Écrit par : Gnostic Instructor          Catégorie : Alchimie

Aujourd’hui, nous allons conclure nos discussions sur l’Alchimie et rassembler la série de conférences que nous avons données. Dans les conférences précédentes sur l’Alchimie, nous avons établi un large aperçu des concepts de base et des structures de pratique de l’Alchimie, non pas l’histoire ni les théories, mais la matière, l’énergie et la Conscience réelles impliquées dans le processus de l’Alchimie : ce que signifie transmuter la matière, l’énergie et la Conscience, pour la transformer complètement. L’Alchimie est une science de la transmutation; cela signifie que c’est une science du « changement en profondeur », ce que transmutation signifie.

La transmutation ne concerne pas seulement la matière, telle que la matière sexuelle ou toute autre matière physique telle que les métaux ou les produits chimiques, mais la transmutation désigne l’ensemble d’une chose quelconque. L’Alchimie consiste à nous transformer. C’est le vrai secret de l’Alchimie.

Il a été dit tout au long de la tradition Alchimique que le fondement de l’Alchimie est le Mercure, et que sans Mercure, il ne pourrait y avoir d’Alchimie. Nous avons gardé ce sujet à propos de Mercure jusqu’à présent, car ce n’est pas facile à comprendre. Nous voulions d’abord vous présenter le concept et la pratique de l’Alchimie de manière à vous donner une idée de ce que cela est et de ce que cela signifie, car sans cela, vous ne pouvez pas comprendre ce qu’est le Mercure.

Le Mercure est la fondation du temple, mais vous ne pouvez pas comprendre ce qu’il est si vous ne voyez pas ce qu’est le temple en premier. Si vous voyiez la fondation seule, cela n’aurait aucun sens. Nous avons donc commencé par vous montrer le temple ; le temple est vous-même, votre Être, le développement complet de ce que vous devriez être. Le Mercure est ce qui rend cela possible, et c’est pourquoi Samaël Aun Weor a déclaré:

« Les ailes de Mercure nous élèvent au monde des Dieux. »

Étudions donc Mercure et comprenons ce que cela signifie.

Hermès

Cette première image montre une peinture ancienne du Dieu Hermès.

Les Grecs l’appelaient Hermès; les Romains l’appelaient Mercure. La tradition Alchimique parle de Mercure et utilise le Latin pour dissimuler de nombreux secrets de l’Alchimie, mais le mot Mercure vient du Grec Hermès. Nous devons donc étudier le Grec.

Dans la tradition Grecque, Hermès est le Messager des Dieux, celui qui transmet toute la connaissance et la sagesse des Dieux aux autres Dieux et à la race humaine, et même à l’enfer.

« Zeus qui masse les nuages répondrit… se tourna vers son cher fils Hermès: « Hermès, tu es toujours notre messager. » » – Homère, Odyssée (8e siècle av. J.C.)

« Glorieux Hermès, le héraut des Dieux immortels (keryx athanaton)… » – Hésiode, Théogonie (8e ou 7e siècle av. J.C.)

Hermès est aussi un symbole de cette force de la divinité qui guide ceux qui sont morts ; il guide les morts vers leur prochaine résidence. Il guide également les âmes hors des royaumes inférieurs.

« Zeus lui-même… a ordonné que le glorieux Hermès… soit le messager attitré d’Hadès… » – Hymne Homérique 4 à Hermès (7e-4e siècle avant J.C.)

« Le Héraut ailé [Hermès] visite le Tartare sur l’ordre [de Zeus, pour récupérer Perséphone à Hadès], revient plus vite que l’espoir… » – Ovid, Fasti (1er siècle avant J.C. à 1er siècle après. J.C.)

Nous tous ici, qui souffrons dans les mondes inférieurs, avons besoin de l’aide d’Hermès Mercure pour pouvoir sortir.

Bien entendu, dans cette tradition, nous étudions toujours ces symboles pour ce qu’ils sont: des symboles, des mythes qui cachent une vérité. Le symbole de Mercure cache quelque chose en nous.

Le guerrier mort sur ce vase ne représente pas un guerrier mort littéralement; cela représente un guerrier de la Conscience. Cela représente quelqu’un qui meurt mystiquement, psychologiquement, quelqu’un qui se sacrifie, qui détruit et supprime tout ce qui est impur et animal pour renaître comme quelque chose de nouveau. C’est Mercure, Hermès qui facilite ce processus de changement en profondeur.

Ces deux images montrent des représentations typiques d’Hermès, Mercure. Hermès Mercure est toujours représenté avec son bâton de hérauts, qui est appelé aujourd’hui un Caducée. Il a aussi des ailes sur la tête et sur les pieds.

Lorsque nous regardons cette image, qui provient d’un vase Grec, nous voyons à gauche qu’il verse quelque chose dans un feu. La figure de l’autre côté de ce vase est la Déesse Athéna / Nike, Déesse de la victoire, Déesse de la guerre et de la sagesse.

L’image à droite est un Mercure typique de style Latin ou Romain avec son casque magique et son Caducée et à nouveau Il est avec la pierre cubique sous ses pieds.

Nous voyons ici Mercure, Hermès avec sa mère Maia. Cela est significatif car, comme nous l’avons expliqué dans de nombreuses conférences, la syllabe « ma » est toujours liée à la mère. Ainsi, dans les mystères Grecs, nous voyons qu’Hermès, Mercure est le résultat ou un produit de Ma, la lettre « M ». C’est très important, comme vous le verrez bientôt.

Ici, dans cette image, il a sa flûte de pan, une de ses inventions, des cadeaux à l’humanité. La flûte de pan est une série de sept tubes cylindriques à travers lesquels il joue de la musique, des notes. Ces sept tubes ou sept passages ont également une signification ésotérique et correspondent à la flûte de Krishna et à la Flûte enchantée de Mozart.

Nous retrouvons ici des représentations typiques d’Hermès. Il est accompagné d’une bouc, d’un bélier ou d’un agneau, ainsi que d’un coq. Ce sont des symboles qui représentent Hermès, qui sont très similaires dans les temps modernes aux symboles qui sont utilisés pour représenter le Christ. Le Christ est représenté par un agneau et aussi par un coq.

Sur la droite, nous voyons le Caducée. De nos jours, le Caducée est erronément appliqué à la tradition médicale. C’était une erreur qui a été introduite dans notre culture il y a environ cent ans par un seul homme qui a mal appliqué ce symbole à la tradition médicale militaire en Amérique du Nord. Le symbole médical actuel est un symbole différent. C’est un seul serpent sur un bâton. Le Caducée a deux serpents sur une tige et il y a de nombreuses variantes de ce symbole.

Ces dessins ici sont les versions les plus modernes, mais si vous regardez aux Grec, ils sont très différents. Quoi qu’il en soit, ils représentent tous quelque chose d’important, un seul bâton droit avec deux serpents sinueux sur les côtés et les ailes supérieures. Tout cela représente quelque chose de spirituel mais en relation avec nous-mêmes, en relation avec notre physiologie et notre psychologie intérieures.

Faits au sujet d’Hermès

Le nom Hermès vient de ερμενηυς Hermeneus, qui signifie « l’interprète ». Dans la mythologie Grecque, le travail d’Hermès devait être le Messager des Dieux. Dans la mythologie Grecque, Hermès était célèbre et réputé pour sa qualité de parole, était un orateur puissant et pouvait convaincre les gens. En d’autres termes, Hermès est lié à la Parole ou, en Grec, au λόγος, le Logos.

“Au commencement était λόγος (Logos, le Verbe), et le λόγος (Logos, la Parole) était avec θεός (Theos, Dieu) et le λόγος (Logos, la Parole) était θεός (Theos, Dieu).” – Jean 1 :1

Le Logos est lié à la Trinité supérieure sur l’Arbre de Vie ; Kether, Chokmah, Binah. C’est le premier, deuxième et troisième Logoi, ou les Logos en tant que trinité. Hermès est le messager de cette trinité, celui qui transmet la Parole. En tant que tel, Hermès est capable de voyager n’importe où dans le cosmos. Il est l’un des rares de la mythologie Grecque à pouvoir entrer et sortir de l’enfer à volonté. C’est un symbole très significatif.

En outre, les Grecs ont déclaré qu’Hermès avait inventé le feu. En ce sens, il est exactement le même que Prométhée, qui a délivré le feu à l’humanité.

Il a également inventé la lyre, l’instrument joué par Apollon et Orphée. Une lyre est un instrument de musique à sept cordes qui ressemble beaucoup à une harpe. Il a inventé la flûte de Pan, l’alphabet, les nombres, l’astronomie, la musique, les arts de combat et bien d’autres facteurs. Ce qui représente une chose: la Kabbale, la mathématique de l’existence.

La Kabbale est une science des nombres. C’est une science dans laquelle nous analysons des lettres et des nombres, ainsi que des sens et des structures cachés qui sont cachés dans toutes choses. Toutes ces inventions d’Hermès se résument à cela. Hermès est un symbole ou un protecteur de la connaissance, de l’apprentissage, des livres, de l’écriture, de la parole. Tout cela est significatif.

Encore une fois, nous ne décrivons pas simplement un soi-disant supposé « Dieu » des temps anciens que personne ne croit réel. Hermès Mercure représente un aspect de nous-mêmes, un aspect de l’Être, de la divinité, une force vivante, vibrante et réelle dans la nature avec laquelle l’Alchimiste apprend à travailler. Hermès Mercure est à l’intérieur de nous.

Le nombre sacré d’Hermès est le nombre quatre.

Nous voyons dans cette image l’une des interprétations typiques d’Hermès chez les Grecs. Il était connu sous le nom de Hermès Criophorus, le porteur d’agneau. Vous verrez donc de nombreux tableaux et dessins représentant Hermès portant un bélier, un agneau ou un bouc.

Hermès était le Dieu des sacrifices. Il serait celui qui apporterait l’agneau, le bouc ou le bélier en sacrifice aux Dieux. C’est également très important, comme nous le verrons bientôt.

Le Herm

Je présente tous ces faits afin que nous puissions comprendre la nature réelle d’Hermès.

Ce que vous ne rencontrerez pas souvent, c’est que le nom d’Hermès vient du mot Grec ἑρμῆς herma, qui fait référence à une pierre rectangulaire ou carrée avec une structure très intéressante. Un herma est un petit pilier surmonté d’une tête humaine et au centre duquel se trouve un organe sexuel masculin dressé.

Les étudiants ne sont pas informés de ces faits lorsqu’ils se familiarisent avec la mythologie Grecque. C’est pourtant le symbole le plus signifiant d’Hermès, le plus important.

Les Hermai étaient placés à la croisée des chemins dans toute la Grèce. Un carrefour est un croisement, une intersection de quatre directions. La croix n’est pas simplement un symbole Chrétien; c’est universel. Ainsi, nous pouvons déjà voir un lien très fort entre Hermès et le Christ des Chrétiens: la croix, le nombre quatre, le bélier, l’agneau, le coq, étant né de la mère Maia, Marie, Marie.

En tant que symbole de protection et de bénédiction divine, les hermai ont été placés à des carrefours, des temples, des limites, des frontières et de nombreux autres lieux.

Les Grecs faisaient des offrandes à ces pierres. Les hermai étaient considérés comme si sacrés que même en temps de guerre, les envahisseurs n’endommageraient pas les Hermai de leurs ennemis. Ils détruiraient tout le reste, mais pas les Hermai. C’est à quel point ils étaient sacrés et à juste titre. Ce symbole cache tout ce qui concerne le cœur le plus sacré des mystères Grecs: Alchimie, Gnose, Christianisme, mysticisme Égyptien, mysticisme Asiatique. Tout est caché dans ce symbole simple.

La tête représente la divinité, l’homme parfait, l’Adam primordial qui sort de la pierre, qui est perfectionnée, sculptée, fabriquée à partir de la pierre philosophale, la terre philosophale.

La méthode pour créer un être parfait consiste à utiliser avec raffinement la même énergie que celle que nous utilisons pour créer tout autre être: l’organe sexuel masculin érigé, à travers l’énergie sexuelle. Un être parfait est créé par l’utilisation juste et correcte du sexe, avec la pleine Conscience du Divin, source du pouvoir sexuel.

Donc, ce symbole des mystères Eleusin est le cœur et l’âme de la mythologie Grecque. Ce sont des mystères qui n’ont jamais été communiqués à l’humanité ouvertement et publiquement, jusqu’à maintenant. Nombreux sont ceux qui prétendent connaître tous ses secrets, mais très peu le sont, car ces secrets ne sont transmis à ceux qui sont éveillés qu’à travers les mondes internes. Les vrais secrets, la plus haute connaissance, ne sont pas donnés physiquement.

Le herm cache les secrets de l’Alchimie. Mais, le herm n’est pas seulement Grec; il apparaît dans chaque religion, de différentes manières. Il est également caché dans la Bible.

Herm de Jacob

Jacob a adoré en utilisant un herma.

Dans le livre de la Genèse, Jacob dormait et rêvait d’une échelle dans laquelle il voyait des anges monter et descendre et il entendit dans son rêve le messager de Dieu lui raconter la promesse que Dieu avait faite à Abraham. Ensuite,

“Et Jacob se réveilla de son sommeil [c’est-à-dire que sa Conscience fut éveillée dans les mondes internes], et il dit: Il est certain que יהו [Jehovah] est à cet endroit; et je ne le savais pas.

« Et il était impressionné et a dit: Comme c’est génial [est] cet endroit! Ceci [n’est] autre que בית אלהים [la maison d’Elohim], et ceci [est] la שער [porte] de שמים shamayim [les eaux ardentes de Daath, l’Eden Supérieur]. »

« Et Jacob se leva tôt le matin et prit la pierre qu’il avait posée pour ses oreillers, puis il la posa pour en faire un pilier [herm], et versa du שמן [semen] dessus. »

« Et il appela le nom de cet endroit בית – אל [Bethel, maison d’El]: mais le nom de cette ville fut d’abord לוז [Luz, amandier]. »

« Et Jacob fit un vœu en disant: Si אלהים Elohim est avec moi et me garde ainsi, je vais me donner du pain à manger et des vêtements à vêtir,

« Pour que je revienne en paix dans ma בית אבי [maison du père] en paix; alors יהוה sera mon אלהים Elohim:

« Et cette אבן ‘eben [pierre], que j’ai choisie comme pilier, sera בית אלהים [la maison d’Elohim]… » – Genèse 28

Nous avons indiqué plusieurs mots Hébreux ici, qui ne sont pas une coïncidence.

En particulier:

Eben אבן: pierre (le herm)

  • Aleph א est la première lettre Hébraïque. Aleph est une trinité de trois Iod représentant les trois premiers sephiroth sur l’Arbre de Vie, les trois Logoi mentionnés par Jean. Aleph est l’air, l’esprit, le souffle – l’intelligence et la sagesse délivrées par les Paroles de Dieu.
  • La lettre Beth ב est féminine et représente une bouche. De la lettre Beth émerge la Parole de Dieu. C’est pourquoi la première lettre de la Bible est ב Beth.
  • La lettre נ Nun représente un poisson. Le poisson est le principal symbole des premiers Chrétiens. Il représente le mystère de Jonah et le pouvoir du Christ (le miracle des poissons), qui cachent tous deux le pouvoir de la création caché dans le sperme, le poisson qui nage dans les eaux de la vie (semen).

Jacob oins le herm avec שמן semen. Ce mot Hébreu est traduit par « huile » et symbolise la manière dont les initiés retiennent et transforment leur énergie sexuelle en « oignant leur pierre ». En d’autres termes, la matière sexuelle n’est pas expulsée du corps, mais est transformée à l’intérieur, est portée jusqu’à la colonne vertébrale – le pilier de pierre – à la tête, maison de Dieu, le שמים shamayim [les eaux ardentes de Daath, l’Eden supérieur].

L’huile dans la Bible représente l’énergie sexuelle transmutée. L’onction d’huile est un symbole de transmutation.

Quand les Grecs visitaient les hermai, lorsqu’ils abordaient un carrefour ou la frontière d’un territoire, ils l’oignaient toujours de fleurs, d’huile et d’autres substances. C’est ce que cette image montre: les Grecs font des offrandes à Hermès. Bien sûr, c’est symbolique. Toutes les offrandes sont symboliques. Dieu n’a pas besoin de fleurs physiques venant de nous. Dieu a besoin de notre pureté et de notre raffinement.

Quel est l’élément le plus précieux auquel nous avons accès, l’élément le plus sacré que nous puissions acquérir, qui a le plus de pouvoir? C’est l’énergie sexuelle. C’est l’énergie que nous pouvons utiliser pour créer la vie. C’est le pouvoir d’un Dieu. Aucun pouvoir ne se compare nulle part. Donc, offrir cette énergie à Dieu est le sacrifice le plus profond que vous puissiez faire. C’est pourquoi les Grecs l’ont fait avec ces hermai, et pourquoi Jacob l’a fait dans la Genèse.

Cette offrande n’est pas de l’huile physique au sens littéral. Elle représente l’énergie, les forces sacrifiées pour perfectionner cette pierre, pour réaliser le Dieu caché dans cette pierre.

La Pierre en Franc-Maçonnerie

Le herma représente le pouvoir de Mercure emprisonné dans la pierre, le pouvoir du Messager des Dieux. C’est pourquoi les Francs-Maçons ont utilisé la pierre comme symbole le plus fondamental de la Maçonnerie. Qu’est-ce qu’un vrai maçon sinon quelqu’un qui sait travailler avec la pierre? Cette tradition vient de loin avant l’époque Égyptienne.

Nous voyons ici des images de la tradition de la Maçonnerie.

George Washington était l’un des fondateurs des États-Unis. George Washington était un Franc-Maçon qui connaissait ces mystères. Nous voyons dans cette image deux piliers. Ils ressemblent aux Hermai ou à la pierre de Jacob. La pierre à gauche est imparfaite, brute, ruste. Elle n’a pas été travaillée, elle est brute. La pierre à droite est un cube parfait. Elle a été fait, elle est finie.

Ces deux pierres sont les symboles les plus fondamentaux et les plus importants de la Maçonnerie. Il y a des siècles, la Franc-Maçonnerie protégeait cette connaissance pour l’humanité. De nos jours, cette tradition a été perdue chez les Maçons, mais les symboles sont toujours visibles.

Cette image montre la même chose avec les pierres sur les côtés opposés de la première image. La pierre parfaite est à gauche et la pierre brute à droite.

Ces symboles de la pierre brute et de la pierre parfaite sont dans toutes les traditions, mais cachés. Ils ne sont jamais donnés ouvertement. C’est le plus ouvert que vous pouvez trouver ce symbole de la pierre brute et de la pierre perfectionnée.

Les Trois Piliers du Temple

Nous retrouvons ici une image de la tradition Maçonnique.

À l’arrière, nous voyons la pierre brute et la pierre perfectionnée, ainsi que l’échelle de Jacob. Il est clair que les Maçons savaient exactement ce que je vous explique ici. C’est l’échelle vers et depuis le ciel.

L’image suivante montre ces trois mêmes piliers mais représentés dans le Bouddhisme Tibétain.

Cette image provient du temple secret du Dalaï Lama à Lhassa, qui n’a été ouvert que récemment. Ces trois piliers ne sont pas des piliers physiques dans un temple du monde physique. Ce sont des piliers dans votre corps; ce sont des piliers dans votre Corps Vital, votre Corps Astral, votre Corps Mental. Ce sont des piliers spirituels, des piliers énergétiques qui sont seulement semi-matériels dans le sens où ils sont matière mais pas tous physiques, ils le sont dans d’autres dimensions.

Voilà comment trois piliers sont représentés dans la Kabbale. Ce sont les piliers de l’Arbre de Vie.

Le pilier central est notre colonne vertébrale. Les deux piliers sur les côtés sont Jachin et Boaz de la Bible, du temple de Salomon. Ce sont Ida et Pingala. Dans la Kabbale, ils sont appelés Od et Obd. Dans la Genèse, ils sont appelés Adam et Eve. Ce sont les deux serpents sur le Caducée.

Ce sont les trois piliers. Le Caducée de Mercure nous montre les trois piliers de notre temple mais développés, éveillés. C’est pourquoi les ailes sont là. Rappelez-vous, Mercure nous donne les ailes pour nous emmener vers les Dieux. Ces ailes ne sont pas physiques, elles sont spirituelles.

Dans cette image (centre, en haut) du Tantra Hindou, la colonne centrale du temple est la colonne vertébrale. Les deux piliers secondaires sont Ida et Pingala, les deux nadis ou canaux d’énergie qui équilibrent les forces solaires et lunaires en nous; physiquement, énergétiquement et consciemment. Tout cela se trouve dans notre colonne vertébrale et en Hébreu, cela est représenté par la lettre ו Vav.

Notre colonne vertébrale est la colonne centrale de notre temple. C’est ce qui maintient notre corps en place non seulement physiquement, mais consciemment. Notre corps spirituel est tenu debout par les forces qui traversent la colonne vertébrale.

Sur le plan physique, la colonne vertébrale est remplie d’un fluide. Ce fluide permet aux forces et aux énergies de monter et descendre la colonne vertébrale à travers les systèmes nerveux. Ce fluide est directement lié au fluide à travers lequel le cerveau flotte. Ce fluide est directement lié à l’énergie sexuelle. Chimiquement, l’énergie sexuelle et le fluide dans la colonne vertébrale et autour du cerveau sont presque identiques, ils sont très similaires. Ils sont une sorte de fluide salé à travers lequel des énergies, des forces se déplacent.

Les eaux dans le sexe, la colonne vertébrale et le mental sont régis par Mercure. Ils sont Mercuriels. En Alchimie, ils sont symbolisés par Mercure.

Si vous y réfléchissez, cela a du sens. Le Caducée de Mercure est le bâton du héraut. C’est à travers ce bâton, notre colonne vertébrale, que les Dieux peuvent nous parler et nous entendre. Nous communiquons à travers les forces qui circulent dans notre système nerveux. Le pouvoir de la parole dépend du système nerveux, le pouvoir de la pensée, le pouvoir de l’émotion, le pouvoir des sensations, le pouvoir de la perception à tous les niveaux circule dans nos systèmes nerveux. Nos systèmes nerveux sont tous unis dans la colonne vertébrale, dans le cerveau et dans l’énergie sexuelle.

C’est l’énergie sexuelle qui anime notre système nerveux. C’est l’énergie sexuelle qui produit le choc électrique de l’orgasme, qui choque tout le système nerveux, qui produit une sensation dans tout le système nerveux. C’est pourquoi en devenir dépendant, sans se rendre compte que ce choc électrique est en train de détruire l’organisme. C’est pourquoi plus les gens deviennent dépendants, plus ils doivent prendre des pilules, des produits chimiques, plus ils sont dépendants de stimulants extrêmes pour ressentir cette énergie, car elle détruit le système nerveux, le cerveau et les organes sexuels.

Le Fardeau de la Parole

La lettre Hébraïque ו Vav représente la colonne vertébrale. La colonne vertébrale repose sur sa fondation, qui dans la Kabbale est la sephirah Yesod.

C’est pourquoi dans le livre de Zacharie, nous lisons:

“Le fardeau de la Parole de יהוה pour Israël, dit יהוה, qui étend שמים shamayim et pose יסד Yesod [la fondation] de ארץ erets [terre], et forme le Ruach d’Adam en lui.” – Zacharie 12.

Cette phrase peut paraître cryptique si vous ne connaissez pas la Kabbale, mais si vous connaissez la Kabbale, la signification est immédiatement claire.

Rappelez-vous que hermai, la colonne de pierre, est la fondation du temple. Vous construisez un temple sur la pierre, sinon il ne sera pas fort.

« Et le roi [Salomon] ordonna, et ils apportèrent de grosses אבנים pierres, des pierres chères, et des pierres taillées pour jeter les fondations de la בית [maison; le temple de Salomon]. » – 1 Rois 5

Voici ce que le Christ a enseigné dans l’évangile Chrétien de Luc:

« Quiconque vient à moi, écoute mes paroles, et les met en pratique, je vous montrerai à qui il ressemble: il est semblable à un homme qui a construit une maison, qui a creusé profondément et a jeté la fondation [Yesod] sur une πέτρα petra [roche]: et lorsque l’inondation a éclaté, le ruisseau a violemment frappé cette maison et ne pouvait pas la secouer: elle a été fondée sur une πέτρα petra [petra est PTR, Pierre, l’apôtre qui représente la transmutation sexuelle].

« Mais celui qui écoute et ne fait pas est semblable à un homme qui, sans fondation, a construit une maison sur la terre [un corps physique commun, sans transmutation sexuelle]; contre laquelle le ruisseau a battu avec véhémence et immédiatement elle est tombée; et la ruine de cette maison était grande. »

La fondation solide en Hébreu est Yesod, orthographié יסד. Yesod signifie « fondation » mais signifie également « élément ».

Jusqu’à présent, dans ces conférences, nous avons parlé de cinq éléments:

  • Akash ou Espace
  • Air
  • Feu
  • Eau
  • Terre

Nous pouvons appeler tous ces éléments « Yesod ». Ce sont des éléments, mais ils sont tous impuissants sans Mercure Hermès. En nous, les éléments sont bruts, non fabriqués. Nous avons besoin qu’ils soient organisés, fabriqués, façonnés. Nous avons besoin d’un maître artisan pour nous transformer en Êtres parfaits. C’est ce que fait Hermès-Mercure-Prométhée.

Donc, cette phrase dit:

“Le fardeau de la Parole de יהוה pour Israël…” – Zacharie 12

Beaucoup de gens mal éduqués interprètent יהוה comme étant Yahweh ou Jehovah et pensent que cela fait référence à un vieil homme avec une barbe dans les nuages. Ce type de pensée est très superficielle et très imprécise. En réalité, ces quatre lettres ont une signification beaucoup plus profonde et significative que les gens ne le réalisent.

Le Tetragrammaton (nom à quatre lettres) de Dieu fait référence à la trinité supérieure Kether, Chokmah, Binah, avec l’Ain Soph. Cela fait donc référence aux Dieux saints aux plus hauts niveaux, aux archétypes de l’existence, aux plans de l’être parfait. C’est le monde d’Atziluth, le monde des archétypes; c’est-à-dire qu’il s’agit d’un monde de potentialité qui n’a pas encore été rendu manifeste.

L’être parfait devrait être fait à l’image de יהוה. [En passant, nous ne sommes pas près d’être l’image de יהוה. Nous ne faisons que souffrir dans le désert jusqu’à ce que nous soyons nés de nouveau, après la mort de tout ce qui est impur en nous].

L’image [tzalem], le plan de l’être parfait, est en nous, dans Yesod, mais elle est non développée. C’est la pierre ruste, la pierre brute. C’est le plan, mais pas fait. C’est l’esquisse du temple, mais il n’a pas encore été fabriqué. C’est le fardeau de la parole.

Donc, pour continuer avec ce passage,

« …dit יהוה, qui étend שמים shamayim, et pose יסד Yesod [la fondation] de ארץ erets [terre], et forme le רוח Ruach… » – Zacharie 12

Le רוח Ruach est la sephirah Chesed, l’esprit, l’Intime, notre Monade, notre Dieu intérieur. C’est le visage qui émerge sur le herm de celui qui perfectionne sa pierre.

Ruach émerge de la fondation de la terre. La terre est la sephirah Malkuth, notre physicalité. Nous vous avons dit dans d’autres conférences que la terre est nous-mêmes. Nous sommes fabriqués à partir de la poussière de la terre. Nous sommes Adam impur qui a besoin d’être perfectionné. Nous sommes faits d’eretz, de la terre, de la poussière, et pourtant notre perfection, l’Adam parfait, est faite de notre terre, lorsque nous connaissons le chemin.

Yesod, la fondation, est liée à nos organes sexuels. Yesod, le sexe, est le fondement de la vie. Le sexe crée la vie, que ce soit physiquement ou spirituellement.

“Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, à moins qu’un homme soit né d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair; et ce qui est né de l’Esprit est esprit.” – Jean 3

« …dit יהוה, qui étend שמים shamayim… » – Zacharie 12

Alors, où est schamayim? Schamayim dans la Bible est traduit par « ciel », mais ce n’est pas le sens réel du mot schamyim. Lorsque vous analysez le mot Hébreu, vous voyez que ses lettres cachent beaucoup de connaissances.

Shin ש (feu) + מים Mem Iod Mem (mayim: eau)

La lettre ש Shin est feu. La lettre Shin est l’une des trois lettres mères. Il représente le feu divin, le feu de Dieu, le feu de la trinité supérieure, le feu de lod-Hei-Vav-Hei. La lettre Shin a trois flammes, c’est la trinité. Dans les cieux, les royaumes purs, ce feu (Shin, la trinité) est dans l’eau, mayim.

En Hébreu, מים mayim signifie « eau ». Il a deux formes de la lettre Mem : le Mem régulier et le Mem final. Ceux-ci représentent deux aspects de l’eau: les eaux supérieures et les eaux inférieures que Dieu sépare et entre lesquelles établit une frontière. La lettre Iod est entre les deux Mems. Ceci est la lettre Iod de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei.

Schamayim signifie littéralement « eau ardente ». C’est la sephirah Daath. Comment savons-nous cela? Parce que Salomon nous l’a dit.

“Elle est unעץ־חיים (arbre des vies) pour ceux qui la tiennent, et ceux qui s’approchent d’elle sont אשר (Asher). Par חכמה Chokmah (sagesse) יהוה Jehovah a fondé ארץ (erets), par תבונה (Tabuwn, connaissance venant de l’expérience) a établi שמים shamayim. Avec Son דעת Da’ath, les abîmes sont divisés et les nuages tombent goutte à goutte טל de la rosée…» – Proverbes 3

Mayim est lié à la sephirah Yesod. Si nous travaillons avec le feu de la sexualité, nous pouvons transformer notre mayim en schamayim. C’est la connaissance secrète de l’Alchimie.

Sodi

Les lettres Hébraïques cachent beaucoup de mystères. Chaque lettre est un nombre et un symbole. De plus, les lettres peuvent être arrangées de différentes manières pour révéler différentes significations. En Hébreu, contrairement aux autres langues, deux mots orthographiés avec les mêmes lettres seraient considérés comme liés.

Le mot Hébreu יסוד Yesod signifie « fondation ». Il commence par la lettre Iod, la première lettre du nom de Dieu. Pour protéger les enseignements et respecter Dieu, plaçons ce Iod à la fin de la parole. Maintenant, cela signifie סודי sodi, « secret ». La nature réelle de Yesod, la fondation du temple, a toujours été gardée secrète parce que nous n’avons pas été préparés à l’utiliser à bon escient.

C’est là que nous trouvons la phrase « hermétiquement scellée ». Le secret de Yesod a toujours été gardé en silence, secret et privé.

De nos jours, nous utilisons l’expression « hermétiquement scellé » pour désigner un récipient, une jarre dont rien ne peut sortir ou entrer, pas même l’air. Hermétiquement vient d’Hermès, Mercure. La Gnose est une tradition Hermétique. Nous sommes issus de la tradition d’Hermès, Mercure.

Lorsque vous travaillez avec Hermès Mercure, votre véhicule doit être parfaitement scellé.

« Hermétiquement scellé » fait référence à notre Yesod. Hermétiquement scellé signifie que nous ne laissons aucune énergie s’échapper. Nous conservons l’énergie sexuelle, les forces de Yesod, la fondation, afin que cette énergie puisse être utilisée pour construire notre temple. C’est le secret, le sodi, de toutes les religions, et c’est le secret qui a causé la chute de nombreuses personnes qui en ont abusé.

« Et il les vit et dit: Qu’est-ce qui est alors écrit? La pierre que les constructeurs ont rejetée est devenue la tête du coin? Quiconque tombera sur cette pierre sera brisé; mais sur qui que ce soit elle tombera, elle le réduira en poudre. » – Luc 20

Ceci est une gravure Alchimique qui montre Hermès. Voyez-vous que son Caducée est différent? C’est une menorah. Qu’est-ce qu’une menorah? Il s’agit d’une série de sept tuyaux, la flûte de Pan que Hermès a inventé. Ces sept tuyaux acheminent l’huile dans leurs récipient afin de l’illuminer, d’apporter de la lumière afin que le feu puisse rayonner. Voyez-vous tous les éléments impliqués? L’huile [shemen] de Jacob, l’huile sur le herm qui apporte le feu inventé par Hermès, le feu de Shin, le feu qui émerge sur les sept chakras des sept corps…

Nous vous avons déjà dit que la tradition de l’Alchimie est cachée dans la Bible et que les plus grands livres de l’Alchimie sont les livres de la Genèse et de l’Apocalypse. Si vous avez étudié la tradition Alchimique, vous avez peut-être découvert que les Alchimistes citent parfois la bible, mais rarement de manière prolongée, et ils n’exposent jamais sa signification, jamais. Au lieu de cela, ils ont voilé toutes leurs connaissances en symboles très cryptiques et contradictoires, car les symboles qui étaient cachés dans la Bible étaient considérés comme trop sacrés et trop profonds pour être révélés. Néanmoins, Mercure-Hermès est caché dans toute la Bible.

Mercure-Hermès dans la Bible

Nous avons déjà expliqué que Mercure-Hermès est très étroitement lié aux symboles du Christ: l’agneau, le Bélier, le bouc, la mère et bien d’autres. Lorsque nous regardons la Bible, nous découvrons que Mercure est là mais caché. Je vais donc vous donner un exemple aujourd’hui. Je me suis précipité au début de cette conférence pour que nous ayons le temps de nous concentrer sur ce symbole, car ce n’est pas facile à expliquer. C’est pourquoi je l’ai gardé jusqu’à présent, mais c’est important.

En Hébreu, le mot Mercure est écrit כוכב kowkab. Pour comprendre ce mot, nous devons analyser un peu les lettres. Si vous avez étudié notre cours sur les lettres Hébraïques et que vous vous souvenez de ce que vous avez étudié, vous verrez déjà les significations cachées ici.

La lettre Kaf représente la paume de votre main et la plante de votre pied. Kaf est la onzième lettre et vient après Iod.

Iod est la première lettre du saint nom de Dieu, le Tetragrammaton. Iod se rapporte à la sephirah Kether. Il se rapporte également à Malkuth. Il symbolise Dieu au ciel et il symbolise également un être humain. Iod est la dixième lettre. Nous avons dix doigts et dix orteils. Kaf est la onzième lettre, il représente la plante des pieds et la paume des mains. Comment vivez-vous? Comment survivez-vous? Comment travaillez-vous? Comment vénérez-vous? Comment mangez vous? Comment buvez-vous? Comment priez-vous? Avec vos mains, avec vos pieds. Ce sont les navires, les véhicules, les outils dont vous avez besoin pour survivre. Donc dans le mot Hébreu כוכב (Mercure), il y a deux Kafs.

Entre les Kafs se trouve une lettre Vav. La lettre Vav est un Iod, étendu. La lettre Iod est liée à la sephirah Kether en haut de l’Arbre de Vie et à la sephirah Malkuth en bas. Si ce Iod en haut (Kether) s’étend en vous, il forme une lettre Vav. Ce Vav est votre colonne vertébrale. Dans votre colonne vertébrale, dans votre système nerveux, vous recevez constamment toutes les forces de l’univers, en tant qu’énergies que vous utilisez pour vivre votre vie, et que vous mobilisez ces forces à travers vos mains et vos pieds. Voyez-vous ce que cela signifie?

De plus, tout cela est scellé avec la lettre Beth. La lettre Beth est la deuxième lettre en Hébreu et signifie « maison », mais pas seulement une maison dans une rue où vous vivez et où vous mourez. Cela signifie la maison de Dieu. Les temples de la tradition Juive sont appelés Beth : Beth Israel, la maison d’Israël, la maison de Dieu, la maison de la congrégation de Dieu. Beth est un temple.

« Et cette אבן ‘eben [pierre], que j’ai choisie comme pilier, sera בית אלהים [la Beth d’Elohim… » – Genèse 28

Donc: כ nos mains, nos pieds + ו notre colonne vertébrale + ב dans la maison de Dieu. Toutes ces lettres ensemble orthographient כוכב kowkab: Mercure Hermès.

Malheureusement, dans les traductions de la Bible, cela n’a pas été précisé, et ce mot כוכב a été traduit par un autre sens, qui est également exact, mais pas ce qui est prévu. Il est dit dans la bible, étoiles au lieu de Mercure. Kowkab signifie « étoiles » ou « Mercure ». Bien sûr, nous savons en Alchimie que les étoiles que nous voyons dans le ciel sont la lumière des Êtres réalisés. Cette lumière se reflète dans le Mercure de ces Êtres. Nous savons que les étoiles ne sont pas simplement de la matière suspendue dans un espace vide.

« En bénissant Je vous bénirai, et en רבה rabah [vierge, jeune fille] je mettrai רבה rabah ton semen comme le כוכב kowkab [Mercure Hermès] de שמים shamayim… » – Genèse 22:17

Toutes les choses ont trois aspects fondamentaux. Toutes les choses ont de la matière, toutes les choses ont de l’énergie, toutes les choses ont de la Conscience. Une étoile est un soleil qui véhicule d’énormes quantités de lumière Christique solaire. Un soleil est un Être formidable. C’est une manifestation physique, une création d’un Dieu, pour projeter la vie, pour donner la vie. Une planète est une étoile en gestation, en développement et une galaxie est une étoile qui a avancé et donné naissance à de nombreuses étoiles. Donc, il y a des niveaux et des niveaux. Ce sont tous des Êtres. Ainsi, כוכב est précis dans les deux sens, en tant qu’étoiles et en tant que Mercure, mais de notre point de vue, nous devons d’abord le connaître en tant que Mercure.

Maintenant, cela peut être fortuit, accidentel, circonstanciel, cela pourrait être juste moi, mais dans cette peinture particulière de Mercure Hermès, je vois toutes les lettres de Kalkad. Je trouve cela très intéressant. Voyez-vous la forme de la lettre Kaf? Il le fait avec son bras et avec ses pieds, avec son bras et sa jambe. Nous pouvons voir Kaf, Vav sur le corps, Kaf et Beth. Encore une fois, il se peut que je sois trop en train de lire. Je pensais que c’était intéressant. Certains de ces peintres connaissaient ces mystères, alors c’est peut-être vrai.

Sept Jours de la Genèse

Pour comprendre כבוכב kowkab, nous devons comprendre quelque chose à propos de la Bible. Dans le livre de la Genèse, au chapitre un, nous trouvons le traité le plus important de l’Alchimie. Le premier chapitre de la Genèse explique le processus complet de l’Alchimie, mais cryptique, caché. Nous n’avons pas le temps de tout expliquer aujourd’hui. Je veux simplement vous signaler ce qui est caché à propos de Mercure.

Dans ce chapitre, nous voyons expliquer les sept jours de la Genèse. La plupart des gens lisent ce chapitre à la lettre et pensent que ces sept jours font référence aux jours de la semaine au cours desquels Dieu a créé l’univers. Le sens réel, le sens important, est la manière dont les forces de la divinité créent l’Adam parfait, qui est un être auto-réalisé, qui est un autre Dieu. C’est ainsi que les plus hauts niveaux – ces archétypes cachés dans les plus hautes régions – prennent forme et deviennent un Dieu. Donc, dans cette partie de la Bible, il est dit:

“Et אלהים Elohim dit: Qu’il y ait מארת ma’owroth [lumières] dans le firmament de שמים shamayim pour diviser le jour de ליל layil [nuit]…” – Genèse 1:14

La plupart des gens l’ont lu et l’ont interprété comme signifiant littéralement comment Dieu a créé le jour et la nuit physiques et placé le soleil et la lune dans le ciel. Cela ne signifie pas ce que nous devons voir ici.

Tout d’abord, nous devons comprendre ce qu’est Elohim. Ce mot Elohim ne signifie pas « Dieu ». Elohim est au pluriel. Ce ים Iod, Mem à la fin de אלהים indique qu’il s’agit d’un mot pluriel.

La première partie אל est l’Hébreu pour « Dieu ». C’est ainsi qu’on dit Dieu en Hébreu, « El » et c’est le même « El » ou « Al » de « Al-chimie ».

Si à אל on ajoute la lettre « Hei », cela devient Eloah, qui signifie « Déesse ».

Donc, אלהים Elohim est un mot pluriel qui signifie « Dieu et Déesse » ou « Dieux et Déesses ». Le mot Elohim unit le masculin et le féminin en un. Elohim est pluriel et singulier à la fois.

Elohim se rapporte à ces archétypes qui essaient de naître, qui essaient de « devenir ». Pour que cela se produise, les Elohim ont dit:

« Et אלהים Elohim dit: Qu’il y ait מארת ma’owroth [lumières]… »

Habituellement en Hébreu, lorsque on dit « lumière », on dit אור aur. La simple aur est à l’intérieur de cet autre mot pour lumière, מאור ma’owr, qui est pluriel avec le Tav. Il y a deux façons de créer des mots pluriels en Hébreu : ים pour masculin et ת pour féminin.

La chose étrange est, dans Genèse 1:14 dans la Bible, ma’owroth est mal orthographié. Exprès. Intentionnellement. La lettre ו Vav est manquante.

Pouvez-vous voir pourquoi? C’est parce qu’en nous, le Vav n’est pas développé. Genèse décrit comment les lumières émergent, mais ne sont pas encore développées en nous. Le Vav est la colonne vertébrale en nous. Il est imparfait. Il est une pierre brute. Il n’a pas été tiré de la pierre.

Le Roi Arthur qui tire l’épée d’une pierre. Savez-vous comment vous représentez une épée en Hébreu? Avec la lettre ז Zayin, qui est identique à ו Vav, sauf que dans le la ligne descendante est au centre. L’épée qu’Arthur tire de la pierre est la Kundalini, l’énergie qui monte le Vav (colonne vertébrale). Lorsque vous unissez le Vav et le Zayin ensemble, la colonne vertébrale et l’épée, le résultat est la lettre ח Chet, qui correspond à l’épellation du mot Hébreu pour vie: חי chai, vie spirituelle.

Nous devons établir notre temple sur pierre de fondation, puis lever l’énergie pour enflammer Schamayim, nos cieux intérieurs.

Alors:

“Et אלהים Elohim dit: Qu’il y ait מארת ma’owroth [lumières] dans le firmament de שמים shamayim pour diviser le jour de ליל layil [nuit]…” – Genèse 1:14

Schamaim sont les eaux ardentes dans le niveau supérieur, d’où la vie émerge, et cette lumière est établie pour séparer le jour de la nuit.

En Hébreu, le jour est יום yam. Le jour représente le moment où la lumière du Christ (la divinité solaire, Amun Ra, le Christ Cosmique) brille dans notre vie spirituelle. La nuit est ליל lalil ou en d’autres termes, Lilith, Delilah, le serpent tentateur, la femme tentatrice, qui est à l’intérieur de nous.

Ensuite, il est dit dans 1:15;

« Et qu’ils soient des מאורת ma’owroth dans le firmament de שמים shamayim pour donner איר owr [lumière] sur ארץ erets… » – Genèse 1:15

Eretz est la terre, nous-mêmes. Nous avons besoin de lumière pour fabriquer notre pierre.

Je vous ai expliqué que schamayim est lié à la sephirah Daath. Dans les proverbes, Salomon a écrit:

“Elle est un עץ־חיים (arbre des vies) pour ceux qui la tiennent, et ceux qui s’approchent d’elle sont אשר (Asher). Par חכמה Chokmah (sagesse) יהוה Jehovah a fondé ארץ (erets), par תבונה (Tabuwn, connaissance venant de l’expérience) a établi שמים shamayim. Avec Son דעת Da’ath, les abîmes sont divisés et des nuages la rosée tombe goutte à goutte… » – Proverbes 3

Salomon révèle ce que nous venons d’expliquer à partir de la Genèse. L’arbre des vies, etz chaim, est représenté dans ce symbole.

L’Arbre de Vie, c’est vous-même, mais notre arbre n’est pas encore développé. Nous ne sommes qu’une graine d’arbre. Nous avons besoin de la graine pour grandir. Pour cela, nous devons naître de nouveau. En d’autres termes, la graine doit mourir pour que l’arbre puisse émerger.

« …ceux qui s’approchent d’elle sont אשר (Asher). »

Dans la Bible, Moïse symbolise l’homme de Yesod-Malkuth, qui se lève jusqu’à la sephirah Daath, où la divinité a dit à Moïse: « Eheieh Asher Eheieh », que la Bible traduit par « Je suis ce que je suis ». Eheieh signifie « celui qui est ». C’est pourquoi Dieu dit à Moïse: « Tu diras ainsi aux enfants d’Israël: « Eheieh » m’a envoyé vers vous » (Exode 3:14). Par la suite, « Asher » est le Saint-Esprit. Dans le même temps, Asher est votre tête. Pourquoi? Rosh signifie tête (Resh, Aleph, Shin). Le mot Asher est écrit avec Aleph, Shin et Reish, qui est tête, « Rosh », à l’envers. Ainsi « Asher » implique votre tête; cela implique le Saint-Esprit, qui est la manifestation de la Sainte Trinité dans votre glande pinéale, dans votre tête. « Ceux qui s’approchent d’elle sont asher » parce que par le pouvoir de leur glande pinéale dans la tête, ils contrôlent le sexe et le consacrent à Dieu, pas à leur propre volonté. C’est ainsi que ces archétypes du monde d’Atziluth « deviennent » (Eheieh) à travers le processus de perfectionnement de la pierre d’Hermès, de Mercure.

En continuant,

“Par חכמה Chokmah (sagesse) יהוה Jehovah a fondé ארץ (erets), par תבונה (Tabuwn, connaissance venant de l’expérience) a établi שמים shamayim…” – Proverbes 3

Ce mot תבונה Tabuwn, connaissance venant de l’expérience, cache la sephirah בינה Binah en son sein. Binah est le Saint-Esprit, Shiva, le Nirmanakaya (corps de formation) – tout cela se rapporte à la manière dont la divinité du monde des archétypes fait entrer ces archétypes dans la création. Binah le fait. Binah se sépare en deux. C’est à travers Binah que le trois en un devient Elohim: Dieu et Déesse, la création sexuelle. C’est Daath : la connaissance de la création.

Daath en Hébreu signifie « connaissance », mais pas une connaissance de livre. Cela signifie la connaissance de Mercure, la connaissance des forces de ma’owroth, les lumières cachées dans les schamayim, les eaux ardentes. Ces eaux ardentes sont d’abord les eaux de l’Eden supérieur qui descendent dans la création pour donner vie à la terre, l’eretz qui est en nous.

Maintenant, il est de notre devoir d’exploiter cette lumière et de travailler avec elle afin de nous perfectionner. C’est ce que Salomon nous dit de faire. C’est ce qui permet de scinder les abîmes, de les fendre, de les séparer de l’Arbre de Vie.

Dans cette image, les abîmes sont représentés en-bas de Malkuth. Les abîmes sont sheol, enfer. Les abîmes sont notre mental, notre animalisme, notre fierté, notre luxure, notre envie, notre cupidité, notre gourmandise, notre peur, notre arrogance, notre colère, notre haine et notre jalousie. Rien de tout cela ne peut être dans la pierre parfaite. Rien de tout cela ne peut aller au ciel. Il doit être séparé; il doit être purgé et purifié. C’est ce que signifie Alchimie : transformer le plomb en or. Le fil conducteur est notre ego. Le plomb est notre désir. C’est une base, un métal lourd et impur qui s’enfonce dans l’enfer.

Pour être libéré de l’enfer, vous devez libérer l’énergie qui y est piégée. Cette énergie est l’énergie sexuelle, l’énergie émotionnelle, l’énergie intellectuelle, l’énergie psychologique emprisonnée dans nos addictions, nos attachements, nos résistances, nos peurs, les choses que nous évitons, comme la vérité.

Ces abîmes sont scindés par la connaissance, Daath. C’est la connaissance de nous-mêmes, c’est-à-dire la connaissance renforcée par Mercure.

Hermès Mercure transporte les morts dans l’abîme. Il ramène les héros au ciel.

Hermès Mercure peut aller n’importe où dans n’importe quel monde. Il est le porteur du feu, des secrets de tous les mondes. Hermès Mercure est le pouvoir de création caché dans nos organes sexuels.

Sans Mercure, ce travail est impossible. Cela ne peut pas être fait. Quelqu’un qui ignore le secret de l’Alchimie ou ne connaît pas le secret de Mercure ne peut jamais se libérer de l’abîme. Pour ces personnes, la libération de la souffrance ne peut se faire que mécaniquement, mais jamais consciemment. (Mécaniquement signifie souffrir en étant purgé par les royaumes de l’enfer. Ce n’est pas une bonne idée.)

Pour vous libérer consciemment de l’abîme, vous devez connaître ce secret, ce sodi.

Alors la Genèse continue et dit:

« Et אלהים Elohim fit deux grandes lumières; la grande lumière pour régner le jour et la petite lumière pour régner la nuit: les כוכבים kowkabim [Mercures] également. » – Genèse 1:16

L’Arbre de Vie montre deux grandes régions: les cieux et les enfers. Ce sont ces lumières, la grande lumière et la petite lumière. Ces lumières sont en nous. Nous pouvons parler des cieux et des enfers toute la journée, mais cela ne signifie rien si nous n’en faisons pas l’expérience. Nous devons donc partir de ce que nous pouvons vivre ici et maintenant. Le ciel et l’enfer sont des états psychologiques, ici et maintenant. L’enfer est un état dans lequel nous sommes addicts au désir, dans lequel nous souffrons dans le désert, où nous manquons d’expérience de Dieu, nous sommes affligés d’expérimenter les effets de nos actions précédentes (qui étaient égoïstes), nous sommes impuissants à changer quelque chose de fondamental. Les seuls changements que nous pouvons faire sont très superficiels et finalement dénués de sens sans le pouvoir de Dieu, sans le pouvoir de Mercure. Nous pouvons passer d’une ville à l’autre, changer d’emploi, changer d’épouse, changer de mari, mais nos souffrances demeurent intenses. Notre connaissance spirituelle reste vide, manquante. Pour obtenir un changement fondamental et réel, nous devons comprendre cette trinité de forces, exprimée dans ce chapitre de la Genèse: la grande lumière, la petite lumière et les Mercures.

La Grande Lumière, la Petite Lumière et les Mercures

La grande lumière est la lumière qui brille dans schamayim à travers Daath, la trinité supérieure de l’Arbre de Vie. C’est la lumière dans le nirvana. C’est la lumière dans notre Conscience, mais nous ne pouvons pas la voir si nous sommes pris au piège dans notre ego. C’est pourquoi nous apprenons à méditer: à sortir la Conscience de l’ego afin de faire l’expérience de la lumière, de la lumière divine, de la vraie lumière, de la claire lumière que le Bouddhisme Tibétain appelle rigpa.

Nous ne voyons pas la réalité. Nous ne connaissons que la petite lumière, et c’est la lumière qui a été conditionnée, qui a été emprisonnée dans les niveaux les plus bas du cosmos, qui est notre mental, notre psyché.

Tout ce que nous voyons physiquement, nous le voyons à cause de la lumière physiquement, mais ce n’est pas notre type de vision le plus important. Notre vision psychologique est des milliards de fois plus importante.

Nous savons tous que deux personnes peuvent vivre le même événement ou assister à un même événement et le vivre de deux manières totalement différentes. Elles ont vu les mêmes choses, elles étaient au même endroit, mais leur expérience était complètement différente, à cause de la façon dont la lumière était filtrée à travers leur perception. L’une d’entre elle a peut-être filtré cette lumière à travers son orgueil et l’autre à travers sa honte, sa colère ou son désir; une à travers la cupidité, la peur, l’attachement, une autre à travers la jalousie, la colère.

Nous sommes tous victimes de cela. nous ne voyons pas la lumière telle qu’elle est. Nous voyons la lumière filtrée par le désir, donc nous ne voyons pas.

“…Pour l’instant nous voyons à travers un verre, sombre…” – 1 Corinthiens 13

Pour résoudre cette différence, scinder ces royaumes, scinder l’abîme, apporter une lumière réelle à travers l’abîme, nous avons besoin du Mercure, les kowkabim, qui est ici au pluriel, car il n’y a pas qu’un seul Mercure, Hermès, il y en a de nombreux types..

Le secret consiste à apprendre au sujet de שמים schamayim, les eaux ardentes. Les eaux sont dans notre colonne vertébrale, dans notre énergie sexuelle et dans notre cerveau. Si nous regardons les lettres Hébraïques, nous pouvons voir la signification.

La lettre Shin représente le feu du Christ, le feu de la trinité supérieure, le feu divin.

Les deux Mems se rapporte aux eaux de notre corps: les eaux du cerveau et de la colonne vertébrale, et les eaux de la sexualité. Le Iod est lié à l’Être, à la présence de Dieu dans notre temple, qui est notre cœur.

Ainsi observé de cette manière, schamayim nous montre ce que nous devons faire. Nous devons faire sortir les feux du Shin hors des eaux. Il y est déjà caché. Comment savons-nous que c’est vrai? Où un homme et une femme font-ils l’expérience du feu? Intensité, chaleur, température? Rappelez-vous, j’ai expliqué dans la première conférence de cette série que les éléments de l’Alchimie ne sont pas des éléments littéraux, physiques; ils cachent des états psychologiques, des voies par lesquelles l’énergie, la matière et la Conscience se déplacent. Le feu est lié à la température. Où vivons-nous la température, pas physiquement, mais psychologiquement? Naturellement, dans les émotions, mais où vivons-nous d’abord cela le plus profondément? À travers le sexe.

Le « feu » le plus intense que vous puissiez ressentir est le feu sexuel. Cette lettre Shin, cette puissance créatrice de Dieu, est cachée dans les eaux sexuelles. Il est également caché dans votre cerveau, le potentiel créatif; le feu de l’inspiration est dans le cerveau et le liquide dans lequel le cerveau est suspendu, et ce feu se déplace de haut en bas de la colonne vertébrale en tant qu’électricité, en tant qu’énergie qui anime toutes nos perceptions.

Nous avons besoin de ce feu dans notre cœur, mais malheureusement, chez la plupart des gens, ils n’ont jamais ressenti le feu du divin dans leur cœur. De nos jours, nos cœurs sont devenus très froids.

Le feu émerge à travers le pouvoir de la lettre Iod. La lettre Iod est la racine du pouvoir de la lettre Shin, parce que vous voyez, Shin est connecté à trois Iods. Ces trois Iods sont dans nos trois cerveaux ; mental, cœur et sexe. Ils sont dans nos glandes; ils sont dans nos atomes, cellules, molécules, organes, partout. En d’autres termes, dans notre mayim intérieure, les eaux à l’intérieur de nous, sont cachés les schamayim, les archétypes.

Regardons cela sous un autre angle. Les gens disent que nous avons été créés à l’image de Dieu, à la ressemblance de Dieu. Cela n’est vrai que par politesse. Dieu n’est pas un animal comme nous. Le divin est pur. Nous sommes créés à l’image de Dieu dans le sens où nous pouvons le devenir. Nous pouvons devenir Asher, comme l’a dit Salomon. Pour cela, nous devons être perfectionnés. Mais le potentiel est là.

“Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.” – Matthieu 5

Rappelez-vous le hermai avec le visage d’un Dieu sur le dessus. Le corps entier de Dieu est caché dans la pierre, mais il n’est pas encore sculpté. Nous sommes cela. Nous pouvons être un Bouddha, un ange, un maître, si nous nous perfectionnons nous-mêmes, si nous détruisons l’animal dans nos mentals, nos cœurs et nos corps.

Cela signifie que le schamyim en tant qu’archétype est caché à l’intérieur de nous. Nous avons juste besoin de connaître le secret pour travailler avec. Ce secret est avec la rétention d’énergie, la transformation de nous-mêmes, et c’est dans cela que nous trouvons le pouvoir de Shin, Christ.

C’est pourquoi Hermès est appelé le porteur d’agneau, Hermès Kriophoros: « Hermès, porteur d’agneau ». L’agneau est un symbole du Christ. Nous avons tous vu des images de Jésus portant l’agneau. Jésus est appelé « le berger », mais Hermès l’est aussi.

En fait, beaucoup de maîtres spirituels ont été représentés en tant que gardiens d’animaux. Tous étaient des bergers, des gardiens d’animaux: nous. Nous sommes des animaux. Nous ne sommes pas des « moutons doux ». Regardez notre comportement: nous sommes des cochons, des chiens, des animaux immondes. Nous ne sommes pas innocents. Nous avons tous le potentiel, sinon l’acte réel, de tuer, de mentir, de tricher, de voler, de forniquer, d’adultérer. Nous avons tous commis ces crimes et beaucoup d’entre nous les commettons tous les jours, en toute ignorance. Nous n’avons pas atteint le stade de « transformation à l’image de Dieu ». Néanmoins, Hermès Christ peut nous aider à le faire.

Le hermai a été représenté dans toutes ces traditions de différentes manières. En Alchimie, nous le voyons comme l’athanor, le four. Nous voyons aussi cela comme un puits, une structure en pierre qui cache l’eau. L’eau est chauffée au feu et dégage une substance purifiée.

Ici, cette substance purifiée est représentée dans un récipient hermétiquement scellé dans lequel se trouve du Mercure. Dans ce cas, son Caducée a de nombreux serpents. Nous en reparlerons plus tard. Tout cela est illuminé par Ma’owroth, les lumières de Schamayim, la lettre Shin. Ce symbole cache parfaitement tout ce que nous avons expliqué.

Celui-ci aussi venant de l’Alchimie fait aussi la même chose. Par l’union des deux forces, Adam et Eve dans les eaux du sexe avec la Chasteté, le pilier du hermaï est perfectionné et transformé à l’image de Dieu.

Ici, il est à nouveau représenté dans l’Alchimie. C’est la deuxième clé de Basile Valentin. Dans cette clé, nous voyons Mercure-Hermès s’unir à la Déesse de l’amour. Elle s’appelle Vénus ou Aphrodite. Lorsque Hermès et Aphrodite s’unissent, ils forment Hermaphrodite, homme-femme. Qu’est-ce que c’est? Un hermaphrodite n’a vraiment, vraiment, rien à voir avec ce que les gens disent de nos jours. Un hermaphrodite, l’union entre Mercure et Vénus (Hermès-Aphrodite), est Elohim, Dieu et Déesse, un Être parfait, un équilibre parfait et une union parfaite entre le masculin et le féminin, unis. Lorsque nous entrons dans l’acte sexuel, nous imitons cela. Nous entrons dans un temple sacré, l’union des polarités pour former une unité, mais nous le corrompons avec notre luxure, notre jalousie, notre orgueil, notre arrogance et notre désir animal. Nous n’avons pas de temple propre et pur; notre temple intérieur a été transformé en bordel.

Trois Types de Mercure

Ce symbole représente l’objectif de l’Alchimie, l’union de ces forces.

Nous voyons ici en bas un Cherub tenant un vase hermétiquement scellé.

« Et אלהים Elohim [les Dieux] fabriquèrent deux grandes lumières; la grande lumière pour régner le jour et la petite lumière pour régner la nuit: les כוכבים kowkabim [Mercures] également. » – Genèse 1:16

Kowkabim signifie plusieurs types de Mercure. Il y a de nombreuses formes de Mercure. Nous étudions trois formes primaires, mais ce ne sont pas les trois seules. Celles-ci représentent les trois aspects de Mercure que nous devons connaître si nous voulons effectuer ce travail.

1: Le Mercure Brut

Nous avons tous le premier type, le Mercure brut ou cru. C’est la pierre imparfaite, l’énergie brute de la sexualité. Cette énergie circule dans nos corps en ce moment. Elle n’est peut-être pas si forte qu’elle produit des sensations physiques telles que l’érection ou l’humidité des femmes, mais cette force est toujours en mouvement en nous; elle affecte continuellement nos trois cerveaux. Cette énergie est toujours impliquée dans nos processus psychologiques. Elle est toujours en mouvement. C’est Mercure, vif argent. Elle n’est pas statique, elle est très cinétique, elle est très rapide. Elle cherche toujours un moyen de s’exprimer, que ce soit dans le mental, le cœur ou le corps, en permanence. Elle ne reste jamais immobile et attendre que vous l’utilisiez. C’est une énergie très dynamique qui est constamment en mouvement.

Si vous apprenez cette science, si vous apprenez à modifier d’instant en instant vos perceptions de toutes choses, à l’intérieur et à l’extérieur, vous apprenez à transmuter l’énergie; énergie psychologique, énergie spirituelle, énergie physique. Cette transmutation est à plusieurs niveaux. La capacité d’un débutant à transmuter de l’énergie est très différente de celle de quelqu’un qui a beaucoup d’expérience dans la transmutation de l’énergie. Le processus est différent, les résultats sont différents. Néanmoins, une personne qui réussit à transformer consciemment un événement, non identifié mais conscient en rappel de Dieu, libère de l’énergie. Cela peut être dû à des perceptions dans les yeux, les oreilles, la langue, le nez, la peau, le mental.

2: L’Âme Métallique du Mercure

Cette énergie transmutée sans l’influence de la luxure, de l’orgueil, de l’envie, de la peur, de la gourmandise, de la cupidité, etc., est l’âme métallique du Mercure, le deuxième type. C’est de l’énergie propre. Je sais qu’à cette époque, nous parlons tous d’«énergie propre» pour alimenter nos maisons et nos voitures. Ce n’est pas l’énergie propre dont nous parlons. Vous ne pouvez pas acheter ce genre de Mercure. Vous ne pouvez pas le faire dans un laboratoire physiquement. Vous devez le faire dans votre laboratoire interne, psychologiquement. C’est à travers un processus de transformation consciente des impressions.

La transformation des impressions est un processus continu, d’instant en instant, en toutes choses, en tout lieu, en tout temps. Que vous soyez actif ou en sommeil. Ça ne devrait jamais s’arrêter.

La transformation des impressions a un pic significatif, un moment où il y a plus de potentiel pour transformer l’énergie. Le potentiel de transformation de l’énergie existe toute la journée et toute la nuit et permet de transmuter de l’énergie tout le temps, mais il y a un moment particulier où nous pouvons accéder à plus d’énergie que n’importe quel autre moment, et c’est lorsqu’on s’engage dans l’acte sexuel. Si vous vous engagez dans cet acte de la même manière que nous l’avons décrit (conscient, cognisant, éveillé, attentif, se rappelant Dieu), vous vous connectez directement au pouvoir des schamayim.

Si vous pouvez maintenir la conscience de vous-même et vous séparer de votre désir animal, et au lieu de garder non seulement le rappel de Dieu, mais un amour véritable et sincère pour votre partenaire, vous pourrez alors accéder au plus grand pouvoir de l’univers. C’est le pouvoir de la lettre Shin, le pouvoir de Dieu, caché dans la sexualité. C’est le pouvoir des Elohim. C’est le pouvoir que les Elohim utilisent pour créer des mondes, mais ils le font à leur niveau. À notre niveau, nous aussi nous l’utilisons pour créer des mondes mais des mondes psychologiques, des mondes de fantaisie, des mondes d’illusion. Nous créons des mondes, mais nos mondes sont faits de mensonges que nous nous disons qui n’ont aucune base dans la réalité.

Si vous éveillez la Conscience, si vous exploitez l’énergie du sexe, vous pouvez transmuter («changer en profondeur») le Mercure brut en l’âme métallique du Mercure. Cette énergie éveillée commence le processus de création, mais pas physiquement. Dans la sexualité animale, vous utilisez cette énergie pour créer des mondes psychologiques, et vous pourriez créer un monde physique: un enfant, un bébé. C’est un monde aussi. D’autre part, si vous exploitez cette énergie psychologiquement et consciemment, vous pouvez également créer l’âme. C’est un enfant, mais spirituel. Ce n’est pas votre enfant. C’est un enfant de votre Intime, un enfant de votre Mère Divine.

« Jésus répondit et lui dit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît pas de nouveau, il ne peut pas voir le royaume de Dieu. » – Jean 3

3: Mercure Fécondé

Cet enfant est créé par le processus du Mercure fécondé. Comment ce Mercure est finalement établi. Le Mercure fécondé est l’aspect perfectionné le plus raffiné du Mercure. C’est la pierre parfaite. C’est le Mercure complètement développé. C’est le Mercure d’un maître. Nous n’avons pas ça.

Cette image de l’Alchimie montre ces types de Mercure. Nous voyons la bataille des énergies et au milieu nous voyons Hermès avec deux Caducées. Beaucoup de gens regardent cette image et disent qu’il y a deux Mercures, parce que vous voyez le soleil, la lune et qu’il tient deux Caducées, alors qu’il y en a trois. Il y en a trois, pas deux. Voyez-vous le troisième?

Premièrement, les deux plus évidentes sont le Mercure brute et l’âme métallique du Mercure.

Le Mercure brute est l’aveugle avec une épée. Nous sommes aveugles et nous cachons notre visage à la vérité, tout comme lui. Nous ne voulons pas abandonner la sexualité animale. Nous ne voulons pas abandonner notre fierté, notre colère, notre envie, etc.

À gauche, nous voyons un homme qui commence à éveiller ses yeux, qui serre sa main gauche derrière son dos. La main gauche est le côté gauche de l’Arbre de Vie, le domaine de Lilith, le domaine du désir. Il retient, avec volonté, Eve, le côté gauche, et tient à sa droite la colonne vertébrale avec le serpent d’airain que Moïse a élevé pour guérir les Israélites. Donc, cela représente l’âme métallique du Mercure.

Ce sont les Caducées de ces deux côtés. Où est le troisième Mercure? C’est Hermès lui-même. Hermès le Dieu est le Mercure fécondé, le Mercure perfectionné. Comme vous le voyez, il a son symbole au-dessus de sa tête. Cette couronne est la lettre Shin, avec trois points.

Ainsi, ce symbole de la couronne représente les trois forces de la couronne, la sephirah Kether, qui signifie en Hébreu « couronne ». Au-dessus de lui se trouve le signe de Mercure. Vous voyez que le signe de Mercure est fait en ajoutant des cornes au signe de Vénus. Qui d’autre a des cornes? Moïse. Mercure et Moïse sont la même chose. Moïse est né des eaux. Moshe signifie « né des eaux », les eaux de Mercure.

Le Patriarche Abraham

Donc tout cela est caché dans la bible. Je commence seulement à en arriver à la partie qui est si compliquée que je veux vous expliquer. Tout cela a été la préface de cela. Tout cela est caché dans l’histoire d’Abraham dans la Bible.

Permettez-moi de vous rappeler que la Bible est symbolique et non littérale. Lorsque nous avons lu des articles sur Abraham, oui, il y avait un homme nommé Abraham, et nous le respectons, et nous lui devons beaucoup, mais nous ne sommes pas ici pour parler de lui. Nous sommes ici pour parler de ce qu’il représente. Abraham dans la Bible représente notre Intime, notre Être.

Vous voyez qu’Abraham est le père de la tradition, le patriarche des religions que nous suivons. En d’autres termes, il représente notre Père intérieur, notre propre patriarche intérieur.

Dans la Bible, nous voyons qu’Abraham avait deux femmes. Beaucoup utilisent cela comme une excuse pour justifier leur adultère, mais ceci est une histoire symbolique, Kabbalistique, pas littérale.

Les deux chapitres importants dont je veux parler aujourd’hui sont Genèse 21 et 22. Je vous suggère de les lire et de méditer sur eux. Nous n’avons pas le temps d’entrer dans tous les détails. Ils sont très beaux, surtout quand vous les étudiez à la lumière de ce que nous enseignons aujourd’hui.

« Et Sarah vit le fils de הגר Hagar l’Égyptienne, qu’elle a enfanté d’Abraham, se moquant. C’est pourquoi elle dit à Abraham: Chasse cette servante et son fils; car le fils de cette servante ne sera pas héritier avec mon fils, [ni] avec Isaac. » – Genèse 21

Abraham doit exiler sa femme הגר Hagar. Elle est symbolisée par une femme esclave et a un fils nommé Ishmael.

« Et Abraham se leva de bon matin et prit du pain et une bouteille de מים mayim [eau]. Il la donna à Hagar, la mettant sur son épaule et sur l’enfant, et la renvoya : elle partit et erra dans le désert de Beersheba. »

Cela ressemble au Jardin d’Eden avec Adam et Eve qui partent pour le désert, et c’est semblable, symboliquement.

L’endroit appelé ersבאר שבע Beersheba sonne comme בת שבע Bathsheba, l’épouse de David; encore une fois, ils sont liés. Sheba signifie « sept », alors que Bath signifie « fille » et Bar signifie « puits (pour puiser de l’eau) », tandis qu’en Araméen cela signifie « fils ». Nous y reviendrons.

« Et l’eau dans la bouteille ayant été dépensée, elle a déposé l’enfant sous l’un des arbustes.

« Et elle alla et se plaqua contre [lui] sur un chemin éloigné, comme un tir à l’arc; car elle a dit: Ne me laisse pas voir la mort de l’enfant. Et elle s’assit contre [lui], éleva la voix et pleura.

« Et אלהים Elohim [les Dieux] entendirent la voix du garçon; et le מלאך mal’ak [messager] de אלהים Elohim [les Dieux] appela Hagar de שמים shamayim et lui dit: Qu’est-ce qui ne va pas, Hagar? Ne crainds pas; car אלהים, Elohim [les Dieux] a entendu la voix du garçon d’où il est. »

La plupart des gens lisent ceci et pensent que c’est juste un ange aléatoire qui est sorti du ciel pour lui parler. Non. Le Messager des Dieux est Mercure.

« Le père Zeus a envoyé son messager rapide, le fils de Maia [Hermès] sur des ailes déployées. » – Nonnus, Dionysiaca (5e siècle après J.C.)

C’est Mercure qui voyage toujours dans l’Arbre de Vie pour transmettre les messages des Dieux. Mercure parle au nom des Dieux.

Si vous voulez parler aux Dieux, vous devez parler à travers Mercure, et Mercure est en vous. Voulez-vous savoir pourquoi vous n’avez jamais entendu parler de Dieu ou été capable de savoir que Dieu vous a entendu? C’est parce que votre Mercure n’est pas capable de refléter l’image, le message. Si vous travaillez avec votre Mercure et que vous le rendez pur et propre (l’âme métallique du Mercure), parler avec Dieu devient normal.

Ici, nous voyons que Hagar avait cette capacité. Même si elle est une esclave dans le désert (comme nous), une femme esclave, elle reçoit des communications des Dieux.

« Et אלהים Elohiym [les Dieux] ouvrirent les yeux et elle vit באר bar [un puits] d’eau; et elle alla remplir la bouteille d’eau et donna à boire au garçon.

« Et אלהים Elohiym était avec le garçon; et il a grandi et a habité dans le désert, et est devenu רבה Rabbi. »

Qui sait pourquoi, mais les traducteurs ont interprété רבה Rabah comme signifiant « archer », alors qu’il est clairement dit רבה Rabbi, maître.

Selon certains Kabbalistes, une lecture plus approfondie de l’Hébreu dans ce passage peut être interprétée comme:

« …il a accompli דבר dabhar (la Parole). »

Juste après, dans ce même chapitre, Abraham construit un puits. Cela semble n’avoir aucun lien avec ce qui est arrivé à sa femme. Il construit un puits et y pose sept agneaux et dit:

« Tu prendras la main de ces sept agneaux pour qu’ils me rendent témoignage, que j’ai creusé ce puits.

« C’est pourquoi il a appelé cet endroit Beersheba… »

Si vous lisez ceci comme s’il s’agissait d’un événement littéral, cela n’a aucun sens. Si vous le lisez dans l’ordre, comme s’il s’agissait d’événements au sens littéral et physique, sa femme se rend dans le désert jusqu’à un endroit appelé Beersheba. Le messager lui montre un puits et elle donne de l’eau à son fils et il vit. Puis ailleurs, Abraham construit un puits et le nomme Beersheba. Il y a une bande d’agneaux. Pourquoi un tel événement littéral serait-il écrit dans la Bible? Pourquoi cela serait-il important? En tant qu’événement physique, il n’y a pas de sens. Mais symboliquement, spirituellement, cela est très important. Pour comprendre cela, continuons.

« Après ces événements, אלהים Elohiym [les Dieux] tentèrent Abraham et lui dit: Abraham; et il a dit: Voici, [Ici] je [suis].

« Et il dit: Prends maintenant ton fils, ton fils unique, Isaac, que tu aimes, et entre dans le pays de Moriah; Et offre-le là en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai.

« Et Abraham se leva de bon matin et sella son âne. Il prit avec lui deux de ses jeunes hommes et Isaac, son fils. Il ouvrit le bois pour l’holocauste. Il se leva et alla au lieu où אלהים Elohiym [les Dieux] le lui avaient dit. » – Genèse 22

« Et ils arrivèrent à l’endroit que אלהים Elohiym [les Dieux] lui avait dit; et Abraham bâtit un autel à cet endroit, mit le bois en ordre, attacha Isaac, son fils, et le mit sur l’autel sur le bois.

« Et Abraham tendit la main et prit le couteau pour faire mourir son fils.

« Et le מלאך mal’ak [messager] de יהוה l’appela de שמים shamayim et dit: Abraham, Abraham: et il dit: Je suis ici.

« Et il dit: Ne pose pas ta main sur le garçon, tu ne lui feras rien; car maintenant je sais que tu crains אלהים Elohiym [les Dieux], puisque tu ne m’as pas caché ton fils, ton seul [fils].

« Abraham leva les yeux et regarda, et vit derrière lui un איל ‘ayil [bélier] pris dans un bosquet par ses cornes. Abraham alla prendre le bélier et le présenta en holocauste à la place de son fils. » – Genèse 22

Voyez-vous que tout cela est lié à Mercure?

Un puits est une structure en pierre (un herm) qui pénètre dans la terre (le corps) pour obtenir de l’eau (de la vie). C’est l’eau qui nous maintient en vie dans le désert (le désert, puisque nous avons été chassés d’Eden).

Issac devait être sacrifié sur un herm, un pilier de pierre. Mais, le messager, Mercure, recommande de sacrifier le bélier. Un bélier est un mouton mâle, un agneau adulte, en d’autres termes.

Ici dans cette image, nous voyons Mercure, Hermès apportant le bélier pour le sacrifice. Ce mystère est magnifiquement représenté dans toutes les religions: Judaïme, Christianisme et les mystères Grecs. Esotériquement, il n’y a pas de différences entre ces traditions. Les différences apparaissent à cause de notre incapacité à voir la vérité.

Cet arbre ou buisson où le bélier a été piégé est le même arbre ou buisson que celui souslaquelle Ishmael a été mis lorsqu’il mourait. C’est le même arbre ou le même buisson que Moïse a vu brûler dans le désert. La combustion de l’autel, la combustion du sacrifice, tous ces symboles montrent la même histoire essentielle.

Le sacrifice que nous devons faire est lié aux lumières.

Abraham se rapporte à notre Intime, à la sephirah Chesed.

Sa femme Sarah, qui a donné naissance à Isaac, est liée à la sephirah Daath. Elle est la « ma » de ma’owroth, la Mère Divine. Sarah [serai] se rapporte à la Mère Divine, où tous les archétypes sont cachés. Elle est la mère de Dieu. Elle est Maia, la mère d’Hermès. Elle est Miriam, Maria, Marie, la mère de Jésus

Hagar représente notre corps physique; Yesod et Malkuth. Elle est la Nukva.

Ishmael, le fils qui entre dans le désert, est Adam impur: vous et moi, à notre niveau spirituel et psychologique actuel. Nous mourons dans le désert à cause de la soif de connaissances, de la soif de vérité, de la soif des eaux de mayim que nous gaspillons à travers l’abus d’énergie sexuelle, d’abus d’énergie psychologique, d’abus des eaux sacrées de l’Eden.

Mercure peut réparer tout cela: Mercure dit à Hagar: « Ouvrez vos yeux. » Ces yeux ne sont pas physiques, ils sont psychologiques, conscients. Ouvrez vos yeux signifie « éveillez-vous ». Le puits est juste en face de nous, nous ne le voyons tout simplement pas. Le puits c’est votre corps. Les eaux dont vous avez besoin pour la vie spirituelle sont cachées dans Yesod, la pierre angulaire qui se trouve dans vos organes sexuels. La fondation du temple est le puits.

« Une femme de Samarie vint puiser de l’eau. Jésus lui dit: Donne-moi à boire. (Car ses disciples étaient partis en ville acheter de la viande.)

« Alors la femme de Samarie lui dit: Comment se fait-il que toi qui est un Juif me demande à boire, à moi qui suis une femme de Samarie? Car les Juifs n’ont aucune relation avec les Samaritains.

« Jésus répondit et lui dit: Si tu savais le don de Dieu et qui t’a dit: Donne-moi à boire; tu lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive.

« La femme lui dit: Monsieur, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond: d’où as-tu donc cette eau vive? Es-tu plus grand que notre père Jacob, qui nous a donné le puits et en a bu lui-même, ainsi que ses enfants et son bétail?

« Jésus répondit et lui dit: Celui qui boira de cette eau aura encore soif; mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif; mais l’eau que je lui donnerai sera en lui un puits d’eau qui jaillira dans la vie éternelle.

« La femme lui dit: Monsieur, donnez-moi cette eau, afin que je n’aie plus soif, ni ne vienne ici pour puiser.

« Jésus lui dit: Vas, appelle ton mari et viens ici. [Vous voyez: le secret du puits est sexuel. Pour puiser de l’eau, elle a besoin de son partenaire sexuel].

« La femme répondit et dit: je n’ai pas de mari.

« Jésus lui dit: Tu as bien dit: je n’ai pas de mari; car tu as eu cinq maris; et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari: en cela tu dis la vérité. » – Jean 4

Le mayim est caché ici dans Yesod. C’est pourquoi Yesod est aussi appelé l’Eden inférieur. Dans cette région, nous trouvons les eaux de la vie, les fleuves de l’Eden.

Si nous apprenons à écouter les conseils de Mercure, le messager, et à ouvrir les yeux, nous pouvons voir que l’eau est en nous. Nous pouvons voir que c’est notre eau sexuelle, qui n’est pas seulement physique, mais émotionnelle, mentale, spirituelle et psychologique; ce sont les forces en nous que nous devons exploiter.

Si nous faisons cela, nous pouvons créer l’âme. Nous pouvons élever Abraham, notre Intime, aux yeux de Dieu, ce qui signifie qu’Abraham devra ensuite sacrifier son autre fils, Isaac, qui lui est lié à notre âme. Isaac est né de Sarah, Serai. Isaac représente la création de l’âme, les corps immortels. Même dans ce cas, Abraham doit donner cela à Dieu et dire: « Cela ne m’appartient pas, c’est à vous », ne pas prendre d’orgueil ni posséder quoi que ce soit, ne pas avoir d’attachement, même pour l’âme. Dieu ne tue pas Isaac, Dieu tue Ishmael.

Donc tout cela est caché ici. Quand Abraham réussit son épreuve et sacrifie le bélier, le messager appelle Abraham depuis Schamayim une seconde fois et lui dit:

« Et le messager de יהוה appela Abraham depuis שמים shamayim pour la deuxième fois, et dit: J’ai juré par moi-même, dit יהוה, car tu as accompli דבר dabar, et je n’ai pas retenu ton fils, ton unique [fils]: En bénissant je te bénirai et en רבה rabah je ferai רבה rabah ton זרע zera [semen, graine] comme le Mercure [כוכב kowkab] de שמים shamayim, et comme le sable qui est au bord de la mer ; et ton זרע zera possédera l’entrée [שער she`ar] pour איב oyeb…” – Genèse 22

C’est ici qu’Abraham reçoit la célèbre promesse ou alliance dont tout le monde parle. De nombreuses personnes prétendent physiquement que cette déclaration leur donne le droit de commettre des crimes, car ils sont ce qu’on appelle les « enfants d’Israël » ou les soi-disant « enfants d’Abraham ». Mais, même Jésus les a corrigés. L’enfant d’Abraham fait comme Abraham.

Le messager Mercure appelle depuis Schamayim. Rappelez-vous, Schamayim n’est pas quelque part dans le ciel, il est ici et maintenant, à l’intérieur de nous. Abraham, notre Intime, entend de Dieu à travers notre schamayim intérieur, les eaux ardentes en nous, et dit:

« …parce que tu as accompli Dabar… »

Dabar signifie « la parole ». Mercure est le Dieu de l’éloquence, de la parole. Il délivre la Parole, le Logos, Dabar. Il mesure la Parole.

« …et n’a pas retenu ton fils, ton unique [fils]… »

Bien, Abraham a eu deux « fils ». Mais, la divinité ne considère pas qu’Ishmael, l’enfant esclave, soit important. Qui est Ishmael? Notre vie physique. Les gens se demandent souvent pourquoi, quand nous prions pour notre travail, notre chèque de paie, notre voiture, Dieu ne répond pas. Dieu ne se soucie pas des petites choses. Le seul vrai fils est l’âme. Dieu ne se soucie que de notre spiritualité. Alors le messager dit:

« …en bénissant je te bénirai et en רבה rabah je ferai רבה rabah ton זרע zera [semen, graine]… »

Zera signifie « graine ». Quelle est la graine