Connotations sexuelles de l’ère du verseau (l’ère du verseau et les mystères du sexe)

Samaël Aun Weor

C’est avec beaucoup de joie que j’ai reçu cette cassette, je vous l’accorde, et il est évident que c’est avec une grande tendresse que je la grave pour vous. Nous sommes en train de faire réellement un travail gigantesque, qui est celui de commencer la NOUVELLE ÈRE DU VERSEAU dans l’auguste retentissement de la pensée…

Dans la lettre signée par notre frère M. S. et datée du 10 janvier à Santiago (1972), il nous parle d’une institution qui affirme à tort que « l’Ère du Verseau a commencé en 1948 »…

Je veux, mes frères, que vous compreniez profondément ce qu’est l’Ère du Verseau et qu’on se base sur des faits concrets, pratiques et définitifs. Il est nécessaire que vous vous souveniez du 4 février 1962, entre 2 et 3h de l’après-midi.

À cette époque, tous les télescopes du monde ont pu voir le grand « CONGRÈS COSMIQUE PLANÉTAIRE » grâce auquel commença réellement l’Ère du Verseau. Alors, les planètes de notre Système Solaire, réunies en « suprême concile » dans la Constellation du Verseau, provoquèrent cette Nouvelle Ère qui devra de plus en plus se développer dans le futur.

Il s’agit de faits que nous ne pouvons pas ignorer et qu’aucun astronome sérieux n’a omis d’observer à la date citée. Je ne sais pas pour quel motif certaines personnes de telle ou telle organisation indiquent le commencement de l’Ère du Verseau à des dates complètement différentes. Nous, les Gnostiques, nous sommes pratiques à cent pour cent et nous aimons appuyer nos affirmations sur des faits concrets, contondants et définitifs.

La signification de la nouvelle Ère du Verseau est SAVOIR. Si nous étudions profondément ladite Constellation, nous verrons qu’elle est gouvernée par URANUS et SATURNE. Uranus est de nature terriblement explosive et révolutionnaire ; c’est pourquoi l’ère du porteur d’eau sera véritablement merveilleuse. Uranus gouverne les glandes sexuelles et n’importe quel astrologue scientifique sait cela.

Indubitablement, mes chers frères, l’Ère du Verseau est absolument SEXUELLE…

L’heure est venue de comprendre ce symbole du Verseau, ce symbole du Porteur d’Eau qui essaie de mélanger dans une cruche les ÉLIXIRS ROUGE ET BLANC. Dans l’Ère du Verseau, nous devons apprendre à manier les EAUX DE LA VIE, « l’ENS SEMINIS » (comme dirait Philippe Théophraste Bombaste de Hohenheim, Auréole Paracelse). Rappelez-vous que « à l’intérieur de l’Ens Seminis, c’est-à-dire à l’intérieur de l’entité du sperme, se trouve tout l’Ens Virtutis du Feu ».

L’Ère du Verseau est révolutionnaire et étonnante. Pendant cette ère, devront être totalement levés tous les voiles qui recouvrent les MYSTÈRES DU SEXE ; pendant cette ère, nous devrons apprendre à TRANSMUTER L’ÉNERGIE SEXUELLE. Il faut comprendre la nécessité de la transmutation et de la sublimation de la libido.

L’Ère du Verseau s’écarte de l’intellectualisme vain et il prend un chemin différent. Rappelez-vous, mes frères, cette phrase du Divin Rabbi de Galilée, écrite, bien sûr, dans l’Évangile : « Vous ne pouvez servir à la fois Dieu et Mammon ». Ce « MAMMON » est l’INTELLECT et l’ARGENT. Avec l’initiation de l’Ère du Verseau surgit une totale révolution contre l’intellectualisme et contre les richesses de Mammon.

Depuis qu’a commencé cette ère lumineuse, l’ONDE DE DIONYSOS vibre intensément (dans toute la nature). L’Onde Dionysiaque est extraordinaire ! Malheureusement, toute l’humanité n’est pas préparée pour savoir se polariser positivement avec l’Onde de Dionysos ; la majeure partie s’est polarisée de manière négative et fatale.

Pour une meilleure compréhension de votre part, je dois vous rappeler qu’il existe actuellement deux mouvements internationaux qui sont spécifiques des deux aspects de l’Onde Dionysiaque. Je veux me référer, de manière emphatique au MOUVEMENT GNOSTIQUE INTERNATIONAL, UNIVERSEL, et à cet autre (tristement célèbre) connu sous le nom de MOUVEMENT HIPPIE.

Le pôle positif de Dionysos est représenté par la GNOSIS, par le Mouvement Gnostique ; le pôle négatif de cette onde est représenté par le Mouvement Hippie. Le pôle positif de l’onde de Dionysos est TRANSMUTATION DE LA LIBIDO GÉNÉTIQUE, sublimation sexuelle, extase mystique, musique divine, renonciation à l’intellectualisme vain de Mammon et aux richesses mondaines (vaines et passagères) de ce même Mammon ténébreux.

Le Mouvement Hippie (antithèse du Mouvement Gnostique) a également été capable de renoncer au vain intellectualisme de Mammon et à ses richesses, cependant, n’ayant pas pu se polariser positivement avec l’Onde Dionysiaque, il a pris le courant négatif ; au lieu de la transmutation de la libido sexuelle, il a préféré la dégénérescence du sexe, les vices contre nature, la prostitution, etc., et au lieu de la méditation (avec son « samadhi » et son « extase » ineffable), il s’est prononcé en faveur des drogues (cocaïne, morphine, marijuana, etc.) et c’est au moyen de ces dernières qu’il pénétra malheureusement dans les régions sublunaires de la nature.

Voyez donc, mes frères, ces deux pôles de l’Onde Dionysiaque qui vibre maintenant intensément, depuis qu’a commencé l’ère lumineuse du Verseau…

Ce serait absurde de renoncer aux Mystères du Sexe ; ce serait absurde de se prononcer, par exemple, contre le YOGA du SEXE avec son fameux « Sahaja Maïthuna », etc., car à l’Ère du Verseau, les mystères du sexe devront être révélés, puisque c’est URANUS (le PREMIER GRAND RÉVÉLATEUR SEXUEL, le Seigneur de la grande Atlantide) qui régit, en ce moment, ladite constellation. Il n’est pas possible de se considérer comme de véritables « révolutionnaires du Verseau », si nous commettons l’erreur de répudier le Yoga du Sexe ou si, malheureusement, nous continuons sur le chemin de la fornication animale.

Il est nécessaire de comprendre, mes chers frères, que nous sommes tous les enfants d’un homme et d’une femme. Si nous cherchons l’origine de notre existence, si nous essayons de connaître les racines de notre vie, nous en venons à découvrir, au fond, un homme, une femme, une copulation.

Le SEXE est donc l’ORIGINE DE LA VIE. Nous ne sommes les enfants d’aucune théorie, nous ne sommes les enfants d’aucune bibliothèque, nous ne sommes pas les enfants de telle ou telle institution. Réellement, nous sommes les enfants du sexe. Il est évident que seule cette énergie qui nous a mis sur le tapis de l’existence peut nous transformer radicalement.

Il est clair que si cette énergie fut capable de nous donner la vie, de nous créer, elle peut aussi, indiscutablement, nous transformer et nous amener à l’AUTORÉALISATION INTIME de l’Être.

Ce ne sont pas les théories qui nous ont créés, ce ne sont pas les hypothèses, ce ne sont pas les opinions, ce ne sont pas les raisonnements, mais le sexe. Nous sommes venus de là ; de la copulation ; c’est là que se trouve la racine même de notre vie…

Ce qui est intéressant, c’est donc de connaître ces mystères du sexe, d’apprendre à manier cette énergie subtile qui nous a donné la vie et de NOUS RECRÉER, c’est-à-dire de NOUS RÉGÉNÉRER avec elle, et de nous transformer réellement au moyen de celle-ci ; c’est ce qui est vital, cardinal, définitif.

Si nous répudions les Mystères du Sexe, nous répudions, en fait, l’Esprit Saint, le TROISIÈME LOGOS. Si nous disons que « le sexe est animal », « brutal », « matérialiste », etc., nous blasphémons contre l’Esprit Saint. Rappelons-nous que l’énergie sexuelle est la vive expression merveilleuse du Troisième Logos, qui crée et continue toujours de créer.

Au lieu de cracher notre bave diffamatoire sur le Sanctum Sanctorum des mystères sexuels, il convient que nous les étudions profondément, sincèrement.

Il est nécessaire d’apprendre à regarder le sexe avec une profonde vénération ; malheureusement, les gens ont un mental morbide et ils voient toujours le sexe avec des yeux de démons, ils ne sont pas capables de percevoir la sainteté du Troisième Logos…

Rappelons-nous le SAINT GRAAL, celui que Melchisédech remit autrefois à Abraham. On dit que « Ce Patriarche officia, précisément, en présence de Melchisédech, avec le Saint Graal ».

D’anciennes allégories disent « qu’il était dans l’Arche de Noé » ; certains affirment « qu’il vint échouer dans les mains de la Reine de Saba et que celle-ci le remit à Salomon, après l’avoir soumis à de multiples épreuves »…

L’ésotérisme ancien affirme que « Jésus but le Vin Sacré dans ce merveilleux Calice, lors de la Dernière Cène ». On raconte que « Joseph d’Arimathie, le grand Sénateur Romain, recueillit dans la Divine Coupe le sang qui coulait des stigmates de l’adorable Sauveur du Monde »…

Il y en a qui affirment que ce saint homme, « après avoir rempli le Calice d’une si précieuse liqueur divine, le cacha sous terre, dans sa maison, avec la fameuse LANCE DE LONGIN »…

Lorsque la police romaine chercha le Calice, elle exigea que Joseph d’Arimathie le rende, car celui-ci appartenait au temple, mais le vieux sénateur romain ne voulut pas le remettre ; c’est pour ce motif, mes chers frères, qu’il fut mis en prison.

Mais, lorsque ce cher homme sortit de prison, il alla chercher le Calice et la Lance et partit avec eux à Rome à la recherche des Chrétiens. Mais, en arrivant dans cette antique cité, il découvrit la persécution contre les Chrétiens ; alors il poursuivit son chemin sur les rivages de la Méditerranée, et on raconte qu’une nuit lui apparut en rêve un Ange qui lui dit : « Ce Calice a un grand pouvoir magnétique, car en lui se trouve le sang du Rédempteur du Monde. Enterre-le ici », et il lui montra la montagne de Montserrat, en Catalogne, en Espagne.

Et ce fut là, sur ce MONSALVAT TRANSCENDANT, que l’homme romain cacha ces si précieux joyaux que sont le Calice et la Lance.

Je veux, mes frères, que vous compreniez la profonde signification de ces reliques. Le Calice, en lui-même, représente la YONI Féminine, les organes sexuels de la femme, et la Lance, celle avec laquelle Longin blessa le côté du Seigneur, celle-là même avec laquelle Parsifal soigna la blessure du côté d’Amfortas, c’est l’emblème vivant de la force sexuelle ; elle représente clairement le PHALLUS, le principe viril masculin.

Ainsi, mes frères, dans le Calice et dans la Lance se trouve la clé de tout pouvoir…

L’heure est venue de savoir qu’il n’est pas possible de nous transformer avec une force différente de celle qui nous a créés, qui nous a mis sur le tapis de l’existence. Il est urgent de comprendre que seule cette merveilleuse Force d’ÉROS peut réellement nous transformer intimement de manière définitive.

On a dit beaucoup de choses au sujet de la KUNDALINI, le Serpent Igné de nos pouvoirs magiques ; cependant, il n’est pas possible de l’éveiller sans en connaître la clé. Évidemment, cette clé est le GRAND ARCANE, c’est le Yoga du Sexe, le Sahaja Maïthuna.

Lorsque nous abordons ces mystères du sexe, lorsque nous les citons, les puritains frémissent d’horreur, ils nous considèrent comme des « fanatiques du sexe », ignorant que les Études Gnostiques ont des fondements très solides.

Celui qui divulguait le Grand Arcane était condamné à la peine de mort ; on lui coupait la tête, on lui arrachait le coeur et ses cendres étaient dispersées aux quatre vents ; dans le Mexique Aztèque, avait lieu quelque chose de similaire.

En tout cas, je veux que vous sachiez, mes chers frères, que le Grand Arcane est le Maïthuna, la Magie Sexuelle.

J’ai donné la clé dans beaucoup de livres : connexion du LINGAM-YONI sans éjaculation de l’Ens Seminis ; le mantra : I.A.O. (c’est le mantra fondamental). Il en existe beaucoup d’autres qu’on utilise dans le Maïthuna et je vous les enseignerai plus tard avec le plus grand plaisir…

Je veux que vous sachiez que le Sahaja Maïthuna ne peut se pratiquer qu’avec l’ÉPOUSE-PRÊTRESSE ; on ne doit pas pratiquer le Sahaja Maïthuna avec différentes femmes ; le Sahaja Maïthuna est licite si on le pratique seulement et exclusivement entre époux et épouse, dans des foyers légitimement constitués.

Après un certain temps de pratiques incessantes sans jamais renverser le Vase d’Hermès, c’est-à-dire sans éjaculer l’Ens Seminis, le SERPENT IGNÉ de nos pouvoirs magiques s’éveille dans le chakra coccygien pour initier son voyage vers l’intérieur et vers le haut, le long du canal de la moelle épinière. Évidemment, à mesure que le Feu Sexuel de la Kundalini commence son ascension, à mesure qu’il avance, il ouvre les différents chakras qui existent sur l’épine dorsale.

Le premier centre qu’il ouvre est dans le coccyx et, en Orient, il est connu sous le nom de « MULADHARA », et, en Occident, sous le nom apocalyptique de « ÉGLISE D’ÉPHÈSE ». C’est une belle fleur de lotus dans l’os coccygien ; il a quatre pétales merveilleux. C’est le centre fondamental ; il nous donne le pouvoir sur les GNOMES de la Terre et sur le Tattva PRITHVI, ou sur l’ÉTHER PIERREUX qui existe dans toute la planète Terre.

Lorsque le Serpent Igné de nos pouvoirs magiques (montant par le canal de la moelle épinière) arrive à la hauteur de la prostate, s’ouvre la seconde église, l’ÉGLISE DE SMYRNE, le fameux CHAKRA SWADISHTANA, le Lotus extraordinaire à six pétales qui nous donne pouvoir sur les Eaux de la Vie, sur le Tattva APAS, sur les ONDINES de la Nature.

Lorsque le Serpent Igné de nos pouvoirs magiques (en montant) arrive à la hauteur du plexus solaire, s’ouvre alors l’ÉGLISE DE PERGAME ; c’est une belle Fleur de Lotus avec dix pétales ; elle nous donne pouvoir sur le Tattva TEJAS et sur les SALAMANDRES ; elle nous confère la TÉLÉPATHIE, le pouvoir de capter les pensées des gens à distance, le pouvoir sur le FEU Universel de Vie, etc.

Quand le Feu Divin arrive à la hauteur du coeur, s’ouvre l’ÉGLISE DE THYATIRE, la Fleur de Lotus à douze pétales, le fameux CHAKRA ANAHATA. Le développement d’une telle faculté nous permet […] alors, nous pouvons mettre notre corps physique à l’intérieur de la Quatrième Dimension ; les DÉDOUBLEMENTS ASTRAUX deviennent simples et faciles, etc.

Quand le Feu Sacré arrive au larynx créateur, nous pouvons créer n’importe quoi avec l’imagination et le cristalliser au moyen de la parole. Le CHAKRA LARYNGIEN est l’ÉGLISE DE SARDES qui a seize pétales splendides ; elle nous confère la CLAIRAUDIENCE, c’est-à-dire l’OUÏE MAGIQUE, la capacité d’écouter les voix de l’Ultra. Elle nous confère aussi le SYNTHÉTISME CONCEPTUEL, etc.

Lorsque le Feu Sacré arrive à la hauteur de l’entre-sourcils, s’ouvre alors le fameux « Lotus » à deux pétales, l’ÉGLISE DE PHILADELPHIE, l’OEIL DE LA CLAIRVOYANCE.

Et lorsque le Feu Sacré arrive à la glande pinéale, s’ouvre le CHAKRA SAHASRARA, le « Lotus » à 1000 pétales, l’ÉGLISE DE LAODICÉE. C’est là que le Feu Divin, le Feu Sacré de la Divine Mère Kundalini épouse le Seigneur Shiva, c’est-à-dire l’Esprit Saint, le Troisième Logos. En ces instants vibre intensément le fameux TATTVA SHIVA-SHAKTI. C’est ainsi, mes frères, que le Feu Sacré finit par ouvrir les SEPT ÉGLISES de « l’Apocalypse » de saint Jean…

Pour récapituler, nous dirons : la première Église à s’ouvrir est l’Église d’Éphèse, le Chakra Muladhara ; la seconde, le Swadishtana, l’Église de Smyrne ; la troisième est l’Église de Pergame, le Chakra Manipura ; la quatrième est l’Église de Thyatire, le Chakra Anahata ; la cinquième est l’Église de Sardes, le Chakra Vishuddha ; la sixième est l’Église de Philadelphie, l’Ajna, et en dernier, l’Église de Laodicée, le Sahasrara.

Ces sept Chakras nous donnent d’immenses pouvoirs : le premier nous donne pouvoir sur l’élément Terre, le second sur l’élément Eau, le troisième sur l’élément Feu, le quatrième sur l’Air, le cinquième nous donne pouvoir sur l’Akasha pur (nous pouvons alors conserver notre corps vivant, même durant les nuits profondes du grand Pralaya) ; le sixième nous donne la clairvoyance, le pouvoir de voir la pensée d’autrui comme dans un livre ouvert ; le pouvoir de voir les Mondes Suprasensibles, d’étudier les Mystères de la Vie et de la Mort, etc. ; le septième nous donne le Pouvoir de la Polyvoyance, la capacité de pouvoir étudier les Registres Akashiques de la Nature, l’Oeil de Dangma, l’Oeil de Diamant, l’Oeil Divin qui nous confère l’illumination intérieure profonde.

Ces sept Chakras nous convertissent, de fait, en Rois et Prêtres de la Nature, selon « l’Ordre de Melchisédech », Roi de Salem. Ces sept Chakras, mes frères, s’ouvrent avec le Feu Sacré de la Kundalini.

C’est une chose absurde d’affirmer que « l’éveil de la Kundalini est dangereux ». Je veux que vous sachiez, mes chers frères, qu’AUCUN NÉOPHYTE N’EST SEUL dans ce travail. Quiconque travaille dans la Neuvième Sphère, c’est-à-dire dans le sexe, quiconque travaille dans la Forge des Cyclopes, indubitablement, EST ASSISTÉ. Les FRÈRES DE LA FRATERNITÉ OCCULTE VEILLENT SUR celui qui travaille avec les Mystères du Feu.

Aucun de vous ne sera seul dans ce travail ; le Serpent Igné est conduit par les Frères de la Fraternité Secrète, le long du canal de la moelle épinière.

Cependant, il est bon de savoir, mes chers frères, que ce type de travail ne se réalise pas du jour au lendemain ; il existe, dans tout cela, des efforts et des efforts.

Le disciple ne doit pas se laisser tomber, car le disciple qui se laisse tomber doit ensuite lutter énormément pour récupérer ce qui est perdu. Celui qui éjacule l’Ens Seminis perd le Feu…

Dans la moelle épinière il existe 33 VERTÈBRES qui sont en intime relation avec les 33 DEGRÉS de la Maçonnerie Occulte. À mesure que nous pratiquons le Sahaja Maïthuna, le Feu Sacré monte lentement, de vertèbre en vertèbre, c’est-à-dire de degré en degré. Lorsque nous commettons l’erreur d’éjaculer le sperme, le Feu descend alors d’une ou de plusieurs vertèbres, en fonction de l’ampleur de la faute.

Je veux que vous sachiez, mes chers frères, que le Feu Sacré de la Kundalini S’ÉVEILLE SEULEMENT AVEC LES ENCHANTEMENTS DE L’AMOUR.

Certains supposent qu’il est possible d’éveiller ce Feu au moyen du PRANAYAMA ou d’un autre exercice de Hatha-Yoga, mais ceux-ci ne sont que des trompés sincères, ils affirment ce dont ils ne sont pas sûrs. Rappelez-vous que « le chemin qui conduit à l’abîme est pavé de bonnes intentions »…

Ce qui advient, c’est que beaucoup de ceux qui pratiquent les Pranayamas arrivent à faire monter quelques ÉTINCELLES IGNÉES (étincelles qui se détachent de la flamme, étincelles du foyer qui sautent et qui circulent), et ils croient alors qu’ils ont éveillé le Feu.

Évidemment, chacune de ces étincelles produit des éveils de la Conscience, produit l’illumination, mais cela n’est pas l’éveil complet du Serpent Igné de nos pouvoirs magiques. S’il est bien certain que n’importe quelle fraction de la Kundalini (aussi petite soit-elle) produit des illuminations intérieures, des élévations de Conscience, il n’est pas moins certain aussi que le Pranayama ne fait pas atteindre l’éveil total de tout le Feu Sacré ; et cela est évident.

C’est seulement au moyen des enchantements de l’Amour que le Divin Serpent Kundalini s’éveille pour commencer son ascension le long du canal de la moelle épinière et que nous atteignons réellement l’Autoréalisation intime de l’Être. Éveiller la Kundalini n’est pas dangereux, car tous ceux qui sont en train de travailler à cela sont assistés par les Maîtres de la Fraternité Blanche Universelle…

Je veux que vous soyez pratiques, que vous vous transformiez, réellement, au moyen de l’Amour. C’est seulement en aimant que nous pouvons réussir la transformation intime de l’Être ; c’est seulement en aimant que nous pouvons réussir à nous autoréaliser à fond ; c’est seulement en apprenant à manier cette énergie créatrice du Troisième Logos que nous pouvons arriver à la LIBÉRATION FINALE.

Cette histoire « que c’est dangereux d’éveiller la Kundalini », « qu’elle peut aller par d’autres chemins », etc., c’est faux, car ceux qui éveillent le Feu sont toujours assistés.

Ceux qui supposent que le Feu Sacré peut s’éveiller instantanément, arrivant à la tête ipso facto, immédiatement, mentent, car en réalité, le Feu Sacré monte peu à peu par l’épine dorsale, selon les MÉRITES DU COEUR.

Rappelez-vous que chacune des 33 vertèbres de l’épine dorsale implique des vertus déterminées. Personne ne peut obtenir l’ascension du Feu, par exemple, dans la 12ème vertèbre, sans avoir les conditions morales de cette vertèbre ; personne ne peut amener le Feu Sacré à la 20ème vertèbre sans remplir toutes les conditions et exigences de cette vertèbre.

Ainsi, pour que le Feu Sacré monte dans telle ou telle vertèbre, il est nécessaire de posséder les vertus qui correspondent à cette dernière. C’est pour cela qu’à travers les 33 vertèbres, nous devons souffrir énormément et passer par d’innombrables épreuves.

Voilà le MAGISTÈRE DU FEU, mes chers frères. C’est ainsi seulement que vous pourrez vous convertir en Dieux omnipotents, avec des pouvoirs sur le feu, sur l’air, sur l’eau et sur la terre. Ce n’est pas une question de théories, mes chers frères ; il est question de faits concrets et définitifs.

L’heure est venue de vous libérer de l’intellectualisme vain ; le moment est venu pour vous de comprendre les Mystères du Sexe ; l’instant est venu pour vous de descendre définitivement à la Neuvième Sphère, pour travailler intensément dans la Forge Ardente de Vulcain.

Il est urgent, mes chers frères, que vous vous détachiez de beaucoup de préjugés qui empêchent d’avancer ; il est nécessaire, mes chers frères, que vous laissiez de côté les « SEMEURS D’ÉPOUVANTE » ; les gens ignorants qui vous disent que « éveiller la Kundalini est dangereux », les gens ignorants qui vous disent que « la Magie Sexuelle est dommageable », etc.

Tout cela est faux, mes chers frères, car les adeptes de la Fraternité Blanche Universelle avec laquelle nous tous, les initiés, sommes en contact, se sont autoréalisés au moyen de la Magie Sexuelle.

Dans le Mouvement Gnostique, il y a des millions de frères qui travaillent avec le Sahaja Maïthuna et aucun n’est devenu fou, aucun n’est malade, tous jouissent d’une parfaite santé.

Si quelqu’un vous dit que « la Magie Sexuelle est dommageable », dites-lui qu’il ment, car dans le Mouvement Gnostique il y a trois millions de frères qui connaissent à fond les mystères du sexe ; il y a trois millions de frères qui pratiquent la magie sexuelle et aucun d’entre eux n’est fou.

Il existe aussi en Orient des millions de frères gnostiques qui travaillent avec le Sahaja Maïthuna, et en Europe, il y a des écoles gnostiques où les frères se consacrent, aussi, à l’étude des Mystères Sacrés du Sexe, ils jouissent tous d’une parfaite santé.

Réfléchissez à mes paroles, mes frères. Je ne veux pas, dans cette discussion, aller plus loin ; je veux uniquement entrer dans le prologue de nos études. Plus tard, dans de futures bandes magnétiques, je vous enseignerai, peu à peu, tous les mystères en relation avec le sexe.

Pour aujourd’hui, dans la présente bande, je me limite seulement à démarrer, à commencer. Je veux que dans la bande que vous m’avez chargé d’enregistrer (dans la prochaine bande, je veux dire), vous me répondiez si vous avez compris les enseignements ; vous me donniez vos jugements, vos opinions. Il est nécessaire d’enregistrer vos idées, il est nécessaire que vous nous remettiez alors une réponse à cette leçon.

Mes chers frères, je prends congé de vous, souhaitant votre avancement intérieur. Que la Paix soit avec vous ! Paix Invérentielle !