Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Alphabet de la Kabbale

ט Teth est la neuvième lettre de l’Alphabet Hébreu. ט Teth cache le mystère de l’Arbre de la Connaissance. Osée 4: 6 déclare:

« Mon peuple (qui sont les 22 Archétypes, 22 lettres de la parole de Dieu) se sont tus à cause du manque de connaissance (Gnose): voyant que tu as rejeté la connaissance (Daath-Gnose), je te rejetterai aussi, comme prêtre pour moi, voyant que tu as oublié les (vingt-deux lettres de la Torah, qui sont les vingt-deux Arcanes du Tarot, les 22 Archétypes de la) loi de ton Elohim, j’oublierai aussi (tes 22 Archétypes) tes enfants. » – Osée 4: 6

Au fur et à mesure que nous progressons, nous remarquons que la signification de ce chapitre d’Osée fait référence aux archétypes que chacun de nous a à l’intérieur. Donc ce n’est pas un rapport physique avec le peuple d’Israël comme les gens le pensent. Comme nous l’avons expliqué dans de nombreuses conférences, Israël représente tous les archétypes à l’intérieur de nous.

ט Teth est une lettre élémental qui symbolise le serpent, qui a la capacité de mettre en activité tous les archétypes qui sont à l’intérieur de nous. Si nous oublions cela, c’est comme si nous pensions pouvoir mettre en activité les archétypes sans Gnose, connaissance, Daath ; alors, nous allons dans la mauvaise direction.

Comme vous le voyez sur le graphique, ט Teth est représenté par le serpent et, dans l’ancien Alphabet Hébreu, par un cercle, l’Ouroboros, avec une croix au centre, qui est un X. Observez Abraham, Sarah et Agar au centre de cet Ouroboros, avec un croisement X, que nous allons expliquer en détail afin de comprendre ce mystère de ט Teth.

Comme vous le voyez dans l’Arbre de Vie, la lettre ט Teth est liée à la neuvième sphère. Nous parlons souvent de la neuvième sphère, qui est Yesod (le sexe). Dans Yesod, nous trouvons ט Teth, le serpent. Le mot Hébreu Yesod signifie fondation, vous pouvez donc saisir et comprendre que tout émerge à travers ט Teth.

Le mot יסוד Yesod en Hébreu est écrit י Iod, ס Samech, ו Vav et ד Daleth. Si vous supprimez la lettre ס Samech (qui est dessinée sous forme de cercle) dans le mot Yesod, les lettres restantes orthographient le mot יוד Iod. י Iod est la dixième lettre de l’Alphabet Hébreu, qui sera abordée lors de la prochaine conférence. Par conséquent, si vous observez l’orthographe de Yesod, vous constaterez que la seule différence entre l’orthographe de יוד Iod et יסוד Yesod est la lettre ס Samech – qui est également le serpent – que nous plaçons à l’intérieur du mot יוד Iod.

Donc, dans l’Alphabet Hébreu, nous trouvons deux serpents:

  1. le nombre neuf, qui est la lettre ט Teth
  2. le nombre quinze, qui est ס Samech, l’Ouroboros, qui en ancien Hébreu est représenté dans l’ancien symbole de la lettre ט Teth.

Par conséquent, l’Ouroboros ayant dans son ventre la croix, le X, est un symbole très profond et significatif lorsque nous étudions le mystère de l’ancien symbole de ט Teth.

L’Ouroboros symbolise l’Ain Soph Aur. Au-dessus de l’Arbre de Vie, vous trouverez les trois aspects de l’Absolu: l’Ain, l’Ain Soph et l’Ain Soph Aur.

Ain Soph Aur signifie « la lumière illimitée ». L’Ain Soph Aur est une lumière éternelle parfaite, non générée, qui contient un feu caché invisible et un feu manifesté invisible. Le feu caché est dissimulé dans le feu manifesté. L’action des deux feux est ce que la Bible appelle Bereishit, dont nous avons parlé à plusieurs reprises.

Bereishit est le premier mot de la Bible, du livre de la Genèse. Elohim est le feu visible, qui crée le ciel et la terre, le Soleil et la lune, l’air et l’eau. Elohim émane du feu invisible, qui est dans la lumière non générée, l’Ain Soph Aur. Le feu visible, Elohim, a créé les six jours de la Genèse, au moyen du feu invisible, dans lequel est contenu tout le pouvoir de Bereishit.

Ce feu illimité, invisible et visible est le Christ, dont le pouvoir manifesté est expliqué dans le septième jour de la Genèse. Dans la conférence liée à la lettre ז Zayin, nous avons expliqué ce pouvoir igné du Christ, que je répète, est le feu invisible et visible. Ce septième feu créateur immanifesté émane de l’Ain Soph Aur, qui, par le biais du feu créateur manifesté dans l’être humain, propulse l’Esprit de l’Elohim qui plane sur la surface de nos eaux sexuelles créatrices de Yesod.

Dans le livre de la Genèse, vous lisez qu’au commencement, l’Esprit de Dieu planait sur la surface des eaux. L’Esprit de Dieu est appelé en Hébreu Ruach Elohim. Donc, le feu invisible et visible propulse l’Esprit, qui plane dans nos eaux créatrices sexuelles.

À travers les initiations de feu, notre septième pouvoir créateur, le Christ, dans Malkuth, le corps physique, développe les six jours de la Genèse dans le psychisme de l’être humain. Ces six jours de la Genèse deviennent les six Sephiroth actifs, à savoir: Yesod, Hod, Netzach, Tiphereth, Geburah, Chesed.

« Quand cette clé (feu) a-t-elle ouvert les portes (de Yesod), servi et produit une progéniture? Quand Abraham est apparu, comme il est le secret de Chesed. Comme il est écrit: « Ce sont les générations des cieux et de la terre quand ils ont été créés » (B’hibar’am, un anagramme de Be’abraham) (Genèse 2: 4). Et nous avons déjà appris, ne dites pas b’hibar’am mais Be’abraham (Ce sont les générations des cieux et de la terre à travers Abraham – Chesed). » – Zohar

Naturellement, en nous, Chesed est représenté par Abraham, ou cet Esprit des Elohim qui travaille dans Malkuth, créant ainsi toute cette création décrite dans le livre de la Genèse; en particulier dans les premier et deuxième chapitres du livre de la Genèse.

« Or, Les promesses ont été faites à Abraham et à sa graine. Il ne dit pas: Et aux graines, comme à beaucoup; mais comme une, et à sa graine, qui est Christ. » – Galates 3: 16

Ainsi, le Christ, en tant que septième pouvoir ardent créateur, est contenu dans (votre graine) les deux sexes. Donc, lorsque nous parlons de Yesod, nous imaginons alors la lettre ס Samech, qui est la rotation de l’Ouroboros, de l’Ain Soph Aur. Cet Ouroboros crée ce que nous appelons la lettre י Iod, qui est une flamme dans laquelle est symbolisée la Sephirah Kether. C’est pourquoi, lorsque nous parlons du saint nom de Dieu, nous commençons par י Iod. י Iod, ה Hei, ו Vav, ה Hei. Lorsque la lettre י Iod se prolonge vers le bas dans la colonne centrale de l’Arbre de Vie, elle se termine dans Yesod et devient la lettre ו Vav. C’est pourquoi dans la Kabbale, la lettre ו Vav est toujours symbolisée dans Tiphereth et Yesod. Ce ו Vav est la lettre י Iod étendue depuis le Père (Kether) jusqu’à Yesod. C’est pourquoi il est dit que ו Vav est le Fils.

Dans les lettres י Iod et ו Vav, nous avons les voyelles Latines IO:

« IO: Isolda, l’androgyne Luni-Solaire. Osiris-Isis brille d’une terrible divinité depuis la création profonde de tous les âges. I, avec sa profonde signification, est certainement le phallus (le lingam), le י Iod Hébreu. O est l’éternel féminin, l’utérus (la yoni), le fameuxה Hei Hébreu (dans Yesod).

IO – La transmutation intégrale de la libido est effectuée lorsque nous entonnons cette dernière syllabe du mot magique pendant la transe sexuelle. » – Samael Aun Weor, Les Trois Montagnes

Nous avons déjà expliqué que le corps physique est représenté dans la lettre ד Daleth par « l’homme pauvre ». Nous terminons donc avec ד Daleth l’orthographe de la lettre י IodIod, ו Vav, ד Daleth). C’est pourquoi, dans Malkuth (corps physique), la lettre י Iod apparaît sous le nombre dix. Ainsi, nous (IO = masculin-féminin) sommes dans « D » ד Daleth (corps physique de Malkuth). Ainsi, dans « י Iod » – notre force sexuelle – se trouve le ס Samech, l’Ouroboros, le serpent, la lumière de l’Ain Soph Aur. En d’autres termes, le serpent, la lettre ס Samech, est compris dans le mot Y-E-S-O-D, qui signifie « fondation », qui est la neuvième sphère. Au milieu de l’orthographe de Yesod et de Chesed, apparaît le ס Samech, le serpent, l’Ouroboros, qui est ce pouvoir créateur ardent dans l’univers.

Samael Aun Weor a déclaré:

« La descente dans la neuvième sphère était, dans les anciens mystères, l’épreuve la plus haute pour prouver la dignité suprême du hiérophante. Hermès, Bouddha, Dante, Zoroastre, etc. devaient descendre dans la neuvième sphère pour pouvoir travailler avec le feu et l’eau, l’origine des mondes, des bêtes, des humains et des Dieux. Toute initiation blanche authentique et légitime commence là. »

Ainsi, au fond même de la matière et de l’énergie, nous trouvons l’Ouroboros, puisque c’est le fondation du « י Iod », car il est la première manifestation de l’inconnu. Ce י Iod est ce que la Bible appelle Elohim, qui est traduit par les traducteurs du livre de la Genèse par Dieu, singulier. Mais Elohim n’est pas un mot singulier mais pluriel. Cela signifie Dieux et Déesses.

Expliquons maintenant le mot Bereishit, qui se traduit par Genèse, ou « Au commencement ». Le mot Bereishit est un anagramme ; à propos de cette anagramme, vous pouvez donner de nombreuses conférences, car elle est liée à beaucoup de choses, en haut et en bas. Par exemple, en Araméen, Bar signifie Fils, qui est écrit avec les lettres ב Beth et ר Resh. Bar, fils, se rapporte à la lettre ב Beth, qui est liée à Chokmah, la deuxième Sephirah, appelée le Fils. Dans le Zohar, il est indiqué que c’est Chokmah qui crée, donc Chokmah est bar, le Fils.

La lettre suivante dans Beresheet est א Aleph, et ensuite la lettre ש Shin. Les lettres א Aleph et ש Shin forment ensemble le mot « esh », feu en Hébreu. Vous voyez donc comment “bar”, le Fils, est “esh”, le feu ou, comme nous l’avons expliqué, comment de l’Ouroboros émane le feu visible et invisible, qui est le Christ, bar-ash, Fils de feu, Bereishit, « au commencement ». C’est ce que Bereishit veut dire.

En Araméen, Bar signifie aussi Pur. Barash, premier ou en première place. Donc, en d’autres termes, nous pouvons dire que Bereishit Bara Elohim signifie « le Fils pur du feu », le premier engendré de la lumière de l’Absolu, l’Ain Soph Aur, qui est l’esh (feu) après Bar (le Fils) de Bereishit, créa les Elohim. C’est une façon d’expliquer Kabbalistiquement « Beresheet Bara Elohim ». La traduction commune est « Au commencement, Dieu créa », car le mot Beresheet est traduit par « Au commencement », mais selon l’anagramme et l’explication que nous donnons ici, nous dirons qu’il est traduit par « le Fils, le feu venant de l’Ain Soph Aur dans la première place créa ». Bara est le deuxième mot du livre de la Genèse; Bara signifie « créé ». Le mot suivant est Elohim. « Beresheet Bara Elohim » nous dit que le feu du Fils, ce feu invisible et visible émanant de l’Ain Soph Aur, créa les Elohim au commencement.

Beaucoup de gens pensent que Dieu (Elohim) n’a ni commencement ni fin; néanmoins, Dieu, Elohim, a un commencement et une fin dans chaque Mahamanvantara. Néanmoins, le pouvoir invisible, le feu de l’Ain Soph Aur, n’a ni commencement ni fin. C’est pourquoi, au sommet de l’Arbre de Vie, vous ne trouvez pas de cercle ou de sphère en relation avec les trois aspects de l’Absolu, car c’est l’infinitude. Mais, ce qui vient après l’Ain Soph Aur a un commencement. « Au commencement… » ce feu invisible créa les Elohim, les cieux et la terre. En d’autres termes, « Ha-Schamayim », les cieux écrits après Elohim sont précédés du mot Hébreu « at » formé de deux lettres Hébraïques, א Aleph et ת Tav, qui sont les première et dernière lettres de l’Alphabet Hébreu. « At » implique les 22 lettres de l’Alphabet Hébreu, les symboles écrits de la Parole de Dieu. La Parole de Dieu est ce Logos qui émane, c’est ce Feu qui émane de l’inconnaissable, l’Ain Soph Aur. Le Logos est symbolisé dans le livre de la Genèse avec le mot « at » qui est traduit par « le ». Donc, en d’autres termes, les Elohim ont manipulé ATH, le Verbe, afin de créer les cieux et la terre. Néanmoins, à l’intérieur d’Elohim se trouve le feu invisible et visible, ainsi ces feux contrôlent toutes les lettres de l’Alphabet Hébreu, tous les paroles de Dieu (Elohim) afin de créer le ciel et la terre, c’est-à-dire « Beresheet Bara Elohim At Ha-Schamayim Ve-At Ha-Aretz. »

La Parole, « at » a créé les cieux. La Parole “at” a créé la terre. Cependant, nous devons saisir et comprendre qu’Elohim est l’intelligence qui se cache derrière « at », grâce au feu invisible, puisque Elohim est le feu visible, et à l’intérieur de lui est caché le feu invisible qui émane de l’Ain Soph Aur. Ce feu est représenté par ס Samech dans la neuvième sphère. Neuf est le symbole des neuf mois que supporte la créature dans l’utérus de sa mère.

Quand nous parlons de « et la terre », Ve-At Ha-Aretz, nous avons expliqué que le feu de l’Ain Soph Aur descend d’en haut à travers ו Vav (« et »), dans notre sexualité, Yesod, dans Malkuth (corps physique). Ainsi, à travers ו Vav, nous pouvons créer. Afin de comprendre l’élaboration, la création de l’Arbre de Vie en nous, nous devons voir son graphique.

Dans le corps humain, l’Arbre de Vie est ו Vav, la moelle épinière. ו Vav est également représenté dans Tiphereth. ו Vav est l’extension de י Iod, la lumière de la Sephirah Kether, où se trouvent les lumières de Chokmah et de Binah, les deux colonnes, droite et gauche, lorsque les poumons sont joints pour former la lettre א Aleph ; nous l’avons expliqué lors de la première conférence. Le cœur, représenté par la lettre ו Vav, Tiphereth, qui dans le corps est situé dans la colonne centrale, unit Chokmah et Binah. Ainsi, à partir des poumons, la lumière s’étend jusqu’aux bras, qui sont les lumières de Chesed et de Geburah, qui se rapportent également aux deux colonnes, droite et gauche, et avec la colonne vertébrale, ו Vav, Tiphereth, dans la colonne centrale, qui les unit dans le cœur. Vous pouvez les voir dans le deuxième triangle.

Netzach et Hod, tout en bas des deux colonnes, se joignent à la lumière de Chesed et de Geburah dans les deux reins. Netzach et Hod sont les jambes qui s’étendent des reins. Nous parlons Kabbalistiquement.

Voulez-vous trouver les forces de Hod et Netzach en vous? Celles-ci se rapportent toujours avec les jambes; mais, ce sont des forces lumière qui proviennent de vos reins. Cependant, si vous vous en souvenez dans d’autres conférences, lorsque nous avons parlé des quatre créatures d’Ézéchiel, nous avons déclaré que Chesed et Geburah étaient liés aux poumons et aux reins. Ainsi, Netzach et Hod, à travers les deux reins, joignent leur lumière dans Yesod, la racine de l’Arbre de Vie. Donc, de Netzach et Hod, des reins, la lumière des deux va dans Yesod. Voyez-vous comment la lumière de l’Arbre de Vie pénètre votre corps?

Dans le Taoïsme, on sait comment le pouvoir sexuel est lié au pouvoir des reins, Hod et Netzach. Ainsi, Netzach et Hod, à travers les deux reins, recueillent la lumière et toutes les huiles du corps dans Yesod. De là, Netzach et Hod, flue toute la lumière dans les huiles d’onction, vers Yesod (fondation). C’est pourquoi Netzach et Hod en tant qu’archétypes sont appelés Sabaoth et se rapportent au monde de la formation (troisième triangle). Sabaoth signifie les foules ou les armées du Seigneur. Jehovah Sabaoth et Elohim Sabaoth sont respectivement Netzach et Hod. Sabaoth signifie que toutes les forces venant d’en haut, des Elohim, de Iod-Hei-Vav-Hei, sont rassemblées dans les reins et de là, elles vont dans Yesod, où nous trouvons le serpent, ט Teth.

Vav et Zayin, Adam et Eve

Parlons maintenant de l’Arbre de la Connaissance. Rappelez-vous que nous avons déclaré dans de nombreuses conférences que l’Arbre de Vie, qui est ו Vav, rassemble toutes les forces des Sephiroth; c’est pourquoi on l’appelle l’Arbre de Vie. Nous avons déjà expliqué comment toutes les forces des Sephiroth vons dans Yesod. L’Arbre de la Connaissance est également au milieu. Voilà comment cela est écrit dans le livre de la Genèse:

« Et du sol (Adamah, le corps physique), Jehovah Elohim (Jehovah Sabaoth et Elohim Sabaoth, les reins) fit pousser tout arbre agréable à la vue et bon à manger; l’Arbre de Vie aussi au milieu du jardin, et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal. » – Genèse 2: 9

Dans le corps humain, l’Arbre de la Connaissance se rapporte aux deux Iods qui forment le sommet des lettres ז Zayin et ו Vav. Ces deux lettres ז Zayin et ו Vav ont été expliquées dans des conférences précédentes. ז Zayin et ו Vav apparaissent également ici sous la forme de la lettre ט Teth, le serpent. Donc, si vous observez le graphique de la lettre ט Teth, vous constaterez que la lettre ז Zayin est à gauche et forme la tête du serpent. La lettre à droite, qui est la queue, est la lettre ו Vav. Nous trouvons donc ז Zayin et ו Vav unis, mais pas en haut comme dans la lettre ח Chet, mais tout en bas; ainsi c’est dans la fondation, dans Yesod, qu’ils sont unis. Cela implique une union sexuelle, car ז Zayin est la femme et ו Vav est l’homme. Ils sont unis à la fondation ou à la base; cela implique l’acte sexuel. C’est pourquoi vous trouvez dans la forme de ט Teth que la lettre ו Vav qui forme la petite queue de la lettre est inclinée vers ז Zayin, la femme, la tête. En d’autres termes, cela mène à ce chapitre, ou ce verset, qui dit:

« Elle prit son fruit, mangea et donna aussi à son mari avec elle ; et lui (s’inclinant vers la femme) a mangé. » – Genèse 3: 6

Chavah, Eve, offre le fruit à Adam, ainsi Adam, le ו Vav, s’incline vers la femme pour prendre le fruit venant de la femme, ז Zayin. Cela implique l’action du serpent, car le feu serpentin est directement lié à l’acte sexuel. Sans le serpent, sans ce feu qui vient d’en haut, l’homme ne sera pas en érection et la femme n’aurait pas d’humidité pour pouvoir accomplir l’acte sexuel. Le serpent donne l’excitation sexuelle; donc sans le serpent, toute action dans Yesod est impossible.

À travers le serpent, nous manipulons les deux forces: l’Arbre de Vie et l’Arbre de la Connaissance, car Yesod est la racine des deux arbres. Le Zohar appelle ces racines « les intestins » et ce sont bien les racines. Quand vous lisez « intestins », cela signifie racines, parce que la vie d’un arbre est dans ses intestins, ses racines. Comme nous le trouvons ici physiquement, la vie de notre corps provient de ses racines, les intestins. Tous les aliments que nous mangeons vont dans les intestins. De là, le corps absorbe les nutriments et les restes sont expulsés.

ו Vav et ז Zayin sont alchimiquement appelés Od et Obd. Obd signifie « aide ». Od signifie témoin. D’habitude, nous les appellons « les deux témoins », mais celui de gauche, ז Zayin, la femme, est appelé Obd, aide, assistant. Comme vous le voyez sur le graphique de la lettre ט Teth, l’assistant donne force à la lettre ו Vav, mais la sixième lettre ו Vav doit la recevoir, doit être inclinée, toujours vers la femme, jusqu’au septième jour, la septième lettre.

Od et Obd émergent de Iod-Hei de Iod-Hei-Vav-Hei, signifiant d’Abba et Aima dans Daath, qui émergent de Binah, du premier triangle de l’Arbre de Vie.

Dans notre corps physique, Binah est lié à la glande pinéale. Notre tête est représentée par la lettre א Aleph ; c’est pourquoi le premier triangle est dans la tête. De Binah, qui est dans dans la glande pinéale de notre corps physique, émergent Binah et Aima. À travers le souffle, par les narines (ז Zayin est lié aux narines) pénètre l’air (א Aleph) et s’installe entre les deux colonnes, Chokmah et Binah, qui est Daath, la gorge, où (de Binah) Abba et Aima sont placés.

Abba et Aima sont des émanations du Saint-Esprit; le Saint-Esprit en tant que Père, Abba, le Saint-Esprit en tant que Mère, Aima dans Daath, emergeant de Binah, qui contient Kether et Chokmah, parce qu’ils sont la Sainte Tri-unité.

Entre les deux colonnes, Chokmah et Binah, se trouve le ז Zayin qui, en tant que Obd, s’étend à travers l’intérieur du corps jusqu’à Geburah. Comme vous le voyez sur le graphique, la lettre ז Zayin s’étend en tant que serpent bleu dans la Sephirah Geburah. À l’intérieur du corps, il entre dans Netzach et de là dans Yesod.

Rappelez-vous qu’il est dit que Ida (ז Zayin) et Pingala (ו Vav) sont enlacés dans la lettre ט Teth. C’est pourquoi, dans le Zohar, vous lisez que Geburah se rapporte à Netzach. Nous parlons ici de l’Arbre de la Connaissance ; alors, ne le confondez pas avec l’Arbre de Vie, qui est différent. Ainsi, Netzach, dans le corps, se rapporte au foie. Obd, Ida, qui est l’assistant, relie Netzach, le foie, à Geburah et à Binah à travers Tiphereth.

Od, le témoin, le serpent rouge, de Chokmah à travers l’intérieur du corps, s’étend jusqu’à Gedulah / Chesed et pénètre dans Hod, qui est la rate, et de la rate pénètre dans Yesod. Alors pouvez-vous voir les différences entre les deux?

Nous avons d’abord expliqué au sujet de l’Arbre de Vie, maintenant l’Arbre de la Connaissance. L’Arbre de la Connaissance est lié aux deux cordons, Ida et Pingala, qui sont enlacés autour de la colonne vertébrale. C’est pourquoi le livre de la Genèse dit que les deux arbres sont « au milieu du jardin », autrement dit, dans le pilier central, car ils sont tous deux liés à la colonne vertébrale. Mais l’Arbre de la Connaissance est toujours plus associé à ז Zayin qu’à ו Vav. L’Arbre de Vie est toujours plus associé à ו Vav qu’à ז Zayin. C’est pourquoi quand nous parlons de l’Arbre de Vie nous parlons de ו Vav, l’homme intérieur, et de ז Zayin, sa femme, qu’il a appelé Eve. Citons le livre de la Genèse:

« Et Adam (ו Vav) appela (ז Zayin) le nom de sa femme Eve (Chavah); parce qu’elle était la mère de tous les vivants (Chai). » – Genèse 3: 20

Eve est représentée dans la lettre ז Zayin. La femme d’Adam est Chavah, la mère de la vie. C’est pourquoi, lorsque vous parlez de l’Arbre de la ConnaissanceZayin), vous ne pouvez pas manquer l’Arbre de VieVav). Et lorsque vous parlez de l’Arbre de VieVav), vous ne pouvez pas manquer l’Arbre de la ConnaissanceZayin), car (dans ח Chet et ט Teth), les deux sont liés.

Par conséquent, étudier uniquement la Kabbale (l’Arbre de Vie) sans Alchimie sexuelle (l’Arbre de la Connaissance) est une perte de temps, car étudier l’Alchimie sexuelle (l’Arbre de la Connaissance) sans la Kabbale (l’Arbre de Vie) est une perte de temps. Les deux arbres doivent être étudiés ensemble, sinon nous tombons dans des erreurs. La science de ט Teth est profonde, car le serpent de Yesod reçoit les forces des deux arbres.

Donc, il est dit qu’Adam a mangé du fruit du Chavah dans Yesod, parce que le Chavah, l’Arbre de la Connaissance (sexe) avait offert ses fruits à Adam, qui, en tant qu’Arbre de Vie, tire ses racines de Yesod (sexe). Rappelez-vous que Jehovah-Elohim a dit à Adam (l’Arbre de Vie) dans Genèse 2: 17: « Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas; car le jour où tu en mangeras, tu mourras sûrement. » Parce que tu es l’Arbre de Vie, n’en mangez pas, car le jour où tu en mangeras, tu deviendras l’Arbre de la Mort.

Ainsi, Chavah, l’Arbre de la Connaissance est représenté dans la lettre ז Zayin, qui est Eve, la mère de la vie, parce que Chavah vient de l’Hébreu Chai, qui est vie. Adam, le cerveau, tire toute la force de l’Arbre de Vie de l’aspect féminin du serpent dans Yesod nommé Chavah.

Rappelez-vous, les organes sexuels, Eve, Chavah, Yesod est toujours féminin et Adam, le cerveau est masculin; Adam et Eve sont des symboles. Il faut savoir les associer pour saisir et comprendre ce sujet.

Chavah, Eve, Yesod, est associé au pouvoir créateur du serpent. C’est pourquoi vous trouvez que le serpent offre le fruit (pouvoir créateur) à Eve (en Français), Chavah (en Hébreu). Par la suite, Chavah offre le fruit (pouvoir créateur) à l’Arbre de Vie, la colonne vertébrale (système nerveux central).

Adam, qui est le cerveau, doit contrôler le sexe (via le système nerveux central), car si dans l’acte sexuel Adam, le cerveau ne contrôle pas le sexe, ne contrôle pas Chavah, si Chavah contrôle le cerveau, à la fin, le serpent leur donnera l’orgasme, le spasme des animaux.

L’Expulsion d’Eden

Dans le livre de la Genèse, il est écrit quelque chose de très important dans le troisième chapitre de la Genèse après la consommation du fruit. Cependant, rappelons-nous d’abord comment Jehovah-Elohim a averti Adam, la moelle épinière, l’Arbre de Vie : « Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas », autrement dit: « mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas comme un animal, comme une bête, car si tu en mangas comme une bête, tu vas sûrement mourir. » En d’autres termes, « car le jour tu en manges », toutes les forces des Sephiroth deviendront Klipoth, l’Arbre de la Mort. Mais Adam doit le faire quand même, parce que l’acte sexuel est une nécessité du corps. Le serpent est toujours là pour vous donner la force sexuelle.

Donc, comme il est écrit, le cerveau Adam est devenu l’esclave de la force sexuelle, car il a atteint le spasme, ou l’orgasme, des animaux. Le corps physique et le Corps Vital constituent le Jardin d’Eden. Yesod et Malkuth forment ensemble le Jardin d’Eden, où l’homme spirituel est placé. Maintenant, qui expulse qui? dit le Zohar. Est-ce que Dieu a chassé Adam et Eve du jardin, ou Adam et Eve ont-ils chassé Dieu du jardin? En effet, selon la connaissance que nous donnons, l’explication est évidente: Adam et Eve ont expulsé Dieu de leur jardin (leur physicalité).

Nous avons donc rejeté Dieu. Dieu n’est pas une personne, un individu, Dieu est l’Ouroboros, le feu invisible et visible, le Christ, qui descend d’en haut dans Yesod et envoie le serpent dans Yesod afin de faire le travail. Elohim ne peut pas créer sans le serpent; ט Teth, le serpent, est le feu qui contrôle les deux feux. Que s’est-il passé lorsque le serpent a donné le fruit aux deux sexes? Ce qui s’est passé, c’est que le feu a été expulsé: Elohim a été expulsé. C’est ainsi qu’il est écrit: au moyen de l’orgasme, « at », les lettres א Aleph et ת Tav, toute la Shechinah, les forces de la Mère Divine, ont été éjectées du corps. Ainsi, lorsque cela s’est produit, au lieu d’avoir Elohim à l’intérieur, Adam et Eve sont devenus nus, sans Shechinah, sans lumière.

Au lieu de cela, ils ont mis les Cherubim à la porte de l’Eden. Ainsi, celui qui a placé les Cherubim à la porte même de l’Eden, empêchant Adam et Eve d’entrer dans l’Arbre de Vie, n’était pas Dieu, mais l’homme et la femme qui l’avaient fait, car ils avaient expulsé l’Ouroboros. Néanmoins, lorsque nous lisons le livre de la Genèse, nous supposons qu’Elohim a mis les Cherubim pour garder le couple loin du Jardin d’Eden, mais c’est faux, car le couple l’a fait. Dans le monde de la formation, Cherubim est le nom Kabbalistique de Yesod. Cherubim signifie les forts, ou la force.

« Et (dans Daath) Jah-Chavah Elohim (en tant qu’Abba et Aima) dit: Voici, Adam (à travers Eve) est devenu comme un de nous, connaissant le bien et le mal: et maintenant, de peur qu’il ne lève sa main (י Iod) (fornicatrice), et prenne aussi (le feu) de l’Arbre de Vie, mange et vive éternellement: c’est pourquoi Jah-Chavah Elohim (en tant qu’Abba et Aima) l’expulsa du Jardin d’Eden (supérieur) (dans Daath), pour labourer le sol (Adamah – corps physique) d’où (à travers l’orgasme sexuel) il a été pris (en tant que bête klipothique à sept têtes).

Alors il (l’homme terrestre) chassa l’Adam (céleste) (Kadmon); et il (l’homme fornicateur) placa à l’Est du jardin d’Eden (inférieur), des Cherubim, et une épée flamboyante (le feu passionnel du sang dans Yesod) qui tournait dans tous les sens pour garder le chemin de (Shechinah, le feu de) l’Arbre de Vie. » – Genèse 3: 22-24

« Au cours de l’acte sexuel, notre substance séminale descend dans la cavité correspondante… Lorsque notre substance séminale est renversée, nous perdons alors des millions d’atomes Christiques solaires. Instantanément, ces atomes solaires sont remplacés par des millions d’atomes démoniaques, qui entrent dans le cordon Brahmanique au moyen des contractions des mouvements orgasmiques génitaux. Ainsi, si nous renforçons les trois airs vitaux de l’Akasha pur par le biais de notre volonté, le mélange de l’Akasha avec ces atomes démoniaques, qui ont été collectés à partir des (Klipoth) enfers de l’être humain, a pour effet d’éveiller (le Kundabuffer) le serpent luciférien. Par conséquent, l’orgasme est la manière négative et démoniaque… » – Rose Ignée par Samael Aun Weor

Chaque fois que l’homme et la femme entrent dans l’acte sexuel, les Cherubim avec l’épée (le feu passionnel de Lucifer) sont présents. Rappelez-vous que l’épée est ז Zayin. Ce ז Zayin qui tourna dans tous les sens est dans le sang. Ce feu passionnel, le feu sexuel, est dans le sang. Oui, dans l’acte sexuel, ז Zayin tourne dans tous les sens, empêchant ainsi l’âme méchante d’entrer dans la voie de la Shechinah. Néanmoins, si vous volez le feu au diable, au serpent de la passion (la bête à sept têtes), ז Zayin, vous entrez de nouveau dans la vie.

ז Zayin est dans la main des Cherubim, le serpent, l’Ouroboros qui est aussi là. L’Ouroboros dit « Eska to Bebeloi », retirez-vous impurs, éloignez-vous impurs. Bien sûr, ce Cherubim est Lucifer, le feu sexuel lui-même. Si vous atteignez l’orgasme, vous êtes auto-éjecté, alors les Cherubim sont là avec l’épée, le ז Zayin, le feu passionnel. Ce ז Zayin est la femme à l’intérieur de vous. N’oubliez pas que lorsque nous parlons de la femme, nous parlons de l’aspect féminin du feu à l’intérieur de vous.

Aucune impureté ne peut entrer dans l’Arbre de Vie. C’est la raison pour laquelle nous affirmons que l’humanité a expulsé Dieu de l’Eden, et c’est pourquoi nous mourons, car nous avons chassé Dieu, car Dieu est précisément le feu de la vie.

Donc, selon l’initiation (lorsque nous parlons du nombre neuf, nous parlons d’initiation), le neuf est symbolisé dans le Tarot par l’Ermite tenant une lampe et marchant dans le désert. Comment pouvons-nous entrer à nouveau dans Yesod, le Jardin d’Eden, pour profiter des Arbres? Nous le faisons à travers l’initiation, il n’y a pas d’autre moyen. Initiation signifie commencer, redevenir pur. C’est le Christ qui nous met dans la porte de l’initiation, parce que Christ est le feu. Christ n’est pas une personne. Christ est le feu invisible et visible.

Donc, lorsque nous sentons, dans l’acte sexuel même, le sang (qui est le symbole et le véhicule du feu dans le corps physique) en train d’agir, c’est-à-dire la chaleur, c’est précisément « Hata » dans la langue Hébraïque, qui s’écrit avec ח Chet, ט Teth et א Aleph. Hata signifie péché. Comme nous le voyons ici, la lettre א Aleph (le souffle) est à la toute fin du mot, après le ט Teth (le serpent), ח Chet est l’Arbre de Vie. Donc, ט Teth, qui dans Yesod symbolise le fond même de l’Arbre de la Connaissance, est devant א Aleph (le souffle), qui est éjecté par l’homme.

א Aleph est Père, Fils et Saint-Esprit. א Aleph est le Christ manifesté; c’est le feu vivant dans le sexe. Péché (Hata) signifie éjecter א Aleph, le souffle ardent, l’Akasha qui vient d’en haut, descend et s’installe dans Yesod. ח Chet, ט Teth et א Aleph qui est « Hata » est aussi appelé Fornication, la manière dont les animaux se multiplient.

« À l’ange (le Cherubim qui tient ז Zayin, l’épée flamboyante) de l’église d’Ephèse (Hephestus, le Dieu du feu), écris; Ces choses, dit-il (le septième pouvoir ardent) qui tient les sept étoiles dans sa main droite, qui marche au milieu des sept chandeliers d’or (sept Sephiroth inférieurs); Je sais que tes oeuvres (tantriques blancs), et ton travail, ta patience et comment tu ne peux pas supporter ceux qui sont mauvais (venant de Klipoth): et (dans Yesod) tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et ne le sont pas et les ont trouvés menteurs (fornicateurs): Et tu as supporté, et tu as de la patience, et à cause de mon nom, tu as travaillé, et tu ne t’es pas évanouie.

Néanmoins, j’ai quelque chose contre toi, parce que tu as quitté (mieux dit, tu as éjecté) ton premier amour (Dieu). Souviens-toi donc (Yesod-Sexe) d’où tu es tombé, repens-toi et fais les premières œuvres (de la Chasteté); ou bien j’irai vite vers toi et je retirerai ton chandelier (moelle épinière) de son lieu, sauf si tu te repens. Mais tu as ceci, tu hais les actions (de Tantra noir) des Nicolaïtes, que je hais aussi.

Celui qui a une oreille (lettre ו Vav illuminée, développe l’audition, ainsi), qu’il entende ce que l’Esprit (Saint) dit aux églises; À celui qui vainc (l’orgasme des bêtes) je donnerai à manger de (le feu de la Shechinah) l’Arbre de Vie, qui est (à l’intérieur de Eve, Chavah, l’organe sexuel, la mère des vivants) au milieu du paradis de Dieu. » – Apocalypse 2: 1-7

Initiation, le Retour à l’Eden

Maintenant, dans la Kabbale, comme vous vous en souvenez, nous étudions les trois âmes, ou les trois niveaux du Mercure. Expliquons maintenant, l’initiation, car ce nombre neuf, la lettre ט Teth, a le pouvoir de nous mettre dans l’Eden. Pourquoi? À cause du serpent, nous sommes sortis d’Eden et, à cause du serpent, nous pouvons retourner à nouveau dans l’Eden.

Nous n’avons pas à craindre le serpent, car il ne s’agit que du feu sexuel dans le sang. Ainsi, dans l’acte sexuel même, quand la femme et l’homme sont unis, le serpent circule dans leur sang et va directement dans le phallus et l’utérus; c’est ce que la Kabbale appelle Nephesh, l’Âme Animale. Nephesh vit dans le sang, voilà comment cela est écrit dans la Bible. Nephesh est le sang.

L’individu ordinaire, l’animal, l’animal rationnel ou irrationnel, éjecte le sperme, atteint l’orgasme, le spasme des bêtes, car ils ne savent pas que dans Nephesh (le feu du sang) se trouve l’autre âme, appelée Ruach. Rappelons-nous que le livre de Genèse 1: 2 déclare,

« Et l’Esprit (Ruach) des Elohim planait sur la surface des eaux (sexuelles)… »

Ce Ruach Elohim est Abraham, Chesed, le père de la Hauteur. Ainsi, si vous éjaculez le feu, c’est-à-dire si vous atteignez l’orgasme et éjaculez Nephesh, Abraham sort, l’Esprit des Elohim, dans lequel est placé tout notre héritage cosmique; et qu’est-ce qui se passe? Abraham engendre Ishmael (un homme sauvage), son premier fils avec Hagar, Mizrahim, Égypte.

La Bible déclare:

« Voici, tu (Hagar, Mizrahim, Égypte) es enceinte et tu enfanteras un fils, et tu l’appelleras Ishmael; parce que Iod-Havah a entendu ton affliction. Et il sera un homme sauvage (Peres). » – Genèse 16: 11, 12

« Et Abraham dit à Elohim: Oh! Qu’Ishmael vive devant toi! » – Genèse 17: 18

Dieu ne veut pas son alliance avec Ishmael, car il est une bête sauvage (un Peres), signifiant un âne sauvage, un fornicateur en d’autres termes.

« Mais j’établirai mon alliance avec Isaac. » – Genèse 17: 21

Isaac est aussi le fils d’Abraham, mais Isaac est issu de la transmutation du Ruach Elohim, lorsque l’individu n’éjacule pas Nephesh, le spermatozoïde et l’ovule, lorsqu’il n’atteint pas l’orgasme. Ici émerge ce que nous appelons l’âme du Mercure, le Ruach Elohim, qui s’élève à travers Ida et Pingala, à travers la colonne vertébrale.

Nephesh est appelé le Mercure brut; c’est ce feu qui est contenu dans le spermatozoïde et l’ovule, dans le semen, qu’il soit féminin ou masculin. C’est Nephesh, l’Âme Animale. Les bêtes éjaculent le Mercure brut et elles se multiplient comme « hata ». C’est ainsi qu’Ishmael, le premier fils d’Abraham, est né. Ishmael était le fils de Hagar l’Égyptienne, ou Malkuth, celui qui se multiplie comme on se multiplie. Toute cette population de la Terre sont des enfants d’Abraham, mais à travers Ishmael, mais Dieu nous attend, parce que nous, tous les descendants d’Ishmael, avons Nephesh; mais, Ruach est au-dessus de nous; nous devons donc apprendre à libérer Abraham, le Ruach Elohim, de notre Nephesh, afin qu’Isaac, qui est le serpent d’airain, appelé Neshamah, l’Âme Divine, puisse naître.

« Et comme Moïse a élevé le serpent dans le désert, de même le Fils de l’Homme doit être élevé: afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. » – Jean 3: 14, 15

L’âme du Mercure, le Ruach Elohim (Abraham), s’élève à travers Sarah, les deux cordes «Sah et Ra», appelées en Sanskrit Ida et Pingala, encerclant la colonne vertébrale, chez la personne célibataire et chez la personne mariée. Lorsque ce Ruach Elohim s’élève, il donne des initiations; c’est symboliquement écrit dans la Bible. Abraham qui est le Ruach Elohim, ou l’âme du Mercure, s’élevant à travers Ida et Pingala reçoit les neuf initiations mineures. Néanmoins, si nous voulons recevoir les Mystères Majeurs, alors Adam et Eve, homme et femme, doivent être unis dans l’acte sexuel et effectuer la même transmutation que quand ils sont célibataires. En d’autres termes, lorsque des célibataires transmutent leur force sexuelle, ils le font à travers la respiration, à travers les narines, ils effectuent des exercices de respiration afin de faire remonter l’âme du Mercure, ceci est lié à ז Zayin.

Le Mercure brut est le semen, le spermatozoïde et l’ovule, qui doit être transformé en âme du Mercure, qui est le Ruach Elohim, Abraham, qui reçoit les initiations mineures. Mais un moment vient où Abraham doit atteindre les initiations majeures; c’est quand Abraham accomplit l’acte sexuel comme Maithuna avec Sarah, sa femme. Sarah représente les forces supérieures de Daath, non pas Malkuth (Hagar), mais Daath, qui est Schamayim, ciel.

Quand l’homme et la femme mélangent leur propre Abraham individuel particulier, leur propre Ruach Elohim individuel particulier, leur propre âme du Mercure individuelle particulière, alors le serpent, qui est le feu, féconde cette âme du Mercure, ainsi le Mercure fécondé par le feu émerge dans la colonne vertébrale. Ce Mercure fécondé par le feu est l’âme du Mercure fécondée par le feu, qui est Isaac, qui monte à travers la moelle épinière de l’individu. Isaac est précisément ce serpent qui monte, que la Bible appelle Seraphim. Dans le Christianisme, les Seraphim sont placés dans Kether, mais dans la Kabbale Hébraïque, les Seraphim sont les créatures de Geburah, ils sont appelés des serpents de feu.

C’est ainsi qu’à travers Isaac, vous entrez de nouveau dans l’Eden et Dieu est content, car c’est ce que Dieu veut. Dieu ne veut pas d’alliance avec tous ces fornicateurs de Malkuth. Dieu veut son alliance avec le fils du feu, Isaac, que votre Abraham intérieur aura avec Sarah.

Tout Maître est un fils d’Abraham, comme Isaac à travers Sarah, mais tout fornicateur est un fils d’Abraham comme Ishmael à travers Hagar, qui est chacun de nous.

C’est ainsi que nous étudions dans la neuvième sphère, Yesod, la transformation de l’Âme Animale en Âme Pensante, et cela en une Âme Divine. Comme vous le voyez, il s’agit d’une transformation alchimique que nous réalisons dans l’acte sexuel, car Isaac et Ishmael sont les enfants des deux polarités. C’est ce que vous devez saisir et comprendre lorsque vous lisez le livre de la Genèse.

La Première Initiation des Mystères Majeurs

Expliquons maintenant les versets suivants du livre de la Genèse, en relation avec le commencement du premier jour, qui sont postérieurs à la création par Elohim du Ciel et de la Terre:

« Et la terre était sans forme et vide. » – Genèse 1: 2

Qu’est-ce que la terre? La terre est Malkuth, notre corps physique. Le mot ET est la lettre ו Vav qui signifie ET en Hébreu; ainsi ET signifie que la lettre ו Vav, la moelle épinière de cet être humain était dans les ténèbres, vide et sans forme. Mais, par la suite, il est écrit:

« Et l’Esprit de Dieu plana à la surface des eaux. » – Genèse 1: 2

C’est-à-dire que lorsque le ו Vav de Malkuth (corps physique) entre dans les mystères de Yesod, la lettre ו Vav ET apparaît à nouveau; Et l’Esprit de Dieu, le Ruach Elohim, Abraham, Chesed, planait sur la surface des eaux de Yesod. Donc, cela signifie qu’il y a une probabilité de créer quelque chose si vous transmutez vos eaux créatrices.

Dans les premiers versets, il est écrit « Et la terre était sans forme et vide; et les ténèbres étaient sur la surface de l’abîme », l’abîme est Klipoth, notre propre subconscience, notre inconscience et notre infraconscience.

Les versets suivants, après les eaux de Yesod, se rapportent à Hod, vous voyez à nouveau ET, la lettre ו Vav, dans Hod, qui signifie « gloire ».

« Et Elohim (Sabaoth) dit: Que la lumière (aur) soit: et (dans ו Vav, la colonne vertébrale), la lumière fut. » – Genèse 1: 3

C’est comme ça que vous faites la lumière à partir des ténèbres.

Ensuite, suit Netzach, qui est la Sephirah suivante:

« Et Dieu vit la lumière, que c’était bon. » – Genèse 1: 4

Pourquoi Dieu a-t-il vu la lumière que c’était bon? Parce que Netzach est à droite de l’Arbre de Vie, qui est Tob (bien). Le côté gauche est appelé en Hébreu Ra, pollution.

Tout en bas de la colonne de droite de l’Arbre de Vie, Dieu a vu que la lumière était bonne parce qu’elle résultait de la transmutation.

« Et (dans la lettre ו Vav), Dieu sépara la lumière (de Tiphereth) des ténèbres (dans Malkuth, la terre). » – Genèse 1: 4

Rappelez-vous, Tiphereth est symbolisé par le Soleil. Donc, ce verset symbolise la lumière atteignant Tiphereth.

Finalement, la lumière atteint Geburah. Vous voyez, les énergies s’élèvent de Malkuth à Geburah, quand elles atteignent le niveau de Geburah, Dieu nomme la lumière Jour, et la Nuit il l’appelle Lilith [ לילית ],

« Et Elohim appela la lumière Jour et les ténèbres il l’appela Nuit. » – Genèse 1: 5

Voilà pourquoi, dans la Kabbale, il est dit que la première femme d’Adam était לילית Lilith, se référant aux ténèbres ici dans le corps physique. En Hébreu, Layla, Lilith, est nuit. Donc, le jour, qui signifie le Maître du Jour, le Maître de l’Aéon, est appelé Elohim Gibor, Gebur-ah, et c’est parce que dans Gibor, dans Geburah, vous trouvez Isaac. Si nous disons « Et Dieu appela le jour, Isaac », est-ce le même, mais Dieu appela la lumière « IOM », qui est Isaac.

Quand la lumière serpentine (Isaac-Geburah) qui émerge des ténèbres de Malkuth est unie à Chesed, Abraham, alors il absorbe la lumière de la première initiation. C’est le premier jour, la première initiation de la Genèse, qui est appelée:

« Et le soir et le matin étaient le premier jour. » – Genèse 1: 5

Qui est le soir? Le soir est ז Zayin, la femme-serpent qui est connectée au côté gauche, Binah. Le matin est ו Vav, en d’autres termes, Chesed, car le serpent masculin émerge des feux de Chokmah. Ainsi, l’union du soir et du matin, femme et homme (Rah et Tob), à travers l’acte sexuel est la fin même de l’initiation, faisant le premier jour: la première initiation des Mystères Majeurs. C’est ainsi que Isaac naît de Sarah et d’Abraham.

Au début, le problème est Lilith. Lorsque vous atteignez la première initiation des Mystères Majeurs, Lilith, votre ego, est là pour vous. Rappelez-vous que les ténèbres étaient au commencement même, il est dit:

« Et la terre était sans forme et vide; Et les ténèbres (qu’il appela Lilith) étaient sur la surface de l’abîme. »

Ces ténèbres est Lilith. Toute personne qui vient à la Gnose, qui n’est pas un initié, est dans Lilith, les ténèbres. Mais, nous pouvons tirer la lumière de ces ténèbres, si nous savons comment, n’est-ce pas? Alors, n’ayons pas peur des ténèbres, car nous sommes tous des enfants de Lilith. Oui, toute l’humanité sont des enfants des ténèbres.

Il est Kabbalistiquement déclaré que cette humanité est empêtrée dans deux sphères: Lilith et Nahemah. Lilith est liée à la lune noire et Nahemah à la lune blanche. Les deux lunes se rapportent à Yesod. Néanmoins, Lilith se rapporte à une autre sphère submergée, une sphère Klipothique, la huitième sphère infernale de l’Enfer, qui correspond à l’aspect négatif de la sephirah Hod. La Lune régit Yesod et Hod (respectivement les neuvième et huitième sphères), qui se trouvent inversés dans Klipoth comme Nahemah dans Yesod et Lilith dans Hod. Ainsi, Lilith est la huitième sphère, inversée. Ainsi, nous devons leur voler la lumière, car Nahemah et Lilith sont liées à Nephesh, à l’Âme Animale.

Maintenant, nous avons quelque chose que nous devons expliquer au sujet du Maître Jésus, quand il parle du serpent. Ceci est écrit dans l’Évangile de Jean, comme suit. Tout d’abord, comprenons que le mot Pharisien vient du mot Parsi, de Perse. Les Zoroastriens de Perse vénèrent le feu. Donc, comme nous le savons, le feu est le commencement de tout, le septième pouvoir invisible ou visible. Les Parsi, les Pharisiens, vénèrent le feu. Ceci est une allusion à toute religion vénérant Dieu, qu’elle soit Juive, Musulmane, Chrétienne, Zoroastrienne, Bouddhiste, etc.

« Il y avait un homme des Pharisiens nommé Nicodème, un dirigeant des Juifs (signifiant quelqu’un qui, à cette époque, avait un statut dans la hiérarchie parmi les Juifs, puisque Jésus prêchait dans la religion du Judaïsme, parmi les Juifs): vint vers Jésus la nuit et lui dit: Rabbi (qui signifie « Maître »), nous savons que tu es un enseignant venu de Dieu ; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu (Elohim) n’est pas avec lui (donc ce Rabbi, ce Maître, a reconnu que Maître Jésus était un Maître du Jour).

Jésus répondit et lui dit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut pas voir le royaume de (Elohim) Dieu.

Nicodème lui dit: comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il entrer une seconde fois dans le ventre de sa mère et naître? » – Jean 3: 1-15

Ainsi, comme vous le voyez, Maître Jésus lui dit, dans un enseignement direct, qu’il est nécessaire de renaître à travers les mystères de Yesod, à travers les mystères de Daath. Mais, ce Rabbi, comme beaucoup d’autres dirigeants de son temps, ne connaissait pas le mystère du serpent. Il a donc demandé comment un vieil homme pouvait-il naître de nouveau?

« Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut pas entrer dans le royaume de Dieu. » – Jean 3

Avez-vous saisi cela?

« … si un homme ne naît pas d’eau et d’Esprit… »

Cela nous rappelle l’initiation, au sujet de “Au commencement…” le livre de la Genèse:

« Et l’Esprit des Elohim planait sur la surface des eaux… » – Genèse 1: 2

C’est ce à quoi Jésus fait référence.

Donc, « si un homme ne naît d’eau et d’Esprit » n’a rien à voir avec des croyances, mais quelque chose qui est fait à travers l’Alchimie sexuelle. Jésus a dit, sinon « il ne peut pas entrer dans le royaume de Dieu. »

« Ce qui est né de la chair est chair. » – Jean 3: 1-15

Comme nous l’avons expliqué dans cette conférence, la chair est Nephesh. Le sang circule dans la chair, et lorsqu’un homme et une femme entrent dans l’acte sexuel, ils engendrent des enfants, à cause du feu de la passion de la chair. Donc: ce qui est né de chair est chair.

« Et ce qui est né de l’Esprit est Esprit. » – Jean 3: 1-15

Esprit en Hébreu est Ruach, qui signifie aussi vent. Et, le seul Esprit qui peut créer ou qui peut vous placer dans l’initiation (le commencement) est le Ruach Elohim, l’Esprit de Dieu qui plane sur les eaux de la sexualité. Donc, soit vous êtes né de la chair soit de l’Esprit. Ce dernier implique une transmutation de la chair, parce que l’Esprit de Dieu est caché, dissimilé dans le spermatozoïde et l’ovule, nous devons donc le libérer. Vous le libérez lorsque vous transmutez l’énergie sexuelle, alors le Ruach Elohim est libéré et s’élève à travers votre colonne vertébrale.

Donc, on ne naît pas en croyant. Vous pouvez croire en ce que vous voulez, mais la croyance ne libérera pas le Ruach Elohim, car derrière le Ruach se trouve Elohim, Dieu, le feu qui propulse l’Esprit pour créer. Le Ruach Elohim qui flotte sur les eaux du commencement est le Christ, qui n’est pas une personne, mais le feu visible et invisible qui provient de l’Ouroboros, l’Ain Soph Aur; la lumière illimitée.

« Ne vous étonnez pas de ce que je vous ai dit: vous devez naître de nouveau. » – Jean 3: 1-15

Pourquoi devons-nous être né de nouveau? C’est parce qu’ici nous sommes nés, nous sommes nés physiquement à travers la chair, mais maintenant nous devons être nés de nouveau – non pas en croyant, mais par l’Esprit (le Ruach), par l’Alchimie sexuelle.

« Le vent (le Ruach Elohim) souffle là où il est entendu, et vous entendez son son, mais vous ne pouvez pas dire d’où il vient ni où il va: il en est de même pour tout ce qui est né de l’Esprit (le Ruach). » – Jean 3: 1-15

En d’autres termes, vous pouvez entendre le son du vent, c’est-à-dire la voix qui dit dans le désert: « Suivez la voie du Seigneur », un son prononcé par cet homme qui est né à l’intérieur et qui enseigne la sagesse, mais vous ne pouvez pas savoir d’où vient cet homme intérieur et où il va, parce qu’il est né de l’Esprit, il est à l’intérieur de nous, si nous transmutons, si nous sommes nés du Ruach. À propos du corps physique que tout le monde a, tout le monde peut demander où un tel corps est né, quel âge il a et quand il va mourir, selon Karma, c’est facile, ce n’est pas bien grave. Mais, pour rechercher où est né cet homme intérieur et où va cet homme intérieur, personne ne le sait, car cet homme intérieur est né du Ruach, de la transmutation sexuelle. Cet homme intérieur est un Maître du Jour.

Nicodème répondit et lui dit: Comment cela peut-il être? (comme vous le voyez, Il est un Maître, il est un Rabbi et il ne sait pas).

« Jésus répondit et lui dit: Es-tu un Maître d’Israël et ne connais pas ces choses? » – Jean 3: 1-15

Supposément, tous ceux qui connaissent la Kabbale et étudient les deux arbres devront connaître ce que nous parlons. Quoi qu’il en soit, beaucoup de gens étudient la Kabbale et ne connaissent pas l’Alchimie sexuelle. De plus, ils justifient leur Fornication à bien des égards.

« En vérité, en vérité, je vous le dis, nous parlons de ce que nous connaissons (connaître concerne Daath, l’Arbre de la Connaissance), et témoignons de ce que nous avons vu; et vous ne recevez pas notre témoin. » – Jean 3: 1-15

Les témoins sont ו Vav et ז Zayin (Ida et Pingala). Ce sont les seuls témoins de la naissance de l’homme intérieur. Intérieurment, je suis témoin – selon mon Ida et Pingala, Od et Obd – de la naissance de mon homme intérieur, mais vous ne l’êtes pas, parce que c’est interne.

Je dis ce que Maître Jésus a dit, et enseigne que vous devez naître de la même manière, mais « vous n’avez pas reçu notre témoignage ». Nous témoignons donc de ce que nous avons vu avec les yeux de l’Esprit et de ce que nous avons entendu et ce que nous avons pratiqué.

« Si je vous ai dit des choses terrestres (Magie Sexuelle, transmutation de la libido), et que vous ne croyez pas, comment croirez-vous, si je vous dis des choses célestes? » – Jean 3: 1-15

Clarifions les choses: le mot Grec Pistis n’est pas croyance, mais foi. Donc, « et vous ne croyez pas » doit être « et vous n’avez pas foi». Le mot Grec Pistis n’est pas associé à la croyance, mais à la foi. De nos jours, ils traduisent Pistis par « croyance », mais la vraie traduction de Pistis du Grec est « foi ». La foi est expérience, connaissance consciente. La foi connaît par expérience. La foi est liée à Pierre. Pierre est cet apôtre lié à la glande pinéale, où réside l’atome du Saint-Esprit.

« Tu crois qu’il n’y a qu’un seul Dieu ; tu fais bien: les démons aussi croient et tremblent. Mais sauras-tu, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est morte?

Abraham notre père n’était-il pas justifié par les œuvres, lorsqu’il avait offert son fils Isaac sur l’autel? Vois-tu comment la foi s’est forgée avec ses œuvres, et par les œuvres la foi est-elle devenue parfaite? Et l’Écriture fut accomplie, elle dit: Abraham crut en Dieu, et cela lui fut imputé à justice: il fut appelé l’Ami de Dieu.

Vous voyez alors comment par les œuvres un homme est justifié, et pas seulement par la foi. De même, Rahab, la prostituée, ne fut-elle pas justifiée par les œuvres lorsqu’elle avait reçu les messagers et les avait envoyés d’une autre manière? Car comme le corps sans (Ruach) l’esprit est mort, de même la foi sans œuvres est morte. » – Jacques 2: 19-26

Donc, si nous n’avons pas foi en l’Alchimie sexuelle, c’est-à-dire que si nous ne la pratiquons pas, comment aurons-nous foi si je vous parle des choses célestes? Si nous commençons à parler d’initiations et de nombreuses autres choses liées aux choses célestes, qui signifie à Schamayim, Daath, si vous n’avez pas foi (expérience), dans la Magie Sexuelle, comment allez-vous entrer dans l’Eden? Comment allez-vous avoir foi dans les choses de l’Esprit? Mais si vous êtes un pratiquant et que vous transmutez, vous aurez alors la foi à l’intérieur de vous, et tout Maître qui vous dit des choses liées à Neshamah, à l’Âme Divine, à Schamayim, au ciel, alors vous comprendrez. Mais d’abord, nous devons arrêter la Fornication.

« Et aucun homme n’est monté au ciel (Schamayim), sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’Homme (fils d’Adam) même qui est au ciel. » – Jean 3: 1-15

Lorsque vous lisez le paragraphe précédent, il est très facile à comprendre lorsque vous connaissez la Kabbale. « Et aucun homme » signifie « et aucun homme intellectuel fornicateur sur cette Terre » n’est monté au ciel; c’est ce que dit Jésus. « Sauf celui qui est descendu du ciel. » Qui est descendu du ciel? Selon la Genèse, Abel a été tué par Caïn et estt descendu dans la Terre à cause de la Fornication.

« Et Caïn (le mental) parla avec Abel (l’Âme Humaine) son frère: et quand ils furent dans le champ (de Yesod), Caïn (le mental lubrique) se souleva contre Abel son frère (dans la glande pinéale), et (au moyen de la Fornication) l’a tué. Et Iod-Havah (le Saint-Esprit qui habite dans la glande pinéale) dit à Caïn (le mental lubrique): Où est Abel ton frère? Et il a dit (se lavant les mains), je ne sais pas: Suis-je (le mental concret) le gardien de mon frère (le mental abstrait)?

« Et il dit: Quelles (choses sales) as-tu fais? La voix (du Ruach Elohim) du sang de ton frère (Nephesh) m’a crié du sol (Adamah, physicalité). Et maintenant, tu est (avec luxure) maudit de la terre, qui a ouvert sa bouche pour recevoir le sang de ton frère (le feu de Nephesh, éjaculé) de ta main (י Iod, Phallus). » – Genèse 4: 8-11

Abel est le Fils d’Adam, le Fils de l’Homme. Adam est Tiphereth. Tiphereth est Adam au ciel. Le fils de cet Adam est la Buddhata, l’embryon de l’Âme, qui est embouteillée dans l’ego, qui est Caïn. Abel est la partie de la Conscience qui doit être libérée. Abel est la seule partie qui peut monter au ciel. L’ego, l’animalité que nous avons, ne peut pas monter au ciel, seul Abel, qui est le fils d’Adam, le Fils de l’Homme, car Adam, Tiphereth est déjà au ciel, Schamayim. Alors, laissez-moi vous dire comment le faire.

« Et comme Moïse éleva (ט Teth) le serpent dans le désert, de même le Fils de l’Homme doit être élevé: afin que quiconque croit (ait la foi) en lui (le feu serpentin) ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. » – Jean 3: 1-15

ט Teth (le serpent) et le Fils de l’Homme sont à nouveau mentionnés. Abel, qui est embouteillé dans l’ego, doit être élevé à travers des initiations, de la même manière que Moïse éleva le serpent dans le désert. Quiconque a la foi, Pistis, en Lui, dans ce feu, ce serpent, ne périra pas, mais aura la vie éternelle.

Donc, ce n’est pas ce que les gens pensent: « Puisque je crois en Jésus, mon feu divin s’élève et je suis en train de renaître. » Comprenez: une croyance est juste le commencement. Par exemple, si nous allons parmi les Maçons, certains Maçons reçoivent le 33ème degré, qui est le plus haut degré dans la Maçonnerie, mais cela ne signifie pas qu’ils ont tous ce degré spirituellement. Symboliquement, ils l’ont, mais ce degré se rapporte à la 33ème vertèbre, symbole également des 33 années que Maître Jésus a vécu en tant que Maître. Ainsi, pour être un Maître, vous devez avoir 33 années symboliques. Comprenez bien que ce ne sont pas des années physiques mais symboliques. Donc, les Maçons ont 33 degrés de Maîtrise, mais symboliquement. S’ils travaillent avec la pierre, la pierre cubique de Yesod, et élèvent le serpent, ט Teth, au sommet, à Kether, alors ils seront des Maîtres, car la première initiation des Mystères Majeurs est la naissance du Maître.

Dans la première initiation, au ciel, les Maîtres disent: « Voici un nouveau Maître ». Un Maître au Ciel, mais pas encore sur la terre. Pour que ce Maître né dans la première initiation des Mystères Majeurs puisse exprimer sa sagesse sur la Terre, il doit recevoir cinq initiations. Il doit lever cinq serpents. En d’autres termes, il doit lever cinq serpents de feu. En effet, c’est le mystère que Jésus a enseigné à Nicodème, c’est pourquoi Jésus a dit:

« Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups; soyez donc sages comme des serpents et inoffensifs comme des colombes. » – Matthieu 10: 16

La colombe est un symbole du Saint-Esprit; elle signifie Chasteté. Vous devez être sage, utiliser vos énergies ardentes serpentines, utiliser votre énergie sexuelle avec sagesse et être dans la Chasteté. C’est ce que “syez donc sages comme des serpents et inoffensifs comme des colombes”.

Maintenant, il y a un autre verset d’un chapitre d’Isaïe que nous traduisons comme suit:

« Philistins (lubriques), ne vous réjouissez pas du fait que le bâton (טבש – Shebat) de celui qui vous a frappé est brisé, car de la racine (Yesod) du (ט Teth) serpent sortira une vipère, et son fruit un serpent (Seraph) ardent volant (Seraphim). »  – Isaïe 14: 29

Désolé, si je vous déçois, mais nous sommes tous des Philistins lubriques. Rappelez-vous que les Philistins ont été ceux qui ont essayé de tuer Samson. Les Philistins sont les egos de chacun de nous. Les egos de Samson ont réussi à vaincre Samson, alors ne soyez pas fier du fait que vous transmutez votre énergie sexuelle et devenez fort comme Samson, car les Philistins sont toujours derrière vous, dans votre subconscience. N’oubliez pas qu’ils envoient toujours Lilith, Delilah, dans la nuit, pour couper les cheveux de Samson. Ces cheveux est le ז Zayin, le ו Vav, qui donne la force au Maître. Couper les cheveux signifie forniquer; c’est faire la même chose qu’Adam a fait avec Eve. Donc: malheur à ce Samson de la Kabbale, s’il fornique avec Delilah, avec la nuit et qu’il oublie sa Mère Intérieure et son Père Intérieur. Les Philistins retireront les yeux de ses orbites, il deviendra aveugle et ensuite, il moudra en prison dans la roue tournante du Samsara, jusqu’à ce que ses cheveux repoussent, jusqu’à ce qu’il revienne à la Chasteté et se rende au milieu de ז Zayin et ו Vav, les deux colonnes, et détruit le temple avec Lui. Pouvez-vous comprendre tous les symboles ici? Tous sont sexuels, cachés, dans Lilith et Samson.

Et qu’est-ce que Samson? Shemshon, Shemesh le Soleil. Shemesh est la façon dont on dit Soleil en Hébreu. Aun est la force, la virilité, et est prononcé « On ». Shemesh-On est « la force du Soleil dans les organes sexuels ». Shemesh-On est la force du Soleil, la force de la Lumière, du Feu. Mais, Lilith, Delilah, la nuit, coupe facilement ses cheveux. Et Ensuite, plus aucune force, aucun yeux spirituel pour voir la vérité, la vérité cachée de Dieu, car la Fornication est interdite dans ce monde ou dans le monde à venir. C’est pourquoi Isaïe a dit: « Philistins (lubriques), ne vous réjouissez pas du fait que le bâton (Shebat) de celui qui vous a frappé est cassée. » Alors, ne vous réjouissez pas, car il y a beaucoup de Bodhisattvas tombés, qui ont malheureusement mangé du fruit défendu, beaucoup de Samsons qui moulent au milieu de la roue du Samsara. Bien sûr, les Philistins, les egos, se réjouissent parce qu’ils aiment maintenant la Fornication et l’Adultère, mais Isaïe a dit: « Philistins (lubriques), ne vous réjouissez pas du fait que le bâton (Shebat) de celui qui vous a frappé est brisée », Et il ajoute ensuite “Car la racine (Yesod) du serpent (ט Teth) sortira une vipère, et son fruit sera un serpent (Seraph) ardent volant (Seraphim).”

En lisant ce verset d’Isaïe 14:29, vous pourriez vous interroger sur la signification de « Car de la racine du serpent sortira une vipère et son fruit un Seraphim ardent volant ». Kabbalistiquement, il s’agit d’une créature de Geburah, un fils de Samael, en d’autres termes. Samael est associé à l’Ouroboros et à la croix.

L’orthographe du mot Teth est ט Teth, י Iod, ת Tav. L’orthographe a les deux caractères T Hébraïques, car en Hébreu, il y a deux manières d’écrire la lettre T. ט Teth est un T et ת Tav est un autre T. Néanmoins, l’ancien ט Teth est un cercle qui entoure une croix et la croix est le symbole de l’ancien ת Tav. Vous voyez donc dans le symbole, l’ancien symbole de la lettre ט Teth, le serpent, l’Ouroboros, qui est ט Teth lui-même, et la lettre ת Tav, qui est la croix; en d’autres termes, les anciens symboles de la lettre ט Teth, orthographie la lettre ט Teth, car au milieu de ce symbole se trouve le י Iod, le pouvoir du feu qui provient de l’Ouroboros, de l’Ain Soph Aur. En outre, la croix est le symbole de l’acte sexuel entre ו Vav et ז Zayin, homme et femme, unis au pouvoir du serpent, qui est ט Teth.

Maintenant, si nous épelons ט Teth avec deux ט Teth, au lieu d’un ט Teth et d’un ת Tav, cela s’orthographiera TET, qui signifie argile, boue, en Hébreu, qui emmène dans la mémoire que l’homme a été créé de la boue, de l’argile de la Terre. Ainsi, le serpent peut faire de vous un homme, un homme terrestre de la boue de la Terre, ou peut faire de vous un homme céleste, mais ce dernier doit être fait avec la lettre ת Tav, car lorsque vous épelez ט Teth avec la lettre ת Tav, qui est une croix en vieux Hébreu. Voilà pourquoi quand vous lisez la lettre ת Tav en Hébreu ancien, vous trouverez toujours qu’ils parlent de la croix, car voilà comment l’ancien ת Tav, la dernière lettre de l’Alphabet Hébreu, était écrite comme une croix; c’était la lettre ת Tav dans l’Antiquité.

La croix de Saint André au milieu de l’Ouroboros est le symbole du feu de Yesod dans Malkuth, homme et femme, Yin et Yan unis sexuellement au moyen du pouvoir du serpent ardent. De plus, la croix de Saint André entourée du serpent symbolise l’homme de la Terre, l’être humain de la Terre qui entre dans le chemin de l’initiation; l’initié qui doit se crucifier sur la croix à l’aide du serpent. C’est pourquoi le symbole le plus puissant du Christ, Krestos, est l’homme crucifié sur la croix. Cet homme est représenté par la lettre ד Daleth, rappelez-vous cela. L’homme, ד Daleth, est la personne physique ici dans ce monde physique. C’est Malkuth, crucifié sur la croix de Yesod, avec le serpent autour; c’est le crucifix, c’est le symbole le plus puissant de l’initiation; c’est pourquoi le feu, Christ, INRI, était crucifié sur la croix.

Bien sûr, la croix a été utilisée par les Romains comme un instrument de torture pour les criminels, mais comprenez, nous parlons ici du symbole de la croix, que nous étudions non seulement à cause de cet événement survenu à Jésus il y a 2000 ans. Si vous vous renseignez sur une religion, vous verrez que Jésus n’était pas le seul crucifié sur la croix; il y avait beaucoup d’autres Maîtres qui ont été crucifiés. Nous n’avons pas besoin d’aller si loin pour le voir. Rappelez-vous Maître Pierre et André son frère qui ont également été crucifiés, Pierre a été crucifié à l’envers. Pierre est un autre Aeon, qui symbolise la foi dans la glande pinéale, développée par la pierre, Cephas, qui est Yesod. Donc, en Jésus, Pierre et André, vous trouvez que l’homme crucifié sur la croix est un symbole de ט Teth.

La croix est également un symbole de Samael, comme nous l’avons expliqué dans de nombreuses conférences. L’archange Samael est le Logos de Geburah, celui qui reçoit le pouvoir de Binah, qui est le Saint-Esprit. À travers Geburah, il va dans Netzach et place son pouvoir dans Yesod ; Il s’agit de la descente de Samael de Geburah dans Netzach, dans Yesod, à travers le serpent ז Zayin. C’est pourquoi il est dit dans le Zohar que Samael montait un serpent, et à travers le serpent, il a parlé à Adam et Eve. Samael détient le pouvoir de la création, et c’est pourquoi Samael donne cette doctrine, de nos jours, pour que nous puissions entrer dans l’initiation. Samael en tant que feu est dans Nephesh, car Nephesh est ce pouvoir viril, ce pouvoir animal, que ce soit en nous ou dans n’importe quel animal irrationnel. Samael est le feu qui doit être vaincu pour qu’Abraham, le Ruach Elohim, libère Isaac, comme déjà expliqué dans la conférence « Le Sacrifice de Samael ». Si vous l’étudiez, vous comprendrez alors que lorsque nous parlerons au sujet de l’Archétype de Samael, nous parlons du pouvoir du serpent, ט Teth, la vie.

Questions et Réponses

Public: Vous avez dit que les Philistins sont toujours derrière nous? Vous vouliez dire intérieurement, physiquement ou les deux?

Instructeur: La question est, les Philistins et Delilah sont-ils à l’intérieur ou à l’extérieur, physiquement, intérieurement ou les deux? Bien, la nuit, Delilah est à l’intérieur de nous, car souvenez-vous que lorsque nous entrons dans l’initiation, au commencement, nous sommes dans les ténèbres. Si nous étudions, si nous fermons les yeux, nous voyons des ténèbres sur la surface de l’abîme. Cet abîme est Klipoth, où résident notre subconscience, notre inconscience et notre infraconscience, qui sont liés à la bête à sept têtes: luxure, colère, envie, orgueil, gourmandise, paresse, cupidité. Les sept têtes de la bête, 666, sont à l’intérieur; ce sont les ténèbres. Tout cela constitue ce que la Bible appelle « les Philistins ». Le mot Hébreu traduit par Philistins signifie en réalité « envahisseurs ». Ceux qui envahissent notre psyché sont les agrégats psychologiques, et tous se rassemblent autour de Lilith, la Reine des ténèbres ; qui est bien sûr, Delilah dans l’histoire de Samson. C’est à l’intérieur de nous. Chacun de nous a Delilah à l’intérieur, et les Philistins à l’intérieur, et seul l’initié qui a commencé à libérer l’Âme du Mercure, le Ruach Elohim à l’intérieur de lui-même et a donné naissance à Isaac, est un Samson. Mais, ce Samson doit tuer le lion, ce feu à l’intérieur, qui est la première tâche. Le lion est le symbole du feu, le feu bestial, lié à Nephesh, qui doit être tué et nous devons le faire. Après cette tâche, Samson trouva une ruche avec du miel dans la carcasse du lion. Samson s’en nourrit; c’est ainsi que tout Kabbaliste se nourrit: avec du miel, et devient Samson dans le désert, pour développer la sagesse, Chokmah. Mais quelle que soit la force de Samson, Delilah est toujours là, c’est pourquoi il y a beaucoup de Bodhisattvas tombés. Qui les a fait tomber? C’est Delilah, qui n’est pas à l’extérieur, mais c’est votre propre Delilah qui est à l’intérieur. Ne vous identifiez pas à vos propres désirs, car lorsque vous ne contrôlez pas votre mental, alors Delilah, Lilith prend soin de vous. Alors, nous devenons des enfants de Lilith. C’est pourquoi nous devons dire:

« Par le nom humain et divin de Shaddai et par le signe du Pentagramme que je tiens dans ma main droite, au nom de l’ange Anael, par le pouvoir d’Adam et Eve, qui sont Iod-HaVah, retire-toi Lilith! Laisse-nous en paix, Nahemah! » – La Conjuration des Sept du sage Salomon

El Shaddai est le pouvoir de Dieu dans Yesod. Lorsque vous appelez El Shaddai, intérieurement et dans l’atmosphère, vous entendez le tonnerre et l’éclaire, et la lumière de Dieu dans la Nature rejette les forces négatives de Lilith et Nahemah provenant du couple, Adam et Eve, homme et femme. Cette lumière est la lumière d’Anaël, dans l’atmosphère, c’est la Lumière Astrale qui brille à travers la force sexuelle. C’est ainsi que vous pouvez conjurer Lilith, Delilah et tous ces Philistins. Nous avons 10 000 Philistins – qui sait, vous en avez peut-être 10 001. [rire]

Public: Vous avez mentionné la conjuration et, en regardant ט Teth, c’est le même symbole que nous avons utilisé pour sceller notre maison, ou notre région, une bénédiction…

Instructeur: Oui, lorsque nous bénissons ou fabriquons un sceau, nous plaçons la main sur le plexus solaire, afin de projeter le feu et la lumière venant de notre main afin de nous protéger. Ce feu fonctionne si nous transmutons. Si nous sommes des fornicateurs, peu importe le signe que nous faisons, cela ne fonctionne pas. Nous devons avoir ce feu, car dans le plexus solaire que nous chargeons, nous stockons le feu que nous transmutons, et si nous voulons nous défendre, nous devons placer notre main gauche sur notre plexus solaire, afin de le projeter vers toute force négative à travers des conjurations et des prières. Mais c’est à ce moment-là que, je le répète, le Ruach Elohim, l’âme du Mercure est libérée. Si nous expulsons notre Nephesh dans n’importe quel acte sexuel, comme n’importe quel animal, alors il n’y a pas de feu stocké à l’intérieur de nous, car le Ruach Elohim est caché à l’intérieur de ce Nephesh, qui est le Mercure brut appelé spermatozoïde et ovule; le semen, en d’autres termes.

Donc, le serpent a différents niveaux. Nous sommes tous vaincus par le serpent. Maintenant, nous devons vaincre le serpent. C’est pourquoi le serpent est feu, c’est la tentation; le triomphe sur la tentation est lumière. La tentation est feu, ainsi le triomphe sur la tentation est lumière, qui est l’Aur, l’Ain Soph Aur, la lumière du Seigneur.

Question: Vous avez mentionné que chaque lettre est un archétype à l’intérieur de chaque personne, ou des archétypes à l’intérieur des personnes. Existe-t-il certains archétypes qui surviennent plus chez certains types de personnes que chez d’autres? Comme dans Le Chemin Initiatique dans le Tarot et la Kabbale, certaines personnes naissent avec des tendances fondamentales et des urgences intérieures, et elles leur donneront un Arcane comme neuf est l’Ermite. Elles ont donc l’initiation, la peine, la solitude. S’agit-il également de traits qui caractérisent les personnes, plus que d’autres, avec les Arcanes réels, les lettres Hébraïques?

Instructeur: Rappelez-vous que le chemin des 22 lettres commence par א Aleph et nous montons afin de recevoir le sceau de Dieu, qui est ת Tav. Mais, dans le processus, ces 22 lettres se manifestent dans différentes octaves. Le but est d’auto-réaliser chaque lettre en nous-même, qui est un Arcane, afin d’élaborer la maison. Un jour, par exemple, laissez-moi vous raconter cette expérience. Je méditais sur ces 22 lettres, comment elles se manifestent en nous, puis j’ai vu un vénérable Maître faire des lettres avec des rochers. Chaque lettre était un rocher. Il empilait les lettres-rochers, construisait des murs et construisait une maison. Ah, j’ai dit, je comprends. La maison du Seigneur est faite avec les lettres qui forment la Parole. Au commencement était la Parole: les lettres. Mais c’est un long processus. À travers des initiations, nous construisons la maison du Seigneur, ב Beth, Bereshith. C’est le commencement.

Public: Vous avez dit que pour atteindre la cinquième initiation des Mystères Majeurs, qui est Tiphereth, il suffit de 10% d’élimination; faut-il travailler dans la neuvième sphère pour atteindre ce niveau?

Instructeur: Bien, 10% de quoi?

Public: Élimination.

Instructeur: De l’ego? La question est, est-il juste que seulement 10% de l’élimination de l’ego est nécessaire pour atteindre la Maîtrise? Et devons-nous travailler dans la neuvième sphère pour atteindre les 10% d’élimination des agrégats et atteindre la cinquième initiation? Bien, celui qui atteint la cinquième initiation est Chesed, Abraham. Si vous lisez la Bible, toutes les initiations sont reçues par Abraham. Bien sûr, il le fait à travers Isaac et Jacob. Dans le corps physique, nous travaillons, mais celui qui reçoit l’initiation est Chesed. Maintenant, l’élimination de l’ego est aussi un travail de Chesed, à travers la Mère Divine, la Shechinah, et nous devons le faire avant, ou après. La chose principale est la suivante: lorsque vous atteignez la cinquième initiation, vous avez encore l’ego, vous avez encore les Philistins; pas aussi fort qu’au début, car pour atteindre la cinquième initiation des Mystères Majeurs, il faut éliminer de nombreux agrégats, mais pas tous. Celui qui doit saisir et comprendre tout son ego le fait à travers la Mère Divine Shechinah, la lumière de la Shechinah, qui est Binah, qui signifie « entendement, compréhension ». Shechinah, Binah, doit s’élever dans le corps physique, Corps Vital, Corps Astral, Corps Mental, le Corps Causal, Corps Bouddhiques et Atmiques; les sept corps. Ensuite, elle vous donnera la lumière afin de comprendre et de pénétrer, si vous suivez le Chemin Direct. Ensuite, il faut beaucoup souffrir pour être nettoyé complètement.

Mais, il y a des Maîtres qui atteignent la cinquième initiation et suivent ensuite le Chemin Spirale, ils utilisent donc la lumière de leur Shechinah à travers de nombreuses vies afin d’éliminer leur ego très lentement. En d’autres termes, ils suivent le chemin ds hasnamussen et ne soyez pas tromper par cela. Dans ce niveau, dans ce sens, hasnamuss signifie quelqu’un qui a un ego et qui est un Maître à l’intérieur. Nous sommes hasnamussen également, mais cela ne signifie pas que nous sommes des Maîtres. Cela signifie que nous sommes le niveau inférieur de hasnamuss. Dans les niveaux de hasnamussen, il y a beaucoup de niveaux. Le pire niveau est le quatrième, qui est le hasnamuss qui a atteint la Maîtrise et est tombé, et a une double polarité, mais cela signifie qu’il est éveillé ici dans le plan physique et dans les plans internes et son ego est éveillé; c’est un hasnamuss très dangereux. Mais nous ne sommes pas des hasnamussen très dangereux, parce que nous sommes endormis. Devenir une double polarité signifie naître de nouveau et ne pas éliminer l’ego.

Les Maîtres du Chemin Spirale suivent celui des hasnamussen. Cela ne signifie pas que leur ego est éveillé dans le plan physique. Cela signifie qu’ils essaient d’éliminer leur ego lentement, mais ils risquent de s’éveiller dans le mal et pour le mal, comme d’autres Maîtres qui sont tombés. C’est ce que nous devons saisir et comprendre au sujet du chemin des hasnamussen.

Le seul qui n’est pas un hasnamuss est celui qui ressuscite. Le seul qui ait ressuscité à cette époque est le fondateur du Mouvement Gnostique, Samaël Aun Weor. Il n’est pas un hasnamuss, parce qu’il est ressuscité. Il a complètement éliminé l’ego. En dessous de lui, nous sommes tous à des niveaux différents de hasnamussen.

Public: Les couples qui pratiquent l’Alchimie sexuelle éliminent-ils plus efficacement, plus efficientement, que les célibataires qui éliminent et effectuent les transmutations, est-ce vrai?

Instructeur: Oui, la question est, est-ce que les personnes célibataires éliminent de la même manière que les personnes mariées?

Public: Je veux dire, ont-ils autant de succès?

Instructeur: Pour réussir à éliminer les ego, nous avons besoin de compréhension. La Mère Divine a le pouvoir d’éliminer, que nous soyons célibataires ou mariés, mais elle demande de la compréhension, de l’entendement. Si nous n’avons pas de compréhensions, de l’entendement dans les 49 niveaux ou dans le niveau que nous comprenons, elle n’éliminera rien.

Néanmoins, il y a des egos très forts, très forts comme Goliath. Donc, pour ces types d’ego, la personne célibataire doit accomplir l’acte sexuel, trouver une épouse, afin de lancer à Goliath une très forte pierre de Yesod, afin de le tuer. Le feu qui est élaboré entre le couple dans l’acte sexuel est triple et aucun ego ne peut tolérer ou supporter ce pouvoir. C’est pourquoi une personne célibataire peut atteindre peut-être 50% d’élimination, qui est beaucoup. Au-delà, la personne doit être mariée, car, comme je l’ai dit, beaucoup d’ego, comme le Goliath, se moqueront de vous et diront: « Oh oui, viens jeter ce caillou contre moi ». Mais si vous avez un canon, vous tirez un gros rocher de ce canon, vous allez donc tous les tuer. C’est être marié.

Public: Quelles épreuves sont liées aux Mystères Majeurs?

Instructeur: Les épreuves liées aux Mystères Mineurs et Majeurs sont les épreuves du feu, de l’eau, de l’air et de la terre: les quatre éléments. Ces épreuves des quatre éléments s’appliquent à l’initié à différents niveaux, dans les Mystères Mineurs et Majeurs. Les épreuves viennent en fonction du niveau de Conscience. Les épreuves sont la base de l’initiation, pas seulement des Mineures. Chaque initiation est basée sur les quatre épreuves. Même avant la résurrection, nous sommes confrontés aux épreuves des éléments. Par exemple, une simple épreuve pour un débutant liée à l’eau: vous devez vous déplacer dans une autre ville et vous devez vous adapter. C’est facile quand on est débutant, mais l’épreuve de l’eau pour un Maître avancé est forte, car même sa vie peut être menacée et il doit agir avec sagesse. Rappelez-vous par exemple, la crucifixion de Jésus, qui est liée au feu. Judas est allé le vendre. C’est une épreuve de feu. Il a été accusé devant Caïphe et, en réponse, Jésus s’est tu. C’est une épreuve de feu. De même, à différents niveaux, l’initié reçoit ce type de feu, ce type d’épreuve, en fonction de son développement. Même sur la croix, Jésus est crucifié et tout le monde l’insulte. C’est aussi une épreuve de feu. Il dit: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font. » Il y a beaucoup d’entendement et de compréhension là. Nous réagissons tous avec l’ego, parce que nous avons l’ego, donc dans chaque épreuve, lorsque nous réagissons avec l’ego, nous devons analyser ce que nous avons fait, ou comment nous nous comportons, afin de progresser à travers les initiations, car nous devons annihiler Lilith, Delilah, sinon elle va nous vaincre.

Public: Combien de temps faut-il pratiquer la Magie Sexuelle pour devenir fort et de quoi dépend-elle?

Instructeur: Cela dépend du tempérament de la personne. Devenir fort? Cela dépend de votre volonté. Notre devise est Thelema, volonté. Cela dépend de votre volonté. Thelema est donné par Samael, de la même manière que vous recevez Thelema afin de transmuter votre énergie sexuelle. Mais le temps pour pratiquer la Magie Sexuelle, cela dépend du couple; ici nous n’allons pas donner une conférence sur les tempéraments; il y a des tempéraments froids, des tempéraments tièdes et des tempéraments chauds, vous devez donc vous renseigner à ce sujet et lire le livre Parsifal Dévoilé par Samaël Aun Weor. Dans ce livre, le Maître parle clairement des aspects de la Magie Sexuelle. Bien sûr, lors de conférences publiques, nous ne pouvons pas donner de tels détails, car le sexe est sacré, nous devons donc en parler en général.

Public: J’imaginais tout juste l’Ermite que vous avez mentionné et il marche seul. Est-il seul, parce qu’il est le seul à y marcher ou porte-t-il la lumière pour les autres et qu’ils sont un peu plus loin en arrière?

Instructeur: La question concerne la neuvième carte du Tarot, ou de l’Ermite, et il tient une lampe à sa main et un bâton avec l’autre. Bien, vous savez que la lumière est la manière dont vous transmutez; c’est ainsi que vous faites de la lumière dans les ténèbres, qui est la lampe de l’Ermite. Cela signifie que c’est un travail privé, car un Ermite est une personne isolée, vous travaillez avec votre propre feu en d’autres termes. Et, vous vous appuyez sur le bâton, la colonne vertébrale; c’est comme ça que vous marchez, n’est-ce pas? En tenant tout ce que vous faites dans votre témoin, votre ו Vav, colonne vertébrale, avec l’aide de Obd, qui est l’aspect féminin. L’Obs donne la lumière pour le chemin et le bâton est le ו Vav et c’est ainsi que vous marchez, avec les deux témoins, lumière et bâton, c’est ainsi que le Seigneur dit: « Je suis la Lumière, la Vie (la colonne vertébrale) et le Chemin, personne ne va au Père, sauf à travers moi », dit le Seigneur.

APPRENEZ DAVANTAGE AU SUJET DE LA KABBALE

Alchimie et Kabbale dans le Tarot

La connaissance pratique et spirituelle cachée dans les profondeurs de chaque grande religion et tradition mystique.

L’Enfer, le Diable, et le Karma

Confirmez par vous-même la réalité des niveaux inférieurs de la vie, et comment les éviter.

Le Message du Verseau

La seule explication authentique des mystères Gnostiques cachés dans le célèbre livre de l’Apocalypse.

Le Tarot Éternel

Ensemble de Cartes et de Livres de Tarot

Les Enseignements Secrets de Moïse

Voyez les significations cachées dans les écritures Juives et Chrétiennes.

Les Trois Montagnes

L’Autobiographie de Samaël Aun Weor

Tarot et Kabbale

Obtenez des Réponses de la Divinité à l’Intérieur de Vous

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : ט Teth

ח Chet
י Iod
Catégories : Alphabet de la Kabbale