Écrit par : Gnostic Instructor          Catégorie : Alchimie

“Celui qui ne le cherche pas ne le trouvera probablement pas.” – Paracelse

Dans les conférences précédentes, nous avons décrit l’antique science de l’Alchimie et expliqué comment, à travers toutes les religions antiques et les traditions mystiques du monde entier, la science de l’Alchimie protégeait et préservait un type de connaissance très particulière, dont la Nature est dissimulée dans le mot « Alchimie ».

Nous voyons que le mot Alchimie a deux composantes:

  1. les deux premières lettres sont « Al »qui est l’Arabe pour Al (Allah), « Dieu »et correspond directement à l’Hébreu אל El, « Dieu ».
  2. “Chem” a des racines différentes qui s’appliquent toutes. Kimia (Grec χυμεία) signifie « fusionner ou couler un métal ». La plupart des gens ont entendu dire que l’Alchimie consiste à transformer le plomb en or ou à transformer des métaux impurs en métaux purifiés. En même temps, chem ou khem vient aussi des Égyptiens. C’est l’ancien nom Égyptien pour l’Égypte: Khem. Traduit de l’ancien Égyptien, Khem signifie « la terre noire ».

Dans la première conférence de cette série sur l’Alchimie, nous avons expliqué que les quatre éléments de l’Alchimie sont symboliques et non littéraux. Nous avons discuté du fait que l’élément terre représente notre corps, la matière, que ce soit la matière physique ou dans les mondes internes, c’est la matière de ces mondes. Notre terre, notre corps, notre soi, sont noircis, impurs, remplis de souffrance, de colère, de luxure, d’orgueil, d’envie et de tous les autres problèmes que nous avons.

Donc, le terme Alchimie concerne la relation entre Al (Dieu) et Khem (la Terre noire: nous), et notre objectif est de les fusionner. Pour que cela se produise, notre terre doit devenir pure.

C’est pourquoi Alchimie décrit dans toutes ses images et ses écritures les processus de purification en utilisant différents types de termes et symboles, ainsi que des images, processus, allégories, métaphores, mystères symboliques décrivant le processus de purification. Cette purification n’est pas simplement physique, elle se situe à tous les niveaux.

Notre corps physique n’est pas aussi important que nous le pensons. Le corps physique est impermanent, temporaire. Nous ne savons pas combien de temps nous l’aurons. Nous devons en prendre soin et bien l’utiliser, mais en réalité, nous avions eu déjà beaucoup de corps et nous en aurons plus si tout va bien, si nous l’avons mérité. Ce qui compte le plus, c’est ce qui habite le corps, notre psyché. C’est aussi notre terre, Alchimiquement parlant. C’est cette partie de nous qui est ici sur une terre physique, mais qui doit également être purifiée.

Ainsi, dans la conférence précédente, nous avons décrit pour vous comment ce processus de purification est décrit de nombreuses façons en Alchimie. Ces premières images montrent certains de ces dessins Alchimiques qui illustrent ou symbolisent le processus de purification psychologique dont nous avons besoin, le processus de nettoyage de notre psychisme.

Nous avons décrit pour vous comment, à travers une auto-observation intime, une connaissance de soi, nous commençons à voir et à traiter les causes de nos souffrances. Ces causes sont à l’intérieur de nous. Ces causes sont dans notre mental, notre cœur et notre corps. Les plus importants sont dans notre cœur et dans notre mental, puisque les corps vont et viennent.

Ces images traitent donc de ce processus de purification psychologique. Comment nous nous nettoyons afin de libérer l’énergie emprisonnée.

Samael Aun Weor nous a dit qu’il y avait quatre éléments principaux en Alchimie. Nous avons déjà parlé des quatre éléments: air, eau, feu et terre. Ces quatre éléments constituent tout, mais ils ne sont pas le seul moyen de voir les choses.

Sel, Soufre, Mercure, Azoth

En Alchimie, nous parlons des éléments d’une autre manière: la trinité de Sel, Mercure, Soufre et un quatrième principe appelé Azoth.

« …les quatre éléments de l’Alchimie sont:

Sel

Mercure

Soufre

Azoth

« Le Sel est la matière; le Mercure est l’Ens Seminis, l’Azoth est le mystérieux rayon de la Kundalini. » – Samael Aun Weor, Alchimie et Kabbale dans le Tarot

Sel

Samael nous a dit que le Sel est la matière. Le Sel est Alchimiquement représenté par un cercle qui a une ligne directement au milieu.

Ce symbole est assez significatif à bien des égards. Ce symbole est une unité et aussi une dualité. Il a deux moitiés. Le Sel est comme ça. Si vous avez déjà étudié la chimie physique, vous savez que les sels sont polarisés. Physiquement parlant, il y a des sels masculins (+) et des sels féminins (-). Ésotériquement parlant, nous disons la même chose. Le Sel est également polarisé. Nous voyons cela dans n’importe quelle forme de matière.

Lorsque nous parlons de Sel en Alchimie, nous ne parlons pas de Sel de table, de Sel physique, du Sel que vous utilisez dans vos aliments. Le Sel en Alchimie est quelque chose de plus subtil; c’est un symbole qui représente n’importe quel type de matière. La matière physique est « Sel », Alchimiquement parlant. Donc, notre corps est Sel dans l’Alchimie, et c’est pourquoi Jésus dans les évangiles a dit:

“Vous êtes le Sel de la terre.” – Matthieu 5

C’était une déclaration Alchimique. Notre Sel, notre corps, est ce premier élément.

Mercure

En Alchimie, le Mercure n’est pas le Mercure physique. Mercure-Hermès est le messager des Dieux.

Physiquement, le Mercure est également appelé Vif-Argent, et il a une propriété très curieuse. C’est une pierre liquide. C’est un métal liquide. Si vous avez déjà vu du Mercure dans un thermomètre, il est très sensible à la température. C’est pourquoi nous l’utilisons pour mesurer la chaleur, pour mesurer le froid, parce que le métal est physiquement très sensible, il a des propriétés très spéciales. Il ne se condense pas et ne devient pas solide comme les autres métaux. Il reste comme un liquide. Il y a donc une raison pour que dans l’Alchimie, le Mercure ait été pris pour représenter quelque chose de spécifique dans la tradition ésotérique. Paracelse l’appelait Ens Seminis. C’est une phrase Latine qui signifie « l’entité de l’énergie sexuelle ».

Le Mercure représente l’énergie sexuelle. Encore une fois, nous ne parlons pas de la matière physique, parce que c’est du Sel. Ens Seminis est l’énergie de la sexualité. C’est le Mercure.

Il est dit parmi les anciens Alchimistes:

« Louez Dieu, car sans le Mercure, il n’y aurait pas d’espoir. »

Le Mercure est la clé de l’Alchimie. L’énergie sexuelle est la clé. C’est facile de voir pourquoi. C’est la force la plus créative et la plus puissante à laquelle nous avons accès. C’est ainsi que nous, même impurs, indignes, remplis de défauts, de vices et de problèmes, avons le pouvoir de Dieu : créer la vie. C’est le pouvoir le plus terrible, le plus énorme et le plus impressionnant que nous ayons. Physiquement, nous pouvons créer de la vie. C’est une responsabilité incroyable, juste physiquement, même si on ne parle pas de spiritualité. Lorsqu’on parle de spiritualité, ce pouvoir est encore plus grand.

Dans la Bible, en Hébreu, « vie » se prononce chai. Il y a un secret incroyable caché dans ces lettres, ce que nous avons expliqué dans nos nombreux exposés et livres. Chai, vie, est cachée dans le Mercure: vie physique et vie spirituelle.

Là maintenant, nous sommes spirituellement morts. C’est vrai, nous savons que c’est vrai, parce que nous ne pouvons pas voir Dieu directement, nous ne pouvons pas parler directement à Dieu, nous ne pouvons pas entendre Dieu directement. Notre connexion à l’Esprit est morte. En d’autres termes, nous n’avons pas de vie, pas de chai. L’Adam primordial – avant le péché – avait une vie spirituelle: l’Adam pur marchait et parlait avec Dieu. C’est pourquoi Adam était « Nephesh Chaiah » – une âme vivante.

« Et Jehovah Elohim forma Adam [de] la poussière de la terre et souffla dans ses narines le neshamah chaiah [« souffle de vie »]; et l’homme devint un Nephesh chaiah [âme vivante]. » – Genèse 2: 7

Bien sûr, l’humanité – vous et moi – avons perdu ce pouvoir. Nous ne sommes pas vivants, mais morts. C’est la base de la doctrine Chrétienne et celle de l’Alchimie. Nous devons retourner à la vie. Pour cela, nous devons préserver la source de vie.

“ Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais des ζάω.” – Matthieu 22:32

Ce mot Grec signifie « vivant » et aussi « eau vive, ayant un pouvoir vital en elle-même et exerçant le même effet sur l’âme. »

Nous sommes « morts » parce que nous abusons de l’énergie sexuelle (ζάω, notre pouvoir vital: le Mercure) ; nous l’avons gaspillé non seulement dans cette vie mais dans beaucoup de vies.

Nous ne vivons pas dans l’Eden comme Adam et Eve l’ont fait autrefois. עדן Eden est un mot Hébreu qui signifie « félicité ». Pour revenir à l’Eden, nous devons rectifier l’erreur qui nous a expulsé, c’est-à-dire travailler avec l’Arbre de la Connaissance (Daath), où le Mercure est caché. Nous devons apprendre à travailler avec l’énergie sexuelle, apprendre à voir le fruit sur l’arbre, à apprécier le fruit, mais ne pas en abuser. Ce fruit est la sexualité.

Soufre

Le troisième élément est le Soufre. Le Soufre représente le feu, pas le feu physique, mais le feu dans le corps, le feu dans les atomes, le feu dans tout ce qui existe: le feu de la vie. Il y a de nombreux types de Soufre, pas un seul, mais en général, le Soufre représente le feu.

Ces trois éléments forment une trinité, un pouvoir créateur (la loi du trois).

« Il y a trois substances chimiques de base appelées par les philosophes Sel, Soufre et Mercure, mais qui ne doivent en aucun cas être confondues avec le Sel, le Soufre et le Mercure bruts pris de la terre ou protégés de l’apothicaire. Le Sel, le Soufre et le Mercure ont chacun une Nature triune, car chacune de ces substances contient en réalité aussi les deux autres substances, selon l’arcane secrète du sage. Le corps du Sel est donc triple, à savoir le Sel, le Soufre et le Mercure; mais dans le corps du Sel, l’un des trois (Sel) prédomine. De même, le Mercure est composé de Sel, de Soufre et de Mercure, ce dernier élément étant prédominant. De la même manière, le Soufre est constitué de Sel, de Soufre et de Mercure, avec une prédominance du Soufre. » – Von Welling

Azoth

L’Azoth est un élément très mystérieux, et je dis que c’est mystérieux parce que 99,999% de l’humanité ne l’a jamais expérimenté. Nous n’avons donc pratiquement aucune idée de l’Azoth, mais il y a de nombreuses théories, de nombreuses croyances à ce sujet. Il y a des centaines et des milliers de livres sur l’Azoth. Vous pensez peut-être que vous étudiez la religion depuis longtemps, mais vous ne vous souvenez pas d’avoir vu l’Azoth.

Le nom Hindou ou Sanskrit de l’Azoth est Kundalini. Dans la Bible, il s’agit du serpent d’airain de Moïse et « du feu de la Pentecôte »dans la Bible. Dans le livre des Actes, les apôtres reçoivent le Saint-Esprit et des flammes émergent du sommet de leurs têtes. C’est l’Azoth. Cette flamme leur donne le pouvoir de guérir les malades, de chasser les démons, de parler la parole de Dieu. C’est l’Azoth.

La Kundalini / Azoth est l’énergie qui émerge des trois premiers éléments lorsque les conditions sont réunies, lorsque le karma le permet. Karma signifie cause et effet. Si les conditions sont établies, le feu émerge. C’est la même chose que si vous voulez allumer une allumette: vous avez besoin des composants pour que la flamme, l’étincelle s’allume. La Kundalini n’est pas différente, mais ce n’est pas une force physique. C’est dans la matière physique, mais c’est une énergie qui dépasse de loin la physicalité.

Si vous lisez les anciennes écritures, l’Azoth est considéré comme le plus grand pouvoir de l’univers. C’est la fontaine de jouvence. C’est la Médecine Universelle. C’est la Pierre Philosophale. C’est le grand pouvoir du magicien. C’est la clé universelle ou la clef. C’est le pouvoir exercé par tous les grands prophètes et maîtres de toutes les grandes traditions. Il a eu beaucoup de noms: Azoth en Alchimie, Kundalini en Yoga et Tantra en Inde, Candali en Bouddhisme Tantrique. Tummo en Tibétain. Okidanokh dans le système de Gurdjieff.

Nous allons donc parler aujourd’hui de l’Azoth, de ce que cela signifie réellement et de la façon dont nous pouvons en faire l’expérience.

La Signification de l’Azoth

Si vous étudiez les écrits accessibles d’Alchimie ou si vous lisez sur Internet au sujet de l’Azoth, vous verrez que tous les « érudits » disent tous la même chose, car aucun d’entre eux ne le sait vraiment. Ils ne font que répéter ce que d’autres ont dit. Ainsi, tous les érudits et tous les écrits disent depuis longtemps que le mot Azoth vient de l’Arabe al-zā’ūq, qui signifie « le Mercure ». Azoth est lié au Mercure. Azoth est extrait du Mercure, pas le Mercure seul. C’est l’erreur. Les gens qui ne savent pas ce qu’est réellement l’Alchimie ne le comprennent pas. Ils ne font donc que répéter des théories et répéter ce qui a été écrit dans d’autres livres, mais ils ne savent pas, par expérience, ce qu’est l’Azoth.

Rappelez-vous que la Trinité sacrée de l’Alchimie est le Sel, le Mercure et le Soufre. L’Azoth est extrait des trois premiers. Nous devons donc vraiment parler de trois en un: le Sel, le Mercure et le Soufre.

Nous devons d’abord parler de ces trois, car pour nous tous, nous n’avons pas encore l’Azoth. Il est latent à l’intérieur de nous. La potentialité est là. Nous ne l’avons pas encore, mais nous pouvons l’acquérir, mais ce n’est pas facile à acquérir. C’est le pouvoir de Dieu. C’est le pouvoir que les apôtres avaient de guérir les malades, de chasser les démons. C’est le pouvoir sur la Nature, sur les éléments. Quand Moïse a séparé la mer rouge, quand Jésus a marché sur l’eau, quand il a ressuscité les morts, c’est parce qu’il avait le pouvoir de l’Azoth / Kundalini. Donc, tous ces gens dans le monde qui proclament qu’ils éveillent la Kundalini, s’ils n’ont pas ce pouvoir, alors ce sont des menteurs, c’est aussi simple que cela. L’Azoth / Kundalini donne le pouvoir sur la Nature.

Ce pouvoir est extrait du Sel, du Mercure et du Soufre lorsque les conditions sont établies. Comprenons ce que cela signifie.

Ces trois premiers éléments sont tous liés les uns aux autres; vous ne pouvez pas les séparer. Je vous ai déjà dit que le Sel est lié à la matière, que le Mercure est lié à l’énergie sexuelle et que le Soufre est feu. Vous pouvez donc voir les choses de cette façon. Tout Sel contient du Mercure et du Soufre. Tout Mercure contient du Sel et du Soufre, et tout Soufre contient du Sel et du Mercure. Ces trois éléments fonctionnent exactement de la même manière que la trinité dans l’Arbre de Vie. Dans le Père se trouvent le Fils et le Saint-Esprit, et dans le Fils, le Père et le Saint-Esprit. De même dans le Trikaya du Bouddhisme: le Dharmakaya ne peut exister sans le Nirmanakaya et le Sambhogakaya. Ces trois sont toujours un. Une trinité est un trois en un. Ils sont toujours connectés, toujours liés.

Ce qui est beau, c’est que mathématiquement, le Sel est une trinité en lui-même, ce qui signifie que notre corps a du feu (Soufre) et une énergie sexuelle (Mercure). Donc, le Sel est trois. Notre énergie sexuelle, notre Mercure, contient également du Sel et du Soufre en lui, du feu. Donc, le Mercure lui-même est également composé des trois et, comme le Soufre, il est également composé des trois.

Ainsi, dans cette analyse, il y a trois, trois et trois, ce qui équivaut à neuf. Le nombre neuf est extrêmement important dans toute tradition ésotérique. Quand vous comprenez que ces neuf sont dérivés d’une source, l’Ain Soph, la racine de toutes les forces et de toutes les énergies – nous pouvons l’appeler « la quintessence » – c’est-à-dire l’Azoth dans son état d’origine. Cela nous donne neuf et un, ce qui équivaut à dix. Ce nombre dix est également important dans toutes les traditions. Si vous avez étudié Pythagore, vous saurez au sujet de la décade. Si vous avez étudié l’Hébreu, vous savez que dix est le nombre des Sephiroth sur l’Arbre de Vie et que c’est la lettre י lod.

En comprenant cette base numérique (puisque tout se manifeste conformément à la loi des nombres), nous pouvons alors comprendre pourquoi il est inexact de dire ce que les érudits et les perroquets de l’ésotérisme disent: « Azoth est le Mercure ». Le Mercure provient de l’Azoth. Azoth n’est pas le Mercure seul. Azoth est le Sel, le Soufre et le Mercure purifiés, leur essence ultime. Tous les chercheurs sont donc inexacts. Nous devons donc chercher ailleurs si nous voulons savoir d’où vient le mot. Nous pouvons le trouver dans la Bible.

Azoth dans le Livre de la Genèse

Dans le livre de la Genèse, au deuxième chapitre, nous apprenons la création d’Adam. Nous avons expliqué à maintes reprises que l’histoire biblique d’Adam est une histoire symbolique de la Kabbale comportant plusieurs niveaux de pertinence et de signification.

Premièrement, nous devons savoir qu’Adam dans la Bible n’est pas un homme physique comme l’un de nous. Je sais que beaucoup de gens sont allés à l’église et ont appris qu’Adam était un homme qui était le père de tous les êtres humains. C’est complètement inexact et c’est juste une histoire pour les enfants. La réalité est qu’Adam est un symbole qui a plusieurs niveaux de signification.

Adam peut représenter l’état primordial de l’humanité, un état que nous avions autrefois en tant qu’humanité: un état d’innocence et de pureté, mais aussi un état de pouvoir et de connaissance dans lequel nous connaissions Dieu directement, parlions avec Dieu, marchions avec Dieu, parlions avec Dieu et commandions la Nature.

“Et אלהים Elohim [qui est pluriel pour “Dieux et Déesses »] dirent: Faisons Adam à notre image (tselem), à notre ressemblance: et qu’ils dominent sur les poissons de la mer et sur les oiseaux de l’air, et sur le bétail, et sur toute la terre, et sur tout ce qui rampe, qui glisse sur la terre. Ainsi, les Dieux et les Déesses créèrent Adam à leur image, ils les créèrent à l’image des Dieux et des Déesses ; hommes et femmes ils les créèrent. Et les Dieux et les Déesses les bénirent, et les Dieux et les Déesses leur dirent: Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la; et dominez sur les poissons de la mer et sur les oiseaux du ciel, et sur tout ce qui vit qui se déplace sur la terre. » – Genèse 1

Donc, physiquement et historiquement, lorsqu’Adam a été créé pour la première fois dans la Bible, Adam avait le pouvoir de contrôler le jardin, il a nommé les créatures et était la créature la plus précieuse dans le jardin et avait un bonheur parfait. Cet état est l’Adam primordial, un état que nous avons dans notre Conscience et que nous pouvons restaurer. Comme vous le savez, Adam a quitté l’Eden pour avoir désobéi à la loi. Cette histoire est un processus qui explique comment son assistante a été élaborée et où des problèmes sont apparus.

Mais, lorsque nous analysons cela en relation avec nous-mêmes, Adam représente également notre cerveau, notre mental, notre intellect. Spirituellement parlant, Adam peut également représenter notre Être, notre Intime. Physiologiquement parlant, Adam peut également représenter l’un des deux canaux d’énergie qui enroule notre colonne vertébrale. Il y a deux canaux, l’un masculin et l’autre féminin. En Sanskrit, ils sont appelés Ida et Pingala. Dans la Bible, ils sont appelés Adam et Eve.

Donc, « Adam » a plusieurs niveaux de signification. Dans le contexte de la compréhension de l’Azoth, tous s’appliquent, car l’émergence et l’élaboration de l’Azoth se rapportent à tout ce qui nous concerne: tout.

Je le préface de cette façon parce qu’Azoth n’est pas facile à comprendre. Je m’excuse, mais la spiritualité n’est pas une invention de l’homme, quelque chose de facile qui peut être vendu en bouteille. Je sais que tout le monde le souhaite, mais ce n’est que parce que les gens sont paresseux et ne veulent pas changer. La réalité est que la spiritualité est très difficile, car nous nous sommes tellement corrompus. Si vous voulez avoir le pouvoir de Dieu, vous devez grandir et apprendre. Cela ne vient pas comme une pilule dans la bouteille, ou en payant des frais à quelqu’un. Il est accordé par la divinité quand nous le gagnons.

Regardons ce passage de la Genèse:

“Et Jehovah Elohim dit: Ce n’est pas bien qu’Adam soit seul; Je vais lui faire une compagne pour lui.
« Et du sol Jehovah Elohim forma chaque bête des champs et chaque oiseau des airs; et les apporta à Adam pour voir comment il les appellerait; et tout ce qu’Adam appela toute créature vivante, tel était le nom de celle-ci.
« Et Adam donna des noms à tous les bovins, aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes des champs; mais pour Adam, aucune compagne ne fut trouvée pour lui.
« Et Jehovah Elohim fit tomber un profond sommeil sur Adam et il s’endormit; et il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place;
« Et la côte que Jehovah Elohim avait prise à Adam, il en fit אשה ishshah et amena אשה ishshah à Adam. » – Genèse 2

Ishsha אשה peut être traduit par « femme », mais les lettres sont très significatives. L’Hébreu est écrit de droite à gauche. Ishsha est épelé אשה Aleph, Shin, Hei. Ces lettres sont très significatives. Cela ne parle pas simplement d’une femme physique.

La première lettre de אשה ishshah est א Aleph, qui est la première lettre de l’alphabet Hébreu. א Aleph symbolise l’air. La forme de cette lettre est une trinité. Il est composé de trois lettres, trois י Iods. Le א Aleph est une trinité exprimée comme air, le souffle de Dieu, la Neshamah.

La deuxième lettre de אשה ishshah est ש Shin, qui est aussi une trinité. Il est constitué de trois י Iods. La lettre ש Shin représente le feu, et vous pouvez voir dans sa forme qu’elle ressemble à un feu, une flamme. ש Shin est aussi une trinité, un trois en un.

Ces deux lettres sont des « lettres mères » en Hébreu. Dans de nombreuses conférences et livres, nous avons parlé des trois lettres mères: א Aleph, ש Shin et מ Mem, qui sont air, feu et eau. Donc, dans ishshah, nous avons deux éléments: א l’air et ש le feu.

La troisième lettre de אשה ishshah est la lettre ה Hei, qui est la cinquième lettre Hébraïque. C’est une lettre féminine et représente un utérus.

Nous voyons donc ici ishshah, la femme: א air, ש feu et ה utérus. La raison pour laquelle cela est important est à cause du passage suivant. La ligne suivante de l’Écriture dit:

« Et Adam dit: ‘זאת Zoth est maintenant un os de mes os et une chair de ma chair: Zoth sera appelé Ishshah parce que Zoth a été retiré de יש iysh.' »

C’est pourquoi il est important de connaître l’Hébreu lorsque vous étudiez la Bible.

Traduit directement, זאת Zoth en Hébreu signifie « ceci ». Si vous lisiez la Bible comme une bande dessinée (comme le font la plupart des gens), vous penseriez qu’il s’agit littéralement du fait que Dieu crée la première femme à partir d’une côte. Vous pourriez alors penser: « Pourquoi un homme physique appellerait-il sa première femme, la première femme à exister, »ceci »? » C’est vraiment irrespectueux. Il ne semble pas qu’il parle d’une personne. Nous ne nous appelons pas « ceci »ou « cela ». Le choix des mots est donc intéressant. זאת Zoth, « ceci » ne fait pas référence à une personne physique. En continuant,

« … זאת Zoth sera appelé Ishshah parce que זאת Zoth a été sorti de איש iysh. »

Iysh איש s’épelle א Aleph, י Iod, ש Shin. Iysh איש traduit directement peut signifier « homme ». Ainsi, en Hébreu, איש iysh et אשה ishshah signifient homme et femme. Voilà comment la plupart des gens lisent le passage: littéralement, physiquement, comme s’il s’agissait uniquement d’hommes et de femmes, il y a environ des milliers d’années, ils pensaient que Dieu avait créé certaines personnes à partir de la poussière. C’est une interprétation ridicule et n’a rien à voir avec la réalité. Ce n’est pas le sens de l’Écriture. L’écriture a été écrite pour transmettre quelque chose d’important, mais pour l’obtenir, vous devez connaître l’Hébreu et l’Alchimie.

Le sens est caché, mais très beau. Adam dit que le אשה Ishshah est sorti de איש iysh. Alors regardez cette איש iysh: Aleph, Iod, Shin. א Aleph est air. ש Shin est feu. Entre les deux lettres se trouve le י Iod, le nombre dix. Le Iod est juste un point, mais c’est la première lettre du nom de Dieu : יהוה, Jehovah. Nous voyons donc dans איש iysh: Dieu (י) entre l’air (א) et le feu (ש). Maintenant, si vous sortez ce Iod, il ne vous reste plus qu’Aleph et Shin, qui s’épelle אש esh, qui signifie littéralement « feu ». Donc: « l’homme »(iysh) dans ce passage est une flamme de feu qui a Iod à l’intérieur, Dieu, et de cet homme, Adam, cette flamme est pris: Ishshah, Zoth.

En d’autres termes, à partir d’Adam (notre Être), Jehovah Elohim (le Saint-Esprit) prend le feu pour être l’aide d’Adam.

Suivez-vous cela? Nous parlons de l’Adam primordial, de l’Adam pur, de l’esh, du feu, qui est iysh, un homme de qui vient « la femme », un feu féminin appelé Zoth. C’est la séquence.

Dans ce contexte, cet aspect a plusieurs niveaux de signification: il représente notre Être (Adam) et, en même temps, quiconque parvient à la maîtrise, à l’éveil, par lequel l’Azoth émerge, par la grâce de Jehovah Elohim. La personne qui y réussit gagne le titre Ish, « Homme ». Mais cet « Homme » ne reflète pas le genre: cela fait référence au statut de l’âme. Cela se réfère à « l’homme » en tant qu’être humain, mensch, « une personne d’intégrité et d’honeur », mennisco « humain ».

Azoth en Hébreu

Azoth en Hébreu : הזאת Ha-zoth. Ces lettres sont vraiment importantes et pour bien comprendre cela, vous devez étudier l’Hébreu.

Permettez-moi de parler des lettres du mot Ha-zoth afin que vous puissiez voir un peu de la signification ici. La première lettre de Ha-zoth est la cinquième lettre de l’alphabet Hébreu, la lettre ה Hei. La lettre ה Hei est féminine et représente un utérus.

La lettre suivante est ז Zayin, la septième lettre. ז Zayin représente une épée, une arme. ז Zayin est aussi féminin.

La lettre suivante est א Aleph, qui est air.

La lettre suivante est ת Tav, la dernière lettre de l’alphabet Hébreu, la vingt-deuxième lettre. Elle signifie « une alliance, un sceau, un cachet, un achèvement, une fin, une finition ».

Donc ce mot Hazoth a: ה un utérus, ז une épée, א la trinité et ת une complétion.

Évidemment, l’utérus ה est féminin. Si nous voulons « naître de nouveau », naître spirituellement, nous devons être manipulés dans un utérus divin: celui de notre Mère Divine, Eloah, la Déesse Shekinah.

Qui donne l’épée aux héros? La Mère Divine. Observez Athéna, la Déesse de la Sagesse et de la Guerre. Athéna est toujours accompagnée de son serpent. Elle guide les héros dans leurs combats. Athéna est l’intelligence de la Kundalini.

Qui est le א? La trinité en-haut, qui se particularise dans les âmes pures. Cela se fait à travers les trois souffles Akashiques qui – à travers la science de l’Alchimie – se sont transformés en Kundalini éveillé. À travers la Kundalini (Azoth), le pouvoir de la trinité peut s’exercer à travers l’initié, le prophète, le maître.

Quel est le ת? L’alliance, l’accord entre l’Intime et l’Âme Humaine. ת est aussi l’achèvement du travail: succès, accomplissement.

En d’autres termes, Hazoth est la Kundalini. La Kundalini est le pouvoir de la Mère Divine (Athéna, Durga, Shekinah, etc.). C’est un feu féminin dans la Nature qui peut émerger en nous et nous donner le pouvoir des Dieux. C’est la foudre de Zeus, d’Indra. C’est le pouvoir de Poséidon. C’est le pouvoir de Vishnu. C’est le pouvoir de Kali-ma. Hazoth est un pouvoir extraordinaire ; ce n’est pas un jouet.

Ce symbole de l’Alchimie représente la synthèse du travail de l’Alchimie. Ce sont Iysh et Ishshah unis, Adam et Eve, qui forment un Elohim.

« L’acte sexuel est la véritable consubstantiation de l’amour dans la formidable réalité psychophysique de notre Nature. Quelque chose est créé lorsqu’un homme et une femme s’unissent sexuellement. Dans ces moments d’adoration suprême, lui et elle ne sont en réalité qu’un seul Être androgyne avec des pouvoirs de créer comme les Dieux. Les Elohim sont des hommes et des femmes. Un homme et une femme unis sexuellement durant la suprême extase de l’amour sont en réalité un Elohim terriblement divin. En ces moments d’union sexuelle, nous sommes réellement dans le Laboratorium-Oratorium de la Sainte Alchimie. » – Samael Aun Weor, Le Mariage Parfait

Le Feu de l’Azoth

Si vous avez étudié la Bible, alors vous savez que les Elohim ont dit: « Faisons d’Adam à notre image, homme et femme Adam a été créé », homme-femme, un Être, homme-femme. Ce n’est que plus tard que l’Ishshah a été séparé en deux corps, homme et femme, séparés physiquement. Cela a aussi une composante psychologique et spirituelle.

Cette image représente la division ou la séparation d’Adam et Eve, Iysh et Ishshah. Quand ils sont unis physiquement, psychologiquement, spirituellement, quel est le résultat? Feu. N’est-ce pas évident? Lorsque vous mettez un homme et une femme ensemble, n’y a-t-il pas toujours du feu? L’attraction sexuelle est feu. La coopération sexuelle est feu. Parfois, le feu entre l’homme et la femme donne lieu à des disputes et des combats, mais c’est ardent, des étincelles, de l’énergie, vie.

Nulle part ailleurs la vie n’émerge ailleurs que dans l’univers autre que dans la combinaison de ces deux polarités: homme et femme. À tous les niveaux de la vie, la création est causée par la combinaison du masculin et féminin. Cette combinaison génère des étincelles physiques, émotionnelles, mentales et sexuelles.

Ci-dessus est une image de l’Alchimie. Elle a quatre ou cinq cents ans. Elle représente un processus spirituel, un processus psychologique, un processus énergétique enraciné dans la physicalité, dont notre Sel physique doit faire partie, tout comme notre Soufre et notre Mercure.

Le feu en dessous crée des nuages de fumée et de vapeur. Autour d’eux, il fait nuit et vous voyez une éclipse ou un croissant de Lune à l’arrière. Tout cela se passe sous l’influence de la Lune, car nous sommes tous sous l’influence de la Lune. Cela signifie que nous sommes dans la Nature mécanique. Nous sommes dans les ténèbres. Cette image montre la sortie. Vous voyez le couple Iysh et Ishshah; feu masculin et feu féminin, les deux y ont les yeux fermés, spirituellement aveugles. Ceci est notre état. Pour s’en sortir, il faut apprendre à travailler avec le feu.

Cette image est de l’Arbre de Vie, de la Kabbale. Je sais que pour les débutants, cela semble plutôt intimidant, mais c’est en fait assez simple. Plus vous passez du temps dessus, plus cela devient simple. Cette image comporte grossièrement plusieurs divisions importantes que je tiens à vous signaler.

Le sommet est une représentation symbolique de l’Absolu. L’Absolu en Hébreu s’appelle Ain, Ain Soph et Ain Soph Aur. C’est le néant primordial d’où tout provient. C’est le vide à l’intérieur de tout ce qui existe. C’est l’état de pur potentialité qui n’est pas encore devenu.

Le processus de devenir est la première Sephirah, appelée Kether. Cette sphère représente comment ce rien commence à devenir quelque chose. En Hébreu, dans la Bible, cela est représenté par les mots que Dieu dit à Moïse sur la montagne, « Eheieh Asher Eheieh », qui est le nom sacré de Dieu dans Kether. Ce nom peut être lu comme « je deviens ».

« Et Elohim dit à Moïse: je deviendrai ce que je suis en train de devenir… » – Exode 3:14

Apprenez-en plus à ce sujet dans Les Enseignements Secrets de Moïse.

Donc ce devenir, Kether, est représenté par la lettre י Iod, la première lettre de יהוה le saint nom de Dieu. La lettre י Iod représente les trois parties d’Aleph א, les trois parties de Shin ש et les trois parties de Mem מ. Les trois lettres mères sont fabriquées à partir de י Iod. Ils sont le pur devenir de cette première trinité: Kether, Chokmah, Binah. La lettre י Iod explique tout.

Nous sommes cet Arbre de Vie, mais nous ne nous connaissons pas. La dixième Sephirah est Malkuth, notre Sel, notre corps physique. Nous avons à peine Conscience de notre corps physique. Nous l’utilisons tous les jours, mais la plupart du temps, nous n’avons aucune Conscience d’être à l’intérieur, ici et maintenant. Nous n’avons aucune connaissance du fonctionnement de ce corps. Nous le nourrissons seulement et lui donnons de l’eau et il prend soin de lui-même; nous en abusons vraiment et nous n’avons aucune idée du pouvoir incroyable qui est caché dans ce corps.

La Sephirah Malkuth, notre corps physique, a tout le reste de l’Arbre de la Vie, les cieux au-dessus, cachés, en potentiel, latents, à l’intérieur. En d’autres termes, la Sephirah Kether, le Bouddha, le Père du Père, le pur devenir, la lumière de l’Ain Soph, se trouve à l’intérieur de chaque atome de votre corps. Cette lumière pure est à l’intérieur de chaque atome que vous avez.

Quelqu’un a-t-il déjà entendu parler d’une bombe atomique? Quelqu’un a-t-il déjà vu des images ou des photos montrant le pouvoir de scinder un seul atome? Avez-vous une idée de la quantité d’énergie contenue dans un atome? Nous avons maintenant les connaissances nécessaires pour diviser un atome et détruire des milliers de vies. Saviez-vous que ce même pouvoir se trouve dans tous les atomes de votre corps, dans tous les atomes de votre cerveau, dans tous les atomes de votre cœur? Ce pouvoir potentiel pur est le pouvoir du devenir de votre Intime: votre Intime a le pouvoir de créer des univers, mais vous n’avez pas développé ce pouvoir. C’est Azoth. Vous pouvez maintenant comprendre d’où vient le pouvoir d’un Dieu : à l’intérieur de vous, dans tous les atomes, dans toutes les cellules, dans toutes les molécules, dans tous les organes. Tout cela contribue si vous savez comment travailler avec cela.

Ainsi, notre physicalité est entre deux domaines: le supérieur et l’inférieur.

Les domaines supérieurs sont appelés nirvana, ciel, les mondes internes, le plan astral, le plan mental, l’Olympe, etc. Tout le monde veut y aller et y être. Sur l’Arbre de Vie, ils sont représentés par le Sephiroth au-dessus de Malkuth.

Vous trouverez en-dessous les mondes infernaux que nous appelons enfer, Klipoth, Inferno, Avitchi.

La réalité est que nous portons ces deux domaines à l’intérieur de nous: ils sont psychologiques. Nous sommes pris au milieu. La plupart d’entre nous sont déjà pris au piège dans l’enfer.

L’énergie qui est descendue en nous, qui nous a donné l’existence, cette lumière de Kether, nous l’avons piégée à travers nos actions erronées: dans notre fierté, colère, luxure, cupidité, envie, touts nos désirs, idées fausses, pensées néfastes, actions nuisibles, nuisant à nous-mêmes et aux autres. C’est pourquoi nous ne sommes pas des Dieux. C’est pourquoi nous ne percevons pas « le ciel ». Notre mental n’est pas pur, nous ne pouvons donc pas percevoir la pureté. Notre mental est rempli de désirs démoniaques, ainsi tout ce que nous voyons est désir, colère, luxure, etc. Nous sommes en enfer à cause de notre mental.

C’est la raison pour laquelle nous vivons dans le « désert ». Ce monde est le désert, l’enfer, et de nos jours, si vous regardez autour de vous, vous voyez que nous ramenons de plus en plus l’enfer à la surface de la terre, car nous avons déjà l’enfer dans notre mental et nous voulons vivre physiquement ce qui est dans notre mental. Nous voulons que tous nos désirs cachés soient exprimés physiquement, sans aucune conséquence. C’est pourquoi nous légalisons ce qui, il y a quelques années, nous aurait fait exécuter. Nous rendons maintenant toutes les formes de dégénérescence légales, acceptables, voire divertissantes. Nous apportons l’enfer sur la terre, physiquement. Au lieu de sortir le ciel de nous-mêmes, nous exprimons l’enfer. C’est donc l’état de notre « devenir ».

Pour acquérir le pouvoir de l’incorruptible, nous devons nous libérer de la corruption. Cette corruption n’est pas en dehors de nous, elle est en nous. Pourquoi Dieu donnerait-il au diable tout son pouvoir? Nous sommes des diables. Nous sommes très impurs. Pourquoi Dieu nous donnerait-il le pouvoir? Pourquoi Dieu – qui est un incorruptible pur – donnerait-il tout à un démon?

« Éveillez-vous en la justice et ne péchez pas… Voici ce que je dis, frères, que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu ; la corruption n’hérite pas non plus de l’incorruptibilité… Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité.
Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire. » – 1 Corinthiens 15

Le pouvoir de l’Azoth n’est donné qu’à ceux qui le gagnent, à ceux qui se purifient, qui le méritent, à qui on peut faire confiance, qui agissent pour le bien d’autrui, pas pour eux-mêmes, qui agissent comme des vases et des véhicules d’amour, non d’intérêt personnel.

Le pouvoir de l’Alchimie a toujours été limité pour cette raison. L’humanité n’a pas été préparée pour cela. L’humanité veut seulement satisfaire ses désirs. L’humanité veut seulement du sexe, de l’argent, du pouvoir et autant de types de sensations intéressantes que possible avant de mourir. Nous ne nous soucions de rien d’autre. Nous ne méritons pas les pouvoirs d’un Dieu. Cependant, nous pouvons le gagner en nous purifiant nous-mêmes, en voyant notre fierté pour ce qu’elle est, en quoi elle nous fait mal et blesse les autres, en éliminant la fierté. Chaque fois que vous éliminez l’un de ces éléments dans votre mental, vous libérez l’énergie qui y est emprisonnée. Cette énergie peut être exploitée pour faire le bien.

C’est donc ce que cet Arbre de Vie nous aide à comprendre: la dimensionnalité de nous-mêmes, ce que nous expérimentons, comment nous le vivons et comment le comprendre dans son contexte.

Ce graphique d’Alchimie montre la même chose visuellement.

Cette image montre trois femmes assises sur une colline. Chacune d’elle a un arbre derrière elle et elles sont assise à l’intérieur d’une grande sphère qui a le jour et la nuit, et à l’extérieur de cette sphère se trouvent les quatre éléments; l’air, le feu, la terre et l’eau. Nous avons expliqué précédemment que tout ce qui existe dépend des quatre éléments et que tout est dirigé par eux, extrait d’eux, créé par eux.

Dans cette image, nous voyons tous les processus de la Nature. La trinité en-haut. Ces trois femmes sont entourées de halos qui représentent la lumière de Kether, le pur devenir, l’Ain Soph en tant que lumière. En Grec, cette lumière est appelée Christ.

La figure du milieu contient une sphère dans laquelle se trouve une étoile à six pointes. Cette étoile à six pointes est très significative. De chaque côté se trouvent deux femmes; l’une d’elles tient un triangle pointé vers le haut et l’autre un triangle pointé vers le bas. Il y a beaucoup de niveaux de signification ici que je vais aborder dans un instant.

En-dessous de ces trois personnages, cachés dans la caverne de la terre se trouvent sept autres. Celui du milieu est Apollon, qui est un symbole Grec du Christ, et les six autres sont les muses. Nous en avons donc sept en bas, trois en haut et au-dessus d’eux, toutes les étoiles dans les cieux, le Soleil et la Lune. En dessous d’eux, il y a un puits dans la terre. Vous voyez donc tout l’Arbre de Vie, la Kabbale, la lumière de l’Ain Soph, la Trinité supérieure, les sept Sephiroth inférieurs et l’entrée dans l’abîme. Tout est représenté ici, mais remarquez ces triangles joints.

Ici, au centre même de l’Arbre de Vie, entre les Sephiroth Kether et Tiphereth, nous voyons ce symbole de deux triangles joints.

Certains l’appellent « l’étoile de David » ou « le sceau de Salomon », mais il est également connu dans l’Hindouisme et le Bouddhisme. Nous pourrions donner de nombreuses conférences uniquement sur ce symbole, mais ici, il représente l’union des forces de ces deux femmes. La femme à gauche tient un triangle tourné vers le haut qui, en Alchimie, représente le feu. La femme à droite tient un triangle tourné vers le bas qui, en Alchimie, représente l’eau. Lorsque vous unissez les deux, vous créez cette étoile. Laissez-moi vous faire remarquer que ces deux triangles représentent le masculin et le féminin, Adam et Eve, Iysh et Ishshah.

En combinant judicieusement eau et feu, nous pouvons créer.

« Il est vrai, sans mensonge, certain et sur lequel on peut compter, le supérieur s’accorde avec l’inférieur, et l’inférieur avec le supérieur, pour réaliser cette œuvre vraiment merveilleuse. De même que toutes les choses doivent leur existence à la Volonté de l’Unique, de même toutes les choses doivent leur origine à l’Unique Chose, la plus cachée, par l’arrangement de l’unique Dieu. Le Père de cette Unique Chose est le Soleil, sa Mère est la Lune; le vent le porte dans son ventre, mais sa nourrice est une terre spirituelle. Cette Unique Chose (après Dieu) est le Père de toutes choses dans l’univers. Son pouvoir est parfait après avoir été uni à une terre spirituelle. Sépare cette terre spirituelle de la densité ou du brut à l’aide d’une chaleur douce avec beaucoup d’attention. Dans une grande mesure, elle monte de la terre au ciel et redescend, né de nouveau, sur la terre, et le supérieur et l’inférieur ont plus de pouvoir. Par ceci tu participeras aux honneurs du monde entier. Et les ténèbres s’envoleront de toi. C’est la force de tous les pouvoirs. Avec cela, tu pourras tout surmonter et transmuter tout ce qui est beau et tout ce qui est grossier. De cette manière, le monde a été créé; les arrangements pour suivre cette route sont cachés. Pour cette raison, je suis appelé Chiram Telat Mechasot, Un en essence, mais Trois en aspect. Dans cette trinité se cache la sagesse du monde entier. C’est terminé maintenant, ce que j’ai dit concernant les effets du Soleil. » – Hermes Trismégiste

C’est l’un des documents les plus importants de l’Alchimie. Concentrons-nous sur cette ligne:

« Sépare cette terre spirituelle de la densité ou du brut à l’aide d’une chaleur douce avec beaucoup d’attention. Dans une grande mesure, elle monte de la terre jusqu’au ciel… »

Chauffez doucement l’eau et la vapeur monte. L’eau est cachée dans la terre. Donc, le feu doit être soigneusement géré dans la terre: notre corps.

Si vous placez ces deux triangles directement sur les organes sexuels d’un homme et d’une femme, vous constaterez qu’en ce qui concerne l’eau, le מ Mem, le triangle orienté vers le bas correspond à la femme: le point le plus bas de ce triangle correspond au vagin et les deux angles supérieurs aux deux ovaires. Le triangle du feu, dirigé vers le haut, correspond à l’homme: l’angle dirigé vers le haut correspond au phallus et les deux inférieurs aux deux testicules.

Ainsi, lorsque vous unissez un homme et une femme, Iysh et Ishshah, vous créez cette étoile à six pointes. En Hébreu, cela s’appelle Daath, qui signifie « connaissance », connaissance Tantrique, connaissance sexuelle.

« Et Adam connut Eve sa femme; et elle conçu… » – Genèse 4

« Et Caïn connut sa femme; et elle conçu… » – Genèse 4

« Et Adam connut encore sa femme; et elle a mis au monde un fils… » – Genèse 4

« Et l’ange lui dit: Ne crains pas Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Et voici, tu concevras dans ton ventre, tu feras naître un fils, et tu l’appelleras JÉSUS… Alors Marie dit à l’ange: Comment cela sera, comme je ne connais pas un homme? » – Luc 1

C’était la connaissance qui était cachée dans le temple à Jérusalem quand les Romains sont entrés par effraction…

« Resh Lakish dit, ‘Quand les Païens sont entrés dans le sanctuaire, ils ont vu (les gravures de) les Cherubim unis dans une étreinte. Ils ont emmené (les gravures) au marché et ils ont dit: ces Israélites – dont la bénédiction est une bénédiction et dont la malédiction est une malédiction (donc ils sont si proches de Dieu) – sont impliqués dans de telles choses (érotiques)? Immédiatement, (les Romains) ont dégradé (les Israélites), comme il est dit, (Lamentations 1: 8). Tous ceux qui la respectaient (Israël) l’ont dégradé, car ils ont vue sa nudité.’” – Talmud, Yoma 54b

Les Romains se rendirent dans le sanctuaire le plus sacré du temple et constatèrent que les Juifs avaient vénéré une statue de deux anges unis sexuellement. Les Romains étaient scandalisés. Ils ont dit : vous, le peuple saint, vous croyez que vous êtes si saint, mais vous vénérez le sexe ici, et ils brûlèrent le temple jusqu’au sol. Ceci est enregistré dans le Talmud.

De nos jours, tout le monde sait que ces images sont courantes dans l’Hindouisme et le Bouddhisme, mais c’était également le cas dans toutes les traditions Occidentales, mais les images étaient cachées. L’antique secret de toutes les religions est caché dans la sexualité, dans l’union des feux masculin et féminin.

Ce que cette image nous enseigne, c’est ce qui est écrit dans la Bible:

« À moins qu’un homme naisse d’eau [מ] et de l’esprit [saint] [qui est le feu], il ne peut pas entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair et ce qui est né de l’esprit est esprit. »

Tout ce qui est né a été conçu par le sexe. Il n’y a pas d’exception à cela. Il est donc absurde que les gens pensent que rien qu’en croyant, ils peuvent naître de nouveau.

Nous voyons ici dans cette autre peinture ou gravure Alchimique d’il y a quatre ou cinq cents ans le processus de la deuxième naissance, ce que Jésus décrivait caché dans des allégories Alchimiques.

Une femme enceinte observe le feu. Le feu c’est l’esprit. Le feu est la lettre ש Shin, les forces du Saint-Esprit.

« Et l’ange répondit et lui dit: Le Saint-Esprit [ש] viendra sur toi, et le pouvoir du Très-Haut te couvrira de lumière. C’est pourquoi aussi, cette chose sainte qui va naître de toi sera appelée le Fils de Dieu. » – Luc 1

Le Christ, la lumière, s’incarne dans l’âme préparée. L’âme est préparée en utilisant d’abord le feu pour créer les corps solaires, l’âme. Ceci est une série d’initiations et prend de nombreuses années de transmutation sexuelle dans la Chasteté. Pourquoi avons-nous besoin d’incarner le Christ? Parce que le Christ apporte la pleine puissance du feu à l’intérieur de nous.

« Je suis venu pour envoyer du feu [ש] sur la terre [votre corps, votre vie]; et que vais-je faire, s’il est déjà allumé?

« Mais j’ai un baptême à être baptisé; et comment suis-je restreint jusqu’à ce qu’il soit accompli!

« Supposez-vous que je suis venu apporter la paix sur la terre [votre corps, votre vie]? Je vous le dis, non; mais plutôt la division [pour séparer le « brebis »des « boucs »- l’impur du pur, à l’intérieur de vous ]… [Vous] hypocrites, vous pouvez discerner la face du ciel et de la terre, mais comment se fait-il que vous ne discernez pas ce temps [de la fin]?

« Oui, et pourquoi même vous-mêmes ne jugez pas ce qui est juste? »

« Quand vous irez avec votre adversaire [Satan, votre ego] chez le magistrat, [comme vous êtes] de la manière [ayant enfreint la loi de Dieu], accordez-vous à vous délivrer de lui; de peur qu’il ne vous traîne vers le juge, et le juge vous livre à l’officier, et l’officier vous jette en prison [dans les mondes infernaux].

« Je vous le dis, vous ne partirez pas de là, jusqu’à ce que vous ayez payé le dernier centime [de ce que vous devez, à cause de vos mauvaises actions]. » – Luc 12

Donc, le pouvoir du Christ est nécessaire pour que nous puissions éliminer l’ego. Cependant, le feu du Christ ne peut pas émerger en nous avant que nous accomplissions toutes les étapes requises. Premièrement, nous devons travailler avec le feu de la Kundalini, étape par étape, jusqu’à ce que nous soyons prêts à recevoir le Christ.

L’eau est dans le pot. Nous voyons donc le feu, l’eau, nous voyons la fumée et la vapeur monter et la femme enceinte et le soufflet souffler pour stimuler le feu. Tous les éléments sont impliqués ici. C’est une image symbolique qui représente le processus comment cela naît de la chair et comment cela naît de l’esprit.

Nous devons comprendre quelque chose très clairement. Nous savons très bien que l’énergie sexuelle peut créer de la chair. Tout homme ou femme qui veut créer de la chair a juste besoin de trouver le sexe opposé. C’est très facile: les gens le font tout le temps. C’est très simple. Ce n’est pas compliqué. Un idiot complet peut créer un autre corps physique, et ils le font souvent. Cela ne nécessite aucune intelligence, aucune compétence, aucune pureté, aucune morale, aucune qualification particulière pour naître de la chair. Donner naissance à la chair est très facile, mais créer de l’esprit est une autre chose, un autre niveau, très différent. Ce n’est pas une question de croire.

Les Différents Types de Corps

Les Chrétiens de notre époque enseignent qu’être né de l’esprit, c’est juste dire quelques mots et ensuite, vous avez terminé, vous êtes « né de nouveau ». C’est absurde, vraiment triste, de réduire les grands mystères de Dieu à cette théorie ridicule. Dieu est beaucoup plus puissant que cela, mystérieux et beau. La deuxième naissance est beaucoup plus que simplement dire quelques mots pour être né de nouveau, et Paul l’a dit. Saint Paul dans les premiers Corinthiens 15 a dit:

“Tous les σάρξ [sarx Grecs: corps, chair] [n’est pas] la même chair: mais il y a une [sorte de] chair d’hommes, une autre chair d’animaux, une autre de poissons et une autre d’oiseaux.

« [Il y a] aussi des corps célestes et des corps terrestres: mais la gloire du céleste [est une], et la [gloire] du terrestre [est] une autre.

« [Il y a] une gloire du Soleil, une autre gloire de la Lune et une autre gloire des étoiles: car [une] étoile diffère d’une [autre] étoile en gloire. »

Paul déclare clairement qu’il y a des niveaux et des niveaux de σάρξ sarx, ce qui dans la Bible est traduit par « chair », mais sarx signifie également « corps ». Paul dit donc qu’il y a de nombreux niveaux de corps que notre âme peut habiter.

Paul ne parle pas de matière physique ici. Il aurait perdu son temps si ses écrits traitaient de choses physiques. Paul était préoccupé par les qualités de l’âme, les qualités de l’esprit, et c’est en quoi consiste ce passage.

« Toute chair n’est pas la même chair. » Qu’est-ce que la chair des hommes? En Hébreu, pour dire le mot « hommes », vous prenez le mot iysh (homme, singulier) et vous mettez une lettre Mem à la fin: iyshshim ou ishim. Cela le rend pluriel, mais il ajoute également l’élément eau: la lettre Mem.

Donc, la chair des « hommes » n’est pas la chair de vous et de moi, les personnes physiques. Elle est lié à ceux qui sont entrés dans « le royaume ». Les Ishim sont des gens qui ont le feu éveillé et actif en eux à un certain degré. Ils ont la Kundalini éveillée à un certain degré.

En Hébreu, le « royaume » est Malkuth. Malkuth est la dixième sphère. Quelqu’un qui est un iysh (un véritable Homme) a ce feu éveillé. Ce feu de divinité est déjà actif en eux; un iysh est un initié.

Un iysh, un « homme » ne signifie pas une personne masculine ou féminine, mais bien une personne qui a déjà commencé à travailler avec le feu et qui a commencé à éveiller la Kundalini. Cela signifie qu’ils sont déjà entrés dans la première initiation du feu et que la Kundalini s’élève dans leur colonne vertébrale.

Un autre type de chair est celui des bêtes; bien, c’est vous et moi, nous sommes vraiment des animaux. Nous ne sommes en réalité que des animaux qui utilisent l’intellect pour raisonner, et le pouvoir de la raison ne nous permet que de créer des armes plus coûteuses et plus meurtrières, des moyens plus extravagants de s’exploiter les uns les autres et des justifications plus astucieuses de nos crimes. Cela n’a pas vraiment amélioré notre situation sur cette planète. Nous vivons et mourons toujours dans une ignorance totale, ne connaissant jamais notre objectif, ne connaissant jamais Dieu. Il y a beaucoup de théories et de croyances, mais pas de connaissances: pas d’expérience réelle de la vérité. Nous ne sommes donc que des bêtes.

Une autre est la chair des poissons. Les poissons représentent les initiés qui se sont éveillés dans l’eau, liés à Mem, liés au Corps Vital et au Corps Astral.

Une autre chair est celle des oiseaux, qui sont liés à l’air, la Sephirah Netzach, le Corps Mental.

Ainsi, ces premiers corps ou types de chair qu’il décrit ici sont liés aux niveaux d’initiation, de développement spirituel, de création de la Kundalini et de création de nouveaux types de corps, à l’intérieur, spirituellement. Des corps qui naissent de l’esprit et de l’eau. Des corps nés pas physiquement, mais intérieurement, spirituellement.

De la même manière que nous créons notre corps physique, en utilisant physiquement l’énergie sexuelle, lorsque nous exploitons cette énergie et l’épargnons et la donnons à Dieu, cette énergie crée à l’intérieur, créant de nouveaux types de corps, à des niveaux et à des niveaux.

En d’autres termes, il n’y a pas un seul serpent de Kundalini. Il y en a sept. Si vous avez étudié le Bouddhisme, vous avez vu le Bouddha avec sept serpents élevés. Ces sept serpents représentent les sept Sephiroth inférieurs de l’Arbre de Vie, de Malkuth à Chesed, et ces sept serpents sont représentés ici par Apollon et les muses. Ici, dans cette image, ils attendent dans la terre, attendent toujours d’être sortis. La terre est notre corps. Ce sont les sept serpents ou les sept corps que nous devons créer. Nous ne l’avons pas encore fait.

Au milieu d’eux se trouve Apollon. Apollon est le Dieu du Soleil. Il représente le Christ. Il représente également notre Intime. Ces sept corps sont donc des corps solaires créés sous l’énergie et l’influence du Soleil. Le Soleil est levé ici. Les corps que nous avons maintenant sont lunaires, ils viennent de la Lune. Ils appartiennent à la terre, à la physicalité, à la Nature mécanique, ils reviendront à la Nature mécanique, nous ne les possédons pas. Nous avons besoin de corps solaires. Les corps solaires sont immortels. Les corps lunaires ne le sont pas.

C’est pourquoi Paul explique qu’il y a des corps célestes et des corps terrestres. Céleste signifie « des étoiles »et le mot pour « étoiles »en Hébreu est כוכב kowkab et peut également être traduit directement par « Mercure ». Ainsi, ces corps solaires, ces corps célestes, sont créés à partir de Mercure.

Il dit: « il y a une gloire du Soleil et une autre gloire de la Lune et une autre gloire des étoiles ». Ce sont trois niveaux de développement spirituel.

Nous sommes tous au niveau de la Lune. Tout cela est décrit dans la Bhagavad gita, lorsque Krishna parle du chemin lunaire et du chemin solaire. Nous sommes tous des créatures lunaires; nous appartenons à la Lune. La Lune dirige nos vies mécaniquement. En d’autres termes, nous sommes des esclaves de la Nature; nous n’avons aucun pouvoir sur la Nature. La Nature a le pouvoir sur nous. Nos corps sont lunaires. Notre mental est lunaire, mécanique, instinctif. Nous avons besoin d’un mental solaire. Néanmoins, même si nous ne savons pas comment créer les corps solaires, même en travaillant en tant que célibataire, à travers la Méditation et le travail psychologique, nous pouvons révéler « la gloire de la Lune », dans laquelle notre mental devient suffisamment beau pour refléter beaucoup de lumière. En d’autres termes, nous pouvons devenir une personne sainte, pure. Mais, c’est toujours le plus bas niveau de gloire.

La « gloire des corps du Soleil » est révélée lorsque nous créons les corps solaires, en élevant les sept serpents de Kundalini, à travers lesquels nous devenons un être humain. C’est pour restaurer Adam et même à l’intérieur de nous, dans l’Eden, « félicité ». Une telle personne est un Dieu, un ange, à leur niveau. C’est un maître qui a le pouvoir sur la Nature. Ils voient Dieu, ils parlent à Dieu, ils connaissent Dieu. Ils ont la clairvoyance, ils ont du Voyage Astral, ils peuvent se souvenir de leurs vies passées, ils peuvent amener leur corps physique dans d’autres dimensions. Ils peuvent voyager hors de leur corps dans d’autres dimensions. Ils ne sont pas comme nous, mais ils n’ont pas terminé. Ils sont au début de leur travail en tant que Bouddhas.

C’est un autre niveau d’avoir « la gloire des étoiles ». C’est d’avoir le Trikaya, incarner Kether, Chokmah, Binah. De tels Êtres sont des Maîtres Ressuscités, comme Jésus, Bouddha, Krishna. Ce sont des maîtres dans lesquels la totalité de leur karma est payée. L’intégralité de leur ego est morte. Ils n’ont aucune fierté, aucune luxure, aucune colère, aucune envie, aucune peur. Ils sont purs, complètement purs ; ils sont ce que nous appellerions un Logos, un Cosmo-Créateur.

Moïse, Bouddha, Krishna, Padmasambhava sont des Maîtres Ressuscités; ils sont morts psychologiquement et physiquement et sont nés dans un nouveau corps. Ce corps ne provient pas de la chair des animaux mais est un Corps de Libération, un corps constitué d’atomes solaires et non d’atomes lunaires. Ils sont immortels.C’est ce que cela signifie d’avoir des corps célestes. Même là, il y a des niveaux…

Le Serpent d’Airain

Ainsi, ce passage dans Corinthiens, en combinaison avec tout ce que nous avons décrit, vous donne un aperçu des niveaux de développement spirituel que nous devons gravir. La façon dont nous le faisons est également cachée dans la Bible. Nous sommes spirituellement morts. Pour avoir la vie, nous devons suivre les instructions que Dieu a donné à Moïse dans le livre des Nombres.

« Le peuple s’est élevé contre אלהים [Elohim] et Moshe [Moïse]: ‘Pourquoi nous avez-vous fait sortir d’Égypte pour mourir dans le désert? Il n’y a pas de pain et pas de מים [mayim, eau]! Notre נפש [Nephesh, âme] est dégoûtée de cette nourriture sans substance.’ [Ils se sont lassés de la manne de Dieu, l’appelant « insipide ». En d’autres termes, ils avaient soif de sensation et commençaient à enfreindre la loi.]

« Jehovah envoya שרף [seraph, ardent] נחש [nachash, serpents] contre le peuple, et quand ils [les serpents tentateurs d’Eden] ont commencé à mordre le peuple, un certain nombre d’Israëlites sont morts.

« Le peuple s’approcha de Moïse et dit: ‘Nous avons péché en parlant contre יהוה [Jehovah] et toi. Prie יהוה [Jehovah] et fait-Lui enlever les serpents.’

« Iod-Havah Elohai (Binah) a dit à Moïse: ‘Fait-toi un serpent ardent et place-le sur un poteau. Tous ceux qui seront mordus le regarderont et auront chaiah [la vie]. »

« Moïse fit un serpent [Hébreu nachash] d’airain [Hébreu nechosheth: airain] et le plaça sur un poteau élevé. Chaque fois qu’un serpent a mordu un homme, il regardait le serpent d’airain et chaiah [la vie] – Nombres 21.

Le livre des nombres dans la Bible décrit comment élever le serpent de la Kundalini sur le poteau. Le poteau est votre colonne vertébrale, qui en Hébreu est représentée par la lettre ו Vav, qui est une ligne droite avec le י Iod en haut, et qui est représentée ici dans cette image. C’est un Vav avec le serpent dessus. C’est là que nous acquérons le pouvoir de la vie, la vie spirituelle, la vie dans la Conscience, où nous commençons à passer de victime de la Nature à être un maître de la Nature, comme Moïse.

Moïse en Hébreu est משה Moshe, orthographié Mem מ Shin ש Hei ה, qui sont les lettres pour מ eau, ש feu et ה un utérus. En d’autres termes, Moshe signifie « né de l’eau et du feu » ou, en d’autres termes, né de nouveau comme Jésus l’a instruit. Moshe représente la Sephirah Tiphereth, qui est notre Âme Humaine, qui en Hébreu est Nephesh. Notre Âme Humaine doit naître d’eau et de feu (esprit), grâce à laquelle Nephesh devient Nephesh Chaiah, une « âme vivante », et une âme avec la vie, ou le pouvoir de Dieu : création de la vie spirituelle.

Le mot חי chai, vie, est orthographié avec la lettre Chet ח. Chet ח est la huitième lettre Hébraïque. Chet ח est créé lorsque vous fusionnez ce poteau, le ו Vav, qui est la sixième lettre et la septième lettre, qui est Zayin ז. Vav ו + Zayin ז. Le ו Vav est la colonne vertébrale et l’homme. Le Zayin ז est une épée (volonté) et la femme. Ensemble, ils sont Iysh-Ishshah, Adam et Eve, le cerveau et le sexe.

La lettre ו Vav est votre colonne vertébrale. Le Zayin ז est Zoth, Ha-Zoth, le feu, une épée. Si, en respectant les lois du divin [י], vous fusionnez ו + ז pour créer ח, alors vous créez חי chai, la vie:

« Heureux [est] l’Adam אדם [qui] trouve חכמה Chokmah, et l’homme [qui] obtient בונה Binah… Elle [est] un Arbre de Vie pour ceux qui la saisissent : et heureux [est quiconque] qui la conserve. » – Proverbes 3

Donc:

« Alors il a chassé l’homme; et il plaça à l’Est du jardin d’Eden des Cherubim et une épée flamboyante [ז] qui tournait dans tous les sens pour garder le chemin de l’Arbre de Vie [chai]. » – Genèse 3

Cette épée flamboyante est ce dont nous avons besoin d’élever sur notre colonne vertébrale. Cette épée flamboyante est le serpent de la Kundalini. C’est « le serpent d’airain ».

Qu’est ce que l’airain? L’airain est en réalité un nouveau terme. Au moment où tout cela était écrit, ce mot n’était pas utilisé. Au lieu de cela, le mot utilisé était bronze, qui est une combinaison de deux métaux: le cuivre et l’étain. Le cuivre est féminin. Le symbole du cuivre est le signe de Vénus, la Déesse de l’amour. L’étain est masculin, représenté par Jupiter. Donc, le cuivre et l’étain représentent Adam et Eve, homme-femme. Unissez-les dans le feu et faites du bronze: le serpent de bronze.

Ce qui est intéressant, c’est que lorsque vous regardez ce passage sur le serpent d’airain extrait des Nombres 21 en Hébreu, il ne dit pas le mot « feu », où que ce soit. Alors, comment savez-vous que c’est le serpent enflammé? Comment savez-vous qu’il s’agit du feu enflammé de la Kundalini? Regardez le passage en Hébreu extrait des Nombres 21:

ויעש משה נחש נחשת וישמהו על־הנס והיה אם־נשך הנחש את־איש והביט אל־נחש הנחשת וחי׃

Le passage entier est rempli avec la lettre Shin ש. C’est comme ça qu’on sait que c’est du feu.

Donc, en d’autres termes, pour que nous ayons la vie, pour être guéris des piqûres du serpent tentateur qui nous a fait quitter Eden, nous devons élever un serpent sur un poteau.

Donc, il y a deux serpents: une dualité.

Il y a un serpent tombé. Le pouvoir Luciférien dans le désir est le feu qui nous tente dans tous les sens. En premier lieu, cela nous tente de manger le « fruit » qui est interdit. Il intoxique « Eve », qui est notre organe sexuel. Adam représente le cerveau. Eve, Havah, est orthographié de la même manière que chaiah, mais avec un extra Hei pour l’utérus. Havah, Hei, Eve se rapporte à nos organes sexuels. Adam et Eve sont à l’intérieur de vous en ce moment: vos organes sexuels et votre cerveau. Quelle est la tentation la plus difficile à surmonter dans la vie, pour chacun de nous? Sexe. C’est Eve. Le serpent dans l’eau tente. Le serpent sur notre propre arbre intérieur qui est dans nos eaux, nos propres eaux intérieures nous tentent toujours sexuellement, et Eve, les organes sexuels, l’énergie sexuelle, dit toujours au cerveau (Adam): « Regarde ce fruit, il sent bon, je parie que c’est bon, mangeons un peu.

C’est une tentation intérieur, psychologique, qui se passe toujours. Quel est le fruit que Eve veut? L’orgasme. Chaque fois que nous succombons à la tentation et à l’orgasme, nous nous éloignons davantage de l’Eden.

« Quand un homme a une éjaculation de semen hors de sa chair, il est sale à cause de son éjaculation. » – Lévitique 15

Dans l’Eden, nous pouvons connaître Dieu. Donc, pour revenir à l’Eden, nous devons vaincre le serpent tentateur, nous devons nous purifier de ces désirs animaux de base et restaurer le serpent sur le poteau, le serpent d’airain, le serpent qui unit Vav ו et Zayin ז pour créer Chet ח ou Chaiah, la vie.

C’est ainsi qu’Adam devient un Nephesh Chaiah, une âme vivante. Nous ne vivons pas, nous sommes morts. Nous avons besoin de vie, nous devons donc élever notre serpent sur un poteau.

Azoth dans le Cantique des Cantiques

Ceci est également caché dans le livre le Cantique des Cantiques. Cela dit,

« Qui [מי mi] est-ce [זאת zoth] qui monte du désert [מדבר midbar; ma-dabar] comme des piliers de fumée, parfumées au מר [myrrhe; Mars, feu] et לבונה lĕbownah [encens; Lion, feu], avec toutes les épices du marchand… » – Cantique des Cantiques 3: 6

Le Cantique des Cantiques est un très beau poème érotique de la Bible, et ce n’est pas ce que les gens pensent. C’est un livre de pure Alchimie. Mais, vous ne pouvez y trouver l’Alchimie que si vous connaissez l’Hébreu.

Le premier mot de cette ligne du troisième chapitre est le mot qui; en Français, nous disons « qui », alors qu’en Hébreu, il est prononcé « mi ». Le mot Hébreu « mi » est un nom Kabbalistique de Dieu. Les traducteurs de la Bible ne le savaient pas, alors ils ont pensé que cette ligne était une question. C’en n’est pas une. C’est une déclaration.

« מי Mi est זאת zoth… »

Ce מי mi est Dieu. Donc, cela dit clairement: Dieu est Azoth. מי est l’eau à partir de laquelle nous devons naître de nouveau. Ce sont les eaux des Schamayim, qui sont les eaux supérieures, l’Eden supérieur, liées à Daath et à la Trinité supérieure.

« מי Qui est זאת [ce] qui monte du désert… »

Donc, cette déclaration dit מי Mi, les eaux créatrices divines de Dieu, monte du désert. Où est le désert? Il est en dehors de l’Eden (félicité). Rappelez-vous, Adam et Eve ont été renvoyés de l’Eden et jetés dans le désert pour souffrir. C’est là où nous sommes. Quelqu’un réalise-t-il encore qu’il est en enfer? Que cette planète est un enfer? C’est le désert. Nous sommes ici pour souffrir jusqu’à ce que nous rectifions nos erreurs. Aussi intelligent que vous pensez être, vous ne persuaderez jamais le monde de vous donner ce que vous voulez, car vous avez du karma et vous paierez. Il vaut mieux payer consciemment, volontairement et avec connaissance, que de payer comme une bête, un animal. Il vaut mieux le faire avec cœur, âme et mental, payer avec des remords, payer avec gratitude et avancer vers la rédemption, plutôt que de continuer à répéter les erreurs et à aggraver notre douleur.

Pour sortir du désert, il faut que מי Mi monte dans notre désert. Ce désert, c’est nous, notre enfer, notre cœur, notre mental et notre corps.

Désert en Hébreu est מדבר midbar (Mem, Daleth, Beth, Resh) mais ce mot peut aussi être dit madabar. דבר Dabar (Daleth, Beth, Resh) en Hébreu signifie « parole ».

Mem (מ) est la mère du mot (דבר). Ma signifie « mère ». La mère de la parole est la Mère Divine, Maria, ma-ria qui donne naissance au Christ, à la Parole, au Logos, qui signifie « parole ».

Le Logos est la Trinité supérieure qui émerge en nous sous le nom d’Azoth « comme des piliers de fumée ». Voici la fumée qui monte du feu. La fumée représente זאת Azoth. C’est le pouvoir de la divinité qui a traversé les flammes qui brûle toutes nos impuretés, et ce qui s’élève de cela est le pouvoir de la divinité.

Nous ne pouvons pas comprendre cela. Pouvez-vous attraper la fumée? Vous ne pouvez pas. De même, vous ne pouvez pas saisir les pouvoirs de Dieu. Ceux qui disent qu’ils ont éveillé la Kundalini et ont des pouvoirs sont des menteurs. Ces pouvoirs appartiennent à la divinité. Néanmoins, les magiciens noirs, les sorcières et les sorciers, ont des pouvoirs, mais ce sont les pouvoirs des diables. Les prophètes travaillent avec les pouvoirs de Dieu, mais ils ne les possèdent pas. L’Intime les possède et peut les fournir à l’Âme Humaine (Moïse) lorsque l’âme en a besoin.

“Et Jehovah marchait devant eux de jour dans un pilier de nuée pour les guider ; et de nuit dans un pilier de feu, pour les éclairer; et aller de jour et de nuit… » – Exode 13

C’est Azoth. C’est le pouvoir de la divinité qui peut s’élever en nous pour nous guider.

Il est « parfumé à la myrrhe et à l’encens ».

Qu’est-ce que la myrrhe? La myrrhe est un encens, une gomme. Écrit en Hébreu, il s’agit de מר Mem, Resh. Si vous avez étudié l’astrologie, la myrrhe est l’encens lié au Bélier. Le Bélier est lié à notre tête, notre cerveau. Le Bélier est gouverné par Mars, la planète, la force, l’énergie. Mars est un signe de feu. Mars / Ares est le Dieu de la guerre – un Dieu et non un diable. À qui Mars fait-il la guerre? Toutes les forces qui s’opposent à Dieu : l’ego. Quel est le nom de Mars en Hébreu? Maadim, qui est gouverné par Samael.

« Mon règne est sur la planète Maadim (Mars). » – Samael dans ספר הזהר Zohar le 19.8.142

Dans cette écriture, la myrrhe est un symbole. Elle cache que c’est le feu de Mars qui parfume ce feu de מי Mi. C’est-à-dire que pour élever le feu, vous devez travailler avec Mars / Samael.

En Hébreu, l’encens est « lebonah ». Lebonah est également ardente, car elle est liée à Lion, un signe de feu. Que représente le lion en Alchimie? Il représente votre Intime, l’Être, le karma, la dignité féroce de Dieu. Lion est lié au cœur et à la colonne vertébrale.

Donc: pour élever מי Mi du désert, nous avons besoin du parfum de la tête (myrrhe) ainsi que du cœur et de la colonne vertébrale (encens). C’est-à-dire : nous devons nous purifier. Que sent notre tête et notre cœur maintenant? Beau, comme de l’encens? Non! Ils sentent le sexe animal, la colère, l’envie, la fierté. Nous devons nous nettoyer très bien psychologiquement.

L’écriture continue

“Voici son lit, qui est celui de Salomon; ששים shishshiym [60: ס Samech] vaillants héros [sont] à son sujet, du vaillant d’Israël.

« Ils détiennent tous des épées [ז], [étant] experts en guerre: chaque איש ‘iysh [a] son épée [ז] sur sa cuisse à cause de la peur de לילות Lilith.” – Cantique des Cantiques 3: 7-8

Analysons cela attentivement.

« Voici son lit, qui est celui de Salomon… »

C’est très important: on dit que le feu provient d’un lit. Que faites-vous dans un lit, la plupart des gens? Deux choses principales. Dormir et faire l’amour. C’est significatif. La plupart des gens font inconsciemment les deux, comme des animaux, sans prière ni rappel de Dieu, adorant seulement le désir.

« Voici son lit. » Le lit de qui? Salomon représente un initié, un roi, un melech, un maître, quelqu’un qui commande la Nature, qui a la sagesse (Chokmah, Christ) incarnée. C’est-à-dire : c’est le lit d’un maître qui sert son Intime, pas sa luxure.

Puis en Français il est écrit:

« Trois vingtaine de héros vaillants »

En Hébreu, il est dit shishshiym, qui signifie « trois vingtaine », qui correspond à soixante. La Kabbale est une science des nombres. Ces nombres ne sont pas accidentels. Ils ne sont pas simplement coincés là sans raison, ils ont tous un sens, et quand vous écrivez trois vingtaine ou ששים shishshiym, regardez comment vous l’écrivez: deux shins, un Iod et un Mem. Le Mem est l’eau, le Iod est le pouvoir de Dieu et les deux shins sont le iysh et l’Ishshah, masculin et féminin. Tout ce dont nous avons parlé est là dans ce mot. Mais qu’est-ce que soixante? Toutes les lettres en Hébreu sont aussi des nombres. Pour écrire soixante, on écrit la lettre ס Samech, qui ressemble à un מ Mem, un cercle. Samech ס est la quinzième lettre ; il représente un serpent mordant sa queue. C’est l’Ouroboros. C’est le serpent tentateur qui, si nous vainquons la tentation, nous donne la lumière et la sagesse.

Jésus a dit: “Soyez donc sages comme des serpents…” – Matthieu 10

La lettre ס Samech représente l’Azoth, l’énergie derrière tout ce qui fait que l’existence est.

« …shishshiym [60: Samech] vaillants héros [sont] à son sujet, du vaillant d’Israël. »

Les vaillants héros sont Giborim, « les forts, les héros » liés à la Sephirah Geburah.

« Ils détiennent tous des épées étant experts en guerre (Mars, Ares). Chaque iysh a son épée sur sa cuisse à cause de la peur de Lilith. »

Encore une fois, il ne s’agit pas littéralement d’un groupe de personnes debout autour du lit de quelqu’un tenant des épées, ce serait ridicule. Cette Écriture est symbolique de la manière dont nous devons nous relier à notre travail spirituel. Ce qui est caché ici est une leçon au sujet de notre Intime, notre Être, au sujet du feu et de l’énergie à l’intérieur de nous.

L’Azoth est le Zayin, l’épée. Les maîtres gardent le lit de Salomon avec leurs épées (Zayin) lorsqu’ils élèvent ce feu en eux-mêmes. Cette épée est la volonté, mais elle appartient à Dieu.

Ils tiennent des épées sur leurs cuisses. Quelle est votre cuisse? Vos cuisses sont la voie d’entrée de votre énergie sexuelle. Vos cuisses sont vos deux piliers à l’entrée de la porte du temple, le temple de votre corps. L’entrée et la sortie de ce temple se font à travers le sexe. Vous entrez dans la vie à travers le sexe et vous la quittez à travers le sexe, à travers la façon dont vous l’utilisez. Si vous l’utilisez comme un animal, vous mourrez comme un animal, vous souffrez comme un animal. Si vous l’utilisez comme un maître, comme un ange, comme un Bouddha, vous la quittez ainsi.

Donc, l’épée doit garder l’entrée du sexe.

« …et il plaça à l’Est du jardin d’Eden des Cherubim et une épée flamboyante… » – Genèse 3

Les Giborim sont des Cherubim. Ils protègent les purs et punissent les impurs. Ils protègent la Voie.

« Chaque iysh a son épée sur sa cuisse à cause de la peur de Lilith. »

Qui est Lilith? Quelqu’un a-t-il déjà entendu parler de Delilah? En Hébreu, cela signifie « de la nuit ». Le mot Hébreu « laila » signifie « nuit », mais dans l’écriture sainte du chant de Salomon, il n’est pas dit « laila », mais « Lilith ». Les traducteurs ont écrit « nuit » en Français car ils ne savaient pas ce qu’ils traduisaient, mais il faudrait dire Lilith comme en Hébreu.

Lilith est un nom qui s’applique à la psychologie de l’enfer, l’aspect tentateur de l’enfer, Eve en tant que tentatrice maléfique, en tant que femme séduisante Delilah qui lui prend le pouvoir, Eve en tant que femme qui tente d’amener l’humanité en enfer. C’est Lilith qui séduit notre mental et notre sexe par le désir, pas seulement par la luxure, mais par l’orgueil, l’envie, la gourmandise, la peur, etc ; tout cela est représenté ici, mais surtout le sexe.

Les maîtres tiennent ici leurs épées pour se défendre contre Lilith. Cette Lilith est à l’intérieur de nous. C’est notre propre mental. C’est Eve en nous en tant que le serpent tentateur. C’est aussi dehors. La société est le royaume de Lilith et de sa sœur Nahemah. La criminalité sexuelle est le domaine de Lilith.

Donc, si vous voulez entrer dans ces études, si vous voulez devenir un Alchimiste, si vous voulez être libre de toute souffrance, vous devez vous défendre contre Lilith, à l’intérieur et à l’extérieur. Ici, dans cette image, on nous montre comment faire.

L’un des grands patrons de l’Alchimie est un médecin très célèbre nommé Paracelse. Cette gravure est une image de lui. Il tient dans sa main une épée, son Zayin, et sur le pommeau directement derrière sa paume est écrit Azoth. Il est clair que cette épée est phallique, sexuelle. Il montre le chemin sans le montrer directement: Azoth.

Nous nous sommes donc concentrés sur quelques lignes du Cantique des cantiques, et c’est la complexité et la beauté de nos enseignements: ils sont très condensés, très cachés. Ils sont aussi symboliques.

Le passage suivant de cette Écriture dit:

“Le Roi Salomon s’est fait un char de l’arbre du Liban.” – Cantique des Cantiques 3: 9

Cette écriture ne signifie pas qu’il est sorti physiquement, terrestrement, avec une hache et a coupé des arbres pour faire un char. Il serait ridicule de conserver cela dans une écriture. La signification est symbolique, spirituelle. Ce char est le même que celui que vous voyez dans toutes les religions. C’est le char d’Arjuna et de Krishna.

Parmi les Hindous, Krishna représente le Christ. Arjuna est le guerrier, l’Âme Humaine, Tiphereth. Observez Arjuna en tant qu’Âme Humaine accompagné du Christ conduisant un char à quatre chevaux. Observez chez les Grecs Apollon le symbole du Soleil, le Christ, conduisant un char à quatre chevaux. Observez parmi les Égyptiens le Dieu conduisant le Char. Nous le voyons dans toutes les religions. Le char représente l’âme. Les chevaux sont les corps solaires. Le Christ, Apollon, Salomon se rapportent à Tiphereth, au Corps Causal, à l’Âme Humaine. Les quatre corps en-dessous sont les quatre chevaux; le Corps Mental, le Corps Astral, le Corps Vital et le corps physique.

Quand nous avons élevé la Kundalini dans ces cinq sphères ou Sephiroth, nous avons créé un char vers le ciel, un char qui voyage dans les royaumes célestes parmi les Dieux. Dans la Kabbale, cela s’appelle Merkabah. Ezekiel est allé au ciel dans un Merkabah.

Notre âme est un char fabriqué à partir d’atomes du Soleil, Christ, pas de Nature mécanique. C’est le char des Dieux. C’est le bateau solaire que les initiés Égyptiens montent dans les contrées nocturnes pour se préserver du mal. Ce sont ces cinq corps, acquis en élevant cinq serpents.

Nous commençons ici, physiquement. Le processus d’élévation de la Kundalini dans le corps physique est long, difficile. Pour ce faire, vous devez payer le karma et modifier votre comportement. Vous devez réussir des épreuves psychologiques, des tests. Pas à pas, lentement, vertèbres par vertèbres le long de la colonne vertébrale, progressivement, le feu monte. Le succès se mesure aux qualités de votre cœur, pas à votre livre de poche, ni à l’école où vous allez, ni à l’enseignant que vous suivez. La pureté de votre cœur détermine tout.

De cette manière, à travers chaque sphère, nous élevons la Kundalini, pour éveiller la Conscience, pour créer notre Char. Ce processus est ici dans cette déclaration de Villanova,

“L’Azoth et le feu nettoient le bronze [airain], c’est-à-dire qu’ils le nettoient et le dépouillent complètement de toute sa noirceur.” – Villanova, Semita Semitae

Le bronze représente cette armure solaire, les corps solaires. Au début, ils sont sales, puis, à travers notre travail psychologique, nous les rendons purs; nous devons les nettoyer. Le feu et l’Azoth font ce processus pour nous. C’est progressif.

Alors, par où commencer? Paracelse donne la clé:

“Q. Comment peut-on distinguer le plus facilement ce feu?

« R. Par les excréments sulfureux dans lesquels il est enveloppé et par l’environnement salin avec lequel il est vêtu » – Paracelse

J’espère qu’après cette conférence, vous pourrez comprendre cette déclaration. Paracelse indique que pour que vous puissiez commencer à travailler avec le feu, vous devez travailler dans les « excréments sulfureux » où il est caché. Le Soufre se rapporte au feu en nous, le feu sexuel, mais ce que nous avons comme feu sexuel, ce sont des excréments, des ordures, de la crasse. Le feu sexuel en nous est empoisonné, mais le feu dont nous avons besoin y est caché.

« Et par l’environnement salin dans lequel il est vêtu… » Qu’est-ce qu’une saline? Sel: le corps. Notre corps est cet environnement salin. Tout dans notre corps dépend du Sel; sans Sel, nous mourrions. Le Sel est la base de la vie organique. Où trouvez-vous les plus fortes concentrations de Sel? Le sang et l’énergie sexuelle. C’est là que se trouve le feu sexuel, qui doit être extrait des excréments sulfureux et de l’environnement salin dans lequel il est vêtu.

Comment fait-on le travail? Transmutation. Travailler avec tous les éléments à l’intérieur de votre soi pour devenir pur. Apprendre d’instant en instant, dans chaque action, dans chaque pensée et chaque sentiment, à renoncer au désir égoïste et aux actions néfastes, et à adopter une action qui profite aux autres, et à se sacrifier et à sacrifier ses désirs afin d’aider les autres et de rendre ceci un meilleur endroit. Ce n’est pas facile, mais si nous voulons devenir un Bouddha, un ange, un maître, c’est ce qu’ils sont: des véhicules d’action pure, sans égoïsme. Ils cherchent à servir et c’est tout. Un véritable maître ne cherche rien pour lui-même, mais seulement à servir les autres. Ils sacrifient tout pour servir les autres. Nous ne sacrifions rien. Nous voulons seulement plus. Donc, cela montre jusqu’où nous devons aller.

Réussir dans l’exploitation du pouvoir de l’Azoth ne dépend pas du temps, de l’argent ou de l’appartenance à un groupe. Cela dépend de votre pouvoir de sacrifice. Votre volonté de sacrifier votre égoïsme, votre luxure, votre fierté, votre envie. Renoncer à tout cela, créer un royaume dans le ciel, un lieu, un hôtel particulier, une maison. Naître de nouveau. Pour que cela se produise, il faut vouloir mourir psychologiquement. Si vous aimez ce type de vie, si vous aimez souffrir de cette façon, vous ne changerez jamais; en fait, vous allez empirer. C’est prouvé. C’est un fait mathématique et scientifique. Le temps n’améliore rien. Le temps dégénère. Ce qui crée l’amélioration, c’est la volonté, la volonté de survivre, la volonté de s’adapter, la volonté de changer. C’est vrai chez les animaux et chez nous, mais nous ne voulons pas changer, nous voulons que tout soit fait pour nous par quelqu’un d’autre. Nous voulons que Dieu descende ici et enlève toutes les mauvaises choses et nous donne toutes les bonnes choses, pour que nous n’ayons rien à faire. La Nature ne fonctionne pas comme ça, Dieu ne fonctionne pas comme ça. Dieu ne s’occupe pas de l’ego. Dieu veut que l’ego meure.

Donc, pour trouver le feu en vous et travailler avec, vous devez trouver vos excréments sulfureux et vous devez prendre Conscience de votre environnement salin. Devenez conscient de votre corps, soyez ici et maintenant. Observez-vous à tout moment et observez le Soufre bouger en vous: le feu dans votre corps, votre cœur et votre mental. Le feu est l’énergie. Qu’est-ce qui bouge vos pensées, qu’est-ce qui bouge votre cœur, qu’est-ce qui bouge votre corps? Est-ce pur ou est-ce sale? Est-ce divin ou est-ce animal? Répondez à cette question et vous trouverez le chemin vers l’Azoth.

Questions et Réponses

Public: J’ai grandi dans une famille Catholique et le prêtre parlait de la trinité, devenant trois en un, la Mère Divine; pouvez-vous expliquer quelle partie de l’Alchimie ou de la substance elle est?

Instructeur: Elle est ceci, elle est aussi cela. Elle est tout. La chose à comprendre à ce sujet est très difficile à comprendre pour l’intellect. Les trois archétypes ne font qu’un. Ils ne sont pas séparés. Ils sont également non formés; ce sont des forces en nous, des forces ou des énergies qui travaillent en nous. Ils sont trois en un, ils sont masculins, ils sont féminins, ils sont les deux.

En Hébreu, dans la Bible, cela s’appelle Elohim, qui est un mot pluriel. La trinité est El qui est « Dieu », mais la trinité est aussi Eloah, qui est « Déesse ». Ensemble, ils sont Elohim: Dieu et Déesse, ou même Dieu-Déesse (deux en un). Cela pourrait donc être Dieu et Déesse, ou des Dieux et des Déesses; les deux sont vrais.

Lorsque nous pensons à Dieu, nous pensons généralement à un vieil homme quelque part dans les nuages qui, de temps en temps, nous jette des éclairs pour nous faire souffrir. Ce n’est pas ce qu’est Dieu. Dieu est énergie, force, intelligence, mais pas avec la forme. Dieu est sans forme. Cette intelligence peut prendre forme quand elle en a besoin, comme elle en a besoin.

Si vous avez étudié l’Hindouisme et vu l’image de Krishna lorsqu’il se montre à Arjuna, il se montre avec un nombre incalculable de formes, des millions de têtes, de bras et de visages. C’est « Dieu ». C’est cette intelligence qui peut se manifester de quelque manière que ce soit. Ces manifestations peuvent être masculines ou féminines, peuvent être Dieu ou Déesse. Donc, c’est la Mère Divine et le Père Divin. La réalité de Dieu dépasse de loin nos concepts de « Dieu ».

Ce qu’il est important de savoir, c’est que, dans l’Hindouisme, le Bouddhisme, les mystères Grecs, etc., tous représentent ces sphères de différentes manières, généralement sous la forme d’un Dieu et d’une Déesse unis. Dans l’Hindouisme, Kether est Brahma et sa femme. Lorsque vous examinez cela dans la Kabbale, nous constatons qu’il s’agit là encore de ces trois androgynes. Pour que cette énergie archétypale – qui est en potentialité – devienne quelque chose, ces trois se divisent en deux: homme-femme, Yab-Yum, Amma-Aima, Père-Mère. Ces trois deviennent deux pour créer.

Public: Donc sans elle, il ne peut y avoir de création?

Instructeur: Sans lui, sans elle, comment la création peut-elle arriver? Comment un homme peut-il avoir un enfant par lui-même? De même, même sur les hauteurs de l’existence, il doit y avoir à la fois masculin et féminin pour que la création se produise.

Public: Psychologiquement, devrions-nous prier notre mère?

Instructeur: Vous devriez simplement prier, que vous disiez « mère, père, Dieu, ça… »

Public: Mais est-ce que…

Instructeur: Peu importe ce que vous pensez. C’est ce que c’est. Elle vous aime, que vous pensiez qu’elle est une femme ou non. La Mère Divine est sans forme. Il est très important de comprendre cela, car elle peut vous apparaître sous n’importe quelle forme, même masculine. Elle peut vous apparaître physiquement, et c’est arrivé. Dans le livre Magie des Runes, Samaël Aun Weor a écrit:

« Oh, mortels ignorants, combien de fois votre mère vous est-elle apparue mais vous l’avez ignorée! »

Ceux qui ont une dévotion envers leur Mère Divine en ressentiront les effets. Oh mon Dieu, elle aurait pu se tenir à côté de moi et me parler et m’aider avec quelque chose et je l’ignorais complètement. C’est un sentiment humiliant, mais c’est un fait et vous constaterez peut-être que vous rencontrerez peut-être aussi des personnes à qui c’est arrivé aussi.

Public: Dans la gravure sur bois avec les trois au-dessus et les sept en-dessous, pouvez-vous expliquer pourquoi les six muses sont là?

Instructeur: Dans cette image, comme dans la mythologie Grecque, les muses représentent la diversification de la connaissance qui émerge du Soleil. Ainsi, toutes les muses représentent les différents domaines de la connaissance, de la sagesse: musique, art, science, rhétorique, philosophie, etc.

Apollon est le Soleil, source de connaissance et de lumière, et ces muses représentent la particularité de la lumière d’Apollon. Plus précisément, elles sont des aspects du Christ. Elles ont différents niveaux de signification. Ainsi, les muses peuvent s’appliquer dans Atziluth, car ce sont des archétypes ou des formes, des aspects de l’intelligence ou de la lumière qui émergent de l’Ain Soph. Dans cette image particulière, elles représentent comment cette lumière se cristallise de Briah vers Yetzirah, c’est ainsi que sont élaborés les corps solaires. Ainsi, ces muses dans ce contexte représentent les corps solaires, les initiations de feu.

Public: Pourriez-vous revenir au deuxième graphique, celui avec le Sel, le Soufre et l’Azoth. La question est, les trois éléments, les éléments Alchimiques et comment il n’y a pas d’eau représentée ici, alors vous montrez l’Hébreu, je pense que c’est celui qui se termine par un Hei. Le Hei représente l’utérus. C’est aussi la vacuité, cet espace vide dans lequel nous existons tous, qui existe dans tout ce qui est la Mère Divine, donc c’est le même que l’Azoth, nous devons donc l’activer? Ce potentiel est à l’intérieur de tout?

Instructeur: Le Hei se situe à différents niveaux de l’Arbre de Vie. La lettre Hei est féminine et représente un utérus. Au sommet de l’Arbre de Vie, il y a un Hei, lié à l’Absolu. Il y a aussi un Hei dans l’Eden supérieur (Daath) et il y a aussi un Hei ici dans notre corps physique, d’abord en tant qu’utérus de la femme, évidemment, mais tous les hommes ont aussi un Hei, qui est la colonne vertébrale. C’est un Vav, mais c’est aussi un Hei, car c’est un endroit où nous donnons naissance spirituelle aussi. Donc, dans la Kabbale nous parlons d’avoir deux utérus, physiquement parlant, liés à notre terre. Donc, le Hei a plusieurs niveaux. Hei peut aussi se rapporter à Geburah, l’Âme Divine, de même que Zayin. Donc, il y a beaucoup de niveaux. De manière générale, nous disons simplement que le Hei est féminin. C’est Eve, l’âme.

Vous avez donc demandé si l’Azoth était identique à la vacuité, et devons-nous l’activer? En réalité, ce que nous devons faire, c’est comprendre la vacuité, mais cela ne peut être pleinement complété que si nous avons un mental capable de la comprendre. Un tel mental n’existe pas encore en nous. Nous pouvons comprendre un peu à notre niveau, mais je me réfère à une compréhension complète: connaissance absolue des causes de l’existence. Le mental capable de comprendre complètement la vacuité est un véhicule très spécial, connu dans le Bouddhisme sous le nom de Dharmakaya. C’est à la fois un corps et un mental ; il est lié à la Sephirah Kether. C’est le type de mental dont on a besoin pour comprendre la Mère Divine Espace, le Shunyata, le Vide Primordial ou l’utérus de l’existence. Les Êtres de ce niveau sont très rares et d’une pureté inimaginable. Néanmoins, atteindre cet état est un processus de conversion des forces latentes de la Mère Divine – qui sont partout en tout, mais se concentrent particulièrement dans notre énergie sexuelle – en une énergie active et éveillée, un processus spécial rendu possible par Son Intelligence et Sa Sagesse, comme une Couronne de vie pour ceux qui la gagnent.

Public: Vous avez également dit que les corps solaires devaient être nettoyés, mais je pensais que pour l’Intime, nous avons plusieurs existences et ce n’est pas son devoir, le magicien, celui qui fait le travail, de créer un seul corps solaire, il doit aimer créer, bien, combien de corps solaires au-delà des sept doivent être créés par l’Intime pour avoir le travail complet?

Instructeur: C’est ça.

Public: Un seul groupe de sept qui traverse toutes les vies vécues?

Instructeur: Pour atteindre la perfection, l’Âme Humaine doit incarner la Monade (l’Intime), et cela est complété à travers le processus de Résurrection. Cela ne doit arriver qu’une fois.

Public: C’est donc cette même Âme Humaine qui reçoit les informations de toutes les vies différentes…

Instructeur: Oui. Et les corps solaires sont immortels.

Il y a une longue série de dessins Alchimiques réalisés par un Alchimiste du Nord de l’Europe à ce sujet. Les dessins montrent comment les peuples qui sont sous le roi, comme le peuple d’Israël, demandent au roi de leur donner des choses et, finalement, le roi meurt. Donc, ils enterrent le roi, et le roi sort de la mort, afin de fusionner avec son fils, et les deux fusionnent puis s’élèvent à un autre niveau. Ce processus représente comment l’Âme Humaine, qui est d’abord séparée du roi (comme le roi et son fils) à travers le processus de mort et de Résurrection, fusionne et devient un. C’est ce qui se passe à travers le processus de Résurrection. Toutes les parties de l’Être sont unifiées. C’est pourquoi un Maître Ressuscité est parfait. Un Maître Ressuscité est un Dieu incarné.

Donc, si vous avez déjà eu une expérience avec un maître de ce niveau, je veux dire une expérience consciente éveillée avec Jésus, Bouddha, Padmasambhava, quelqu’un comme ça, vous vous rendrez compte que mon explication est très insuffisante pour transmettre le type d’Être qu’ils sont..

Public: Vous aviez donné des noms alternatifs pour Azoth dans différentes religions. J’ai toujours pensé qu’Azoth était lié à l’Akash et à l’éther. Y a-t-il une relation entre eux?

Instructeur: C’est la même chose. Dans la première conférence sur les éléments que j’ai donnée dans cette série, j’ai parlé des quatre éléments principaux qui émergent tous du cinquième élément, appelé la quintessence. La quintessence est l’Akash, et peut également être appelé éther. C’est l’Azoth. Plus précisément, nous utilisons le terme Azoth lorsque la quintessence est retirée de ces éléments. C’est le pouvoir une fois que ces éléments ont été purgés. Ils ont été détruits et nettoyés et en sortent purifiés; l’Azoth est le pouvoir qui en découle. Donc, c’est l’Akash. C’est la racine ultime de toutes choses (encore non développées), et c’est le résultat du travail spécifiquement, quand il émerge, développé.

Vous voyez, notre but de vivre est de nous transformer en Dieux. Les énergies latentes de l’univers attendent cette transformation. En exploitant ces énergies à l’intérieur de nous, en particulier le pouvoir sexuel, nous devenons des Dieux. L’Akash devient particularisé en nous sous le nom de Kundalini / Azoth: le pouvoir des Dieux de tout commander.

Il est intéressant de noter que si vous étudiez les écrits sur Azoth, tous les Alchimistes ne donnent qu’une petite goutte d’explication à ce sujet. Ils sont très vagues à ce sujet, car ils sont tous à des niveaux différents. Certains avaient de l’expérience, d’autres très peu, alors ils ne voulaient pas trop en révéler. Si vous étudiez Paracelse, qui en a le plus écrit, ce qu’il dit est très net: que l’Azoth est la Pierre Philosophale. C’est la Médecine Universelle; c’est l’élément ultime raffiné qui ressort du travail. C’est le pouvoir de la Kundalini. Ce pouvoir est dans tous les maîtres, à quelque niveau que ce soit. Ainsi, l’Arbre de Vie, par exemple, représente des niveaux dans la Nature, les cieux et les enfers, et chacun de ces niveaux est habité par des Êtres de Malkuth vers le haut… tous ces Êtres ont éveillé la Kundalini à un certain degré, selon leur niveau. Donc, c’est l’Azoth à tous ces niveaux. Ainsi, plus il devient pur, plus il devient puissant, et plus cet Être est purifié, plus ils s’élève et plus ils détiennent du pouvoir.

Public: Quel est le nom de la Kundalini dans la tradition Tibétaine et pouvez-vous s’il vous plaît élaborer sur la deuxième photo?

Instructeur: J’ai expliqué ces deux premières images dans une conférence précédente, alors veuillez les étudier là.

Dans la tradition Tibétaine, il y a de nombreux noms pour cette énergie, en fonction de l’école dont vous parlez, du type de technique utilisé et du niveau de l’étudiant. Les deux termes qui sont assez courants maintenant sont Tummo et Candali. Mais il y en a d’autres.

Public: Dans le diagramme, la femme fait un geste de la main. J’ai essayé de le faire et c’est très difficile. Est-ce le sens derrière ou est-ce qu’il y a un autre sens?

Instructeur: Autant que je sache, le geste de ses mains est lié à sa grossesse. Je ne vois aucune autre signification spécifique, si ce n’est qu’elle a mis ses mains autour de son ventre pour protéger son ventre. S’il y a un autre sens, je ne sais pas.

Public: Avec le passage complet sur l’encens, qui sont les marchands, et sont-ils liés à Mercure?

Instructeur: Oui, les marchands sont liés à Mercure, car il est le patron des marchands. Les « poudres du marchand » font référence aux différentes étapes du développement de notre Mercure.

Public: Lorsqu’on travaille avec les éléments, est-on censé de se sentir comme les éléments avec lesquels on travaille pour tenter de fusionner avec eux?

Instructeur: Si vous regardez en arrière dans les conférences que nous avons données avant celle-ci, en particulier les deux premières, j’ai beaucoup parlé des éléments principaux et de la façon dont nous travaillons avec eux psychologiquement. Alors oui, nous les ressentons, mais pas physiquement: psychologiquement. Il est important d’apprendre à reconnaître les différences qui existent entre eux afin de ne pas nous identifier aux circonstances. Les épreuves des éléments ne sont pas nécessairement agréables, nous passons donc par des tests et des épreuves dans la vie. Lorsque nous sommes testés avec le feu, nous avons l’impression de brûler psychologiquement. Quand quelqu’un vous critique, ça brûle, c’est douloureux. Si vous rencontrez une épreuve de l’eau, vous avez l’impression que tout dans votre vie est sur le point d’être balayé, comme si vous alliez vous noyer dans vos circonstances. C’est douloureux, ce n’est pas agréable. Donc, les éléments s’appliquent définitivement à la façon dont nous nous sentons psychologiquement, pas physiquement. Nous ne cherchons pas les éléments dans des sensations physiques, mais psychologiques.

Public: Quelque chose me vient à l’esprit, la question précédente concernant la femme enceinte aux deux mains, je me demandais si les dix doigts pouvaient représenter le nombre dix.

Instructeur: Oui, le nombre dix est lié aux dix doigts et orteils. Dix est la lettre Iod. De plus, 10 ressemble à IO, un nom de la Mère Divine. La femme dans le dessin a beaucoup de signification. Elle ne nous représente pas, elle représente notre Mère Divine. Celui qui donne naissance aux corps solaires est notre Mère Divine. Elle le fait spirituellement, à l’intérieur. C’est elle qui prend tous les éléments et les utilise.

Azoth est son intelligence. Kundalini est la Mère Divine. C’est pourquoi il est si absurde de lire ces livres écrits par des fous qui disent qu’ils ont éveillé Kundalini et vécu des expériences effrayantes, ou que cela les a endommagés ou blessés et qu’ils ont eu toutes ces expériences horribles. Je ne sais pas ce qu’ils vivent, mais ce n’est pas la Kundalini. La Kundalini est le pouvoir créateur de la Mère Divine elle-même, travaillant à travers la matière et à travers l’énergie. Donc, ces auteurs sont soit très confus, soit ils trompent intentionnellement leurs lecteurs.

La Mère Divine est le feu et le pouvoir même d’un maître. Donc, ces personnes qui vivent peut-être ces expériences peuvent être hallucinés, psychotiques, ils pourrait travailler avec d’autres forces, peut-être dans le corps, peut-être même avec la magie noire. Qui sait? Mais ce que ces gens décrivent n’est pas la Mère Divine, ce n’est pas la Kundalini. Ils se trompent

Public: Vous avez dit au début que le corps physique n’avait pas vraiment d’importance, mais que réellement c’est notre laboratoire. Alors ici et maintenant, c’est la chose la plus importante?

Instructeur: Ici et maintenant, le corps est important, mais spirituellement à long terme, nous devons réellement réaliser que le corps n’est qu’un laboratoire et que nous avons déjà eu beaucoup de corps auparavant. Ma déclaration était de souligner que nous ne sommes pas le corps. Nous en avons besoin, mais nous ne sommes pas cela.

Public: Ne pas s’identifier à cela?

Instructeur: Oui. Nous pensons que c’est notre identité. Nous sommes des esclaves du corps. Le corps veut du chocolat afin que nous fassions tout notre possible pour l’obtenir. Si le corps veut du sexe, nous le faisons. Pas d’hésitation. Nous ne questionnons pas le corps, nous ne contrôlons pas le corps, il nous contrôle et c’est pourquoi nous souffrons. Le corps est un animal, et nous laissons notre animal diriger notre spectacle, notre vie. C’est pourquoi nous souffrons. Nous devons apprendre à dominer le corps et à le contrôler, à lui enseigner et à le guider, de sorte qu’il devienne un bon véhicule pour notre Intime.

Maintenant, sur cette note, permettez-moi de souligner que le corps est féminin, que vous soyez masculin ou féminin. Malkuth est féminin. Donc, dans ce contexte, le corps est réceptif. Il va obéir, mais vous devez avoir la volonté, cette volonté masculine, peu importe que vous soyez un homme ou une femme, peu importe, cette force masculine en vous qui va le commander et lui dire « tu m’obéis et non l’inverse. »

Tout ce que le corps va faire, tout ce que le corps veut faire, c’est vous attirer des ennuis. Si vous ne l’avez pas déjà appris, je peux vous présenter mes condoléances, car vous le ferez. Votre corps ne vous causera que des problèmes. Il vous rendra enceinte si vous ne voulez pas devenir enceinte. Il vous rendra malade. Il vous attrapera des maladies. Il vous rendra malsain parce qu’il veut manger des choses qu’il ne devrait pas manger. Il veut fumer ce qu’il ne devrait pas fumer. Il veut boire ce qu’il ne devrait pas boire. Tout pour quoi? Si vous analysez vraiment cela, il est assez absurde de constater à quel point nous sommes esclaves de ce petit demi-pouce au bout de la langue.

Public: Oui, disons que c’est le corps, mais ces désirs ne sont-ils pas créés par l’ego?

Instructeur: Créé par l’ego, oui, mais c’est le corps qui les utilise pour nous convaincre d’être esclaves. C’est notre Eve, notre énergie féminine et sexuelle, nos organes sexuels, le corps, le mental. Tout est lié, mais nous devons spécifiquement commander le corps.

Jésus a donné l’exemple: il s’est assis sur l’âne et l’a conduit à Jérusalem. L’âne, c’est le corps-mental, c’est-à-dire nous. Nous avons besoin que le Christ s’assoie sur l’âne et nous guide. Maintenant, sur cette note, je peux signaler, comme indice pour d’autres conférences, que le Christ est le Messie. Les lettres de ce mot Hébreu correspondent aux éléments que nous avons expliqués aujourd’hui. Toutes les lettres Hébraïques de ce mot se rapportent à l’Azoth.

Public: Quelle est la Rune la plus puissante de la science Alchimique pour transmuter le feu? Est-ce que les exercices Dis, Das, Dos.

Instructeur: Toutes les Runes et les mantras transmutent le feu, parce que le feu est dans tout.

Le mantra Dis, Das, Dos a les trois lettres I, A, O qui correspondent au Sel, Soufre et Mercure. C’est un mantra très puissant. Il a aussi le Daleth et le S, que ce soit Samech ou Shin. Ainsi, toutes les lettres de ce mantra sont très puissantes pour la transmutation du feu. C’est très efficace. Le mantra INRI est également efficace.

Il y a des centaines de mantras. Ils travaillent tous, ils sont tous puissants. Lorsque vous êtes débutant, prenez n’importe lequel de ceux qui vous intéressent et travaillez avec. En acquérant de l’expérience et en travaillant avec ces techniques, vous acquerrez plus de connaissances et vous commencerez à ressentir et à savoir à partir de votre expérience quels mantras vous avez besoin et quand, mais c’est quelque chose que vous seul pouvez savoir.

APPRENEZ AU SUJET DE LA SEXUALITÉ SACRÉE

Kundalini Yoga : Les Mystères du Feu

Débloquez le Pouvoir Spirituel Divin à l’intérieur de Vous.

Le Livre Jaune

La Mère Divine, la Kundalini et les Pouvoirs Spirituels.

Le Mariage Parfait

Le Sexe et la Religion sont une.

Le Mystère de la Fleuraison d’Or

Découvrez comment votre plus grande puissance créatrice est aussi votre plus grand pouvoir spirituel.

Le Parsifal Dévoilé

La Signification du Chef-d’œuvre de Richard Wagner

Traité d’Alchimie Sexuelle

L’Alchimie réelle est sexuelle.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Secret of Azoth

Le Laboratoire de l'Alchimiste
Catégories : Alchimie