, pour comprendre ce que me dit mon Être intérieur, parce qu’il ne va pas me parler en Français. Ceux qui ont écrit la Bible – «et Dieu m’a dit ceci, etc.» – c’est parce qu’ils ont déjà compris ce que Dieu avait dit. Mais, ce n’est pas que Dieu va vous le dire directement en Français à un moment donné, parce que Dieu veut que vous connaissez la vérité parce que la vérité vous libérera. Mais, le Français ne tient pas la vérité, mais la Parole, la Langue d’Or le fait.

Question: Quand vous parlez de la petite voix que vous pouvez entendre, n’est-ce pas des mots alors?

Instructeur: Cette voix est quelque chose que vous entendez à travers votre colonne vertébrale, votre Vav qui représente la faculté d’entendre. Ainsi, lorsque vous êtes concentré et que vous portez attention à votre cerveau, vous entendez la petite voix tranquille; il s’agit d’une vibration sonore aiguë, d’une vibration sonore très aiguë (comme le bruit que la turbine à réaction d’un avion émet) qui peut vous projeter dans le plan astral. Mais, dans la Bible, nous lisons à propos d’Elijah, qui était dans la caverne (la caverne est le symbole du crâne). Alors qu’il était dans la caverne, Elijah entendit la petite voix qui disait: «Que fais-tu ici Elijah? C’est ainsi que cela est écrit dans la Bible, mais en réalité, cette voix est un son, une vibration que vous entendez dans votre cerveau. Pour entendre cela à l’intérieur de vous, vous devez être très bien concentré et avoir certains chakras ou églises en activité, parce que quand Dieu communique ou se révèle à tout être, à toute personne, il le fait à travers les sept chakras ou églises d’Assiah, votre moelle épinière, toujours. C’est la façon de communiquer avec nous, même quand nous sommes en dehors du corps. Chaque corps, qu’il soit physique ou spirituel, a toujours ses sept chakras dans son Sushumna, ou ses églises dans Assiah, sa moelle épinière.

«Celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Églises.» – Apocalypse

Ainsi, la première chose qui apparaît quand un spermatozoïde pénètre dans un ovule est la lettre Vav, la moelle épinière et le cerveau et après cela, le reste apparaît dans le ventre de notre mère.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Human Being