Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin du Bodhisattva

Anastasis

Anastasis est un mot Grec signifiant «Résurrection», ou «se lever»; De «Ana» signifiant «haut» et «stanai» signifiant «relever». Il est lié au mot Français «ressusciter», qui signifie «élever», «réanimer», ou remonter.

Lisons Marc 12: 18-27:

    Alors vinrent à lui les Sadducéens, qui disent qu’il n’y a point de Résurrection; et ils lui demandèrent, en disant: Maître, Moïse nous a écrit: Si le frère d’un homme meurt, et laisse sa femme derrière lui, et ne laisse pas d’enfants, alors son frère devra prendre sa femme, et faire élever des semences à son frère.

    Or il y avait sept frères; et le premier prit une femme, et, mourut, il ne laissa point de semence. Et le second la prit, et mourut, et ne laissa point de semence; et le troisième, de même. Et les sept l’ont reçue, et n’ont point laissé de semence; la femme est morte en dernière.

    Dans la Résurrection donc, quand ils se lèveront, de qui sera-t-elle femme? Car les sept l’avaient pour épouse.

    Et Jésus leur répondant leur dit: Ne vous trompez-vous donc pas, parce que vous ne connaissez pas les Écritures, ni la puissance de Dieu?

    Car, quand ils ressusciteront d’entre les morts, ils ne se marieront point et ne se donneront pas en mariage; mais sont comme les anges qui sont dans le ciel.

    Et comme touchant le mort, qu’ils se lèvent: n’avez-vous pas lu dans le livre de Moïse, comment Dieu lui a parlé, disant: Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu d’Israël Jacob?

    Il n’est pas le Dieu des morts, mais le Dieu des vivants.

Ici, dans ce chapitre, nous entrons dans une discussion au sujet de la Résurrection. Il y a beaucoup de gens qui pensent que parce qu’ils croient en la Bible ou parce qu’ils appartiennent à une certaine religion, en particulier une des trois religions monothéistes (le Judaïsme, l’Islam et le Christianisme), qu’ils vont ressusciter. Ils ne tiennent pas compte de ce que Jésus a dit: «Dieu n’est pas un Dieu des morts, mais le Dieu des vivants». La déclaration de Jésus peut sembler être une contradiction.

Il a également dit que ceux qui vont ressusciter «ne se marient pas, ne sont pas donnés en mariage (n’auront pas d’épouse), mais sont comme les anges qui sont dans le ciel (sans vie maritale).»

Ainsi, pour comprendre ce passage de Marc 12: 18-27, qui est lié à cette conférence, nous devons pointer, comme toujours, vers l’Arbre de Vie.

Quand nous regardons l’Arbre de Vie, nous voyons une série de triangles:

  1. Le triangle du Glorian au-dessus
  2. Le triangle de la Monade
  3. Le troisième triangle, qui est Hod, Netzach et Yesod

Ce troisième triangle peut également être visualisé comme un carré, quand nous incluons Malkuth : ainsi nous avons quatre Sephiroth. C’est précisément ce que nous devons comprendre pour comprendre ce passage.

Qui sont les vivants?

«Les vivants» sont liés au Ruach Elohim qui descend dans Malkuth pour créer l’âme vivante. Cela signifie que les quatre créatures d’Ezéchiel, qui en Hébreu sont appelées «Chaioth Ha Kadosh», sont liées aux quatre corps que nous devons créer. Ces corps sont liés au Soma Psuchikon.

  1. Le premier est le Corps de Libération, qui est Malkuth et est représenté par un taureau.
  2. Ensuite, nous avons le second, l’homme, la Bodhichitta, qui est en Yesod, et représente le Corps Vital, et est la seconde créature sainte.
  3. Puis le lion, qui représente le Corps Astral.
  4. Enfin l’aigle, qui est dans Netzach ; c’est la dernière créature sainte.

Ces quatre Sephiroth sont où l’on trouve To Soma Psuchikon ou l’Ame Vivante, que nous devons créer. Ainsi, l’Ame Vivante n’existe pas encore, parce que nous devons d’abord naître de nouveau. Évidemment, les vivants se rapportent à ces corps immortels qui se rapportent au Soma Psuchikon.

Qui sont les morts?

Évidemment, au lieu de l’Âme Vivante, nous avons les quaternaires inférieurs, les corps protoplasmiques; les corps protoplasmiques sont également liés à Netzach, Hod, Yesod et Malkuth. Ils sont soumis à la roue du Samsara. Cette roue est liée à la roue de la vie et de la mort. Les «morts» vivent dans la roue du Samsara. Dans le Samsara, le corps physique naît et finit par se désintégrer dans la tombe. De même, les corps protoplasmiques, qui sont des produits des règnes minéraux, végétaux, animaux et intellectuels, finissent par involuer et mourir. Ainsi, le Dieu auquel Jésus se réfère comme le «Dieu vivant» n’est pas un Dieu de ces morts.

chesed-geburah-tiphereth

Mais encore, qui sont les vivants? Dans Marc 12: 26 Jésus a dit:

    Dieu dit à Moïse: Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob.

Abraham, Isaac et Jacob se rapportent à la Monade.

  • Abraham représente Chesed – le Père
  • Isaac son Fils représente Geburah – l’Âme Spirituelle
  • Jacob représente Tiphereth – l’Âme Humaine

Donc quand nous, les Gnostiques, parlons de Dieu, nous nous référons au Glorian, le Dieu de la Monade.

C’est pourquoi, lorsque nous parlons de la Passion du Christ, nous commençons toujours par Tiphereth, nous allons à Geburah, à Chesed, et finalement nous entrons dans le mystérieux abîme entre Chesed et Binah, le Saint-Esprit.

Donc, nous devons comprendre que – dans la Kabbale – quand nous parlons du «Soma Pneumatikon», qui est l’Esprit Image de Dieu, nous nous référons à Chesed, Geburah et Tiphereth.

Et quand nous parlons de To Soma Psuchikon, nous nous référons aux quatre Sephiroth inférieurs, ou l’âme vivante que nous devons encore créer.

To Soma Psuchikon sont les corps que nous devons créer, qui sont liés à la Bodhichitta. Mais, avant que nous possédons cette Bodhichitta, ce Soma Psuchikon, nous sommes les morts mentionnés dans Marc 12:27.

Comprenez, les «morts», ceux qui n’ont que des corps protoplasmiques, ne ressusciteront jamais. Malheureusement, les gens qui lisent la Bible sans connaître la Kabbale ou l’Alchimie ignorent cela.

Les adeptes du Judaïsme, du Christianisme et de l’Islam ne brûlent pas les corps de leurs défunts, mais ils les enterrent. Pourquoi? Parce qu’ils croient que finalement ces corps ressusciteront. Ils croient que Dieu rassemblera tous les os et la chair de leur défunt et la personne émergera comme il était avant la mort. C’est leur croyance. Cela devient un problème parce que les cimetières de ce type ne servent qu’à propager les virus et les maladies.

Donc, nous devons comprendre que quand Jésus a dit que les morts ne ressuscitent pas, il faisait référence à ceux qui n’ont que des corps protoplasmiques.

La Résurrection des morts est seulement pour ceux qui ont créé leurs corps internes, ceux qui sont nés de nouveau. Donc, il y a deux types de morts:

  • Les morts physiquement
  • Les morts psychologiquement

Quand Jésus a dit que les morts ressusciteront, il se référait à ceux qui meurent psychologiquement. En d’autres termes, pour atteindre la Résurrection, il faut se réincarner.

Écoutez attentivement: après la réincarnation de l’Être (Atman, Buddhi, Manas, dans la Kabbale : Chesed, Geburah, Tiphereth) le Bodhisattva doit, par la crucifixion, mourir complètement en lui-même, entrant ainsi dans les mystères du Saint Sépulcre.

Dans le livre de la Genèse, ce travail psychologique est appelé «très bien» parce que cette œuvre importante ne peut être réalisée que par des Maîtres réincarnés. Comprenez que seul un Maître réincarné peut atteindre la Résurrection.

Dans La Pistis Sophia Dévoilée, Samael Aun Weor a déclaré:

    «Le trésor de la Lumière est possédé seulement par les Maîtres ressuscités… Le Sauveur jumeau est le Fils de l’Homme… Le Sauveur jumeau est Tiphereth… L’Homme causal à l’intérieur duquel le Logos, le Christ, est manifesté. Le Sauveur jumeau est certainement l’enfant de l’enfant. Les régions des Trois Amens sont symbolisées par le triangle des Trois Supernels: Kether, Chokmah et Binah, que l’on trouve séparés du reste de l’univers par cet abîme que l’humanoïde intellectuel ne peut jamais traverser.

Dans la conférence précédente, l’orateur a parlé de cet abîme, qui est Daath ou Prajna. C’est pourquoi il est difficile de passer de Chesed à Binah, comme l’a déclaré le Maître Samael, «l’abîme que l’humanoïde intellectuel ne peut jamais traverser», mais l’être humain fait à l’image de Dieu peut le faire. En d’autres termes, un Maître Réincarné peut le faire.

En disant Maître Réincarné, nous nous référons à cet Être qui a déjà incarné Chesed et Geburah, non seulement Tiphereth. Pour atteindre le niveau de Maître Réincarné, vous devez avoir Chesed et Geburah à l’intérieur; En d’autres termes, votre Être Intérieur, votre Monade, incarné.

Le reste de l’humanité peut croire en la réincarnation ou la Résurrection, mais en réalité ce sont des lois très exigeantes qui sont seulement appliquées à ceux qui sont très avancés dans l’œuvre.

Cependant, comme vous le savez, il y a trois types de Résurrection:

  1. La Résurrection spirituelle
  2. La Résurrection du Corps de Libération
  3. La Résurrection du corps physique

Nous allons parler de ces différentes étapes. Tous les