Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Alphabet de la Kabbale

La lettre פ Peh est la dix-septième lettre de l’alphabet Kabbalistique. Peh est écrit sous deux formes. La forme normale פ est similaire à la lettre Kaf, à la différence que dans la partie supérieure gauche se trouve une lettre Iod, qui ressemble à une dent. C’est pourquoi il est indiqué que la lettre Peh signifie « bouche ». Cette bouche a une dent, qui est la lettre Iod.

L’autre forme de la lettre Peh est appelée la Peh finale. Ici, le trait de la lettre, au lieu de tourner vers la gauche, continue jusqu’à la ligne de base afin de produire une lumière droite. C’est la forme de Peh qui est écrite à la fin de n’importe quel mot Hébreu. Le Peh normal est écrit au début ou au milieu d’un mot.

En Hébreu, Peh est orthographié avec les lettres Peh et Hei. Nous avons beaucoup parlé de la lettre Hei de manière très cryptique dans une autre conférence. La lettre que Hei renferme beaucoup, et comme nous l’avons expliqué, concerne la gorge.

Si la lettre Peh signifie bouche, il est évident que sa relation avec la lettre Hei (la gorge) est très claire. Dans d’autres conférences, nous vous avons dit que toutes les lettres de l’alphabet Kabbalistique émergent de cette place, de cette tache ou de ce point, qui est la lettre Iod.

C’est pourquoi la lettre Iod est suspendue dans la bouche de la lettre Peh. La parole écrite de Dieu, la Bible, est liée aux lettres Hébraïques. Ainsi, la lettre Peh révèle le pouvoir de la parole dans la bouche d’Adam.

Lorsque nous avons parlé des créatures saintes (Chaioth ha Kadosh en Hébreu), nous avons dit qu’elles sont le lion, le taureau, l’aigle et l’homme. Ces symboles se trouvent dans le premier chapitre du livre d’Ezekiel. Ezekiel parle de ces créatures saintes.

Ces créatures saintes, ces mêmes symboles, se retrouvent également dans le sphinx d’Égypte.

Selon la Kabbale, le lion se rapporte à la vue, le taureau à l’ouïe, l’aigle à la respiration (ou à l’odeur ou au nez) et l’homme – ou en d’autres termes, Adam – à la parole.

C’est pourquoi la lettre Peh est directement liée à Adam. Rappelez-vous que Adam, selon le livre de la Genèse, est celui qui a nommé toutes les créatures de la nature.

En Hébreu, « mot » est « dabar ». Il y a un livre dans la Bible qui s’appelle en Français Deutéronome. En Hébreu, cela s’appelle Debarim, qui signifie mots ou choses. Il est remarquable de voir à quel point une « chose » en Hébreu est aussi un « mot ».

De ce point de vue, nous comprenons que la parole (le discours) se rapporte à Peh et Adam. La parole vient de sa gorge, qui est la lettre Hei. Auparavant, nous avons expliqué que la lettre Hei signifie utérus, la femme. C’est pourquoi le nom sacré de Dieu qui est Iod-Hei-Vav-Hei signifie phallus-utérus-homme-femme. C’est la dualité, ou les deux polarités. Le nom de Dieu « Jah » (Iod-Hei) est caché dans l’orthographe de « Peh », le Iod est la dent et le Hei est la gorge.

Donc la gorge, Hei, est un autre utérus où Iod, la parole, est en gestation. Dans l’Arbre de Vie, qui est lié à toutes les parties de l’Être et que nous plaçons toujours devant un être humain, la Sephirah Daath est toujours placée dans la gorge.

Daath est indiscutablement lié à la lettre Peh et à la lettre Hei, qui épelle « Peh » en Hébreu. C’est pourquoi Maître Samael explique que Jean, l’auteur de l’Évangile de Jean, représente les sept voyelles ésotériques, I E O U A M S. Ces sept voyelles forment le mot « Jean ».

C’est pourquoi l’Évangile de Jean se rapporte à la parole et c’est pourquoi Jean dit: « Au commencement était la parole ».

Rappelez-vous que lors de précédentes conférences, nous avons expliqué que les premiers mots de la Genèse (en Hébreu) sont Bereshith Bera Elohim At Ha-Schamayim.

Le mot Hébreu « At » est formé par les lettres Aleph et Tav. Aleph est la première lettre de l’alphabet Hébreu et Tav est la dernière. Ainsi, le mot « At » implique tout l’alphabet de la Kabbale. Le mot « At » implique les vingt-deux lettres de l’alphabet Hébreu.

Ainsi, lorsque nous parlons de la parole (dabar en Hébreu), nous la synthétisons dans le mot « At », qui est féminin.

La parole en elle-même est masculine-féminine; ainsi, la voix et la parole sont féminine-masculine. Vous voyez ici la dualité de la divinité: parole et voix. Ils vont ensemble – masculin et féminin. Adam Havah est ce que nous disons dans la Kabbale.

Adam en tant qu’androgyne est à la fois voix et parole; Adam-Havah (Adam et Eve en Français) forment la parole. C’est avec deux que la parole est faite. Ce que la voix et la parole expriment est la parole; c’est le Fils d’Adam et Eve.

Cet Adam-Eve se rapporte également à la lettre Beth, dont la forme est également liée à la lettre Peh.

Le son de la lettre Beth est caché dans la lettre Peh. Vous entendez ceci dans la prononciation des deux lettres. Le son de la lettre Peh est « Peh » et le son de la lettre Beth est « Beh ». Ils ont un son similaire. Donc, Kabbalistiquement, nous disons que la lettre Beth est cachée dans la lettre Peh.

Si vous observez la forme de la lettre Beth, vous voyez à nouveau qu’elle est cachée dans Peh. C’est parce que Bereshith est prononcé à travers la bouche. Rappelez-vous que la Bible dit Bereshith Bera Elohim: Au commencement, Dieu créa.

Ainsi, Beth est aussi un Peh, car le point de ce Peh – qui est la dent formée par la lettre Iod – est Kether (l’ancien des jours, le premier Logos), d’où émergent les vingt-deux lettres de l’alphabet Hébreu. Ces vingt-deux lettres forment tous les mots écrits dans la Bible Hébraïque (Tanakh).

C’est pourquoi Jean a dit: « Au commencement était la parole. » Ce mot au commencement est Bereshith. C’est comme cela qu’il est écrit dans la Genèse – au commencement ; Bereshith.

« Au commencement (בראשית Ber-Beresheet) était la Parole (les première et dernière lettres de l’alphabet Hébreu « את-AT ‘ sont dans Beresheet »), et la Parole (« את-AT’) était avec Dieu (אלהים את – Elohim At), et la Parole (« את-AT ‘, le commencement et la fin des 22 lettres Hébraïques) était Elohim. La même chose était au commencement avec (« את-AT ‘) Elohim. Tous les mots (Debarim) ont été générés par elle; et sans elle, aucun mot n’a été généré. En elle était la vie (Chai) et la vie était la lumière (אור Aur) des hommes. Et la lumière (אור Aur) brille à partir des ténèbres; mais les ténèbres ne l’ont pas compris. » – Jean 1: 1-5

Au commencement était la parole. Lorsque vous investiguez le mot Bereshith, vous trouvez dans ce mot les lettres Aleph et Tav : le mot « AT » est caché dans Bereshith.

Le mot suivant après Bereshith est Bera, qui signifie créa. Dieu a le pouvoir de création dans sa bouche. Mais rappelez-vous que Dieu en Hébreu est Elohim, qui signifie Dieux et Déesses. Ainsi, lorsque vous dites au commencement Dieu créa (Bereshith Bera Elohim), vous ne parlez pas d’un individu singulier, mais d’une dualité.

Au commencement, Dieu et Déesse créèrent. Elohim est la voix et la parole; Dieu et Déesse sont la Parole. Grâce à la combinaison des deux (voix et parole), le Logos de l’univers a été créé. Bereshith Bera Elohim At. « At » est la parole, résultat de Bereshith Bera Elohim. Au commencement, Elohim créa la Parole.

Ainsi, Peh révèle le pouvoir de la parole dans la bouche d’Adam, au moyen du Hei, la voix dans Daath, connaissance. Ceci est montré dans Genèse 4: 1:

« ‘Et Adam (le cerveau, le Iod) connu Havah (Eve, sa femme ou Ishah, l’aspect féminin du feu, qui est le Hei, les organes sexuels féminins – la gorge et les organes génitaux)’ »

En rapport avec votre corps, lorsque vous lisez: « et Adam connu sa femme », cela signifie que votre cerveau a connu vos organes sexuels. Elle, l’organe sexuel, a conçu et porté une lance. Si vous le lisez dans le livre de la Genèse, c’est dit, elle conçut et porta Caïn. Rappelez-vous que chaque histoire dans la Bible est symbolique et comporte sept interprétations.

En relation avec la lettre Peh, avec la bouche (qui est en relation avec la connaissance), nous constatons que nous créons à partir de la parole prononcée (IAO) lors de la transmutation alchimique de la force sexuelle. C’est pourquoi c’est écrit et elle a conçu et porté une lance.

Caïn signifie aussi « lance ». Dans 2 Samuel 21:16, il est dit comment Ishbibenob, un enfant du géant mort Goliath, a construit une lance pour tuer le Roi David. Quand vous lisez ‘lance’, vous trouvez que le mot en Hébreu est Cain – Kuf Iod Nun. C’est le seul endroit où vous trouvez ce mot dans le deuxième livre de Samuel.

Ici, dans l’explication que nous donnons, nous comprenons que cette lance est une force, un résultat du sexe et de la parole. Oui, la force sexuelle associée à la parole est une lance, qui symbolise une force masculine-féminine qui peut être utilisée de manière positive ou négative. De ce point de vue, vous comprendrez peut-être pourquoi Cain a tué Abel – Caïn était la lance.

Et Eve a dit: « J’ai créé de l’homme. » Vous pouvez lire j’ai créé un homme, mais c’est une traduction inexacte. La femme crée, mais elle a besoin du spermatozoïde d’un homme pour le faire. Donc, après neuf mois, elle dit « j’ai créé de l’homme ». Elle a développé le spermatozoïde dans son ventre.

« Et j’ai créé de l’homme, de vous, Iod-HaVah. » Ou,  » à partir de vous, Iod-Hei-Vav-Hei. » Telle est ce que Eve dit ici. Quand elle dit « de votre part, Iod-HaVah », Eve dit: « J’ai créé de l’homme, mais de vous Iod-HaVah », parce que le pouvoir de l’homme et le pouvoir de la femme dans leurs corps viennent de Jah-Havah Dieu, le créateur.

Eve dit: « De vous, le créateur. » Ce « vous » est féminin – le pouvoir féminin de Dieu. Cela fait référence à l’union sexuelle de Iod et HaVah (ou Abba et Aima) dans Yesod à travers Daath dans Malkuth.

Le pouvoir du Hei dans Daath (la gorge) révélé à travers Peh, la bouche.

C’est pourquoi nous parlions de l’Évangile de Jean, qui dit « Au commencement était la parole. » En Hébreu, nous pourrions dire: La parole était dans Bereshith, et la parole était avec Dieu, et la parole était Dieu.

En Hébreu, quand on dit « était avec Dieu », on dit « Elohim at ». « At » fait toujours référence à la parole, aux première et dernière lettres de l’alphabet Hébreu. Ainsi, « au commencement était la parole, et la parole était avec Dieu, et la parole était Dieu », ou « et la parole était Elohim. »

« La même chose était au commencement avec Elohim. » Après cela, Jean dit: « Toutes les choses ont été faites par elle. » En Hébreu, les choses sont Debarim, pluriel de dabar (mot). Ainsi, Debarim signifie aussi des mots.

Donc, la traduction Kabbalistique de ce premier chapitre de l’Évangile de Jean est la suivante: Tous les mots ont été générés par le Logos et, sans le Logos, aucun mot n’a été généré. Dans le Logos se trouvait la vie (Chaiah), et la vie était la lumière (AUR) des hommes, et la lumière brillait à partir des ténèbres, mais les ténèbres ne l’ont pas compris.

La lumière (Aur, en Hébreu) est profondément inconnaissable à elle-même. C’est une phrase que vous trouvez dans beaucoup de livres ésotériques. On dit que le Rayon de l’Okidanokh (le rayon de la création, le rayon du Christ, Lucifer, Christophorus, Quetzalcoatl, Avalokiteshvara, etc.) est profondément inconnu de lui-même.

Ce lui-même est l’Ain Soph. La lumière émerge de l’Ain Soph, le deuxième aspect de l’Absolu. Lorsque l’Ain Soph fait germer la lumière, nous l’appelons Ain Soph Aur, le troisième aspect.

Cette lumière (Aur, Lux, Lucifer, Christ, etc.) est profondément inconnaissable à elle-même. C’est pourquoi l’univers existe – parce que notre rayon veut connaître le pouvoir de notre propre étoile. Ainsi, dans les profondeurs de la Conscience, chacun a son propre Ain Soph, qui est ténèbres ou lumière incréée. À partir de cet Ain Soph émerge Lucifer ou Christus-Lucifer.

Comme cette lumière émerge dans l’univers, elle émerge aussi à l’intérieur de nous. Les plus beaux atomes de ce Christus-Lucifer brillent dans la seconde Sephirah, nommée Chokmah. C’est pourquoi Chokmah est appelée le Fils. Okidanokh est le Soleil – la première lumière qui émerge de la Séité inconnaissable.

C’est pourquoi le rayon de la création vibre dans Chokmah. C’est pourquoi nous avons dit que Chokmah se rapporte à la deuxième Sephirah, qui est la deuxième lettre, Bet. C’est pourquoi Bereshith commence par la lettre Hébraïque Beth. La force créatrice venant des œuvres divines inconnaissables à travers le Fils, qui est Chokmah.

Chokmah descend de la parole archétypale qui est liée au Père, au Fils et au Saint-Esprit (Kether, Chokmah et Binah). Chokmah brillant descend dans Daath, qui est la gorge. Dans Daath, dans Peh, dans la bouche, dans la gorge, la lumière archétypale de Kether, de Chokmah et de Binah se divise; en d’autres termes, Chokmah dans Briah (création), à travers Binah devient Abba et Aima, Père et Mère, l’homme et la femme.

Le Père-Mère dans Daath se rapporte au monde de la création, qui dans la Kabbale est appelé Briah. Le mot Briah (création) commence également par la lettre Beth.

Briah se rapporte au deuxième mot du livre de la Genèse: Bereshith « Bera ». Bera signifie crée. Donc, Briah est liée à la création.

Le Logos est divisé dans Daath, mais comprenez que Chokmah, le Logos, se divise lui-même à travers Binah, qui est le Saint-Esprit, le Troisième Logos. C’est Binah qui se divise en deux dans le monde de Daath. C’est pourquoi les deux sont appelés Elohim: Abba Elohim et Aima Elohim, ou Père-Dieu et Mère-Déesse.

Ils sont également représentés par les deux triangles de l’Étoile de David. Le Père représente la Sainte Trinité (Kether, Chokmah et Binah). Dans notre sexualité, la Sainte Trinité est constituée des deux testicules et du phallus. C’est Iod Hei Vav. Ce triangle est appelé le triangle de la création, le Saint Triamatzikamno.

Si nous inversons le triangle et le plaçons sur l’autre triangle, nous faisons l’Étoile de David. Le triangle inversé représente les ovaires et l’utérus de la femme.

Ainsi, deux triangles (homme et femme) apparaissent dans Daath. Comme vous le voyez, l’homme et la femme ont tous deux Kether-Chokmah-Binah dans leur sexualité. Chez la femme, cela fonctionne de manière féminine. Les deux triangles communs forment l’Étoile de David dans Daath, la gorge, Peh.

Peh et Hei – Adam et Eve.

Comme nous l’avons dit, la bouche est liée à Adam, conformément aux cherubim d’Ézéchiel. En observant l’Arbre de Vie, Adam, qui est également lié à Tiphereth, se trouve dans la colonne centrale de l’Arbre de Vie. Tiphereth est appelé Zeir Anpin, le visage barbu ou petit.

En dessous de Tiphereth se trouve Yesod, qui se rapporte aux organes sexuels. Yesod est également lié à Adam. Ainsi, lorsque nous parlons d’Adam, nous parlons de Yesod, Tiphereth et Daath. C’est pourquoi le nom sacré de Tiphereth dans la Kabbale est Eloah-va-Daath Iod-Hei-Vav-Hei.

Quand vous lisez le nom sacré de Tiphereth, Eloah signifie Déesse, va signifie et, Daath signifie connaissance. Ainsi, il se traduit par: la Déesse et connaissance, phallus-utérus-homme-femme. En d’autres termes, tout le mystère de l’Arbre de Vie est caché au centre même: Tiphereth, qui est l’âme humaine, le cœur.

Le cœur et l’âme humaine sont liés à la gorge. Dans d’autres conférences, nous avons dit que dans le cœur, nous avons dam, qui en Hébreu signifie sang. Mais Tiphereth est également lié au nez, car c’est lui qui respire l’air, l’Aleph, qui est la première lettre de l’alphabet Hébreu.

Cet Aleph (l’air) entre dans les poumons et purifie le dam (le sang), nous avons donc ah-dam, Adam, l’air et le sang. C’est pourquoi tout le travail que nous devons accomplir se fait à travers le cœur, car dans le cœur se trouve Tiphereth, qui reçoit la force de Dieu, qui est le souffle.

Ce souffle qui vient du cœur s’exprime à travers la bouche, à travers la parole, à travers la voix d’Adam et Eve, Peh et Hei. C’est pourquoi au commencement était la parole.

Selon le livre de la Genèse, les premiers mots prononcés par Elohim furent « Que la lumière soit et la lumière fut ».

Vous vous demandez peut-être pourquoi le symbole de l’Abraxas est parmi les anciens Gnostiques? Dans le symbole Abraxas, nous trouvons un coq tenant un fouet dans la main droite et un bouclier dans la gauche. Les jambes du coq sont deux serpents, qui tiennent les rênes de quatre chevaux. C’est un beau symbole. c’est un symbole de la parole.

En ce moment, je pense aux paroles que Maître Jésus a dites à Pierre: « Avant que le coq chante deux fois, tu me renieras trois fois. » Le coq est lié à la passion, tout le chemin et la parole.

C’est le coq qui annonce le jour, qui annonce le lever du soleil. Quand le coq chante, le soleil se lève.

En Espagnol, le coq est gallo (de Gaius, qui signifie joyeux). Nous trouvons le mot Gaius dans le premier chapitre de la troisième épître de Jean. Jean (la parole) dit: « L’ancien au bien-aimé Gaius, que j’aime dans la vérité. »

Les gens peuvent penser qu’il s’agit d’une référence à une personne dont le nom est Gaius. Mais Gaius, dans l’ésotérisme, est la parole. Gaius renferme I A O, le saint nom de Dieu.

Rappelez-vous qu’en Hébreu il n’y a pas de voyelles. Les voyelles ont été ajoutées plus tard sous forme de lignes et de points afin de spécifier les sons des mots. Dans l’ancien Hébreu, nous trouvons seulement les lettres, pas de voyelles, pas de points, de taches ou de lignes.

Lorsque nous disons Iod-Hei-Vav-Hei (le saint nom de Dieu), nous découvrons que la lettre Hei est répétée deux fois. Hei dans la gorge est Daath, l’utérus qui geste la parole ; l’autre Hei est dans les organes sexuels, qui geste aussi la vie. C’est pourquoi le nom de Dieu est Iod-Hei-Vav-Hei. Iod est le cerveau, Hei est la gorge, Vav est le cœur et Hei est le sexe: Iod-Hei-Vav-Hei dans votre corps.

Si vous sortez le Hei (la troisième lettre), alors vous constaterez que le nom de Dieu n’est pas quatre lettres mais trois, car la seconde est répétée.

Diodorus Siculus a déclaré que le Dieu de Moïse était IAO. I est lié à Iod, A est lié à Hei, et O est lié à Vav. Voilà comment on lit IAO.

Mais vous pouvez aussi le lire d’une autre manière. Le Hei s’épelle ‘Hei Aleph’. Nous avons beaucoup parlé de Hei. Dans Hei Aleph, vous trouvez le même sens dans la gorge: Heh Ahhhh.

Donc, lorsque nous disons IAO, nous pouvons dire Iod Hei Vav ou Iod Aleph Vav.

IAO, Iod-Hei-Vav (יהו) ou Iod-Aleph-Vav (ואי) est caché dans les premières lettres précédant les trois premiers mots Hébreux prononcés par Elohim: Que la lumière soit – et la lumière fut.

יהי אור ויהי־אור (Yehi Aur Va-Yehi-Aur)

« Que la lumière devient et la lumière est devenue. » Partout où on utilise ce mot dans les Écritures, il fait référence à cette lumière divine, à la fois à l’intérieur de (Chesed, l’Esprit de) ce monde et (le Logos de) le monde du devenir. »- Zohar

De plus, lorsque vous regardez les mots « que soit » (יהי yehi en Hébreu), vous trouvez les lettres Iod, Hei, Iod – les première et deuxième lettres du nom de Dieu. « Lumière » est Aleph, Vav et Resh, c’est ainsi que vous épelez Aur, prononcé « Or ». Ainsi, en séparant les mots, nous trouvons dans « et la lumière fut » le Vav Hei caché, les troisième et quatrième lettres du nom de Dieu.

Iod Hei est traduit comme Jah. Nous trouvons le nom Jah dans Hallelujah. Jah est lié à Chokmah, la deuxième Sephirah, Christ. Hallelu-jah.

Jah est écrit seulement avec deux lettres: Iod-Hei. C’est masculin-féminin; Iod est masculin et Hei est féminin.

Alors Jah – qui est Iod-Hei, ici dans la gorge – a dit: « Que la lumière soit » IAO, Iod-Aleph-Vav. « Et la lumière fut », IAO, ici dans la tête.

La lettre Resh (tête en Hébreu) vibre également dans la tête. Si vous voulez mettre en vibration le chakra Sahasrara (la glande pinéale, qui est le siège du Saint-Esprit), vous devez rouler la lettre R et envoyer le son du Rrrrrrrrrrrrrr au sommet de votre tête.

La lettre R est liée au feu. C’est pourquoi INRI a été écrit sur la croix du crucifié. INRI vibre dans notre tête. Le son de la lettre N est également lié au sommet de la tête. La voyelle I vibre dans le chakra de la clairvoyance et dans notre chakra pinéal. Le R fait vibrer les deux chakras. INRI se termine par la voyelle I, qui est liée à Ignis, le feu. Ignis Natura Renovatur Integra – INRI.

INRI était le mantra que le Maître Jésus chantait avec Marie Madeleine quand ils étaient en transe de Magie Sexuelle. De cette façon, ils élevaient le feu de leur sexe à travers la colonne vertébrale (la lettre Vav).

Ainsi, IAO est caché dans « Que la lumière soit et la lumière fut ». Jah (Iod-Hei), masculin et féminin, prononcé IAO, dans la tête, et la lumière fut à partir du sexe à travers le Vav (la colonne vertébrale). Ainsi, la lumière monte dans la colonne vertébrale et vibre dans notre tête, car la lettre Resh signifie tête en Hébreu.

En d’autres termes, vous devez élever tout le feu de votre sexualité à votre tête. Telle est la signification de « que la lumière soit, et la lumière fut ».

Gaius, GAIO, le coq de l’abraxas, cache IAO. Les deux serpents qui forment ses jambes sont les deux polarités, les deux serpents enlacés dans le Caducée de Mercure. Dans la Kabbale, ils sont appelés Obd et Od.

Ils sont également appelés les deux témoins. Un témoin est Adam et l’autre témoin est l’auxiliaire, l’assistante, qui est Havah (Eve). Nous avons ici les deux serpents entrelacés dans le Caducée de Mercure, appelé dans la Bible l’Arbre du Bien et du Mal. Le Caducée de Mercure est le fameux Arbre du Bien et du Mal.

Si nous savons utiliser le Caducée de Mercure entre l’homme et la femme, nous savons comment éveiller le Serpent d’Airain. Le Serpent d’Airain est l’Aur, la lumière, la Shechinah, la Mère Divine. Le Serpent d’Airain est caché dans le chakra Muladhara, situé entre le coccyx et les organes génitaux.

Le Serpent d’Airain est la force créatrice de Dieu, qui est féminine. C’est pourquoi, lorsque nous disons les trois lettres IAO, nous les rapportons à la Sainte Trinité (Père, Fils et Saint-Esprit).

Dans IAO, nous trouvons la relation de notre sexualité avec notre gorge. C’est facile à voir. Quand une personne entre dans la puberté – surtout les hommes – les testicules commencent à créer du sperme et leur voix change.

Donc, la gorge et le sexe sont liés. C’est pourquoi, dans l’acte sexuel, l’homme et la femme doivent prier. Ils doivent vocaliser les mantras sacrés pour que la force créatrice de Dieu soit contrôlée.

Le problème d’Adam et Eve dans le jardin – comme nous le lisons dans la Genèse – est que lorsqu’ils accomplissaient l’acte sexuel, ils oubliaient Dieu. Et qu’est-ce qui est arrivé? La parole n’était pas active et lorsque la parole n’est pas active, l’énergie sort du corps à travers l’orgasme ou le spasme des animaux.

Nous devons contrôler notre énergie sexuelle à travers la parole, Adam, la bouche. C’est pourquoi le pouvoir de la prière est la meilleure chose à faire pour élever l’énergie sexuelle au cœur, pour être dans la Chasteté. Ceci est mieux fait dans l’acte sexuel.

C’est pourquoi nous trouvons dans ce symbole Bouddhiste du Kalachakra que les deux bouches de l’homme et de la femme sont unies. Comme vous pouvez le constater, l’homme qui tient la femme a trois visages. Cela se rapporte aux trois forces primaires. Ces trois forces primaires sont Kether, Chokmah et Binah – le Père, le Fils et le Saint-Esprit – ou, comme on dit en Inde, Brahma, Vishnu et Shiva.

IAO. Iod-Hei-Vav. L’autre Hei (visage) n’est pas visible; c’est l’inconnaissable, l’Ain Soph. Cela montre que l’union de l’homme et de la femme est dans le sexe et dans la bouche.

Les deux bouches sont unies. Cela signifie que l’union de l’homme et de la femme dans l’acte sexuel implique non seulement le phallus et le vagin, mais aussi la parole. Ils doivent prier. La parole est sacrée, car au commencement était la parole et la parole était Dieu.

Alors, quand ils prient dans l’acte sexuel, l’énergie sexuelle monte. En rapport avec le symbole de Gaius, Maître Samaël Aun Weor a déclaré: « L’I.A.O. est caché dans GAIO (GAIUS). Par conséquent, travaillez avec l’I.A.O. »

Il y a beaucoup de mantras, mais le plus fondamental est IAO car il est lié à la Sainte Trinité, les forces du nom sacré de Dieu.

Dans ce symbole Bouddhiste, nous voyons un homme à dix bras. Le pouvoir d’Adam Kadmon, qui est l’homme supérieur, Dieu lui-même, se rapport à Daath (la gorge) et les dix Sephiroth qu’il doit auto-réaliser pour se développer. Mais sans le pouvoir de la femme, il ne le peut pas.

C’est pourquoi Dieu a séparé Eve d’Adam pour qu’Adam (la parole) se développe avec le pouvoir du Sexe, la femme ; et la femme avec le pouvoir de l’homme. C’est pourquoi nous trouvons dans ce symbole Bouddhiste que l’homme détient le pouvoir dans sa main droite. Il piétine les démons. Nous devons écraser l’ego. Les animaux du désir doivent être piétinés, désintégrés.

Dans l’Arbre de Vie, cette œuvre alchimique est symbolisée par Yesod, les organes sexuels, et Daath, la gorge. Lorsque nous transmutons notre énergie sexuelle, lorsque nous accomplissons l’œuvre alchimique que nous expliquons, nous plaçons Yesod, notre énergie sexuelle, dans Daath. Yesod sur Daath signifie que nous unissons la « Nukva » comme on dit dans la Kabbale (qui est la force sexuelle féminine dans le corps physique) à la force spirituelle de Dieu dans la gorge, parce que Dieu crée avec la parole. C’est ainsi que nous unissons l’inférieur au supérieur.

Lorsque nous tirons Yesod sur Daath, les deux autres Sephiroth (Hod et Netzach) qui forment le troisième triangle de l’Arbre de Vie restent au-dessus de Tiphereth, le deuxième triangle. C’est ainsi que nous formons l’Étoile de David, avec pour centre Malkuth, car ce faisant, nous traînons Malkuth, qui se trouve toujours sous Yesod.

Donc, en élevant le pouvoir de Yesod à Daath, Malkuth est traîné au centre de l’Étoile de David. Cela signifie que toute la puissance de l’Étoile de David est dans Malkuth. Malkuth est le royaume, le roi et la reine, Meleck et Malkah. La Reine et le Roi unis font Malkuth. De cette union émerge ce que nous appelons l’Étoile de David. L’Étoile de David implique l’union sexuelle.

Donc, lors de la montée de la Sephirah Yesod à l’union avec la Sephirah Daath, nous passons Yesod à travers la Sephirah Tiphereth. Cela signifie que nous devons faire cette union alchimique avec l’âme humaine (volonté). Lorsque nous sommes en union sexuelle, c’est l’âme humaine, Tiphereth (le cœur), qui tire Yesod (le sexe) et qui l’unit à Daath (la gorge).

C’est donc l’âme humaine qui fait le travail. L’âme humaine (Tiphereth) est liée aux Sephiroth inférieurs Netzach et Hod. Netzach et Hod sont le levier et la source du feu sexuel. Hod et Netzach (gloire et victoire en Hébreu) sont liés au mental et aux émotions. L’Étoile de David nous montre que l’union sexuelle n’est pas seulement physique, mais aussi dans l’âme et les émotions. L’homme et la femme doivent être unis émotionnellement et mentalement. Au-dessus de Tiphereth, nous avons l’esprit, Chesed, et l’Âme Divine, Geburah.

Ce travail alchimique est accompli à travers le mariage parfait: l’union de toutes les forces de deux êtres humains, l’Homme et la Femme, à travers Tiphereth.

L’Étoile de David est appelé Zeir Anpin: l’homme céleste, l’homme supérieur, le petit visage.

Malheureusement, de nos jours, les hommes et les femmes ne sont unis dans le mariage que physiquement. Il est difficile de trouver un couple uni émotionnellement – vous trouvez beaucoup de couples qui sont en désaccord émotionnellement, et même mentalement.

Le couple parfait est celui qui s’aime physiquement, émotionnellement, mentalement ; et dans l’âme, Tiphereth (qui est volonté); et au-delà, dans l’esprit. C’est le couple parfait.

C’est difficile, bien sûr. Mais c’est ce que nous montre l’Étoile de David à travers le travail que nous devons accomplir pour créer la lumière.

C’est ce que « que la lumière soit et la lumière fut » implique. Nous sommes dans les ténèbres et nous avons besoin de lumière. Nous avons besoin de lumière pour pouvoir exprimer la connaissance de Dieu à travers la gorge, pour dire des paroles puissantes et pour contrôler la nature.

Il est écrit dans la Genèse que l’homme contrôlait les oiseaux du ciel. Pour contrôler les oiseaux du ciel, vous devez savoir comment quitter votre corps physique, se projeter astralement pour voler.

Lorsque le Corps Astral est hors du corps physique, vous volez dans la quatrième dimension, cinquième, sixième… Et si vous entrez dans une Samadhi, extase, hors de votre corps, vous pouvez également entrer avec votre âme dans les cieux. Tous les cieux des religions sont liés aux Sephiroth.

Paul de Tarse a déclaré:

« Je connaissais un homme en Christ il y a plus de quatorze ans (que ce soit dans le corps ou hors du corps; je ne peut pas dire: Dieu le sait;) un tel homme a été enlevé jusqu’au troisième ciel. » – 2 Corinthiens 12: 2

« Que ce soit dans le corps, je ne peux pas dire » – cela indique que nous pouvons aussi voler avec le corps physique.

Oui, vous pouvez le faire, mais pour cela, vous devez apprendre la science Jinn – comment placer votre corps physique dans la quatrième dimension en utilisant le pouvoir de la lumière astrale, les quanta. Lorsque vous apprenez cela, vous pouvez voler avec votre corps physique.

Bien sûr, il est plus facile d’avoir une projection astrale, ou une extase, comme Samadhi, et de quitter le corps et d’entrer dans ces dimensions. Lorsque nous effectuons cela, nous découvrons pourquoi il est écrit qu’Adam a commandé aux oiseaux du ciel.

Il est également écrit qu’Adam a commandé le poisson de la mer. Le contrôle du poisson de la mer est également lié au pouvoir de contrôler l’énergie sexuelle, car c’est notre propre poisson (Nun en Araméen) que nous devons transmuter. Lorsque vous faites cela, vous pouvez aller au fond de la mer avec votre Corps Astral et même avec votre corps physique.

En Inde, de nombreux yogis contrôlent le tattva Apas et restent dans un état de Méditation sous les eaux pendant plusieurs jours. Est-ce possible? Sont-ils des poissons? Oui, ils se transforment en poissons. Cela est possible avec le contrôle de la lumière, parce que cette lumière qui émerge est faite par le Saint-Esprit, qui donne la vie.

Le Saint-Esprit est le créateur des poissons, d’oiseaux, d’êtres humains, des bêtes de la terre, des plantes, etc. Adam contrôlait également les bêtes de la terre. Comment Adam a-t-il contrôlé toutes ces créatures? Il l’a fait avec la parole. Ce sont des choses secrètes (mots, mantras) que vous découvrez et qui vous sont données lorsque vous développez le pouvoir des langues!

De nos jours, beaucoup de gens parlent du pouvoir des langues. Ils disent: « Laissez simplement votre langue se détendre et prononcer des mots incohérents… même si vous ne savez pas ce que vous dites. » Bien, un tel non-sens est la confusion des langues, mais pas le pouvoir des langues.

Le pouvoir des langues est précisément le pouvoir que nous développons dans Daath (la gorge) au moyen du pouvoir du Saint-Esprit. C’est le Saint-Esprit qui accorde un tel pouvoir. Mais pour acquérir le pouvoir des langues, le Saint-Esprit, en tant qu’énergie créatrice, doit monter dans la colonne vertébrale de Yesod à Daath. Ainsi, si vous êtes un fornicateur, vous ne pouvez pas le développer.

Le pouvoir des langues, par exemple, est le pouvoir d’enseigner ce que nous enseignons ici dans la Kabbale, interprétant le Peh et le Hei et tous ces mots écrits dans la Bible – des mots qui sont écrits ici en langues. Derrière la lettre qui tue, il y a l’esprit qui vivifie.

« Dans la mesure où vous êtes manifestement déclarés être l’épître du Christ administré par nous, écrit non avec l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant (Shaddai-El-Chai, le Saint-Esprit); pas dans des tables de pierre, mais dans des tables charnues du cœur. Et nous avons une telle confiance, par le Christ, en direction de Dieu : Non pas que nous soyons suffisants de nous-mêmes pour penser tous de nous-mêmes; mais notre suffisance est de Dieu ; Qui nous a aussi fait des ministres capables du nouveau testament ; pas de la lettre, mais de l’esprit: car la lettre tue, mais l’esprit donne vie. » – 2 Corinthiens 3: 3-6

Nous devons donc voir l’esprit qui donne vie. Nous devons avoir ce pouvoir de langues, et un tel pouvoir est ici dans la gorge. Il est lié à ce qu’on appelle en Inde le chakra Vishuddha, qui confère le pouvoir de la clairaudience (ouïe claire) – la compréhension de la parole.

Pour élever l’énergie de Yesod (sexe) à Daath (la gorge), nous avons besoin de la Chasteté et du mariage parfait. C’est ainsi que nous acquérons le pouvoir des langues.

Si vous lisez les Évangiles, vous réaliserez que ce pouvoir mystérieux des langues commence après les Quatre Évangiles, dans le livre des Actes. Maître Jésus affiche le pouvoir des langues dans les Évangiles, mais c’était Maître Jésus.

Mais il n’a pas été glorifié. Cela signifie qu’il n’était pas encore ressuscité. Lorsqu’il est mort, ressuscité et monté au ciel, il est revenu en tant qu’esprit avec le pouvoir des langues dans ceux qui entrent dans le chemin.

Il est écrit que le pouvoir des langues était manifeste chez les apôtres après la résurrection, après l’ascension. Pas avant.

« Et quand le jour de la Pentecôte fut pleinement venu, ils étaient tous d’un commun accord sur un même lieu. Et soudain, une voix venant du ciel (le Troisième Logos) vint comme un vent (Aleph) puissant, et elle remplit toute la maison où ils étaient assis. Et il leur apparut des langues coupées comme des langues de feu qui se posèrent sur chacun d’eux. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit et commencèrent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer. » – Actes 2: 1-4

Les langues comme de feu qui reposaient sur la glande pinéale, dans le chakra Sahasrara, sont le pouvoir du Saint-Esprit.

Malheureusement, les gens pensent que, en croyant ou en acceptant Jésus, ils recevront le pouvoir des langues. Écoutez, ce n’est pas si facile. Pour acquérir le pouvoir des langues, nous devons suivre le chemin de l’initiation et atteindre au moins la résurrection dans le feu.

Il y a quatre types de résurrections. Le premier est la résurrection dans le feu. Cela signifie que nous devons transmuter notre passion sexuelle ardente – comme nous l’avons expliqué avec l’Étoile de David – sept fois ; à savoir, dans notre corps physique, Corps Vital, Corps Astral, Corps Mental, le Corps Causal, Corps Bouddhique, et le Corps de notre Esprit.

Lorsque nous atteignons ce niveau, nous ressuscitons dans le feu. Dans le feu, vous recevez le pouvoir des langues. Mais comprenez bien que cela ne signifie pas parler de mots incohérents, mais avoir le pouvoir de « Peh » dans la bouche et dans la gorge pour commander les forces de la nature.

Cela a été montré par Saint François d’Assise. Quiconque a le pouvoir de la langue peut parler aux animaux, et je ne parle pas d’animaux intellectuels, je parle d’animaux irrationnels. Comment? C’est facile.

Je me souviens de Maître Samaël Aun Weor, qui a dit avoir compris ce qu’un chien disait par ses aboiements ou un chat par ses miaulements. Lorsque nous entendons aboyer, miauler, etc., dans le monde physique, nous n’entendons que des sons physiques.

Siegfried, le troisième des quatre opéras qui constituent L’Anneau des Nibelungen de Richard Wagner, me vient tout de suite à l’esprit. Dans cet opéra, Siegfried entend l’oiseau chanter et comprend ce qu’il dit dans sa chanson. La compréhension du langage des oiseaux est liée au pouvoir de comprendre le langage du feu, le langage du Saint-Esprit, le pouvoir de la génération (Genèse). Personne ne peut acquérir un tel pouvoir sans au moins atteindre la résurrection initiatique. Il y a de nombreux exemples d’initiés qui affichent un tel pouvoir.

Néanmoins, nous pouvons comprendre ce que les animaux disent à travers la Méditation ; si nous sommes dans la Chasteté, nous pouvons développer un peu de clairaudience et comprendre ce que les animaux disent quand ils aboient, miaulent, chantent, etc. Pour cela, nous devons être très attentifs pendant notre Méditation. Ensuite, nous comprenons la signification de ces sons, car ils parlent. C’est l’un des aspects du pouvoir des langues.

De plus, si l’initié prend le chemin direct, il reçoit le pouvoir de la Parole, le Christ, qui élève ensuite les serpents de lumière. Il est écrit: « Quiconque sait, la Parole donne du pouvoir. Personne ne l’a prononcé, personne ne la prononcera, sauf celui qui a incarné la Parole. »

Nous entrons maintenant dans un autre sujet – l’incarnation de la Parole – qui est en rapport avec ce que la Bible appelle la seconde venue.

Quelle est la première venue? La première venue est toujours synthétisée chez tout initié qui est un Avatar et vient enseigner. Jésus est venu physiquement et a enseigné, mais il a promis de revenir. Au Mexique, Quetzalcoatl a enseigné aux Toltèques et il a promis de revenir. En Inde, Krishna, Bouddha et de nombreux autres grands Avatars ont également promis de revenir. Samaël Aun Weor est venu physiquement et nous a enseigné la Gnose, et il a promis de revenir.

Les gens qui ne comprennent pas la Kabbale ne comprennent pas que la seconde venue d’un Avatar est précisément liée aux serpents de lumière, la Pentecôte, la venue de la Parole.

« Ils étaient tous d’un commun accord au même endroit », c’est-à-dire Bethléem. Ainsi, lorsque vous lisez dans le livre des Actes que les apôtres étaient réunis, cela équivaut à ce qui est écrit dans l’Exode, lorsque les douze tribus d’Israël étaient réunies avec Moïse. Quand cela arrive aux douze apôtres, Judas est déjà mort. Judas est la passion sexuelle, qui est déjà morte après la résurrection et l’ascension de Jésus. Matthias (signifie en Hébreu ‘Don de Dieu’) prend la place de Judas.

Ainsi, nous demandons aux Pentecôtistes qui affirment avoir le pouvoir des langues: « Où est leur Matthias (Don de Dieu)? » Puisque, comme en nous, nous ne voyons que Judas en eux, car lorsque nous avons beaucoup d’ego, beaucoup de luxure, de colère, de vanité, d’orgueil, de paresse, il n’y a pas de Matthias, mais seulement de Judas. Nous ne pouvons pas avoir la Pentecôte, le pouvoir des langues, le Don de Dieu, avec Judas à l’intérieur. Judas doit être annihilé. Judas est notre passion animale, notre ego.

La Parole vient et s’incarne en nous et ne fait de nous des enfants de Dieu que s’il y a Chasteté et renonciation, comme le dit le livre de Jean:

« Au commencement était la Parole (le Logos), et la Parole était avec Dieu, et la Parole (le Logos) était Dieu. La même chose était au commencement (Bereshith) avec Dieu. Toutes les choses (mots, Debarim) ont été faites par IT (le Logos); et sans IT (le Logos), rien [aucune chose (mot, Dabar)] n’a été fait. En IT (la Parole, Dabar, le Logos) était la vie (Chai, le Saint-Esprit); et la vie (Chai, le Saint-Esprit, quand la Parole est incarnée) était la lumière des hommes (bodhisattvas). Et la lumière (du Christ) brille dans (la surface de) les ténèbres; et les ténèbres ne l’ont pas compris.

IT (la Parole) était dans le monde, et le monde a été créé (au commencement) par IT (la même Parole), et le monde ne connaissait pas IT. IT (la Parole) est venue aux siens, et les siens (dans le Nirvana) ne l’ont pas reçu. Mais tous ceux qui (par renonciation) ont reçu IT (la Parole), il (la Parole) leur ont donné le pouvoir de devenir les enfants de Dieu. » – Jean 1: 1-5, 10-12

Remarque: le mot Grec αὐτός (autos), traduit ici comme « IT », est un pronom personnel à la 3ème personne: 1 = il, elle, elles, ils; 2 = lui-même, elle-même, eux-même; 3 = même.

Ainsi, après l’incarnation de la Parole, les apôtres reçoivent le pouvoir des langues dans la lumière, qui consiste à savoir comment enseigner, comment briller dans les ténèbres.

Et il y avait des Juifs qui habitaient à Jérusalem, des hommes pieux, de toutes les nations sous le ciel. Maintenant, quand cela était entendu à l’étranger, les multitudes se sont réunies et ont été confondues, parce que chaque homme les entendait parler dans sa propre langue (religieuse), etc. – Actes 2: 5, 6

Comme par le passé, Chrétiens, Juifs, Musulmans, Bouddhistes, Hindous, quelle que soit leur religion, les Gnostiques leur ont enseigné et leur enseignent le nouveau vin de l’esprit, les secrets cachés dans leurs écritures. C’est le pouvoir des langues – le pouvoir caché dans la parole écrite de toute langue religieuse.

Maintenant, ceux qui ressuscitent avec leur corps physique acquièrent un autre pouvoir des langues, celui-ci s’acquiert lorsque nous ressuscitons physiquement, comme le fit Jésus. C’est un long processus après la résurrection à la lumière.

Pour ressusciter dans le corps, vous devez ressusciter d’abord dans le feu, puis dans la lumière, puis dans le corps. C’est un processus d’initiation supérieur. Ensuite, nous recevons le pouvoir suprême des langues, qui consiste à parler couramment n’importe quelle langue de l’univers.

Combien de langues trouvez-vous sur cette planète? Nous trouvons des centaines. Les comprendre et les parler tous est possible lorsque nous avons le pouvoir suprême des langues.

Les personnes religieuses qui ne comprennent pas la Kabbale ou le Talmud forment des groupes spirituels. Ainsi, de nos jours, beaucoup de ces personnes enseignent – même à la télévision – ce qu’elles pensent du pouvoir des langues; à savoir, ils prononcent juste des mots incohérents, parfois très drôles.

Après avoir dit leur absurdité, ils disent que leur charabia vient du Seigneur et demandent de l’argent. Écoutez, ce n’est pas le pouvoir des langues; c’est juste du charabia. N’importe qui peut développer, construire, cette tour de Babel (Babillement) est facile à obtenir, car l’ego est idiot. N’importe qui peut tomber en transe et commencer à prononcer des mots incohérents. Un ego d’une personne décédée peut facilement entrer dans un corps en transe, et si un tel ego est originaire de Corée, la personne en transe parlera Coréen. Cela est aussi appelé médiumnisme, spiritisme. C’est l’opposé du pouvoir des langues.

Il y a toujours deux manières – la manière positive et la manière négative – pour le pouvoir des langues, le pouvoir de recevoir des dons.

Le mot « recevoir » est « Kabbalah » en Hébreu. Voulez-vous recevoir un don? D’accord, mais comprenez d’abord, vous devez vous développer, car ce n’est pas si facile.

Certains Kabbalistes intellectuels comprennent que la Kabbale signifie recevoir; ainsi, ils veulent recevoir les pouvoirs de Dieu dans leur mental animal, leur ego ; ils ne comprennent pas que Dieu ne se mêle pas au diable, à Satan, l’ego.

Satan existe-t-il? Oui, Satan est notre mental sensuel. Satan est le « moi ». Ainsi, tout le monde a Satan, le Diable, à l’intérieur; à savoir, luxure, colère, orgueil, vanité, cupidité, paresse, gourmandise. Les sept têtes de la bête, 666. Cette bête est à l’intérieur de chacun de nous. C’est l’antichrist.

Nous devons nous battre contre l’antichrist, contre la bête, et répéter les mêmes tâches qui sont écrites dans le livre de l’Apocalypse. Nous devons le faire à l’intérieur, c’est pourquoi ce livre a été écrit. C’est un guide pour les Kabbalistes.

Donc, ne vous attendez pas à ce que, en connaissant la Kabbale intellectuellement, ou en étudiant ces choses (Debarim) intellectuellement, vous receviez les pouvoirs de Dieu dans votre ego. Comprenez qu’il y a deux manières de recevoir. Rappelez-vous que l’Arbre de Vie se reflète dans Klipoth, l’arbre de la mort, qui est l’Enfer.

Lorsque vous êtes dans Malkuth (le corps physique, le monde physique), si vous avez un ego, vous pouvez recevoir de l’enfer. Vous pouvez collecter de l’enfer. Kabbale Klipothique. Vous pouvez devenir une hiérarchie de l’arbre de la mort, Klipoth, car il y a toujours une dualité dans l’univers.

Néanmoins, si vous souhaitez développer une hiérarchie à l’intérieur de votre Être, de votre Conscience, vous devez commencer à recevoir dans votre Conscience, dans votre âme, dans votre esprit. C’est la Kabbale positive ou Céleste.

Les Kabbalistes Klipothiques à notre époque affirment que vous devez recevoir dans votre ego afin que votre ego devienne très gros, à tel point que l’ego explose de manière inattendue pour que votre âme soit unie à Dieu. C’est ce qu’ils affirment.

Alors, nous demandons: « Pourquoi alors Moïse a-t-il écrit: « Tu ne tueras pas, ne voleras pas, ne mentiras pas, tu honoreras ton père et ta mère, etc. » Pourquoi Moïse a-t-il donné les commandements si nous devons simplement recevoir et recevoir comme un grand hippopotame, comme un monstre? S’il en est ainsi, retirez les commandements de la Bible! Vous n’en avez pas besoin!

Écoutez, les commandements ont été donnés parce que nous avons besoin d’annihiler l’ego qui enfreint la loi de Dieu. Lorsque nous accomplissons les commandements et ne violons pas la loi de Dieu, nous commençons à recevoir le pouvoir des langues dans notre esprit, dans notre cœur.

Nous ne prévoyons pas non plus que nous allons recevoir le don de Dieu simplement en levant notre bras et en disant « Je crois en Jésus », et par la suite, tout à coup, le Saint-Esprit viendra et nous donnera le pouvoir des langues.

Dire des mots incohérents n’est pas le pouvoir des langues, mais le pouvoir de Babel, la confusion des langues qui vous incite à dire que vous avez déjà un visa pour le ciel parce que vous croyez avoir le pouvoir des langues. Comprenez, le Saint-Esprit est représenté par la lettre Hébraïque Iod, qui devient un Zayin, une épée tranchante à double tranchants dépassant de « Peh » (פה la bouche, la gorge) ; le Saint-Esprit est Alpha et Oméga, oui, Alpha dans la gorge et Oméga dans vos organes sexuels ; ainsi, si vous renversez l’énergie sexuelle, vous ne pouvez pas avoir le pouvoir des langues. Comme nous avons Kabbalistiquement expliqué: Au commencement était la Parole… En IT, la Parole était la vie (force sexuelle) et la vie (force sexuelle) est, était et sera la lumière des hommes, Adam, Parole. Le sexe et la gorge sont intimement liés.

Le spermatozoïde et l’ovule sont la force vitale du Saint-Esprit. Lorsque vous transmutez cette vie à Daath, la gorge, vous recevez le S-Word (S-Parole ; Épée), le pouvoir des langues dans votre chakra Vishuddha. Cela se produit à une plus grande échelle lorsque vous entrez dans la Quatrième Initiation des Mystères Majeurs, qui est lié au mental. À ce stade, vous comprenez comment le pouvoir de la gorge est lié au pouvoir de la nature, le pouvoir de Iod-Havah Elohim ou Jehovah Elohim.

Lorsque nous parlons de Bereshith, nous affirmons toujours que cette Parole est un anagramme. Le Zohar déclare que Bereshith signifie six ont été créés ou il en a créé six. Ceci est écrit en Araméen parce que, souvenez-vous, la langue Hébraïque jaillit de l’Araméen.

Nous avons donc une autre signification de Bereshith: six germes. Lorsque nous parlons de six personnes, nous parlons de Chesed, Geburah, Tiphereth, Netzach, Hod, Yesod et Malkuth. Ce sont les six Sephiroth inférieurs émanant de Daath, qui est l’union de Mère-Père, Binah, le Saint-Esprit. Le Saint-Esprit est toujours associé à Saturne.

C’est pourquoi Saturne est lié au Samedi, le septième jour. Donc, le septième aspect est toujours dans Daath. De Daath (qui est le septième, l’union Père-Mère) émergent les six. C’est ce que dit le mot Bereshith. Six ont été créés par Elohim. Bereshith Bera Elohim.

Elohim est l’union d’Abba et Aima, Dieu et Déesse, Père et Mère. Ils ont créé le septième.

C’est ce qui est dit en Araméen: « Il en créa six (Bereshith) ». Cela signifie que dans le monde de la création, vous trouverez les sept rayons de la création. Plusieurs fois dans nos conférences, nous mentionnons les sept rayons de la création, et nous disons qu’ils sont liés aux sept génies planétaires, aux sept planètes et aux sept jours de la semaine.

Les sept planètes sont la Lune, Mercure, Vénus, le Soleil, Mars, Jupiter et Saturne. Saturne est Daath, l’union des Elohim Binah, créant les six.

C’est ainsi que les sept Logoi, les sept rayons, les sept paroles, émergent du monde de la création. Logos signifie parole, Logoi signifie paroles, qui est « debarim » en Hébreu, en Kabbale.

Ces sept paroles, sept Logoi, sont les sept archanges, les sept esprits, devant le trône de Dieu, qui est la Sainte Trinité: Kether, Chokmah et Binah.

Les sept esprits saints sont liés à notre esprit. C’est pourquoi nous disons que lorsque nous parlons de la gorge, nous devons découvrir à quel parole des sept esprits, ou Logoi, notre esprit appartient. La connaissance que nous développons individuellement (à travers la Monade) est liée au rayon auquel nous appartenons.

Rappelez-vous que l’Agneau de Dieu a sept cornes et sept yeux. Ce sont les sept esprits derrière le trône de Dieu – les sept Logoi, les sept paroles. Chaque corne est un Logos, une parole qui émerge de « Peh », la bouche d’Elohim, qui est bien sûr Daath.

C’est pourquoi, dans notre développement, il est nécessaire pour nous de méditer et de découvrir notre propre rayon particulier; parce qu’à travers ce rayon nous entrons dans l’union avec notre Père. « Personne ne va à l’union avec le Père si ce n’est par moi », a déclaré le Christ.

Rappelez-vous que le Christ est énergie. Cela est très bien expliqué dans le livre de l’Apocalypse. Le Christ, qui est symbolisé par un agneau, avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits. Le livre de l’Apocalypse le dit très clairement.

Les sept esprits sont le Christ. Les vingt-quatre anciens sont liés au Seigneur. Différentes parties du même feu, la même énergie, que nous appelons Christ.

Nous disons Christ en Grec, mais en Latin il est appelé Lucifer. L’Église Catholique a changé le sens de ce mot en quelque chose de mauvais. En Latin, « Luci » signifie lumière et « fer » signifie ferry, transporteur. Lucifer est le porteur de lumière, et le porteur de lumière est le Seigneur, la Parole.

La lumière émerge de l’Ain Soph sous forme d’un rayon unique et se divise ensuite en trois: le Père, le Fils et le Saint-Esprit. De Chokmah, la Parole va dans Daath à travers Jehovah Elohim Binah, puis est divisée en sept.

De ces sept, émergent toutes les Monades qui habitent la terre. C’est pourquoi nous devons développer sept corps. C’est pourquoi le nombre sept est saint, sacré. C’est pourquoi vous avez sept chakras, sept corps. C’est en effet le pouvoir de la lettre Peh.

Questions et Réponses

Public: Vous dites qu’il y a quatre résurrections et vous avez parlé de la résurrection dans le feu, dans la lumière et dans le corps physique. Quel serait la quatrième?

Réponse: La résurrection du feu est la création des véhicules de l’âme. La résurrection de la lumière est l’incarnation de la Parole afin de dévoiler vos propres mystères.

C’est ce que le Maître Samaël a dit dans le livre La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée : « Nous, Samaël Aun Weor, promettons de revenir, pour dévoiler le reste de la Pistis Sophia. »

Ainsi, comme nous l’expliquions, tout Avatar vient et explique verbalement aux gens, car il y a toujours des livres sacrés écrits après le départ de celui-ci – tel était son message. Quand il dit « je reviendrai pour dévoiler le reste », cela signifie à l’intérieur de vous.

Ce que vous voulez, c’est dévoiler la Pistis Sophia à l’intérieur de vous. Il y a beaucoup d’ignorants qui pensent que cela signifie dévoiler le reste du livre. Alors, ils commencent à le faire pour se vanter de le faire. Ils ne comprennent pas.

C’est ressusciter dans la lumière à l’intérieur de vous pour dévoiler votre propre Pistis Sophia.

Que se passerait-il si Maître Samaël Aun Weor venait effectivement dévoiler le livre Pistis Sophia complètement, ainsi que tous les livres du monde, si nous ne faisions rien à l’intérieur? Il vaut mieux le recevoir à l’intérieur de vous pour développer cette résurrection dans la lumière.

Autre est la résurrection dans le corps de libération. C’est un autre type de résurrection. C’est un corps que nous construisons, lors des initiations, dans la quatrième dimension. Ainsi, lorsque vous ressuscitez, vous ressuscitez dans la quatrième dimension. Mais c’est optionnel.

La meilleure résurrection consiste à ressusciter physiquement, avec le même corps que nous avons maintenant. Ceci a été réalisé par Maître Jésus.

Mais pour cela, il y a des niveaux et des niveaux. Donc, le quatrième, que je n’ai pas mentionné, est la résurrection du corps de libération, qui est liée au mental, au Corps Mental.

Question: Vous avez mentionné que nous devons quitter notre corps et vous avez également mentionné le mantra INRI. Je pense qu’il y a une pratique que Maître Samael donne afin de quitter le corps en utilisant ce mantra. Pourriez-vous en parler davantage?

Réponse: Le mantra INRI est un mantra directement lié à Maître Jésus et doit être divisé en cinq voyelles: INRI, ENRE, ONRO, UNRU, ANRA. Chaque voyelle vibre dans les différents chakras. Cela est effectué dans l’acte sexuel, car le mantra INRI vibre dans l’acte sexuel.

La lettre « I » dans INRI est le Iod qui se rapporte au cerveau et aussi le Iod qui se rapporte au phallus. NNN se rapporte au Nun, qui est le spermatozoïde, et se rapporte également à la tête. Donc, par le son IN, la force du sexe monte à la tête.

Le RRR en Hébreu est le Resh, la tête. Cela vibre là et dans le chakra sur lequel vous êtes concentré – dans ce cas (INRI), il vibre dans le chakra de la tête.

Si vous voulez mettre en activité le chakra Vishuddha, la gorge, vous devez vocaliser ENRE.

Pour le chakra du cœur, ONRO.

Pour le chakra des poumons, ANRA.

Télépathie dans le plexus solaire, UNRU.

Celles-ci étaient les voyelles que le Maître Jésus prononçait en Égypte afin de développer ses chakras et de recevoir le pouvoir du feu.

Vous pouvez également les prononcer séparément. La force y sera également active, mais elle est spécialement destinée à ceux qui ont déjà éveillé leur Kundalini et veulent la guider vers les différents chakras afin de les activer. Rappelez-vous que la Kundalini est liée aux sept chakras.

Et cela vous aide à vous projeter facilement en astral. Afin de sortir facilement dans le corps, il est nécessaire de développer le chakra du cœur, mais en connexion avec tous les chakras.

Lorsque vous êtes dans le Corps Astral, vous devez écouter, voir, comprendre et introduire dans votre cerveau physique tous les souvenirs lorsque vous revenez dans votre corps. Pour cela, vous devez activer tous les sens du Corps Astral. En d’autres termes, les chakras du Corps Astral doivent être en activité à travers ces mantras dérivés de l’INRI.

C’est ainsi que vous ressuscitez dans le feu et acquérez le pouvoir des langues.

APPRENEZ DAVANTAGE AU SUJET DE LA KABBALE

Alchimie et Kabbale dans le Tarot

La connaissance pratique et spirituelle cachée dans les profondeurs de chaque grande religion et tradition mystique.

L’Enfer, le Diable, et le Karma

Confirmez par vous-même la réalité des niveaux inférieurs de la vie, et comment les éviter.

Le Message du Verseau

La seule explication authentique des mystères Gnostiques cachés dans le célèbre livre de l’Apocalypse.

Le Tarot Éternel

Ensemble de Cartes et de Livres de Tarot

Les Enseignements Secrets de Moïse

Voyez les significations cachées dans les écritures Juives et Chrétiennes.

Les Trois Montagnes

L’Autobiographie de Samaël Aun Weor

Tarot et Kabbale

Obtenez des Réponses de la Divinité à l’Intérieur de Vous

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : פ Peh

ע Ayin
Catégories : Alphabet de la Kabbale